Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
De bon air - Erik Hayden
avatar
Team : Vulca
Testa
Incubus
card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 311
Stardust : 966
Jeu 5 Avr - 10:29
Je marche dans les rues de la ville d’un pas énergique. Pourquoi parce que je suis énervée. Pourquoi je suis énervée ? Parce que je viens tout simplement de me faire mettre à la porte de mon boulot qui me servait aussi de lieu où dormir et pour me nourrir. Les excuses sorties par mon ex-employeur ne sont pas bien claires ni très précises, comme s’il n’avait pas réussi à en choisir une. C’est parce que je ne faisais pas bien mon travail ? Parce que je ne présentais pas bien ? Parce que le café ne fait pas assez de chiffre d’affaire ? Parce qu’il préférait prendre quelqu’un d’autre ?

Quoi qu’il en soit, et malgré son bafouillage, il ne lui a pas fallu longtemps pour me mettre dehors et moi pour me retrouver en ce début d’après-midi, après avoir travaillé bien sûr, sans travail, sans logement, et sans avoir manger. Et surtout avec juste assez de sous pour un repas et une nuit dans un lieu au moins vivable. Parce que ce n’est pas avec la misère qu’il me payait et les prix du logement ici que je vais pouvoir survivre longtemps. Je sais que j’aime le froid mais je ne vais tout de même pas camper dans la neige. Surtout avec la tente que j’ai actuellement.

Me voilà donc en début d’après-midi, mon sac sur le dos, Vulca ma Goupix dans mes bras à marcher sans but dans les rue et sans regarder devant moi. Je porte toujours Vulca lorsque je suis inquiète, stressée ou énervée. Et dans une mesure plus rare, lorsque j’ai peur. Je grommelle les dents serrées contre cet homme qui ne m’a même pas laissé le temps de me préparer ni rien. Soudainement je m’arrête et fais demi-tour. Je vais lui apprendre qu’on ne me jette pas comme ça. Je suis sûre que c’est illégal. Je pars de plus bel dans l’autre sens prête à en découdre.

Mais mon élan est stoppé net par un obstacle. Je percute manifestement quelqu’un et la surprise me fait perdre mes appuis. Je tombe sur les fesses et jette un regard haineux. non mais tu peux pas regarder où tu vas ? C’est de la pure mauvaise foi. Je suis parfaitement en tort et je le sais, mais je suis trop énervée pour l’admettre. Vulca grogne avec moi son mécontentement d’avoir été secouée, et que l’individu m’ait faite tomber.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card ♫
Origine : Unys [Vaguelone]
Groupe : Eclipses
Messages : 218
Stardust : 625
Sam 14 Avr - 23:07
Me voilà de retour à Feranium, depuis quand n'y suis-je pas revenu ? Je n'arrive même plus à me repérer dans le temps, je dirais quand même bien deux à trois mois par là. Depuis que j'ai pris une location à Nemerya et que j'ai vendu mon immense maison ici je n'y viens que très rarement. Pourquoi donc avoir vendu une gigantesque maison en bois, idéalement placée dans Feranium ? Eh bien parce que je ne me voyais pas vivre seul éternellement dans quelque chose d'aussi grand. Et puis j'avais l'impression de jeter mon argent par les fenêtres.

Depuis que j'ai une location à Nemerya je me sens plus libre, déjà la localisation n'est pas la même. Je vis maintenant dans la capitale et les mentalités, les personnalités des gens ne sont pas les mêmes qu'à Feranium qui est une grande ville certes, mais dans les montagnes, écartée des innovations, des nouveautés. J'apprécie énormément cette ville, mais ça ne me correspond plus, je n'ai plus envie de rester sur le côté et rester figé dans le temps, j'ai envie d'évolutions, de choses qui fasse bouger ma vie ainsi que celle de ma team qui commence à voir le jour.

Gogooo ?

Gobou est posé sur mes genoux, c'est comme s'il lisait dans mon esprit. Je suis en train de conduire, j'essaie de trouver une place de parking pour aller me promener dans les ruelles de la ville. Après cinq minutes où j'ai tourné en rond, j'arrive à en trouver une. Je sors de ma voiture avec un grand sourire, ça me fait du bien de revenir au calme de Feranium, avec seulement Topaze et Saphir à mes côtés. J'avance en direction d'une ruelle étroite où pas mal de monde s'engouffre pour rejoindre le centre-ville, il est bientôt presque quatorze heures et je n'ai toujours pas prit de repas, je vais devoir remédier à cela.

Bon allez, on va au restaurant ?

Je m'avance donc dans cette ruelle, derrière une demoiselle que j'ai l'impression de connaître, elle tient un Goupix qui ne m'est pas inconnu non plus. Je me stoppe brutalement lorsqu'elle se retourne et qu'elle me bouscule, la faisant chuter en arrière. Je me précipite vers elle pour la relever en m'excusant.

Oh je ... je suis vraiment désolé ...

Intérieurement je sais très bien que je ne suis pas en tord mais elle a l'air bien énervée alors n'essayons pas de la chercher pour la rendre encore plus irritable, je me permet juste une petite remarque.

Excusez moi mais ... on ne s'est pas déjà vu quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : Vulca
Testa
Incubus
card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 311
Stardust : 966
Dim 15 Avr - 20:26
L’homme a l’air désolé. Vraiment désolé. J’en serai presque touchée si je n’étais pas énervée. A la place sa sollicitude ne m’atteint même pas. Je ne prends pas la main qu’il me tend. Je sais parfaitement me relever seule, je n’ai pas besoin qu’on me materne comme une petite fille. Vulca saute à mes pieds et commence à renifler l’inconnu, et à lui tourner autour très lentement, avec méfiance. Je ne remarque pas tout de suite le manège de mon amie, trop occupée à m’épousseter, et surtout trop énervée par cette journée pourrie. Je ne regarde même pas l’inconnu qui m’a bousculée, mais j’entends ses paroles.

Je lui réponds donc d’une voix froide. Laisse-moi deviner, c’était dans un rêve où je t’ai apparu auréolé telle un ange ? On va dire que j’ai connu pire comme tentative de drague. Mais désolé mon gars, ce n’est pas la peine. Je ne suis pas intéressée. Je plante mon regard violet dans le sien en concluant ma phrase. L’expression est glaciale, presque méprisante.

Une expression qui change rapidement pour une mine dubitative. Ah, mais oui, ta tête me dit quelque chose. Probablement un mec sans intérêt que j’ai croisé pendant que je faisais un truc sans intérêt. Au café peut-être ?

Ma Goupix semble le reconnaitre aussi et cherchait quelque chose. C’est étrange… Elle est à la fois méfiante et intriguée, ce qui n’est pas courant. Où est-ce que j’ai bien pu le voir. Le Musée ! L’image d’une rencontre brève, et surtout d’une gêne de Vulca par rapport à son Rocabot. Elle était encore très timide à l’époque, maintenant, elle se contente d’être hautaine, sûre de sa force. Un peu comme moi. On s’est vu… une fois au musée, pas loin d’ici. Et bien euh… quelle mémoire, je suppose… Euh… à l’époque tu avais un Rocabot pas un Gobou… Je… Tu… Et bien… super…

Qu’est-ce qu’on doit dire dans ces moments-là ? On ne se connait pas en fait. Je ne sais même plus si on s’est dit nos prénoms ? Et s’il se souvient de mon prénom et pas moi du sien, ça va être gênant. Et je l’ai percuté fortement mais sans m’excuser. Est-ce que c’est grave ? Qu’est ce que je dois faire maintenant ? Je sens le rouge me monter aux joues. C’est trop bizarre et très désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card ♫
Origine : Unys [Vaguelone]
Groupe : Eclipses
Messages : 218
Stardust : 625
Sam 21 Avr - 23:55
La jeune femme refuse ma main lorsque je me propose pour l'aider à se relever, elle a l'air un peu hautaine et sûre d'elle, je n'aime pas vraiment ce genre de personne qui affiche trop leur caractère et qui ne se sente plus du jour au lendemain, dans mes souvenirs s'il s'agit bien de la demoiselle que j'ai croisé au Musée elle n'était pas comme ça, enfin, je ne dois pas juger avant de savoir les choses, si ça se trouve il s'est passé quelque chose dans sa vie qui l'a bouleversé.

Alors qu'elle est en train de réfléchir à l'endroit où nous nous sommes rencontrés après m'avoir balancé une phrase bien froide du style, stop me draguer avec tes vieilles phrases, son Goupix s'approche de moi en me reniflant, elle semble me reconnaître. L'odorat des pokémons a toujours raison, elle se rappelle de moi, et Rocabot aussi apparemment, puisqu'il approche légèrement son museau de Goupix en l'analysant, il lève ensuite la tête vers moi en hochant cette dernière, signe qu'il la connaît également.

Oui, je suis bien celui du Musée. Désolé si j'ai dû partir un peu vite la dernière fois que nous nous sommes vu, mais j'étais très mal en ce moment là. Je ne sais plus si je vous ai dit mon prénom. Je m'appelle Erik Hayden, et voilà Saphir.

Je m'accroupis pour tendre ma main à Goupix qui avait fini de me tourner autour au moment où sa dresseuse s'était exclamée en annonçant le lieu où nous nous étions rencontrés la première fois. Je lance un regard semi-inquiet en direction de la demoiselle.

Vous n'avez pas l'air ... très bien ? Vous souhaitez boire quelque chose quelque part ?

Rocabot me lance un regard interrogateur, ce n'est pas dans mes habitudes de faire ce genre de demande.

Mais ... ne croyez pas que je veuille vous draguer ou quoi que ce soit de ce genre ... vous ... enfin je ne suis pas ... enfin bref ... ça ne vous regarde sûrement pas !

Je me relève en commençant à rougir, étaler ma vie privée n'est pas ce que je préfère mais je tenais à l'informer qu'il ne se passera rien entre nous, et que je veux juste l'aider à aller un peu mieux si elle a besoin de conseils.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : Vulca
Testa
Incubus
card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 311
Stardust : 966
Mer 25 Avr - 17:54
En voyant le Rocabot se rapprocher, Vulca revient précipitamment se cacher derrière moi. C’est bien ce que je me disais, ça ne lui ressemblait pas d’être aussi curieuse. Elle cherchait juste la présence de l’autre Pokémon pour savoir où il était et maintenant, elle essayait de le fuir. Tant pis pour elle, elle n’avait qu’à pas aller le chercher. Par contre le fait que cet Erik essaye de la caresser me gêne. Ce n’est pas une bonne idée de caresser Vulca, surtout quand on n’est pas moi. Nous avons vécu si longtemps ensemble, rien que tous les deux contre le reste du monde que la présence d’autres personnes nous est difficilement insupportable.

Je n’ai pas l’air très bien ? Vraiment ? Et qu’est-ce que t’a mis la Statitik à l’oreille ? Le fait que je parle fort, que je sois énervée ? Ou alors que tu me sois rentrée dedans et que j’ai perdu mon boulot sans vrai raison. Je suis maintenant à la rue, comme ça du jour au lendemain et comme l’hiver n’est pas la meilleure saison pour camper, je n’ai nulle part où aller. Alors, même si tu essayais de me draguer, ce serait très mal parti et ça finirai probablement très mal pour toi.

Je laisse un temps de silence en respirant bruyamment, je donne l’impression de me calmer. Avant de répondre sur un ton toujours aussi énervé mais beaucoup moins agressif. Mais si tu veux m’offrir un coup à boire, ce n’est pas de refus. Sans toi, je pense que j’aurai fait une connerie monumentale. Alors, allons dans un café et tu me raconteras ce qui est ton genre et je ferai semblant d’écouter en me demandant pourquoi je suis encore là.


HRP: Petite rep désolé 8S
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card ♫
Origine : Unys [Vaguelone]
Groupe : Eclipses
Messages : 218
Stardust : 625
Ven 27 Avr - 20:58
Bon j'avais raison, la jeune femme du musée ne semble pas aller très bien. Sa Goupix n'a pas tant changée que ça, au moment où je veux la caresser elle recule et retourne auprès de sa dresseuse, à moins que ce ne soit le fait que Rocabot se soit approché d'elle, le revoilà tout heureux, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu dans cet état. Il semble content de retrouver la Goupix qu'il a rencontré il y a plusieurs mois.

Eh bien Saphir, tu te souviens ? Tu as une meilleure mémoire que moi apparemment.

La jeune femme me raconte qu'en ce moment ce n'est pas vraiment la vie parfaite de son côté, qu'elle a été licenciée de son travail, qu'elle n'a nul part où dormir, enfin une pure galère. J'essaie de prendre un ton compatissant, ce n'est pas dans mes habitudes d'être comme ça mais je vais devoir faire des efforts pour ne pas paraître trop sec ou agressif envers elle, déjà qu'elle croit que je veux la draguer alors que je suis plutôt branché mecs ...

Euh ... je t'ai rappelé mon prénom mais tu ne m'as pas rappelé le tiens ... j'ai une toute petite mémoire je suis désolé ... Mais ne te tracasse pas pour trouver un endroit où dormir, les Centres Pokémons ont des chambres de libres, c'est gratuit et tu peux y rester autant que tu veux, si c'est pas génial ça.

Je lance un sourire à Capucine pour essayer de la faire sourire et de la motiver. Nous avançons tous les deux dans la ruelle à la recherche d'un bar intéressant, elle a sûrement plus le nez que moi pour trouver un bar sympa, je ne vais jamais dans ces endroits là seul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : Vulca
Testa
Incubus
card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 311
Stardust : 966
Ven 27 Avr - 21:35
Je m’appelle Capucine. Mais ne t’inquiète pas. Tu n’es pas le premier à m’oubli… Pardon ! Attends qu’est ce que tu viens de dire ? On peut dormir dans les Centres Pokémon ? Depuis quand ?

Je regarde Erik avec de grands surpris. Qu’est-ce que c’est que ce délire ? Depuis quand on peut faire ça ? Il se moque de moi, ce n’est pas possible autrement. Ça fait plusieurs années que je galère pour trouver où dormir, et ce type vient de me dire qu’il y a dans chaque ville un lieu d’hébergement gratuit. J’ai juste envie de me cogner la tête contre un mur, ou sa tête contre un mur. Et tous ces gens qui m’ont accueillie sans jamais me le dire. Bordel, on s’est payé ma tête depuis si longtemps.

Je suis énervée et je me sens complètement débile. On ne me l’a jamais dit et d’un autre côté, la seule fois où je suis allée dans un centre Pokémon, c’était la fois où j’ai recueilli Vulca. La pauvre avait été blessée par des Malosses, elle en avait gardé une haine farouche et moi aussi. J’ai eu du mal à l’apprivoiser mais maintenant, nous sommes inséparables. Et surtout, elle est libre. Elle n’a jamais connu de Pokéball et c’est ce qui fait la beauté de notre lien. Il est sincère.

Mon expression oscille entre rage, haine, énervement envers Erik, le pauvre n’y étant pour rien, et honte et ridicule de ne pas savoir ça. Je m’arrête au milieu de la rue en le regardant. Je… Enfin… Ce n’est pas que je ne le savais pas… Enfin, on ne me l’a jamais dit. Je n’avais aucune idée que c’était possible. Je… On va se mettre là si ça ne te dérange pas.

Je me dirige abasourdie vers un bar au hasard. Je ne vais jamais dans ses endroits, puisque l’idée de boire de l’alcool m’horripile, tout ça par la faute de mon lâche et alcoolique de père. Je l’avais presque oublié et ce n’est pas plus mal. J’ai grandi seule avec Vulca et je trouve qu’on s’en est bien sorti. A l’exception de cette histoire de Centre Pokémon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card ♫
Origine : Unys [Vaguelone]
Groupe : Eclipses
Messages : 218
Stardust : 625
Mer 2 Mai - 0:54
Capucine semblait choquée d'apprendre qu'elle pouvait dormir dans les Centres pokémons, pourtant ça ne datait pas d'hier, je me souviens que lorsque je suis arrivé dans la région avant de me prendre ma grande maison à Feranium je vivais dans les Centre Pokémons, ce n'était pas à mon goût parce que trop convivial et je n'étais pas comme ça avant, et je ne le suis toujours pas d'ailleurs, mais on peut dire que je supporte mieux la compagnie des autres maintenant.

Je souris lorsqu'elle se calme enfin, elle semblait toute paniquée à l'idée d'apprendre ça, je l'ai soulagé de quelque chose apparemment, et sans le vouloir ! Je commence à faire des progrès en ce qui concerne les relations humaines. J'entre donc dans le bar qu'elle m'indique, l'ambiance est calme, un jeune homme joue une partition calme au piano, c'est apaisant, il y a un large bar et plusieurs tables avec un étage qui semble contenir un billard et d'autres jeux, c'est chaleureux, j'ai encore du mal avec cette ambiance mais pourquoi pas.

Tu sembles soulager d'avoir appris ça. Content de t'avoir aidé en tout cas, on va se poser à une table ?

Rocabot mène la danse jusqu'à une table pour deux à côté du bar, une jeune serveuse s'approche de nous, nous sommes donc dans un bar restaurant, moi qui voulait manger quelque chose je crois qu'on va être servie. Elle nous salue poliment en nous tendant à chacun une carte, Saphir est assis sur mes genoux et Gobou est toujours dans ma capuche, lorsque je retire mon manteau il se place sur mon épaule, il fixe Capucine.

N'hésite pas à prendre ce que tu veux, je comprends ta situation actuelle, pour me faire pardonner d'avoir oublié ton prénom c'est moi qui paye.

Waff !

Mais ... mais n'imagine pas que je veux qu'il y ai quoi que ce soit entre nous !!!

Je commence à rougir !

Non pas que tu ne sois pas "à mon goût" si je peux dire ça comme ça ... mais ... je suis plus branché mec ...

Me voilà maintenant rouge comme une tomate, essayant de me cacher timidement derrière la carte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : Vulca
Testa
Incubus
card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 311
Stardust : 966
Mer 16 Mai - 9:42
Soulagée n’est pas vraiment le mot. Ma voix a repris un ton froid et distant, mais toujours légèrement troublé. Je me sens vraiment bête de ne pas m’être renseignée avant, ni d’avoir explorer ces possibilités. J’ai l’impression que c’est la fin d’une longue période de galère. Une idée fait doucement son chemin dans mon esprit. Et si le vent tournait ? C’est absurde, car il prendrait en compte le facteur chance, et je ne crois pas en la chance. Pourtant, ces derniers temps, outre mon passage à tabac par un Onyx et mon séjour forcé dans un hôpital, il me faut avouer que ma vie semble aller beaucoup mieux. Une rencontre importante, de nombreuse réussite, comme s’il existait un destin et qu’après m’avoir infligé un dernier affront, il avait décidé de cesse de s’acharner sur moi.

Je le suis dans le bar, avec une étrange sensation dans le ventre. Je regarde autour de moi, découvrant le lieu. Je regarde aussi Erik discrètement dans son dos. Il n’a pas l’air méchant, mais ça pourrait être une façade. Puis la voix de Leonard raisonne dans ma tête. Et si pour une fois, j’essayais d’être comme lui. De voir plutôt les fleurs du parterre, plutôt que le grillage qui la protège de la rue. Je pousse un profond soupir et prend Vulca dans mes bras. Ça va être compliqué, très compliquée, mais je dois le faire. Peut-être que si je fais ça, ma vie sera plus simple. Comme Leonard a dit, moins de haine, plus de calme.

Je m’assois en face d’Erik et retient l’envie de fusiller du regard le Gobou, qui me fixe. Je tente un petit sourire vrs Erik, mais il n’est clairement pas convaincant. Je ne me sens pas vraiment à l’aise dans le rôle que je veux jouer. Ce n’est pas naturel. Ça fait plus de 7ans que je suis la peur, comme je menace et maltraite des criminels et mes relations sociales bénéfique se résument en général à mon métier de serveuse et mes interactions avec mes Pokémons.

Ma voix est hésitante alors que je lui réponds. J’essaye d’y mettre un peu de chaleur, comme si je parlais à Panacée ou Leonard. Tu sais… ce n’est pas vraiment la peine. Je… Je… Je… Je suis désolée pour… mon… attitude. Les mots sortent difficilement de ma bouche. C’est assez complexe de s’excuser, car bien que je sache que je ne suis pas dans mon bon droit et l’avoir grondé comme je l’ai fait n’était pas juste, il m’est difficile d’admettre ma faute et surtout de le faire devant un étranger.

Je le vois rougir alors qu’il essaye de se disculper de toute séduction. J’avoue là encore être à l’origine de ce malaise, je devrais essayer de le dissiper mais je ne sais pas comment. Et il semble encore plus mal à l’aise lorsqu’il parle d’être branché mec. Je penche la tête sur le côté, de l’incompréhension dans le regard. Pourquoi est-ce qu’il se cache derrière son menu en rougissant ? Je ne comprends pas. Qu’est-ce que tu entends par brancher mec ? Pour ma part, je dois t’avouer que c’est la première fois qu’on m’invite, ou plutôt qu’on m’offre un verre, bien que dans ton cas, ce soit un peu forcé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card ♫
Origine : Unys [Vaguelone]
Groupe : Eclipses
Messages : 218
Stardust : 625
Dim 3 Juin - 14:31
Même si Capucine ne semble pas vraiment d'accord avec ce que je viens de dire elle a l'air quand même soulagée d'apprendre qu'elle peut dormir dans les Centres Pokémons sans dépenser ne serais-ce qu'un seul pokédollar, c'est la belle vie ça n'est-ce pas ? J'invite donc Capucine à ma façon, elle n'a pas l'air de vouloir accepter mais se laisse aller, je ne suis pas méchant, ça doit se voir que je ne lui veut pas de mal mais juste l'aider à souffler un peu.

Lorsque mon message un peu timide n'est pas passé et qu'elle ne comprend absolument pas ce que je voulais dire je n'ai qu'une envie c'est me cogner contre la table du bar en tombant dans les pommes, elle est aussi naïve et innocente par pur amusement ou bien est-ce qu'elle est sérieuse ? Je tousse donc d'un air gêné avant de sourire au serveur qui approche pour venir prendre nos commandes, je ne regarde pas la carte et j'annonce.

Un sex on the beach pour moi s'il vous plaît.

Je laisse Capucine commander puis je la regarde en souriant, je peux entendre Rocabot qui se moque de moi sans la table, il ressent ma gêne ? Comment est-ce qu'il fait ? Il me rend encore plus nerveux, pourtant ce n'est pas comme si je devais avouer mes sentiments à quelqu'un ou quelque chose dans le genre, je dois juste assumer le fait que je sois gay, mais c'est toujours délicat, je ne sais jamais si la personne en face de moi le prendra bien ou non. Oh et puis merde ! Les préjugés peuvent bien aller se faire voir, je suis comme je suis et je dois arrêter de me sentir gêné pour un rien !

Eh bien il se trouve que je ne suis pas vraiment attiré par les femmes mais plutôt par les garçons. Donc je ne voudrais pas que tu prennes ma demande d'invitation comme un rencard ou quelque chose dans le genre. Je veux juste t'aider à te sentir un peu mieux ... c'est ce que font les amis entre eux je crois ... non ? ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : Vulca
Testa
Incubus
card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 311
Stardust : 966
Ven 8 Juin - 15:00
Je peux sentir un certain malaise chez Erik pourtant il me sourit d’un air naturel, je suppose. Mon visage lui est toujours froid tout comme mon regard, malgré le fait que j’essaye d’être un peu chaleureuse. Toutefois, mes efforts ne sont pas très importants, car j’avoue ne pas voir l’intérêt d’être agréable avec les autres, ni même me lier d’amitié avec lui. On va se séparer et ne plus jamais se revoir. Alors qu’est-ce je fais encore ici ? Je ne sais pas.

Je ne sais pas quoi prendre, d’habitude je prends un thé et un gâteau. Mais manifestement, ce n’est pas la spécialité du lieu. Je lis attentivement la carte, mais le déchiffrage est long et peu de nom sont évocateur pour moi. Je sens l’attente de la serveuse. Je la regarde du coin de l’œil et fait semblant de réfléchir. Ce n’est pas que je ne sais pas quoi prendre, c’est juste que je n’en fichtrement aucune idée. Je connais l’impatience qu’à la serveuse pour la subir régulièrement, ce qui m’énerve encore plus et rend d’autant plus lent ma vitesse de décision.

Je vais prendre comme lui. Je ne sais ce qu’il a pris, car je n’ai pas écouté quand il a commandé, mais de toute manière, j’imagine que je n’aurai pas su non plus ce que c’était de toute manière.

Il a l’air gêné par ma question. C’est parce qu’elle est stupide c’est ça ? J’aurai mieux fait de me taire, je suis en train de passer pour une débile et je n’aime pas ça. Une envie de fuir se fait sentir. J’ai intégré les Eclipses dans l’espoir de pouvoir apprendre des trucs, de ne plus être qu’une combattante, mais à l’exception de l’identification de pierre, je ne sais pas faire grand-chose de plus qu’avant.

Je reste bloquer sur le début de sa réponse et n’entend pas la fin. Attend, mais tu es bien un garçon. Quand tu dis que tu es attiré par les autres garçon plutôt que les filles, c’est pour te faire des potes c’est ça ? Je ne comprends ce qu’il essaye de dire par là et ça m’énerve encore plus. La façon dont il le dit, ce n’est pas l’impression que ça donne. Mais c’est absurde, un garçon ne peut pas aller avec un garçon. Enfin, c’est impossible, ça ne s’est jamais vu. Ou alors il essaye de faire son intéressant ? Nan, je ne pense pas, il a l’air gêné. Mais c’est tellement….

La perplexité se lit clairement sur mon visage. Je sais que je n’ai pas un bagage de connaissance immense, mais tout de même, j’ai pas mal voyagé, je l’aurai remarqué si c’était possible, non ? Tu vas tout de même pas essayer de me faire croire que… tu aimes les garçons ? Je sens dans ma voix une nuance qui ne me plait pas. Enfin, je veux pas dire que ça me dérange. Tu fais ce que tu veux. Pourquoi prendre un ton si dénigrant. C’e n’est pas ce que je veux transmettre. Je commence à sentir du feu sur mes joues. Mais, euh… c’est normal comme truc ? Je veux dire, c’est venu tout seul. Non, ce n’est pas ça que je veux dire. Ce n’est pas naturel comme truc. Je… Mes joues me brûlent c’est atroce. Je pense que je deviens rouge. Je suis définitivement gênée mais je ne comprends pas vraiment pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card ♫
Origine : Unys [Vaguelone]
Groupe : Eclipses
Messages : 218
Stardust : 625
Sam 16 Juin - 11:27
La serveuse nous emmène rapidement ce que l'on a commandé, finalement Capucine a prit comme moi. Je lui souris jusqu'à ce qu'elle commence à avoir des réactions plutôt étonnante envers ce que je viens de lui révéler, comme si ce n'était pas normal, comme si je sortais d'un autre univers. En temps normal j'aurais pris ces remarques assez mal mais là je prend sur moi, peut-être trop, mais bon ... je tousse d'un air gêné en me frottant le menton en écoutant tout ce qu'elle dit. Autant essayer de la raisonner en lui faisant comprendre gentiment les choses. J'attends que la serveuse pose nos commandes puis s'en aille pour prendre la parole, d'un ton froid, presque sec.

Écoute, des remarques comme ça j'en ai essuyé plus d'une. Si tu trouves que ce n'est pas naturel deux personnes qui s'aiment eh bien c'est un problème. Ce ne sont que deux hommes qui s'aiment, tout comme deux femmes peuvent s'aimer. Pourquoi se bloquer et se dire qu'un homme va avec une femme et point ? Non, l'amour va plus loin que ça. Si tu ne trouves pas ça normal c'est ton avis, mais à l'avenir, quand tu auras une discussion comme ça avec quelqu'un évite de parler sans réfléchir, ça pourrait blesser la personne. Moi j'en ai rien à faire de l'avis des gens, je leur répond que c'est leur réaction qui n'est pas naturel, ce n'est que de l'amour après tout, pourquoi en faire tout un plat ? Tu n'as pas a être gênée.

Je bois une gorgée de la boisson que j'ai commandé, un virgin mojito, je ne supporte pas le mojito avec l'alcool. Je repose mon verre sur la table en croisant les jambes ainsi que les bras et en m'enfonçant dans ma chaise, fixant Capucine d'un air froid, je ne pensais pas que des gens comme ça existaient encore, il faut de tout pour faire un monde, c'est bien ma veine d'être tombé sur quelqu'un comme ça.

Rocabot se frotte à ma jambe en aboyant timidement, il voit que je suis énervé et c'est bien la première fois qu'il le remarque aussi rapidement. Normalement je cache bien émotions mais là c'est impossible, je pensais pouvoir contrôler ce que je ressens mais face à quelqu'un qui a ce genre de réactions ça ne me donne pas vraiment envie d'être dans la gentillesse et la compréhension. Je ne décoche même pas un sourire lorsque Capucine me regarde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : Vulca
Testa
Incubus
card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 311
Stardust : 966
Sam 23 Juin - 9:10
J’ouvre de grands yeux, incapable de cacher ma surprise. D’où lui vient cette froideur ? Pourquoi maintenant ? Il y a quelques instants, il était souriant malgré le fait que je le traite comme un moins que rien et je lui pose des questions et il s’énerve. Voilà pourquoi je ne supporte pas les autres humains, ils sont complètement absurdes et imprévisibles. Je me sens complètement gênée.

Excuse-moi, je ne veux pas te blesser. C’est juste que… Je ne savais pas que c’était possible. Je n’ai pas d’avis là-dessus. Je ne … Ma voix n’est qu’un souffle, presque apeurée. Je nage en pleine incompréhension. Son regard froid me fait détourner le mien u bref instant. Juste assez de temps pour saisir l’injustice de la situation. J’ai rejoint un groupe dans ce pays, les Eclipses pour apprendre des choses, avoir des réponses. Finalement, je n’ai rien appris de plus, et quand je ne connais pas quelque chose, personne n’est là pour me l’expliquer. Pire, quand je pose des questions, je me fais rabrouer.

Je plante un regard plein de colère dans celui froid d’Erik. La rage gronde dans ma voix quand je décide de répondre. Le barrage est cassé, et toute mon amertume se libère. Non, mais ça bien. T’es qui pour me juger. C’est quoi ce pays où il n’y a jamais personne pour nous apprendre quelque chose. C’est quoi ce groupe débile où on se pâme sur ses connaissances mais où personne ne veut les transmettre. Je te demande comment ça se fait que tu préfères les garçons et toi tu m’envois bouler méchamment. Excuse-moi de pas tout savoir. J’ai pas eu l’occasion de faire toutes les études de l’univers. Ça va bien à la fin. C’est un réflexe humain que de se comporter systématiquement comme des connards ? Un simple oui, c’est normal, aurait suffi. Mais non, monsieur est trop bon, monsieur doit faire la morale. Hé les amoureux, vous pouvez faire moins de bruit.

Un mec au bar nous regarde. Je n’ai pas remarqué que je m’étais levée et que je m’étais presque mise à crier. Qu’est-ce que t’a toi ! Tu veux mon poing dans ta gueule ! L’homme parait d’abord surpris par ma réaction. Il se détourne surpris, préférant ne pas envenimer une situation qui finirait en bagarre. Il se voit certainement mal frapper une femme, mais il ne se voit certainement pas se faire tabasser à mort pour une furie, et pourtant c’est ce qui se passerait. Mon attention revient sur Erik.

J’en ai ras le bol de ce pays, ou pour un mec sympa, gentil, innocent et débile, on ne trouve que des crétins sans nom. Ras le bol d’essayer de voir des fleurs là où il n’y a que de la pourriture. Alors deux choses. Sois tu t’excuses de m’avoir prise pour une débile, soit je me barre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card ♫
Origine : Unys [Vaguelone]
Groupe : Eclipses
Messages : 218
Stardust : 625
Sam 23 Juin - 18:18
Eh bien, on dirait que Capucine a l'air assez remontée de se faire "engueuler" de cette façon par moi. Honnêtement je n'en ai rien à faire, c'est peut-être un peu trop méchant de réagir comme ça mais elle l'a plutôt bien cherché. Ca a l'air d'être une fille qui n'y connaît rien à la vie ni à la délicatesse à employer avec les gens pour espérer se faire des amis. Je fixe Capucine en essayant de comprendre ce qu'elle veut finalement.

Elle se lève ensuite après la remarque d'un homme, je vois bien qu'elle essaie de se calmer ensuite mais je n'arrive pas à cerner sa personnalité elle est assez particulière comme personne, je n'ai jamais discuté avec des gens comme elle qui ne savent que peu de choses sur la vie et qui croient se faire agresser dès qu'on essaient de leur faire une toute petite leçon de morale. Je ne fais ça que pour son bien.

Tu n'es pas une débile et je ne te prends pas pour une débile Capucine ! Je suis juste étonné de voir ta vraie personnalité ! Là encore je ne te juge pas mais je veux t'apporter mon aide ! Tu risque de te faire énormément d'ennemi et beaucoup trop d'ennuis pourraient te tomber dessus. Si je ne te réponds pas simplement oui c'est pour essayer de te faire comprendre les choses. Je n'ai pas la même parole que tout le monde et on ne pense pas tous pareille et heureusement le monde serait bien ennuyant mais je veux te faire comprendre les "basiques" de la vie ! Les choses pour lesquelles tu peux te forger ton propre avis en fonction de ce que je te dis, je veux t'aider, pas t'insulter !

Mon ton a augmenté, voila que je fixe Capucine avec un air compatissant, j'espère qu'elle aura compris ce que j'essaie de lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : Vulca
Testa
Incubus
card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 311
Stardust : 966
Dim 24 Juin - 19:44
Je vais essayer de prendre cela comme des excuses. Il me faut juste respirer.

C’est un échec. Je suis toujours aussi remontée contre ses remarques, et l’envie de lui coller mon poing sur la figure est extrêmement difficile à réprimer. Mais ça ne changera rien à la situation et surtout ce serait injuste. Je ne suis pas une de ses petites frappes qui règlent tout par la violence. Je vaux mieux que ça. Ce serait plus simple de le faire taire en lui cassant un bras, mais ça ne changerait rien.

Essayer de voir les fleurs dans le monde. Mais elles sont où ces putains de fleurs. Leonard, je te déteste toi et tes idées positives. Réfléchissons à ce qu’Éric vient de me dire. Mauvaise idée. Ma vraie personnalité ? Comme si je jouai double jeu. Et il a une drôle façon de m’apporter son aide. J’ai plutôt l’impression qu’il est… condescendant ? Je crois que c’est le terme. Il est qui pour m’apprendre les basiques de la vie. Il a cru que depuis dix-neuf ans je me suis contentée d’hiberner. Je sais ce que c’est la vie. Moi aussi je peux l’aider à arrêter de se moquer de moi, à grand coup de baffe.

Toujours debout, je dresse un doigt mauvais dans sa direction, l’air furibonde, le regard plein de colère. Ma réponse va être cinglante et je vais le renvoyer d’où il vient ce prétentieux, lorsqu’une silhouette se dresse sur le côté. L’importun risque d’être renvoyé dans les roses lui-aussi parce que ce n’est vraiment pas le moment. Je remarque juste avant de lui cracher mon venin qu’il s’agit d’une serveuse, à l’air timide.

Immédiatement, mon expression s’adoucit. Excusez-moi. Est-ce que je peux vous demander de faire un petit peu moins de bruit s’il vous plait ? Vous dérangez une partie de la clientèle. Oui, je suis désolée. Je me suis emportée, c’est ma faute. Veuillez accepter mes excuses les plus plates. Ça ne se reproduira plus. Merci. Ma voix est douce, gentille et compatissante. Surtout désolée. Je suis serveuse, et je sais ce que ça coûte de devoir affronter un client, surtout pour le rabrouer. La pauvre a dû s’inquiéter de devoir venir me calmer et j’ai un peu honte de mon comportement.

Je me rassois donc penaude et regarde de nouveau Eric, calme. Quand je reprends, il n’y a plus de trace de colère dans ma voix. L’intervention de la serveuse a eu le bon goût de me faire réfléchir plus calmement à la situation et la prendre par un autre bout. Celui d’admettre que bien qu’étant manifestement un connard fini, Eric essaye sincèrement de m’aider à sa manière.

Est-ce si extraordinaire que quelqu’un ne puisse pas imaginer que deux personnes du même sexe puissent s’aimer avec plus d’intensité que de l’amitié ? Je n’y avais jamais songé avant. Ça m’est totalement indifférent, nous sommes de nos actes et d’en assumer les conséquences. Mais, comment est-ce je pouvais savoir que c’était possible ? Et il existe vraiment des gens pour trouver ça mal ? Quand tu me l’as dit, je pensais à une exception, un peu comme un Pokémon d’une couleur différente. Pas forcément une tare.

Je bois une gorgée de la boisson et fronce les sourcils. C’est étrange comme goût, et je n’arrive pas à déterminer si j’aime celui ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card ♫
Origine : Unys [Vaguelone]
Groupe : Eclipses
Messages : 218
Stardust : 625
Mar 26 Juin - 23:25
Malgré mes efforts pour essayer de calmer les choses, Capucine a l'air toujours autant énervé, elle en vient même à se lever et à me pointer du doigt. Je la fixe en croisant les jambes, un regard froid pèse sur elle, je n'ai plus envie de rigoler à ce qu'elle est en train de faire. Alors que nous nous fixions, une jeune serveuse arriva et demanda, timidement, à ce que nous fassions moins de bruit. Je hoche la tête en croisant les bras tout en lui souriant.

Capucine s'assoie à sa place sans broncher, elle m'a l'air un peu plus calme. La discussion va pouvoir reprendre calmement et nous allons enfin discuter comme deux adultes qui parlent pour s'expliquer les choses sans hurler. Lorsqu'elle m'explique calmement les choses j'arrive à comprendre que ce qu'elle me dit n'était pas une insulte, elle n'est juste pas très calée sur tous les sujets de la vie et donc elle a des réactions un peu abusive par moment. Je hoche la tête.

Ok ok je vois. Je me suis un peu emporté, je n'aurais pas dû paraître si froid. Mais oui, il existe bel et bien des personnes pour qui l'amour entre deux hommes ou deux femmes ne devrait pas exister. Et autant dire que ces personnes je ne les porte pas dans mon coeur. Tout est possible lorsqu'il s'agit de l'amour, tu peux aimer qui tu veux tant que tu te sens bien avec cette personne.

Je souris à Capucine en buvant ce que j'ai commandé, je fixe ensuite mon verre, je m'en veux quand même de m'être emporté si rapidement.

Je comprendrais que tu veuilles partir loin de moi, mais je suis désolé encore une fois pour m'être emporté. Je n'ai pas tellement l'habitude d'avoir des discussions si houleuses. Je suis quelqu'un de très réservé, calme et posé normalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : Vulca
Testa
Incubus
card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 311
Stardust : 966
Sam 30 Juin - 10:02
Je me contenterai de ça comme excuse. Il admet s’être emporté, pas franchement la demande de pardon la plus explicite mais je vais lui accorder. Je n’ai pas envie de m’appesantir plus longtemps là-dessus, sachant pertinemment que je n’aurai pas mieux. Quelle pitié.

J’essaye de cacher ma déception devant son manque d’excuse, ma colère devant sa façon d’être et ma stupeur devant ses révélations. Le résultat doit donner une tête assez étrange. Comment c’est possible que de telles personnes existent ? On ne peut pas se contenter de laisser les autres tranquilles ? Je crois me souvenir avoir lu quelque chose qui disait : la liberté des uns s’arrête là où celle des autres commencent. Si Erik préfère les hommes, c’est son problème, pourquoi lui en vouloir. On peut trouver ça bizarre, comme moi, mais je ne comprends pas le principe de vouloir qu’une telle chose n’existe pas.

Sa dernière phrase me laisse encore plus perplexe. Je peux aimer qui je veux. Est-ce que je peux aimer ? Mon regard se fait vague et je n’écoute pas ce qu’il ajoute. J’ai toujours été froide, distante, et même cruel envers tous les autres humains et certains Pokémons. Enfin pas toujours. Avant, je sais que j’étais presque normale que j’avais des rêves, et des amis peut-être. Mais cet avant me parait flou et vague, trop lointain. J’essaye de faire revenir ces souvenirs mais rien. Comment c’était avant le drame ?

Ma réflexion me fait remonter à ma rencontre avec Leonard, ou plutôt mes rencontres et sur le fait que sa vision des choses a modifié fortement la mienne, et que je me sens un peu mieux depuis que je le connais. Mais un mystère me torture. Je regarde Erik dans les yeux, les joues rougissantes légèrement de gêne, une expression penaude sur le visage. D’une petite voix, comme si je lui posai ma question trop fort, il allait se moquer de moi, et que toute la salle allait l’accompagner. C’est quoi aimer ? Comment on sait qu’on aime ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card ♫
Origine : Unys [Vaguelone]
Groupe : Eclipses
Messages : 218
Stardust : 625
Sam 30 Juin - 18:56
Eh bien autant dire que je la trouve plutôt impressionnante cette jeune femme. On dirait qu'elle ne connaît rien de sa façon de se comporter avec les autres. Elle n'a donc fait qu'étudier les pierres dans son enfance ? D'ailleurs, comment s'est passée son enfance ? Une question qui me vient à l'esprit lorsqu'elle me pose cette question. Ses parents, ne lui ont rien appris ? A t-elle eut des parents ? Une famille? Je préfère ne pas aborder le sujet et aller directement dans la réponse claire pour ne pas la blesser encore une fois.

Eh bien aimer, c'est lorsque tu ressens de l'attachement pour quelqu'un. Tu as aimer, comme un frère, ou quelqu'un de sa famille. Tu n'as pas de sentiments, tu peux te passer de cette personne mais quand elle est avec toi tu es joyeuse, et tu apprécies passer un moment avec elle. Ça c'est aimer une personne. Mais tu as aussi aimer dans le sens amour, tu ne peux plus te passer d'une personne ... tu ... tu as envie de ... l'embrasser, tu ne veux plus la quitter, là c'est aimer en amour.


Je bois à nouveau un verre de ma boisson en regardant Capucine, je suis très sérieux dans ce que je dis et elle peut voir dans mon regard que je le suis. Je ne me moque absolument pas d'elle et je n'en vois d'ailleurs pas l'intérêt. Pourquoi se moquer des personnes comme Capucine qui ne connaissent pas grand chose des relations humaines ? Pourquoi perdre son temps à les humilier, pourquoi ne pas utiliser son temps à les aider, les aider à devenir des personnes qui pourront s'inscrire dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : Vulca
Testa
Incubus
card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 311
Stardust : 966
Dim 1 Juil - 17:52
Je suis mal à l’aise. J’ai posé une question que je n’aurai pas voulu poser. La réponse me déplait particulièrement. Comme sentant mon malaise, Vulce bondit doucement sur mes jambes et je l’enlace, comme je le fais toujours quand je suis inquiète ou stressée. Et là, je le suis.

Mon regard semble fuir celui d’Erik. Je ne veux pas ressentir de l’attachement pour personne. Ça finit toujours mal parce qu’on ne peut faire confiance à personne. Mais… Maintenant… Je ne sais pas si j’en suis capable vraiment. Rester seule. Juste moi et mon équipe, personne d’autre. Je voudrai continuer à être indépendante, ne dépendre de personne et surtout avec personne qui dépend de moi. Mais, depuis quelque temps, c’est devenu très difficile.

Ma voix est toujours un souffle faible, presque inaudible. Je ne regard même plus Erik, le visage presque complètement enfouie dans la fourrure de ma Goupix. Je ne me rends même pas compte que je vide mon sac à un inconnu, un mec qui m’a bousculée et qui me paye un verre sans autre raison. Est-ce que… quand on aime… on pense à la personne tout le temps ? Même si ce n’est que son ami ? Est-ce que cette personne change notre façon d’être ? La change complètement ?

Mon cœur s’accélère de plus en plus. J’ai peur de la réponse, je ne veux pas la connaître. Mais alors que je la pose, il n’y a qu’un nom qui me revoit à l’esprit et ce nom, je m’en rends compte maintenant, est toujours là, à me hanter, dans tout ce que je fais. Mais je ne veux pas. Pas de lui. Il est tellement stupide, innocent, débile, naïf, crédule, abruti, gentil, doux, attentionné, joyeux, empathique, intelligent. Et puis, il me l’a dit. Je suis son amie. Nous ne sommes qu’amis. Et de simples amis qui ne se sont croisés que deux fois. Juste deux fois.

Une autre question me hante. Je ne veux pas non plus de la réponse, je ne veux pas avoir cette discussion, je voudrai être tellement loin d’ici et n’avoir jamais croisé cet abruti d’Erik. Mais malgré moi, ma voix s’élève doucement. Est-ce que c’est… pareil pour l’autre personne ? On a rien à craindre, pas vrai ? Je veux dire, si on aime quelqu’un, l’autre aussi. Et si la réponse était non ? Et si j’avais des… non, je refuse. Ce n’est pas tolérable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-card ♫
Origine : Unys [Vaguelone]
Groupe : Eclipses
Messages : 218
Stardust : 625
Mar 10 Juil - 14:49
Je regarde Capucine en penchant la tête, elle qui était si extravertie lorsqu'elle s'énerve eh bien elle s'est bien calmée maintenant qu'on parle d'un sujet très sérieux. Je bois un peu de ma boisson en regardant mon amie qui a l'air un peu perdue et gênée de parler de ça avec moi.

On ne pense pas à la personne tout le temps mais on y pense souvent, on pense à des moments passés ensembles par exemple. Et même si ce n'est qu'un ami, cette personne peut nous faire changer du tout au tout !

Comme par exemple Kin Abe avec qui je suis ami, c'est une jeune femme très enjouée et qui a la joie de vivre. Elle m'inspire tellement. Moi qui ne suis pourtant pas très extraverti et apte à aider les autres, depuis que je connais cette jeune femme je me sens capable d'aider une personne de plus en plus et ça c'est génial.

Aloooors ... non. Lorsque l'on aime une personne, cette personne n'est pas obligatoirement obligée de nous aimer. Les sentiments sont une chose que chaque personne ressent différemment. Je peux adorer une personne qui va me détester. Je peux aimer quelqu'un qui ne va pas avoir les mêmes sentiments.

Je penche la tête en regardant Capucine, j'espère l'avoir aidé à comprendre un peu mieux ce que sont les sentiments. Elle avait l'air un peu trop perdu. Je lève la main en direction de la serveuse, elle comprend bien rapidement que je demande une autre tournée de boisson, cette fois elle ramène une boisson fraîche à nous deux.

Tiens tu peux boire c'est frais, tu as l'air un peu stressée, et tu dois avoir chaud à te serrer contre ta Goupix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» Matthew Gage's Friends? or not.. (ft. Hayden Christensen)
» Erik Cole vs Michael Ryder
» Hayden. Les étoiles galopent avec toi...
» Bienvenue Erik!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération