Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Retours dans la Jungle PV Wolfgang Coen et Tom Locket
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 321
Stardust : 534
Sam 17 Fév - 7:27
Après deux jours plein de péripétie, nous sommes enfin de retours dans la Jungle ! Mais, cette fois si nous sommes préparés :
1- Survolté : la petite Évoli a rejoint l'équipe et pourras nous aider

2- Maintenant je sais a quoi m'attendre. Même si je ne sais pas quels sont les objectifs de ces Tropius, Gouroutant et Quatermac et que je n'ai aucune idée de comment les arrêter, je ne suis pas dans le même floue que quand Chargeur m'y a traîner il y a deux jours !

3- Moi Chargeur et Survolté avons collés des affiches dans les environs pour solliciter l'aide des plus téméraires. Nous avions bien essayé de convaincre les gens en face à face, mais il n'était pas très corporatif... Il faut dire que m'exprimais devant des inconnues, ce n'est pas mon truc ! D'autant plus qu'une mission dans laquelle on risque potentiellement sa vie qui n'est même pas rémunéré...! Mais bon, s'il y a des gens assez fous pour nous suivre dans notre périlleuse entreprise et qu'il traîne dans le coin, il seront au courant !

Il ni avait pas beaucoup plus de circulation que la 1er fois que l'on est venus. Je me demande sérieusement ce que peut raconter les médias pour que les gens desserte la route à ce point ! Où est-ce moi qui suis un inconscient ? La question reste en suspend. Toujours utile que, connaissant mieux les lieux, j'ai moins de difficultés à me mouvoir dans les premiers mètre de la Jungle dense. Pour la 1er fois depuis que j'ai capturé, j'ai us droit à un Évoli calme et concentrer, ravis de constater qu'il en soit capable !

Les Vipelières, Arcko, Capumain et autre Chetiflor grouillé autour de nous. Il si déplacés comme des skieurs professionnel sur une piste noire... Cela a l'air facile quand on les voit ! Survolté était celui qui avait le moins de mal à ce mouvoir dans cette nature sauvage. En effet, étant le plus petit du groupe, il ne risque pas de se prendre les pieds dans bon nombre d'obstacle qui ont manqué de me faire tomber ! Et quand il y a un obstacle trop haut pour lui, je le prends et je le fessais passé de l'autre côté. C'est aussi simple que ça.

Chargeur quant à lui n'a plus peur. Du moins en apparence... Je me doute bien en le voyant qu'il a le cœur qui bat a 100 à l'heure mais, il reste téméraire. Comme pour montrer l'exemple. Avec les progrès qu'il a fait dernièrement, nul doutent que il ne va pas tardé à évoluer. De plus, si Survolté arrive à lui tenir tête et à le maître en difficulté, sa courbe de progression devrait encore évoluer... Son "mois sans combat" est arrivé à terme et il a non sans surprise, porté ces fruits.

Mais tandis qu'un on avance au travers de la jungle, on aperçoit un Gouroutant à seulement quelque mètre de nous. Mon coeur commence à s'emballé, je sens des sueurs froides coulez le long de mon dos. Je pense très fort : "pitiés Chargeur et Survolté ne faites pas quelque chose de stupide !". Mais dieux devait être en grève ce jour-là... En effet, après trois secondes interminables, le Pokemon menaçant commence à tourner la tête vers nous. Ni une ni deux, l'Évoli cours du plus vite qu'il peut vers le Gouroutant ! il passe entre ces jambes ce mes a détalée comme je ne l'ai jamais vu faire jusque alors ! Rationnel quand on entend les cris de son poursuiveur...  Ma 1er réaction fus alors : "OUF, un problème de moins". Mais ça, c'était avant de me rendre compte que Survolté et nous avions était séparer... Au moment où je me suis imaginé mon petite Évoli perdu dans la jungle, mon coeur s'emballa au moins 10 fois plus vite que quand le singe nous fessait face ! Seul.

-Éleki, Élekiiiid !

J'en avais presque oublié les Tropius... Même si je suis conscient que je sur-êstime leur nombre du fait que je les vois en pleine jungle, entourée d'arbre. Ce que je ne sous-estime pas par contre, c'est leurs tailles et leur hostilité. Sans même qu'il s'en rendes compte, Évoli c'était mis dans de beaux drap... Mais la terreur n'étant pas constructive. S'inquiéter c'est bien, trouvé des solutions c'est mieux. J'invite donc Chargeur à venir ce posé sur une souche d'arbre avec moi. un bilan s'imposer.

-Ok, récapitulons : nous savons vers où il est parti, nous savons qui le poursuit, on connait les risques qu'il encoure et on connait ces capacités...

-Élek Éleki

-Mais oui en effet, nous ne savons pas ce qu'il est près à faire confronté à l'urgence. Outre le fait que son action soit stupide, on oublie vite qu'il nous a sauvé la vie... Et j'adme que je ne m'attendais pas du tout à ce type de réaction de sa part... Oui, on doit surement pouvoir conter sur son instinct de survie. Si on ne met pas trop de te temps se devrait être encore jouable, enfin je l'espère...

Une fois les idées re-mise en place, nous entreprenons le projet de suivre les traces du Gouroutant et de Super Survolté. Mais, entre les pattes de singe et celle de mon petit Pokémon, à partir d'une trentaine de mètre après notre séparation, ce son glissé des pattes humaines ! Le retour du Zoroark ? Peu probable. Le Pokemon resté dans les points morts, près a déguerpir a tout moment m'ayant même laissé le nez dans la terre quand j'ai essayé de lui sauter dessus. L'humain lui, se tenait à une quinzaine de mètre devant nous, à découvert donc. Ayant fort besoins d'aide, je tente d'entamer une conversation

-Vous... Vous êtes dresseur ?

ai-je dit avec une pointe de détresse dans ma voix
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Sam 17 Fév - 8:50
*Je ne sais pas qui à placardé des affiches partout dans la ville, mais une chose est sûr cette personne est en détresse... J'm'en tamponne pas mal.* C'était les pensées que Wolfgang avait quand il traversa cette ville bourré d'annonce.
"Tu vois Hoffman, la foret c'est pas fait pour tout le monde." dit-il à son Luxio.
Il alluma une cigarette et tira quelque taffe. Bon, il était temps d'aller se trouver une planque pour la nuit. Dans la jungle de préférence, pour éviter de devoir côtoyer des humains sans intérêts durant la soirée.

Après quelques heures de marche, Wolfgang décida de former son campement entre 2 arbres immenses.
Il appela son Tarenbulle.
"Germana à toi de jouer, lance toile et fait nous un camp suspendu."
Pendant que son pokémon sculptais une structure solide, Wolfgang aidé par Hoffman préparait la bouffe. Comme à son habitude, ce dernier maniait les aliments avec grâce et remplissait d'amour la gamelle des deux pokémon.

Après leur bon repas il décidèrent de se coucher.
Le lendemain, ils furent tout trois réveiller par le grabuge que faisait un pokémon. Ils n'arrivaient pas à distinguer quelle race c'était et s'en fichait pas mal.
"Tarenbulle aide moi à descendre. Utilise Bulle d'O."
Le pokémon type insecte s’exécuta et fit descendre Wolfgang à terre avec Hoffman. Non loin de lui un dresseur l'interpellais.

-Vous... Vous êtes dresseur ?

*Qu'est- ce que c'est que cette question ? Evidemment, personne ne s'aventurerait ici sans pokémon c'est de la folie pure. *
Il regarda son interlocuteur avec un air méprisant.
"Evidemment, idiot. Et avant de poser des questions on dit bonjour. "

Non, Wolfgang n'était pas de bonne humeur, ce jeune homme n'avait pas la chance de Lou où l'aura de Leonard. Pour l'instant cette personne était sûrement la cause du réveil de Wolfgang et ça ne lui plaisait pas du tout.

"Je peut savoir qui tu es et ce qui se passe ? " au même moment Germana, le tarenbulle de Wolfgang descendait sans aucun bruit derrière son dresseur.

Mais il n'avait pas le temps de faire son interrogatoire habituel qui se fit arrêter par la présence d'un autre dresseur. Un dresseur qui suscita toute son attention tant il semblait intéressant.
*Et bien la jungle semble agitée aujourd'hui, tant de monde c'est inespéré... Mais lui, lui il dégageait quelque chose de grandiose*

Hey ! toi là bas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Sam 17 Fév - 13:20

L'air de rien, ces derniers mois, j'avais engrangé pas mal d'expériences ; je ne parle pas qu'en terme de progression pour les trois pokémons qui m'accompagnaient mais aussi pour moi en tant que personne. Je n'étais plus tout à fait ce manchot pathétique qui avait quitté Frimapic sans se retourner, au fil de mes pas avec Laporeille j'avais acquis une forme de sagesse improvisée et difficile à cerner qui avait fait que j'avais amélioré mes talents et mes connaissances sur beaucoup d'aspects... C'était le petit bilan que je m'étais dressé sur le bateau qu me ramenait de Port-Corail après mon entrainement sur l'île Sud, alors que je patientais pour l'autre rive et que je n'avais rien d'autre à faire que penser.
Fort de cet état de progression mais surtout avide de le voir perdurer je n'avais résisté longtemps à la tentation d'aller me perdre dans la jungle en répondant à une mission qui ne payait peut-être pas mais qui promettait une bonne dose de risques !

J'étais au milieu des arbres depuis l'aurore, à chercher celui qui avait passé l'annonce et qui devais se trouver dans les parages mais, pour le moment, ma Laporeille et moi avions fait chou blanc...
La première chose qui nous tomba dessus n'était pas vraiment ce que j'espérais mais une boule de poils, un Evoli si je ne me trompe pas, jaillis comme une fusée de derrière un épais buisson pour se cacher à une vitesse impressionnante derrière mes tibias ! Pas une once d'hésitation dans ses gestes, pas la moindre crainte face à un être humain au milieu de nul part, deux choses qui me laissaient à penser que cette petite devait avoir un dresseur, peut-être celui que je cherchais, peut-être quelqu'un qui l'aurait vu, nous verrions bien plus tard si la chance nous souriais puisque le vacarme qui venait du même chemin que celui emprunté par Evoli me laissait penser que nous allions bien vite avoir affaire à ce qu'il fuyait...

Un Gouroutan, comme celui de Mark mais en beaucoup plus furieux s'arrêta net en nous voyant mais, remarquant que sa proie se cachait derrière moi, il commença à agiter son éventail de façon menaçante. Si il voulait se battre il n'allait pas être déçu ! Ça faisait des lustres que Noreill' ne s'était pas battue et je n'avais aujourd’hui ni la force ni l'envie de l'en empêcher. En un seul instant ma lapine était sur lui, un sourire sûr d'elle sur les lèvres, et elle lui colla un Uppercut en pleine mâchoire qui le laissa sonné et groggy suffisamment longtemps pour lui permettre d'enchaîner avec un coup de Pied Voltige qui renvoyait le primate dans les brancards.
Une victoire éclair, j'avais presque oublié que derrière son joli minois se cachait la plus redoutable de mes coéquipière, en l’occurrence elle venait de m'offrir toute la latitude de discuter avec Evoli.
_
Voila qui est réglé ! Mas dis moi toi, est-c que tu peux me dire si ton dresseur est dans les environs ?..
Ni une ni deux, à peine avais-je conclus ma phrase qu'elle me bondissait dessus, prenant une place de vigie sur mon épaule droite et me pointant du bout de la patte une direction proche de celle d'où elle avait jaillis... Pas timide la bougresse...

Il ne me fallut qu'une ou deux minutes supplémentaires pour tomber sur la scène que vous savez, les deux dresseurs se faisant face et échangeant quelques mots, l'un flanqué du mignon Elékid, l'autre de Luxio et d'une araignée pachidermique que je ne connaissais pas encore.
_
Heu... Bonjour... - répondais-je doucement en ayant l'impression d'arriver comme un cheveux sur la soupe - Est-ce que cette Evoli est à l'un d'entre vous ?..
Une chose après l'autre n'est-ce pas, je verrais plus tard si l'un des deux n'était pas Spruelo Locink par le plus grand des hasards...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 321
Stardust : 534
Sam 17 Fév - 18:21
-Evidemment, idiot. Et avant de poser des questions on dit bonjour. 

Mon empressement m'en a fait oublier mes bonnes manières... Bien-sûr que c'était un dresseur ; pour revenir ici j'ai capturé un nouveau Pokemon et posté une annonce pour former une équipe, quel inconscient viendrais ici les mains dans les poches ?! Mais certain détaille chez mon interlocuteur me fessais poser certaine question... Sa dégaine, sa coiffure, le timbre de sa voix... Oui, tout indiquer qu'il venait de se réveiller ! Mais quel taré peut dormir sereinement dans de telle condition ? Même avec un Pokémon pour nous accompagner, c'est de la folie ! Mais le bon sens m'interdisais de lui dire en face pour deux raison :

1- Je n'ai pas l'impression que ce soit le moment pour être désagréable avec lui, surtout si je cherche ces faveurs.

2- Un taré qui dort sur ces deux oreilles au bon milieux de la jungle ; c'est l'homme parfait pour ma mission ! Un seul coup d'œil suffit à prouver sa compétence.

Mais, pour l'heure, j'ai un Survolté à retrouver et c'est de ça et de rien d'autre qu'il est question ! Le regard menaçant du Luxio et de son dresseur m'indique que je devais être succinct dans ma réponse. Mais à peine ai-je ouvert la bouche dans l'optique de tout expliquer en vitesse accéléré qu'une nouvelle personne c'est jointe à nous. Pas besoins de le voir ou te l'entendre pour savoir qu'il est ici, c'est le genre de personne qui on une forte présence.

-Hey ! toi là bas ! 

Visiblement, je n'étais pas le seul à l'avoir remarqué. Je me retourne et une vision d'horreur m'apparus : un homme a pris Évoli en otage ! Alors qu'il se débattait pour me sauter dessus le vil le tenait ferrement. 

Heu... Bonjour... Est-ce que cette Evoli est à l'un d'entre vous ?..

visiblement, j'aurais vu du mal là où il ni en avais pas. L'homme posa mon Pokémon par terre et celui-ci accoure vers moi ! Il faut dire que cet endroit me met un peu à crans... Mais il faut voir le bon côté des choses : j'ai beaucoup de chance ! En effet, mon Pokemon était poursuivit, s'il a été capable de me le ramener, c'est bien qu'il a dus ce débarrassé du primate qui le poursuivait non ? Je jette un oeil derrière lui mais, je ne vois aucune grosse boule de muscle et de haine à l'horizon qui semble vouloir nous manger tout crue, me confortant dans mon idée : les deux hommes que j'ai en face de moi sont des hommes compétant ! Mais son t-il convaincue de m'aider ou encore à convaincre ? Son t-il venue parce qu'il y a des affiches ou bien complètement par hasard ? Dans tous les cas, je ne pouvais pas rater une telle occasion. J'ai en face de moi un public inespéré ! C'est en regrettant un peu de ne pas avoir préparé de pitch explicatif que j'entreprends de me jeter à l'eau en réunissant tout mon courage. Dans un premier temps en parlants à l'homme m'ayant rapporté mon Évoli

-Je te remercie il est bien à moi.

Et dans un second, à nos deux interlocuteurs mais, Chargeur trouvant apparemment que je prends trop mon temps, il prend l'initiative

-Élekid ! Élek élek, lékid élek lékid. Élekid élekid élekidélek lek lékid élekid.

Le problème avec Chargeur quand il en parle, c'est qu'il ne peut pas le faire calmement. Même moi je n'ai pas tout compris, mais je tente quand même de traduire pour mes deux interlocuteurs

-Ce qu'il vient de dire, c'est que la nuit d'il y a trois jours ; il s'est passé "quelque chose". Et cette chose a us pour conséquence de rendre les Gouroutant, Quatermac et Tropius de la jungle très agressife... Non pas que le fait que des Pokémon de la jungle soit hostile m'étonne, c'est très courant mais, la plus que d'habitude. *respiration* Nous avons même assisté il y a deux jours avec Chargeur à un troupeau de Tropius dont beaucoup monté par des Quartermac et quelqu'un par des Gouroutant : Pokemon pourtant connue pour être solitaire. *respiration* Alors, il est vrai que je n'ai pas réussi à comprendre ce qu'il s'est passé dans la nuit d'il y a trois jours ici même, Je n'ai pas compris quelle autre incidence qu'énervé trois espèces de Pokémon indigène cela a us pour inciter mon Pokémon à m'y emmener mal-grès les risques mais, ce dont je suis absolument sur et certain, c'est que si Chargeur est près à prendre ce risque, c'est qu'il y a une raison qui en vaux la peine. *respiration* De plus, la circulation devenue inexistante sur la route 6 depuis ces derniers jours me faits penser qu'ils ont dû en parler dans les médias locaux mais, ne lisant pas la télé et ne regardant pas le journal... Ou peut-être l'inverse ? *respiration* Bref, vous serez peut-être plus au courant que moi sur ce qui se passe...

Moment de blanc...J'ai articulé mes paroles du mieux que j'ai pus, mais je parlais beaucoup trop vite. Tout en laissant le temps à mes interlocuteurs d'assimiler ce que je venais de dire, j'essaye de garder mon calme et prendre un ton rassurant. 

Boum  Boum  Boum  Boum  Boum  Boum  Boum  Boum  Boum  

-... Et pour ce qui est de ce son menaçant semblant arrivé d'est et d'ouest, je miserais sur des troupeaus de Tropius. Si vous avez peur, il est encore temps de faire demis tour, mais ce ne sera bientôt plus possible...

En disant ces derniers mots, je commence a courir vers le coeur de la forêt. L'urgence des Tropius commencent à être trop grande. Sans m'arrête, je sors la pierre foudre de mon sac et me baisse pour la donner à Chargeur qui, lui-même la donne à Survolté. En effet, après sa course poursuite, il n'était pas épuisé, mais pas assez en forme pour pouvoir enchaîné sur un autre marathon, c'était le moment de le faire évoluer !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Dim 18 Fév - 5:05
Ho mon dieu mais il parlait beaucoup le garçon. A vrai dire Wolfgang n'écoutait pas vraiment. Il était intrigué par le sauveteur...
*Hmmm intéressant, qu'est ce que tu me cache toi ?*
Il été absorbé par l'aura qu'il dégageait. Bon et bien si pour rester pas loin de sa nouvelle cible il devait se coltiner l'inquiété alors autant le faire.

Bon du peu qu'il avait entendu ça lui convenait. Il se demandait ce qui se passais ici. Il n'aime pas les humains Wolfgang, mais il a toujours été un amoureux des pokémons.
"Je vais t'aider okay ? Mais seulement si lui vient avec nous. "
Il pointe alors le sauveur du doigt.

Il avait une furieuse envie de crier sur l'annonceur mais il restait tout de même poli et ne voulais pas l'interrompre.
N'empêche qu'avec ses monologues il commençais à s'assoupir...
En dormant dans la foret il cherchait pas à résoudre un écosystème défaillant. Mais bon si c'était pour les pokémons alors il pouvait faire un effort. Même si c'était jour de repos.
*Si Ulrich avait été là ça l'aurait beaucoup amusé... Et il se serait sûrement endormi en attendant une catastrophe*

Hoooo et toujours si terre à terre. Voilà les Tropuis et lui il court tout droit...
"Hoffman, replis dans ta pokéball. Germana à toi de jouer, aide nous encore. Utilise toile et suspend nous dans les arbres, n'oublie pas le évoli il à l'air d'être en pleine prise de grade."

Le tarenbulle s’exécuta dans la seconde et pris tout le groupe dans ses filets. Il attacha l'évoli sur son dos pour être sûr de ne pas le laisser tomber.
Ils étaient là, suspendu au dessus de la foret, Wolfgang guettait l'arrivé des mastodonte. Les arbres ne tombais pas, ils étaient en sûreté.

Là c'était le moment. Il allait l'engueuler.
"Mais t'es totalement MALADE ? non mais sérieusement. TU DONNE RENDEZ-VOUS DANS UNE JUNGLE. Tu sort un pokémon qui attaque pour rien en pleine jungle hostile ! C'est quoi ton problème gamin ? Tu sais qu'ils sont agité, ON FAIT PAS DES RÉUNIONS D'INFORMATION DANS DES LIEU PAREILS ? Et une course poursuite c'est pas vraiment le moment pour faire évoluer ton pokémon !
enfin, Germana met le dans ta bulle qui puisse accueillir la nouvelle forme de son pokémon.
"

Le pokémon s’exécuta, il fit monter le dresseur dans sa bulle. On voyait la lueur que dégageais le futur Voltali.

Wolfgang observa la réaction de sa "cible" face à la situation... Elle avait l'air stoïque.
Il s'adressa au jeune homme.

"Bon alors... t'es qui toi ?"

Il arborait un sourire nerveux tant l'aura le surprenait. Il en avait connu des dresseurs qui courrait après la puissance, mais lui il y avait quelque chose d'autre.
Les Tropuis commençaient à passer en dessous, personne ne bougeait. Bien il était solidement attachés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 20 Fév - 17:06

Y a pas, ça c'est de la tchatche... Un talent que je ne pense pas avoir, et cette façon de sembler respirer à chaque mot creux, franchement respect... De plus, maintenant j'étais un peu plus fixé puisque je retrouvais dans ce discours quelques uns des éléments que j'avais lut dans les annonces qui m'avaient poussées à venir à pied ; aider les pokémons, les humains, apprendre à connaitre de nouvelles espèces, en les combattant ou pas, ça faisait partie entière de l'entrainement et c'est pour ça que j'étais là !
Par contre je ne m'attendais pas à être un facteur décisionnaire capital pour la présence d'un autre... Parlons en de l'autre d'ailleurs, sa tête me disais quelque chose sans que j'arrive à me rappeler du moment ou de l'endroit... Je n'avais pourtant jamais vu de Luxio ailleurs qu'à la télé et cette araignée géante à tête en bulle m'était tout bonnement inconnue ; si je n'avais que difficilement la mémoire des noms et des visages, avec les pokémons ça marchait mieux pourtant... Je cherchais donc, dévisageant moi aussi le curieux dormeur, quand je répondais d'un ton un brin distrait :
_
Hum... Oui, oui, je sus là pour aider...
Le talent et la maitrise créatrice dont fit ensuite preuve le pokémon Insecte - une femelle Tarenbulle si j'en crois mon pokédex - fut impressionnant, il réussis à glisser tout le monde soit trois humains et trois pokémons dont un en pleine évolution vers les branches à mi-hauteur de la jungle sans la moindre peine, jusqu'au nid qui avait servis à notre troisième larron pour dormir...

Attendez... Dormir... Dormir... Mais oui ! Bien sûr : à la soirée ! C'était le type avec le Soporifik (et comme on avait pas nos pokémons et qu'on était en costume c'est pour ça que j'avais eu du mal à le situer), "Coen" je crois bien... Par contre son prénom...
J'étais du moins un petit peu d'accord avec ses paroles même si j'aurai sans nul doute été un petit peu plus mesuré dans la façon de l'exprimer. Maintenant que j'avais imbriqué les pièces du puzzle, j'étais un peu plus stoïque et ce fut mon tour de me faire dévisager. Je lu répondis avec un léger sourire :
_
Vous aviez pourtant dis que vous ne m’oublieriez pas Monsieur Coen !.. Je suis Tom, Tom Locket, on s'était croisé à Nemerya, avec le Soporifik.
Mais pas le temps d'en dire plus puisque la raison qui avait fait que nous étions grimpés débarquait enfin.

Pas moins de cinq Tropius, visiblement sur le pied de guerre, l'un d'entre eux étrangement chevauché par un primate que mon pokédex identifiait comme un Quatermac, un pokémon de type Combat. Pour n'attirer l'attention de personne je fis, par réflexe plus qu'autre chose, le signe de ne pas faire de bruit tandis qu'ils avaient l'air de remarquer nos traces de pas restées au sol...
Nous étions quasiment traqués sans que je sache pourquoi et ils devaient nous remarquer je me devais de prévenir mes compagnons d'infortune des risques que nous courrions puisque j'avais déjà eu la chance d'en croiser un spécimen. Je murmurais, du plus bas possible pour que mes alliés m'entendent :
_
Attention, les Tropius maîtrisent la Tempête Verte...
C'était une attaque qui, sans être impossible à contrer pouvait nous poser problème, surtout si on avait autant de choses à régler que ce que prétendait Spruelo...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 321
Stardust : 534
Mer 21 Fév - 21:35
-Hoffman, replis dans ta pokéball. Germana à toi de jouer, aide nous encore. Utilise toile et suspend nous dans les arbres, n'oublie pas le évoli il à l'air d'être en pleine prise de grade.

À peine a t-il finit d'énoncé sa phrase que je sens une force me soulevez. En moins de dix secondes, me voilà suspendue à un arbre ! La situation était cocasse. Je dois admettre qu'à ce moment la, dans le feu de l'action, je n'aie pas compris ce qu'il m'arrive. Je me sens comme dans un film d'horreur ou le méchant sépare les protagoniste avec toute la discrétion dont un méchant peut faire preuve. C'est donc à moitié terroriser et suspendue a plusieurs mètres du sol que notre curieux amis de la jungle re-pris la parole sans perdre une seule seconde

-Mais t'es totalement MALADE ? non mais sérieusement. TU DONNE RENDEZ-VOUS DANS UNE JUNGLE. Tu sort un pokémon qui attaque pour rien en pleine jungle hostile ! C'est quoi ton problème gamin ? Tu sais qu'ils sont agité, ON FAIT PAS DES RÉUNIONS D'INFORMATION DANS DES LIEU PAREILS ? Et une course poursuite c'est pas vraiment le moment pour faire évoluer ton pokémon !
enfin, Germana met le dans ta bulle qui puisse accueillir la nouvelle forme de son pokémon. 


Alors, que l'on mette les choses au clair, je sais pertinemment qu'il a raison. Seulement voilà :
"Mais t'es totalement MALADE ?" Qui de nous deux prend des risques inconsidéré à DORMIR dans la jungle ?
"TU DONNE RENDEZ-VOUS DANS LA JUNGLE" J'ai donné rendez-vous à personne ! Seulement vous saviez où vous rendre s'il vous vient subitement l'envie de m'aider, nuance !
"Tu sort un pokémon qui attaque pour rien en pleine jungle hostile ! ! C'est quoi ton problème gamin ?" Ce n'est pas comme si ça fait un mois qu'il n'a pas combattu hein. De plus, c'est particulièrement dangereux de se fâcher avec des Pokemon en pleine jungle. Ils sont dans leur territoire ! Ils ont un avantage de taille par rapport à toi ! De plus, si tes Pokémon tombe K.O, je ne donne pas cher de ta peau... C'est irresponsable d'attaquer les Pokémon à tout va dans de telle condition où ils font des coalitions... Je n'en veut pas à notre mystérieux compagnon d'avoir probablement mis la raclé de sa vie au Gouroutant qui nous poursuivait, Il n'empêche qu'ont en a déjà vue travailler en groupe. S'il fait partie d'une meute, les autres membre vont se mettre a notre poursuite... Même si je soupçonne qu'il le soit déjà...
"Tu sais qu'ils sont agités, ON FAIT PAS DES RÉUNIONS D'INFORMATION DANS DES LIEU PAREILS ?" Pour être honnête je m'attendais à qu'il ni ai personne d'assez fous pour me rejoindre dans ma périlleuse entreprise. J'aurais bien aimé la faire devant la jungle, avec une heure et une date précise, disant tout calmement... Au moment où je les j'ai vue, j'ai été pris de court.
"Et une course poursuite se n'est pas vraiment le moment pour faire évoluer ton pokémon !" Je dois bien admettre que j'aurais bien aimé le faire évoluer dans de meilleure condition que le système D, il va de soi. Mais, mais le feu de l'action, c'était l'acte le plus cohérent que je pouvais faire.
BREF : Globalement il a raison et c'est pour ça que je la ferme, mais je ne suis pas prêt à l'accepter. Et visiblement Chargeur non pus. Seul un regard signifiant "Tu as intérêt à faire aucun écart toi" lui avait échappée. Cette interdiction de combat a ça de bon ; avant, ce serait surement une petite décharge qui lui aurait "échappée"

Mais ce dresseur a ça pour lui qu'il a bon fond... En effet, mal-grès un certain manque de tacts, il permet à Survolté d'évoluer dans de meilleure condition. Une fois terminée, elle re-vient auprès de moi. L'évolution avez belle et bien us l'effet voulu : elle était de nouveau en forme ! De toute façon, je comptais la faire évoluer à un moment ou à un autre. Le dormeur de la jungle re-pris en toisant cette fois si l'homme qui était à nos côté

-Bon alors... t'es qui toi ?

Et c'est cet homme qui me re-prend parce que je ne dis pas bonjour... À force de vivre dans la Jungle, il en a perdue tout sens de savoir vivre le pauvre garçon...

 Vous aviez pourtant dis que vous ne m’oublieriez pas Monsieur Coen !.. Je suis Tom, Tom Locket, on s'était croisé à Nemerya, avec le Soporifik.

L'homme qui semblait être dans la lune a son esprit qui c'est éclairé il semblerait. Alors, comme ça mes deux compagnons d'aventure se connaissent ? C'est étonnant, mais, pas problématique. Cela pourrait bien même être le contraire... Mais Tom n'a pas us le temps d'en dire plus, Chargeur plaça un doigt devant sa bouche. Les Tropius passait. Je suis rassuré, il ne semblait pas être plus de cinq ou six. Bien qu'il ait l'air de vouloir en découdre mais, se n'était qu'une petite meute. Tom re-pris d'une voix beaucoup plus basse

-Attention, les Tropius maîtrisent la Tempête Verte...

Alors, en effet, s'il la maîtrise, cela va être plus problématique que prévue. Mais Tempête Verte est une attaque très puissante réservé au plus expérimenté, je doute fort qu'il la connaisse tous. Mais, si nous tombions à l'avenir sur un Pokemon qui a l'attaque, nous n'aurons pas d'autre choix que de fuir. Chargeur pointe du doigt une silhouette au loin. Est-ce celle d'un humain ? D'un Pokémon ? Un simple objet ? Difficile à dire d'ici

-Lékid É-Élekid.

Dit mon Pokemon d'un ton assuré. Je marque le chemin de mon regard, passant de mon Pokémon à mes deux compagnons pour signifier que je m'apprête à traduire.

-Visiblement, cela a l'air d'être notre prochaine destination

Chargeur acquiesce. Je dois admettre que l'idée de m'enfoncer dans la forêt encore plus ne m'enchante guerre. Mais, riche de mes erreurs, je ne fais rien sans l'avis de mes compère. La question va donc être :

-M. Coen, ont y va par la terre ou ton Pokemon est t-il capable de nous y emmener en restant haut percher ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 27 Fév - 9:48
Nemerya... Soporifi... HA ! Il ne l'avais pas reconnu à cause de l’obscurité qui les enveloppait ce soir là. Ce fameux dresseur qui avait eu la bonté de ne pas dénoncer aux gardes la présence d'un pokémon psy égaré dans les jardin de la résidence.

*Ha je l'avais vraiment pas reconnu... Intéressant nos chemin se croisent à nouveau... *

Pendant ce temps les pokémons ravageaient tout sur leur passage au sol de la jungle. Même peu nombreux ça reste de vraies mastodonte ces saloperies !
Et en plus Tom avait raison, si un nous voyait et connaissait l'attaque tempête verte on était dans la mouise. Wolfgang se souvenait d'Ulrich lui comptant sa mésaventure avec une tempête verte. Il ne voulait en aucun cas subir la même.

*Une fois le troupeau passé on redescendra et je verrais bien quoi faire... Tien il a quoi ce élekid ?*

Le bébé pokémon semblait montrer quelque chose du doigt. Wolfgang lui n'arrivait pas à discerner totalement ce que c'était. Il s'était quand même levé il y a peu et avait encore la tête dans les vapes.
Spruelo lui s'amusait à traduire son pokémon pour donner des instructions au groupe.

*On va le laisser mener l’expédition c'est une bonne chose. Aucune envie de jouer carte sur table trop vite...*

-M. Coen, ont y va par la terre ou ton Pokémon est-il capable de nous y emmener en restant haut percher ?

"Ma germana n'est pas un moyen de transport. D'ailleurs redescend nous maintenant que c'est passé s'il te plaît ."

Encore une fois l'ordre était exécuté aussitôt demandé. La bande se vit reposez au sol et le dresseur rappela son Tarenbulle après avoir défait le Voltali de son dos. Il fit de nouveau sortir son Luxio, comme si chaque moment passé sans lui provoquait un manque cruel.

"C'est bon tout le monde est là ? "

Il alluma une cigarette et laissa ses deux nouveaux compagnons de route passer devant pour rester en retrait et être plus où moins tranquille. Hoffman lui, suivait son maître sans apparaitre comme un pokémon sociable aux yeux des autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 27 Fév - 19:07

Soyons sincère : malgré tous nos entrainements récents, malgré les progrès considérables de mes trois pokémons, même malgré l'évolution de mon type Spectre, la seule chose que je ressentais en voyant partir la bande de pachydermes de type Plante ce fut du soulagement... En affronter autant n'aurait pas été sans peine surtout si ils faisaient preuve de cette hargne nourrie de rancœur que m'avait décrite mon employeur et que j'avais put voir chez Gouroutan. Mes partenaires évoquant l'idée de retrouver le plancher des Ecrémeuh je me décidais à m'amuser lorsd ma propre descente !..
Je passais ma manche vide autour d'un ds épais fils porteur de la toile de l'araignée géante qui s'arrêtait contre un tronc, à un peu moins de deux mètres du sol et je descendis en tyrolienne, am lapine me ceinturant de ses deux oreilles pour ne pas manquer cette émotion forte amusante à l'excès. Nous atterrîmes avec une petite roulade enchainée avec une glissade contrôlée qui nous assurait un certain style du fait que moi et ma partenaire aux longues oreilles étions parfaitement synchrones. Nous échangions un regard, un sourire amusé, oubliant la gravité et la dangerosité de la situation pour nous concentrer sur l'instant, comme des gamins...

Mais visiblement nous avions aussi notre prochaine destination, monsieur Coen choisissant de faire appel à son pokémon canin en guise de partenaire de route, moi gardant Noreill' à mes cotés, puisque j'imagine que ses sens bien plus développés que les miens, son agilité hors du commun et sa maîtrise de l'attaque Coupe en faisant une partenaire idéale dans une jungle hostile. Il ne nous manquait plus maintenant que Spruelo et son duo de types électriques... Son petit Evoli avait maintenant totalement disparus pour cette évolution garnie de piquants au charisme autrement plus vendeur, mais ce qui m'intéressait c'était surtout ce petit Elekid à la personnalité outrageusement marquée ! Si les affiches était bien signées de la main de son dresseur il semblait que ce soit plutôt lui qui était à l'origine de ce périple ; peut-être qu la situation anormale de cette forêt le perturbait mais en tout cas, si je voulais les couvrir lui et son dresseur il fallait que je prenne garde à ses réactions pour le moins imprévisibles...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 321
Stardust : 534
Jeu 1 Mar - 16:40
"Ma germana n'est pas un moyen de transport. D'ailleurs redescend nous maintenant que c'est passé s'il te plaît ."

C'est dingue. M. Coen semblait avoir du respect pour Tom, parlait respectueusement à ces Pokémon, mais prenait systématiquement un ton supérieur quand il s'agisse de me parler à moi ! Mal-grès tout le respect que je peut avoir pour lui, il semblerait qu'il ne soit pas réciproque... 

Son Tarembulle applique l'ordre que lui avait intimé son dresseur et, tandis que moi je "tombe avec panache" en manquant de me faire une fracture, Tom lui a utilisée son Pokémon comme une tyrolienne pour ensuite faire un atterrissage contrôle tout en restant synchronisé avec son camarade... On a la classe ou on ne l'a pas ! Il ni a pas de moment pour être badass, si on ne l'est pas à tout instant, on ne l'est pas tout court ! Je tourne la tête et voit que M. Coen avait rappelé son petit Pokémon bleu fétiche. Tout en pensent à ce que cette race de Pokémon électrique pourrait apporter à mon équipe, je continue d'avancer. Le dresseur du Pokémon qui était au centre de mes intérêts actuels est resté à l'arrière, le poste de leader n'a pas l'air de l'intéresser  plus que ça

-Voltali ?

Dit Survolté quand il vit Chargeur accéléré le pat. Ce à quoi chargeur répondit en plaçant un doigt devant sa bouche. Mon petit quadrupède le suivi et il son partis se cacher derrière un petit rochers. J'entends les singe arrivé après lui et me contenta d'arbre pour me couvrir. Ce n'est que trois Quatermac, pas de quoi s'affoler. Mais ces trois Pokémon semblait chercher quelque chose, s'agisse t-il de nous ? C'est la réponse hâtive que j'aurais bien aimé donner mais, la vérité est que je n'en-est absolument aucune idée. Arrivé à ce stade d'enfouissement dans la jungle, tous les Pokémon nous était incivile : les Arcko et les Vipelièrre nous fessaient les gros yeux. Un Emolga me prend même par surprise avec une attaque éclair que s'esquive de justesse. J'ai comme l'impression d'arriver au cœur du problème...

Après dix longues minutes de marche, je prends l'initiative de me reposer sur une souche d'arbre. En levant la tête, je remarque un épouvantail. C'était donc ça la silhouette que l'on a vue l'or-ce que nous étions hauts percher ?

-Élek.

Dit mon Pokémon comme pour confirmer ma pensée. Au pied de l'épouvantail se trouvait deux sacs de couchage et une Pokéball ouverte. Curieux butin que voilà...

-Il semblerais que nous soyons arrivé... -regarde mon Pokémon désormais collé à ma jambe de peur. Visiblement il n'a plus d'instruction à donner...- et maintenant on fait quoi ?

Il y a de plus en plus de Pokémon qui grouille autour de nous, on peut très bien les entendre. Mais nous en voyons de mois en moins. Plus nous nous enfonçons, plus la nature empêche les rayons du soleil d'arriver jusqu'à nous. Je dois reconnaître que l'atmosphère devient "un peut" oppressante et que je suis bien content d'avoir des compagnons compétant pour m'épauler.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 12 Avr - 10:36
Wolfgang avait tendance à s'ennuyer un peu de ce travail de détective. Il regardait ce campement sans grand intérêt. Bon ce qui était sur c'est qu'ils n'étaient pas seul dans ce secteur. Mais alors qui étaient ils et surtout était-ce la cause du bouleversent de l'écosystème de la jungle ?
Il devait être midi et la lumière indiquait 18H00. Le groupe c'était bien aventuré dans la forêt, à partir d'ici si ils étaient en danger ils ne pourraient compter que sur eux-même et si l'un d'eux voulait leur jouer un sale tours, il serait dans les bonnes situations.

En ayant compris cela Wolfgang esquissa un sourire sous la pression. La tête qu'il tirait l'aurais rendu très suspect si ses compagnons de route le voyait.

"Bon, on laisse pas des sacs de couchage dans la forêt comme ça, les gens qui occupe ce campement vont revenir"
Il s'assoie tranquillement au pied d'un arbre, Holfman l'accompagnait. Le duo était sur le point de s'endormir rapidement quand des craquements survinrent de derrière eux. Wolfgang se redressa vite et retira sa capuche. Ses cheveux contrastait avec ses yeux violet perçant, on aurait cru un elecsprint voulant défendre son territoire.

De derrière l'arbre surgit alors alors un homme, de à peu près 27 ans, grand et fin avec de longs cheveux sale. Il est clair qu'il était totalement sous l'effet d'une drogue assez odorante.
Il regarda le groupe intrigué et lâcha un grand sourire !

"Wow des visiteurs ! salut les jeunes ! c'est rares de rencontrer des dresseurs de pokémons aussi loin dans la forêt !"

Wolfgang se redressa et perdit son aspect animal. Il regarda attentivement le jeune en face de lui et exprimais un certains dégoût. Si il devait bavasser avec lui longtemps il allait vite devenir insupportable.
Mais quelque chose dérangeait l'héritier. Il y avait un problème. Il avait loupé quelque chose. C'était clairement pas son truc le job de détective. Il allait rester sur ses gardes.

*Je vais laisser Spruelo bavarder avec le junkie, l'important c'est de prévenir Tom de mon intuition.*

Tout paraissait bien engagé, Spruelo était sûrement très content de balancer son rapport à une nouvelle personne. Bon de toute façon Wolf' ne l'écoutait pas, il avait développé une technique pour faire abstraction d'une présence. Son compagnon de route devait sûrement encore faire ses preuves pour être qualifié "d'intéressant" par le jeune héritier.
Bon le tout maintenant c'était de prévenir Tom tranquillement.

*Ha j'ai trouvé !*

Wolfgang s'assis à terre et nota quelque chose sur un petit bout de papier. Il devait être discret mais ça semblait passer. Il referma son carnet en prenant soin de déchirer furtivement l bout de papier.
Il s'assis à terre et commença à caresser Hoffman.
Quelques minutes après le luxio quitta son maître et alla voir le laporeille de Tom...
Il n'y avait plus qu'a prier pour que ça marche !

En passant, la réaction spontané de Spruelo face au déroulement des prochains événement pourra peut être le rendre intéressant aux yeux de Wolfgang. Maintenant il n'y avait plus qu'a attendre la réaction de Tom. Le jeune le regarda du coin de l’œil pour guetter sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 19 Avr - 5:09

Je me contentais donc de suivre notre petite réunion de bonnes volontés. Sans dire un mot, sans faire un geste plus prononcé qu'un autre, il semblait que cet Elekid survolté savait parfaitement jusqu'où il voulait nous mener même si son dresseur semblait parfois aussi surpris que nous (ce qui ne me rassurais pas vraiment avouons le bien, c'était lui qui m'avait engagé après tout...).
J'en profitais pour apprécier le paysage, encore parfaitement sauvage, qui n'avait rien pour me déplaire, que ce sois les arbres séculaires, millénaires peut-être même pour certains, qui montaient au delà de ce que mes yeux pouvaient voir de leurs troncs tortueux et sinueux au point d'en être presque indescriptibles, les plantes aux formes toutes plus originales les unes que les autres qui me laissaient parfois penser que j'étais tomber dans le rêve de quelqu'un d'autre ou ces bruits, tantôt de vent tantôt de Pokémons, qui me laissaient sur mes gardes et qui me faisait bien sentir que même avec tout l'entrainement du monde je ne pourrai jamais vraiment être l'espèce dominante des environs... Une sorte d'agréable mélange entre la tension et la curiosité qui me faisait apprécier chaque pas, sentant bien au fond de moi qu'il ne s'agissait là que du calme avant la tempête...
Si ! Si il y avait bien une chose qui me dérangeait c'était peut-être bien la chaleur... Je n'étais pas habitué à ce genre de climats, à la fois humide - à cause de la végétation - et chaud puisque les rayons du soleil qui nous tombaient dessus semblaient ne pas pouvoir remonter au delà de la cime des arbres, j'avais l'impression d'être dans un sonna qui fit prendre une couleur plus rosée à mon teint de plâtre et me fit suer à grosses gouttes... Ma Frimapic natale me manquerait presque...

Mais voilà que nous arrivions à l'endroit où toutes les choses allaient finir par se débloquer, où les pièces du puzzle allaient commencer à s'emboiter et nous ouvrir la porte vers une épopée que je n'attendais pas en répondant à cette simple annonce. A première vue il s'agissait de simples sacs de couchage, deux, se trouvant au pied d'un épouvantail à la mine lugubre, deux personnes avaient donc choisis de vivre ici avec pour toute défense un pantin inanimé ? Au milieu des Pokémons sauvages de plus en plus énervés à mesure que nous nous enfoncions dans la forêt et avec cette chaleur ?
J'avais du mal à croire qu'ils étaient là pour le plaisir...
Mais par dessus tout, il y avait cette odeur : je ne m'étais pourtant pas beaucoup approché mais je sentais bien dans les tissus de ces sacs et de ces couvertures un parfum que je connaissais bien ; mon père était pharmacien lui, un des rares de toute la région de Sinnoh qui avait obtenu le droit de vendre de la marijuana médicale en raison de son passé de chimiste et sous la tutelle de ma mère qui est professeure d'herboristerie à l'université d'Unionpolis. J'avais donc baigné depuis mon enfance dans cette odeur et dans les discours sur les risques de la trop grande consommation de cette plante envoutante ; mais là, pas besoin de voir les plans pour savoir que ceux qui habitaient là y étaient exposés et pas en petite quantité...

J'étais donc déjà fort suspicieux avant même d'entendre les bruits d'une personne qui arrivait par devers nous au travers de la végétation sauvage et entrer en contact avec un étrange sourire béat...
Sur lui l'odeur était encore plus importante, mais quelque chose de nouveau me gênais, cette étrange impression alors que Wolfgang restait en retrait - tout comme moi pour le coup - et que le jeune homme aux cheveux salles s'adressa au dernier de la bande à montrer des signes de sociabilité soit Spruelo :
_
Ca fait plaisir d'avoir de la compagnie ! Mais qu'est-ce qui vous amènes donc dans la jungle ?
"Avoir de la compagnie" ? Il y avait pourtant bel et bien deux sacs de couchage juste sous nos yeux ! Et à le regarder de plus prêt, même si il voulait en donner l'illusion avec son dos vouté et ses manières mollassonnes, le tout couvert par l'odeur de la plante, ses pupilles n'étaient pas dilatées, ses yeux naviguaient même de gauche à droite dans des réflexes que n'ont pas les gens qui sont drogués.
J'avais le bras croisé sur mon torse, la main descendant tout doucement vers ma ceinture et les pokéballs qui s'y trouvaient au cas où mes soupçons se confirmeraient dans le mauvais sens du terme et c'est alors que je sentis la patte de Hoffman (il me semble bien que c'est comme ça que Wolfgang l'avait appelé un peu plus tôt) m'effleura le flanc de la jambe en me lâchant quelques volts d'électricité statique. Je baissais les yeux pour voir le pokémon lâcher un petit bout de papier avec quelques mots griffonnés : "il est louche!". Un peu rassuré, me disant que je n'étais pas encore totalement paranoïaque de manière infondée je fronçais un peu plus les sourcils tandis que le beatnik.

_
L'occas' est trop belle, on va se boire un coup !
Dit-il en se penchant en avant sur son sac de couchage mais, dans les plis de son T-shirt je repérais la forme caractéristique d'une arme de poing dissimulée.
Il ne m'en fallait pas plus pour estimer que nous étions en danger et prendre les devants. Avant qu'il ne se relève j'avais fait claquer la pokéball que je voulais en l'air, laissant apparaître les traits bruts et bleus de mon Métang. Se sachant démasqué il se retournait vite, portant la main à son arme il n'eut pas le temps de régir plus.
_
Flash !
Une vive décharge lumineuse l'empêcha d'aller plus avant, et je me passais d'ordre parlé pour la suite, un simple geste de la main, index et majeur tendus fit parler notre entrainement et il lança un Choc mental qui cloua le pauvre bougre au sol en le privant de son glock 9mm qui vola à un ou deux mètres de lui.
_
Assis !
Pour finir mon type Acier se posa sur le corps allongé du pauvre homme, installant ses deux quintaux de métal sur son torse en lui coupant un peu le souffle mais en l'immobilisant sans le blesser...

Je ne sais pas si c'était la bonne solution, peut-être avais-je réagis un petit peu trop vite mais en tout cas il était maintenant trop tard pour retourner en arrière et j'avais malgré moi entrainé mes deux compagnons de route dans es écarts de justice. Personne ne pouvait savoir où cette histoire allait nous emmener mais je croyais avoir deviné que nous étions tombé sur des planteurs plus que sur des consommateurs, et que si il y avait tout un trafique derrière  ce maigre épouvantail on venait peut-être de mettre le doigt dans un engrenage qui dépasserai les enfants que nous étions encore...
Une choses était sûr, il fallait voir au plus pressé et je dis donc d'un ton grave :
_
Attention, il y a deux sacs, il n'est pas tout seul...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 321
Stardust : 534
Mar 24 Avr - 21:29
Trop occupé à inspecté notre nouvelle trouvaille, je ne me rendis pas compte qu'une nouvelle personne se tenait en ce moment même derrière moi

-Wow des visiteurs ! salut les jeunes ! c'est rares de rencontrer des dresseurs de pokémons aussi loin dans la forêt !

Après avoir sursauté, je regarde notre interlocuteur... Et il a tout du parfait homme de la nature ! Il ferait peine à voir si son visage n'était pas traversé un sourire béant en parfait décalage avec la situation angoissante dans la-quel nous nous tenons... Même si j'imagine qu'il est habitué à vivre dans de telle condition, pourquoi ne s'inquiète t-il donc pas pour les événements arrivant dernièrement dans la jungle ? Il renvoie l'image d'un psychopathe, tout sourire devant son chef-d'oeuvre massacre... Loin de moi l'idée de spéculé hein ! Mais disons que je me méfiais : il y a quelque chose de bizarres.

-Ca fait plaisir d'avoir de la compagnie ! Mais qu'est-ce qui vous amènes donc dans la jungle ?

J'ouvris alors la bouche pour répondre de manière plus succincte qu'à mes deux camarade la raison de notre venus, mais Chargeur resserre son emprise sur ma jambe. Je perdis mes mots et le regarda pour lui demander de se calmer, mais ce que je vis dans son regard était une sorte de peur latente... Pas visible au premier coup d'oeil, mais qui semblait circulé à travers le groupe. Le Luxio à un regard semblable à celui de mon Élekid et mes camarades sont sur la défensive... Le message "il y a quelque chose de bizarres" ce transforme peut à peut en "il y a danger".

-L'occas' est trop belle, on va se boire un coup !

Dit l'homme louche en se dirigeant vers son sac de couchage. À partir de là, tous est allés très vite ! L'homme se pencha vers sur son sac de couchage portant la main dans son tee-shirt, mais avant qu'il n'ait us le temps d'en sortir quoi que ce soit, Tom appela son Métang... La tension a finis par explosé en affrontement. C'est à ce moment-là que je fus paralysé. L'homme de la jungle sortie une arme de sous son tee-shirt ! Cela suffisait à me paralysé moi, mais pas le vaillant dresseur qui m'accompagnait !

-Flash !

D'un seul coup, tous devins blanc ! Et quand je commence à re-discerner le contours des choses, le brave tendis son index et son majeur en direction de l'ennemie. Se fût l'attaque choque mental que fis le Métang il me semble...

-Assis !

Il n'a fallu que quelque seconde à mon compagnon de route pour maîtriser ce malfaiteur ! Son Métang trônait fièrement au-dessus de sa victime, l'empêchant de respirer autrement que par petit bouffer.

-Attention, il y a deux sacs, il n'est pas tout seul...

Il y avait t'il au moins une chose qui lui aurait échappé ? "Un homme compétant...". Cet mot tournait dans ma tête : marqueur de mon incompétence... C'est le moment de prendre des initiatives, je ne peut pas me reposer exclusivement sur mes partenaire ! Il ne fait aucun doute que la colère des Pokémon et cet homme vraisemblablement déranger ont un quelconque lien... Mais lequel ? Quoi qu'il en soit, j'ai acquis la conviction que c'est dans cette direction la qu'il fallait creuser ! Je m'efforce d'arborer un sourire pour me forcer coûte que coûte, à garder espoir

-Ha bah enfin ! On a enfin une piste : je parie que tout ce que voulait que ce timbré est lié avec le comportement des Pokémon de ces dernier temps !

Il ni a pas à dire, réfléchir à l'avance à ce que l'on va dire, ça change la donne ! concision et efficacité. En prime, j'ai pu faire passer le message émotionnel que je voulais faire passer. Alors, maintenant comment faire pour continuer à creuser cette piste sans nous maître en danger... Nous n'avons aucune idée de combien ils sont, il ne faut pas être imprudent... EUREKA ! Je réfléchis très vite à comment je vais formuler ma phrase et je me jette à l'eau

-Il ni a pas à dire Survolté, t'est beaucoup plus utile quand t'est dans l'action ! Va donc chercher par la-bas s'il il y en a encore beaucoup d'autres et ce que cette étrange homme cache. Rapidité et discrétion. Si tu gardes cela en tête : tout se passera comme sur des roulettes !

Survolté part en courant, masquant le bruit de ces pat avec les feuillages et disparue très vite dans la densité de la végétation. Mon attention se portât maintenant sur Chargeur. Lui semble en colère contre l'homme qui semble dorénavant avoir du mal à respirer et j'ai une petite idée de comment je pourrais l'utiliser, cette colère ! J'attendis qu'il me regarde dans les yeux en attente d'ordre et quand son attention fût tout à moi, je m'exprime

-Et maintenant si tu le veux bien Chargeur, voyons si nous avons les moyens de le faire parler !

dis-je avec un accent des plus clicher. Sa colère se mélangea en une sorte de plaisir froid. Je n'avais encore jamais vue un regard aussi sadique dans les yeux de mon pauvre et innocent Pokémon. Je ne cachais pas mon sourire satisfait en me dirigent vers le pauvre homme qui peine à respirer.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Sam 28 Avr - 3:00
Bon l'intuition du jeune héritier était bonne, et Tom avait aussi perçu le jeu du fourbe qui se tenait face à eux. Dans le feu de l'action et durant un temps, le dresseur et son Luxio restèrent encore affecté par le flash du metang. Pas de soucis, au moins ça avait évité des blessés et une pagaille générale. Alors que la vue lui revenait peu à peu il entendit la voix d'un de ses compagnons.

Oui il n'était pas seul ça ne faisait aucun doute, mais surtout il offrait la possibilité de creuser une piste pour résoudre ce mystère de la jungle. Spruelo envoya vite son Voltali fouiller les alentours, mais alors que Wolfgang s'en voulait de ne pas avoir pu réagir comme Tom, il se fit sortir de ses pensées par la voix de l'autre.

-Et maintenant si tu le veux bien Chargeur, voyons si nous avons les moyens de le faire parler !

Bien il était temps pour Wolfgang d'intervenir. Il ne pouvait clairement pas laisser faire ça. Le regard de Spruelo et la colère de son pokémon étaient des éléments plus qu’inquiétant. Alors que le jeune homme se rapprochait de l'homme à terre, lui appela sa Tarenbulle.

"-Stop. Germana utilise toile et immobilise donc notre ami. Hoffman, retiens le Elekid"

Il pointait Spruelo du doigt.
Le pokémon incroyablement fidèle n'eu pas un instant de doute et ficela le jeune homme en le ramenant vers elle. Le luxio lui avait déjà arrêté le pokémon du jeune homme. Après avoir immobilisé les deux équipiers, le pokémon instecte s'empressa de faire la même pour le type louche soumis au pouvoir du métang

"-Ecoute petit, tu m'a l'air vraiment pas méchant alors va pas te salir les mains. Et puis la torture c'est vraiment pas mon truc, du moins pas physique. Alors je ne veut pas imposer mes choix et mes directivités mais je ne te laisserais pas faire, peu importe de quoi cette homme est coupable.  "

Il s'avança alors vers l'otage et lui pris son arme, puis il alla retrouver Tom tranquillement, avec un air paisible, pour lui confier le revolver, lui faisant comprendre qu'il restait de leur côté.
Puis, sans un mot il alluma une cigarette, rejoigna l'homme capturé, il se pencha et le fixa dans les yeux.

"-Le fait que tu ai quelque chose à voir avec ce qui se passe ici n'est plus à prouver. Par contre, tu va devoir nous dire ce que vous faites, pourquoi, qui est l'autre avec toi et une raison de pas utiliser ce que je t'ai confisqué pour te flinguer.

-Mais ferme là vous ne ferez rien du tout, vous êtes tous des gosses. Tu pense quoi ? que je vais tout te dévoiler juste parce que tu me le demande ? J'ai une information pour toi, si tu continue dans cette direction, tu pourra bien aller te faire foutre !

-Hahahaha... Wolfgang rigola poumons ouvert avant de reprendre son sérieux d'un coup. Il frappa violemment l'homme au visage. Ne me traite plus jamais de gosse. Ho et tu fait chier quoi, je déteste frapper les gens ! Bon, pourquoi les gens ne lâche jamais les infos quand ils sont dans une mauvaises postures... c'est pas pratique. Et je suis vraiment contre la tortu..."

C'est bon, quelque chose s'était débloquée dans la tête de Wolf'. Si, depuis le début, l'homme était en 1 contre 3, il n'aurait jamais tenté un acte aussi kamikaze. Tom nous avait bien dit qu'ils étaient deux, mais il ne c'était même pas inquiété en voyant le Voltali partir à la recherche du compère, là tout ce qu'il faisait c'était gagner du temps. Quelque chose clochait clairement. QU'est-ce que son partenaire attendait pour agir... A moins que c'était un moyen de ...

*ET MERDE.*

"-Attention, au dessus de nous ! Germana protège Spruelo et son pokémon coûte que coûte ! Luxio sous Germana, tu doit défaire les liens de Spruelo rapidement !"

En une seconde, le dresseur était de nouveau libre de ses mouvements. Mais, au même instant une énorme boule de métal tomba des arbres suivit d'un jet de flamme puissant en direction du pokémon insecte. C'était un Blindépique et l'attaque provenait d'un Simiabraz situé plus haut dans les arbres. Des applaudissements sortir alors des buissons. Un homme propre sur lui en sorti avec un Symbios qui l'accompagnait.

"Et bien et bien, bonjour à tous, qu'est-ce qui vous amène au plus profond de la jungle en cette belle journée ?"

Le trio de pokémon que les trois dresseurs allaient affronté était bien entraîné. La synergie de l'assaut était parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Lun 16 Juil - 14:22

Mon intervention semblait à la fois avoir débloqué et accélérer les choses, Métang avait parfaitement compris et suivi le fil de ma pensée et trônait toujours fièrement sur la poitrine du malheureux homme odorant qui ne pourrai s'en relever sans que mon pokémon ou moi lui en offrions l'opportunité. De mon côté j'étais aux aguets, cherchant d'où viendrai le prochain rebondissement puisque j'étais toujours persuadé que l'utilisateur du second sac de couchage ne devais pas être très loin mais mon attention fut altérée par les propos de Spruelo qu évoquait à demi-mot la torture...
Je haussais les sourcils, restant muet mais néanmoins profondément surpris que celui qui m'avait engagé soit capable d'aller jusqu'à de telles extrémités. Je me dis que je m'étais peut-être impliqué un petit pu trop vite dans toute cette histoire, il n'avait pas l'air d'être spécialement mauvais ou méchant au point d'aller jusque là, il jouait même la carte de l'humour avec cet accent surjoué mais, au final, je ne savais plus sur quel pied danser...

Ce fut Wolfgang qui prit les devants. Bien moins surpris que moi ou du moins plus prompt à régir, il fit intervenir son araignée gargantuesque pour ligoter le jeune garçon et souligner les dissensions qu'il y avait au cœur de notre petite équipe.
J'étais perplexe, bien plus sur la défensive que quelques secondes auparavant, surtout quand je le vit se pencher en avant pour ramasser l'arme à feu du bandit ; mais quand il me la tendit - j'espérais cela dit en passant qu'il n'avait pas l'intention de me voir m'en servir puisque je n'en avais jamais tenu une auparavant - je crus comprendre que nous devions tous les deux être à peu prêt sur la même longueur d'onde.
Il commença son propre interrogatoire, musclé d'ailleurs, peut-être bien plus musclé que ce qu'aurais fait Spruelo et son pokémon mais leur colère face à un ennemi borné aurait put les mener sur un drôle de chemin. Mais les choses allaient s'accélérer rapidement !
Quand mon regard croisa celui du Coen je saisis le problème : j'avais baissé ma garde, bien trop et je n'avais pas vu venir son attaque surprise... Par une chance purement égoïste je ne semblais pas être la cible de ces trois nouveaux adversaires puissants qui jaillirent de la jungle sauvage, il ne s'en étaient pris qu'au plus gros des ennemis présents, nous laissant moi et ma Laporeille tranquille et ne prenant pas le risque de cible Métang puisqu'il était toujours vautré sur ce qui devait être son partenaire.


Un Blindépique, un Simiabraz et un Symbios. Aucun doute, même à trois dresseurs, nous aurions fort à faire pour maîtrisé ce nouveau criminel habillé sur son trente-et-un, avec veste, chemise et une cravate légèrement relâchée pour un cocktail détendu qu'une cigarette et des lunettes de soleil venaient parfaitement compléter. Son côté hautain et parfaitement sûr de lui, débarquant tout doucement, comme en terrain conquis, avec un applaudissement narquois pouvait être une faille tout comme une preuve se la difficulté de la tâche qui nous attendait...

Noreill' resta cependant fidèle à elle même et s'imposa devant les yeux du nouvel arrivant en posant les pattes sur ses hanches et en bondant le torse pour souligner sa colère de ne pas avoir été prise au sérieux et attaquée en embuscade elle aussi ce qui fit éclater de rire notre nouvel adversaire (finissant d'énerver ma partenaire d'ailleurs), rire instantanément suivi par le Blindépique qui s'approcha de quelques pas et par le Simiabraz qui descendit habillement de quelques branches pour rester suspendu par un seul de ses bras à deux ou trois mètres du sol.
_
Regardez moi la petite boule de poils ! Attention elle va nous chatouiller jusqu'à ce qu'on abandonne !
Fronçant les sourcils, serrant les dents et les poings, je connaissais suffisamment bien ma partenaire de toujours pour savoir que, même si j'avais voulu, à ce stade, je n'aurais pas put la retenir d'intervenir.
Ils nous mésestimaient, de façon plus qu'évidente, et ça nous offrait la faille que nous ne pouvions qu'espérer. D'un signe de tête j'indiquais à ma lapine le primate dans les arbres, je n'avais pas besoin du moindre mot pour qu'elle agisse ; d'un bond magistral, en une seule impulsion, en une seule seconde, elle se retrouvait à hauteur du Simiabraz et lui assena un coup de Pied Sauté comme elle seule avait le secret ! Le type Feu était raide, sans doute plus que nous même, mais comme il était surpris et que sa position n'aidait pas, manquant d'un véritable appui, le coup de pied s'écrasa en plein dans sa mâchoire, le décrochant et le projetant en arrière avec violence. Un coup parfaitement critique, nous en ressentions même l'impact jusqu'au sol et le bruit tonitruant du corps du singe s'écrasant au sol ne faisait qu'accentuer les choses.
Ma Laporeille, elle, retomba comme une plume à moins de deux mètres de Blindépique qu regardait la scène avec des yeux gros comme des soucoupe et une bouche bée.

Il en faudrait cependant bien plus, pour avoir autant évolué le pokémon simiesque devait bien plus d'endurance, d'expérience et de ténacité mais il gardais la marque du coup sur le visage en se relevant et avait le regard exorbité par la colère.
_
Tues là !
Lui hurla son dresseur mais c'était une erreur que de ne compter que sur la force de la colère de son pokémon. Nimbant tout son corps de flammes bleues, lâchant un cri sinistre, le primate s’élança dans une attaque Boutefeu redoutable et surpuissante mais parfaitement en ligne droite...
Dans un cas comme celui ci, la puissance des jambes de mon ami nous donnait l'avantage puisque, en un seul saut elle réussit à se dégager de la trajectoire et à laisser l'agression s'échouer contre un Bliindépique qui n'en demandait pas tant. Un coup très efficace, qu en plus devait avoir accentué les blessures de Simiabraz, mais l'un comme l'autre allaient pouvoir se relever et notre chance ne durerai pas du moment qu'ils reprendraient leur concentration...
C'était le moment de jouer sur le fait que nous étions plus nombreux que notre adversaire.
_
On se charge d'occuper ces deux là, le Symbios est pour vous.
Dis-je d'un ton grave en espérant que mes partenaires allaient s'en sortir puisqu'il s'agirait sans doute d'une question de vie ou de mort, qu'ils en aient conscience ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 321
Stardust : 534
Mar 24 Juil - 13:52
-Stop. Germana utilise toile et immobilise donc notre ami. Hoffman, retiens le Elekid

En un instant, je me suis fait recouvrir de fils. Dans un premier temps j'ai pensé à m'en dé-faire, mais je vis que Chargeur ne s'était pas rebeller. En effet, il a laissé Hoffman le maîtriser... Si on réfléchie à court terme : c'est une excellente nouvelle. Si on voit sur du plus long terme : ça devient tout de suite un peu plus inquiétant... Quand va-t-il exploser ? Quand arrêtera-t-il d'encaisser ? Je le connais par coeur, je sais très bien qu'il est frustré, qu'il voudrait être utile... Mais il n'encaissera pas éternellement... Et à cause de notre héros du jour, ce que j'aime appeler son "explosion" n'a pas pus se passer de manière contrôlée. Je m'inquiète plus pour la réussite de notre expédition et la santé de mon Pokémon que pour mon égaux qui a pris un méchant coup...

-Ecoute petit, tu m'a l'air vraiment pas méchant alors va pas te salir les mains. Et puis la torture c'est vraiment pas mon truc, du moins pas physique. Alors je ne veut pas imposer mes choix et mes directivités mais je ne te laisserais pas faire, peu importe de quoi cette homme est coupable.

Mais pour le moment, notre héros du jour commence très clairement à me taper sur le système... Quelque part c'est rassurant. Ils ont prouvé qu'il pouvait rester maître de toutes situations, mais il reste des domaines dans les-quel il reste incompétent... Charisman (charisme + man) pris le revolver du méchant et le donna à Tom qui, qu'on se le dise, n'avais pas trop l'air de savoir quoi en faire. Charisman repartie voir le vilain tous aussi ligoté que moi et se pencha sur lui, une clope clouée au bec.

-Le fait que tu ai quelque chose à voir avec ce qui se passe ici n'est plus à prouver. Par contre, tu va devoir nous dire ce que vous faites, pourquoi, qui est l'autre avec toi et une raison de pas utiliser ce que je t'ai confisqué pour te flinguer.

Je me demande bien ce à quoi Charisman s'attend... Il vient de lui prouver qu'il ne lui ferait aucun mal grâce au sain pouvoir de ses principes et il s'attend à qu'il réponde gentiment à ses questions... C'est mignon... Je commence doucement à me rendre compte que je n'ai pas ce genre de penser d'habitude... Chargeur n'est plus le seul à encaisser je crois.

-Mais ferme là vous ne ferez rien du tout, vous êtes tous des gosses. Tu pense quoi ? que je vais tout te dévoiler juste parce que tu me le demande ? J'ai une information pour toi, si tu continue dans cette direction, tu pourra bien aller te faire foutre !

C'était... tristement prévisible.

-Hahahaha...

Ha ! Charisman, attaque charisme ! Pensais-je quand il re-pris son air sérieux d'un seul coup. Je me suis apparemment trompé. Son attaque était une violente tarte qu'il vient lui coller en plein dans la gueule. Ha... C'est quand même beau les principes... Presque autant que la mauvaise foi, je crois que quoi qu'il fasse je pourrais trouver des trucs à re-dire !

-Ne me traite plus jamais de gosse. Ho et tu fait chier quoi, je déteste frapper les gens ! Bon, pourquoi les gens ne lâche jamais les infos quand ils sont dans une mauvaises postures... c'est pas pratique. Et je suis vraiment contre la tortu..

Mais il ne finit pas sa phrase... Venait-il ENFIN de prendre conscience du ridicule de la situation ? Il semblait réfléchir, mais tout ce que je pouvais décrypté dans ses yeux ne présageait rien de bon... Charisman va t'il re-devenir Wolfgang ?

-Attention, au dessus de nous ! Germana protège Spruelo et son pokémon coûte que coûte ! Luxio sous Germana, tu doit défaire les liens de Spruelo rapidement !

Il semblerait bien que Wolfgang ai us du flaire, car à l'instant même où j'ai été libéré, un gros Pokémon tombe des arbres et un jet de flamme me passe juste à côté. Cette chaleur violente et soudaine me met dans un état a mis-chemin entre une sorte d'instinct de survie et une terreur me forcent à l'immobilisme. Ce gros Pokémon tombé des arbres, c'était un Blindépique et le Pokémon qui avait bien faillit avoir ma peau c'est avéré être un Simiabraz. Lui, il va payer. Mais mon attention ne pus pas rester sur lui plus longtemps, car un homme bien étrange sortie de derrière les buissons. C'est peu commun de voir un homme en costard cravate dans ce genre d'endroit... Il est accompagné par un Symbios et tous deux sente la castagne à plein nez !

Et bien et bien, bonjour à tous, qu'est-ce qui vous amène au plus profond de la jungle en cette belle journée ?

La petite Laporeille se met en travers du chemin de l'homme de la manière la plus adorable qui soit ce qui provoque tous naturellement le rire chez lui et les autres Pokémon venus nous attaquer. Le Blindépique se rapproche et le Pokémon feu n'est plus qu'à approximativement deux mètres du sol.

-Regardez moi la petite boule de poils ! Attention elle va nous chatouiller jusqu'à ce qu'on abandonne !

La petite Laporeille répondit à la provocation en serrant les poings, la rendent encore plus adorable. Tom n'a qu'un seul geste à faire. Il se contenta de pointer le Simiabraz du doigt et il n'en fallut pas plus pour que son Pokémon se rue dessus, lui infligeant un coup de pied sauté parfaitement maîtrisé. Il fût suffisamment puissant pour déloger le Pokémon des hauteurs et le bruit qu'il fait en s'écrasent au sol force à l'empathie. Tendit qu'elle retomba avec une grâce toute naturelle au sol... À côté du Pokémon plante. Personne n'en croyait ses yeux. Et à peine le cracheur de feu fût relevé que l'homme en costard lui donna un ordre.

-Tues là !

Je jette un regard furtif à Chargeur. Il semble fuir le mien, comme sachant que je n'approuverais pas ce qu'il va faire. S'il n'a pas encore agi, c'est surement qu'il essaie de monter une stratégie pour faire ça bien, mais dans son état et tous seul, il ne risque pas d'arriver à grand-chose... Je porte de nouveau mon attention au combat et la Laporeille continue de m'impressionner. Pendant que le Pokémon flamboyant s'élance sur elle, elle saute et lui finit sa course dans un Pokémon faible à son type. Et accessoirement un allié. Les deux semblaient en être sortie amochée.

-On se charge d'occuper ces deux là, le Symbios est pour vous.

Et comme je pouvais m'y attendre, Chargeur ne l'entendait pas de cette oreille. Il se décide enfin à passer à l'offensive... Il se met à courir autour des Pokémon le plus vite qu'il peut et lâche une attaque Boule Elek qui finit son chemin dans le Simiabraz et deux attaque Météore qui touche le Symbios.

-1

Le Pokémon feu court en sa direction pour le stopper, mais une simple attaque Balayage suffit à le faire tomber à terre et mon Pokémon, borné, lui balança une attaque éclair.

-2

Il sauta près du Pokémon plante et atterrit avec une attaque Onde de choc qui sonna plus le Laporeille que le Pokémon visé et finit par se prendre une méchante attaque Fouet liane

-3 !

Je m'élance le plus vite que je le peu vers mon Pokémon, la Laporeille ayant la présence d'esprit de me couvrir. Je le prends et je retourne en lieu sûr... J'avais compté trois secondes pour faire passer le plus gros de sa rage, mais il a réussi en seulement 3 secondes à se prendre une attaque et finir à terre... Alors, évidemment, même si j'ai fait passer le plus gros de sa rage, il voulait encore combattre en fonçant tête baissée... Ces décharge à répétition me l'aurais bien fait comprendre si je n'y avais pas encore pensé. Je pense que de tels attaque pris de plein fouet aurais mis un humain lambda K. O. Pas moi. Et à part quelque gémissement qui m'échappe, je me porte plutôt bien... Enfin je tiens debout quoi. Toutes mes pensées sont tournées vers mon Pokémon, il faut absolument qu'il se calme sinon, la bataille est perdue d'avance ! Ces décharge commence à être de moins en moins forte et pour la première fois depuis que nous avions été séparé par la Tarembulle, il me regarda dans les yeux. Un échange de regard bref mais plein de sens. Pas besoin de mot pour qu'il comprenne le tord qu'il nous a causé à tousses.

-Je veut que ce Symbios touche le sol.

Lui dit-je comme pour lui donner une clef pour ce racheter. La tête froide, il va surement être plus efficace. L'ordre de Tom n'était pas forcément le plus pertinent à suivre étant donné que laissé la Laporeille encore un peu sonné seul contre ces deux colosses semblaient suicidaires. Mais bon il a l'air de lui faire confiance et puis un ordre est un ordre ! Je ne peux qu'assumé les problèmes qu'as causé mon Pokémon et c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour me racheter... Mais la bonne nouvelle, c'est que grâce au talent "statik" de mon Ékekid, le Simiabraz est paralysé et c'est maintenant aussi le cas du Symbios après s'être pris l'attaque Cage éclair que vient de lui lancer Chargeur.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Dans la jungle, terrible jungle...
» (kopa) dans la jungle, qui pue qui schlingue, le lion est mort ce soir.
» Voyage dans la jungle [CLos]
» Mission rang A: Dans la jungle, terrible jungle
» Un contact dans la jungle de béton... [PV Jordan][TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération