Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...
03/09/17 La version 2 de Dusk Lumiris est enfin prête ! Venez lire les nouveautés !
09/03/17 Ouverture du forum !

TOPS SITES




 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Ils sont vivants ! [Mission avec Cast]
avatar
Team :
card : card
Origine : Jotho
Groupe : Pulsar
Messages : 72
Stardust : 45
Lun 22 Mai - 8:00
Ils sont vivants !



Aujourd'hui était un grand jour pour moi. Cela peut vous paraître futile mais pour moi c'était très important : aujourd'hui j'allais rencontrer le professeur Baobab. Je lui avais téléphoné quelques temps avant pour savoir si je pouvais m'entretenir avec lui au sujet des pokemons dragons. Après tout, étant une futur maitre dragon, il était de mon devoir d'en savoir un maximum sur eux. Et qui de mieux placer dans cette région que le professeur Baobab ? Et puis, j'avais appris qu'il avait des pokemons fossiles dans son laboratoire qu'il avait fait revenir à la vie. Autant vous dire que j'étais toute excitée à l'idée d'aller dans son laboratoire. Qui sait ce qu'il allait m'apprendre et surtout quel pokemon j'allais pouvoir rencontrer. J'espérais de tout mon coeur voir un ptéra ou un ptiranidur : je les trouve tellement mignon depuis que je suis toute petite !

Je m'étais levée tôt ce matin, ou plutôt, je n'avais pas réussi à dormir beaucoup à cause de l’excitation. J'avais vraiment hâte de savoir ce qu'il allait me dire et même de lui montrer mes trois compagnons, en espérant qu'il soit bluffé par leur présence. C'est alors toute guillerette que je rentrais dans le laboratoire et là : personne ! pas une âme qui vive. C'était étrange ... Moi qui pensait être accueilli chaleureusement par un assistant, et bien c'était loupé. Je fis quelques pas dans le bâtiment et je me mis à regarder à droite et à gauche. Plus j'avançais, plus j'entendais du bruit. Il y avait donc bien quelqu'un ici. Cela me rassurait.

    - Heu ... Bonjour ! S'il vous plait ! Je dois voir le professeur Baobab ! dis-je le plus fort possible.

Sans plus tarder, un homme en blouse blanche sortit de nul part. Il avait le souffle coupé et les lunettes de travers. Dans un sens, il ne semblait pas surpris de me voir ici. Au contraire, j'avais même l'impression qu'il attendait ma venue, ce qui était normal dans un sens. Mais à voir la lumière dans ses yeux, j'avais l'impression d'être le messie.

    -Ha parfait vous avez fait vite. Je ne m'attendais pas à ce que vous soyez si petite ... Mais venait avec moi, il faut se dépêcher de tous les récupérer avant qu'ils ne détruisent tout.

Pardon ?! De quoi ? Je ne comprenais absolument rien de ce que pouvait me dire ce scientifique, mais une chose était sûre, il était complètement affolé. Et moi complètement perdu. Les récupérer ? Mais de qui ? De quoi ? Dont où ? Je crois surtout que ce monsieur devait me confondre avec quelqu'un d'autre. Mais bon, après tout, si je pouvais donner un coup de main, pourquoi pas. Tout de même je voulais lui pauser quelques question, mais je n'eus le temps de rien faire que l'homme m'attrapa le bras pour m'amener trop où. t c'est au même moment que la porte du laboratoire s'ouvrit pour y laisser entrer un homme super grand et quelques peu intimidant ...

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 12:53
Le Professeur Baobab observait avec stupeur cette grosse pierre que j'avais dans la main. Je l'avais obtenue dans une petite sous-structure de Casino posté sur Port-Corail en échange d'un bon que je venais de gagner au bandit-manchot. Pour être honnête, je n'avais aucune idée de ce que cette pierre pouvait être. Le scientifique, lui, me signalait avec stupeur qu'il s'agissait potentiellement du fossile d'un Ptéra, un Pokémon particulièrement rare, présent exclusivement sous forme fossilisée; ajoutant que les scientifiques de Nemerya pouvaient le faire renaître. Bah. Si ça pouvait aider.

En possession de nouveaux documents offerts par le Professeur Baobab, nous avions suffisamment d'informations pour procéder aux premiers essais de mesure d'électricité. Il nous fallait trouver les bons Pokémon ainsi que les bonnes intensités de leurs capacités, mais sur papier, c'était particulièrement aisé à réaliser ! De ce fait, je rentrais sur Nemerya en compagnie du Professeur, afin de me rendre dans un premier temps dans le laboratoire. Oui... il avait insisté pour voir un Ptéra.

Alors, il me fit signe de reculer. Un de ses collègues l'avait informé d'une horreur dans le laboratoire, incluant notamment des Pokémon fossiles. Un peu d'aide ne serait pas de refus, me dit-il... et voilà. Une fois de plus, une mauvaise décision me fit prendre une mauvaise route et perdre du temps. Jamais au grand jamais ce projet n'avancera. C'est d'ailleurs quelques instants plus tard qu'une petite fille entrait dans la pièce, alors que je la dépassais de presque un demi-mètre. Sans attendre, je la remettais à sa place.

"Pas besoin de gosse dans des situations comme ça. Tu risques très probablement de brailler plus que d'agir. La meilleure solution serait de neutraliser toutes ces créatures et pour ça, rien de mieux qu'un peu d'action." indiquai-je en saisissant une lourde branche métallique qui n'était autre qu'un tuyau arraché, suffisamment solide pour exploser ces carapaces. Cependant, un nouveau court-circuit contre-carra légèrement mes plans. Les plombs venaient de sauter et nous nous retrouvions dans le noir. Dans cette situation, il m'était impossible de distinguer les Pokémon.

"Et merde." prononçai-je à voix haute, devant avouer mon désarroi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Jotho
Groupe : Pulsar
Messages : 72
Stardust : 45
Mar 23 Mai - 14:42
Ils sont vivants !



Comment ça ?! Je savais que je n'étais pas bien grande, mais de là de me traiter comme une gamine qui ne savait que chouiner, ce qui n'était pas totalement faux. Mais je ne pouvais me laisser traiter ainsi sans rien faire. Certes, j'étais jeune et n'ayant pas beaucoup d'expérience, mais j'allais lui prouver à ce gaillard que ce n'était pas avec une barre en fer qu'on allait à la chasse aux pokemons fossiles ...
D'ailleurs comment ça, partir chasser des pokemons fossiles ? L'assistant du professeur qui m'avait guidait jusqu'à ce dernier m'avait fait le topo et apparemment, tous les pokemons fossiles s'étaient enfui et ils se balader maintenant librement dans les couloirs du bâtiment. Et bien, moi qui voulait en voir, j'allais être servi. Sauf que moi, au lieu d'utiliser un vulgaire morceau de fer, je préférais sortir mon minidraco et mon solochi. C'est au même moment qu'il y eu une panne de courant. Et bien, ça commençait bien. Mais pas de soucis pour moi, avec mes pokemons, pas besoin de lumière. Et puis, les lumières des sorties de secours étaient amplement suffisante.

    - Je pars devant, histoire de ne pas vous retarder monsieur musclore.

je courus en dehors de la salle, suivit de Nala et Nilesh, qui passa rapidement devant moi. Ça tombait bien, il manquait d'exercice et aller foncer tête la première sur des fossiles lui fera que du bien. D'ailleurs, en voila déjà un. Il était debout sur ses pattes arrières et vu ses pattes avants, il devait s'agir d'un kabotops. Je n'avais même pas besoin de dire quoi que ce soit que mon solochi lui fonçait déjà dessus.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 15:26
J'entendais une pointe d'ironie dans la voix de la gamine qui m'accompagnait. Tsk. Je n'étais pas d'humeur et j'allais lui faire comprendre. Bondissant vers l'avant comme un animal enragé, je plaçais ma main gauche face à moi pour tâter ce qui pourrait se présenter à moi. Il me fallut moins d'une trentaine de secondes pour toucher une forme arrondie, entaillée de petites crevasses poreuses et solide comme de la pierre. Un Amonita, à coup sûr. Qu'importe, je retirais ma main gauche de sa carapace pour saisir la barre de fer à deux mains afin d'avoir plus d'impact et envoyer un énorme coup vers l'avant dans le but de détruire complètement cette créature.

SHHHRRRAAAACK !

Une petite décharge électrique parcourut mon corps sans dommages. L'Amonita avait probablement utilisé une compétence lui permettant de se déplacer rapidement, puisque j'avais raté ma cible pour au final exploser en mille morceaux un siège métallique qui se trouvait derrière. Un dégât collatéral. Cependant, la demi-seconde de lumière offerte par les étincelles électriques me donnèrent une idée. J'allais dénicher Voltorbe, enfoui dans ma veste, avant de le lancer aveuglément au centre de la salle.

"Voltorbe, balance une attaque électrique dans le tas et garde-la en continu, ça nous éclairera. Si tu vois un de ces fossiles, cherche pas à comprendre et oublie cette histoire de lumière, foudroie-le à vue. Je les veux immobilisés par la douleur. ordonnai-je d'une voix rauque.
- Torb !" me répondit-il de façon impulsive.

Pour la première fois, je me rendais compte qu'il était à mon écoute et m'était utile. En tout cas, bien plus que je ne l'imaginais. Une première compétence foudroyante provenant de Voltorbe vint à parcourir la salle, il s'agissait de l'attaque Rayon Chargé. Remarquant une cible avant moi mais ne pouvant pas décemment prendre le risque de détruire la salle pour neutraliser un Pokémon fossile, il utilisa Chargeur pour se gorger d'énergie électrique, à tel point qu'il en devenait une véritable lumière mobile. C'est en usant de la compétence Boule Élek que je me rendais compte de son réel potentiel. J'étais... effaré.

Il se projeta dans un premier temps la compétence Boule Élek pour marquer l'Amonita et, par la même occasion, ne pas le perdre de vue le temps que ce projectile lent l'atteigne : mais plutôt qu'attendre, il usa de la compétence Roulade pour se projeter dans la lumière mobile, se charger de sa propre précédente attaque et offrir un impact si violent que si la lumière ne s'était pas dissipée par la conduction de la foudre dans le corps de l'Amonita, j'aurai pu jurer voir sa coquille exploser en mille morceaux.

C'était cruel, violent et sans aucune forme de remords, à en juger par la vitesse avec laquelle Voltorbe revint dans la poche de ma veste comme si rien ne s'était passé. C'était... un carnage grandiose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Jotho
Groupe : Pulsar
Messages : 72
Stardust : 45
Mar 23 Mai - 18:36
Ils sont vivants !



Il y avait un de ces bordel dans la pièce où j'avais laissé le monsieur brutus. Il ne semblait pas aimé la manière douce. Enfin, je disais cela mais je ne l'utilisais pas non plus, ou plutôt, je ne pouvais stopper mon solochi qui était avide de pouvoir en découdre avec n'importe quel pokemon qu'il croiserait. Surtout encore plus depuis qu'il avait entendu qu'il fallait neutraliser tous les fossiles pour les remettre dans leur pièce. Nala, quant à elle suivait sans vraiment rien faire. pourtant, elle allait mettre utile, car personnellement, je n'étais pas du genre à faire du mal aux pokemons pour si peu. Non, mon truc aurait été plutôt de les convaincre à rentrer bien sagement dans leur cage ? Mais je crois que cette technique n'allait pas vraiment être très efficace. Et puis, je voulais montrer à ce gorille qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Il allait voir de quel bois je pouvais me chauffer !
Je courais dans les couloirs, à la recherche de pokemon anciens, et ils n'étaient pas dur à trouver. Il y en avait partout ! Des amonita et amonistar qui rampaient sur les murs et sur le sol, des groupes de kabuto et parfois même des pokemons évoluer comme le kabutops de tout à l'heure. Et sans vraiment faire de différence, Nilesh leur fonçait dessus. Le hic, c'est qu'à force de vouloir donner des coups de crâne à tous ces pokemons roches, c'est qu'il s'épuisait le bougre.

    - Nilesh attend un peu, Nala va reprendre un peu les devant.

Il ne semblait pas vraiment avoir l'air envie de s'arrêter. Il grogna mais fini tout de même par revenir en arrière, laissant ainsi le champs libre au minidraco qui semblait un peu paumée. Mais il ne fallait pas, et puis, je n'allais pas lui demander de faire la même chose que ce bourrin de solochi. Non, elle aurait simplement à les paralyser, cela suffirait amplement.

    - Prépare toi à utiliser cage-éclair dès qu'on tombera sur de nouveau pokemon fossile Nala.

Elle hocha la tête en signe d'approbation et c'était reparti pour la chasse. Je crois que je n'avais jamais combattu avec mes pokemons depuis que j'avais commencé à composer mon équipe, et je dois dire que c'était une bonne chose. Cela me permettait ainsi de connaître leur limite et aussi de les entrainer. Alors pourquoi ne pas avoir sorti Gumy ? Tout simplement parce qu'il était encore trop faible face à ce genre de pokemon, voila tout. Parfois je n'avais pas l'esprit lumineux, mais il ne fallait pas être bête non plus. Je savais pertinemment que Nilesh et Nala serait plus solides, sortout Nilesh d'ailleurs. Mais l'attaque cage-éclair était fort utile dans des moments comme celui-ci.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 18:48
Voltorbe avait été brillant. Littéralement, comme métaphoriquement. Il avait utilisé une série de compétences si rapidement et si bien menées que j'étais surpris de voir l'Amonita contre le mur, encore électrifié. Il n'était pas mort, bien évidemment, mais si blessé que seules quelques petites bribes foudroyantes s'échappaient de son corps toutes les dizaines de secondes, liées à une violente paralysie. Cependant et c'était compréhensible, Voltorbe était épuisé, ça se ressentait à la chaleur qu'il dégageait. Tout ce qu'il arrivait à faire, c'est de temps à autres, lancer une petite attaque étincelle pour m'offrir un petit peu de lumière.

... C'est que j'étais presque fier de toi, Voltorbe.

Cependant, si j'arrivais à m'orienter à tâtons par les quelques étincelles lumineuses, au bout de deux ou trois minutes ─ en tentant de me rapprocher de la petite pour être sûr qu'elle aille bien, je l'avoue ─, une horreur à casque rocheux me bondit dessus, m'emprisonne la gorge entre ses pinces qui n'étaient autre que des lames et me cloue au sol en usant du poids de ses coudes. Je... je ne pouvais plus bouger... et ses lames, me... coupaient la... respiration...

Un violent bruit strident vint ravager la salle par les aigus afin d'alerter les Pokémon de la demoiselle ainsi que la dresseuse elle-même de ma situation. Une fois de plus, Voltorbe venait d'utiliser ses dernières ressources dans l'utilisation de la compétence Grincement pour attirer l'attention vers moi, toujours dans une très mauvaise passe. J'avais réussi à reprendre un instant ma respiration en frappant le buste du Pokémon qui tentait de m'égorger, qui n'était autre qu'un Kabutops enragé. Une simple brèche de quelques secondes dans sa position agressive me permit d'inspirer un maximum d'air en connaissant la hargne de ce genre de Pokémon combatifs, mais je devais me rendre à l'évidence... je ne pouvais même pas bouger le poignet, complètement bloqué à terre, ainsi je ne pouvais pas récupérer mes Pokéballs; Voltorbe était lui aussi au bout du rouleau. Je devais compter sur la petite...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Jotho
Groupe : Pulsar
Messages : 72
Stardust : 45
Mer 24 Mai - 4:49
Ils sont vivants !



Ouf, il commençait à en avoir un peu moins dans les couloirs. Je me demandais même s'il y en avait encore. Cela faisait maintenant quelques minutes que je marchais et il n'y avait plus âme qui vive, sauf des assistants qui récupérer les pokemons qui n'étaient plus en état de faire quoi que ce soit. Oui, vraiment efficace l'attaque cage-éclair. Ne voyant pas le bout du nez du professeur Baobab et celui du colosse, je décidai de retourner dans la pièce dans laquelle j'avais commencé ma mission. Et bien, il y en avait du monde ici. C'était à croire que tous les fossiles avaient élu domicile ici. Il y en avait une très grande partie à terre, mais il y en avait encore debout. Et pour tout dire, il y en avait plus que dehors.

Bon, il ne fallait pas rester les bras croisés. Même si le monsieur aux cheveux blancs avait l'air de savoir y faire. Mais tout de même, il allait être déborder à un moment ou un autre. C'est lorsque je voulus assigner une tâche à chacun de mes pokemons que le son strident parvint à mes oreilles, et à tout le monde je crois. Je ne pus m'empêcher de plaquer mes mais de chaque côté de ma tête. Une attaque grincement ! Cela ne faisait pas du tout du bien. Il fallait que ça cesse si je voulais qu'on agisse. Cela s'arrêta enfin. Ouf il était alors temps de donner un coup de main.
D'ailleurs, en parlant de coup de main, je ne voyais plus l'inconnu. Je le cherchais un instant du regard, puis je remarqua un bout de sa chevelure ensevelit sous le corps d'un pokemon qui ne semblait pas vouloir bouger avant de l'avoir mis en miette. Vite il fallait faire quelque chose. Par réflexe, je sautai sur le dos du kabutops, mais il me désarçonna aussi vite que j'étais arrivée. Non, je n'allais pas me laisser faire. Je fis sortir tout de même Gumy de sa ball, au final, j'allais tout de même avoir besoin de lui.

    -Va te faufiler entre le kabutops et l'homme, tout de suite ! Nilesh, vient par là, j'ai besoin de toi !

Mon solochi arriva en courant pendant que mon mucuscule se glissa sans encombre entre le corps des deux êtres vivants, affichant à son habitude un sourire niais. Avec son corps mou, cela fut facile pour lui, mais je lui avais demander cela surtout pour qu'il exerce une poussée supplémentaire que celle de l'homme. Même si cela n'était pas énorme, parfois un rien peut tout changer. De mon côté, je ressautai sur le dos du pokemon, à la différence que cette fois-ci, Nilesh l'attrapa dans sa gueule puissante et n'avait pas l'attention de le lâcher. Ainsi, de toute nos forces, nous tirions sur la carapace du pokemon qui semblait avoir une dent contre monsieur brutus.

    - Mais tu vas le laisser oui ?!

Puis enfin il lâcha prise, nous faisons voler en arrière et atterrir sur nos fesses. Ce que ça pouvait faire mal, mais il ne fallait pas se relâcher. L'ancien pokemon aller attaquer, il fallait faire vite.

    - Nala, cage-éclair sur Kabutops, maintenant !

Minindraco s'exécuta et j'espérais que cela suffise à le calmer un tant soit peu.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mer 24 Mai - 7:27
C'était une présence visqueuse qui vint à se glisser entre le Kabutops et moi. Une sensation particulièrement désagréable mais qui tombait vraiment au bon moment, puisqu'elle me permettait d'avoir suffisamment de distance avec le Pokémon pour pouvoir respirer, de façon saccadée certes, mais assez pour ne pas trépasser. Toutefois, et ce malgré la réception d'une attaque foudre en son dos, il suffit au Kabutops d'une compétence Aqua-Jet à bout portant pour expulser le Mucuscule de l'autre côté de la salle.

"Torb ? Torb ?" J'entendais la voix de Voltorbe qui ne voyait pas ce qui se passait depuis l'intérieur de ma poche et qui, clairement, était inquiet. Le Kabutops se retournait en direction de la jeune fille, alors que les bribes d'électricité parcourant son corps offraient un peu de lumière dans cette salle sombre. C'était d'ailleurs en observant Hannah qu'il plissait ses paupières rocheuses et offraient un regard si noir qu'il en faisait trembler, c'était sa compétence Groz'Yeux, utilisée pour prévenir que si elle bougeait une fois de plus, il lui ferait subir le même traitement.

"Tooorb ?" Les questionnements de Voltorbe se faisaient insistant. L'espace d'une fraction de seconde, qui me paraissait tellement peu, le Kabutops s'était reculé pour prendre de l'élan et se projeter vers moi, la lame en avant. Je pus d'ailleurs sentir la froideur de son arme trancher mon bras gauche dans toute sa longueur, laissant une blessure certes superficielle mais si longue et nette que ma veste, en lambeaux, servait à présent d'éponge. Alors, Kabutops recula de nouveau, il devait prendre son élan pour maîtriser la trajectoire de ses lames, étant si amples qu'il ne pouvait décemment pas s'en servir au corps à corps. Cependant cette fois, c'est une pellicule lumineuse qui l'arrêta. La Cage-Éclair précédemment utilisée par la dresseuse venait de me sauver d'une deuxième rixe.

"Torb ? Torb !" Je profitais de cet instant pour poser mon bras droit à terre afin de me relever, puis prendre la fuite en direction de la porte ouest de la salle, remarquant un tout petit peu de lumière passant par la vitre à l'extérieur du laboratoire. Au moins cette fois, je pourrais espérer voir un tout petit peu si l'altercation venait à se reproduire; apparemment recherchée par le Kabutops qui s'expulsait en ma direction à une vitesse telle que je ne pouvais le fuir bien longtemps.

"Toooorb !" entendis-je en remarquant mon Voltorbe s'expulser de ma poche pour faucher en plein vol le Kabutops par le biais d'une simple attaque Charge. Celle-ci n'avait que très peu d'impact, offrant d'infiniment faibles dégâts à un Pokémon composé d'une armure comme la sienne, mais avait le mérite d'être si puissante et prolongée qu'elle fit passer les deux Pokémon par la vitre, alertant au passage quelques scientifiques par le bruit proféré par le verre cassé. Cependant, je n'eus que quelques secondes à attendre, mais aussi la conviction intime d'avoir une fois de plus entendu Voltorbe prononcer la moitié de son nom, avant d'avoir l'oreille littéralement déchirée.

Un bruit énorme retentit dans l'ensemble du laboratoire, suivi d'un souffle à l'odeur soufrée, terminée par une énorme lumière éblouissant toute la pièce. Quelques secondes plus tard, l'air était irrespirable, envahi d'une fumée sombre et épaisse. En regardant à l'extérieur ─ pour pouvoir respirer un air pur, au passage ─, je remarquais un énorme cratère dans lequel résidait le Kabutops complètement hors combat ainsi que la balle jaune et blanche qui semblait ridicule en comparaison. C'était son attaque signature. C'était la compétence Destruction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Jotho
Groupe : Pulsar
Messages : 72
Stardust : 45
Mer 24 Mai - 17:15
Ils sont vivants !



Non, il bougeait encore ! Comment était-ce possible ?! Il s'était pourtant pris l'attaque de plein fouet. Il était si puissant que cela ?! Remarquez, Gumy n'avait pas fait long feu face à ce montre d'un autre temps. Et s'il jetait son dévolu sur l'un des deux autres de mes pokemons, je pense qu'ils finiraient comme mon mucuscule. Comme j'avais envie d'aller le chercher. Mais j'avais peur de faire le moindre de pas, de peur qu'il me saute dessus comme il l'avait fait avec l'inconnu.
Bon, il y avait tout de même du bon dans tout ça, il avait pu se relever. Ouf, au moins j'avais pu servir à quelque chose. Mais qu'allons nous faire du Kabutops ? Il était imbattable ! En tout cas pour moi. Mes pokemons n'avaient certainement pas le niveau. Est-ce que ceux du garçon l'avaient ? Je croisais les doigts pour que ce soit le cas. En tout cas, le pokemon fossile semblait avoir un dent contre l'homme aux cheveux blancs car il ne semblait ne voir que lui. Ce dernier se mit alors à courir dans le couloir suivit de près par le colosse de pierre. Je l'avoue, je ne savais que faire, mais j'étais sûre d'une chose, je ne serais pas vraiment très utilie, à moins que j'essaye de nouveau de le paralyser. Mais il allait trop vite !
Non, je préférais aller voir mon pauvre Gumy qui s'était fait éjecté comme un mal propre contre le mur de la salle.


    - Gumy, tu n'as rien ?

Question stupide, je le savais, mais je n'avais pas pu m'en empêcher. Je lui fis un sourire pincé et je le fis rentrer dans sa pokeball tout en me promettant d'aller tout de suite au centre pokemon une fois que tout cela serait terminé. Mais il fallait d'abord que cela se termine !
Prise par la fougue de la situation je crois, je courus à mon tour dans le couleur au même moment qu'un bruit de verre cassé. Qu'est-ce donc ? Je cherchais un instant le provenance de ce bruit. Mais la seule chose que je vie, ce fut une lumière vive ainsi qu'un son assourdissant. Nouveau réflexe, je m'accroupis sur moi même, fermant les yeux et plaquant mes mains sur mes oreilles, comme durant l'attaque grincement qu'il y avait eu un peu plus tôt. Malheureusement, mes mains ne suffirent pas et j'entendis un sifflement perçant fort désagréable. Mais qu'est-ce que cela pouvait bien être, c'était comme si quelque chose venait d'exploser. Je restais dans cette position fœtale pendant un moment, jusqu'à ce que mes oreilles ne sifflent presque plus. Je m'avançais alors prudemment, accompagné par mes deux pokemons encore en forme. M'enfin, presque en forme. Cela se voyait qu'ils étaient épuisés. Très vite je vis l'inconnu. J'hésitais un instant à aller le voir. J'avais un peur qu'il ne me crie dessus pour n'importe quel prétexte. Mais en même temps, je ne pouvais rester derrière. C'est alors d'un pas timide que je me rapprochais avant d'apercevoir le cratère qu'il y avait derrière la vitre cassée, et surtout le pokemon fossile enfin à terre.


    - ... Est-ce qu'il ... Est-ce qu'il est mort ?


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Messages : 2488
Stardust : 9672
Mer 24 Mai - 17:25
Ils sont vivants

« Oh nom d'Arceus mais qu'est-ce que vous avez fait ? »

La voix, montée dans les aigus, provenait d'un homme en blouse de scientifique tenant un mug de café à la main. Il remonta ses lunettes sur son nez observant, la machoire décrochée, la crevasse creusée par l'attaque du Voltorbe. Du café goutta hors de sa tasse tandis qu'il tremblait, pas rassuré pour un sou.

« On a déjà assez de tracas, pas besoin d'en rajouter. J'ai déjà grillé la machine de réveil... Un incident ! » s'empressa-t-il de préciser. « Un très regrettable incident ! »

Le sol trembla sous les pieds des protagonistes. Le café goutta à nouveau, le liquide tressautant dans le mug. Un Pokémon lourd et imposant approchait. Son ombre se dessina sur le mur tandis qu'il remontait le couloir. Sa gueule s'ouvrit béante.

« Un Rexilius... » souffla le scientifique d'une voix partagée entre la fascination et la peur. « Ne bougez pas. Son acuité est basée sur le mouvement. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mer 24 Mai - 21:34
J'avais beau regarder l'énorme fossé creusé à l'extérieur, je ne reconnaissais pas Voltorbe. J'avais l'impression que ce n'était pas lui, bien qu'une grande distance nous sépare... enfin, un simili de Pokéball jaune, ça ne pouvait être que mon Pokémon. Si j'observais avec un plaisir non-camouflé la dépouille du Kabutops et ce aux côtés de la petite fille et de ses Pokémon, ce chef d'œuvre explosif venait de terrifier un scientifique qui affirmait une tragédie se préparant. D'ailleurs, ses dires étaient appuyés par ces tremblements de terre qui se répétaient à rythme régulier, comme un déplacement, mais de quelque chose de lourd. De très lourd. Alors que les lumières commençaient à se rétablir, clignotant de temps à autres, je me retournais sans répondre à la demoiselle qui semblait encore regarder l'extérieur pour s'assurer du corps inerte du Kabutops. L'ombre qui se dévoilait derrière la porte affichait quelque chose de si grand que sa seule présence était un cauchemar.

"Ne bougez pas. Son acuité est basée sur le mouvement." En tout cas, la tienne n'est pas aussi grande, t'as réussi à faire griller un laboratoire entier en te prélassant à côté de la machine; mais merci de l'information. Alors, comme un réflexe paternel ─ qui me surprit aussi. Énormément. ─ je saisissais la jeune fille par l'épaule en la blottissant contre moi pour l'empêcher de bouger, mon autre main sur sa bouche, avant de lui murmurer d'une voix douce et rassurante.

"Tu vas remettre tes Pokémon dans leurs balls respectives, ils risquent de paniquer et d'avoir peur. Tu ne veux pas qu'ils soient effrayés à l'idée d'affronter une telle créature, pas vrai ? lui expliquai-je en mentant légèrement dans un premier temps. Ses Pokémon, notamment son Solochi, seraient simplement capable de vouloir en découdre, ce qui était la pire idée qui soit en ce moment. Autant écouter le scientifique. Aussi, on va jouer à un jeu. Pour le moment, nous n'allons pas bouger. Lorsque je te dis "cours", ton but est d'aller en direction de la porte, là-bas, indiquai-je du regard, et ce avant moi. Surtout, pas un bruit. Je n'arrive pas à me concentrer dans ce jeu s'il n'y a pas un silence absolu. Hoche la tête si le jeu te plaît."

Elle n'était pas une gamine, ni une enfant. Mais elle était bien plus jeune et candide que moi. J'espérais que sa naïveté enfantine prenne le dessus pour ne pas être embêté... et qu'elle ne me traîne pas dans les pattes dans le pire des scénarios : s'il décidait d'attaquer, l'un de nous devait y passer.

J'avais bien l'intention d'être le dernier à rejoindre la porte... si seulement je pouvais l'atteindre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Jotho
Groupe : Pulsar
Messages : 72
Stardust : 45
Dim 28 Mai - 19:30
Ils sont vivants !



Je n'y croyais pas, on se faisait enguirlander parce qu'on avait mis le bazar partout. Il était sérieux ce monsieur ? Si on avait pas été là, il y aurait encore eu plus de raffut dans le laboratoire. D'ailleurs, il pouvait dire merci au grand homme qui se tenait à côté de moi, car moi je n'aurais pas été capable de mettre KO ce kabutops. Et puis, c'était un peu l'hôpital qui se foutait de la charité. D'après ce qu'il disait, c'était à cause de lui qu'il y avait eu autant de problème ici. Qu'il prenne un peu ses responsabilité ! Oui j'étais remontée, ce qui est plutôt rare, je l'admets. Mais il y avait de quoi. Ce monsieur nous mettez tous sur le dos. J'étais vraiment sur le point de lui dire ce que je pensais, si je vous jure, mais un tremblement me fit perdre le fils de ma pensée.

Qu'est-ce que c'était encore cela ? Le bâtiment n'allait pas s'écrouler tout de même ? Non, c'était quelque chose de lourd qui se déplacer. Le bruit s'intensifia même ce qui veut dire que quoi que cela était-ce, ça venait vers nous. Puis, il y eut l'ombre sur le mur et la réflexion du scientifique. Un Rexilius ! Sérieusement ?! Il y avait de telles créatures dans ce laboratoire ! Mais ... Mais je voulais le voir ! C'était un dragon mythique de l'ancien temps. Il était tellement grand et si puissant et tellement ... Chou ! J'ai très souvent fait un rêve dans lequel j'en chevaucherais un. Vous croyez que ce jour était arrivé ? Moi je croyais. Et au pire, j'allais tout de même en voir un de mes propres yeux. Le rêve !

Mais l'inconnu me fit revenir sur terre. Il m'avait pris par l'épaule pour finir contre lui en mode protecteur. Alors ça, je ne m'y étais pas attendu si bien que je m'étais mise à rougir d'un coup. Bien sûre que je savais qu'il n'avait rien en tête, mais moi je n'ai jamais été proche d'un garçon, même si j'ai toujours vécu dans une maison qu'avec des hommes. Mais lui, je ne connaissais pas. Il me fit part de ce qu'il voulait que je fasse. Rentrer mes pokemons ? Oui, cela serait une bonne idée, je ne voulais pas qu'ils se retrouvent dans le même état que Gumy. Sans attendre, je m'exécutai. Quant à la seconde partie du plan, je ne pus m'empêcher de le regarder d'un regard plutôt lasse. Un jeux ... Il était sérieux là ... Je savais bien que je pouvais être naïve et ne pas tout comprendre du premier coup, et que j'avais un amour inconditionnel pour les Rexilius, mais je n'étais pas stupide non plus ! Je savais que c'était dangereux, pas besoin de me parler comme si j'étais une gamine de dix ans.

Bon, il voulait que je cours au moment venu. Très bien, je courrai à ce moment là. Enfin, j'espère qu'il avait prévu dans son plan que le pokemon immense voulait entrer là où on se trouvait ...

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Lun 29 Mai - 17:15
Bien. Au moins, je n'avais pas à m'inquiéter de la présence de la jeune fille à partir de maintenant. En partant, elle était au moins en sécurité... du moins, c'est ce que je pensais jusqu'à ce que je remarque le Rexilius prendre sa poursuite, alors qu'il était bien plus gros et imposant que moi. Cependant, c'était aussi une partie du plan, alors que je frappais le sol du pied pour lui faire comprendre qu'il y avait une cible bien plus proche que la petite. Ainsi, allant chercher les deux Pokéball restantes dans ma ceinture, j'utilisais aussi la présence d'Elekid et Magnéti qui me vinrent en aide... du moins, si on pouvait nommer ça de l'aide.

L'aimant flottant se contentait de ne pas bouger, alors que le petit combattant de foudre était surexcité à l'idée d'affronter un tel monstre. Je pouvais distinguer depuis la vitre qui menait à la salle annexe ─ qui jusqu'alors était teintée, mais détruite par le souffle de l'explosion qui précédemment l'avait éclatée ─ le scientifique de tout à l'heure qui n'osait ni parler, ni bouger, mais me pointait du doigt une grande barre de métal qui était de l'autre côté de la salle.

OUAIS ! Super idée. J'allais me saisir de cette barre en métal et attaquer de front cet énorme monstre dont la simple perforation d'une de ses dents me plaquerait six pieds sous terre. En plus d'être un gros con, ce type était apparemment un demeuré; aucune idée de ce qu'il faisait dans une équipe de scientifiques. Il ne me fallut que quelques secondes pour ignorer les gestes de ce type qui se faisait insistant pour me ressaisir et bondir vers l'arrière, alors qu'un coup de croc du Rexilius vint à arracher une énorme barricade métallique qui était derrière ma position initiale... Si je n'avais pas esquivé ça... je préfère ne pas y penser.

"ELEK !" entendis-je en voyant le Rexilius trébucher et se retrouver à terre, alors que derrière lui, Élékid venait d'offrir coup de pied derrière les genoux du monstre, avant de réaliser son erreur. Le Rexilius, en colère, prit pour cible le petit énergumène turbulent, qui courait en transpirant à grosses gouttes, les bras dans le vent, faisant tourner en bourrique son prédateur sans le vouloir. La scène était dramatique mais quelque peu amusante sur ce point, on aurait dit un enfant en train de courir pour sa vie, poursuivi par ses parents en colère...

... venais-je de comparer des Pokémon à des humains ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Jotho
Groupe : Pulsar
Messages : 72
Stardust : 45
Lun 29 Mai - 18:12
Ils sont vivants !



Ça y était, le pokemon dinosaure avait réussi à entre dans la salle. Il était bien plus imposant que dans mes rêves et il m'émerveillait encore plus. J'en avais des étoiles dans les yeux !
Non, il fallait que je reste concentrée sur l'homme et surtout sur le moment où il donnerait son signale pour que je cours vers la porte par laquelle où l'on devait fuir. D'ailleurs, il me donnait le signale. Vite ! Je courrais le plus vite possible dans la direction. J'avoue m'être arrêter un instant lorsque je sentis le poids lourd juste derrière moi. Oui, il aurait fallu que je cours encore plus vite, mais que voulez-vous, j'avais des réflexes pas top. En tout cas, j'eus le même lorsque j'entendis l'inconnu faire du bruit derrière moi pour attirer le géant, ce qui fonctionnait. Sans plus tarder, je me ruais vers la fameuse porte que je ne fermais pas derrière moi. Je me mis tout de même à couvert, ma tête dépassant légèrement dans le cadre pour voir ce qu'il se passait.

Le rexilius ne semblait pas très ravis d'avoir manqué de me croquer et encore plus d'avoir aussi manqué la tête de la crinière blanche. Il semblait furax. Mais comment allons-nous réussir à calmer ce monstre ? Je me mis à faire fonctionner mon cerveau au maximum, mais la situation faisait que je n'arrivais à rien. Pourtant, il y avait bien une solution à ce problème. Je jetais un nouveau coup d'oeil dans la salle : petit sourire moqueur et surtout nerveux. Désolé, mais imaginez juste un dinosaure courir après un elekid qui court en rond pour sauver sa vie ! Pourtant, la situation était tout sauf risible.
Je me remis à couvert et me retint de rire de pour de bon. Je me mis même une petit baffe pour retrouver mon sérieux, car j'en avais besoin surtout maintenant. Je regardais dans tous les sens pour voir s'il n'y aurait pas quelque chose qui pourrait nous aider. C'est lorsque mes yeux tombèrent sur les bouches anti-incendie. Oui, elle était là la solution ! Je me mis alors à regarder un peu partout sur les murs qui m'entouraient pour y dégotter l'alarme d'incendie. Je brisais la glace avec mon coude et l'enclencha, faisant ainsi entendre un bruit strident et surtout, cela fit tomber de l'eau en mode pluie dans tous les bâtiments. Sans plus tarder, je me rendis de nouveau dans la salle où l'action se passait et sans vraiment réfléchir, je saisis l'opportunité que le géant soit dos à moi et pour lui sauter dessus !

Je ne savais pas ce qui m'avait pris, certainement un coup de folie. Mais en me triturant les méninges, je m'étais souvenue d'une chose que j'avais lu. Et non, cela n'avait rien avoir avec l'eau. Je savais pertinemment que cela n'affaiblirait pas le rexilius car il avait le double type dragon. Par contre, l'eau pouvait accentuer les attaques électriques et au vu des pokemons de brutus, cela était parfait !
Je grimpais donc sur le dos du dinosaure qui ne semblait pas avoir fait attention. Comme quoi, ça sert d'être un poids plume. Ce ne fut que lorsque je m'accrochais à sa collerette qu'il remarqua enfin ma présence, il secoua la tête dans tous les sens et moi je m'accrochais au maximum. Non, je ne lâcherais pas ! Puis il arrêta pour essayer d'attraper de nouveau le petit pokemon jaune, avant de re secouer la tête. Il ne savait choisir ce qu'il devait faire. Tant mieux, cela me permettait de gravir jusque sur sa tête où je lui attrapai ce qui ressemblait une couronne, de un, pour me stabiliser, et de deux, pour le bloquer. C'était ça dont je m'étais souvenue : les rexilius étaient sensible sur cette partie du corps, de ce que disait mon livre, cela lui servait comme une sorte de récepteur. D'une main, je réussis à prendre la pokeball de Nala que je fis sortir sur la tête du pokemon.

    -Vite, utilise cage-éclair !

Elle hésita un instant, comprenant que je me prendrais moi aussi l'attaque. Mais je m'en fichais, là n'était pas le problème. ce qu'il fallait faire, c'était arrêter ce monstre et là, c'était le bon moment !
Mon minidraco baissa la tête et s'exécuta. Je sentis alors l'électricité parcourir mon corps, me faisant ainsi crisper tout mon corps et me faisant aussi serrer au maximum mes mains sur les fameux récepteurs du géant ! Pourvu que cela fonctionne ...

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Messages : 2488
Stardust : 9672
Mar 30 Mai - 18:57
Ils sont vivants

Le corps du Rexilius clignota, auréolé de lumière. Si l'on avait été dans un dessin animé son squelette serait apparu par transparence pour mieux souligner la violence du choc. Le Pokémon Dinosaure secoua la tête, grognant pour exprimer son mécontentement. La Cage-Eclair l'immobilisait pour un temps mais ne l'avait pas mis à terre, la faute à son manque de sensibilité à l'électricité. Ouvrant grand sa gueule, le Pokémon poussa un Hurlement qui fit vibrer les vitres. Le scientifique lâcha un cri.

« J'espère qu'il n'appelle pas ses congénères ! »

Sentant que ses passagers clandestins étaient toujours là, le Rexilius secoua la tête en tout sens. En avant, en arrière, en avant... Mais ses passagers ne lâchaient pas prise. Alors le Rexilius tenta le tout pour le tout. Sentant l'immobilité disparaître, le Pokémon fonça tête baissé... droit vers un mur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mer 31 Mai - 11:59
Dans un second temps, après avoir vue la course effrénée de mon Elekid contre ce monstre semblable à un dinosaure, je me devais de réfléchir à la suite des événements. Il était évident que si mes Pokémon y passaient, ce qui était clairement le schéma à venir compte tenu de l'agressivité de notre opposant, je serais le prochain sur la liste. Je ne pouvais pas me permettre de courir aussi vite qu'Élekid et j'étais pris au piège dans le laboratoire dont les portes étaient principalement fermées. Je ne pouvais pas non plus compter sur ce scientifique qui restait bien évidemment terré dans son bureau pour ne pas se faire prendre en chasse.

Cependant, tel un Deus ex Machina, je remarquais les mouvements du Rexilius devenir moins compréhensibles, plus fouillis. Il se débattait de gauche à droite, frappant même à plusieurs reprises l'air de sa puissante mâchoire; alors qu'un arc électrique vint à le parcourir. Je reconnaissais l'attaque signature Cage-Éclair, qui me permit aussi par la lumière proférée de remarquer cette chevelure rose aux commandes de la bête, ainsi que d'apercevoir son regard. Elle ne faisait pas ça pour me sauver ou pour mettre hors d'état de nuire le Rexilius... mais pour s'amuser. Son regard brillait d'étoiles, comme si elle cherchait depuis tout ce temps à expérimenter cette sensation que de chevaucher une monture aussi sauvage et dangereuse. C'était certes de la folie, mais j'admirais sa détermination.

Toutefois, un cri précédait une posture bien plus agressive de la part du Pokémon. Je reconnaissais presque dans son positionnement la technique utilisée par le Voltali de Jun, que j'avais eu l'occasion d'observer. Si un Pokémon faible et clairement pas fait pour le combat avait réussi en une attaque à mettre mon Voltorbe en état de stase tant l'impact était immense, il ne faisait aucun doute quant à la violence de ce qui venait à se produire. De ce fait, je cherchais une solution pour venir en aide à la petite sans pour autant m'approcher du Pokémon qui risquait de me tuer si je croisais son chemin. C'est en entendant de petits gémissements combatifs que je remarquais Élekid, à mes côtés, frappant le vide face à lui comme s'il affrontait la bête. Comprenant ce qu'il avait en tête, je détachais cette chaîne métallique qui était accrochée à ma veste depuis ma rencontre avec Soburin. Je lui tendais la main afin qu'il puisse recevoir ma chaîne, ainsi qu'un ordre.

"Tu vas te mettre derrière la fille et accrocher ça à sa ceinture. Ne la lâche surtout pas ! Fonce !" lui ordonnais-je en le remarquant partir au quart de tour en exécutant ma demande avec asservissement. Alors que ce dernier s'attachait à Hannah, je remarquais dans son regard qu'il ne comprenait pas ce qui se passait, qui était pourtant une partie du plan. Magnéti était dans son dos depuis l'apparition du Rexilius, attirant à lui les petites vices comme un aimant statique. Cependant, lui aussi avait l'air de comprendre son utilité et intensifia sa puissance d'attraction magnétique; à tel point qu'il vint à arracher Hannah et Élekid de leur position pour les coller à lui. À ce même moment et in-extremis, Rexilius se lança vers l'avant dans une charge effrayante et enfonça l'un des murs de la Centrale. L'impact était si violent que la silhouette du crâne du Rexilius était gravée dans le mur.

... Hannah m'avait sauvé une fois, à moi de lui rendre la pareille... de justesse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» En mission avec le caniche!
» Quatre mages, un bouquin, un vieux. [Mission avec Shina/Ken, Evangeline et Soren]
» brifing mission avec Daniel/nyphus
» Un ptit pet' pour Afro-boy [Mission avec Kirik]
» [Rp mission Avec Elsa Scarlet] Et dire qu'au départ c'était juste pour amuser la galerie.... Jerenn vs Elsa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération