Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Retour aux sources [Mission Ranger]
avatar
Team :




card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1539
Stardust : 6542
Sam 30 Déc - 20:18

« C’est ici. » confirma-t-il, « Ca fait remonter des souvenirs, n’est-ce pas ? Ca  fait quoi, cinq ou six mois ? »

Auguste n’était pas sûr à cent pourcent de la date mais cela ne changeait rien au fait qu’il avait croisé Bambi ici, dans la Caverne Rocheuse. Leur première rencontre ne s’était pas déroulée de la meilleure manière qui soit. Le Pulsar en était sorti un peu agacé mais pour sa défense, affronter le caractère de cochon de la jeune femme qui à l’époque était encore une inconnue était une sacrée épreuve. Il avait fallu un peu de temps avant qu’ils n’arrivent à s’entendre et encore aujourd’hui ce n’était pas rare qu’ils se prennent le chou, parfois sans raisons valables. Il ne pouvait s’empêcher de penser à quel point elle avait eu de la chance d’avoir un colocataire aussi patient et compréhensif que lui. Bref, ils n’étaient pas là pour ressasser de vieux souvenirs.

« On y va ? »

S’ils étaient ici aujourd’hui, c’était pour une toute autre raison. Il s’agissait d’une mission qui leur avait été confiée par les Rangers, dont les deux jeunes gens faisaient partie depuis peu. Le problème du jour était un groupe de touristes et leur guide qui avaient fini par se retrouver coincés dans la grotte après un éboulement. On ne savait pas quelle était leur situation, s’ils étaient indemnes ou blessés… Raison de plus pour ne pas traîner.

Afin de les aider dans leur tâche, un Gravalanch leur avait été confié. Avoir un tel Pokémon à leurs côtés allait grandement leur faciliter le travail. Se frayer un passage à travers les boyaux éboulés serait désormais d’une facilité enfantine. Du moins l’espérait-il.


« J’ai une carte du trajet que prennent les touristes. En général, ce ne sont ni des endroits exigus ni des endroits prompts à s’écrouler mais bon, je suppose que ce genre d’accident finit toujours par arriver. »


Rarement, certes, mais on ne pouvait pas se prévenir de ce genre de déconvenue de manière infaillible. Dans tous les cas, il fallait maintenant s’assurer de sortir tout le monde de là et surtout, croiser les doigts pour que les dégâts ne dépassent pas quelques blessures bénignes. Auguste n’avait vraiment pas envie de sortir un cadavre des éboulis.

« On va juste suivre ce même trajet, on finira bien par trouver l’endroit où ils se sont retrouvés coincés. »

Cette carte tombait à point nommé. Heureusement que le Pulsar avait eu la présence d’esprit d’appeler l’office du tourisme de Feranium afin d’avoir plus de renseignements sur la Caverne Rocheuse. Lui-même la connaissait un peu mais vu la situation, toute nouvelle information était bonne à prendre. C’était donc avec son téléphone en main qu’il lisait le fichier qu’on lui avait envoyé afin de donner les directives à sa colocataire.

« A droite. »

Maintenant qu’ils étaient entrés dans la grotte, il faisait très sombre. Par chance, on leur avait fourni à chacun un casque muni d’une lampe-torche. Ainsi, ils ne risquaient pas de se perdre dans l’obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Sam 10 Fév - 2:23

je ne suis pas un héro

la caverne rocheuse.

l’endroit de tous les mythes, de tous les secrets, de toutes les légendes et surtout l’endroit où bambi avait fait la charmante rencontre d’auguste pour la toute première fois.

”des souvenirs assez spéciaux, oui ~ ça va faire cinq mois déjà je pense. c’est fou comme le temps passe vite.”

bambi se souvenait de cette rencontre comme-ci c’état hier. la bousculade, la perte, l’embrylex... tout cela semblait si récent, et pourtant, si loin. si seulement la brune avait su que cette simple rencontre allait changer le reste de sa vie à tout jamais; elle aurait peut-être réfléchit deux fois avant d’agir.

”dis... cet éboulement, c’est peut-être le coup du soit disant légendaire tu crois ?”

caché derrière un rocher, deux sapereaux avaient l’air de scruter attentivement les deux rangers. bambi ne fit pas très attention à eux, la situation était urgente et nul n’avait du temps à perdre à observer la faune de la grotte.

”bon, c’est ta première mission officielle. c’est toi le chef donc je te suis. où allons nous ensuite ? droite ? gauche ? centre ?”

bambi attendait impatiemment la réponse d’auguste quand tout à coup, la terre se mit à légèrement trembler et les murs de la grotte à vibrer. un autre glissement de terre se preparait.
ce n’était pas bon signe.

”attention !”

bambi poussa son colocataire et, grace à cette action, il pu esquiver un rocher qui lui fonçait droit sur le crane. la ranger soupira de soulagement avant de sermoner son partenaire.

”fais plus attention bon sang ! les casques ne nous rendent pas invinsible.”

la brune se rapprocha du monsieur et tendu la main pour le ramasser.

”ça va ?”

au loin, les sapereaux avaient disparus...



ft auguste



BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :




card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1539
Stardust : 6542
Sam 10 Fév - 3:09

« Un légendaire, ici ? J’en serais le premier étonné. Je sais ce que racontent les légendes mais il m’est avis qu’il ne s’agit que de cela, des légendes. Un Pokémon Légendaire à peut-être élu autrefois domicile ici mais il est bien improbable qu’il s’y trouve encore. »

Auguste, tueur de fun depuis 1991. Il pensait néanmoins ce qu’il disait. Il lui semblait invraisemblable qu’un Pokémon Légendaire soit dans la Caverne Rocheuse. Les expéditions menées ici auraient donné des résultats et il y aurait eu des témoins dans le cas contraire. Or, ce n’était pas le cas. Rêver était beau mais il ne fallait pas perdre contact avec la réalité pour autant.

« Je ne sais pas quel chemin tu as pris lorsque nous nous sommes rencontrés ici mais pour ma part, je me suis pas mal écarté des chemins habituels. Plusieurs boyaux étaient impraticables à cause d’éboulements. Il faut croire qu’un autre s’est produit au mauvais endroit, au mauvais moment. »


Et pour cela, il ne fallait pas traîner. Des gens étaient peut-être en danger de mort et en ce sens, il était impératif de se dépêcher d’aller les secourir. Le Pulsar pressa le pas. L’urgence lui interdisait de prendre son temps.

« Attends, laisse-moi une seconde. » fit-il en consultant sa carte, « Par là. Tu vois, c’est le chemin emprunté par les guides. L’éboulement s’est sans doute produit sur celui-ci. En l’empruntant nous-mêmes on trouvera les touristes pris au piège. »

… Ou ce qu’il en restait. Mais ça, il ne le prononça pas à haute fois. Auguste n’était pas quelqu’un de défaitiste mais il n’oubliait pas qu’il s’agissait d’une possibilité. Inutile de se montrer alarmant pour autant. Tout ce qu’ils pouvaient faire était de se rendre sur place le plus vite possible, ils seraient alors en mesure de constater la gravité de la situation.

Une secousse surprit Auguste. Il ne s’attendait pas à sentir de nouveau la terre trembler mais il n’eut pas le temps de réagir car ce fut Bambi la première à faire quelque chose. Elle avait bien essayé de l’alerter mais voyant qu’il ne bougeait pas assez vite, elle avait décidé de prendre les choses en mains et poussa son partenaire de toutes ses forces. Celui-ci peina à conserver l’équilibre et alors qu’il s’apprêtait à crier sur la jeune femme afin de savoir quelle mouchait la piquait, il remarqua qu’il y avait désormais des gravats au sol. La plupart étaient d’une taille négligeable – guère plus que des petits cailloux – mais celui faisant la taille d’un melon attira son attention. Il était tombé là où le Ranger se tenait quelques secondes plus tôt.


« Merci. Je ferai plus attention. »

Brefs mais sincères, les remerciements ne furent toutefois pas larmoyants. Ils étaient passés très près de la catastrophe et il était content qu’elle ait été évitée. Il lui montrerait sa gratitude de manière un peu plus officielle plus tard car pour le moment, ils avaient d’autres priorités.

« Ça m’a tout l’air d’être là. Je ne crois pas que cet éboulement ait été causé par la dernière secousse. »

Ils avaient depuis progressé de quelques centaines de mètres, toujours en suivant les instructions de l’homme se fiant à la carte. Ce chemin étaient en principe censé être dégagé sauf que là, ce n’était pas le cas. Il ne fallait pas être un génie pour faire le lien. Auguste fit alors plusieurs allers-retours sur la largeur du couloir, le long des éboulis. Il réfléchissait, s’arrêtant parfois pour déplacer une pierre. Il ne rencontra pas beaucoup de succès.


« Tu as une idée de comment déblayer ça ? Ça va nous prendre des jours, même avec un Gravalanch. »

Elle avait plus d’expérience que lui dans le métier de Ranger. Peut-être avait-elle vécu ou entendu parler d’une situation similaire… Dans tous les cas, le Pulsar continuait de réfléchir de son côté. N’y avait-il pas un autre moyen ? Il jeta un œil sur la carte. Les tunnels de la Caverne Rocheuse étaient un véritable labyrinthe, peut-être y avait-il un passage peu emprunté qui pourrait les mener de l’autre côté de l’éboulement ou vers un endroit d’où ils accèderaient aux touristes piégés.

« On a pas le temps de prendre le circuit en sens inverse non plus… Bambi si tu as une nouvelle idée de génie, c’est maintenant. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Lun 12 Fév - 18:12

stop être full hautain stp

après la rescousse expresse d’auguste, les deux jeunes gens continuèrent leur chemin. d’après la carte fournie, ce passage devait être libre et dégagé mais, bien sur, cette mission n’aurait pas été drôle s’il l’était réellement, n’est-ce pas ?

bambi soupira. elle qui, ce matin, s’attendait à recevoir une mission simple et rapidement réalisable pour pouvoir vite rentrer chez eux et finir l’épisode de sa série préférée.

mais non. il a fallu que la base leur impose la mission la plus longue et compliquée du tabeau de bord. comme si la vie de la brune n’était pas déjà assez compliquée.

en plus, bambi avait faim, et arceus savait comme elle était encore plus irritable -oui oui c’est possible- quand son estomac criait famine.

”que ferais tu sans moi auguste...” dit la brune en réponse à la demande d’aide de son très cher auguste

bambi observa les alentours pour essayer de trouver une idée. sur le coup, peu de choses lui vint à l’esprit. à vrai dire, la seule solution qu’elle avait trouvé était de rentrer à la base et mentir au chef que tous les touristes étaient décédés. ça faisait une récompense facile pour peu d’efforts.

mais bon, auguste n’allait certainement pas appouver cette méthode, et c’était SA mission. il fallait trouver autre chose.

la brune se gratta la tête avant de remarquer quelque chose; la disparition des sapereaux avait été assez étrange. la ranger savait qu’elle n’avait pas prêté beaucoup d’attention aux béstioles, mais comment avaient-ils fait pour disparaitre si vite sans aucun bruit et sans aucunes traces ? c’était suspect.

”reste ici.”

alors, c’est naturellement que la dresseuse se rendit à l’endroit ou les deux fifous se tenaient. que ne fut pas sa surprise de voir que derrière le rocher ou les pokémons se cachaient se trouvait un immense trou, beaucoup trop grand pour être le simple passage d’un terrier. les deux coloc’ pouvaient facilement y acceder et le sol était visible de l’autre coté. et si c’était un possible passage pour rejoindre l’autre coté ? et si c’était LE chemin qu’ils devaient emprunter depuis le début ?

”viens voir auguste ! d’après toi, où est-ce que ça mène ?”



ft auguste



BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :




card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1539
Stardust : 6542
Sam 17 Fév - 9:59


Bambi ne le vit pas mais son colocataire haussa les épaules lorsqu’elle lui dit de rester ici. Ce n’est pas comme s’il comptait s’en aller et rentrer chez lui. Il y avait des choses à faire ici et pendant qu’elle s’éloignait faire il ne savait quoi, lui comptait bien essayer de trouver un moyen de passer ces éboulis. Le souci était qu’il n’avait aucune idée de la distance sur laquelle la caverne s’était écroulée. Ce pouvait être deux mètres comme ce pouvait en être deux cent. Il s’agissait d’une donnée capitale car elle déterminerait le temps nécessaire pour déblayer tout cela et par conséquent, les chances de survie des touristes et de leur guide.

« Vas-y Gravalanch, commence à déblayer. »

Il fallait procéder avec précaution. Auguste aurait bien entendu pu se contenter de demander au Pokémon de pulvériser tous les gros rochers mais c’était sans doute la pire idée possible car cela risquerait d’aggraver la situation si les secousses venaient à déclencher un nouvel éboulement. Doucement mais sûrement. C’était frustrant mais sans aucun doute la meilleure manière d’avancer.

Bambi l’interpella dans les secondes qui suivirent. Avait-elle eu une idée ? Peut-être. Elle lui demanda en tout cas de la rejoindre pour jeter un œil sur ce qu’elle avait trouvé. La connaissant, ce devait être quelque chose digne d’intérêt, sans quoi elle ne se serait même pas fatiguée à le mentionner. Ordonnant au Pokémon Roche de continuer son excavation, le Pulsar couvrit les quelques mètres le séparent de Bambi.


« Je n’en ai aucune idée mais au point où nous en sommes, ça ne coûte rien d’aller voir. Attends-moi ici et surveille le Gravalanch, je vais passer en premier. S’il y a quelque chose d’intéressant, je t’appellerai. »

Inutile d’y aller tous les deux sans savoir ce qui les attendait là-bas. L’entrée du tunnel était suffisamment grande pour laisser un homme passer même si le Ranger dû se baisser afin de ne pas se cogner la tête contre le plafond. A en juger par les aspérités des parois sur lesquelles il posa les mains, Auguste supposa que ce n’était pas une formation naturelle, cela avait dû être creusé par des Pokémons. Lesquels, ça c’était une question à laquelle il ne possédait pas de réponse. Bien des habitants de ses lieux étaient capables de creuser la roche.

« Oh. Coucou vous. »

L’homme avait été surpris par la présence de deux Sapereaux, juste en face de lui. Ils étaient tombés nez à nez, ceux-ci semblant emprunter le tunnel dans le sens inverse. Ils ne furent cependant pas le moins du monde effrayés, bien au contraire, et s’approchèrent même d’Auguste. Le premier parut un peu hésitant mais le deuxième vint jusqu’aux pieds du Pulsar avant de tirer doucement sur son pantalon, comme pour l’inviter à le suivre. Le Ranger n’y comprenait pas grand-chose mais dans tous les cas, il devait continuer à avancer alors autant les suivre. Les deux petites créatures avaient pris les devants s’arrêtaient tous les cinq-six mètres pour s’assurer que l’humain les suivait toujours. Il ne s’était pas trompé, les Sapereaux souhaitaient bien l’emmener quelque part. Le tunnel déboucha finalement sur un endroit beaucoup plus grand où il put enfin se révéler et répondre à certaines de ses interrogations. Il s’agissait du lieu où résidaient un groupe de lagomorphes. A première vue, il en dénombra une quinzaine sans compter les absents qui, s’il en jugeait par la lumière émise par sa lampe, creusaient une multitude de galeries un peu partout.

Auguste n’eut pas le temps de profiter bien longtemps de la vue puisque le Sapereau tapota de nouveau sur sa jambe pour attirer son attention. Sans discuter, il suivit son Pokémon jusqu’aux fond de cet endroit où il découvrit avec surprise un Excavarenne. Etait-ce cela qu’on voulait lui montrer ? Il semblait bien que oui, à en juger le Sapereau qui à présent attendait une réaction de l’humain. Ce dernier se pencha vers le chef du groupe, un vieil Excavarenne ayant vu de meilleurs jours. Une multitude de paires d’yeux posées sur lui, Auguste comprit qu’ils attendaient de lui son aide. Le moment était mal choisi, il avait des problèmes plus pressants pour le moment…

Il regardait tout autour de lui, à la recherche d’un tunnel susceptible de le mener là où il voulait aller. Avec tout ce que les Sapereaux avaient creusé, peut-être l’un d’eux passait à proximité de l’endroit où les touristes étaient coincés. Il soupira après quelques secondes, dépité : il n’en saurait rien à moins d’emprunter chacun des conduits semblant se diriger dans la bonne direction. Laisser Gravalanch déblayer l’artère principale prendrait moins de temps… Un grognement de l’Excavarenne attira son attention. Il avait l’air mal en point mais aussi triste cela puisse-t-il être, le Pulsar n’avait pas le temps de sauver un Pokémon quand des vies humaines étaient en jeu.


« Je n’ai pas le temps pour ça maintenant. Des gens sont enfermés dans la grotte. » marmonna-t-il, les lèvres pincées.

Nouveau grognement. Le Chef se mit à taper sur la roche à l’aide d’une de ses oreilles et aux pieds d’Auguste, un Sapereau se mit à creuser jusqu’à former un trou de faible profondeur, comme s’il souhaitait simplement montrer à cet humain de quoi il était capable.

« Oui, oui, je sais. Je reviendrai plus tard, c’est pro- Attends !? Tu comprends ce que je dis ? »


Il semblait bien que oui et en s’approchant de nouveau du Pokémon, Auguste eut un début de confirmation. A son cou se trouvait un bandeau qui autrefois avait dû être bleu. Peut-être était-ce le signe qu’il avait auparavant eu des contacts avec les hommes. Peut-être avait-il même eu un dresseur. En tout cas, s’il comprenait les paroles du Pulsar, cela changeait beaucoup de chose.

« Je t’aide et en échange tu m’aides. Je te laisse réfléchir trente secondes. »


Lui-même se sentait détestable d’imposer de telle chose à un autre être vivant. Il soumettait en effet l’Excavarenne à un choix qui au final n’en était pas un. Il pouvait soit continuer de souffrir, soit se plier aux demandes de l’humain. La fin justifiait certes les moyens mais il ne le faisait pas de gaieté de cœur. Laisse le chef tergiverser avec d’autres Sapereaux, Auguste fit quelque pas dans l’autre sens, en direction du tunnel d’où il était sorti peu avant.

« Baaaaaaaambi ! » cria-t-il, laissant l’écho porter sa voix à travers le conduit, « Viens ici ! »

Il devait lui demander son avis, se concerter avec elle. Les deux colocataires n’étaient jamais d’accord sur la manière de faire quelque chose mais peut-être qu’un autre point de vue lui serait utile. Après tout, il n’était pas impossible qu’il se trompe en comptant sur l’aide de Pokémons sauvages.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Dim 18 Fév - 10:50

gravalanche la tapette

” m-mais...”

auguste etait parti sans laisser le temps à la ranger d’en placer une. bambi roula des yeux. c’etait elle qui avait decouvert le trou grace à son sens de l’observation et pourtant c’etait elle qui avait la tache de rester bien en retrait pour surveiller un pokemon caillou casser d’autres cailloux. dire que quelque chose de palpitant pouvait se produire et elle en avait simplement été écartée parce que monsieur le colocataire avait decidé de jouer à « l’explorateur solitaire admirable digne de charme servant » laissant sa « douce dame » s’occuper des taches les plus chiantes dans le dos. les hommes et leurs complexe du hero...

la ranger soupira en voyant son partenaire partir au loin. malgré sa décéption de ne pas être partie, elle esperait que tout se passe pour le mieux pour son empoté de colocataire. après tout, la brune avait besoin de lui... pour les taches ménagères. uniquement.

bambi retourna donc auprès du gravalanche. celui-ci prenait un certain plaisir à essayer de deblayer le chemin. peut-être trouvait-il ça amusant, ou peut-être était-il tout simplement heureux d’obéir aux ordres d’auguste. dans tous les cas, assise sur un rocher, la pauvre demoiselle, elle, s’ennuyait à mourir. il n’y avait rien à faire à part attendre que quelque chose se produise. parfois, pour casse son ennui, la ranger avait l’honneur de demander au gravalanche de réduire sa vitesse pour éviter un autre éboulement.

lentement, le temps passait. les pouces se tournaient et le coéquippier de bambi n’avait pas l’air de vouloir revenir de si tôt. la ranger s’appretait à faire une sieste, quand, tout à coup, au loin, un écho se fit entendre.

c’était auguste.

il avait sans doute trouvé quelque chose d’interessant même si, connaissant auguste, cela pouvait etre qu’une stupide trouvaille sans aucun intêret. après tout, l’homme aurait pu trouver un vulgaire cailloux brillant digne d’attention et en être fièrement content.

il était un peu idiot après tout.

bambi s’etira avant de (
enfin wow) d’emprunter le tunnel.
le gravalanche, lui, observa le trou, apeuré. il semblait être effrayé par le vide et n’était pas très chaud de suivre la ranger. malheureusement, à part tenter de le convaincre de descendre, bambi ne pouvait rien faire d’autre. en effet, la politique « anti-pokéballs » des rangers rendaient ces choses là bien compliquées.

”orf, fais pas ton chiant ! c’est un petit trou vient !”

le pokemon se mit à couiner, faire un pas en arrière avant de se remettre à couiner; se cachant la vue à l’aide de ses membres. la brune n’étant pas particulièrement connue pour sa patience soupira fortement avant de lancer :

”bon, ok reste ici ! ne fais rien de stupide.”

sur ces mots, bambi poursuivit sa route. auguste ne devait pas être très loin et il y’avait peu de chances que le gravalanche finisse blessé ou que quelque chose puisse lui arriver malgré le fait qu’il soit resté seul en retrait.

et la brune avait raison pour le premier point; auguste n’était pas si loin que ça. la demoiselle lui sourit légèrement avant d’observer les alentours.

”c-c’est quoi ce...?”

il y’avait des sapereaux. pleins de sapereaux. cachés, partout, dans chaques recoins possibles et immagineables de la cave. bambi posa les yeux brièvement cette immense horde de pokémon avant de se tourner vers son partenaire.

”auguste, on est pas là pour enregistrer un terrier de sapereaux mais pour sauver des vies je te rappelle. nous sommes limités dans le temps alors t’as vraiment intêret à me dire que t’as trouvé quelque chose d’interessant et que ton temps passé ici a été utile.”



ft auguste



BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :




card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1539
Stardust : 6542
Dim 25 Fév - 14:21

Comme toujours, Bambi avait une manière délicieuse de lui faire remarquer qu’ils étaient pressés par le temps. Oui, oui, il le savait, pas besoin de se montrer aussi désagréable. Il était le premier à craindre que cet endroit rempli de Sapereaux constitue une perte sèche de temps si jamais cela ne menait à rien. Toutefois, ce pouvait aussi être l’inverse. Si ces Pokémons pouvaient être amenés à leur prêter main-forte, ils gagneraient de précieuses minutes voire de précieuses heures. Car c’était bien là le problème : ils n’avaient aucune idée de l’ampleur de la tâche à accomplir. Gravalanch était en train de déblayer mais cela la longueur su laquelle le tunnel s’était écroulé, cela pouvait lui prendre l’après-midi comme plusieurs jours et autant dire que pour les gens bloqués là-bas, cela ferait toute la différence. Leur survie en dépendait.

« Crois-moi, je suis bien conscient qu’on a des problèmes urgents sur les bras… »
répondit-il en soupirant, « J’ai peut-être – et je dis bien peut-être – un début de solution. »

Il se rapprocha d’elle et se retourna pour désigner d’un geste tous les lagomorphes présents sur les lieux. S’ils n’étaient pas très visibles à cause de l’obscurité, la lampe fixée sur leur casque leur permettait de voir qu’il y en avait un grand nombre. Certains fuyaient sitôt éclairés par le rai de lumière, d’autres dévisageaient les deux inconnus avec méfiance et parfois avec curiosité.


« Je t’explique : au bout de cette grotte, il y a un Excavarenne. C’est vraisemblablement le chef qui dirige toute cette colonie. Je n’ai pas eu le temps d’y jeter un œil plus attentif mais il a l’air malade ou blessé et il a l’air de chercher quelqu’un ou quelque chose susceptible de l’aider. Tu vois où je veux en venir ? »

Il marqua une pause, laissant à sa colocataire le temps d’assimiler le flot d’information. Le Pulsar essayait de se monter aussi bref que possible mais il devait impérativement veiller à ne laisser aucun argument de côté car Bambi n’était pas le genre de personne à miser l’issue de cette mission sur ce genre de chose. Puis, butée comme elle l’était, elle était capable de préférer laisser Gravalanch creuser pendant trois semaines.

« J’ai échangé quelques mots avec l’Excavarenne. Il a l’air d’être ouvert à la discussion et je pense qu’il y a moyen de lui faire accepter un échange de service. Notre aide contre celle de ses Sapereaux. Ecoute, on ne sait pas combien de mètre de roches on va devoir dégager, là-bas. Leur aide nous serait précieuse, ça nous ferait gagner un temps fou. On doit essayer de saisir cette occasion. »

La colocataire d’Auguste avait ses moments où elle était bête comme un placard mais ici, elle devrait en principe comprendre où se situait la meilleure solution. Après tout ce temps passé à l’Académie de Lumiris à réviser la théorie concernant les Pokémons, elle savait quel était l’intérêt d’obtenir l’aide des Sapereaux vu la situation actuelle. Le Ranger, lui, le savait aussi et il espérait sincèrement que Bambi soit d’accord avec lui. Il n’avait pas envie de débattre avec elle pendant trois-quarts d’heure afin de savoir si oui ou non c’était une bonne idée.

« Je lui ai laissé un peu de temps pour réfléchir. On va retourner le voir pour connaître sa réponse. Ca te va ou tu as une meilleure idée ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 15 Mar - 12:45

gravalanche la tapette

”parce que monsieur parle aux pokemons maintenant ?”

bambi soupira. devait elle accepter une idée probablement stupide de son partenaire ou devait-elle l’ignorer royalement et continuer son chemin de maniere peut etre moins effective mais plus rapide ?

”j’ai rien de mieux pour l’instant. voyons voir ce qu’il nous propose...”

ça avait interait à etre bon.



ft auguste



BY MITZI


Dernière édition par Bambi Cobblepot le Ven 16 Mar - 4:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :




card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1539
Stardust : 6542
Jeu 15 Mar - 15:00


Loué soit Arceus, Bambi ne fit pas d’histoire. Quelqu’un la connaissant un peu était parfaitement en droit de s’inquiéter de sa réaction car Bambi était quelqu’un de colérique, capricieux et têtu. Si elle avait décidé que quelque chose ne lui plaisait pas, la faire changer d’avis était une longue et âpre bataille. Par chance et malgré ces quelques petits défauts, la jeune femme était aussi futée et l’idée proposée par Auguste semblait lui plaire ou, pour être plus exacte, ne la rebutait pas suffisamment pour qu’elle proteste.

« Bien sûr, je suis l’homme qui murmure à l’oreille des Pokémons. »
répondit-il en roulant des yeux sans qu’elle puisse le voir, « Plus sérieusement, je crois qu’il a passé du temps parmi les hommes. Il avait peut-être même un dresseur auparavant. Dans tous les cas, il comprend ce que je dis. »

Le Ranger attrapa sa colocataire par le poignet et l’entraîna à sa suite. Ils traversèrent ainsi la grotte sous le regard à la fois curieux et méfiant de dizaines de Sapereaux jusqu’à arriver là où était allongé leur chef. L’Excavarenne s’était vu accordé du temps afin de pouvoir réfléchir à la proposition faite par Auguste et si jamais il refusait, le Pulsar n’insisterait pas beaucoup. Il n’avait guère de temps à perdre avec un Pokémon buté, surtout vu l’urgence de la situation.


« Ta réponse ? »

Le Pokémon blessé, entre deux respirations sifflantes, fit appel à plusieurs de ses subordonnées qui se regroupèrent sans discuter à côté de lui, comme s’ils attendaient des ordres. Surveillant tous ces déplacements à l’aide de la lampe-torche fixée sur son casque, Auguste comprit ce que cela signifiait.


« Sage décision. Un tunnel est bloqué par des pierres, nous avons besoin de tes Sapereaux pour libérer les humains piégés là-bas, tu comprends ? »

Le chef frappait mollement le sol en pierre comme pour signifier son assentiment face aux propos de son interlocuteur. Pour autant, il ne donna aucun autre ordre à son clan. Il avait l’air d’attendre quelque chose et justement, Auguste savait de quoi il s’agissait. Excaverenne avait beau être un Pokémon, il savait marchander correctement.


« Je t’ai promis de l’aide et tu l’auras. Une fois que tes sapereaux auront fait leur travail, je t’emmènerai moi-même au Centre Pokémon pour que tu reçoives des soins. Je te reconduirai ensuite ici. »


Il n’en fallut pas plus pour qu’il donne les dernières directives aux autres Lagomorphes qui dès lors se mirent en route. Tout autour des deux Rangers grouillaient et fourmillaient des dizaines de Pokémons, le bruit d’innombrables pattes résonnant dans la caverne où ils étaient.


« On les suit, on les surveille et on prie pour que la suite se passe bien. On risque d’avoir besoin du Gravalanch pour évacuer les éventuels blessés. » souffla-t-il à sa colocataire.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Ven 16 Mar - 5:19

tous ensemble sauvons les gens grace au pouvoir de l’amitié

”eh oh ! pas la peine de me tirer comme ça ! je peux marcher toute seule !” dit bambi lorsque son colocataire blasé décida qu’il était intelligent de sa part de trainer la brune de façon plutôt aggressive par le poignet

après de longs soupirs -des deux partis- et une marche silencieuse, les deux rangers arriverent dans un endroit où ils pouvaient voir des paires de petits yeux partout, braqués sur eux.

bambi haussa les sourcils, stupefaite. qui aurait cru que un terrier se cachait là.
étaient-ils responsables des glissements de terrains ? n’était ce pas dangereux de se retrouver face à une horde de pokémons sauvages sans protections ?

auguste marchanda avec le gros excavernne. celui-ci, qui était probablement le chef, avait l’air gravement blessé. étaient ce des blessures naturelles ? combats contre un autre pokémon plus puissant ? des tonnes de questions sans reponses se baladaient dans l’esprit de bambi, mais elle n’en posa aucune. après tout, est-ce qu’elle en avait réellement quelque chose à faire ?

le marché qu’auguste proposa au pokémon dominant avait l’air plutot intelligent. long, chiant, mais futé. mais bon, avaient ils vraiment le choix ?

”pour montrer notre “bonne foi”...”

la ranger se rapprocha doucement du pokémon blessé (pour ne pas effrayer les sapereaux), sortit une potion de son sac et désinfecta les blessures de l’excavernne. certes, il n’allait pas se mettre à péter la forme, mais il se sentait tout de suite un peu mieux. à la fin de cette action, bambi croisa les bras, attendant patiemment que le reste du « deal ». les tensions avaient l’air de s’apaiser et en moins de deux, un groupe de sapereaux était mis à la disposition des rangers.

”je ne m’inquiète pas. mais, si on nous pose des questions pour dire pourquoi la mission a foiré, je dirais que c’est de ta faute ~”



ft auguste



BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :




card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1539
Stardust : 6542
Sam 17 Mar - 7:49


« Faisons cela. C’est mon idée et si cela échoue, j’en assumerai l’entière responsabilité. »

Il n’aurait pas d’autres choix et par principe, il ne laisserait pas les choses se dérouler autrement. Par principe, il refuserait de laisser les choses se passer autrement. Compte tenu de leurs possibilités actuelles, les deux Rangers avaient un nombre d’options très limité mais cela ne changeait rien au fait que l’idée de se recourir à l’aide des Sapereaux était la sienne.

« Ceci dit, je pense que c’est notre meilleure chance et j’espère que cela fonctionnera. »

Quelles alternatives avaient-ils ? A part compter sur Gravalanch pour déblayer suffisamment vite de sorte que les touristes piégés ne passent pas trois jours là où ils étaient, ils n’en avaient aucune et il n’était pas nécessaire d’être un génie pour comprendre les risques engendrés par un tel choix. La mission était de libérer les malheureux, d’en sauver un maximum en un temps record et dans cette optique, recourir à l’aide des Pokémons habitants la caverne lui apparaissait comme étant le meilleur choix possible.

« Allons-y. »

Les minutes qui suivirent s’enchaînèrent très vite. Entre les Sapereaux qui creusaient tels des acharnés afin de permettre à leur chef d’être soigné au plus tôt et le Gravalanch qui les aidait en déplaçant et pulvérisant les rochers trop imposants pour les petits lagomorphes, autant dire qu’ils avançaient vite ! En voyant cela, Auguste était satisfait d’avoir pris cette décision car sans cela, ils en seraient toujours à leur point de départ ou presque.

Bambi et lui n’avaient pas grand-chose à faire, si ce n’était encourager toute la bande d’excavateurs. Creuser était toute leur vie et par conséquent, le Pulsar n’avait aucune indication à leur donner. Ils semblaient très au fait de l’endroit exact où étaient piégés les humains et avançaient sans cesse dans cette direction. Au final, cela leur prit une bonne heure. Heureusement que Bambi avait eu la superbe idée de donner les premiers soins à l’Excavarenne sans quoi ce dernier n’aurait peut-être pas tenu le coup vu son état de faiblesse.


« Il y a quelqu’un ? » cria une voix chargée d’angoisse.

Plus en arrière dans le boyau, Auguste entendit cette plainte s’échapper d’un passage pas plus gros qu’un poing, dégagé par le groupe de travailleurs. Un sourire se dessina sur les lèvres de l’homme, qui attira l’attention de sa colocataire sur ce qu’il se passait avant de se précipiter vers l’origine de la voix.


« Oui. On vient vous sortir de là, tenez bons ! Y a-t-il des blessées avec vous ? »
« Enfin… Non, non, tout le monde va bien. Plus de peur que de mal. »
« Tant mieux. Reculez un peu afin de ne pas être collé à la paroi alors que nous creusons. »


Maintenant qu’ils se savaient près du but, tout le monde redoubla d’effort pour parcourir le peu de chemin restant. Les Sapereaux commençaient à fatiguer mais ils ne s’arrêtèrent pas pour autant car ils savaient que plus ils libéraient rapidement les humains, plus leur chef serait soigné tôt. Ainsi remotivés, il ne leur fallut guère plus de quelques minutes supplémentaires pour atteindre leur but…


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Sam 17 Mar - 10:51

tous ensemble sauvons les gens grace au pouvoir de l’amitié

voyant comment tout se passait pour le mieux, bambi sourit. c’est qu’au final, il savait utiliser son cerveau, auguste !

”par contre sur ce coup là, on va dire que je t’ai totalement aidé quoi !” dit elle en lui tirant la langue.

lorsque les sapereaux finirent de creuser, bambi s’occupa de faire évacuer en toute sécurité les touristes de la caverne. auguste, quant à lui, tel un bon monsieur, partit honoré son affaire avec l’excaverne géant. la totalité de toutes ces actions avaient duré au moins une petite heure.

une fois qu’il eut reçut les soins necessaires, en moins de deux, le pokemon roche allait gravement mieux. le pouvoir d’une infirmière joëlle était vraiment trop puissant.

sur cet amas de bonnes nouvelles, les deux rangers rentrèrent à la base.



ft auguste



BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» [Mission D] Retour aux sources laineuses (Solo)
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération