Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guide dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Règlement de compte (Avec Capucine)
avatar
Team :

card : Fiche ~ T-card ~ Journal
Origine : Oliville, Johto
Groupe : Pulsar
Messages : 554
Stardust : 1026
Jeu 22 Nov - 6:53
Le village de Kishika me semble aussi peu animé qu’à son habitude. Toujours très calme et paisible, les odeurs de plantes flottant dans l’air. C’est pas vraiment le genre de ville que j’aurais vu abriter une arène spectre. Néanmoins, c’est vers celle-ci que je me dirige. Enfin, d’après les informations que j’ai pu trouver sur le net, l’arène se trouve un peu à l’écart de la ville, en vérité. J’ai donc une petite distance à parcourir avant d’y arriver. En proie à une certaine appréhension, je marche d’un pas rapide. Histoire de faire tirer un peu sur mes muscles, de penser à autre chose et de me défouler un peu avant d’être face à la championne. Mon deuxième badge sera bientôt en jeu et j’espère mieux m’en sortir que lors de ma première arène où ma victoire était plus due à la chance qu’à notre talent.

Gardant un œil sur le GPS de mon téléphone, je finis par tomber sur un sympathique bosquet abritant un impressionnant manoir. De l’extérieur, on dirait une maison hantée. C’est vraiment là dedans qu’on va devoir se battre? On se croirait au début d’un film d’horreur. Je suis vraiment censée entrer là dedans? Avec tous les spectres et esprits démoniaques qui y vivent probablement, et qui m’y attendent pour absorber mon énergie vitale dès que j’aurais le dos tourné? Bon… Quand faut y aller, faut y aller. Je m’avance et passe entre les arbres pour parcourir les derniers mètres qui me séparent de la porte d’entrée. Quelqu’un est déjà là. En m’entendant arriver la jeune fille se tourne dans ma direcertqehqet

-Putain qu’est ce que tu fous là, Capucine? Non, tu sais quoi, en fait? Me répond pas, je m’en fous. Même pas tu me parles.

J’y crois pas. Avec toutes les probabilités du monde qu’elle puisse être n’importe où ailleurs et que n’importe qui d’autre puisse être ici, il fallait que ce soit elle à ce moment précis. Je vais péter un câble. Si elle me parle, je pète un câble. Il est pas question qu’elle me gâche ce moment, qu’elle me foute en rogne avant que j’affronte la championne. Allez, prend sur toi, Lauriane. L’ignorant complètement, je passe à côté d’elle, prête à entrer dans la bâtisse.

   


~ ~ ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 593
Stardust : 2097
Sam 24 Nov - 6:20
Aujourd’hui est un jour particulier. J’ai fait une nuit complète, c’est-à-dire pas de maraude dans les rues à la recherche de petites frappes ou autres délinquants. Mais que je dis : pas de maraude, c’est pas du tout. J’ai quitté le café où je travaille après avoir mangé comme je n’étais pas de service pour la soirée et suis directement allée au centre Pokémon. La soirée a été longue au début. J’ai essayé de lire pendant une demi-heure mais mes difficultés de lecture ne s’amenuisant pas, la séance fut aussi courte que frustrante. Finalement, il était 20h30 lorsque j’ai éteints la lumière de mon lit dans le dortoir et me suis retournée pour dormir. Et j’ai dormi. Toute la nuit. Je ne me suis réveillée que lorsque les derniers dresseurs qui étaient dans le dortoir le quittaient pour vaquer à leurs occupations.

Je n’ai pas souvenir d’avoir dormi aussi longtemps de ma vie. Et surtout paisiblement. Je ne sais pas pourquoi mais en tout cas, aujourd’hui promet d’être grandiose, car j’ai décidé de me rendre à l’arène Spectre pour me tester face à la championne de ces lieux. Je n’ai pas besoin de trop de temps pour choisir ma tenue puisque je n’ai pas énormément de choix. C’est T-shirt noir, jean et chaussure de marche. Sweat à Capuche mauve, trop grand et élimé pour me protéger du froid et en route.

Je prends mon sac, au cas où je ne voudrai pas rester en ville après l’arène. Il ne me faut pas longtemps pour trouver l’arène, pas parce que je connais le chemin, simplement parce que j’ai un excellent guide. Incubus, mon Spectrum, est impatient qu’on arrive. Pas parce qu’il veut en découdre mais parce qu’il a rencontré un des Pokémons de la championne et veut le retrouver. Il s’amuse bien avec, ce doit être pour ça. Vulca et Albio, ma goupix rouge et mon goupix blanc marche à mes côtés.

Finalement devant l’arène, je m’arrête un instant pour regarder le bâtiment. Au moment où je vais me remettre en route, Incubus pousse un rire encore plus sinistre que d’habitude et se précipite à travers le mur. Je reste interdite un moment, puis décide d’entrer lorsque sa main spectrale traverse la porte et me fait non du doigt. Je ne sais pas ce qu’il a préparé mais je préfère reculer pour ne pas subir sa farce de mauvais goût.

Je regarde la porte les sourcils froncés lorsque j’entends des pas derrière moi. Me retournant, je retiens un juron en reconnaissant Lauriane. Pourquoi est-ce que ce doit être aujourd’hui que cette débile dans se pointer dans ma vie. Le monde n’est pas assez grand ? Faut forcément qu’elle vienne me faire chier ? Aujourd’hui en plus ?

A peine elle me reconnait qu’elle m’agresse déjà. Elle est sérieuse dans sa bêtise ? Qu’est-ce que je fous là ? Primo, je fais ce que je veux. Deusio, devant une arène, je ne me vois pas faire du boudin, tertio, qu’est-ce que ça peut lui foutre et quatro, je peux lui retourner la question.

Mais manifestement, elle a pas envie de me parler, plus que je n’ai envie de lui parler. Alors qu’elle se casse, ce sera mieux pour mes nerfs.

Elle s’avance vers la porte et une petite voix dans mon esprit me hurle qui faudrait la prévenir du danger potentiel que représentait mon Spectrum caché dans le bâtiment. Le temps qu’un débat se fasse dans mon esprit, je n’ai le temps que de lui dire : Att… qu’elle est déjà à la porte.

Cette dernière s’ouvre brutalement à l’approche de la jeune femme et Incubus en sort, poussant son rire sinistre et traversa Lauriane en faisant une grimace. Une face dans son dos, il rattrape sous les bras et la traine en arrière avant de la jeter au sol et revenir vers moi, toujours en riant de sa mauvaise blague.

Après avoir sursauté, j’ai regardé la scène stupéfaite. Ainsi, Incubus avait remarqué la jeune femme et avait décidé de lui faire peur. La stupéfaction passée, je ne peux m’empêcher de rire aux éclats, mêlant mon rire de gamine à celui terrifiant du spectre. Incubus danse autour de moi, fier de sa surprise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : Fiche ~ T-card ~ Journal
Origine : Oliville, Johto
Groupe : Pulsar
Messages : 554
Stardust : 1026
Sam 24 Nov - 10:13
Heureusement pour moi, Capucine ne m’adresse pas la parole et me laisse passer sans chercher des noises. C’est déjà ça. Je gravis donc les quelques marches à l’entrée du manoir, en essayant de me reconcentrer sur le match à venir. Alors que j’allais tendre la main pour enclencher la poignée, le battant s’ouvre d’un seul coup, me percutant en plein visage. Je manque de dévaler les marches tête la première tandis que quelque chose de froid et étrange me traverse en hurlant. Je réussis à me stabiliser au milieu de l’escalier et à reprendre mon souffle. Mes doigts sur la lèvre, je constate que je saigne, et une douleur m’indique que je suis également touchée à l’arcade.

La frayeur passée laisse place, sans surprise, à une colère noire. C’est qu’elle se fout de ma gueule, en plus, la pouffiasse. Ouais, t’as raison, marre toi bien avec ton Pokémon de mes deux pendant que t’as encore toutes tes dents. Je vais la détruire. Je vais la démolir et l’envoyer rejoindre tous ces putains de spectres habitant ce manoir. Furieuse, je décroche une Pokéball de ma ceinture et me tourne vers elle, la fusillant du regard.

-Tu veux te la jouer comme ça, pétasse? Stahl!

La sphère s’ouvre. Un trait de lumière blanc en jaillit dévoilant la petite silhouette de mon Galekid. Celui-ci ne semble pas comprendre pourquoi je fais appel à lui sans que nous ne soyons face à la championne. Pour ma part, ça ne fait plus aucune différence. Je referai un aller-retour jusqu’au centre Pokémon s’il le faut, mais cette fois je lui règle son compte. Pas de travail d’équipe forcé ni de vigiles pour m’en empêcher, aujourd’hui.

-Queue de fer!

Je me fiche de savoir qui il vise. Elle, son Spectrum, un de ses Goupix ou n’importe quel autre Pokémon elle pourrait sortir. J’ai confiance en Stahl. Il les battra les uns après les autres et la mettra au pied du mur. Je vais lui laisser aucune chance. C’est mon tour de l’humilier.


   


~ ~ ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 593
Stardust : 2097
Dim 2 Déc - 8:04
Mais qu’est-ce qu’il lui prend ? C’est elle qui n’a pas voulu que je lui parle et en plus j’ai essayé de la prévenir. Bof, c’est tant mieux. Cela fait trop longtemps que je rêve de lui casser la gueule et de la remettre à sa place. Elle ne sert à rien et ne sait rien faire de sa vie. Il est temps qu’elle prenne le sens du mot respect.

L’éclair blanc libère son Galekid qui attaque immédiatement. Je ne sais pas qui, mais en tout cas, son attaque frappe le vide. Elle veut se la jouer sans les règles, en attaquant par surprise comme ça ? Pas de problème.

Les deux Pokéballs restantes à ma ceinture tombe au sol et Testa et Oster surgissent. Pas besoin de leur donner d’ordre, ils savent se battre ensemble. De mon côté, je fonce vers Lauriane.

Du coin de l’eau, je vois Incubus lancer une Hypnose sur le Pokémon Acier. Testa continue avec un Hydrocanon et son attaque est à peine finie que Oster termine l’assaut avec une Telluriforce. Les attaques sont venues chacune d’un côté différent, et il n’y a aucune chance que mes Pokémons se touchent. Nous avons passé trop de nuits à poursuivre des sales types pour que notre coordination connaisse les mêmes lacunes qu’en combat Pokémon normal. Dans un combat de rue, nous sommes invincibles.

Dans ce combat, la seule véritable inconnue, c’est moi. Vais-je vraiment réussir à vaincre aisément Lauriane.

Je me retrouve prêt d’elle. Pas de phase d’approche, mais pas de charge non plus. Le combat n’est qu’un mouvement, qu’un geste. La fluidité et le temps est la clé de la victoire. Je sais qu’elle sait se battre, mais je ne connais pas son niveau. Dans un tournoi, peut-être aurai-je pris le temps de la tester de savoir quelles sont ses limites. Mais pas ici.

Mes yeux ne fixent aucun point, passant d’un bras à une jambe, sur son torse sa tête, son regard, une autre jambe. Juste le temps d’avoir une image.

Ma première attaque part. Pas de feinte, pas de déviation. Mon bras droit attaque sa tête, et je prends appui sur mon mouvement pour glisser sur le côté, passant ma jambe gauche derrière elle. Je tourne sur moi-même pour me retourner, en me baissant, essayant de la faire tomber en frappant derrière ses genoux. Fluide, pas d’arrêt, un seul mouvement. Mon geste à peine fini, je ramène mon bras en défense pendant que le gauche part, la main en tranche pour frapper son ventre. Une fois le coup porté, plutôt que de reculer, j’avance, l’attrapant par la taille, la soulevant et la retournant, la planquant au sol dans un mouvement de bassin. Mais je ne reste pas sur elle, au contraire. Elle est plus grande et plus lourde, pas spécialement grosse mais je suis menue.

Je roule loin d’elle et me redresse dans un même mouvement. J’attends la suite, sur mes gardes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : Fiche ~ T-card ~ Journal
Origine : Oliville, Johto
Groupe : Pulsar
Messages : 554
Stardust : 1026
Lun 3 Déc - 6:40
Ah, en plus elle veut se la jouer à la déloyale, à trois contre un? C’est hors de question que je lui laisse ce plaisir et cet avantage certain. Tout juste avant qu’elle ne se jette sur moi comme une sauvage, je relâche mes deux autres Pokéball à mon tour. Selkie, ma Goupix et Lys, ma Arcko en sortent. En voyant Stahl tanker toutes les attaques qui l’assaillent grâce à une attaque abri, les deux autres prennent les devant.

Lys se booste avec une attaque hâte augmentant sa vitesse de mouvement, puis se jette sur le Spectrum avec une attaque poursuite. Une fois la vague d’attaques passée, Stahl fait apparaître des rochers autour de lui. L’attaque Éboulement s’abat sur ses trois adversaires en même temps. Moi aussi mes Pokémon sont habitués à travailler en équipe. Enfin, surtout Lys et Stahl. Selkie, que je n’ai pas encore eu le temps d’entraîner convenablement, reste plus faible que la plupart des Pokémon présents et qui préfère rester en retrait pour le moment.

Je n’ai pas le temps de prêter plus longtemps attention au combat de nos compagnons. Elle me laisse très peu de répit. Je suis habituée à me battre contre des gens qui pratiquent le même sport que moi, ou dans des combats de rue. Il est rare que je me batte contre quelqu’un avec son style de combat. Principalement parce que je ne suis pas sensée croiser ce type de personne en compétition, et qu’on nous apprend avant tout que les arts-martiaux sont faits pour se défendre, non pour attaquer. Donc en général, les gens qui savent se battre ne se comportent pas comme des animaux.

Je réussi à bloquer son premier coup et à m’extirper de sa première tentative de prise. Quand je m’entraînais avec Lionel, il a réussi à me faire tomber de cette façon. Par chance, Capucine n’a pas autant de force que lui. Elle parvient à me frapper dans les côtes, mais rien de bien handicapant. C’est toujours mieux ça que de me retrouver au sol. Si ça arrivait, je pourrais prendre vraiment cher. Ensuite, elle tente de me faire une espèce de prise de catch ou je sais pas trop quoi. Elle s’avance pour me choper à la taille. Avant qu’elle ne me soulève, je lui décroche un uppercut qu’elle peut difficilement arrêter, ayant les mains prises. J’ai un moment de flou, puis me retrouve au sol.

Elle aussi a été entraînée dans la chute. Elle roule pour s’éloigner de moi, je fais de même. Un bleu sur le ventre et des feuilles dans les cheveux. Ça pourrait être pire.

La garde levée, je m’avance au contact. J’envoie mon poing sur la droite, vers son visage, enchaîne avec un nouveau coup au niveau du ventre, puis, sans prévenir, change le côté de ma garde tout en avançant d’u pas vers elle et lui envoie un crochet du gauche. Sûre de mon enchaînement, je switch à nouveau ma jambe d’appui et lui décroche un high kick sur le même côté avant de me replacer face à elle.

   


~ ~ ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 593
Stardust : 2097
Ven 7 Déc - 7:38
Le combat de mes Pokémons ne semble pas se passer comme prévu mais je dois me concentrer sur mon propre combat et je n’ai pas le temps de leur donner des ordres.

Le Galekid s’est protéger des trois attaques mais ce n’est pas un problème. Laurianne fait sortir ses deux autres Pokémons mais eux aussi sont négligeable dans ce combat. Un Arcko attaque Incubus avec Poursuite, mais juste après son coup, le Pokémon plante est intercepté par un puissant rayon blanc qui vient le frapper. Une attaque laser glace d’Albio, mon goupix blanc. Incubus a tout de même reculer sous le choc mais cela ne l’empêche pas de contre-attaquer avec Représailles, renvoyant l’Arcko dans ses pénates. De leur côté, Testa et Oster sont bien décidés à ne laisser aucune chance au Galekid. Testa fonce vers le petit Pokémon et le frappe avec une attaque Coquillame. Juste le temps pour que Oster reprépare son attaque Telluriforce et qui vient secouer leur adversaire.

De mon côté, les choses se corsent. Si j’ai réussi à la frapper avec mon deuxième coup, mon plaquage ne s’est pas passé aussi bien que prévu. Lauriane a réussi à me donner un coup et c’est le souffle coupé que je romps l’affrontement. Je me redresse immédiatement sur la défensive. L’autre est plutôt forte et chacun de ses coups me feront trop mal pour que je puisse me permettre d’en prendre.

C’est son tour de passer à l’attaque et je dois avouer qu’il n’est pas difficile de dévier ses coups. Elle se bat comme une rustre. Non, je me bats avec une finesse rustre et elle avec une rustre finesse. Elle cherche à me donner des coups à tout prix et elle est rapide. Je ne peux pas contre-attaquer alors qu’elle a l’avantage, mais je ne me sens jamais en danger.

Un coup de dos de la main et un léger recul de ma tête et son coup droit me rate complètement. Toutefois, l’effort était plus important que prévu pour détourner l’attaquer et la déviation lui permet d’attaquer mon ventre. Un pas de côté pour lui offrir mon profil et laisser passer le coup. Puis Lauriane tente un crochet du gauche.

Un sourire mauvais se dessine sur mes lèvres. Il semblerait qu’elle a un gros désavantage sur moi : elle joue selon les règles. Même si je faisais comme elle, elle n’aurait pas une chance, mais en plus, je ne la joue pas loyale. Bah quoi, il n’y a pas de raison.

Son poing arrive et plutôt que de reculer, je m’avance et le repousse d’une main, me baisse à moitièr et dans le même mouvement donne un puissant coup de coude dans le ventre Lauriane. Sa garde m’empêche de frapper directement, mais ce n’est pas important. Mon coude glisse sous sa garde et moi avec. Je me retrouve dans ses bras si on peut dire et je me redresse brusquement pour que mon crâne viennent percuter son menton avec violence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : Fiche ~ T-card ~ Journal
Origine : Oliville, Johto
Groupe : Pulsar
Messages : 554
Stardust : 1026
Dim 9 Déc - 12:59
Capucine parvient a dévier aisément mes coups. Elle est douée, mais de ce que je constate, j’ai l’air d’avoir plus de force qu’elle. Là où j’ai appris à simplement donner et recevoir les coups, son style a elle semble plutôt viser à compenser son manque de force en déviant les coups et en atteignant des points clés chez l’adversaire grâce à sa technique et sa ruse. Autrement dit, si j’arrive à la contraindre à utiliser sa force, y a moyen que j’en finisse une bonne fois pour toute.

Alors que je la pensais au pied du mur, la voyant simplement se défendre sans attaquer, elle parvient à me repousser puis à se rapprocher. Je parviens à dévier son coup de coude, mais pas suffisamment. J’encaisse avec une légère grimace. Sans que j’explique comment, je me prend un coup de boule sous le menton. Déstabilisée, la mâchoire endolorie, je recule. Je crois pas avoir eu de dent pétée, et par chance ma langue n’était pas au milieu. Néanmoins le choc m’étourdit l’espace d’une seconde, mais je me ressaisis. Elle veut se la jouer comme ça, la garce…

Je m’avance vers elle d’un pas rapide et projette ma paume vers son nez. Évidement, elle ne reste pas de marbre et tente de bloquer, de dévier ou d’esquiver. Mais mes doigts se referment sur la première chose qu’ils rencontrent. Poignet, cheveux, vêtements, peu m’importe. Elle m’a bien fait comprendre que tous les coups étaient permis. Même ses Pokémon attaquent en sur-nombre. Pourquoi je suivrais les règles du ring, alors?

Plaçant toute ma force dans le mouvement, je la tire vers moi en pivotant sur le côté, la forçant à suivre le mouvement et à perdre l’équilibre. Mon autre bras toujours levé en guise de protection, je balance ma jambe sur la cheville de mon adversaire pour la faire trébucher. J’accompagne sa chute et lui tombe lourdement dessus en concentrant mon poids au niveau de son épaule. Le faire au niveau de sa tête pourrait être vraiment dangereux et je ne suis pas encore une meurtrière.

Pendant ce temps, ma Goupix se jette dans la mêlée pour prêter main forte à Lys. Elle tente de parer le laser glace avec sa Flammèche mais, bien qu’ayant l’avantage de type, son congénère est plus puissant et l’envoie au tapis. La Arcko subit également les violentes représailles du Spectrum. A genoux au sol, elle tente de reprendre ses esprits. Elle n’est pas encore inconsciente mais trop sonnée pour contre-attaquer tout de suite. Stahl est le seul a être encore debout.

Par réflexe, il place un mur de fer pour minimiser les dégâts subis par le Coquillame. Mais une autre capacité, de type sol cette fois, termine ce combo dévastateur. Le souffle coupé, en sale état, le type acier recule. Il est acculé, seul contre quatre adversaire. Cinq, pour peu que le Goupix feu s’y mette aussi. En signe de non agression, ses pattes reculent encore de quelques pas. Il espère probablement que ses adversaires lui laissent un peu de répit, plutôt que de l’achever froidement.

Son regard paniqué se tourne vers nous qui luttons au sol. Croyant au début qu’il s’engageait dans un énième combat comme il en a l’habitude, il avait obéit sans réfléchir. Mais il semble être le premier à prendre conscience de la futilité du combat. Tournant le dos à ses adversaires Pokémon, il se dirige vers nous et pousse une attaque hurlement vers nous. Une attaque destinée à dissiper toute envie de combattre.

   


~ ~ ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 593
Stardust : 2097
Jeu 13 Déc - 8:51
Le rapport de force est en sa faveur, mais seulement si on parle de force brute. Et je suis petite et peu costaude, presque tout le monde a un rapport de force plus grand contre moi. Le problème, c’est que j’ai appris à le compenser. Si bien que cette faiblesse n’en est plus une. Bah oui. Tu peux être la personne la plus forte du monde, si tu ne peux pas me toucher, ça ne sert à rien.

J’ai vu qu’en boxe, on apprend à encaisser les coups et à les rendre. C’est stupide. L’autre donne plein d’énergie dans ses coups, il suffit juste de pousser dans une autre direction et son mouvement change. Ça me parait évident. De même que se déplacer pour éviter un poing. Faut croire que les plus crétins, dont Lauriane fait partie, préfèrent se faire cogner. Peut-être que ça remet le peu d’idées qu’ils ont en place.

Le combat s’enchaîne et mon attaque réussit plutôt bien. Mais aucune joie ne transparait sur mon visage. Juste de la concentration. Je ne pousse pas l’avantage car elle deviendrait trop imprévisible et qu’à ce moment-là, un mauvais coup est bien vite arrivé.

Lauriane repasse à l’attaque. Je reste sur la défensive. Son bras part vers mon visage. Elle n’apprendra donc jamais. Je me décale et repousse le bras de la main. Mais je sens quelque chose se refermer sur mon poignet. C’est inattendu car je suis déjà en train de porter un coup vers son visage. Mon geste continue et je regarde ce qui me retient.

La salope ! Elle m’a attrapé le poignet ! Comment a-t-elle fait ça ? Avant d’avoir la réponse, elle me pousse vers elle. Grand bien lui fasse. Même si la surprise me fait perdre l’équilibre tout comme son pied, cela ne fait qu’accélérer mon geste, qui a donc plus de force. Mon poing s’écrase sur son visage un peu avant que je m’écrase au sol. J’essaye de ramper avant de sentir quelque chose de lourd s’écraser sur mon épaule.

Une atroce douleur dévore tout mon côté gauche. Elle me tient au sol. Mais pas assez bien. Malgré la douleur, je reste lucide. Enflammant encore un peu plus mon épaule, je fais rouler mon bras juste assez pour que quand je pousse sur mes jambes, l’autre grosse tombe à côté de moi. Mais elle ne lâche pas la salope. Tant pis.

Je jette mon bras et ma main et frappe juste derrière son oreille. Mon pouce frappe tout de même l’oreille pour la sonner et je la sens lâcher prise. Je m’arrache et me lève. Prête à passer à l’attaque, lorsqu’une masse rouge mon bondit doucement dessus. Par réflexe, je l’attrape car j’ai immédiatement reconnu Vulca. Qu’est-ce qu’elle fait ?

Ce que je ne sais pas, c’est que mon équipe est prête à mettre à mort celle de Lauriane. Son Arcko a pris les représailles d’Incubus, son Goupix s’est fait refroidir par Albio, et son Galkid n’est plus en état de résister à Testa et Oster.

D’ailleur, le petit Pokémon avait commencé à se retirer du combat et se diriger vers nous pour faire je ne sais quoi, mais Vulca s’était dressé devant lui et avant qu’il puisse pousser son hurlement, Vulca avait poussé le sien, calmant immédiatement les deux équipes. Mais ça ne nous avait pas calmer pour autant.

Elle s’était alors précipitée vers nous, puis, bondissant au-dessus de Lauriane quelque peu sonnée, elle s’était jetée dans mes bras.

Je la regarde sans comprendre ce qu’elle veut et elle me fixe d’un air fâché. Je n’aime pas quand elle fait ça. Surtout quand je ne sais pas ce qu’elle me veut. Je me bats, mais ça ne change pas de d’habitude. C’est trop stressant. Quoi ? Qu’est-ce que j’ai encore ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : Fiche ~ T-card ~ Journal
Origine : Oliville, Johto
Groupe : Pulsar
Messages : 554
Stardust : 1026
Sam 15 Déc - 5:56
Après un échange de coups au sol, Capucine finit par se relever. La lèvre fendue, une douleur au niveau de l’oreille, je me redresse, prête à recevoir son prochain assaut. Qui serait probablement arrivé bien vite si sa Goupix ne lui avait pas sauté dessus pour mettre fin au combat. De mon côté, Stahl me mord le bas du pantalon pour m’empêcher de continuer. Mon regard se porte vers nos Pokémon. Selkie est étendue au milieu des brindilles, sans connaissance. Quand à Lys, elle parvient à se remettre debout en titubant. Le Galekid est mal en point, lui aussi.

Alors que les Pokémon de Capucine sont encore debout. Je serre les dents de rage. Stahl, plus lucide que moi, m’empêche de passer à nouveau à l’attaque. Evidemment. Comme si je pouvais attendre de cette fille qu’elle la joue loyale. A cinq contre trois, je rêve. Je fais revenir Lys et Selkie dans leurs Pokéball. Ça ne sert à rien de les pousser à bout.

-Tss… T’es vraiment un déchet de la société, meuf. Reste pas plantée là à regarder ta Goupix avec ton air de conne attardée, et remercie la. Elle vient probablement de te sauver la vie.

Et la mienne aussi, il est vrai, mais je refuse de l’admettre. Mon équipe étant mise à terre, qu’aurait fait la sienne si j’avais battu Capucine? S’ils sont aussi tordus que leur dresseuse, ils m’auraient lavée aussi, ne serait-ce que pour la protéger. Non, mieux encore. Elle est tellement respectable qu’elle leur aurait probablement ordonné d’attaquer à la seconde où elle aurait pris un coup de trop.

-Sur ce, puisses-tu crever en silence dans un coin et ne jamais recroiser ma route.

Ces mots prononcés, je me dégage de l’emprise de mon Galekid et rebrousse chemin pour retourner en ville. Mes Pokémon ont besoin de soins, et moi de temps. Je fais des efforts surhumains pour contenir ma colère. Je suis furieuse. Contre elle et ses Pokémon, contre Stahl qui m’a empêché de lui donner la leçon qu’elle mérite, contre Ekaterina d’avoir fait son arène aussi loin de la ville, mais surtout contre moi même qui refuse d’accepter l’idée d’avoir été battue par cette pétasse. Et pourtant… Au fond de moi, j’ai le sentiment amer que c’est le cas. Bien qu’aucune de nous deux n’ait été incapable de continuer à se battre, et qu’on ait pris autant de coups l’une que l’autre. Je me sens frustrée et humiliée. Mes poings me démangent tandis que je m’efforce de ne pas satisfaire mon envie de frapper dans quelque chose.

Cette fille… Je la hais. A chaque fois que je la croise, c’est la même chose. Au safari, au lac, et maintenant ici. Elle se comporte comme une gamine en manque d’éducation qui tape sa crise d’ado. Le poing serré, je me fais la promesse que si je la revois un jour, je ne ferais pas l’erreur de croire que je peux quelque chose pour son cas. C’est l’abattoir direct, quitte à la jouer déloyale moi aussi.

   


~ ~ ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team : VulcaAlbio
Testa
Incubus
Oster

card : T-card
Origine : Kanto
Groupe : Eclipse
Messages : 593
Stardust : 2097
Dim 13 Jan - 6:48
Vulca a voulu arrêter le combat et d’une manière qui ne me plait pas. Mais la vraie question est pourquoi ? Même si c’était un gros adversaire, j’allais la mettre au tapis, il n’y avait aucun doute pour moi. Et son équipe n’aurait pas pu la sauver puisque la mienne l’avait aussi écrasée. Alors pourquoi ?

Je n’écoute pas l’autre crevure. Je reste focaliser sur ma Goupix qui me regarde d’un air réprobateur. Suis-je aller trop loin ? Je regarde l’état de mes vêtements et ceux de Lauriane. Je ne sais pas. Pas plus que contre des roublards qui auraient su rendre des coups.

Puis la lumière se fait. Laurianne n’est pas une roublarde. Ce n’est pas une criminelle. C’est une meuf que je ne supporte pas sans raison. On ne s’aime pas au point de se déchirer. Je me demande si l’une n’irait pas à tuer l’autre. Si Vulca n’était pas intervenue, est-ce que Laurianne serait encore vivante ?

La vision de son corps sans vie ne me choque même pas. C’est de l’indifférence qu’elle vit ou qu’elle meurt. Et d’un seul coup, je me demande depuis quand est-ce que la vie d’un autre n’a plus d’importance à mes yeux. Cette femme est peut-être une connasse, stupide et prétentieuse, mais elle n’a rien fait de mal. Rien de vraiment mal. Mérite-t-elle vraiment tant de haine ? Certainement.

Dégage et ferme te gueule. Et la seule chose que je lui réponds.

Après son départ, j’attends un peu avant de me dire qu’il faudrait que je retourne au centre Pokémon car pour aujourd’hui, l’arène n’est pas faite pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [android] Migration de compte avec la nouvelle maj me disant que j'ai changé de téléphone alors que ce n'est pas le cas
» [RPFB] Règlement de compte
» Règlement RPG
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération