Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Les Pokémon, certains les adorent, d'autres... [#Soburin Ikeda]
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 18:09
Invité
La Route n°5. Un passage fortement utilisé par les cyclistes pour rejoindre Nemerya depuis Voltapolis, ou le contraire, mais très peu utilisée à pied de par le nombre de Pokémons qui ornent la voie et dérangent les passants. Pourtant, il me fallait l'emprunter afin de me rendre à destination rapidement, car le peu d'argent que j'avais emporté avec moi ne me suffirait pas si je ne me dépêchais pas.

J'avais déjà lancé le Voltorbe que j'avais emporté face à quelques petits Pokémons de niveau encore plus bas, mais ce dernier commençait à fatiguer et je me rendais compte que ses piètres compétences de combat ne me mèneraient pas bien loin. Alors, je profitais de distinguer du regard une carcasse de vélo détruit au coin de la piste cyclable pour en récupérer la chaîne métallique; enfin je repris ma route sans faire attention à ce qui m'entourait.

C'est à ce moment qu'apparut à hauteur de mon visage un adorable petit Chinchidou qui tentait de me dérober mes vivres en tentant de glisser ses pattes sous ma veste. Laissant échapper un soupir, je fis demi-tour pour me mettre face à la créature et le saisir à la gorge d'un coup de chaîne métallique, blasé de ne pas pouvoir compter sur mon Voltorbe. Je décidais de secouer le Chinchidou jusqu'à lui faire perdre conscience avant de le lancer sur la piste cyclable sans aucune once de remords. Il n'avait qu'à pas s'approcher de moi; j'espérais que le traitement de ce dernier serve d'avertissement aux prochaines créatures sauvages.

"Vous êtes malade de vous en prendre à un Pokémon comme ça ? Utilisez vos Pokémon ! Les dresseurs affrontent les dresseurs, les Pokémon affrontent les Pokémon,
c'est la règle !
me lançait présomptueusement un cycliste qui avait assisté à la scène.
- Donc je dois vous affronter. Ça tombe bien, j'ai une chaîne. Ou alors vous pouvez continuer à rouler sans vous préoccuper de ce qui vous entoure. Les Pokémon, certains les adorent, d'autres les considèrent comme des plaies. Notamment ces petites créatures qui pullulent les routes. Ils ne sont même pas rares. Bon, alors, tu viens tâter de ma chaîne ou tu te tires ?", lui envoyai-je d'un ton agressif.

Il ne prit pas la peine de réfléchir à mon offre et reprit sa route, l'air de rien. J'espérais simplement ne pas avoir à m'en prendre à qui que ce soit d'autre sur mon chemin. D'ailleurs, cette chaîne cliquetante avait un réel impact sur les Pokémon sauvages puisque je ne me sentais plus embêté par ces derniers depuis les dix dernières minutes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Johto - Rosalia.
Groupe : Pléiade.
Messages : 117
Stardust : 345
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 19:41
Pléiade

Accompagnée de Shenron et Kusanagi, Soburin avait vu toute la scène avec effroi, la main sur le cœur. Kusanagi avait gonflé son poitrail sous la colère, l'air franchement irrité face à ce jeune homme qui venait sans pression, de maltraiter le Chinchidou. Shenron, lui, semblait aussi surprit et atteint que sa dresseuse qui avait doucement approché du rongeur gris, le prenant délicatement entre ses bras pour le serrer contre elle et le tissu fin de son kimono. Elle ne prit pas garde à l'altercation avec le cycliste, occupée à bercer le Pokémon choqué et étranglé entre ses bras, lui offrant un regard doux et réconfortant.

Alors, Kusanagi approcha du blond d'un pas déterminé, l'air renfrogné, faisant furieusement vibrer ses écailles de colère. Soburin, elle, tentait d'arranger l'état du petit Chinchidou, suivant les pas de son jeune dragon sans vraiment prendre garde. Alors que la Rosalienne était simplement venue là pour profiter du beau temps avec ses deux compagnons, voilà qu'il avait fallut qu'une telle chose se produise. Alors, le Bébécaille poussa un cri défiant à l'encontre du jeune homme, ignorant royalement la chaîne qu'il avait ; comme si une simple chaîne allait l'effrayer ! Soburin, elle, finit par délicatement relever la tête, l'air contrit. Ses prunelles rubescentes cherchèrent à s'encrer dans celles de son interlocuteur tandis qu'aucun sourire n'était pas sur ses lèvres. Derrière elle, l'immense Draïeul de plus de trois mètres scrutait, l'air d'un papa qui réprimanderait son enfant.

« Mon cher, je crains que ce ne soit guère une manière de traiter les Pokémon. Regardez donc l'état de ce pauvre Chinchidou, quelles sont vos motivations pour un tel acte ? Si motivations à agir ainsi il pourrait y avoir. » Fit alors la Dresseuse des Dragons d'une voix incroyablement douce mais teintée, à peine, de reproches. Kusanagi, lui, fit frémir ses écailles avec plus de ferveur afin d'appuyer les propos de sa dresseuse, fixant sans relâche le jeune homme et son Voltorbe.

Du bout de quelques fins doigts, la Rosalienne parée de son Kimono aux tons mauves caressait gentiment la fourrure chaude du Chinchidou, ne cessant cependant d'observer le blond. Peut-être allait-elle regretter d'ainsi venir mettre son nez dans quelques affaires ne la concernant pas mais la chose était plus forte qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 20:25
Invité
Dans un premier temps, je fus surpris d'une altercation avec une jeune femme. Il est vrai que jusqu'alors, mes relations entre les hommes et les femmes étaient assez différentes; ces dernières tombant facilement sous mon charme, alors que je tissais des liens plus noueux avec la gente masculine dont le comportement ne me faisait pas peur. Alors, je marquais l'instant d'une petite pause de réflexion pour savoir si ses mots étaient une tentative d'approche ou une réelle rétorque. Son regard était fixe et plongé dans le mien, je devais avouer que c'en était presque attirant.

"Tu me demandes pourquoi j'ai fait ça ? C'est simple, j'estimais inapproprié de lui trancher la gorge ou de l'éventrer à mains nues... oh pardon, tu souhaitais savoir pourquoi je m'en prenais à lui ? Excuse-moi, il est vrai que j'aurai du lui infliger de pires souffrances par le biais d'un Pokémon, comme par exemple le brûler ou l'électrocuter. J'ai simplement décidé de le mettre hors combat par mes propres moyens. Vous, dresseurs, gardez constamment en mémoire ce "code du dresseur" qui demande de ne jamais toucher à un Pokémon soi-même mais au final, lui infligez de pareilles voire pires blessures." déclarai-je avec un ton haut et grave d'une traite, le regard plongé dans le sien. En toute honnêteté, je ne tenais pas fermement ma chaîne car je ne pensais pas cette femme, ni ses Pokémon, capables de s'en prendre à moi.

"Et toi ? lui offrais-je tout en reprenant une douce marche sans me mettre hors de sa portée. Si elle s'était approchée de moi outrée, je ne décelais dans son regard aucune forme de haine ou de méchanceté; simplement une intrigue trop forte qui la fit agir. Ce n'était qu'une opinion, j'avais beau penser avec un point de vue extérieur au mien, je pouvais peut-être me tromper et faire l'erreur de lui tourner le dos. Qui sait, peut-être profiterait-elle de cette occasion pour envoyer l'une de ses créatures domestiques contre moi. Si ma question est vague, je la repose plus clairement. Et toi, pourquoi estimes-tu normal qu'un dresseur laisse derrière lui des dizaines de corps de Pokémon blessés et d'autres à son service, mais choquant qu'il s'y colle lui-même plutôt que de soumettre des créatures à ses ordres pour le faire ?" envoyai-je à nouveau, mettant les états d'âmes de dresseurs sur un équilibre bancal dont la réponse de la demoiselle ferait pencher la balance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Johto - Rosalia.
Groupe : Pléiade.
Messages : 117
Stardust : 345
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 21:03
Pléiade


Soburin eut alors un très fin sourire, toute dévouée aux paroles du jeune homme, le couvant d'un regard qui communiquait toute l'attention qu'elle lui offrait. Ses propos étaient violents et si la brune était surprise et profondément touchée, elle n'en montrait rien. Et si Kusanagi était foncièrement outré par les dires du jeune homme, faisant vibrer davantage ses écailles, il finit par s'apaiser en ressentant tout le calme qui se dégageait de sa dresseuse. Soburin se mise également en marche, désireuse d'en apprendre plus, de plus en plus intriguée par ces flots de paroles qu'elle n'avait jamais entendu.

« Non, je ne trouve pas cela normal. » Souffla t-elle dans un léger sourire. Il avait raison sur ce point, où pouvait bien être la morale dans ce genre d'actes ? A vrai dire, Soburin n'avait jamais fort aimé les combats et, au final, n'en avait jamais livré. Son père l'avait élevé dans une optique toute autre, il avait capturé ses Pokémon grâce à son beau-parlé ou par une démonstration de force personnelle. « Vôtre point de vue est bien différent de tout ce que j'ai pu entendre jusqu'à maintenant, cependant, je ne pense pas qu'étrangler ainsi un Pokémon bien plus faible que vous soit mieux. »

Elle disait cela en baissant le regard vers le Chinchidou encore un peu tremblant dans ses bras, lui offrant un regard presque maternel avant de relever le menton. Elle sembla un instant songer, le regard vague tandis que Kusanagi ne lâchait pas le blond du regard, le minois drôlement suspicieux. Shenron, lui, restait silencieux, suivant doucement. Le grand Draïeul était tout ouïe et visiblement aussi intéressé que sa dresseuse.

« Je ne sais pas si je pourrais me considérer comme dresseuse, je danse avec mes Pokémon. Je n'ai jamais livré de tels affrontements et si je le faisais, j'imagine qu'une très bonne raison devrait être de mise. J'ai davantage été dans une optique où les Pokémon étaient nos semblables, ainsi, je n'aurais guère d'hésitation à aller au front à leurs côtés. » Elle haussa légèrement ses épaules, ne savant pas vraiment si ces quelques bribes de mots intéresseraient son interlocuteur. Dans sa froideur et son cynisme, il étalait là des choses auxquelles Soburin avait parfois songé sans les approfondir.

« Et c'est également pour cela que j'étais surprise de votre comportement envers ce Chinchidou. Vous agiriez donc ainsi face à un humain ? » Demanda t-elle en toute sincérité, se doutant cependant bien de la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 21:21
Invité
Un haussement de sourcil ponctuait la première phrase de la demoiselle. Si ses mots étaient doux et prononcés d'une voix envoûtante, il fallait avouer que sa gestuelle était aussi particulièrement gracieuse et affirmaient ses propos : elle était élégante. J'avais déjà entendu parler de dresseurs ayant pour objectif de mener à bien des concours de coordination mais n'avait jamais assisté à la moindre de ces représentations, par manque certes d'occasions mais aussi d'envie, ne comprenant pas le désir de briller sur scène accompagné de Pokémon. Je préférais mon petit train de vie axé sur l'argent, sachant pertinemment que beaucoup ne me comprendraient pas; raison pour laquelle je ne coupais pas la parole à la demoiselle.

Alors, elle me posait une question qui ne me fit pas tant réfléchir. Serais-je capable de faire du mal à un humain de la même façon ? La réponse paraissait évidente.

"Si un homme, ou une femme, tente de voler mes affaires et que j'ai la possibilité de l'étrangler, alors je le ferai. annonçai-je d'un ton froid et solennel. Cependant, je te rassure, je n'ai jamais été confronté à de telles occasions. Les humains ont peut-être plus de retenue que les Pokémon.

J'avançais en direction de Nemerya, ne sachant pas si l'élégante jeune femme me suivait ou non. Cependant, j'avais ce sentiment que sa curiosité était aussi affûtée que la mienne et me mettait à sa place : si elle s'était déplacée, j'aurai peut-être été tenté de la suivre; même si sa route n'était pas la mienne.

"J'ai toujours été admiratif de la foudre. Du tonnerre, en général. Si je quitte Voltapolis, c'est pour en savoir plus sur ce phénomène, pouvoir le maîtriser et qui sait, peut-être fournir aux dresseurs affectionnant le type Électrique des matériaux pouvant les rendre surpuissants. Je ne suis pas un adepte des combats de Pokémon, je ne sais pas non plus un collectionneur ou un... coordinateur c'est ça ? Un danseur, quoi. Néanmoins, j'ai les yeux ouverts et je me rend compte que ceux qui m'entourent ont tous ou presque une passion pour ces créatures. Si leur passion folle peut m'assurer une vie financière aisée, alors soit. Notamment si elle me permet de me rapprocher de la mienne, de passion. Peut-être qu'un jour, je verrai la création d'un éclair avec une précision telle que je ne pourrais espérer plus beau, puis m'éteindrai aussitôt."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Johto - Rosalia.
Groupe : Pléiade.
Messages : 117
Stardust : 345
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 7:37
Pléiade

Elle hocha la tête, la baissant ensuite un peu, le regard fixe. La réponse avait été évidente mais Soburin souhaitait l'entendre, ses mots lui rappelaient ceux de Mars, peut-être un peu trop. Mais ce Chinchidou avait sûrement toujours été confronté à des dresseurs attentionnés ayant rit à sa tentative de chapardage ou l'ayant fait déguerpir à coup de quelques attaques. Ô grand jamais par une chaîne de vélo et un homme capable du pire sur ses confrères ou ces créatures qui les côtoyaient chaque jour. Sans piper mot, pensive, la jeune femme le suivait, pas mués par sa seule curiosité et son ardent désir d'en apprendre plus.

Elle fut alors servit et elle releva la tête, l'écoutant avec grand soin tandis qu'elle accélérait un peu son pas, un instant, afin de le rattraper. Un admirateur de la Foudre, intéressant. Si elle n'en était pas à ce point, elle avait toujours aimé les cieux parcourus par les éclairs, les cieux enragés et dévoilant toutes leurs capacités. Enfant, elle s'imaginait les grands Dragons légendaires qui s'énervaient, s'affrontaient, s'entraidaient et se déchaînaient, donnant alors lieux à de tels caprices. Ou alors elle fixait le ciel et ses nuages sombres, rêveuse à l'idée d'apercevoir Electhor dans toute sa splendeur. Non, Soburin n'avait jamais été de ces gens effrayés par la foudre.

« C'est un objectif original mais qui n'en est pas moins attrayant. En particulier cet aspect de pseudo générosité qui offrira sûrement beaucoup à tous les dresseurs spécialisés dans ce type.Elle marqua une légère pause avant de reprendre, songeuse. Enfant, j'ai toujours aimé observer les cieux et leurs caprices, cela donnait lieu dans mon esprit à mille histoires fantastiques. » Elle sourit tendrement.

« Les Pokémon Légendaires vous intéressent-ils, pour atteindre ce but ? Je parle notamment d'Electhor ou encore, de Zekrom. » Demanda t-elle, le ton sincèrement curieux. Si il l'avait fortement choqué au départ, voilà qu'une immense intrigue se mêlait à tout cela et avait balayé ce que Soburin avait préalablement pu ressentir. Bien qu'elle n'oubliait pas le rongeur entre ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Mar 9 Mai - 8:15
Invité
Je ne m'étais pas trompé, la jeune femme m'avait suivi. J'affirmais un sourire à l'idée de la voir marcher à mes côtés, à deux, la durée du déplacement me paraîtra moins longue. Néanmoins, elle me posa une question logique à laquelle j'avais déjà répondu plusieurs fois : je ne faisais que répéter mes propres mots, comme un automatisme.

"Il n'y a absolument rien de comparable entre la foudre d'une attaque Pokémon, la foudre créée par l'homme dans les centrales, et la foudre naturelle qui se crée en pourfendant les nuages. Certes, l'œil d'un amateur serait trompé, mais un passionné comme moi peut affirmer haut et fort que la composition électrique de ces trois foudres sont diamétralement opposées. J'ai déjà eu l'occasion de voir les attaques Fatal Foudre de Pokémons comme des Elecsprints, des Raichu ou encore des Luxray... mais toutes étaient décevantes. Alors qui sait, peut-être que le jour où je serai confronté à la foudre d'un Pokémon à la rareté indécente, je changerai d'avis. Mais pour l'instant, je veux pouvoir toucher le ciel lorsque ce dernier se fend pour laisser place au tonnerre."

Une tirade; certes déjà préparée, mais qui avait toujours autant d'impact. Je sentais mon estomac se nouer de hâte en imaginant la foudre parfaite, sa création entière sous mes yeux. D'ailleurs, j'en vins à penser différemment. Plutôt que de dénigrer la foudre créée par l'homme, ce dernier serait-il capable de créer une foudre naturelle ? Non... ce serait fou... ça ferait de lui... un Dieu ?

"Tu ne m'as pas dit ton prénom. Je m'appelle Cast Haut-Brion. Appelle-moi Cast."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Johto - Rosalia.
Groupe : Pléiade.
Messages : 117
Stardust : 345
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 19:56
Pléiade

Soburin hocha légèrement la tête, pensive. Elle ne faisait pas vraiment la différence entre toutes ces foudres différentes et au final, s'en fichait pas mal. Pourtant, elle ne pouvait guère nier que la passion qui transparaît à travers les propos du jeune homme était douce à l'oreille. Elle aurait presque pu oublier la violence dont il avait fait preuve envers le Chinchindou qu'elle portait.

« On dit que Raikou est né de l'orage et qu'il fait naître la foudre comme il l'entend, peut-être seriez-vous charmé par sa faculté à le faire. » Fit-elle dans un doux sourire. Raikou, fils de l'Orage et initiateur de la Foudre. Née à Rosalia, Soburin avait inévitablement été bercée par ces légendes plus belles et tristes les unes que les autres, racontant la naissance du Trio de Bêtes, leur lynchage et leurs aventures. Des récits qu'elle avait toujours adulé et le faisait encore avec les yeux de l'enfant innocent et passionné qu'elle avait été et, au fond, qu'elle était toujours.

« Ikeda Soburin, enfin, mon prénom, c'est Soburin. Enchantée, j'imagine. » Souffla la jeune femme dans une pointe confuse. Elle scruta un peu les alentours avant de remarquer qu'ils étaient en train de se rendre sur Nemerya, d'où elle venait donc. Mais tant pis, elle n'aurait qu'à retourner sur la route lorsqu'elle en aurait besoin, c'était peu important.

« Qu'allez-vous faire à Nemerya ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Jeu 11 Mai - 20:38
Invité
"J'ai entendu bien des choses, bien des noms annonciateurs de la "Foudre Parfaite" si je puis dire. Ce ne sont que des mythes. Je n'ai encore jamais croisé de telles entité, peut-être changerais-je d'avis le jour où l'une d'entre elles me foudroiera, haha." ponctuai-je d'un rire légèrement forcé, avouant ma crainte de ne jamais en rencontrer.

Oui, c'était une crainte. J'avais beau haïr les Pokémon, j'avais gravé au fond de moi ce désir de rencontrer un des créateurs des foudres naturelles. Electhor, dont un simple battement d'elle pourrait créer le tonnerre. Raikou, qui porterait un nuage duquel jailliraient des orages selon son bon-vouloir. Fulguris, dont chaque déplacement se solderait par un chemin d'éclairs. Tant d'autres récits... qui n'ont jamais été vérifiés. Ainsi, j'expirai un sordide soupir avant de reprendre.

"En attendant ce jour, je me contente de vivre de ma passion pour la foudre par le biais de la SYLPHE, cette société qui est à l'origine de la création des Pokéball. Nous travaillons actuellement sur un projet, la Thunderball, qui consisterait à canaliser une charge d'électricité à l'intérieur d'une Pokéball pour rendre un Pokémon de type électrique plus fort... cependant, nous sommes tenus de respecter des points très précis. Une charge trop forte de foudre ferait éclater la Pokéball, ou tuerait le Pokémon. Une charge trop faible perdrait de son impact par la transformation énergétique; tu sais, le laser rouge. Cependant, nous ne pouvons nous permettre de faire des centaines d'essais, puisqu'une centaine ne serait pas suffisants. Il faut doser la tension, l'intensité, la puissance, la durée, trouver des matériaux adaptés pour la ball... comprend bien qu'il nous faut un autre amateur de science. Le Professeur Baobab, qui vit à Nemerya, est la personne qu'il me faut." expliquai-je au cours d'une nouvelle tirade; décidément, je ne cessais de parler. Mes aventures étaient au final plus garnies de mots que d'actes. Puis, je me souvins de sa présentation et décidait, tardivement, d'y répondre.

"Soburin ? C'est un très joli prénom."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Johto - Rosalia.
Groupe : Pléiade.
Messages : 117
Stardust : 345
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 11:09
Pléiade

Soburin eut un fin sourire. Croiser un Légendaire se révélait une tâche peu aisée et pourtant certains grands êtres pouvaient s'en vanter. Pokémon fascinants, la Rosalienne avait rêvé depuis sa tendre enfance à croiser le chemin de l'un d'eux, pouvoir l'observer, le dessiner, le comprendre et peut-être effleurer la grandeur qu'il incarnait. Enfant, Giratina avait toujours su l'émerveiller et Keigo, son père, lui avait maintes fois raconté ce qu'il était, ce qu'il faisait, ce qu'il attendait. Giratine, Despote du Néant et Maître du Rien, né de l'Imperfection de l'Univers et créature non-désirée qu'elle aimerait voir et comprendre. Partager sa douleur d'être ainsi reclus dans son propre monde. Oh, elle devait se l'avouer, Soburin avait toujours eut un penchant pour ce qui représentait son inverse, ce qui représentait dureté, chaos et destruction. Chacun ses passions. Cast s'éprenait de la Foudre, elle s'amourachait de ses opposés.

« Oh je vois, c'est un beau projet, ce ne doit pas être de tout repos. Quels moyens utilisez vous pour électrocuter les Pokéball ? Vous travaillez de concert avec des Pokémon ? En tout cas, j'espère que vous parviendrez à trouver le Professeur Baobab, il est parfois intenable. » Fit-elle dans un léger rire. Le Professeur était bon ami de son père et elle avait eut la possibilité de discuter un peu avec lui, un homme qu'elle appréciait et son acharnement dans son travail était admirable. De plus, il confiait souvent des Pokémon Dragons retrouvés blessés ou traumatisés à Keigo qui s'en occupait alors. Ou lorsqu'un Dragon faisait des siennes, le samurai était convié pour apaiser sa rage. Ils se connaissaient bien, en somme.

« Merci. C'est Rosalien, je viens de la région de Johto. » Fit-elle dans un beau sourire, bercée rien qu'en prononçant le doux nom de sa région natale. Lieu qu'elle aimait plus que tout et ô, qu'elle aimerait une fois reposer pied à Rosalia, admirer la Tour Cendrée, danser dans la salle de danse, revoir les murs de l'okiya et croiser Peter, ou Sandra, peut-être Mortimer ? Balayant ses pensées, elle reposa son attention sur l'adorateur de la Foudre.

« Mon père le connaît bien, je pourrais vous donner un numéro si vous le souhaitez. Je ne l'ai pas sur moi mais je peux vous contacter pour vous le donner. » Proposa t-elle alors dans un léger haussement d'épaule détaché.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sam 13 Mai - 22:43
Invité
La marche paraissait bien plus courte en compagnie de Soburin. Cette demoiselle avait un charme particulier qui faisait d'elle une personne de fort intérêt. Ce n'étaient pas ses yeux, bien que vifs et profonds, qui faisaient sa beauté. Ce n'étaient pas non plus ses lèvres rouges et charnues; ni même ses formes ou sa silhouette. J'étais admiratif de la grâce de cette personne.

J'avais, petit, entendu parler de femmes dont la force spirituelle est si forte que leur sérénité se ressent jusque dans leur regard, leurs gestes. Il s'agissait souvent de femmes mûres, issues de familles croyantes, qui avaient voué leur vie à l'accomplissement de soi dans le seul et unique but d'atteindre le Nirvana, état de stase infini. Dans le monde des dresseurs, j'avais eu l'occasion de rencontrer des femmes qui expliquaient qu'une infime partie des dresseuses amatrices de Pokémon de type Combat, notamment les septuagénaires et supérieurs, tentaient de comprendre et d'atteindre cet état symbolique.

Je n'avais qu'à regarder Soburin pour me rendre compte qu'au final, elle n'en était pas si loin. Sa colère était douce, sa joie était calme, sa folie était respectueuse. C'était... apaisant.

"Je vais te donner mon numéro Soburin; annonçai-je en sortant mon appareil et lui montrant mon numéro pour qu'elle n'ait qu'à le recopier. Je te remercie de ton aide toutefois et lorsque nos chemins se croiseront, j'espère pouvoir les arpenter de nouveau à tes côtés." dévoilai-je en un sourire discret, soulevant ma fossette, heureux de cette rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Johto - Rosalia.
Groupe : Pléiade.
Messages : 117
Stardust : 345
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 0:35
Pléiade

Ils étaient non loin de Nemerya, du monde était visible non loin et les grands immeubles s'élevaient vers les cieux fièrement.
Soburin extirpa son portable d'entre les pans larges de son kimono, tenant le Chinchidou dans un bras afin de taper le numéro que le jeune Cast lui présentait. Il lui était sympathique malgré la froideur de son visage aux traits acérés, sa franchise nonchalante et l'aura puissante qu'il dégageait. Il n'avait pas l'air foncièrement mauvais, simplement passionné au point d'être capable de tout balayer sur son passage pour arriver à ses fins. Ses mots flattèrent la Rosalienne qui, relevant ses prunelles vers lui, eut un sourire charmant, hochant la tête poliment.

« Ce serait avec grand plaisir, Cast. Je vous... te contacterais sous peu pour te donner le numéro et j'espère que nos routes se re-croiseront. » Elle rangea alors son portable entre ses pans, sourire flottant aux lèvres. Elle passa aux côtés du blond et effectua quelques pas vers l'immensité de la ville, s'arrêtant subitement afin de rappeler non sans quelques douces paroles, Shenron dans sa sphère. Kusanagi la suivit, adressant un regard méfiant à Cast, le toisant même de bas en haut, l'air répudié. Soburin, elle porta une dernière fois son regard sur Cast.

« Ne cause pas trop de torts sur ton passage. » Fit-elle dans un joli sourire, amusé. Au final, Cast lui rappelait énormément ce qu'il affectionnait, la Foudre. Autant physiquement que mentalement. Leur entrevue avait été courte mais pas moins intense et la jeune Rosalienne apprécierait inéluctablement en découvrir davantage sur cet atypique personnage. Soburin porta son regard vers la ville et reprit sa marche, disparaissant peu à peu, se dirigeant vers le Centre Pokémon le plus proche afin de s'assurer que le Chinchindou avait eut plus de peur que de mal.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Certains tuent pour survivre, d'autres survivent pour tuer. ♦ Sara
» Certains m'aiment, d'autres me détestent mais au fond, Combien me connaissent ?
» DiiMORETTE, un pokémon parmi tant d'autres, mais qui se démarque plus facilement...
» [Théorie] Les origines de la Méga-Evolution - Pourquoi certains Pokémons ?
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Lumiris Centre :: Réseau routier :: Route 5-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération