Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
ÇA TOURNE MAL AVEC UNE FEMME ENCEINTE ET UN PYRAX : EXPLICATIONS (anja)
avatar
Invité
Invité
Invité
Lun 17 Juil - 22:48
grossesse scoop et remords
will you still love me
when i'm no longer young and beautiful?
will you still love me
when I've got nothing but my aching soul?
une femme blonde à la peau ébène et une femme bleue à la peau claire discutaient dans un café. leur discussion va vous surprendre !


"attends ! je les suis depuis toujours je sais que c'est grave ce qui est en train d'arriver. je dois les aider. fin je veux dire, anja ne peut pas penser que tim est une mauvaise personne et puis c'est son gosse, il doit savoir et..."



"mais, marie, pourquoi tu te préoccupes tellement de ces gens ? "


marie haussa les épaules. elle ne s'était jamais posé la question. en effet, elle passait son temps à les stalker et à écrire sur eux depuis toujours. sans voir aucune vraie raison derrière. c'était simplement normal. aussi normal que de manger un bol de céréales le matin ou de promener son ponchien.

tim, andrej, anja et liz étaient juste des personnes que marie utilisait.
pour les vues. pour le buzz. pour la fame.
mais, dans un bon roman, il arrive de s'attacher et de s'identifier aux personnages. parfois on voudrait les aider à se remettre bien. parfois on aimerait être plus que spectateur.

c'était pareil avec ces jeunes adultes.
le coté ténèbreux de tim, la blondeur d'andrej, le caractère de feu d'anja ou le calme de liz, marie a appris à les aimer. ils étaient comme les personnages d'une super bonne série TV. ils étaient les favoris.

ils marquent les esprits et le public les aime aussi.


"bah, euh parce que. c'est comme ça.
puis ils m'ont fait percer dans le sovkipou. leur malheur, leur joie, leur peine, le monde veut savoir. le monde les observe. le monde en demande. et je ne suis que celle qui donne les infos tu vois."


"ils ne sont donc que des marionnettes pour toi et pour "le monde" c'est ça ? des pokémons de foires que l'on exhibe comme s'ils étaient une triste blague ?"

la blonde fronça les sourcils. elle ne voyait pas où son amie voulait en venir.
la cause du problème d'incomphrénsion ? la connerie naturelle de la dresseuse avec la mono insecte. surement.

"bah non ! quelle question ! ils ont deux pieds, deux mains, une bouche.... ils sont humains. mais omg est-ce que t'as des yeux lola ?~"

"oui, ils sont humains, marie. et pour cela, tu devrais les laisser tranquille. n'ajoute pas du piment et des artifices là où l'on en demande pas. cette histoire de sovkipou va beaucoup trop loin "

"je ne fais rien de mal. je ne fais que dire la vérité."

"quelle vérité ? c'est juste du faux blabla en gros titre surligné et tout le monde le sait !"

marie serra les poings. elle était révoltée. personne, au grand personne n'avait le droit de parler du sovkipou comme ça.
parce que marie, elle disait la vérité.
une vérité menteuse, une vérité trompeuse mais jolie et embellie.
marie ne mentait pas. elle ajoutait des choses pour que les gens soient captivé. elle manipulait les mots, certes, mais elle disait la vérité.

si ce n'était pas le cas, alors toute sa vie, elle vivait dans le mensonge, l'illusion, l'univers qu'elle avait créer.

"non c'est la vérité ! c'est la vérité que tout le monde veut voir. c'est de la magie ! et c'est ce que les gens veulent, du sensationel, du..."

"va te faire soigner marie"

"dit la fille totalement obsédée par une star qui va bientôt se marier"

"q-quoi ?"demanda la bleu, sous le choc

"bah quoi. vitaly est parti rejoindre sa copine à sinnoh. enfin "copine". ils se marrieront fin novembre. le vingt-sept pour être exacte, à frimapic."

cette pique gratuite de la blonde toucha lola. son coeur se contracta et ses sens devenaient flous.
cette nouvelle avait été comme un poignard dans le coeur. comme un couteau dans l'âme.
lola avait la sensation d'étouffer, l'impression de se noyer.
la sensation de se rapprocher de la mort.
ces mots l'avaient tuée.

"t-tu mens, n'est-ce pas ?"

marie afficha les preuves sur sa tablette et montra le tout à la demoiselle aux cheveux bleus. les photos, les sms et même les faire parts du mariage.
tout concordait aux dires. marie semblait avoir raison.

des perles de pluie se formèrent sous les yeux de lola qui partit en courant.
marie se retrouva encore une fois seule. seule avec ses potins de médiocres qualitées.

la blonde soupira avant d'apercevoir une brune aux airs familiers passer tout près de la terrasse. l'air perdu, l'air frustré.
de son sac, son porte-monnaie était tombé. marie le ramassa avant de poursuivre sa propriétaire.

"ATTENDEZ ! ATTENDEZ ! madame vous avez fait tomber votre... OMG ANJA C'EST TOI ?"

la blonde s'arrêta nette. la bouche ouverte et les yeux gros comme des ballons.
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : *
card : T-card
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 397
Stardust : 1355
Mar 18 Juil - 10:36

「Dit moi qu'il est possible de revenir en arrière 」

Marie & Anja

Bordel, comment je m'étais encore fourrée dans cette histoire ? Pourtant, la soirée avait bien commencé. Même la journée entière s'était bien. Alors pourquoi il avait fallu que ça dérape maintenant ? N'avais-je vraiment pas le droit de sortir si bien que je devais systématiquement tomber sur des gens pas nets ? Apparemment. A croire que la parole de Liz pour me faire rester à la maison était la seule et unique vérité. Non, moi je dis non ! J'ai besoin de bouger ! Ce n'était pas comme si j'étais malade ou l'article de la mort. J'étais simplement enceinte, rien de plus. Il y avait des millions de femmes dans le même état que moi et cela ne les empêchaient de bouger, d'aller travailler ou tout simplement se balader. Alors, pourquoi n'avais-je pas le droit de faire de même ? Parce que je risquais d'être en danger ? Ok, s'il fallait que je sois méconnaissable pour sortir et passer ainsi incognito, j'avais la solution : un changement de look radical ! Donc au revoir ma chevelure blonde et revenons au naturel avec du brun. Ainsi, je passerais un peu plus inaperçu. Surtout, si on cherche une petite blonde.

Bref, tout ça pour dire, que ce soir, j'avais décidé d'aller faire des courses pour le repas du soir. Certes, il y avait tout ce qu'il fallait pour manger. Mais voyez-vous, j'étais dans ma période envie à la con. Et en ce moment, je m'étais du miel partout ! Et bien sûr, j'avais déjà terminé tout le stock de la rock star. Il faut dire qu'il n'y avait pas beaucoup et en seulement deux tasses de thés et un repas, et bien j'avais vidé le bidon. Donc, il ne me restait plus qu'à aller faire des courses. J'avais réussi à dénicher une petite robe noire dans les affaires de ma logeuse. Il faut dire qu'avec la chaleur du moment, je ne me voyais pas mettre de pantalon et encore moins un sweet. Oui, je savais que l'on pouvait voir le début de mon ventre. Mais voyez-vous, je n'en avais que faire. Et puis, il fallait bien que je m'y habitue car d'ici quelques semaines, il me serait impossible de le cacher. Alors autant le montrer directement. Bon, j'avais tout de même pris une petite veste, histoire de ne pas attraper froid autrement maman Liz allait me rouspéter.

Mes courses ne durèrent que peu de temps. J'avais mis limite plus de temps à faire la queue à la caisse pour payer mon pot de miel que dans les rayons. Car oui, je commençais à bien le connaitre ce petit shop. Dès que j'avais besoin de quelque chose, j'y allais. En plus ce n'était pas super loin de l'appart, donc nickel. Sauf qu'il n'était pas super bien fréquenté. C'était le seul hic. Mais jusqu'alors, cela ne m'avait pas pausé de soucis. Sauf que ce soir, voilà qu'un groupe de motard m'attendait à la sortie du magasin. Et pas n'importe lesquels apparemment ...

    - Hey mignonne tu voudrais pas nous dépanner d'une pièce ou deux. Ho mais attend, tu serais pas la copine de ce bon à rien de la centrale ?
    - Mais non mec, déconne pas, je crois que c'est la blonde sa copine, pas la brune et puis elle lui ressemble pas.

Bon, premier point, apparemment le fait de changer de couleur de cheveux était une bonne chose. Mais je n'étais pas sûre que ces zigotos allaient réellement me laisser partir sans rien en échange. Bien sûre, je pourrais utiliser l'un de mes pokemons pour les faire déguerpir. Malheureusement, je n'avais qu'avec moi que Gilgamesh et comment vous dire qu'un pyronille n'est en rien intimidant face à des motards ... Alors que faire ? Bah tout simplement prendre la fuite. Après tout, je n'allais pas me battre avec eux et encore moins dans mon état. Bien sûr, j'aurais pu leur donner un peu de monnaie. Mais de un : je n'en avais pas. Et de deux : ils pouvaient toujours courir. Je n'étais pas du genre à me laisser raquetter aussi gentiment.

    - Désolé, mais je n'ai aucune monnaie. Si vous voulez bien m'excusez, on m'attend.

Oui, autant restée polie et faire comme si de rien n'était. C'était la meilleure solution pour passer ce barrage de gros lourdos au plus vite et surtout, sans les offusquer. Dieu sait ce qu'ils seraient capable de faire autrement. Je commençais donc à la contourner avec douceur, histoire de leur faire comprendre que je ne fuyais pas, même si cela y ressemblait. Je ne voulais juste ne pas avoir de problème. Sauf que quand je passais juste à côté de l'un d'eux, ce dernier m'attrapa le bras.

    - Mais où tu t'en vas comme ça ? Tu veux pas venir t'amuser avec nous au lieu de rentrer ?
    - Roh déconne pas mec, t'as pas vu son ventre ou quoi ? Moi je touche pas au maman.
    - T'y connais rien, justement ça veut dire qu'elle sait s'amuser et puis, vu comment il est, je peux facilement faire abstraction.

Il se léchait les babine en disant cela. Ok, là, j'avais peur ! Il était temps de partir et vite ! D'une main je chopais la pokeball de mon insecte que je fis sortir au plus vite tout en dégageant mon bras de la poigne du motard.

    - Ho mais c'est qu'elle cherche à se défendre la petite, pas sûre que ton insecte puisse faire quelque chose contre nous.
    -Gil, utilise bélier ! Mon pyronille s'exécuta, faisant tomber le fameux motard de sa cylindré.
    - Sale pute ! Tu vas pas t'en sortir comme ça ! Oursaring !

Et voilà qu'un ours impressionnant se tenait juste face à nous. Ok, là il était vraiment temps de partir. Je fis signe à mon insecte et nous voilà en train de déguerpir le plus vite possible, allant complètement dans la direction opposé de l'appartement. Pourquoi ? Parce que je ne voulais amener personne chez Liz. Vous imaginez autrement la merde que ce serait.
Je passais à toute allure dans les rues, zigzagant entres les gens, mon pyronille sur mes pieds. De temps en temps, je vérifiais derrière moi si je n'étais pas suivi. Je ne les voyais pas, mais j'entendais le bruit des moteurs ainsi que le cris du pokemon et du coup de certains passants. Bordel, dans quoi je m'étais fourrée encore ?! Vite, il fallait que je continue. Et à peine avais-je fait encore quelques pas qu'une personne m’interpella. Ho non, c'était pas le moment. Je fis la sourde oreille, jusqu'à ce que la personne dise mon nom. What ! C'est qui qui connaissait mon nom. Je me retournais et vis une petite blonde aux grand yeux. Ha non, inconnue au bataillon. Par contre, elle semblait bien me connaitre ... Bordel c'était quoi encore cette histoire ?

    - Pardon mais vous êtes qui ? Ho merde, pas le temps, il faut déguerpir !

Mais trop tard, ils étaient là. L'oursaring à quelques pas devant nous, les motards descendant de leur bolide. J'étais dans la merde ... NOn, on était dans la merde ! J'étais sur le point d'attraper le bras de la fille et de la faire courir aussi vite que possible. Mais tout changea soudainement. Une grande lumière émana de mon insecte qui s'avançait vers les racailles. Et voilà qu'en un rien de temps, le petit pyronille qui m'avait accompagné pendant des années devint un superbe pyrax noir et blanc. Je n'en croyais pas mes yeux, et mes assaillant non plus si bien qu'ils ne cherchèrent plus la confrontation et prirent directement leurs jambes à leur cou. Et bien, je ne me doutais pas que Pyrax pouvait être aussi intimidant ... Perso, je restais tout simplement bouche baie devant ce qu'il venait de se passer, oubliant presque la demoiselle qui connaissait mon nom.

Evolution de pyronille ou pyrax
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Dim 20 Aoû - 4:13
grossesse scoop et remords
will you still love me
when i'm no longer young and beautiful?
will you still love me
when I've got nothing but my aching soul?
tout s'était enchainé tellement vite.
l'oursaring, les gens, la course et surtout... le magnifique pyrax noir qui se présentait, majestueux face au deux jeunes femmes.
tel un deus ex machina. tel une beauté du ciel. tel un cadeau de la nature.

les brigands s'étaient enfuis, apeurés face à ce majestueux papillon de nuit.

"w-waw. il...il a...WOW PUTAIN WOW  !"

la blonde s'approcha de la forme finale de ce qui s'aparentait avant à un petit pyronille. il était si beau, si élégant avec ses ailes couleurs nuit blanche, gris souris et son pelage qui avait l'ait si doux. tellement qu'on aurait envie de s'emitouffler dedans et y rester à jamais. un cousin sur mesure.

"o.m.g !!" dit marie, lentement, toujours sous le choc

il était tellement sublime que la blonde n'arriva même pas à faire des snaps. la fanatique des insectes était paralysée.

"il... il est manifique ! il se nomme comment ? je peux l'avoiiiiir ???" demanda la blonde, les étoiles dans les yeux

la pleiade essuya la bave qui coulait de sa bouche pour se focus sur la question de la future maman.

"ah ! moi c'est marie ! marie janna ! contente de finaaalement te rencontrer pour de vrai anja ! ça se passe comment ta grossesse ? pourquoi t'étais poursuivie ? et wow t'es belle en brune !"
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : *
card : T-card
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 397
Stardust : 1355
Lun 16 Oct - 15:25

「Ça tourne mal avec une femme enceinte et un Pyrax, explication」

Marie & Anja

Wow … Non, il n’y avait aucun autre mot devant ce qu’il venait de se produire. La blondinette avait raison, il était magnifique. Je n’arrivais pas à décrocher mon regard du papillon qui était mien. Il s’était tourné vers nous, me regardant dans les yeux, me faisant comprendre qu’il ne laisserait personne me toucher, qu’il serait mon garde du corps, comme j’avais pu être le sien jusqu’à maintenant. On échangeait simplement les rôles. Je ne savais que dire, ni que faire face à cela : une évolution, c’était toujours quelque chose d’extraordinaire. Je fis un pas en avant pour aller donner une caresse au papillon aux ailes blanches. Mais elle fut plus rapide que moi, me faisant revenir sur terre. C’était vrai, il y avait cette fille connaissait mon nom. D’ailleurs, elle semblait bien excitée par la présence de Gilgamesh. Dans un sens, je la comprenais : on en croise pas tous les jours un Pyrax, encore moins un de cette couleur. Et bordel qu’il avait la classe !

    - L’avoir, mais ça va pas la tête ?! Pour rien au monde je le laisserais à quelqu’un !

Non mais c’était quoi cette demande si farfelue ?! Comme si j’allais me séparer de mon pokemon ! Non mais sérieusement. Et cela était de même pour les autres. Ils étaient mes amis, même plus : ma famille. De plus, depuis que j’avais rencontré Gil, jamais je n’avais été séparé de lui, jamais et ce ne serait pas aujourd’hui que ça changerait.
Je regardais la blondinette sautiller autour de mon pokemon, telle une puce. Et mon pokemon qui m’appelait à l’aide du regard. Malheureusement, là je ne voyais pas vraiment quoi faire pour lui. Je crois que j’aurais pu dire n’importe quoi, il y aurait même eu une explosion juste à côté, je suis sûre qu’elle ne se serait pas détacher de mon insecte une seule seconde. C’était comme si elle était absorbée par le papillon.

Puis d’un coup, sans même que je puisse m’y attendre, elle s’était tourner vers moi. Et voilà qu’elle réagissait de la même manière qu’avec Gil. Hein ? What ?! Je ne comprenais plus rien … J’étais complètement perdue. Ok, elle se présenta. Donc elle s’appelait Marie Janna. Drôle de nom. Mais ce qui était le plus étrange là-dedans, c’était le fait qu’elle puisse connaître le mien et surtout qu’elle semblait être au courant de ma grossesse et de mon ancienne blondeur. Quoi ?! Mais c’était quoi ce bordel ? J’étais complètement larguée. Comment elle savait tout ça. Bon, je veux bien admettre que l’on pouvait voir mon petit ventre maintenant. Mais j’avais comme l’impression qu’elle semblait être au courant de bien longtemps. Comment c’était possible ? Il n’y avait que Liz et le génicho qui l’étaient. Je n’avais même pas encore le temps de l’annoncer au père.

    - Attend une seconde ma petite. T’es qui ? Et comment tu sais tout ça sur moi ?

Oui, enfin la suite xD

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Discution avec la femme d'un sangrave(pv Sai)
» L'Undertaker officiellement à la retraite?!
» Que faire à la plage quand il fait chaud? Mater evidemment!
» une partie de chasse [PV]
» Partie de chasse entre amis [ PV Nuage Etoilé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération