Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Retrouvailles en bonnes et dues formes [Auguste]
avatar
Team :




card : card | journal | boutique
Origine : Lumiris - Feranium.
Groupe : Eclipse.
Messages : 2014
Stardust : 6932
Lun 2 Avr - 16:30

Ce nouveau parc semblait être une aubaine pour beaucoup de dresseurs et si Ekaterina n'était pas de ceux qui prenaient forcément grand soin de ses Pokémon, si elle n'était pas toute attentive envers eux, elle voyait là une utilité. Un tête à tête entre deux de ses Pokémon pour que l'un d'eux s'endurcisse éventuellement un peu : Cizayox et Lampéroie. Le premier était un Pokémon pas fort bavard, toujours très poussé dans le travail et concentré, se battre ne lui faisait pas peur. Il protégeait sa dresseuse de toutes ses forces et se montrait particulièrement rigide envers les choses extérieures, Pokémon ou humains. Sa méfiance était totale. Lampéroie ? C'était tout autre chose. Capturé petit Anchwatt faiblard, il n'avait pas changé ce point.

Lampéroie restait un grand sensible qui avait peur du combat, il était tout particulièrement doux et serviable, n'hésitant pas à aider les autres membres de l'équipe. Malheureusement, sa trop grande tandresse lui valait l'amertume de sa dresseuse et les moqueries de certains, comme Ténéfix par exemple. Il avait trouvé refuge auprès de Sepiatroce et sa jovialité à toute épreuve, il trouvait en elle un grand réconfort et de la compréhension : elle aussi n'avait pas un physique qui attirait, au contraire beaucoup la craignait. C'était comme pour lui, il avait beau être adorable, les autres le fuyaient souvent.

Réunissant le droit ninja de son équipe et le frêle terrible monstre, Ekaterina espérait sûrement que Cizayox rende Lampéroie moins peureux.

Le premier avançait d'un pas tranquille entre les hautes herbes, appréciant la légère brise de la journée tout en balayant les lieux du regard. Rien de très intéressant et en dehors de l'entraînement, il ne voyait pas trop ce qu'il pouvait faire ici. Cela n'avait rien de bien enchantant et dans un soupire, il glissa son regard doré vers Lampéroie qui semblait admirer un arbre fruité.

- Tu viens ?

Attrapé dans sa contemplation, le Pokémon sursauta légèrement et tourna son corps d'anguille vers le grand Cizayox qui l'observait tranquillement. Dans un sourire gêné, Lampéroie hocha la tête et lévita jusqu'à son allié.

- Notre dresseuse veut t'entraîner, elle veut que je sois ton maître de combat. Tu es prêt ? On va trouver un lieu tranquille. Répliqua le Pokémon ailé en reprenant la marche, cherchant du regard ledit lieu.
]- Je... D'accord. Enfin... Cizayox ? Tu sais, je n'ai pas trop envie... De ça... Tu.. Tu comprends ? Tenta Lampéroie d'un petit air triste.
- Non, je ne comprends pas. Il s'arrêta et se retourna vers Lampéroie, le regard dur. Tu es faible. Tu dois grandir et devenir fort pour protéger notre dresseuse, elle ne t'as pas choisit pour que tu lambine comme tu fais. ÉVITE !

Brusquement, Cizayox envoya une pince enrobée d'une lueur ténébreuse vers Lampéroie qui se la mangea dans la figure. Le pauvre Pokémon lévitant accusa le coup avant de tourner un regard incompréhensif vers Cizayox. Ce-dernier bien campé sur ses appuis le toisa et soupira doucement.

- Tu n'as vraiment aucun réflexe, c'est désespérant. Enfin, je vais t'aider, Ténéfix ne se moquera plus de toi quand tu seras plus fort.

Cizayox tourna les talons pour reprendre sa quête d'endroit tranquille pendant que Lampéroie ne bougeait pas, les larmes aux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :




card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1623
Stardust : 6896
Jeu 5 Avr - 10:29

Nous amuser. C’était ce que nous avait demandé Auguste de faire, à Charlie et moi. Je ne sais pas si j’en ai réellement envie mais puisque notre dresseur nous at déposé un moment au Poképark, je n’ai pas vraiment le choix et plutôt que de m’apitoyer sur mon sort, je décide d’explorer les environs. C’est la première fois que je viens ici. D’après les dires de mon dresseur, cet endroit était très récent et sur ce point, je le crois sur paroles. Je n’ai à peu près jamais quitté mon cimetière avant de me faire capturer et chaque fois que je sors de ma Pokéball, je me retrouve dans un lieu inconnu et très loin de là où je vivais autrefois. C’est une expérience aussi intéressant que perturbante mais je me prends au jeu de découvrir de nouveaux lieux à chacune de mes sorties.

« Tu penses quoi, de tout ce qui lui arrive ? » me demande le Braségali à mes côtés.

Lui, c’est Charlie. Il connait Auguste depuis plus longtemps que moi et si j’ai bien suivi son histoire, il a été recueilli par ce dernier. C’est bien son genre, ça, et je n’avais pas été étonné lorsqu’il me l’avait annoncé. Charlie n’est pas le seul dans ce cas de figure puisque Gucci, Ahi’Po, Levia, Reign et Pain ont tous eu d’autres dresseurs auparavant.


« Il s’en remettra. »

Il a pour habitude d’être de bonne humeur mais depuis peu, cela a changé. La perte d’un être proche l’a beaucoup affecté et l’a rendu un peu plus distant ces derniers temps. J’ai côtoyé la mort au quotidien et pour être franc, je ne suis pas en mesure de comprendre pourquoi Auguste est dans cet état mais je suppose que comme tout le monde, il finira par passer à autre chose. Reign et Pain ont souffert des récents événements. Rien de grave. Les choses rentreraient dans l’ordre tôt ou tard.

Charlie ne semble pas satisfait de ma réponse mais il n’insiste pas. Je sais qu’il s’inquiète pour Auguste et je trouve cela inutile. Ce n’est pas comme s’il était en mesure de faire autre chose que piailler pour notre dresseur mais cela, je ne lui dis pas. Inutile d’entamer une querelle entre nous, ce qui arriverait probablement si ces mots venaient à franchir mes lèvres. Je ne souhaite pas non plus manquer de respect pour Auguste. Il s’est montré capable de prendre soin de tous ses Pokémons – dont moi – ainsi qu’intelligent et d’une bienveillance sans limite envers nous. Je n’avais jamais connu ça mais la sensation d’avoir quelqu’un tenant à soi… C’est loin d’être désagréable. Peut-être est-ce pour ça qu’en l’espace de quelques semaines, j’ai abandonné ma forme de Fantominus pour évoluer par deux fois. Je n’en sais rien mais oui, je suppose qu’il me fallait quitter mon trou et trouver un environnement stable où je puisse m’épanouir. Je me suis élevé vers de nouveaux sommets en si peu de temps et chaque jour qui passe, je sens davantage la puissance en moi se manifester. Je ne suis plus un pauvre Fantominus. Je suis devenu fort. Plus fort que je ne l’ai jamais été et cela me remplissait d’une certaine satisfaction.


« Il y a du grabuge là-bas, je vais voir. »


Sans attendre ma réponse, Charlie s’élance à l’aide de ses jambes lui permettant de courir très vite. Je le suis tranquillement, sans me presser. Je n’ai pas envie de courir et de me fatiguer pour quelque chose qui ne me concerne pas. Si j’en crois ce que je vois, il s’agit de deux Pokémons qui se tapent dessus, même si l’un des deux parait être en position de force et harcèle l’autre, plus faible.

« Mais ça va pas la tête ? Arrête ça tout de suite ! » entends-je crier mon camarade.

Comment Auguste avait-il qualifié le Braségali, déjà ? Vertueux et protecteur, je crois que c’est ça. Moi, j’appelle ça se mêler de ce qui ne le regarde mais après, chacun son avis. Toujours est-il que par principe, j’ai suivi Charlie et j’arrive même à sa hauteur, celui-ci toisant avec défi un Cizayox. J’espère que la situation ne va pas dégénérer…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :




card : card | journal | boutique
Origine : Lumiris - Feranium.
Groupe : Eclipse.
Messages : 2014
Stardust : 6932
Lun 16 Avr - 11:03

En entendant les pleurs de son acolyte, Cizayox se détourna brutalement et le toisa d'un air mauvais, levant l'une de ses pinces qui commença à briller d'une sombre lueur noire. Pour faire réagir un peu le Lampéroie, il semblait prêt à le frapper d'une attaque Tranche-Nuit bien placée. Alors qu'il s'apprêtait à frapper l'anguille électrique toute tremblante, un cri le stoppa dans son acte et il plissa ses orbes dorées, détournant légèrement la tête vers la source du bruit. Qui osait le déranger dans sa leçon ? Le Pokémon double type se redressa légèrement puis baissa sa pince, le menton haut et l'air hautain. Il posa son regard sur le Braségali qui venait d'apparaître et l'observa longuement.

La première mauvaise nouvelle c'était que ce Braségali était plus puissant que lui et n'aurait pas trop de mal à lui mettre une raclée, surtout qu'en tant que doué du type Acier et Insecte, il était particulièrement sensible aux attaque d'un tel Pokémon. A vrai dire Cizayox n'était pas du genre à chercher la bagarre avec le premier venu et il quitta donc peu à peu son air hautain pour paraître plus tranquille.

- Ce ne sont pas tes affaires.

Seulement voilà que Lampéroie, les larmes aux yeux, venait se glisser non loin du Braségali en jetant un regard un peu apeuré vers son équipier. A la vue du grand Ectoplasma, l'anguille tremblota davantage : il avait beau être entouré de Pokémon Spectre, il n'en avait pas de bons souvenirs. Ténéfix ne cessait après tout de le bousculer, Lugulabre le terrifiait, Viskuse était incroyablement mauvais et Noctunoir avait un quelque chose d'affreusement inquiétant. Heureusement il restait Archéduc qui était plutôt tranquille et Momartik ne faisait tout simplement pas attention à lui.

- M-mer-merci... Souffla doucement le Lampéroie en levant ses yeux vers le grand et classieux Braségali.
- Cesse de pleurer. Et toi, retourne gambader plus loin, j'ai un travail à accomplir avec ce Lampéroie.

Reprit finalement le Cizayox en soupirant légèrement, ennuyé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :




card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1623
Stardust : 6896
Ven 1 Juin - 2:46

Très tranquillement, j’arrive à hauteur de Charlie. Ce dernier semble attendre des explications de la part du Cizayox. Comme s’il avait une bonne raison d’harceler un autre Pokémon bien plus faible que lui… Qu’importe. Il n’a pas tort en affirmant que toute cette histoire ne concerne pas le Braségali. Il ne tirera aucun bénéfice à voler au secours d’une créature en détresse, je ne comprends pas pourquoi il s’obstine à vouloir se mêler à cette histoire. Surtout que le Lampéroie n’a pas l’air décidé à se défendre. Si lui-même ne fait rien pour se sortir de cette situation, il est inutile de lui venir en aide.

« Laisse tomber, Charlie. » dis-je calmement à mon compagnon.

S’il persiste à s’en mêler, je ne l’en empêcherai pas mais si les problèmes peuvent être évités, cela me va aussi. Pour ce que je suis parvenu à cerner de la personnalité de notre dresseur, il risque d’être un peu déçu s’il découvre que nous nous sommes battus sitôt qu’il nous a laissé ici. Au fond de moi, je sais pourtant qu’il en faudra plus que ça pour décourager le Braségali. »

« Et le laisser frapper un Pokémon incapable de se défendre ? Non merci. »
« Il n’essaie même pas de se défendre, c’est différent. »


Charlie tourne la tête vers moi. Nos regards se croisent et je lis de l’agacement dans ses yeux. Ma suggestion implicite de rester en dehors de toute cette histoire ne lui plait pas, c’est évident. Bah ! Qu’il fasse ce qu’il veut. Je n’interviendrai pas à moins que les choses tournent en sa défaveur mais connaissant mon camarade, c’est le Cizayox qui a du souci à se faire. J’hausse les épaules, signe qu’au fond, je me fiche de ce que fera Charlie.

« Te comporter en victime et toujours attendre qu’on te tende la main ne te mènera nulle part. »


Ces quelques mots, glissés au Lampéroie, peuvent paraître méchant mais n’importe qui doté d’au moins deux neurones verrait qu’il y avait un fond de vérité dans ces paroles. Être une victime est souvent un choix et ceux qui refusent d’agir pour changer leur condition ne demandent qu’à être harcelé davantage.


« Je ne souhaite pas me battre mais laisse-le tranquille. Le brutaliser ne sert à rien, tu vois bien qu’il ne sait pas se battre. »

Avec un physique pareil, rien d’étonnant à ce qu’il ne soit pas en mesure de répliquer. Il est aussi apte à combattre que je l’étais en étant un Fantominus. Cela ne changeait cependant rien au fait que son attitude était le principal problème dans cette histoire.

« Tu devrais retourner auprès de ton dresseur si tu veux éviter les ennuis. » lâché-je à destination du Lampéroie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :




card : card | journal | boutique
Origine : Lumiris - Feranium.
Groupe : Eclipse.
Messages : 2014
Stardust : 6932
Lun 23 Juil - 14:57

Cizayox espérait grandement de voir le Braségali capituler devant les dires de son camarade mais visiblement, il n'en démordait pas. Cizayox, conscient de sa force, savait pertinemment que si un combat était engagé, il serait vaincu rapidement. Lampéroie, tremblant un peu moins, observait d'un oeil tout apeuré les deux puissants Pokémon quand, le plus terrifiant des deux lui glissa des mots qui tirèrent une moue triste au Pokémon électrique. Cizayox soupira longuement, levant une pince à la hauteur de son faciès.

- Je le sais mieux que toi, je le côtoie chaque jour et je suis obligé de voir cette faiblesse qui le caractérise. Je l'entraîne. Vous pouvez partir.

Fit à nouveau le Pokémon ailé en durcissant son regard, scrutant le Braségali. Lampéroie baissa les yeux, l'air toujours si abattu. Il n'avait jamais beaucoup aimé les combats, entre sa dresseuse qui ne cessait de le rabaisser, les plus brutaux Pokémon qui le malmenaient ou les forceurs comme Sepiatroce, le Pokémon lévitant était perdu. Il se sentait incompris et avait bien trop peur de dire quoique ce soit pour se faire entendre.

- N-nous... Nous avons la m-même dre-dresseuse alo-... alors, ce sera p-pareil...

Murmura faiblement le Lampéroie, tout impressionné. Il se recula encore un peu mais se stoppa net quand il croisa le regard mauvais de Cizayox. Ce-dernier coula finalement ses prunelles dorées vers Braségali, l'air de le détailler de bas en haut. L'autre l'avait appelé Charlie, non ? Ce nom, il le connaissait et surtout, il avait cette sensation de connaître ce Pokémon.

- Charlie, hm... Tu appartenais à Lena, non ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :




card : Trainer Card
Origine : Hoenn
Groupe : Pulsar
Messages : 1623
Stardust : 6896
Jeu 18 Oct - 23:26

Je lève les yeux vers Charlie. La question du Cizayox m’intrigue. Il semble que lui et le Braségali se connaissent ou en tout cas, ne soient pas de parfaits étrangers l’un pour l’autre. J’ignore qu’elle est leur relation. Ainsi, j’attends tranquillement que les réponses à mes questions m’apparaissent.

« Lena ? Un nom que je n’ai pas entendu depuis longtemps. Je suppose que, tout comme Levia et moi avons été recueillis après le départ de Lena, le reste de son équipe a également dû se trouver de nouveaux dresseurs. »


Je tire mes propres conclusions de cette déclaration. On dirait bien que ces deux-là appartenaient autrefois à la même dresseuse. Levia, la Dracolosse, aussi. Voilà quelque chose que j’ignorais jusqu’à présent. Je suis nouveau dans cette famille et je reconnais ne pas avoir pris la peine de me renseigner plus en détails sur mes compagnons. Je connais leur nom et j’ai à peu près cerné leur caractère à tous mais je ne sais pas grand-chose de leur vie et de leurs expériences.

« Nous avons chacun trouvé un dresseur capable de nous élever mais il semble que j’aie été plus chanceux que toi. »

Mon regard se pose sur Cizayox. Je n’avais pas compris tout de suite ce que voulait dire Charlie mais, maintenant que je détaille le Pokémon Acier, je saisi le sous-entendu de ces propos. Loin d’être faible, il demeure cependant à des années-lumière du Braségali. Une rixe entre les deux ne durerait sans doute pas plus de quelques secondes. Même moi, je sais pertinemment être capable de lui faire ployer les genoux en deux temps trois mouvements. Il n’y avait malgré tout aucune arrogance dans cette déclaration. Charlie énonçait un fait, pas une opinion biaisée par l’estime de ses propres capacités.

« Tout comme mon dresseur s’est occupé de nous un à un afin de nous amener à notre plein potentiel, je te conseillerais d’en faire de même avec celui-là. » ajouta-t-il enfin en désignant Lampéroie d’un mouvement de tête, « Ce qui a fonctionné pour toi ne marchera peut-être pas pour lui. »

Peut-être ? Sûrement me semble être un adverbe plus adapté. Vu la couardise de la créature en lévitation, le frapper encore et encore en espérant qu’il devienne plus fort n’a aucun chance de porter ses fruits. La méthode est adaptée à l’entraînement de certains Pokémons mais il était idiot de croire que cela s’appliquait à tout le monde. Auguste saurait sans doute comment faire de ce Lampéroie un puissant combattant mais loin de moi l’idée de remettre ouvertement en cause les procédés de leur dresseuse.

« Bref. Content de savoir que tu as pu rebondir après le départ de Lena, Levia sera heureuse de l’apprendre. Elle se demande souvent ce que les autres sont devenus. J’aurais aimé discuter davantage mais je ne peux m’attarder ici plus longtemps, Orpheus et moi devons retourner auprès de notre dresseur. »

Il adresse un signe de patte aux deux compères avant de s’en aller, le pas tranquille. Pour ma part, je lui emboîte le pas sans même accorder un dernier regard à Cizayox et Lampéroie. Je n’ai rien de plus à leur dire, inutile de traîner. Je ne sais pas trop quoi penser de cette rencontre et bien que Cizayox ait l’air d’être têtu comme un Tiboudet, j’espère qu’il aura compris le message de Charlie.

« Etranges retrouvailles. » dis-je enfin après que nous nous soyons suffisamment éloignés.
« J’ai passé plus de temps avec Auguste qu’avec Lena. Notre aventure avec elle a été courte. A peine nous avait-elle capturé qu’elle nous avait déjà relâchés. Difficile de me sentir proche des autres Pokémons ayant été avec elle. »

Je hausse les épaules. Je n’ai pas assez d’éléments pour juger qui que ce soit dans cette histoire. Qu’il s’agisse des méthodes de Cizayox, du détachement de Charlie vis-à-vis d’un ancien partenaire ou de la possible médiocrité de cette Lena. Eh. Je n’aurais jamais cru que me pencher sur la vie des autres puisse être intéressant. Malgré tout, je réalise que je passerai sans doute les prochains mois voire les prochaines années en compagnie d’eux et que, par conséquent, afin de bâtir une meilleure relation avec les autres Pokémons avec lesquels je vis, il est nécessaire que je fasse montre de plus d’intérêt à leur égard. Tous ont des parcours différents. Auguste n’a capturé lui-même qu’une petite partie d’entre eux et en raison des horizons variés d’où ils provenaient, j’ai beaucoup à apprendre de leurs expériences. Fort de cette conclusion à laquelle je suis arrivé, je continue à suivre Charlie vers la sortie du Poképark où notre dresseur nous attend.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» À quoi ont servi les réformes économiques en Haïti ?
» Des retrouvailles tragiques...
» Ratification de la Convention sur les pires formes de travai
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» Retrouvailles percutantes...[London]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération