Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Répondre au sujet
Il en faut peu pour être heureux ! [Capture avec Rin ♥]
avatar
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 441
Stardust : 405
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Mai - 3:02
Fondatrice
Par cette journée ensoleillée, ce vent frais et l'agréable odeur de plantes, je me dirige vers le sud de la région pour aller explorer cet endroit encore peu connu, la fameuse jungle verdoyante. On dit qu'elle n'est accessible qu'en utilisant l'attaque Coupe, et justement, j'ai pu l'apprendre à mon fidèle starter. Il m'aidera à trancher les denses lianes et les arbres qui oseront me bloquer le chemin. Je risque de bien galérer avec mon fauteuil là-bas, mais c'est un défi que je suis prête à relever. Kiro est derrière moi, il me suit de prêt, tel un ninja à l'affût du moindre intrus. Depuis qu'il a évolué en Amphinobi, il est vachement plus protecteur avec moi. Un peu comme si les rôles avaient changé de position. Oui parce qu'avant, lorsqu'il était un jeune Grenousse et même un Croâporal, je le protégeais comme la prunelle de mes yeux.

J'arrive près de la fameuse jungle. Elle est IMM-ENSE. Je suis assez surprise de ne jamais l'avoir vu auparavant d'ailleurs, mais le fait que je ne sois jamais passée par ici en est probablement la cause, hm. Quoi qu'il en soit, cet endroit m'a l'air magnifique, naturel, et assez impressionnant. J'ai hâte d'aller arpenter les lieux. Je m'apprête à demander à Kiro de nous frayer une route lorsque mon appareil technologique autrement appelé téléphone portable se met à vibrer. Curieuse, je le prends et je vérifie. Quelqu'un m'appelle ? Non. Simplement une notification. Une personne qui se trouve dans mes contacts est à proximité. Tiens, il s'agit de Rin ! Je ne savais pas qu'il venait près d'ici aujourd'hui. Une idée me vient ensuite à l'esprit ; et si je lui proposais qu'on se rencontre ? Je ne sais pas si c'est trop précipité ou pas, je n'ai pas l'habitude. Enfin, j'ai tendance à suivre mon instinct, et j'ai envie de le voir. Puis, ça ne va pas me tuer de lui envoyer un message, non ? Dans le pire des cas, il me dira qu'il est indisponible, tout simplement. Ce serait dommage, mais- oh, c'est bon, envoie-lui ce fichu message.

Je tape quelques phrases et j'appuie sur envoyer. « Hey ! Je viens de voir que tu es à proximité. Je m'apprêtais à aller visiter la jungle, tu as envie de venir ? Si tu es libre bien sûr. Kiro va frayer un chemin, rejoins-moi à l'intérieur si tu peux, et... si tu veux. Bisou ! » Je range mon téléphone et je demande à mon Pokémon d'utiliser sa nouvelle attaque. L'Amphinobi chromatique entame une démarche furtive, et en deux temps trois mouvements, le voilà qui tranche de grosses souches d'arbres faisant office de muraille pour ne pas entrer. L'important, c'est que maintenant, on peut passer. Nous entrons donc dans cet entre verdoyant et majestueux.

Les cris d'oiseaux, les battements d'ailes, les cris de quelques insectes,... le cœur de la nature dans toute sa splendeur.

« Waouh. C'est tellement grand cet endroit. »

Kiro commençait à peine à admirer la vue lui aussi qu'un bruit s'est fait entendre derrière nous. J'ai sursauté - comme d'habitude -, et j'ai même laissé s'échappé un petit cri aigu qui n'était pas prévu du tout. Je crois que je suis légèrement tendue.

« Rin c'est toi ? »

J'attends une réponse, espérant au fond de moi qu'elle soit positive. Il s'agit peut-être tout simplement d'un Pokémon sauvage aussi. Je n'ose pas regarder mon téléphone pour vérifier qu'il m'a répondu. Je ne sais pas pourquoi.

Modération > Apparition d'un Pokémon s'il-vous-plaît. J'utilise mon Encens de type Électrique ainsi que la CS Coupe pour accéder à la jungle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1881
Stardust : 6351
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Mai - 11:08
PNJ
Apparition d'un pokemon sauvage !

   
Entre deux branches qui te gène tu coupe grâce a ton pokemon avant de trouver ce Statitik devant toi ...

   Que vas-tu faire ?
   
Statitik

   
   
   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1881
Stardust : 6351
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Mai - 11:08
PNJ
Le membre 'Maitre du jeu' a effectué l'action suivante : Modération


'Chromatique' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kanto
Groupe : Pléiade
Messages : 508
Stardust : 904
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mai - 1:32
Pléiade


Il en faut peu pour être heureux !

Feat Naika ♥
Aujourd'hui, je me trouve près de Kishika, dans l'optique de me rendre à Port-Corail. Mon but est de trouver un acheteur pour une de mes deux cannes à pêche... Je me dis qu'un lieu comme la "Station Balnéaire" est un bon endroit pour cela, étant donné le nombre de pêcheurs qui s'y retrouvent.

Alors que je roule avec ma paire de patins vers la ville, qui est en vue, j'entends mon téléphone sonner. Je m'arrête sur le côté pour ne gêner personne et sors mon portable. Un large sourire apparaît sur mon visage et je me sens tout léger lorsque je vois que j'ai reçu un message de Naika. Attentivement, je lis celui-ci, revenant parfois un peu en arrière car je me perds dans mes pensées pendant que je découvre ces mots.

La jeune femme me propose de l'accompagner dans la jungle qui se trouve à proximité, dans laquelle son Amphinobi pourra nous frayer un chemin. Rien qu'à l'idée de la voir, mon coeur s'emballe et je ne peux m'empêcher de sourire jusqu'à dévoiler mes dents. J'ai l'air d'un enfant qui ouvre un cadeau très excitant à Noël.

Sans plus attendre, je lui réponds que je serais ravi de la voir et que j'arrive immédiatement. Je range ensuite mon téléphone en soupirant de contentement et prends la Poké Ball de mon Draïeul pour l'invoquer. Lorsqu'il apparaît, mon Pokémon me regarde avec un grand sourire, visiblement heureux de prendre l'air.

« Salut mon grand, j'ai besoin que tu m'emmènes quelque part ! »

Le dragon s'abaisse alors pour me faciliter l'accès à son dos. Le pauvre, j'ai un peu l'impression de ne faire appel à lui que pour me déplacer. Je le laisserais se promener un peu avec Naika et moi, du moment qu'il ne l'embête pas, elle ou sa grenouille ninja. Après que je lui sois monté dessus, Gandalf s'envole rapidement et prend de l'altitude comme je le lui demande pour me permettre de repérer la jungle.

Ce n'est pas une tâche très compliquée, l'endroit est immense, il s'étend sur des kilomètres, c'est presque effrayant. La fille et moi pourrions nous perdre là-dedans pendant un long moment si nous ne faisons pas attention... Je grimace une seconde après m'être dit que ça ne me dérangerait pas d'être coincé là-dedans avec elle, quel type censé a ce genre de pensée. Même si j'aime beaucoup Naika, je préfère que nous nous voyions dans des contextes plus joyeux que celui que je me suis imaginé pendant un instant.

J'indique à ma créature où je veux qu'elle se rende puis m'accroche à elle tandis qu'elle commence à piquer vers la luxuriante étendue d'arbres. Nous approchons rapidement, mais je ne sais pas vraiment où nous allons nous poser. Naika m'a dit qu'elle s'apprêtait à visiter la jungle, j'imagine donc qu'elle n'est pas au centre de celle-ci. Draïeul survole alors les bords de la "forêt", jusqu'à ce que je remarque des arbres coupés qui forment un chemin... Ce n'est peut-être pas le sien, mais ça vaut le coup d'aller chercher par là.

Je fais signe à Le Blanc de foncer dans ce chemin, mais il m'écoute un peu trop bien. Il fonce littéralement à toute vitesse et s'engouffre dans la jungle, passant à travers les arbres en cassant quelques branches à cause de sa vitesse, avant d'être ralenti, puis complétement stoppé. Je tombe alors de son dos et me retrouve suspendu un peu plus bas par mon pied, qui est coincé dans une liane. En relevant la tête, je vois que mon Pokémon est lui aussi coincé dans les lianes. Heureusement, je ne cède pas à la panique, j'ai entendu quelqu'un crier pas loin, avec un peu de chance, cette personne pourra venir nous aider. Avec encore plus de chance, il s'agit de Naika !

« Hey ! Il y a quelqu'un ? Au secours, j'ai besoin d'aide ! » Fais-je en criant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 441
Stardust : 405
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 14:53
Fondatrice
Le bruit que j'ai entendu s'est suivi d'un cri et d'un appel à l'aide. Une voix familière. Il s'agit de Rin ! Mon cœur s'est mis à palpiter. Parce que j'avais hâte de le voir mais aussi parce qu'il était probablement en mauvaise posture et que je devais aller l'aider. J'ai entamé une course improvisée sur roues dans la jungle menant vers l'endroit où j'ai entendu sa voix, en demandant à Kiro de couper toutes les lianes gênantes qui pouvaient obstruer notre route. Entre quelques lianes, je me suis arrêtée net avant de heurter un jeune Statitik qui était sur le chemin. Pendant un instant, j'étais en mode fangirling devant la bestiole. Elle était adorable. Puis j'ai secoué la tête. Je devais aller secourir Rin. C'était plus urgent.

 Après deux ou trois minutes de course sur roues intensives ne servant aucunement à me mettre en forme, j'ai découvert Rin et son Draieul emprisonnés et suspendus à des lianes. Sur le coup, j'étais sous le choc, j'espérais qu'ils ne soient pas blessés. Mais ça n'en avait pas l'air. J'étais mitigée entre la rigolade et l'inquiétude, mais si je m'affole je ne risque pas de les aider. Je tente donc une approche plus humoristique.

« Et bien Gandalf, c'est ce que tu appelles un atterrissage en douceur ? »

Je rigole légèrement, mais j'ai quand même peur qu'ils se fassent mal alors je ne perds pas de temps et je demande à mon fidèle compagnon de les libérer. Kiro rattrape Rin et le pose au sol, saint et sauf. Je suis soulagée. Je m'approche doucement de lui et je me lève de mon fauteuil pour le serrer contre moi. Il m'a fait peur là, quand même...

« Tu vas bien ? »

Je suis content qu'il soit là, parce que ça veut aussi dire qu'il a accepté mon invitation. Bon... il ne s'agit pas de l'endroit le plus romantique qui soit, mais c'est un très bel endroit qui mérite d'être exploré et je suis contente de pouvoir le faire avec lui.

Soudain, je sens quelque chose se frotter contre ma chaussure. Je me regarde et remarque une petite boule de poils jaune. Le Statitik que j'ai croisé tout à l'heure ! Elle nous a suivi ? À moins que mes chaussures regorgent d'électricité statique ? Peu importe la raison, je suis bien contente qu'elle soit là.

« Regarde Rin, elle est trop mignonne. Elle est de la même couleur que les hibiscus que mes parents m'ont offerts après mon accident. »

C'est une drôle de comparaison mais étrangement, cette ressemblance me donne le sourire. Je décide de ne pas réfléchir plus longtemps et je lance une pokéball dans sa direction. Ce sera la deuxième fois que Rin assiste à l'une de mes captures, la dernière étant Ekko.

Modération > Je tente la capture du Statitik. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kanto
Groupe : Pléiade
Messages : 508
Stardust : 904
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 16:34
Pléiade


Il en faut peu pour être heureux !

Feat Naika ♥
Les secondes défilent et me paraissent étrangement longues... Peut-être parce que le sang me monte à la tête. J'imagine que je vais finir par devenir tout rouge. Ne sachant pas si la personne m'a entendu, ni si elle m'aidera, j'essaie de m'en sortir par mes propres moyens. J'utilise toutes mes forces pour tenter d'attraper la liane qui retient mon pied, mais même en y arrivant, je ne parviens pas à libérer ma patte.

J'entends soudain des bruits qui se rapprochent, je me laisse "tomber" et en cherche la source. Des lianes se coupent alors près de moi et laissent apparaître Kiro, l'Amphinobi de Naika, ainsi que sa dresseuse. Un grand sourire apparaît sur mon visage, comme sur celui de mon Draïeul, qui passe sa tête entre les lianes pour la rapprocher du sol et donc de la fille en fauteuil.

« Et bien Gandalf, c'est ce que tu appelles un atterrissage en douceur ? »

Le Pokémon rit à la plaisanterie de la dresseuse avec sa grosse voix, les yeux clos. Quant à moi, je soupire doucement, il va vraiment falloir que mon Pokémon et moi fassions quelques entraînements si nous ne voulons pas finir comme Pat. Attends, qu'est-ce que je raconte, je suis même pas censé connaître cette histoire !

Quoi qu'il en soit, la grenouille noire nous aide à nous libérer et nous fait revenir sains et saufs sur la terre ferme. Je secoue un peu la tête, déstabilisé d'avoir été si longtemps à l'envers. Je vois Naika s'approcher de moi et se lever de son fauteuil. Par réflexe, je tends les mains pour l'aider à se mettre sur ses jambes, puis la prend dans mes bras quand elle me serre contre elle, un doux sourire aux lèvres... C'est une agréable sensation que de pouvoir l'enlacer comme cela.

« Tu vas bien ? » Me demande-t-elle en se détachant de moi.
« Oui, ça va... Un peu sous le choc, mais je ferais en sorte que ça n'arrive plus. » Dis-je en jetant un œil à Gandalf, qui fuit mon regard.

La femme me dit alors de regarder quelque chose de trop mignon, à ses chaussures, tout en évoquant des hibiscus que ses parents lui ont offerts après son accident. Je la regarde un instant, pendant qu'elle ne fait pas attention, de la tristesse dans les yeux... Nous n'avons pas encore vraiment parlé de son accident, c'est sujet que je préfère éviter pour l'instant, alors je m'imagine tout un tas de choses, comment c'est arrivé, ce qu'elle a ressenti, comment elle se sentait après... Tout en me disant que ce qu'il s'est passé est peut-être encore plus grave que ce que j'imagine. La simple pensée qu'elle ait dû traverser tout ça me déchiquette le cœur.

En tout cas, je baisse mes yeux sur le Pokémon qui grimpe à sa chaussure et souris devant tant de mignonnerie. Il s'agit d'un Statitik, un insecte de type électrique... C'est le genre de bestiole qui peut faire peur à certains, comme les Mimigales ou les Tarenbulles, mais visiblement, Naika craque devant celui-ci. À tel point qu'elle décide de lui envoyer une Poké Ball dessus, dans l'espoir de le capturer. Je croise les doigts pour qu'elle réussisse, peut-être que je lui porterais bonheur, comme la dernière fois ? Hm... Quoique, la dernière fois, Solochi s'était fait désirer...

Avant que le résultat ne tombe, Le Blanc, qui se retenait depuis tout à l'heure, arrive vers Naika pour coller sa tête contre elle et lui quémander un câlin. Je fronce un peu les sourcils et pose ma main sur lui pour le retenir un peu.

« Fais doucement avec elle... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1881
Stardust : 6351
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 19:57
PNJ
Tentative de capture !

Tu lances une pokéball, celle-ci se tortille de gauche à droite...
...
...
...
Félicitations ! Statitik est capturé.


Tu dépenses 1 pokéball et 50 stardust.


Statitik


Ne produisant pas lui-même d'électricité, il s'accroche aux Pokémon plus grands et aspire leur électricité statique. Il la stocke dans ses poches-accus.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 441
Stardust : 405
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 20:24
Fondatrice
Gandalf s'est approché de moi pour me faire une caresse. Il est vachement grand ce Pokémon. Comparé à moi en tout cas. Rin lui demande de faire doucement, je me doute qu'il a une force plus grande que la mienne et qu'il pourrait facilement me faire trébucher, mais j'ai confiance en ce dragon. Il a l'air de m'apprécié et ça me fait plaisir. Je lui caresse un peu la tête avant de tourner le regard vers ma pokéball. Celle-ci ne bouge plus. J'observe quelques secondes avant de réaliser que j'avais bel et bien réussi ma capture.

« Trop bien ! Regarde Rin ! J'ai réussi à la capturer du premier coup.
Gandalf et toi vous me portez chance je crois !
»

Je ne résiste pas plus longtemps, je refais sortir ma petite recrue de la sphère bicolore. Celle-ci se réfugie derrière la roue de mon fauteuil et nous regarde. On dirait qu'elle est timide, ce qui lui donne un côté encore plus mignon du coup. Je me penche un peu et je tends le bras vers la créature pour qu'elle monte sur mon épaule. Elle hésite quelques secondes puis se décide à grimper. Ses petites pattes me chatouillent, c'est une drôle de sensation.

« Je vais de voir te trouver un nom. » dis-je en caressant doucement sa tête du bout de mon doigt, en faisant attention de ne pas lui faire mal.

Je me remets ensuite à penser aux hibiscus. C'est un nom qui lui irait bien, mais je trouve la connotation légèrement étrange pour le surnom d'un Pokémon aussi petit. Ah, je sais. Je n'ai qu'à raccourcir le mot. Ça rend plutôt bien en plus.

« Je vais t'appeler Hibi. Qu'en penses-tu ? »

J'attends l'approbation de mon nouveau Pokémon mais je me retourne également en direction de Rin et de son Draieul pour avoir leurs avis.

Ravie de posséder ce spécimen dans mon équipe, je constate rapidement qu'elle est très timide et hésitante. Elle tremblote parfois, et elle regarde de tous les côtés fréquemment. Je pense qu'il lui faudra un moment pour s'adapter et contrôler sa timidité, mais je l'aiderai avec joie à surmonter les épreuves. Cette Statitik, possédant un double type insecte et électrique, sera parfaite à mes côtés. J'espère qu'elle s'entendra bien avec les autres. Déjà, Kiro semble ravi d'avoir une nouvelle amie dans l'équipe, et il agite la patte pour la saluer. J'ai un bon pressentiment. Oh mince. J'espère que Sparx n'essaiera pas de la mordiller... Bon. Ce n'est pas le sujet pour le moment.

« On va visiter un peu ? Je crois qu'on peut grimper dans certains arbres par là bas et admirer la vue. Les lianes sont basses. Enfin... toi, tu pourras le faire. Je vais te regarder. Tu n'as pas peur des hauteurs je suppose, puisque tu voyages avec Gandalf dans les airs ? »

Dans le pire des cas, je pense que Kiro est assez fort pour me soulever et m'aider à grimper un petit peu. Mais je n'ose pas lui infliger ça. Il m'aide déjà énormément dans ma réhabilitation en m'aidant à marcher. Si en plus il doit me soulever dans la jungle tel Tarzan, huh. Simplement explorer l'endroit c'est déjà parfait. En compagnie de Rin qui plus est. Je repense à la soirée des Pléiades, il y a peu. Mon cœur s'emballe. Je ne sais pas si l'on devrait en rediscuter. Est-ce le bon moment ? Je ne suis pas très expérimentée dans ce genre de situation...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kanto
Groupe : Pléiade
Messages : 508
Stardust : 904
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 22:25
Pléiade


Il en faut peu pour être heureux !

Feat Naika ♥
Le dragon bleu et blanc pousse un cri de contentement en se faisant caresser la tête. Il ne connaît pas énormément Naika, mais il a l'air de bien l'aimer ! Je ne suis pas très étonné en même temps, je ne vois pas de raison pour que l'un de mes Pokémons ne s'entende pas avec elle.

« Trop bien ! Regarde Rin ! J'ai réussi à la capturer du premier coup. Gandalf et toi vous me portez chance je crois ! »
« Ça doit sûrement être Gandalf, parce que je ne t'ai pas vraiment porté chance quand on s'est rencontrés ! » Lui rétorqué-je avec un sourire.

Sans plus attendre, la fille libère la créature de sa prison sphérique et tente de la rassurer tandis qu'elle se cache derrière son fauteuil. Je les regarde faire, souriant, mais silencieux. Je ne tiens pas à effrayer la petite bête pendant qu'elle fait connaissance avec sa dresseuse. Alors que la petite tique grimpe finalement sur le bras de Naika, celle-ci dit qu'elle va devoir lui trouver un nom. Je hausse les sourcils rapidement, me rappelant à ce moment-là que j'ai capturé un Mimiqui quelques jours plus tôt et que je ne lui ai toujours pas donné de surnom...

« Je vais t'appeler Hibi. Qu'en penses-tu ? »

Je souris à Naika quand elle se retourne vers moi pour voir ce que j'en pense. C'est un joli nom, je suis presque sûr qu'elle y a pensé à cause des hibiscus dont elle me parlait un peu avant. Elle a été rapide, comme avec Ekko, je devrais peut-être lui demander de l'aide pour mon problème. Alors que je suis en train d'hésiter, elle me demande si nous allons visiter la jungle, comme prévu.

« Je crois qu'on peut grimper dans certains arbres par là bas et admirer la vue. Les lianes sont basses. Enfin... toi, tu pourras le faire. Je vais te regarder. Tu n'as pas peur des hauteurs je suppose, puisque tu voyages avec Gandalf dans les airs ? »
« Non, je n'ai pas peur, mais je ne vais pas monter tout seul alors que tu restes en bas. Si tu veux, Gandalf pourra t'aider à prendre de la hauteur pour admirer la vue ! »

Mon Pokémon approuve en poussant un cri et en hochant la tête de manière exagérée, comme une marionnette ou une animatronique qu'on pourrait voir dans des vieux films. J'attends que la fille reprenne place dans son fauteuil pour que nous puissions commencer notre visite de la jungle, puis je me décide à lui parler de Mimiqui.

« Est-ce que je pourrais te demander quelque chose ? C'est un peu bizarre, mais... J'ai capturé un Pokémon il y a quelques jours et je ne lui ai toujours pas donné de surnom, tu crois que tu pourrais m'aider à lui en trouver un ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 441
Stardust : 405
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mai - 17:54
Fondatrice
Je me remémore la première fois que j'ai croisé Rin. Il est vrai que c'était pendant la capture de mon Solochi, et que celui-ci m'avait fait perdre trois pokéballs... Je devais avoir l'air d'une débutante à ce moment-là d'ailleurs. Mais ce n'est que le passé ! Maintenant, il faut avancer et voir l'évolution des choses. D'ailleurs, en parlant d'évolution, il faudrait que je songe à entraîner mes Pokémon pour qu'ils évoluent un jour aussi, et pour que Kiro se sente un peu moins seul dans sa forme finale.

Rin me propose de grimper dans les arbres avec l'aide de Gandalf. Cela risque d'être, effectivement, plus pratique qu'avec Kiro. Il pourra difficilement me tenir en sautillant de branche en branche... Le Dragon ne semble pas désapprouver l'idée, alors je souris à mon tour en hochant la tête.

« Si Gandalf ne m'échappe pas par terre, je ne dis pas non ! »

Un peu de taquinerie n'a jamais tué personne. Enfin je crois. Enfin je l'espère. Bref, nous reprenons la route au cœur de la jungle. Rin fait mention d'un Pokémon qu'il a attrapé récemment et il me dit qu'il n'arrive pas à lui trouver de surnom, qu'il voudrait que je l'aide. Ça me fait plaisir qu'il me demande ça, parce que le surnom d'un Pokémon est selon moi quelque chose d'assez important. Il ne faut pas le regretter ! Curieuse, je lui esquisse un sourire.

« Ton équipe s'est bien agrandie depuis la dernière fois dis donc. Il faudra que tu me le présentes, ce Pokémon. Je serais ravie de t'aider à lui trouver un nom. C'est quel espèce ? Mâle ou femelle ? Tu l'as avec toi ? »

Ça y est, je m'égare dans mes dix milliers de questions. Je devrais peut-être songer à faire carrière dans les interrogatoires de police ? Je suis certaine que j'aurais un talent inné, lorsque je vois comment je me comporte avec Rin. C'est étrange parce qu'à mon habitude, je ne parle pas autant. Encore aujourd'hui, je suis choquée de moi-même. Ce n'est pas plus mal, mais ça fait tellement changement.

Je repère ensuite une énorme branche, entourée de lianes et de plantes qui se dresse devant nous. Elle ne semble pas trop difficile à escalader. Immédiatement, l'idée de me rendre au sommet de celle-ci trotte dans ma tête. Je la pointe de du doigt et je m'adresse à Rin :

« On y va ? » demandai-je doucement.

J'essaye de visualiser à quoi ressemble ce vaste étendu naturel depuis les hauteurs. C'est le genre de choses que j'ai envie de partager avec lui, des petites choses simples, mais agréables. J'espère simplement qu'il ne s'ennuie pas trop. Ce n'est pas tout le monde qui apprécie les balades en pleine nature. Mais bon, il n'a pas l'air d'être retenu par la force non plus. Je me dis que prendre quelques risques permettraient de pimenter cette nouvelle rencontre. J'attends sa réponse et je me tourne vers Gandalf pour avoir son approbation à lui aussi. Après tout, il devra m'aider un peu, le barbu !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kanto
Groupe : Pléiade
Messages : 508
Stardust : 904
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mai - 20:57
Pléiade


Il en faut peu pour être heureux !

Feat Naika ♥
La jeune femme accepte que Gandalf l'aide à monter aux arbres, à condition qu'il ne la laisse pas échapper par terre. Je ris un peu et passe ma main dans le cou de la créature pour qu'il comprenne que c'est une taquinerie. Je ne pense pas qu'il l'aurait pris mal, mais on ne sait jamais.

« Ne t'en fais pas, ce n'est pas son genre ! Et puis je serais là pour t'empêcher de tomber, au cas où ! »

Je me souviens alors de mon arrivée fracassante... Il est possible que mon Draïeul fasse parfois des mauvaises manoeuvres, mais si je laisse Naika lui monter dessus, il devra impérativement être vigilant. Il n'est pas question qu'il lui arrive quelque chose par ma faute.

Nous commençons donc à visiter la jungle, aidés par Kiro qui nous ouvre le chemin, tel un explorateur. Alors que je demande à la fille que j'accompagne si elle ne pourrait pas m'aider à trouver un surnom pour le Mimiqui que j'ai capturé à la route 3, elle sourit et commence à me poser tout un tas de questions. Je ris un peu avant de lui répondre.

« C'est un Mimiqui, je la ferais sortir un peu plus tard, on en reparle à ce moment ! Tu as de nouveaux Pokémons, toi ? »

Notre conversation se poursuit au fur et à mesure que nous pénétrons profondément dans la forêt. Je ne fais pas vraiment gaffe à ce qui m'entoure, mon attention étant focalisée sur Naika. Ce n'est pas bien grave, je ne suis pas vraiment venu là pour visiter la jungle, honnêtement.

Nous nous arrêtons devant un grand arbre, duquel la fille pointe une branche épaisse sur laquelle nous pourrions facilement nous poser. Elle me demande si nous y allons, alors je me mets à examiner un peu l'arbre. Ca n'a pas l'air d'être la position la plus risquée, je pense que nous pouvons y monter sans trop s'inquiéter.

« D'accord, allons-y ! »

Je lui souris et lui tends ma main pour l'aider à se lever de son fauteuil. Quant à Gandalf Le Blanc, il est déjà plaqué contre le sol, prêt à accueillir la dresseuse sur son dos. J'aide Naika à monter sur le dragon, puis je grimpe derrière elle. Je pose mes mains sur la nuque de la créature, entourant la fille de mes bras sans pour autant la toucher.

« Gandalf, tu as intérêt à faire très attention. » Dis-je sur un ton sérieux.

Il me regarde et hoche la tête en me voyant lui faire les gros yeux. J'ai l'impression d'être sévère avec lui, mais j'ai juste peur qu'il fasse une bêtise... Pour me faire un peu pardonner, je lui tapote la nuque avant qu'il ne décolle doucement du sol. Doucement, mètre par mètre, le dragon nous amène à hauteur de la branche. Je me redresse alors sur son dos et saute sur celle-ci, puis je me tourne vers Naika et lui souris en avance mes bras vers elle.

« Est-ce que ça va aller ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 441
Stardust : 405
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 14:25
Fondatrice
En entendant le nom du Pokémon évoqué par Rin, je me mets à réfléchir. Mimiqui... ce n'est pas le Pokémon effrayant, qui se cache sous un costume pour socialiser avec les autres ? Il me semble que son histoire m'avait touché lorsque je l'avais entendu. C'est si triste, un Pokémon obligé de se déguiser pour avoir des amis. Je regarde sur mon téléphone portable, pour être certaine de ne pas me tromper d'espèce, et je constate que j'ai bel et bien raison. Je n'ai pas d'idée en tête pour le moment en ce qui concerne un surnom pour sa nouvelle recrue, mais j'y réfléchirai. Je souris à Rin avant de répondre à sa question. J'ai l'impression que son équipe s'est bien agrandie depuis la dernière fois, et de mon côté, il a vu mes deux dernières captures. À savoir Ekko, et maintenant Hibi. Je lâche un rire nerveux, alors que nous poursuivons notre route avant d'arriver à cette fameuse branche.

J'appréhende un peu mon premier vol à dos de dragon. Bon évidemment, ce n'est pas un vrai voyage, c'est simplement l'histoire de quelques mètres, mais c'est quand même un début. Mon cœur bat la chamade, non seulement à cause de Gandalf, mais aussi au contact de Rin. Je souris. Il semble réellement se préoccuper de moi, il en devient même autoritaire avec son Pokémon, ce qui me surprends. J'avoue cependant, que cela ne me déplaît pas du tout.

Assise sur le dos du Draieul, je tremble un peu, en tentant de ne pas regarder en bas. Déjà que les hauteurs et moi, on a jamais été très amies, maintenant que je manque de tonus, ça me terrifie malgré moi. Je n'aurais jamais pensé ressentir cette sensation. Je ne sais pas si le fait d'être avec Rin amplifie les réactions que j'aurais eu en temps normal, c'est difficile à dire. Après tout, je n'ai jamais vraiment volé, sauf en avion, et c'est complètement différent. Je ferme les yeux, et je respire calmement, pendant que le sol nous quitte.

Quelques secondes à peine et nous arrivons en hauteur, là où je voulais aller. Rin quitte le dos de son compagnon et m'invite à faire de même, en m'offrant son aide. J'esquisse un sourire en prenant garde de ne pas tomber, et je me faufile directement contre lui, mon cœur battant rapidement. Vraiment très, très rapidement. Je le regarde un instant, plongeant mon regard dans ses jolis yeux vairons. Je le serre fort, par peur de tomber, mais aussi parce que je suis immensément heureuse d'être avec lui aujourd'hui. Mes joues deviennent rapidement écarlates, ce qui me pousse à diriger mon regard émeraude vers le sol. Nous ne sommes pas trop haut, mais juste assez pour pouvoir admirer la vue de la jungle. Je réalise ensuite que je n'ai pas répondu à sa question, et je m'empresse de corriger cela.

« Oui, tout va très bien. J'avais un peu peur en quittant le sol, mais maintenant ça va. Et... et toi ? »

Assise sur la branche, j'admire la vue des arbres, de la nature, de ce paradis verdoyant. Je pense que je n'aurais pas autant apprécié cette visite si j'étais seule. Enfin... Je n'étais pas totalement seule, il y avait Kiro avec moi, et Hibi, qui se trouve toujours sur mon épaule, mais ce n'est pas la même chose. Ma nouvelle Statitik quitte d'ailleurs mon bras pour aller explorer la branche, visiblement intriguée par Gandalf. Elle s'approche doucement du dragon, pendant que moi, j'approche doucement ma main de celle de Rin. Je ne sais pas si c'est volontaire ou non, je ne vis que le moment présent, en essayant de réfléchir le moins possible.

« C'est magnifique, tu trouves pas ? »

Ma voix est douce, presque comme un murmure. J'essaye de calmer mes battements de cœur, en respirant doucement, mais une autre partie de moi n'a pas envie que cette sensation s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kanto
Groupe : Pléiade
Messages : 508
Stardust : 904
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 17:31
Pléiade


Il en faut peu pour être heureux !

Feat Naika ♥
La fille aux cheveux verts s'agrippe à moi pour monter sur la branche, un peu aidée par Gandalf, qui se met dans des positions assez inconfortables afin de l'aider à descendre de son dos malgré son handicap. Pendant cette manœuvre, je ne peux m'empêcher de la fixer, sans vraiment m'en rendre compte. Elle est si jolie, surtout avec le petit sourire qu'elle a sur les lèvres...

Une fois qu'elle est parvenue à grimper, Naika vient se coller à moi. Je hausse les sourcils, surpris, puis commence à sourire bêtement en l'entourant de mes bras... C'est toujours un plaisir de l'avoir contre moi, comme à cette fête... Je me perds dans mes pensées quelques instants et secoue un peu la tête en reprenant mes esprits, lorsque je réalise le regard que me lance la femme que je tiens dans mes bras.

Mes doigts se resserrent un peu sur elle, comme si elle était trop précieuse pour que je la laisse s'en aller. Lorsqu'elle détourne le regard, moi je continue de la regarder, de l'admirer. J'ai l'impression de manquer d'oxygène, probablement à cause de mon rythme cardiaque qui augmente.

« Oui, tout va très bien. J'avais un peu peur en quittant le sol, mais maintenant ça va. Et... et toi ? »
« Je vais bien. Super bien, même. » Lui dis-je avec un grand sourire.

Nous nous installons sur la branche et commençons à observer le paysage, silencieux pendant plusieurs secondes. Je l'entends respirer aussi profondément que moi, ce qui m'intrigue... Je me demande comment elle se sent en ce moment. Est-ce qu'elle est aussi bien que moi ? Ou peut-être qu'elle est mal à l'aise... Notre relation est assez floue en ce moment, je ne sais pas vraiment comment je devrais la considérer.

« C'est magnifique, tu trouves pas ? »
« En effet. » Dis-je simplement, en tournant la tête vers elle.

Je suis mitigé quant à l'ambiance qui règne. D'un côté, elle me fait me sentir sur un petit nuage, mais d'un autre... Elle m'oppresse un peu. Je suis envahi par le doute et tout un tas de questions me passent par la tête. Je sens alors que mes doigts se posent sur ceux de Naika, tandis que mon regard jongle entre ses deux yeux. Je dois lui parler, il faut que j'en aie le cœur net.

« Naika, je voulais te demander... Comment tu te sens depuis la soirée des Pléiades ? Je suis parti rapidement, nous n'avons pas vraiment pu discuter après ce qui est arrivé... »

Je sens ma gorge se nouer alors que j'avale difficilement ma salive. J'ai les mains moites et le coeur qui bat à une vitesse folle. J'ai tellement peur de ce qu'elle va me dire, depuis que je l'ai embrassé ce soir-là, je me suis imaginé mille et une choses...

De leurs côtés, nos Pokémons n'ont pas l'air aussi préoccupé que moi. Draïeul a l'air de bien aimer Statitik, il essaie de jouer avec elle malgré sa taille minuscule. Il pourrait la réduire en poussière en une seconde... Je suis content qu'il se soit un peu calmé, même s'il reste tout autant joueur, il fait attention à ne pas blesser involontairement les autres, c'est ce qui me faisait un peu peur quand je l'ai rencontré. Son coup de tête m'avait fait sacrément mal, sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 441
Stardust : 405
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 20:37
Fondatrice
Mon regard se fait insistant sur le paysage, alors que mon cœur tente de calmer son rythme, en vain. Je pense que j'entreprends d'éviter de regarder Rin dans les yeux, pour ne pas que mon visage prenne, encore une fois, sa fameuse teinte de rouge. Je sens ses doigts frôler les miens, et mon cœur fait un bond. Ce n'est pas comme si je n'en avais pas envie, j'ai même recherché ce geste en avançant ma main vers lui. Tout ça est tellement nouveau pour moi, je ne sais jamais si mes réactions sont normales, ou si je suis en train de devenir complètement folle.

Je n'ose pas lui demander quoi que ce soit. J'ai tellement peur de tout gâcher entre nous. Mais en même temps, je ne sais pas comment je dois percevoir notre relation maintenant. Est-ce que cette soirée, ce baiser... signifiait vraiment quelque chose pour lui ? Je ne peux m'empêcher d'y penser, sans cesse, à chaque jour. J'essaye de profiter du moment présent mais avec toutes ces questions qui perturbent mon esprit, c'est chose ardue. Je ne sais pas comment aborder le sujet, je n'ai jamais fait ça avant, je...

Je me retourne doucement vers lui, avec un regard timide au visage. Il a sûrement lu dans mes pensées, ou alors cette soirée l'a vraiment marqué, lui aussi ? Le contraire serait étonnant quand même, vu la situation. Il me demande comment je me sens face à la fameuse soirée. Serais-je réellement apte à trouver les mots exacts ? Je n'en ai pas l'impression. Je tente de réfléchir, mais je réalise que cette histoire n'est pas basée sur la réflexion, mais plutôt sur les sentiments que j'éprouve, sur ce feeling inhabituel que je n'ai pas l'habitude de ressentir.

« Je... »

... C'est un début. Mais ce n'est pas très précis, il faudrait peut-être faire mieux que ça. J'inspire un coup. Cette conversation est importante. On ne peut pas faire comme si rien ne s'était passé, mais j'ai tellement peur d'être la seule à éprouver ces sentiments nouveaux, je n'ai pas envie de m'éloigner de lui, et surtout, je ne veux pas le rendre mal à l'aise. Mais je ne dois pas penser à ça, je dois me montrer courageuse et laisser les paroles venir d'elles-mêmes.

« Je me sens... confuse. Un peu craintive aussi, je crois. Parce que... Je ressens des choses que je n'ai jamais ressenti auparavant, et... Comme tu es parti rapidement de la soirée, j'ai peur que... »

Je passe ma main dans mes cheveux, et mon cœur se remet à battre à une vitesse phénoménale. Je me suis déjà lancée, alors je ne peux pas arrêter maintenant. Je dois évoquer le fond de ma pensée.

« J'ai peur que tu regrettes ton geste. Parce que, moi... je suis loin de le regretter. »

Mon visage devient plus rouge que les plumes d'un Plumeline Flamenco. Je détourne aussitôt le regard, et j'en perds presque l'équilibre. Je me tiens à la branche pour ne pas tomber. Il ne faudrait pas, en plus, que je me montre maladroite. Pas dans un moment comme celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kanto
Groupe : Pléiade
Messages : 508
Stardust : 904
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 21:37
Pléiade


Il en faut peu pour être heureux !

Feat Naika ♥
La fille tourne la tête vers moi, tout doucement. Encore une fois, elle me fait fondre... Je la trouve tellement mignonne, je ne sais pas pourquoi, peut-être ses joues rouges ou ce petit quelque chose qu'elle a dans le regard. J'attends qu'elle me réponde, stressé comme je ne l'ai jamais été.

Avant d'arriver à Lumiris, je n'avais pas vraiment de gens proches, en dehors de ma famille. Pas de potes, pas d'amis... Alors une amoureuse, vous pensez bien que ce n'est jamais arrivé. Ce que je ressens en ce moment pour Naika, je ne saurais pas le définir... On n'apprend pas à faire ça à l'école, on est censé savoir le faire naturellement, mais mettre des mots sur une telle sensation, je trouve ça insensé.

Je serre un peu sa main dans la mienne quand elle commence à me répondre. Qu'est-ce qu'elle va me dire ? Le silence entre son premier "Je" et celui qui commence véritablement sa déclaration me semble interminable, j'aurais pu m'évanouir deux fois tellement les secondes se sont écoulées lentement.

Je l'écoute attentivement, sans la quitter des yeux. Un petit sourire apparaît sur mes lèvres au fur et à mesure, elle ne me dit rien avec clarté, mais le message qui se cache derrière ses mots me parvient. Enfin, j'espère que je perçois bien ce qu'elle essaie de me dire...

« J'ai peur que tu regrettes ton geste. Parce que, moi... je suis loin de le regretter. »

Mon cœur semble s'alléger, d'un seul coup. Je sursaute en la voyant perdre légèrement l'équilibre et je l'attrape dans mes bras, pour lui éviter de tomber... J'en profite pour la serrer contre moi et inspirer un grand coup. C'est à moi de lui répondre, j'imagine. Je ne sais pas vraiment quoi lui dire, je pense à tellement de choses en même temps...

« Je ne regrette pas de t'avoir embrassé... J'y pense tous les jours depuis que c'est arrivé. J'ai juste... Un peu paniqué. Je n'avais jamais fait ou ressentit ça et c'est arrivé si soudainement, j'ai eu peur que tu m'en veuilles de l'avoir fait ou que tu ne partages pas mes sentiments... »

Je la regarde, un sourire que je ne parviens pas à effacer sur le visage et un regard empli de désir à l'égard de ses lèvres, me rappelant de cette sensation, lorsque je l'avais embrassé... Le goût de sa bouche, il est resté gravé si profondément en moi que je pourrais avoir l'impression d'y goûter à nouveau si je me concentrais assez. Pourtant je ne refuserais pour rien au monde de lui offrir un nouveau baiser. En fait, mon visage est déjà proche du sien, sans que je ne m'en rende compte. Je ferme les yeux en m'arrêtant à un ou deux centimètres de sa bouche, attendant de savoir si elle partage mon envie de réitérer cette expérience.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kalos
Groupe : Pléiade
Messages : 441
Stardust : 405
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 23:06
Fondatrice
Je pensais que mes battements de coeur allaient s’atténuer après lui avoir fait part de ma pensée, mais j'ai plutôt l'impression qu'ils ont augmenté. Peut-être le stress, l'appréhension ? Je me trouve maintenant contre lui, attendant à son tour qu'il me parle de son ressenti personnel. S'il se sentait mal à l'aise, je ne peux m'empêcher de penser qu'il n'y aurait certainement pas cette distance entre nous actuellement, alors je suppose que c'est bon signe. Je lève un peu la tête pour le regarder pendant qu'il commence à parler. Je regarde ses yeux, en écoutant attentivement chacun de ses mots. Ceux-ci augmentent mon rythme cardiaque, mais cette fois-ci, ce n'est pas une sensation désagréable. C'est terriblement fort, et perturbant, mais je n'ai pas envie que ça s'arrête.

J'aimerais lui répondre à nouveau, lui dire de ne pas s'inquiéter, qu'il n'aurait pas dû paniquer parce que je partage ses sentiments. J'ai envie de lui dire tellement de choses, mais mon regard est scotché sur ses prunelles. Je me sens comme si j'étais en transe, dans un autre univers, comme si tout autour de nous avait disparu. J'en oublie le fait que nous soyons assis sur une branche à plusieurs mètres de hauteur, dans une jungle verdoyante. J'en oublie même Gandalf et Hibi qui s'amusent un peu plus loin. J'ai cet impression étrange, comme si j'étais dans un rêve, et que je n'avais plus le contrôle de moi-même.

Il m'esquisse un sourire absolument craquant et je ne peux m'empêcher de faire de même. Je remarque que son regard passe de mes yeux à mes lèvres, et mon cœur recommence à s'emballer. Je crois comprendre qu'il partage cette envie incontrôlable, celle de poser mes lèvres sur les siennes encore une fois. Je me remémore la sensation de cette soirée, comme si c'était hier. Sur le moment, je me sentais tellement bien, mais en même temps, j'étais confuse, je ne savais pas si je devais répondre à son baiser à ce moment-là, s'il avait vraiment eu envie de faire ça. Maintenant je sais que ce n'était pas une erreur, et que comme moi, il ne le regrettait pas. Je me sens soulagée par cette révélation. Je ne sais pas s'il ressens les mêmes sentiments que moi, s'ils sont aussi forts que les miens actuellement, mais je le souhaite.

Son visage s'approche dangereusement du mien, et mes palpitations ne cessent d'amplifier. J'ai l'impression d'avoir des Papillusions dans le ventre. Il s'agit d'une sensation indescriptible en réalité, c'est tellement... unique. Je passe mes bras autour de son cou, en espérant que cela ne le dérange pas trop. Je ne peux pas lui résister, je ferme les yeux et je m'empresse de répondre à cet appel de ses lèvres, en faisant les derniers pas. Je resserre mon étreinte pendant que je l'embrasse à nouveau, de manière purement passionnée, peut-être même un peu trop d'ailleurs. Mais je m'en fiche, je n'ai pas envie de m'arrêter. Je passe une de mes mains dans ses cheveux sans quitter ses lèvres. Je fonds littéralement contre lui, je me laisse aller comme jamais, je n'ai plus conscience de mon environnement. Tout ce qui compte à cet instant sont les sentiments que j'éprouve à l'égard de Rin, ceux que j'ai envie qu'il ressente au travers mon baiser.

Après quelques minutes, c'est avec difficulté que je me sépare de ses lèvres et que je le regarde, les yeux remplis d'étoiles. C'était encore meilleur que la première fois, parce que maintenant je savais que je n'avais pas besoin de me retenir, que je ne devais pas culpabiliser, que ce n'était pas un malentendu. Je lui esquisse un nouveau sourire, en lui prenant à nouveau la main. Je n'arrive pas à parler, et pourtant, j'aimerais pouvoir lui dire tout ce que je ressens. Mais pour le moment, je suis encore dans un état hypnotique, à un tel point que ses lèvres me manquent déjà. Serait-ce donc ça, l'amour ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Kanto
Groupe : Pléiade
Messages : 508
Stardust : 904
Pléiade
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 18:39
Pléiade


Il en faut peu pour être heureux !

Feat Naika ♥
Un frisson me parcourt lorsque je sens les bras de la jeune fille qui m'entourent au niveau du cou. Je l'enlace un peu plus à mon tour et la rapproche de moi, exactement comme elle le fait. Peu de temps après cela, nos lèvres se touchent enfin. À ce moment-là, mon cœur semble exploser, comme s'il voulait bondir en dehors de ma poitrine.

Cependant, je reste calme et réponds à l'embrassade avec tout autant de fougue que Naika, sans me laisser déstabiliser. Je sens ses doigts qui se baladent dans ma nuque, jusque dans mes cheveux, ce qui me fait légèrement sourire. Cet instant est beaucoup plus agréable que je ne l'aurais imaginé, le fait que nous ayons parlé de ce que l'on ressentait juste avant y étant pour beaucoup. Je ne lui ai pas dit explicitement ce que je ressens, mais les mots que nous avons échangés suffisent pour que nous nous lâchions et profitions de ce moment magique.

Je ne pourrais pas poser de mots sur ce que je ressens en ce moment, je suis juste... Apaisé et heureux. Je n'arrive à penser à rien d'autre que nos lèvres et nos langues qui se touchent et dansent ensemble. Je n'arrive pas à savoir combien de temps notre baiser dure, mais j'ai l'impression que le temps s'est arrêté au moment où celui-ci a commencé... Pourtant, lorsque nous nous éloignons l'un de l'autre, j'ai trouvé ça trop court, comme si passer une éternité à goûter ses lèvres ne me suffisait pas.

Je me mords légèrement la lèvre du bas, essayant de garder cette sensation en mémoire pour faire durer artificiellement le plaisir. Nos regards se croisent pendant cet instant et, dans ses yeux, j'arrive à voir ce qu'elle éprouve pour moi. Je suis tellement heureux que je dois avoir les yeux embués, si ce n'est les larmes aux yeux, mais ça ne me dérange pas...

La fille saisit ma main et je me remets à sourire en entremêlant mes doigts au siens. Quelques secondes passent, des secondes qui ne sont pas désagréables, même si nous ne disons rien... Je la regarde, je l'admire, je la désire, et c'est tout ce dont j'ai besoin après notre échange.

Peu à peu, je me remets de ce qui vient d'arriver, mais je ne m'éloigne pas pour autant de Naika et je n'essaie pas de faire comme si de rien n'était. Il y a encore beaucoup de choses que je veux lui dire, je ne sais pas par où commencer, ni si nous pourrons parler de tout aujourd'hui.

Je décide de commencer par le plus important, j'inspire profondément et la regarde avec un nouveau sourire et un peu d'appréhension. Je n'ai jamais eut ce genre de relation, mais je sais que certaines personnes ne veulent pas que ça aille trop vite ou que ça devienne trop sérieux, alors je dois lui demander ce qu'elle en pense.

« Naika... Est-ce que c'est trop tôt pour dire... Je t'aime ? » Dis-je, trahis par ma voix qui disparaît légèrement à la fin de ma phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Il en faut peu pour être heureux
» Il suffit d'un rien pour être heureux [pour élèves]
» AUSTIN ▼ il faut de tout pour faire un monde, il me faut toi pour faire le mien.
» (Cirilla) Il en faut peu pour être heureux Vraiment très peu pour être heureux ♫
» Il en faut peu pour être heureux [Abygaïl Scavo, Maeva Hellsoft, Samaël Smith]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Lumiris Sud  :: Jungle Verdoyante-
Répondre au sujet
Outils de modération