Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guide dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Un pokémon perdu [Feat. Auguste]
Lise Gray
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :


card : T-card
Origine : Sinnoh
Groupe : Météore
Messages : 2029
Stardust : 1788
Sam 11 Nov - 12:00
Le village Kishika, c'était donc ici que Sanzo vivait non? De ce que je me souvenais il m'en avait parlé lorsque nous étions au Parc Safari il y a maintenant deux mois. Mon équipe avait quelque peu changé depuis une semaine maintenant. Goupix était devenue une belle et fière Feunard d'Alola et j'avais rencontré une éleveuse du groupe des Nova qui m'avait échangé un œuf d'évoli contre des accessoires pokémons et des pokéblocs crées par mes soins. D'après elle il y aurait quelques pourcentages de chance pour que l'évoli sortant de cet œuf soit chromatique puisqu'il possède un parent chromatique. Je chérissais cet oeuf comme mon propre enfant. Sois je le gardais dans mes bras pour le garder au chaud soit c'était Oratoria ou Mélofée qui s'en occupaient, des vraies maman poules.

Nous voilà enfin à Kishika. Hmmm, quelle bonne odeur de thé! C'est magnifique n'est-ce pas?

Mes accompagnatrices étaient Pinky ma Trousselin, Starlight ma Mélofée qui tenait l'oeuf d'Elincya, l'éleveuse avec qui j'ai effectué l'échange et Snow ma belle et grande Feunard. Toutes les quatre nous nous arrêtions sur un banc à l'entrée de la ville. Pinky était allée chercher un plan. Je nous sentaient épier par quelqu'un, ce quelqu'un n'était autre qu'un petit Blizzi chromatique. Il n'était pas comme les autres. Déjà, que faisait un pokémon glace dans le Sud de la Région et sa couleur n'était pas habituel. J'en avais déjà vu plusieurs à Sinnoh et pourtant il n'était pas bleu mais vert.

Tiens? Il a l'air mignon ce pokémon hihi.

Trousselin arriva vite vers nous puis commença à s'affoler en me voyant me lever pour poursuivre ce pokémon et en bousculant un homme, assez grand, brun, plutôt beau garçon. Je releva la tête et me frottant le front.

Je ... je suis vraiment désolée je n'ai pas fait attention, j'allais poursuivre un Blizzi chromatique qui nous cherchaient du regard moi et mes amies. Je ne vous ai pas fait mal?


"Hihi j'te défonce ~" Lise Gray à tous ses adversaires.

Merci Eka
Revenir en haut Aller en bas
Auguste d'Epernelle
Team :


card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1969
Stardust : 8323
Dim 12 Nov - 3:03
Kishika. Voilà quelques semaines qu’Auguste n’était pas revenu dans les environs. Il n’y avait pas grand-chose à y faire, aussi ne s’y déplaçait-il que rarement. Il appréciait l’endroit, pourtant. Calme et rural, ce village était un endroit où il semblait faire bon vivre et cela changeait de Nemerya, là où il résidait. Le Pulsar n’avait jamais été un citadin, préférant aux grandes métropoles des villes plus petites voire carrément la campagne, de vastes espaces verts où l’odeur des pots d’échappement ne lui agressait pas les narines dès qu’il mettait un pied dehors. Il exagérait un peu en pensant cela car vivre en ville n’était pas si désagréable, il lui avait juste fallu un temps d’adaptation. La capitale présentait de nombreux avantages aussi avec l’accès rapide aux autres cités de la région, la proximité des commerces et des services publics et administratifs. Il n’était pas désagréable de ne plus avoir à conduire une demi-heure pour arriver à la mairie.

Le vent était frais mais avec le temps sec et les températures légèrement au-dessus de la moyenne pour cette période de l’année, on pouvait dire que la journée était belle. Un soleil timide mais présent accompagnait le tout, rendant la promenade à Kishika sympathique même si l’homme regrettait l’été. La chaleur qui exacerbait les sens, la présence d’une demoiselle exotique à qui il viendrait voler un baiser, tout cela formait un cocktail possédant un charme indéniable aux yeux d’Auguste. Maintenant que l’automne était là, les mines se renfrognaient, les jupes se rallongeaient et les vêtements aux couleurs vives cédaient leur place aux teintes plus mesurées de la saison. Dommage. Cela lui rappelait chaque année à quel point il aimait l’été. Auguste soupira. Lui-même délaissait de plus en plus les chemises et les t-shirts qu’il affectionnait tant pour se couvrir un peu plus. Il aurait été dommage de tomber bêtement malade pour rien, aussi s’était-il aujourd’hui vêtu d’un sweat à capuche. De quoi le protéger si les températures venaient à s’adoucir en cours d’après-midi.


« Au revoir et bonne journée ! »
« Merci, vous aussi. »

L’homme sortit de la boulangerie où il s’était arrêté afin de s’acheter un sandwich. Il n’avait rien mangé depuis le petit-déjeuner et autant dire que son estomac commençait à crier famine. Il était venu rencontrer un ami dans la matinée et bien qu’ils fussent censés passer la journée ensemble, une urgence pour le camarade d’Auguste les avait contraints à se séparer vers midi. Il restait donc un Pulsar solitaire et un tantinet déçu, ce dernier se demandant même s’il n’allait pas rentrer tout de suite chez lui. Il n’y avait en effet pas beaucoup de chose à faire ici et il n’y connaissait pas grand monde. Il pouvait toujours s’arrêter au salon de thé auquel il s’arrêtait à presque chacun de ses passages dans les environs, profiter de ce genre de petits plaisirs lui ravirait le palais. Bonne idée. Il allait faire ça. Soudainement remotivé, il en profita même pour envoyer un message afin d’inviter Marie qui, il était bien placé pour le savoir, vivait non loin de là.

Assis sur un banc, il mâchait consciencieusement son sandwich au jambon garni de salade et de tomate. Pouvoir se remplir l’estomac lui fit du bien car il avait l’impression d’avoir des crampes tant il commençait à avoir faim. A moitié perdu dans ses pensées, il regardait d’un œil distrait les actualités sur son téléphone mais aucun des sujets du jour ne semblait avoir d’intérêt. A cela fut ajoutée la déception de voir son invitation rester sans réponse… Dommage, il aurait apprécié la revoir. Résigné à rester seul pour le moment, Auguste décida néanmoins de quand même s’arrêter au salon de thé une fois qu’il aurait fini de déjeuner.

Une dizaine de minutes passèrent où son regard se posa tantôt sur l’écran de son téléphone, tantôt sur le groupe d’enfant qui jouaient un peu plus loin sur un terrain de football improvisé. La dernière bouchée avalée, il froissa l’emballage pour en faire une boule qu’il jeta dans la poubelle la plus proche. Ceci fait, il se frotta les mains l’une contre l’autre afin de se débarrasser d’éventuelles miettes qui lui colleraient aux doigts. Tout allait bien dans le meilleur des monde jusqu’à ce qu’il décide de se mettre en route pour sa prochaine destination puisque c’est à ce moment exact que quelque chose lui rentra dedans. Rien de bien violent, juste une petite bouscule – il était certain que ce n’était pas fait exprès – mais ce fut suffisant pour que dans sa surprise, le téléphone d’Auguste lui échappe des mains. Un juron à moitié étouffé s’échappa de ses lèvres tandis que sa tentative aussi désespérée que grotesque de rattraper son bien ne l’empêcha pas de tomber par terre. Il se baissa aussitôt pour le ramasser et constata avec soulagement que seule la coque était griffée, l’écran demeurant intact.

Il put enfin poser les yeux sur la personne qui lui était rentré dedans. Une jeune femme dont la rousseur sauta aux yeux de l’homme et bon sang, même si son téléphone avait été mis hors service par la chute, il aurait été incapable d’en vouloir à une telle bouille d’ange. Puis, elle avait l’air sincèrement désolée au point qu’Auguste regretta de s’être presque emporté sur quelqu’un qui, au final, avait juste été aussi distrait que lui.


« Je vous en prie, il n’y a pas de mal. » répondit-il enfin, radouci par ce qu’il avait sous les yeux, « Plus de peur que de mal, ne vous inquiétez pas. Cet incident aurait pu être évité si nous avions tous deux été plus attentif, je ne vous en veux pas. »

Et c’était vrai. Si, si. Il ne disait pas ça simplement parce qu’elle était jolie. Vu que rien n’avait été cassé, il n’avait aucun raison d’en vouloir à cette inconnue. Cette dernière avait par ailleurs mentionné un curieux détail quand elle avait essayé de justifier son inattention.

« Un Blizzi, ici ? Vous êtes sûre qu’il n’appartient pas à quelqu’un ? »

L’incrédulité se lisait sur le visage du Pulsar. Qu’un tel Pokémon vive aussi loin dans le sud était peu probable. Auguste avait croisé plusieurs créatures de cette espèce durant les derniers mois puisqu’il passait la majeure partie de son temps dans le Nord de Lumiris, il connaissait donc leur amour pour les zones froides et enneigées. Enfin, avec la vague de froid qu’il y avait eu récemment, il n’était pas impossible que certains aient erré très loin de leur habitat habituel.


« Où l’avez-vous vu ? » demanda-t-il, sa curiosité piquée.


Revenir en haut Aller en bas
Lise Gray
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :


card : T-card
Origine : Sinnoh
Groupe : Météore
Messages : 2029
Stardust : 1788
Dim 12 Nov - 7:48
L'homme ne m'en voulait pas, heureusement que toutes les personnes que je rencontraient n'étaient pas comme cet homme là sur la route 6 avec son Typhlosion qui agresse les pokémons. Cet homme face à moi semblait sympathique, compréhensif. Je remis en état ma robe avant de lui sourire, il avait un sweat à capuche, j'étais donc la seule personne dans cette région à ne pas avoir froid? J'avais seulement une robe qui m'arrivait au dessus des genoux avec un collant couleur chair, mes cuissardes noires et une longue veste trois-quart blanche. Mes pokémons restaient derrière moi en souriant également à l'homme que j'avais bousculé.

Il était tout seul lorsque je l'ai vu, après il peut sûrement appartenir à quelqu'un mais j'aimerais beaucoup le retrouver. Il était derrière ce buisson lorsque ...

Je me retourna rapidement vers ma Feunard qui commençait à grogner légèrement contre un pokémon qui s'approchait un peu trop de Mélofée et de l'oeuf. C'était Blizzi, il était bel et bien chromatique, ses couleurs n'étaient pas ordinaires. Starlight recula en faisant bien attention où elle marchait, elle ne fit pas attention que le Blizzi commençait à toucher notre oeuf. J'allais agir lorsque Feunard se mit entre lui et moi et commença à libérer un froid extrême de son corps. Elle n'allait tout de même pas utiliser Glaciation ici?

Snow arrête! N'utilise pas Glaciation ici!

Blizzi me regarda fixement avant de courir entre les pattes de ma belle Feunard, entre mes jambes et entre celles de l'homme que je venais de rencontrer. Je le regarda à nouveau dans les yeux.

Voilà donc le pokémon dont je vous parlais. Il est intriguant n'est-ce pas, et intrigué également par mes pokémons. Je me présente, Lise Gray. Il vous intéresse également? Je ne dirais pas non à un peu d'aide pour partir à sa recherche, je ne connais pas le village c'est la première fois que je viens.

Ma Trousselin s'approcha de mon épaule pour venir me donner le plan du village qu'elle était allée chercher. D'après le plan Blizzi serait partit en direction du salon de thé. Mélofée s'avança à côté de nous pour saluer ma nouvelle rencontre, elle fit bien attention à ne pas lâcher l'oeuf. Oratoria arriva juste derrière en chantonnant. Feunard quant à elle resta à mes côtés, fidèle et prête à foncer à la recherche de Blizzi. Pinky, ma Trousselin virevoltait autour de l'homme, elle semblait l'apprécier.


"Hihi j'te défonce ~" Lise Gray à tous ses adversaires.

Merci Eka
Revenir en haut Aller en bas
Auguste d'Epernelle
Team :


card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1969
Stardust : 8323
Lun 13 Nov - 23:35

Auguste hocha silencieusement du chef en écoutant la demoiselle parler du Blizzi. Elle semblait certaine d’en avoir aperçu un et de ce fait, il n’avait pas vraiment de douter d’elle, même s’il était étrange de croiser ce genre de Pokémon dans les environs. S’était-il perdu loin du Nord ? Avait-il échappé à la surveillance de son dresseur ? C’étaient des questions se bousculant dans la tête du Pulsar, des interrogations qu’il ne put formuler car son attention fut attirée par autre chose.

« Vous n’aurez pas à le chercher plus longtemps. » indiqua-t-il en désignant d’un mouvement de tête l’objet de sa réflexion.

Le Blizzi était là. Il s’était faufilé dans le plus grand des calmes entre les compagnons de la rousse, visiblement attiré par un Mélofée et un œuf. S’il pouvait s’agir de pure curiosité, Auguste ne fut pas le moins du monde surpris par la réaction du Feunard de glace. Ce dernier s’était mis à grogner en guise d’avertissement, afin d’indiquer au petit curieux qu’il outrepassait les limites. Etait-ce son œuf ? Possible. Cette agressivité protectrice pouvait aussi n’être que la conséquence d’une volonté de protéger les biens de sa dresseuse. Auguste trouva cela mignon dans un premier temps mais déchanta bien vite quand il sentir un frisson lui parcourir l’échine. La température près du Feunard chuta si vite qu’il en eu la chair de poule, ce fut suffisant pour qu’il décide de reculer de quelques le temps que la demoiselle puisse calmer son partenaire. Hors de question pour lui d’être blessé à cause de quelque chose qui ne le concernait en rien.

Elle parvint à l’apaiser. Un unique ordre suffit. La créature, bien qu’impulsive, avait aussi un côté docile. Tant mieux, il n’aurait pas aimé être impliqué dans ce genre d’affaire. Bien sûr, il aurait été capable de stopper le Pokémon avant qu’il ne fasse une bêtise si jamais la rousse était incapable de le contrôler mais autant que possible, il préférait ne pas s’impliquer directement. Le Blizzi lui aussi avait été alerté par les grognements du Feunard d’Alola sauf qu’en plus, il paniqua. Il prit ainsi la fuite sans demander son reste, plongeon entre les pattes des Pokémons afin de se faufiler à nouveau parmi tout ce beau monde. Auguste tenta de l’attraper quand il passa près de lui, sans succès.


« Sacrée bestiole. »


La jeune femme vint ensuite se camper devant lui et lui indiqua s’appeler Lise. Il haussa les sourcils en l’écoutant parler, comme si quelque chose le dérangeait mais il se força à adopter une attitude plus neutre quand il réalisa que cela pouvait être mal interprété par son interlocutrice.

« Vous pouvez m’appeler Auguste. » répondit-il très poliment, « Force est de constater qu’il y a bien un Blizzi qui se balade en liberté à Kishika. Vous comptez l’attraper ? Personnellement il ne m’intéresse pas. Enfin, si, mais je ne compte pas le capturer. »

Surtout qu’il n’avait emporté aucune Pokéball vide avec lui. Puis, il possédait déjà douze Pokémons, c’était une sacrée équipe et s’en occuper était un défi de tous les instants. Certes, les couleurs inhabituelles du fuyard avaient leur charme mais Auguste n’était pas intéressé par l’ajout d’un tel Pokémon à son équipe.

« Je ne suis pas d’ici non plus mais je suis déjà venu plusieurs fois, je devrais pouvoir vous guider sans trop de soucis, je pense. J’aime autant savoir qu’un Blizzi n’erre pas seul dans les environs, tâchons de le retrouver. Votre Feunard est souvent aussi… agressif ? Je ne voudrais pas qu’il finisse par congeler un passant distrait qui se serait un peu trop approché. »

Chaque Pokémon pouvait se montrer imprévisible à sa façon, il ne le nierait pas. Toutefois, Auguste était du genre à laisser ses Pokémons les plus dangereux dans leur Pokéball, histoire d’éviter les problèmes. Il n’avait plus ce genre de compagnons actuellement mais il se souvenait encore de Ravana, le Scarabrute qu’il possédait encore il y a quelques semaines. Une sale bête, celui-là. Vicieux et belliqueux, il n’était pas envisageable de le laisser en liberté quand il menaçait sur un coup de tête de refermer ses pinces sur le premier badaud qui ne lui reviendrait pas. Incapable de canaliser cette rage qui semblait servir de carburant au scarabée géant, le Pulsar avait décidé de s’en séparer en le plaçant entre des mains expertes. Et oui, il pensait bien à Marie en disant cela. Bête comme ses pieds, il fallait néanmoins reconnaître qu’elle savait y faire avec les Pokémons Insectes.

« Voilà un moment que je m’interroge, si vous me permettez : est-il possible qu’on se soit déjà croisé quelque part ? »

C’était cela qui le turlupinait depuis tout à l’heure. Ce visage lui rappelait vaguement quelque chose, ainsi que le nom Lise Gray… Cette question le taraudait depuis quelques minutes sans qu’il puisse mettre le doigt sur un semblant de réponse.


Dernière édition par Auguste d'Epernelle le Dim 19 Nov - 5:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lise Gray
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :


card : T-card
Origine : Sinnoh
Groupe : Météore
Messages : 2029
Stardust : 1788
Mer 15 Nov - 15:02
L'homme que j'avais en face de moi se présenta à son tour, il s'appelait Auguste! Quel beau prénom, il me demanda également si ma Feunard était toujours comme ça, toujours aussi agressive? Ma belle ne semblait pas vraiment aimer ce terme, mais elle se contenta de venir se frotter à mon bras en souriant. J'allais lui répondre jusqu'à ce qu'il commence à me reposer une question, une technique du drague qui date? Non, vu la personne en face il semble bien trop respectueux pour user d'une phrase si clichée pour m'aborder. Il voulait juste savoir si nous ne nous étions pas déjà rencontrés quelque part.

Alors je vous rassure Auguste, ma Feunard n'est comme ça qu'avec ceux qui font du mal à protégés, c'est à dire mon équipe, moi-même, mon petit-ami également et deux ou trois amis proches qu'elle apprécie.


Je repris la route dans la direction qu'avait prit le Blizzi en s'enfuyant pour tout en continuant de parler.

Euh, votre tête ne me dit rien je suis désolée. Mais par contre vous avez sans doute dû me voir dans un sujet posté récemment sur Dusk. Je fais partie du groupe des Pléïades, nous sommes trois dans ce groupe a avoir été nommés les Célébrités. Un certain Rin que je ne connais pas plus que ça et sa petite amie, Naika, qui est d'ailleurs ma meilleure amie. Puis moi également!

Je me sentais assez fière en annonçant cela, depuis quelques temps, sur le réseau Dusk, moi et Naika ainsi que son petit ami sommes devenus des Célébrités. Les deux amoureux prévoient d'ailleurs une prestation en duo pour fêter ça et se montrer en public. Je ferais bien de même, mais pas avec Ginka, il semble être débordé ces derniers temps mon pauvre chéri, non plutôt avec ... Sanzo! Et pourquoi pas au dôme de Kishika?

Nous continuons d'avancer jusqu'à nous arrêter face à un salon de thé apparemment très connu du village puisqu'il y avait énormément de monde à l'intérieur. J'aurais tellement voulu m'y arrêter, mais ce n'était pas le moment. Je fis un sourire à Auguste.

Peut-être pourrions-nous faire une petite pause dans cet endroit ... après avoir retrouvé ce Blizzi que je veux voir rejoindre mon équipe, hihi! Encore désolée de vous embarquer dans mon histoire.

Je continuais d'avancer en remettant mes cheveux en place, j'étais désagréable quand j'étais comme ça. Je crois que je commence sérieusement à me transformer en diva, en même temps il y a de quoi ... non je plaisante. Non sans rire, je commençais à me poser des questions sur ce Blizzi, où était-il partit et que me voulait-il?

Et sinon vous, Auguste. Dans quel groupe êtes-vous? Enfin ... je demande ça je ne sais même pas si vous faites parti d'un groupe et si vous avez des pokémons.


Je continuais de marcher en souriant, certaines personnes d'un certain âges se retournaient dans notre direction pendant que nous marchions, ce n'était pas commun de voir un bel homme vêtu d'un beau sweat à capuche avec une belle demoiselle portant une robe et des cuissardes en hiver? Bon, le premier cas ils doivent souvent le voir ici mais le deuxième ...


"Hihi j'te défonce ~" Lise Gray à tous ses adversaires.

Merci Eka
Revenir en haut Aller en bas
Auguste d'Epernelle
Team :


card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1969
Stardust : 8323
Dim 19 Nov - 9:27
Auguste avait le sentiment de connaître la jolie rousse. Non, c’était un mot trop fort pour décrire ce qu’il ressentait ; il avait l’impression de l’avoir déjà vue quelques part. Il convenait volontiers que ce genre de personne faisait forte impression mais le Pulsar n’était de genre à se souvenir de toutes les demoiselles dont la vue avait flatté son œil. Peut-être l’avait-il déjà croisée quelque part, qu’il l’avait rencontrée dans un bar ou en soirée mais cette hypothèse ne le convainquait pas. Lise lui révéla être une célébrité locale, ayant fait sa réputation grâce aux concours – c’était bien ce que faisaient les Pléiades, non ? Auguste avait écouté jusqu’à se taper dans les mains, comme s’il avait eu une révélation.

« Ça doit être ça ! J’ai dû lire un article vous concernant dans le journal ou un magazine. Je savais bien que votre visage me disait quelque chose. » lâcha-t-il, visiblement satisfait d’avoir pu la replacer.

Cette explication lui convenait et tout ceci expliquait pourquoi la jeune femme ne lui ét ait pas inconnue. Alors comme ça, elle participait à des concours Pokémons ? Intéressant. Pour sa part, le Pulsar était à peu près ignare sur le sujet. Mode, beauté, prestations, … Il n’avait jamais été bon pour évaluer ces critères et c’était peut-être la raison pour laquelle il n’avait que rarement été d’accord avec les résultats de l’élection de Miss Hoenn, chez lui. En bref, il ne regardait pas les concours et ne comptait pas non plus y participer un jour. Ses Pokémons étaient à ses yeux les plus beaux de tous et il se contrefichait de l’avis d’un jury à ce sujet. Bref.

Elle avait aussi mentionné d’autres coordinateurs. S’il n’avait pas saisi le nom du premier, celui du deuxième lui était familier. Naika, et elle était apparemment sa meilleurs amie. Ce prénom n’était pas extrêmement courant mais Auguste connaissait une personne s’appelant ainsi, une femme rencontrée quelques jours plus tôt sur les rives du Chenal. Coincée la plupart du temps dans une chaise roulante, ils avaient chacun capturé un Stari un peu après avoir fait connaissant. Était-il possible qu’elle et la meilleure amie de Lise soient la même personne ? Hmm… Non. Le monde était petit mais pas à ce point-là. Il y avait une limite aux coïncidences.


« Occupons-nous d’abord du Blizzi. Nous aurons tout le temps de faire une pause ensuite. » appuya-t-il, « J’allais me diriger vers ce salon de thé justement, avant que vous ne me rentriez dedans. »

Elle avait suggéré de s’arrêter un moment dans l’établissement où il comptait de toute façon passer. Les grands esprits se rencontraient et il ne voyait aucun problème à lui tenir compagnie le temps d’une tasse de thé. Enfin, chaque chose en son temps. Ils avaient d’autres problèmes plus urgents, comme ce Blizzi qui se baladait toujours librement.

« J’ai des Pokémons, ne vous en faites pas. Je suis dresseur à mes heures perdues, quand mon travail me laisse du temps libre. Je suis indépendant, du coup je trouve du temps quand j’en ai besoin. Ça m’a permis d’attraper tout un tas de Pokémons, depuis que je suis arrivé à Lumiris. C’est votre équipe au complet, ça ? »


Ils parlaient en marchant d’un pas rapide à travers le village. Il n’y avait pas grand monde dehors mais suffisamment pour qu’Auguste puisse demander des indications. « Avez-vous un Blizzi passer par ici ? Un petit Pokémon blanc, à peu près de cette taille-ci. », ce genre de question. Cette partie de cache-cache ne dura pas longtemps, guère plus de quelques minutes – heureusement. Le duo retrouva sa cible dans une ruelle jouxtant une supérette. Le fuyard devait se croire en sécurité puisqu’à l’entendre faire tout ce bruit, il n’essayait pas d’être discret. La créature avait sauté dans l’espèce de gros conteneur à déchet contre le mur, où il avait éventré un sac poubelle et en fouillait le contenu à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. L’arrivée des deux jeunes gens l’alerta et lui fit sortir la tête de son trou.

« Tu n’iras nulle part, cette fois. »
dit-il en attrapant une Pokéball accrochée à sa ceinture. « Cthulhu, à toi ! Hypnose ! »

Le Sépiatroce, sitôt appelé, obéit aux ordres de son dresseur si vite que le Blizzi n’avait qu’à moitié enjambé le rebord du conteneur quand il subit l’attaque. Il oscilla de gauche à droite, une patte encore à l’intérieur de là où il était et finalement, il bascula hors de la poubelle. Il tomba mollement par terre mais ne se releva pas. Auguste était content d’avoir pu le mettre hors-combat sans avoir eu à le blesser. Il en profita d’ailleurs pour s’en rapprocher après avoir félicité Cthulhu et s’accroupit à côté du Blizzi.

« Vous pouvez approcher. » invita-t-il la rousse, « Il restera endormi pendant quelques minutes encore. »

Le Pulsar souleva un bras du Pokémon afin d’admirer de plus près ses couleurs. Non seulement c’était un spécimen rare mais en plus il était très beau. Il fallait avouer qu’il était très curieux de voir à quoi il ressemblerait une fois devenu un Blizzaroi. Il n’aurait jamais cru voir un tel Pokémon à Kishika.

« Il est tout à vous, du coup. Je vous conseillerais quand même de ne pas trop traîner si vous comptez le capturer. »



Revenir en haut Aller en bas
Lise Gray
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :


card : T-card
Origine : Sinnoh
Groupe : Météore
Messages : 2029
Stardust : 1788
Lun 20 Nov - 10:54
Auguste était du même avis, nous devions trouver ce Blizzi pour que je le capture avant de pouvoir se reposer dans un endroit tel que le salon de thé. Entre deux demandes d'indication il me posait quelques questions, apparemment c'était un dresseur à ses heures perdues. Il me demanda également si c'était mon équipe au complet que j'avais ici. Je sortis toutes mes autres pokéballs pour dévoiler mon équipe au complet. Lucario, Oratoria, Dedenne, Mélofée, Feunard, Trousselin ainsi que mon oeuf, ils étaient tous autour de moi.

Voilà mon équipe au complet. Comme tu peux le voir j'ai une majorité de pokémon de type fée, je projette de créer ma propre arène dans quelques temps. Et toi tu possèdes quels pokémons?

Alors que je terminais ma phrase nous avancions déjà dans une petite ruelle pas fameuse. Au loin nous pouvions apercevoir le fameux blizzi d'une couleur si originale. Alors que je m'avançais vers lui je remarquais qu'auguste venait de sortir l'un de ses pokémons. Il faisait assez peur à voir, d'après le pokédex de mon téléphone il s'agissait d'un sépiatroce. Pas vraiment glamour ni stylish comme façon de se tenir, ni comme façon d'être en général. Mais enfin, il usa de son attaque Hypnose pour endormir le petit Blizzi qui peinait à se dépatouiller des ordures. Le pauvre petit bout de chou tomba à la renverse, complètement endormi.

Trouuu !

Pinky, ma Trousselin s'approcha de lui pour voir s'il était bel et bien endormi. Apparemment oui d'après le bruit de clés que faisait mon pokémon. Je m'en approcha donc, accompagné de Auguste.

Merci beaucoup, hypnose c'est très utile à certains moments.

Je sortis une pokéball de mon sac, puis fit toucher le centre de l'objet contre la petite bouille endormie du pokémon glace et plante. La sphère retomba au sol en bougeant une fois, puis deux ... puis trois! Blizzi fait officiellement partit de mon équipe à partir de ce jour ! Je récupéra donc la sphère et fit sortir le pokémon il somnolait encore. Je chercha dans mon sac de quoi le réveiller, j'en sortit un réveil, un soin permettant de réveiller n'importe quel pokémon endormi.

Blizzi ?

Le petit pokémon se redressa pour se mettre en position assise, il se frotta les yeux et me regarda en penchant la tête.

Voilà ta nouvelle famille mon grand.

Le pokémon fit un grand sourire et me sauta dans les bras en pointant ensuite du "doigt" le sépiatroce et Auguste. Il redescendit de mon étreinte et s'approcha d'eux pour les saluer poliment. Il fit ensuite la même chose avec tous mes compagnons. Il s'attarda sur l’œuf, il restait observateur face à ce pokémon pas encore éclos. Feunard me jeta un rapide coup d'oeil, elle commençait à grogner.

C'est un membre de notre équipe maintenant, il peut approcher notre petit dernier.

Naaaard ~

Me Feunard bougea son museau et tourna autour de moi avant de prendre une posture digne d'une star à côté de moi. Elle aimait beaucoup faire la star en ma compagnie. Je fis un grand sourire à Auguste et Sépiatroce.

Merci à vous, que diriez-vous d'apprendre à faire plus ample connaissance autour d'une bonne tasse de thé?


"Hihi j'te défonce ~" Lise Gray à tous ses adversaires.

Merci Eka
Revenir en haut Aller en bas
Auguste d'Epernelle
Team :


card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1969
Stardust : 8323
Sam 25 Nov - 17:31

Une fois le Blizzi endormi, Auguste avait donné un dernier conseil. Mieux valait ne pas traîner. Si hypnose était une attaque intéressante pour incapaciter des Pokémons – et des gens – il n’en demeurait pas moins que le sommeil causé par cela avait une durée assez variable. De quelques dizaines de secondes à plusieurs minutes, il ne fallait pas miser sur Hypnose pour mettre un adversaire très longtemps hors-combat. Lise suivit fort heureusement les conseils de son interlocuteur et s’arma aussitôt d’une Pokéball afin de capturer le Pokémon sauvage. Incapable de se débattre, ce dernier ne put s’en échapper et c’est donc dans cet état de sommeil qu’il fut ajouté à la liste des compagnons de la rousse.

« Je vous en prie. Et félicitations pour votre capture, je suppose. »


Échouer aurait été un exploit d’une certaine façon mais il n’empêchait que Lise venait d’attraper un Pokémon sauvage – même si Sépiatroce avait fait tout le travail. En parlant de lui, son dresseur le félicita une dernière fois avant de le rappeler dans sa Pokéball. C’était le premier Pokémon qu’il avait attrapé en venant à Lumiris. Il n’était alors qu’un petit Sépiatop un peu glouton et distrait. Cthulhu avait décidément bien grandi au cours des derniers mois, jusqu’à évoluer et devenir un beau Sépiatroce. Il manquait encore un peu d’entraînement, certes et pour le combat, Auguste faisait davantage confiance à Krang ou à Lévia. Son Métalosse et son Dracolosse avaient décidément un bien meilleur potentiel offensif que Cthulhu mais son dresseur ne doutait pas que lui aussi puisse devenir une menace s’il persévérait un peu.

« Allons-y. Après l’effort, le réconfort, n’est-ce pas ? »


Chasser le Blizzi n’avait pas été fatigant, cela aurait été un mensonge de le dire ainsi, mais il fallait rappeler qu’à la base, le Pulsar comptait s’arrêter prendre un thé. Du moins avant qu’il ne se fasse rentrer dedans par Lise. Il n’était pas fâché d’avoir été bousculé dans ses projets car cela pimentait un peu une après-midi s’annonçant ennuyeuse au possible. Puis, il y avait de pire personne à rencontrer que la jeune femme. Dommage qu’elle ait un copain, ceci dit. Ce n’était pas que l’homme était particulièrement intéressé mais il aimait savoir que l’option restait disponible. Bah ! Qu’elle soit prise n’allait pas l’empêcher de se montrer sympathique avec elle. Il n’était pas un animal, voyons.

Ils sortirent de la ruelle et prirent le chemin inverse de celui emprunté pour arriver jusqu’ici. Ils étaient passés devant leur nouvelle destination en poursuivant le Blizzi, la retrouver serait aisé. Surtout pour lui qui savait à peu près se repérer dans Kishika et ses environs. Ils marchèrent plus lentement qu’à l’aller maintenant qu’ils n’étaient plus pressés par le temps et après quelques minutes, ils s’installèrent à l’intérieur du petit établissement. Plutôt cossu pour être dans ce genre de village, l’intérieur était joliment décoré tout en restant sobre. L’endroit était accueillant et c’était tant mieux car s’il ne faisait pas froid, Auguste préférait déguster son thé à l’intérieur plutôt qu’en terrasse.


« Alors, qu’est-ce qui vous amène dans ce genre d’endroit. Je ne vois pas pourquoi quelqu’un viendrait se perdre dans ce genre de trou perdu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lise Gray
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :


card : T-card
Origine : Sinnoh
Groupe : Météore
Messages : 2029
Stardust : 1788
Mar 28 Nov - 11:28
Blizzi était tout content, il souriait en restant derrière moi. Lucario s'approchait de lui pour essayer d'apprendre à le connaître. Tous mes autres compagnons retournèrent dans leur pokéball à l'exception de Feunard et Mélofée qui s'occupaient de notre œuf. Après l'effort, le réconfort comme Auguste le disait si bien. On quitta donc la petite ruelle pour nous mettre en direction d'un endroit où se reposer après cette mini course poursuite après un petit chenapan chromatique dans les rues de Kishika.

Après quelques minutes de marches, nous avons quand même réussis à arriver au bar à thé de la ville. Avec Auguste on décida de s'installer tranquillement dans un coin de l'établissement en attendant qu'un serveur ou une serveuse vienne prendre notre commande. Feunard s'installa sur le grand canapé à côté de moi, elle s'allongea et posa le bout de son museau sur mes genoux, me permettant de la caresser jusqu'à ce qu'elle s'endorme. Mélofée s'était installée à côté de Auguste, elle tenait l'oeuf entre ses petites patounes toutes mignonnes. Blizzi quant à lui était retourné dans sa pokéball, il semblait encore un peu endormi.

Oh j'aime bien ce genre d'endroit comme vous dites. Je trouve ça reposant quelquefois. Je ne dis pas que j'en ai assez des villes qui bougent ou autres mais revenir un peu à un style de vie classique et pas surfait j'aime beaucoup. Et puis la principale raison c'est que j'ai décidé d'effectuer ma première prestation en tant que "star" dans le dôme de Kishika avec l'aide d'un ami qui souhaite se lancer dans les concours. Et vous que faites-vous dans ce petit village ?

Un serveur arriva et déplia son bon de commande, il sortit son stylo de sa poche et s'approcha de nous en demandant gentiment ce que nous souhaitions prendre.

Eh bien pour moi ça sera un thé Earl Gray, et je me charge de prendre des pofiteroles pour nos compagnons, amenez en une bonne quinzaine, on va se partager ça. Comme ça si quelques uns de vos pokémons ont un petit creux ils seront servis.

Le serveur prit ensuite la commande d'Auguste et repartit immédiatement derrière le bar pour envoyer le bon en pâtisserie pour sortir les pofiteroles, de notre place nous pouvions le voir en train de préparer nos boissons.


"Hihi j'te défonce ~" Lise Gray à tous ses adversaires.

Merci Eka
Revenir en haut Aller en bas
Auguste d'Epernelle
Team :


card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1969
Stardust : 8323
Mer 29 Nov - 13:06

Reposant. Oui c’est ainsi qu’Auguste décrirait les choses. Il était lui-même un « campagnard » et s’il y avait bien une chose qu’il y appréciait, c’était la tranquillité. La ville avait d’indéniables avantages, il ne dirait jamais le contraire mais son cœur résidait dans les villages plus modestes et dans les vastes prairies où l’on pouvait humer l’air sans se faire agresser par les odeurs urbaines. Enfin, ses préférences venaient sans doute du fait qu’ayant vécu la majeures parties de sa vie hors des métropoles, il avait l’habitude de la vie à la campagne.

« Rien de bien fou. Je venais retrouver un ami, à la base mais il a eu une urgence et a dû s’éclipser. »

C’étaient des choses qui arrivent. Auguste n’en voulait pas à son ami, même s’il aurait souhaité que les choses se passent autrement. Il n’était jamais très agréable d’être laissé en plan de cette façon.


« J’aurais pu rentrer tout de suite sur Nemerya mais puisque j’étais ici, autant profiter un peu des environs. »

Il n’avait dans tous les cas plus rien à faire de sa journée, rien ne l’obligeait à rejoindre la capitale. Non, à la place il s’était laissé séduire par l’idée de se réchauffer avec un bon thé. Quant à ce qu’il allait faire ensuite, lui-même n’en était pas certain, sans doute se balader un moment. Les champs étaient un lieu propice aux promenades et, avec un peu chance, il pourrait mettre la main sur un Pokémon intéressant. Le but n’était pas nécessairement de le capturer, juste voir un spécimen rare suffisait à ravir les yeux du Pulsar. Comme la fois où il y avait trouvé un Tiboudet aux couleurs de l’arc-en-ciel… Ah, cela faisait remonter des souvenirs datant d’il y a quelques mois, à un moment où le Pokémon favori d’Auguste n’était encore qu’un Térhal.

Lorsque le serveur se présenta à leurs côtés, il laissa la jeune femme passer commande en premier. Celle-ci demanda donc un thé et des profiteroles, beaucoup trop pour que cela lui soit juste destinée. Sans doute allait-elle partager avec ses Pokémons. Cela laissa quelques secondes à Auguste pour se décider, puisqu’il n’était pas sûr de ce qu’il voulait.


« Un Keemun pour moi, s’il vous plait. Ce sera tout. » répondit-il, « Non, pas de de lait ni de sucre. Pur. »

Une fois les commandes inscrites sur son carnet, il tourna les talons et s’en alla. Le Pulsar, de son côté, put reporter son attention sur son interlocutrice. Maintenant qu’ils n’avaient plus qu’à attendre, ils pouvaient faire un brin de causette.

« Pardonnez-moi si je pèche par ignorance mais vous arrivez vraiment à remplir le dôme de Kishika ? Je ne doute pas de vos talents mais cet endroit est un peu paumé, non ? Vous avez une raison pour préférer ce Dôme-ci à un autre où vous seriez susceptible d’attirer plus de monde ? »

De mémoire, il y avait un dôme à Artiesta et un à Feranium, deux villes un poil plus peuplée que Kishika et donc plus à-même de faire se déplacer un spectateur. Qu’il n’y ait pas de dôme à Nemerya lui paraissait malgré tout très étrange. Que était le sombre idiot qui n’avait pas pensé à installer un Dôme pour les concours dans la capitale.

« Artiesta me semble un endroit idéal, plus qu’ici en tout cas. Mais comme je vous l’ai dit, mes connaissances sur le sujet sont très limitées. Il y a des différences entre les tous les dômes ? Ce ne sont pas juste des espèces de salle de spectacle ? »


Dernière édition par Auguste d'Epernelle le Jeu 30 Nov - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lise Gray
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :


card : T-card
Origine : Sinnoh
Groupe : Météore
Messages : 2029
Stardust : 1788
Jeu 30 Nov - 12:16
Alors cette rencontre n'était dû qu'au hasard pur, car au début Auguste était censé rejoindre un ami à lui qui à au final annulé leur rendez-vous. Je cru comprendre ensuite qu'il vit à Nemerya, la capitale. Il prit ensuite sa commande, un simple thé noir, plus communément appelé le Keemun. Il me fit ensuite part d'une question qui me fit sourire.

Alors, de base j'ai décidé de venir à Kishika parce qu'un ami y vit et j'ai prévu de faire ma prestation avec lui. En ce qui concerne Artiesta eh bien j'ai déjà fait une prestation là-bas, c'est toujours bon pour une star de varier ses endroits de représentation.

Je lui fis un petit clin d’œil en lui souriant.

Et si, les dômes sont des salles de spectacles, un public, une scène ça nous donne un bon concours. J'espère que vous verrez l'une de mes prestations un jour, j'ai cru comprendre que vous vivez à Nemerya, j'aimerais faire une représentation dans un coin de la ville dès que possible, c'est la capitale après tout.

Le serveur arrive au même moment et nous pose notre commande. Un thé Earl Gray de mon côté, un Keemun pour Auguste et des pofiteroles qu'ils déposent au milieu de la table. Ma Mélofée s'en prend un jouant à la maman avec notre oeuf. J'en passe un à Feunard qui le grignote en se frottant la joue à moi, me remerciant d'en avoir commandé. Je goûte mon thé encore chaud, le tenant fermement entre mes mains, le froid extérieur m'a bien frigorifié les mains, c'est malin de ne pas acheter de gants aussi !

Vous voulez savoir autre chose sur moi ? Hihi, j'adore qu'on me pose des questions, ça fais comme si j'étais face aux paparazzis hihi.

Je lui fais un grand sourire.


"Hihi j'te défonce ~" Lise Gray à tous ses adversaires.

Merci Eka
Revenir en haut Aller en bas
Auguste d'Epernelle
Team :


card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1969
Stardust : 8323
Mar 5 Déc - 16:57

Lise lui expliqua que la principale raison pour laquelle elle se produisait à Kishika était par envie de varier ses endroits de prestations. Elle était déjà montée sur scène à Artiesta et désormais souhaitait faire de même ailleurs. Auguste ne comprenait toujours pas la décision d’avoir fait construire un Dôme-Concours au milieu des champs et pas à la capitale, il s’agissait à ses yeux d’un non-sens complet mais au moins, il comprenait un peu mieux les intentions de la jeune femme.

« A Nemerya, au moins, vous ferez salle comble. » conclut-il.

Pas comme ici, à Kishika, où les gens auraient plus de trajet à faire. Les trois pelés et le tondu déjà présents à la campagne seraient là, eux, mais pour les autres… Eh. Difficile de s’assurer de leur présence. Mais sans doute sous-estimait-il la renommée des concours Pokémon et le nombre d’afficionados de ce genre de spectacles.

Le serveur était arrivé et déposait deux tasses de thé devant eux ainsi qu’un petit plat de profiteroles. Auguste le remercia avant de se pencher sur le breuvage qu’il avait commandé. Le Keemun était un thé noir au parfum délicat. Sans être un passionné de ce genre de boisson, le Pulsar trouvait malgré tout son bonheur. Il huma ainsi son thé, remuant doucement la tasse afin d’en saisir tous les arômes et, enfin, il y trempa les lèvres. Mmh… Cela le réchauffait de l’intérieur et bon sang que cette sensation était agréable. Auguste savourait chaque gorgée mais manqua de s’étouffer quand Lise reprit la parole. Ça, pour être une « Star », elle en avait le comportement et cela amusa grandement l’homme qui, après avoir miraculeusement réussi à garde le liquide en bouche jusqu’à l’avaler, fut pris d’une quinte de toux. Il détourna la tête en mettant une main devant sa bouche et leva l’autre pour signifier que tout allait bien.


« Je n’étais pas prêt. »
parvint-il à articuler une fois qu’il eut arrêté de tousser.

Cela ne l’empêcha pas de se prêter au jeu. Sans se départir du large sourire qui étirait ses lèvres, il s’éclaircit la gorge et réfléchit à ce qu’il allait dire.


« Quel honneur de vous recevoir parmi nos invités ce soir ! Beaucoup de vos fans se demandent ce qui vous a amené à devenir coordinatrice, qu’avez-vous à leur répondre ? »

Avec ses grands airs théâtraux, impossible de le prendre au sérieux. Il ne faisait aucun effort pour le paraître, ceci dit, et que tout soit fait dans l’exagération, c’était voulu.


« Quel sont vos projets pour l’avenir ? Dites-nous tout, Lumiris veut savoir ! »


Honnêtement, Auguste n’avait pas de vraies questions à lui poser. Assaillir ainsi les gens de questions pour le plaisir de le faire le dérangeait un peu, surtout lorsqu’il s’agissait d’inconnus. Il était curieux, oui mais il formulait ses interrogations lorsque celles-ci émergeaient dans son esprit, il ne se forçait pas.

« Plutôt convaincant, non ? » dit-il en riant, « Encore heureux que vous n’ayez pas dit avoir l’impression d’être face à un enquêteur. J’aurais été obligé de vous faire passer un interrogatoire. »

Revenir en haut Aller en bas
Lise Gray
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :


card : T-card
Origine : Sinnoh
Groupe : Météore
Messages : 2029
Stardust : 1788
Jeu 7 Déc - 10:44
Mon nouvel ami manqua de s'étouffer face à mon caractère pour le moins étonnant. Je ne me prenais pas pour une princesse ah non pas du tout ! Je rigolais face à son talent d'acteur qui était pour le moins époustouflant, je l'aurais presque applaudit en faisant une chanson à son nom mais nous n'étions pas seuls ça risquerais d'être gênant pour lui comme pour moi. Je ne pu me retenir de sourire encore plus lorsqu'il me dit que j'avais bien fait de ne pas lui dire être en face d'un enquêteur car il m'aurait passé un interrogatoire.

Eh bien, voyez vous, la coordination est née naturellement chez moi, je ne me voyais pas devenir un simple dresseur qui donne des ordres à ses pokémons pour combattre et conquérir les arènes. Non je devais en avoir plus ! Et la coordination est venue, et depuis toute petite je m'entraîne avec mon petit Riolu qui est vite devenue un fier et grand Lucario.

Je riais à la fin de ma phrase et je bu une petite gorgée de mon thé qui était succulent.

Vous êtes superbe en tant que paparazzi mon cher Auguste !

Je repris une gorgée de ma boisson chaude et prit mon oeuf sur mes genoux, ma Feunard qui commençait à s'endormir releva la tête pour léchouiller notre petit dernier qui allait encore mettre un peu de temps avant d'éclore.

Ce moment fut très amusant, je vous en remercie. Mais j'ai une prestation à clore sur papier ce soir, j'espère qu'on pourra se revoir. Je vous laisse mon numéro si jamais vous souhaitez me contacter. Tenez moi au courant si un dôme voit le jour à Nemerya, hihi.

Je lui écrivit donc mon numéro sur une petite serviette de table et lui déposa à côté de la tasse de son thé. Il fallait maintenant que je rentre dans la chambre d'auberge que j'avais réservé pour la semaine de ma prestation avec Sanzo.


HRP: Dernier post pour moi, merci pour ce RP ! ♥️


"Hihi j'te défonce ~" Lise Gray à tous ses adversaires.

Merci Eka
Revenir en haut Aller en bas
Auguste d'Epernelle
Team :


card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1969
Stardust : 8323
Lun 11 Déc - 7:24


Lise fit mine d’être convaincue par la prestation de paparazzi offerte par le Pulsar. Cette dernière était ridicule et parfaitement exagérée mais au moins, la jeune femme savait qu’il ne fallait pas prendre cela au sérieux. Ceci dit, malgré sa grandiloquente performance, il prêta une oreille attentive à son interlocutrice quand elle lui répondit. S’il s’était donné de grands airs pour poser ses questions, il n’en demeurait pas moins réellement intéressé par les réponses qu’elle allait donner.

Il but chacune de ses paroles. Ainsi, vivre avec des Pokémon ne lui suffisait pas et les entraîner afin de combattre ne semblait pas être sa tasse de thé. Le Pulsar comprenait ce sentiment et le respectait, lui-même n’avait découvert les joies des combats Pokémons que depuis peu et il respectait que certains refusent de s’adonner à cette activité. D’aucuns affirmaient que former une équipe de Pokémon et se lancer à la conquête des arènes était une façon de concrétiser le lien entre un dresseur et ses compagnons mais pour cela, les concours semblaient tout aussi appropriés. Ne demandaient-il pas également confiance et coordination entre les deux partis ?


« Un Lucario, hein ? Je pensais ce Pokémon davantage destiné aux combats qu’aux concours et pourtant, votre position me prouve que j’ai tort. »

Pour des prestations mettant en avant la beauté et la grâce d’un Pokémon, Auguste aurait jugé le Feunard d’Alola plus apte pour ce rôle. Cette information lui montrait à nouveau à quel point il était ignare en matière de concours. Il penserait à jeter un œil afin d’en apprendre un peu plus sur ce monde dont il ne savait rien.

De son côté, Lise avait fini sa tasse de thé et toutes les profiteroles avaient désormais disparues. Elle lui signifia ensuite qu’elle devait partir, le devoir l’appelant. A en juger ses dires, elle avait une représentation à écrire et si le Pulsar se demandait de quelle manière elle se passait le procédé créatif pour ce genre de chose, il mit une muselière à sa curiosité et se tut, comprenant que la jeune femme était occupée et se passerait bien de devoir expliquer ce genre de chose.


« Je pense que vous serez au courant avant moi si cela venait à se produire. » dit-il avec un large sourire, « Mais comptez sur moi, vous serez la première personne que j’avertirai si j’entendais une telle nouvelle. »

Il la regarda écrire son numéro sur une serviette, se demandait pourquoi elle ne le lui récitait pas tout simplement, avant qu’elle ne le pose à côté de sa tasse de thé qui à présent, était presque vide. Voilà qui était comique : pour une fois qu’il rencontrait un joli brin de femme dont il n’essayait pas de se rapprocher, c’était elle-même qui lui donnait son numéro de téléphone.

« En tout cas, ce fut un plaisir de faire votre connaissance, Lise. J’espère sincèrement avoir l’occasion de vous revoir. Je vous souhaite une bonne après-midi et surtout bonne chance pour votre concours ! »

Sur ses bonnes paroles, il la regarda s’éloigner avec tous ses petits compagnons. Elle semblait être une personne intéressante. Radicalement opposée à lui sur de nombreux points mais intéressante tout de même. Il enregistra alors le numéro de téléphone laissé pas Lise dans son propre répertoire. Il aurait été dommage de renverser ce qui lui restait de thé et de rendre tout cela illisible, n’est-ce pas ? D’ailleurs en parlant de thé, ce Keemun n’allait pas se boire tout seul.

• Fin du RP.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [Guide] Tuto de Pokémon Shuffle !
» Seul et perdu...
» [JEU] Les Poké-devinettes
» perdu dans la forêt !
» Casimir petit york perdu st martial sur le né (17)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération