Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Starshine ♪ [Cast]
avatar
Invité
Invité
Invité
Lun 22 Mai - 12:42
Combattre le mal par le mal.
Tomber pour mieux se relever, c'était une façon de faire comme tant d'autres. Néanmoins, c'était exactement celle que Tim avait choisi pour faire de Scyla, une autre personne. Au niveau de son caractère, c'était une femelle très combative, hargneuse, et incroyablement acharnée malgré sa petite taille. On dit que ce qui est petit est mignon. On oublie à quel point il peut être tenace. Ceci étant, elle avait une faiblesse, et une peur incontrôlable de ce qu'elle craignait au plus haut point. En tant que bon volatile, l'électricité pouvait lui être mortel. Et l'idée d'être grillée ne lui plaisait pas, mais alors vraiment pas. C'est pour cette raison, et cette raison uniquement, qu'il avait décidé de l'emmener dans un endroit où toute une peuplade de créatures électriques vivait.

Elle semblait pas sereine pour un sou. A dire vrai, elle s'était posée sur l'épaule de son dresseur et n'avait guère envie de décoller. La plupart des pokemons alentours possédaient le type électrique, qui ne lui plaisait guère. C'était le but de la manœuvre. Mais ça, elle s'en fichait. Tout ce qu'elle voulait, à l'instant T, c'était rentrer à la maison, ou au moins, partir loin d'ici.

«Bon. Tu vois ce Voltorbe là ? Tu lui fonce dessus, tu te prend un éclair ou deux, j'dois avoir des potions si jamais, et tu reviens. Tu verra, c'est pas la mort. Faut juste prendre le temps de t'y habituer, après, tu n'en aura plus peur et tu pourra te battre d'égal à égal malgré ton handicap.»

Pas sûr qu'elle daigne agir. Enfin bon. Il l'avait déposé au sol et attendait qu'elle agisse. Et si jamais, il pouvait toujours donner un petit coup de pouce au destin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 12:03
Je revenais bredouille de la Centrale Électrique. Malheureusement, je n'avais trouvé aucune information concernant cet éclair monstrueux qui m'avait heurté de plein fouet : tout ce qui avait changé en moi entre le moment où je suis arrivé dans cette pièce puis que j'en suis ressorti, c'était un Élékid que j'avais capturé... eh bien... par panique de me prendre une attaque trop violente en pleine poire. Je devais d'ailleurs me déplacer en vitesse, à tout moment, June pourrait revenir pour m'attraper et me forcer à retourner dans la chambre de soins avec une plus grande surveillance. Chose que je ne souhaitais pas. J'aimais jouir de ma liberté et si elle réussissait à me mettre la main dessus, je pouvais dire adieu à mes déplacements furtifs.

Cependant, je distinguais du coin de l'œil un type assez bien sculpté, causant à son Pokémon. Aaaah, cette lubie de la discussion Pokémon-Humain est méprisable. Toutefois, observant la trajectoire de son regard, je m'apercevais avec amusement qu'il souhaitait entamer un combat entre un Voltorbe apparemment énervé et son Pokémon. Une espèce que je ne connaissais pas mais qui, sans nulle doute, était de type vol à en juger par son allure de volatile. C'était du pur suicide.

Avant même que l'oiseau ne puisse bouger et ce au moment même où son dresseur le déposait à terre, le Voltorbe se chargeait d'énergie pour au final se recouvrir d'électricité. Je reconnaissais ici la signature de l'attaque Chargeur, qui signifiait une compétence de type foudre à venir. Ce type venait de mettre son Pokémon les deux pattes dans la tombe. Il était temps d'utiliser mon Élékid, au moins pour absorber l'attaque. Je déposais à l'aveugle ma main dans la poche de ma veste pour en saisir une Pokéball, avant de la lancer en direction de l'attaque du Voltorbe qui ne mit pas longtemps à apparaître.

"Élékid, g-...
- Toooooooooorbe."

Merde. Une fois de plus, je confondais Voltorbe avec une Pokéball. Il fallait l'avouer, le mien était d'une toute petite taille, il était très compliqué de faire la différence entre les deux simplement au toucher; néanmoins, il intervint au bon moment puisque l'attaque foudre qui allait décimer le volatile, une attaque Ondes Étranges fut interceptée par un Pokémon résistant à ce type d'éléments. Une fois cette première menace neutralisée, je m'adressai au dresseur.

"Je n'ai ni besoin d'être intelligent, pointu sur les combats Pokémon ou encore d'apprécier ces bestioles immondes, mais tu es soit fou, soit cruel, soit mauvais. Quelle que soit la réponse, sache que ce trait de caractère me plait." lui envoyai-je avec un rictus malveillant, mon Voltorbe sautillant de joie à l'idée de combattre pour moi, alors que je ne le regardai même pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 13:03
L'idée était bonne. Mais finalement, elle était tombée à l'eau. Il y avait un autre pokemon dans la partie, et ça gâchait tout le plaisir. Tim était crispé, mâchoire serrée, poings fermés. Son plan s'était déroulé avec un accroc, et pas n'importe lequel. Scyla n'avait pas combattu. Elle se terrait derrière son dresseur tandis que lui, regardait avec une passion déchirante, le combat entre les deux spécimens électriques. Le prédateur n'avait pas pu essayer sa nouvelle technique d'entraînement. Parce que le combat se déroulait à présent entre deux de la même espèce. Et ça, c'était très enquiquinant. Et même s'il pouvait trouver facilement un autre pokemon près de la centrale pour s'y essayer, les quelques paroles du blond qui était venu à son encontre, résonnait encore et encore entre les dures parois de sa boîte crânienne. Soit fou. Soit cruel. Soit mauvais. Et pourquoi pas, du coup, les trois en même temps ?

▬ A dire vrai, je crois que je cumule les trois.

Fit-il en regardant, puis appréciant voir le combat entre les espèces partageant l'électricité comme type. D'ailleurs, ce qui était étonnant, c'est que le dresseur partageait le même "code-couleur" que ses compagnons. Il était légèrement doré, respirait l'électricité au niveau de son code vestimentaire, des couleurs choisies. C'était étrange, comme s'il était fait pour ça. Le reste de ses paroles étaient entrées par une oreille et ressorties par l'autre.

▬ Néanmoins, tu viens de mettre un gros frein à mon entraînement.

Du coup il patientait. Allumant un tube de cancer qu'il coinçait entre ses lèvres. Fumeur occasionnel ? Non. Accroc à la nicotine. Tout bonnement. La fumée qu'il dégageait allait vers la tête de Scyla, à présent posée sur son épaule. Cette bougre patientait tout bonnement. Peut être même qu'elle se disait que c'était bon, le combat était avorté, on pourra rentrer à la maison sous peu. Elle ne savait pas encore quels dessins et projets avait son dresseur à son encontre.

▬ A présent, va te mettre au milieu de la zone de combat.

Fit-il en regardant Scyla qui semblait, avoir les yeux écarquillées de ce qu'elle entendant, comprenait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 13:20
"Je crois que je cumule les trois."

Bonne réponse, garçon. Au final, tu n'es peut-être pas tant à plaindre que ça. J'en venais presque à oublier mon Pokémon qui malmenait littéralement le second, ne regardant même pas le combat qui fut expédié en quelques instants, suite à l'utilisation de Sonicboom, jointe d'une série de trois impacts de Roulade consécutifs qui firent valser le Voltorbe opposé. D'ailleurs, mon Voltorbe me regardait avec de grands yeux ronds, sa première victoire. Il en était particulièrement fier.

... enfin, l'espace d'un instant, jusqu'à se rendre compte que je n'avais absolument rien vu. Si ses yeux pourraient se clore de tristesse ou encore de mépris, il se contentait de rester positif et joyeux de son premier combat remporté avec succès et bondit dans ma veste. Sentant son poids alourdir mes vêtements, je me contentais de lui jeter un œil curieux avant de regarder de nouveau le dresseur face à moi.

"Amusant. Je n'avais jusqu'alors jamais vu un dresseur parlant à ses Pokémon capable de les lancer dans la gueule du loup. Dans ton cas, ce serait plutôt les lancer ligotés dans la gueule d'un loup affamé, puisqu'en ayant choisi la centrale, tu choisis une faiblesse de type... et à en juger par l'attitude de ton Pokémon, il n'est clairement pas fait pour le combat. Fais-tu ça par plaisir de voir un Pokémon souffrir, ou est-ce là une forme d'entraînement quasiment militaire, inspiré de la maxime "ce qui ne te tue pas te rend plus fort" ?" analysai-je en parlant, alors que le volatile se dandinait dans la centrale en tremblant, recherchant un nouvel affrontement. Cette fois, je ne bougerai pas. Je voulais le voir se faire exécute-... combattre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 14:53
Amusant ? Qu'est-ce qui l'amusait ? Ce type n'était pas totalement net. C'est bien. Finalement, ils étaient deux dans le même cas de figure du coup. Lancer ligoté dans la gueule d'un loup affamé ? C'est vrai que la métaphore s'apprêtait bien à la situation. Même s'il n'avait pas eu de corde. Et même si c'était le cas, finalement, ça ne l'intéressait pas tant que ça. L'idée était qu'ils se battent d'égal à égal. Elle allait forcément tomber, mais à force de se relever, elle allait gagner en maturité. Parce que Tim en avait marre d'être entouré de faibles. Surtout qu'elle, ça faisait un long moment qu'elle était à ses côtés. Et finalement c'était toujours la même rengaine, elle ne s'exposait pas trop, sauf quand il fallait le protéger face à un ou deux insectes inoffensifs.

▬ La souffrance gratuite n'apporte rien, à part une haine indélébile.

Le pas hésitant, la plumeline s'approchait dangereusement de ce qu'elle craignait le plus au monde. Pourtant, elle y avait déjà été confronté, plusieurs fois. Des soirs d'orages, de tonnerre. Mais quand ça provenait d'un autre de ses semblables, il n'y avait plus rien à faire. Elle se sentait comme une petite feuille d'automne, fragile, pouvant craquer à la moindre petite manipulation tactile.

▬ Je suis plutôt du second bord. Un entraînement sous forme d'électrochoc. Pour vaincre la peur, tu dois te fondre en elle. Quand elle l'aura compris, ça deviendra un de mes plus précieux atouts.

Fallait peut être pas trop miser là-dessus. Même si selon lui, c'était la bonne manière de faire. Quoi qu'il en soit, Tim remarquait que le type devenait de plus en plus bavard et de moins en moins concentré sur le combat. Il devait s'entraîner assez régulièrement pour laisser son allié combattre seul. Quoi que, Tim, ça lui arrivait aussi. Mais surtout parce qu'il était généralement obnubilé par autre chose lorsque Scyla provoquait un combat. Et que finalement, elle se battait généralement contre plus petit qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 15:43
Je trouvais enfin un point de fissure entre nos deux comportements, un trait de caractère qui différait : tant mieux. Je n'aurai pas apprécié trouver ma copie conforme si près de moi. S'il estimait que la souffrance n'apportait rien, c'était peut-être parce qu'il ne faisait pas souffrir suffisamment. Je me devais d'exposer mon point de vue.

"La souffrance n'est que la forme physique de la peur. Qui au passage, se transforme en peut par la suite, puis recommence dans un cycle sans fin. Celui qui gouverne par la peur fait souffrir son peuple moralement mais ce dernier peut se rebeller. Celui qui gouverne par la violence fait peur à son peuple, mais aussi, leur fait craindre les représailles en cas d'opposition. C'est ma façon de voir les choses. affirmai-je en voyant une fois de plus dans le regard de mon interlocuteur une forme de mépris et d'incompréhension. Cependant attention. Celui qui gouverne par la peur et la souffrance se doit aussi d'être protecteur et imposant. Personne ne se laisserait dominer par quelqu'un qui lui ferait du mal, alors que certains sont capables d'accepter cette douleur pour se protéger d'autres tares. C'est ainsi pour toutes les formes de hiérarchie; celle d'un dresseur et d'un Pokémon de même." fis-je remarquer, cette fois en extirpant une Pokéball de ma veste et en vérifiant qu'il s'agissait bel et bien d'une Pokéball rouge. Elle était encore chaude d'une récente capture.

"J'ai besoin de voir ce que vaut ce bougre au combat. Il a réussi à me mettre mal en point, autant voir s'il accepte de me servir. envoyai-je comme si je dévoilais un esclavage à ce potentiel rival. Moi, au passage, c'est Cast. Ravi."

Je lançais ma Pokéball en direction de sa créature, faisant apparaître un Élekid surexcité à l'idée de se battre. Je ne m'étais pas trompé lors de ma première rencontre, qu'importait son camp, il souhaitait juste se défouler, et... étonnamment, ça me rappelait mon attitude. S'il acceptait le combat, cet affrontement se promettait plein de rebondissements.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 16:06
Sur certains points, il avait raison. D'autres non. Gouverner par la peur, c'était quelque chose que le bougre avait connu par le passé. Gouverner par la violence également. Et il y avait toujours une échappatoire. Que ce soit dans les conflits mythologiques par exemple. Arceus et Giratina, pour ne reprendre qu'eux, s'étaient affrontés. L'un dominait sur le plan de la peur, de la douleur, de la souffrance. L'autre, l'a exilé dans une autre dimension pour s'en débarrasser. Comme quoi, tout était possible. Par ailleurs, l'image de Cast le renvoyait à son enfance. Il avait déjà vu ce genre de regards. Dangereux au possible.

▬ Belle histoire. Néanmoins, nous sommes jamais à l'abri de prendre un coup par derrière de notre peuple. C'est déjà arrivé par le passé, ça arrivera encore. C'est ça qui est triste avec le pouvoir et la domination. C'est qu'on n'es jamais à l'abri d'un traître qui frappe dans le dos.


Le gaillard envoyait un pokemon pour combattre Scyla. C'était une bonne idée. A vrai dire, à part elle, il n'avait pas grand chose Tim. Du coup, il n'avait rien à perdre. Au mieux, Scyla allait passer un sale quart d'heure. Au pire, elle pouvait toujours essayer de faire quelque chose.

▬ Enchanté, Cast. Moi c'est Tim.

Il acquiesçait d'un signe de tête pour lui faire comprendre qu'il n'était pas contre l'idée de faire combattre les deux pokemons. Après tout, ça ne pouvait qu'engranger la situation où, Scyla, allait devoir comprendre qu'à un moment où à un autre de sa vie, elle allait devoir combattre quelque chose de peut être plus puissant et/ou plus imposant qu'elle.

▬ Un voltorbe, un elekid... Une passion pour ce type en particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 16:37
Je marquais les dires de Tim avec un certain intérêt en hochant la tête. Il était quand même fascinant ce type, pouvant passer d'un extrême à l'autre, il finit même par me citer des mythologies Pokémon. C'était intéressant, dans le sens positif du terme. Ainsi, gardant le silence pour souligner le fait qu'il avait raison sur beaucoup de points, je me contentais de répondre à sa dernière question.

"Oui... et non. Disons que je suis un adorateur de la foudre. Je ne parle pas de type qui s'y intéresse ou un simple lambda qui la trouve jolie. Je te parle de la vraie passion, de la dévotion. Je suis à la recherche de la maîtrise du tonnerre, mon but ultime étant de... je marquais une courte pause. J'avais déjà eu l'occasion de répondre à cette question, mais pour la première fois, la réponse changeait. J'ai deux objectifs. Le premier étant de me retrouver au beau milieu de la création de la foudre la plus parfaite qui soit. Je me moque de mourir dans le processus, je veux simplement la voir se créer de mes yeux, sentir chaque friction électromagnétique autour de moi, puis la voir se composer petit à petit jusqu'à former cette immense lance électrique que tout le monde nomme "éclair"... mais aussi... cette fois, mes mots n'étaient pas aussi mécaniques. Je les cherchais presque pour définir ce que j'avais vu. Je suis persuadé d'avoir subi l'attaque d'un Pokémon incroyable. Je ne parle pas d'un simple Voltali ou d'un Raichu... quelque chose de bien plus grand. Quelque chose d'immense sur lequel je ne peux pas mettre de nom. Mais c'était bien trop beau. C'était grandiose. Je veux ressentir ça de nouveau, voire mieux encore : pouvoir le contrôler."

Une belle tirade, qui fut interrompue par un bruit de secousse terrible. Élekid n'était pas assez patient et sage pour écouter tout ce discours et décida de passer aux choses sérieuses directement en piochant dans la faiblesse élémentaire du piaf. Une première attaque sur le sol provoqua une Onde de Choc électrique venant à faucher les pattes de l'oisillon pour être sûr que ce dernier ne puisse pas bouger. Alors, plutôt que d'enchaîner d'attaques électriques sur son opposant, Élekid se lança à corps perdu contre l'une des grilles électrifiées face à l'une des machines de conception d'Électriseurs, en la surchargeant davantage d'électricité grâce à une faible attaque Éclair, avant de percuter cette même grille d'un puissant coup de pied, inspiré de l'attaque Balayage dans le but de percuter en plein vol l'oiseau d'un filet électrique improvisé.

Ce style de combat cruel, meurtrier et sans répit... j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 19:26
Il parlait de dévotion. De véritable passion. C'était drôle quand on savait que Tim ressentait plus ou moins la même chose, à propos d'un autre type en particulier. Mais lui n'était pas à la recherche de la maîtrise d'un élément. Aussi spectaculaire puisse t-il être. Grayson en avait pour son argent, avec ce Cast. A la fois une véritable pipelette mais pas que. Ses dires, contrairement à une certaine partie décadente de la population, était à la fois fondés et intéressants. C'est dingue comme d'une zone à une autre, les gens ne sont véritablement pas les mêmes. Dans la ville d'Artiesta, un endroit commun à la débauche, la peuplade environnante ne lui avait presque rien apporté. Et ce type, en peu d'instant, lui semblait à la fois énigmatique et intéressant. Il semblait être persuadé de ses dires. Un fanatique ? Un mec complètement à côté de la plaque? Était-ce vrai ? Subir quelque chose d'aussi puissant pouvait laisser de grave séquelles, ce qui expliquerait sa façon d'agir. Certain de rien, Tim ne remettait pas la parole du blond en jeu. Au lieu de ça, il l'écoutait respectueusement et attendait que son interlocuteur termine pour, par la suite, interagir avec lui.

▬ Ton but à long terme est de crevé électrocuté ? J'aime beaucoup ta façon de penser.

Puis, Tim daignait regarder le combat entre les deux petits individus. Directement, ses pupilles s'étaient un poil plus ouvertes. Comme s'il faisait un véritable focus sur la scène. Comme s'il tentait de prendre une vue d'ensemble. Il installait confortablement une tige de cancer entre ses lèvres, fixant le combat, et l'allumant par la suite. Ses deux mains retournèrent dans les poches. Il ne pipait aucun mot, aucun son. Mais il eu un sourire carnassier lorsqu'il remarquait que Scyla se faisait tant malmener. Elle tentait, parfois, d'utiliser ses pattes pour lui écraser la face. Mais en vain. Et puis, tant bien même cela l'avait blessé un minimum, la bête semblait beaucoup trop déchaîné pour abdiquer aussi aisément. C'était LE combat idéal pour l'entraînement de Scyla.

▬ Je te remercie Cast. Après avoir foutu en l'air mon entraînement, tu viens de le parfaire. disait-il en fixant Scyla, allongée au sol, les yeux fermés, complètement K.O de l'intensité qu'il y avait eu dans ce combat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 23 Mai - 19:37
Je souriais.

Ce type avait compris ce qu'était la dureté de la vie et ça se voyait exclusivement à son regard. Ses pupilles qui se dilatent à la vue du combat, sa façon de fumer avec lassitude. Tout faisait comprendre qu'il n'était pas un dresseur comme les autres et qu'il était probablement le type le plus proche de mon comportement que j'ai pu rencontrer jusqu'alors. Outre ce fait, son Pokémon était faiblard, assailli par un Élekid particulièrement agressif, qui profitait d'avoir un adversaire sonné pour ce diriger vers lui, prenant avec lui la grille électrique dans son passage.

"Stop. dis-je à mon Pokémon, qui ne m'écouta pas la première fois et asséna un coup de grille électrifiée à l'oiseau adverse déjà dans un sale état. Stop, j'ai dit" d'un ton plus sec, alors que l'Élekid préparait une attaque violente de type électrique, à en juger par sa position. Il était exactement dans le même état que lorsque je l'ai attrapé à la Centrale, alors qu'il s'apprêtait à me foudroyer. Je reconnais ce regard; puis décide de m'approcher de lui d'un pas assez vif. Alors qu'il se penchait vers l'avant pour exécuter un mouvement lui permettant de projeter un éclair en direction du Plumeline, je le saisis à la gorge et le soulevais du sol en appuyant sur sa peau dure et électrifiée.

"Quand je dis stop, c'est stop. La première fois que je t'ai interrompu, c'était en te capturant. Aujourd'hui, c'est en te calmant par la force. La prochaine fois, ce sera bien plus douloureux." dis-je à l'Élekid en le reposant à terre ─ sans aucune once de douceur ─ afin de lui laisser une dernière chance. Cette fois, il se calmait, regardant le sol comme s'il acceptait sa punition.

"Certains ordonnent par leur gentillesse. D'autres soumettent par la peur. D'autres dominent par la souffrance. Comme je te l'ai dit, je ne partage pas ton point de vue sur certains points, celui-ci en premier. Il a compris la leçon, une simple menace n'aurait pas calmé son excitation. Désormais, il sait ce qui l'attend s'il contredit encore un de mes ordres. prononçai-je d'un ton froid tout en faisant rentrer l'Élekid dans sa Pokéball sans même le remercier ou le féliciter. C'est cette brutalité et cette fougue qui font que je ne suis pas encore mort foudroyé."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mer 24 Mai - 23:09

Tim aurait très bien pu prendre des notes sur le fait qu'il avait plutôt bien dressé le pokemon électrique sur le coup. Mais non. Au lieu de ça, sans sourciller, droit comme un piquet, il soulevait la pokeball et pointait son alliée. Il était temps pour elle d'aller se reposer au fin fond de la sphère, en attendant de passer dans une infirmerie histoire de se faire soigner. Peut être qu'en se réveillait, elle aurait la niaque, et ça donnerait un peu de piquant à son dresseur.

▬ Effectivement. Je ne partage pas ton point de vue non plus, même si je conçois que dans la conjoncture actuelle, c'était certainement ce qu'il y avait de mieux à faire.


Tim n'avait jamais été confronté à cette façon de faire. Ou plutôt si. Mais il n'avait jamais été du "bon côté" du manche. A l'époque, c'était lui qu'on soumettait par la peur. Qu'on tentait de dominer par la souffrance. Et finalement, il avait eu une haine indélébile envers ses bourreaux. Ce regard noir, cette allure, cette façon d'agir, de parler, il l'a devait à ça en partie. L'autre partie, c'était grâce à l'expérience de la vie, et une certaine maturité.

Sa cigarette se consumait lentement, il l'avait tapoté quelques fois afin que la cendre se meurt sur le goudron. Le garçon revissait sa sacro-sainte casquette sur le sommet de son crâne, toujours en avant, afin d'éviter que les rayons du soleil ne vinrent lui obstruer la vue.

▬ Hmm. J'ai vu ce que ça pouvait donner, la brutalité et la fougue parfois. Mal dosé, ça peut se retourner contre toi, malgré que tu semble aussi en connaître les causes et effets.  

Il marquait un temps d'arrêt, attrapant le filtre de sa cigarette quasiment terminée et la laissant mourir au sol, l'écrasant par la suite, du bout du pied.

▬ Tu connais un coin pour casser la croûte ici ?

Son estomac eu un gargouillis instinctif. Tim était parti un poil trop tôt de chez lui, sans vraiment penser qu'il allait faire une rencontre subite. Mais cela n'empêchait pas de continuer leur conversation autour d'une bonne pièce de viande, ou autre selon ce qu'il y avait dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mer 24 Mai - 23:40
Je ne comprenais pas son point de vue. Comment est-ce que la violence pouvait se retourner contre celui qui la prolifère ? Si frapper ne résout pas les problèmes, frappe plus fort. Si celui que tu frappes peut hurler, frappe jusqu'à ce qu'il en perde sa voix. Si le muet que tu frappes peut te voir, frappe jusqu'à ce qu'il en perde la vue. Enfin, si celui qui ne voit ni ne parle peut te maudire de tout son être, alors frappe jusqu'à ce que son être ne soit plus.

La méthode douce ne m'avait jamais été enseignée. Je n'ai que des bribes de souvenirs concernant mon enfance, comme si ma vie avait commencé à seize ans. Toutefois, je devais avouer que mon statut d'actuel sans-cœur de la SYLPHE m'avait mené loin, tant dans mes projets que dans mes ambitions, puisque personne ne se mettait décemment dans mon chemin; quant à ceux qui tentaient de se mettre en opposition à mes objectifs, ils finissaient dans un état si dramatique qu'ils finissaient tous par regretter leurs actes. Ainsi, je décidais de répondre à la dernière question de Tim, qui était potentiellement la seule que je partageais.

"Actuellement, je suis en soins ici. J'ai vu une attaque foudre si majestueuse que je suis persuadé d'avoir manqué de peu de croiser le regard d'un Pokémon de Légende. J'en suis presque persuadé. C'est sûrement pour ça qu'ils m'enferment, si mes blessures se rétablissent étonnamment vite, ils ont peur que j'eus perdu la tête dans cette secousse. Pourtant je suis certain de ce que j'ai vu, comme les caméras qui s'éteignent en clignotant, dans le seul but de cacher une présence. Regarde." lui dis-je en montrant les caméras du doigt qui répétaient en boucle la vidéo de la veille : personne ne faisait attention aux surveillances vidéo, pour preuve, ce pattern était le même depuis hier soir et la personne qui devait garder un œil sur les enregistrements n'avait tout simplement pas jeté le moindre dévolu sur son boulot.

"En parlant du loup, voilà qu'il montre la queue. désignai-je en sortant mon pad de l'une des poches de ma longue veste. Comme d'habitude, June va me faire quelques examens pour être sûre que rien ne cloche. Je t'ajoute directement dans mes contacts, on se fera une bouffe à l'occasion. Entre temps, envoie un message pour me dire si tu as trouvé une bonne adresse. Je suis sur Voltapolis depuis bientôt vingt ans et je n'ai toujours pas trouvé une bonne table tranquille possédant une cuisine de haute voltige. Allez, à plus !" lui envoyai-je alors que deux gardes de la sécurité de la Centrale vinrent à me saisir par les bras en m'emmenant dans ma chambre d'hospitalisation, alors que je ne tentais même pas de me débattre.

Eh. Un peu de respect. À eux deux, ces gars pèsent trois fois mon poids et font deux fois ma taille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Cast up
» "Boss Set"
» Citadel Finecast
» Crafting 146+
» 155-157(rogue)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération