Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Enfin arrivé et déjà la galère [Ariel]
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Avr - 11:32
Éclipse
Ça y était enfin, le jour était enfin venu : je quittais enfin mes parents pour de bon ! Si vous savez depuis le temps que j'attendais ce moment. Enfin, je n'allais plus les avoir sur le dos. Certes, j'avais déjà pu passer du temps sans eux durant mes stage de fin d'année, mais c'était pas pareil. Là, enfin, j'allais me débrouiller toute seule. Je savais que cela n'allait pas être simple, mais tant pis. Et puis, ce n'était pas en restant sur place que j'allais évoluer.
J'avais pris l'avion le matin même de Sinnoh. Mes parents m'avaient accompagné jusqu'à l'aéroport, histoire de pouvoir grappiller le plus de temps possible encore avec moi. Je vous jure, j'ai vraiment des parents poules ... Ou bien ils essaient de se rattraper pour les moments qu'on n'a pas eu ensemble quand j'étais petite. A croire qu'ils m'ont pas vu grandir ... Bah ! Ils se feront un jour à l'idée que leur fille chérie est devenue grande.

Je n'avais pas vu le temps passé durant le vol, je m'étais contenter de dormir pendant tout le trajet, si bien qu'à mon réveil, j'avais la jolie trace de mon bras sur le front ainsi que de jolies cernes sous les yeux. Tout pour plaire ! D'ailleurs, j'étais tellement dans les vapes que j'ai failli ne pas attraper mon sac à temps au moment de le récupérer. Bonjour la loose !
Mon sac sur le dos, je n'avais pas mis beaucoup de temps à sortir de l'aéroport, et encore moins de temps pour trouver un transport pour le centre ville. Magique ! Sauf que vient le moment le plus compliqué : me trouver un endroit pour dormir. Pas que j'avais sommeil, mais passer le nuit dehors, c'était pas vraiment mon truc, surtout dans une ville que je ne connaissais pas.

Après plusieurs heures à trainer dans le centre, je finis par m’assoir sur un banc, tout en soupirant. Je désespérais, il n'y avait aucun logement. M'enfin, si bien sûr il avait des hôtel un peu partout. Le seul hic c'est qu'ils coutaient une blinde ! Ok, j'avais de l'argent sur moi, mais rien qu'une nuit dans un hôtel me ferait vider la moitié de mon porte monnaie. Autant vous dire que je n'avais pas penser à ça ...

    -Sorry Gilgamesh, mais je crois qu'on va devoir dormir dehors pour notre première nuit à Lumiris, dis-je à mon pyronille en le caressant sur la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mar 4 Avr - 14:30
Invité

Tu étais installé à l'ombre d'un arbre dans un parc depuis quelques heures déjà, trop occupé à dessiner tout ce qui passait devant toi pour voir le temps passer. Candy dormait juste à côté de toi, tu sentais sa laine cotonneuse caresser ton bras par moment, lorsque ton coup de crayon te faisait descendre en bas de ton calepin. Tu avais dessiné un peu près tout, entre les décors que tu voyais, la ville qui s'affichait devant toi, les pokémons qui passaient et les gens qui s'étaient installé eux aussi dans le parc. La journée arrivait à son terme et le crépuscule commençait tout juste à apparaître lorsque tu pris la décision de partir. Tu réveillas ton Wattouat qui était définitivement bien installé et tu te relevas, t'étirant au passage. Être assis aussi longtemps te donnait l'impression que ton corps était trop engourdi pour pouvoir faire quoi que ce soit, il te fallait réveiller ce dernier en douceur. Tu rangeas tes affaires et dans un sourire, tu indiquas à Candy qu'il était l'heure de retourner dans sa pokéball. Tu refusais de la laisser sortir en pleine ville, elle était capable de disparaître en un instant si elle trouvait quelqu'un prêt à lui faire ne serait-ce qu'une caresse. Une fois entièrement préparé, tu mis juste ta veste sans manche et tu te dirigeas vers la sortie, prêt à retourner dans ce studio que tu possédais. Un "cadeau" familial.

Tu sortais seulement du parc lorsque tu aperçus, sur le côté, une forme qui t'intrigua. Ce fut en premier sa couleur qui t'interpella. Un monochrome aussi étrange que passionnant. Puis tu réalisas enfin qu'il s'agissait d'un pokémon avec son propriétaire. Un Pyronille, pour être plus exact. Un pokémon particulièrement rare et magnifique. Le genre de pokémon que tu rêves de pouvoir dessiner. Tu as d'ailleurs toute une liste de ces différents pokémons, jusque là jamais complété. De ton enthousiasme unique et si caractéristique de ton comportement, tu te diriges vers la personne en question, sans aucune gêne ni timidité. Car tu es quelqu'un d'assez ouvert et d'extraverti, qui n'a pas peur d'aller vers les autres. Tu n'es pas le genre non plus à te poser trop de questions, comme savoir comment lancer une première conversation, que faire pour ne pas paraître trop ridicule, trop insistant ou trop agaçant. Non, sur ce point, tu es d'un naturel terrifiant, Ariel. "Salut !" Tu es devant elle désormais, la main levée dans un geste amical. D'aucun peuvent penser que tu connais la demoiselle depuis un certain temps déjà, tant tu sembles pouvoir converser naturellement avec elle. "Désolé de te déranger, mais ton Pyronille est vraiment magnifique !" Tu penches la tête sur le côté pour observer la créature en question. "C'est la première fois que je peux en voir un, j'avoue que je suis un peu émerveillé..." On aurait presque pu voir, en cet instant, tes yeux briller d'admiration. "Ah ! Je me présente, Ariel, enchanté !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Avr - 17:57
Éclipse
Ho non, le soleil commençait à se coucher ... Mon dieu, j'étais vraiment pas sorti de l'auberge pour trouver un logement décent pour cette nuit. Et puis zut, une nuit à la belle étoile, ça n'allait pas nous tuer. Après tout je suis une fille qui a vécu dans le froid, non ?! Alors une petite nuit, ça n'allait pas me tuer. Et puis, je pouvais toujours me coller à mon pyronille. Sa chaleur corporelle sera me réchauffer pendant la nuit. M'enfin, je me disais cela, mais cela ne m'empêchait pas de soupirer à cette idée. Pourquoi la vie est-elle si chère ?!

J'avais la tête posée dans mes mains, continuant à me morfondre sur moi, qu'il est apparu de nul part. D'ailleurs, il avait réussi à me faire sursauter. Gilgamesh aussi, sauf que lui, il sursaute toujours pour un rien ... Lui, c'était un dénommé Ariel, comme le nom d'un personnage de conte. Sauf que lui, et bien c'était un garçon arborant une belle crinière blonde et de grands yeux bleus. Sur le coup, je lui serrai la main machinalement, me posant même la question que c'était ce qu'il attendait. Mais apparemment, il était surtout à fond sur mon insect qui, je le sentais, se blottissait un miximum contre moi. Il va vraiment falloir que je travaille sa trouille, car à ce stade là c'est plus de la timidité, mais une peur du monde ...

    -Heu ... Merci, répondis-je machinalement

Que voulez-vous que je réponde à un tel compliment pour mon pokemon. J'aurais bien voulu lui dire "oui merci, je sais" en remettant mes cheveux vers l'arrière ... Non, ça ne me ressemble tellement pas. Peut-être que j'aurais pu le faire avec une personne qui je pouvais connaître. Mais là ... Et puis, je ne m'attendais pas à être ainsi interpelée. Je ne savais même pas quoi lui répondre. Bah, je pouvais déjà faire comme lui et me présenter à mon tour, ce serait déjà un début. Après tout, il fallait bien commencer à quelque part.

    -Enchanté, moi c'est Anja. Désolé de mon air perdue. Tu m'as quelque peu surprise.

Je regardais plus attentivement le garçon, pendant que ce dernier regarder avec insistance Gilgamesh. Pauvre petite chose qui n'a jamais vraiment eu l'habitude à ce qu'on le regarde de cet oeil. Bah, il allait s'y faire. Faut bien le pousser un peu parfois. D'ailleurs, la situation me faisait rire doucement. Oui, je me moquais un peu de lui. Reposant mon regard sur le jeune homme, je remarquais quelque chose : un calepin. Le même genre qu'on utilise pour dessiner. Et si je jouais mais curieuse.

    -Tu dessines à ce que je peux voir. Tu as des modèles préférés ? Si tu veux, je pourrais te laisser dessiner mon pyronille. Mais avant il faudrait juste lui laisser un peu d'air. J'ai peur qu'il me fasse une syncope.

Le pauvre petit, je le voyais commencer à suer. Il avait dû oublier de penser à respirer. Quand même, avoir peur des gens comme ça, fallait le faire. Pourtant il n'avait pas réagi comme ça quand il avait rencontré mes parents la première fois. Peut-être du fait qu'ils ne s'étaient pas autant émerveillés que Ariel. Mais ça me faisait plaisir qu'une personne soit aussi enthousiasme à voir mon pokemon.

    -Dit moi est-ce que tu connais un peu cette ville ? Je recherche un hôtel pas trop cher histoire d'y passer la nuit. Tu sais où je pourrais trouver ça ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mer 5 Avr - 6:43
Invité

Bien sûr que tu l'avais surprise, Ariel. Comment aurait-il pu en être autrement avec ton entrée en scène ? Tu venais juste de débarquer devant elle sans réellement lui laisser le temps de comprendre la situation et en plus, tu effrayais son pokémon. Car tu te rendais bien compte que sa petite bête n'était pas réellement rassurée de te voir d'aussi près et surtout, si insistant. Tu pris donc un peu de recul pour la laisser respirer un peu et reporta ton attention sur sa dresseur. Tu es étrangement conciliant quand il s'agit des pokémons, Ariel. "Oui, je dessine beaucoup, c'est une excellente façon de passer le temps !" Tu lui dis cela en plaçant ton calepin devant toi, comme si sa présence pouvait confirmer tes dires. "J'adorerais pouvoir le dessiner, lorsqu'il se sentira mieux ! Sinon, je dessine un peu de tout, aussi bien humain que pokémon ou simplement des représentations de paysages, tout dépends de mon humeur." Tu souris en lui déclarant cela, tu ne peux t'en empêcher. Car l'idée de pouvoir reproduire ce petit Pyronille te rend fou de joie. Il t'en faut peu, tout de même.

L'euphorie initiale passée, tu écoutes Anja et comprends alors qu'elle vient seulement de débarquer à Lumiris. Tout de suite, les interrogations fusent dans ta tête. D'où peut-elle bien venir ? Pour quelle raison ? Mais tu as du savoir-vivre et tu ne l'inondes pas de questions superflues. Non, au contraire, tu cherches à pouvoir lui répondre pour l'aider. Pas trop cher. Une notion qui t'es malheureusement inconnue. Car tu n'as absolument aucune idée de ce à quoi correspond le bon marché. Après tout, cela dépends des gens, et on va dire que ta famille ne t'a jamais réellement habitué à ce principe de base de tout être humain normal. Et puis, Nemerya est si grande, tu n'es pas non plus sûr de trouver immédiatement un hôtel. "Eum... Je pense que ça dépends de ce que tu peux dépenser dans un hôtel..." Sur ces mots, tu t'armes de ton appareil de communication favori avant d'aller explorer le réseau Dusk afin de trouver au plus vite les différents hôtels dans les environs. Bien évidemment, les prix sont tous affichés et il ne reste plus qu'à choisir. Tu en remarque un qui n'est pas censé se trouver loin de vous, ce pourrait-être un bon départ. "Tiens, à deux pas d'ici, il y a un établissement qui propose la nuit à 200 pokédollars." Tu n'as que rarement été dormir dans un hôtel, préférant généralement les auberges de jeunesse ou les nuits à la belle étoile. Du coup, tu n'as aucune idée de si cela correspond à un prix normal ou non. Tu poses donc ton regard sur celui d'Anja, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Avr - 14:05
Éclipse
J'avais donc vu juste, il savait dessiner, ou plutôt il aimait le faire. Qui sait, peut-être qu'il n'avait aucun talent. Voila que je médisais. Mais tout de même, j'étais curieuse de voir son travail. En tant qu'infirmière, on aime avoir de beau dessin de pokemon afin de pouvoir schématiser certains choses. Parfois, cela est bien plus simple pour expliquer les problèmes chez un pokemon. De plus, ça nous permet d'avoir un meilleur regard sur ce que doit être le corps d'un pokemon. Il y en a tellement qu'il nous ait impossible de tous les connaître. C'est pour cette raison que chaque infirmière aime se spécialiser, soit dans un type de pokemon ou dans une sorte de médecine.
Mais revenons à nous wouatwouat et surtout à ce garçon. Apparemment, il avait l'air enchanté de pouvoir croquer mon insecte sur son calepin. Ce n'était pas grand chose selon moi, mais à voir ses yeux scintillaient, j'avais l'impression de lui avoir offert le plus beau des cadeaux. Comme on dit, parfois il en faut peu pour être heureux.

    -T'en fait pas. Il se remet assez vite, surtout quand je suis là, lui dis-je en caressant la tête de Gilgamesh. Je suis curieuse, est-ce que c'est pas indiscret de voir un peu tes dessins ?

Bin quoi ? Vous pensez réellement que j'allais simplement me contenter de voir le calepin. C'était mal me connaître. Et puis je voulais faire aussi sortir mes médisances de ma tête. Peut-être que ce garçon était un véritable artiste.
Mais en attendant, le sujet de l'hôtel réapparut. Ce que je pouvais dépenser pour une nuit ? Voila une bonne question. Je ne savais pas encore comment allait être mes revenues prochainement et surtout si j'allais pouvoir faire des petits boulots par-ci par-là. Bon, je supposais que oui et que j'arriverais à me faire payer à la journée. Mais combien ? Aucune idée. Du coup, le mieux serait que je dépense le moins possible. Je le gardais réfléchir et quand je le vis sortir son téléphone pour faire la recherche, mon grade d'infirmière cool en prit un coup. Mais pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt au lieu de tourner en rond ?! Mais quelle cruche ! Parfois, je me disais que je n'étais pas blonde pour rien ...

    -Tu dis à 200, effectivement, ça peut être vraiment pas mal. Je suis étonnée de ne pas l'avoir vu s'il n'est pas loin.

Et en plus d'être stupide, j'étais aveugle. Sérieusement, j'allais bientôt toucher le fond si ça continuait. Il ne manquerait plus que je ne sache plus identifier un mâle d'une femelle. Je me faisais honte. Bon allez, il fallait mettre ça sur le compte de la fatigue et du stresse de mon départ. Après, ce n'est pas tout le jour qu'on quitte tout pour partir à l'aventure. Mais après tout, n'est-ce pas cela qui fait le charme d'un nouveau départ : l'inconnu !
Je souris au garçon puis je regardai de nouveau Gilgamesh. Il semblait s'être calmer, bon il avait finalement décidé de venir squatter mes jambes, d'où le fait que je ressentais une chaleur à ce niveau. De plus, je le voyais qui semblait un peut plus intrigué par Ariel. Serait-il en train de vaincre sa peur des gens ? Ce serait tellement bien !

    -Je crois que mon pyronille a enfin décidé de bien vouloir faire ta connaissance. Désolé, il n'a jamais été très extraverti comme pokemon ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mer 5 Avr - 17:50
Invité

Ta proposition lui conviens, visiblement. Cela t'arraches un petit sourire. Tu es toujours content lorsque tu peux rendre service à quelqu'un, peu importe la façon dont tu apportes ton aide. Donc tu souris, tant et si bien que tu en oublies presque ce qu'elle t'a demandé. Voir certains de tes dessins. Bien sûr, cela ne te dérange pas le moins du monde. Tu dessines pour passer le temps, pour t'occuper l'esprit, pour ton plaisir. Car tu adores cela. Tu trouves que tes dessins ne sont que banals, digne d'un travail d'amateur et pourtant, tu t'en sors particulièrement bien dans cette discipline que tu pratiques depuis plus de dix ans déjà. "Pas de souci, je vais t'en montrer un, attends..." Tu ouvres ton calepin et cherche un des dessins dont tu es particulièrement fier, un portrait au fusain de Candy que tu as réussi à finaliser dans la journée. Tu trouves enfin la feuille qui t'intéresse et tu tends donc ton calepin à ton interlocutrice. "Bon, c'est vraiment pas parfait, mais voilà." Tu manques de confiance en toi, Ariel. Tu ne devrais pourtant pas. Tu as tes qualités comme tes défauts, comme tout un chacun, et rien ne devrais te faire douter de toi.

"La ville est grande, tu sais... Ce n'est pas étonnant de ne pas s'y retrouver. Tu n'es pas du coin ?" Voilà, ta curiosité vient de prendre le dessus. Tu auras réussi à tenir l'espace de quelques minutes, rien de plus. Quelle volonté. "Si jamais, je pourrais te guider jusqu'à l'hôtel en question." Tu te proposais même d'être guide l'espace d'un instant. L'envie d'approcher un peu plus ce Pyronille ou simplement d'être sympathique et de rendre service à autrui ? Sans doute les deux, Ariel. Sans doute les deux. Ton sourire se fit plus prononcé encore lorsqu'Anja annonça que Pyronille commençait à s'habituer à toi. Un pas de plus vers un dessin que tu avais hâte de faire. Mais tu aurais sans doute besoin de prendre ton temps pour faire ce dessin, et tu ne savais pas réellement si cette demoiselle aurait assez de temps pour ça. Et tu ne pouvais décemment pas lui demander de te céder son pokémon une journée complète. Tu t'approches délicatement de Pyronille pour ne pas l'effrayer plus et approches tes doigts de lui. Tu ne le touches pas, non. Tu laisses simplement ta main à sa portée, pour qu'il s'adapte à ton odeur, ta présence. "Ne t'excuses pas, chaque pokémon à sa façon d'être et de faire. J'ai juste à m'adapter à lui pour que tout se passe pour le mieux." Tu rêves d'être un éleveur pokémon accompli. Il est donc naturel que tu saches comment gérer ce genre de situation. Et tu aimes tant les pokémons que cela ne te dérange pas le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Avr - 5:55
Éclipse
Bon ok je retirais ce que j'avais dit : ce mec avait du talent et pas qu'un peu ! Je regardai le dessin qu'il me montrait. J'avais bien vu qu'il avait bien choisi celui qu'il voulait me montrer et je pense que ce n'était pas pour rien. Il était vraiment magnifique. Je ne m'y connaissais pas en matière de dessin, mais je voyais qu'il s'était appliqué. Et puis, dessiner avec un fusain, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus facile. J'avais pu déjà essayer quand j'étais plus jeune, et je peux vous dire que c'était un catastrophe ... Non, moi je n'étais pas faite pour le dessin. Par contre lui, c'était une autre histoire.

    -Woua ! C'est super beau en plus d'être bien dessiné. Je suis impressionnée et je ne dis pas ça seulement pour te faire plaisir. Est-ce qui s'agit de ton pokemon ?

La question était sortie toute seule. J'espère que cela n'allait pas lui sembler indiscret. Il faut savoir qu'avec moi, parfois, mes mots vont plus vite que ma réflexion, ce qui peut me jouer des tours parfois. Bon là, je ne pensais que ça allait vraiment poser de problème, mais on sait jamais comment les gens peuvent réagir. Mais à le voir, je ne pensais pas qu'il était le genre de personne à s'énerver pour un rien.

    -Ça c'est sûr, elle est super grande cette ville, surtout pour une fille qui vient d'un petit village sous la neige de Sinnoh.

Ho que oui, il y avait un sacré contraste entre l'endroit où j'ai toujours vécu et cette ville. J'avais pu déjà me rendre dans de grandes villes, mais à mon arrivé, il y avait toujours eu quelqu'un pour m'accueillir. Alors que là c'était une autre histoire? J'avoue que je ne m'attendais pas à être autant en galère. Car non, je n'étais pas perdue ... Enfin je crois. Bon d'accord, peut-être un peu, mais pas plus. Je reconnaissais certains endroits auxquels j'étais déjà passée et donc, qu'il n'était pas nécessaire d'y retourner. Donc non, je n'étais pas perdue. Mais avoir un guide, je ne dis pas non ...

    -C'est vrai ? Cela ne te dérangerait pas ? Mais je suis tout à fait pour ! Ça m'évitera de tourner en rond ...

Oui par contre, j'étais forte pour tourner en rond quand je cherchais quelque chose en particulier, surtout quand je suis sûre que l'endroit ou le truc se trouve à tel emplacement. Et non je ne suis pas têtue ... Juste un peu sur les bords.
Quant à Gilgamesh, il ne semblait se sentir concerné par ce sujet d'hôtel. Bien au contraire, lui, tant qu'il pouvait dormir contre moi, il était heureux. Alors qu'on dorme dehors ou dans un lit douillé, tout lui allait. Non, lui il était bien plus intéressé par mon interlocuteur que par notre discussion. Il avancé prudemment sa tête vers la main du garçon, mais en faisant tout de même attention. Après tout, il ne faudrait pas qu'elle bouge sans cris égard. Il prit tout de même le temps, après avoir longuement renifler la main de Ariel, mais il finit par laisser tomber sa tête sur sa main et y dégagea sa douce chaleur.

    -Ha ! Je crois que tu es adopté Ariel. Maintenant le plus dur ce sera de récupérer ta main.

Ce qui n'allait pas être chose facile. Je n'ai jamais su pourquoi, mais il a toujours aimé mettre sa tête sur ma main et dormir dessus, avant de baver dessus. En espérant qu'il ne fasse pas de même avec celle du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Jeu 6 Avr - 16:15
Invité

Tu pourrais presque hurler de joie lorsque le petit Pyronille, au prix de nombreuses hésitations, posa sa tête sur ta main. Tu voulais répondre à Anja, lui dire que tu ne trouvais pas ton dessin si merveilleux que cela, lui poser des questions sur Sinnoh. Mais la petite créature qui venait seulement de montrer une marque de confiance avait ôté toute autre chose de ton esprit pour l'instant. Délicatement, tu t'accroupis afin de trouver une posture plus confortable pour ne pas avoir à ôter ta main tout de suite. "Bah, je suis prêt à attendre pour cette petite chose adorable. Enfin, sauf si tu es pressée ?" Tu tends ta main libre vers la tête de Pyronille pour lui caresser très délicatement le sommet du crâne. La chaleur qu'il émet est, bien qu'intense, apaisante en un sens. Un des charmes des pokémons feu, à vrai dire. S'ils se sentent bien, ils arrivent à le faire ressentir d'une façon si particulière et unique qu'il est impossible pour un dresseur de ne pas s'attacher à eux.

Puis ton esprit se focalise à nouveau sur le monde qui t'entoure, Ariel. Tu pointes du doigt la feuille que tu as montré à ton interlocutrice. Ton estime de toi est inexistante et à tes yeux, tout ce que tu entreprends ne peut fonctionner. Ainsi, même si ce dessin est réussi, à travers ton regard, tu ne peux en voir que les imperfections, les fêlures et les défauts. "Ce dessin est un de ceux que j'ai le mieux réussi, mais il est loin d'être parfait. Je trouve qu'il ne reproduit pas très fidèlement le modèle..." Qu'il aurait été étonnant que tu remercies simplement pour les compliments. "Et oui, c'est mon pokémon. Attends, je vais te la montrer." Tu te saisis de ta pokéball, accrochée à ta ceinture et l'ouvre juste devant toi. Même si Candy est du genre à se perdre en suivant n'importe qui en ville, si tu ne bougeais pas, il n'y avait que peu de chance qu'elle parte trop loin. Normalement. "Voilà, c'est Candy, ma Wattouat. Elle est très amicale, mais fait attention à sa laine, elle à tendance à se charger trop rapidement en électricité." Elle apparait devant vous, dans un petit éclat de lumière, dévoilant sa laine d'une couleur si singulière. La première fois, tu pensais juste que ton frère aîné avait fait une mauvaise blague. Ce n'est qu'après que tu compris qu'elle était chromatique, d'où sa belle couleur rosée. Très viril, bien sûr. "Je pense qu'on à le temps avant que Pyronille ne se réveille, non ? Si on en profitait pour en discuter ? Donc, tu viens de Sinnoh ? Le voyage n'a pas été trop long ?" En réalité, tu n'as aucune idée de la distance entre Sinnoh et Lumiris, mais cela ne t'empêche pas d'être intrigué par cette destination dont tu as tant entendu parler pour les mythes et légendes à l'origine même du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Avr - 5:49
Éclipse



Avec Ariel Carlton


Déjà arrivée et déjà la galère
Il n'y a pas à dire, ce pyronille était vraiment trop chou quand il se laissait aller. Et là, il était à croquer ! Il avait fermé les yeux afin de profiter au maximum de la main d'Ariel, il commença même à trembloter lorsqu'il se mit à lui caresser la tête, signe qu'il apprécier particulièrement. Cela me fit sourire. Il était si rare que Gilgamesh soit autant à l'aise avec un inconnu. Ça prouvait que ce garçon n'avait aucune mauvaise pensée envers les pokemons. Bon, tant que mon pokemon ne lui bavait pas dessus, je le laisserais comme ça, mais autrement ... Cela serait tout de même impoli, vous ne trouvez pas.


    -Ne t'en fait pas pour ça. Aujourd'hui, nous avons tout notre temps. Je ne suis attendue nulle part. Je ne vais vraiment commencer que mon voyage demain.

Puis le jeune homme se focalisa de nouveau sur son dessin en rabaissant. Mais pourquoi ? Il n'avait pas à se rabaisser ainsi. Son dessein était très bon. Comme je l'ai déjà dit, je ne connais rien en matière technique de l'art. Mais il ne fallait pas être un savant pour voir que les proportions étaient bonnes malgré le mouvement qu'il avait apporter au pokemon. Non, il ne fallait pas se descendre ainsi. Je soupirais en entendant cela. A vrai dire, je n'aime pas les gens que se rabaisse ainsi. Pour moi, à force de faire ce genre de chose, ces personnes ne peuvent pas avancer aussi bien que les autres. Elles avancent, mais plus lentement.

    -Ne dit pas n'importe quoi ! Ton dessein est très bien. Je ne sais pas depuis combien de temps tu dessines, mais on voit que tu as de très bonnes bases et que tu respectes bien les proportions du pokemon. Perso, j'aimerais bien travailler sur ce genre de dessins, ce serait tellement plus simple pour schématiser les organes du pokemon.

Oui je sais, ça parait bizarre dit comme ça, mais c'est super pratique. M'enfin, je ne vais pas me répéter, cela serait trop ennuyeux.
En tout cas j'étais fière d'une chose, j'avais bien deviné qu'il s'agissait de son pokemon. Ainsi donc il avait un wattwouat. Je suis assez intriguée de la voir car à Sinnoh, il y en a très peu. j'avais pu en rencontrer uniquement lors d'un de mes stages de fin d'année. C'est des pokemons très gentils de ce que je me rappelle, et plutôt sociable contrairement à mon machin. J'avoue que je voulais le voir. Mais je n'eus pas le temps de lui demander qu'Ariel le sorti de sa pokeball. Et que ne fut pas ma surprise : il avait sa laine rose. Comme il était chou avec cette couleur. Ça me donnait envie de lui faire un gros câlin ! Non stop, il fallait se calmer. Cela n'était pas digne d'une infirmière fraichement diplômée de se comporter de la sorte ... Mais il était tellement crotte !
Heureusement que son propriétaire m'indiqua que son mouton pouvait m'envoyer une bourre sans le vouloir, à cause de l'électricité accumulé dans sa laine. Et hop la bonne idée qui survint ! Je me mis à frotter ma main contre mon pull en laine afin que cette dernière soit électrostatique, ainsi je ne sentirais aucune électricité et en plus, le pokemon serait certainement heureux d'en recevoir un tout petit peu.

    -Bonjour toi, dis-je au pokemon en tendant ma main vers lui. Elle est vraiment toute mignone avec cette couleur. C'est la première fois que je vois un wattwouat de cette couleur.

En tout cas Ariel n'avait pas tord sur une chose. Gilgamesh n'allait pas se réveiller avant un moment. Quand il s'endormait, s'était pour un bon moment. Et pour le réveiller, ce n'était pas une chose facile à faire. Au contraire, une bombe pourrait sauter à côté de lui qu'il ne s'en rendrait pas compte. Ce qui est un comble vu comment il sursaute au moindre bruit suspect quand il est réveillé ... Donc oui, autant en profiter pour faire plus ample connaissance !

    -Effectivement, je viens de Sinnoh et oui, le voyage a été plutôt long. Comme j'habite, ou plus j'habitais dans un village reculé, j'ai dû un bon paquet de route pour aller au premier aéroport. Puis il y a tout de même facilement une dizaine d'heures pour arriver ici. C'est pour ça que ce soir, j'ai pour but de me trouver un hôtel, de quoi manger et puis c'est tout.
    Et toi, ça fait longtemps que tu habites la région ? J'avoue que je suis assez curieuse des lieux que l'on peut trouver par ici.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 10 Avr - 8:27
Invité

Les compliments te firent presque rougir, Ariel. Presque. Car tu es trop modeste et tu n'arrives pas à voir que ce que tu entreprends peut-être couronné de succès. "Merci, c'est gentil..." Parviens-tu à cafouiller, à marmonner dans ta barbe. Tu ne veux pas trop t'étendre sur le sujet, de peur de passer pour quelqu'un d'arrogant, de trop sûr de lui. Et puis, Anja t'as offert le parfait sujet de détournement de conversation. Car elle en a trop dit, et pas assez, sur sa profession. Elle aimerait bien travailler sur de tels dessins, des organes à schématiser... Une scientifique, sans doute ? Tu n'as même pas le temps de lui poser la question que déjà, tu en as d'autres. Elle vient de Sinnoh, tu devrais en profiter pour te renseigner sur le monde en dehors de Lumiris. Quel genre de pokémon trouve-t-on là-bas, dans quel genre de village vivait-elle ? Mais tu dois te calmer, Ariel. Te reconcentrer. Car à force de réfléchir à trop de chose à la fois, tu risques de perdre le fil de tes pensées, ce qui résulterait purement et simplement à passer pour un idiot fini. Alors tu reprends tout depuis le début, dans un large sourire. "Oui, Candy est chromatique, c'est pour ça qu'elle a cette couleur si masculine." Tu ne retiens pas un petit rire. Tu en as entendu, des railleries, sur ton wattouat aussi viril que toi, mais jamais tu ne t'en es senti blessé. Les moqueries des autres, elles passent sur toi sans même te frôler, ni t'atteindre. Tu les ignores, simplement. C'est plus simple ainsi et tu montres également que ta maturité à toi, c'est de faire front aux soucis avec le sourire. Ta main toujours faite prisonnière par le Pyronille, tu t’assois à même le sol -tant pis pour la propreté- afin de trouver une position plus agréable. Candy, quant à elle, va et vient entre toi et Anja, bien qu'elle tente par moment de renifler le Pyronille. Heureusement, tu l'arrêtes toujours avant qu'elle ne puisse le toucher. "Si c'est pas trop indiscret, pour quelle raison tu es venue à Lumiris ? Suivre des études, ou autre chose ? En ce moment, on regorge de dresseur venu changer de vie et tenter d'accéder à l'élite du pays, tu en fais peut-être partie ?" Oui, tu es curieux, terriblement curieux. Un bien vilain défaut. On te l'a souvent reprocher par ailleurs, et à l'instant même où l'on te fait une remarque en ce sens, tu cesses tout de suite de poser trop de questions. Ton souci, c'est que sans cela, tu ne t'arrêtes jamais. "Je suis né ici, donc je connais assez bien la région, oui. Et je ne sais pas vraiment si tu seras dépaysé par rapport à Sinnoh, j'ai cru comprendre que là-bas, les lieux étaient magnifiques ? Après, tout dépend de ce que tu désires voir, tu sais. Déjà, dis toi que tu peux découper Lumiris en trois partie : Le nord, le centre et le sud. Là, on est au centre, c'est la zone la plus industrialisé." Tu aimes ta région, Ariel. Tu adores parler d'elle et même si pour certaines raisons, tu aurais aimé partir, à chaque fois ses paysages t'ont poussés à rester.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 11:58
Éclipse

 

   Avec Ariel Carlton

   
 

 Déjà arrivée et déjà la galère
 
Il avait le sens de l'humour, c'était bien ça ! Il est important de savoir se tourner en dérision également, histoire de ne pas prendre la grosse tête ou tout simplement pour garder les pieds sur terre. Et puis ça fait toujours du bien de rire, mais dans les situations dans lesquelles on ne devrait pas. Après tout, c'est en souriant que la joie arrive. Mais je diverge. Verge ! Voila que je commence à faire des jeux de stupides, il ne manquait plus que je lui en fasse. Non, pas tout de suite. Attendons avant de montrer mon sens de l'humour si, comment dire, développer ... Il pourrait prendre peur. M'enfin, c'était peut-être moi qui allait prendre peur avec toutes ces questions qu'il me posait. J'avais un peu l'impression de passer un interrogatoire. Je fis abstraction de cette drôle d'intuition pour me focaliser sur ce qu'il avait dit concernant la vague de dresseur. Comme se faisait-il que tout le monde venait ici ? Il était vrai qu'on ne connaissait pas grand chose de cette région et je supposais que c'était pour cette raison que cela attirait les dresseurs de tous lieux. Et puis j'en étais moi même le bon exemple. N'était-ce pas pour me jeter dans l'inconnu que j'étais venue ici ?


    -En fait je viens de finir mes études d'infirmière pokemon. Mais comme je ne me sentais pas encore prête à travailler dans un centre pokemon, je me suis dit que la meilleure chose à faire c'était d'aller étudier les pokemons sur place et pourquoi pas dans une région inconnue à mes yeux. Et puis, on m'a toujours dit qu'on ne pouvait pas tout apprendre dans les livres. J'espère donc apprendre beaucoup de chose ici.

Malgré ma fatigue, j'étais enthousiasme à l'idée de partir sur les routes demain matin. Même si je l'avoue, cela me donnait un peu la boule au ventre. En fait, je ne savais surtout pas par où commencer. Rester dans le coin ? Aller au nord ? Au sud ? Je n'avais pas vraiment de but précis à ce niveau là ... Peut-être commencer par l'endroit le plus montagneux. Oui, cela pourrait vous paraitre étrange que je veuille tout de suite retourner dans les montagnes, mais je sais que j'y serais le plus à l'aise pour commencer mon aventure. Ensuite, j'irais voir de nouveaux paysages.

[list]-Je pense que dès demain je prendrais la route des montagnes, histoire de voir un paysage familier. Ensuite, je pense que je retournerai volontiers par ici. J'avoue ne pas être habituée aux grandes villes et cela me terrifie un peu ... Mais toi, tu ne voudrais pas faire aussi un voyage avec ton pokemon ? Qui sait, je suis sûre que tu trouverais des pokemons et des paysages magnifiques à dessiner.[list]

J'attendis sa réponse tranquillement, suite à quoi je le laissais dessiner un croquis rapide de Gilgamesh. j'avoue que je ne voulais pas forcément restée trainer bien longtemps en final, car mine de rien, j'étais bien crevée de mon voyage et une bonne nuit de sommeil ne me ferait pas de mal. Je lui demandais donc de bien vouloir me montrer le chemin du fameux hôtel dont il m'avait parlé, tout en baillant. So class !
Effectivement, il n'avait pas tort du tout, l'hôtel se trouvait à deux pas. Je me demande même comment j'avais fait pas pour ne pas le remarquer. Je le remerciai comme il se doit et je le laissai, entrant pour prendre une chambre et aller directement m'affaler sur le lit. Et je m'endormis quasiment instantanément. Je ne pensais pas être aussi fatiguée ...

 
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Ouf enfin arrivée à destination ! [Libre]
» Enfin arrivé! (suite)
» Enfin, arrivée.. [ TERMINÉ ]
» Enfin arrivé (libre)
» Enfin arrivé !!! [ Pv Antho et Anna ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Lumiris Centre :: Nemerya-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération