Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Toujours plus de bananes !!! [capture]
avatar
Team :







card : T-Card
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 713
Stardust : 2267
Dim 7 Jan - 18:21
ft. personne

Toujours plus de bananes !!!
- Dégage de mon chemin ! répétait Mark à peu près tous les dix mètres, dès qu'une branche ou des hautes herbes interrompaient sa progression. Bon, tu sers à quelque chose Morpion ou bien quoi ?!! Et toi l'ourson, tu t'éloignes pas !

Cette jungle le rendait fou, surtout avec ce boulet de Polarhume qu'il devait garder en liberté pour pouvoir progresser dans cet enfer végétale, où ses griffes étaient vitales pour dégager le chemin. Le problème étant que d'habitude, Gouroutan était là pour le surveiller. Et de l'autre côté, sans apporter la moindre aide quel qu’elle soit, Mimitoss gambadait indépendamment d'eux tout en restant dans leur champ de vision. En plus tout le monde mourrait de faim !

Ah, une liane sauvage plus tard et le dresseur se retrouva au sol, le visage dans la boue et la cheville foulée. Décidément peu importait l'endroit, le karma ne jouait jamais en faveur de Mark. En plus les fougères le grattaient affreusement, stupides plantes sauvages hostiles à l'homme !

-C'est bon j'en ai ma claque d'ici ! Manson... Pourquoi faut toujours que tu te barres dans les pires moments ?...  

Pour comprendre comment cet innocent loubard s'est retrouvé aussi loin de chez lui, en plein cœur de la sublime mais non moins dangereuse Jungle Verdoyante, il faut remonter au début de cette journée.

***

-Mmmmm... Mark venait de sortir de sa torpeur après de longues heures de trajet, et réalisa soudain qu'il manquait quelqu'un. Manson ? T'es où mon gros ? MANSON ?

Il devait bien être huit heures de matin, et en plus de Gouroutan, on pouvait remarquer que le bus s'était largement vidé depuis le départ de Nemerya. *L'écremeuh*, s'étonna-t-il intérieurement en réalisant qu'il s'était endormit dans le véhicule et avait du rater son arrêt depuis bien longtemps. Sans perdre un instant, l'homme aux muscles partiellement ankylosés par le sommeil dans une position inconfortable se précipita à l'avant de l'autocar.  

-Dites, z'avez pas vu un Gouroutan quitter le bus à un moment ?!!

Le chauffeur, un peu surpris au premier abord par le malpoli à la banane, réfléchit un instant. S'il faisait attention à tous les énergumènes ou les pokémons qui montaient et descendaient du véhicule, il deviendrait fou. Quoiqu'un Gouroutan n'était pas un pokémon très fréquent à voir, soudain un flashback du fameux primate lui revint en tête.

-Euh... Si je me souviens bien, j'ai cru en voir un justement sur le quai de Nemerya. Mais il est jamais monté à bord m'sieur.


On notera la politesse du chauffeur, qui se donna quand même la peine d'affubler le malpoli d'une formule de politesse. Néanmoins cela ne fit pas du tout, mais alors pas du tout plaisir à Mark qui commença à taper du poing sur un des sièges vides.

-Vous déconnez ! Je me souviens très bien que mon pokémon est mont... Il s'interrompit soudain et réalisa avec horreur qu'il n'avait aucun souvenir de Manson dans ce bus hier soir, avant de tomber dans les bras de Morphée. Ah... Merde. Pourquoi il est pas monté ? Et ça fait combien de temps qu'on a dépassé Voltapolis ?
-Voltapolis ? Je crois que vous vous trompez de ville monsieur.
-Je sais ce que je dis quand même ! En plus... Attendez, on est où là ??? C'est quoi tout ce soleil, on est pas dans le nord là !
-Mais évidement,
  soupira l'homme au volant, vous êtes monté dans un bus longue distance déservant les routes Sud de Lumiris. 

Son cœur pourtant si habitué aux coups durs - il suffit de voir sa vie pour le comprendre - faillit néanmoins lâcher en comprenant cela. Il s'était perdu dans une région qui lui était complètement inconnue, et cela sans son plus précieux allié et ami ! C'était la fin pour lui !

-Arrêtez le bus !
-Enfin monsieur...
-Arrêtez le j'ai dis !  


Peu désireux de subir la colère désespérée de l'étrange loubard, le conducteur freina au milieu de nulle part. De toute façon personne ne le suivait. Mark ne perdit pas un instant et descendit en trombe du véhicule, en s'assurant de n'avoir rien oublié dedans. Le chauffeur le jugea silencieusement, tout en se demandant intérieurement s'il ne risquait pas de ne plus jamais le revoir. Bah peu importe, de toute façon le loubard l'inquiétait plus qu'autre chose. C'est ainsi que notre jeune homme fut largué au beau milieu d'une route traversant la Jungle Verdoyante. Celle-ci étant dépourvu de passage piéton, c'est logique qu'il la quitta pour s'enfoncer peu à peu dans la jungle. Pourquoi ne pas faire du stop pour rentrer chez lui, me demanderiez-vous. Pour la simple et bonne raison que Mark n'y avait pas pensé.   

***

C'est ainsi que nous en revenons à notre histoire, l'homme vagabondait ainsi dans cette foret depuis moins d'une heure, accompagné par Mimitoss dans l'espoir qu'il trouve de la nourriture et de Polarhume pour ouvrir la voie. D'ailleurs depuis qu'ils avaient aperçu le Tropius tous les trois, ils ne pensaient plus qu'à lui tomber dessus pour le dépouiller de ses précieuses bananes ! Ils contournèrent un immense arbre, le genre bien trop tropical et spécifique pour que Mark en connaisse le nom, et tombèrent nez-à-nez avec un pokémon sauvage.

Modération:
 



Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Messages : 5335
Stardust : 19324
Lun 8 Jan - 1:29
Apparition d'un pokemon sauvage !

Se faire plaquer, ce n'est jamais agréable. Mais alors, par un Quatermac, encore moins ! Je crois que tu ne t'es pas rendue compte que tu étais sur un terrain de jeu. Maintenant, tu es au courant. Et visiblement, tu n'as pas le ballon, alors il te laisse tranquille.

Que vas-tu faire ?
Quatermac




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Messages : 5096
Stardust : 17807
Lun 8 Jan - 1:29
Le membre 'Dusk' a effectué l'action suivante : Modération


'Chromatique' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :







card : T-Card
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 713
Stardust : 2267
Lun 8 Jan - 7:49
ft. personne

Toujours plus de bananes !!!
Il faut dire qu'on s'attend rarement à se faire plaquer au beau milieu de nulle part. Mark s'écrasa une fois de plus au sol, à la différence que cette fois-ci ce fut l'arrière de son crâne qui s'écrasa dans le sol boueux. "Saloperie de macaque !" jura-t-il intérieurement en se relevant lourdement, sa tête étant aussi désordonnée que sa chevelure. Un Quartermac hein. Le dresseur connaissait très bien ces singes là, après tout son premier pokémon était un Gouroutan, les éternels confrères de ces mêmes pokémons.   

L'agacement passa aussi vite que la douleur tandis que des vieux flashbacks d'Akala lui revinrent en mémoire. D'anciens souvenirs, d'une époque bien différente, de son enfance dans la magnifique région d'Alola. Les jours du fugue pour retrouver Manson  dans la jungle Sombrefeuille, toutes ces parties endiablées que Mark pouvait faire avec les Quartermacs ces mêmes jours. Combien de parties de Football américain a t-il bien pu faire ? Au moins des centaines ! C'est aussi le souvenir de sa toute première hospitalisation, il faut dire que les macaques l'avait quasiment adopté et ne le ménageaient certainement pas. Une très belle clavicule brisée.

Mais c'est aussi toute leur culture que le jeune Mark a été capable d'observer dans son enfance, que ce soit leurs traditions amusantes, leur façon d'élire un chef et bien plus. Ils étaient fascinants. Une espèce mettant les baies au centre de tous, que ce soit pour combattre, pour se nourrir, communiquer, etc. C'est d'ailleurs parce qu'il savait pertinemment que leur balle était une baie TROP mûre qu'il s’abstint de tenter de s'en emparer. Mais du coup qu'en est-il de ce Quartermac en particulier, essayerait-il de le capturer ? Il n'y avait qu'une seule chose à essayer.

-HEY !!! Toi-là, le babouin, tu m'entends ?
Hurla-t-il au pokémon qui l'avait justement plaqué pour attirer son attention. Réflexe !   

Sa pokéball en main, l'homme la lança avec une force impressionnante similaire à un lanceur au baseball, projetant la balle le plus rapidement possible sur le batteur. La fameuse machine traversa la distance en percutant quelques feuillages au passage sans toutefois trop dévier, et fut habilement réceptionnée par le Quartermac. Qui la renvoya avec encore plus de forces ! Mark fit de son mieux, mais elle allait réellement trop vite et lui passa sous le nez avant de s'écraser dans de la mousse. Il avait échoué. Rien de dramatique, il souriait de bon cœur, c'est juste qu'il s'était révélé insuffisamment compétant pour être digne d'être son dresseur. Il était moins bon lanceur que le pokémon, ce qui révélait automatiquement son infériorité et l'impossibilité d'être son chef, du moins selon leur fonctionnement.  

Les pokémons à ses côtés assistèrent à la scène sans vraiment comprendre quoique ce soit, Mark se contentant de ramasser la pokéball puis de reprendre sa route en faisant un signe d’au revoir au singe. Qui comprit le message et le salue en retour d'un cri sauvage mais non-hostile. Pour avoir une poigne comme ça, ce Quartermac là devait clairement être un chef de groupe !

-À la prochaine peut-être, salut bonhomme !
-Macccc !! Macccc !!



Modération:
 



Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Messages : 5335
Stardust : 19324
Lun 8 Jan - 15:06
Apparition d'un pokemon sauvage !

Je pense que ta quête vient d'aboutir. Un Tropius particulièrement généreux laisse les pokémons qui n'ont pas peur de lui prendre une banane sur son cou. Est-ce qu'il fait de même avec les humains ? A toi de le découvrir.

Que vas-tu faire ?
Tropius




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Messages : 5096
Stardust : 17807
Lun 8 Jan - 15:06
Le membre 'Dusk' a effectué l'action suivante : Modération


'Chromatique' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :







card : T-Card
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 713
Stardust : 2267
Lun 8 Jan - 19:16
ft. personne

Toujours plus de bananes !!!
Voilà qu'après quelques minutes de marche intensive, leur chemin croisa à nouveau celui d'un pokémon sauvage. Où, selon une autre interprétation, celui d'un cadeau divin, à savoir le Tropius qui les avaient survolé quelques heures auparavant (du moins, c'était probable que ce soit le même). Ce magnifique dinosaure fruitier salvateur se dressait fièrement devant eux, irradiant de son aura salvatrice tous les pokémons (et accessoirement Mark) alentours. Sans la moindre animosité ou véhémence, il laissait joyeusement ses plus petits camarades s'emparer de ses précieuses bananes. "Qu'est ce que je fais ? Je tente de m'approcher ou bien j'attends ?" se demandait l'homme affamé mais prudent, désormais habitué à tomber sur des pokémons sauvages relativement agressifs.   

Ce qu'il réalisa trop tard fut que ses deux acolytes ne prirent pas la moindre seconde pour réfléchir et se dirigèrent aveuglement vers le Tropius, sans prêter la moindre attention à leur dresseur. Le pire était qu'il aurait du s'y attendre avec pareils idiots, dont la faim leur faisait visiblement perdre leurs peux de neurones restants. Mimitoss fut le premier à atteindre la précieuse nourriture pendante au menton de la bête, il attrapa un fruit entre ses fins crocs et décampa aussi vite en gigotant comme un possédé. Il était tout fier d'avoir récupérer de la nourriture. L'étrange Polarhume essaya en vain de grimper à la patte du Tropius, bien plus imposante que lui, et entama un caprice très agaçant en constatant son échec. Heureusement pour lui, le pokémon sauvage fut généreux et abaissa son long cou pour lui permettre de saisir un de ses fruits probablement délicieux.    

-Trooopiiuuuuus...

Bon, de toute façon ses gargouillements incessants n'auraient surement pas tardé à le trahir donc autant se révéler de lui-même. Très doucement, il recula du tronc qui le cachait partiellement et se montra très clairement au pokémon. Sans faire le moindre mouvement, il attendait de voir la réaction de la bête. Le Tropius croisa son regard, le jugea un bref instant et détourna son attention de lui. En fait, sa réaction était similaire à celle qu'il avait eu en observant Koïchi et Morpion arriver sur lui. Cela rassura Mark, qui avança quand même sans faire de geste brusque, jusqu'à atteindre le dinosaure en question. Il attrapa délicatement un de ses fruits, et avant de le retirer lui demanda sur un ton amical :

-Puis-je ?

Sans forcement comprendre le sens des paroles, le bestiau était suffisamment perspicace pour comprendre les intentions de l'humain. Il éloigna sa tête d'un coup sec, décrochant ainsi la banane qui resta dans la paume du dresseur. La bête, malgré son aspect un peu grotesque, en imposait avec sa hauteur. Il faisait quelques centimètres de plus que l'humain, mais pesait certainement plus lourd. En plus, son air de gentil dinosaure le rendait incroyablement plus mignon que ce que l'on pouvait penser à première vue.

Mark se mit à lui caresser doucement le cou tout en épluchant le fruit, aucune réaction, pourtant il soupçonnait que le Tropius appréciait plus qu'il ne laissait transparaitre. Quand il gouta enfin la banane, quel choc ce fut ! Délicieuse, si sucrée et parfaitement mûre, un régal ! Décidement il lui fallait ce pokémon, non seulement il volait (et contrairement à son minuscule Arkéapti, lui pourrait certainement le porter) mais en plus il produisait naturellement de la nourriture. La forme de vie ultime en somme. Jamais il n'avait aussi peu hésité à faire cela, il dégaina sa pokéball et - sans s’arrêter de le caresser - le captura à l'intérieur.      

Modération:
 



Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Messages : 5335
Stardust : 19324
Mar 9 Jan - 1:13
Tentative de capture !

Tu lances une pokéball, celle-ci se tortille de gauche à droite...
...
...
...
Félicitations ! Le pokemon est capturé.


Tu dépenses 1 pokéball et 50 stardusts.


Tropius


Tropius est un grand Pokémon qui ressemble à un sauropode, avec un corps brun enveloppé dans des feuilles vertes sur son poitrail et sa tête. Il possède également de grandes feuilles vertes sur le dos, qui lui permettent de voler et de créer du sucre via la photosynthèse. Malgré le fait qu'il soit grand et volumineux, il est étonnamment agile dans les airs. Il a un long cou qui lui permet d'atteindre de grands arbres pour se nourrir de son fruit préféré. Quand il s'est mis à manger ce fruit continuellement, il a commencé à lui pousser sur la gorge. Ces fruits jaunes en forme de bananes peuvent être cueillis et mangés par d'autres Pokémon ou des humains, et ils poussent deux fois par an grâce à la rapide production en sucre dans les feuilles de Tropius. Il a des orteils de la même couleur que ces fruits. Il vit dans les jungles tropicales.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :







card : T-Card
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 713
Stardust : 2267
Mar 9 Jan - 9:31
ft. personne

Toujours plus de bananes !!!
-Yes !!! Du premier coup en plus ! S'exclama Mark en sautillant de joie. Comment je vais t'appeller ?!! Denver, c'est déjà prit... Euh.. Bah, j'trouverais bien un aut' jeu de mot plus tard.

Il ne rangea pas la Pokéball dans sa poche, bien au contraire, il en fit ressortir le dinosaure. Celui-ci ne semblait pas avoir été vraiment affecté par sa capture, il restait tout aussi serein et amical qu'avant. Décidement malgré sa tête un peu ridicule, cette bestiole-là était adorable ! Mark ne put résister à ses pulsions les plus obscurs, et se jeta sur son dos en le grattouillant de partout.

-Qui c'est le gentil Tropius ??? QUI C'EST ???


Oui, il se détestait d'avoir l'air aussi grotesque mais il ne pouvait s'en empêcher. Son envie de le câliner était trop forte. Le pokémon, visiblement amusé au début, ne tarda pas à dégager son dresseur de son dos, sans doute agacé par le surplus de chatouilles. Mark ne revint pas à l'assaut et se contenta cette fois d'une caresse sur le crane, le Tropius n'opposant pas de nouvelle résistance. *Décidément t'es vraiment une gentille bête toi, hein.* pensa-t-il, fier d'avoir enfin un nouveau pokémon proche de Manson. C'est-à-dire pas stupide, fou furieux, dangereux pour les autres pokémons ou juste incompréhensible.

-Tu sais que j't'aime toi ? T'es la solution à deux de mes problèmes !  

Par là, il entendait à la fois pouvoir désormais rentrer chez lui, et obtenir de la nourriture comestible sans commettre d'action illégale. Après, le Tropius était-il réellement capable de le transporter jusqu'à Voltapolis ? Outre le problème d'orientation, avait-il déjà transporté un passager sur son dos ? En était-il seulement capable ? À première vue ces feuilles faisant offices d'ailes ne paraissaient pas suffisamment solides pour les soulever tous les deux. Peu importe, il le découvrirait bien sur le coup. Mark n'était pas impulsif pour rien. Il demanda à son pokémon s'il pouvait lui monter dessus, ce à quoi la bête en question ne répondit rien. À quoi s'attendait-il en même temps, ce n'est qu'un pokémon. Il se permit de monter agilement sur son dos, un peu comme on monte sur un cheval sans selle.

-En avant, vole Tropius !  

Le dinosaure comprit probablement le verbe de sa phrase, et se mit à battre violemment des ailes. Déchainant des nuages de poussières autour de lui, repoussant les herbes et les plantes alentours. Bien sûr Mark ne fit pas la grossière erreur d'oublier ses pokémons sur place cette fois. Et c'est ainsi que Tropius s'éleva dans les airs avant de pourfendre les cieux. Prochaine direction : Voltapolis, du moins il l’espérait. Il attendrait d'avoir une meilleur vue aérienne pour décider de la direction exacte à prendre. Fermement agrippé au cou de la bête, l'homme craignait à tout instant de chuter. Il lui faudrait probablement de nombreuses fois avant d'apprécier réellement cette activité terrifiante.

Prochaine étape : La ville la plus proche ! Et accessoirement ne pas mourir.



Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [PROGRAMME]Logiciel capture d'écran rafale
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération