Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Sorry for party rocking ♪
avatar
Team :

card : trainer card
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 854
Stardust : 1245
Sam 13 Mai - 16:51
La soirée spéciale Pléiade c'est ce soir. Je commence à être à l'aise vis à vis des fêtes, même si je ne peux pas vraiment danser. Je m'amuse comme je peux. J'entre dans la pièce, il n'y a presque personne d'arrivé. Quelques dresseurs qui discutent entre eux, une légère musique en fond, mais sans plus. En même temps, je suis d'avance. Je n'aime pas être en retard, car je n'aime pas être le centre de l'attention. Kiro est avec moi, il pousse mon fauteuil, maintenant qu'il est grand, le Pokémon. On a vu mieux comme entrée subtile, mais bon. Je décide d'aller me poser dans un coin et de verrouiller ma chaise. J'ai envie de me dégourdir les jambes.

« Kiro, tu m'aides ? »

L'Amphinobi hoche la tête et me tend ses bras. Je marche, en me tenant sur lui pour ne pas tomber. Je sais que si je tombe, mon starter va me rattraper. Ce qui me rassurer. Au moins, je peux quitter ce fichu fauteuil parfois. Je souris à Kiro, reconnaissante. J'ai hâte que les autres arrivent. Je parle notamment de ceux et celles qui ont répondu à mon topic sur le réseau Dusk. Ils avaient tous l'air très sympathique, et en plus, Rin est supposé venir. Ça fait un moment que je ne l'ai pas vu !

Je décide de me rendre vers le bar. Je remarque que tout près du lieu, un message a été écrit sur une banderole. « Amusez-vous bien les verts ! - Elexia » c'est une belle attention de sa part, je trouve. Dommage qu'elle ne soit pas là, mais à ce qu'on dit, elle est très énergique. Je pense qu'elle m'aurait plus étourdie qu'autre chose.

« Bonjour mademoiselle, un verre ? »

Je sursaute légèrement. Ah oui. Je suis devant le bar. Effectivement.

« Oh. Euh... oui, oui. Pourquoi pas. »

Le barman me demande ce que je veux. Je lui dis simplement de me donner ce qu'il me conseille. Il s'exécute, et je retombe dans mes pensées, en observant la porte. Après quelques minutes, le jeune homme me tend un long verre rempli d'un liquide rouge vif et orangé, avec une paille. Je prends la boisson sans réfléchir et je le remercie pendant que celui-ci essuie d'autres verres à l'aide de son chiffon. Il me fait un clin d’œil avant de retourner à ses occupations. Je m'empresse d'aller ailleurs, ne sachant pas trop comment réagir.

Je goûte le nectar. C'est délicieux, mais genre... vraiment. Je lâche même un : « C'est trop bon ce truc ! » avant de regarder autour de moi pour vérifier que personne ne m'ait entendu.

Finalement, je vois la porte s'ouvrir. La musique commence à être plus forte, des lumières illuminent la grande pièce. La fête commence. Enfin. J'observe un peu partout pour voir si quelqu'un que je connais est là, toujours en tenant le bras de mon compagnon Kiro. Il doit commencer à avoir de me tenir, celui-là. Je vais probablement bientôt regagner ce fichu fauteuil pour le laisser souffler, le pauvre.

Bref. Je secoue la tête. Pas le temps de penser à des trucs négatifs. Que la fête commence !




SPE TYPE EAU:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-Card ♥️ - Journal de bord ⚛️
Origine : Kanto
Groupe : Pléiade
Messages : 608
Stardust : 1242
Sam 13 Mai - 21:22


Sorry for party rocking

RP Pléiades
Comme je l'avais indiqué sur le réseau Dusk, je serais présent à la fête organisée pour les Pléiades, à Artiesta. Actuellement, je suis encore en chemin, dans les airs, sur le dos de mon Draïeul. C'est une des premières fois que nous volons tous les deux, pourtant, je ne suis pas effrayé. Gandalf a beau aimer s'amuser, il est assez responsable pour ne pas me mettre en danger... Enfin, plus maintenant. Pour faire court, on va dire que notre premier essaie ne s'était pas très bien passé.

Après un certain temps passé dans les airs, nous arrivons enfin à destination. Tandis que nous survolons la ville, je regarde sur mon téléphone l'adresse exacte de la salle. Je guide mon Pokémon afin qu'il me dépose juste devant l'entrée. En se posant au sol, il bat des ailes si fort qu'il manque de faire s'envoler un chapeau ou deux parmi ceux des gens autour. J'imagine que c'est une entrée remarquée que je fais là. Je descends du dos de mon dragon et le rappelle dans sa Poké Ball, puis je me recoiffe avant d'entrer.

La soirée est déjà bien entamée, il y a de l'ambiance et pas mal de dresseurs, moins que je l'aurais imaginé, mais tout de même. Je balaye rapidement la salle du regard, mais je ne vois personne que je ne connais déjà, si ce n'est... Naika. Elle est accompagnée par Kiro, la dernière fois que j'ai vu celui-ci, c'était un Croâporal rose, mais aujourd'hui, c'est un magnifique Amphinobi noir avec une langue jaune qui lui sert d'écharpe. Il ne manque pas de classe. Je desserre un peu la cravate de ma tenue de soirée et m'approche de la femme aux cheveux verts.

« Bonsoir Naika. Tu es magnifique ! J'ai fa-- »

Je m'arrête de parler en écarquillant les yeux. J'étais tellement subjugué par sa beauté que je n'avais pas remarqué qu'elle se tenait debout, comme... Comme tout le monde ici ! Bien sûr, elle semble avoir besoin de se tenir à son Pokémon, mais c'est quand même très bien.

« Wow, ça va, tu arrives à marcher ? »

Ma question est un peu stupide, j'imagine bien qu'elle n'est pas apparue ici grâce à la magie du Saint-Esprit, mais je me demande quand même... J'espère que ce n'est pas trop fatiguant pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : t-card
Origine : Lumiris - Nemerya.
Groupe : Pulsar.
Messages : 269
Stardust : 532
Dim 14 Mai - 0:11

Parée de l'un de ses plus beaux kimono, d'une mauve, paré de plusieurs dessins de dragons d'une couleur un peu plus foncée ou plus claire, se rapprochant du blanc. Son obi était d'un mauve bien plus foncé et dans ses cheveux attachés en un chignon complexe retenu par une broche formée par des têtes de dragons taillées dans quelques pierres précieuses. De jolies geta s'accordant à ces tons violets ornaient ses pieds et son faciès était maquillé comme à l'accoutumée, du rouge à lèvre, un peu de couleurs ci et là, de quoi rehausser ses mirettes rubescentes. C'était dans un pas léger et aérien qu'elle se dirigeait vers le lieu du rendez-vous, Kusanagi sur ses talons. Enthousiaste, elle restait sobre dans la démonstration de ses émotions et ne gardait qu'un léger sourire flottant sur ses douces lippes.

Alors, elle aperçut une immense forme dans les cieux, elle perdit peu à peu de l'altitude pour alors, se poser en toute délicatesse. Soburin n'eut aucun mal à reconnaître là un splendide Draïeul. Accélérant le pas inconsciemment, elle aperçut alors le jeune homme qui en descendit avant de le rappeler au sein de sa sphère. La Rosalienne resta un instant admirative, ce Draïeul avait un sacré niveau pour savoir déjà voler, Shenron n'y parvenait pas encore. Il fallait dire qu'il était encore un très jeune Draïeul en dépit de ses airs de grands sages et son espèce de candeur des plus charmantes. Mais trêve ! La geisha entra à son tour au sein du lieu, les prunelles brillantes. La musique résonnait, quelques coordinateurs étaient déjà là, discutant, buvant, riant. L'ambiance était détendue, agréable, Soburin s'y sentait déjà bien et visiblement, son jeune Bébécaille aussi.

D'un regard circulaire, elle repéra le jeune homme au Draïeul mais également une jeune demoiselle en compagnie d'un atypique Pokémon qui n'en était pas moins d'une grande classe. Sociable et peu répudiée à l'idée de rencontrer des inconnus, Soburin approcha. Pourtant, voyant qu'ils discutaient, elle eut un léger ralentissement ; et si elle les dérangeait ? Kusanagi lui envoya cependant un petit coup de tête dans le mollet, levant vers elle un regard rassurant. Il connaissait bien sa dresseuse et figure maternelle pour savoir qu'elle n'aimait pas s'imposer dans les conversations. Mais devant le minois du Bébécaille, Soburin reprit sa route jusqu'à eux, un sourire chaleureux aux lèvres.

« Bonsoir à vous ! Je suis Soburin et voici mon compagnon, Kusanagi. Je m'excuse si je vous dérange mais je vous ai vu arriver en volant sur un Draïeul, c'était splendide, vous devez être un très bon dresseur. » Souffla la Rosalienne d'une voix douce mais teintée d'une certaine admiration. Elle reposa son regard sur la demoiselle, passant d'elle à l'autre, le minois légèrement amusé.

« Vous êtes de ceux qui avaient répondu à l'invitation ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 18 Mai - 12:47


lola and the world
« sur la musique, on va on vient»


trois cents ciquante six.
c'est le nombre total d'essais de vêtements que lola a fait hier dans le but de trouver la tenue idéale pour le bal. cela comprenait tout: chaussures, boucles d'oreilles, sous-vêtements...
tout se devait d'être parfait.


quatre heures trente-sept et quarante-cinq minutes.

c'est le temps que lola a pris pour se préparer. cela peut paraître ridiculement long, mais pour une jeune fille qui, comme elle, prend aux minimums deux heures pour s'occuper de sa tignasse bleue et qui adore (avec un grand a) trainer sous la douche, c'est tout à fait cohérent. ajoutez à cela les minutes prises par le masque de beauté, les soins pour la peau, la manicure et la pédicure ainsi que le maquillage....
finir tout ça en seulement quatre heures, ça relève de l'exploit. si pas du miracle.


en retard.


d'une demi-heure seulement. mais trouver un taxi décent à artiesta c'est le parcours du combattant, le chaos, l'entropy la plus complète.
c'est presque impossible d'en sortir vivant sans être ruiné, la légende dirait.
parfois, lola, elle voudrait d'un pokemon glace qui vole aussi. mais à part des prétendus pokémons légendaires de la république de Kanto et d'Unys, il n'y avait rien pour l'aider à esquiver la marche ou les épouvantables taxis.
elle était vouée à continuer à subir ces traumatismes jusque mort s'en suive.

bref.
lola était en retard mais elle était jolie, ou du moins, elle n'était pas trop laide, et ça, c'était le principal.
après tout, la première impression est définitivement la plus importante. d'autant plus si des stars telles que la célèbre  et splendide chanteuse; soburin, faisaient l'honneur de leur présence. lola elle était aux anges.

c'est donc munie d'une petite robe couleur bleue nuit, légèrement transparente, possédant quelques paillettes et sans bretelles que lola entra dans la pièce joliment décorée pour la réception. elle observa les alentours de ses yeux curieux, le sourire aux lèvres. elle avait l'impression d'être dans un conte de fées.

si seulement son prince, si seulement son beau vitaly s'était déplacé. ils auraient pu danser, danser jusque la fin de la nuit, jusqu'au petit matin, jusqu'en être ivre de plaisir et de désir.
lola baissa les yeux. elle sait au fond d'elle qu'elle ne vivra jamais ce rêve bleu.

lola, elle commençait à voir un peu du noir lorsque son regard eut la chance d'apercevoir la plus belle des mortelles à la voix plus douce que le lait ou le coton ou encore la soie; à l'âme la plus scintillante que des centaines de comètes réunies.

soburin, soburin ideka. la femme dragon.

cette dame est transcendante.
comme si elle venait de cette planète où les hommes sont tous sages et où la paix est loi. comme si elle n'avait jamais douté de la beauté du monde. comme si elle venait d'un mythe ou d'une légende. comme si arceus s'était réfugié en elle.

soburin, elle diffuse sa sagesse et console les esprits en pleurs de sa splendide voix.
quand elle chante, elle fait voir des couleurs. un arc-en-ciel de bonne humeur ou d'amertume (on ne sait jamais) qui saisit comme ça sans prévenir et qui fait du bien.

même lorsqu'elle chante des chansons tristes, tristes à en pleurer, tristes à en crever, on ressent toujours ce petit bonheur au fond de soi. comme si elle avait pris nos peurs nos haines et nos erreurs pour les effacer, les transformer en quelque chose de plus beau, de moins lourd. comme si elle prenait notre vie pour en faire quelque chose de mieux.

soburin, elle fait voir le son. elle fait écouter la lumière.  elle renverse les lois de l'univers pour le rendre plus agréable.
soburin, c'est une belle personne.
elle avait l'effet vitaly.

lola, elle retira ses talons et courut vers la star pour l'enlacer. la première impression, parfois, il faut s'en moquer.

la bleue murmura un simple et léger :

« merci pour tout madame soburin. je vous aime. »

puis elle lâcha la dame aux cheveux noirs et se tourna vers les autres invités qui étaient visiblement en pleine discussion avec la star : une jolie petite demoiselle aux cheveux verts et au visage doux ainsi qu'un homme aux cheveux bicolores que lola semblait légèrement reconnaitre.

« coucou moi c'est lola ! ravie de faire votre... ET MAIS TOI ! TOI JE TE CONNAIS TOI ! » cria lola
 
les connexions s'étaient faites dans son cerveau. cet homme, ce beau monsieur, c'était rin. elle l'avait rapidement rencontré au mont yukali lorsqu'elle cherchait un nouveau pokémon. elle déclara, la voix très haute, tellement que tous les regards se tournèrent vers elle:

« TU ES RIN N'EST CE PAS ? ET BIEN TU M'AVAIS PAS DIT QUE TU AVAIS UNE COPINE SI JOLIE ! J'ADORE SA COULEUR DE CHEVEUX LE VERT C'EST VRAIMENT LA MEILLEURE COULEUR ! »

lola attapa un garçon qui passait, se prit un verre d'une substance qu'elle n'avait jamais gouté encore -mais c'était bon- et remarqua -seulement maintenant- le petit et splendide bébécaille qui appartenait sans aucun doute à la star.

« WOOOOOW IL EST TROP MEUUGNOOON ! »s'exclama lola comme une enfant découvrant un pokémon pour la première fois

« je peux le porter le toucher madame soburin s'il vous plait ? il est trop chouuu ! »
demanda lola les étoiles dans les yeux.

la première impression ? ce soir, lola s'en moquait.

(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : trainer card
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 854
Stardust : 1245
Lun 29 Mai - 23:47
Je me sustente de cette boisson nouvelle que je n'avais encore jamais goûté. Un cocktail fruité et rafraîchissant, qui me donne presque l'impression de faire quelque chose de mal. Cette sensation ne me déplaît pourtant pas. Si cette soirée peut me permettre de sortir de ma zone de confort, je peux bien me servir des outils à dispositions pour m'en donner l'aide nécessaire. J'aspire une autre quantité de liquide orangé avec ma paille, et je remarque par la même occasion un visage familier qui instantanément, accélère mon rythme cardiaque. Mon regard ne le quitte pas, je le trouve très charmant avec cette tenue, impossible pour mes yeux de regarder ailleurs. Je lui esquisse un sourire lorsqu'il apparaît devant moi. Je me surprends même à rougir suite à son compliment. Il est vrai que je voulais être jolie pour cette soirée, alors j'ai fait le nécessaire. Une petite robe noire simple mais élégante, assez courte pour me permettre de bouger sans contraintes. Le noir de ma tenue fait ressortir la couleur de mes cheveux et de mes iris, ce qui apportent un petit plus. Rin semble surpris de me voir sur pieds, et j'avoue que cela me fait plaisir. J'ai l'impression d'avoir fait des progrès depuis notre dernière rencontre.

« Oui ! Enfin... Marcher, tout est relatif, mais j'y arrive de plus en plus. » Je prends une pause. Je passe une main dans mes cheveux, et je plonge mon regard dans le sien. « Je te trouve très élégant ce soir ! » Un nouveau sourire.

Suite à mes paroles, une demoiselle débordant de grâce se dirige vers nous. Elle a un style particulier qui lui va à merveille. Je vois que très peu de personnes porter d'aussi beaux kimonos. En fait, rares sont ceux qui portent le kimono tout simplement, par ici. Il me semble avoir déjà vu cette dame, d'ailleurs. Lorsqu'elle arrive à nos côtés, elle fait mention d'un Draieul qui appartiendrait à Rin. Il serait même arrivé en volant avec lui, apparemment. Je ne savais pas que Rin possédait ce Pokémon, cela doit être récent. Je tourne la tête en direction du dresseur. Il faudra qu'il me le présente, ce nouveau compagnon.

Je tilte ensuite au prénom de Soburin. Elle avait communiqué dans la conversation entre Pléiades, et à ce qu'on raconte, elle est même plutôt célèbre ! Je culpabilise légèrement de ne pas la connaître plus que cela, mais nous allons y remédier.

« Enchantée Soburin, je m'appelle Naika. J'ai posté l'annonce à propos de la soirée, je me souviens vous avoir lu. Votre Bébécaille est très mignon ! » Je sens ensuite une pression sur mon bras. Ah mince. J'ai oublié de présenter mon compagnon qui pourtant, est celui qui me permet de tenir debout dans l'actualité. Je toussote. « Oh, et je vous présente Kiro, mon Amphinobi. » La grenouille ninja croasse, tirant légèrement sa langue couleur moutarde. « Eeeeh. Ne me décoiffe pas ! »

La soirée semble bien s'entamer. Les autres Pléiades sont sympathiques et remplis d'entrain. Moi qui d'habitude n'est pas très à l'aise avec les autres, j'ai plutôt l'impression d'être comme chez moi. Je me sens bien, et ce n'est pas souvent que ça arrive alors autant en profiter. Une autre jeune demoiselle s'approche de nous par la suite. Elle a de magnifiques cheveux bleutés qui me font presque baver. Ça fait toujours plaisir de croiser des gens colorés comme moi ! Elle se présente à nous, mentionnant se nommer Lola. Je sursaute ensuite lorsqu'elle hausse le ton en réalisant qu'elle connaissait Rin. Visiblement, il est connu de tout le monde. Il faudrait peut-être que je sorte un peu de l'ombre parfois pour agrandir mon cercle social aussi. Hmm.

Je souris à la jeune fille suite à son commentaire sur ma chevelure. Puis je réalise qu'elle parle de moi en disant que je serais... la copine de Rin ? Le rouge me monte aux joues instantanément. Elle est dans le tort, mais je ne parviens pas à la corriger. Les mots restent bloquer au fond de ma gorge, laissant paraître une timidité qui n'est pas coutume à ma personne. Je ne sais pas pourquoi cette affirmation provoque chez moi une telle réaction.

« J-Je... Euh... Merci ! J'adore tes cheveux moi aussi. »

Je ne sais plus où poser les yeux. Je me demande si Rin est aussi perturbé par cette remarque que moi. À moins que ce cocktail sucré ait commencé à me monter à la tête ? Ce serait assez improbable. Je respire un coup et je tente de me calmer. Il n'y a pas de tragédie, je n'ai simplement pas l'habitude de ce genre de choses. Je décide de faire abstraction et de poursuivre la soirée normalement.

La musique commence à devenir plus forte alors on ne s'entend plus très bien, mais je crois que c'est l'objectif. Les gens commencent à danser mais ce sera plutôt difficile pour moi. Je remarque que Kiro commence à fatiguer, alors je prends la décision de me débrouiller.

« C'est bon Kiro, tu peux me lâcher. Ça va aller. Je peux tenir, je te jure ! »

Mon Pokémon me regarde perplexe, mais il écoute ma demande et retire ses bras doucement. Comme je le pensais, je tiens debout. Je ne sais pas combien de temps je vais tenir mais ce n'est pas important. Je sais que mon compagnon est là pour me rattraper en cas de besoin. Lui laisser quelques minutes de repos, c'est la moindre des choses quand même. Je décide de m'approcher de Rin pour pouvoir lui parler et qu'il m'entende ! Parce que bon, avec cette musique...

« Alors comme ça Rin tu as un Draieul maintenant ? C'est génial, il faudra que tu me- AAAAAAH. »

Je fais un pas de travers et je perds l'équilibre. Heureusement que je n'avais pas mon verre dans les mains à ce moment-là. Je m'agrippe donc à la seule et unique personne pouvant m'éviter de chuter, à savoir Rin. Mon cœur s'emballe, non seulement parce que j'ai failli trébucher mais aussi parce que je suis en train d'enlacer Rin de manière assez imprévue... J'espère que je ne lui ai pas fait mal.

« Je... Désolée... Tu n'as rien ? »

Ironique comme question, mais moi je n'ai rien. J'espère surtout que personne ne s'est aperçu de ma maladresse. Même si c'est assez difficile à rater. Je tente de me redresser sur mes jambes mais c'est trop difficile, je parviens simplement à avoir l'air d'un Magicarpe qui fait trempette et qui réussi même à échouer. J'abandonne.




SPE TYPE EAU:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-Card ♥️ - Journal de bord ⚛️
Origine : Kanto
Groupe : Pléiade
Messages : 608
Stardust : 1242
Mar 30 Mai - 20:11


Sorry for party rocking

RP Pléiades
« Oui ! Enfin... Marcher, tout est relatif, mais j'y arrive de plus en plus. »

Je fais un mouvement de tête accompagné d'un sourire. C'est sûr qu'elle n'est pas en train de courir un marathon, mais au moins elle n'a pas l'air d'avoir trop de mal à se tenir sur ses deux jambes. Peut-être que nous pourrons bientôt nous rencontrer sans qu'elle n'ait besoin d'avoir de soutien physique...

Elle me dit qu'elle me trouve très élégant, ce soir. Je souris et la remercie, lui retournant le compliment, même si je lui ai déjà dit qu'elle était magnifique juste avant. Je suis un peu gêné, c'est sûrement pour cela que j'agis bizarrement.

Une femme arrive alors à notre rencontre et se présente à nous, elle ainsi que son Pokémon, un Bébécaille. Son nom m'évoque vaguement quelque chose, mais je n'ai pas vraiment le temps d'y réfléchir, puisqu'elle s'adresse directement à moi.

« Je m'excuse si je vous dérange, mais je vous ai vu arriver en volant sur un Draïeul, c'était splendide, vous devez être un très bon dresseur. »
« Oh, euh... Merci. »

Je hausse les sourcils, surpris par sa remarque. C'est gentil de sa part, mais est-ce que ça fait vraiment de moi un bon dresseur ? Je n'en suis pas si sûr. J'imagine qu'elle doit bien aimer les Pokémons du type Dragon étant donné celui qui l'accompagne et le fait qu'elle ait remarqué Gandalf et qu'elle l'ait trouvé splendide, mais ce n'est qu'une supposition.

« Vous êtes de ceux qui avaient répondu à l'invitation ? »

Je hoche la tête, mais Naika répond avant moi et se présente en glissant au passage un compliment à Kusanagi. Elle en profite pour présenter son Pokémon à la peau noire, qui pousse un cri, visiblement content.

« J'ai répondu aussi à l'invitation, je suis Rin. Enchanté. »

Et soudain, surgit face au vent une fille avec des cheveux bleus, qui se précipite sur Soburin afin de l'enlacer. J'ouvre grand les yeux et les observe, surpris par une arrivée aussi... inhabituelle. Au bout de quelques secondes, je reconnais cette petite boule d'énergie qui a débarqué. Il s'agit de Lola, la jeune fille qui était avec moi au moment où je capturais Ganalf... J'ai l'impression de ne penser qu'à lui ce soir, c'est dingue !

Alors qu'elle commence à se présenter, elle se met à crier en disant qu'elle me connaît. Je souris, amusé par son attitude, et lui fait un coucou de la main.

« Allô Lola. »
« TU ES RIN N'EST CE PAS ? ET BIEN TU M'AVAIS PAS DIT QUE TU AVAIS UNE COPINE SI JOLIE ! J'ADORE SA COULEUR DE CHEVEUX LE VERT C'EST VRAIMENT LA MEILLEURE COULEUR ! »

Je commence à rougir. Une copine aussi... Hein ? Elle parle de Naika, là ? Je ne vois pas ce qui lui fait penser que nous sommes ensemble... C'est un peu gênant comme situation, je ne sais pas quoi répondre sur le coup. Il faut que je la corrige, mais je n'ai pas non plus envie que la fille aux cheveux verts le prenne mal. Je ne sais pas pourquoi elle le prendrait mal, avec du recul... Je me fais sans doute des idées.

« Euh, on n'est pas... »

C'est peine perdue de me justifier, Lola est déjà passée à autre chose. Elle s'extasie devant le Bébécaille de Soburin, nous ignorant complètement. Dans un soupir, je me tourne vers Naika et remarque qu'elle a un peu rougi aussi. J'espère qu'on ne sera pas trop embarrassés à cause de ça... Je ne le serais sûrement pas, enfin pas beaucoup, mais pour elle, c'est à voir.

Je la regarde parler avec son Amphinobi, mais je n'entends pas tout ce qu'elle dit à cause de la musique. Elle a l'air de le rassurer, jusqu'à ce qu'il la lâche et la laisse s'approcher de moi, sans aucune aide. Je souris bêtement en l'écoutant me parler de Draïeul, jusqu'à ce qu'elle tombe en avant, sur moi. Par réflexe, je l'attrape dans mes bras et l'empêche de tomber. Je jette un regard à Kiro, qui semble avoir eut peur pour sa dresseuse. J'essaie de le rassurer d'un geste de la tête et d'un sourire, pour lui signifier qu'elle va bien.

« Je... Désolée... »
« Tu n'as rien ? » Faisons-nous en même temps.

J'éclate alors de rire, pas au point de pleurer, mais presque. Au bout de quelques secondes, je parviens à reprendre mon calme et fait tout ce que je peux pour l'aider à se retrouver sur ses deux pieds. Je me dis que ça ne doit pas être simple de se relever avec la faiblesse de ses jambes, alors je redouble d'efforts pour ne pas qu'elle faillisse.

« Ça va aller ? »

Je suis inquiet pour elle, assez pour ne pas être gêné par notre proximité. Maus même sans ça, je crois que ça ne me dérangerait pas... Je ne sais pas pourquoi, je suis toujours à l'aise quand je suis avec cette fille. C'est un sentiment étrange, je n'ai jamais ressentit ça auparavant... En même temps, je n'ai pas eut beaucoup de connaissances avant de quitter Kanto, j'ai un peu l'impression de découvrir ce qu'est la sociabilité depuis que je me trouve dans ce pays.

« Moi qui voulait t'inviter à ... "danser", j'ai l'impression que ça ne sera pas pour ce soir ! » Ajouté-je enfin, pour essayer de dédramatiser sa maladresse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : t-card
Origine : Lumiris - Nemerya.
Groupe : Pulsar.
Messages : 269
Stardust : 532
Jeu 8 Juin - 0:11

Soburin hocha humblement la tête face à la jolie demoiselle aux cheveux verts, ainsi qu'au dénommé Rin. Kusanagi fronça cependant les sourcils en entendant le pseudo compliment : mignon ? Il ne voulait pas être mignon lui ! Un peu de respect pour sa grandeur et sa puissance, enfin ! Ainsi, la moue boudeuse, il détourna le regard des humains en fermant les yeux tandis que sa dresseuse saluait l'Amphinobi... juste avant qu'une tornade bleutée ne vienne l'enserrer. Écarquillant un peu les yeux, l'artiste écarta un peu ses bras puis baissa ses mirettes vers la jeune fille qui lui offrait actuellement un câlin passionné ! Ses paroles arrachèrent un tendre sourire à Soburin qui, gentiment, vint poser sa main droite sur le haut de la tête de la bleutée. Elle la relâcha alors pour hurler son euphorie envers le duo avant de s'extasier devant Kusanagi.

« C'est Kusanagi et... Eh bien s'il accepte, tu peux bien entendu le caresser. » Fit la Rosalienne dans un léger rire en voyant le minois renfrogné du Bébécaille, complètement offusqué qu'on le traite de Pokémon mignon. MIGNON ! Mais quel affront envers le futur grand samurai qu'il était, envers le fier guerrier en devenir qu'il serait ! Et pourtant, malgré son sentiment ronchon du moment, il se laissa faire par Lola sans trop broncher, se contentant d'afficher un air agacé. Sa dresseuse, elle, se retourna vers Naika et Rin au moment où le petit accident se produisait.

« C'est vrai que vous formez un jeune couple adorable, vous êtes vraiment mignons tous les deux. » Laissa échapper la sirène ébène en portant une main à ses lèvres, le sourire à la fois doux et malicieux. Alors, délaissant un instant tout ce petit monde, elle s'approcha du comptoir afin de commander un verre, désireuse de se désaltérer un peu. Avant de le faire, elle se détourna tout de même vers Naika, Rin et Lola.

« Vous voulez boire quelque chose en particulier ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Météore
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : T-Card
Origine : Lumiris
Groupe : Météore
Messages : 77
Stardust : 105
Mer 21 Juin - 19:50
jy surisi dan éirdixlubytes !

Message envoyé. En fait, y'avais marqué "J'y suis dans dix minutes!" mais bon. Avec quelques verres, une très faible tolérance à l'alcool et le fait qu'il avait passé la journée à faire le con, Coba était, comme on l'appelle dans le jargon "BOURRÉ". Enfin. Pas trop non plus. Enfin si quand même. Il avait envoyé un message à la demoiselle qu'il avait rencontré dans un bar, quelques instants plus tôt, afin de la retrouver ici à la soirée des Pléïades. La question était, alors, qu'est-ce qu'un Pléïade ? Bah... Allez savoir. Apparemment Coba faisait parti de ce groupe, mais quand est-ce qu'il avait signé pour ça ? Est-ce que c'était rétroactif ? Est-ce qu'il devait faire certaines choses en particulier pour mériter ce titre ? Est-ce que ça allait l'empêcher d'atteindre ses objectifs ? Allez savoir. De toute façon il se souvient de rien, sauf d'avoir dit à cette déesse du sexe féminin "On se retrouve devant l'entrée, tkt, jui ton cheval servant ce soir !"

Par ailleurs, on ne disait pas "chevalier servant" ?

Coba s'était fait beau comme un sou neuf, ou comme un camion à poubelle volé sur lequel on aurait fait un peu de tuning et qu'on l'aurait pimpé afin qu'il passe "mieux" avec les autres personnes. Parce que Coba, vestimentairement parlant, bah, c'était pas trop ça. Le natif d'Herisis était en bermuda torse nu à longueur de journée. Sauf à Windoria. Mais il y mettait jamais les pieds là-bas. Y'a que les fous qui vont à Windoria. La chaleur, c'était la seule chose satisfaisante. Enfin non. Y'avais d'autres trucs.

Il avait fait la rencontre d'une déesse dans un bar. Une Marie. Mais pas n'importe quelle Marie qu'on aurait pu croiser dans un bar. LA Marie. Le genre de nenette qui, wow... ça te coupe les mots direct, tu peux rien dire. T'a le cœur qui s'emballe, les yeux qui en tombent des nues tellement c'est beau ce que tu vois. Marie elle était classé Toudoudou sur vingt. Ce qui est nettement mieux que les autres qu'il avait croisé auparavant. Une archéomire - sérieux, ils avaient plus ou moins les mêmes pectoraux tout les deux - et une sorbébé sur vingt. Pas de quoi changer le Magicarpe en Léviator, si vous voyez ce que je veux dire.

▬ WOW ! LA PLUS BELLE FEMME DE LUMIRIS SOUS MES YEUX !

C'était peut être un peu présomptueux.
C'était peut être pas vraiment la vérité, et peut être qu'il y avait de plus jolies femmes à Lumiris.
Mais c'était peut être la seule qui appréciait véritablement sa compagnie.
Et surtout, c'était la seule qui avait acceptée un deuxième rencard avec lui, à la suite du premier.
Et surtout, bah en fait si, c'était la plus belle fille de Lumiris.
La seule au teint halée, avec deux beau toudoudous, et des yeux magnifiques.

Il avait laissé son Machopi dans la pokéboule. De toute façon, Lee Pong était trop attardé pour sociabiliser avec les gens. Il portait une chemise blanche, légèrement entre-ouverte histoire qu'on puisse voir son manque de pilosité virile, mais surtout parce qu'il avait déjà beaucoup trop chaud. Il aurait pu être rouge de par la chaleur enivrante de l'alcool, s'il était pas déjà coloré de naissance.

Il passe la porte avec fracas, avec Marie, bras-dessus, bras-dessous. Et ouais. Ils avaient la classe tout les deux.

▬OUSH ! COBA ET MARIE SONT DANS LA PLACE ! PLACE AUX JEUX !

Il s'approche de la populace, bombant le torse comme un Gueriaigle. *

▬ Salut, enchanté, j'suis Coba. Et voici Marie, ma future épouse. Mais elle le sait pas encore. Y'a des donuts ? Vous avez déjà fait du kite-surfing ? Moi j'étais un expert en kite-surf à l'époque. En fait c'est comme le surfing, mais faut kiter en même temps, d'où l’appellation kite-surfing en fait. Sinon comment ça s'passe la soirée ? Bien ou bien ?

Il tenait à moitié debout. Il avait un sourire colgate si puissant qu'on dirait qu'il allait s'arracher la mâchoire tellement il souriait. Il avait aussi un air con, ou alors très naïf, ou alors très con et naïf à la fois. Et surtout, le plus important, il se cramponnait à Marie parce que sans elle, il allait s'éclater par terre tellement c'était dur de rester droit.


“The world is indeed comic, but the joke is on mankind.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Sam 24 Juin - 0:55
vomi amour et donuts
will you still love me
when i'm no longer young and beautiful?
will you still love me
when I've got nothing but my aching soul?

"UUUUN JOUUUUUR MON PRIIINCE VIENDRAAAAAAH "


ce soir marie s'était tuée au bar.
le motif de cet acte ?
la vie tout simplement.
le magazine/blog/nid à trolls qu'elle songeait à quitter, les études qu'elle suit plus et qu'elle ne pigera jamais, sans oublier sa putain de couverdure qui lui faisait la gueule comme ça pour le fun.
puis son père malade. puis le gout amer des regrets. puis y'avait lui aussi. mais ça, elle ne voulait pas s'en souvenir.

alors marie elle a bu. elle s'est noyée dans des molécules d'ethanol. elle a crié "à l'abordage", puis elle a tangué sur les tables avant de se tauler misérablement sur le sol froid pour finir comme une épave au fond des océans.
à croire qu'elle était complètement possédée ou torchée. ou peut-être bien les deux.

pourtant, elle n'avait pris qu'un ou deux ou treize verres. elle ne se souvient plus vraiment puis elle ne sait même pas bien compter.

mais elle se souvient de coba. coba et son beau regard. ah ça non, elle ne pouvait pas l'oublier.

il était beau. très très beau.
avec sa peau matte, ses prunelles couleur chocolat, ses dents porcelaines et sa musculature bien dessinée.

puis il était gentil aussi. très très gentil.
c'est sur que pour certains, il a l'air un peu voire vraiment con. mais pas aux yeux de marie. nan. pour elle il était tout ce qui y'avait de mieux chez un homme.
cette pensée avait peut-être été modifiée par l'effet de l'alcool mais elle restera intacte dans le coeur de la blonde.

alors pourquoi pas ?
pourquoi ne pas accepter les amours et la chaleur humaine telles qu'elles sont au lieux de les rejeter pour quelque chose qui n'arrivera probablement jamais ? pourquoi attendre quelque chose quand tout est là devant soi ?

si cet idiot de zyx ne voulait pas d'elle, alors marie elle ira se réchauffer à un autre soleil.

du coup la blonde, elle a dit oui quand coba lui avait demandé son numéro. elle l'a même invité à cette fête pléiade là. c'était pas du tout la fête du siècle et pour être franc, marie ne comptait vraiment pas y aller. déjà parce que flemme de mettre une robe et en plus à cette fête y'avait que des randoms. bon ok elle connaissait lola parce qu'elles sont toutes les deux dans le club "vitaly4love" mais c'est tout. ah non, il y'avait aussi soburin, mais qui s'intéresse à une femme qui chante dans les maisons de retraites ?

bref pas de scoops. pas de dramas. et cette fois même le rinka ne l'attirera pas.
puis tout le monde sait trop de choses sur le rinka alors ça gave. c'est pas frais. c'est pas nouveau. c'est comme la morue ou le barpeau d'eau douce.

mais bon, marie, elle n'allait pas dire non pour passer un peu plus de temps avec le beau blond avant qu'il ne finisse sous ses draps et ne disparaisse au petit jour pour probablement toujours.

même si cela disait brosser sa tignasse argentée et porter une simple robe couleur dorée.


"WOW ! LA PLUS BELLE FEMME DE LUMIRIS SOUS MES YEUX ! "


"WOW ELLE EST OÙ ELLE EST ??? AH ! AAAAAH ! WOW ! T'AS PAS MENTI SUR LA MARCHANDISE T'ES VRAIMENT UN CHEVAL SERVANT ET T'ES BO!  WOOOOOW ! MAIS POURQUOI CET HOMME EST ENCORE CÉLIBATAIRE EXPLIQUEZ MOIIII !"
cria marie en éclatant de rire comme la bonne personne bourrée qu'elle était à ce moment.

on disait pas chevalier servant ? bah marie elle n'a jamais été très forte en cours de langues. enfin... les cours académiques de la chose. puis en vrai elle savait même pas vraiment ce qu'elle disait.
puis il était beau coba dans son costume et tout alors vala.

"OUSH ! COBA ET MARIE SONT DANS LA PLACE ! PLACE AUX JEUX !"

"OUAIS PLACE À NOUS ET À NOTRE POTO JEUUUUX SISIIIII  ~"

marie, elle était sobre assez pour savoir où est ce qu'elle posait les pieds mais pas assez pour se souvenir de comment marcher. du coup, se cramponner au beau coba aidait genre beaucoup. puis il ne pouvait sans doutes pas marcher non plus sans elle.
c'est un peu la symbiose entre eux.

"salut, enchanté, j'suis coba. et voici marie, ma future épouse. (mais elle le sait pas encore.) y'a des donuts ? Vous avez déjà fait du kite-surfing ? moi j'étais un expert en kite-surf à l'époque. en fait c'est comme le surfing, mais faut kiter en même temps, d'où l’appellation kite-surfing en fait. sinon comment ça s'passe la soirée ? bien ou bien ? "

marie ne faisait pas attention aux dires du jeune homme. et hurla:

"LOLAAA MA CHEWIEEE !!"

au même moment, la bleue se mit à vomir sur les chaussures (et un peu sur le pokémon) de soburin avant de fuir de honte dans les toilettes. charmant.
si elle n'était pas bourrée, marie aurait courru pour l'aider mais...

"EWHHHH LES GENS Y SONT CRADES ICI ! HEUREUSEMENT T'ES LAAA MON COBAA ❤️ ~"

la blonde enlaça le bel homme avant de le trainer avec elle pour aller voir le gars aux cheveux bicolores et la nana aux cheveux verts.
les deux coincés étaient près des boissons alors...

"alors ? toujours pas de je t'aime entre vous deux ? ce que vouuus etes leeeents ! pas vrai ils sont lents coba ?! donne leur des conseils sur l'amuuuuuuuur ! et les bananes sont bleuuuues et les pikachus font coins coiiins wouhou !"
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : trainer card
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 854
Stardust : 1245
Sam 8 Juil - 17:19
La situation est devenue plutôt amusante, plus qu’embarrassante en tout cas. Je me suis mise à rire aux éclats avec Rin en tentant encore de me redresser. Finalement, je me suis remise sur pieds, sans pour autant lâcher le dresseur. Hors de question que je tombe à nouveau. De toute façon, après ces longues secondes à être aussi proche de lui, s'il avait été mal à l'aise, je pense que ça se verrait. Il a même tenté de détendre l'atmosphère en parlant de danse. J'ai lâché un ricanement amusé avant de lui répondre.

« Je voudrais bien danser avec toi, mais tu risques d'avoir mal au bras après la première chanson. Ce serait dommage ! »

Alors que mon visage commençait doucement à reprendre une teinte naturelle, Soburin vint elle aussi mentionner que nous formions un couple mignon. Autant dire que c'était fichu, mes joues ont repris directement leur couleur écarlate et j'ai détourné le regard, sans trop savoir où poser mes yeux. Il est vrai que dans cette position, il est facile de croire ce genre de chose. Je ne devrais pas réagir de cette façon face à ces remarques, et simplement expliquer que nous ne sommes pas ensemble, mais je n'arrive toujours pas à prononcer le moindre mot. Je ne réponds d'ailleurs pas à sa question, trop confuse pour réaliser quoi que ce soit.

J'entends ensuite le cri de deux personnes qui semblent arriver en même temps. Je ne saisi pas tout ce qu'ils disent car je ne les écoute pas vraiment. Par contre, je crois comprendre que Lola a été malade avant de se précipiter ailleurs, ce qui ne me donne pas forcément envie de rester près d'ici. Surtout que les deux énergumènes qui viennent d'entrer en scène semblent déjà bien réchauffés...

Je m'agrippe à Rin et malgré mes joues rouges pivoine je tente de m'approcher de son oreille pour lui parler. Il risque de ne pas beaucoup m'entendre avec tout ce bruit.

« On peut s'éloigner un peu ? J'ai pas envie qu'ils viennent me par- »

Trop tard. La jeune fille blonde est déjà à nos côtés. Je la regarde, incertaine. Elle nous dit des choses qui amplifient encore plus ma timidité et dans l'actualité j'aurais tout simplement envie d'être ailleurs. Je pourrais courir vers un autre endroit, mon fauteuil par exemple, mais je risque de tomber pour de vrai et ce n'est pas une très bonne idée, surtout avec tous ces gens. Je me contente de jeter un regard désespéré à Rin en espérant qu'il comprenne que je ne me sens pas vraiment à l'aise à côté de ces gens saouls, ce vomi, et cette fille qui hurle pour nous dire que nous sommes... lents. Je n'ai cependant pas compris le passage sur les bananes bleues et le reste, je pense que l'alcool est bien présent.

« Euh... oui, les bananes sont bleues oui... » je m'approche à nouveau de l'oreille de Rin. « On va boire quelque chose ? Peut-être qu'on sera tranquille près du bar... Enfin... On peut aller ailleurs aussi... »

Soburin est près du bar, puis pour être honnête, même si ses paroles m'ont fait rougir, je préfère de loin ses remarques que celles de Marie. C'est plus... soft. Je réalise cependant que dans mes suggestions, je mentionne le fait que Rin et moi soyons tous les deux, mais je me rends compte qu'il a peut-être envie d'aller vers d'autres gens aussi. Je détourne légèrement le regard, mon rythme cardiaque ne sachant plus ralentir.

« Sinon je peux demander à Kiro de me porter à mon fauteuil... Ça doit être encombrant pour toi, comme ça. »

Je doute qu'il ait envie de passer la soirée avec une demoiselle qui s'agrippe à lui pour éviter de tomber au sol. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus amusant à une fête. Puis, il a sûrement envie de danser pour de vrai ! J'aimerais pouvoir faire de même, mais bon, ce sera compliqué toute seule. De toute façon, avant tout, j'ai besoin de boire quelque chose... J'ai beaucoup trop chaud.




SPE TYPE EAU:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-Card ♥️ - Journal de bord ⚛️
Origine : Kanto
Groupe : Pléiade
Messages : 608
Stardust : 1242
Sam 8 Juil - 19:45


Sorry for party rocking

RP Pléiades
Naika rit doucement lorsque j'essaye de détendre l'atmosphère, après sa chute malencontreuse. Je souris, content d'avoir réussi mon coup, et l'écoute me dire qu'elle aurait bien aimé danser avec moi, mais que j'aurais eut mal au bras après la première chanson. Je lui réponds alors que ça ne m'aurait pas dérangé, mettant fin à cette courte conversation. Cependant, je ne peux m'empêcher de nous imaginer, dansant sur la piste au ralenti pour qu'elle puisse suivre la cadence, accrochée à moi...

Je suis tiré de mes pensées, qui me donnaient un sourire béat, quand Soburin vient nous dire que nous sommes mignons, tous les deux. N'ayant pas vraiment fait attention à la première partie de sa phrase, je la remercie en souriant et la regarde partir vers le coin des boissons. Lorsque je reporte mon attention sur Naika, je vois qu'elle regarde ailleurs, le visage un peu rouge... Je hausse alors les sourcils, inquiet. Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Peut-être que c'est parce que je ne l'ai toujours pas lâchée depuis tout à l'heure...

Je n'ai pas le temps de lui demander que nous sommes de nouveau dérangés. Quand je dis nous, je ne parle pas que de nous deux. Toutes les personnes actuellement présentes sont dérangés, par les deux énergumènes saouls qui viennent d'entrer. Je les dévisage rapidement du coin de l'œil, puis je soupire en décidant de les ignorer. En plus, je sens que Naika s'agrippe un peu plus à moi, et elle s'approche... Je... Je rougis en la fixant, puis l'écoute attentivement. Jusqu'à ce que nous soyons coupés.

Je jette un regard noir à la sale blondasse qui vient de nous déranger. Toi... Toi, je te retiens. En tournant la tête vers Naika, je vois dans ses yeux qu'elle est mal à l'aise, mais visiblement pas à cause de moi... Je ne saurais pas vraiment dire pourquoi, mais j'ai l'impression qu'elle me demande plutôt de l'aide...

« On va boire quelque chose ? Peut-être qu'on sera tranquille près du bar... Enfin... On peut aller ailleurs aussi... » Vient me dire Naika à l'oreille.

Mon cœur manque un battement. Mince, est-ce que c'est... Mon arythmie ? Non, c'est différent. Je me sens toute chose, j'ai chaud et mes mains sont moites... Je ne sais pas vraiment ce qu'il m'arrive, je ne sais pas comment je suis censé agir. Elle veut qu'on aille boire un verre... Je m'en veux tellement de ne pas boire ! Pendant quelques secondes, je reste silencieux, mais ce silence a l'air de faire douter un peu la demoiselle qui est dans mes bras.

« Sinon je peux demander à Kiro de me porter à mon fauteuil... Ça doit être encombrant pour toi, comme ça. »

Je pose alors ma main dans le bas du dos de la femme et je serre sa taille contre la mienne. Hors de question que je la laisse filer, pas même avec Kiro ! Ce soir... Elle et moi, on reste ensemble !

« Non, ça me fait plaisir de t'aider à marcher, et puis comme ça ton Pokémon peut se reposer un peu... Allons boire quelque chose, on verra ce qu'on fait ensuite. »

Un doux sourire aux lèvres, j'agrippe bien Naika pour l'aider au mieux à se déplacer jusqu'au bar. Je dois être un peu parano, j'ai l'impression que tous les regards sont rivés sur nous... Mais je m'en fiche éperdument. En fait, c'est même plutôt agréable, je suis sûr que certaines personnes doivent être jalouses. En tout cas, si je n'étais pas à ma place, je le serais...

Arrivé au bar, je regarde toutes les boissons, priant pour trouver quelque chose sans alcool... Heureusement pour moi, il y a toujours quelques trucs à boire, même si le choix est moindre.

« Je ne bois pas d'alcool, alors je vais me laisser tenter par un thé glacé... Et toi ? » Dis-je en relâchant un peu la jeune femme, qui peut s'appuyer sur moi maintenant que nous ne marchons plus.

Je tourne très rapidement la tête vers Soburin, qui est juste à côté. Je me demande si elle va bien, après ce que Lola a fait près d'elle tout à l'heure. Enfin, je crois que c'était près d'elle,
je n'étais pas très concentré à ce moment-là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : t-card
Origine : Lumiris - Nemerya.
Groupe : Pulsar.
Messages : 269
Stardust : 532
Dim 27 Aoû - 13:36


N'obtenant pas vraiment de réponses, Soburin haussa les épaules en souriant toujours, les yeux clos tandis qu'elle commandait un cocktail au barman ainsi qu'une grenadine pour Kusanagi. Alors, son sang se glaça lorsqu'un chahut fut audible derrière elle, une voix masculine hurla quelque chose, débitant ensuite des paroles à une allure folle. Soburin se tourna vers eux, verre en main, yeux plissés et l'air plutot dubitatif. Les deux nouveaux arrivants paraissaient déjà complètement saouls et la blonde connaissait Lola. Soburin déglutit doucement, quelque peu ennuyée que de tels êtres soient entrés là ; Ne gâcheraient-ils pas l'ambiance douce et légère du lieu ? Et soudainement, Lola vomit. Soburin garda le regard fixé sur l'horizon, son beau visage crispé tandis que Kusanagi poussait un hurlement offusqué, puant le vomi. Sourire crispé au coin de ses lèvres rouges, la geisha resta muette autant de stupeur que de dégoût.

La Rosalienne serra très légèrement ses fins doigts autour de son verre puis se mise en route, disparaissant avec Kusanagi dans les toilettes pour femmes. Le regard profondément empreint de répugnance, elle prit ses geta afin de les nettoyer consciencieusement tandis que Kusanagi avait sauté dans l'un des grands lavabos, se nettoyant également les écailles, grognant, ronchon. Soburin frotta avec force pour débarrasser ses chères chaussures de l'odeur et de la saleté et le Bébécaille frottait tout aussi fort ses belles écailles entachées.

Lorsque tout ceci fut fait, le duo ressortit de là frais et sentant bon, petit coup de parfum au passage, bien entendu. La brune et le dragon revinrent auprès du comptoir et la jeune femme échangea un regard encore un peu crisé avec Rin et Naika avant de poursuivre sa route afin de prendre place sur un canapé non loin, assise avec soin. Droite, mains sur les genoux, verre en face d'elle, regard un peu perdu. Disons que... c'était bien la première fois qu'on lui vomissait dessus de la sorte et c'était bien peu ragoûtant.

Alors, le DJ de la soirée hurla quelque chose et des cris enjoués lui répondirent, les lumières changèrent et la piste de danse fut envahie de danseurs fous. Soburin, elle, resta prostrée sur son mignon canapé, encore un peu décontenancée tandis que Kusanagi jouait encore aux Malosse de garde, l'air patibulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Sorry for party rocking ! [#Appart 04]
» like resignation to the end ► 10/04 - 14H07
» Sorry for Party Rocking [Terminé / Hot]
» Sorry For Party Rocking ~ ft. Redfoo/Skyblu
» Bisounours Party | V. 2.0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération