Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Une pluie et deux gouttes - PV. Aslan Arcangelo
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Pulsar
Messages : 116
Stardust : 340
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Avr - 17:50
Pulsar
Une pluie et deux gouttes !
C'était avec son éternel sourire aux lèvres que Noah continuait son aventure accompagné de son Salamèche. Ces deux-là étaient réellement inséparables, c'était sûr ! Mais, comme dans tout binôme, il y avait parfois des épreuves que la vie imposait au duo, et aujourd'hui, c'était à Noah et Salamèche d'en surmonter une. Alors que nos deux lurons continuaient leur route à travers la Route 7 devant les mener à Kishika, une pluie soudaine s'était abattue. Courant vers un endroit où se cacher, Noah et Salamèche furent alors pris au beau milieu d'une nuée de Pokémon sauvages qui fuyaient eux aussi la pluie. Mêlé à cette foule, le chapeau de paille finit par perdre de vue son fidèle compagnon.

La Route 7 était un chemin de campagne très verdoyante, et il était assez facile de se perdre au milieu de la forêt qui longeait la route. Cependant, avec cette pluie, ils n'avaient eu d'autres choix que de chercher un endroit où se cacher. Rageant contre lui-même de ne pas avoir eu la présence d'esprit de ramener Salamèche dans sa Pokéball, Noah se mit à chercher son ami à travers les feuillages de toutes ses forces, se salissant en chemin. Mais, qu'importe le chemin qu'il prenait, il n'avait aucun indice sur la position actuelle de la salamandre, même si cela ne démotiva pas du tout notre héros, loin de là. Tout d'abord, il faudrait commencer par retrouver la foule de Doduo sauvages qui étaient passés par là.

Sur son chemin, Noah croisa quelqu'un qui semblait traverser également la Route. Ne cherchant même pas à se poser de question, le chapeau de paille interpella l'individu à la mèche décolorée avant de l'interroger.

- OOOOOOYYYYYE !! Excuse-moi, mais je recherche mon Pokémon ! On a été séparé à cause d'une vague de Pokémon sauvages en cherchant une cachette contre la pluie, est-ce que tu l'aurais vu ?

Une bonne manière de retrouver Salamèche, on ne pouvait pas retirer à Noah cette initiative qu'il avait prit. Il était juste un peu dommage qu'il n'ai peut la présence d'esprit de décrire le Pokémon qu'il cherchait...
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : unys
Groupe : pulsar
Messages : 178
Stardust : 601
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Avr - 7:26
Pulsar


 

Il fallait s'y attendre. Tu les avais pourtant vue venir, ces gros nuages joufflus de pluies, ils étaient là, juste sous ton nez. Ils t'avaient même prévenu en petits grondements orageux. Mais as-tu fais demi-tour ? As tu eu l'éclair de génie de rebrousser chemin ? Bien sur que non. Bien trop têtu et borné pour l'admettre, tu avais décidé qu'une autre série de cinquante autre crunch au sol était nécessaire. Nécessaire... Tu parles. Tu veux plutôt parler de la cuisante défaite de ta Airmure contre la Medhyena de Jun qui t'était restée en travers de la gorge. C'était prévisible en même temps, la différence de niveau était beaucoup trop grande. Mais même en sachant cela, en l'ayant comme excuse, ça te titillait.

Alors oui tu étais resté, et oui, la pluie n'avait  fait qu'une bouchée de la zone. En gouttes épaisses, des rideaux d'eau s'étaient mit à marteler le sol le rendant partiellement boueux. Pour toi, la pluie n'avait d'autre effet que de te rendre grognon. Ta prothèse était encore toute nouvelle et l'eau avait belle malice a te tirailler tes articulations devenues ferrailleuses. Pour tout dire, même prendre une douche était devenue calvaire. Tu t'y habituerais, pour sûr il était hors de question que tu rechignes a faire trempette quand les beaux jours se lèveront.

C'est donc avec l'aide apprécié de ta Airmure qui te couvre de ses larges ailes que vous  trouvez refuge sous un arbre détrempé. Tu t'installe sur une racine, étirant tes jambes. Le bras droit en compote tu fais bouger tes doigts mécaniques en forçant la douleur sur tes muscles nerveux pour au final ne ressentir que de légers picotements. Puis finalement, quand tu crois enfin que le calme est revenu, une voix humaine te fait sursauter. Franchement, tu ne l'avais pas vu venir celui là. Trempé de la tête aux pieds, un jeune garçon au large sourire se présente devant toi. Il dit avoir perdu son pokemon et tu sourcilles. Tu lances un regard a Citrine qui n'écoute pas du tout la conversation, bien trop occupée a se nettoyer les plumes. Hm.

▬ Ton pokemon ? Je n'ai croisé que des Doduo et des Miaouss sauvages, désolé. De quelle espèce s'agit-il ?

Un peu froid comme réponse, mais il faut dire que cette douleur stridente qui te mâchouille à beaux crocs humide les jonctions te rend un tantinet bourru. Citrine l'a bien compris et vient poser sa tête sur la tienne - une manière comme une autre de te dire"boude pas mon chou". Elle fini par croasser à l'attention du nouveau venu pour le saluer. Bizarrement, elle fixe son "élégant" chapeau de paille mouillé d'un petit air affamé.


©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Pulsar
Messages : 116
Stardust : 340
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Avr - 19:25
Pulsar
Une pluie et deux gouttes !
Maintenant que Noah y faisait plus attention, il remarqua alors la présence du Pokémon métallique ailé qui protégeait le jeune homme à la mèche décolorée de la pluie. Mettant un moment à comprendre, son visage se déconfit lentement, avant de lâcher un véritable cri d'admiration.

- Wouaaaaah ! TROOOOOOOOOP COOOOOOOOOL ! C'est ton Pokémon ? Qu'est-ce que c'est comme espèce ? IL EST TROP GENIAAAAAAAAAAAAL !!!!

Non pas qu'il avait totalement oublié Salamèche, mais la vue d'un nouveau Pokémon fascinait toujours le chapeau de paille qui ne perdait jamais une occasion de l'ouvrir pour exprimer tout son enthousiasme face à la nouveauté. Il aurait pu faire un brillant chercheur, s'il daignait ne serait-ce que d'étudier un peu. En attendant, le jeune homme finit par répondre à Noah, en lui disant qu'à part des Miaouss et des Doduo, il n'avait rien vu de particulier, puis demanda l'espèce du Pokémon de notre héros. Se rendant alors compte de sa demande maladroite, il se mit à rire avant de reprendre ses explications.

- HAHAHAHAHAHAHA pardon ! C'est un Salamèche et mon meilleur ami ! Il est tout petit, orange, le crâne dur et avec une flamme trop coooool au bout de sa queue !

C'est alors que le garçon au chapeau de paille remarqua quelque chose d'assez étrange sur le corps de son interlocuteur. Mise à part la cicatrice au niveau du visage du jeune homme, le bras droit qu'il possédait intriguait énormément notre héros qui, sans demander, s'approcha du bras tout en plaquant son chapeau de paille sur lui pour éviter qu'il ne tombe, poussant un sifflement d'intérêt.

- Wouaaaah, c'est un bras de robot ? TROP COOOOOOOOOOOOL !!!!

Les yeux plein d'étoiles, Noah adorait déjà cette personne dont il ne connaissait même pas le nom. Mais, que voulez-vous, mettez un enfant face à un jouet un peu stylé et, sans se demander d'où il vient, il l'adoptera comme s'il avait toujours vécu avec lui. Au-delà de cette curieuse analogie, loin de penser à son interlocuteur comme d'un jouet, c'était surtout une profonde admiration qui faisait parler Noah, extrêmement curieux au sujet du jeune homme à la mèche bizarre. Néanmoins, ce n'était probablement pas le moment propice pour se montrer curieux. Tout en gardant son sourire resplendissant aux lèvres, Noah leva les yeux aux ciel, laissant les multiples gouttes de pluies lui mouiller le visage.

- Mon Salamèche est le meilleur, je ne m'inquiète pas vraiment pour lui. Mais, il est mon ami, et c'est avec lui que je compte devenir le plus grand des Maître Pokémon !

Ponctuant sa phrase d'un nouveau rire bien trop innocent et naïf pour la hauteur de son ambition, Noah plaça sa main en visière avant de jeter des regards aux alentours, au cas où il croiserait par hasard son Pokémon.
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : unys
Groupe : pulsar
Messages : 178
Stardust : 601
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Avr - 10:10
Pulsar


 

Il avait beau pleuvoir, la bonne humeur et la joie de vivre de ce nouveau venu avaient sur toi l'effet d'un véritable soleil ! Ce serait sans doute abusé de dire ça comme ça, mais tu as l'impression que ton mal de bras et surtout d'articulations s'estompe au fur et a mesure que le garçon parle. Un vrai rayon de légèreté sous cet orage qui n'a de cesse de grandir. Autrement dit, de la baume au cœur.  

Son intérêt pour Citrine amène l'Armoiseau a se redresser et a rouler des mécaniques pour montrer à quel point elle était belle et majestueuse. Croassements voluptueux et ailes grandes ouvertes, l'Airmure se pavane littéralement autour du chapeau de paille. Son engouement et sa curiosité te frappent comme un compliment. Tu ne peux t'empêcher ton rictus amusé de prendre place sur ta frimousse qui quelque minutes auparavant n'était que grimaces et grognements.

▬ Haha, si tu continues de la flatter comme ça elle va vouloir venir avec toi ! Et ça rigole fort, ça ricane comme un bien heureux, complètement attendri par les yeux étoilés du jeune garçon et la parade pleine de fierté de Citrine. Tu sais bien que ta starter est friande de flatterie pour ne pas dire en être complètement folle et franchement, ça ne t’étonnerais pas de la voir s'enticher d'un autre dresseur pour qu'on la caresse dans le sens des plumes.

▬ Elle s'appelle Citrine. C'est une Airmure chromatique et j'ai l'impression que tu lui as tapé dans l’œil !

L'oiseau de métal est du genre suffisante et très mauvaise, mais pour le coup, tu restes subjugué avec quelle proximité elle se dandine autour de l'adolescent. Après tout, avec ce sourire, difficile d'être méchante avec lui, n'est ce pas Citrine ? Légèrement ému tu reposes ton regard intrigué sur le garçon et son pokemon perdu, qui finalement, après un rire plus éclatant que l'astre du jour, te révèle enfin l'espèce de son compagnon. Ton sang ne fait qu'un tour. Ton sourire s'effrite pour ne laisser apparaître qu'une mine inquiète. Tu bondis même sur tes pieds, intriguant ta Airmure qui se retourne pour te fixer, cou droit et ailes repliées. Elle croasse à ton attention. « Quelque chose ne va pas, Aslan ? »

Le sourire du garçon n'avait d'égal que son insouciance. Il reste complètement admiratif sur ta prothèse alors que son pokemon feu est dehors sous des trombes de pluie. Tu grimaces et lui saisis les épaules.

▬ Écoute moi, je te montrerais mon bras robot plus tard ok. Il y a urgence, si la flamme de ton Salamèche s’éteint il va mourir. Il faut qu'on le retrouve au plus vite. Tu comprends ?

Si les étoiles disparaissent un peu de son regard, l'étincelle naïve persévère à marquer ses traits. Est-ce qu'il est conscient de sa situation ? Un pincement au cœur gagne ta poitrine. Ton voile de déni à l'air de s'effriter. La mort... d'un compagnon... la disparition de son plus précieux ami... Tu resserres ton emprise sur ses épaules, grinçant des dents, alors qu'il regarde tout autour de lui, sourire constant sur les lèvres.

▬ Si tu veux devenir Maître de la Ligue avec Salamèche alors reprends toi !

Tu lui saisis le bras et le traîne dans la forêt à ta suite. Des souvenirs douloureux refont surface mais tu les chasses d'un froncement de sourcils.

▬ Citrine, envole toi et fais le tour de la zone. On cherche une flamme, ouvre grand les yeux.
▬ Air' !


©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Pulsar
Messages : 116
Stardust : 340
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Avr - 19:19
Pulsar
Une pluie et deux gouttes !
La petite discussion qui s'était entamée entre Noah et ce mystérieux Dresseur au bras métallique semblait bien se dérouler, pour Noah, ce type à la mèche décolorée était déjà un ami. Mais, il ne devait pas oublier que son Salamèche trainait toujours dehors sous la pluie, et que le retrouver commençait à presser. Plaisantant un peu sur la réaction du chapeau de paille en ayant vu son curieux Pokémon ailé, le jeune homme finit par la présenter comme une Airmure chromatique du nom de Citrine.

- Oye Citrine, ravi de te rencontrer HAHAHAHA !

Effectuant de grands signes de main pour saluer le Pokémon, le sourire de Noah paraissait étincelant et éternel, pourtant, la réaction du Dresseur au bras robot quand il apprit quel Pokémon cherchait le chapeau de Paille parvint à surprendre le garçon. Bondissant d'un geste, le jeune homme ne tarda pas à exprimer toute son inquiétude en expliquant à Noah à quel point un Salamèche pouvait être en danger sous la pluie. Surpris par le revirement soudain du comportement du Dresseur de Citrine, Noah ne réagit pas immédiatement et se laissa entraîner par l'homme qui partit immédiatement à la recherche de Salamèche.

Noah, avait-il commis une erreur quelque part ? Plongé dans ses pensées, il se contentait de se laisser guider par la course de son nouvel ami, tandis que Citrine s'envolait afin d'avoir une vue plus grande de la zone. Évidemment qu'il était au courant pour la flamme de son Pokémon, Noah connaissait Salamèche, et c'était pour cette raison qu'il ne s'inquiétait pas pour lui. Pourtant, l'attitude du dresseur avait réussit à le faire douter. Il était le Maître de Salamèche, c'était donc à lui d'en prendre soin, non ? Revenant subitement à lui, le chapeau de paille échappa à la prise du Dresseur et le dépassa dans sa course, son chapeau camouflant une partie de son visage.

- Je suis désolé...

C'était sans doute la première fois que Noah s'exprimait aussi sérieusement. Il ne s'excusait pas pour avoir délaissé son Pokémon. Il avait une totale confiance en Salamèche, et il savait que son compagnon saurait échapper à la pluie. La raison de ses excuses, était le regard qu'avait eu l'homme à la curieuse mèche. Peut-être était-ce dû à sa grande innocence qui lui permettait de voir des choses invisibles à d'autres, peut-être était-ce grâce à sa grande expressivité, mais Noah avait sentit que son nouvel ami souffrait en lui, même s'il ignorait tout du pourquoi.

Bifurquant soudainement sur le côté, Noah entendit un curieux bruit parmi les branches d'arbres, avant de s'arrêter soudainement. C'est alors qu'un Pokémon sauvage apparut d'un buisson et sauta sur Noah dans le but de l'attaquer. D'un geste instinctif, le chapeau de paille put échapper à l'assaut d'un bond en arrière, mais son chemin était désormais bloqué par ce Pokémon aux allures de chat bipède. D'un grand sourire, Noah réajustait son chapeau avant de s'exprimer.

- Excuse-moi, mais mon ami se trouve derrière toi, tu pourrais me laisser passer s'il te plaît ?

En effet, derrière le Pokémon agressif, se trouvait une cavité rocheuse à l'intérieur de laquelle on pouvait apercevoir une lumière assez faible. C'était la lueur de la flamme de Salamèche. Comment l'avait-il reconnu ?

Une intuition, probablement.
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : unys
Groupe : pulsar
Messages : 178
Stardust : 601
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Avr - 7:43
Pulsar


 

Tu fut pris d'une forte fièvre. Saisissante, elle s'était tout d'abord posée sur tes tempes comme une brise. Câline, douce, tu n'avais rien senti, rien vue venir. Puis elle fut accompagnée de suées, de tremblements.

Non ! Pas maintenant. Ressaisis toi Aslan!

Perdant progressivement ton souffle, tu fermes les yeux, sentant tes pieds devenirs plus lourds et frêles, tes jambes s'abandonnant à la fatigue, à la peur. Tu ne contrôles qu'a demi-mesure cette sensation exécrable, ces pointes au cœur. Des mains invisibles ont comme prises d’assaut ton cou, serrant, t’étouffant. Reste calme. Reste tranquille. Tu déglutis, comme si avaler de la salive ravalerait toute cette panique qui te gagne. Finalement, après quelques secondes de rude bataille, tu reprends le contrôle de toi même. Tu redresses ton visage zébrés de grimaces et prends une grande inspiration. Reprenant sur toi tu vois le garçon se détacher de ton bras. Fort heureusement, tu penses qu'il n'a rien vu de ton état plus que déplorable. Après tout, sous la pluie et les ombres, comment aurait-il put ? Prenant cette situation pour acquise tu lèves les yeux au ciel pour y suivre Citrine. Rien. Toujours rien.

Le jeune garçon s'excuse alors, ce qui te surprend. Tu le fixes quelque instant avant de soupirer profondément et de venir placer une main presque paternel sur le haut de son chapeau. Tout semble embrouillé, et tu as peine a réellement comprendre que le brun te prend en pitié. Mais pour toi, il s'excuse de son inconscience, de sa naïveté, de son erreur. Tu ne fais donc que jouer ce petit rôle d'adulte pour le rassurer, alors que de vous deux, c'est bien toi le plus à plaindre. C'est toi qui aurait besoin de réconfort.

▬ Pas grave. Retrouvons vite ton pokemon !

Vos recherches sont pointés de rugissements roques. L'orage gronde, le ciel au loin se zèbre d'éclairs mais toujours aucune trace de Salamèche. En définitive, après seulement une dizaine de minutes à fouiner la forêt, le garçon au chapeau s'écarte du chemin pour s'enfoncer dans les bois. Tu le suis, gardant un œil inquiet sur ta Airmure qui plane au dessus de vos têtes. Puis un arrêt net. La pluie battante n'a pas de pitié est glisse entre les articulations de ton bras mécanique. Tu retiens des râles douloureux et regarde au dessus du gamin pour reconnaître un pokemon que tu n'avais encore jamais vue. Un félin, bipède, complètement trempé et au regard assassin.

▬ Peut-être qu'il cherche juste a protéger Salamèche...

Tu avais fais signe à Citrine de rester à l'écart. Mais ça serait bien trop beau qu'elle écoute, la voilà plutôt qui tombe en piquet et qui se pose sur une épaisse branche d'arbre, un peu en hauteur. Elle croasse pour essayer d'intimider le petit chat et le Miaouss - car il s'agit bel et bien d'un Miaouss même si tu n'en as pas la moindre idée - se met sur la défensive. Merci Citrine...Franchement merci.


©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Pulsar
Messages : 116
Stardust : 340
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Avr - 10:35
Pulsar
Une pluie et deux gouttes !
Noah ne souriait plus. Mais, il n'était pas non plus en colère. Il ne s'était jamais mis en colère de sa vie, il existait encore des émotions inconnues pour notre chapeau de paille qui tout en ayant débuté son aventure Pokémon, avait également commencé celle de sa vie. Faisant face au curieux Pokémon félin qui se tenait face à lui, Noah restait impassible, les poings serrés. Son Salamèche était derrière, à quelques pas ! Mais avant, il devait passer cet obstacle. Rapidement rejoint par le cyborg ainsi que Citrine, son nouvel ami dresseur suggéra que peut-être, ce Pokémon sauvage souhaitait juste protéger son camarade à la queue enflammée.

Sans répondre, Noah abaissa alors son chapeau de paille de manière à camoufler ses yeux, comme à chaque fois qu'il s'apprêtait à faire quelque chose d'important. Le Pokémon ailé du jeune homme intervint alors en s'interposant entre le félin et Noah, essayant de l'intimider de toute sa stature. Pourtant, au lieu de l'effrayer, le Pokémon ne fit qu'enrager encore plus. Le regard de ce Pokémon... Noah avait compris. Se mettant alors à avancer d'un pas calme mais déterminé, le chapeau de paille posa une main se voulant rassurante sur Citrine, avant de lui offrir son plus beau sourire.

- Tu es vraiment trop cool Citrine ! Mais je pense que ton ami a plus besoin de toi que moi en ce moment.

En effet, dès que l'on parlait du bien-être des autres, Noah pouvait se montrer d'une vivacité hallucinante. Lorsqu'il avait rencontré l'homme au bras trop génial tout à l'heure, il avait remarqué que son bras mécanique était la chose qu'il protégeait le plus sous les ailes de son Pokémon. Noah avait alors deviné que la pluie ne devait clairement pas être un ami pour le sien, et avait donc jugé bon de demander à Citrine d'aller le couvrir. Puis, le chapeau de paille alla se placer face au Pokémon sauvage, avant de le regarder fixement. Ce qu'il comptait faire ? C'était pourtant évident.

- Salamèche est mon ami, tu veux sans doute le protéger, mais cette responsabilité c'est à moi de l'assumer !

Noah fit donc un pas en avant, et ce fut le geste de trop. Le Pokémon sauvage, tout griffes sortit, bondit sur notre héros avant de lui lacérer le torse, déchirant son t-shirt, et faisant trébucher le chapeau de paille. Il s'était préparé à cette éventualité, n'empêche que le jeune Dresseur de Nemerya avait sacrément mal. Se relevant non sans mal, Noah le va une main derrière lui, de sorte à empêcher ses amis d'intervenir. C'était son combat, pas vrai ? Le futur Maître Pokémon avança de nouveau, et le félin l'attaqua une nouvelle, lacérant cette fois-ci son épaule gauche. Cela dura plusieurs minutes. De bonnes minutes. D'éternelles minutes. Mais, qui était le plus fort entre ce Pokémon sauvages aux griffes acérées, et la volonté de Noah à vouloir récupérer son ami ? Ses vêtements en lambeaux et le corps parsemé de griffures, Noah continuait d'avancer.

Il finit par s'habituer à la douleur, et ne tombait plus lorsque le Pokémon agressif s'en prenait à lui. Jusqu'à se tenir face à lui, à quelques centimètres seulement. Pensant qu'il était en mauvaise posture, le Pokémon s'apprêtait à fuir, mais le chapeau de paille s'agenouilla pour se retrouver au même niveau que lui, et l'enlaça, avant de sourire comme à son habitude. Le Pokémon, ne sachant comment réagir, restait paralysé par le geste du Dresseur. Que devait penser le cyborg et Citrine ? Qui sait. En attendant, Noah avait quelque chose à faire.

- Salamèche, deviendra le puissant Pokémon. Je deviendrai le plus grand des Maîtres Pokémon, comme ça... Tu n'auras plus jamais à te faire de souci pour ton ami !!!

Le regard qu'avait lancé le Pokémon sauvage vers Citrine, ce n'était pas de la rage. Il avait le même regard que le Pokémon de son père qu'il admirait tant. Un regard qui disait qu'il protégeait ce qui lui était chère au péril de sa vie. Salamèche aussi, avait un don pour se faire des amis. Il avait dû rencontrer ce félin qui lui avait indiqué le chemin de cette grotte. Tout en continuant de sourire, un sourire qui le définissait parfaitement. Finalement, Noah lâcha prise et fixa son nouvel ami avec un sourire si chaleureux qu'on en oublierait presque la pluie qui s'abattait sur nos héros au même moment. Le Pokémon sauvage, toujours choqué, finit néanmoins par reprendre ses esprits et fonça à toute allure vers les hautes herbes avant de disparaître de la vue de nos Dresseurs. Noah se retourna vivement vers le robot.

- Ton bras trop cool va bien ? Pardonne moi de t'avoir fait courir à travers la forêt comme ça !

Le chapeau de paille commença alors à avoir le tournis. Il avait tout de même un peu de sang avec toute cette histoire, il peinait quelque peu à tenir debout. Mais il ne pouvait pas se montrer faible face à Salamèche, que penserait-il alors ? Tout sourire, Noah se mit alors à avancer en tremblant légèrement des jambes, vers la grotte qui illuminait toujours d'une flamme que Noah ne connaissait que trop bien.
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : unys
Groupe : pulsar
Messages : 178
Stardust : 601
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 5:36
Pulsar


 

Tu observes la scène avec une attention distraite. Tout en grimace de sentir ton bras te tirer, se déchirer de l’intérieur, tu n'as pas assez de force pour intervenir auprès de ta starter. Gardant ton bras mécanique tout près de toi, tu laisses gouttes de pluies glisser sur ta peau, sur tes articulations encore douloureuses. Elles sont fraîches, et pourtant tu avais l'impression de sentir des larmes d'acides te grignoter la peau. En tout cas, c'était tout comme. Retenant un grognement que tu finis par transformer en raclement de gorge tu vois Citrine revenir vers toi, utilisant ses ailes pour te couvrir. Un vague sourire se dessine sur tes lèvres et tu tentes de reporter toute ton attention sur l'adolescent.

Tête base, il avait cependant repris du poil de la bête en parlant au félin se trouvant devant lui. Détermination et caractère, une force des mots relativement puissantes qui secoue un peu le pokemon sauvage. Mais pas assez pour le faire reculer de sa position. Oh ça non. Le chat n'a jamais fait confiance aux humains. D'ailleurs, à bien y regarder, le dit pokemon n'était pas l'un de ces jeunots inexpérimentés. Il avait de l'âge et une fausse carrure de chasseur. Sur sa frimousse, des marques du passer, sur son pelage, des trous dût au stresse et à la peur. Il devait être terrifié à l'idée de faire face a sa plus grande peur ; l'homme, mais était déterminé a chasser tout individu susceptible de faire du mal au Salamèche. Puis soudainement, le garçon s'approche. Il croque a grande enjambé la distance qui le sépare de son pokemon et le félin riposte. Les yeux écarquillés de surprise tu lâches un distinct : ▬ Est-ce que ça va !? Prenant déjà appuie pour bondir le redresser, mais l'adolescent se releva de lui même. Il te fait signe que tout vas bien, qu'il n'a pas besoin d'aide et surtout, qu'il ferait ça seul. Ça t'arrache une grimace. Ce n'est qu'un enfant. Il joue aux durs et tu n'as qu'une seule envie, intervenir.

Mais ta propre douleur ainsi que l'obscurité de la zone t'empêche de réellement voir que la situation peut à tout instant devenir critique. Tu ne vois pas le sang, ni même ses vêtements partir en lambeaux. Non, toi tout ce que tu vois c'est un dos fière et une ténacité de fer. Finalement, après deux ou trois autres chutes, le garçon arrive a s'approcher suffisamment du pokemon sauvage pour l'enlacer. Contact électrique, touché néfaste, le félin fut prit au dépourvu et sous l'effet de la surprise, ne sut se débattre pour se libérer de son emprise. Il était difficile pour lui de l'avouer, mais sa chaleur lui était agréable... Il fronce alors sourcil et lâche un miaulement étouffé. Il ne cherche toujours pas a contester ce câlin forcé... au contraire, il se ment a lui même, profitant de ce ridicule moment d'affection entre humain et pokemon. Après sa libération, particulièrement confus, le félin prit la fuite dans les hautes herbes, vous laissant le champ libre.

Remarquant le sourire du jeune dresseur tu te décides à le rejoindre. Avant même que tu n'es le temps de poser une main sur son épaule tout en le félicitant tu remarques les multiples griffures zébrant son torse. Tu te places devant lui et observe ses blessures.

▬ C'est plutôt a moi de te demander ça. Tu es couverts de coupures.


Tu n'es pas un expert, mais certaine te semblent plus profondes que d'autres. Ses jambes vacillent sous tes yeux, ses pas se font zigzaton et tu n'as d'autres réflexes que de le retenir avec tes bras. Le geste ne manque pas de te tirer un ou deux grognements. Ça tire, ça fait mal, mais tu n'es pas a plaindre au vue des marques qui traversent le thorax du garçon.

▬ Allons vite récupérer Salamèche. Il faut qu'on s'occupe de ces blessures.

Tu craignais une possible infection...Après tout, allez savoir où ce chat sauvage avait fait traîné ses griffes.


©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Pulsar
Messages : 116
Stardust : 340
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Avr - 13:01
Pulsar
Une pluie et deux gouttes !
Salamèche était allongé au sol, en pleine sieste. Après avoir été séparé de Noah, il avait couru à travers la forêt jusqu'à croiser le fameux Miaouss qui l'avait guidé jusqu'à cette grotte où il avait pu se reposer. C'est alors que des bruits de pas résonnèrent à travers la grotte, réveillant par la même occasion le jeune Pokémon Feu, qui se mit directement en garde. Aslan et Noah arrivèrent alors face à Salamèche, qui vit alors son visage s'illuminer à la vue du chapeau de paille, et bondit jusqu'à se retrouver dans les bras de son ami.

- Hahahahaha Salamèche ! Tu n'as rien ? Désolé d'avoir mis autant de temps !

Le sourire de Noah était toujours étincelant, mais il ne suffit pas à tromper Salamèche qui remarqua les multiples blessures de Noah. Jetant alors un regard vers Aslan, la salamandre dû sentir la bienveillance du cyborg et demanda par des gestes au Dresseur de déposer Noah au sol afin qu'il puisse s'adosser à un mur de la grotte. La mère de Noah, ne connaissant que trop bien son fils, avait au préalable donner des directives à Salamèche pour ce genre de situation, et prit alors le sac à dos de Noah avant d'en sortir des affaires de premiers secours. Le problème était de savoir s'en servir, et Salamèche ne pouvait que compter sur la présence de cette étrange homme à la mèche décoloré pour l'aider.

- Sala ! Mèche, Sala !

Accompagnant ses paroles de gestes vers Noah et la trousse de secours, le jeune demanda à Aslan de s'occuper des blessures du chapeau de paille, qui continuait de sourire. Ses blessures n'étaient pas si profondes que cela, mais les soigner tardivement pourrait s'avérer problématique pour la suite. Dans le pire des cas, ils n'auraient qu'à se mettre en route pour un Centre Pokémon, il devait y en avoir un pas loin sur cette Route après tout.
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : unys
Groupe : pulsar
Messages : 178
Stardust : 601
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Avr - 16:17
Pulsar


 

Tu soutenais le jeune garçon par les épaules. Il tremblait. Peut-être a cause de la pluie, peut-être a cause de la douleur. Tu ne saurais dire. Il y avait de quoi s’inquiéter, surtout quand on est pas  spécialiste. Certes les coupures n'étaient pas si profondes que ça, peut-être même relativement superficiel, mais quand il ne s'agissait pas de toi, tu préférais danser sur le « il vaut mieux prévenir que guérir ». Finalement, après une petite marche sous la pluie pour atteindre la fameuse caverne où était soit disant couché le Salamèche, ce dernier cavale jusqu'à vous. L'adolescent redevient soleil en retrouvant son pokemon, mais il en faudrait plus pour tromper la salamandre. Ça prend pas ! Un regard de braise dans ta direction, des signes un peu trop précis et tu te vois poser doucement le jeune Pulsar sur le sol. Ni une ni deux, tu t'improvises assistant infirmier auprès d'un docteur Salamèche ! Citrine s'engouffre a son tour dans la caverne et se pose dans son coin pour se sécher les plumes. Pas de jalousie, pas de tension inutile, la Airmure comprend que la situation n'est pas au jeu ou a la chiantise.

▬ Alors, voyons voir ce qu'on a là-dedans...

Tu fouilles la dite trousse de secoure. Un spray Leveinardcurchrome, des bandages et des ciseaux à boues ronds. Parfais. Avec ça tu devrais pouvoir t'en sortir. Tu retires donc délicatement les vêtements du jeune garçon, en faisant bien attention a ses blessures. Tu utilises ta propre veste pour sécher les gouttes de pluies. Tant pis si ça se tache, après tout le sang ça se lave. Tu poses ensuite ta main gauche – celle faite de chair et de sang – sur son front pour t'assurer qu'il n'y a pas une soudaine montée de fièvre. Tu soupires, soulagé, et prépare la petite bouteille métallique.

▬ Ça va peut-être piquer un peu, t'es prêt ?

Sur un décompte, tu asperges le torse du Pulsar avec le spray antiseptique. Il gigote un peu, grimace à plusieurs reprise pour finalement rester droit. Après quoi tu commences a tirer sur les bandages et a entourer le torse du chapeau de paille. Oh ce n'est pas bien précis, c'est même complètement brouillon et particulièrement dégueulasse comme pansement. Mais bon, même avec un bras titilleux et un peu de maladresse, en y mettant surtout de la bonne volonté, on peut arriver a quelque chose de convenable. Non ? Tu lances un regard au Salamèche qui reste tout de même perplexe. Même lui, avec ses petits bras s'en aurait peut-être mieux sorti....

▬ Bon...
Pas vraiment satisfait de ton travail d'infirmier, tu forces l'enfant a passer ta main autour de ton cou et le soulève pour le porter façon pompier. Plaçant « confortablement » le garçon sur tes épaules, tu lui adresses un petit regard. Je t’amène a un centre pokemon, juste pour être sûr. C'est quoi ton nom ? On ne s'est même pas encore présenter. Moi c'est Aslan.


©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Pulsar
Messages : 116
Stardust : 340
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Avr - 8:24
Pulsar
Une pluie et deux gouttes !
Finalement, Noah avait finit par laisser sa faible condition d'être humain s'exprimer et s'était effondré après avoir retrouvé son ami. Heureusement que le cyborg était là pour lui, qui sait ce qu'il serait advenu sinon. En tout cas, le chapeau de paille se laissa faire, sachant que son Salamèche était d'une maturité exemplaire pour son âge et qu'il saurait s'en sortir avec l'aide du décoloré. Jetant un regard vers Citrine qui avait finit par pénétrer la grotte à son tour, Noah souriait comme à son habitude, se laissant faire par l'infirmier improvisé tandis que le chapeau de paille repensait à cette folle journée.

Tout en gigotant ace à la douleur du traitement, Noah serrait fermement les dents en subissant les soins. Il avait eu de la chance de n'être tombé sur un Miaouss sauvage, si le Pokémon avait été d'une toute autre stature, et sachant que Noah n'aurait pas reculer qu'importe l'adversaire, il ne serait probablement plus là pour s'amuser de la situation. Même si le jeune homme finit par bander Noah comme il fallait, Salamèche restait pensif face à la qualité du Dresseur de Citrine. Ricanant de nouveau, Noah finit sur le dos de son nouvel ami, qui avait prit la décision de l'emmener dans un Centre Pokémon pour vérifier de son état, au cas où une infection l'aurait atteint.

- Ne t'en fais pas Salamèche, Aslan et Citrine sont des amis, on peut leur faire confiance !

Des amis ? Noah était d'une sociabilité presque aveugle, mais bizarrement, ses simples mots suffirent à rassurer Salamèche qui finit par sourire, allant même rejoindre Citrine afin de la saluer et de vérifier qu'elle allait bien. Enfin, notre petite équipe se mit en route vers un Centre Pokémon de la Route 7 tandis que les présentations finirent par se faire. Se présentant sous le nom de Aslan, il posa la question au chapeau de paille qui sortit son habituel phrase de présentation.

- Je suis Noah Amnesia, celui qui deviendra le prochain Maître Pokémon !
- Sala !

Ponctuant sa phrase d'un grand sourire, Noah réajustait son chapeau de paille de là où il était, avant d'observer l'horizon, cherchant le Centre du regard. S'inquiétant pour le bras de Aslan avec cette pluie, le garçon se permit une nouvelle indiscrétion.

- Tu devrais peut-être couvrir ton bras trop génial, tu as l'air d'en souffrir !

Enfin, ce n'était qu'une hypothèse du garçon. Il ne mesurait pas encore de toute la volonté de Aslan, et ne pouvait pas imaginer à quel point il pouvait être désagréable de posséder un bras mécanique sous la pluie. Citrine pourrait les couvrir, c'était une option. Noah avait même songer à demander à Salamèche de réchauffer le bras de son ami... Mais qui sait comment cela pouvait finir en cas de surchauffe.
Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : unys
Groupe : pulsar
Messages : 178
Stardust : 601
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Mai - 6:33
Pulsar


 

Noah n'était pas lourd, plutôt  même léger. Une brindille, un petit gars un peu solide, mais pas encore assez mature des muscles pour te faire suer. C'est donc avec une certaine aisance que tu regagnes la route 7 dans le but de l'emmener au centre pokemon le plus porche. Il n'avait pas cessé de pleuvoir, mais les gouttes qui tombaient été plus fines, plus dociles. Se mouvoir y était plus aisé et surtout moins douloureux. De son côté, Citrine s'était levée à ta suite et avait fait la connaissance de Salameche. Son attitude envers elle, à s’inquiéter,  n'avait pas manqué de lui flatter le plumages. Mais contre toute attente, au lieu de se montrer vaniteuse et hautaine, acceptant avec noblesse son émoi, elle s'était contentée d'un sourire et de lui dire tout simplement que tout allé bien.

Noah qu'il s'appelle le garçon. Noah Amnesia. Il vous en aura fallut du temps avant que vous n'échangiez vos noms, mais ça en valait la peine car voilà que le chapeau de paille, tout enjoué qu'il est, s’esclaffe vouloir devenir maître de la ligue ! Tu lâches un rire franc, tout aussi attendri qu'amusé par cette déclaration. C'est pas le premier jeune que tu croises qui se dit partant pour maraver la tronche du conseil de cette région. Forcement ça te fait sourire, et forcement tu appuis son rêve. Il n'y a pas de vie, si on ne se fixe pas un but précis. Celui ci de but, avait tout le mérite d'être grand et explicite.

▬  Je te le souhaite Noah ! T'es la deuxième personne que j'croise avec ce rêve. Ça va pas être facile, j'espère que toi et Salamèche êtes prêts.

T'avais lancé cette dernière phrase par réflexe poli, car il était déjà tout écrit sur leurs minois respectif de jeunots qu'ils étaient prêts a relever tout les défis ! Surtout Noah. Tu es encore surpris de sa détermination et surtout de son inconscience face au Miaouss sauvage. Enfin... Surpris. C'est un bien grand mot. Il y a quelques années, tu étais tout aussi téméraire et sans peur. L'incarnation de l’inconséquence.

Pas de centre pokemon à l'horizon. Te-serais-tu trompé de chemin ? Non tu ne crois pas. C'est juste que ton bras te tire, t'arrachant quelques grimaces ravalées. Tu soupires doucement, serrant les crocs. La pluie avait beau être devenue plus fine, un peu comme douce brume, l'humidité restée, grignotée, mâchouillée avec appétit tes ligaments encore souffreteux.  Le jeune Pulsar a tout l'air de s'en être rendu compte,  mais t'as trop de fierté pour avouer avoir mal.

▬ Boarf, va bien falloir que je m'y habitue un jour ou l'autre. Ne t’inquiète pas, cette douleur, c'est trois fois rien.

Trois fois rien... si elle ne faisait que t'agresser le bras. Car ça soulève bien d'autres choses, cette plaie trop fraîche. Encore une fois, tu retiens un grognement et redresses le garçon en un mouvement  d'épaules, le sentant glisser sur ton dos. C'est alors que tu crois apercevoir une lumière, à une centaine de mètres de là. Vous voilà bien arrivé.

▬ Tu tiens le coup Noah ? Ça fait pas trop mal ?

Balances-tu en lèvres adoucies d'un coup de langue. Citrine reste à tes côtés, te surveillant et lorgnant encore avec curiosité le chapeau de paille du garçon. Tu lui lances un rapide regard, lui interdisant d'y toucher. Elle croasse et fait mine de bouder. C'est ça, boude, mais  jamais tu touches a ce chapeau ! Après cinq bonnes minutes de marches, vous arrivez enfin au centre pokemon de la route. Les portes automatiques s'ouvrent, une sonnette vous accueille en ding léger, et l'infirmier derrière son comptoir accours vers vous demandant ce qu'il s'est passé.

▬ Il s'est fait attaquer par un Miaouss sauvage, mais il va bien.. je pense. Je lui ai fais les premiers soins.

Tu confis Noah au monsieur et laisser s'échapper un soupire de soulagement couplé à de la douleur.

▬ Fais toi soigner. Inconsciemment ton bras gauche se saisis fermement du droit. Moi.. J'vais me poser là-bas. Signe de  tête vers les sièges qui t’ont l'air tout a fait confortable. Faut que tu te poses, deux secondes, rien que deux petites secondes.

Qui aurait-cru que ça te fasse aussi mal...On t'a parlé d'un petit mois d'adaptation. Presque. Tu y es presque.

©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Pulsar
Messages : 116
Stardust : 340
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 14:12
Pulsar
Une pluie et deux gouttes !
La deuxième personne qu'il croisait avec ce rêve ? Cette remarque que fit Aslan plongea Noah dans une certaine réflexion. Evidemment, nous parlions de Noah, personne ne s'attendait réellement à une introspection philosophico-sociale de son existence, mais il avait néanmoins le mérite de prendre un peu de recul sur ce qu'il avait entreprit jusqu'à aujourd'hui. L'ambition de devenir Maître Pokémon, obtenir tous les badges d'Arènes... Tout cela n'était que le parcours classique de la plupart des Dresseurs que l'on croisait de nos jours. Noah en avait même affronter une, Jun Abe, photographe et gérante d'un blog de profession. Mais, en quoi cela impactait sur le rêve de Noah ? Certes, beaucoup souhaitaient devenir Maître Pokémon, mais...

- Un rêve ne peut pas être partagé, il est unique pour chaque individu !

Une phrase aussi profonde ne pouvait pas être sortit de l'esprit simplet de Noah, n'est-ce pas ? Vous auriez raison de penser cela. C'était le père du chapeau de paille qui avait prononcé cette phrase à son fils unique lors d'une journée pluvieuse à l'instar de celle-ci. A vrai dire, il était sans doute possible, c'était même sûr, que notre héros ait employé cette citation à mauvaise escient, mais il n'avait fondamentalement pas tort. Si le rêve de devenir le Maître sortait de la plupart des lèvres, les raisons de ce rêve étaient néanmoins différentes. Chacun avait ses raisons d'obtenir le trône suprême, que ce soit pas vengeance, par hommage ou par simple hubris... Noah voulait devenir Maître Pokémon parce qu'il voulait devenir Maître Pokémon. Allez savoir, il était sans doute un peu trop tôt pour tenter de comprendre cette phrase.

Alors que le chemin commençait à faire long, Aslan rassurait notre chapeau de paille quant à la douleur de son bras bionique, ce dernier retourna la question à Noah en voulant connaître son état de santé, ce à quoi le garçon répondit franchement et spontanément :

- HAHAHAHAHA, je ne me suis jamais sentis aussi en forme !

Ponctuant sa phrase d'un grand sourire, Noah réajustait son fidèle chapeau de paille bien trempé désormais, tandis que son regard se baladait parmi les lumières qu'il apercevait au loin. Une fois arrivé à l'intérieur du Centre, le chapeau de paille fut directement remis aux infirmiers qui prirent en charge notre héros, qui s'était finalement évanouis après avoir quitté les épaules d'Aslan. Ses blessures n'étaient pas légères, mais couplés à la fatigue récente et à son manque cruelle de protéines ces derniers jours, le chapeau de paille avait finalement succombé et s'était laissé bercé dans les bras idylliques de l'inconscience. Mais, avant qu'il ne sombre totalement, Noah murmura une dernière chose à l'oreille de l'infirmier.

- Ce garçon au bras trop cool, occupez-vous en aussi s'il vous plaît...

C'est donc ainsi que des chirurgiens allèrent aborder Aslan, lui conseillant fortement d'aller passer quelques radios afin de vérifier que sa prothèse ne fasse pas trop défaut. A cause d'un dysfonctionnement, c'était tout le système nerveux du Dresseur qui risquait d'en pâtir. En attendant, Salamèche restait au chaud à l'intérieur du Centre dans une pièce consacrés au Pokémon, enveloppé dans une couverture bien chaude tandis qu'il somnolait tranquillement. Avec tout cela, Salamèche pensa qu'après le réveil de Noah, c'était un repas de roi qui les attendraient...
Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : unys
Groupe : pulsar
Messages : 178
Stardust : 601
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 18:46
Pulsar


 

On s'approche de toi. Tu hausses un sourcil et une main tendue t'offre support. Tu grimaces, baisses un instant le regard pour mieux le redresser en fin sourire. Tu n'as pas besoin d'aide , tu n'as pas besoin de pitier. Et puis, tu n'aimes pas les centres... tu n'aimes pas les hôpitaux et le parfum de l'endroit ne manque pas de te rendre mal à l'aise. ▬ Je vais bien. Lances-tu d'un ton faussement joyeux, esperant qu'on te laisse tranquille. Mais c'est mal connaître les infirmiers. Habitués a ce genre de comportements, ils te forcent la main, te disant que tout va bien se passer, qu'il n'y avait rien a craindre... Tu grinces des dents et d'un pivot maladroit, tu te redresses, te tenant le bras. Personne ne te touches, tu peux très bien marcher tout seul... Finalement, avant de rejoindre la pièce pour effectuer une mini radio de routine, tu cherches Noah du regard. T'espère juste qu'on s'occupe bien de lui. Après un ridicule moment d’hésitation, tu oses demander, apercevant du coin de l’œil ta Airmure en compagnie de Salameche.

▬ Où est le garçon au chapeau de paille ?
▬ Oh ne vous inquietez pas, il est dans une chambre et il se repose. On s'est bien occupé de ses blessures. Maintenant c'est de vous qu'on doit s'occuper.
▬ Nah, moi je vais bi-
▬ Assis.

Une infirmière, que tu bouffes pourtant d'une tête, mains sur tes épaules, réussis sans pression a te faire t’asseoir. Déglutissant de surprise tu la regardes de tes yeux ronds et elle te demande de ne pas bouger. Elle revient quasiment aussitôt avec de quoi passer ton bras sous radio. Un click. Un bip. Tu gardes une mine renfrognée. Ton diagnostique ne dure pas plus d'une demi-heure. Une chose est sûre, il faut faire attention, les nerfs ne se sont pas encore entièrement habitués a la prothèse et au risque de perdre la connexion qu'ils ont avec le bras métallique, tu vas devoir te montrer particulièrement prudent à l'avenir. Un soupire en guise de réponse et tu demandes si tu peux partir. Rester ici te donne la nausée... Tu laisses néanmoins un message à l'attention de l'adolescent, lui souhaitant un bon rétablissement, en t'excusant au passage de ne pas attendre son réveil. Tu espères un jour le revoir, quand ce dernier sera un peu plus fort. Après tout, tu ne dirais pas non a un combat contre celui qui -peut-être- sera le nouveau maître de ligue de Lumiris !

[navré de cette fin Noah, l'rp était quand même super sympas et j'espère en faire un autre avec toi ! Je finis là pour cette fois, a la revoyure petit chapeau de paille !]


©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Deux mages, la pluie et une rose [PV - Athos/Tom]
» Un, deux, trois : TA GUEULE ! [PV Arth]
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Lumiris Centre :: Réseau routier :: Route 7-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération