Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Promenade de loubards [Ft Mark Shaw]
avatar
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Team :

card : T-card
Origine : Hoenn
Messages : 271
Stardust : 804
Dim 11 Mar - 8:25
Promenade de loubards  


Il était très tôt. Presque 6h30, et Mélody était déjà en dehors de Voltapolis. La jeune femme était assise dans l'herbe d'un espace vert en bordure de la ville. Elle avait un sac avec des viennoiseries à côté d'elle mais même elle ne savait pas vraiment pourquoi elle en avait pris autant. Pour l'instant, elle mangeait simplement en regardant partout autour d'elle. Sympa cet endroit si tôt le matin. Personne pour faire chier, même le terrain d'athlétisme était vide. Parecool dormait devant elle, mais rien de surprenant à cela. Elle n'était même pas sûr qu'il se soit réveillé lorsqu'elle était partie. Il avait tout d'intriguant. Comment une chose pareille pouvait survivre dans la nature? Il ne pouvait clairement pas être un prédateur, mais encore moins se défendre contre un. Ou alors quelque chose le protégeait. Ce pokémon était tellement mystérieux et méconnu qu'elle ne savait rien sur ses évolutions.

En tendant l'oreille, elle entendait parfois le cri d'un pokémon sauvage des alentours de la ville. En pensant à cela, elle se souvint de la veille. Elle était venue regarder ces combats de pokémon clandestins où au fond, tout le monde attendait le moment où les dresseurs se foutaient sur la gueule. Mais ce soir, là, la police était intervenue, et avait menée beaucoup d'arrestations. Heureusement que les guetteurs les avaient vu arrivé, parce que sinon, elle et la plupart des autres spectateurs se serraient retrouvés en prison. Quand elle y repensait, cela l'amusait. Une belle course bien longue. Juste assez pour ne plus sentir ses jambes une fois arrivée au centre.

Que faire de cette journée? Parce qu'au fond, si elle s'était levée tôt, s'était pour faire un truc. Même si elle ne savait pas encore, il fallait bien. Elle n'allait pas gâcher une journée qui allait durer aussi longtemps! Mélody se leva simplement, et partit dans une direction un peu aléatoire. Elle s'éloignait simplement de la ville sans vraiment savoir où aller, mais cela devenait une habitude pour la jeune femme. Pour l'infirmière du centre pokémon aussi, étant donné que Mélody jetait son sac dans un local quand elle partait, afin de signaler le fait qu'elle n'utilisait plus sa chambre.

A force de marcher, elle finit par tomber devant la maison de Mark. Cela faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas vu, mais elle se souvenait très bien que sous les airs qu'il se donnait, il se marrait bien dans les combat le soir. Elle décida de lui passer le bonjour, pour la forme.

Elle donna trois grands coups dans la porte.

"MARK!!" Cria-t-elle.

Pas vraiment patiente, elle redonna trois coups.

"Mark?! Manson?!"

Elle s'apprêtait à remettre trois coups, mais on premier ouvrit la porte, qui avait bien du mal à tenir. "Bon bah si c'est ouvert" pensa-t-elle.

Elle entra dans le squat de Mark sans trop se préoccuper de sur quoi elle allait tomber. Mark apparu devant elle, mais avant qu'il puisse dire quelque chose, elle lui jeta son sac.

"Tiens, prend un croissant."






Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : T-Card, Garde-Robe
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 785
Stardust : 2539
Sam 17 Mar - 15:28
ft. Mélody Minot

Promenade de loubards.
-Hop, par-Hey arrêtes un peu de bouger-toi ! Râla Mark en remettant bien la perruque. Voilà nickel, tu vas t'y habituer, t'inquiètes pas !

Dur à croire quand on voyait à quel point tout ce matériel semblait agacé et handicapé Noarfang. Quel idiot pouvait se dire que fixer une perruque à un oiseau, ou pire lui donner un médaillon risquant à tout moment de gêner son vol, pouvait être une bonne idée ? Il n'y avait que Mark évidement pour avoir ce genre d'idée à la noix... Tout cela pour le faire ressembler à une vieille connaissance : Guzma, le chef des Skulls. Quel rapport entre cet homme et Noarfang ? Strictement aucun, mais pourquoi devrait-il y en avoir un ; tout ce que Mark voulait, c'était le rendre plus charismatique et imposant selon ses critères esthétiques personnels. 

-Oh, attend, un peu de maquillage ici.
-NOOAARRRFFFF !
-Non non mais calmes-toi mon beau, c'est pas génant pour les poils j'te promets !


Convaincre un hibou de se laisser dessiner des cernes n'était pas évident, certains diraient même impossible, mais Mark ne se découragea pas et l'immobilisa en l'agrippant fermement entre ses bras et ses jambes. Malgré les coups de becs qui lui ouvrirent les mains, l'opération fut un succès ! Une fois libéré, WootWoot fila en vitesse et alla se percher le plus loin possible - tout en pouvant maintenir le contact visuel - c'est à dire sur un pilier au plafond.

-Ouai c'est ça fait la tronche la-haut ! Bon... J'en étais où moi ? 


-MARK!! Hurla une voix qui sonnait familier au loin.
-Humm ?

Il se dirigea vers la porte d'entré, et tomba nez-à-nez avec la p'tite Mélody. À peine l'avait-elle aperçu qu'elle lui balança gentiment (pour du Mélo en tout cas) un sac au visage. Le sac en question contenait un superbe croissant, de quoi ravir l'estomac éternellement affamé du loubard ! Il ne se fit pas prier pour le dévorer.

-*Munch* Merchi Mélo, 'u gères *Munch* ! Bafouillait-il tout en mangeant. Qu'esch qui *Munch* t'amènes ?
Tout en parlant et en mangeant, il se dirigeait vers la pièce centrale. Conscient qu'elle le suivrait très certainement. Il cria un bon coup et appela Héricendre, qui dormait contre une vitre proche pour profitant de la chaleur du soleil. Ronchon, celui-ci obéit quand même et rappliqua au pied. Mark avait déjà engloutit sa douce friandise.

-C'est pour voir le résultat de la banane que tu m'as filé ? Elle lui va super, il a encore du mal avec (surtout à cause du fait qu'elle doit peser un quart de son propre poids) mais ça va venir !
S'exclama-t-il joyeusement, tout en attrapant le hérisson et en le tendant au niveau de Mélo. J'ai pris la liberté de rajouter un peu de gel et quelques coups de peignes pour donner un effet méga-cool, t'en penses quoi ?!! 




Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Team :

card : T-card
Origine : Hoenn
Messages : 271
Stardust : 804
Lun 19 Mar - 14:49
Promenade de loubards  


Mark était enfin arrivé, et semblait ravi du croissant que Mélody apportait avec elle. Avant qu'elle puisse lui expliquer qu'elle même ne savait pas trop se qu'elle foutait ici, il l'amena dans son salon/cuisine/salle à manger pour lui montrer le résultat de ses heures de travail. Apparemment, Mark était aux anges avec  la perruque "banane" que Mélody lui avait confectionnée. En effet, le Héricendre avait un style incroyable avec cette banane modifiée? Y'avait pas à dire, même Mark avait fait du bon travail dans cette affaire. Mélody était contente. Elle avait passé de longs moments à acheter des perruques, les fusionner avec un peu de couture, teindre le tout à grand coup de bombes de peintures, puis ajouter des reflets  en peignant soigneusement certaines mèches. Mélody avait clairement pris son pied à faire les deux perruques, et encore, Mark n'avait encore rien fait de la deuxième.

"Ouais ça à l'air de bien claquer comme ça!" Dit Mélody en observant le Pokémon.

Elle attrapa le petit Pokémon, et s'asseya par terre, le posant sur ses jambes. Elle épiait les moindres petits détails. Elle cherchait la petite bête,  utilisant deux doigts pour modifier toutes les petites imperfections qu'elle trouvait. Une fois que le résultat lui convint, et que le Héricendre fut bien saoulé, elle le laissa partir. En se relevant, elle remarqua le Noarfang posé près du plafond. En le regardant un peu, elle remarqua que Mark l'avait lui aussi pimpé.

"Tain génial ton oiseau aussi! Perruque, maquillage, chaîne! Décidemment t'es un génie du costume pour Pokémon!" s'exclama Mélody.

Là elle était dans son élément. Pimper des trucs, elle adorait cela, alors évidemment, quand Mark lui montrait des résultats aussi géniaux, elle n'en pouvait plus. décidemment, il avait du goût ce squatteur.

"T'as pas moyen de le faire descendre qu'on le voit de plus près?"

Bref, Mark et Mélody passèrent presqu'une heure à parler confections et pimpage, et la jeune femme compris rapidement que les idées de Mark ne s'arrêtait pas à quelques pokémons seulement. Apparemment, tout le monde allait y passer tôt ou tard.

L'idée semblait vraiment cool, et Mélody savait qu'elle devrait le faire également si elle comptait participer à des concours. Après tout, le style dans ces épreuves semblait être primordial, et quoi de mieux pour cela que des accessoires d'enfer?

Bref, après les discussions, Mélody changea le sujet. Elle venait de se souvenir de se qu'on lui avait dit la veille au centre Pokémon. Elle y avait rencontré un motard qui se rendait dans une des villes voisines.

"Apparemment à Artiesta, ya moyen de se taper des bonnes barres si on arrive via la route 7! Genre de nuit cette ville c'est une bombe d'après se qu'on m'a dit, et ça me tenterais bien de visiter. Par contre j'ai clairement la flemme d'y aller seule, donc amène toi, on va s'marrer."

En effet, Artiesta, ville pleine de casino, de discothèques, et parait-il de toutes les actions criminelles possibles, est une ville vivant presque exclusivement la nuit. C'est l'endroit parfait pour arriver riche et repartir endetté jusqu'aux os. Ou l'inverse. Mélody voulait y aller, parce qu'elle était presque sûre qu'en fouillant un peu, elle pouvait tomber sur des combines sympa et des gents marrants. En toute légalité bien entendu...




Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : T-Card, Garde-Robe
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 785
Stardust : 2539
Sam 31 Mar - 15:04
ft. Mélody Minot

Promenade de loubards.
Après une longue, très longue, trop longue discussion sur la mode pokémon, après toutes ces éloges, toutes ces idées et ces projets, les deux loubards avaient finalement fait le tour du sujet pour le moment ! Mélody était comme lui, elle adorait son délire et le suivait dans sa connerie tout en l'encourageant ; pas comme tout ces gens qui critiquaient son style et trouvaient cela ridicule parce qu'ils ne comprenaient juste pas : qu'ils aillent se faire voir ! Bref, donc elle était à la base venue lui parler de cette ville, la fameuse Artiesta, la ville de toute les folies. Contrairement aux apparences, l'optique d'aller là-bas n'excitait pas des masses notre voyou. Il ne l'appréciait pas beaucoup cette endroit, trop bruyant, trop flashy et trop de touristes... Rien ne valait Voltapolis dans son cœur, et ce même s'il là détestait autant qu'il l'appréciait.   

-'Azy si ça te branche, pourquoi pas.
Dit-il calmement, plus intéressé par le voyage que la destination en elle-même. Va m'attendre dehors, me prépare vite fait.

Quelques minutes plus tard, Mark rejoignait l'adolescente à l'entrée, habillé dans des vêtements plus propres et avec une team préparé au combat. À ses pieds, Okéoké et Héricendre qui comptaient bien faire partis du voyage. Dommage que Manson, comme très souvent, ne soit pas de la partie, obligé de garder un oeil sur les pokémons restés au hangar et leurs pokéballs.

Bon niveau géographie de la région, la p'tite était pas encore au point, du moins c'est ce que l'on aurait pu penser en regardant une carte. Mais en fait, c'était de la divination ! Longue histoire, pour faire court : nos deux abrutis ont prit le mauvais bus - ça en devenait presque un running gag pour Mark à ce niveau - ils ont traversé la route 5, Nemerya et la route 6, normal, sauf qu'au lieu de prendre l'embranchement pour Artiesta le bus est partit vers Kishika... Bref ça a un peu gueulé, les deux dresseurs n'ont pas réussit à se faire rembourser et dans l'énervement, ils sont envoyés se faire voir les chauffeurs et sont donc repartis vers la route 7...  

-Tous des radins ces mecs, c'est incroyable ça ! C'est pour ça que j'me méfie des bus, c'est mal indiqué et après c'est toi qui payes pour leurs conneries, j'ai pas raison ?! Ralait-il depuis une bonne dizaine de minutes. Ça m'rappelle la fois où j'ai finis dans la jungle avec leurs conneries, j'avais pris un bus pour rentrer, mais dans le mauvais sens... Manson lui, pas con, il a réussit à prendre le bon et du coup il est rentré sans moi. Bordel !

Ils arpentaient désormais une jolie route de campagne malheureusement un peu chiante, le soleil de l'après-midi illuminaient leur chemin et l'air frais couplé aux parfums des fleurs mettaient du baume au cœur. Un troupeau de Girafarig galopaient un peu plus loin, Mark admirait leur petit groupe si adorable en regrettant un peu de n'avoir jamais capturé la Girafe quand il en avait eu l'occasion. Il s'étira un bon coup et laissa le peu d'animosité qu'il avait en lui disparaitre dans la bonne humeur, il se tourna vers Mélo et avec un sourire mesquin lui demanda :

-Tiens au fait, t'as déjà eu un copain ma p'tite Mélo ?! J'parie que oui... Nan, je vais dire non plutôt, tu lui aurais cassé la gueule avant qui t'embrasses j'parie. Taquina-t-il sa cadette, en sachant pertinemment qu'elle n'appréciait guère d'être le sujet de conversation. Ou bien... Peut-être un caïd du lycée, mmmm ??      

Pourquoi ce sujet-là ? Pourquoi pas, cela lui apprendrait toujours plus sur elle en plus ! Mais c'était surtout parce que Mark aimait bien lancer des sujets de conversations au pif.




Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Team :

card : T-card
Origine : Hoenn
Messages : 271
Stardust : 804
Jeu 12 Avr - 19:51
Promenade de loubards


Ils avaient pourtant beuglés comme des sourds pendant 10 bonnes minutes. Ils y étaient allés à fond, ils y avaient mit du cœur, mais rien à faire, ce débile de chauffeur de bus n'arrivait pas à comprendre. Vraiment dans cette région, c'était des cons qui avaient créés les lignes de bus. Sérieusement, pas moyen de se faire rembourser le trajet? Franchement le chauffeur était clairement de mauvaise foi.

"Ouais clairement Mark le mec il vit que pour la thune. Pas un brin d'humanité sérieux?"

Ils marchaient tout deux, dans la bonne direction peut être, et avançaient tranquillement sur cette belle route de campagne. Enfin belle, surtout terriblement ennuyeuse. Quoi que, le manque de passant ravissait Mélody qui pouvait enfin savourer un moment tranquille sans personne pour shooter dans son siège ni voiture qui passe à côté toutes les 5 secondes. Finalement, cette route de campagne lui allait très bien.

-Tiens au fait, t'as déjà eu un copain ma p'tite Mélo ?! J'parie que oui... Nan, je vais dire non plutôt, tu lui aurais cassé la gueule avant qui t'embrasses j'parie. Ou bien... Peut-être un caïd du lycée, mmmm ??

Ma petite Mélo. Ce surnom la faisait marrer, car elle savait très bien que le petite était autant plein d'affectif que de moquerie. Au fond Mark avait bien compris un truc, la jeune femme n'était pas dangereuse avec les gens qu'elle connaissait. C'était une chose que tout le monde ne comprenait pas, car les trois quart des gens qu'elle fréquentait avait pris peur d'elle simplement à cause de son look. Par contre la question du copain emmerdait un peu plus la jeune femme.

"Disons simplement que j'ai passé mes année de lycée le plus loin possible des débiles profonds de Poivressel."

En réalité elle avait surtout passé ses années de lycée quasiment seule, par choix, mais quand même en solitaire.

"Nan franchement je sais pas pourquoi ces débiles mentaux en manque de sexe m'ont jamais vraiment tentés. "

Elle étouffa un rire, se souvenant de son année de première.

"Si, en vrai y'a bien un mec qui avait porté ses couilles, mais genre un peu trop. Il m'avait demandé de sortir avec lui, et comme je lui avait dit non, il avait forcé pendant 3 jours...
Mais au final il a lâché prise quand je l'ai plaqué contre un mur pour lui faire comprendre mon point de vu.
"

En réalité, Mélody savait bien qu'elle était beaucoup trop occupée à faire la rebelle pour se trouver un copain. Et puis au fond, elle avait un peu peur de ça. Après tout, elle bâtissait une image de "Caïde" ,comme disait Mark, pour justement rester seule et tranquille.

"En fait je pense que ça me saoulerait vite d'avoir un copain, j'suis du genre à vouloir être seule une semaine entière sur un coup de tête. J'pense pas que beaucoup de gens supporterait ça au quotidien."

Cela ressemblait un peu à une excuse facile, mais elle le pensait vraiment. D'ailleurs le fait qu'elle parle d'elle à quelqu'un d'autre était vraiment une preuve qu'elle n'était même pas de mauvaise humeur. En fait, l'air un peu niais de Mark lui donnait envie de parler.

"Et toi, avec une banane pareille et le palace qui va avec, tu les fais tomber par combien les filles de Voltapolis?"

Les discussions un peu aléatoires continuèrent pendant un moment. Dès fois, Mark s'arrêtait de parler pour admirer les Pokémons sauvages des alentours. Mélody y jetait juste un coup d'œil sans grand intérêt. Son équipe était déjà bien assez grande comme ça. L'après midi passa plutôt rapidement, alors que le décor lui restait le même. Encore et toujours de la campagne. De temps en temps, elle apercevait une forêt au loin, histoire de faire un semblant de changement, mais vraiment rien d'incroyable.

En fait, il ne se passait tellement rien qu'il faisait déjà presque nuit et que la ville semblait encore beaucoup trop loin. C'est à dire qu'ils n'avaient pas croisé un panneau d'indication depuis au moins 3 heures et qu'en face d'eux ils ne voyaient rien à part toujours plus de campagne.

"Bon on fait quoi du coup, parce que la balade nocturne j'la sens moyen et qu'en plus j'vois pas d'hôtel dans le coin... On campe?"

Mélody avait arrêté de marcher, et s'était tournée vers Mark, attendant une réponse pour agir. Après tout, vu la flopé de Pokémon que possédait l'homme à la banane, il avait certainement un truc dans sa poche qui pouvait au moins leurs filler un coup de main. Au pire son Draby pouvait bien allumer un feu de camp, mais c'était tout. Pendant un instant, Mélody se rappela de son excursion dans les Bois Hurlants, et de la nuit bien merdique qu'elle y avait passé. "Dommage que Mae soit pas dans le coin avec sa tente" pensa-t-elle.




Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : T-Card, Garde-Robe
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 785
Stardust : 2539
Mer 18 Avr - 7:36
ft. Mélody Minot

Promenade de loubards.
On dirait que la question avait fait mouche ! Mélody commença à déverser un flot d'informations bien croustillantes dont le loubard ne perdait pas un mot.  Bien qu'en l'écoutant, il jouait aussi avec Mark.Jr qu'il tenait entre les bras, les petits pieds de Okéoké n'étaient vraiment pas adaptés à une longue marche. Mon dieu, ce truc tirait vraiment une tronche adorable quand il se sentait bien. De son oreille attentive, il entendait Mélo se plaindre à nouveau des 'débiles profonds' de Poivressel comme elle disait parfois. Mark faillit réagir quand elle évoqua des abrutis en chien, avant de se remémorer qu'il n'était pas comme cela au lycée - contrairement à maintenant. "Ouai, dingue ces mecs hein !" Commenta-t-il juste pour le plaisir de commenter.

-Haha, alors comme ça t'as quand même tapé dans l’œil d'un mec autrement qu'avec ton poing ?? Ricana-t-il si fort qu'il faillit en lâcher Okéoké par inadvertance. Il ne fit toutefois pas de remarque sur le tempérament de Mélody et son avis sur les relations. Mark se contenta de pousser un petit soupir amusé. Pas faux. Après qui sait, peut-être que tu trouveras quelqu'un d'aussi solitaire que toi. Perso, je cherche encore la femme parfaite aimant les coupes bananes... 
 
Sacré Mélo, Mark l'enviait presque pour sa façon de placer sa tranquillité avant tout le reste. Pour autant ce n'était pas à son gout, justement pour lui ce qui faisait le piment des relations était le dépaysement, l'aventure, le risque et le changement ! Aie, la pique de Mélody avait fait mal par contre. Ça brulait, limite il avait besoin de s'assoir un peu après ce gros taunt des familles. Mark étant ce qu'il est, il ne pouvait se laisser abattre par une telle provocation. Il lâcha un peu méchamment Okéoké qui tomba sur la banane et se remit en vitesse à quatre pattes, toujours avec cette tête d'abruti heureux qui le caractérisait si bien. Le loubard attrapa son peigne dans la poche avant de son blouson et donna deux trois coups de peignes à sa coiffure pour le style.

-C'est ça, fous-toi de ma gueule gamine, mais saches que j'ai pleins de cibles potentielles ! Déclara-t-il fièrement en brandissant le peigne. Il prit une courte-pause tout en comptant sur ces doigts les gens qui lui avaient tapés dans l’œil ces derniers mois, il entamait la une longue liste. Y'a une nana un peu chelou mais adorable, Elizabeth ! Bon... Dommage que notre première rencontre se soit mal passé - j'ai un peu faillis lui éclater le crâne. Une meuf complètement tarée et narcissique, mais bon c'est pas ma faute si ça m'excite ce genre là. J'ai oublié son nom j'avoue, de toute façon avec les cheveux teints en violets c'était surement une lesbienne. Non, pas besoin d'y réfléchir pour réaliser qu'avec elle ça ne collerait pas, de toute façon elle le détestait. Il se demanda un moment si ses rares coups d'un soir, complètement torché, comptait dans l'équation ? Non valait mieux pas trop discuter de ça avec Mélody. Aussi ce Marek plutôt mignon mignonne, mais pas mon genre. Une aut' gonzesse chelou un peu intello aussi - beurk, définitivement pas mon style non-plus. Il avait aussi oublié le prénom d'Agathe. Ah et peut-être... Il pensait à Mae, mais il se dégouta d'avoir eu cette pensée et l'oublia aussitôt ! C'est immonde, elle devait avoir l'âge de sa petite sœur bordel. 'Fin bref c'est le bordel....         

En réalisant qu'il avait finit d'étaler stupidement toute sa vie sentimentale et prouvé une fois de plus qu'il avait un vrai cœur d’artichaut - ainsi qu'un gros manque affectif à combler - il se ravisa et changea le sujet de discussion sur un Duduo qui volait dans le ciel. En soulignant bien à quel point cela avait l'air ridicule et improbable.

Quand la nuit commença à pointer le bout de son nez, contrairement à la ville, la mauvaise humeur de Mark commença à refaire surface. "Pourquoi pas ?..." répondit-il agacé à Mélody, avant de s'éloigner pour aller chercher du bois. Au moins l'endroit ne manquer pas de fagots. Ils installèrent le campement près d'un vieux tronc coupé qui servait de siège à Mark. Une fois les bouts de bois disposé, Mark envoya Héricendre - décidément il devait en avoir marre de ne servir qu'à cela - qui alluma le feu sans attaque, rien qu'avec son dos. Quand les braises commencèrent à bien prendre et à vraiment s'embraser, Okéoké se mit à tourner comme un débile autour. Le loubard aurait pu l'arrêter mais bon, au moins il apprendrait la leçon s'il tombait...

-Tiens je t'ai jamais demandé : c'est comment Poivressel ? Pour toi je veux dire, ça t'inspires quoi ? La nuit révélait un côté plus nostalgique de Mark, qui demandait cela bien plus sérieusement que pour l'histoire du petit-ami. 




Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Team :

card : T-card
Origine : Hoenn
Messages : 271
Stardust : 804
Mer 9 Mai - 20:20
Promenade de loubards


L'homme à la banane avait à son tour parlé des conquêtes amoureuses. Apparemment, il en avait eu bien plus que Mélody, mais il avait surtout des "cibles potentielles". Dont un garçon. Surement une blague de mauvais goût qui arracha tout de même un sourire à la loubarde. Après tout, elle n'avait rien contre ce genre d'humour. Plus sérieusement, Mark avait l'air d'être beaucoup moins insouciant qu'elle le pensait, et le savoir à la recherche de relations à ce point semblait presque triste. Etait-il en manque d'amour, ou simplement comme la plupart des hommes? Beaucoup de question, mais en tout cas, il aimait cela à peu près autant que sa banane.

D'un accord plus ou moins commun, ils avaient décidé de dormir à la belle étoile. Mark était partit chercher de quoi faire un feu, et Mélody se retrouvait à attendre un peu bêtement. Décidemment, il fallait qu'elle trouve un truc à faire, parce qu'elle avait l'air conne à rester là. Elle se leva, fit sortir Zorua de sa prison.

"Tiens, avec ton  flair, tu sentirais pas des fruits, ou au moins des baies?"

Le Zorua pencha la tête sur le côté, montrant qu'il n'avait pas tout compris. En insistant un peu et en sortant une de ses baies, le petit Pokémon copieur se mit à la recherche d'un potentiel repas. Elle regarda son portable. 21h47, 34%. Elle ne pourrait pas compter sur lui bien longtemps. Elle activa le mode économie de batterie, et se fixa 22h10 comme heure de retour au camp.

Son Pokémon était plutôt doué. Il trouva un petit buisson de baies Oran. De drôles de fruits supposés pour Pokémon dont le goût variait en fonction de l'endroit où ils poussaient. La terre, l'ensoleillement, l'apport en eau. En changeant un peu un des facteurs, on obtenait un fruit très amer, sucré, acide, ou sans goût. Avec un peu de chance, ces baies seraient sucré. Dommage pour Mélody, elles étaient juste fades. Tant pis, ça se mange. C'est ainsi qu'elle rentra avec seulement 6 baies. Pas de quoi faire la fête, mais elles ferraient office de dessert. Ou de plat principal.

La loubarde arriva au camp un peu avant Mark, qui alluma le feu grâce à Héricendre. Il la questionna sur Poivressel. Avant de répondre, elle vida ses poches, posant ainsi ses baies, quelques barres de céréales, des gâteaux aux chocolats. En fouillant dans une poche intérieur de sa veste, elle tomba même sur une conserve! Cassoulet? Bon, ça se tente avec le feu! Elle ouvrit la conserve, la calla au dessus du feu. En attendant que le tout cuise, elle attrapa son kit de couture. Elle avait trouvé une petite pièce dorée en forme de lune, et elle voulait l'ajouter à sa casquette. C'est ainsi qu'elle commença à parler à Mark. Bien concentrée sur sa couture. mais en même temps, cela la calmait, et lui permettait de bien réfléchir. Elle avait vraiment une drôle d'expression lorsqu'elle était prise par la couture. Etrangement apaisée.

"Bah, Poivressel c'est peut être la troisième ville la plus grande d'Hoenn. C'est une ville de pêcheur. Genre ya un grand quartier de pêcheurs dans la villes avec des maisons en bois pas trop grande. Je vivais là. Un peut plus loin de la cote, ya des bâtiments qu'on trouve dans toutes les villes, genre des boutiques, un centre Pokémon, un fan club, un dôme de concours... La ville était connue pour le marché permanant qu'on y trouve. On y vend de tout, c'est la que mon père vendait sa pêche avant. Ya aussi un grand chantier naval où ils construisent des paquebots et des sous-marins. "

Elle marqua une pause, histoire de voir si elle n'avait rien oubliée. Elle continuait son ouvrage, la pièce métallique était fixée, mais elle voulait renforcer tout ça histoire d'être sûre.

"Cette ville m'inspire tout et n'importe quoi. C'est l'endroit où j'ai détesté mon père parce qu'on vivait grâce à la mer, et l'endroit où j'ai détesté la mer parce qu'elle a bousillé mon père. Au début, on vivait comme une famille de pêcheur. Père souvent absent, gardé par les autres conjoints de pêcheurs. J'avais l'impression de vivre dans une grande famille. Puis j'me suis sentit exclue. Incomprise."

Elle venait de finir sa couture, et avait rangé ses affaires. Son visage changea. L'expression n'était plus là même.

"A partit de l'accident de mon père, cette ville m'inspirait le dégout. Et la prison me la bien confirmé, cette ville pue la merde."

Au fond, elle savait que c'était faux, mais un peu vrai quand même. Elle essuya une larme de tristesse après avoir pensé à autant de bons et de mauvais souvenirs. Elle s'en voulait un peu d'être partie, mais en même temps cela lui faisait du bien. Cela ne lui arrivait pas souvent, et lui faisait un petit pincement au cœur. Elle en avait marre de chialer devant tout le monde sur cette île. Pour elle, c'était vraiment LE signe de faiblesse, et elle voulait être tout sauf une faible.

"Bon, on va dire que c'est prêt, parce que j'ai la dalle."

Ils commencèrent à manger. Tout était à peu près cuit, donc pas de quoi se plaindre.

"Et toi, t'as grandis où?"

Maintenant que Mélody s'était exposée, elle voulait connaître la vie de son interlocuteur. Elle ne voulait pas être la seule à déballer sa vie et faire chier l'autre. Elle commençait à bien s'entendre avec  Mark, et cela n'arrivait pas souvent.

Et puis après tout, pour finir avec une coupe de cheveux pareils, il avait dû faire face à des trucs horribles dans son enfance. Ou alors il était simplement très bizarre. Quoi que plus elle le voyait, plus elle se disait que cela lui allait bien à lui. Un peu comme elle et sa tenue, sur les autres ça le fait pas, sur elle c'est nickel.



Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : T-Card, Garde-Robe
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 785
Stardust : 2539
Ven 11 Mai - 9:44
ft. Mélody Minot

Promenade de loubards.
Mark regarda Mélody vider ses poches, sans grande surprise elles étaient une fois de plus remplies de biscuits en tout genre. Ah, quoi que la boite de cassoulet, elle lui avait encore jamais fait.  Il n'avait pas extrêmement confiance en sa technique mais pourquoi pas après tout? Ce tronc faisait mal aux fesses, il changea de position et à la place s'étendit de tout son être dessus. D'un coup d’œil subtil, le dresseur remarqua la petite session de couture de Mélo et ne fit nul commentaire dessus. L'expression faciale soudainement moins agressive de la jeune fille était très perturbante. De toute façon, Mark préférait regarder le splendide ciel étoilé ; à Voltapolis, la pollution lumineuse empêche de bien les voir.  

Puis voilà qu'elle se mit à vider son sac. Rien de très croustillant au début, une simple description de Poivressel comme elle lui en avait déjà faite. Dit comme cela, sa ville avait toujours l'air aussi chiante entre le marché, les chantiers navals et la pêche... Décidément Mark ne se voyait pas aller là-bas un jour. Comment une ville aussi ennuyante pouvait avoir forgé ainsi Mélo ? Cette question était idiote, comme si une personne se définissait par la ville où il est né. À ce compte-là, le loubard ne valait pas mieux avec l'ile d'Akala.   

Mark ne disait rien, jetant simplement à l'occasion un regard vers Mélody toujours concentrée sur son travail. Même Mark.Jr se calmait pour l'écouter parler - bien que son dresseur soupçonnait qu'il ne comprenait pas un mot de ce qu'elle racontait - adossé à la souche et à côté du bras pendant de Mark pour obtenir des caresses. Voilà qu'elle répondait enfin à la question et ce fut peut-être à cet exact moment que le voyou se demanda s'il avait bien fait de poser cette question en premier lieu. Il avait été loin de se douter que Mélody en dirait si long. Cette fois-ci pas de petit commentaire ou d'habituelles piques de Mark pour ponctuer les histoires, le bougre se taisait et écoutait en silence. Une histoire de père absent, d'exclusion, de problèmes d'identités... Tant de choses que Mark connaissait douloureusement bien lui-aussi et qui, en cet instant, lui donnait l'impression d'avoir été plus proche de Mélody qu'il ne l'avait jamais été depuis qu'ils s'étaient rencontrés il y a plusieurs mois. 

-Triste histoire, murmura-t-il si doucement que la jeune fille n'entendit pas.

Son opinion demeurait compréhensible. Mark aurait bien poser une question sur l'incident de son père dont il n'avait jamais entendu parler, mais préféra éviter de retourner le couteau dans la plaie. Tout cela lui rappela une vieille discussion : "Pour faire court, je suis sortie de prison pour agression, et j'avais vraiment envie de changer d'air", cela avait été la première et la dernière fois que Mélody lui avait parler de son passé et c'était le jour de leur rencontre. L'homme remarqua la larme qui coulait et par respect pour les convictions de Mélo fit mine de ne rien remarquer. Si ça avait été quelqu'un d'autre, il aurait certainement tenté de plus le réconforter voir même de lui faire un câlin, mais le loubard craignait que cela ne s'applique pas bien à Mélody.

Le visage de Mark restait impassible, ce qui camouflait parfaitement sa nervosité. Il évitait de bouger pour éviter le risque de se trahir et n'avait cessé de fixer le ciel étoilé comme s'il s'agissait des fesses d'une serveuse mignonne. Néanmoins la proposition de la fille lui fit changer d'avis.

-Ouai, faisons donc ça.    

Il trempa son doigt dans la conserve et le ressortit à peine tiède, dégouté, il se tourna plutôt vers les baies ramassées. Ce qui n'arrangea rien, quel gout atroce. Dépité, il dut se contenter des traditionnelles barres de céréales mais n'en prit qu'une seul, histoire de faire passer les saveurs immondes fixées à son palais. Par contre, en entendant la question, il faillit bien s'étouffer.

-Hummm... Moi ? Konikoni, sur Akala, j'te l'avais déjà dis il me semble.

En voyant le regard dépité de Mélo, il comprit que sa réponse n'était absolument pas suffisante. Il soupira un bon et se rapprocha un peu plus du feu. Ses yeux se perdirent dans les braises. Il ne voulait vraiment pas en parler, il n'avait encore jamais dit ça à quelqu'un depuis qu'il était arrivé sur Dusk. Mais en même temps, son interlocutrice avait vidé son sac, elle. Très bien, il allait essayait de ne toutefois pas trop en révéler.

-C'est une ville au style très ancien et vachement plus jolie selon moi - d'ailleurs, je me rappelle que ma frangine était à fond dessus. Konikoni ssez riche avec pleins de boutiques, des restaurants et un phare. Elle est juste à côté du sanctuaire du gardien de l'île. Mmmm... Voyons, ma mère travaillait à la bijouterie du coin et mon père pour une grande firme, il était souvent absent lui-aussi. Mark fit une courte pause dans son récit avant de reprendre sur un ton plus amusé. Après moi j'étais un gosse plus turbulent, je devais être en manque d'attention ou je sais pas quoi, je foutais pas mal la merde, j'étais pas très sérieux en cours et des fois je fuguais jusqu'à la jungle à l'autre bout de l'île pour retrouver Manson. 'Fin bon, je me suis calmé vers mes 14 ans.


Une vision lui traversa soudain l'esprit, un vieux souvenir qui le faisait involontairement ricaner.

-Ah nan rien, je me rappelais juste de la première fois que je suis revenu à la maison en compagnie de Manson. Mes parents m'avaient tellement engueulé, mon père m'avait mit une raclée et ils avaient demandé à notre majordome de la chasser. Tu l'aurais vu le vieux Bruce essayer de chasser un Orang-outang bien plus gros que lui à coup de balais haha ! Tout le monde m'en voulait, pas seulement pour le faire de faire ami-ami avec un pokémon sauvage mais pour les fugues ; tout le monde sauf ma frangine, putain t'aurais vu Honey, elle était tellement à fond sur lui. C'est à ce moment là que j'ai compris qu'elle adorait les pokémons encore plus que moi, elle m'a emmerder pendant un mois sur le sujet après ça.

Il soupira, n'ayant pas vraiment de s'étendre plus sur le sujet. Du moins, pas sans question supplémentaire. Raconter tout cela ne soulageait pas vraiment, cela lui faisait juste regretter le passé.




Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Team :

card : T-card
Origine : Hoenn
Messages : 271
Stardust : 804
Mar 15 Mai - 7:35
Promenade de loubards



Son compagnon de route ne mangea pas grand chose. Certes la conserve n'était pas top, mais au moins Mélody savait qu'elle pouvait passer la nuit avec ça dans l'estomac. Il mangea une baie, une barre de céréale. Non pas que cela inquiétait la loubarde qui se doutait bien qu'il mangerait si il avait faim, mais elle trouvait étrange qu'il ne saute pas sur de la nourriture comme à son habitude. Néanmoins, il commença à répondre à la question de Mélody.

Mark commença à raconter son enfance. Une autre histoire triste, et l'ambiance devenait étrange. Elle sentait qu'elle était mélancolique et Mark nostalgique. D'après se que l'ermite racontait, il devait adorer sa sœur, mais moins ses parents. pas contre, il vivait dans une famille aisée. Il avait dû tout plaquer pour se retrouver dans une merde pareille à Lumiris. Par contre, chose qui n'étonnait pas Mélody; Manson n'avait pas fait fureur chez les parents de Mark. En même temps, ce Pokémon était vraiment dérangeant. Mélody le voyait d'un autre œil depuis la capture qu'elle avait fait avec lui. Il semblait tellement... Humain? Se dire que peut être que les autres Pokémons sont peut être comme cela, et que tout le monde les faisaient combattre, cela lui donnait des frissons. Peut-être Mélody devrait-elle en parler au dresseur...

En fait, Mark était un peu comme Mélody, il était simplement incompris. Il ne l'avait pas pris comme la jeune femme qui elle s'était totalement refermée sur elle même, mais le mal venait du même endroit. Au final, voir deux personnes aux passés tristes parler devant un feu comme ça, c'était étrange. On voyait souvent les dresseurs heureux, sans aucuns problèmes. Limite comme des enfants! Là on était sur le contraire total.

Il y eut un blanc. Mark avait arrêté de parler et ne semblait pas vouloir reprendre, et Mélody ne savait pas vraiment quoi dire à l'homme-banane. Elle se doutait que le réconforter ne servirait à rien, vu qu'elle était dans le même état que lui, et qu'en plus elle ne savait pas faire ce genre de choses. Elle se disait que si elle continuait de parler de son passé, cela ressemblerait à un concours de vie de merde, et cela ne lui plaisait pas non plus. En fait, Mélody ne savait pas si elle voulait en rester là ou si elle voulait continuer à ressasser le passé une bonne fois pour toute. Tout dire d'un coup pour ne plus avoir à le faire. D'un côté, elle s'entendait vraiment bien avec Mark et quittes à se faire une soirée tristesse, autant y aller à fond pour ne plus jamais avoir à le faire. Mais en même temps, plomber l'ambiance un peu plus n'était pas la meilleure des idée.

"Tu me fais chier Mark." dit-elle avec une voix fébrile.

Elle se laissa tomber complètement, et se retrouva allongé, les yeux dans les étoiles.

" Au collège j'avais la haine contre mon père. J'en avais plein le cul. Il étais jamais là quand on avais besoin de lui avec maman. Du coup, elle pleurais quand il partait. Dès fois, il retournait pêcher sans même nous dire au revoir. Je comprenais pas pourquoi elle restait avec un mec comme lui, et pourquoi il faisait du mal à ma mère comme cela. Bref, il était pêcheur quoi. Quand il partait une semaine entière, j'avais juste envie de le buter quand il rentrait et restait qu'un jour."

Elle fit une courte pause, car elle sentait les larmes qui montaient.

"Un jour, il s'est blessé. Bien blessé. IL à genre perdu 70% de la motricité de sa jambe droite. En gros, c'est devenu une béquille. Il pouvait plus rien faire. Moi j'avais encore plus la haine. Maintenant qu'il étais là à la maison, il ne faisait plus rien, il se laissait dépérir parce qu'il ne pouvait plus bosser. Le truc, c'est qu'il à mit 3 mois à se reprendre en main, et que j'ai pris 2 mois pour apprendre à détester tout le monde. En fait, à partir de là, tout me saoulait. J'en avais plein le cul de cette ville de pêcheurs. J'ai retapé ma première parce que je séchais, et du coup l'année d'après je suis jamais revenue en cours."

Elle commençait à pleurer pour de vrai. Elle faisait tout pour que cela ne s'entende pas dans sa voix.

"Je pense que mes parents comprenaient pas pourquoi j'avais autant changé, mais cela me faisait un bien fou. Enfin pouvoir arrêter d'en avoir quelque chose à faire des autres. Si je me fous de mes parents, je me fous qu'ils soient là ou pas. Et comme ça au moins les connards arrêtaient de me demander en permanence si j'allais bien après l'accident de mon père. Non, me casse pas les couille et tire toi! En vrai, je me sentais trop bien. J'allais beaucoup mieux. Ma mère l'avait remarqué, donc elle ne me faisait plus chier."

Elle se calma.

"Après, je me suis pris 1 mois de prison et 2 avec sursis pour aggression."

Elle se souvenait très bien de la scène, et au final, elle s'en fichait pas mal. Cela l'amusait. En prison elle avait rencontré des gens sympas, et elle avait enfin eut l'idée de se tirer de Poivressel.

"Je me souviens de la gueule des gamins quand je les ai vu passer pour l'interrogatoire! Et au tribunal aussi! Franchement, ils avaient bien fermé leurs grandes gueules en perdant à 1 contre 3. Par contre, en prison, j'ai juste pris la décision que j'en avais marre de vivre ici, et je me suis tirée. En y pensant un peu, j'ai compris que je suis partit pour éviter de faire plus de tord à mes parents, mais bon, j'irais pas leur dire en face, j'ai un standing à tenir quand même!"

Elle se forçait un peu à garder cet air "je m'en foutiste". Au final, cette agression avait-été l'élément déclencheur. Cela l'avait définitivement libéré de ce poids que représentait Poivressel pour elle.

"D'ailleurs le summum, c'est que j'ai récupéré mon Pokémon sur le bateau pour venir ici, un gros richard voulait s'en débarrasser. Sacré Parecool."

Elle avait arrété de parler. Enfin! Elle en avait surement trop dit, mais bon. Surement qu'elle s'était trop répétée, qu'elle saoulait Mark, mais au moins, tout était dit maintenant. Elle n'avait même plus le courage de demander quoi que ce soit à Mark.


Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : T-Card, Garde-Robe
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 785
Stardust : 2539
Dim 20 Mai - 21:57
ft. Mélody Minot

Promenade de loubards.
Il ne répondit pas à la réflexion, il n’avait plus la tête à cela et la bouche qui refusait de s’ouvrir. Mark fit ce qu’il  semblait pourtant avoir énormément de mal à faire d’ordinaire : se taire et écouter l’autre. Cet autre là en avait visiblement bien besoin. Et hop c’était reparti pour un petit tour à bord du manège du désespoir, où souvenirs douloureux et regrets constituaient les loopings. Vraiment super comme soirée, pourquoi avait-il lancé ce sujet ? L’avantage c’est qu’entendre quelqu’un d’autre se plaindre sur sa vie en même temps que lui l’enfonçait plus qu’autre chose… Que pouvait bien répondre le loubard aux complaintes de Mélody ? Lui qui connaissait cela, qu’aimerait-il entendre ? Aucune idée, Manson - son seul confident jusqu’à maintenant – ne trouvait jamais les bons mots pour lutter contre la déprime. Ces commentaires à deux balles l’énerveraient très certainement, des pointes de compassion pareille. La bonne vieille stratégie du silence semblait fonctionner, autant continuer.
 
De temps en temps le loubard hochait la tête pour signifier qu’il continuait de suivre l’histoire, bien que Mélody ne le regardait même pas. « Elle pleure ?? Oh putain, elle chiale… » Réalisa-t-il soudain avec effarement. Ce fut à la fois surprenant car à l’opposé de l’image qu’on pouvait se faire d’elle et en même temps prévisible. Mark voulu lui dire que ça irait, d’arrêter de faire sa madeleine mais les mots ne sortirent pas. Décidément c’était le soutien imaginable et… Ah non, ses pleurs furent aussi bref que stressant. Loin d’être redevenue parfaitement sereine, elle reprit avec quand même un peu plus d’aisance à parler. Le voyou obtient plus de détails sur la prison, ses actions, ses raisons ainsi que l’anecdote sur la façon dont elle avait obtenu ce Parecool. Tant d’informations privées… Des secrets qu’il n’était plus sûr de vouloir connaitre tout à coup. Soudain il se questionnait, et si cela changeait en mal sa relation avec Mélo ? Ah, quel calvaire…
 
-Sacré histoire.
 
Cela fut le seul commentaire qu’il avait bien pu trouver pour briser le silence. Il ne savait pas quoi dire et visiblement elle non-plus, ça tombait bien Mark n’avait absolument pas envie d’en dire plus de son plein gré. Son passé d’enfant aisé n’intriguait pas la lycéenne sur comment pouvait-il bien être devenu un tel déchet humain ? Fort bien.
 
Sa main empoigna la banane du Okéoké endormi contre la souche et la ramena jusqu’à lui sans se soucier de réveiller l’adorable petit monstre. Il le plaça entre ses bras comme pour le bercer et la créature se rendormit aussitôt. Mark déposa un baiser sur ce front tout mignon et reprit la parole :
 
-Tu sais j’ai toujours aimé ces bestioles. Les gens ont tous des opinions différentes vis-à-vis d’eux ; perso, je déteste ceux qui passent leur temps à les faire combattre ou ceux qui s’en servent comme esclave domestique en leur faisant préparer la bouffe. Dit-il d’un ton neutre, en ayant totalement dévié la conversation. J’y vois des créatures de tout genre, dangereuses ou amicales selon l’espèce. Mais voilà, depuis un moment j’ai accepté de faire des combats en justifiant mes actions par un « C’est pas grave, c’est des pokémons qui aiment se battre ! » et ça me dégoute.
 
Son regard descendit jusqu’au monstre bleu assoupi.
 
-Ce monde nous dit que c’est normal de faire ça, que les combats c’est bien et qu’on s’amuse. À force d’entendre ces conneries, j’crois que je suis rentré dans le moule du système.
 
Ce n’était pas une complainte à vrai-dire, mais plus un petit coup de gueule du loubard qui se savait de toute façon pris au piège dans cette boucle infernale. Mark voulait plus de pokémons, ce qui induisait plus de frais et moins de temps libre, ce qui amenait très vite à une seule solution efficace : mettre à profit les pokémons pour se faire de l’argent. Bref, de toute façon il n’allait pas refaire le monde ni changer ce qu’il avait mit en place, il voulait juste râler et détourner la conversation.




Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Team :

card : T-card
Origine : Hoenn
Messages : 271
Stardust : 804
Lun 28 Mai - 9:22
Promenade de Loubards  


L'instant fragilité de Mélody était enfin terminé. Elle se redressa lentement afin de se remettre assise et de voir la tête de Mark. Il avait le visage de quelqu'un de gêné. Il était surement embarrassé d'avoir écouté l'histoire de la jeune femme et ne savait pas quoi lui répondre. Parler de tout cela faisait remonter des souvenirs à Mélody, et elle finit par se dire qu'il faudrait qu'elle appelle ses parents pour leur donner des nouvelles.

Surement parce qu'il ne savait pas quoi faire, Mark attrapa MarkJr et commença à le bichonner. Il parla ensuite à Mélody d'un autre sujet. Aucun rapport avec les confidences qu'ils s'étaient tout les deux fait. Non. Limite philosophique. Elle avait déjà entendu des gens parler de cela. Les Pokémons étaient-ils vraiment fait pour combattre les uns les autres?  Apparemment, ce comportement dégouttait Mark, mais ne devait pas le gêner tant que cela, puisse qu'il participait tout de même aux combats d'arène.

"Tu sais, on va surement pas refaire le monde assis autour d'un feu de camp..." Drôle de remarque de la part de Mélody.

Le sujet l'intéressait, mais en même temps, elle considérait que Mark n'avait pas à se prendre la tête avec cela. Il ne pourrait surement jamais rien faire contre ce système, et de toute manière, pourquoi lutter contre?

" Plus sérieusement, j'ai du mal à comprendre se que tu veux dire. Genre si un Pokémon à pas envie de se battre, bah il a juste à rien faire. J'pense franchement que si ils se battent, c'est qu'ils ont au moins un peu envie de combattre."

Vision très simpliste des choses, mais cela évitait à Mélody de nombreux mal de crane. Quand elle voyait le comportement de son Baggiguane, elle était certaine qu'au moins quelques Pokémons adoraient les combat. Même ses Pokémons les plus doux comme Zorua n'hésitaient pas lorsqu'elle leur demandait de combattre. Mark devait certainement avoir des exemples dans son équipe. Surtout vu le nombre de Pokémons qu'il trimbalait. En y pensant bien, Mélody avait déjà vu des bébés Pokémons combattre, et pas en faisant semblant.

On lui avait raconté cette histoire d'un rassemblement de personnes à Unys qui luttait justement contre les combats de Pokémons.  Même eux faisaient des combats pour leur cause, donc bonjour les contradictions. Elle se souvenait également des cours d'histoire où on lui parlait de très vieux combats. Décidément, les Pokémons se battaient aux côtés des humains depuis un moment.

Au final, la question de Mark était intéressante, mais Mélody se demandait si il était vraiment possible d'y répondre. de fait, elle n'avait jamais vu de Pokémon refuser catégoriquement un combat.

Il faisait nuit noire depuis un moment, mais Mélody n'avait plus vraiment envie de dormir. Parler lui avait fait du bien, mais avait ravivé de vieilles blessures. Elle commençait à se sentir vraiment proche de Mark, mais elle savait qu'elle avait vachement forcé les choses en déballant toute son histoire sans demander si cela l'intéressait.

"Et toi, comment tu la vois ton équipe de Pokémons? Genre..." Elle n'arrivait pas à trouver les mots pour décrire cela.

"Genre moi j'ai Baggiguane qui se bat pour défendre tout le monde, j'ai Zorua qui est plus gentil et amical, Draby que j'arrive pas vraiment à apprivoiser. Et Parecool qui reste un mystère étant donné que je suppose qu'il m'aime bien mais en même temps il est surement trop fainéant pour me faire comprendre le contraire.... Je sais pas comment expliquer cela, mais plus mon équipe s'agrandis, plus ça ressemble à une famille étrange. Baggiguane, le père protecteur, Zorua et Parecool les enfants à protéger, et Draby... J'imagine un oncle un peu grincheux?"

Cela faisait bizarre de parler de cela, mais c'est une chose qu'elle expérimentait de plus en plus, et elle voulait savoir si Mark ressentait la même chose avec sa clique.

"Fin voilà ya des liens qui se tissent très rapidement entre mes Pokémons même si ils s'entendent  pas trop bien."

La nuit promettait d'être longue si Mark ne mettait pas un terme à ces discussions.


Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : T-Card, Garde-Robe
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 785
Stardust : 2539
Ven 10 Aoû - 9:41
ft. Mélody Minot

Promenade de loubards.
Mark bâilla à s’en décrocher la mâchoire. Tout bien réfléchi, peut-être aurait-il dû éviter de lancer Mélody sur un sujet aussi prise de tête. Si déjà rien qu’écouter l’avis de la loubarde en couche-culotte le gonflait, devoir y répondre et exposer plus clairement le sien allait être un véritable calvaire… De toute façon que pouvait-il bien répliquer ? Que sa vision des choses était au mieux niaise, au pire terriblement idiote selon lui. Ou encore qu’elle oubliait purement et simplement que chaque membre de sa pseudo-famille avait eu une vie avant la capture. 
 
« Peut-être bien. »
 
Non, décidément il ne pouvait sortir de tels arguments. Déjà parce niveau appropriation de pokémons en les délogeant de chez-eux, le loubard était bien plus concerné que Mélo. Ensuite car il souhaitait éviter de plomber encore plus l’ambiance, et enfin il doutait sérieusement qu’ils parviendraient à trouver un point d’accord commun si le débat s’éternisait. Autant s’arrêter ici et ne plus y penser.
 
« J’ai genre au moins 37 pokémons, tu crois vraiment que je m’emmerde à retenir chaque personnalité, débile ? » Ricana-t-il, étendu sur son tronc d’arbre, les bras ballants dans le vide. C’était un mensonge évident pour peu qu’on connaisse Mark, qui se voulait plus froid et cynique qu’il ne l’était. « Tu vois, c’est pour cette raison que tu me battras jamais en combat : toi t’as une gentille petite famille, moi j’ai des putains de dinosaures sanguinaires ! Bon, c’est pas tout mais il reste un truc à bouffer ? »
 
Mark quitta sa place pour se rapprocher du feu. La conserve était désormais vide et les seuls sachets trainant au sol ne contenaient plus rien.
 
« J’ai encore faim… Hey, c’est quoi ce bruit qu’on entend ? »
 
Un son – qu’ils ne percevaient définitivement pas avant – résonnait autour d’eux. Quelque chose se rapprochait, bien que l’obscurité et l’écho rendaient impossible de détecter d’où cela provenait. Les deux dresseurs se mirent sur leurs gardes et guettèrent les alentours.
 
Une énorme patte poilue entra dans la zone éclairée en fracassant la souche, qui se fendit en deux. Doucement le bras s’éleva et vint s’approcher du visage de l’effrayant pokémon : un Ursaring. Il se lécha délicatement pour le nettoyer puis lança à Mark et Mélody un regard à vous glacer le sang. Énervé ne suffirait pas à décrire ce qu’il devait ressentir en cet instant, "emplit de haine" collait mieux. Un pas après l’autre, il enjamba l’arbre mort.
 
C’était complètement la merde. Un énorme ours se dressait face à eux, Okéoké avait disparu après l’impact, il faisait nuit noire et pour ne rien arranger Mark n’avait aucun autre pokémon. L’instant d’après le terrifiant grizzly leur fonça dessus.





Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Team :

card : T-card
Origine : Hoenn
Messages : 271
Stardust : 804
Mar 28 Aoû - 13:40
Promenade de Loubards  


Débile? Ouais il se la pète un peu quand même Mark. Des dinosaure sanguinaires? Ouais clairement il partait encore dans ses délires débiles. Déjà que la loubarde ne comprenait pas du tout pourquoi il s'était arrêté en plein milieu de la création de son équipe Vol. Elle se contenta de lâcher un regard interrogateur à Mark et de garder le silence.

Mark cherchait partout autour du feu pour manger quelque chose. Ah! maintenant qu'il avait la dalle il en aurait bien bouffé de la conserve "dégueu"! A nouveau, la jeune femme observa le loubard dans sa quête impossible de nourriture. Elle commençait à être trop fatiguée pour se moquer de lui. Ouais! Elle se serait bien couchée tout de suite maintenant! Mais bon...

Alors qu'il cherchait désespérément le moindre truc à avaler, Mark fit remarquer un bruit à Mélody. Et en effet, quelque chose semblait s'approcher. Mélody regardait d'un côté alors que Mark surveillait l'autre. Cela venait surement d'un Pokémon sauvage, mais plus il s'approchait, plus Mélody se rendait compte qu'il ne devait pas rigoler du tout!

Avant même qu'il ne la prévienne, la jeune femme entendit une sorte d'explosion du côté de Mark. Elle fit deux pas pour s'enfuit et se retourna. Un bras poilu et marron venait apparemment d'atomiser la souche sur laquelle était posé Mark quelques secondes plus tôt. Il s'approchait, et Mélody pouvait désormais l'apercevoir grâce au feu. Un Ursaring, et pas un petit modèle. Il avançait lentement vers ses proies, renforçant le côté effrayant du Pokémon. On aurait dit un serial-killer dans les films d'horreurs.

La jeune femme savait qu'il allait charger à un moment ou un autre. Cela allait se jouer aux réflexes, car si elle fuyait maintenant, elle se ferait dépecer sur le champ. Elle regarda rapidement Mark pour voir qu'il était aussi paniqué qu'elle. N'avait-il pas un Pokémon fort dans sa poche? N'importe quoi? L'équipe de Mélody n'était clairement pas taillé pour...

Pas le temps de plus réfléchir, l'ours attaqua Mélody avec Tranche. Elle se jeta sur le côté pour esquiver, s'éloignant de Mark. Désormais le Pokémon était entre les deux dresseurs, et il fonçait vers Mélody. Si Mark avait une idée géniale, s'était le moment parfait.

"FAIS UN TRUC BORDEL!" Hurla la jeune femme qui voyait déjà ses tripes se répandre partout par terre.

Comme elle était encore par terre, elle balança toute ses Pokéballs. Toute l'équipe apparu devant le Pokémon, et alors qu'Ursarin réattaqua, Mélody attrapa son Embrylex pour éviter la mort. Malgré l'avantage du type, Mélody entendit la carapace du Pokémon craquer sous l'impact des griffes. Elle ne pu arrêter le coup aussi simplement, et prit l'impact du Pokémon vert dans l'abdomen, lui coupant la respiration.

Alors que la jeune femme essayait de respirer, l'équipe au complet (sans Embrylex qui était dans un sale état)  ne savait pas trop quoi faire. Zorua décida de fuir, Blizzi évaluait la situation, Draby ne savait pas si il voulait l'aider et Baggiguane se contenta de foncer ans le tas avec une attaque Balayage. L'impact ne fut pas spectaculaire, mais Ursaring se tourna vers le Pokémon. Il allait falloir un miracle pour se sortir de cette merde...


Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : T-Card, Garde-Robe
Journal & Pokedex
Origine : Akala
Groupe : Nova
Messages : 785
Stardust : 2539
Hier à 8:09
ft. Mélody Minot

Promenade de loubards.
L’anarchie la plus totale venait d’envahir le campement au coin du feu. L’Ursaring réduisait à néant toute forme de résistance se présentant à lui sans la moindre difficulté. Mélody s’abritait derrière son équipe, du moins ce qu’il en restait. Mark restait allongé dans l’herbe humide, paralysé par la peur, tachant de miraculeusement s’évanouir dans l’obscurité. Son regard alternait nerveusement entre le massacre provoqué par l’ours, sa pote en danger de mort et l’endroit où pouvait bien se trouver Okéoké.

« Bordel, je fais quoi je fais quoi ? » Murmura-t-il à voix basse.

Fuir était la meilleure option pour lui… Pas pour Mélody en revanche. Avec lenteur, sans un bruit, il s’empara d’une pokéball vide dans sa poche. Ce n’était plus une question de logique mais d’instinct, il devait la secourir. Son instinct lui hurlait de ne pas faire ce qu’il s’apprêtait à faire. Le loubard se remit debout, toujours camouflé par les ténèbres.

« Hey, gros sac à merde !! »

Ce n’était pas tant l’insulte qui attira l’attention de l’Ursaring à vrai-dire, mais plutôt la pokéball qui s’écrasa sur son crâne. Le monstre relâcha le Blizzi, de toute façon inconscient, et entra dans une colère noire. Il se précipita sur Mark, qui avait déjà prit de l’avance. Ce qui fut le plus effrayant, c’était cette façon de courir à quatre pattes comme un vrai ours sauvage. En vitesse pure, Mark n’avait aucune chance.

Fort heureusement, le campement n’était guère loin de la bordure de la forêt. Mark s’agrippa en vitesse à une branche, à une seconde près son pied se faisait arraché. Pas de temps à perdre, il fallait escalader pour lui échapper. Grimper de nuit en étant couvert de sueur et avec une tremblote infernale provoquée par la peur n’était pas tache aisée. Il parvint malgré tout à monter sur 15 bons mètres avant de s’arrêter en se cramponnant de toutes ses forces à une branche.

« Pfffiouuu… C’est pas passé loin cette fois, j’suis taré de faire des trucs comme ça. Et après, on dit que les pokémons ça ne représente aucun danger en plus ! La vache, c’était trop flippant. J’espère qu’il va vite se barrer… » Monologua Mark, avant d’avoir une vision d’horreur. « Mais putain, d’où tu sais monter aux arbres ?? Fous-moi la paix !! »

La panique le submergea de plus belle. Quel crétin, évidemment que les ours peuvent escalader eux-aussi. Lui qui pensait pouvoir s'en tirer ainsi en passant la nuit agrippé ici. À court d’idées et d’espoirs, le loubard se mit à arracher des petites branches pour les jeter sur son poursuivant dans l’espoir de le freiner. Bien sûr, le seul effet possible était de l’énerver. Mark recula du plus possible le long de sa branche, espérant à ce point qu’elle serait trop fragile pour l’ours. Ses mains moites faillirent perdre leur appui.

« Mélo ?? Au secours !! »





Team Roche:
 
Équipe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» Promenade avec minidou
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» Une Promenade sous le clair de Lune [PV Evangeline + Elyane]
» Petite promenade pour se détendre (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération