Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...
03/09/17 La version 2 de Dusk Lumiris est enfin prête ! Venez lire les nouveautés !
09/03/17 Ouverture du forum !

TOPS SITES




 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Un peu d'amour et de cacao • Aleyde
avatar
Team :

card : trainer card
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 627
Stardust : 953
Jeu 16 Mar - 11:31
Une autre journée derrière le comptoir, les effluves de cacao enveloppant le Velvet Café jusqu'à l'extérieur. Un son, le petit « ding ding » de la porte qui s'ouvre. Une commande, deux commandes, trois commandes... Des cafés, des chocolats chauds, des gâteaux et des cookies, mon ventre qui gargouille, l'heure de la pause arrive bientôt. Je lève les yeux au ciel, j'observe la petite horloge vintage qui annonce 11:50. Dans dix minutes, je pourrai aller manger, et me faire mon propre café. Comme je l'aime. Avec un peu de chocolat en poudre sur le dessus. Un latté au chocolat blanc ou au caramel salé aujourd'hui ? Dur choix. Je vais pencher pour la douceur du chocolat, c'est ce dont mes papilles raffolent le plus, une de mes saveurs préférées. Le soleil illumine les fenêtre, c'est une belle journée, il ne fait ni trop froid, ni trop chaud, le vent est agréable, il se balade sur notre peau, de sa fraîcheur éphémère. J'aperçois une demoiselle, elle franchit le seuil de la porte et s'avance vers moi. Je la connais bien, et je la connais peu. C'est une cliente régulière, elle vient à chaque jour ou presque, simplement pour prendre un café, et parfois, elle me parle, me raconte des choses, profite du fait qu'aucun client n'attend en ligne pour bavarder. Elle est sympathique, elle est d'une simplicité remarquable, et elle possède une joie de vivre enviable. Je l'observe qui s'approche, un sourire subtil, et dans un murmure, je lui demande ce qu'elle souhaite commander.

« Bonjour. Comme d'habitude ? »

C'est ma façon à moi de demander. Cette jeune dame commande presque toujours la même chose, mais c'est quelque chose de normal. On a tous cette petite préférence, ce petit péché mignon. On essaye d'innover, on réfléchit plusieurs minutes avant de commander, en laissant nos prunelles vagabonder de gauche à droite pour lire la carte, pour finalement décider de choisir la valeur sûre, notre habitude, notre réconfort.

Lorsqu'elle me dicte sa commande, je tire les freins de mon fauteuil pour pouvoir rouler jusqu'aux machines à café. Je prépare ce qu'elle demande. Une minute, deux minutes, trois minutes... Je reviens vers elle, lui apporte avec délicatesse sa boisson, et peut-être quelque chose à grignoter avec cela ? Je ne sais pas, elle me le précisera si c'est ce qu'elle désire. J'observe ensuite l'horloge. 12:00. C'est la fin. Je ne travaillais qu'une matinée aujourd'hui, et ça me suffit amplement. Je retourne vers la machine, et avec minutie, je me prépare ce latté au chocolat blanc que mon estomac réclame depuis plusieurs minutes, et je quitte le comptoir.

Je remarque que la dernière cliente que j'ai servie n'a pas quitté le Velvet Café. Au contraire, elle semble attendre quelque chose, ou quelqu'un. Ça ne me regarde pas. Je ne vais pas lui poser de questions. Mais comme elle est devant la porte, j'attends aussi. Je ne vais pas lui demander de se tasser, je vais simplement patienter. Elle finira par remarquer que je veux sortir. Son regard a croisé le mien. Je lui esquisse un petit sourire, sans plus. Un petit signe. Un seul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse
Messages : 126
Stardust : 236
Ven 17 Mar - 13:09
    Finalement, Aleyde ne s'en était pas rendu compte mais le Velvet Café de Mirawen n'était pas si proche de là où elle habitait, Sunrya, que ça. Enfin moins que ce qu'elle pensait. Elle s'entêtait cependant à venir aussi régulièrement que possible, presque tout les jours. Aleyde, oh douce Aleyde. Elle venait car elle voulait la voir, elle. La jeune serveuse en fauteuil au regard un peu brisé, étrangement vide. Elle ne savait pas trop pourquoi mais sa fragilité l'intriguait et la touchait. Un pic en plein cœur. Elle ne sait pas pourquoi mais la voir sourire réchauffait son cœur. Elle aurait aimé lui tendre une main, lui faire retrouver un peu d'éclat, un peu de vie. Elle ne la connaissait pas, ce n'était pas un coup de foudre, détrompez vous. Rien de plus pur qu'un élan, une véritable envie d'aider, de tendre la main. Aleyde, mère Thérésa second. Alors elle poussait la porte du café pour la énième fois, il était presque midi.

    La douceur de la journée se faisait sentir, il faisait bon vivre et elle ne put s'empêcher de sourire. Une délicieuse  odeur de cacao l'enveloppait comme un châle délicat et apaisant. L'ambiance était agréable. La jeune fille aux cheveux verts était là, bingo. Aleyde s'avança avec nonchalance vers le comptoir et avant qu'elle n'eut eu le temps de dire quoi que ce soit, on lui avait déjà demandé,

    « Bonjour. Comme d'habitude ? »

    Pas de blague en stock pour aujourd'hui, pas de jeu de mot pourri, Aleyde se contenta de la saluer et retour et d’acquiescer. Le "comme d'habitude" était un simple thé vert : attention, sans sucre. Rien de plus classique, rien de plus banal, rien de plus passe partout contrairement à elle si extravagante et bruyante. Un drôle de contraste, presque une contradiction. Elle fut servie rapidement et observait du coin de l’œil Naika, dont elle n'était même pas sûre du nom se préparer une boisson chaude. Un latte ? Elle savourait son propre breuvage en souriant. C'était si apaisant. Ce rituel était finalement devenu presque indispensable, comme une bouffé d'air frais, un moment calme pour respirer. Une fois la tasse fini elle la laissa seule sur le bord du comptoir et se plaça devant la porte pour attendre la serveuse. Elle allait l'inviter à diner. A midi. Maintenant.

    Pourquoi ? Bonne question. Aleyde ne savait pas vraiment, il n'y avait pas de raison. Elle l'appréciait sans la connaître et voudrait qu'elle aille bien. Un simple moyen de la faire respirer elle aussi. De la faire sortir peut-être de son quotidien et de lui donner le sourire. De rallumer peut-être pendant quelques secondes une étincelle dans ses yeux, qui avait certainement existé.

    Aleyde n'avait pas remarqué qu'elle était déjà là, mais elle finit par croiser son regard, furtivement et lui rendit son sourire. Un simple sourire, mais c'était déjà beaucoup. Sans en dire beaucoup plus elle ouvrit grand la porte, et, comme si de rien n'était, poussa Naika à l'extérieur. Dans un petit rire détendu elle dit enfin,

    « Bon alors, on mange où ? Je t'invite. Choisis ce qui te ferait plaisir !»

    Tu es vraiment une psycho Aleyde... Un jour tu vas te faire embarquer par les flics.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : trainer card
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 627
Stardust : 953
Ven 17 Mar - 15:33
Je peux enfin sortir. Prendre une bouffée d'air frais avant d'aller manger. Déguster mon latté sucré, et... Mais. Une seconde. Je sens quelque chose dans mon dos, quelqu'un est en train de pousser mon fauteuil, certainement pour m'aider à sortir. J'allais me retourner pour dire à cette personne que je n'avais pas besoin d'aide, en la remerciant de sa bonne intention, mais avant d'avoir le temps de prononcer un seul mot, la cliente que j'ai servi me demande où nous allons manger, que je peux choisir ce que je veux... Wait what. Je ne suis pas certaine de comprendre. Elle s'est peut-être trompé de personne. C'est probablement cela. Après tout, on ne se connait pas, ou bien, très peu ; on ne se connait que par l'entremise de son thé vert et de ses quelques visites au Café. Je me questionne un instant. Y a-t-il beaucoup de jeunes filles de mon âge, en fauteuil roulant, et avec les cheveux verts ? Dans l'incertitude, je décide de poser ma question.

« Je... C'est à moi que vous parlez ? »

Je ne sais même pas pourquoi je la vouvoie. Après tout, elle m'a tutoyer, je devrais peut-être faire de même. Enfin, lorsqu'elle me confirme que je suis bien celle qu'elle invite à dîner, je la regarde, perplexe. De la pitié ? Une envie soudaine de socialiser avec quelqu'un ? Je n'ai pas l'habitude de côtoyer des gens aussi spontanés. C'est quand même bien gentil de sa part, et... j'ai faim aussi. Un petit restaurant ne me déplairait pas. Puis, du peu que je la connais, c'est une demoiselle sympathique. J'espère que je ne fais pas d'erreur.

« D'accord... Hm. Il y a un restaurant au bout de la rue. On dit que c'est l'un des meilleurs à Mirawen, ils servent un peu de tout je crois. »

On se met en route. Je trouve la situation légèrement bizarre. Je n'ai pas l'habitude qu'une inconnue m'invite à manger avec elle, sans raison apparente. J'aimerais bien découvrir ses intentions, et lorsque je saurai, peut-être que je pourrai oublier ma confusion, et laisser place à la reconnaissance.

Je m'apprête à enligner un mot, et au même moment, un faisceau lumineux s'échappe de mon sac à dos. C'est la pokéball de Kiro, mon Grenousse. Je devais le faire sortir directement après le travail, il doit se demander ce qui se passe. La grenouille violette m'observe, puis jette un œil en direction de la demoiselle à mes côtés. Ensuite, il esquisse un sourire. Un sourire signifiant « tu m'avais pas dit que tu avais une nouvelle amie, Naika » rholalala.

« Je te présente Kiro. Ah mais d'ailleurs, je ne me suis même pas présenté moi-même. Je m'appelle Naika Ellis. Toi, quel est ton nom ? »

Mon starter me questionne de ses yeux jaunes. Il vient de réaliser que je ne connaissais même pas le nom de ma « nouvelle amie » alors il est perplexe à son tour. Je souris, il me fait rire, il doit faire des efforts phénoménaux pour réussir à comprendre une personne comme moi.

« Je... Je ne veux pas paraître impolie mais... Pourquoi m'invites-tu à dîner ? J'espère que ce n'est pas ma situation qui te pousse à faire ça. »

Je veux m'en assurer. Je ne sais pas trop pourquoi. Je pourrais simplement profiter de sa gentillesse, sans me poser de questions, mais ce n'est pas dans ma nature d'agir ainsi. Non. En plus, cette fille semble gentille et sincère, je ne vois pas pourquoi j'agirais autrement. Ah, on est arrivé. Je pointe l'endroit en question. L'odeur qui s'échappe du restaurant fait gargouiller mon estomac à nouveau. Pas très glamour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse
Messages : 126
Stardust : 236
Sam 18 Mar - 9:20
    Une fois dehors, il faisait bon. Belle journée de début de printemps, tant attendue, délicatesse de la brise son visage, douceur du soleil sur sa peau. Aleyde sentit la petite serveuse très perplexe suite à sa demande. Et qui ne l'aurais pas été. Tu es dingue Aleyde, vraiment dingue. Où t'as vu qu'on embarquait les gens diner sans leur demander leur avis juste parce qu'on avait envie ? Qui a dit que c'était ok d'embarquer cette fille manger avec toi alors qu'elle ne te connaît pas ? Elle sait simplement que t'aimes le thé vert. Et toi, tu sais quoi sur elle ? Rien du tout. Rien de pertinent, tu ressens juste un élan incroyable d'humanité. Tu veux juste lui faire plaisir et la faire sourire. T'as envie d'être quelqu'un de bien, sans être importante. Juste être une bonne personne. Tu ressens de la compassion et t'as envie d'aider. Pas par égo, rien... T'es comme ça.
    Aleyde fut étonnée que la jeune-fille la vouvoie. Elle s'arrêta un instant. Lui faisait-elle peur ? Elle ne put s'empêcher de rire intérieurement. Ce n'est pas comme si elle avait quoique ce soit d'effrayant Aleyde. Un mètre soixante, quelques kilos manquants, les cheveux en vracs, jamais maquillée, toujours entrain de sourire. Pas l'allure d'une psycho. Mais pourtant un peu allumée. La folle sympa.
    Elle s'était accoudé sur le fauteuil de la jeune fille, les fesses en arrière, baissée, le dos allongé. Toujours derrière elle et l'écoutait parler. Un restaurant au bout de la rue. Quoi de mieux ?


    « Un des meilleurs de Mirawen ? » dit elle en riant « Ok, c'est parti ! Parfait pour moi ! »

    Elle se remirent en route, Aleyde poussant joyeusement le fauteil de Naika, se trémoussant rien qu'à l'idée d'un bon repas. Elle ? Chercheur, scientifique, professionnel ? Ridicule. Rien de sérieux ne se dégageait d'elle. Simplement une bonne-humeur à toute épreuve, une joie de vivre démesurée et l'envie de profiter de la vie. De chaque moment.
    Alors qu'elles s'approchaient du fameux restaurant et qu'Aleyde, oh stupide Aleyde salivait un Pokémon apparut soudain. Surprise Aleyde s'arrêta, elle et le fauteuil, un peu brusquement.

    « Oh, oh, désolée !!! » glissa-t-elle catastrophé.

    Le pokémon en question était une étrange grenouille violette. Aleyde reconnut un Grenousse mais celui-ci avait une couleur étrange. Un doux violet, presque bordeau et de grands yeux jaunes. Kiro. Elle s'approcha de lui et se pencha pour l'observer de plus près avec un sourire émerveillé sans cependant détourner son attention de la serveuse.

    « Je m'appelle Aleyde, Aleyde Tomlinson ! » répondit-elle d'un air un peu distrait toujours tournée vers Kiro.

    Elle finit cependant par se relever et fit face à Naika. La fille aux cheveux verts avait un joli sourire, il semblerait que c'était la réaction de la grenouille qui l'avait dessiné. Tant mieux. Aleyde sourit aussi, en retour. C'était presque un automatisme, voir les gens sourire ça la rendait heureuse. Il en faut peu.

    « Je... » elle hésita un instant avant de poursuivre avec franchise, décomplexée. « Non, je ne sais pas vraiment. Je crois que j'avais envie de te faire plaisir et... »

    Avant qu'elle puisse rajouter quoi que ce soit Saint-Doux ayant certainement entendu la conversation, intrigué sorti de sa Pokéball à son tour. Quel boulet ce Goinfrex. Il regarda Aleyde en battant des bras et se mit à lui courir autour en faisant des ronds et grognant amicalement. Il n'avait pas encore aperçut la petite grenouille. En revanche il vit un MAGNIFIQUE cailloux ordinaire qui trainait sur la chaussée et vient le poser sur les genoux de Naika en regardant Aleyde d'un air très fier de lui. Elle ne put s'empêcher d'exploser de rire devant ce comportement et posa sa main sur sa tête pour la caresser.

    « Et voici Saint-Doux... Mon Goinfrex. »

    Soudain, Saint-Doux bouscula Aleyde, qui manque d'ailleurs de tomber en plein milieu de la route et couru vers le Grenousse. Qule boulet ce Goinfrex. Il avait la fâcheuse habitude de vouloir tout ramasser et aussi de tenter de le manger... Il s'élança donc vers Kiro avec une rapidité étonnante pour sa masse et en un éclair le saisit. Aleyde eut à peine le temps de se relever qu'il avait déjà mis une des pattes du Pokémon violet dans sa bouche. Paniquée et furieuse Aleyde hurla,

    « SAINT-DOUX ! LÂCHE LE ! CA NE SE MANGE PAS !!! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : trainer card
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 627
Stardust : 953
Lun 20 Mar - 8:51
Aleyde Tomlinson. Voilà donc un joli nom. Un nom qui lui va à merveille, d'ailleurs. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est le cas. Ce que je me demande par contre, c'est... d'où vient Aleyde ? Ce prénom est très peu commun, mais en fait, peut-être est-elle Lumirienne ? Possible. Mais elle ne semble pas connaître énormément Mirawen. Une nordiste, ou une centriste, peut-être. Je ne vais pas la bombarder de questions non plus, je vais tenter de la connaître davantage au restaurant. Après tout, ce genre d'endroit est parfait pour piquer une bonne jasette et faire plus ample connaissance.

Je réalise que ma question était peut-être un peu trop... froide ? Elle semble culpabiliser, mais elle n'a rien fait. Elle n'avait aucune mauvaise intention, elle voulait simplement me faire plaisir. J'ai rarement connu une personne comme elle, pour ne pas dire jamais. Aleyde semble très humaine et ouverte d'esprit, et si tout cela n'est pas une mascarade, il s'agit même d'une perle rare. Je ne peux m'empêcher de m'excuser, je ne voulais pas la froisser avec ma question, et encore moins lui mettre le doute. Kiro semble d'accord avec moi, Aleyde a l'air d'une fille tout ce qu'il y a de plus sincère.

C'est alors qu'un Pokémon apparu devant nous, totalement à l'improviste. Un peu comme mon Grenousse, en fait. Voilà déjà un point en commun entre ces deux-là. Le Pokémon en question était un Goinfrex chromatique surnommé Saint-Doux... Drôle de nom, mais qui suis-je pour juger ? J'appelle mon starter Kiro, jaune en japonais, alors que je ne suis même pas japonais, et que sa peau est violette. Enfin, sa langue et ses yeux sont jaunes, alors ça reste conceptuel mais bon. De base, Shadi n'avait pas trouvé de surnom à Kiro, et il m'avait donné son approbation pour l'appeler ainsi. Pendant que j'observe la situation, perdue dans mes pensées, le Goinfrex d'Aleyde m'apporte un gros caillou et le pose sur mes genoux, un sourire dessiné sur sa frimousse dodue.

« C'est très gentil à toi, merci Saint-Doux. »

Je rigole légèrement et je m'apprête à caresser la créature, mais au même moment, Saint-Doux remarque Kiro et se met à le pourchasser. Au début, je ne réagi pas, songeant à une simple tentative de jeu. Mais lorsqu'Aleyde prévient son Pokémon que Kiro n'est pas comestible, je me mets à paniquer. Je vois le spécimen tenter de gober mon compagnon, et je crie à Kiro de se défendre. Je ne veux pas blesser l'ami de la demoiselle mais je n'ai surtout pas envie que mon précieux Grenousse se fasse engloutir ! Hors de question !

Réactif, mais sous le choc, Kiro attendit quelques secondes avant de lancer une attaque pour se défaire de l'emprise de Saint-Doux. Il s'agit d'ailleurs d'une attaque que je n'avais jamais, ou du mois, que Kiro n'avait jamais utilisé. Vibraqua. Des auréoles aquatiques frappèrent le Goinfrex, ce qui libéra mon starter. J'étais soulagée, mais perplexe.

« Kiro... »

Le Pokémon, encore sur l'adrénaline, tourne le regard vers moi. Il ne semble pas choqué d'avoir utilisé cette capacité, je constate donc qu'il ne vient pas de l'apprendre.

« ... Depuis quand connais-tu cette attaque ? »

Le Grenousse me sourit. Un sourire complice. Je ne suis pas certaine de comprendre, mais je lui fais confiance. Ensuite, il regarde à nouveau son agresseur. Enfin, je ne sais pas vraiment si on peut l'appeler ainsi, mais bon... Une lumière vive se met à envelopper le corps de la grenouille, entièrement, complètement. Kiro se met ensuite à léviter. Je sursaute, je crois comprendre, mais je suis estomaquée. Mon starter est en train d'évoluer...

« Croâââ. »

Un Croâporal. Violet, avec une petite teinte de jaune sur le dos. Il tire la langue, elle possède toujours cette couleur moutarde. Je souris. Je suis contente d'avoir assisté à cette transformation. Au moins maintenant, Kiro était trop gros pour être mangé par Saint-Doux. Enfin je l'espère. Je tourne la tête en direction d'Aleyde.

« On a eu droit à un dîner spectacle... avant de manger. Je donne un 7/10, la prochaine fois Saint-Doux, n'essaie pas de gober mon compagnon, d'accord ? »

Le Vibraqua l'aura probablement déjà averti, cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse
Messages : 126
Stardust : 236
Mar 21 Mar - 15:54
    Aleyde regardait Naika et Saint-Doux presque attendrie. Elle était heureuse que la jeune serveuse soit assez douce et gentille pour accepter le cadeau du Goinfrex en souriant. Il était un peu comme un enfant quelque part. Le Pokémon se dandinait joyeusement, heureux que son cadeau ait fait de l'effet en regardant Aleyde tout fier. Heureux sont les ignorants... Mais c'est là que tout s'est accéléré et que Kiro a fini une patte dans la bouche du monstre vert. Désemparée Aleyde. Heureusement que Naika a le bon réfélxe de dire à Kiro de se défendre. Il ne fallait pas laisser faire le quintal sans cervelle.

    Le Grenousse lança une attaque qui sembla très puissante, des auréoles aquatiques frappèrent le Pokémon vert de plein fouet, le laissant titubant, presque assommé, les idées dans le plus grand désordre. Aleyde ne put s'empêcher de ressentir un petit pincement au coeur en voyant sa grosse guimauve ainsi mais... Il fallait qu'il apprenne. Il était nécessaire qu'il sache Saint-Doux, que certaines choses ne se mangent pas, que les êtres vivants ne se mangent pas, que les cailloux ne se mangent pas, que le métal ne se mange pas... Enfin. Il fallait qu'il comprenne. Son attitude, bien que fort comique, n'était pas vraiment possible. Son comportement n'étant malheureusement pas accidentel, il fallait bien que tout rentre dans l'ordre. Aleyde soupira et observa Naika.

    La demoiselle avait l'air très surprise de ce que venait de faire son Pokémon. Apparemment il avait utilisé une attaque qu'il ne connaissait pas, enfin du moins que Naika ignorait. Sourire. Aleyde n'y connaissait finalement pas grand chose sur le dressage Pokémon. Savant ignorant, elle apprenait tous les jours de ce qu'elle pouvait observer lors des combats. Sa science n'était pas infinie. Elle reconnu cependant les signes d'une évolution lorsque Kiro se mit à briller, éblouissant, lumineux. Une fois revenu sur terre il était presque méconnaissable. Fascinant.

    Aleyde en profita pour aller voir Saint-Doux qui complètement sonné se roulait sur le dos en regardant dans le ciel et en grognant étrangement. Elle ne put s'empêcher de rire devant ce comportement, décidément ce Goinfrex était drôle, sans le vouloir. Elle lui caressa la tête puis le ventre et lui souffla tendrement avant de le faire rentrer dans sa pokéball,

    « Allez mon grand, c'est l'heure. Faut se reposer... »

    Elle se releva, rangea la sphère bicolore. Elle rit de la remarque de Naika, elle était douce et gentille. Aleyde était heureuse qu'elle ne soit pas fâchée contre elle et son Pokémon. Car elle avait toutes les raison de l'être. Quel type de dresseur a un Pokémon qui tente d'engloutir tout ce qu'il trouve ? Qui pensait que ça pouvait même exister..? Elle se releva et avec sa bonne humeur habituelle renchérit,

    « 7/10 ?! Je te trouve un peu sévère, tu as eu le droit à un sublime cailloux ordinaire ! » dit-elle en pointant la pierre restée sur les genoux de Naika
    « Et je trouve que Kiro a été extraordinaire, il s'est très certainement surpassé. » ajouta-t-elle en faisant un petit clin d’œil à la grenouille qu'elle trouvait fort sympathique. « Je serais plus sur du 8/10, très beau divertissement. »

    Aleyde ne put s'empêcher de rire de cette étrange conversation. Elle était heureuse que ce petit "combat" improvisé soit un spectacle, que le diner ne soit pas compromis et qu'aucune porte ne soit fermée. Elle se remit derrière le fauteuil de Naika pour la pousser jusqu'au petit restaurant qu'elle lui avait indiqué. Il était assez simple, semblait proposer beaucoup de choses très diverses, Naika n'avait pas menti, et l'odeur qui s'en échappait était divine.

    « Une table pour deux s'il vous plaît. » demanda-t-elle poliment au jeune serveur qui était venu les accueillir.

    Il les guida jusqu'à une petite table installée contre un mur, joliment décorée avec quelques fleurs dans un vase. Rien de trop, ce n'était pas chargé, juste élégant. Sobre. Aleyde aida le jeune homme à pousser la chaise pour y installer le fauteuil de Naika. Elle ne put s'empêcher de prendre une des délicates fleurs blanches du bouquet pour la glisser discrètement dans les cheveux verts de l'enfant. Ce n'était pas pour la charmer, pas pour la draguer comme elle aurait pu le faire avec d'autres filles. Ce geste était dénué d'ambigüité. Juste pour un sourire. Elle vint finalement s'assoir en face d'elle et prit la carte avec un empressement naïf. Son ventre se mit à gronder. Fou rire.

    « Tu as décidé de ce que tu prenais ?»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : trainer card
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 627
Stardust : 953
Jeu 30 Mar - 20:56
Aleyde n'avait pas tort. Je suis trop sévère avec ma note. J'ai eu droit à un splendide, un sublime, un fantastique caillou totalement ordinaire. Comment puis-je oser attribuer un pitoyable 7/10, alors que mon Pokémon venait en plus d'évoluer ? Je suis d'accord, un 8/10 serait plus acceptable. « 8/10, adjugé vendu. » ai-je répondu à ma camarade.

Nous entrons dans le restaurant. L'odeur qui s'empare de mon nez est tout simplement délectable. Une multitude de parfums différents forment une effluve spectaculaire, et j'ai l'eau à la bouche. Aleyde demande une table pour deux et on nous y conduit gentiment. L'ambiance est agréable, les gens ne parlent pas trop fort, une musique délicate en fond se fait entendre. La décoration est sombre et colle parfaitement à Mirawen. Je ne regrette pas mon choix. Après un moment, mon amie me demande si j'ai décidé ce que j'allais prendre. J'ai zyeuté la carte de fond en comble, et après plusieurs minutes d'indécisions, je fais mon choix.

« Oui, je pense que je vais m'arrêter sur un truc santé. Un rouleau printanier au saumon fumé, au moins, c'est conceptuel, puisque c'est le printemps. » je souris légèrement, et je lui renvoie la question.

Je frôle de ma main la petite fleur blanche que la demoiselle a glissé dans mes cheveux plus tôt. Je n'ai pas su comment réagir à ce geste délicat et rempli de tendresse. Cette femme était mignonne dans son attitude, douce, mais elle possédait également un sens de l'humour et elle avait de la conversation. Était-ce possible, qu'une personne comme Aleyde possède toutes ces qualités, et qu'elle soit dénuée de malice ? Je me pose encore la question, je trouve tout cela trop beau pour être vrai, mais à l'heure actuelle, je n'ai pas de raison de me méfier de cette chercheuse.

Après un moment, un serveur du restaurant vient à nous. C'était le même personnage qui nous avait attribué notre place. Il prend notre commande officiellement, nous mentionne que ce ne sera pas trop long, et repars aussitôt avec son petit calepin et son crayon. Je crois que c'est un nouvel employé, il avait l'air légèrement nerveux, ou peut-être était-ce parce que moi ou Aleyde lui a tapé dans l’œil ? Nah.

« Parle-moi un peu de toi, Aleyde. Si tu veux bien. »

Je demande très rarement ce genre de chose aux autres, mais cette charmante demoiselle m'intrigue. Elle est gentille, et ma curiosité se voit grimper comme une flèche. Ma question est vague, mais elle renferme un tas de possibilités. C'est mieux qu'un milliers de questions différentes, n'est-ce pas ?

Le serveur revient au même moment, apportant ma commande et celle d'Aleyde. Je remercie le jeune homme, et j'attends la réponse de mon interlocutrice avant d'entamer le repas. Après tout, mon rouleau printanier ne risque pas de refroidir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse
Messages : 126
Stardust : 236
Sam 15 Avr - 5:38
    Les odeurs... Aleyde s'imaginait déjà une multitude de plats différents. Et la carte n'aidait pas. Elle avait eu un peu peur au départ. Certains restaurants ne proposent pas de plats Vegan, mais ici presque une page entière leur était consacrée. Une page. Encore un sourire. Après avoir hésité de longues minutes et fait patienté Naika elle prit finalement son courage à deux mains.

    « Je vais prendre... Une soupe de nouilles au curry jaune accompagné de ses légumes sautés... Je crois. » rire « C'est tout aussi conceptuel mais peut-être moins printanier !»

    La compagnie de Naika était très plaisante. La jeune fille se révélait être très douce et amusante. De plus, depuis leur petit combat Pokémon, elle semblait être un peu sortie de la phase morose qu'elle avait au café. Ce n'était pas comme si elle avait retrouvé tout son éclat mais disons qu'on la voyait un peu plus briller. Tout son potentiel se réveillait et ses yeux était bien moins vides. On pouvait y trouver un reliquat d'étincelle qui ne demandait qu'à être enflammée. Ca donnait un peu de baume au coeur à Aleyde, elle était heureuse que son petit "instant de diversion" fonctionne et lui fasse oublier la peine qu'elle pouvait certainement ressentir.
    Elle sentait cependant encore un petit quelque chose. Pas un mal aise... Mais... Elle était certainement étrange. Qui fait ce genre de chose ? Qui invite une serveuse par pur altruisme ? Qui ? Probablement peu de monde. Et souvent Aleyde étonnait par sa gentille et sa volonté de bien faire, de faire plaisir, sans rien attendre ou demander en retour. Si c'était un brin de méfiance, c'était tout à fait légitime.

    Le serveur vint prendre leur commande, un brin nerveux. Il bégayait légèrement... Aleyde regarda le serveur, puis Naika, puis le serveur et pendant qu'il ne la regardait pas fit un sourire amusée à la fille aux cheveux verts, rempli de sous entendus. Bonne nouvelle, le repas allait arriver rapidement. Et ce n'était pas un mensonge. Alors que Naika avait à peine eu le temps de poser sa question, le serveur était de retour, tout aussi nerveux. Aleyde rit intérieurement et ne trouva pas de petit blague adaptée à lui faire...
    En se redressant dans sa chaise elle se mit à répondre à Naika, un brun pensive.

    « Humm... Je ne sais pas trop ce qu'il y a à savoir. Je suis née à Nemerya et j'ai été un enfant gâté-pourri, papa poule ET maman poule, les deux. J'étais un peu leur petite princesse. Mon oncle était scientifique et j'ai toujours beaucoup aimé passer du temps à son labo, le regarder travailler, essayer de comprendre le monde qui nous entoure... En fait être chercheur en soit ça a toujours été mon rêve. J'ai jamais trop aimé la compétition et caetera donc je savais que je ne voulais pas être un "grand dresseur". Pas que j'aime pas les Pokémons, au contraire. Saint-Doux c'est...» elle rit «C'est mon petit boulet à moi ! Je l'adore et j'adore qu'ils soit dingue comme ça même si ça me met dans des situations parfois gênantes... D'ailleurs ce n'est pas le pokémon que devait me donner le professeur Baobab, je suis tombée sur cette drôle de boule verte sur le chemin et il n'a plus voulu me lâcher... Histoire d'amour ! Maintenant j'habite à Sunrya car j'aime sa tranquillité et je trouve qu'il y fait bon vivre, c'est doux et agréable... »

    Elle sourit à Naika avant de lui retourner la question, c'est qu'elle était aussi très curieuse d'en savoir un peu plus sur la demoiselle qu'elle avait invité à manger. Avant qu'elle n'ait eu le temps de répondre, Aleyde aperçut le serveur. Beaucoup plus détendu quand il parlait à d'autres clientes. Accro aux ragots elle ne put s'empêcher d'ajouter d'un air coquin,

    « Oh, et, le serveur, je crois que tu lui fais de l'oeil... »

    Puis commença à mélanger sa soupe, elle était affamée.

    « N'hésite pas, vas-y, commence ! Bon appétit ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : trainer card
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 627
Stardust : 953
Mer 3 Mai - 1:11
J'écoute Aleyde parler attentivement, en plaçant ma main sur mon menton. Elle me raconte plusieurs choses sur elle, et je l'envie de pouvoir se confier aussi facilement. Ce n'est pas du tout mon cas. Pourtant, même les choses les plus banales qu'elle me dit, je parviens à les trouver intéressantes. Voir fascinantes. Je suis heureuse de pouvoir en savoir plus sur ce brin de femme, cette personne au grand cœur. Elle m'intrigue toujours, bien évidemment, je ne serais pas prête à lui confier tous mes secrets, mais Aleyde me semble être une demoiselle absolument charmante dans son attitude envers moi. Je suis ravie. De plus, elle a de bon goût culinaire. Un petit point en plus !

Vient le moment de lui répondre à mon tour. Je ne sais pas trop quoi dire, par où commencer... Je suis légèrement confuse. Je n'aime pas raconter ma vie, mais comme Aleyde s'est ouverte à moi, la moindre des choses est que je fasse de même. Je prends donc un grande inspiration et je me lance, en faisant tourner une mèche de mes cheveux verts sur mon index.

« Pour ma part, je viens de Kalos. Illumis, plus précisément. C'est la capitale. J'aimais bien cette région, j'y faisais de la danse, et tout. Puis... hm. J'ai eu un léger accident, comme tu peux voir. Ça m'a beaucoup atteint mentalement, j'étais triste de ne plus pouvoir danser, et du coup, après un moment, on a décidé de déménager à Lumiris avec mes parents pour reprendre un nouveau départ. Je travaille maintenant au Velvet Café comme tu sais, et ma mère y travaille aussi, mais pas en même temps que moi. Mon père lui est à l'aquarium de Port-Corail. Je me plais bien ici pour le moment, mais euh... je n'ose pas vraiment aller vers les gens. J'ai toujours eu un petit souci avec ça, la socialisation. Enfin, avec toi, c'est pas trop compliqué. J'ai l'impression que tu as l'habitude avec les relations interpersonnelles. C'est enviant. »

Je parle, je parle, je m'égare, mais ça fait du bien de discuter. Le serveur nous interrompt et dépose nos assiettes devant nous. Il me sourit, je fais de même pour le remercier et je squatte mon repas. J'en ai l'eau à la bouche, et j'ai faim maintenant ! Aleyde me fait cependant remarquer que le jeune homme semblait me faire de l'oeil. J'en échappe ma cuillère. Je ne sais même pas pourquoi j'avais une cuillère dans les mains d'ailleurs, c'est un rouleau de printemps...

Clink ! La cuillère tombe. Le serveur revient pour la ramasser. Je suis un peu choquée, et le rouge me monte aux joues.

« Euh... désolée. Et merci. »

Il s'en retourne à ses occupations. C'est ridicule, Aleyde dit n'importe quoi. Ce sont d'ailleurs ses propos qui m'ont rendus toutes fébriles ! Rholalala.

« Tu... Tu dis n'importe quoi voyons ! Je ne suis pas le genre de fille que les gens regardent avec insistance, si ce n'est pour mon handicap. Enfin je crois. »

Bref. Ce n'est pas important. Je suis le conseil d'Aleyde, et j'attaque le repas. C'est délicieux d'ailleurs, d'une saveur parfaite. Le saumon est savoureux. Je comptais me convertir au végétarisme sous peu, mais en attendant, je me permet le saumon et les fruits de mer. Si si.

« Sinon t'as un p'tit copain Aleyde ? »

Je reste dans le vif du sujet, mais je lui demande surtout cela pour la taquiner. Je lui fais d'ailleurs un petit clin d’œil. Si jamais la réponse est non, elle pourra toujours tenter le coup avec le serveur en question hein ! Personnellement, je ne compte pas me mettre en couple aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération