Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Souvenir, souvenir (Flashback avec Aura)
avatar
Team :


card : card
Origine : Nemerya
Groupe : Pleïade
Messages : 268
Stardust : 519
Sam 24 Juin - 10:17
Il y a des nuits où on a une petite impression de déjà-vu. Des situations qui reviennent lorsque le corps commence à fatiguer. On ferme les yeux, on ne rêve pas, mais on se remémore des images. Des souvenirs. Jukain n’accompagne Tora que depuis un an. Il ne connaît pas toute sa vie, tout son passé, toute son histoire, mais cela ne l’empêche pas d’apprécier son ventre et ses bras chaud quand il commence à s’endormir. Des petits Arckos, Tora en a vu passer beaucoup. Des Masskos aussi. La grande soeur de Jukain, Juptile, est une amie proche de Tora et cela lui rappelle un moment bizarre de sa vie. C’était il y a de nombreuse lunes. Des centaines de lunes. Elle était un peu moins grande qu’aujourd’hui, mais elle savait déjà se débrouiller avec une lance et connaissait la jungle par coeur.

---

Des lunes et des lunes sont passées. La petite humaine et devenue grande, plus grande que les Masskos qui vivent et surveillent la forêt. Rapide. Agile. Elle se déplace avec une aisance incroyable dans la jungle. Mais dans la tribu de Koko, un Arcko, un Massko ou un pokémon humain ne doit jamais être seul. C’est la règle et il faut la respecter. Alors Juptile est au côté du pokémon humain. Elles veillent l’une sur l’autre, s’apprennent des choses mutuellement, se protègent des prédateurs… Rien ne pouvait leur arriver de mal.

Cela ne voulait pas dire que des événements étranges ne pouvaient pas se produire. La jungle est riche en diversité et aussi en bizarrerie. Alors que Juptile et le pokémon humain font leur tour de ronde, elles voient que le sol est bizarre. Ce n’est pas les pokémons habituels de la forêt qui ont laissé ses drôles de traces, c’est quelque chose de nouveaux. Elles s’approchent… L’odeur est différente. Mais bon, ce n’est pas de pokémon à cicatrice et à grosse griffe, cela rassure notre pokémon humain. Curieuse, les deux amies remontent la piste et le temps de trouver l’origine, la nuit était déjà tombée.

Leur envie de découvrir est plus forte que l'obscurité, elles arrivent finalement à un nid étrangement fait. Elles voyaient que c’était fabriqué par des créatures, mais c’était bien la première fois qu’elle voyait ce genre d’aménagement et pourtant, elles en avaient vu des choses. Cependant, ce qui fait hésiter Juptile et le pokémon humain, c’est le feu devant elles. Le feu représentait le danger. Le feu pouvait tout consumer d’un mouvement. Le feu… Cela effrayait n’importe quel pokémon de type plante et notre humain pokémon. Cependant, comme un prédateur endormi, le feu semble assoupi. Il ne bouge pas.

Elles rentrent dans l’un des nids, prudemment. Les occupants semblent dormir d’un sommeil profond. Les odeurs sont différentes, ils sont quatre là-dedans. Un petit et deux grands. Avec l’absence de lumière, le pokémon humain avait toutes les peines du monde pour voir l’apparence de ces drôles de créature. Mais leurs odeurs, elle s’en souviendrai. C’est si particulier et cela ressemblait un peu à celle du pokémon humain. Un peu. Comme si c’était la même espèce. Bizarre.

Le petit commence à bouger. Juptile et le pokémon humain s’immobilisent, prête à partir en cas de danger. Se battre dans le nid de ces créatures, c’était suicidaire, puis cela ne respectait pas les principes de Koko, la Jungko de la jungle. Les coeurs battent fort, très fort, tellement fort que c’était la seule chose que le pokémon humain entendait, à part le bruit de respirations des deux autres créatures qui dormaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris - forêt d'Ehretia
Groupe : Nova
Messages : 323
Stardust : 1071
Sam 24 Juin - 12:04

Souvenir, souvenir

   
gif gif gif

Aura - Tora

Je soupire. Je n'en peux plus de tous ces dresseurs qui n'ont de cesse de provoquer Liam en duel. Bien qu'il soit d'accord et cherche même à entraîner le plus de dresseurs possibles, je n'encourage pas du tout les combats entre pokémons. Je ne comprends pas pourquoi autant de personnes acceptent aussi facilement, alors qu'ils se disent pourtant amis avec les créatures qui les suivent. J'ai du mal à comprendre ce raisonnement et je sais que je n'arriverai pas à leur faire changer d'avis. Après des années passées aux côtés de mon frère, j'ai finalement compris que c'était une peine perdue et pourtant, on ne me verra pas arrêter de si tôt mes sermons à ces dresseurs inconscients.

 
gif
— Aura, peux-tu venir s'il te plait ? Je viens de terminer un combat et j'aurais besoin de ton aide pour soigner les pokémons !


Je soupire et je sors de ma chambre pour rejoindre Liam. Une fois de plus, je vais devoir nettoyer derrière lui et réparer les conséquences d'un acte qui me répugne. Je me retiens d'entrer en criant dans la pièce voisine, rejoignant mon frère et son accompagnateur le plus calmement possible. Les pokémons blessés n'ont pas besoin d'encore plus d'agitation. Ce qu'ils ont besoin pour l'instant, c'est de calme ! Une rapide observation m'indique que je dois soigner trois pokémons. Mon regard se bloque cependant sur l'un d'entre eux, d'une espèce que je n'ai pas vue depuis des années, près d'une décennie plus tôt. Un souvenir -ou bien était-ce un rêve ?- refait alors surface. Cette scène m'a marqué longtemps durant mon enfance, mais je n'ai jamais su s'il n'a s'agit que d'un rêve ou si tout cela c'est bel et bien passé.

---


Le soleil s'était couché depuis un bon moment déjà. Dans la jungle de Lumiris, il était possible de repérer un petit campement improvisé quelques heures plus tôt. Une famille s'y abritait pour la nuit et les trois explorateurs dormaient à point fermé. Du moins, c'était ce que l'on pouvait croire si l'on ne s'attardait pas longtemps sur la scène. Dans la tente, une petite fille âgée de quelques années s'agitait dans un sommeil ponctué de cauchemars, des créatures monstrueuses hantant son esprit fragile. Quelques jours plus tôt, avant qu'elle ne parte à l'aventure avec ses parents pour profiter un peu de leur présence dans la région, son frère aîné avait eu la brillante idée de lui parler des dangers de la jungle, comparant celle-ci à un véritable enfer à l'inverse de la calme forêt d'Ehretia. En pauvre gamine innocente qu'elle était, chaque mot s'était gravé dans ses souvenirs au fer rouge, devenant ainsi une vérité absolue pour l'enfant qu'elle était. Après tout, son frère avait toujours été à ses côtés, alors il était tout à fait normal qu'à un si jeune âge, elle lui voue une confiance sans égale. Même ses parents, qu'elle ne voyait pas souvent, n'étaient pas parvenu à chasser complètement ses craintes. Résultat, elle se retrouvait effrayée dans la noirceur d'une jungle qu'elle ne connaissait pas, un réveil brusque ne tardant pas à surprendre la jeune et fragile Aura Azure.

Derrière les parois de son abri temporaire, elle pouvait voir des ombres se mouvoir. Un instant plus tôt, les bruits d'un tissu qu'on déplace s'était fait entendre, résultat de son agitation présente. Elle n'avait aucune idée de ce qui l'attendait à l'extérieur et craignait les monstres imaginés par son frère, tremblant de tout son petit corps. Pourtant, l'apparence de ces ombres mystérieuses l'hypnotisaient : et s'il s'agissait de pokémons ? Elle entendait encore les paroles de son père, qui lui assurait que seules ces créatures sauvages arpentaient la jungle. Bien vite, elle se retrouva déchirée entre la curiosité et la terreur. Serrant ses mains comme jamais, elle inspira longuement -en silence, pour ne pas attirer l'attention- et se décida enfin. Tant pis pour Liam, se disait-elle. Moi, je veux voir des pokémons.

Rampent hors de son sac de couchage, elle entreprit le chemin vers la sortie. Un rapide coup d’œil vers ses parents lui indiqua qu'ils dormaient encore profondément et qu'elle n'avait pas à craindre de les réveiller, bien qu'elle resta le plus silencieuse possible. Quelques enjambées la séparaient de l'entrée, mais elle se figea un instant. Était-ce vraiment prudent de sa part ? Pas vraiment, mais elle ne pouvait taire cette petite voix qui lui disait qu'elle regretterait bien plus de ne pas y aller. Elle marcha donc sur la pointe des pieds, se mordant la lèvre sous l'impatience et l'appréhension de ce qui l'attendait. Un faux mouvement et elle ferait fuir les intrus ou bien réveillerait ses parents et un véritable jeu commençait donc pour elle. La peur laissait de plus en plus place à l'amusement, un mélange d'émotion auquel elle n'était pas habituée. Elle s'extirpa finalement de son antre qui la protégeait jusqu'à alors, prête à rencontrer les créatures sauvages qui l'attendaient.
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :


card : card
Origine : Nemerya
Groupe : Pleïade
Messages : 268
Stardust : 519
Sam 24 Juin - 12:42
Plus silencieuse qu’un Alakazam en méditation et plus immobile que des statues, les deux amies avaient décidé de se coucher au sol pour observer les événements. Vu que c’était la progéniture qui s’était réveillé, il suffisait de rester prudent afin que les adultes ne se mettent pas à sa recherche. Et comme toutes les progénitures, ces derniers étaient toujours désireux de partir à la découverte du monde, à des heures loin d’être toujours raisonnable. Le nid retrouva vite son calme.

Sssss

Petit sifflement imperceptible de la part de Juptile, un signe qui faisait comprendre qu’il était temps de sortir. Elles n’empruntèrent pas le même chemin que la progéniture, elles passèrent de l’autre côté afin de rester caché. Cependant, les flammes. Les flammes étaient toujours là et si elles étaient dangereuses, elles offraient tout de même l’incroyable faculté d’éclairer dans le noir.

Jun. Jungko !

Le pokémon humain est curieux. Il veut voir quel était cette étrange créature qui lui semblait si similaire de part son odeur. Tapi dans l’ombre, elle commence à faire le tour, se déplaçant aisément à quattre patte pour observer cet étrange phénomène sous tous les angles. Juptile fait de même, mais elle tourne dans le sens inverse. On n’entend que les feuilles remuées par le déplacement des deux amies, parfois les branches d’un buisson sont secouées par mégarde. La curiosité leurs fait relâcher leurs prudences, mais le constat est étrange. On dirait un pokémon humain.

Massko ? Massko !
-Jungko. Ko…

Le pokémon humain issus de la jungle semble légèrement surprise. Evidemment, elle en avait déjà entendu parlé. Koko lui avait parfaitement expliqué ce qu’elle était vraiment et jamais elle ne lui avait caché qu’elle n’était pas totalement comme ses frères et soeur, mais c’était la première fois qu’elle en rencontrait pour de vrai. Juptile aussi semblait surprise. Les pokémons humains sont très rares dans cette partie de la jungle et les derniers remontaient au massacre de la famille de sa soeur. Par les pokémons à cicatrice. Pas d’inquiétude, ils dorment la nuit, mais ils se lèvent avec le soleil pour chasser leur proie.

Jungko.
-Massko !

Les pokémons humains n’étaient pas assez fort pour survivre dans la jungle, les deux soeurs sont d’accord : il fallait qu’il retourne chez eux. Pour leur propre sécurité. Pour éviter un autre drame. Maintenant. Il fallait leur dire… Mais quel langage ils parlaient ? La logique envoya donc le pokémon humain faire la rencontre de sa congénère.Vu qu’elles faisaient partie de la même espèce, peut-être qu’elles arriveront à se comprendre.

Jungko.

A la lueur des flammes, la sauvage se présente. Elle se déplace avec les pieds arqués et les genoux fléchis, comme si elle chassait, s’approchant doucement. Qu’est-ce que la petite pouvait voir ? Une jeune adolescente à la peau mat taillé par la jungle, avec une queue de cheval tenue par des lianes et habillé avec de la fourrure. Son collier de griffe de Mangriff repose tranquillement sur son cou, tandis que sa lance aiguisée ne quitte jamais sa main droite.

Jungko ! Jungko. Juuuuungko.

Elle se présente. C’est une gardienne de la jungle, fille adoptive de Koko. Elle lui demande de partir, sinon, les Mangriffs risquaient de lui faire mal dès que l’aurore pointera le bout de son nez.

Juptile reste en arrière. Une couverture si l’autre pokémon humain réagissait mal et devenait agressif sans raison.


Écarlate

Ardoise
Payne
Amarante
Blanche


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris - forêt d'Ehretia
Groupe : Nova
Messages : 323
Stardust : 1071
Sam 24 Juin - 13:10

Souvenir, souvenir

   
gif gif gif

Aura - Tora

De nombreux bruits cachaient ceux des pas de la petite Aura. Dans la jungle, il était rare d'entendre un silence parfait. Après tout, de nombreuses créatures nocturnes vivaient en ces lieux. Un hululement fit sursauter l'enfant, mais lorsqu'elle se retourna pour ne voir que le vide, elle ne put empêcher un petit rire de quitter ses lèvres. Elle se gratta l'arrière de la tête, se sentant presque stupide d'avoir eu si peur pour un rien. Finalement, il n'y avait personne ici, ni pokémons, ni créatures monstrueuses. Que des feuilles bougeant au gré du vent. Forcément, c'était ce qu'elle pensait. Son ouis n'était pas aussi fin que ceux des pokémons, même si on pouvait lui donner qu'elle était plus attentive à ce qui l'entourait que beaucoup de ses congénères. Elle ne remarquait donc pas la présence de l'humaine sauvage et du pokémon qui l'accompagnait, tous deux tapis dans l'ombre, obnubilés par sa présence.

Alors qu'elle s'apprêtait enfin à retourner à l'intérieur de sa tente pour dormir, un bruit attira à nouveau son attention. Cette fois-ci, elle en était certaine, c'était beaucoup plus proche qu'auparavant. Elle comprit bien vite qu'elle ne se trompait pas lorsque de l'ombre jahis une forme qu'elle ne reconnu pas immédiatement. Une chose sûre, ce n'était pas un pokémon. D'abord effrayée, elle recula de plusieurs pas, tremblant sous la crainte de se faire attaquer. Pourtant, la forme inconnue ne lui voulait pas de mal, bien au contraire. Un cri menaçait de poindre et d'avertir les parents de la petite, mais celui-ci ne vint jamais. Non. Elle reconnaissait maintenant une humaine plus âgée qu'elle de quelques années. Surprise, elle la regardait, papillonnant des paupières sous l'incompréhension de ce qu'il pouvait bien se passer ici. Elle remarquait chez l'adolescente un air presque sauvage, qu'elle avait souvent vue chez des pokémons. Son apparence laissait voir qu'elle devait avoir passé beaucoup de temps dans la jungle et la bonté d'Aura la poussa à s'inquiéter pour elle. Était-ce cette impression d'animalité qui provoquait chez la petite fille un besoin de vouloir protéger l'autre ou simplement le bon sang qui lui disait que quelque chose n'allait, nulle ne le saurait. À vrai dire, si beaucoup opterait pour la deuxième option, il fallait savoir qu'Aura n'aimait pas beaucoup les humains et préféraient de loin les pokémons.

S'avançant prudemment, comme elle l'avait souvent fait pour les créatures sauvages de la forêt, elle tenta d'approcher sa main de la tête de l'adolescente, comme pour lui caresser les cheveux. Elle ne forçait pas le geste, une certaine tendresse presque surprenante émanent de l'enfant pour cette inconnue à l'apparence pourtant si sauvage. Elle lui parla d'une voix douce, comme pour lui prouver qu'elle n'avait aucune mauvaise intention à son égard, une innocence digne de l'enfant qu'elle était. Certains auraient fuis, d'autres auraient peut-être tentés de lui faire du mal ou de la forcer à revenir à la civilisation. Aura, elle, la voyait pour ce qu'elle était en quelque sorte : un être à mi chemin entre le pokémon et l'humain.

 
gif
— Est-ce que tu vas bien ? Je ne te veux pas de mal, ne t'en fais pas. Peut-être que tu as faim ?  

 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :


card : card
Origine : Nemerya
Groupe : Pleïade
Messages : 268
Stardust : 519
Sam 24 Juin - 13:47
La sauvage s’était immobilisé lorsque sa congénère avait commencé à reculer. C’était une réaction typique des pokémons qui n’étaient pas les plus forts. D’ailleurs, si elles étaient pareils, elle ne devait pas avoir de compétence ou de quoi se défendre à part ses pauvres mains. Sinon, pourquoi le pokémon humain se baladait en permanence avec sa lance ? Puis même, les bébés pokémons étaient juste incapable de se défendre. Un silence pesant s’installa, avant que la version miniature s’avance, la main tendue.

Que faire ? On dirait qu’elle n’avait pas compris son avertissement concernant les Mangriffs. Leurs langages étaient si différents ? Leurs habitudes ? Faire partie de la même espèce n’offraient finalement pas de solution pour la compréhension et le dialogue. Notre pokémon humain est bien embeté. Elle n’avait pas envie de forcer la famille à partir, c’était contraire au règle de Koko.

A trop réfléchir à la suite, la sauvage n’avait même pas remarqué que la petite lui avait posé la main sur le haut de la tête. Vu la lenteur du geste, l’adolescente prenait le message comme un geste pacifique. Probablement de bienvenue. Du coup, elle rend la pareil. Avec sa main gauche, elle pose ses propres doigts sur la chevelure blonde, pour montrer qu’elle était à peu près dans le même état d’esprit : le dialogue avant la violence. D’ailleurs, en parlant de dialogue, voilà que la petite fait des bruits et des sons. Le pokémon humain ne comprends pas, mais pour les besoins de la diplomatie, elle voulait bien apprendre.

B… Bien. Faim ?

Elle ferme les yeux, laissant toujours sa main sur le front de la jeune fille tant que celle-ci laissait la sienne sur elle. Elle réfléchissait. La sauvage avait remarqué qu’elle était capable d’imiter facilement le langage des autres pokémons. Un vrai Pijako. Et c’est en observant la réaction des autres qu’elles comprenaient si ses intentions avaient été comprise ou pas. On ne le cache pas, parfois, cette méthode ne marchait pas, mais à défaut de mieux.

ès… va… bien...Je... veux... pas... mal.... Tu… as… faim ?

Non, elle ne comprenait pas ce qu’elle disait. Elle ne se doutait pas le nombre de faute de langue qu’elle était en train de commettre. Le langage pokémon était un peu plus simple, c’était surtout l’intonation qui comptait. Mais c’est pas grave, le pokémon humain recommence.

Es va bien ? Je veux pas mal. Tu as faim ?

Elle pencha la tête un instant sur le côté. Elle sentait que c’était un bon début. Que la communication allait être saccadé, mais bien présente. Il fallait l’avertir du danger que représentait les Mangriffs. Il fallait qu’ils partent.

Juuuuungko… Ko Jungko.

La langue de Koko était celle qui lui était la plus familière. Cela permettait une communication facile avec les Arckos et les Masskos, ainsi qu’avec une bonne partie du reste de la jungle. Mais pour le coup, le pokémon humain sentait que cela ne lui serait d’aucune utilité face à ce qui était pourtant une congénère.


Écarlate

Ardoise
Payne
Amarante
Blanche


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris - forêt d'Ehretia
Groupe : Nova
Messages : 323
Stardust : 1071
Sam 24 Juin - 14:41

Souvenir, souvenir

   
gif gif gif

Aura - Tora

L'adolescente posa sa main sur la tête de la petite fille. Immédiatement, Aura afficha un sourire, flattant un peu les cheveux de l'autre. Elle ne sentait aucune menace émaner de cette nouvelle rencontre surprenante et en appréciait déjà la compagnie. Malgré la noirceur de la nuit et les bruits inquiétants de la jungle, l'enfant n'avait plus peur du tout. Maintenant, elle n'avait plus qu'une idée en tête : établir une discussion avec celle qu'elle considérait déjà comme sa nouvelle amie. Si un instant, elle cru se faire comprendre, elle réalisa bien vite que la différence dans leur façon de parler rendaient une conversation entre elles difficiles. On comprenait bien vite que l'habitante de la jungle ne connaissait que des noms de pokémons, bien qu'elle apprenait rapidement à répéter les sons qu'elle entendait. Malheureusement, cela ne signifiait pas qu'elle en comprenait le sens, ce qu'Aura n'eu aucun mal à réaliser.

Elle se mordilla la lèvre en tentant de comprendre à son tour ce qu'on essayait de lui dire. Il était impossible pour elle de savoir ce que la sauvage souhaitait lui expliquer et cela la décevait. Elle réfléchissait à un moyen de communiquer, mais ce n'était pas facile de trouver une solution face à un tel problème. À son âge, on était parfois plus créatif et s'il y avait bien une chose qu'Aura n'aimait pas faire, c'était d'abandonner. Même si elle devait y passer des heures, elle trouverait une façon de parler avec la Jungko. Oui, c'était le nom que la petite avait décidé de lui donner pour l'instant. Mais cela ne lui suffisait pas, elle voulait en savoir plus et bien vite, une idée lui vint pour contrer leur problème.

 
gif
— Ah ! Mais je sais ce qu'on pourrait faire, dit-elle en levant les bras devant elle. On a qu'à mimer à la place !  


Elle était fière de cette idée et porta immédiatement la main au menton pour le tenir, plongée dans ses pensées. Elles avaient déjà toutes deux établies qu'elles ne se voulaient aucun mal. Du moins, cela semblait maintenant évident. Si l'une avait voulu attaquer l'autre, cela aurait déjà été fait, n'est-ce pas ? Maintenant, Aura devait obtenir la réponse à son autre question. Reculant la main de son visage, elle la porta doucement sur le corps de l'adolescente pour lui montrer qu'elle parlait, la posant sur le torse de l'autre sans une once de pudeur. Elle était, après tout, une enfant. Ramenant ensuite la main à son visage, elle fit comme si elle tenait quelque chose près de sa bouche, ouvrant et fermant celle-ci à plusieurs reprises pour mimer le geste de manger. Puis, une fois de plus, elle ramena sa main vers son interlocutrice, comme pour insister sur le fait qu'elle parlait d'elle.

 
gif
— Est-ce que tu as faim ?  répéta-t-elle, espérant que cette fois-ci, sa question serait comprise.

 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :


card : card
Origine : Nemerya
Groupe : Pleïade
Messages : 268
Stardust : 519
Sam 24 Juin - 16:17
La sauvage remarqua le changement de faciès et compris que c’était un sourire. Elle imita l’enfant en faisant de même avant de reculer légèrement lorsqu’elle leva les bras au ciel. Un autre signe de bienvenue ? Ah non, elle semblait réfléchir maintenant. Hop, le pokémon humain faisait pareil avec sa tête et son menton, même si elle n’avait aucune idée de ce que cela voulait dire.

Tout à coup, sa congénère commença à agir. Elle déplaça sa main sur son torse, au niveau du coeur. Puis, elle la remonta en faisant une forme étrange avec ses mains. La sauvage fronce les sourcils avant de faire des mouvements de mastication puis de lui retendre . Le pokémon humain sourit de toutes ses dents et s’exclama même.

Est-ce tu as faim ?!

L’adolescente regarda en l’air. Oui, il lui semblait qu’il y en avait pas ici. Elle s’éclipse un instant, telle une ombre et dans la pénombre de la nuit, on l’entend s’agiter, grimper aux arbres et secouer des branches. Même craquer une, comme si on en cassait une en deux. Et deux minutes plus tard, elle atterrit lourdement sur le sol, les bras chargés de Sitrus mûre à point.

Est-ce tu as faim ?

Dans la jungle, les plantes se livraient à une bataille pour conquérir le soleil et il était parfois nécessaire de grimper haut dans les branches pour se nourrir. La sauvage déposa alors des baies devant la jeune fille avant d’en prendre une et de croquer dedans. Avec toutes ses émotions, elle avait bien le droit de se nourrir un peu.

Juuuuungko !
-Massssskoooo !

Ben oui. Juptile aussi commençait à avoir les crocs et en voyant que la congénère était loin d’être dangereuse, elle se présenta également et s’approcha pour grignoter une baie et obtenir de l’énergie. La jungle était riche en saveur et ces baies étaient plus qu’appréciée.

Est-ce tu as faim !
-Massko ?
-Est-ce… Tu as faim. Jungko ko.
-Massko.

Le pokémon humain expliquait à sa soeur de coeur que sa phrase que cela concernait la nourriture. Et cela pouvait être une raison qui les avait poussés à venir sur le territoire de la jungle ! Peut-être qu’il y avait des soucis de nourriture dans le territoire habituel des pokémons humains. Planter des baies pouvaient être une solution.

Est-ce tu as faim...

Elle poussa les baies vers sa congénère avant de lui tapoter le ventre pour signifier qu’elle pouvait avaler sans risque avant de montrer le nid avec sa main. Si sa famille avait besoin de réserve pour partir d’ici, ce n’était pas très difficile de leur en fournir. Mais avant de lui expliquer le danger, peut-être lui laisser le temps de digérer pouvait être une solution.


Écarlate

Ardoise
Payne
Amarante
Blanche


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris - forêt d'Ehretia
Groupe : Nova
Messages : 323
Stardust : 1071
Sam 24 Juin - 17:12

Souvenir, souvenir

   
gif gif gif

Aura - Tora

Lorsque l'adolescente quitta Aura le temps d'aller chercher de la nourriture, celle-ci fut déçue un instant de la voir partir, n'étant pas certaine qu'elle reviendra. Dans la noirceur, elle ne pouvait pas voir ce qu'il se pensait, mais elle entendait cependant des branches se casser et des feuilles se mouvoir. Elle resta là, à écouter ce qui l'entourait, espérant que sa nouvelle amie reviendrait bientôt. Jouant avec le tissu de son vêtement de nuit, elle pinçait les lèvres nerveusement. La petite fille n'était pas prête à dire au revoir à sa nouvelle camarade. Aura n'avait pas beaucoup d'amis, de par la solitude qu'amenait la forêt. Bien sûr, elle adorait la compagnie des pokémons sauvages, mais ceux-ci venaient et partaient au gré des jours et elle se sentait parfois seule lorsque Liam et ses pokémons étaient occupés.

Rapidement, elle retrouva son sourire. La Jungko humaine revenait de sa rapide chasse aux baies dans les arbres dans un lourd bond et un instant, Aura eu presque peur que ses parents ne se réveillent. Ceux-ci étaient cependant bien endormis et il en fallait bien plus pour attirer leur attention. Peut-être était-ce l'habitude d'avoir passé des années dans des lieux agités même de nuit. En tout cas, pour l'instant, cela arrangeait la plus jeune de le famille Azure. Elle sourit et déposa un doigt sur ses lèvres en signe de silence, avant de pointer son propre corps et de lever les mains au dans les airs pour montrer une version plus grande d'elle-même. Elle imita ensuite une personne qui dort, cherchant à expliquer ainsi que ses parents étaient endormis dans la tente.

 
gif
— Il ne faut pas faire de bruit, murmurait-elle. Mes parents dorment.   


Elle n'avait pas encore l'habitude de se contenter des mouvements et exprimait ses gestes en paroles aussi. Il semblait que l'adolescence découvrait de nouveaux mots au fil de la conversation et cela poussait Aura encore plus à dire ses phrases tout en les mimant. Elle était fière d'être parvenue à établir le dialogue avec la Jungko humaine. Il semblait qu'elle avait compris qu'elle parlait de nourriture, même si la question avait été un peu déformé au passage. C'était tout de même un bon début et Aura s'en réjouissait donc. En voyant l'adolescente manger les baies, elle se dit qu'au moins, elle avait tout de même une réponse à sa question. Elle avait donc accès à de la nourriture. Vivait-elle ici depuis longtemps ? La petite fille avait tant de questions à lui poser, mais elle savait qu'elle devait y aller tranquillement.

La nourriture sembla attirer un pokémon qui les rejoint. Aura le regarda avec surprise, avant de lui sourire à son tour. La familiarité qu'il y avait entre la Jungko humaine et le Massko lui disait qu'ils devaient bien se connaître et qu'il s'agissait donc aussi d'un nouvelle ami pour elle. Elle les observa discuter entre eux, s’assoyant au sol pour être plus confortable et pouvoir manger à son tour lorsque l’adolescente lui indiqua que les baies étaient comestibles et qu'elle pouvait donc en prendre. Elle en attrapa une et n'hésita pas à en prendre une bouchée malgré la voix de son frère et de ses parents qui lui disaient de ne pas manger la nuit. Elle ne pensait pas aller se recoucher immédiatement de toutes façons, alors cela ne changerait pas grand chose. Le goût la surpris d'abord, différent de ce qu'elle avait l'habitude et un peu plus fort, mais elle devait avouer que ce n'était pas mauvais. Une seconde bouchée et un sourire indiquèrent à ses deux nouveaux amis qu'elle appréciait le cadeau et qu'elle leur était reconnaissante.  

 
gif
— Merci !


Elle tend la main vers le nouvel arrivant pour se présenter. Elle sait que les pokémons sauvages identifies leur entourage par l'odeur et elle le laisse s'habituer à sa présence peu à peu. S'il veut s'approcher d'elle, que cela soit pour la sentir ou pour la toucher, elle le laissera faire.
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :


card : card
Origine : Nemerya
Groupe : Pleïade
Messages : 268
Stardust : 519
Sam 24 Juin - 17:50
La congénère commença à s’agiter de nouveau. Un doigt sur ses lèvres, quelque chose en hauteur et … le sommeil. Le pokémon humain pencha la tête sur le côté, avant de regarder en l’air. Visiblement la communication ne passait pas très bien, en plus, elle commençait à parler doucement comme si elle ne voulait pas se faire entendre. Ah. Les doigts sur les lèvres. Cela lui rappelait quand Koko la trouvait trop bruyante et qu’elle posait sa patte sur sa bouche pour qu’aucun son n’en sorte.

Pas faire bruit. Pas faire bruit… Parent dorment. Pas faire bruit parent dorment.

En vrai, le pokémon humain était d’accord. Même si les principaux prédateurs dormaient, ce n’était pas une raison pour les réveiller prématurément. Surtout que, comme n’importe quel animal de la jungle, un pokémon qui se réveille de mauvais poil est un pokémon très agressif et par conséquent très dangereux.

“-Massko ?
-Pas faire bruit parent dorment. Ko.
-Maaaaasko.

Autant de syllabe pour quelque chose d’aussi court que ‘’chut’’ ? Il y avait vraiment des complications inutiles dans la langue des pokémons humains. Quoi que. Chez d’autres pokémons, il en fallait pas le cacher, ce n’était pas parfois mieux. La congénère accueilla plutôt bien Juptile qui mangea tranquillement. On aurait pu se croire à un repas de famille nocturne tellement c’était convivial.

Merci.
-Massko ?
-Jungko.

Aucune idée de ce que cela voulait dire, mais cela n’avait pas l’air d’être méchant vu le faciès de la congénère miniature. Juptile avait avalé sa baie et s’approcha de la fillette pour lui renifler la main tendue. Encore une autre façon de se présenter, mais le pokémon humain expliqua comment elle s’était dit bonsoir tout à l’heure. La Massko comprit assez rapidement et posa sa patte sur la tête de la jeune fille. Hop. Ils s’étaient présenté, tout le monde était à un pied d’égalité.

Masssko ?
-Jungko… Jungko.
-Ko…

Ils commencèrent à réfléchir. Comment lui dire simplement qu’ils étaient en danger s’ils restaient là ? Les deux amies commencèrent à discuter en proposant plus de dix idées à la minute puis ils décidèrent de garder le même mode de communication : l’imitation. Juptile montra alors à la fillette l’intérieur de son avant bras et on pouvait voir une énorme cicatrice causée par une griffe tout aussi imposante. Ce n’était pas très joli à voir. Le pokémon humain, elle, présenta son collier de griffe en l'agitant régulièrement pour qu’elle fasse le lien entre la cicatrice et les griffes.

Pas faire bruit parent dorment. Junjun.
-Koooo.


Écarlate

Ardoise
Payne
Amarante
Blanche


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris - forêt d'Ehretia
Groupe : Nova
Messages : 323
Stardust : 1071
Dim 25 Juin - 10:27

Souvenir, souvenir

   
gif gif gif

Aura - Tora

La petite fille s'emballa lorsque le Massko s'approcha d'elle pour poser sa patte sur sa tête. À nouveau, elle affichait un énorme sourire, heureuse de voir l'avancement de leur relation. Elle aimait être entourée de pokémons et cela la réjouissait énormément. Elle ne regrettait pas d'être sortie de la tente, se disant qu'il aurait été triste de les manquer en restant cachée. Même si la peur pouvait sauver parfois, elle pouvait aussi être ce qui empêchait de faire de merveilleuses découvertes comme celle-ci. Sans son courage, Aura n'aurait pas osé sortir et pire encore, elle ne se serait pas fait de nouveaux amis.

C'était maintenant au tour de la Jungko humaine et de la Massko de gesticuler de sorte à lui faire comprendre un message. Lorsqu'elle vit l'affreuse cicatrice sur le bras de l'adolescente, elle perdit son sourire, à nouveau effrayée à l'idée de ce qui avait bien put lui arriver. Elle repensait aux créatures monstrueuses dont lui avait parlé son frère aîné, inquiète qu'ils s'en soient pris à sa nouvelle amie. La sauvage lui montra ensuite un collier sur laquelle reposait une griffe ou quelque chose qui s'en rapprochait, le peu de lumière provenant du feu ne permettant pas à Aura de voir parfaitement bien dans la nuit. Elle fronçant les sourcils, cherchant à comprendre le message des deux habitants de la jungle, se creusant les méninges afin de trouver une explication. Elle se dit que peut-être avaient-ils affronté des créatures et c'est donc sur cette base qu'elle partie.

Pointant du doigt la lance pour parler de chasse, Aura imita ensuite un monstre comme elle le pouvait, ouvrant la bouche pour montrer ses dents avec un semblant de grognements. Certains se sentiraient ridicules d'agir ainsi, mais pas la petite fille. Non. Elle, elle voulait communiquer avec l'adolescente sauvage et son compagnon à tout prix. Elle repointa donc la lance, puis son propre bras à hauteur où se trouverait la cicatrice de la Jungko humaine s'il s'agissait du sien. Une façon de lui demander si de méchantes créatures sont à l'origine de cette blessure.

 
gif
— Ce sont des monstres qui t'ont fait ça ? dit-elle, puis elle répéta monstre, en imitant une fois de plus des créatures avec ses dents et ses mains. Monstre. Elle repointa son bras au niveau de la cicatrice de la Jungko humaine. Blessure. Elle imite une dernière fois les monstres, puis fait semblant de se mordre le bras et pointe la sauvage. Ce sont les monstres qui t'ont blessé ?


Difficile de parler en imitant, mais elle n'abandonnait pas, elle était patiente. Même si le discours serait long et compliqué, cela ne lui dérangerait pas. Elle ne se sentait pas encore fatiguée et pouvait donc passer du temps avec eux sans problème. Bien sûr, elle savait qu'elle devrait retourner dormir si elle ne voulait pas être complètement épuisée le lendemain, mais rien ne pressait et elle n'en avait de toutes façons pas du tout envie. Elle attrapa une nouvelle baie, attendant la réponse de la Jungko humaine et de la Massko en mangeant le fruit.
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :


card : card
Origine : Nemerya
Groupe : Pleïade
Messages : 268
Stardust : 519
Dim 25 Juin - 15:33
Juptile et le pokémon humain se regardèrent un moment en voyant les imitations de la petite fille. Mais qu’est-ce qu’elle voulait dire ? Pourquoi est-ce qu’elle grognait tout à coup ? Etait-ce la blessure qui la mettait dans cet état ? La lance, les grognements, la cicatrice. Tout cela devenait un peu complexe, mais les deux essayaient sincèrement de comprendre.

Bleeeesssure.

Donc, la marque qui avait été laissée par le pokémon à cicatrice était une “blessure” dans le langage de sa congénère. D’accord. Mais que signifiait “Monstre” ? Visiblement, c’était quelque chose avec d’énorme dent, mais les pokémons à cicatrice n’avait pas cette particularité. C’était plutôt leurs griffes qui étaient énormes. Le pokémon humain avait fait un non de la tête imité immédiatement par la Massko.

Junjun.

La sauvage et l’humaine se grattèrent la nuque. L’imitation avait ses limites, impossible de mimer un pokémon à cicatrice. De toute façon, ils voulaient juste lui expliquer qu’il était important qu’ils s’en aillent d’ici, sinon, ils allaient se faire attaquer et le désastre qu’avait vécu le pokémon humain se reproduira de nouveau. Mais que faire ?

Massko…

Juptile avait une idée. Une idée qui alliait un peu la diplomatie et la force. Il fallait précipiter les choses, elles n’avaient malheureusement pas trop le choix : le temps les pressait . La massko commença à discuter longuement de son idée avec le pokémon humain qui semblait songeuse, avant de faire un oui de la tête et d’affirmer avec un ‘’Jungko’’. La sauvage s’approche alors de sa congénère, pose sa main sur le haut de sa tête comme pour le signe de salut de tout à l’heure, avant de l’attraper par la taille et de la soulever avec une facilité déconcertante. Il faut dire qu’elle n’était pas bien lourde.

Jungko.

Le pokémon humain sourit, pour rassurer la petite, avant qu’elle ne commence à se déplacer avec elle, s’éloignant du camp de base, mais se rapprochant d’un endroit beaucoup plus sécurisée. La Massko, elle, était resté prêt du feu de camp, attendant visiblement un signal.

Pour des personnes extérieures, cela pouvait ressembler à un kidnapping d’enfant.


Écarlate

Ardoise
Payne
Amarante
Blanche


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris - forêt d'Ehretia
Groupe : Nova
Messages : 323
Stardust : 1071
Jeu 29 Juin - 16:26

Souvenir, souvenir

   
gif gif gif

Aura - Tora

La petite fille se gratta la tête lorsque la Jungko humaine lui dit qu'elle ne parlait pas de monstre. Souriant un peu naïvement, elle était rassurée que les contes de son frère n'étaient une fois de plus que des mensonges. Il fallait dire qu'à son âge, séparer la vérité de l'imaginaire n'était pas chose aisée. Après tout, les enfants ont une vraie force pour inventer toutes sortes de fantaisies et l'esprit rêveur de la petite Aura n'avait pas de limite quant à ce qu'il pouvait lui faire concevoir. Pour elle, des monstres n'avaient rien de bien extravagants, aussi stupide cela pourrait sembler pour un adulte.

Elle tenta de comprendre la conversation entre les deux amies, mais la différence de langage ne lui permettait pas de suivre ce qu'elles se disaient. Silencieuse, elle les observait, jetant des regards à l'une et à l'autre à tour de rôle pour tenter de suivre l'avancement de la discussion. Rien à faire, elle ne comprenait pas un mot. Pour elle, l'adolescent et la Massko ne semblaient que répéter le noms de pokémons. Elle tentait de s'imaginer ce qu'elles pouvaient bien se dire, jusqu'à ce que la Jungko humaine la coupe dans ses pensées pour l'attraper et la balancer sur ses épaules. Un petit hoquet de surprise échappa à l'enfant, avant qu'elle ne se mette à rien innocemment. Un regard rapide vers la tente où ses parents dormaient encore et elle ne se souciait déjà plus d'où on pouvait l'emmener. La jeunesse lui octroyait une confiance aveugle en des inconnus, qui disparaîtrait sans aucun doute au fil des années à venir.

Dans la jungle, il était difficile de voir les environs lorsque la nuit tombait. Les épaisses feuilles des arbres empêchaient les rayons de la lune d'éclairer le passage des deux humaines, du moins aux yeux de la petite fille qui n'en avait pas l'habitude. Sans doute était-ce différent pour la Jungko humaine qui avait vécu ici toute sa vie. Aura, elle, ne pouvait que tenter difficilement de décerner ce qui l'entourait à moins d'un mètre d'elle. Elles s'éloignaient du feu de camp qui servait à les éclairer, plongeant dans une noirceur que la petite blonde n'aurait jamais envisagé de visiter seule. Pourtant, accompagnée de l'adolescente, elle ne sentait aucun danger et se pensait en sécurité.
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :


card : card
Origine : Nemerya
Groupe : Pleïade
Messages : 268
Stardust : 519
Ven 30 Juin - 13:11
Sa congénère n’opossait aucune résistance, signe que le pokémon humain avait réussi à gagner sa confiance, malgré leurs difficultés de communication. Si la petite fille ne voyait rien, ce n’était pas le cas de notre habituée de la jungle, qui voyait clairement le chemin à prendre pour l’emmener dans un endroit sécurisé.

Ko !
-Ko ko !
-Arcko Ko !

Pouf. Trois petits Arckos montent tranquillement sur le corps du pokémon humain, s’intéressant à la drôle de créature posée sur ses épaules. Ces trois pokémons étaient des enfants de Koko, avec la particularité d’avoir éclos en même temps. Depuis, ils étaient littéralement inséparables et faisait les quatre cent coups ensemble, pour le meilleur et surtout pour le pire. Les trois petits foufous n’arrêtaient pas de toucher la petite humaine, ce qui fit gronder leur ‘’grande soeur”.

Juuuungko !

A cette heure-ci, ils devraient être sur une branche, entrain de dormir tranquillement ! A leur âge, on en sortait pas dans la forêt en pleine nuit… Des explications s’imposent ! Les petits Arckos se font tout à coup petits. Un bruit effrayant les avaient réveillés et ils avaient peur de s’endormir. Puis, maintenant qu’ils avaient une nouvelle amie, ils voulaient jouer avec elle. Cependant, le plus curieux demandait où elle se dirigeait. Dans un lieu sûr, répondait la sauvage.

Le petit groupe arriva finalement à un cours d’eau qui traversait toute la forêt et qui délimitait le territoire des pokémons à cicatrices. Les pauvres étaient dotés d’armes redoutables, ils avaient beaucoup de mal à nager, surtout que l’eau était profonde et quelques pokémons aquatiques pouvaient se promener. Rien de bien méchant. Ainsi, de l’autre côté, les humains seraient en sécurité. Bon, maintenant, il fallait traverser… Les petits Arckos ne résistèrent pas à s’offrir une trempette nocturnes, plongeant tour à tour dans l’eau et jouant ensemble. Le pokémon humain, elle, se demandait si sa congénère savait nager.

Ko ?” demanda-t-elle en montrant de la main ses trois petits frères devenus aquatiques sous les reflets de la lune.

Que faisait Juptile pendant ce temps ? Elle avait attendu une bonne dizaine de minutes avant de tenter de réveiller les parents de la petite, en faisant un minimum de bruit. C’est à dire ? Elle secouait tout simplement les humains avant de s’échapper, revenant faire son manège plusieurs fois jusqu’à leurs réveils définitifs. Et surtout, jusqu’à ce qu’ils se rendent compte que leurs progénitures manquaient à l’appel.


Écarlate

Ardoise
Payne
Amarante
Blanche


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris - forêt d'Ehretia
Groupe : Nova
Messages : 323
Stardust : 1071
Mar 4 Juil - 21:33

Souvenir, souvenir

   
gif gif gif

Aura - Tora

La petite fille s'amusait de la promenade. Lorsque d'autres pokémons sauvages s'approchèrent des deux humaines pour observer la blondinette, cette dernière les observa amusée, souhaitant même s'arrêter pour jouer avec eux. La Jungko humaine avait cependant une autre idée en tête. Si Aura ne savait pas les raisons de leur départ du campement, elle ne s'en souciait pas pour autant. Elle était bien plus curieuse de découvrir ce qui les entourait que de connaître les raisons qui avaient poussé la sauvage à l'enlever. Il fallait dire que pour elle, ce n'était pas un enlèvement. Après tout, si on le lui avait demandé, c'aurait été de pleins gré qu'elle l'aurait suivie.

Lorsqu'elles arrivèrent à la rivière, Aura n'en su la présence que par le bruit d'écoulement qu'elle faisait. Dans la noirceur, il était difficile de voir ce qu'il y avait autour d'elle. Elle fronçait les yeux pour observer un peu mieux. Même si elle s'habituait peu à peu au noir, ça ne voulait pas dire qu'elle voyait bien loin devant elle. Parfois, lorsque le vent soufflait les feuilles et que l'un des rayons de la lune parvenait à traverser les hauts arbres de la jungle, on pouvait voir un scintillement se refléter sur l'eau, mais la noirceur était presque totale et il était rare qu'une source de lumière parvienne à se faire un chemin en milieu de la nuit dans les parages. La petite jeta finalement un coup d’œil vers les petits pokémons se baignant, puis se tourna vers la Jungko humaine pour répondre à sa question informulée.

 
gif
— Oui, je sais nagée, murmura-t-elle.


Pour confirmer sa réponse, elle s'approcha doucement de la rivière, faisant bien attention pour ne pas glisser. Elle ne savait pas si le courant était fort et restait donc méfiante. Elle avait apprit à ses dépends qu'il était dangereux de se retrouver dans un puissant courant et elle savait que dans une telle situation, sans assistance, elle pourrait se noyer. Une fois le bord de l'eau atteint, elle trempa d'abord un pied prudemment, prête à se retenir pour ne pas être emportée par l'eau si danger il y avait. Le courant n'était pas aussi fort qu'elle le craignait, mais il restait assez agité pour la faire douter quelques instants. Était-ce sécuritaire de traverser seule ? Perdue, elle se tourna vers sa nouvelle amie, en quête d'une réponse. Peut-être qu'elle pourrait l'aider et s'assurer qu'il n'y aurait aucun danger pour elle. Elle ne le savait pas, mais durant ce temps, ses parents s'étaient réveillés, maintenant apeurés par l'absence de leur petite fille et prêts à raser la jungle pour la retrouver.
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :


card : card
Origine : Nemerya
Groupe : Pleïade
Messages : 268
Stardust : 519
Ven 7 Juil - 2:14
Le pokémon humain déposa sa congénère par terre et l’observa du mieux qu’elle pouvait sa semblable s’enfoncer prudemment dans l’eau. Ouf, un problème de moins à régler, ce sera beaucoup plus facile pour elle de les défendre si quelque chose arrivait, même si la nuit était plutôt un moment calme et paisible… Du moins, quand une Massko et une sauvage ne décident pas de faire les curieuses. Notre protagoniste s’enfonce elle aussi dans l’eau, posant une main sur le dos de la petite pour la pousser dans la bonne direction et se proposant comme bouée temporaire si besoin. Les petits frères se rendent bien compte qu’ils ne sont pas ici pour une baignade nocturne et s’accroche immédiatement à leurs grandes soeurs pour arriver de l’autre côté de la berge.

Jungko.

Ouf, une fois sortie de l’eau, tout le monde se secoue et la chevelure du pokémon humain était tellement longue et dense qu’elle projetait des gouttelettes partout. Un vrai caninos mouillée, mais au moins, elle était relativement sec en peu de temps. Le plus important, c’était que les Mangriffs avaient des difficultés pour nager dans les rivières, leurs grosses griffes tranchantes ne les adaptaient pas à ce genre de milieux. Il fallait juste attendre que les parents arrivent et tout rentrera dans l’ordre. Tant mieux. Notre pauvre amie commençait à fatiguer, d’ailleurs, elle bailla un grand coup pour se maintenir éveiller. Cependant, il fallait attendre que les parents retrouvent la petite et c’est pour cela qu’elle s’assit en tailleur, scrutant le côté de la berge d’où elle venait pour voir des signes de présence humaine.

Et Juptile ? Elle avait visiblement réussi son coup et faisait de son mieux pour guider les pokémons humains vers la fameuse rivière. Mais… Il y avait des petits problèmes de compréhension. Les géniteurs étaient dans un état de panique tel qu’ils ne faisaient pas toujours attention à la Massko.


Écarlate

Ardoise
Payne
Amarante
Blanche


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris - forêt d'Ehretia
Groupe : Nova
Messages : 323
Stardust : 1071
Ven 7 Juil - 19:38

Souvenir, souvenir

   
gif gif gif

Aura - Tora

La Jungko humaine n'était pas la seule à s'endormir. Aura, à son jeune âge, commençait à ressentir la fatigue après tant d'effort. Elle ne comprenait pas pourquoi on l'avait emmené ici, mais il devenait difficile pour elle de se concentrer et de rester éveillée. Elle fermait les yeux et les rouvrait presque dans un sursaut à plusieurs reprises. Il n'était pas difficile de deviner qu'elle ne tiendrait plus longtemps debout. Et bien sûr, déjà habituée à dormir dans des lieux insolites, ce n'était pas un problème dormir à même le sol en pleins milieu de cette jungle. S’appuyant d'abord sur sa main, elle glissa cependant ce qui la réveilla, mais elle ne tarda pas recommencer ce petit manège. Elle ne savait pas que ses parents étaient déjà à sa recherche, apeurés et paniqués au campement, tout juste réveillés par l'amie de l'humaine de la jungle.

Apeurés n'était pas le mot. Terrifiés était bien plus juste. Ils ignoraient complètement le pokémon sauvage qui tentait d'attirer leur attention, une engueulade débutant déjà entre eux deux pour savoir sur qui remettre la faute. S'ils étaient normalement un couple très amoureux, la fatigue et la terreur les menèrent à agir différemment de ce qu'ils faisaient lorsqu'il n'y avait aucun problème en vue. L'idée même de leur fille en danger suffisait à les rendre plus que nerveux. Ce n'est qu'un bon moment plus tard qu'ils réalisèrent la présence du pokémon qui tentait de les avertir et, remarquant qu'il attirait étrangement leur attention, ils tentèrent l'option de le suivre avec l'espoir de retrouver leur jeune fille.

Pendant ce temps, Aura s'appuyait sur sa nouvelle amie, se servant d'elle comme d'un oreiller pour se reposer. Elle avait du mal à garder les yeux ouverts et marmonnait des choses incompréhensibles dans son sommeil même pour un humain comprenant sa langue maternelle. Il était difficile de dire si elle s’adressait à la sauvage ou si ses paroles n'avaient aucun véritable destinataire, mais il était certain que ce n'était plus sa conscience qui guidait la petite fille. Elle succombait peu à peu au sommeil qui n'aurait jamais dû être brisé en premier lieu. Pourtant, dans ces nouveaux rêves qui se formaient, on pouvait voir des Arcko et des Massko et surtout, une Jungko humaine.
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :


card : card
Origine : Nemerya
Groupe : Pleïade
Messages : 268
Stardust : 519
Lun 10 Juil - 14:12
La petite troupe était bien fatiguée, mais le pokémon humain devait rester éveillé. Le temps que son amie Juptile viennent avec les parents de la petite, afin de la mettre en sécurité. Loin des pokémon à cicatrice. Loin du danger. Et oui, veiller à l’équilibre de la jungle est une tâche pénible et difficile, mais c’était le prix à payer pour que tu sois en harmonie. Ces fameux pokémons avec de grosses griffes avaient également un rôle à jouer, ils font partie de ce cycle. C’est ainsi.

MAAAAAASSSSSKOOOOOO !

Ah, en parlant du Massko, son amie était enfin revenue et elle annonçait que les parents de sa congénère la suivaient. Il lui demandait maintenant où elle se trouvait. Le pokémon humain tourna sa tête en direction de la petite fille qui se servait de son corps comme d’un coussin. Pas de critique particulière à ce sujet, les trois Arcko faisaient de même. Cependant, notre drôle de pokémon avaient un petit pincement au coeur. Pourquoi ? Difficile de comprendre, elle ne le savait pas elle-même.

JUUUUUUNGKOOOOOO !

Voilà. Elle avait annoncé à Juptile qu’elle se trouvait de l’autre côté de la rivière, hors du territoire des pokémons à cicatrice. En voyant de la lumière au loin, elle savait que leurs missions étaient accomplies. Très délicatement, la créature sauvage se lève en allongeant la petite au sol. Elle la regarda encore un instant avant de disparaître en grimpant le long d’un arbre.

Pendant ce temps, la Massko avait guidé les parents jusqu’au bord de la rivière, elle pointa du bout de sa patte l’autre côté, avant de grimper le long d’un tronc. Vu que la petite était de l’autre côté, ils n'hésiterons pas à traverser la rivière pour la récupérer. Et comme le monde était bien fait, la route pour rejoindre la ville humaine n’était guère loin.

Où était passé nos habitants de la jungle ? Dans un lieu sûr, sur une branche, entrain de bénéficier d’un sommeil bien mérité. Mais notre créature sauvage était perplexe. Rencontrer ses congénères avaient bouleversé quelque chose en elle. Ils étaient semblables, mais ils ne se comprennaient pas. Perturbant. Peut-être devrait-elle s’y intéresser un peu plus ? Redécouvrir ses origines. Parler. Dire.

Communiquer.

Hrp : Fin du rp pour moi o/


Écarlate

Ardoise
Payne
Amarante
Blanche


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris - forêt d'Ehretia
Groupe : Nova
Messages : 323
Stardust : 1071
Mar 18 Juil - 2:10

Souvenir, souvenir

   
gif gif gif

Aura - Tora

La petite dormait sagement contre la pokémon humaine. Elle ne sentit pas lorsqu'on la déplaça sur le sol, elle n'entendit ni les cris de sa congénère ou de la famille de cette dernière, ni ceux de ses parents lorsqu'ils la virent de l'autre côté de la rivière. Aura n'avait pas conscience du chemin qu'ils avaient entrepris pour la retrouver et de l'inquiétude qui les accablaient depuis leur réveil. Pas plus qu'elle n'avait comprit le manège de la Jungko humaine qui ne souhaitait que les protéger de ses ennemis qui lui avaient enlevé sa famille par le passé. Un sommeil d'enfant imperturbable, assurée par la présence de ses nouveaux amis.

Lorsque ses parents eurent enfin traversés le courant, elle sentit à peine les bras de sa mère l'envelopper et les baisers de son père sur son front. Elle n'entendit pas plus la petite crise de nerfs de la femme qui ne voulait plus que quitter la forêt et la décision de l'homme de rester à cet endroit pour la nuit afin d'éviter tout risque de noyade pour leur enfant. Elle ne savait pas que le lendemain, elle quitterait la jungle pour peut-être ne jamais y revenir. Mais ce dont elle se doutait le moins, c'était que cette accolade échangée dans la fatigue avec cette pokémon humaine serait un adieu et qu'elles ne se reverraient pas avant de nombreuses années. Dans ses rêves, tout était paisible et elle pouvait jouer aussi longtemps qu'elle ne le désirait avec les habitants de la jungle.


---

gif
— Aura, qu'est-ce que tu fais ?



Je sursaute en entendant la voix de mon frère. Un rappel à la réalité qui m'exaspère et qui me pousse à soupirer. Je me concentre difficilement sur le pokémon à soigner, mais mes pensées ne sont pas tournées vers lui. Je ne peux m'empêcher de m’interroger sur la vision que je viens d'avoir. Est-ce un souvenir ou un rêve d'enfant ? Si cela me semble peu probable, je ne peux étouffer cette sensation de réalité qui accompagne les images qui me sont soudainement revenues en tête. Peut-être qu'un jour, j'aurai enfin la réponse, mais visiblement, ce ne sera pas pour aujourd'hui.
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Anymore.
» Entraînement magique [FLASHBACK avec Morrigan et Myrdhinn]
» Souvenir...souvenir [PV: HATARI]
» Dingbats...
» Souvenir, souvenir: le Pardon de St Sébastien (1990-1995)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération