Dusk Lumiris

forum rpg pokemon - non stratégique - pas de ligne minimum - event regulier
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher
Siarra Loyd
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur Pulsar
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Dresseur Pulsar
Siarra Loyd
Identité du dresseur
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Jeu 16 Nov - 16:06

Lonnie Fisher & Takeo Oda
Une expérience intéressante


Lorsqu’il était arrivé à Nemerya, Takeo, rempli d’excitation, s’était vite sentit happé par cette grande ville, surpeuplée et très vaste. Voilaroc, dont il était originaire, possédait de ses caractéristiques, mais elle était loin d’être aussi gigantesque. Et lors de ses années à Unionpolis, qui était une des plus grosse métropole de Sinnoh et donc très grande également, il avait passé la majeur partie de son temps à étudier, et pas vraiment à explorer. Ainsi, en se promenant dans les rues de Nemerya, le scientifique avait ressentit une certaine nervosité. Ce n’était pas la première fois qu’il se trouvait en terrain inconnu, seul, livré à lui-même, mais cette fois, tout était nouveau. Il avait besoin d’un peu de temps pour comprendre, pour appréhender cette région étrangère et fascinante. Voilà pourquoi il s’était rapidement éloigné de ce centre grouillant et électrique et avait rejoint un village aux allures paisibles, qui l’apaisèrent aussitôt. Takeo, qui n’était pourtant pas un grand nerveux, ressentit un grand soulagement en découvrant ces chemins campagnards, où de nombreuses espèces de plantes qu’il n’avait jamais vu cohabiter. Il était un spécialiste de la biologie, et il connaissait très bien la végétation de Sinnoh, mais celle de Lumiris était encore toute nouvelle pour lui. Il allait avoir du travail !

En arrivant dans le village Kishika, le jeune homme se mit en quête d’une table d’un café et s’y posa pour procéder à une petite session de prise de note. Après ce long voyage en avion, une nuit dans un centre Pokémon et une grosse demie journée à marcher, il avait de nombreuses choses à écrire dans son journal de bord. Il comptait tenir un compte rendu régulier de ses aventures, et inscrire tout ce qu’il ne connaissait pas, afin d’en faire des recherches par la suite pour élargir ses connaissances. Rapidement le scientifique comptait s’établir dans l’une des villes de la région, louer ou acheter un petit appartement et y installer son matériel pour y poursuivre ses expériences. Il n’était pas pressé, la découverte de Lumiris était sa priorité, mais il lui tardait d’avoir son propre chez lui. Les Centre Pokémon étaient conviviaux, mais les chambres restaient impersonnels et Takeo aimait avoir son intimité. Il comptait également capturer un certain nombre de Pokémon, et il lui fallait un endroit où les stocker, les étudier, les disséquer en cas de besoin. Ce mini laboratoire lui serait d’une grande aide pour la suite de ses recherches.

Le jeune homme sortit donc son ordinateur et le posa sur la table devant lui, commandant au passage un thé au serveur. Il entama ensuite la rédaction détaillée de son périple depuis l’atterrissage de l’avion. Bully se trouvait toujours dans sa Pokeball, et le garçon se demanda si le Pokémon souhaitait gambader un peu. Il ne l’avait pas fait sortir depuis la veille, il décida donc de le libérer de sa sphère d’acier pour lui faire profiter d’un peu d’air frais. Le Larvibule apparu et poussa un petit soupir, comme s’il était agacé d’avoir du attendre si longtemps. Takeo leva les yeux au ciel mais sourit. Lui qui ne s’attachait pas énormément aux humains comme au Pokémon, il ne pouvait s’empêcher d’avoir de l’affection pour son petit camarade. L’insecte ne resta cependant pas en place longtemps, et fonça bien vite dans les jambes d’une jeune fille qui passait par là, accompagnée d’un Korillon. Le scientifique se leva prestement et attrapa son Pokémon.

- Je suis sincèrement navré, mon Larvibule est intenable ! J’espère qu’il ne vous a pas dérangé.

Il fronça légèrement les sourcils en regardant Bully, qui évita soigneusement son regard, puis tenta d’accrocher les yeux de son interlocutrice. Cette dernière semblait cependant ailleurs, ce qui l’interpella.


©️ Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 18 Nov - 5:47
Le village Kishika ! Quel charmant petit village ! Des odeurs de thé et de plantes flottant dans l’air, une ambiance calme et paisible, des maisons en pierre souvent couvertes par le lierre… Nous avions bien fait de fuir la capitale pour venir ici, où se mêlaient nature et civilisation. Notre avion depuis Sinnoh avait atterrit à Nemerya, une ville bondée et très bruyante. Typiquement le genre d’ambiance que nous avions du mal à apprécier. Les foules et ma maladresse ne sont que très peu compatibles. Mais peu importe ! Nous en étions sortis !

Nous avions déposé nos bagages au centre Pokémon du village et marchions à présent dans les rues. Enfin, non, j’étais la seule à marcher ! Furin, lui, était perché sur ma tête, comme à son habitude, et, pivotant sur lui-même, me partageait les images qu’il voyait en direct. Comme une tourelle automatique ! J’en avais vu à la télé, dans ces espèces de films interactifs qu’on appelait jeux vidéo. Je trouvais l’invention tout à fait géniale, mais en tant que passe-temps, c’était intéressants mais sans plus. Pourquoi rester cloitrés devant la télévision quand on pouvait voir les choses nous-mêmes ? Et c’est une aveugle qui dit ça ! Bref !

Appareil photo autour du cou, trépied en main, sac à dos… sur le dos, évidement, nous tentions à présent de trouver un cadre digne de représenter tout le charme de ce lieu. Evidemment, je n’allais pas me contenter de ne prendre qu’une seule photo ! J’avais déjà pris quelques clichés de petites rues, d’une ou deux places, de maisons recouvertes par le lierre, de cafés… Et là, une nouvelle image m’apparaît. Nous étions à présent dans les hauteurs de la ville, sur un petit belvédère offrant une vue sur les toits des bâtiments en contre bas.

Je pose le trépied sur le sol et après m’être assurée qu’il n’était pas bancal, je fixe mon appareil dessus. Je perçois la vision de mon Pokémon qui descend, au moment où je sens les quelques grammes que pèse celui-ci, se poser sur mon épaule. Plaçant ma main juste sous l’écran de l’appareil, je lui permets de sauter dessus, en contrepartie d’une vision de l’objectif. Faisant pivoter l’appareil, je m’assure que la prise de vue soit la plus jolie possible. Quelques réglages supplémentaires pour que la captation de la lumière soit optimale, les couleurs sont bonnes, ok, là c’est pas mal ! Clic ! Peut être légèrement plus en plongée… Clic ! Et si j’essaie avec l’appareil décalé un peu plus sur la droite… Clic ! Allez, encore quelques unes et on est bons !

Une fois le matos remballé, je reprends ma recherche. C’est le moment que choisis un petit Pokémon pour venir dans mes pieds, me faire trébucher. Fort heureusement, je parviens à garder l’équilibre, ce qui n’est pas le cas de Furin, qui tombe au sol. Notre champ de vision se retrouve alors à même pas une dizaine de centimètres du sol, ce qui nous déstabilise encore plus.

J’entends un homme me parler. Il se trouve derrière moi, a en juger par la provenance de sa voix. Je me tourne dans sa direction.

-Oh, non, ce n’est rien ! Plus de peur que de mal, n’est-ce pas Furin ?

Je tourne la tête dans sa direction approximative (ce qui est totalement inutile étant donné mon handicap). En entendant son nom, ses yeux se lèvent vers moi et je remarque deux choses (parce que du coup, je me vois moi-même dans son champ de vision). Non seulement je ne suis pas exactement en face du monsieur, mais en plus, alors que je croyais "regarder" mon Pokémon, je semble "fixer" le sol. Oups !

Je me concentre un moment sur ce que je vois et me replace correctement, à peu près droite par rapport à l’axe normal attendu lors d’une conversation. Et voilà ! Plaçant mes poings sur mes hanches, je déclare :

-Ne vous en faites pas, il en faut plus que ça pour nous embêter !

Se servant de ses pouvoirs psychiques, mon Korillon lévite et revient se poser sur ma tête, me redonnant un champ de vision, pas normal, mais disons "habituel". Par contre, ce gars en face a du me prendre pour une folle pendant un instant, mais peu importe ! J’ai l’habitude ! D'ailleurs, son visage me rappelle quelque chose. Ah, je sais!

-Dites, on ne se serait pas déjà croisés? Vous savez, hier, dans l'avion! Vous venez de Sinnoh, vous aussi, n'est-ce pas?

Une cinglée, disais-je. Héhé, par Zekrom, c'est pas demain la veille que je vais changer!
Revenir en haut Aller en bas
Siarra Loyd
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur Pulsar
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Dresseur Pulsar
Siarra Loyd
Identité du dresseur
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Dim 19 Nov - 6:38

Lonnie Fisher & Takeo Oda
Une expérience intéressante


Takeo fut soulagé de voir un sourire apaisé sur le visage de la jeune fille que son Pokémon avait dérangé. Elle ne paraissait pas furieuse ou particulièrement ennuyée, ce qui était une bonne chose. Le scientifique donna une petite pichenette sur le crâne de  Bully, qui remua un peu, évitant toujours de regarder son maître. La demoiselle se tourna vers le garçon, mais son expression avait quelque chose d’étrange. La plupart des gens regardaient le visage, généralement les yeux, de leurs interlocuteurs. Les prunelles de la fille était plutôt dirigé vers le sol, légèrement décalé par rapport au scientifique. Ce dernier suivit son regard, se demandant s’il avait quelque chose à ses pieds, mais en vit rien.

- Oh, non, ce n’est rien ! Plus de peur que de mal, n’est-ce pas Furin ? Ne vous en faites pas, il en faut plus que ça pour nous embêter !

Elle se replaça alors, comme si elle venait de réaliser qu’elle ne regardait pas dans la bonne direction, et se tourna davantage vers lui. Elle ne le regardait cependant pas dans les yeux, mais plutôt vaguement à côté, ses yeux fixés sur un point invisible par dessus son épaule, ce qui était encore plus déroutant. Takeo fronça légèrement les sourcils, sans parvenir à mettre le doigt sur ce qui le dérangeait. Il y avait quelque chose de vraiment déroutant dans les iris de son interlocutrice. La couleur et le ton étaient normaux, ils ne présentaient pas de taches ou autres signes de maladie, mais il manquait quelque chose. Une lueur, un éclat, quelque chose de pratiquement imperceptible, mais qui n’était pas présent. Il n’eut cependant pas le temps de la questionner que le petit Korillon s’élevait dans les airs, usant de ses pouvoirs psychique, et vint se poser sur la tête de la demoiselle. Cette dernière sembla un instant ailleurs, puis le regarda, dans les yeux cette fois, et arbora une expression de surprise.

- Dites, on ne se serait pas déjà croisés? Vous savez, hier, dans l'avion! Vous venez de Sinnoh, vous aussi, n'est-ce pas?

Le chercheur se remémora son vol, et eu une illumination. En effet ! Il avait croisé cette jeune fille dans l’avion, elle était assise à trois sièges de lui, et il avait manqué de la bousculer en voulant aller aux toilettes. Quelle drôle de coïncidence de la croiser ici, bien loin de Nemerya, la capitale où ils avaient atterri la veille. Takeo hocha la tête, un sourire élégant sur les lèvres. Il laissa Bully lui grimper sur le bras et se poser sur son épaule, et tendit la main à la demoiselle, chaleureux.

- Mais bien sûr ! Je me souviens de vous ! Vous avez passé un bon vol ? Je l’ai trouvé très tranquille pour ma part. C’était la première fois que je prenais l’avion, et on m’avait parlé des turbulences. J’avoue que je suis un peu déçu de ne pas avoir pu les expérimenter ! Ça doit faire grimper l’adrénaline, j’en suis convaincu !

Il ria, ne plaisantant qu’à moitié. Un homme de science tel que lui ne se serait pas assis sur la possibilité d’évaluer son niveau de stresse lors des turbulences, qui n’étaient pas dangereuses mais simplement le signe d’un changement atmosphérique. Peut-être l’expérience aurait été compromise à cause de ses connaissances et de son pragmatisme, mais il aurait bien voulu essayer. Reportant son attention sur la jeune fille, Takeo se remit à penser à ses observations précédentes, et osa la questionner.

- Je ne voudrai pas paraître impoli, mais, avez-vous un problème de vue ou d’équilibre ? Vous m’avez semblé un peu perdu dans l’avion, quand nous nous sommes bousculés, et également il y a un instant.

Pourtant, à présent, elle regardait dans la bonne direction, et ne semblait absolument plus en décalage. Peut-être était-ce simplement son imagination. Il voulait toutefois s’en assurer, réputation de scientifique oblige.


©️ Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jeu 23 Nov - 7:47
L’homme en face de nous sembla réfléchir un court instant, avant d’afficher un grand sourire. Il se souvenait m’avoir vue, apparemment. J’aurais pensé que ça ne serait pas le cas, il y avait beaucoup de monde dans l’avion. Mais tant mieux, ça m’évite de passer encore plus pour une folle ! Maintenant j’ai l’air du stalkeuse, héhé ! J’espère juste qu’il ne va pas appeler la police en croyant que je l’ai suivi jusqu’ici. Je souris à mon tour (encre plus que précédemment, quoi), lorsqu’il me tend une main chaleureuse. Je fais de même et lui donne une poignée de main. Et dire que quelques mois en arrière j’aurais galéré à viser avec mon propre bras.

-Effectivement, les turbulences sont assez sympathiques à expérimenter. Quand on est allés à Kalos, le vol a été agité pendant un moment, c’était fun ! Ça l’aurait sans doute été nettement plus si les gens ne paniquaient pas autant autour, mais bon ! Les vols tranquilles sont aussi agréables !

Il ria, et je l’accompagnais. Nous avions certainement l’air de deux tarés, mais qu’importe. J’avais l’habitude. Même si j’avais trouvé une solution pour pallier à mon handicap, la maîtrise de celui-ci n’était pas parfaite, comme pouvait en témoigner la question suivant de cette homme. Selon lui j’vais l’air perdue à un moment dans l’avion et juste un peu plus tôt. J’affiche un grand sourire.

-A vous de me le dire ! Peut-on considérer avoir un problème de vue, lorsque l’on en a pas ?

Je ris à ma propre question. Je trouve amusant, mais parfois affligeant, de voir comment les gens peuvent réagir à ce genre de déclarations. Beaucoup ont tendance à dramatiser les choses, ce qui est étrange, étant donné que ce n’est pas mon cas. Je suis faite ainsi, qu’y peut-on ? Prend-on en pitié les gens moches ? Non, et pourtant c’est exactement le même problème ! Ou peut-être pas ? Hum… Dans tous les cas, ils sont ainsi et on ne s’apitoie pas sur leur sort, alors hors de question qu’on nous foute le moral à zéro pour ça ! Sans rire, les yeux qu’est-ce que c’est dans une vie ? Juste un truc un peu pratique, mais au fond, j’ai vécu vingt ans sans en avoir, et ma vie n’est pas en danger !

-D’ailleurs, vous ne devriez pas laisser votre ordinateur sans surveillance, simple conseil !

« Oh lala, elle est aveugle mais comment sait-elle que j’ai un ordinateur sans surveillance quelques mètres derrière moi ? » Petite plaisanterie faite maison ! Cela donne souvent l’impression aux gens que je suis une magicienne. Ou alors ils ne croient ainsi plus en ma cécité, au choix. Mais leur réaction instantanée est parfois à tordre de rire !
Revenir en haut Aller en bas
Siarra Loyd
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur Pulsar
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Dresseur Pulsar
Siarra Loyd
Identité du dresseur
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Sam 25 Nov - 5:22

Lonnie Fisher & Takeo Oda
Une expérience intéressante


Étonnement, la jeune fille ria également, ne trouvant donc apparemment pas la réflexion du scientifique bizarre. Malgré son charisme naturel, certains se méfiaient de Takeo, à cause de ses réflexions parfois quelque peu… Surprenante. Le jeune homme avait tendance à ne pas le remarquer, et il lui importait peu qu’on le comprenne ou non. Du moment que lui se comprenait, cela lui convenait très bien. La demoiselle, qui paraissait d’un naturel jovial, lui offrit un vaste sourire. Elle était réellement charmante, une aura confiante et chaleureuse émanait d’elle, lui donnant un aplomb très appréciable.

- Effectivement, les turbulences sont assez sympathiques à expérimenter. Quand on est allés à Kalos, le vol a été agité pendant un moment, c’était fun ! Ça l’aurait sans doute été nettement plus si les gens ne paniquaient pas autant autour, mais bon ! Les vols tranquilles sont aussi agréables !

Le chercheur parvenait sans mal à comprendre ce que son interlocutrice voulait dire. Il ne cédait pas souvent à la panique, c’était plutôt les émotions positives qui prenaient le dessus chez lui. Takeo était un passionné, et il se souvenait très bien de nuits blanches passées à jubiler car il venait de faire une belle avancée dans ses recherches. Lorsque cela arrivait, il ne parvenait à rester en place, et tournait en rond comme un Nemelios en cage, un grand sourire dément sur les lèvres. Il valait mieux ne pas le croiser lorsqu’il traversait ce genre de phase, au risque de le trouver un peu inquiétant. Lorsque le chercheur la questionna sur sa possible cécité, la jeune fille ne sembla pas s’en offusquer. Elle continuait de sourire, et répondit avec légèreté.

- A vous de me le dire ! Peut-on considérer avoir un problème de vue, lorsque l’on en a pas ?

Elle éclata de rire, suivit par Takeo. Beaucoup aurait été gêné de ce genre de réflexion, mais pas lui. Les questions de moralité et d’éthique ne le touchaient pas particulièrement, et son interlocutrice ne semblait pas souffrir de son handicape, alors pourquoi avoir de la peine pour elle ? Cependant, si elle ne voyait pas, comment faisait-elle pour le localiser parfaitement ? Elle avait paru un peu perdue l’instant d’avant, mais à présent elle se comportait comme une personne valide. Takeo essaya de voir ce qui avait pu changer entre ces deux moments. Avait-elle un appareil qu’elle avait activé discrètement ? Se concentrait-elle uniquement sur les sons ? Il avait l’impression que c’était autre chose, quelque chose qui lui échappait.

- D’ailleurs, vous ne devriez pas laisser votre ordinateur sans surveillance, simple conseil !

Le scientifique haussa un sourcil, et leva les yeux vers le Korillon, comprenant soudainement son erreur. La demoiselle ne possédait pas un appareil qui l’aidait à mieux voir, son Pokémon Psy était tout comme. Les pouvoirs mentaux de ces créatures pouvaient leur permettre de communiquer par télépathie, d’envoyer des mots, des sons ou des images dans l’esprit d’autres personnes. Ainsi, la jeune fille pouvait sans doute voir le monde, à travers ses yeux à lui. Voilà qui était l’explication la plus sensée, et la plus pertinente qu’il pouvait considérer. Et il trouvait cela fascinant. Souriant à pleine dent, Takeo fit quelques pas en arrière pour récupérer son ordinateur, qu’il glissa dans son sac tout en répondant, sans dissimuler son enthousiasme.

- Vraiment très fort ! C’est votre Korillon n’est-ce pas ? Il est vos yeux, grâce à ses pouvoirs psychique. Voilà qui est phénoménale ! J’ai d’abord cru à un appareil mécanique, mais maintenant, tout me semble clair. Fabuleux !

Le jeune homme considérait la demoiselle avec un intérêt grandissant. Il replaça son sac sur son dos, son Larvibule toujours posé tranquillement sur son épaule, son cerveau réfléchissant à toute allure. Il voulait en savoir plus sur cette connexion entre la jeune fille et son Pokémon, et il n’avait pas trente-six moyens d’en apprendre davantage.

- Excusez moi, je risque encore une fois de vous sembler brusque, mais m’accorderez-vous un peu de temps autour d’un café ? Je m’appelle Takeo Oda, chercheur en biologie, et j’étudie tout particulièrement la question de l’amélioration de l’être humain par le biais des Pokémons. Ce que vous parvenez à faire avec votre Korillon entre complètement dans le cadre de mes recherches, je trouve ça fascinant !

Il appuya ses propos d’un sourire tout à fait charmant, songeant que le Pokémon le transmettrait probablement à sa maîtresse. Cette demoiselle pouvait se comporter comme si elle voyait, alors que ses yeux étaient aveugles, ce qui était absolument incroyable. Mais n’y avait-il pas un moyen d’aller plus loin encore ? L’esprit de Takeo se projetait déjà vers des idées que beaucoup auraient trouvé dangereuses, mais qui étaient à ses révolutionnaires.


©️ Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Dim 26 Nov - 13:52
Ma petite blague eut pour effet de faire réagir mon interlocuteur qui retourna chercher son appareil. Cependant, j’étais quelque peu déçu que ma vanne ne crée pas autant de surprise que je ne l’avais espérer. Tant pis, ça marchera sur quelqu’un d’autre. Au contraire, c’est moi qui resta bouche bée lors de son interrogation suivante. Il avait parfaitement deviné que ma vision était issue des pouvoirs psychiques de mon Pokémon. Ce n’était encore jamais arrivé que quelqu’un le comprenne aussi rapidement. Il m’exposa sa théorie rapidement et avec assurance. J’avais envie de me moquer de moi-même et de me dire « Haha, il t’a eu Lonnie ! ». Ou alors c’était Furin qui se moquait. Peu importe, c’est pareil !

-Euh… Woah… C’est pas souvent qu’on découvre notre secret aussi vite ! C’est même jamais arrivé !

Nous le laissons reprendre la parole. Il nous propose de prendre un café. Hein ? Sérieusement ? Hey ! Il essaierait pas un peu de me draguer le bougre ?... Ah non, c’est simplement pour ses recherches. Dommage !... En un sens. Apparemment il cherche à améliorer les humains en utilisant les caractéristiques des Pokémons et le lien que je possède avec Furin est précisément ce qu’il cherche pour faire son truc. Je suppose qu’il voudrait faire quelque tests, me poser des questions… Ça peut être marrant !

-J’accepte l’invitation ! Tant que vous ne cherchez pas à me découper le cerveau, bien sûr ! Je vous ai à l’œil, héhé !

Quoi ? Ça m’amuse, okay ? Si j’ai envie de faire des blagues de merde sur mon handicap c’est mon problème et il devra le supporter. Je réalise qu’il s’est présenté et pas moi, quelle impolie nous faisons !

-Enchantée Takeo ! Je peux vous appeler Takeo ? Nous c’est Lonnie Fisher et Furin… Fisher ? Est-ce qu’un Pokémon prend le nom de famille de son dresseur ? Peu importe ! D’ailleurs, on pourrait se tutoyer, ça serait plus simple non, tu ne crois pas ?

Je peux éventuellement paraître impolie, je le sais mais bon, vu les questions qu’il me pose, ce n’est pas le genre de choses qui ont l’air de le déranger. Je lui affiche un large sourire tandis que Furin lui adresse un signe de la main lorsque je mentionne son nom. J’ai hâte de commencer, tout en me demandant bien le genre de choses qu’il voudra nous faire faire. Tant qu’il ne nous demande pas de nous déshabiller pour nous ausculter ou pour nous scalper, ça me va !
Revenir en haut Aller en bas
Siarra Loyd
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur Pulsar
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Dresseur Pulsar
Siarra Loyd
Identité du dresseur
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 461
Région : Kalos
Stardust : 774
Equipe pokemon : Les premières découvertes / Pv Lonnie Fisher 334
Sam 2 Déc - 15:10

Lonnie Fisher & Takeo Oda
Une expérience intéressante


La jolie jeune femme paru plutôt surprise de la rapidité de déduction de Takeo, ce qui fit du bien à l’égo de ce dernier. Il esquissa un sourire satisfait, bien content d’avoir vue juste. Il était un scientifique après tout, il était dans sa nature d’observer et de comprendre. Étudier longuement certains sujets permettaient toujours d’établir des théories plus ou moins sûres et ensuite, il suffisait d’expérimenter. Dans le cas de la demoiselle il aurait fallu qu’il retire le Korillon et qu’il lui bande les yeux, pour vérifier qu’il ne se trompait pas. Ce n’était cependant pas très courtois de faire cela sans l’autorisation de la dresseuse, surtout que cette dernière n’aurait sans doute pas apprécié d’être un sujet d’expérimentation.

- Euh… Woah… C’est pas souvent qu’on découvre notre secret aussi vite ! C’est même jamais arrivé !

Le chercheur ne dissimula ni sa fierté, ni son intérêt. Un tel comportement était tout à fait intrigant, il ne pouvait le nier. La demoiselle paru ensuite surprise de la proposition, mais Takeo ne s’en formalisa pas. Si elle croyait qu’il tentait de flirter avec elle, c’était peut-être mieux. Il pourrait la questionner sans qu’elle trouve cela bizarre. Et puis, cette fille ne manquait pas de charme, cela ne faisait aucun doute. Depuis combien de temps n’avait-il pas pris du temps pour sa vie sociale ? Longtemps, voilà qui était sûr. Ces dernières histoires devaient remonter à quelques années, lorsqu’il était étudiant, mais il n’avait pas vraiment perdu la main. Il était dans sa nature d’être élégant et avenant, et on ne se changeait pas. Elle lui répondit en tous cas assez vivement, et de façon largement positive, à sa grande satisfaction.

- J’accepte l’invitation ! Tant que vous ne cherchez pas à me découper le cerveau, bien sûr ! Je vous ai à l’œil, héhé ! Enchantée Takeo ! Je peux vous appeler Takeo ? Nous c’est Lonnie Fisher et Furin… Fisher ? Est-ce qu’un Pokémon prend le nom de famille de son dresseur ? Peu importe ! D’ailleurs, on pourrait se tutoyer, ça serait plus simple non, tu ne crois pas ?

Le scientifique éclata de rire lorsqu’elle évoqua la découpe de son cerveau. Il ne fit même pas attention à sa plaisanterie sur son oeil, ayant parfaitement oublié qu’elle était aveugle. Son Pokémon lui permettait de voir, ainsi sa cécité n’était plus un problème. Takeo avait tendance à écarter ce qui n’était pas important, et le handicape de la jolie Lonnie n’en était pas un. Il lui serra chaleureusement la main et salua le petit Korillon d’un mouvement de tête. Il ne pouvait s’empêcher de regarder le Pokémon avec intérêt, trouvant son lien avec la jeune femme passionnant. Le chercheur proposa ensuite son bras à son interlocutrice, se montrant tout naturellement galant, et la guida tranquillement vers la table qu’il occupait l’instant d’avant.

- Bien sûr, ça ne me dérange pas du tout ! Enchanté Lonnie, et enchanté Furin ! Merci d’accepter ma compagnie un petit moment, je te promets que je ne sortirai pas mon scalpel sans ton accord !

Il lui fit un clin d’oeil malicieux, une note espiègle dans la voix. Il ne plaisantait cependant qu’à moitié. Il prit place tranquillement et fit signe au serveur de venir prendre leur commande. Le temps que ce dernier approcha, Takeo contempla la demoiselle et déclara avec une sincérité et un naturel déconcertant :

- Je ne voudrai pas abîmer un si joli minois, qui plus est !

Un sourire charmant fendit son visage. Il n’avait pas prévu de tenter spécifiquement de la séduire, mais quitte à passer du temps, autant le faire en bonne compagnie. Il retrouva ensuite une expression plus sérieuse, et décida d’aborder les véritables questions qui l’intéressaient.

- Alors, dis moi, quand as-tu commencé à collaborer avec Korillon pour voir de nouveau ? Comment cela marche-t-il, exactement ?

Il croisa les doigts et contempla la jeune fille intensément, attendant avec impatience ses explications.


©️ Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Mar 5 Déc - 14:14
J’ignore si c’est bon signe mais ma blague sur le découpage de cerveau le fait rire. Heureusement, cela ne semble pas être un rire machiavélique. Sait-on jamais, il y a tellement de psychopathes de nos jours ! Il me serre la main d’une façon franche avant de saluer Furin. Je tends moi aussi la main pour caresser le petit Larvibulle qui se trouve sur son épaule. Takeo me tends ensuite son bras pour m’accompagner jusqu’à la table qu’il occupait juste avant. J’accepte avec plaisir et me laisse guider. Il me remercie d’accepter de passer du temps avec lui et m’assure qu’il ne sortira pas d’objet tranchant sans mon autorisation. Bah tiens, manquerait plus que ça ! Je souris, amusée.

-Pas de problème ! J’imagine que tu as pas mal de questions à poser si nous entrons dans le cadre de tes recherches ! C’est normal de t’aider ! Alors, par quoi on commence ?

Je lui affiche un large sourire au moment de m’asseoir, sans louper son petit air amusé et son clin d’œil. Nous le laissons appeler un serveur. Il prend la parole, mais alors que je m’attendais à une question où à une remarque objective sur nous, je suis surprise de l’entendre me faire un compliment. Je le dévisage un instant en souriant. Enfin, ça ne doit pas être visible d’un point de vue extérieur, mais je prends le temps d’examiner les expressions de son visage, dans ma tête, grâce aux images que m’envoie Furin. Nous n’avons pas vraiment l’habitude d’être traités de la sorte, cependant nous ne nous laisserons pas démonter pour autant, ça non !

-Il est vrai qu’il serait dommage d’en arriver là !

Nouvel échange de sourire. Il me plait ce type ! Y a moyen de bien s’entendre ! Le serveur arrive et je lui commande un café, ainsi qu’un verre de sirop avec une paille pour mon Korillon. Et c’est à ce moment que les choses sérieuses commencent. Comment ça marche ? Bonne question, je ne comprends pas tout, moi-même.

-Hum… Je n’ai rien vu jusqu’à mes vingt ans environ. J’avais rencontré Furin dans un parc, quelques mois auparavant. Et un jour, alors que j’écoutais de la musique dans ma chambre… BAM ! J’ai commencé à recevoir des images, ça m’a foutu un mal de crâne sur le coup… Au début, j’ai pas tout compris, mais on a fait le lien avec Furin assez vite. Par contre, va savoir comment ça marche, c’est toi le spécialiste ! Grâce à ses pouvoirs psychiques il m’envoie ce qu’il voit. Comme si je recevais une vidéo tout droit sortie de lui ! On a mis du temps avant de maîtriser ça, mais aujourd’hui on peut tenir le lien presque toute la journée sans interruption. C’est devenu une habitude. Comme supporter des vêtements. Quand ils sont nouveaux ça serre, ça fait bizarre, ça gratte… Et puis après on oublie, ça se fait tout seul ! Là c’est pareil ! Oh et si tu te poses des questions sur la qualité de sa vision, je suis incapable de répondre, vu que je ne sais pas si la vision d’un être humain est sensée être la même. Au niveau de la perception des couleurs, des distances, tout ça. Oh ! Et des fois ça nous arrive de…

La discussion dura bien quelques heures. Rien que ça! Faut dire que j'étais bavarde et lui, plutôt curieux. Et le sujet nous passionnait, en plus de ça. Ha! On faisait une bonne paire! Mais alors que le soleil commençait à décliner, ce qui arrivait de plus en plus tôt à cette période, je préférais lui fausser compagnie, quitte à le revoir un jour. A cet effet, je lui laisse mon numéro sur un bout de papier.

-Bon! C'est pas que je dois y aller, mais presque! Merci pour le verre et pour la discutaille. N'hésite pas à m’appeler si tu veux remettre ça ou si tu as besoin d'un shooting photo! Même si habituellement je suis plutôt dans le paysage... Bref! See you!

Suite à ces paroles, je lui adresse un signe de la main et tourne les talons. Il est temps de se rentrer au centre Pokémon, à présent!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]
» Malentendus sur la Minustah, clarification de Nigel Fisher (lettre ouverte)
» Les premières dames d'Haïti
» Manga | Personnages pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération