Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
healing people (AURA)
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Johto. Ecorcia.
Groupe : Météore.
Messages : 130
Stardust : 393
Mer 16 Aoû - 16:18


Yuna, dépêches-toi ! Alakazam t'attends !
Oui, j'y vais tout de suite !

Les cheveux en bazar, elle s'occupait de finir de ranger son sac. C'est qu'elle était plutôt stressée : un léger accident au niveau de la route 4 avait fait quelques blessés pokémons. Des rochers s'étaient effondrés, mais heureusement, il n'y avait que quelques bosses et des hématomes. Rien de dangereux, mais il fallait soigner les petites bêtes. Yuna et une autre demoiselle inconnue étaient sensées se rejoindre là-bas pour s'occuper de la situation. L'alakazam de sa tutrice l'attendait pour la téléporter là-bas.

Yuna !
Je suis là !

Elle déboula dans le hall du centre, à moitié essouflée. Alakazam n'hésita pas à les téléporter, une fois que la tutrice eut de nouveau donné de bons conseils. Yuna hocha la tête, puis tout disparut pour devenir le bord de la route 4.

Un morceau de roche était à présent de la caillasse sur le sol. La circulation était bloquée, et un peu plus loin, deux dresseurs, quelques gendarmes et les pokémons blessés - deux doduos, un soporifik, un natu et une limonde. Yuna hocha la tête, et d'un geste, libéra Peluche le wattouat. Il était son aide la plus précieuse. Elle ne mit pas plus d'une minute à revêtir sa blouse blanche d'apprentie infirmière. Elle s'approcha des blessés et leur remit quelques bonbons, leur demandant d'attendre le temps qu'elle installe sa table de soins.

Un instant après, tout était fait - elle avait déplié la table, et prenait le soporifik par la main pour l'amener. Il avait été touché au front, et une bosse grosse comme un oeuf de furaiglon le faisait à moitié pleurer.

Je vais m'occuper de toi. Ne t'inquiètes pas dit-elle avec douceur.

Peluche la fit soudain se retourner, après avoir attiré son attention : une deuxième jeune femme était là, et c'était sûrement l'infirmière. Sans aucune gêne, Yuna leva une main et la salua de loin, non sans s'écrier d'une voix réjouie :

Bonjour ! Je suis Yuna ! Venez voir par ici !

Yuna avait eu l'occasion de côtoyer d'autres infirmières, lorsqu'elle était à l'école. Mais ses consoeurs lui manquaient, depuis qu'elle était une vraie apprentie. Avoir quelqu'un à ses côtés avec qui elle puisse discuter, d'égale en égale, la mettait en joie. Tout en tapotant la bosse du soporifik avec un coton plein de produit, elle fit un large sourire à la demoiselle, particulièrement jolie.



         
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Lumiris - forêt d'Ehretia
Groupe : Nova
Messages : 323
Stardust : 1071
Jeu 17 Aoû - 9:24

Healing People

   
gif gif gif

Aura - Yuna

C'est bien ma chance ! Ma maladresse aura raison de moi un jour ou l'autre. Me voilà à devoir remplir une constatation auprès d'une policière croisée sur la route, m'obligeant à lui expliquer comment j'ai perdu mon porte-monnaie. Heureusement pour moi, je n'avais que très d'argent à l'intérieur de celui-ci, ma mauvaise habitude de m'éparpiller dans mon sac et mes poches étant pour une fois en ma faveur. C'est presque étonnant de voir l'agente Jenny mettre autant d'entrain pour une si petite chose. Lorsque je lui en demande la raison, sa réponse vient droit du cœur, comme s'il s'agissait de la plus grande cause qu'elle puisse défendre.

 
gif
— Il n'y a pas de petites pertes ! Mon devoir est d'aider tous les citoyens, même s'il ne s'agit que d'un porte-monnaie !


Elle prend son travail beaucoup trop au sérieux, selon moi. Bien sûr, pour des histoires de vols ou autre, je pourrais comprendre, mais là, il s'agit d'une erreur de ma part et je suis donc la seule responsable. Je suis tout de même reconnaissante de la voir prendre autant à cœur mon problème et de savoir qu'elle souhaite autant m'aider, mais j'ai l'impression que cela n'est pas vraiment utile pour une si petite chose. Je n'avais vraiment rien à l'intérieur de mon portefeuille et cela ne me coûterait que quelques pokédollars le remplacer. Une histoire de rien, je vous dis...

Son discours est interrompu par un message radio expliquant un accident un peu plus loin sur la route. Elle ne laisse même pas le temps au message de se terminer qu'elle annonce déjà qu'elle ira, mais on lui explique cependant que les secours risquent de prendre du temps, du moins les infirmières du centre pokémon ne peuvent se permettre de s'y rendre par soucis d'un manque de temps. On lui explique alors qu'on tentera de rejoindre un autre centre pour demander l'aide de quelqu'un, même si de ce que l'infirmière Joëlle a pu comprendre, il n'y aurait qu'une seule personne de disponible. Je réagis au quart de tour lorsque j'entend cela, attrapant mon sac pour en vider le contenu alors que je m'exclame.

 
gif
— Attendez, je vais vous accompagner ! J'ai de l'expérience avec les pokémons blessés, je pourrais vous aider.


Je vérifie que j'ai bien des pansements avec moi et mes onguents naturels, lançant au passage des choses inutiles qu'Azuris rattrape au vol. Une fois que je me suis bien assurée que j'ai bien le nécessaire, je remets tout dans mon sac et le referme, indiquant à l'agente que je suis prête à la suivre. Elle affiche désormais un sourire tout aussi glorieux que lorsqu'elle m'expliquait plus tôt les raisons de cette aide à mon égard.

 
gif
— Parfait ! J'adore cette passion que je vois dans tes yeux. Allez monte, je vais t'y emmener !


Je la suis et embarque sur sa moto, dans le petit banc réservé aux accompagnateurs sur le côté. Azuris me suit et je le tiens bien pour ne pas qu'il tombe. Déjà, on entame la route en direction de l'accident. Cela nous prend un peu plus de temps que je ne le souhaiterais, mais cela laisse sans doute l'opportunité aux infirmières du centre le plus proche d'envoyer l'une des personnes disponibles. Je constate que j'ai raison lorsque j'arrive sur les lieux et que je vois une personne déjà en charge des blessés et je vais donc la rejoindre sans attendre.

 
gif
— Enchantée, moi c'est Aura ! Qu'est-ce que je peux faire pour vous aider ?



Alors que je dis cela, Azuris s'approche du pokémon blessé et entame une discussion avec lui pour le calmer. Un fin psychologue à ses heures perdues ! Il lui tapote gentiment le dos pour l'apaiser et le rassurer, lui assurant que nous prendrons bien soin de nous. Yuna semble déjà s'en être occupé, mais le pauvre petit est encore un peu agité de l'accident auquel il ne devait pas s'attendre. J'espère que les autres blessures ne seront pas plus graves que celles du Soporifik.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Johto. Ecorcia.
Groupe : Météore.
Messages : 130
Stardust : 393
Lun 21 Aoû - 9:47


La tutrice de Yuna lui disait d'être toujours souriante : prendre soin de ses patients était bien plus facile quand on exsudait le bonheur et la joie de vivre. Alors Yuna le prenait au pied de la lettre, et ne montrait jamais la moindre tristesse. C'était son optimisme caractéristique qui l'aidait à tenir. Alors, quand l'autre demoiselle, aux cheveux blonds, s'approcha d'elle, Yuna lui offrit son plus beau sourire.

Enchantée ! Voilà Peluche présenta t-elle le wattouat qui s'occupait du natu blessé. Yuna observa un instant un kaiminus, apparemment celui de Aura, parler au soporifik. Il semblai savoir quoi faire, aussi l'infirmière s'octroya quelques instants pour parler à sa collègue. Ils ne semblent pas blessés gravement dit-elle en désignant les pokémons bouleversés. Je pensais les soigner et leur offrir les friandises que j'ai dans mon sac, pour les remettre un peu d'aplomb.

Yuna sortit effectivement un paquet de sucreries pour pokémon, puis après avoir sourit à Aura, s'approcha des deux doduos. Des frères, ou au moins apparentés - ils avaient tous les deux une tâche blanche dans leur plumage, qui démontrait leur lien. L'un d'eux s'était blessé au cou, et l'autre à une patte.

Aura, tu penses qu'un peu de pommade et un bandage suffira pour eux ? s'inquiéta Yuna devant les hématomes et les blessures des pokémons oiseaux. Ce n'était rien de grave, mais elle préférait demander quand même un conseil. Tout en sortant son attirail, elle essaya de faire connaissance avec Aura. Alors dis-moi, tu viens d'où ? Tu as quel âge ? Qu'est-ce qui t'as poussé à vouloir soigner les pokémons ? Toi aussi tu es apprentie infirmière ? Un flot d'interrogations, d'une voix enthousiaste. Yuna n'était guère patiente, et un peu maladroite. Elle rougit un peu et se tut, penaude, laissant Aura répondre.




         
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People's Glory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération