Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Retrouvailles // Lisbeth - Capture.
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 18:04
Éclipse

Assise en tailleurs dans l'herbe grasse et bien verte, la jeune femme avait les mains sur ses genoux et observait ses Pokémon, pensive. Skelenox était à ses côtés et restait tranquille, entortillant à l'aide de ses "pattes" ou "mains" quelques brins pendant que Stalgamin et Germignon s'amusaient joyeusement au bord de l'eau. Une fine brise circulait et venait faire onduler le pan du manteau d'Ekaterina au même titre que sa courte chevelure violette. Agréable. Mais elle ne songeait aucunement à cela, plutôt plongée dans ses pensées. Sa rencontre avec Emmerich avait éveillé des choses que, peut-être, elle n'aurait jamais voulu revoir sortir. Elle n'était évidemment plus celle qu'elle avait été, cela devait être si décevant pour ceux l'ayant connu. Et c'était tellement frustrant pour elle.

Soupirant légèrement, la demoiselle finit par fermer ses yeux, appréciant un peu la tranquillité du lieu. Plutôt que de songer à ces soucis-là, il fallait songer à ce qu'elle allait faire de ce Germignon. Certes il avait une bonne bouille mais ce Pokémon ne l'intéressait en rien. Mieux valait l'échanger avec un autre dresseur avant qu'il ne s'attache trop à la petite Stalgamin. Enfin... Avant... C'était peut-être trop tard ? Stalgamin semblait s'amuser comme une petite folle, riant aux éclats et gambadant ci et là, poursuivie par le Pokémon Plante. Une fine équipe.

Des bruits de pas attirèrent alors l'oreille d'Ekaterina qui se redressa lentement, son haut manteau de noir et de pourpre agité par le vent. Tranquillement, nonchalamment, mains enfoncées dans les larges et profondes poches de son habit, la jeune chercheuse se détourna vers la source du bruit. Une jeune fille. Rien de bien choquant donc, rien de bien gênant. Elle passerait son chemin. Pourtant, lorsqu'Eka croisa son regard, elle sentit que la suite des choses ne se passerait pas comme prévu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 10 Avr - 18:31
Invité
« Luzerne vole plus bas. Plus... »
« Couaaaaa ! »
« C'est pas faute de t'avoir prévenu... » soupira Lisbeth en regardant son Doudouvet tanguer dans l'air, encore sonné par son choc frontal avec un Couaneton. C'était la pleine période de migration et les Couanetons de l'année, tout juste éclos, se lançaient dans leurs premiers essais aériens. Autant dire que l'atmosphère du lac de Mirawen était saturé de Couanetons intrépides et de Lakmécygnes empressés de sauver leur nichée, indifférente qu'était cette dernière au danger que représentaient les prédateurs.

Le Doudouvet finit par si bien dériver, telle une feuille morte, qu'il se laissa tomber sur l'épaule de sa dresseuse. Lisbeth en rit, fourrageant dans le coton pelucheux en un simulacre de caresse apaisante.

« Tu es encore tout jeune, ménage-toi. Et Citrus ne cours pas trop près du bord ! »

La Candine ne risquait pas la noyade mais son corps, immergé dans l'eau, pourrait bien transformer une bonne portion du lac en sirop de Candine. Et pas sûr que la faune environnante apprécie ce changement environnemental. La Pokémon Plante eut un petit sursaut alors que le chemin se rapprochait d'une jeune femme qui avait pris place dans l'herbe. Mettant la réaction de son Pokémon sur le coup de la surprise, Lisbeth ne s'en formalisa pas et allait saluer l'inconnue.

Jusqu'à remarquer qu'elle n'était pas si inconnue que cela.

Ce n'était pas qu'une vague impression familière mais le choc, soudain, de se retrouver face à une personne vue il y a des années. Parfaitement reconnaissable à ses traits. Lisbeth se précipita vers la jeune femme, son Doudouvet décidant de flotter hors de son épaule pour se poser sur l'herbe, fourbu. Il n'avait pas envie de connaître les joies du vol plané. Citrus se rapprochait de la jeune femme plus calmement que sa dresseuse avec un mélange de crainte et d'appréhension.

Tout l'inverse de Lisbeth qui sauta sur Ekaterina, littéralement.

« Eka-te-ri-na ! » La dernière syllabe accompagne le saut, Lisbeth embrassant la jeune femme. « Oh my god ça fait trop trop longtemps. Oh là là comme ils diraient à Kalos. Tu m'as même pas prévenue que tu revenais, c'est quoi cette trahis-ooooon. Faut que tu me dises tout, tout, tout ce que tu as fait depuis ton départ ! Oh et la famille, les amours, tout ça. Aaaaah je suis tellement contente de te revoir ! »

C'est limite si Lisbeth ne secouait pas Ekaterina à chaque fin de phrase. En tout cas la jeune femme n'éprouvait aucune gêne à se retrouver sur les genoux de son amie d'enfance, sa « grande sœur » comme elle aimait la nommer toute petite, considérant que le statut d'ainée d'Ekaterina permettait l'usage de ce titre.

Citation :
Apparition de deux Pokémons s'il vous plait.  Aaah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2148
Stardust : 8202
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 18:38
PNJ
Apparition d'un pokemon sauvage !

Ekaterina tu te sens observer et cela viens d'un arbres non loin de toi.

Que vas-tu faire ?
Hoothoot






Apparition d'un pokemon sauvage !

Lisbeth tu sens quelque chose se poser dans ton dos et s'y accrocher.

Que vas-tu faire ?
Coxy




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2148
Stardust : 8202
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 18:38
PNJ
Le membre 'Maitre du jeu' a effectué l'action suivante : Modération


'Chromatique' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Avr - 20:15
Éclipse

En moins de deux secondes, Ekaterina se retrouvait avec une jeune fille surexcitée sur les genoux, lui embrassant allègrement les joues et la secouant comme un prunier. La première réponse de la jeune chercheuse fut donc quelque chose ressemblant à :

« ... »

Le dos droit et le menton haut, Eka baissa ses prunelles mordorées sur Lisbeth sans afficher aucune émotion, le cœur battant un peu trop fort. Alors que les contacts n'étaient pas son fort, cette demoiselle était carrément sur elle, puis elle était drôlement agitée. Et enfin, les mots de l'inconnue parvinrent à son cerveau sans pour autant qu'Ekaterina n'y comprenne quoique ce soit. Trop d'informations d'un coup. Bon sang. Encore quelqu'un qu'elle avait connu ? Ekaterina déglutit avec une très grande difficulté et posa ses fines mains sur les épaules de la jeune demoiselle, la reculant légèrement.

« Espace vital je vous prie. » Débuta t-elle d'une voix presque robotique. « Ensuite excusez-moi, mais nous ne nous connaissons pas. »

Triste, très triste. Ekaterina aurait pu lui expliquer la perte de sa mémoire, sa perdition, mais non. Elle avait opté pour dire cela et en plus, avec une immense froideur. Peut-être bien que l'attitude de Lisbeth lui avait échappé pour de bon toute pseudo sympathie qu'elle aurait pu témoigner. Parce que oui, la chercheuse aurait pu être plus douce mais non, Ekaterina avait choisit d'être complètement Ekaterina. Ou presque. Et alors qu'elle allait ajouter quelque chose, un regard lourd se planta dans son dos. Ekaterina tourna très légèrement sa tête et aperçut un Hoot-Hoot qui la scrutait de ses deux orbes rondes.

« ... » Et là, l'oiseau lui fonça dessus, s'éjectant de son perchoir. Piaillant furieusement, il se mit à s'empêtrer dans ses cheveux, lui picorant la tête. « ... Enflure. »

Sous les yeux dubitatifs de Skelenox, Stalgamin et Germignon, Ekaterina s'était redressée d'un bond et tentait vainement de repousser le volatile fou furieux. Lorsqu'elle y parvint, la jeune femme empoigna rageusement une Pokéball et lui envoya droit dans la face.

[Tentative de capture du Hoot-Hoot ! Merci o/]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mer 12 Avr - 14:51
Invité
Ce fut un coup de Blizzard que la réaction de Ekaterina à son encontre. Le geste avait été si violent, si glacial, que l'esprit de Lisbeth en fut ébranlé se demandant, l'espace de quelques instants, si dans son empressement elle ne s'était pas trompée de personne. La Lumisienne observa plus attentivement sa vis-à-vis assez pour percevoir que, non, aucun doute n'était possible. Certes Ekaterina avait les traits plus tirés, un rien de froid dans son regard mais c'était bien elle. C'était bien son corps, son visage qu'elle voyait devant elle.

Alors pourquoi l'avoir repoussé comme une vulgaire inconnue un peu trop collante ?

« Par les cornes de Arceus j'ai tant changé que ça ? Pourtant j'ai même pas gagné en bonnet. Je suis toujours au stade de Hyperball ! » clama-t-elle en agitant ses mains devant ses seins, histoire de bien faire comprendre sa métaphore. « Ou c'est la faute de mes... »

La fin de la phrase s'étouffa dans la gorge de Lisbeth lorsqu'elle vit son amie en prise avec Hoothoot qu'elle insulta (jusque là compréhensible vu qu'il avait confondu le sommet de son crâne avec un nid) pour, ensuite, tenter de l'assommer avec une Pokéball.

« C'est... une nouvelle technique de capture ? Wouaaaah. »

Quelque chose venait de la percuter dans le creux du dos, l'envoyant s'écraser à plat ventre sur le sol. Lisbeth tendit un bras en arrière, se saisit de ce qui venait de la frapper. Ça vrombissait contre sa paume, c'était vivant et énervé. Craignant la piqûre d'un Dardagnan, Lisbeth retira sa main avec un cri inarticulé, rampant sur ses avants-bras pour s'éloigner du Pokémon. Le Coxy voleta dans un angle de son regard, lui arrachant un soupir mêlant soulagement et colère. Si même les coccinelles se mettaient à lui jouer des farces...

Lisbeth se releva essuyant, du revers de la main, un peu de terre collée sur sa joue. Loin de sonner la retraite après cette première approche avec une vieille amie, la jeune femme repartit à la charge. Avec un brin de diplomatie en plus. Elle se campa auprès de Ekaterina, toussant pour rappeler sa présence.

« Bon. Repartons sur de nouvelles bases. Lisbeth, ça te dit rien ? Lis, Lizzie... La Laporeille ? » tenta-t-elle en dernière option, le surnom paternel lui arrachant la gorge tant il lui rappelait l'époque où, nantie d'une robe en tulle, elle se baladait avec un serre-tête, coiffé de deux oreilles lapinesques duveteuses.

Citation :
Apparition d'un nouveau Pokémon, merci !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2148
Stardust : 8202
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 15:03
PNJ
Apparition d'un pokemon sauvage !

Un Pokemon sauvage vous regarde avec toutes la sagesse du monde dans son regard.

Que vas-tu faire ?
Ramoloss






Tentative de capture !

Tu lances une pokéball, celle-ci se tortille de gauche à droite...
...
...
...
Félicitations ! Hoothoot est capturé.



Tu dépenses 1 pokéball et 25 stardust.


Hoothoot


Hoothoot est doté d'un organe interne qui ressent et suit la rotation de la terre. Grâce à cet organe peu ordinaire, ce Pokémon commence à hululer tous les jours exactement à la même heure.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2148
Stardust : 8202
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 15:03
PNJ
Le membre 'Maitre du jeu' a effectué l'action suivante : Modération


'Chromatique' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 15:36
Éclipse

Un "HOOT !" offusqué s'échappa du bec du piaf avant qu'il ne soit enfermé dans la sphère bicolore, pour le plus grand soulagement d'Ekaterina qui remettait sa chevelure en place tout en arrangeant un peu son long manteau. Et tandis qu'elle allait effectuer un pas vers l'avant pour récupérer la Pokéball, l'autre fille vint se planter sous son nez. Un soupire las s'échappa d'entre les lippes de la chercheuse qui jeta son regard de côté, l'air franchement blasée. Mais alors ce qu'elle prononça força Ekaterina à lui porter toute son attention. Lisbeth. Elle avait bien dit Lisbeth ?

« Lisbeth... la fille d'Emmerich, un vieil ami de mes parents... On a passé des soirées, des journées ensemble depuis qu'on est enfant. » Elle avait dit cela d'un ton bas, l'air de réciter une leçon. Tout cela c'était Emmerich qui le lui avait dit et voilà que maintenant elle avait sous le nez une vieille amie, une amie d'enfance qui l'avait toujours connu. Elle semblait sympathique mais bien trop énergique, bien trop survoltée. Ekaterina secoua la tête et se pinça l'arête du nez entre deux doigts.

« Je ne me souviens pas mais j'ai rencontré ton père. » La jeune femme était passée au tutoiement, observant un peu Lisbeth pour tenter de se remémorer quelque chose. Rien. Et pourtant, elle était partit pour Sinnoh il n'y avait de cela qu'un an, l'accident avait eu lieu durant ces mois et... Plus rien, même une amie si chère, elle ne s'en souvenait pas. Ekaterina s'apprêtait à grogner d'agacement quand un "Moloooooooss" fut audible derrière Lisbeth. Un gros tas rose les scrutait, un sourire béat, couché nonchalamment. C'est ce moment que choisit le Germignon capturé pour venir, intrigué par le Ramoloss, bondissant entre les jambes des demoiselles.

« Tss, saleté de Germignon. » Grogna finalement la demoiselle en chancelant un peu. Le Pokémon Plante bondissait autour du Ramoloss, imité bien vite par la Stalgamin. Une véritable foire.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mer 12 Avr - 16:44
Invité
Étincelle de soulagement. Ekaterina semblait la remettre doucement en place, enfin un peu. Lisbeth se sentit un brin frustrée de remarquer que la jeune femme se souvenait davantage de son paternel que d'elle. Est-ce qu'elle aurait croisé la route du patriarche avant elle ? Tout de même son père aurait pu lui laisser un message à ce sujet. Ou alors il n'avait pas réussi à l'envoyer. Il fallait avouer que le chercheur avait des savonnettes à la place des mains lorsqu'il s'agissait d'utiliser un appareil moderne.

« Mince... » souffla Lisbeth. « T'as fait un reset de ton disque dur interne ? Ou je t'ai fais une sale crasse il y a un an, et tu m'en veux encore ? »

Lisbeth espérait presque que ce soit la seconde option. Elle n'avait jamais été confronté à un cas d'amnésie. Ce genre de situations, elle le connaissait surtout via les fictions, pas dans la réalité. Elle ne savait même plus quoi dire tant la situation lui coupait la chique.

L'intervention inopinée du Ramoloss la tira de cet embourbement. Quelque chose de vert, de feuillu, sautilla près d'elle, et ré-activa le moulin à paroles.

« Oooh mais il est a-do-ra-ble ! Ne le traite pas de saleté, voyons. » continua Lisbeth sur un ton faussement accusateur, donnant un coup dans l'épaule de Ekaterina. « Regarde avec sa grande feuille... »

Lisbeth se permit même de s'approcher du Germignon en question pour s'amuser avec la grande feuille ornant son crâne, jouant avec comme elle l'aurait fait avec la queue d'un Flamiaou. Apparemment jaloux de cette marque d'intérêt le Ramoloss rejoignit la cohorte de Pokémons et, dans un élan de profonde intelligence digne d'un membre de son espèce, mordit la jambe de Lisbeth. Qui glapit, s'agita, secoua sa jambe, fit tomber une Pokéball qui, se décrochant de sa ceinture, heurta le crâne du Pokémon.

Citation :
Tentative de capture du Ramoloss, merci !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2148
Stardust : 8202
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 16:51
PNJ
Tentative de capture !

Tu lances une pokéball, celle-ci se tortille de gauche à droite...
...
...
...
Félicitations ! Ramoloss est capturé.



Tu dépenses 1 pokéball et 25 stardusts.


Ramoloss


Ramoloss trempe sa queue dans l'eau au bord des rivières pour attraper ses proies. Cependant, ce Pokémon oublie souvent ce qu'il fait là et passe des jours entiers à traîner au bord de l'eau.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 21:25
Éclipse

« Adorable ?... Tss. » Soupira la jeune femme en observant avec attention Lisbeth et le Germignon, si ce-dernier avait été un Miaouss, il aurait ronronné à coup sûr. Soupirant devant tant de niaiseries, la jeune chercheuse croisa ses bras et scruta alors le Ramoloss qui approchait, comme jaloux. Sa grande bouche se referma sur la jambe de Lisbeth qui s'agita et fit rouler une sphère sur la pauvre tête du Pokémon double types. Intriguée, Ekaterina observa un peu la sphère s'agiter un peu avant d'aller récupérer la sienne contenant Hoot-Hoot, mieux valait ne pas l'oublier, elle avait tout de même gâcher une Pokéball pour ce piaf.

« Je te rassure, tu ne m'as rien fait. Enfin peut-être, j'en ai aucune idée de toute manière. » Fit Ekaterina, un instant songeuse et l'air un peu béat. Se reprenant, la jeune femme reprit son air un peu boudeur, reposant ses orbes orangées sur la jeune femme entourée de Pokémon. « Reset du disque dur interne, comme tu le dis. » La chercheuse prononça cela en haussant les épaules, comme si cela n'avait absolument aucune importance.

« Tu peux prendre Germignon si tu l'aimes tant. Je prendrais Ramoloss en échange. » Poursuivit alors Ekaterina sur le même ton détaché, passant d'un sujet à l'autre sans vraiment y faire attention. Sur l'instant, sa mémoire défaillante ne lui faisait ni chaud ni froid. De toute manière qu'est-ce que cela lui apportait, de savoir qu'elle connaissait... avait connu, cette fille. Rien. Rien ne revenait et elle se doutait bien d'être différente de ce qu'elle avait pu être. Ainsi, bras croisés, le regard posé sur Lisbeth, la jeune femme patientait, le minois bien trop neutre.

[Merci pour la mod ! <3]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Jeu 13 Avr - 7:40
Invité
Ce jour-là fut la capture la plus épique de Lisbeth. Attraper un Ramoloss vous mordant la jambe de ses  dents plates en laissant tomber une Pokéball sur lui. Un miracle à laquelle la jeune femme ne comprit rien, ramassant la Pokéball tout en se massant la jambe endolorie. Le froid détachement de Ekaterina lui causa un frisson désagréable. Mince elle ne se souvenait vraiment de rien. Ça durait bien trop longtemps pour une blague. Lisbeth s'humecta les lèvres, complètement désarçonnée lorsque la jeune femme lui proposa un échange aussi sobrement que si elle avait parlé de simples articles ménagers.

« Je. Oui, merci. » Elle tendit la Pokéball contenant le Ramoloss à la jeune femme. « C'est... Comme si on commençait doucement à retisser un lien, hein ? »

Lisbeth marchait sur des Noeunoeufs craignant de provoquer un énième Vent Glacé de la part de son interlocutrice. Elle avait véritablement l'impression de faire face à une inconnue aux tendances anti-sociales. Tout l'inverse de ce qu'elle était, et de ce qu'elle avait connu de Ekaterina.

« On pourrait quand même discuter un peu ? Je t'invite même à boire ou grignoter quelque chose. Il y a un vendeur de glaces qui officie pas loin. »

Elle se retint de préciser que vu son aura glaciale elle ne devrait pas dire non à une friandise glacée ;

La main de Lisbeth caressa le crâne du Germignon qui venait de se frotter à elle. C'était à croire que le Pokémon avait eu le coup de foudre pour elle – ou qu'il avait flairé l'odeur de Pokéblocs sucrés que la dresseuse avait glissé dans une poche de sa veste.

Citation :
Merci pour la modé, on continue le rp !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Avr - 14:45
Éclipse

Ekaterina prit la sphère du Ramoloss et tendit celle du Germignon à Lisbeth. Elle rangea celle du Germignon, du Hoot-Hoot, rappela Stalgamin dans la sienne et ne garda que Skelenox à l'extérieur. Il fallait dire que l'agitation commençait drôlement à l'agacer.

« Hm. Oui, si tu le dis. » Elle était vraiment partante pour retisser un lien ? Ekaterina n'y voyait pas d'intérêt. Elles ne retrouveraient certainement jamais ce qu'elles avaient connu, tout était bien trop changé, trop différent. Pourtant Skelenox semblait bien content de voir la jeune fille et lui tournait autour, tirant gentiment quelques mèches de ses cheveux sous le regard de sa dresseuse qui ne pipait mot. Elle tiqua cependant à la proposition de Lisbeth. Devait-elle accepter ? Ekaterina songea sérieusement quelques secondes avant de lâcher les armes.

« Allons-y alors. » Sur ce, elle vérifia qu'elle avait bien toute ses affaires avant de se mettre en route en compagnie de Lisbeth. C'était dérangeant. D'un côté elle souhaitait savoir ce qu'elle avait été mais de l'autre, elle préférait bannir ce passé oublié. Malheureusement la chose s'avérait compliqué, Ekaterina n'avait jamais pensé sérieusement qu'elle aurait pu venir d'ici. Certes à sa récente arrivée, elle avait sentit quelque chose de particulièrement familier mais elle s'était dit que, peut-être, elle était déjà passée ici, tout simplement. Malheureusement les événements s'étaient précipités dernièrement.

« Tu sais Lisbeth, même si je me souviens peu à peu de quelques petites choses, rien ne sera comme... avant. Je ne sais pas comment j'étais mais je sens bien que ce n'était pas cette façade froide. » Fit-elle en scrutant la jeune fille de côté tandis qu'elles approchaient lentement du vendeur de glace ; on pouvait l'entendre au loin, une douce rumeur s'élevant du lieu où il travaillait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Jeu 13 Avr - 20:26
Invité
Voyant Ekaterina ramener ses Pokémons au sein de leurs Pokéballs, Lisbeth en fit de même se disant que minorer la présence de tierces créatures éviterait de déclencher une énième tension. Chacun eut droit à un Pokébloc avant de retourner dans leurs sphères respectives laissant toute latitude au Skélénox de la dresseuse amnésique. Ce dernier exprimait une certaine familiarité envers Lisbeth, rassurant en partie cette dernière. Au moins, lui, ne l'avait pas oublié. Avec du temps, qui sait, ils arriveraient à ranimer quelques souvenirs dans les confins de l'esprit de Ekaterina.

« Oui, tu étais différente. » concéda Lisbeth sur un ton dénué de reproches. « Mais... Tout le monde change. On grandit, on s'épanouit, nos rencontres et découvertes nous influencent. Je me doute qu'on ne jouera plus au Gardevoir et au Gallame comme lorsqu'on était enfants. » Une pantomime Pokémon du jeu du chevalier et de la princesse. « Mais on peut, au moins, discuter à nouveau ensemble, se revoir, partager des expériences... »

Plusieurs enfants s'étaient attroupés auprès du glacier, quémandant mille et une saveurs tout en tendant, bien serrée dans leur main, la monnaie accordée par les parents. Lisbeth laissa toute cette troupe s'agglutiner pour mieux observer, en retrait, les saveurs proposées. Parfums extraits de baie, lait Ecremeuh, et saveurs aux noms exotiques comme sirop de Candine. Son nez manqua de heurter un petit panonceau tandis qu'elle s'en approchait, les yeux pétillants.

« Ils proposent carrément un pot de glace à quatre boules avec crème chantilly, copeaux d'amande et coulis de chocolat... C'est pas le plus diététique mais, roh, on s'en moque ! » Lisbeth éloigna ce petit travers d'un revers de main. « C'est jour de fête ! »

Elle se mordit la lèvre.

« Par contre le choix est difficile. Tu aimes toujours la Baie Mepo ? »

Balle lancée à l'attention de la mémoire de Ekaterina, à voir si la jeune femme saurait la rattraper au vol.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Avr - 13:18
Éclipse


Ekaterina baissa un peu les yeux vers le sol, écoutant les dires de Lisbeth avec attention, sombre. Elle semblait si attachée que cela aurait presque pu peiner la chercheuse de ne pas pouvoir lui rendre autant d'affection. Presque. La jeune femme soupira doucement, observant secrètement Lisbeth, essayant encore une fois de se raccrocher à quelque chose. Rien. Pourquoi, par Arceus, rien ne lui revenait ? Qu'avait-elle pu faire pour recevoir un tel sort ? De ce qu'elle avait comprit entre ces rencontres, Ekaterina doutait grandement d'avoir été une personne mauvaise, fort au contraire.

« On pourra essayer. » Fit-elle bien que pas forcément convaincue, observant d'un œil irrité l'attroupement de gamin. Pas spécialement intéressée par les parfums, Ekaterina se contenterait de prendre la première chose qu'elle verrait, elle n'était pas très sucre. Du moins, plus maintenant. A la vue de l'engouement de Lisbeth, la chercheuse oscilla entre deux sentiments avant de finalement étiré un infime sourire au coin de ses lèvres à la vue de son "amie" qui manquait de percuter un panonceau, ce sourire manqua d'être plus exacerbé quand Ekaterina sembla se rendre compte de celui-ci et cessa alors, reprenant son minois habituel tandis que Lisbeth se détournait vers elle, bienheureuse.

« Il me semble oui. » Fit la chercheuse d'une voix un peu plus amicale que précédemment, mentant au passage plutôt habilement. Elle avait posé sur Lisbeth un regard bien moins froid. L'irritation était passée et Ekaterina avait décidé de faire un effort, même minime. Reposant son regard sur ce qui était proposé, la jeune chercheuse posa le doigt sur l'emplacement où était mentionné les pots de glace à quatre boules. « Alors nous allons prendre ça. Tu préfère une boule d'un parfum différent à chaque fois ou... autre ? » Demanda t-elle. Lorsque Lisbeth déclara ce qui lui faisait envie, la jeune chercheuse poussa un peu son amie passée et prit son porte-monnaie, passant la commande et payant elle-même sans laisser Lisbeth dire quoi que ce soit. Elle paierait, elle en avait l'envie, pour "pardonner" le blizzard du début de ces pseudo retrouvailles.

Une fois le tout fait, Ekaterina se retrouva avec le pot entre les mains et deux cuillères emballées, le bout des emballages dans la bouche pour les tenir. « Tu me tient cha ? » Fit-elle en avançant un peu sa tête pour que la jeune femme prenne les cuillères dans leur plastique. « Bien, trouvons un endroit agréable. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Dim 16 Avr - 15:09
Invité
Lisbeth prit les cuillères emballées entre ses doigts, sourire étincelant sur les lèvres en croyant discerner, dans cette attitude, une lézarde sur la statue de glace. Et le geste de Ekaterina de payer les consommations alors que l'idée venait de Lisbeth l'avait touché. Oui il devait rester un peu de l'Ekaterina du passé dans cette version du présent. Il suffit juste de trouver les clés pour entrouvrir la porte derrière laquelle elle se cachait. Lisbeth ouvrit la marche aux côtés de son amie d'enfance s'improvisant capitaine de soirée.

« On va se tenir éloigné de la marmaille sinon on s'entendra plus parler. Alors vu que le recoin des jeux est par là... » Lisbeth désigna une direction sur sa droite avant d'infléchir son avancée dans la direction opposée. « On va tenter par là-bas. Let's go! »

La marche de Lisbeth s'incurva, peu à peu, jusqu'à quitter le petit sentier balisé, son corps s'insinuant dans une haie, marchant à pas de Krabby pour ne pas troubler, ni écraser les frondaisons. La jeune femme indiqua à Ekaterina de baisser la tête pour éviter une branche basse avant de déboucher à proximité des berges d'un lac, dans un recoin entièrement dissimulé par les haies et frondaisons des alentours. Une trouée accessible que si l'on osait passer outre les limites dessinées.

« Comme ça on sera au calme. Je pense pas que tu veuilles copiner avec tout le parc. »

Lisbeth s'assit à même l'herbe déballant les cuillères pour en tendre une à Ekaterina, tout en attrapant son pot de crème glacée. Elle se pourlécha les lèvres.

« Double Chocco, Maron et Nanab. Merci d'avoir payé. Mais, je te préviens, c'est à charge de revanche ! »

La jeune femme creusa une bonne cuillerée dans sa part, claquant de la langue tandis qu'elle laissait la glace fondre sur sa langue.

« Sont toujours aussi bons ! Alors Eka... » Sa cuillère désigna la jeune femme. « Tu as fini ce que tu avais à accomplir pour revenir à Lumiris ? Si je me souviens bien, tu étais partie pour mener des recherches pointues sur les Pokémons. J'avoue que j'ai jamais trop compris... Moi et les sciences... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Avr - 12:05
Éclipse

Hochant la tête, Ekaterina se lance à la suite de son amie, prenant soin de suivre ses pas et se baissant pour éviter la branche, sa taille assez grande n'arrangeant guère les choses. Ekaterina observe les alentours du lieu déniché par Lisbeth, satisfaite ; personne ne viendra les déranger ici, rien donc pour irriter Ekaterina qui s'est largement apaisée depuis le début. Ainsi elle prit place en tailleur face à son amie et récupère la cuillère tendue, la laissant happer le pot de glace tandis que Skelenox semble visiter les alentours en flottant tranquillement. Relevant son regard mordoré vers Lisbeth, la scientifique sourit intérieurement.

« Pourquoi pas. Si cela te tient à cœur. » Laisse simplement échapper la chercheuse avant de plonger sa cuillère dans sa part, goûtant le tout. Le goût sucré se répand dans sa bouche mais elle se contente de sourire légèrement bien que cela ne lui plaît pas beaucoup. Décidément son amour pour le sucré n'est plus ce qu'il était. Mais elle se contente d'hocher la tête, léchant un peu la cuillère, l'air d'apprécier la chose. C'est nouveau et étrange mais voilà, l'amnésique se sent plutôt bien avec celle qui fut son amie la plus proche, à l'époque. Si bien qu'elle s'autorise quelques sourires en coin qui dérident son visage trop fermé et même un peu de sympathie, de mensonges pour laisser penser qu'elle apprécie tout ça.

« En effet c'est plutôt bon. C'était une bonne idée. »

Puis vint la question évident, Ekaterina baissa un peu son regard, pensive. Au final tout était encore un peu flou dans son esprit mais des choses seraient élucidées lorsqu'elle appellerait son père. Point sur lequel Ekaterina hésitait encore beaucoup. Soupirant un peu, elle reposa son regard sur son amie.

« J'ai discuté un peu avec Emmerich et il m'a aidé à en savoir un peu plus sur ce que j'étais allée faire à Sinnoh. Il m'a dit que j'y étais allée avec... Aleksander, tu te souviens de lui ? Emmerich m'a dit que nous étions ensembles depuis mes dix-neuf ans et qu'il m'avait accompagné pour veiller sur moi. Mais du coup je ne sais pas du tout ce que j'ai fais de mes recherches là-bas. Je me suis réveillée sur le Mont Couronné. Il y avait du sang. » Fit-elle simplement, un peu songeuse. Elle haussa ses épaules. « Je suis simplement rentrée parce que Skelenox était-là avec un morceau de papier indiquant le nom de cette région et mon identité.»


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Jeu 20 Avr - 18:59
Invité
Aleksander. Oui Lisbeth connaissait ce nom et hocha la tête comme pour mieux appuyer ce fragment du passé, lui donner plus de tangibilité, de réalité. Tout de même il devait être très important ce manque de mémoire si Ekaterina ne se souvenait même plus de son petit ami, un presque fiancé aux yeux de Lisbeth. Six années de vie commune ça ne s'évapore pas dans la nature aussi facilement qu'un pet de Miaouss.

Lisbeth eut le réflexe de mordre sa cuillère face à la surprise que déclenchaient les révélations de Ekaterina. Sans quoi, la bouche béante, elle aurait laissé tomber sa cuillerée de glace dans l'herbe. Du sang ? Lisbeth sortit l'ustensile de sa bouche, déglutissant nerveusement. Son regard alla se perdre sur Skelenox lorsque Ekaterina le mentionna. Que serait-il advenu de son amie si ce Pokémon n'avait pas été là ?

« Tu... Tu entends quoi par... du sang ? »

La mention était bien trop vague laissant place à bien trop de possibilités et d'hypothèses. L'esprit de Lisbeth fomentait les pires. Les mains de Lisbeth s'agitaient, brassant l'air avec la vivacité d'un Yanma.

« Tu étais blessée ? Gravement ? Ou, euh... » Lisbeth eut un rougissement, baissa un peu le nez, se sentant mal à l'aise d'évoquer un tel sujet, dans un tel moment. « … Est-ce que ça résultait d'une blessure ou... d'un... accouchement ? »

Lisbeth était assez grande pour savoir comment naissaient les bébés et que les Apireines et autres choux de Bulbizarre n'avaient rien à y voir dans l'histoire. Elle n'avait pas pu s'empêcher de faire corrélation entre le petit ami mentionné plus tôt et cette vague mention des derniers souvenirs de Ekaterina.

« Mais tu étais toute seule ? Je... J'hypothèse mais... L'expédition au Mont Couronné a du mal tourner. Si ça se trouve Aleksander est dans le même état que toi et vous êtes partis chacun d'un côté, sans même vous croiser. »

Avec l'aplomb d'un avocat défendant son client, Lisbeth planta sa cuillère dans sa glace.

« Il faut que l'on prenne contact avec la police de Sinnoh. Leur partager le signalement de Aleksander et le tien. Ils sauront peut-être nous dire ce qui s'est passé. Eux ou les rangers de la région. »

Il fallait bien qu'ils servent à autre chose que ramener des gosses de dix ans chez eux, tout ça parce qu'ils voulaient se lancer sur la route pour devenir Maître de la Ligue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Avr - 22:15
Éclipse


Ekaterina arqua un peu le sourcil, penchant légèrement sa tête de côté. Un accouchement ? Non, ce n'était pas cela. La chercheuse secoua légèrement la tête, posant délicatement ses fines mains sur ses genoux, observant calmement son amie, tentant de sourire légèrement pour la rassurer.

« Ce n'était plus du sang frais et... non, ce n'était pas le fruit d'un accouchement. »

Elle écouta cependant la suite des dires de son amie, posant un instant son regard sur le pot de glace, ouïe entièrement dédiée à la Pulsar. Elle semblait si déterminée, concernée que ces paroles touchèrent Ekaterina qui se redressa un peu. Décidément, la fille était à l'image du père. Comment avait-elle pu tout oublier de ces si précieux proches ? Quel choc si puissant avait pu traumatiser suffisamment son pauvre cerveau pour tout s'évapore ainsi ? De tels proches, un petit-ami de si longue date, un père aussi dévoué... Comment tout avait pu ainsi lui filer entre les doigts ? Ekaterina eut un léger sourire en coin et soupira doucement, pas d'agacement ou quoi, un simple et léger soupire. Le regard rivé vers les cieux.

« Je me suis réveillée, il y avait du sang, mon corps entier était douloureux. Il faisait terriblement froid et Skelenox était-là. J'ai réussit à me lever et à marcher en me tenant aux arbres mais j'ai finit par abandonner à cause de la fatigue et de la douleur, c'est un ranger qui m'a trouvé et m'a ramené au Centre Pokémon. Après du soin et des repos, ils ont tentés de me demander qui j'étais, d'où je venais, si j'avais été accompagnée mais rien ne me revenait. Ils ont fait des recherches, ils ont quadrillés le terrain mais aucune trace de quelqu'un, ils ont également cherché si quelqu'un avait fait le signalement de ma disparition dans la région mais rien. »

Ekaterina avait parlé lentement, entrecoupant ses dires de quelques pauses, la voix douce et ses prunelles reposées sur Lisbeth. Ils n'avaient rien trouvé et avait finit par se désintéresser de l'histoire, déclarant devoir s'occuper d'autres choses. Visiblement, ils n'avaient pas vraiment eu l'envie de s'étaler sur cela et de toute manière, Ekaterina s'était empressée de quitter les lieux, de faire des papiers en inventant nombreux éléments à son propos. Sa date de naissance, son âge, sa région natale. Puis récemment, elle était arrivée ici pour, entre autre, tenter de comprendre pourquoi le nom de cette région était indiquée sur cet étrange morceau de papier.

« Tout à déjà été fait mais ils ont abandonné l'enquête, de toute manière, je n'avais pas envie de m'attarder dans les environs, à ce moment. Mais maintenant que je sais qu'Aleksander est peut-être encore là-bas, il faudrait en effet tenter de le retrouver. » Elle soupira un peu. « Je comptais appeler mon père, il reviendra sûrement à Lumiris en apprenant tout cela alors... Enfin, je verrais tout cela avec lui, ne t'inquiète pas trop Lis'. »

"Ne t'inquiète pas trop". Drôle de mots lorsqu'on prenait connaissance de l'affaire. Puis ce qui intriguait beaucoup Ekaterina, c'était comment tout cela était arrivé, pourquoi ? Un simple accident ? Autre chose ? La jeune femme finit par lever sa main droite, présentant la longue cicatrice qui barrait sa paume avant que sa main gauche ne vienne se glisser dans ses mèches violettes. Elle les souleva côté gauche de sa tête, inclinant cette-dernière pour montrer à Lisbeth la cicatrice barrant le début de son front et une partie de son crâne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Dim 23 Avr - 12:21
Invité
Les adultes profèrent nombre de mensonges. Ça ne fera pas de mal. Je reviens dans cinq minutes. Tout va bien. Ne t'inquiète pas trop. Lisbeth avait bien vite compris le mensonge sous-jacent de Ekaterina – ou était-ce une volonté de la tenir à l'écart de tout cela, de vouloir la protéger ? Lisbeth n'avait plus dix ans. Aussi banale avait été son existence elle était consciente du monde et de ses dangers. Quelque chose se tenait, tapie, derrière les paroles de Ekaterina. Quelque chose qui avait laissé des traces sur son corps – des estafilades sanglantes sur sa peau pâle.

« Laisse-moi m'inquiéter autant que je le souhaite. » proclama Lisbeth.

Et sans coup férir elle saisit la main de Ekaterina la retournant, paume vers le ciel. Son index suivit le contour de la cicatrice, sa bouche esquissa une grimace à la vue de cette peau couturée. Malaise palpable qui trouva son écho lorsque, s'avançant vers Ekaterina, délaissant sa glace qui, lentement, fondait au soleil, son index vint effleurer le front et ses hématomes.

« Tu crois que vous avez rencontré un Pokémon sauvage, genre un Polagriffe ? »

C'était probablement la possibilité la moins malsaine, celle qui augurait d'un incident certes dangereux mais qui aurait pu arriver n'importe qui. Les sourcils de Lisbeth se froncèrent en voyant la cicatrice remonter plus loin, s'attarder sur le crâne de Ekaterina.

« C'est ça. Le choc de l'incident a du causer un court-circuit dans tes méninges. J'espère que les souvenirs te reviendront tout doucement. Peut-être que... ceux de l'incident, eux... resteront évasifs. Il paraît que le cerveau peut effacer une partie de la mémoire, la mettre sous veille parce que, sinon, il n'en supporterait pas les images. »

Quelles images avaient pu percevoir Ekaterina avant ce blanc, ce black-out ? Lisbeth avait bien une idée mais ne la formula pas craignant que, prononcer ces mots, reviendrait à leur donner une réalité. Ce que elle se refusait.

« J'espère que Aleksander va bien. » finit-elle par formuler en se détachant de Ekaterina comme à regrets. Elle ne s'était pas résolue à lui dire une affirmation, refusant de lui mentir. « Ton père... Tu devrais l'appeler. On se plaint souvent de nos parents mais... faut avouer que sans eux, parfois, on serait complètement paumés. » Lisbeth rajouta précipitamment. « Ne répète pas cela à mon père. Il va m'inonder de son amour étouffant sinon. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Avr - 19:15
Éclipse

Ekaterina fronça légèrement ses sourcils lorsqu'elle souleva sa main, proférant qu'elle s'inquiétait si elle le désirait. Elle se retint cependant de récupérer violemment sa main, se contenant de soupirer légèrement. La chercheuse ferma ses yeux, reculant légèrement sa tête lorsque Lisbeth approcha, appréciant peu ces contacts. Voir la chose de loin ne lui avait donc pas suffit ? A sa question, elle se contenta d'hocher nonchalamment les épaules. Elle n'en savait rien, n'en saurait peut-être jamais rien. Silencieuse, elle baissa un peu le regard, fixant ses mains. Ekaterina ne savait pas ce qu'elle voulait, découvrir ce qu'il s'était passé ou simplement ne pas y penser ? D'un côté savoir ce qui avait pu causer un tel trouble l'intriguait.

Lorsqu'elle formula le nom d'Aleksander, Ekaterina releva un peu la tête, songeuse. S'il allait bien ? A vrai dire cela ne lui faisait étrangement ni chaud ni froid. Il n'était plus qu'un inconnu. Un inconnu mais avec un nom familier. Mais sans visage, sans caractère, sans rien. C'était dérangeant. Elle avait passé six ans de sa vie avec un être qu'elle avait indéniablement aimé de tout son être mais voilà qu'aujourd'hui, rien. Le vide total.

« Hm. » Appeler son père. Ravie que Lisbeth se détache d'elle, Ekaterina ne pipa d'abord pas plus de mot et se recula légèrement, l'observant d'un air un peu plus froid que précédemment. « Je sais ce que j'ai à faire. » Répliqua t-elle d'un ton plus glacial qu'elle ne l'aurait désiré. Elle n'avait plus envie de manger. Elle se sentait comme lassée et n'avait même pas sourit aux dernières paroles de Lisbeth, redevant le mur qu'elle était trop souvent. Elle se sentait déjà mal de s'être laissée aller avec Emmerich, elle ne désirait pour le moment pas que Lisbeth ne prenne trop de terrain, s'implique trop. Oui, Ekaterina ne savait pas pourquoi mais elle repoussait ce dont elle avait besoin. Lentement, elle se redressa et laissa tomber sa cuillère, observant les alentours.

« Je vais partir. Je te laisse le reste. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 24 Avr - 17:52
Invité
La voix de Ekaterina avait claqué la sécheresse d'un fouet. L'on aurait dit un parent reprenant son enfant, une mère donnant une tape sur la main de sa fille alors qu'elle la prenait la main dans le pot à cookies. Lisbeth avait ployé la nuque par réflexe, sa langue collée à son palais, muette. Je voulais juste t'aider aurait-elle voulu rétorquer. Sur l'herbe les éclaboussures de glace laissées par la cuillère de Ekaterina fondaient lentement. Comme le bonheur de cet instant éphémère.

« D'accord. » finit par proférer Lisbeth avec une voix fluctuante, presque éraillée. La jeune femme réussit à relever la tête, mais ne put que demeurer assise. Comme si les paroles l'avaient cloué au sol tels des clous plantant un Papilusion dans une collection. « Mais avant... »

La main de Lisbeth saisit celle de Ekaterina, se referma autour de son poignet. Sur la paume découverte Lisbeth écrivit, à l'aide d'un petit stylo sorti de sa poche, une série de chiffres. Un numéro de téléphone.

« Pour que tu me rappelles. Que tu m'envoies un message. » Lisbeth referma les doigts de Ekaterina comme pour mieux préserver cette dernière trace d'elle, cet infime lien qui les réunissait. Car Lisbeth ne demanderait nullement à son père un moyen de la contacter. C'était à Ekaterina de faire le pas, de briser le mur en première. « Je t'attendrais. » souffla Lisbeth ôtant ses doigts du poing de son amie, se reculant pour la laisser partir à sa guise.

Entre ses mains en coupe reposaient les pots de glace, le sien et celui abandonné de Ekaterina. Assise en tailleur sur l'herbe, Lisbeth ne lâchait pas son amie du regard. Se promettant de suivre son départ jusqu'à la complète disparition de sa silhouette hors de ce petit enclave de verdure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Avr - 15:03
Éclipse

Si Ekaterina s'en voulait d'agir subitement ainsi ? Evidemment. Lisbeth avait été douce et tendre, seulement trop impliquée. C'était une bonne personne et Ekaterina le reconnaissait sans aucun problème, elle aurait aimé lui rendre cette affection sans problème mais pas maintenant, c'était trop tôt. La chercheuse désirait d'abord démêler les choses sans Lisbeth ni Emmerich, c'était certainement mieux ainsi, après tout, qu'avait-il pu se passer comme accident pour qu'elle en oublie tout ? Cela pouvait bien entendu être une "simple" attaque causée par un Pokémon sauvage mais également autre chose de moins... moins rassurant. Dans cette optique, mieux valait que le père et la fille ne soient pas impliqués. Elle réglerait d'abord ses problèmes seule puis, elle reviendrait vers eux. Chercher ce dont elle avait besoin depuis des mois: soutien, amour et point d'ancrage.

Ekaterina se laissa donc faire, observant le numéro que son amie marquait au sein de sa paume chaude. Un instant, ses prunelles mordorées remontèrent vers le joli visage soucieux de son amie et la Violette sentit un poids sur son cœur, mal. Elle qui se fichait de tout, voilà qu'elle se sentait mal pour Lisbeth. La scientifique ferma un instant ses yeux tandis que Lisbeth refermait doucement ses fins doigts. Lorsqu'elle se retira, Ekaterina rouvrit ses yeux pour l'observer tranquillement, remontant d'une main sa fermeture jusqu'au bas de son visage. Elle se détourna ensuite et Skelenox salua presque timidement Lisbeth avant de suivre sa dresseuse.

Avant de quitter complètement le champ de vision de son ancienne meilleure amie, Ekaterina tourna un peu sa tête de côté et la scruta. « Je t'appellerais, Lis. J'ai des choses à régler avant. » Sans plus de mots, elle décrocha son regard de celui de la jeune fille et s'éloigna d'un pas assez rapide, disparaissant peu à peu du champ de vision de son amie avant de ne plus du tout y être visible. Elle la rappellerait, c'était entendu. Dans combien de temps, cependant ? Des jours ? Des semaines ? Des... mois ? Quoiqu'il en soit, elle le ferait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» [PROGRAMME]Logiciel capture d'écran rafale
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Lumiris Sud  :: Mirawen :: Lac des cygnes-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération