Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...
03/09/17 La version 2 de Dusk Lumiris est enfin prête ! Venez lire les nouveautés !
09/03/17 Ouverture du forum !

TOPS SITES




 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Deux chemins qui se séparent // Narcisse
avatar
Team :
card : card
Origine : Hoenn
Groupe : Météore
Messages : 42
Stardust : 111
Lun 26 Juin - 0:05
Ecrit et inspiré parça

On avait toujours dit à Cyrielle que c'était les Pokémons insectes volants qui contribuaient à la pollinisation. Comme Apitrini, ou Dardagnan, par exemple, ou Charmillon. Mais elle ne s'expliquait toujours pas que le champ de tournesols qu'elle voyait au loin, de l'autre côté du village de Kishika, n'en soit pas rempli et bourdonnant. Les tournesols sortaient pourtant du sol, ouverts, tournés vers le grand soleil d'été. Mais pas un seul Pokémon insecte au loin.

La main au-dessus des yeux, elle regardait le village campagnard, coincé entre les arbres et les tournesols, ainsi qu'une rivière qui le traversait de part en part. Ils quittaient enfin la route 7, pour arriver à Kishika. Sur le chemin, Narcisse lui en avait un peu parlé. Enfin, plutôt énormément. Un lieu peu urbanisé, tranquille, sentant le bon air, pleins de vieux - dont sa grand-mère-, et qui était spécialisé dans le thé - ce qui expliquait entre autres l'odeur agréable de thé vert qui titillait les narines de la rouquine. Le jeune homme était bavard, loquace et enjoué, alors comme on dit, c'est la conversation qui vient toute seule. Le seul problème qu'il avaient rencontré restait Niji, qui avait cru bon de sauter dans de la boue et de s'en mettre partout sur le poil. Fini le poil blanc  - quoique jaunâtre et crasseux -, bonjour les plaques de terres sèches et le Couafarel définitivement sale.

Narcisse avait beaucoup ri, Cyrielle avait été simplement dépité. Elle, elle n'avait pas réellement beaucoup parlé. Elle aurait aimé pourtant, parce que le blondinet avait l'air sincèrement gentil. Mais ses mauvaises habitudes, son démon intérieur, la reprenaient. La rouquine ne le connaissait pas vraiment, ils venaient de se rencontrer à peine. Ils avaient quand même passé une nuit sous la tente, et à vadrouiller sur la route. C'était plutôt pas mal. Mais, ça ne lui suffisait pas. La jeune femme avait peur, et aurait souhaité fuir, tout en ne le souhaitant pas. Elle aimerait revoir Narcisse, au lieu de se carapater à l'anglaise. Elle voulait revoir Narcisse, plutôt que de lui filer sous le nez. Bon, elle avait quand même envie d'éviter de redormir avec lui sous la lune, étant donné qu'il ronflait assez fort, mais cela, elle ne lui dirait pas.

Elle l'observait de ses yeux mauves avancer vers les premières maisons du village, avec un peu de regrets, et de remords. Niji sautait joyeusement à ses côtés. Ces deux-là s'entendaient bien. Ils allaient de paire. Alors qu'elle, elle ne riait pas vraiment, ou ne souriait pas vraiment. Elle n'avait pas le coeur généreux en émotions.

-Narcisse !

Mais, avant qu'elle ne lui propose de se séparer en tant que compagnons de route, il y avait plus important. Elle s'éclaircit un peu la gorge avant de lui demander :

-Est-ce que tu saurais où je pourrais trouver un endroit où acheter un portable ?

Oui, parce que le dernier n'était toujours pas remplacé. Dans ce coin perdu et tranquille, ce serait peut-être difficile, mais il fallait absolument qu'elle contacte ses parents, avant qu'ils ne s'inquiètent trop.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card
Origine : Johto
Groupe : Météore
Messages : 410
Stardust : 1408
Lun 26 Juin - 12:49


Deux chemins qui se séparent.
Cyrielle — Narcisse

Nul n'aurait pu penser que nous resterions ensemble si longtemps. Nous avons tout d'abord fait route ensemble vers Kishika, dans l'optique, pour ma part, de concourir et pour elle... Et bien, je ne saurais pas dire avec certitude. Cyrielle était d'une agréable compagnie, mais malheureusement, ses mots se faisaient rares. Etait-ce ma faute ? Ou alors, était-elle naturellement peu bavarde ? Je ne pouvais pas le dire avec certitude, mais j'avais l'impression de faire la conversation pour nous deux. Elle m'avait demandée des informations sur Kishika...Et malheureusement pour elle, j'ai bien du l'en noyer !

Nous nous étions rapprochés, inexplicablement. Bien sûr, pas au point de nous confier nos secrets mutuels ! Mais marcher ensemble a travers les routes, dormir ensemble face a la Lune -enfin, elle n'a pas du beaucoup dormir, compte tenu de mon mal de gorge de la nuit dernière, j'ai du ronfler bruyamment..-. Mais pour autant, j'étai un peu triste, de par le fait qu'elle semblait naturellement distante.

Mais elle n'avait pas a s'en faire, Kishika était a proximité. L'air pur des environs, ce fumet de thé se répandent aux alentours, couplé au magnifique champ de tournesol non loin.. C'était un endroit magique, à bien y réfléchir. Grand-mère disait s'y rendre lorsqu'elle était encore avec Grand-père. Les déjeuners, les cachettes, ou seulement la vue.. Ses récits me faisaient voyager, comme si je l'avais vécue. Cela embaumé mon coeur d'un doux ressenti.

"Narcisse !" dit-alors Cyrielle, me sortant de mes pensées. "-Est-ce que tu saurais où je pourrais trouver un endroit où acheter un portable ?"

Il était certes dur d'en trouver mais cependant , pas impossible.

"Bien sûr ! Il y a une petite supérette en ville, où ils vendent parfois certains appareils électroniques. Il y aura sûrement un portable-là bas !" dis-je en frottant ma tête de ma main gauche.

A bien y réfléchir, il faudrait que je m'y rende aussi. Cela fait longtemps que je n'ai pas pu entretenir ma coloration, mes cheveux retournant au blond. Et en terme de coloration, il n'y a pas mieux que les produits de Kishika ! Bio et sans impact sur l'environnement !

"Si tu me le permet, j'aimerai t'y accompagner, j'ai quelques courses a faire également ! Mais si tu veux t'y rendre seule, je ne vais pas t'importuner plus longtemps.."

J'ai failli oublier qu'elle n’appréciait peut-être pas ma présence.. Je l'avais oublié oui, tant ces moments passés avec elle furent agréable. Enfin, je me suis peut-être fais des idées..?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Hoenn
Groupe : Météore
Messages : 42
Stardust : 111
Lun 3 Juil - 15:57
Cyrielle l'écoutait attentivement, en silence, comme à son habitude. Narcisse lui répondait. Comme il l'avait toujours fait pendant le voyage. Gentiment, et avec beaucoup de détails. Narcisse ne s'était pas plaint une seule fois de ses longs de moments de silence, ou de ses réponses brèves et concises. La jeune femme commençait à ressentir des remords. Elle ne pouvait pas lui dire non. Niji se frottait contre elle, avec ses poils emmêlés, la langue pendante, et ses yeux joyeux. La rouquine baissa son regard mauve avec hésitation. Elle finit par le relever après quelques secondes pour lui répondre doucement avec son habituel léger sourire :

-Non, ça me ne dérange pas. Tu ne m'as pas dérangé. C'était agréable, d'avoir quelqu'un à ses côtés, pour me guider. Je te laisse m'ouvrir la route à nouveau, par contre !

Mais comment faire comprendre que, par moments, c'était le besoin de solitude et une part de timidité, qui l'emportaient ? Cyrielle avait apprécié la bonne humeur, la sincérité et la gentillesse de Narcisse. Elle avait juste besoin à nouveau, de reprendre un peu l'air, de se retrouver à nouveau libre, seule et avec elle-même.

Son voyage à Lumiris était avant tout motivé par son désir de se retrouver. De trouver qui elle était. Ce qu'elle deviendrait aussi. Plus les semaines passaient, plus elle parcourait les routes, et plus elle se rendait compte qu'elle n'avait pas envie de retourner dans sa petite boutique miteuse d'Algatia, à réparer des vélos pour le reste de sa vie. Non, elle voulait continuer à marcher sur les routes. A prendre l'avion, à voyager et à rencontrer des personnes. Comme sa grand-mère Liz avant elle, elle désirait de plus en plus se laisser emporter par le monde. Il l'attirait, l'appelait, sans cesse. De plus en plus intensément, à la manière dont les étoiles brillent la nuit.

-Couaf !

La jeune femme reposa ses yeux sur la Couafarel, marron de poussière et de boue, le pelage crasseux. Elle poussa un soupir, avant de lancer un regard désolée au blondinet-vert pâle :

-J'aurai besoin plus que d'un portable, on dirait.

La jeune femme caressa affectueusement la Couafarel, qui lui lançait malgré tout un regard méfiant. Elle avait probablement deviné ou senti ce que sa maîtresse projetait pour elle, à son plus grand dam. Un seau, du shampoing, et de l'eau, voilà ce dont elle aura besoin en plus. Cyrielle remit en place son chapeau, lança un sourire discret à Narcisse, et lui emboîta le pas, tandis que les odeurs enivrantes de Kishika continuaient de lui faire tourner la tête.

Comme les étoiles d'Algatia.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card
Origine : Johto
Groupe : Météore
Messages : 410
Stardust : 1408
Lun 3 Juil - 22:30


Deux chemins qui se séparent
Cyrielle — Narcisse


Je ne saurais pas être plus heureux que d'entendre ses mots. Elle avait acceptée ma présence, sans la considéré comme une nuisance ! C'était rare, mais cela me faisait tant plaisir de savoir que je venais de me faire une amie sans lui avoir causé un tord quelconque. Mais comme on dit, tout plaisir avait une fin, et celle-ci se terminerait très certainement lorsque nous rejoindrons le magasin de Kishika. Est-il aussi identique que dans mes proches souvenirs ?

"O-Oh, et bien, ravi de te servir de guide, je pense les même chose ! Alors voyons, ça devrais être..Par là, suis-moi !"

Et nous avancions alors, vers les allées de Kishika. L'air y était toujours aussi pur et doux, l'atmosphère remplis d'arômes a s'en soigner le coeur. Cette ville pouvait sembler arriérer et désuète, mais elle avait de nombreuses spécialités. Une ville avec un minimum de pollution, de nombreuses agricultures , tant en plantes médicinales qu'en autres denrées, cette proximité avec les pokémons -principalement insectes qui pullulent en période de fortes chaleurs-.. Ce n'est pas une ville qu'un citadin pourrait apprécier a sa juste valeur. Mais lorsqu'on est habitué a la beauté et a l'air frais de la campagne, cet endroit devient vraiment vivifiant..

Quoiqu'un peu ennuyeux, sans ses concours Pokémons.

D'ailleurs, ce chemin que nous arpentions, me rappelaient quelques souvenirs. Les bruits de nos pas, sur les dalles de pierres, les flammes illuminant les torches de styles japonaises ici et là.. Et des feux d'artifices, éclairant le ciel de milles lueurs.  Chaque années, lorsque le ciel brillaient de milles constellations, il était courant d'apercevoir des Mucioles et des Lumivoles parcourir le ciel, tournant dans une danse nuptiales de toute beauté. C'est vraiment un spectacle a voir , au moins une fois dans sa vie !
Bon, je n'ai pu le voir qu'une unique fois, et je ne suis pas resté très longtemps a Kishika pour en apprécier chaque particularités. Mais il s'agissait réellement d'une magnifique ville.

O-Oh mince, je n'ai pas prêter attention, on est déjà arriver ! Je la fis passer en première, la laissant quelques instants pour rejoindre un autre rayon qui n'était pas très loin. Il fallait bien que je me ré-approvisionne en teinture ! Et justement, il en avait reçu un beau stock.. Il faut dire, j'étais le seul a en acheter, héhéhé ! ♪

"Alors..Colorants, c'est bon. Il faut que j'aille prendre un stock de baies Papaya, quelques potions.. H-Ha oui, il faut que je me prenne un nouveau mixeur !"
...Oui, j'avais l'habitude de me parler seul, c'est un excellent moyen de se rappeler de ce que l'on désire.

J'observai alors Cyrielle du coin de l'oeil, voyant ce qu'elle faisait. Je devais bien la laisser un peu tranquille, au moins ici. Moi-même, je n'aimerai pas qu'on me colle pour faire mes courses, nononon !
Mais je n'allais pas la laisser payer, hors de question. Elle m'a peut-être réparé mon pendentif pour pas grand chose, mais j'ai toujours une dette envers elle.

Dommage que nos chemins finiront par se séparer.. Je m'attaque facilement, je n'y peux rien !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Hoenn
Groupe : Météore
Messages : 42
Stardust : 111
Mar 4 Juil - 15:48
-Couaf !
-Non, c'est du shampoing pour moi, ça.
-... Couaf ?
-... J'en ai besoin pour la douche au motel, si on trouve un motel déjà. Hm, bon, maintenant, tu m'aides à trouver le rayon où il y aurait des cellulaires ?

Niji la regardait d'un œil suspicieux, sous sa masse de poil crasseuse. Elle renifla un peu, avant de s'éloigner dans les rayons un peu plus loin. Cyrielle poussa un soupir de soulagement. Non, le shampoing ne lui était effectivement pas destiné. Mais si jamais la Couafarel découvrait ce qu'elle projetait pour elle, il risquait d'y avoir des dégâts. La rouquine attrapa au passage une brosse afin d'arriver au bout de la saleté lors du futur bain du caniche. Elle jeta au passage un coup d’œil rapide au rayon des biscuits et des peluches.

La jeune femme voulait remercier Narcisse, mais à vrai dire, elle ne savait pas trop quoi prendre. Elle parlait peu, et s'était protégée, comme d'habitude, pour ne pas se retrouver blessée ou plus fragile qu'elle ne l'était. Mais, elle avait déjà ouvert son masque et sa froideur à une faille, et c'était elle qui se faisait plus mal à elle-même à présent. Cyrielle s'était en quelque sorte attachée à la douceur et  au sourire du blondin-un-peu-vert-prairie. C'était accroché, amarré, et elle ne pouvait s'en défaire. Parce que d'un autre côté, elle avait aussi envie d'avancer. De passer à autre chose que l'hiver de sa solitude de toujours.

Alors, même si elle voulait se retrouver à nouveau seule pour un mois, ou deux, peut-être, voire moins, elle voulait quand même remercier le jeune homme. Et aussi, d'une certaine manière, de marquer leur rencontre. Comme un tournant, un grand manège que l'on prend, ou le premier saut sur le trampoline. Choquant, bouleversant, et pourtant apportant une brise de nouveauté.

Sourcils froncés, elle essayait de se décider sur quels biscuits elle allait jeter son dévolu. Est-ce qu'il était allergique aux amandes ? Ou peut-être préférait-il le nougat ? Ou alors, il n'aimait pas le sucre. Mais peut-être que Papaï en raffolait, aussi...

Perdue dans ses pensées, ses yeux mauves dérivaient doucement, comme une branche s'éloigne avec le courant d'une rivière. Ils finirent par se noyer dans ceux verts de Narcisse, sans qu'elle ne s'en rende compte. Elle fixait le lointain, le regard aussi vide, presque empreint d'une tristesse bienheureuse.

La rouquine revint sur terre, brièvement. Elle secoua sa tête, regarda à nouveau le jeune homme. Son sourire léger et discret sur les lèvres. Puis, elle fit un pas pour changer à nouveau de rayon.

Juste au moment où Niji revenait du rayon des cellulaires, avec le fameux portable tant espéré.

SBLAM

Et ça, c'est ce qu'on appelait se prendre une carpette poussiéreuse dans les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card
Origine : Johto
Groupe : Météore
Messages : 410
Stardust : 1408
Lun 10 Juil - 16:09


Deux chemins qui se séparent
Cyrielle — Narcisse


Selon la logique universelle -ou pas- des magasins, les appareils électro-ménagés se trouvent toujours dans un recoin sombre du magasin, à coté de tous les autres appareils électriques, comme des téléphones. Mais même si je me doutais que ce dernier n'allait pas être facile a trouver (pauvre Cyrielle, j'espère ne pas l'avoir fais rêver pour rien..), j’étais certain de trouver un mixeur. Quoi de mieux pour préparer des plats ou des sauces avec ça ? Il m'en fallait justement un pour faire mes jus de baies. Je n'étais pas trop fan des potions pokémons, ne sachant pas ce qu'elles contiennent. Et pourtant, j'en ai goutté étant petit, et c'était pas bon !

Erreur de jeunesse, pas juger.

Donc, j'étai à la recherche de ce mixueur, mais malheureusement, on dirait qu'il n'y en avais pas.. Tant pis, pas de jus de baies. J'en chercherai un lors de ma prochaine escale a Volta- SBLAM

C'était quoi ça ?! Ça sonnait fort, comme si quelque chose avait méchamment heurté le sol !

En regardant partout, je vis les regards désabusés des clients regarder quelqu'un qui se trouvait au sol.. M-Mais, c'était Cyrielle ! Comme un héros, je m'empressa d'aller la secourir et la relevé, comme tout bon prince ! Sauuf qu'en voulant la rejoindre, je me suis pris un panier qui passait par là, manquant a peine de l'écraser de tout mon poids. Mais heureusement, je ne suis pas tombé, ayant repris mon équilibre juste avant la chute ! -sans pour autant assurer la survie de mon petit orteil, qui venait de se faire explosé. Ca fait maaal..-

"W-Wow ! Est-ce que ça va Cyri' ? A-Attend, je te relève !"

Plus facile a dire qu'à faire, avec un Niji dans les pattes et des bras en allumettes ! Mais finalement, tout semblait aller.. Je ne voyais pas de grosses blessures et je n'arrivais pas non plus a voir si elle avait cassé quoique ce soit. Dans tout les cas, je n'allais pas l'abandonner, je me porte garant de tout ceux que j'invite dans mon village !

...Même si techniquement, je l'ai suivie et que ce n'est pas mon village.

"Ca devait être une belle chute dis-donc.. Si tu as mal, dis-le moi, je t'enmènerai te soigner ! Il ne faut jamais laisser une plaie s'infecter..Mince, où j'ai mis mon panier ?"

... Un moment, est-ce que j'avais pris un panier au moins ? Cet incident m'a fait perdre la tête, boudiouu !



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Deux chemins qui se croisent [PV: Hasakura Miji]
» Deux chemins qui se croisent
» Pique nique entre deux chemins...
» -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-
» Nos chemins se croisent, ce n'est pas un hasard [Louane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération