Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...
03/09/17 La version 2 de Dusk Lumiris est enfin prête ! Venez lire les nouveautés !
09/03/17 Ouverture du forum !

TOPS SITES




 

Le
staff
+


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Toujours plus d'entraînement / Pv Auguste d'Epernelle
avatar
Team :
card : card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 210
Stardust : 809
Dim 6 Aoû - 12:26

Auguste d'Epernelle & Eric Looper
Rejoindre le Nord


Après avoir flâné quelques jours à Voltapolis, Eric commençait à s’ennuyer. Cette ville était sympathique, à ne point douter, mais rester au même endroit trop longtemps finissait toujours par le lasser. Il avait cependant pu prendre du temps pour entraîner Ship, en allant notamment à la Centrale, où il avait croisé de nombreux Pokémons électriques. Le mouton avait ainsi progressé, tout comme ce brave Buddy, qui ne cessait de gagner en puissance. Le Draby était encore loin de l’évolution, mais il pouvait déjà maîtriser plusieurs adversaires. Eric comptait bien faire appel à son petit dragon lorsqu’il irait défier le champion de l’arène de feu, Aeden. C’était son premier objectif, et c’était pour cela qu’il se dirigeait vers le nord e Lumiris. Certes, il n’avait pas de Pokémon du type Eau, mais cela ne l’arrêterait pas. Le Draby résistait très bien aux capacités de type Feu, et il y avait aussi Five pour faire ses preuves. Le Vigoroth était solide et puissant, il pouvait tenir tête à n’importe quel adversaire à présent, et avait cessé de s’endormir à la moindre occasion, ce qui était un avantage non négligeable. Ship manquait quant à lui un peu d’entraînement. Il se rapprochait de l’évolution, ce qui était un très bon point.

Ainsi, déterminé à rejoindre le Volcan le plus vite possible afin de relever ce premier défi, le jeune homme s’était levé de bonne heure. Il logeait dans le Centre Pokémon de la ville, où on lui offrait une chambre, modeste certes, mais qui lui suffisait. Il n’avait pas besoin de grand luxe, juste un lit et une douche, il n’en demandait pas plus. Il n’avait de toute manière pas les moyens de prendre une chambre dans un hôtel hors de prix, l’argent qu’il peinait à mettre de côté lui servait à acheter de la nourriture pour ses partenaires, et pour lui-même. Il n’avait jamais été un grand économe, et avait tendance à dépenser son argent à tord et à travers, surtout lorsqu’il croisait la route d’une jolie fille. C’était peut-être de là que venait le problème… Il allait devoir revoir ses techniques de séduction. Il devait arrêter d’inviter les femmes à boire un verre, cela lui coûtait trop d’argent. Pourquoi pas une balade dans un parc ? C’était sympa, les parcs ! Une petite promenade hors de la ville sinon, c’était tout aussi agréable. Et puis, ça au moins, ça ne coûtait pas un rond.

Eric avait donc quitté sa petite chambre, après avoir rassemblé ses affaires et disposés ses Pokeballs à sa ceinture. Il commençait à avoir une vraie petite équipe, il pouvait en être fier. Il avait ensuite vérifié la route à prendre à l’aide de son téléphone, équipé d’un très utile GPS. Cela lui changeait du Pokénav que l’on avait à Hoenn. C’était certes un outil très pratique, mais moins maniable qu’un téléphone. Le jeune homme avait été content de troquer sa vieille machine contre ce petit condensé de technologie, parfaitement hors de prix et qui permettait, grâce à une caméra intérieur, de se prendre en photo. Quelle belle invention ! Sa carte mémoire était déjà pleine de cliché de lui en train de chercher son bon profil. Mais là, l’heure n’était pas à la séance photo. Une fois sûr de sa destination, Eric rangea l’appareil et s’engagea sur la route.

Il fit sortir Buddy, qui retourna à sa place très rapidement - c’est à dire sur la tête de son dresseur - et également Ship. Le mouton électrique s’était calmé après quelques entraînements, et ne couraient plus partout comme un affolé à présent. Il pouvait donc marcher à ses côtés tranquillement, sans que le garçon ne craigne de ne perdre de vue. Mais à peine s’était-il éloigné de la ville qu’il aperçu la silhouette d’un jeune homme, qui marchait sur le même chemin que lui. Sans attendre, Eric se précipita à sa rencontre, une seule idée en tête.

- Eh salut ! T’es un dresseur ? T’as une tête de dresseur ! Haha, parfait ! Je te défie en duel !

Le petit dragon bondit au sol, se mettant immédiatement en position, tandis que le Wattouat bêlait sans vraiment trop de raison. Eric passa quant à lui une main dans ses cheveux et, un sourire provocateur sur les lèvres, il attendit la réponse de son interlocuteur, déjà prêt à donner ses ordres.


© Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 338
Stardust : 1407
Jeu 17 Aoû - 7:49
Il était encore tôt. Et il faisait froid. Bref, le genre de matinée qu’Auguste préférait passer chez lui voire carrément dans son lit à manger des céréales en regardant des séries débiles – il n’avait pas perdu son âme d’enfant. Sauf qu’aujourd’hui, il avait à faire : Il lui fallait rejoindre Windoria avant midi. Le dresseur aurait certes pu utiliser le tramway jusque là-bas mais il avait décidé de descendre à la gare de Voltapolis pour finir la route à pied. En bon amateur des beautés de la nature, il souhaitait profiter du cadre matinal pour se ravir les yeux. Voir le monde s’éveiller lui procurait un certain sentiment de sérénité.

Windoria. La ville aux neiges éternelles. Auguste n’y était jamais allé jusqu’à présent. Il n’était pas passé loin quand il s’était dernièrement rendu à Feranium mais il n’avait pas eu le temps de se rendre au pied des montagnes. Il comptait bien se rattraper cette fois-ci. Quoique pour être honnête il n’avait pas le choix : il avait en effet décidé de barouder un peu dans la région en quête de choses intéressantes à filmer et photographier ou d’articles à rédiger. Le nord de Lumiris allait à n’en point douter regorger d’éléments dignes d’intérêt ! Il allait d’ailleurs retrouver une connaissance là-bas, rencontrée sur internet quand il avait exprimé son souhait d’explorer le septentrion. La demoiselle était avant tout une guide de montagne mais elle avait accepté de prendre un peu de son temps pour lui faire une visite approfondie des alentours de Windoria. Elle l’attendait pour midi tapante, où il était prévu qu’ils aillent déjeuner ensemble avant de se mettre en route pour toute l’après-midi. Espérons qu’il ne fasse pas trop froid…

Il s’était équipé en accord avec le climat qu’il allait devoir affronter : des vêtements chauds afin de pouvoir affronter le froid. Il avait aussi pensé à inclure une paire de gants, une écharpe et un bonnet dans son sac à dos. On ne pouvait pas toujours prévoir jusqu’à quel point la température allait descendre… Auguste en frissonnait d’avance. Eh. Aimer barouder à l’extérieur et apprécier la chaleur douillette de son chez-soi n’était pas incompatible !

Perdu dans ses pensées, l’homme sursauta quand il se fit interpeller. Il avait été si surpris qu’il avait manqué de trébucher. Quel espèce de dérangé avait jugé bon de se mettre à hurler ainsi ? Auguste se retourna vers l’homme qui avait rapidement comblé la distance entre eux. Ce dernier voulait se battre en duel – de Pokémons, bien évidemment. Peu emballé par l’idée, Auguste soupira en regardant sa montre avant de répondre.


« Hmm… Non. »
lâcha-t-il en haussant les épaules, « Désolé pour toi mais tu vas devoir aller agresser quelqu’un d’autre. J’ai besoin de mes Pokémons plus tard et je ne peux pas me permettre de les voir blessés maintenant. Je n’ai ni l’envie ni le temps de me battre, pour être honnête. »

L’inconnu possédait à première vue un Draby et un Wattouat. Si le premier n’était pas à sous-estimer, il demeurait gérable par l’un des deux Pokémons d’Auguste. Par contre, le Pokémon électrique constituait une menace sévère pour son Sépiatop. En d’autres circonstances, un tel duel aurait intéressé le Pulsar, il était même certain d’en sortir grandi.

« Puis, je ne suis pas convaincu que ça t’apporte quelque chose. Tu gagnerais probablement. J’ai peu de Pokémon et je suis légèrement désavantagé face à un Pokémons dragon et un électrique. Ceci dit, je serai très intéressé de savoir où tu as capturé ton Draby. »

Prions pour qu’il ne soit pas du genre insistant…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 210
Stardust : 809
Jeu 17 Aoû - 14:09

Auguste d'Epernelle & Eric Looper
Rejoindre le Nord


L’énergie du jeune homme semblait contagieuse. Non seulement le Draby était tout excité mais le mouton électrique l’était à présent aussi. Sa laine était parcouru par de petits éclairs, exprimant tout son enthousiasme. Eric ne se serait pas risqué à le caresser en cet instant, de peur de se prendre le jus. Il valait mieux rester prudent avec un Pokémon de ce type dans son équipe, un trop plein d’émotion pouvait rendre toute situation périlleuse.

- Hmm… Non. Désolé pour toi mais tu vas devoir aller agresser quelqu’un d’autre. J’ai besoin de mes Pokémons plus tard et je ne peux pas me permettre de les voir blessés maintenant. Je n’ai ni l’envie ni le temps de me battre, pour être honnête.

La réponse du garçon fit l’effet d’un coup de poing dans le ventre pour le dresseur. Comment ? Il refusait ? Mais… Ce n’était pas possible ! Ce n’était pas la première fois qu’Eric se prenait un refus, et il avait vraiment du mal à comprendre. Faisait-il quelque chose de mal ou était-ce les autres qui avaient un problème ? Il penchait plutôt pour la seconde option. Buddy semblait en tous cas très déçu, ses petites pattes venaient de retomber le long de son corps. Ship ne paraissait, lui, pas vraiment comprendre ce qu’il se passait et continuer de bêler énergiquement. Eric lui tapota la tête pour le calmer, essayant d’éviter de se prendre un éclair. Le type ajouta :

- Puis, je ne suis pas convaincu que ça t’apporte quelque chose. Tu gagnerais probablement. J’ai peu de Pokémon et je suis légèrement désavantagé face à un Pokémons dragon et un électrique. Ceci dit, je serai très intéressé de savoir où tu as capturé ton Draby.

Les paroles de son interlocuteur faisaient quelque peu gonflé l’orgueil d’Eric, qui n’avait vraiment pas besoin de ça. Déjà persuadé d’être promit à devenir le prochain Maître de Lumiris, il pensait à présent pouvoir écrasé le garçon qui lui faisait face sans aucune difficulté. Ses Pokémons étaient dans leur Pokeball, il ne pouvait donc pas jauger leur puissance, mais en se fiant aux paroles du jeune homme, il aurait l’avantage. Il était d’autant plus curieux de voir de quoi se composait son équipe. Mais bien content de pouvoir parler de lui, il désigna son petit partenaire et déclara fièrement :

- Ce petit gars vient tout droit de la magnifique région de Hoenn, comme son dresseur. J’ignore si on peut trouver de ces congénères ici à Lumiris, il s’agit déjà d’un spécimen assez rare là d’où je viens. Mais toi, où caches-tu donc tes Pokémons ?

Sans lui laisser le temps de répondre, Ship recommença à s’agiter, ce qui inquiéta Eric. Qu’est-ce qui arrivait au Wattouat ? Son attitude était étrange. Le mouton bêlait, et secouait la tête. Il lança une attaque Eclair qui passa très près de l’oreille du jeune homme, dont le visage avauit blanchi. Il attrapa sa Pokeball et se prépara à le faire revenir, ne comprenant pas d’où venait cette attitude.

- Ship calme toi enfin !

Le Pokémon se cabra, et se mit alors à briller d’une lumière vive. Eric retint son souffle, ne s’étant pas attendu à pareil événement. Il évoluait ! L’instant d’après, la lumière se dissipa, laissant place à un Lainergie, semblable à Wattouat en bien des points, mais dont la peau était devenu rose, et se tenant à présent sur ses pattes arrières. Le garçon avait ouvert de grands yeux, sous le choc, mais il débordait à présent de fierté.

- Eh bien, ça c’est du spectacle !

Le jeune homme se tourna vers son interlocuteur, plutôt content de la démonstration inattendue de son Pokémon, qui s’était à présent calmé. Ainsi, il avait juste eu besoin d’évoluer pour évacuer cette énergie qu’il avait en trop. Surprenant, mais très appréciable !


© Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 338
Stardust : 1407
Dim 20 Aoû - 9:06
Auguste avait été surpris en découvrant l’expression du garçon quand il refusa son duel. Il n’allait pas se mettre à pleurer quand même, si ? Le dresseur hésita pendant quelques secondes à venir lui mettre des petites tapes dans le dos pour le consoler. « Allez, mon grand, ça va aller, c’est qu’un combat » aurait-il dit mais il doutait fortement que cela fonctionne. Être pris pour un enfant fragile n’était pas connu pour mettre les gens de bonne humeur. Ainsi, il opta pour quelques excuses quand il bredouilla être désavantagé face à ses Pokémons. Ce n’était en soi pas tout à fait faux mais même s’il n’était pas de mauvaise foi, Auguste ne prenait aucun plaisir à avouer ainsi ses faiblesses. Il n’avait capturé qu’un seul Pokémon à Lumiris depuis son arrivée plusieurs semaines auparavant. C’était peu et cela lui offrait trop peu de variété pour vraiment prétendre être une menace lors d’un combat. Avec deux Pokémons psy, les conditions de victoires optimales étaient rarement rencontrées, voire jamais.

Les paroles du Pulsar avaient eu l’effet escompté : l’inconnu avait arrêté de faire la moue. A s’y méprendre, Auguste aurait presque juré l’avoir vu bomber le torse. Un véritable enfant dans un corps d’adulte… Pourquoi lui fallait-il toujours croiser des hurluberlus dans cette région ? Lumiris connaissait une certaine popularité ces derniers temps, c’était indéniable, mais quelle était la probabilité que l’homme n’attire que des originaux ? Ô douce Liz, toi et ta normalité manquiez presque à Auguste.

« Mhmh. On en trouve quelquefois au Site Météore mais ça reste difficile d’en trouver, j’étais surtout curieux de savoir s’il y en avait à Lumiris. » répondit-il avant de répondre à la question de son interlocuteur, « Quant à mes Pokémons, et bien ils sont dans leur Pokéball, quelle question ! »

Pour appuyer ses propos, il tapota doucement sa ceinture où elles étaient accrochées. A l’intérieur, son Terhal et son Sépiatop et que l’autre homme se le dise, aucun des deux ne sortirait pour combattre ! Il comptait d’ailleurs le préciser à nouveau. Pas pour son locuteur – ce dernier semblait avoir compris – mais pour ses Pokémons et surtout son Wattouat. Celui-ci semblait en effet bien agité, bêlant à tue-tête jusqu’à envoyer un éclair qui manqua de peu son dresseur. Le petit mouton électrique paraissait bien turbulent. Même son dresseur ne parvenait pas à le calmer. Auguste, de son côté, préférait ne pas tenter le diable et recula de quelques pas, de sorte à ce mettre hors de portée de tout accident potentiel. Il était au courant de la poisse qu’il avait dans ce genre de situation, son escapade récente aux champs de Kishika le lui avait prouvé.

Le dresseur pensait le Wattouat agressif, certes, mais il ne s’attendait à pas le voir commencer à briller de mille feux. Pour avoir assisté à ce phénomène plusieurs fois, Auguste savait à quel événement il assistait. Une évolution. Le Pokémon électrique quittait sa forme la plus commune pour devenir un Lainergie. Rassuré, il s’approcha de nouveau pour s’accroupir à quelques mètres du futur ex-Wattouat. On n’assistait pas ça ce genre de spectacle tous les jours, il comptait bien être aux premières loges pour le voir ! Quand la lumière se dissipa enfin, il n’y avait plus de mouton à l’apparence potelée, juste une créature à la laine plus éparse et à la peau rosée.

« J’ai encore moins de chance de gagner, à présent » plaisanta-il, « Il a l’air vachement moins surexcité, à croire qu’il avait juste besoin d’évoluer. »

Avec tout son matériel sur le dos, Auguste ne se risqua pas à caresser la tête du Lainergie – une décharge électrique aurait pu lui coûter cher. Puis, il n’était pas vraiment correct de toucher des Pokémons sans l’autorisation de leur dresseur.

« Ça me rendrait presque jaloux. Il faut vraiment que je prenne le temps d’entraîner mes Pokémons. A ce rythme, ils n’évolueront jamais. »

Auguste n’était pas de ces dresseurs à pousser ses compagnons à bout, loin de là. Fils d’éleveurs, il se souciait avant tout de leur bien-être et se montrait beaucoup moins rigoureux sur leurs entraînements. Ceci dit, il admettait qu’imaginer Krang devenir un Métalosse n’était pas une pensée désagréable.


« Je suppose qu’à défier aléatoirement des dresseurs de cette façon, ton but est de pouvoir défier les champions d’arène, je me trompe ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 210
Stardust : 809
Mer 23 Aoû - 14:00

Auguste d'Epernelle & Eric Looper
Rejoindre le Nord


Eric ne le remarqua pas, mais son interlocuteur le regardait avec un certain effarement, qui aurait pu se confondre avec de la pitié. Le jeune homme était cependant bien trop concentré sur sa présentation de son partenaire pour y faire attention. Son interlocuteur semblait réellement intéressé par le dragon, qui était ravi d’être le centre de l’attention. Ses petits poings posés sur ses hanches, Buddy bombait le torse, imitant son dresseur.

- Mhmh. On en trouve quelquefois au Site Météore mais ça reste difficile d’en trouver, j’étais surtout curieux de savoir s’il y en avait à Lumiris. Quant à mes Pokémons, et bien ils sont dans leur Pokéball, quelle question !

Effectivement, c’était une réponse plutôt évidente. Eric avait pour habitude de laisser le Draby sortir comme il le désirait, ce dernier étant habitué à se promener auprès de son maître était donc plutôt sage. Ce n’était pas toujours le cas des autres, en particulier Five qui était une vraie pile électrique. Ship avait également du mal à rester en place, le garçon espérait donc que son évolution le calmerait également à ce niveau. La fameuse évolution avait en tous cas attiré toute l’attention de l’autre homme, qui s’était même penché pour observer l’événement de plus près. Heureusement que le mouton avait cessé de lancer des éclairs dans tous les sens, auquel cas ils auraient sans doute été touché. Par chance, Ship était bien trop occupé par son changement de forme pour poursuivre ses assauts, et lorsque la lumière se fit dissipé pour laisser place à sa nouvelle apparence, il semblait bien plus calme et mesuré.

Le futur Maître de Lumiris ne pouvait dissimuler sa satisfaction, et il sentait dans le regard de son interlocuteur que ce dernier était aussi étonné qu’impressionné, ce qui renforça la fierté d’Eric. C’était décidément une très belle journée !

- J’ai encore moins de chance de gagner, à présent. Il a l’air vachement moins surexcité, à croire qu’il avait juste besoin d’évoluer. Ça me rendrait presque jaloux. Il faut vraiment que je prenne le temps d’entraîner mes Pokémons. A ce rythme, ils n’évolueront jamais. Je suppose qu’à défier aléatoirement des dresseurs de cette façon, ton but est de pouvoir défier les champions d’arène, je me trompe ?

Son comparse le brossait certainement dans le sens du poil, mais les compliments faisaient toujours de l’effet au jeune homme. Il arborait un vaste sourire, absolument enchanté de passer pour un excellent dresseur. Certes, il débutait tout juste, mais il n’était pas nécessaire de le préciser. Il gratta le crâne du Lainergie, qui piailla avec douceur en agitant ses bras, ce qui lui donnait un air encore plus mignon. Eric avait à présent hâte de voir ce dont son partenaire était capable au combat, avec sa nouvelle apparence et sa nouvelle puissance. Ce n’était cependant pas avec son interlocuteur qu’il allait pouvoir le vérifier, apparemment. Il se tourna vers celui-ci, et répondit d’un ton qui ne manquait pas de prétention :

- C’est exact ! J’ai bien l’intention de devenir le prochain Maître de Lumiris figure toi ! Je me rends d’ailleurs au Volcan Eneka afin d’y défier Aeden, le premier champion qui aura l’honneur de livrer un match contre moi !

Il esquissa son sourire du beau gosse sûr de lui, absolument confiant dans ses paroles. N’importe qui aurait pu croire qu’il plaisantait, mais pourtant, le garçon était absolument sérieux. Tendant la main vers son interlocuteur, se rendant compte qu’il avait oublié un détail important :

- Au fait, je m’appelle Eric Looper, enchanté ! Et toi alors, quelles sont tes grandes aspirations dans la vie ?

Certes, poser des questions sur l’autre, c’était normalement sa technique pour draguer des filles. Mais il pouvait bien essayer de faire connaissance avec ce type ! Il avait l’air sympathique, et visiblement en pleine admiration de sa petite personne. Il espérait seulement qu’il n’était pas intéressé pour d’autres raisons… Hum hum.



© Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 338
Stardust : 1407
Jeu 24 Aoû - 20:07
Futur maître de Lumiris, rien que ça. Ben voyons. Auguste le regarda d’un air goguenard. C’est qu’il était confiant le jeune homme ! Avoir de l’ambition et de la confiance en soi était assurément une bonne chose mais de là à déjà se voir avec la cape de maître sur les épaules. Eh. C’était bien d’être optimiste à ce point.

« Tu as déjà des gagné d’autres badges ? » demanda-t-il par pure curiosité.

Il souhaitait aussi savoir quelle distance il lui restait à parcourir avant d’obtenir cette position de maître. C’était bien beau de vanter ses mérites de dresseurs en réclamant par avance des titres prestigieux mais s’il n’avait aucun badge à proposer pour l’instant, tous ses projets restaient de doux rêves. Enfin, Auguste n’allait pas s’en formaliser, l’autre homme semblait être quelqu’un rempli d’optimisme et un brin grande gueule. A la longue, le Pulsar devina que ce pouvait être agaçant mais il était patient. Puis, son interlocuteur n’avait pas l’air d’être bien méchant, c’était mieux que rien.


« Tu peux m’appeler Auguste. » répondit-il pour se présenter, un grand sourire illuminant son visage.

Quant à ses grandes aspirations dans la vie… Hmm… Difficile à dire. Devenir maître de la ligue ne l’intéressait pas et n’était de tout façon pas à sa portée. Il ne possédait pas assez de Pokémons et ceux-ci souffraient d’un manque d’entraînement flagrant. Pour être tout à fait honnête, dans l’état actuel des choses, Auguste doutait de pouvoir prétendre à un badge d’arène. A part peut-être l’arène poison parce que Terhal et Sépiatop étaient tous les deux des Pokémons de type psy mais même ainsi, sa victoire était tout sauf assurée.

Non, s’il avait un objectif dans la vie, il ne se situait pas dans les prouesses au combat. Il comptait bien un jour passer l’épreuve des arènes de Lumiris mais il prenait son temps. Rien ne pressait et même s’il n’y parvenait pas, Auguste ne trouverait pas ça très grave. Quant à réfléchir à une autre aspiration…


« Je dirais… Je voudrais qu’on se souvienne de moi. Que gens dont j’ai fait partie de la vie puisse se remémorer les instants où j’étais présent avec plaisir. C’est un peu ridicule dit ainsi mais je n’ai pas de grands projets à proprement parler. »

Sans doute son côté épicurien qui parlait. Il appréciait le voyage sans trop s’inquiéter de la destination. C’est en partie pour ça qu’il voyageait beaucoup avec son caméscope en main. Il aimait rencontrer des gens, filmer la nature et ses merveilles. Il serait sans doute occupé à Lumiris pour un moment mais à n’en point doute, il viendrait un jour où le Pulsar allait mettre les voiles vers de nouveaux horizons. Enfin, ce jour était encore loin d’être arrivé car il devait admettre qu’il appréciait particulièrement la région qui accueillait des gens de tous les horizons tout en lui offrant une pléthore de choses à découvrir. Il n’était pas sûr pouvoir jamais s’en lasser...

« Je prends la vie comme elle vient et je tente d’en tirer le meilleur. » conclut-il, « Tu disais aller au volcan d'Eneka, c’est ça ? Ça fait une sacrée trotte jusque là-bas, je te conseillerai bien de t’arrêter à Windoria pour y prendre le tram jusque Feranium. Je m’arrête à Windoria pour ma part, du coup je suppose qu’on fera un bout de chemin ensemble. Je te propose qu’on se mette en route mais je te préviens : vu l’heure tu ne risques pas de trouver d’adversaire sur la route entre Voltapolis et la prochaine ville. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 210
Stardust : 809
Lun 28 Aoû - 6:42

Auguste d'Epernelle & Eric Looper
Rejoindre le Nord


Contrairement à la réaction que beaucoup avait lorsqu’Eric s’auto-désignait comme le futur Maître de la région, son interlocuteur sembla amusé et intrigué, ce qui encouragea le garçon dans son attitude. Buddy soupira silencieusement, songeant que de toute manière, peu importe ce qu’on lui disait, son dresseur trouvait toujours le moyen de se vanter.

- Tu as déjà des gagné d’autres badges ?

Le brun secoua la tête. Il était arrivé à Lumiris il y a peu, c’était en débarquant ici qu’il avait commencé sa carrière de dresseur. Il se rappelait ses si nombreuses années passé à s’ennuyer ferme à Vermilava, sans avoir la possibilité de vivre sa vie de rêve. Il était aller à l’école pendant un moment, puis avait aidé ses parents à la boutique. Sa famille aurait bien voulu le revoir prendre le magasin familiale, mais la destiné d’Eric n’était pas là, son avenir serait glorieux, il le savait. Même s’il était encore un débutant, le jeune homme sentait dans ses tripes qu’il pourrait accomplir de grandes choses. C’était écrit après tout, il le savait. Et puis, il était justement en route pour avoir son premier badge, l’étape la plus importante de son périple. Son interlocuteur lui répondit alors, un vaste sourire sur ses lèvres :

- Tu peux m’appeler Auguste.

Il fit ensuite une courte pause, comme réfléchissant à sa question. Eric fut surpris par son expression méditative. Était-ce si difficile de définir ce qui nous poussait à agir dans la vie ? Pour lui, c’était une évidence, il avait l’impression de l’avoir toujours su, que cette information était gravée en lui depuis sa naissance. Depuis le début de son voyage, il avait la sensation qu’il était le seul à être aussi déterminé, aussi sûr de lui. Tous ceux qu’il avait rencontré avait fait preuve d’hésitation, de doute, d’interrogations. Il pouvait cependant le comprendre. Tout le monde n’était pas destiné à devenir un héros, et encore moins à être aussi sûr de son avenir que lui l’était. Son assurance lui valait parfois les remarques exaspérées (et probablement jalouses) de ses pairs, mais cela lui importait peu. Pour lui, c’était sa force. Auguste finit par ajouter, une expression douce et un peu rêveuse sur le visage :

- Je dirais… Je voudrais qu’on se souvienne de moi. Que gens dont j’ai fait partie de la vie puisse se remémorer les instants où j’étais présent avec plaisir. C’est un peu ridicule dit ainsi mais je n’ai pas de grands projets à proprement parler.

Le dresseur se gratta la tête, quelque peu perplexe. Il haussa cependant les épaules. Boarf, ne pas avoir d’ambition n’était pas si grave après tout. Au fond, Eric aussi aurait pu se contenter d’être quelqu’un d’insignifiant, mais par Arceus, il avait juré qu’il se hisserait jusqu’au plus hauts sommets. Il regarda son camarade avec sympathie, songeant que d’un côté, il enviait sa simplicité. Il ne pourrait jamais se permettre d’être aussi humble, sa fierté l’en empêchait. Et, d’un autre côté, il trouvait dommage qu’Auguste n’ait pas de rêves pour le guider. C’était son ambition démesurée qui donnait à Eric la force et l’énergie de se lever tous les matins et de partir à l’aventure. Quelle était la source de motivation de son comparse ? Qu’est-ce qui faisait s’illuminer son regard et battre son coeur ? Chacun avait cette flamme en lui, Eric en était persuadé. Il était curieux de savoir ce qu’il y avait en chacun, de comprendre ce qui différenciait tant les gens entre eux. La voix de son interlocuteur le ramena à la réalité.

- Je prends la vie comme elle vient et je tente d’en tirer le meilleur. Tu disais aller au volcan d'Eneka, c’est ça ? Ça fait une sacrée trotte jusque là-bas, je te conseillerai bien de t’arrêter à Windoria pour y prendre le tram jusque Feranium. Je m’arrête à Windoria pour ma part, du coup je suppose qu’on fera un bout de chemin ensemble. Je te propose qu’on se mette en route mais je te préviens : vu l’heure tu ne risques pas de trouver d’adversaire sur la route entre Voltapolis et la prochaine ville.

Eric visualisa la carte de la région et songea qu’en effet, il avait encore une sacrée route à parcourir, mais il comptait s’arrêter dans chaque ville qu’il trouverait sur son chemin. Il devait encore agrandir son équipe et entraîner ses Pokémons avant le grand jour, il profiterait donc du voyage pour le faire. La proposition d’Auguste l’étonna, mais lui fit plaisir. Il n’avait rien contre le fait de voyager seul, il avait ses compagnons pour lui tenir compagnie, mais ces derniers n’avaient pas toujours de grandes conversations, ne parlant pas le même langage que leur maître. La présence d’un humain ne lui ferait pas de mal ! Un grande sourire sur le visage, il donna une tape dans le dos de son nouvel ami et répondit joyeusement :

- Avec plaisir ! Ce n’est pas grave si nous ne croisons personne, je parviendrai bien à te convaincre de m’affronter ! Au moins pour une petite séance d’entraînement ! Grâce à moi, tes Pokémons évolueront, je te le garantie !

Il lui fit un clin d’oeil et se mit en route sans tarder, n’aimant guère rester immobile. Il n’avait pas encore pu livrer de combat aujourd’hui, mais sa bonne humeur était totale. Il s’était trouvé un camarade de voyage, la journée s’annonçait belle. Il ne manquait plus qu’une jolie fille et tout serait parfait.

- Qu’est-ce que tu compte fabriquer à Windoria ? Tu veux te lancer dans l’ascension du Mont Yukori pour y capturer quelques Pokémons ?

La haute montagne était célèbre pour les nombreux spécimens de type Glace qui y habitaient. Eric comptait bien s’y rendre une fois qu’il serait là bas, et tenter sa chance lui aussi, armé de ses Pokeballs.


© Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 338
Stardust : 1407
Dim 3 Sep - 3:04
Être convaincu d’affronter Éric ? Ben voyons ! Auguste lui avait déjà dit non et insister n’allait rien y changer. Il risquait bien au contraire de camper sur ses positions si l’autre homme se montrait un peu trop insistant. Il n’était vraiment pas du genre à céder sous la pression et à moins que son interlocuteur lui présente de solides arguments, les chances qu’il accepte ce combat étaient proches de zéro.

« Je ne crois pas, non. »
répondit-il dans le plus grand des calmes, « Je viens de te dire que ce n’était pas possible et rien ne pourra faire changer ça. Je vais avoir besoin d’eux en pleine forme, il est hors de question que je prenne le risque de les voir affaiblis ou blessés. J’aurais pu accepter en d’autres circonstances mais je te le répète, aujourd’hui ce ne sera pas possible. »

Le ton était doux mais ferme. Le but du Pulsar n’était pas de se montrer méchant ni même cassant, il souhaitait juste que son message rentre dans la tête de l’autre dresseur. Avec un peu de chance, ce serait le cas et il n’entendrait plus parler de duel jusqu’à sa destination. D’ailleurs, en parlant de Windoria, Éric lui demanda ce qu’il comptait y faire. Les projets d’Auguste étaient très clairs dans sa tête, c’était un séjour qu’il préparait depuis un moment et cela lui avait permis de ne rien laisser au hasard. Enfin, si. Il y avait une chose qu’il ne pouvait prévoir, à savoir le temps qu’il passerait là-bas. Un mois ? Peut-être, s’il était chanceux. Deux ou trois lui semblaient plus probable. Encore que cela lui était égal. Il resterait là-bas autant de temps que nécessaire pour lui permettre de bien faire son travail, le reste n’avait pas d’importance.

« J’y vais pour le travail. Il est certain que je gravisse le Mont Yukori mais mon but ne sera pas de capturer des Pokémons. Je ne dis pas que je n’en attraperai pas mais ce n’est pas la raison pour laquelle j’y vais. Cependant, vu que je resterai pendant plusieurs semaines dans les environs de Windoria, il est probable que j’y attrape quelques Pokémons. Il m’en faudra si je veux obtenir des badges d’arène. Il serait dommage que tu deviennes Maître de la Ligue avant moi. »

Auguste lui rendit alors son clin d’œil malicieux. Il était écrit sur son visage qu’il plaisantait car comme il l’avait dit auparavant, ce genre de titre ne l’intéressait pas plus que ça. Il avait d’autres préoccupations pour le moment et commencerait à songer aux badges, aux arènes et à tout le reste une fois qu’il aurait une équipe entraînée pour cela. S’il était d’un naturel optimiste, Auguste n’était pas naïf pour autant. On ne gagnait pas les badges sur un coup de chance, il le savait. Aussi se devait-il de préparer ses Pokémons pour cela car dans l’état actuel des choses, Krang et Cthulhu n’étaient pas encore à la hauteur de la tâche.


« Cela dit, je ne peux m’empêcher de me poser une question ? Pourquoi l’arène d’Aedan et pas une autre ? Je veux dire, avec un Wattouat enfin, un Lainergie, celle de Naia me paraissait toute trouvée. Elle n’utilise que des types eau, si je ne m’abuse. Tu as d’autres Pokémons qui t’assurent un avantage certain contre le type feu ? »

Ce type possédait plusieurs résistances utiles mais possédait des faiblesses très marquées. Les Pokémons feu ne faisaient pas bon ménage contre les attaques eau, sol et roche. Si Draby et Lainergie étaient les seuls Pokémons qu’Éric avait en sa possession, il ne choisissait pas l’arène la plus facile pour lui débuter.  

« Même l’arène de type vol aurait été idéale avec Ship. Il aurait transformé tous ses Pokémons en poulet grillé sans jamais être inquiété. Tu es sûr de savoir ce que tu fais ? » ajouta-t-il enfin.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 210
Stardust : 809
Lun 4 Sep - 11:01

Auguste d'Epernelle & Eric Looper
Rejoindre le Nord


Pour la seconde fois - ou était-ce la troisième ? - Auguste refusa la proposition du dresseur, d'un ton plus ferme que la dernière fois. Eric avait l'impression d'être un petit garçon en train de se faire réprimandé, mais il se garda de faire un commentaire de plus. Sa curiosité était cependant piquée. Pourquoi son interlocuteur tenait-il tant à ce que son équipe soit en pleine forme ? Avait-il prévu une activité dangereuse pour la journée ? Si son unique objectif était de se rendre à Windoria, ce n'était pas vraiment le plus périlleux.

- J’y vais pour le travail. Il est certain que je gravisse le Mont Yukori mais mon but ne sera pas de capturer des Pokémons. Je ne dis pas que je n’en attraperai pas mais ce n’est pas la raison pour laquelle j’y vais. Cependant, vu que je resterai pendant plusieurs semaines dans les environs de Windoria, il est probable que j’y attrape quelques Pokémons. Il m’en faudra si je veux obtenir des badges d’arène. Il serait dommage que tu deviennes Maître de la Ligue avant moi.

Le travail ? Mais quel genre de travail ? Ce n'était pas très précis tout cela ! Eric comptait aussi gravir cette honte montagne, mais il ne voyait pas quel genre de travail on pouvait y accomplir. De la recherche peut-être ? Et encore. Qu'y avait-il à chercher dans un mont enneigé ? De la neige ? Auguste n'avait pas vraiment l'allure d'un scientifique, qui plus est, mais peut-être le brun le jugeait-il mal. Après tout, il ne fallait pas juger un moine à sa couverture, ou quelque chose comme ça. Eric ne manqua pas de sourire en voyant le clin d’œil malicieux de son comparse, oubliant aussitôt les questions qu'il s'était posé un peu plus tôt. Auguste était donc un dresseur, finalement ! Il avait beau ne pas vouloir se battre à l'heure actuelle, il comptait lui aussi défier les champions et tenter de devenir le Maître de la Ligue. Son assurance était digne de celle d'Eric, et celui-ci prit très au sérieux la taquinerie de celui qu'il désignerait comme son nouveau rival. Lorqu'il était question de compétition, le jeune homme perdait tout sens des demi mesures.

- Cela dit, je ne peux m’empêcher de me poser une question ? Pourquoi l’arène d’Aedan et pas une autre ? Je veux dire, avec un Wattouat enfin, un Lainergie, celle de Naia me paraissait toute trouvée. Elle n’utilise que des types eau, si je ne m’abuse. Tu as d’autres Pokémons qui t’assurent un avantage certain contre le type feu ? Même l’arène de type vol aurait été idéale avec Ship. Il aurait transformé tous ses Pokémons en poulet grillé sans jamais être inquiété. Tu es sûr de savoir ce que tu fais ?

Devant les interrogations d'Auguste, Eric aurait pu se sentir insulté. En effet, son interlocuteur exprimait de réels doutes quant à sa capacité à connaître sa table des types, voir la logique élémentaire. Mais Eric n'était pas du genre à s'offusquer. Il arbora un sourire sûr de lui et balaya les inquiétudes de son camarade d'un petit mouvement du poignée. Il se permit même un petit rire suffisant, comme si son interlocuteur ignorait une partie de l'histoire. Il le regarda finalement d'un air presque compatissant, et s'expliqua :

- Ne t'inquiète, je sais ce que je fais. Mais tu as raison, à première vue, on pourrait me prendre pour un fou. En vérité, si je ne choisis pas la facilité, c'est pour une bonne raison. Vois-tu, comme je te l'ai dis, je viens de Hoenn, de Vermilava pour être précis. J'ai grandis au pied d'un volcan, et l'arène de la ville dans laquelle je vivais était de type Feu. Alors, commencer par Aeden est une sorte d'hommage, pour ne pas oublier d'où je viens.

La raison était davantage sentimental que logique, Eric le savait, mais il y tenait. Ce qui comptait, davantage encore que l'avantage des types, c'était la conviction, l'envie de se battre, de tout donner. C'était sa rage de vaincre, portée par ses souvenirs, qui lui permettrait de gagner le match contre le champion. Evidemment, il espérait trouver un type Eau sur le chemin, et les occasions ne manqueraient pas. S'il n'y parvenait pas, Buddy pourrait toujours mener le combat sans trop de difficulté, il résistait très bien aux attaques brûlantes des types Feu. Le dresseur ajouta, avec un sourire plein de défi aux lèvres :

- Et puis, la facilité, c'est pour les loser !

Loin de l'idée de dénigrer les conseils d'Auguste... Si, en vérité il les dénigrait un peu. Il estimait qu'il pouvait se passer de l'avis de quelqu'un qui refusait un combat par peur d'affaiblir ses Pokémons, mais se garda bien de le dire. Il n'était pas méchant ce Auguste après tout ! Et puis, il valait mieux faire la route en bonne compagnie - même si cette compagnie avait la trouille de se battre - plutôt que tout seul.


© Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 338
Stardust : 1407
Jeu 7 Sep - 6:25
Auguste écarquilla les yeux quand l’autre homme mentionna Vermilava. Mieux, il en était originaire. Comme lui ! Bah ça alors. Le monde était décidément bien petit. L’endroit n’était pas une grande ville comme l’était Poivressel ou Nénucrique mais il restait normal que les deux jeunes gens ne se connaissent pas.

« Tu sais, je viens aussi de Vermilava ! » annonça-t-il joyeusement.

Pour être tout à fait honnête, le Pulsar était très heureux de rencontrer un compatriote. Les gens originaires de Hoenn n’étaient pas rares à Lumiris mais il s’agissait de la première fois qu’Auguste rencontrait quelqu’un issu exactement du même endroit que lui. Puis cela lui permettait de comprendre un peu mieux les motivations d’Éric et la raison pour laquelle il désirait affronter Aedan en premier.


« C’est vrai que Vermilava et son arène son connues pour leurs Pokémons de type feu. L’ancien champion d’arène venait souvent déposer ses Pokémons à la pension de mes parents. J’ai souvent pu m’occuper d’eux quand j’étais gosse, y compris son Braségali. »

Il n’avait pas besoin d’en dire plus. Même dans l’éventualité où Éric était trop jeune pour avoir connu les précédents champions de Vermilava, il avait à coup sûr entendu parler de ce Braségali. Une véritable brute épaisse, presque invaincue en combat pour autant que s’en souvienne Auguste. Quand il s’agissait de maîtres de types Feu, ceux qui venaient de Vermilava étaient souvent des crus de qualité. Il fallait dire que la situation géographique de la ville était une aubaine. Quoi de mieux pour entraîner ce type de Pokémon qu’un volcan peuplé de Pokémons tous plus redoutables les uns que les autres ?

« Soudainement, ça me parait plus logique que tu veuilles combattre Aedan pour ton premier badge. Enfin, non, pas logique. Compréhensible. Je n’avais pas vu les choses sous cet angle mais je garderai ça en tête si jamais un jour je l’affronte à mon tour. Ce ne sera pas le premier, ceci dit. Loin de moi l’idée pour la facilité mais ce serait carrément du suicide que j’envoie un Térhal face à l’équipe d’Aedan. »

Et son Sépiatop peu voire pas entraîné ne ferait pas long feu non plus. Sans mauvais jeu de mot. Pour Auguste, les premières arènes, s’il devait un jour tenter sa chance, seraient autres. Naia et ses Pokémons de types eau étaient des candidats potentiels car Krang bénéficiait d’une résistance à la glace - dont les attaques étaient monnaie courante chez les créatures aquatiques - mais le choix le plus raisonnable de tous serait d’affronter Arsen en premier. Avec deux Pokémons psy, ceux de la Championne Poison n’avaient pas l’ombre d’une chance face à Auguste et ses partenaires. Prudence était toutefois mère de sûreté et le Pulsar ne ferait pas l’erreur de baisser sa garde, même quand le combat lui semblait gagné d’avance. Ces choix changeraient peut-être avec le temps car l’homme comptait bien agrandir son équipe dans un premier temps et vu le nombre de Pokémons qu’il allait rencontrer au cours des prochaines semaines, il était probable que son équipe soit complétée dans un futur pas si lointain que ça.

« Malgré tout je pense qu’on ne sera jamais d’accord. Faire face aux champions les plus adaptés à ton équipe est davantage une preuve de sagesse que de faiblesse.  Je comprends l’idée de mettre ses Pokémons en situation difficile pour tirer le meilleur d’eux-mêmes mais je ne peux m’empêcher de considérer qu’envoyer tes Pokémons dans un match où ils sont gravement désavantagés est vraiment cruel. »


Il ne parlait pas nécessairement d’Éric car ce dernier, s’il n’avait pas d’avantage offensif face au type feu lui résistait plutôt bien. Aedan n’était simplement pas le champion contre lequel il était le plus avantagé, voilà tout.

« Certes, on ne progresse pas en restant dans sa zone de confort mais je ne pense pas que la facilité soit indubitablement une mauvaise chose. Rendre un match plus simple en préparant ton équipe et en l’entraînant pour faire face à l’épreuve à venir est tout sauf un signe de faiblesse. Tu vois ce que je veux dire, n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 210
Stardust : 809
Lun 11 Sep - 6:11

Auguste d'Epernelle & Eric Looper
Rejoindre le Nord


Lorsqu’Eric évoqua sa ville natale, il vit le visage de son interlocuteur s’illuminer.

- Tu sais, je viens aussi de Vermilava ! C’est vrai que Vermilava et son arène son connues pour leurs Pokémons de type feu. L’ancien champion d’arène venait souvent déposer ses Pokémons à la pension de mes parents. J’ai souvent pu m’occuper d’eux quand j’étais gosse, y compris son Braségali.

Le dresseur haussa un sourcil de surprise, puis sentit aussitôt un sourire se dessiner sur ses lèvres. Un compère de Vermilava ! Quelle drôle de coïncidence ! Il n’y avait pas des centaines de pension près du volcan, Eric voyait donc très bien de quoi parlait Auguste, et cela le plongea dans une nostalgie bienveillante. Enfant, il se rendait souvent près du refuge pour regarder les Pokémons, mais il n’avait jamais rencontré les propriétaires. Il avait sans doute du croiser Auguste et sa famille dans la rue, Vermilava n’était pas un endroit immense, et peut-être même avaient-ils été à l’école ensemble. Ils avaient quasiment le même âge après tout, à première vue. Eric eu soudainement envie de prendre le garçon dans ses bras, mais se retint en songeant qu’il le prendrait peut-être mal. Il pensa au vieux champion, le grand-père d’Adriane, considéré comme une personnalité importante de Vermilava.

- Soudainement, ça me parait plus logique que tu veuilles combattre Aedan pour ton premier badge. Enfin, non, pas logique. Compréhensible. Je n’avais pas vu les choses sous cet angle mais je garderai ça en tête si jamais un jour je l’affronte à mon tour. Ce ne sera pas le premier, ceci dit. Loin de moi l’idée pour la facilité mais ce serait carrément du suicide que j’envoie un Térhal face à l’équipe d’Aedan.

Sur ce coup, le jeune homme ne pouvait qu’être d’accord. Il fallait être idiot pour foncer vers un match que l’on était sûr de perdre. Il s’empêcha de faire une remarque sur le fait qu’il refusait toujours de l’affronter alors que cela pourrait être un très bon entraînement pour ses Pokémons, se rappelant de sa légère contrariété lorsqu’il avait insisté. Eric n’était pas quelqu’un de très subtil, mais il savait reconnaître quand il fallait arrêter d’insister. Enfin, pas toujours… Lorsqu’une femme était une question, il avait tendance à se montrer bien plus lourd. Il reporta cependant son attention sur Auguste, qui semblait pensif.

- Malgré tout je pense qu’on ne sera jamais d’accord. Faire face aux champions les plus adaptés à ton équipe est davantage une preuve de sagesse que de faiblesse.  Je comprends l’idée de mettre ses Pokémons en situation difficile pour tirer le meilleur d’eux-mêmes mais je ne peux m’empêcher de considérer qu’envoyer tes Pokémons dans un match où ils sont gravement désavantagés est vraiment cruel. Certes, on ne progresse pas en restant dans sa zone de confort mais je ne pense pas que la facilité soit indubitablement une mauvaise chose. Rendre un match plus simple en préparant ton équipe et en l’entraînant pour faire face à l’épreuve à venir et tout sauf un signe de faiblesse. Tu vois ce que je veux dire, n’est-ce pas ?

Un sourire plein de défi se dessina à nouveau sur les lèvres du brun. Il ne considérait pas sa stratégie comme cruelle, il ne mettait pas ses Pokémons face à des défis insurmontable après tout. Il n’irait pas envoyer Buddy dans une arène de type Glace, ou Ship contre des Pokémons de type Sol. Il savait que le Draby s’en sortirait très bien face à des adversaires de type Feu, il résistait très bien à ce type, et il comptait toujours se trouver un partenaire de type Eau pour l’aider. S’il n’en trouvait pas, Five ou Ship pourraient faire l’affaire. Le grand singe blanc serait un très bon choix, il était vif et puissant, et son type Normal lui permettait d’encaisser convenablement la plupart des attaques. Le mouton électrique risquait un peu plus, les types Feu pouvaient parfois maîtriser des capacités de type Sol qui lui seraient fatale. Il aviserait donc en fonction de la situation.

-  Ne te fais pas de soucis pour ça, mes Pokémons seront prêt pour ce match ! Je n’ai pas l’intention de leur demander des choses qu’ils seraient incapable de faire, mais de les encourager à donner le meilleur d’eux-même. Et puis, je compte me trouver un Pokémon de type Eau sur la route, pour équilibrer un peu tout ça. Même si je pense que mon Draby, une fois un peu plus entraîné, ne fera qu’une bouchée de ce champion, haha !

Le petit dragon poussa un cri, plein de confiance. Tout comme son maître, le Pokémon ne doutait pas un seul instant de leur victoire. Eric avait bien l’intention de gagner tous ses matchs grâce à cet état d’esprit. Plus il était sûr de gagner, plus ses chances augmentaient. A quoi bon tenter un combat si on partait perdant, de toute manière ? Le garçon ajouta, avec un sourire malicieux :

- Lorsque je serai devenu le Maître de Lumiris, peut-être daigneras-tu enfin m’affronter, camarade de Vermilava ! Un jour viendra où tu ne pourras plus te défiler !

Il ria à gorge déployée, tout en avançant d’un pas vif. Windoria était-elle encore loin ? Le temps passait vite depuis qu’il avait entamé la discussion avec Augusten mais avançaient-ils à un bon rythme ? Eric espérait arriver dans la ville enneigé avant la nuit pour pouvoir se reposer dans un lit douillet avant d’entamer l’ascension du Mont Yukori. Ils n’étaient pas encore arrivés cependant !


© Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 338
Stardust : 1407
Mar 19 Sep - 5:53
Bien. Les derniers mots de l’homme rassurèrent Auguste. Il avait l’air de savoir ce qu’il faisait et c’était bon à entendre. S’il y avait une chose que le Pulsar avait en sainte horreur, c’était bien les gens qui se montraient irresponsables avec leurs Pokémons. Il ne pouvait même pas les qualifier de dresseurs… Ce n’était heureusement pas le cas de son interlocuteur et cela le soulageait.

« Une fois qu’il sera un Drattak, Buddy sera une menace pour la plupart des champions. » appuya-t-il.

Et c’était peu de le dire. Drabby et ses évolutions étaient des Pokémons bien connus de là où les deux jeunes gens venaient. Ils fascinaient autant qu’ils étaient craints mais c’était là le lot de la plupart des Dragons. De manière générale, ils étaient très puissants et leur type leur offrait de bonnes possibilités défensives car à l’exception des Pokémons Fée et Glace, ils n’étaient pas mis en danger par beaucoup de chose. Éric était chanceux d’avoir un partenaire tel que Buddy car en plus d’être un futur mastodonte, il semblait très attaché à son dresseur. Auguste en était presque jaloux, il espérait qu’un jour lui aussi parviendrait à tisser ce genre de lien avec un Dragon.


« Peu importe lequel de nous deux devient Maître en premier, il y a forcément un moment où je serais obligé de t’affronter. »

Un sourire s’imprima de nouveau sur son visage. A vrai dire, il était surtout curieux de savoir à quoi allaient ressembler leur équipe, si l’homme parvenait jusque-là. Ça ne se ferait pas en quelques mois, aussi leurs Pokémons allaient beaucoup changer, à n’en point douter.

« Sur une note plus sérieuse, il sera inutile d’attendre de devenir Maître de la Ligue. Je te l’ai dit, c’est impossible aujourd’hui mais j’aurais accepté en d’autres circonstances. » le rectifia-t-il, « Avec plaisir, même ! Donc qui sait, pourquoi pas une autre fois ? Il y a de grandes chances que je relève le défi un autre jour. Puis, avec un peu de chance, j’aurais agrandi mon équipe de Pokémons. »

Le Pulsar ne disait même pas cela pour faire plaisir à son interlocuteur. Il était sérieux : à un autre moment, un match amical aurait été probablement accepté. Et cela serait d’autant plus intéressant une fois que Auguste possèderait plus de deux Pokémons. Cthulhu et Krang, c’était bien mais très insuffisant contre un grand nombre d’autre Pokémons et il comptait bien remédier à ce problème. Cela allait assurément arriver. Vu le temps qu’il allait passer en pleine nature à observer des Pokémons sauvages, il était certain ou presque d’en rencontrer qui étaient susceptibles de l’intéresser.

« Et promis je ne tricherai pas en allant expressément prendre un Pokémon au Mont Yukori pour avoir l’avantage. »

Il le gratifia ensuite d’un sourire plein de malice. Pour être tout  à fait honnête, Auguste n’était pas tout à faire certain de la façon dont il allait construire son équipe. Des Pokémons Psy s’y ajouteraient encore puisqu’il les aimait beaucoup, mais s’il désirait être un dresseur un peu plus redoutable, il lui fallait équilibrer les faiblesses de ces Pokémons. Avec quel genre de créature, ça il ne l’avait pas encore décidé mais l’homme se connaissait un peu et savait qu’il prendrait tout simplement tous les Pokémons qui avaient l’air intéressants et qui avaient le potentiel de devenir puissants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 210
Stardust : 809
Mer 20 Sep - 13:30

Auguste d'Epernelle & Eric Looper
Rejoindre le Nord


Une expression soulagée passa sur le visage d’Auguste, qu’Eric ne put pas la peine de noter. Son interlocuteur l’avait peut-être prit pour un irresponsable, et sans doute l’était-il, mais avec ses Pokémons, il faisait preuve de prudence. Perdre un match n’était pas bien grave, mais mettre en danger ses partenaires l’étaient. Par chance, la plupart des dresseurs évitaient de pousser à bout leur Pokémon lors des affrontements, mais certains pouvaient aller loin. Le brun espérait ne jamais être confronté à ce genre de situation.

- Une fois qu’il sera un Drattak, Buddy sera une menace pour la plupart des champions.

Ravi et plein de fierté, le garçon contempla son partenaire, qui leva ses petits bras en l’air en signe de victoire. En effet, Buddy avait un bel avenir devant lui. Il y avait fort à parier qu’il devienne un excellent combattant, son potentiel était énorme. Eric ne se faisait aucun soucis pour ce petit gars qui deviendrait un jour un magnifique dragon, capable d’affronter tout type d’adversaire. A l’exception des Pokémons Glace, qui resteraient ses nemesis. Eric ne comptait cependant pas le confronter à ce genre d’adversaire, il n’était pas fou. Pour cela, il avait besoin d’un bon partenaire de type Feu. Enfin, ce n’était pas sa priorité du moment ! Pour l’heure, il devait déjà focaliser ses efforts pour trouver un type Eau, ensuite il pourrait penser au reste.

-  Peu importe lequel de nous deux devient Maître en premier, il y a forcément un moment où je serais obligé de t’affronter.

Voilà une réponse qui allait parfaitement à Eric. Un immense sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il serrait le poing, imaginant déjà le match épique qu’ils mèneraient. Pour l’heure, ses Pokémons manquaient d’entraînement, mais d’ici peu il posséderait une équipe hors du commun. Et il était sûr que son ami ne serait pas en reste.

- Sur une note plus sérieuse, il sera inutile d’attendre de devenir Maître de la Ligue. Je te l’ai dit, c’est impossible aujourd’hui mais j’aurais accepté en d’autres circonstances. Avec plaisir, même ! Donc qui sait, pourquoi pas une autre fois ? Il y a de grandes chances que je relève le défi un autre jour. Puis, avec un peu de chance, j’aurais agrandi mon équipe de Pokémons.  Et promis je ne tricherai pas en allant expressément prendre un Pokémon au Mont Yukori pour avoir l’avantage.

Une fois encore, le dresseur sourit, acceptant avec plaisir le défi qui lui était lancé. Plein d’enthousiasme, Eric attrapa son camarade par les épaules pour le secouer un peu et éclata d’un rire joyeux. Il pouvait vraiment être un enfant par moment ! Enfin, par moment, c’était pratiquement tout le temps. Il donna ensuite un léger coup de poing dans le bras d’Auguste et lui fit un clin d’oeil malicieux.

- Peu importe les Pokémons que tu utiliseras, je trouverai un moyen de les contrer !

Et il était parfaitement sérieux. S’il le fallait, il construirait son équipe expressément pour vaincre son ami. Eric leva la tête, et constata que Windoria était en vue, et qu’ils étaient même encore plus près qu’il ne l’avait pensé. Ils franchirent l’entrée du village quelques minutes plus tard, et sentirent autour d’eux que la température avait brutalement baissé. Le jeune homme leva les yeux vers le Mont Yukori, un sourire sur les lèvres. Il n’allait pas tarder à se lancer dans son ascension, mais d’abord, il fallait qu’il s’achète un bon pull ! Il se tourna vers Auguste, toujours guilleret :

- Eh bien mon ami, il faut croire que c’est ici que nos chemins se séparent ! A la prochaine, et cette fois, on s’affrontera, je te le dis !

Il lui serra chaleureusement  la main et se dirigea sans attendre vers le premier magasin de vêtement qu’il dénicha. Guère sentimental, Eric était de toute manière persuadé qu’il reverrait le garçon un de ces jours. On ne perdait pas un rival de vu aussi facilement après tout !


© Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération