Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guide dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Dear Sir [Gianni]
avatar
Team :





card : card | journal | boutique
Origine : Lumiris - Feranium.
Groupe : Eclipse.
Messages : 2281
Stardust : 8237
Ven 1 Juin - 3:59
Echange de mails entre Ekaterina & Gianni

Dear Sir
ft. Gianni

Ekaterina prit place sur le canapé du grand salon, un thé sur la table et des gâteaux allant avec, cuisinés la veille par Cheschire et Ténéfix. Ce n'était encore que la douce matinée, la championne pouvait se réjouir de n'avoir aucun rendez-vous de combat pour le moment et pas une tonne de travail pour le moment. Un peu nauséeuse, elle se rendait compte que ces aspects négatifs de ce début de grossesse commençaient doucement à disparaître. Tant mieux, n'est-ce pas ? Elle commençait à en avoir quelque peu marre de se sentir si réduite à cause de ses nausées, et de son manque d'appétit.

Pensive, elle songeait à l'affaire qui avait secoué Port-Corail il y a peu : l'empoisonnement d'une bonne parti des Pokémon de l'Aquarium. Un policier avait été tué et un homme de la sécurité blessé, sombre histoire. Ekaterina se fichait à vrai dire pas mal de ce mort et de ce blessé, elle ne les connaissait pas et cela la laissa froide, ce qu'elle se demandait sérieusement, c'était quel était le but de cette entreprise ? Rien n'avait été revendiqué, à quoi bon la mort de tant de Pokémon Eau ? Une simple plaisir personnel ? Cela paraissait particulièrement étrange. Une menace ? Est-ce que le directeur de l'aquarium avait réussit à se faire des ennemis ? L'homme n'était pas particulièrement désagréable mais tout le monde pouvait se faire des ennemis, après tout.

Intriguée par cette histoire et désireuse d'interpeller des confrères afin d'en discuter, Ekaterina avait envoyé quelques mails et discuté un peu avec le Professeur Baobab : apparemment, un drôle de liquide avait été retrouvé dans l'eau et dans les corps des Pokémon défunts. Un poison ? Tout en y songeant, la jeune femme pianotait sur le clavier de son ordinateur, notant son mail destiné à un certain Gianni Lucretius. Elle ne connaissait pas personnellement cet homme mais de ce que Baobab lui avait dit, il était un chercheur plutôt reconnu.


Cher Mr. Lucretius,

Je me présente, Ekaterina Snyder, chercheuse Pokémon au sein de Lumiris. Je viens à vous concernant une affaire qui a récemment ébranlé le sud de la région et plus particulièrement, la ville de Port-Corail : avez-vous entendu parler des Pokémon morts au sein de l'Aquarium ? Un policier serait également mort durant cette-nuit là. Je ne suis guère agent de police et c'est pourquoi ce qui m'intéresse plus précisement se trouve être le liquide retrouvé dans les corps et dans l'eau. Je n'ai pas pu en récupérer, tout doit sûrement se retrouver au laboratoire de la police scientifique et j'en suis fort peinée, seulement j'aimerais mettre à contribution votre esprit scientifique.

Auriez-vous des idées de ce qui aurait pu causer un tel ravage ? Pour tuer autant de Pokémon aux tailles et constitutions si variables, je me doute que l'hypothèse d'un simple poison n'est pas acceptable. L'idée qu'un être soit capable de produire une telle chose est intéressante et dangereuse, c'est pourquoi j'aimerais dialoguer avec quelques confrères afin de trouver ce qui a été administré à l'eau, à ces Pokémon.

Bien cordialement,

Ekaterina Snyder.


Elle relut son mail une première fois puis, satisfaite, appuya sur la touche d'envoie. Posant son ordinateur sur le côté, elle prit sa tasse de thé et se désaltéra, levant un instant ses prunelles ambrées vers le plafond pour y voir Nosferapti, accrochée tout en haut, à moitié dans l'obscurité. Elle semblait dormir, pour une fois, paisiblement.

BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Ven 1 Juin - 11:09






Chère Madame.

Je m’éveillai en sursaut. En jetant plusieurs regards paniqués autour de moi, je réalisai bien vite que tout cela n’avait été qu’un affreux cauchemar. Le réveil sur ma table de nuit affichait quatre heure trente-trois et à ma grande déplaisance je savais que les doux bras de Morphée ne m’accueillerait plus aujourd’hui. Je mourrais de chaud, mon pyjama était inondé par la sueur et malgré toute ma rationalité, j’étais incapable de calmer mes nerfs. Mon épaule gauche me faisait à nouveau souffrir, mon cœur battait la chamade et pire que tout, mes mains tremblaient encore. Je ne pouvais tolérer de me sentir aussi sale, je repoussai la large couette et partis immédiatement prendre une douche.
 
Rien de tel que l’eau brulante pour effacer ses tracas. Je me dévêtis délicatement, déposai mon attèle au porte-serviette et rentrai dans la cabine. Le liquide coulait le long de mon corps, le relaxant et effaçant les impuretés. Je repoussai mes cheveux en arrière et songeai plus en détails à ce cauchemar, toujours le même encore et encore, dès que je fermais l’œil. La scène de l’aquarium reprenait vie : moi fuyant pour ma liberté mais me stoppant soudain pour contempler avec horreur le corps qui coulait et s’enfonçait lentement jusqu’à atteindre le fond du bassin. Il touchait le fond puis ne bougeait plus, seul ses cheveux ondulaient encore au gré du courant. Tout à coup, la vitre qui nous séparait disparaissait ; je me retrouvais seul face à lui dans le bassin, les vêtements me collant à la peau et l’oxygène s’échappant progressivement de mes poumons. J’étais alors paralysé de frayeur, en face à face avec le noyé. Ses fines paupières se rouvraient lentement et… C’était la fin, je me réveillais.
 
«-Imbécile. » M’insultai-je tout en commençant à me savonner. « Pourquoi essayes-tu d’interpréter des images de ton subconscient ? Tout cela n’est que ton cerveau qui te joue des tours, soit plus malin que ça voyons ! »    
 
Mes paroles avaient beau être logiques, elles n’en restaient pas moins creuses je le savais pertinemment. Allais-je devoir supporter cette punition encore longtemps ou pourrais-je un jour vivre en paix avec l’idée que j’étais responsable d’un homicide ?...
 
Plus tard dans la matinée, après un petit-déjeuner pour le moins frugal et l’entrainement quotidien de Koko, je reçus un mail étrange au beau milieu d’une recherche importante sur les Kangourex. Je mis de côté les pages ouvertes ainsi que de vieux fichiers textes créés par mes soins il y a de cela des années pour m’y intéresser de plus près.
 
«-La chercheuse Ekaterina Snyder… » Murmurai-je comme si cela pouvait me rafraichir la mémoire. Non, ce nom ne me disait définitivement rien – les scientifiques célèbres hors de Kanto ne m’intéressait guère après tout. « Alphago ? »   
 
À l’évocation de son surnom, Porygon traversa aussitôt l’écran de mon ordinateur portable pour prendre forme dans ma réalité. Extatique comme à chaque fois que je l’appelais, le pokémon adorait être envoyé en mission. D’un clic gauche enfoncé, je surlignai le nom en question et me tournai vers le tas de polygone flottant joyeusement.
 
«-Vas fouiller un peu sur le net – même les tréfonds obscurs – rapporte moi tout ce que tu peux trouver d’intéressant. Tu veux bien mon précieux Alphago ? » Demandai-je en lui caressant ce qui pourrait s’apparenter à un cou.
 
Il acquiesça fièrement et s’enfonça dans mon écran avant de disparaitre. Décidément le pokémon avait beau être extrêmement faible, le développement massif d’internet depuis la dernière décennie l’avait rendu – à mon sens – quasiment divin. Efficace mais lent, je décidai donc de terminer ma lecture pour pouvoir répondre sans l’attendre.
 
Ce mail fut particulièrement déplaisant, c’est le moins que je puisse dire. Était-ce un piège ? Avait-on réussit à me lier avec cette affaire ? Pourtant très peu de monde était au-courant pour mon Miaouss et quand bien même, plein de gens possédaient ce pokémon. Bien que soupçonneux, je décidai de prendre le message en tant que tel et me mis à pianoter sur mon clavier.
 
« Mme Snyder,

D’entrée de jeu permettez-moi de vous féliciter pour une telle initiative : réunir d’autres scientifiques pour résoudre ce mystère et ainsi pouvoir contribuer indirectement à l’enquête pour éviter que ce genre d’incident ne se reproduise est une brillante idée. Si mon esprit peut-être mis à contribution dans cette affaire, se sera avec un plaisir non feint.

Sachez toutefois qu’en tant que docteur spécialisé dans la génétique évolutive, tout cela dépasse un peu mon domaine, mais je tacherai d’aider autant que possible. Je suis tout à fait d’accord sur le fait que ce n’est pas un simple poison, cependant je pense très chère que vous vous égarez un peu. Ce n’est que l’avis d’un scientifique dont le domaine de prédilection est tout autre, mais le bassin ne représentait pas un volume si important. À mon sens, provoquer une intoxication aussi violente et non-ciblée d’un espace restreint tel que celui-ci est à la portée du premier individu (ou groupe) venu. Sans un échantillon précis, il me semble peu probable de découvrir les produits utilisés. Un acide ou une base très forte pour influencer le pH du bassin aurait très bien pu faire l’affaire, ou y diluer un élément suffisamment nocif comme du plomb. Tout cela n’étant bien sûr que de la spéculation bien entendu.

Disposeriez-vous de plus d’éléments que ceux partagés dans les journaux pour nous aider à élucider ce mystère ? D’autres pistes éventuelles ? Veuillez pardonner mon impolitesse, j’ai toutefois omis de vous questionnez sur la nature de vos travaux et études, peut-être pourriez vous m’en dire d’avantage.

Veuillez agréer Madame, mes sincères salutations. »
 
Clic, mail aussitôt écrit aussitôt envoyé. Cette personne ne m’inspirait guère confiance mais ses connaissances potentielles sur le sujet, elles, m’intéressaient. Je repris une tasse de thé et continuai mes recherches en attendant.       


Codage par Libella sur Graphiorum



Dernière édition par Gianni Lucretius le Mer 13 Juin - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :





card : card | journal | boutique
Origine : Lumiris - Feranium.
Groupe : Eclipse.
Messages : 2281
Stardust : 8237
Ven 8 Juin - 9:39

dear sir
Feat Gianni Lucretius

Ekaterina se redressa finalement, abandonnant quelques instants thé et gâteaux afin d'aller faire un petit tour vers l'arrière du manoir. Passant la porte menant au jardin, elle s'appuya contre l'embrasure de la porte et croisa ses bras, appréciait l'air frais. Songeuse, elle espérait que ce Gianni répondrait dans la journée, voir dans l'heure. Rester sans réponses et sans possibilité d'avancer sur cette étrange affaire ne lui plaisait pas le moins du monde, ça la frustrait grandement. Faire main basse sur un échantillon du poison serait par ailleurs une véritable aubaine. Ekaterina soupira doucement, observant quelques uns de ses Pokémon et de ceux d'Andrej qui s'amusaient en toute quiétude dans le jardin, se courant après ou en livrant bataille.

La championne fit demi-tour et retourna au salon, quand elle prit place sur le canapé, ce fut pour constater qu'elle avait une réponse. Ses prunelles dorées brillèrent doucement tandis qu'elle mettait son ordinateur sur ses genoux. Glissant son doigt sur le pavé tactile, elle ouvrit le mail et débuta sa lecture. Un fin sourire se mua sur les lèvres de la scientifique : des flatteries ? Elle haussa un sourcil et poursuivit silencieusement la lecture. Elle hocha légèrement la tête, se tenant le menton entre deux doigts, concentrée.

Mr. Lucretius,

Je vous remercie de vos réponses qui me sont bien utiles, je ne m'y connais pas non plus énormément dans le domaine de création de ce genre et c'est aussi pour cela que j'essayais de trouver un scientifique qui serait capable de m'éclairer sur certains points.

Je me disais simplement que ce liquide a tué autant de gros et puissants Pokémon comme des Wailmer et des Milobellus que des petits et simples Magicarpe bien que je me doute que ce produit devait être relativement très puissant. Vous pensez que trouver une telle recette serait aisée ? J'imagine qu'une bonne tête doit-être derrière tout cela, pas forcément celui qui a versé le produit après tout rien indique qu'il à agit complètement seul. Il peut-être simplement un intermédiaire. Mais il est vrai qu'un PH inférieur à 5 aurait pu causer de tels dégâts sur le long terme normalement, il ne me semblait pourtant pas que cela pouvait causer directement la mort ?

Malheureusement je ne dispose pas d'éléments en plus, je suis obligée de me baser sur ce qui a été dit dans les journaux. Je comptais, de toute manière aller interroger un membre des forces de l'ordre pour essayer de gratter un peu.

Pour ce qui est de mes travaux, je me concentre plus particulièrement sur la mythologie puisque la puissance des Pokémon Légendaires déteint directement sur mes recherches actuelles sur la puissance, en tout globalité, des Pokémon. Méga-Gemme, Cristaux Z et tout ce qui peut-être utile à rendre un Pokémon surpuissant. Cela ne semble pas forcément très différent de ce que beaucoup font, n'est-ce pas ?

Bien cordialement,

Ekaterina Snyder.

A vrai dire, Ekaterina n'avait aucune envie de divulguer le reste de ses petites affaires. Pas à un tel inconnu, ce sera mal-venu, en particulier quand à peu près personne n'était au courant. Voir personne. Ses désirs d'une humanité puissante ne regardait qu'elle, tout comme son désir de faire main basse sur un ou plusieurs légendaires afin d'accomplir ce qu'elle désirait. Si cette envie avait pendant un temps disparu, elle était revenue plus puissamment que jamais après les derniers événements. Ce monde était bien trop dangereux, après tout.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Dim 17 Juin - 18:50






Chère Madame.

Environ une demi-heure après l’écriture de mon mail, voilà que j’obtins une réponse. À nouveau cela faisait irruption en plein milieu de mes recherches – qui soit dit en passant commençaient à faire du sur-place et m’agaçaient de plus en plus. Je ne comptais interrompre une deuxième fois mon étude pour autant, aussi ignorai-je temporairement le mail et continuai de lire mes documents pendant une bonne heure.
 
La testostérone, cette hormone était la clé de l’énigme, mais il me fallait plus de précision. Quelle concentration exactement ? Ne pas en injecter assez n’aurait strictement aucun effet mais trop deviendrait extrêmement risqué, tout particulièrement pour l’organisme du sujet. Absolument aucun article ne parvenait à m’éclairer sur le pourcentage exact ! Je supposai qu’aucun génie n’avait encore tenté l’expérience, du moins pour l’instant.
 
Je me détournai calmement de l’ordinateur, partis me prendre un verre frais d’eau gazeuse et restai un long moment immobile face à la baie vitrée, sirotant à intervalles irréguliers ma boisson. La vue était tout bonnement splendide. Si notre regard s’égarait vers le bas, seuls de minuscules points avançant dans la rue étaient visibles ; en revanche en admirant l’horizon, une vision indétrônable de Sunyra s’offrait à nous, on pouvait presque apercevoir l’océan d’ici. Après cette petite pause relaxation vint le temps d’enfin répondre au message de cette fameuse Ekaterina et voilà qui tombait bien, Alphago revint au même moment, les pattes remplis de pages web. Il m’ouvrit plusieurs onglets vers lesquels je me dirigeai en priorité. Voyons voir ça… Rien que les titres de ces news – sur des sites plus ou moins scientifiques – ne m’inspirèrent guère de compassion : « La grande vainqueur du concours régional de Sciences », «Disparition de la scientifique Ekaterina » ou encore l’abominable « Ekaterina, membre de la team mistral ou pas ? ». Tu parles d’une scientifique ! Une vulgaire people, une chercheuse compensant sans nulle doute son manque de talent par la surmédiatisation.
 
Je fixai longuement cette page internet d’un air blasé, repoussant un peu ma chaise de la table pour prendre du recul. Mon envie de répondre s’était comme volatilisée, mais ma politesse me contraignait à au moins lire sa réponse. Quel honte. Comment peut-on se proclamer à la fois Scientifique et Championne d’arène ? Je ne trouvai même plus la volonté de jeter un coup d’œil à sa thèse postée en ligne. J’ouvris simplement le mail et me perdis dans son message absurde.    
 
Mais quelle bouillie, quel message ridicule indigne de ma personne… Il y avait tant de problèmes avec que tout lister serait impossible. Déjà pourquoi continuer à me parler de cet empoisonnement sachant que j’avais déjà précisé que ce n’était absolument pas mon domaine. La grossièreté avec laquelle elle écrivait et ses fautes, encore une fois indigne d’une experte. Même ses recherches semblaient affreusement simplifiées, vulgarisées et je ne souhaitais même pas évoquer sa fameuse « puissance » qu’elle ne cessait de répéter. Qu’était ce donc ? Je parlai à un simple dresseur de pokémon, je ne voyais pas d’autre explication, rendre un pokémon surpuissant était loin de ce que je qualifierais d’un vrai but scientifique.
 
« -Très bien, calme-toi Gianni… Détends-toi et réponds lui amicalement, tu ne gagneras rien à l’envoyer balader, bien au contraire. »
 
C’est ainsi que je mis à pianoter avec beaucoup de dépit et de résignation.
 
« Mme Snyder,

            Tout le plaisir est pour moi. Je crains toutefois de devoir me répéter, je n’ai pas les connaissances requises pour répondre à vos questions et vous conseille fortement de chercher un professionnel plus spécialisé que ma personne. Le pH n’est qu’une suggestion comme une autre pour tenter d’éclairer vos lanternes, veuillez m’excuser si cela a pu vous apparaitre comme stupide ou irréfléchi. Je vous recommanderais volontiers un biologiste marin (peut-être le docteur Kujo ?) ou un biochimiste, malheureusement je n’en connais aucun personnellement.

            Ma foi, vos recherches semblent tout à fait intrigantes. Je ne saurais décrire aussi efficacement mes travaux, je dois dire que « l’adoption d’un modèle de dominance par les Kraboss pour survivre aux îles écume – étude de l’adaptation morphologique des Péréiopodes» (pour ne citer qu’un de mes travaux) apparait tout de suite comme moins vendeur. En tant que puriste de la vieille époque, j’avoue avec une certaine honte ne pas être très au point en ce qui concerne ces fameuses Méga-Gemme et autres Cristaux Z. Concéderiez-vous à m’en dire d’avantage sur ses sujets ? En bon compromis, je vous transmettrai volontiers certaines informations sur les pokémons légendaires de Kanto, qu’en dites-vous ?

            Sur cette proposition, je vais vous laisser : j’ai un programme très chargé pour le reste de la semaine et je crains fort ne pas pouvoir répondre à d’éventuels mails avant quelques jours.

              Veuillez agréer Madame, mes sincères salutations. »
 
Je ne mentais pas totalement, mais disons surtout que je n’avais guère envie de lire sa prochaine réponse avant un moment. Quitte à entretenir une discussion avec cette personne, autant en extraire le maximum d’informations intéressantes. Il fallait aussi que j’avance cette histoire de Kangourex.     


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [ANIME] Dear Boys : Présentation
» ☴ oh dear, we are in trouble
» Le clown de Giani Esposito
» My Dear Dark Diary
» MSN my dear friend ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération