Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Répondre au sujet
Un petit déjeuner aux chandelles ? [#Arya Kaelys]
avatar
Origine : Voltapolis
Groupe : Météore
Messages : 137
Stardust : 634
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 20:13
Météore
Plusieurs journées à vadrouiller le long des routes cyclables menant Voltapolis à Nemerya, une soirée ruinée à ne pas rencontrer le professeur pour qui j'avais fait tout ce chemin; j'avais le moral à zéro et l'estomac sur les talons. Je pouvais sentir mon ventre grouiller et mes poings se serrer à l'idée de n'avoir nulle part où dormir... gratuitement. Par dépit, je décidais de me rendre à l'auberge la plus proche du lieu où je persistais depuis le début d'après-midi.

À mon entrée, je remarquais sur les murs des fresques de Pokémon anciens, alors que le parfum envoûtant était probablement causé par les spores d'une capacité. Il fallait avouer qu'être manipulé par cette entêtante effluve était agréable, alors que je distinguais une jolie demoiselle s'approcher de moi avec un grand sourire et un ensemble à l'effigie de l'auberge dans laquelle j'allais séjourner.

"Bonsoir ! C'est la première fois que je vous vois dans Nemerya, vous êtes un nouvel arrivant ? Vous nous en direz davantage plus tard, pour le moment, nous allons vous chercher des couvertures, vous avez l'air de mourir de froid !"

Je me sentais bien et je n'avais pas froid, son joli minois ne lui permettait pas de décider pour moi. Fermant le poing, m'apprêtant à lui cracher des insultes au visage et la nommer de bouffeuse de choses-indignes, elle me coupait dans mon élan avec son ton mielleux.

"Tout est là ! Vous n'avez pas bonne mine, un bon repos vous fera beaucoup de bien. D'ailleurs, nous venons de mettre en place la partie restauration de l'auberge et faisons son inauguration demain matin pour le petit déjeuner ! Nous vous y invitons; comme il s'agit de votre première venue dans notre demeure, je vous l'offre ! Par contre, les boissons du mini-bar vous seront facturées, alors n'y allez pas de main morte !"

Je desserrai le poing. Même l'imprudent ne se permet pas de critiquer le cheval qu'on lui offre. Alors, elle me mena en direction de ma chambre qui se trouvait en haut des escaliers. Il s'agissait d'un simple lit, avec une petite bibliothèque rustique de bois assez peu fournie et une lampe de chevet. Le confort simple, celui que je recherchais après tout.

Je déposais ma main sur la hanche de mon hôte, lui livrant une douce caresse avant de retirer mon contact, la voyant placer le pied dans la chambre. Apparemment, ses envies n'étaient pas celles d'une simple hôte. Je me contentai de relever mes doigts agiles le long de son corps sans un mot, effleurant ses courbes avant de finir sur ses lèvres et la repousser doucement.

"Je m'assurerai de repasser demain soir lorsque je ne serai plus fatigué pour te faire découvrir ce qui se cache sous les couvertures, soit sage et patiente.", lui annonçai-je d'une voix suave et chuchotée, avant de fermer la porte à quelques centimètres de son nez.

... enfin, le repos. Je n'allais laisser personne se mettre en travers de ce lit et moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Pulsar
Messages : 38
Stardust : 50
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 1:00
Je vois des étoiles. Des milliers d'étoiles. Un ciel sombre, voilé, scintillant. Je ne vois que ça. Je suis étendue sur l'herbe, admirant les cieux obscurs de la nuit tombée. Je ne parviens point à sentir la fatigue monter en moi ce soir. Nix est dans sa pokéball, elle dort paisiblement. Je l'envie, sincèrement. Je suis en route vers le sud de la région, mais pour aller au sud, il faut bien évidemment passer par le centre. Je suis donc actuellement à Nemerya, sur l'herbe d'un parc près de l'auberge au centre de la cité. J'observe la beauté naturelle de la nuit étoilée, et je réfléchis. Je réfléchis à tout, à rien, à n'importe quoi, rien de bien pertinent mais une multitudes de scénarios se forment dans mon esprit. Rien de bien important, parfois des histoires, parfois des pensées banales, parfois des informations simples ou compliquées. Bref, pour faire simple, je glande.

Je me redresse enfin. Soyons raisonnable. Il faut aller se reposer un peu, pour pouvoir mieux repartir demain. Je soupire, doucement. Je pose mes mains au sol pour me relever et je secoue mes vêtements pour retirer la poussière. Me cheveux sont en bataille, je baille et j'ai les yeux qui piquent. Heureusement que l'auberge est juste à côté car j'aurais pas le courage de marcher plus de six minutes et trente-sept secondes.

J'arrive à l'auberge, et sans un mot, je me dirige vers celui qui s'occupe de m'attribuer une chambre. Il est vachement tard et tout le monde dort, mais heureusement, il reste une place juste pour moi. On peut dire que j'ai de la chance. Ainsi, je me rends à mon lit, je remercie le jeune homme pour son aide et je me précipite sous la couette. Le confort, la chaleur, la perfection. Mes yeux ne perdent pas de temps, ils se ferment, et Morphée vient tranquillement me chercher alors que je rejoins le pays des rêves.

***

Le lendemain matin, je me réveille, les cheveux encore plus en bataille qu'avant de m'endormir. Je m'étire, je baille encore, je me frotte les yeux. Quelle heure est-il ? Ah, 9:00 du matin pile poil. J'ai un bon timing, dis donc. Je suis cependant étonnée de ne pas avoir dormi plus longtemps mais au fond, ce n'est pas une mauvaise chose. Je ne dois pas partir trop tard si je veux avoir le temps de me rendre au village Kishika.

Après une bonne douche chaude, un coup de sèche-cheveux, de peigne, je suis finalement présentable. Ma longue chevelure est douce et brillante ; elle ressemble finalement à quelque chose. Je m'habille rapidement, j'enfile mes chaussettes en sautillant même, et je place mes objets personnels dans mon sac. Avant toute chose, je vais aller déjeuner. J'ai une faim de Zoroark affamé, je viens de réaliser que je n'ai pas mangé hier soir. Un petit-déjeuner copieux ne me fera pas de mal.

Arrivée à la salle à manger, je regarde la carte pour voir ce que ces gens proposent. Je pourrais avaler n'importe quoi, ou presque. Je m'installe donc à côté d'un jeune homme qui me semble seul. J'aurais préféré être solitaire ce matin, mais j'ai choisi la pire heure pour me réveiller et tout le monde mange en même temps. Par curiosité, j'observe la personne assise à côté de moi. Il s'agit d'un blondinet probablement de mon âge, ou à peine plus vieux. Il ne me dit absolument rien. J'en retourne à mes occupations, à savoir, ma carte des repas. J'en ai l'eau à la bouche, vraiment. Cependant, je réalise que quelque chose cloche avec ma carte. Il n'y a que des desserts dessus, pas de plats principaux, pas d'entrées... Merde. Je me suis retrouvée avec uniquement la carte des desserts. Pas très malin tout ça. Je jette un oeil en direction du blondinet qui semble avoir une carte supplémentaire à ses côtés. Je soupire. Je n'ai pas envie de parler, alors j'essaye d'attraper mon précieux, mais comme je dois dangereusement m'approcher de lui pour l'atteindre, on dirait presque que j'essaye de trouver un prétexte pour l'aborder. Ce qui est faux.

« Excuse-moi si j'envahi ton espèce vital, ce n'est pas mon intention. Je veux juste cette fichue ca- aaaaaah »

Je me penche un peu trop, et je tombe presque, mais je m'agrippe au bras de l'homme pour éviter la chute. Ma maladresse légendaire est inévitable. Quoi qu'il en soit, je me dépêche de prendre ce menu à la con et je plonge le nez dedans pour éviter le regard de l'autre mec à côté de moi. La journée commence drôlement bien...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Voltapolis
Groupe : Météore
Messages : 137
Stardust : 634
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 8:21
Météore
Une bonne nuit de sommeil, bien réparateur. J'avouais n'avoir aucun souvenir de la veille, j'étais tellement détruit par ces innombrables déplacements que mon cerveau avait naturellement oublié les heures de route pour faire place à de jolis et doux rêves. Je profitais d'ailleurs de l'occasion pour m'occuper un peu de mon corps, retirant mes vêtements pour me rendre dans la salle de bains.

J'exprimai un long soupir en remarquant les hématomes sur mon torse sur le miroir de la salle de bains. Aaah, les expériences à la SYLPHE n'avaient pas que du bon, ces quelques cicatrices et bleus en étaient une preuve irréfutable. Je remarquais aussi dans le reflet mes cheveux complètement en vrac, loin d'être admirables. Bon sang, cette douche s'imposait comme une nécessité.

J'étais surpris de remarquer un assortiment de shampoings, gels pour le corps, soins du corps et sels de bains dans cette douche-baignoire. Je n'avais pas l'habitude d'un tel luxe, étant habitué à mes appartements personnels de Voltapolis. Même si je n'avais aucune notion d'heure, il devait être environ huit heures du matin et je passais bien une demi-heure sous la douche à essayer et sentir tous ces produits. C'était agréable.

Cependant, en sortant de la salle de bains, j'enfilai une nouvelle tenue dans laquelle je me sentais élégant : une très longue veste ocre et brune aux ornements blancs, accompagnée d'un long pantalon marron décoré de tissages. J'enfilai aussi une paire de gants blancs pour sublimer cet accoutrement et faire un rappel des couleurs de la veste pour, enfin, pouvoir sortir de la pièce en prenant soin de récupérer toutes mes affaires.

"Je suis heureuse de vous revoir ! Vous avez passé une douce soirée ? Profitez du petit déjeuner ! Tous nos produits sont frais et tout chauds à l'étage du bas !" m'annonçait la demoiselle que j'avais vue la veille. Même si je n'avais que de brefs souvenirs de la soirée précédente, je me rappelais de ses avances et esquissais un simple sourire gêné pour ne pas la froisser : j'avais cependant l'intention de me sauver furtivement à la moindre occasion venue.

Cependant, un grouillement de mon ventre me fit comprendre que je devais dans un premier temps profiter de son offre. Alors, je me rendais à l'étage indiqué en saisissant une carte des plats ainsi qu'une carte des desserts. Passant commande, un porridge consistant accompagné de fruits constituait une entrée solide, suivie d'œufs brouillés et de lard grillé en office de plat. Par la suite, un simple yaourt, un morceau de brioche et un café feraient un bon substitut de dessert. Toutefois, alors que je saisissais une pomme dans mes assiettes, je distinguais une nouvelle demoiselle se placer à côté de moi et me regarder avec insistance. Définissant son regard, je me rendais compte qu'elle ne me regardait pas personnellement mais gardait la carte que j'avais posée à ma gauche; décidant de lever la main gauche pour la lui tendre, elle me coupa dans mon geste en tentant de la récupérer... avant de me tomber dessus.

Je gainais les muscles de mon bras contre lequel elle s'était retenue pour l'empêcher de tomber, avant de soulever la jeune femme en déposant ma main contre le bas de son épaule. Une fois stabilisée, je lui envoyai une petite pique ironique pour me moquer d'elle avec amusement.

"Apparemment, toi aussi, tu n'es pas du matin." affirmai-je d'un sourire avant de lui tendre la carte qui se trouvait sur ma gauche. Cette fois, pas de risque qu'elle s'affale sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Petit déjeuner en chambre - Summer
» [libre] Un petit déjeuner ?
» Nicholas a rendez-vous avec Noah pour un petit déjeuner, père et fils...
» Petit déjeuner studieux [Libre]
» " L'enfer, c'est les autres" Sartre (Dhaaarc ! DDF ? :3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Lumiris Centre :: Nemerya-
Répondre au sujet
Outils de modération