Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Répondre au sujet
2261 mètres [avec Spruelo Locink et Capucine Alambra]
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 322
Stardust : 539
Ven 31 Aoû - 13:23
-Foudroyant. Sérieusement. Quel nom débil.

Dit Capucine en me "foudroyant" du regard. Je suis... Perturbé. Ou plutôt déstabiliser. Je fais des efforts, j'essaie de rester poli mal-grès son caractère et j'ai l'impression qu'elle devient de pire en pire. Je ne lui ai pas fait de réflexion hier quand elle nous fixait sans rien dire pendant que moi et Léonard parlions, je ne lui en ai pas fait non plus il y a cinq minutes quand je me suis retourné et qu'elle m'a regardé comme un vieux sous perfusion avant de lâcher sa réplique assassine que Léonard et moi avons préféré ignorer. Je regrette déjà de ne pas mettre excusé exclusivement à Leonard. Capucine part vers le Ramboum est dit dans sa barbe :

-Bon, je vais régler le problème avant que l’autre ne décide de nommer le Ramboum Pile ou Batterie. 

Vas-y, dit-le encore plus fort pendant qu'on y est... En quelque instant, je suis passé de "je m'en veux" à "je lui en veux". Comme je n'en ai jamais voulu à personne. Qu'est-ce-que Léonard lui trouve à cette garce sérieux ? Pensais-je pendant qu'elle libérait sa Crustabri.

-Non ! Capucine, arrête ! 

-Testa, Picanon. Puissance Maximale. Dégage-moi ce Pokémon de là.

Le Dard du crustabri s'illumine et vient percuté sa cible dans un bruit tonitruant à deux reprise. Le gros Pokémon violet tombe à terre et le sol sous mes pieds... Bouge ?!

-Vulca !

Capucine réceptionne son Pokémon feu tandis que son Pokémon eau se referme sur eux. Bordel mais qu'est ce qui se passe là ! Un éboulement ?

-Gregori, j'ai besoin de toi 

L'Onix apparaît derrière le Pokémon adverse bloquant ainsi les gravillons. Un éboulement... Il manquait plus que ça...

-Venez tous. Certaines pierres ricochent et pourraient vous blesser !

Nous nous recentrons tout autour de Léonard. Humain comme Pokémon. Comme dans une formation de combat improvisé. Le Riolu de Léonard et son dresseur échange un regard.

-Tu veux te battre, Mickey ? Tu en es sur ? Ok ! Utilise Vive-Attaque !

Le petit Pokémon bleu court vers le Ramboum, mais je vois bien la manière dont le Pokémon adverse s'appuie sur ses jambes : il prépare une esquive !

-C'est le moment Chargeur, cage éclair !

Le Ramboum, surpris, s'immobilise et se prend l'attaque du Riolu de pleins fouets. Cependant, il y avait quelque chose que je n'avais pas prévus. Le Riolu, s'attendant à la tentative d'esquive à changer l'angle de son attaque ne l'attaquant plus frontalement mais légèrement sur le côté. Suffisamment pour que le Pokémon adverse arrive très près du bord... À vraie dire, si l'Onix ne l'avait pas bloqué, il serait tombé. Je regarde Foudroyant pour lui demander de le finir comme il a l'air d'y tenir mais je réalise que je ne connais pas ces attaque.

-Elektek !

Oui... Ça marche aussi. En comprenant mon désarroi Chargeur à tout bêtement dit ''finit le'' à Foudroyant. Pourquoi se prendre la tête ? Foudroyant s'élance alors vers le Ramboum et lui assène une attaque croc-éclair. Le gros Pokémon violet se débat toujours un peu ce qui met Foudroyant en difficulté, je décide donc de dire à Survolté

-tu vient lui donner un coup de main ?

Ce qu'il fît en lui infligeant exactement la même attaque. Je ne saurais dire lequel des deux a fait tomber le Ramboum K.O. Mais ça y est. Il l'est enfin ! Les deux Pokémon revienne vers moi, une touche de fierté en plus dans leur regard. Pendant se temps, Chargeur a entrepris de nous débarrasser des Racaillou gêneur et a presque fini. Je jette un regard à Léonard comme pour dire : "et maintenant ?"


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 456
Stardust : 1444
Mar 4 Sep - 5:41
Une pluie de grêle s’abat sur la carapace épaisse du Crustabri, tel un concert de percussion. Sauf qu’il ne s’agit pas de grêle mais bien de cailloux et rochers de taille moyenne. Cependant rien qui puisse blesser ma Testa. Sa capacité Abri la protège parfaitement contre ce petit inconvénient. La protège et nous protège, Vulca et moi. Contrairement à elle, aucune de nous deux ne possède de carapace et bien que nous puissions esquiver certains éléments, l’éboulement est un peu trop important pour qu’on s’en sorte sans égratignure. Heureusement que Testa est là.

Soudain, mon sang se fige d’effroi. Ma Crustabri me protège, Vulca et moi, mais qui protège Leonard. Il est tellement stupide qu’il sera enseveli sous vingt mètres de rochers avant d’avoir compris ce qui lui arrive.

Je sens mon poids s’accentuer, mais ça n’a rien à voir avec mon inquiétude. Cette sensation, je la connais bien. Testa est en train de s’élever dans les airs pour se libérer de la chute de pierre. D’un petit cri, elle m’annonce que je peux sortir pour me mettre sur son dos et lui confirme que je suis prête. Elle ouvre légèrement sa coquille et j’aide Vulca à grimper sur le sommet de la coquille de mn amie. Puis, la coquille s’ouvre plus grandement, et souplement je me propulse pour rejoindre Vulca.

Ma Goupix se tient assise, bien droite et je m’installe en amazone à ses côtés. Je regarde vers le bas, un peu inquiète, à la recherche de Leonard. Où est donc cet imbécile ? La surprise est agréable. Cet idiot est pensé à utiliser son Onyx pour bloquer les rochers. Cependant, il ne me faut pas longtemps pour remarquer que les rochers ne se contentent pas de simplement dévaler la pente. Certains viennent frapper et s’arrête même pour attaque le Pokémon Roche géant. Des Racailloux et même des Gravallanch semblent avoir été dérangés et très mécontents de la situation.

Le Ramboum s’est relevé et Leonard lance son Riolu contre lui, sans avoir remarqué que de l’autre côté, son Onyx subit des dégâts, comme celui qui avait emprisonné des Mackogneurs. Bien, il va falloir que j’intervienne aussi.

Le Riolu passe à l’attaque et brutalement, un éclair vient paralyser son adversaire qui se prend l’attaque en pleine face. D’où vient ce… Ah oui, Spruelo. Son équipe électrique passe à l’attaque et le Pokémon sauvage ne résiste pas longtemps sous l’assaut. Un sourire sinistre se dessine sur mon visage. Il n’est peut-être pas si inutile finalement.

Si la pluie de rocher a cessé, le Onyx de Leonard ne peut toujours pas bouger sous peine de voir son dresseur finir sous un tas de gravats. Il est temps pour moi d’intervenir. Un plan simple me vient à l’esprit mais il me faut la collaboration du Pokémon. Bah on va essayer. Comment est-ce qu’il s’appelle ? Micha, non. Stella ? Non plus. Gregori ? Oui ! C’est Gregori.

Testa se place derrière l’Onyx, au bout de sa queue quelques mètres en retrait. Je vais le faire, même s’il ne bouge pas. Je ferai juste attention à ne pas trop le toucher le cas échéant. Gregori ! Bouge ! Testa Laser Glace ! Sans attendre plus, ma Crustabri plonge et gèle tous les Pokémons qui s’attaquaient précédemment à l’Onyx, en un grand mur de glace. Elle fait un second passage pour solidifier encore son mur. Maintenant , Blizzard. La Crustabri lance un grand froid contre son mur pour le maintenir le plus longtemps possible.

J’atterris près des deux garçons avec une léger sourire et me tourne vers Spruelo. Finalement, t’es peut-être pas aussi nul que tu en a l’air. Bon, il faut qu’on bouge. Testa ne bloquera pas tous ces Pokémons éternellement. Et sinon on n’arrivera jamais à finir cette « épreuve ». Je mime des guillemets avec mes doigts et me retourne, commençant à marcher d’un bon pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : card
Messages : 537
Stardust : 1605
Ven 7 Sep - 13:26
2261 mètres [avec Spruelo Locink et Capucine Alambra] – réponse n°9

Spruelo s'était accaparé du combat contre le ramboum sauvage. Mickey ne se sentant plus utile dans cet affrontement avait décidé de tourner son énergie vers les racaillous et les gravalanchs qui attaquait le titan de pierre. Titan qui ne pouvait faire qu'encaisser les coups au risque de blesser tout le groupe au moindre mouvement. Une situation qui rappelait des souvenirs... De mauvais qui avait terminé par une possession et un meurtre...

*Pauvre mackogneur... *

Capucine rentre alors en action. A coup d'attaque glacée, elle immobilise toutes les pierres et tous les pokemons du même type. L'instinct de Gregori lui aura permis de se retirer au meilleur moment. La présence de Mickey aura été nécessaire à frapper le peu de survivants à moitié gelé. Parfait, la situation est...

*pas vraiment sous contrôle. Comment leur dire que notre chemin balisé se trouve derrière cet énorme mur de glace ? *

Rapidement, Leonard sort de ses affaires les notes qu'il a préparé. Il vérifie avec la carte de ce secteur et son doigt suit les lignes formant les différents chemins.

« Euh... Ok. On va prendre dans cette direction. On va devoir marcher environ quatre kilomètres mais ce sera plus ou moins du plat. Donc dans une bonne heure, on sera arrivé au point de ravitaillement. »

Le chemin se fit sans heurt. Le terrain était beaucoup plus aisé que la montée encombrée de pierres roulantes sous leurs chaussures. A environ un kilomètre du point de ravitaillement, une ombre traversa le terrain volcanique. En levant la tête, Leonard reconnut le pokemon.

« C'est le roucarnage de mon papa. Ça veut dire qu'on est bientôt arrivé ! »

Malgré les difficultés qu'ils avaient rencontré, Leonard affichait un sourire. Témoignage de l'accomplissement.

Et donc, ils arrivèrent au point de ravitaillement. Le paquetage reposait sur le sol. Il y avait de quoi manger mais également de la vaisselle et des sacs poubelle. Perché sur un rocher, le roucarnage du paternel observait la scène.

« Asseyons-nous et mangeons. On va avoir besoin de reprendre un maximum de forces pour rejoindre le campement où on passera la nuit. »

D'abord occupé par le repas à préparer, ensuite par vérifier ses notes pendant que le réchaud faisait bouillir de l'eau, Leonard n'eut pas le temps de poser des questions concernant le nouveau membre de la petite famille de Spruelo.

Une nouvelle ombre passa sur le terrain volcanique. En levant le menton, les yeux s'écarquillèrent.

« Waouh ! Il est impressionnant, vous ne trouvez pas ? »

Ce n'était pas le roucarnage du papa de Leonard, mais ce qui ressemblait de plus à la mythique créature des histoires de chevaliers et de princesses. C'était un kaiju de feu. C'était un dracaufeu de toute splendeur. Les muscles roulaient sous sa peau, comme si celle-ci avait été recouverte d'une huile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 456
Stardust : 1444
Dim 9 Sep - 11:48
Nous reprenons la route et cette fois, je suis devant et j’impose un rythme un peu plus élevé. Ce n’est pas la peine de lambiner, de toute manière, même en marchant vite, on a tout le temps d’admirer le paysage, nous ne sommes pas des Dynavolt ou des Dodrio. Je fais tout de de même attention à ne pas les semer, surtout que depuis un moment, je ne vois plus les symboles. Quand j’étais derrière, je n’y faisais pas attention non plus, mais je pouvais les suivre, mais là, ça devient gênant. Je regarde régulièrement Leonard par-dessus mon épaule et me trouver régulièrement à sa hauteur pour qu’il indique le chemin sans qu’il ne voie que je ne sais pas du tout où je vais.

Cela ne me change pas de d’habitude, je n’ai pas de carte dans mon sac, me contentant de regarder les panneaux et de savoir que telle ville est la mer et telle autre en montagne. Parfois je me trompe et me trouve dans une ville qui n’a rien à voir, mais ça n’a pas d’importance. Je n’ai nulle part où aller et personne qui m’attende. Alors je peux prendre le tant que je veux et faire les détours qui me plaisent pour arriver à destination. N’est-ce pas qu’on dit ? Ce n’est pas le chemin le plus court qui compte, mais la destination ? Non, ce qui compte c’est de savoir son chemin pas sa destination ? Bof peu importe, je ne suis pas philosophe, je me contente de botter des culs pour protéger d’autres incapables.

Alors que nous marchons, une ombre passe au-dessus de nous. Levant les yeux, j’aperçois un Roucarnage. Il vole majestueusement, fièrement et avec tant de facilité. Moi aussi j’aimerai voler un jour. Je le fais déjà avec Testa, mais ce n’est pas pareil. Elle ne peut pas aller très vite, ni très loin. Je voudrai juste pouvoir sentir le vent dans mes cheveux et ce sentiment de liberté dont j’ai souvent entendu parler.

Finalement, il disparait temporairement et nous arrivons devant un paquet. Leonard se jette dessus et en sort de la nourriture et de la vaisselle. Il propose qu’on mange et se repose et ce n’est pas une mauvaise idée, pour une fois. Je m’éloigne un peu des deux compères, m’assois un moment sur un rocher pour sortir de mon sac un sandwich. Je n’ai peut-être pas prévu de Roucarnage pour me livrer à manger, mais j’ai ce qu’il me faut dans mon sac et je pense que je pourrai trouver de trois baies sur la route. Sortant la boite de Nina, j’offre un peu de ce qu’elle contient à Vulca. Puis libère Testa et lui en offre aussi, ainsi qu’à Incubus. Pendant qu’il mange, je m’assois en face du Rouvarnage, sur une buche et le regarde pensive. C’est un beau Pokémon tout de même.

Je mange distraitement lorsque Leonard pousse une exclamation. Je le regarde puis regarde la même direction que lui. Mon sang se glace et je palis. Un petit cri de panique sort de ma bouche et je tombe de ma buche. Un Dracaufeu. C’est le même genre de Pokémon qu’à l’aéroport. Pas aussi si grand mais ça reste un monstre de feu. Je recule précipitamment vers le rocher où se tient le Roucarnage, mes fesses au sol, tentant de m’éloigner du Pokémon volant, comme si ça pouvait changer quelque chose. Testa a senti mon désarroi et vient se placer devant moi, silhouette rassurante, me protégeant du feu. De cette saloperie de feu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 322
Stardust : 539
Lun 10 Sep - 7:53
Après en avoir mis (à peu près) tous dû notre, nous en sommes venus à bout de ces Pokémon gêneur. Regardant Léonard pour savoir où nous pourrions bien aller après, il prend la parole

-Euh... Ok. On va prendre dans cette direction. On va devoir marcher environ quatre kilomètres mais ce sera plus ou moins du plat. Donc dans une bonne heure, on sera arrivé au point de ravitaillement.

Une bonne heure ? Il est peut-être plus optimiste que ce que je ne le pensais ! Nous reprenons donc la route sur quatre kilomètres... Non pas que je commence à fatiguer hein, mais plus que je n'en vois le bout de cette expédition. On en a encore pour combien de temps ? On aura d'autre surprise du même goût que ce Ramboum ? Perdu dans mes pensées, les kilomètre s'enchaîne. Comme Capucine est en tête de file, nous n'avons pas à supporter ces remarque désagréable. Un Pokémon vol passe dans le ciel est Léonard s'exclame :

C'est le Roucarnage de mon papa. Ça veut dire qu'on est bientôt arrivé !

Dit-il avec son air niais habituel. "On est bientôt arrivé"? Ça veut dire quoi ça ? Ce n'est pas possible d'être plus précis ? Finalement, nous n'étions déjà plus qu'à un kilomètre du point de ravitaillement. Mais à combien du sommet ?

-Asseyons-nous et mangeons. On va avoir besoin de reprendre un maximum de forces pour rejoindre le campement où on passera la nuit.

Le Roucarnage nous regardait manger dans la vaisselle et les rations qu'il nous a apportés pendant que Capucine partage son picknick privé avec ces Pokémon en dévisagent se pauvre Roucarnage qui n'a rien demandé. Je crois avoir compris. Elle est sympathique qu'avec les choses qui lui appartiennent ! Elle croit que Léonard lui appartient donc elle est gentille avec lui, tous comme avec ces Pokémon. La pitié n'est donc pas de mise pour moi et le Pokémon vol... Léonard me sort de mes tergiversions philosophiques sur Capucine en s'exclamant :

-Waouh ! Il est impressionnant, vous ne trouvez pas ?

Je suis son regard et trouve dans le ciel un Draceaufeu majestueux. Je n'avais pas encore l'occasion d'en voir en vraie. C'est aussi le cas pour capucine à en entendre son petit cri d'excitation. Son "PAF" m'informe qu'elle est tombée de son petit perchoir en bois. Puis elle recule et... Pourquoi j'analyse tous les faits et geste de cette être abjecte alors que je pourrais tous simplement admirer un Pokémon magnifique persan le ciel ? Je me retourne pour lui informer :

-Tu sais, on le voit mieux d'ici.

Attend c'était quoi cette expression ? De la peur ? Nan mais je rêve, je cherche encore à la comprendre ! Pensais-je en regardant le Pokémon feu s'éloigner au loin. Il en faut tout de même peu pour l'impressionner.

Après notre petite pause bien mérité, nous reprenons la route. Et avec elle, la montée ! Le sommet à encore l'air loin, je ne sais pas si nous y serons ce soir. Mais j'ai repéré sur la carte un endroit où il y a le pictogramme "couler de lave". Généralement quand on voit ce symbole, ce n'est pas sur des zones accessibles aux publiques, mais là il est sur notre route ! Nous devrons y être dans quelque kilomètre seulement est ça me rend complètement impatient.

Mais pour l'heure, nous pouvons admirer un combat entre un petit Snubbull et un Méios. Il nous bloque le chemin, mais nous offre un petit divertissement. Les choc psy du Pokémon psychique savait se faire sentir. Mais le petit Snubbull en a dans le ventre et sait se défendre à grand coup de morsure et de Charge. Je me retourne vers mes camarade pour leur demander :

-on trouve un moyen de passer ou on reste à les admirer jusqu'à la fin de leur combat ?

Non pas que la perspective de les regarder trouvé des moyens toujours plus ingénieux pour se tapé dessus me sois désagréable, mais ce n'est pas forcément au goût de tous. J'ai crus comprendre que Capucine a un Problème avec les combats Pokémon et je n'ai aucune envie de me montrer aussi égoïste qu'elle !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : card
Messages : 537
Stardust : 1605
Lun 17 Sep - 8:12
2261 mètres [avec Spruelo Locink et Capucine Alambra] – réponse n°10

Le survol du dracaufeu sauvage suscite différentes émotions. Spruelo en éprouve sa majesté tandis que Capucine...

*a peur ? *

L'esprit de Leonard cherche le pourquoi ? Est-ce qu'elle lui avait déjà confié cette faiblesse ? Ce ne serait pas son genre. Puis, son esprit est aussitôt tu par ses réflexes de gentil. Il va pour se précipiter mais s'arrête en voyant la forteresse qu'est son crustabri. Capucine a ses alliés qui sont avec elle depuis bien plus longtemps que lui. Sans compter que venir à son aide pourrait être très mal pris. Alors, faisant preuve de sagesse, Leonard laisse les événements se jouer sans lui.

Le groupe a repris sa progression vers le sommet. Il ne sera certainement pas atteint dans la journée. Sans compter qu'un affrontement vient très vite interrompre leur marche. Leonard s'intéresse d'abor au meios sauvage. Il ne pourrait l'expliquer mais il est attiré par lui. Une pensée vivace lui apprend qu'il en capturera probablement un, un jour.

Mais revenons à l'affrontement entre le snubull et le meios. Leonard bloque sur le fait que ces types de pokemon ne devraient pas arpenter les chemins rocailleux du volcan Eneka. Un début de raisonnement l'entraîne sur la piste d'indices. Il s'approche des flancs aux angles très prononcés. Ces mêmes flancs qui les empêchent de contourner le problème pokemons sauvages. Il s'approche du bord gauche et observent.

*Rien. Bizarre. *

Il passe alors de l'autre côté et découvre deux humains. L'indice trouvé, un sourire naît sur son visage. Les deux inconnus se sentent observés et relèvent la tête. Leonard leur fait un signe de salut auquel les deux inconnus répondent. Ils remontent la pente, faisant dévaler quelques cailloux.

« Bonjour. Je m'appelle Leonard. Ils sont à vous ces deux pokemons ? »

Avant d'entendre leur réponse, Leonard découvre que les deux inconnus sont des sœurs. Des jumelles, même. La tâche est aisée pour les différencier. L'une a les cheveux long et l'autre court.

« Oui. Ce sont nos pokemons. Ils ont la fâcheuse tendance de se crêper le chignon. Comme nous en fait : ah ah ah ! »

En voyant les deux jumelles, les deux pokemons s'arrêtent et observent. Vont-ils se faire gronder ? Vont-ils pouvoir continuer ? Ils sont dans l'attente lorsque la jumelle aux cheveux courts demandent :

« Dites, ça vous dirait de faire un duel en équipe ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 322
Stardust : 539
Jeu 20 Sep - 8:50
Léonard regarde partout comme s'il avait perdu quelque chose... Et finit par trouver quelque chose. Mais ce n'est surement pas ce qu'il a perdu ! Léonard salut deux charmantes filles arrivant sur le flan droit et tout sociable qu'il est, entame la conversation :

-Bonjour. Je m'appelle Leonard. Ils sont à vous ces deux pokemons ?

Elle semble être jumelle de part leur ressemblance, mais ce n'est pas le plus important. Non, le plus important est qu'elles n'ont pas l'air aussi hostile qu'une autre personne de leur genre avec qui nous fessons le trajet. Elles-ons une sorte de talent qui fait qu'elles me mettent à l'aise par les simple onde qu'elle renvoie. Comme si elles respiraient la bonne humeur.

-Oui. Ce sont nos pokemons. Ils ont la fâcheuse tendance de se crêper le chignon. Comme nous en fait : ah ah ah !

Les deux Pokémon, agressif jusqu'à là, s'arrête. Il regarde leur dresseuse respective en attente. S'il se ''crêpe le chignon" souvent, je suppose que ces situations doivent être récurrentes pour heu !

-Dites, ça vous dirait de faire un duel en équipe ?

Instinctivement, je regarde Léonard pour avoir son approbation, mais à peine ai-je posé les yeux sur lui que Capucine s'écrient :

-Leonard je te préviens, si tu te bats, je me barre après t'avoir ratatiner la tête.

Mon regard sur Léonard se fait plus insistant. Tu verras, ça fait mal au début, mais après elle n'est plus là et le soulagement t'emplit pour tout le reste du trajet ! Mais il ne semble mal-heureusement pas de cet avis là et n'a pas l'air de vouloir s'imposer. Comme s'il voulait fuir mon regard insistant. Ceux qui ne veulent pas le fuir par contre, ce sont mes Pokémon et Capucine ! Mes Pokémon pour savoir qui d'entre heu va combattre et Capucine... Je suppose qu'elle me jauge. Enfin elle me regarde comme si j'étais une chaussette sale hein, je "suppose" qu'elle me jauge. Comme si je la comprenais...

-Bon, bah on va devoir si collés je crois !

Balance-ai-je à Capucine en attente de sa réaction. En plus du mépris habituel, j'ai l'impression que ça semble lui allez... Bon dieu lire dans ses yeux relève plus de la divination qu'autre chose ! Mais c'est quoi son problème sérieux ? Elle ne peut pas s'exprimer avec des mots ?

-Foudroyant, on va voir de quoi t'est capable !

Elle ne m'arrête toujours pas. Elle croit peut-être que je vais combattre avec deux de mes Pokémon et qu'eux deux ne vont que me regarder... Finalement, entre cela et me battre avec capucine, le choix est vite fait ! Mal-heureusement au moment mon pic d'idéalisme atteint des sommets, elle intervient et me fait redescendre sur terre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 456
Stardust : 1444
Dim 23 Sep - 9:57
Après avoir mangé et m’être assurée qu’il n’y a pas de Dracaufeu dans les parages ou tout autre monstruosité crachant l’enfer sur ce monde, nous reprenons notre route. Spruelo, crétin comme il est, n’a pas pu s’empêcher de faire remarquer qu’on pouvait mieux le voir de tel endroit. Qui voudrait voir pareil monstre de près ou mieux. Qui voudrait se faire un ami d’une créature pouvant détruire une vie dans d’atroces souffrances ? Non, ce genre de créature ne devrait même pas exister.

La route n’est pas longue avant que quelque chose nous barre la route. Deux Pokémons s’affrontent et pour une raison que j’ignore, on s’arrête pour les regarder. Je croise les bras en attendant qu’ils arrêtent leur combat ou que l’un des garçons décide d’intervenir. C’est vrai à la fin. J’en ai marre de jouer la protectrice ou la trouble-fête. S’ils veulent voir un combat Pokémon, je ne vais pas leur gaffer le plaisir. Et puis, il serait temps qu’ils s’occupent aussi un peu d’eux.

Finalement, Spruelo met en avant ce que je pense. Oui, on va arrête ce combat, d’une manière ou d’une autre. Surtout qu’ils ont l’air de se battre sans raison et ça ce n’est pas acceptable. Je fais un pas en avant en faisant signe à Vulca de se préparer à les séparer mais Leonard bouge. Où va donc ce crétin ? Il regarde le vide. S’il compte se jeter dans le vide parce que le problème est trop important, c’est lui que ça regarde, mais il peut être sûr que je ne vais pas l’aider à se suicider. Même s’il n’y a pas grand-chose dans le crâne, c’est mon ami, probablement le seul d’ailleurs, pas question de le perdre pour un bête duel de Pokémons.

Finalement, il repart vers un des rochers de l’autre côté et se met à parler. Ça y est il déraille complètement et parle au caillou. Pire encore, le caillou lui répond, avec une voix féminine. Les cailloux ont des sexes ? Non, ce ne doit être le caillou qui lui parle. Je rejoins le jeune homme pour trouver deux jeunes femmes très semblables. C’est marrant, on dirait qu’elles font tout pour se ressembler.

Il me faut un bref instant pour que mon cerveau fasse le lien. Elles sont sœurs bien évidemment. Et jumelle sans doute. Seuls leurs cheveux diffèrent dans leur coiffure. Et leur Pokémon. Ainsi les deux duellistes ne sont pas sauvages, mais bien à elles. Innocemment, celle aux cheveux courts proposent un duel. Mon sang ne fait qu’un tour car je sais que Leonard va accepter. Or il m’a fait une promesse, celle de ne pas se battre. Ma voix gronde.

Leonard je te préviens, si tu te bats, je me barre après t'avoir ratatiné la tête.

Ce n’est pas une simple menace, mais bien un avertissement. Il est hors de question que ce crétin se battent après m’avoir promis de ne pas le faire. Surtout en face de moi. S’il faut faire un combat duo, alors soit, de toute manière nous sommes trois. Je jauge du regard Spruelo, pour voir s’il aura le cran de se battre à mes côtés. Sinon, je peux tout à fait le faire moi-même, pas besoin de lui. Manifestement, il a compris et accepte son sort. Tant mieux.

Foudroyant. Sérieusement, quel nom stupide. Il vient juste de le capturer, il est manifestement encore sauvage et agressif. C’est un Pokémon électrique, donc hors de question de demander à ma Crustabri de se battre à ses côtés, ce serait bien trop dangereux pour Testa. J’aimerai bien utiliser Vulca, mais ma Goupix marche avec moi depuis le petit matin et elle va être épuisée. De plus je n’ai pas envie de la voir se blesser. Il ne reste qu’une seule chose.

Je prends une Pokéball à ma ceinture et un éclair blanc libère un nuage sombre qui pousse un rire sinistre. Ses grands yeux se posent sur ses adversaires. Incubus, c’est un combat duo. Je te présente ton coéquipier et tes adversaires. L’objectif est simple. On met KO les deux autres et tu laisses le Dynavolt en vie. C’est parti.

Choisir mon Fantominus n’est pas si stupide finalement. Il a l’habitude des combat Pokémon bien plus que les deux autres. Incubus, occupe-toi de celui en vert. Il ne faut pas le lui répéter deux fois. Les ombre autour de lui vacille puis se rassemble. Finalement, elles sont projetées vers le Méios, telles un ras de marée de ténèbres. Le petit Pokémon ne peut pas l’esquiver et l’attaque Vibroscur le frappe avec violence. Incubus s’apprête à enchainer avec une ombre portée puis une léchouille mais le Snubull vole au secours de son camarade.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : card
Messages : 537
Stardust : 1605
Lun 24 Sep - 6:43
2261 mètres [avec Spruelo Locink et Capucine Alambra] – réponse n°11

*Bon, il semblerait que je sois mis sur la touche. *

Leonard sourit aux deux jumelles et souhaite un bon match duo aux quatre participants. Ensuite, il trouve une pierre assez plate sur laquelle il va pouvoir s'asseoir en tailleur. Il sort de son sac son carnet de notes et un crayon. S'il ne peut pas combattre pour engranger de l'expérience, il peut observer pour en gagner une différente.

« Attendez ! Avant de commencer, acceptez ces deux potions pour vos pokemons. Après tout, ils combattaient ensemble donc ils sont affaiblis par rapport aux pokemons de mes amis. »

Les jumelles remercièrent Leonard. Celle aux cheveux longs sourit d'une étrange manière. Leonard ne comprit pas qu'elle le draguait. D'ailleurs, sa sœur aux cheveux courts lui donna un petit coup dans le flanc pour qu'elle se concentre. Est-ce que Capucine avait remarqué ? Est-ce que ça irait pour elle ou est-ce qu'elle s'énerverait qu'on touche à Son Leonard ?

Un rire sépulcrale surgit. Leonard, connaissant ce bruit, ne s'y est pourtant pas encore fait. Le fantominus de Capucine jaillit dans les airs.

*Menacer le dynavolt de Spruelo de le laisser en vie n'est peut-être pas une bonne idée pour faire un match en équipe. J'espère que cet opportunité rapprochera mes deux amis au lieu du contraire. *

Le positivisme de Leonard le convainquit de suite que l'opportunité les rapprocheraient. Les deux étaient friands d'action. Alors une bataille où ils sortiraient victorieux !

La bataille était lancée et Leonard était totalement concentré sur ce qui allait se passer.

« Allez Spruelo ! Allez Foudroyant ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 322
Stardust : 539
Dim 30 Sep - 2:15
Au moment où mes espoirs atteignent des sommets, elle prend une de ces Pokéball. C'est un Fantominus qui en sort. Un Fantominus... Terrifiant. Comme elle. J'ose espérer qu'il est mieux élevé et que, si nous ça nous donne du mal, nos Pokémon heu pourront mieux collaborer... Mais je suppose que je suis trop optimiste à penser ça. S'il a accepté de lui obéir, c'est surement qu'ils sont sur la même longueur d'onde... Après tout il s'agit d'un Fantominus...

-Incubus, c'est un combat duo. Je te présente ton coéquipier et tes adversaires. L'objectif est simple. On met KO les deux autres et tu laisses le Dynavolt en vie. C'est parti.

Il ne manquerait plus qu'il tue Foudroyant maintenant ! Mais elle est encore plus malade que tout ce que j'avais pu imaginer ou bien sont Pokémon est bien pire qu'elle ? j'appréhende ce qui va suivre avec beaucoup de prudence.

-Incubus, occupe-toi de celui en vert.

Le petit Pokémon spectre fait tourner des ombres autour de lui avant de les projeter sur son adversaire. Le Méios donc. Malfaisant ou pas, je ne sais pas encore. Ce que je sais par contre, c'est qu'il est puissant. Son attaque Vibroscur a été parfaitement exécutée et le Pokémon psychique ne s'y attendait visiblement pas. Une ombre commence à partir de lui... L'attaque ombre porté ! Mais au moment de lancer l'attaque, le Snubbull vient s'interposer.

-Allez Spruelo ! Allez Foudroyant !

Dit-Léonard en voyant le Dynavolt foncer sur le Pokémon barrant le chemin du spectre de Capucine en une vive-attaque envoyant le Pokémon rose valser. Incubus prend son adversaire par surprise avec l'ombre porté qu'il n'avait pas vu venir, faute aux Pokémon rose qui s'était interposé entre lui et sont le fantôme. Du coup, le Pokémon de Capucine pus même enchaîné sur une attaque Léchouille tandis que mon Pokémon fessait face au Snubbull non loin de là. Je sors mon téléphone et regarde l'ordre dans lequel Dynavolt apprend ces attaque.

-Ok Foudroyant, fait la dernière attaque que t'a appris !

Quand je prononce ces mots, il s'élance sur la boule rose et la mords. Une attaque croc éclair donc... À ma grande surprise, le Snubull riposte avec la même attaque que celle que mon Pokémon vient de lui infliger sans qu'aucun ordre lui soit donné. Comme pour dire : "mon attaque croc éclair à moi elle est mieux que la tienne !". Comme attendue, mon Pokémon sensible à la provocation commence à s'énerver tandis qu'une des jumelles s'exclame :

-Meios, Choc Psy !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 456
Stardust : 1444
Lun 1 Oct - 4:28
Alors que je jaugeais Spruelo avant le début du combat pour voir s’il aurait le courage de se battre, Leonard donne deux potions aux jumelles et je ne sais pas pourquoi son geste m’agace. Je le connais assez pour savoir qu’il est généreux et en plus c’est tout à fait loyal que leur Pokémon se soigne avant un combat. Et de toute manière je n’ai aucune crainte sur le danger qu’elles représentent alors pourquoi le fait qu’il donne des potions à ces filles me gênent. Probablement parce que celle aux cheveux longs regarde avec un peu trop d’insistance Leonard. Et que son sourire me parait trop moelleux par rapport à celui de sa sœur. Cette dernière lui donne d’ailleurs un coup de coude avec un sourire amusé et me désigne de la tête à sa sœur en remarquant que maintenant je les observais avec insistance.

Le Meios est le Pokémon de la fille aux cheveux longs, alors ce sera ma cible principale. Elle va regretter son regard gourmand sur mon ami, et son Pokémon ne va pas rester longtemps sur le terrain.

L’Ombre Portée de Fantominus allait être interceptée par le Snubull lorsque le Dynavolt au nom stupide le chassa d’une vive-attaque. Un sourire nait sur mes lèvres. Bien joué. Je lance le compliment d’une voix sincère, mais je ne regarde pas Spuelo car même si Incubus pour se débrouiller seul, je préfère rester sur mes gardes et écraser cette pimbêche allumeuse.

Je vois le Dynavolt lancer son attaque Croc Eclair et se prendre une riposte. Spruelo, ne laisse pas Snubull mordre Dynavolt. Sa mâchoire est trop forte. Joue sur la vitesse. Voir un Pokémon souffrir me gêne toujours. Etrange quand on sait que je n’hésite pas à faire du mal aux dresseurs et à leur Pokémon quand il s’oppose à moi, mais Spruelo est un allié, et ce serait triste de voir son Pokémon blessé alors qu’il peut en être autrement. Paralyse ton adversaire, et assaille-le.

Le temps de donner des conseils à mon camarade, mon adversaire ordonne de lancer Choc Psy sur Incubus qui se prend l’attaque en plein fouet. La capacité est puissante et j’ai appris que Incubus n’aimait pas les attaques Psy en général. Je fronce les sourcils. Il est temps d’en finir. Incubus ! Un seul cri, pas besoin de plus. Son nom est une attaque à lui tout seul. Son rire sinistre résonne alors qu’il s’approche du Méios en faisant des gros yeux. Il le traverse sans dommage mais son adversaire s’est endormi et commence à s’agiter dans son sommeil en poussant de petits cris. Le Fantominus ricane en voletant autour. Hypnose est Cauchemars. Un combo qui rend de l’énergie à mon Pokémon et afaibli l’autre.

Meios, reviens ! Un éclair rouge frappe le Pokémon Psy et il disparait dans la Pokéball de celle aux cheveux longs. Elle me jette un regard énervé, rancunier et je lui rends un sourire hautain et moqueur. Sous le rire déç d’Incubus, nous nous toisons férocement. Puis comme dans un accord parfait, nous nous détournons pour regarder notre allié respectif. Je te laisse le tiens, mais si tu as besoin d’aide, n’hésite pas. Je n’avais pas un gros adversaire devant moi. Je parle assez fort pour être entendu par les jumelles. C’est plus une provocation qu’une vrai proposition d’aide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : card
Messages : 537
Stardust : 1605
Lun 1 Oct - 13:34
2261 mètres [avec Spruelo Locink et Capucine Alambra] – réponse n°12

Leonard observe Spruelo et Foudroyant. C'est étonnant comment le jeune dresseur a assez de confiance en lui pour se lancer dans une bataille avec tant d'inconnus. Il ne connaît pas le caractère du dynavolt. Il ne connaît pas ses capacités. Et pourtant, pourtant ça fonctionne plus ou moins efficacement. Le visage de Leonard hésite entre froncer les sourcils d'incompréhension, ou ouvrir les yeux en rond d'innocente surprise.

En tout cas, c'est un sourire qui illumine son visage lorsqu'il découvre que Spruelo et Capucine combattent ensemble.

*Ils font vraiment équipe ! Ah ah ! *

« Allez Spruelo ! Allez Capucine ! »

Capucine ne déçoit pas Leonard. Elle semble même avoir encore grandi niveau bataille depuis la fois dernière. De nombreuses batailles nocturnes ont du être jouées. Leonard est attristé à l'idée de toutes les blessures que son ami a du subir et soigner, toute seule. Si seulement il pouvait être plus souvent avec elle. Il n'aime pas le fait qu'elle en mode solitaire. Il a peut qu'elle commette des bêtises...

Son regard lourd de noires pensées attire probablement l'attention de Capucine. Mais très vite, Leonard reprend du poil de la bête en assistant à la victoire « pacifique »( ? » de son amie. Il ne peut alors s'empêcher de ranger son carnet de notes et de faire un petit saut en l'air en criant :

« Victoire ! Ah ah ah ! Capucine ne dément pas à ses capacités ! »

Il reste donc Spruelo contre la jumelle aux cheveux courts. Le dynavolt aux couleurs shiny versus le snubull au faciés agressif et pourtant étrangement mignon de sa couleur rose. Leonard décide de se rapprocher de ce qui va être le climax de cette bataille duo en plein milieu d'ascension du Volcan Eneka. Il se rapproche de Capucine et lui demande :

« Que penses-tu des chances de succès de notre ami ? »

Les deux pokemons se tournent autour. Ils semblent tous deux victimes des séquelles de la technique Croc Eclair.

« En tout cas, peu importe l'issue de cette bataille, je propose qu'on dîne tous ensemble ce soir. Enfin, si vous souhaitez nous accompagner sur cette ascension du volcan. »

Un grand sourire innocent est récupéré par la jumelle aux cheveux longs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 322
Stardust : 539
Mer 10 Oct - 17:17
Qu'est ce qu'elle a à me donner des conseils en pleins combats elle ? Elle ferait mieux de se concentrer sur le siens ! Mais cela dit, elle n'a pas complètement tord non plus. Au moins maintenant je sais ce qu'il a dans le ventre, le réel combat va pouvoir commencer.

-Paralyse ton adversaire, et assaille-le.

l'ennemie profite de ce moment d'inattention pour intimer son ordre

-Meios, Choc Psy !

L'attaque la touche de plein fouet, son Fantominus semble encore en capacité de combattre, mais subit l'incapacité de son maître... Le pauvre.

-Incubus ! 

Léonard qui suivait le combat ardemment s'esclaffa pour nous encourager :

-Allez Spruelo ! Allez Capucine !

Sur ces cris, Incubus lance l'attaque hypnose. Il poursuit en-suite sur cauchemar. Combo classique, mais néanmoins efficace. En tout cas, suffisamment pour mettre son adversaire K. O. Du côté de mon combat, je n'avais aucun ordre à donner pour le moment. À vraie dire, il lui a envoyé une attaque étincelle puis c'est écarté et épuise le Snubbull en esquivant tous ces assauts. Je n'ai plus qu'à trouver le moment propice pour passer à l'offensive.

-Meios, reviens ! 

-Victoire ! Ah ah ah ! Capucine ne dément pas à ses capacités ! 

Foudroyant attend mon signal et je sens qu'il va arriver. Il arrive très bien à esquiver et j'en suis content. Ce n'est pas une qualité que j'ai l'habitude de voir chez les Pokémon.

-Je te laisse le tiens, mais si tu as besoin d’aide, n’hésite pas. Je n’avais pas un gros adversaire devant moi. 

Dit Capucine comme pour me provoquer. Du genre "c'était facile", alors que moi je suis encore en plein combat. Après tous c'est son Pokémon qui a tout fait, elle n'a pas de quoi se vanter !

-Que penses-tu des chances de succès de notre ami ? 

La réponse à la question de Léonard me semblait évidente. Le Snubbull réfléchissais à une autre stratégie. Comme Foudroyant esquive ces assauts de mieux en mieux à mesure qu'il fatigue, il c'est décider d'appliquer la même stratégie que mon Pokémon, le forcent à attaquer.

-En tout cas, peu importe l'issue de cette bataille, je propose qu'on dîne tous ensemble ce soir. Enfin, si vous souhaitez nous accompagner sur cette ascension du volcan. 

Mon adversaire écoute mon camarade d'une oreille alors que ces mots ne sont pas allés jusqu'à mon cerveau. Je remarque l'inattention chez mon adversaire et cri :

-Étincelle, maintenant !

Le Pokémon, un peu épuisé ne pus esquiver. Sa dresseuse, pris de court, ne donnas pas d'ordre à son Pokémon. Tant mieux, il n'aurait surement pas pus faire l'attaque demandé dans son état. J'enchaîne donc sans plus tarder

-Fini-le avec vive-attaque et croc-éclair !

Mon Pokémon fonce sur le Subbull retombant directement après s'être relevé. Quand il le mordit, je ne serais dire s'il était déjà K. O avant ou si c'est cette attaque qui l'a finis.

-Bien joué Foudroyant !

Je porte mon regard vers ma camarade pour lui répliquer :

-Moi non plus je n'avais pas un gros adversaire devant moi visiblement... J'espère qu'une fois entraîné, Foudroyant sera capable de venir à bout de Pokémon plus puissant.

J'insiste sur "Foudroyant" dans ma phrase pour essayer de retourner la provocation contre elle. Si elle a fini son combat avant moi, c'est parce que je l'ai aidé et que mon Pokémon est tous juste capturé. Ça ne veut en rien dire qu'elle est plus forte que moi ou un quelconque truc du genre !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 456
Stardust : 1444
Sam 13 Oct - 3:03
Les encouragements de Leonard ne m’atteignent pas avant que je batte mon adversaire. C’est seulement une fois l’ennemi vaincu que mon esprit me rappelle que les encouragements que je souhaitais sans le savoir m’ont été donnés. Plus encore, Leonard me fait un compliment, et sans m’en rendre compte, je rougis légèrement avant de me reprendre et de me tourner vers Spruelo pour lui donner des conseils.

Leonard me demande ce que je pense des chances de réussites de Spruelo. Je hausse les épaules. Le Snubull est bien entrainé et contrairement à moi, Spruelo n’a pas l’avantage des type. Mais il n’y a aucun doute qu’il va gagner. Même avec un Pokémon sauvage comme… Foudroyant. Je lui réponds sans quitter le combat des yeux jusqu’à ce que Leonard propose de manger avec les deux filles. Je lui fais des gros yeux pendant que la fille que j’ai vaincue glousse doucement en se rapprochant de nous. Ce ne serait pas raisonnable, on a encore de la route. Pour moi cette argument suffit. Leonard est stupide mais Spruelo ne l’est pas autant.

Il semble que Spruelo a trouvé une faille et s’est engouffré dedans. Le Snubull se prend une attaque Etincelle de plein fouet et Foudroyant enchaine avec un croc Eclair en profitant de sa vitesse. La victoire est belle et surtout, humiliante pour les deux jumelles. Alors qui est-ce qui glousse maintenant ?

Spruelo se tourne vers moi. Je le regarde un peu perplexe. Est-ce qu’on a vu le même combat ? Je suis désolée de devoir froisser ta modestie, mais ton adversaire était bien plus sérieux que le mien. Cette remarque est partie vraie, partie pour vexer la fille qui est maintenant beaucoup trop près de Leonard et commence à lui parler sans que je puisse entendre ce qu’ils se disent. Je ramène mon regard, que j’avais déporté un instant pour les surveiller, sur Spruelo. Il ne fait aucun doute que… Foudroyant soit promis à devenir encore plus fort. C’est ce dont il a envie. Pour un Pokémon récemment capturé, il répond plutôt bien et fait preuve d’une force et d’une énergie extraordinaire. Peut-être que si on se bat dans quelque temps, il me donnerait du fils à retordre. Cependant, n’espère pas vaincre à chaque fois sur une inattention de ton adversaire. Certaines personnes s’entrainent pour que leur Pokémon puisse réagir par eux-mêmes.

Je me tourne vers Leonard et fronce les sourcils en devant rouge. Trop près, beaucoup trop près. Je marche vers lui et lui prend le bras pour le tirer vers la route. On a encore de la route Leonard, tu raconteras ta vie plus tard et à quelqu’un de moins… Jolie ? Mignonne ? Gentille ? Douce ? Attentionnée ? A quelqu’un d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : card
Messages : 537
Stardust : 1605
Sam 13 Oct - 7:28
2261 mètres [avec Spruelo Locink et Capucine Alambra] – réponse n°13

C'est une double victoire ! Leonard est heureux pour ses deux amis et leur communique vivement. Il remercie les deux jumelles pour lui avoir fourni un beau spectacle et une acquisition de nouvelles informations. Il est certain que ça lui sera utile dans la suite de son apprentissage.

Tandis que Spruelo et Capucine parlent bataille, la jumelle aux cheveux longs s'est rapproché de Leonard. Ce dernier ne comprend pas l'approche stratégique et amoureuse. Ce qui ne l'empêche pas de discuter joyeusement avec elle jusqu'au moment où il sent son corps s'éloigner violemment d'elle. Il découvre que l'action provient de Capucine. Ce qui lui paraît logique après-coup. Cette « violence » soudaine portait la signature de la justicière nocturne.

Leonard hausse les épaules. Si Capucine est pressé de reprendre le voyage, c'est qu'elle est motivée ! Et cela lui plait.

« Au revoir ! Si vous changez d'avis et que vous voulez nous rejoindre en haut du volcan, n'hésitez pas à m’appeler. On s'arrangera pour se retrouver. »

Leonard les salue de sa main tandis qu'il essaie de suivre la foulée énergique de son amie. Car oui, pendant qu'il parlait avec la jumelle aux cheveux longs, des numéros de téléphone furent échangés.

[…]

Finalement, la journée se termine. Le petit groupe découvre à nouveau le majestueux roucarnage du papa de Leonard. Le repas et les autres affaires n'attendent que des paires de mains pour être déballés.

Leonard s'affalle sur un caillou, observant la grotte peu profonde qui leur servira de campement pour la nuit. Cette journée l'a épuisé et cela le satisfait. Si l'ascension avait été trop facile, cela n'aurait pas été une belle conclusion à son voyage qui avait commencé de l'autre côté de l'île.

« Alors les amis, ce voyage vous plaît ? »

En levant la tête, les yeux aperçoivent Esmeralda (stari) léviter. Une étoile parmi des milliers d'étoiles.

« Foudroyant a été extraordinaire durant la bataille contre les jumelles. Tu dois être super fier de lui, Spruelo ! »

Le téléphone de Leonard vibre et laisse entendre une sonnerie courte mais impossible à ignorer. Après consultation, Leonard tourne son attention vers Capucine : »

« C'était Mélodie, une des deux jumelles. Elles n'ont pas réussi à se décider entre descendre comme elles l'avaient prévu ou reprendre l'ascension pour nous rejoindre. En tout cas, elles ont très envie d'un match retour ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :




card : card - journal - fiche
Origine : SUNYRA
Groupe : METEORE
Messages : 322
Stardust : 539
Dim 4 Nov - 18:16
Capucine prend un air un peu étonné

-Je suis désolée de devoir froisser ta modestie, mais ton adversaire était bien plus sérieux que le mien.

J'ai très envie de répliquer du taque au taque une réplique comme "il n'empêche" laissant entendre que mal-grès que mon adversative soit plus robuste que le sien, il soit quand même mauvais, mais l'intéressé nous regardait. En vérité, ça m'arrangeait bien que Capucine la flatte d'une centaine façon. Elle me regardait bizarrement avec ces deux gros yeux de poisson mort tout bonnement terrifiant.

Comme Capucine regardait Léonard et l'autre jumelle à ce moment-là, elle ne s'aperçut pas que j'avais commencé à ouvrir la bouche et que rien n'en était sortie. La réponse du poisson mort a été un sourire satisfait... À moins que ce soit une provocation, car il a quelque chose d'extrêmement agaçant...! Capucine se retourne vers moi et je reporte mon regard sur elle. Poisson mort ne paie rien pour attendre !

-Il ne fait aucun doute que… Foudroyant soit promis à devenir encore plus fort. C'est ce dont il a envie. Pour un Pokémon récemment capturé, il répond plutôt bien et fait preuve d'une force et d'une énergie extraordinaire. Peut-être que si on se bat dans quelque temps, il me donnerait du fils à retordre. Cependant, n'espère pas vaincre à chaque fois sur une inattention de ton adversaire. Certaines personnes s'entraînent pour que leur Pokémon puisse réagir par eux-mêmes.

Je me rends compte que si mon Dynavolte est perçu comme étant si bon par Capucine, c'est parce qu'il s'est plutôt bien battus. C'est bête à dire, mais j'en attendais un peu plus de lui, moi. Un peu trop... Le dernier Pokémon que j'ai capturé avait de bonne prédisposition au combat et l'entrainement de Chargeur remonte à il y a très longtemps maintenant... Mais je ne doute pas que sa volonté suffira pour surpasser mes attentes d'ici peu !

Capucine repart vers Léonard et lui tire le bras vers la route. Surement pour lui signaler qu'elle à envie d'arriver en haut du volcan avec un certain manque de tacts... Cela dit, ça m'arrange bien. Poisson mort a réussi à m'énerver. Déjà que je dois faire le trajet avec Capucine...!

-On a encore de la route Leonard, tu raconteras ta vie plus tard et à quelqu'un de moins…

...Stupide ? La façon d'on elle l'a dit laissait clairement entendre qu'elle non plus ne portait pas son adversaire dans son cœur. Voyons les choses du bon côté : ça nous fait au moins un point commun !

-A quelqu'un d'autre.

Avec l'innocence qui le caractérise, Léonard se contenta de hausser les épaules et de suivre Capucine.

-Au revoir ! Si vous changez d'avis et que vous voulez nous rejoindre en haut du volcan, n'hésitez pas à m'appeler. On s'arrangera pour se retrouver.

Léonard échangea un dernier salut avec les filles et nous reprenons la route

[…]

Le soir arrive et nous trouvons une petite grotte pour nous poser tandis que c'est nous que le Roucarnage trouve. Tout le monde étaient épuisés, je ne pensais pas que cette journée serait si longue ! Léonard ce pose sur un caillou.

-Alors les amis, ce voyage vous plaît ?

Il échange un regard avec son petit Pokémon en forme d'étoile planant au-dessus de lui avant de re-prendre.

-Foudroyant a été extraordinaire durant la bataille contre les jumelles. Tu dois être super fier de lui, Spruelo !

Avant que je n'aie le temps de lui répondre, son téléphone vibre. Il le consulte donc avant de regarder Capucine.

-C'était Mélodie, une des deux jumelles. Elles n'ont pas réussi à se décider entre descendre comme elles l'avaient prévu ou reprendre l'ascension pour nous rejoindre. En tout cas, elles ont très envie d'un match retour !

-Quelle descende. Si elles ne savent pas choisir je m'en charge à leur place ! On se fera ce match retours au pied du Volcan, on aura plus de place.

Je n'avais pas trouvé meilleur prétexte, mais il était évident que ni moi ni Capucine ne voulait revoir ces filles de si tôt. D'ailleurs, j'espère qu'après leur avoir mis K. O leur Pokémon une seconde fois, je ne les révérais plus. Dans le cas contraire, quelque chose me dit que ça tournerait mal...

Après avoir mangé, je me jette sur la carte. En théorie, nous aurions dû atteindre l'endroit marqué du pictogramme "coulé de lave" aujourd'hui, mais un contre temps se matérialisant sous l'apparence de deux jeunes femmes nous a bouffer l'après-midi... J'étais d'autant plus impatient de voir de quoi il en découlait ! Cette nuit là, tout le monde dormis bien.

Le lendemain, nous reprenons la route tôt. Il faut dire que je suis très motivé et que ça à le dons de motiver Léonard. ou était-il motivé par la même chose que moi, lui qui avait la carte. Ce qui est sur : c'est qu'il n'est pas aussi motivé que-moi ! je suis en tête de la marche, j'ai retenu le trajet jusqu'à la couler de lave par cœur. Non pas que je l'ai fait exprès pour pouvoir aller plus vite, mais à force de la regarder, je l'ai retenue sans m'en rendre compte. Je jette un oeil vers l'arrière pour vérifier s'ils me suivent encore et je suis plutôt satisfait de voir qu'ils sont bien en forme.

Nous ne mettons pas beaucoup de temps avant d'arriver à l'endroit que j'avais tant espéré voir et il est à la hauteur de mes espérances ! Les petits Limagma qui sorte de la lave et qui y ré-entre sont beaucoup trop mignons. Un petit Magby se tient au bord de la rivière rouge. Il nous regarde, l'air paisible. Sa famille ne doit pas être loin, s'il n'est pas agressif : évitons de le déranger...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 456
Stardust : 1444
Lun 5 Nov - 10:27
Nous marchons en silence. Du moins, je marche devant en silence, en ruminant la stupidité de Leonard, de l’autre fille qui le drague et contre moi-même qui ne comprends pas pourquoi je réagis comme ça. Leonard est assez grand pour décider de parler avec qui il veut non ? S’il veut se faire draguer, il peut le faire. Mais c’est là que ça blesse. Je n’aime pas l’idée qu’il se fasse draguer. Il pourrait tomber sur une sale manipulatrice et tomber dans un piège, il est tellement stupide et naïf.

Notre journée se termine rapidement et nous sommes loin de l’endroit qu’on aurait dû atteindre. Enfin je pense puisque nous avons été retardés par les deux pimbêches. Léonard s’affale sur un caillou et nous demande si le voyage nous. A part les deux filles, le retard et le fait que les deux garçons marchent aussi lentement que des Chrysacier ? C’est parfait. Je n’ai pas le temps de répondre, il enchaine sur le combat et félicite Spruelo pour la réussite de Foudroyant. Je me renfrogne sans qu’il ne le visse. Incubus aussi a fait du bon travail et il pourrait aussi avoir des félicitations de la part de Leonard. Moi en tout cas, je suis fière de lui et mon Fantominus le sait.

Le téléphone sonne et Leonard me dit qu’il s’agit des filles. Mon sang ne fait qu’un tour, mais Spruelo me préserve d’une réplique cinglante. Sa réponse est la même que la mienne, bien que mieux formuler. Son prétexte est bancal, mais je sens que lui non plus n’aime pas trop les jumelles.

Le Roucarnage se pose de nouveau près de nous et mon regard s’allume de nouveau devant le majestueux animal. Je m’approche de Leonard timidement pour lui poser la question. Leonard ? Ma voix est timide, faible et réservée. Est-ce que tu crois que je peux… enfin… On peut… Devant le ridicule de ma question, ma voix redevient dure. Non, laisse tomber, ce n’est rien. Je m’éloigne de nouveau, faisant un leger écart pour m’éloigner encore un peu plus du feu et sort de quoi manger de mon sac. Je m’assois de nouveau à l’écart du feu, mangeant en admirant le Pokémon Vol.

La nuit se passe sans soucis et nous reprenons la route. Leonard et Spruelo semble motiver et marche d’un bon pas, je reste donc derrière. Mais rapidement, mon regard attrape des mouvements qui ne me plaisent pas dans les rochers. J’ai cru voir des Pokémons sauvages, mais pas du type Roche. Mon cœur s’accélère en repensant au Limagma que Testa a chassé hier. Mais il y en a plusieurs on dirait.

Le sang battant dans mes oreilles, je reste très près des deux garçons, mais il est hors de question de leur montrer que j’ai peur. Pas à cause de Pokémons que je fais qu’imaginer avoir vu. Et puis… Non, je suis sûre qu’il n’y en a pas. Presque coller à Leonard, je jette des regards inquiets autour de moi. J’aurai bien pris Vulca dans les bras, mais elle est partie dans les alentours pour chasser les potentiels Pokémons Feu.

Finalement, au détour de la route, je me fige. Mes yeux s’exorbitent de terreur et mon cœur s’emballe, un vertige me prend. Spruelo est assez loin devant et Leonard continue sa route pendant que je reste figée après avoir fait un pas de recul. Devant nous, une rivière de cauchemars, chaude, comme composée de feu liquide. Mais je n’ai pas le temps d’essayer de comprendre ce que c’est que ce truc. L’horreur est la quantité de Pokémon Feu qui s’y trouve et surtout, les feus flamboyants qu’ils ont provoqués même sur la roche.

Ma respiration s’accélère alors que je sens la panique monter de mon ventre vers mon cerveau. Je commence à reculer doucement pour échapper de cette vision avant qu’un Pokémon ne m’attaque.

Un petit bruit derrière me fait sursauter et je me retourne vivement. Derrière moi, un Magmar me regarde d’un air fâché. Je tends une main tremblante en signe d’apaisement tout en reculant doucement, respirant de plus en plus, vite. D’ailleurs ce n’est plus une respiration, mais un halètement. Mes yeux sont grand ouvert de peur.

Un pas en arrière. Encore un second. Mon pied glisse sur une roche instable et je tombe en arrière. Je vois le Magmar prendre une inspiration et c’est fini. Plus de calme, plus de réflexion. C’est juste la panique. Je bondis en arrière, mi rampant sur les fesses, mi courant en arrière, je m’éloigne juste à temps pour éviter les flammes.

Je me cogne violement la tête contre le rocher derrière moi. Ma main cherche mes Pokéball avec fébrilité, mais mon regard les fixe pendant que mes mains les cherchent à ma ceinture en vain. Elles sont à deux mètres de moi, plus proche du Magmar que de moi, au sol. Mais je ne pense plus et me continue à faire la dernière idée que j’ai eu. Essayer de faire venir Testa. Quelque chose de chaud se fait sortir près de moi. Un Limagma rampe à un demi mètre de moi, j’en aperçois un au-dessus du rocher.

Je pousse un cri avant de reculer sur le sol et de me retrouver acculée entre deux rochers. Je fais alors la seule chose logique qui me vient à l’esprit. Me mettre en boule, et me cacher le visage dans les genoux, fermant les yeux à m’en fendre les paupières, tremblante, me tassant autant que je peux dans mon coin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : card
Messages : 537
Stardust : 1605
Mar 6 Nov - 12:13
2261 mètres [avec Spruelo Locink et Capucine Alambra] – réponse n°14

Seconde journée de marche. Aujourd'hui, l'objectif est la « coulée de lave ». Un endroit que Leonard a très envie de voir. Dans sa tête, le plan était d'y arriver hier soir. Les flammes auraient été magnifiques avec le contraste des ténèbres de la nuit. Au final, ce n'était pas important. Car Spruelo était sur-motivé et lui l'était aussi. Enfin, moins que Spruelo au vu de son enthousiasme.

Ce qui ramène bizarrement les pensées de Leonard à la nuit dernière. Il se souvient avoir vu le roucarnage de son papa s'envoler. Cette image reste gravée dans son esprit alors qu'il se tourne et voit Capucine derrière eux deux. Pourquoi son inconscient relie les deux faits ? Leonard ne trouve pas la réponse. Son esprit lui oppose des blocages frustrants... Alors il se concentre sur la randonnée.

Finalement, Capucine les a rejoint. Elle a tellement accéléré qu'elle se retrouve très proche des deux garçons. Mais surtout de Leonard. Leonard qui ne lui fait aucune remarque. De toute façon, la vue de la « coulée de lave » l'hypnotise. Ce feu liquide. Ces créatures qui vivent carrément au-dedans. L'esprit de l'enfant et du scientifique sont comblés !

Ce qui fait que Leonard ne remarque pas le trouble de Capucine...

« Oh ! Un drôle de triopikeur. On dirait qu'il porte une perruque et qu'un numéro de cirque va bientôt commencer. »

En effet, un triopikeur d'alola a « poppé » non loin de Leonard qui s'est accroupi pour l'observer. Il laisse donc les limagmas sauvages et le jeune magby à l'attention de Spruelo et de Capucine.

Esmeralda (stari) attire l'attention de Leonard. Elle le force à se détourner de ce drôle de triopikeur pour se concentrer sur... une Capucine en pleine effroi !

« Capucine ! Qu'est-ce qui ne va pas ?! »

Un magmar sauvage apparaît derrière les flammes qu'il vient de cracher. Une incarnation infernale à laquelle Stella compte se frotter. Leonard se précipite vers Capucine qui racle le sol de son derrière, toute paniquée.

« Stella, occupe-toi du magmar ! »

Un regard vers la « coulée de lave » et Leonard découvre que Mickey (riolu) s'était approché du magby pour nouer une nouvelle relation. Les deux pokemons sont perdus. Ils s'entendent plutôt bien mais comprennent d'instinct qu'ils se retrouvent dans des camps séparés.

« Mickey, surveille le magby. Fais en sorte qu'il n'approche pas Capucine. »

Une nouvelle gerbe de flamme explose sur l'acier hantée de Stella qui réplique déjà en ruant.

« Esmeralda, Pistolet à O sur les limagmas qui entourent Capucine ! »

La pauvre a complètement perdu la raison. Elle s'est roulée en boule. Toute velléité disparu. Abandonné par ses pokemons coincés dans leur pokemon. Entre les griffes de sa peur, elle est aussi faible qu'un nouveau-né effrayé de cet immense monde incompréhensible qui l'entoure.

« Gregori, j'ai besoin de toi ! »

Le titan de pierre jaillit hors de sa pokeball. Leonard s'occupe de récupérer Capucine. Il est tel un Chevalier ayant récupéré sa Princesse. Ou peut-être plutôt le Roi son père qui va s'occuper de la mettre à l'abri du monde tout en haut de son donjon. Le donjon étant dans cet épisode Gregori.

« Spruelo, je compte sur toi. Je vais mettre Capucine en lieu sur. »

Gregori baisse la tête pour permettre à Leonard de monter dessus avec Capucine dans les bras. En hauteur, loin des dangers et de tout ce qui a trait au feu, peut-être parviendra-t-elle à calmer ses nerfs et retrouver de sa superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération