Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Répondre au sujet
Au bord de l'eau - Capture [Marie]
avatar
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 38
Stardust : 139
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Juin - 16:14
«J’ai oublié mon portefeuille… »

Après avoir fouillé toutes les poches de sa veste et de son pantalon, Auguste n’avait pas emporté d’argent avec lui. Maudissant son oubli, il laissa retomber ses bras le long de son corps en lâchant un gros soupir. Il avait déjà oublié de recharger la batterie de son téléphone et le voilà qu’il oubliait en plus son portemonnaie chez lui… A coup sûr, il l’avait oublié sur la table basse du salon. Bien. Parfait. Il n’irait donc pas jusqu’à Port-Corail. Il ne pouvait pas prendre le ferry, de toute façon.

Voilà deux semaines qu’il avait déménagé dans la capitale de Lumiris, Nemerya. Depuis qu’il s’était installé dans son nouvel appartement, le jeune homme baroudait un peu partout afin de découvrir la région. Il tenait à en apprendre davantage sur son nouveau lieu de vie et bien qu’il ignorait combien de temps il séjournerait Lumiris, force était de reconnaître que l’endroit lui plaisait beaucoup. La région connaissait un gain d’intérêt croissant de la part du public et le trafic de personnes engendré par cela permettait à Auguste de faire tout un tas de rencontres intéressantes. Son statut d’indépendant lui permettait en plus de voyager un peu partout avec peu de contrainte, aussi en profitait-il autant que possible.

Un nouveau soupir et il se saisit de la pokéball accrochée à sa ceinture. Il la dirigea ensuite face à lui et en fit sortir Krang, son précieux ami. Content de revoir son dresseur, celui-ci se laissa tapoter la tête.

« Tu ne sonnerais pas creux des fois ? » plaisanta Auguste, « Allez, viens. On va se balader un peu. »

Terhal ne fit pas un bruit mais marqua cependant son assentiment en lui emboîtant le pas. Il serait dommage de déjà faire demi-tour pour rentrer à la maison. S’il ne pouvait atteindre Port-Corail, rien ne l’empêchait de se balader un peu au bord de l’eau. Le temps était agréable et idéal pour ce genre de promenade. Malgré tout, son oubli le rendait un peu chafouin. C’est ainsi que dans un élan rageur visant à extérioriser sa frustration, Auguste donna un coup de pied dans une pierre qui avait eu le malheur de se trouver sur son chemin.



> Apparition d'un Pokémon après le post de Marie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 215
Stardust : 496
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 23:43
Pléiade
story time > je prank une boulangère et je rencontre l'amour. tout vire mal à cause d'une pokéball. explications.
see the line where the sky meets the sea?
it calls me
and no one knows, how far it goes ~
parfois le métier de journaliste vous pousse à faire des choses incroyablement délirantes. mais aussi incroyablement dangereuses.

et ça, marie l'avait plus que bien compris.

"revieeeens ici sale trainéeeeeee"


en effet, s'introduire dans la maison de quelqu'un. se faire tout de même bien accueillir par le propriètaire des lieux. avoir une très bonne interview, vivre dans le meilleur des mondes.... jusque que sa femme arrive et pense que son mari commet une adultère.


"aaaaaaaah !!"


se faire courser par une brune folle et jalouse à dos de cabriolaine pour, soyons franc, rien du tout. avoir mal aux jambes. vouloir pleurer. se dire que c'est la fin de la vie.

oui, marie connaissait ce sentiment que trop bien.

mais dans les ténèbres, dans ce tunnel sans fin, elle vit la lumière: elle le vit lui.
un pauvre gars random, simple, lègerement plus jeune se baladant tranquillement avec son terhal.
il pensait sans doute que la vie était calme et douce.

puis tel la tempête vint marie...

"bah vala ! je te l'ai dit que ton mari ne m'interesse pas et je le voulais que pour des infos ! il est là mon amoureux ! hein jean ? mon jeaaaaan de mon coeeuuur ?"


la blonde sauta sur l'homme et le couvra d'une pluie de baisers sur les joues. elle se mit ensuite à le caliner plus chaleureusement qu'un chelours en manque d'affection. il fallait prouver l'amour. il fallait prouver que cette mascarade n'en était pas une.
il fallait prouver que ce mensonge existe.
même si rien de tout ça était réel.

pauvre jean. enfin. pauvre gars random qui marchait tranquillement avec son terhal.


"c'est vrai ce qu'elle dit là ? cette trainée est votre copine ?"

"hey ! se balader en soutif n'est pas un motif nécessaire pour être traitée de trainée ! pas vrai mon jean d'amouuuuuur ?" dit marie avant de tirer la langue à la dame puis de se cacher derrière l'inconnu aux cheveux noirs

dans la tête de marie, la dernière phrase sonnait plus comme un "pitié faites qu'il joue le jeu s'il vous plait pleaaaaaaase...."

au pire s'il ne mentait pas, elle avait au moins pris une petite pause pour respirer. elle serait apte de courir à nouveau...
son destin était entre ses mains.
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2118
Stardust : 8067
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 17:07
PNJ
Apparition d'un pokemon sauvage !

Plouf. Vous sentez des gouttes d'eau frôler votre peau, et vous remarquez qu'il s'agit d'un Lokhlass sauvage qui vient de sortir de sous l'océaaaan ♫

Que vas-tu faire ?
Lokhlass




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2118
Stardust : 8067
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 17:07
PNJ
Le membre 'Maitre du jeu' a effectué l'action suivante : Modération


'Chromatique' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 38
Stardust : 139
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 2:49
La journée était censée être paisible. L’hypothèse d’une promenade tranquille s’envola toutefois sitôt qu’Auguste aperçut quelqu’un courir vers lui en hurlant. A cet instant, à cet instant très précis, une petite voix le somma depuis le fond de son âme de prendre ses jambes à son cou et de fuir dans la direction opposée. Son instinct l’avertissait d’un danger immédiat, à la manière d’un sixième sens. Il le savait. Il le sentait. Cette personne inconnue était synonyme de problème. Non, c’en était la définition-même. Ce fut son indécision qui décida pour lui, scellant son destin et le menant à sa perte. Du mot c’était ce que la catastrophe naturelle ambulante lui inspirait comme sentiment. Quelques secondes passées à hésiter, à se demander quelle était la meilleure direction pour fuir et voilà que la furie lui sauta au coup pour embrasser chaque centimètre carré de ses joues. Auguste croyait au coup de foudre mais vu ce qu’elle hurlait  en arrivant, il doutait que ce soit le cas. Hmph.

Le jeune homme n’avait pas tous les détails de l’histoire et s’il comptait les obtenir à un moment ou un autre, il saisissait à peu près ce que la demoiselle attendait de lui quand il aperçut une autre femme arriver à dos de Cabriolaine. Le regard haineux, il ne fallait pas être devin pour deviner ses intentions. Très bien. Puisqu’on comptait sur ses talents d’acteur, il jouerait le jeu. L’inconnue n’avait qu’à bien se tenir, parce que son aide ne serait pas gratuite ; Auguste comptait en profiter pour s’amuser lui aussi.

« Sarah ! » C’était le premier nom féminin qui lui était venu en tête, « Si je m’attendais à te voir ici… C’est ma compagne, en effet, et je vous demanderai de ne pas me l’abîmer. »

La fin de sa phrase s’adressait à la « cavalière ». Sarah s’était quant à elle cachée derrière lui et bien que le contact de sa poitrine contre son dos ne fût pas désagréable, cela ne changeait pas le fait qu’elle l’utilisait comme un bouclier entre sa poursuivante et elle. Dans un geste plein de douceur, il ramena la petite fuyarde contre lui et l’entoura de ses bras protecteurs.

« Dans quel pétrin t’es-tu fourrée ? Je t’ai déjà dit de te vêtir davantage si tu voulais éviter les ennuis. » Dit-il avant de lui glisser une main une main sous le menton pour l’obliger à le regarder droit dans les yeux.

Elle avait initié les premiers pas mais à présent, elle devait savoir qu’il menait la danse. A elle de suivre le mouvement… Ou de recommencer à courir pour échapper au Cabriolaine. Maintenant qu’il avait son visage si proche de lui, Auguste ne put s’empêcher de s’aviser de la beauté de « Sarah ». Très jolie, c’était le cas de le dire. Son charme exotique couplé à sa détresse lui donnait quelque chose… d’irrésistible. Sans doute lui aurait-il rendu chacun de ses baisers s’il avait été dans une situation différente. Cette idée ayant exacerbé ses sens, il s’autorisa néanmoins à poser ses lèvres sur celles de la jeune femme tout en l’attirant vers lui à l’aide d’une main posée au creux de ses reins. Elle avait encore meilleur goût que ne le laissait présager son apparence.

Trop loin pour voir tous ses faits et gestes, l’autre femme détourna malgré tout le regard devant cette marque d’amour éhontée. Auguste profita de ce moment de répit pour glisser deux mots à l’oreille de sa compagne.


« Reste calme et ne la provoque pas. »

Guère plus qu’un murmure, voilà ses dernières instructions. Il ne pouvait en donner plus sans paraître suspect. Ayant posé une main rassurante sur l’épaule de la demoiselle, il espérait qu’elle ne prendrait pas à nouveau peur.

« Elle est un peu sauvage, mais inoffensive. Allons, je suis sûr qu’il s’agit d’un malentendu que nous pouvons dissiper. N’est-ce pas, chaton ? »


Non loin de la scène, un Lokhlass était sorti de l’océan, probablement attiré par tout le raffut causé par les deux femmes. S’il aurait aimé s’en approcher davantage, Auguste n’avait guère de temps à lui accorder.



> Reroll. Apparition d'un autre Pokémon après le post de Marie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 215
Stardust : 496
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 23:16
Pléiade
story time > je prank une boulangère et je rencontre l'amour. tout vire mal à cause d'une pokéball. explications.
see the line where the sky meets the sea?
it calls me
and no one knows, how far it goes ~
yes. yes. yes. putain yes.
le magicarpe avait mordu à l'hameçon. il l'avait aidé. elle allait être sauvée et tout allait bien se passer. ouf.

c'était une personne au grand coeur ce petit bonhomme.

par contre euh pourquoi tout à coup, la blonde était dans les bras viriles de cet énigmatique homme aux cheveux couleur ténèbre ?
pourquoi le visage de cet inconnu lui donnait l'air d'être aussi doux qu'un saint ? pourquoi ses yeux noirs le faisaient paraitre pour un homme qui était aussi attiré par le plaisir de la luxure qu'un pêcheur ? pourquoi ses douces lèvres pressèrent les siennes et lui donnèrent cette impression d'etre au paradis ? pourquoi ses frissons et cette soudaine envie de pousser ce délicieux vice plus loin ?
pourquoi la vie ? pourquoi la mort ?
puis c'était qui cette sarah ?
marie ne comprenait pas.


"sarah ? mais je pensais que ton prénom c'était marie..."

"je le pensais aussi... je veux dire, marie n'est que mon pseudonyme sur les internets pour que euh les gens m'harcèlent pas vous voyez ! hihihi chéri pourquoi t'as spoil olalala hihi !"

marie se mit à caresser le visage du pauvre petit homme qui n'avait demandé rien a personne de la façon la moins naturelle (et la moins romantique) possible. après ces étranges caresses, la blonde saisit la douce et virile main chaude de l'homme dans la sienne.
en voyant ça, la folle au cabriolaine semblait calmer ses tétons.


"très bien. peu importe qui vous êtes, ne revenez plus ici et éloignez vous de mon mari."


après ces mots, la dame s'en alla. laissant les deux faux amoureux en tête à tête. seuls à seuls dans leur situation assez malaisante. tellement malaisante qu'elle pouvait passer sur malaisetv facilement. m'enfin ça avait évité à marie se courir. ça l'avait aussi évité de mourir trop tôt.
c'était worth.

alors gentillement, elle se décida à briser le petit silence gênant qui s'était installé entre elle et le jeune homme après le départ de la furie.

"t'embrasses plutôt bien pour un débutant! tu progresseras vite dans le jeu de l'amour ! ah aussi, merci de m'avoir aidé. moi c'est marie, marie janna ! et toi ~ ? aussi les dark emos ont la cote dans le pokéwood. tu pourrais tenter ta chance en tant qu'acteur. sauf si tu l'es déja... tu es un acteur ? je peux avoir un autographe ?" enchaina la blonde, un grand sourire aux lèvres.

assomante et chiante au possible avec des questions inutiles ? marie ? naaaan.
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 580
Stardust : 2278
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 6:35
PNJ
Apparition d'un pokemon sauvage !

Un pokemon sort de l'eau t’arrosant
Que vas-tu faire ?
Sepiatop




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2118
Stardust : 8067
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 6:35
PNJ
Le membre 'Dusk' a effectué l'action suivante : Modération


'Chromatique' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 38
Stardust : 139
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Juil - 0:42
Quand la folle au Cabriolaine ouvrit la bouche, Auguste craignit que ce fût la fin des carottes et que les haricots fussent cuits… Ou l’inverse ? Il ne savait plus, être confronté à sa propre bourde l’empêchait de réfléchir à des détails aussi triviaux. Il devait trouver une solution maintenant, c’était urgent ! Un mensonge à peu près cohérent se forma dans son esprit en quelques secondes mais ses efforts furent vains, puisque Marie le devança. Marie. Pas Sarah. C’était noté.

L’idée du pseudonyme avait également germée dans l’esprit du jeune homme. Il demeurait cependant persuadé qu’il s’y serait mieux prit dans la narration. Non, vraiment. Son air cruche rendait le tout difficile à croire. Pire encore, elle tenta d’appuyer ses propos à l’aide d’une preuve d’affection très maladroite. Sa façon de lui caresser la joue n’avait rien de naturel et lui ne pouvait s’empêcher d’imaginer avoir affaire à un automate. Enfin, il ne jugeait pas. Le mensonge était pourtant évident, même le dernier des idiots ne pouvait y croire. Dépité, Auguste de contenta de presser doucement la main de la jeune femme dans la sienne en espérant que la suite ne se passerait pas si mal que ça.


« Aie au moins l’air d’y croire… » souffla-t-il de manière presque imperceptible.

La sentence allait tomber tel un couperet. Quelqu’un allait y perdre des doigts et, à choisir, le dresseur préférait que cela ne soit pas lui. Il pouvait encore la saisir par les épaules, la jeter en pitance à l’autre femme, puis s’enfuir à toutes jambes. Mais le voulait-il vraiment ? Non, son cœur le lui interdisait. Il se savait incapable de ne pas aider Marie jusqu’au bout. Très bien. Il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour ne pas laisser la situation dégénérer. Il essayait de la sauver mais elle ne l’aidait pas vraiment…

Le fin mot de cette altercation fut bien singulier, puisqu’elle crut à l’histoire du couple et du pseudonyme. Bon sang, elles étaient aussi demeurées l’une que l’autre. Auguste n’allait pas s’en plaindre mais il fallait bien admettre que la bêtise des deux femmes le surprenait. Toujours pantois, il regarda la dame et son Cabriolaine s’en aller dans ce qui devait être une des scènes les plus ridicules qu’il ait jamais vues. Toujours sa petite main dans celle de son sauveur, ce fut Marie qui brisa le silence. Il fallait toutefois admettre qu’elle aurait pu se taire. Son débit de parole et l’aléatoire total dans ce qu’elle disait fit rater à Auguste quelques étapes dans sa réflexion. Il était pourtant certain que la Belle et la Bête étaient deux personnes différentes. Marie, elle, avait un physique qui attirait l’œil – surtout dans sa tenue actuelle – mais semblait tout aussi déjantée. Le regard toujours posé sur les attributs de la demoiselle, Auguste se décida enfin à lever la tête pour afin de fixer son interlocutrice dans les yeux.

« Auguste. Enchanté. Je te retourne le compliment, on remet ça quand tu veux. » Il souriait, mais plaisantait-il réellement ? « Je ne suis pas un acteur mais tu peux avoir un autographe de ton sauveur, si tu le souhaites. »

Il y avait quelque chose d’attendrissant dans le comportement de Marie, comme si c’était une enfant hyperactive et un peu candide. Une enfant très appétissante, certes, mais ne chipotons pas pour des détails. Personne n’en eût l’occasion, de toute façon, puisque l’arrivée d’un autre Pokémon éclaboussa les jambes du prétendu sauveur. Encore le Lokhlass de tout à l’heure. Cette hypothèse fut infirmée quand Auguste se retourna pour découvrir qu’il s’agissait en réalité d’un Sépiatop. Il n’en avait jamais vu en vrai et celui-ci se tenait très près de lui. Si bien qu’il était tenté de s’approcher davantage. Ne risquait-il pas de l’effrayer en faisant cela ? Probablement. Il paraissait peu farouche, à s’approcher autant d’humains inconnus, mais il aurait été dommage de le faire fuir.

« Trente secondes, Marie. Il me le faut. »


Il joignit le geste à la parole, se saisissant d’une pokéball et la lançant vers le nouvel arrivant. Il ne lui restait maintenant plus qu’à croiser les doigts.
*



> Demande de modération dès à présent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 580
Stardust : 2278
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Juil - 9:23
PNJ

Tentative de capture !

Tu lances une pokéball, celle-ci se tortille de gauche à droite...
...
...
Échec ! Le Pokémon ressort de la pokéball.
Que vas-tu faire ?




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 38
Stardust : 139
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Juil - 9:34
La pokéball avait touché le Pokémon poulpe en pleine tête. Pauvre Sépiatop, ça n’avait pas dû lui faire du bien mais qu’importe, personne ne l’entendit hurler puisqu’il fut immédiatement happé dans la pokéball. Quand elle retomba sur le sol, Auguste s’arrêta de respirer.

« Allez, allez, allez, reste dedans ! »

Il l’espérait sincèrement. Cela lui aurait tellement facilité les choses, d’avoir son Pokémon capturé du premier coup. Croisant mentalement les doigts, le dresseur fixait intensément l’outil de capture. Ce dernier se balançait de droit à gauche, les secondes faisant monter le suspens. S’il n’avait pas eu un peu plus de retenue, l’homme se serait sans doute mis à hurler des encouragements et à prier Arceus pour son succès.

Mais ce ne fut pas le cas. Brisant tous ses espoirs, la Pokéball se rouvrit et libéra le Sépiatop sauvage. Celui-ci paraissait désorienté, comme s’il n’avait pas compris ce qui lui arrivait. Parfait. C’était l’occasion ou jamais de retenter sa chance. Il lui fallait profiter de la confusion du Pokémon pour ne pas le laisser s’échapper.

« RESTE. DEDANS. » cria-t-il à pleins poumons tout en lui lançant une nouvelle Pokéball.

Cette tentative serait la bonne, Auguste en était sûr. A moins que… ?



> Tentative de capture à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 580
Stardust : 2278
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Juil - 9:37
PNJ
Tentative de capture !

   
Tu lances une pokéball, celle-ci se tortille de gauche à droite...
   ...
   ...
   ...
   Félicitations ! Sepiatop est capturé.
   

   

   
Tu dépenses 2 pokéballs et 25 stardusts.

   

   
Sepiatop

   
   

   Il ébranle le moral des ennemis en lui cherchant des noises grâce aux clignotements qu'il émet. Il profite de cette diversion pour se cacher.


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 215
Stardust : 496
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juil - 14:53
Pléiade
story time > je prank une boulangère et je rencontre l'amour. tout vire mal à cause d'une pokéball. explications.
see the line where the sky meets the sea?
it calls me
and no one knows, how far it goes ~
"waaah j'avoue t'es grave un héroo ! est-ce que tu voles ? genre comme super..."

"trente secondes, marie. il me le faut. "

nan mais ok, d'accord. cet auguste préfèrait attraper un petit sepiatop trop mignon et ROSE (surtout) plutôt que de continuer à discuter de super-héros avec la pauvre blonde.
comme quoi, il ne faut jamais sous-estimer l'effet qu'ont les tentacules sur les hommes. comme quoi, pokémon rose avec des tentacules > poitrine.

"humpf."

il faisait froid depuis qu'auguste était parti.
marie déçida donc de s'installer sur le sable chaud pour observer la scène et pour une fois, être la spectatrice de l'action ne la dérangeait pas -surtout si elle pouvait se permettre de mater un bel homme-. le "faux petit ami" de la blonde lança une pokéball une première fois sur le sepiatop. un, deux et pouf , le pokémon se libéra de la boule rouge.
mais c'est que en plus de voler son homme, il s'amusait à troll le monde.

"OH ! il ne devrait pas l'affaiblir un peu ? naaaah. ALLEZ AUGUSTE ! VAZY !" dit marie pour essayer d'encourager l'emo

"RESTE. DEDANS"

wow. il était vener le petit auguste. à croire qu'il le voulait vraiment vraiment vraiment ce petit sepiatop.
un, deux, trois... capturé !
le jeune homme c'était fait un nouvel ami et cela remplissait le coeur de marie.
tellement que la blonde se leva et courru vers lui pour lui faire un tendre calin.

"ouiiii bravoooo pour la capture ! t'as fait ça toute ta vie on dirait waw ! tu vas le nommer comment ce pokémouille ? il est chouuu !! ah au fait t'es du coin ? " dit marie avant

©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 38
Stardust : 139
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Juil - 2:42
La Pokéball tomba une nouvelle fois au sol et commença à remuer. Une fois… Deux fois… Trois fois… Et c’était dans la poche ! Auguste venait de capturer son premier Pokémon à Lumiris et son premier Sépiatop. Autant dire que l’homme était content. Il résista à la tentation de faire sortir son nouveau compagnon pour l’analyser sous toutes les coutures car pour l’instant, il était accompagné de Marie, une jeune fille qui n’avait pas l’air bien méchante mais ne semblait pas non plus avoir la lumière à tous les étages. Le Sépiatop attendrait que son dresseur soit rentré chez lui. Il lui faudrait aussi un nom, comme le suggéra la blonde après être revenue se blottir contre lui. Il n’était pas désagréable de sentir les atouts de la jeune femme pressés contre lui. Eheh.

Ah oui ! Un nom. Il lui fallait réfléchir à cela !


« Hmm… Je crois que Cthulhu lui conviendrait parfaitement. »

Il ne s’attendait pas spécialement à ce qu’elle saisisse la référence. Même sans cela, la consonance du nom était bonne. Puis, pour Auguste qui savait à quoi se rapportait ce nom, il le trouvait parfait pour un tel Pokémon.  Et cela ne paraitrait pas bizarre non plus si le Pokémon venait à évoluer en Sépiatroce. Adjugé et vendu, il s’appellerait donc Cthulhu !

« Une raison pour laquelle tu les appelle des Pokémouilles ? » lui glissa-t-il aussitôt, très curieux.

Avoir pensé un peu au nom de son nouveau compagnon décida de la bataille entre désir et raison qui avait lieu en Auguste en faisant pencher la balance du côté de la raison. Allons, il avait déjà suffisamment profité de la situation. Il avait innocemment gratté sa récompense un peu plus tôt, il serait déplacé de se montrer plus avide. Aussi, après avoir rendu son étreinte à la jeune femme, il la relâcha et lui sourit chaleureusement avant de s’asseoir en tailleur dans le sable chaud tout en l’invitant à faire de même. Ainsi, il ne serait pas tenté de la toucher plus que nécessaire. Il savait se contrôler bien entendu, mais quand elle n’avait pas une seule fois émis une objection, cela devenait plus difficile de s’arrêter.


« Pas vraiment. » lui répondit-il, « Je me suis installé à Nemerya depuis une quinzaine de jours. A la base, je viens de Hoenn. On ne peut pas vraiment dire que je sois du coin. »

Vermilava n’était pas la porte d’à côté, tous s’accorderaient à le dire. Quitter cet endroit pour emménager à la capitale le déstabilisait un peu, lui qui n’avait pas l’habitude d’être entouré par autant de personnes et de béton. Il s’y habituerait à n’en pas douter, disons qu’il avait juste un peu de mal avec sa nouvelle vie citadine.


« Et toi, tu es de quel coin ? »


La couleur de peau de Marie lui offrait un charme exotique et l’homme n’aurait pas été étonné de la savoir originaire d’ailleurs. Les îles d’Alola, par exemple. Enfin, elle pouvait aussi être d’ici. Ce n’était pas parce qu’elle était typée qu’elle était forcément une étrangère.


« Je te trouve vachement jolie en tout cas. On peut rester en contact si ça te dit. »


Eh. Même s’il se contrôlait un peu, Auguste ne perdait pas le nord. A vrai dire, il l’aurait bien invitée à prendre un verre mais depuis ici, qui sait à quelle distance se trouvait le bar le plus proche ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [PROGRAMME]Logiciel capture d'écran rafale
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Un certain bord de mer...
» Marie Fouquet [Terminé]
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Lumiris Sud  :: Réseau routier :: Chenal 110-
Répondre au sujet
Outils de modération