Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
[RP SOLO] Pierre mousse me voici.
avatar
Invité
Invité
Invité
Ven 31 Mar - 19:33
«Pierre mousse me voici.»
VÉNUS & SHINON
Je voulais visiter un peu du pays, quelle meilleure occasion que d'en profiter pour parcourir la forêt d'Ehretia ? Je cherchais la fameuse pierre mousse qui conduirait Vénus à une évolution certaine dans le but d'étudier avec précision le processus. Peut-être était-il lié au astres après tout ! Nous avions marché toute la journée et lorsque nous arrivions la nuit commençait doucement à tomber. Mon évoli était au chaud dans sa pokeball et Mars commençait à avoir des douleurs musculaires aux pattes, faute d'avoir trop marché aujourd'hui. Je décidais que nous resterions sur place pour passer la nuit et que les recherche de la pierre mousse reprendrais le lendemain.

Je sortais de quoi faire un feu de camp de mon sac à dos. Après avoir enfin allumé un feu grâce à mon héricendre, je faisais doucement cuir la nourriture pokemon et non pokemon que j'avais apportée. Pendant que les aliments chauffaient, j'installais mon télescope portatif directement pointé sur l'étoile la plus proche de la lune, faisant tranquillement mes réglages. Je gardais toujours un œil sur le feu de camp, une bouteille d'eau de secoure au cas où. Les feuilles des arbres cachaient la vue sur le ciel étoilé. Mes observations risquaient d'être impossible pour cette nuit. Je soupirais et l'odeur ainsi que la couleur de la nourriture m'indiquais qu'il était enfin l'heure de manger. Je fis sortir Vénus de sa pokeball et appela Mars qui somnolait déjà, à nous rejoindre.

«A table les amies !»

Je servais tout le monde avant de me servir moi-même, souriante. Le repas terminé, Je rentrais mon évoli dans sa pokeball et éteignais le feu pour ne pas déranger la faune et la flore. L'astre nocturne trônait haut dans le ciel, mais il était trop camouflé par le feuillage touffu qui m'empêchais de poursuivre mes recherches pour ce soir. Un peu déçue, je rangeais mon matériel avant de m'allonger dans l'herbe fraîche de la forêt. Je n'avais pas mis longtemps à m'endormir malgré tous les bruits audible dans un tel lieu pourtant si sauvage. En effet, marcher pendant douze heures épuisais vraiment, je venais d'en faire les frais.

Ju petit matin, je fus réveillée par les premiers rayons de soleil qui chauffaient déjà ma joue. Je me levais doucement et m'étirais, un motif pelouse imprimé sur le visage. Mars s'ébrouais et déjà nous reprenions notre route. Perdu devant ce majestueux paysage répétitif, je sortais une carte pour mieux m'y retrouver. Je finis par trouver la pierre mousse quelques heures plus tard. Heureuse, j'installais une caméra pour filmer l'évolution de Vénus afin de l'étudier une fois rentrer. Après m'être assurée que tout était prêt, je fis sortir Vénus de sa pokéball et lui dis s'approcher du rocher verdâtre.

Elle s'avançait, obéissant à mes paroles avec confiance, et tendit la patte. Alors qu'elle la posait sur la pierre mousse, une lumière avait jaillit de son corps, qui commençait déjà à changer de forme. Le processus fut plutôt éblouissant, dans les deux sens du terme. En quelques minutes seulement Vénus était devenue un magnifique phyllali que je m'empressais de serrer dans mes bras tant la joie c'était emparée de moi. Je la reposais à terre et observais brièvement sa nouvelle apparence avant de la rentrer dans sa pokéball. Mars semblait heureuse elle aussi et ne manquait pas de le montrer en sautillant.

Mais nous ne pouvions pas traîner ici indéfiniment. En effet, une nouvelle longue et épuisante journée de marche nous attendais pour rentrer à la maison. Il allait nous falloir du courage et surtout beaucoup de repos une fois arrivé. Je récupérais ma caméra que je rangeais soigneusement dans mon sac à dos, portais mon héricendre dans les bras et reprenais le chemin de la maison, une sourire de satisfaction gravé sur les lèvres.
Codage par Zagan.
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» PIERRE QUI ROULE N' AMASSE PAS MOUSSE ! GOUSSE CE RAT A LA JUSTICE..
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération