Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...
03/09/17 La version 2 de Dusk Lumiris est enfin prête ! Venez lire les nouveautés !
09/03/17 Ouverture du forum !

TOPS SITES




 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Chercheurs [PV Emmerich]
avatar
Team :
card : card
Origine : Voltapolis
Groupe : Pulsar
Messages : 212
Stardust : 401
Lun 20 Mar - 19:30
    Bloup. Je reçois un message texte – oui, mon son est vraiment naze, je sais – qui semble important. Je tiens mon smartphone dans ma main droite et déverrouille l’écran de ce dernier pour accéder à l’écran de messagerie textuelle. C’est Winn, mon mentor. Il prend des nouvelles pour le paquet que je devais récupérer rapidement à Voltapolis. Il se trouve que ce dernier est déjà dans mon sac à dos, bien au chaud, et prêt à être livré à qui de droit. D’ailleurs, je me trouve déjà sur le chemin du retour. Je prends deux minutes pour m’arrêter de marcher et tapoter sur l’écran de mon téléphone.

    Citation :
    Bonjour Winn, je suis en route pour Sunyra, le colis est réceptionné. J’ai eu quelques problèmes en cour de route mais tout est réglé maintenant.
    ▬ Où es-tu exactement ?
    Route 5, je me dirige vers Nemerya, pourquoi ?
    ▬ OK. Je veux que tu te rendes à la rue des Lumivoles au 1578 pour 18h00 tapantes, pas de retard. A plus !
    Winn ?...

    Plus de réponses. Je déteste quand il fait ça, mais je ne peux pas me permettre de le lui dire. Rien que d’imaginer me faire virer du programme de recherche suffit à m’hérisser le poil des bras. Je soupire puis regarde l’heure : 16 :48. J’ai largement le temps de m’y rendre. Je me remets en route, rangeant mon téléphone dans la poche de ma salopette bleue marine.

    Je parviens à l’adresse mentionnée par mon mentor. Je me tiens devant l’édifice et lève la tête pour observer le gratte-ciel imposant. Je ne sais toujours pas pourquoi je me tiens là mais ne vais pas tarder à le découvrir. Je pénètre dans le building et m’adresse à la réceptionniste qui me tend une liste annonçant les expositions et conférences de la soirée. Je jette un œil dessus puis m’arrête sur un sujet en particulier. L’heure coordonne. Je me rends au numéro de salle indiqué, me trompant deux fois de direction pour l’atteindre.

    L’endroit est bondé d’individus en vestons-cravatte pour les hommes, en jupe noire courte-chemiser blanc pour les femmes. Et je me tiens là, avec mon sac de voyage, ma salopette bleue et mon t-shirt blanc sale à cause de la route. Je secoue la tête de manière nonchalante avant de repérer l’une des rares places disponibles. Je me dirige vers la rangée, m’excusant aux personnes déjà assises parce que je passe devant eux. Mon sac à dos manque de frapper plusieurs d’entre-elles. Un homme me regarde, assis à côté de la place toujours vacante.

    Pardonnez-moi, est-ce que cette place est disponible ?

    Demandai-je, les joues rouges.




T-CARD – #D91313
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 21 Mar - 19:14

Emmerich avait du se rendre à un congrès scientifique. Celui là ne touchait pas directement son domaine de compétence. Mais la personne qui aurait du y aller était à un stade crucial de ses expériences et ne pouvait pas perdre de temps dans un séminaire.

L'homme étant un ami de longue date de l'albinos ce dernier ne pouvait pas refuser de rendre ce service à son ami. Mais il allait lui redevoir cela, car Emmerich n’était vraiment pas fan des séminaires où tout le monde était tiré à quatre épingles comme des pingouins. Mais lui avait du s'habiller de la sorte pour ne pas trop attirer l'attention. Après tout c’était la personne qui était au micro qui devait être au centre du séminaire.

C’était le jour J. L'albinos avait dormi à l’hôtel et avait pri un petit déjeuner bien copieux et plein de vitamines, il allait en avoir besoin. Après une bonne douche bien chaude, la journée pouvait enfin commencer.

Le chercheur était sur place et n'avait pas perdu une seconde pour s'installer alors que la salle se remplissait comme les rayons d'un magasin en soldes. Mais les secondes étaient longues avant que tout cela commence, trop longues. Peut être n'aurait il pas du arriver aussi tôt.

Mais cela ne dura pas. Emmerich entendit plusieurs personnes rouspéter, se plaindre. L'homme soupira avant de tourner la tête pour voir une jeune fille qui dénaturait totalement avec le cadre de la salle. Mais ce n'était vraiment pas pour lui déplaire. Elle devait avoir l'age de sa propre fille à vue d’œil.

Le chercheur allait penser à sa fille quand la jeune fille lui parla le coupant dans le fil de ses pensées.

— Plaît-il ? Heu oui tu peux t’installer. Cette place n'est à personne. Tu peux mettre ton sac entre tes jambe sur le sol, il te généra moins. Par contre assis toi vite ou les grincheux vont vouloir te mordre.

Emmerich restait étonné de voir une si jeune fille ici, mais cela lui plaisait. Les jeunes avaient encore de l’intérêt pour les recherches scientifiques. Le métier avait encore de beaux jours devant lui, si elle n’était pas la seule à assister à des séminaires du genre.

— Moi c'est Emmerich Steinbrech, enchanté. Tu accompagnes quelqu'un ici ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Voltapolis
Groupe : Pulsar
Messages : 212
Stardust : 401
Mar 28 Mar - 16:11
    La place est disponible selon les dire du garçon préalablement interrogé. Je souris timidement avant de m’installer, plaçant mon sac entre mes jambes comme vient tout juste de me conseiller le jeune homme. Je n’ai jamais assisté à ce genre d’assemblées auparavant. J’en déduis que Winn, mon mentor, tente de me former et de me donner plus de responsabilités dans le domaine en plus d’augmenter mes connaissances. Une pierre deux coups, comme on dit. Je me mords la lèvre et jette un coup d’œil par-dessus mon épaule, les joues teintées de rouge, pour estimer le nombre d’individus. Une cinquantaine, peut-être.

    Le garçon à la chevelure claire s’adresse à moi. J’écoute ses paroles, rapportant mon regard sur lui sans le fixer directement dans les yeux, faute d’être timide. Il se présente et enchaine en me questionnant.

    Ravie de faire votre connaissance, je suis Ivory Wells. En réalité, ma venue ici est une longue histoire. Le domaine m’intéresse, j’étudie aux côtés d’un chercheur à Mirawen, Winn Keegan.

    Je tapote inconsciemment mon sac à dos de mon index, libérant un peu d’anxiété de cette façon. Je pense qu’il saurait comprendre mon cheminement jusqu’à cette salle de conférence, mais j’ai trop peur que cela l’ennuie pour le raconter.

    Nos recherches portent sur le sujet des évolutions, principalement. La science pokémon vous intéresse, vous aussi ? Une sphère en particulier ?

    Il y existe tellement de domaines différents en ce qui concerne la science des pocket monsters, même si mon choix de carrière fut facile à déterminer en ce qui me concerne. Emmerich Steinbrech apprécie-t-il une spécialité en particulier ? Ou fait-il partie de ceux qui sont intéressés par absolument tout ?

    La salle est pleine. Je jette un coup d’œil à mon smartphone pour me renseigner sur l’heure actuelle. La conférence commence dans exactement 13 minutes, ce qui nous laisse le temps de discuter un peu.

    Vous êtes venu seul, vous aussi ? J’ai voyagé de Mirawen jusqu’à Voltapolis avant de faire un arrêt spécialement pour cette présentation. Vous venez d’où, si ce n’est pas impoli de questionner ?

    J’aime savoir d’où viennent les gens que je rencontre. Parfois, c’est intéressant de tisser des liens – bien que brefs – avec des individus provenant de différentes villes ou régions de Lumiris.




T-CARD – #D91313
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 30 Mar - 20:55


Emmerich était légèrement perturbé par l'intervention de la jeune fille. Mais sa politesse lui fit bien vite oublier ce sentiment premier. Mais apparemment la jeune femme était venue sous les ordres d'un certain Winn Keegan qui vivait à Mirawen.

Inconnu au bataillon le soldat. Emmerich n'avait jamais entendu parler de lui, ou peut être que si. Mais le nom ne l'avait pas marqué. Il faut dire que les chercheurs qui étudiaient les évolutions Pokémon était légion. Ils voulaient tous trouver la découverte du siècle comme une nouvelle évolution.

Bien que des fois on se passerait bien de ce genre de découvertes. Comme Noadkoko d'Alola et son type dragon et on cherchait toujours à comprendre pourquoi lui avait ce type et pas Dracaufeu.

— Je suis venu pour remplacer un ami à vrai dire. Il était sur le point de découvrir quelque chose apparemment. Et comme il y a pas mal de route entre ici et Feranuim, je suis venu ici à sa place et lui ferait un résumé de ce qui a été dit.


L'albinos reprit sa respiration. Il avait beaucoup parlé d'une traite pour le coup. Mais la jeune femme avait l'air d'aimer parler. Emmerich aussi. Il allait en profiter un peu avant que tout commence.

— J’étudie la météo et ce qui peut l'affecter. Certains Pokémons peuvent être au centre de mes recherches aussi, mais ce n'est pas systématique. Avant que tout cela commence vous pourriez me dire quelle genre de personne est votre tuteur de recherche ? Quel Pokémon et son évolution étudiez vous actuellement ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Voltapolis
Groupe : Pulsar
Messages : 212
Stardust : 401
Lun 3 Avr - 18:44
    Il remplace quelqu’un. Est-ce que la conférence l’intéressera ? Je ne peux répondre à cette question pour l’instant. D’ailleurs, je ne sais pas même si je l’apprécierai moi-même. Ce sera à discuter à la fin. L’homme vient apparemment de Ferarium, ville que je n’ai pas encore visitée jusqu’à maintenant. La seule chose que je sais à propos de cet endroit est qu’il doit y faire presque aussi froid qu’à Windoria. Comme je n’aime pas trop les basses températures… Cela ne risque pas de me plaire. Je suis une fille du sud, après tout. Je ne doute pas toutefois qu’on puisse y admirer des paysages particuliers, lui donnant du cachet.

    Vous êtes originaire de Feranium ? Je n’y ai jamais mis les pieds mais oui, c’est à un bon moment de marche. Je serai probablement amenée à y aller éventuellement, qui sait.

    Pourquoi pas. De toute façon, Winn semble m’utiliser comme un poichigeon voyageur donc bon, autant m’y préparer d’avance. Je lui souris, le laissant poursuivre sa phrase. Apparemment, Emmerich est météorologue, signifiant qu’il s’intéresse aux changements climatiques et ce qui peut les entrainer. Il s’agit de la première fois que je rencontre quelqu’un qui se passionne pour ce genre d’études. Ça fait changement et c’est un sujet qui peut se montrer très fascinant par moments. Je croise mes jambes, plaçant la droite par-dessus la gauche. Je me sens plus à l’aise.

    Les phénomènes météorologique, donc. Dans le sens de ce qui est anormal ? Comme un tsunami ou autre ? Je dois avouer que je connais peu ce domaine. Qu’est-ce qui vous a poussé à le choisir ?

    La conversation s’engage sur le sujet d’étude actuel de mon mentor Winn. Il suit plusieurs éléments à la fois, néanmoins le plus récent est probablement celui pour lequel je viens de faire l’allé-retour entre Voltapolis et Mirawen.

    Winn s’intéresse à beaucoup de chose. Actuellement, il travaille en collaboration avec un chercheur de Voltapolis. L’évolution des pokémons par le bonheur est le sujet principal d’actualité. Est-il possible d’influencer ce procédé et de l’accélérer par le biais d’objets intermédiaires ? Nous utilisons des Mélo et des Mélofées pour expliquer et prouver cette hypothèse.

    Je peux en parler longtemps, je le sais. Cela me passionne. J’espère ne pas trop ennuyer mon interlocuteur avec ces histoires, tout de même. Jusqu’à maintenant, nous avons découvert que nous pouvons augmenter le bonheur et que, tout dépendant des spécimens, la jauge monte plus ou moins rapidement en fonction des objets utilisés. Comme s’ils avaient des préférences.




T-CARD – #D91313
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Ven 7 Avr - 16:20


Emmerich avait vite fait répondu de façon affirmatif qu'il était de Feranuim. Il avait même proposé à la jeune fille que, si elle avait besoin de quelqu'un sur place pour l’héberger ou lui conseiller certains lieux de recherche du coin, qu'il pourrait l'aider sans problème.

— Les tsunamis ne sont pas vraiment de ce domaine. Mais, dans cet ordre d'idée, pensez plutôt aux tornades, les pluies de grêles subites, ou les sécheresses brutales dans des zones qui n’étaient pas connues pour être une région chaude.

L'albinos avait espéré avoir donné des exemples faciles à comprendre. Enfin vu la jeune fille il ne doutait pas qu'elle allait comprendre. Les tsunamis étaient produits par des mouvements de plaques tectoniques dans les fonds marins. Et qui, selon l'importance du choc, crée des tsunamis d’amplitude différents.

Ensuite la jeune fille expliqua le domaine de recherche actuelle de son mentor. Mais Emmerich, bien qu'il n'avait pas la science infuse, n'était pas sûr de bien comprendre le travail de l'homme étant donné qu'il existait déjà ce genre de chose.

— Des objets qui facilitent les évolutions par bonheur ? Mais il en existe déjà certains comme le lait Meuhmeuh. Il me semble même qu'il existe des Pokéblocs aussi mais je ne suis pas sûr pour ce dernier, je dois l'avouer.

A force de parler avec la jeune fille, Emmerich n'avait pas vu le temps passer et la conférence était sur le point de commencer.

— Je vous propose, si vous le voulez bien, de se retrouver après la conférence dans le petit bar café qui est dans la salle juste à côté. Nous pourrons continuer de parler en toute simplicité si cela vous tente bien sûr. Je dois avouer qu'il ne m'est pas donné tous les jour de voir une si jeune personne intéressée par les sciences. J'aimerais bien en savoir un peu plus sur vous et votre mentor après cette conférence.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Voltapolis
Groupe : Pulsar
Messages : 212
Stardust : 401
Ven 7 Avr - 19:40
    J’hoche la tête tandis qu’il me donne quelques exemples de ce qui pourrait l’intéresser en termes de phénomènes météorologiques particuliers. Je comprends mieux, désormais, et est en mesure de mettre une image sur les mots prononcés précédemment. Des anormalités climatiques, tout ce qui peut amener un météorologue à se questionner sur la source même de la provenance d’un évènement bizarre. Ce n’est pas trop compliqué maintenant que j’ai des exemples, néanmoins je me doute bien ignorer encore de beaucoup de choses concernant ce domaine d’études passionnant. Emmerich me questionne, apparemment intrigué par les recherches actuelles de mon mentor Winn.

    Et s’il y existait d’autres moyens d’influencer l’évolution ? Et si, pour certaines espèces de pokémons, les objets agissaient différemment ? Je pense que l’utilisation du lait Meuhmeuh, par exemple, influence de manière variable tout dépendant le spécimen.

    J’observe autour de moi. Les places sont comblées et l’horloge a tourné. L’heure annonçant le début de la conférence est presque arrivée. Je me précipite à terminer d’expliquer mon point.

    Des facteurs externes jouent aussi sur le bonheur et chaque pokémon, ayant un tempérament différent, remplissent cette jauge par le biais de différentes choses comme l’attention, le respect du dresseur, l’environnement et etcétéra. Mon Krabby, par exemple, apprécie quand je le cajole. Chose qui n’est pas forcément le cas pour un autre pokémon par exemple.

    Nous avons tous la possibilité – et le devoir devrai-je dire – de découvrir les préférences de nos compagnons pour les aider à s’épanouir. Je pense que certains facteurs sont peut-être communs pour certaines espèces, encore faut-il le prouver.

    Vous avez raison, c’est sur le point de commencer et je doute que les autres chercheurs ne nous apprécient encore si nous parlons durant la conférence. Rejoignons-nous à ce café, donc.

    ***

    Je suis assise à une table en bois, une tasse de thé bouillante repose devant moi sur un sous-verre de liège. J’ai dû arrêter à la toilette avant de rejoindre Emmerich, dû mon retard.

    J’ai adoré le passage où il a abordé les différents voltages atteignables par les Electrodes en groupes. Ce fut divertissant. Les pokémons électriques doivent influencer votre travail souvent, non ? Je retire la poche de thé de ma tasse d’eau chaude qui semble en avoir retenu la saveur. Vous avez mentionné vouloir en savoir davantage sur mon mentor et moi-même. Que voulez-vous savoir ? Je suis toute ouïe.



T-CARD – #D91313
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Dim 9 Avr - 15:52


Emmerich écouta la jeune fille. Bien sûr que certains objets pouvaient agir différemment avec différents Pokémons, par exemple, certaines plaques de type pouvaient transformer le type de certains Pokémons alors que, pour d'autres, il augmentait les dégâts du type. Mais le lait Meuhmeuh, dont elle avait pris l'exemple, était bien connu pour monter le bonheur des Pokémons qui évoluaient ainsi. Mais peut être cherchait-il à trouver de nouvelles évolutions ? Bien que Melofée mâle ou femelle évoluait grâce à une pierre lune, pas comme pour le Pokèmon Kirilia qui évoluait, ou non, selon son sexe. Mais il n’était pas un spécialiste même si, selon lui, essayer ce genre de méthode sur des Pokémons qui n'ont pas d’évolution à l'heure actuelle serait peut être une piste à creuser. L'affection qu'un Pokémon pouvait apprécier ou non était plus ou moins un schéma similaire pour les êtres humains. Mais chacun son domaine de prédilection après tout.

La conférence avait duré un bon moment. Elle était loin d’être inintéressante. Même sans être spécialiste du domaine, l'albinos avait pris pas mal de notes pour son collègue de boulot. Emmerich espérait avoir pris tout ce dont la personne qu'il remplaçait avait besoin. Dans le pire des cas apparemment la conférence serait de nouveau disponible sur les réseaux Dusk éclipse.

Emmerich avait, comme suggéré plus tôt, rejoint le café qui était là pour le congrès scientifique. La jeune fille avait voulu un thé alors que l'homme lui avait commandé un café liégeois grand format. Pas de mini fond de tasse qui se finissait en une gorgée.

— Les Pokémons électriques ? Pas forcement non. Les Pokémons qui influencent sur la météo ne sont pas que un élément en particulier. Il y en a qui ont des talent qui permettent de changer la météo rien que par leur présence et avec un type qui n'a pas forcement à voir avec le changement climatique.

Emmerich pensait, entre autre, à son Nucleos qui lui avait le talent de n’être affecté par aucun changement climatique. Et pourquoi ? Il n'en avait aucune idée pour le moment.

Enfin Emmerich demanda à ce qu'on lui apporte une part de gâteau à la praline pour accompagner son café. Il proposa
à la jeune femme de faire de même si cela la tentait.

—  En effet, mais plus que votre tuteur c'est de vous que j'aimerais en savoir un peu plus. Il ne m'est pas donné de rencontrer des personnes de votre âge s’intéresser à la science, au point d'assister à des séminaires. Pourquoi avez-vous choisi ce domaine et cette branche ? Est ce que votre choix est définitif pour la branche à étudier ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Voltapolis
Groupe : Pulsar
Messages : 212
Stardust : 401
Ven 14 Avr - 12:12
    Je suis contente d’être tombée sur quelqu’un comme Emmerich. Il m’apprend des choses sur son domaine de prédilection auxquelles je n’ai pas pensé et ça permet de m’ouvrir l’esprit sur les possibilités à venir en ce qui concerne les changements climatiques. Je prends une gorgée de mon thé avant de reposer doucement la tasse sur le sous-verre, en face de moi. Je refuse poliment le gâteau, n’étant pas une « bébite à sucre » de nature et ayant mangé suffisamment avant de me rendre à la conférence. Je réfléchis à ce que le chercheur vient de me faire part et me souviens d’une information qui pourrait être en lien.

    Vous voulez dire que, par exemple, le talent Ciel Gris de Psykokwak qui permet d’interrompre les changements climatiques en fait partie ? J’aime bien ce pokémon. Je me spécialise en espèces de type eau, actuellement.

    Idéalement j’aimerais ne capturer que des pokémons de ce type, bien que plusieurs autres espèces m’intéressent beaucoup. Je ferai certaines exceptions, il en est indéniable, mais pour l’instant j’essaie de restreindre mes ardeurs. Venant de Mirawen, je pense que c’est dans mon sang d’apprécier davantage ce genre de créatures.

    L’homme renchérit sur un autre sujet. Il m’interroge sur les raisons m’ayant amené à choisir ce domaine d’études et pourquoi pas un autre. Je souris timidement et lève le regard vers lui, le détachant de ma tasse de thé, pour répondre.

    Au début c’était un truc de famille. Mes parents étudient la reproduction à Johto en ce moment. Ensuite, lorsque j’étais enfant j’avais de la difficulté à m’intégrer. Je passais mon temps à observer les pokémons et cet intérêt n’a fait que grandir avec le temps.

    Je n’étais pas malheureuse, au contraire, et si j’avais à refaire le parcours je ferais sans aucun doute les mêmes choix. C’est ce qui fait ce que je suis aujourd’hui, après tout.

    J’étais particulièrement fascinée par l’évolution des pokémons, un phénomène incroyable. J’ai assisté au changement de stade d’un Barpau en Milobellus, ça m’a complètement donné la piqûre. Je ne pense pas changer de domaine, il y a trop à découvrir.

    Je me souviendrai de cette journée jusqu’à la fin, s’en est indéniable. Le changement physique des pokémons n’est pas toujours aussi drastique que l’évolution de Barpau en Milobellus, évidemment, mais c’est toujours impressionnant peu importe l’espèce à mon avis.

    C’est une bonne question que vous avez posée. Je suis également curieuse d’entendre votre histoire, si cela n’est pas trop indiscret.




T-CARD – #D91313
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Sam 15 Avr - 17:41


La jeune chercheuse posait une question on ne peut plus intéressante. Le ciel gris du Pokémon eau avait fait pas mal parler de lui dans la branche scientifique qu’était Emmerich. Lui et un petit groupe avait observé le ciel gris d'un Tylton. Le résultat était le même. Le talent agissait de la même façon sur tous les Pokémons qui possédaient ce talent.

— Le ciel gris est une capacité qu'on retrouve sur certains Pokémons. C'est une capacité vraiment intéressante que j'ai pu observer par le passé. Ce qui en ressort c'est que le Pokémon qui a ce talent ne subit pas les affres des changements climatiques. Mais c'est un peu cela oui, mais à plus grande échelle. Par contre les attaques climatiques font bien parties des travaux qu'il m'arrive d'analyser. D'un ciel clair on peut passer à un ciel gris avec Danse Pluie, ce qui n'est pas forcement bon pour l'écosystème.

La suite de la conversation se centra sur la jeune fille. Emmerich était curieux de connaitre les motivations et son engouement pour le domaine de la science à un âge si jeune. Emmerich était vraiment content d'avoir une telle discussion avec une personne de cet âge et qui savait de quoi elle parlait. La jeune fille était plutôt du genre introvertie, du moins quand elle était plus jeune, ou alors elle devait vraiment beaucoup prendre sur elle pour être venue à la conférence et tenir cette discussion avec un inconnu.

Enfin Emmerich apprit que les parents de la jeune femme étaient aussi du domaine de la science mais dans une région éloignée de Lumiris. Que c’était après avoir vu l’évolution d'un Barpau qu'elle sut qu'elle était faite pour cela. Il faut dire que Barpau, tout comme Magicarpe, avait de quoi fasciner n'importe quelle personne qui voyait cette évolution de ses propres yeux.

— Je vois. C'est donc une voie qui t'es toute destinée que d’étudier dans cette branche. De plus ayant été fascinée par cette évolution étant petite et voulant te spécialiser dans le type eau, je suppose que tu désires surement avoir un Barpau pour revivre ce sentiment, non ?

Emmerich avait été légèrement surpris que la jeune femme lui retourne sa question. Mais si lui pouvait poser la question pourquoi la jeune femme ne pourrait elle pas en faire de même.

— Pour moi les sciences ont toujours eu quelque chose de mystérieux et d’imprévu. J'ai donc étudié encore et encore pour me donner les moyens de pouvoir faire ce que je voulais et aimais. Pourquoi ce domaine en particulier ? Peut être un caprice. J'avais moi même jugé, qu'à mon avis, trop de gens étudiaient directement les Pokémons, laissant de côté les domaines premiers de la nature et de ses caprices. Bien que cela soit, au final, lié parfois aux Pokémons ce n'est pas qu'eux qu'on étudie dans le domaine. Quoi de plus mystérieux et imprévisible qu'un tremblement de terre naturel ou une tornade qui ravage tout sur son passage ?

Emmerich se racla la gorge avant de boire sa boisson chaude pour conclure.

— Voila pour ma part. Rien d'aussi marquant que vous pour le coup. Juste une vocation qui m'a toujours attiré et qui continue encore aujourd'hui de me faire découvrir des choses. Que demander de plus qu'un travail qui nous passionne et nous fait découvrir de nouveaux éléments régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Voltapolis
Groupe : Pulsar
Messages : 212
Stardust : 401
Jeu 11 Mai - 9:26
    C’est vrai qu’avoir un Barpau dans mon équipe, ce serait hallucinant. Mais toute évolution saurait me fasciner. Chacune est unique, propre à chaque individu et crée un moment inoubliable.

    Je suis d’accord avec les dires d’Emmerich. Bien que les pokémons soient captivants, tout ce qui les entoure est également à prioriser lorsqu’on se lance dans leur étude. Rien ne doit être négligé si on désire vraiment les comprendre et apprendre de leurs modes de vie. J’observe ma tasse de thé, l’une de mes mèches bleues masquant en partie mon visage au niveau de mon œil droit. Je relève la tête doucement, un sourire timide marque mes lèvres rosées.

    Je suis bien chanceuse d’être tombée sur quelqu’un comme vous ! Vos histoires et les raisons pour lesquelles vous travaillez dans ce domaine sont attrayantes et palpitantes. Il faudrait qu’on se revoit, un de ces jours, dans le but d’une étude ou encore d’une expédition. Si cela vous va, évidemment.

    Je suis certaine que j’ai beaucoup de choses à apprendre de cet homme, ce scientifique d’expérience. Je ne suis qu’une débutante dans le domaine et dois avoir un esprit ouvert et curieux afin de continuer de progresser dans la bonne voie. Je sens que cet homme est en mesure de pousser mes connaissances à un autre niveau, de me permettre d’avancer.

    Pour moi, il est clair que mon intérêt pour les pokémons aquatiques influencera mes futures captures. Quant à vous, avez-vous des préférences en ce qui concerne les futurs membres de votre équipe ? Tout le monde a son point faible, j’imagine, non ?

    Je veux savoir ce qui intéresse Emmerich. Est-il un passionné du genre électrique ou alors est-ce que son dada c’est plutôt les fossiles ? Qui sait, je suis peut-être complètement dans le champ. Ça ne coûte rien de demander, toutefois.




T-CARD – #D91313
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Invocation du moment Les Chercheurs d'oeufs - Fryevia, Xon et Aiden - du 06/04 au 20/04
» Hal D.Emmerich(Otacon)
» Stargate: c'est confirmé pour la nouvelle trilogie de Roland Emmerich
» Société des Chercheurs [Indices du Staff]
» Evenement de Raid - Dans l'antre d'Ifrit - du 17/03 au 31/03

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération