Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Ride The Lightning | Mission Court Circuit w/ Nour et Hellenna
avatar
Team :
card : T-Card
Origine : Unys
Groupe : Nova
Messages : 698
Stardust : 2573
Jeu 17 Mai - 11:37
Citation :
Voilà plusieurs heures que le problème persiste. Les réparateurs ont dû sortir précipitamment après s’être fait agresser à l’intérieur de la centrale par des Pokémons particulièrement agressifs. Il a donc fallu trouver des dresseurs à peu près compétents pour aller s’occuper du problème, ce qui n’était pas facile à faire à une heure aussi avancée, mais il était hors de question d’attendre le lendemain matin pour demander l’aide des Rangers.

On vous réunit donc tous les trois pour vous expliquer la situation. Un couple d’Elecsprint avait visiblement élu domicile dans cet endroit et ils avaient pris un malin plaisir à chasser les ouvriers en charge des réparations. En échange de votre protection, un électricien courageux décide de vous accompagner pour régler le problème une fois que vous l’aurez escorté à l’intérieur.


Alors que Lionel profite du calme de la soirée, son portable vibre pour lui signaler une notification. Dans un premier temps désintéressé, le fait que son portable vrombisse frénétiquement finit par lui faire jeter un oeil. visiblement, on a besoin de lui à la centrale de Voltapolis pour régler un problème avec un couple de Pokémon agressif ayant élu domicile au coeur du bâtiment. Sans attendre, il se prépare et élabore des stratégies pour éviter qu’il y ait des blessés. Une fois prêt, le Nova prend son sac et ses Pokéballs avant de monter sur le dos de Drattak qui l’emmène à destination sans trop d’encombres.

Sur place, le Jefferson remarque que l’électricien est déjà sur place avec deux jeunes femmes. L’une plutôt petite, jeune qui discute joyeusement avec la plus grande qu’il ne dépasse pas de grand chose. Suite à un raclement de gorge, il entame la discussion avec son habituel air chaleureux.

-Bonsoir ! Désolé pour le retard, j’habite à Windoria et le vent souffle assez fort..Oh je m’appelle Lionel Jefferson, et vous ?

Le jeune homme attend les réponses de ses partenaires avant de demander au réparateur l’étendue des dégâts et quelques précisions. Suite à cela, une immense Carchacrok de bien deux mètres quinze se poste auprès de son dresseur, vite rejointe par un Caninos plutôt gros pour son espèce, une Gobou qui s’approche tout de suite pour saluer, le Drattak toise un peu les personnes présentes alors que la Snubbull vient se lover dans les bras du brun.

-Je vous présente mes partenaires, Ago, Courage, Flavie, Charlie et Marie. C’est pas grave si vous retenez pas tout, ce que vous devez savoir c’est que vous pouvez leur faire confiance.

Caressant distraitement Marie, le Nova semble se perdre dans ses pensées. D’après les dires de l’électricien, le couple est arrivé récemment et leur comportement influe sur les autres Pokémons qui peuvent se montrer agressifs alors que ce n’est pas dans leurs habitudes.Peut-être que la femelle a eu un petit ? Peut-être que l’un des visiteurs ou l’une des personnes chargées de la maintenance les a attaqués et blessés ?

-Avant d’entrer, il faut que vous soyez sûrs de vous, c’est dangereux. Et si j’estime que les risques sont trop gros ça sera le replis. J’ai ramené des Boules Fumée, si vous vous sentez en danger, vous les lancez au sol et vous vous mettez à l’abri. Si tout le monde est d’accord, on peut y aller.

Oui, Lionel se montre autoritaire, mais il se sent responsable de ce groupe, leur Pokémons ne semblant pas assez entraînés pour pouvoir les défendre en cas de problème. Il distribue donc les fameux objets et entre, Marie dans ses bras, Ago en tête de file, Flavie et Courage pour fermer la marche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 17 Mai - 13:13


We're like thunder and lightning
We're always fighting, there's no denying
Oh, We're like thunder and lightning
Depuis plusieurs heures, il n'y a plus d'électricité dans l'appartement d'Hellenna. Ce n'est pas trop gênant, si ce n'est qu'on manque de lumière et qu'à cause de la taille des pièces, on ne peut pas tout bien éclairer avec des bougies, à moins d'en mettre 200. Du coup, je me balade avec une lampe accrochée sur le front, comme les gens qui travaillent dans le noir. C'est assez marrant, sauf quand j'aveugle quelqu'un en voulant le regarder. Pauvre Hellenna, elle finira avec des lunettes demain, c'est sûr...

Alors que je suis couchée sur le ventre, dans le lit de mon hôte, un message vient cacher le haut de mon écran pendant que je regarde une vidéo. Je fronce un peu les sourcils et m'apprête à virer la notifications, mais une micro-seconde avant que je le fasse, les premiers mots du messages percutent dans ma tête et je l'ouvre immédiatement au lieu de le virer.

Une fois que je l'ai lu, je me lève presque en un bond, lâchant au passage un cri de joie. On a besoin de moi ! Enfin, de nous, même ! Je me dépêche de faire lire le message à mon amie, puis je file m'habiller pour que nous puissions partir tous ensemble vers Voltapolis !

La route est assez longue, mais comme on vie dans la ville à côté, nous sommes les premières sur place. Oui, les premières, parce qu'apparemment, une troisième personne doit se joindre à nous... Je me demande comment elle sera. En attendant, nous faisons la connaissance de l'électricien qu'on nous demande plus ou moins d'escorter à l'intérieur pour qu'il répare la panne. Super, au moins on pourra regarder un film en rentrant ! Ou nous affaler et nous endormir encore toutes habillées, vu l'heure...

Nous n'attendons pas vraiment longtemps avant que notre trio soit formé. Un garçon très mignon avec de longues dreadlocks se joint à nous en s'excusant du retard et en se présentant. Il s'appelle Lionel... Je grimace un peu sur le coup, pas contre lui, mais déjà que l'autre gars n'arrête pas de matter Hellenna... Bon, ok, c'est peut-être juste mon imagination, mais quand même, il ne lui parlait qu'à elle et moi il m'ignorait totalement ! Juste parce que j'ai un peu forcé sur ma poignée de main, pff !

« Nour Amari. » Dis-je en levant simplement la main pour qu'il sache que je me présente et que je ne me mets pas à lui parler une langue étrange.

Après avoir pris connaissance de la situation, le jeune homme prend la peine de nous présenter son équipe. Le moins qu'on puisse dire, c'est que nous ne faisons pas le poids avec nos deux petites créatures, aussi courageuses soient-elles ! Je croise les bras en les regardant tous, surtout le Carchacrok, il a un beau regard ! Ma Brutalibré s'avance alors devant moi, un sourire plus grand que d'habitude sur le visage. Elle bombe le torse et regarde les plus grands Pokémons avec un regard ardent, comme si elle leur disait de se méfier des apparences.

« Elle c'est Earth's Cry Heaven's Smile. C'est pas grave si tu retiens pas tout, ce que tu dois savoir c'est que tu peux lui faire confiance. » Lui fis-je avec un clin d'oeil.

Maintenant que les présentations sont faites, que nous avons été brieffés par l'électricien et que nos Pokémons sont prêts, il est temps d'y aller. Enfin, juste avant ça, monsieur Jefferson nous fait un petit speech de leader et nous offre des Boules Fumée au cas où nous voudrions fuir. Je le regarde en haussant les sourcils et en clignant des yeux, l'air confus à cause de son discours.

« Excuse-moi, si TU estimes que les risques sont trop gros ? Je vois bien que tu es un dresseur plus experimenté que nous, mais je crois être suffisament grande pour évaluer moi-même si un risque vaut le coup ou s'il est trop dangereux. C'est très gentil pour les fumigèns, mais pour ce qui des ordres, tu les garderas pour tes Pokémons, merci. »

Je soupire en lui passant devant et m'arrête devant la porte de la centrale. Je veux bien jouer les dures, mais je vais peut-être attendre avant d'entrer quand même. Brutalibré et moi on est faibles au type Électrique, contrairement à tous les autres combattants qui sont là.

Juste avant la bataille, je lance un sourire à Hellenna et vient poker la boule sur sa joue, au cas où elle aurait besoin d'être rassurée. Et même si elle en a pas besoin, ça la fera sourire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-card
Origine : Kalos
Groupe : Météore
Messages : 107
Stardust : 335
Dim 24 Juin - 16:29
Walk on a wire, No way out, you better run for life

S’étirant longuement, Hellenna lâchait un soupire de frustration. L’électricité avait mystérieusement disparu dans la journée, laissant les deux jeunes femmes sur leur faim, coupées en plein milieu d’une partie en ligne. Inutile de préciser qu’elles menaient largement, l’équipe d’en face se trouvant être assez médiocre. Bref, tant que le soleil éclairait les immenses bâtiments composant la ville, ce n’était pas vraiment un problème, il leur suffisait de sortir prendre l’air, mais maintenant que la nuit est tombée, traîner dans les rues n’étaient pas spécialement rassurant, la racaille locale profitant de l’obscurité pour commettre leurs crimes en toute impunité.

Puis franchement, quelle idée de vivre dans un appartement aussi grand ? Il aurait fallu mettre des centaines de bougies pour éclairer convenablement l’espace gigantesque. Le pire, c’était la lampe frontale de Nour qui lui arrachait la rétine à chaque fois que cette dernière levait la tête pour la regarder..On pouvait dire qu’elle est radieuse, aveuglante même..Bref, après un énième râle de frustration, la noble roula sur son amie pour jouer avec ses cheveux, faisant une tresse assez brouillon pour finalement s’affaler complètement sur elle. Enfin, l’intention était là, mais le hurlement de sa copine de chambre la fit sursauter, la pauvre manquant même de basculer hors du lit avec un petit couinement étouffé de justesse pour préserver son orgueil.

Avant même d’avoir le temps de gronder sa cadette, les yeux de la de Longeville s’ouvrirent grand en lisant le fameux message. Besoin d’elles ? Pour jouer les gardes du corps ? En pleine nuit ? Avec un invité surprise ? Un peu, qu’elles allaient y aller ! Imitant la jeune Amari, Hellenna se prépara à vitesse grand V, optant pour des vêtements confortables, mais la mettant en valeur. Négliger son apparence avec l’éducation que fut la sienne n’était tout bonnement pas imaginable. Malgré elle, le fait de toujours devoir être parfaite et irréprochable continuait de la peser.

Le trajet se passa relativement bien, un peu plus long que normalement à cause de la fameuse coupure, les métros et trains ne fonctionnaient pas, alors ce fut le taxi..Heureusement, en voyant le fameux message, le chauffeur ne fit pas payer plein tarif aux deux héroïnes. Une fois sur place, les techniciens leur expliquèrent le problème, et les rassurèrent en disant qu’un troisième dresseur, plus entraîné et apte à comprendre le comportement étrange des Pokémons allait arriver..Elle rêvait ou ils venaient en gros de les reléguer au rang de nunuches à protéger ? Hmpf, pour sûr, en cas de problème, ils allaient se cacher dans les jupons de l’invité mystère.

Finalement, le fameux retardataire arriva avec sa belle gueule de bad boy qui ne lui allait vraiment pas vu l’aura qu’il dégageait. On ne pouvait pas dire qu’il passait inaperçu avec ses Pokémons. Lionel se présenta donc, une petite grande Snubbull se lovant contre lui..Ne pas craquer Lenna..L’aînée déclina donc son identité après son amie, arborant un sourire chaleureux creusant ses fossettes déjà soulignées par les piercings.

-Hellenna de Longeville.

Vinrent ensuite les noms des Pokémons du dreadeux et..Clairement, il pourrait raper vue son débit ! Un petit rire échappa cependant à Hellenna en entendant la réponse de son amie, absolument pas impressionnée pour deux sous. Son regard montrait plutôt une sorte de défis, et Heaven’s se comportait comme une extension de sa dresseuse, toisant les grosses bestioles l’air de dire que la taille ne faisait pas tout.. Comment ne pas craquer hein ? En parlant de choses craquantes, le petite Bulbizarre piaillait gaiement avec une Gobou assez menue elle aussi.

-Daphnée, ça, c’est facile à retenir..Et en complément, tu dois savoir que tu peux lui faire confiance.

Nul doute que cette tournure allait devenir un running gag. Bon, du coup, Nour ne semblait pas du tout aimer ce discours de mâle alpha et finit par le faire savoir. Outch..Bon, elle n’avait pas tort, sa façon de faire portait à confusion concernant ses intentions, mais le pauvre voulait juste protéger ses partenaires de mission. Bon bah..L’ambiance promettait d’être..Electrique..YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH  Cal

Hein ? Maintenant ? Une petite boule de stress venait de monter dans la gorge de Lenna qui, fidèle à elle-même, ne le laissait pas voir. Le contact de son amie la surprit dans un premier temps, ses pensées l’ayant momentanément coupée du monde, mais il eut surtout le don de la rassurer. Qu’est-ce qui pouvait mal tourner avec quelqu’un comme elle à ses côtés ? Un sourire franc peint les lèvres de l’aînée alors que son poing vint taper gentiment contre l’épaule de sa cadette en lâchant discrètement quelques mots à son encontre.

-Sois plus gentille avec lui, faut pas qu’il le voie venir si on le pousse dans la horde pour s’en aller..!

Un clin d’oeil et un sourire complice plus tard, le sérieux revint. Le groupe était à l’intérieur maintenant, mais la présence des Pokémons de Lionel aidait grandement à la sensation de sécurité.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-Card
Origine : Unys
Groupe : Nova
Messages : 698
Stardust : 2573
Mer 27 Juin - 5:51
En écoutant Nour parler, Lionel sentait que c’était pas le genre de personne à embêter. Chaleureuse et accessible dans un premier temps, le faisant même rire en le citant dans le but de le taquiner pour montrer les crocs et les testicules qu’elle ne possédait pas pour montrer que le rôle de demoiselle en détresse, il pouvait se le mettre dans le fondement. En temps normal, la remettre à sa place aurait été la meilleure option, mais là, ils vont devoir coopérer pour pas se blesser ou blesser des innocents.

-De rien je suppose ? Par contre, tu fais erreur, je n’ordonne pas, je conseille. On est une équipe, au moins pour les heures qui vont suivre. Si t’es pas d’accord tu peux encore partir, mais je compte pas risquer que y ait des blessés pour préserver ton orgueil.

Ah..Bon bah d’accord, son mauvais caractère avait pris le dessus finalement..Cette soirée allait être particulièrement bizarre entre la douceur de la petite et le mordant de la grande. Les pauvres électriciens préféraient se faire discrets pour ne pas attirer la foudre d’un côté ou de l’autre, ils se contentaient simplement de guider le groupe en se fiant à une carte. Enfin, les plans des lieux apparaissaient assez régulièrement, mais plus le lieu des réparations approchaient, plus les lieux semblaient détériorés. Des bruits inquiétants de surcharges se faisant même entendre de temps à autre.

Finalement, le grognement de la Snubbull stoppa net Lionel. Quelque chose approchait. Plusieurs choses en fait..Un groupe composé de Statistik et de Mygavolt..Sans mouvements brusques, son regard se posa sur Nour. Un air d’enfoiré taquin peignant son visage de voyou.

-Honneur aux dames~

La première attaque vint donc des insectes électriques, une toute petite ridicule Statitik de rien du tout commençant à étinceler pour lâcher l’énergie statique accumulée dans l’air. De justesse, le groupe se fit protéger. Comme quoi, enseigner Abris à tous ses partenaires avait été un très bon investissement. Flattant du bout des doigts la fourrure de Courage, le Jefferson lui offre un sourire complice.

-Tu leur montres que faut pas se frotter à nous mon grand ?

Fièrement, le Caninos policier hocha sa grosse tête velue pour se mettre au premier rang, des gerbes de feu s’échappant de sa gueule. L’enjeu était ici d’éloigner les assaillants sans mettre en péril le groupe et de ne pas compromettre l’intégrité de la centrale en déclenchant un incendie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Ven 29 Juin - 6:25


We're like thunder and lightning
We're always fighting, there's no denying
Oh, We're like thunder and lightning
Tandis que nous pénétrons dans la centrale, Hellenna répond à mon poke en souriant et en me donnant un léger coup de poing à l’épaule. Je ris à ce qu’elle me dit ensuite, tout en envisageant réellement d’utiliser le garçon comme une Poképoupée.

Juste avant cela, le dénommé Lionel m’avais répondu qu’il ne m’ordonnait rien, que ce n’était qu’un conseil, blablabla. Il avait fini sa courte tirade en me disant qu’il ne comptait pas risquer qu’il y ait des blessés pour préserver mon orgueil. Je n’avais pas pu m’empêcher de pouffer de rire, un homme qui ose me parler d’orgueil, on aura tout vu !

Bref, passons sur ce petit accrochage, j’ai l’habitude, tous les mecs sont comme lui, je peux bien lui pardonner d’avoir une boîte crânienne assez réduite. Du moins, je lui pardonne le temps de notre mission. Nous suivons tous les électriciens, visitant la centrale dont l’état semblait se détériorer au fur et à mesure que nous nous enfonçons à l’intérieur. Des bruits se font entendre un peu partout autour de nous, mais je ne saurais dire s’il s’agit de câbles, de Pokémons ou d’autre chose encore.

Je reste toujours proche de Hellenna, pas forcément pour me rassurer, mais surtout parce qu’elle est la seule que je connais. Je ne fuis pas forcément les inconnus en temps normal, mais ce soir n’est pas vraiment un moment opportun pour faire des rencontres, je doute fort que nous allons tous aller boire une bière quand nous aurons fini pour fêter notre réussite.

Au détour d’un couloir, la petite créature du garçon qui nous accompagne se met à grogner et l’arrêt net de son dresseur nous fait comprendre que devons nous stopper aussi. Je le regarde, attendant qu’il nous dise un peu pourquoi on ne bouge plus… Je n’attends pas longtemps avant d’avoir une réponse, quelques insectes approchent en troupeau… En meute… Enfin en groupe d’insectes, quoi.

Je ne peux m’empêcher de sourire légèrement, ces bestioles sont si mignonnes, en temps normal. Là, elles n’ont pas l’air très amicales, l’une d’elle commence déjà à se charger d’électricité, alors que nous ne nous sommes même pas montrés hostiles…

« Honneur aux dames~ » lance Lionel, qui doit se croire malin.

Je lui lance un regard noir, les sourcils froncés, avant de me tourner vers ma Brutalibré. L’électricité, ce n’est pas très bon pour elle, vaut mieux éviter qu’elle se fasse blessée trop gravement. C’est alors qu’une des Statitiks lance son attaque vers nous. Sans réfléchir, je m’avance d’un pas, me mettant sur le chemin de l’attaque pour ne pas qu’il atteigne Heaven ou Hellenna… Je ferme les yeux en même temps que je m’avance, mais je ne ressens rien, pas même un picotement. En rouvrant mes paupières, je remarque une sorte de barrière translucide qui nous a protégés de l’attaque. Je baisse les yeux vers le Caninos qui semble être à l’origine de cette attaque Abri.

Lionel caresse son allié en l’encourageant pour la suite. Je soupire doucement, contente de ne pas avoir pris cette attaque électrique, puis je me tourne vers mon Pokémon.

« Heaven, priorité à l’esquive. Tu n’attaques QUE sit u es sure de ne pas te faire toucher, compris ? »

La petite catcheuse ailée hoche la tête en lâchant un cri pour me dire qu’elle a bien compris. Je lui fais signe d’aller vers les ennemis, ce qu’elle fait sans broncher.

S’élançant dans les airs, Heaven balance ses plumes tel un ninja avec ses shurikens. Son attaque Cru-Aile ne touche qu’une grosse cible, ses autres plumes se perdant dans l’obscurité au fond du couloir. Elle retombe au sol devant un Statitik et le fixe droit dans les yeux pour essayer de l’intimider. La bestiole recule un peu en faisant passer de l’électricité d’un poil à l’autre, la faisant scintiller comme une fourchette au micro-ondes.

Je jette un œil sur les côtés, observant les actions de mes deux compagnons. Cet endroit est un peu étriqué, en plus des ennemis, il va falloir faire attention à nos propres attaques…

« Heaven, vers moi ! »

Un sourire au coin des lèvres, la Brutalibré attrape une des Statitik entre ses pattes et l’envoie dans ma direction. Je m’élance vers la bestiole qui fait des petits bruits très aigues et la saisie comme un ballon pour la renvoyer vers le groupe des mygales. L’attaque Projection de Nour, oh yeah !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-card
Origine : Kalos
Groupe : Météore
Messages : 107
Stardust : 335
Jeu 5 Juil - 11:15
Walk on a wire, No way out, you better run for life

Pendant le début de la mission, Hellenna se montrait prudente, Daphnée, elle, se demandait sincèrement ce qu’elles faisaient dans un endroit aussi effrayant en pleine nuit. Le moindre bruit la faisait sursauter, si bien que sa dresseuse finit par la prendre dans ses bras avant d’elle même coller son épaule contre celle de Nour. Pas que la peur commençait à l’envahir, mais il fallait avouer que les lieux étaient loin d’être accueillant.

D’ailleurs, quand le groupe se stoppa, une légère boule d’excitation et d’angoisse grossit dans son ventre. La rouquine était avantagée comparée à son amie, sa petite Plante ne souffrait pas des mêmes faiblesses après tout. Mais, il fallait l’admettre, elle n’était pas prête à combattre, trop peu entraînée et expérimentée. La remarque du brun la fit cependant rouler des yeux.

-Trop aim..NOUR NON !

Comme à l’époque des mêlées générales, la de Longeville bondit aux côtés de la jeune Amari. Hors de question de la laisser prendre seule les coups ! Comme rien ne vint, l’aînée lâcha le souffle retenu en attendant l’impact avant de flatter à son tour le Caninos.

-Merci..

Après un clin d’oeil, la jeune femme se tourna vers sa cadette, prête à lui faire des remontrances. Mais impossible en la voyant si fièrement se préparer à attaquer. La suite d’actions parfaitement calculée fit monter l’adrénaline dans son petit corps. C’était le moment parfait pour montrer la puissance de ses jambes !

-Daphnée, passe !

Un sourire complice accompagna ces mots. La Bulbizarre ne savait pas se battre, mais elle savait jouer ! Utilisant ses lianes pour jeter une petite araignée vers sa dresseuse, son regard pétillait. Comme si leurs corps se comprenaient, Nour et Lenna firent valdinguer les pauvres bestioles, l’Amari d’un superbe lancer, et la noble d’un magnifique coup de pied. Visiblement, le jeune homme était sur les fesses, et les réparateurs se demandaient si finalement ils n’auraient pas été plus en sécurité sans ces folles.

-Buuuuuuuut !

Hellenna fit un high five à Daphné puis à Heaven’s avant de se jeter dans les bras de Nour en riant aux éclats. Sans doute avait elle oublié l’enjeu de la mission.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-Card
Origine : Unys
Groupe : Nova
Messages : 698
Stardust : 2573
Mer 25 Juil - 9:24
La scène se déroulant sous ses yeux laissa Lionel sur le cul, et pas que lui, un des réparateurs se rapprocha un peu de lui, l’air effrayé, alors que l’autre semblait déborder d’admiration. Dans le même temps, les araignées électriques reculèrent, consciente qu’elles avaient de drôles de spécimens en face. Finalement, une flamme chaude mais contrôlée finit de dissiper le danger. Un soupire de soulagement lui échappa en entendant les pas s’éloigner. Mais pour combien de temps encore ? Le brun se tourna vers les rousses pour partager cette petite victoire, avec un peu de chance, ça détendrait l’ambiance et éloignerait la désagréable impression de n’être qu’une Poképoupée à utiliser pour fuir en cas de danger.

-Pas très conventionnel, mais je suis obligé d’admettre qu’en plus d’être efficace, c’était assez cool.

-On..On pourra faire un selfie si..Quand on aura fini..? Vous êtes..Wouah !

Posant son regard sur le réparateur chétif, le Jefferson esquissa un sourire amusé. Visiblement, cette agitation lui avait donné l’envie de se sortir les doigts du..Hm..? Oui ? L’autre proposa de reprendre la route, avec les araignées partie par le chemin le plus court, ils allaient devoir faire un détour. Lionel se contenta d'acquiescer, après tout, c’était eux qui connaissaient la centrale comme leur poche, pourquoi douter de leurs indications ? Un mauvais pressentiment s’amusait à tordre ses tripes, sa Snubbull semblant elle aussi sur ses gardes n’aidait pas à le rassurer.

-Par ici, suivez moi.

-T’es sûr ? On dirait plutôt que c’est pas là..

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Dim 2 Sep - 11:59


We're like thunder and lightning
We're always fighting, there's no denying
Oh, We're like thunder and lightning
Tandis que je joue au handball avec l'une des Statitik, je remarque que Hellenna fait a peu près la même chose, si ce n'est qu'elle utilise ses pieds au lieu de ses mains. Comme quoi, nos styles ne sont pas si différents, je n'ai jamais vu d'autres dresseurs se battre directement. La vraie question, c'est qui a influencé le plus l'autre ? Je ne penses pas que cette attitude lui soit venue du milieu dans lequel elle a grandit... Serais-je une mauvaise fréquentation ? Cette simple idée me fait rire, alors que je la rattrape dans mes bras en regardant les araignées s'éloigner de nous.

Je me retourne ensuite vers le garçon qui nous accompagne, et qui... Nous complimente ? Et bien, qui aurait cru ça de lui. Un sourire satisfait peint mon visage, tandis que je le regarde avec un air supérieur.

« Prends-en de la graine. »

Mon regard se tourne ensuite vers le réparateur qui nous demande un selfie. Sérieusement, un selfie avec deux bombasses rousses totalement inconnues ? M'ouais, on verra ça. Je lui fais simplement signe de continuer la mission, le temps de réfléchir à la question, ça me semble un peu... Bizarre.

Nous reprenons notre route, nous enfonçons toujours plus profondément dans la centrale, sans véritablement savoir où nous nous dirigeons. En plus de ça, les deux réparateurs avec nous n'ont pas l'air très sûrs d'eux. Arrivés à un embranchement, ils commencent à se chamailler gentillement sur le chemin à suivre. L'un d'eux a l'air un peu stressé, il ne laisse pas de place au débat et coupe systématiquement les phrases de l'autre... C'est louche... Je décide d'intervenir avant que le ton monte.

« Pas la peine de vous disputer, tous les chemins mènent à Rome, pas vrai ? C'est quoi la différence entre les deux chemins ? »
« L'autre nous ramène dehors, de l'autre côté, alors que le m-- »
« Et bah oui ! Comme ça on aura tout exploré en traversant par la même occasion ! »
« ... Très bien, et votre chemin, à vous ? » Dis-je en faisant un geste de la tête vers l'autre réparateur.
« Il va nous emmener au coeur de la centrale. Je penses que c'est là qu'il y a quelque chose qui agite les Pokémons, d'habitude les soucis techniques n'en attirent pas autant, il doit y avoir une GROSSE source d'électricité et je ne vois que là pour... »
« Mais qu'est-ce que tu chantes encore ? Y en a tout le temps des Pokémons ici, fais pas comme si c'était anormal juste pour qu'on te suive ! »

Je soupire en me retournant vers les deux autres dresseurs qui m'accompagnent, je ne suis pas sûre d'avoir envie de suivre le colérique irrespectueux qui nous conduira dehors... Mais peut-être qu'eux préfèreront ne pas faire de détour inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Court-circuit... aux abris !!!
» if you ride like lightning you're gonna crash like thunder (adam)
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération