Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Hiro Yumechi - Aventurière hors du commun. [Fini]
avatar
Origine : Mirawen
Groupe : Météore
Messages : 14
Stardust : 35
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Avr - 7:06
Météore



âge 73 ans
née le 12 novembre
sexe Femelle
origine Mirawen (bien qu'elle soit née dans un minuscule village de campagne)
groupe Météores
métier Bricoleuse, dirons-nous ?

Hiro Yumechi

Mitsuko/ Persona 3


Description

Mohi Denwa, 43 ans.

Décrire ma mère ? C’est une question bien vaste. Elle n’est pas le genre de personne que l’on pourrait décrire en trois mots, vous savez… Figurez-vous que toute ma famille du côté maternel est centenaire. C’est incroyable, vous ne croyez pas ?
Mmmh… D’aussi loin que je m’en souvienne, ma mère a toujours été très dynamique. En fait, bien que ce soit un peu stéréotypé, j’ai toujours eu l’impression qu’elle jouait le rôle du père et mon père celui de la mère. Toujours en salopette, un crayon derrière l’oreille, en train de dessiner des plans ou d’assembler des pièces pour faire je ne sais quelle merveille… D’ailleurs, elle se levait très tôt et se couchait très tard. Je crois que cinq heures de sommeil lui suffisent encore maintenant.

Elle ne faisait jamais à manger car c’était une véritable catastrophe culinaire, elle est bien trop distraite ! Et quelle femme bordélique ! Je devais parfois ranger moi-même son plan de travail tellement c’était pénible à voir. Elle était, et est toujours, têtue comme une mule. Impossible de la faire changer d’avis. Ou bien si elle s’aperçoit que vous avez raison, elle fera comme si votre décision venait d’elle et ne voudra pas entendre le contraire.

En tant que vieille femme… Ah, elle n’a pas beaucoup changé. On dirait que son corps ne connaît pas la vieillesse. Si, elle s’est un peu assagie avec le temps, c’est vrai : mais elle est toujours aussi aventureuse et intrépide. Elle est très bienveillante envers les jeunes… En fait, leur propension à se croire parfois maîtres du monde ou bien à penser qu’ils savent tout du haut de leur vingt ans la fait beaucoup rire, et elle joue parfois le jeu. Je crois qu’être en compagnie de jeunes lui fait très plaisir.


Navi Denwa, 40 ans.

Hiro ? Oh, c’est une femme exceptionnelle, extrêmement tolérante et ouverte aux nouvelles idées dans une certaine mesure, bien qu’entre nous elle soit un peu bornée… Elle a soif de connaissances, c’est clair. Je me rappelle encore de son acharnement à essayer de comprendre le fonctionnement du réseau Dusk, alors que ces nouvelles technologies la dépassent. Elle n’est pas tout à fait à l’aise avec d’ailleurs, mais s’en sort plutôt bien pour une femme âgée.

J’ai eu très peu à la mort de son mari. Elle s’était complètement renfermée sur elle-même. Mais aujourd’hui elle est encore plus énergique qu’avant et on dirait qu’elle vivra encore de très nombreuses années. Mon mari me dit que toute sa famille est centenaire… C’est difficile de ne pas y croire, en voyant Hiro faire des projets et bouger partout comme si elle avait encore vingt ans. Vraiment, même moi je n’ai pas autant d’énergie !...
C’est une orfèvre. Ses créations sont magnifiques et elle comprend n’importe quelle machine après l’avoir analysée quelques heures ou quelques jours. Je suppose que l’expérience joue là-dedans… Elle est très gentille avec Mitsuri, sa petite-fille, bien qu’elle aurait aimé que la demoiselle accepte de mener une vie calme et dans les sentiers. Enfin, Mitsuri n’est pas le sujet.

Hiro a beaucoup changé avec les années. Je me souviens d’une femme très belle au visage doux et aux cheveux courts et noirs. Elle a toujours été petite cela dit, elle doit faire un mètre soixante ? Pas plus. Ses yeux sont toujours transperçants, même après le passage du temps, Mohi a les mêmes : ils sont gris-bleu, et si expressifs. Ce ne sont pas les yeux d’une femme âgée. Enfin, vous me direz, pour une vieille dame, elle a toujours cette sorte de beauté naturelle qu’elle avait avant. Une aura bienveillante.
Bien que le temps l’ait rattrapée… Elle n’a jamais été très coquette.


Mitsuri Denwa, 15 ans.

J’dois parler de mamie ? Obligée ? Bon… Elle est sympa, c’est clair, mais voilà, c’est ma mamie, elle a des idées super datées… Elle n’accepte pas que je refuse d’avoir des gamins et tout, mais les enfants, quelle plaie !... Mon arrière-grand-père dit que je lui ressemble beaucoup quand elle était jeune, parce qu’elle n’écoutait personne et n’en faisait qu’à sa tête. Et il dit qu’elle continue de le faire.

Du coup, je me sens un peu plus proche d’elle et j’essaie quand même d’être gentille malgré le fait qu’elle pense comme une vieille. Enfin pas trop quand même, elle s’intéresse au réseau Dusk et tout, c’est assez classe, mais par exemple moi je veux être dresseuse et faire des combats, et elle a du mal avec ça. Les combats Pokémon, je veux dire. Elle ne comprend pas l’intérêt de faire se battre nos Pokémon.

Mais bon, c’est une mamie, quoi… J’peux pas nier que je l’aime bien quand même.


Tanaka & Date Yumechi, 93 et 95 ans.

Notre fille est pleine de r’ssources… Elle nous surprend t’jours aujourd’hui, comme elle nous a surpris à d’maintes reprises lorsqu’elle était p’tite. C’est dingue comme elle bouge ‘core autant alors qu’c’est une p’tite vieille comme nous maint’nant.
Haha… Elle a t’jours été bizarre t’façon. Une drôle de ptiote si vous voulez notre avis ! Et pourtant si gentille. On aurait beaucoup d’choses à dire sur elle. Mais j’pense que not’ jugement est pas l’meilleur, c’est not’ fille alors évidemment on la voit comme si qu’elle était parfaite…


Hiro Yumechi, 73 ans.

Comment ça, me décrire ? Eh bien, je suis vieille, voilà. Vous ne pensez pas que ça se voit ? Je suis une petite vieille, littéralement ! Mais attention, j’en ai encore là dedans, ça pourrait vous surprendre ! Je pense que dans ma tête je suis pas vieille du tout. Mais ça dépend des gens.

Mais bon, vous êtes bien culotté et un peu bête aussi ! Demander à une personne de se décrire elle-même, c’est comme demander à un poisson de grimper à un arbre. Croyez-vous qu’on soit bien objectif en se décrivant nous-même ?

Vous n’avez qu’à demander à Mohi et sa petite femme, ou bien à Mitsuri tiens. C’est une bonne petite celle-là. Une vraie tête brûlée, elle m’agace un peu mais au fond je l’aime bien. Oh, bien sûr, mes parents aussi vous répondraient, mais ce ne serait pas très objectif non plus. Vous savez, quand je regarde Mohi, je vois encore l’enfant qu’il était il y a des années...



surnom Tam
espèce Makuhita
sexe Femelle
nature Jovial
talent Isograisse

Tam est une demoiselle pleine de ressources, qui ne prend absolument pas en compte l'âge de sa partenaire humaine et n'en fait qu'à sa tête... Pour le plus grand plaisir de Hiro, qui a l'impression de connaître une seconde jeunesse en compagnie du petit Makuhita.


Histoire

Qui sommes-nous pour prétendre pouvoir résumer soixante-treize années de vie en quelques lignes ? Ce serait bien prétentieux que d’oser dire qu’une telle prouesse est possible. L’existence de Hiro, comme celle de tout être humain, fut et est toujours rythmée par de nombreux événements- des rencontres, des morts, des naissances, des moments de joie ou de mélancolie…

Aussi est-ce impossible de raconter toute son histoire. Mais il existe cependant une solution : voyager dans son esprit, et découvrir quelques moments mémorables de sa très longue vie à mes côtés. Allons-y.

***

Dans une maison de campagne, des pleurs résonnent- ils sont audibles depuis l’extérieur des murs, au travers des champs. Une femme au visage doux observe celui d’un enfant tout juste né, le corps encore rouge et fripé.
La mère de Hiro regarde son mari avec tendresse- c’est un couple d’amour. Ils seront maintenant trois dans la ferme. Ils décident d’appeler leur fille Hiro, comme s’ils savaient depuis le départ que leur demoiselle serait une personne généreuse et tolérante.

***

Hiro a bien grandi et a déjà neuf ans. Le monde de sa jeunesse est un peu étroit d’esprit et les jeunes filles doivent apprendre à gérer un foyer et à s’occuper de leur famille. Pas le temps pour les choses intellectuelles, encore plus dans la campagne. Pourtant, Hiro est très intéressée par les choses de l’esprit : son meilleur ami est un garçon du voisinage dont les parents sont des inventeurs. Il s’appelle Juro et adore bricoler des objets ou passer son temps à dévorer des encyclopédies. Il est aussi très intrépide et embarque toujours la jeune Hiro dans ses escapades à travers champs- il faut dire qu'il déteint beaucoup sur le caractère de sa jeune amie.
Tous les deux, ils découvrent de nombreux Pokémon sauvages et s’amusent à les observer. Hiro passe beaucoup de temps à parler avec les parents de son partenaire, et apprend énormément de choses à leurs côtés- chez elle, elle apprend à s’occuper de la ferme et à bien se comporter avec les Pokémon.

***

Elle a une crise d’adolescence très marquée. Se dispute tout le temps avec ses parents qui n’ont pourtant rien fait de mal et se révolte contre le monde entier : peut-être se croit-elle supérieure à tout le monde car contrairement à de nombreuses villageoises, elle sait lire, écrire et se servir d’une boîte à outils.
Hiro est insupportable avec tout le monde, à part avec Juro, qui arrive à canaliser son tempérament colérique. Il l’écoute et la comprend du mieux qu’il peut, malgré sa personnalité douce et sans vagues. Au fond, il sait que Hiro vit très mal de ne plus être un enfant, et d’avoir de plus en plus de responsabilités- il sait que son mental est trop fragile pour découvrir le monde adulte et ses travers.
Hiro, elle, a chaud au coeur lorsqu’elle entend Juro arriver, lorsqu’elle voit son visage et ses manières finalement un peu efféminées. Mais en pensant à ce qui pourrait arriver à son ami, à la seule pensée qu’il pourrait disparaître ou partir, elle souffre.

***

Elle avait à peine dix-sept ans lorsqu’il déposa un baiser furtif sur ses lèvres. Il était comique et rouge comme une pivoine, mais elle ne devait pas être bien mieux, complètement déstabilisée- elle ne s’y attendait pas, mais en fait, tout le monde l’avait vu venir sauf elle.
Ce fut peut-être l’un des plus beaux jours de sa vie.
Alors que les mois passaient, en compagnie de Juro, son caractère explosif s’adoucit pour laisser place à une personnalité indéniablement garçon manqué, mais plus tolérante et patiente. Ses parents furent soulagés de, enfin, pouvoir communiquer à nouveau avec leur enfant sans qu’elle ne se mette à crier dans tous les sens.
Tout allait pour le mieux, enfin !

***

Ils décidèrent tous les deux de partir de leur petit village pour découvrir le grand monde qui les faisait tant rêver. De toute façon, la petite bourgade se vidait tout doucement, pour ne laisser que des personnes âgées ou de rares jeunes attachés à leur campagne.
Les parents, d’un côté comme de l’autre, ne firent pas de grabuge et acceptèrent la décision de leurs enfants, à condition que ceux-ci reviennent les voir. Le départ se fit à grand renfort de larmes et d’au revoir, mais jamais le jeune couple ne s’était senti aussi libre.
Ils avaient vingt ans et étaient plein de ressources : amoureux et solidaires, ils partaient à la rencontre d’un monde nouveau. Ainsi commença leur voyage, qui dura quatre ans.
Quatre ans de nouvelles rencontres, d’expériences inédites, d’excitation à la vue de nouveaux paysages et de nouvelles villes, quatre années indescriptibles tant elles furent intenses et rythmées par de petits incidents mais aussi par de grandes joies.

***

Ils ne se marièrent jamais. Hiro était bien trop indépendante et libre pour ça. Elle voyait le mariage comme une cage dorée où tout est acquis : hors, cela ne convenait pas du tout à sa personnalité.
Elle et Juro s’installèrent finalement à Mirawen, car ils étaient tombés amoureux de la belle cité colorée. Ils parvinrent à y fonder une boutique de bricolage dans laquelle tous les deux travaillaient autant l’un que l’autre. On venait y acheter du matériel, faire réparer divers objets ou bien découvrir de petites merveilles artistiques créées par le jeune couple : des automates, des boîtes à musique, quelques horloges et autres coucous.
Tout le monde connaissait Hiro et Juro et les jugeait comme des bricoleurs talentueux et passionnés- à raison. Néanmoins, les intéressés restaient humbles et ne prirent jamais la grosse tête.

***
Au premier étage d’une boutique de bricolage, des pleurs résonnent- ils sont audibles depuis l’extérieur des murs, jusque dans les rues. Une femme au visage doux observe celui d’un enfant tout juste né, le corps encore rouge et fripé. Le cycle se poursuit, inexorable- c’est à trente ans que Hiro donna naissance à celui qui allait être son unique et aimé fils, Mohi. Juro en fut si ému qu’il pleura deux jours durant en courant dans tout le quartier pour annoncer la nouvelle.

***

Mohi grandissait bien, et suivait les pas de ses parents en s’intéressant au bricolage. Néanmoins, son nez était toujours plongé dans des romans d’aventure trépidants, et il s’intéressait surtout à la science des Pokémon. Tout le prédestinait à devenir un excellent chercheur.
Il sembla à Hiro que sa vie était devenu un long fleuve tranquille. Elle s’y plaisait, mais ressentait comme un manque d’aventure. Mais voyant le bonheur de son amant Juro, elle ne s’opposa pas à ce style de vie et se contenta de se complaire dans cette sérénité saine. Rien ne venait troubler leur petite bulle, tout le monde s’entendait- la belle-famille, les grands parents, les parents, les enfants…
Tout allait pour le mieux, encore une fois.

***

Savez-vous que tous les membres de la famille de Hiro sont centenaires ? C’est plutôt incroyable, n’est-ce-pas ? C’est pour cela aussi que la bricoleuse en herbe ne s’était jamais inquiétée pour le sort de ses parents. Elle savait qu’elle devrait encore attendre très longtemps avant qu’ils ne quittent ce monde.
Pour Juro, en revanche, c’est une autre histoire. La longévité n’est pas un point fort de sa famille- aucun n’a dépassé les quatre-vingt cinq ans.
C’est pour cela que personne ne fut surpris lorsque, au fil des ans, son père puis sa mère décédèrent. Bien sûr, cela engendra une immense peine pour toute la petite famille qui fut bien difficile à surmonter, néanmoins, la vie continuait. Les grands-parents paternels laissèrent de bons souvenirs à tout ce petit monde qui n’était pas prêt de les oublier.
En revanche, tandis que la cinquantaine était déjà derrière Hiro et son compagnon, celle-ci était parfois hantée par la crainte de se retrouver seule. Les années ne semblaient affecter que son apparence, car elle était toujours aussi active et débordante d’énergie- par contre, Juro perdait de sa vitalité d’année en année.

Cependant, pour ne pas  causer de soucis à personne, la dame ne dit rien. Son fils Mohi avait trouvé une ravissante demoiselle avec qui il comptait fonder une famille à son tour. Il n’allait pas tarder à quitter le domicile familial…

***

Une petite fille naquit alors que Hiro avait cinquante-sept ans. Elle s’appelait très simplement Mitsuri. Mohi était aux anges, évidemment. Cela faisait un moment qu’il avait choisi la voie de l’exploration et de la recherche Pokémon, et il comptait bien transmettre sa grande passion à sa fille à peine née.
Il ne savait pas que la jeune demoiselle allait grandir avec des idées pour le moins controversées au sein de sa famille plutôt classique et aux valeurs simples. Mitsuri n'allait pas être du genre à vouloir trouver un compagnon, et fonder une famille : elle aurait des ambitions bien plus grandes.
Une âme d'aventurière.

***

Alors que le temps passait, Hiro était dépassée par toutes ces nouvelles technologies. Néanmoins, sa personnalité assez unique en son genre fit que la femme désormais âgée s’efforça de comprendre les rouages de ces étranges nouveautés avec l’aide de son fils Mohi. Après tout, son esprit était toujours affûté et ces machines extraordinaires attisaient sa curiosité de bricoleuse invétérée.
Elle entendit parler de ce fameux réseau duquel Mohi faisait partie. Néanmoins, Hiro n’avait pas le temps de s’y intéresser plus que ça. Il fallait s’occuper de Juro qui avait besoin des soins de son énergique compagne.

***

Hiro avait soixante-et-onze ans lorsque l’inévitable se produisit.
Impossible d’y échapper, et elle s’y attendait, en toute honnêteté.
Pourtant, elle fut effondrée, incapable de parler, de bouger, de faire quoi que ce soit… Des jours durant.

Juro avait fini par périr dans son sommeil. Il était mort avec un doux sourire, avait une dernière fois enveloppé sa compagne de ses bras faibles mais protecteurs, avant de s’endormir.

Au matin, Hiro l’avait retrouvé comme ça. Elle était, quelque part, heureuse qu’il soit parti avant de souffrir, et que ça soit arrivé dans son sommeil. Néanmoins, la perte de l’un des piliers les plus importants de sa longue existence fut un déchirement.
Heureusement, sa famille, endeuillée elle aussi, parvint à la soutenir dans ce triste événement.

Le temps passa.

Des heures.
Des jours.
Des semaines…
Puis des mois.

Le souvenir de Juro finit par se teinter de joie et de nostalgie. Bien que le cœur de Hiro continuait à se serrer en pensant à lui, elle ne pouvait s’empêcher de sourire doucement en l’évoquant, comme s’il s’agissait d’un ange qui avait simplement décidé de retourner dans les cieux après avoir accompli sa mission- la rendre heureuse.

***

Plus rien ne la retenait à Mirawen. Ses sens étaient encore affûtés, ses jambes toujours solides et son esprit vivace. Elle ne supportait plus de ne rien faire et ne souhaitait pas devenir sénile : puis, Hiro se sentait terriblement seule.
Elle laissa les clés de sa boutique à Mohi et décida de parcourir le monde à nouveau. En parlant longuement avec son fils, la vieille femme se décida à utiliser le réseau Dusk et à rencontrer ce fameux professeur Baobab.

Mohi ne tenta pas de la retenir : il savait que sa mère était pleine de ressource et bien plus sage qu’il n’y paraît. D’ailleurs, elle était encore bien plus énergique que lui et n’avait jamais pris sa retraite…

Le professeur Baobab sembla bien surpris de voir une aventurière aussi âgée débarquer en lui demandant un Pokémon. Néanmoins, il s’aperçut vite qu’elle n’était pas si folle que ça... Et trouva même sa démarche émouvante et insolite.
Aussi lui offra-t-il un Pokémon correspondant à son tempérament fougueux, qui lui ferait peut-être revivre une nouvelle jeunesse.

Inutile de dire que Tam et Hiro devinrent très rapidement inséparables.

***

Aujourd’hui encore et ce depuis quelques semaines, Hiro arpente son beau pays avec joie, en compagnie de Tam. Elle ne s’est pas encore essayée à la capture mais a déjà pu rencontrer quelques personnes et mettre à profit ses talents de bricoleuse.
Pour financer ses escapades, la vieille dame répare et crée des objets sur son chemin, et sa besace est toujours pleine de vieux rouages, de boulons et de pièces et outils divers toujours prêts à l’usage.

Enfin, quand Tam ne les éparpille pas partout...




surnom Hiro, c'est bien !
âge 18 ans
Comment as-tu découvert le forum ? Via des topsites.
Ton pokémon préféré ? Suicune, rien que ça !
Un dernier mot ? Merci de m'accueillir parmi vous è_é ayant une semaine d'examens la semaine prochaine, je serais malheureusement moins présente. (eh oui,
au lieu de réviser, je fais une fiche de personnage...)
J'aurais bien fait un avatar plus potable, mais mon "gros" ordinateur me servant actuellement de console, je ne peux utiliser que le petit sur lequel les logiciels ne fonctionnent pas  Meh



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Pulsar
Messages : 545
Stardust : 694
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Avr - 8:43
Pulsar
Bienvenue ! Mitsuko de Persona 3, une vieille dame en personnage, j'aime ce concept qui sort des sentiers battus et des grands classiques qu'on voit sur les forums Pokémons. Courage avec tes examens et ne t'inquiète pas prends ton temps. Pareil pour ton avatar si tu veux un coup de pouce hésite pas, on a des graphistes sur le forum qui seront ravis de filer à Mamie une cure digne de Yves Rocher.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Mirawen
Groupe : Météore
Messages : 14
Stardust : 35
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Avr - 10:03
Météore
Merci beaucoup !

Pour être honnête c'est la première fois que je tente cette expérience, mais l'idée était plaisante :>
Merci pour mes exams, et je n'hésiterais pas pour mon avatar alors !
(je pense que ma fiche est terminée !)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 465
Stardust : 471
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Avr - 13:55
Fondatrice
Coucou Hiro ! Très sincèrement, j'adore ta fiche. J'aime comment tu racontes ton histoire, et l'idée de décrire Hiro avec l'avis de ses proches est pas mal ! Je te valide officiellement. En espérant se croiser un de ces quatre inrp.

Bienvenue sur Dusk Lumiris !

Tu es officiellement validé, félicitations ! Tu peux aller créer ta T-Card, ton journal de bord, et rejoindre le serveur Discord ! Regarde le message ci-dessous pour savoir si ton starter est chromatique. S'il l'est, tu peux modifier sa couleur comme bon te semble. Bon jeu à toi ! Si tu as des questions, n'hésite pas !



Tu obtiens 5 pokéballs, ton starter, 25 pokédollars et 10 stardust.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1925
Stardust : 6521
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Avr - 13:55
PNJ
Le membre 'Naika Ellis' a effectué l'action suivante : Modération


'Chromatique' :


Le Maître du Jeu est le compte fondateur/pnj principal.
Il effectuera vos modérations. Privilégiez
les MP aux comptes des membres du staff. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 531
Stardust : 936
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Avr - 14:05
Éclipse
Bienvenue ! J'adore déjà c'te mémé et la fiche était vraiment sympathique ! Awww
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Pulsar
Messages : 545
Stardust : 694
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Avr - 15:27
Pulsar
Je confirme ma première impression : elle déchire Mamie Hiro ! Son histoire est touchante comme tout, c'était un bonheur de lire cette fiche. Amuses-toi parmi nous ! ♥


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Un guérisseur hors du commun ! {Amarante}
» [Mission: Chasse Aux Voleurs] Une Equipe Hors Du Commun ~ La Louve & Le Samouraï ~
» [Artiste] Un objet hors du commun
» Terrae, Institut pour les jeunes aux capacités hors du commun.
» Patch Smith |- On a tous une chose hors du commun [fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Préambule :: Fiches d'identité :: Fiches validées-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération