Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Répondre au sujet
Soit une gentille maman et je te donnerai du chocolat [Tim]
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin 2017 - 19:52
Éclipse
Lui balancer d'autres trucs à la gueule ? Wow. L'idée de finir avec un parpaing dans la tronche, ou une boule de bowling, bizarrement, ça ne le tentait pas des masses. Par contre, recevoir des sous-vêtements, là ça devenait quelque chose d'intéressant. Surtout pour ce que ça voulait dire. Parce qu'au moment où il aurait ceci en pleine tronche, cela voudra dire qu'elle n'en porte plus. Pas besoin de faire un dessin, cette simple idée l'avait fait sourire.

▬ Après tu sais, je suis aussi là pour ça. Que ce soit te sauver d'une noyade ou de sous la pluie. Un peu comme ton chevalier servant !


Un léger clin d’œil, et la voilà rassurée. Tim n'était pas du genre à filer le train des gens, même lorsqu'il s'agissait de ses conquêtes. Néanmoins, si elle en éprouvait le besoin, il sera disponible pour lui prêter main forte et assurer ses arrières. Et en plus, ça lui faisait plaisir ce genre de balades dans des endroits similaires à ceux qu'il fouillait d'habitude lors de ses expéditions. Et puis, lorsqu'on est bien accompagné, on est pas vraiment regardant sur la tâche. Sauver une belle demoiselle de la noyade, sauver son pokemon, jouer les héros, c'était vraiment pas dérangeant. Enfin, à un moment, il avait eu une montée de nerfs, mais c'était vite parti lorsqu'Anja avait eu pied à terre. Maintenant, c'est du passé. Il préférait se recentrer sur le présent.

Tel une anguille, elle s'était libérée de l'étreinte de Grayson. La souplesse était une de ses qualités donc ? Fort intéressant. Voir même, extrêmement intéressant. Par la suite, il vit quelque chose voler depuis la salle de bain, en plus du son qui parvenait à ses oreilles - le son de l'eau qui coulait dans la baignoire. Une chemise rouge. Sa chemise rouge. Couplé à ce qu'elle disait tout à l'heure, l'idée lui plaisait vraiment que certains trucs volent jusqu'à lui.

Il allume une cigarette le temps que la cuve soit remplie d'eau et de mousse, mais également pour la faire quelque peu languir. Lui était également torse nu, sur son canapé gris anthracite. La clope entre les lèvres, il explorait les lieux d'un rapide coup d’œil. Sa baraque, son domicile dans lequel il n'était quasiment jamais à l'époque. Leur domicile à présent.

Tim pénétrait, dans la salle de bain, et ce qu'il vit lui fit apparaître sur son visage, un grand sourire. Pas le genre sourire satisfait. Pas le genre sourire amoureux. Le genre sourire carnassier, tel un prédateur devant un bon bout de viande. Et son bout de viande de la soirée, c'était ni plus ni moins la gueule d'ange qui était face à lui. Presque presque, il s'en lécherait les babines le bougre !

▬ Awww... T'es à croquer !

Le prédateur s'approche lentement, à petits pas, avant d'attraper la belle blonde de ses bras puissants et la plaque contre lui, l'embrassant fougueusement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin 2017 - 10:09
Éclipse

「 Soit une gentille maman et je te donnerai du chocolat 」

Tim & Anja

Je ne pus m’empêcher de rire à ce qu’il disait : mon chevalier servant ! Cela sonnait tellement bien dans sa bouche. Maintenant, j’allais me l’imaginer avec un costume blanc avec la cape qui va avec et sur son galopa blanc également … C’est qu’il en avait de la gueule ainsi ! Mais bon, je ne pense pas qu’un jour je le verrais habillé de cette façon, à moins qu’il ait perdu un gage.

    - J’espère juste que tu ne vas pas passer ta vie à me sauver de cet élément qui est l’eau.

C’est vrai ça, je ne savais pas ce que j’avais avec cet élément, mais ce dernier ne semblait pas m’aimer beaucoup depuis mon arrivé dans cette région. Je ne comptais plus les fois où je m’étais retrouvée mouillée alors que cela n’était pas prévu. A croire que je pourrais réussir à me retrouver trempée même dans le désert. Sérieusement, si cela arrivait un jour, il allait falloir me décerner une médaille !

Mais revenons plutôt dans la salle de bain. Je l’avoue, je m’attendais à le voir débarquer après cet appel de la chemise. Et bien non ! Monsieur se faisait attendre. Et bien tant pis ! Je serais alors avant lui dans l’eau chaude. D’ailleurs, il fallait que je mette un peu de gel douche pour qu’il soit moussant. Voilà, juste un peu comme ceci et cela suffirait. A peine j’eus fini d’en mettre que la mousse apparaissait. Nickel ! Suite à quoi je démêlais grossièrement mes cheveux en me servant de mes doigts comme d’un peigne. Ho bordel, je sentais que j’allais m’amuser avec eux ! Un jour, je les couperais …
Toujours pas de ténébreux en vue. Vu l’odeur de cigarette que je pouvais sentir venant de la grande pièce, il avait dû s’en griller une nouvelle. Bizarrement, avec lui, cette odeur ne me dérangeait pas tant que ça. Et pourtant, pour une non fumeuse, je peux vous dire que ce n’était pas le genre d’odeur que j’aimais sentir. Mais avec lui, c’était différent. Etait-ce parce que mon sens était faussé en sa présence ? Allez vraiment savoir. En tout cas, il allait être temps de rentrer dans le bain. L’eau était assez haute. Je coupais l’arrivée d’eau et je terminais de me déshabiller. Sauf que cette fois-ci je ne jetais pas mes vêtements à la porte de la salle de bain, mais dans un coin de la pièce, plus exactement au niveau de la machine à laver. Et juste à ce moment-là, Tim avait décidé de rentrer dans la salle d’eau. Réflexe, j’essayais de cacher mon corps avec mes mains. J’avoue que je n’étais pas super à l’aise. Pourtant, il m’avait déjà vu dans mon simple apparat. En tout cas, cela ne l’empêcher d’affichait un sourire, comment pourrais-je le qualifier … Un sourire gourmant, avant de m’attraper et de m’embrasser avec fougue. J’avais comme l’impression, que nous allions profiter du bain dans très peu de temps.

Ainsi dans ses bras, je ne voulais plus me débattre et encore moins partir. Peau contre peau, j’aimais cette chaleur que produisait son corps. Je répondais joyeusement à son baiser, ne voulant pas le rompre sous aucun prétexte, mais il allait bien falloir. Pourtant, c’est avec dextérité, qu’au lieu de mettre mes bras autour de lui, que je les glissais entre nous deux afin que l’on puisse être à armes égales. Après tout, il avait toujours une armure +2 alors que moi, je pouvais me prendre un max de dégâts. Et hop, en un rien de temps, il arborait la même tenue que moi. Maintenant je pouvais l’enlacer de mes bras fins et le guidait vers cette eau bien chaude qui allait nous décontracter, en espérant pas trop non plus.

    - Après-vous beau gosse, je vous suis tout de suite après, lui dis-je en lui faisant un clin d’œil.

Oui, au final, je ne le laissais rentrer en premier. Et pourquoi ? Et bien vu comment la baignoire n’était pas hyper grande, je me doutais qu’elle n’avait pas été faite pour héberger deux personnes à la fois. Mais quand on sait jouer à Tétris, rien n’est impossible ! Une fois qu’il fut installé convenablement, je me glissais à mon tour dans l’eau. Me mettre en face de lui ? Que nenni ! Non, je me mis tout simplement, certes face à lui, mais sur lui. J’avais une petite revanche à prendre de la dernière fois sur le canapé.

    - J’espère que l’eau n’est pas trop chaud pour vous monsieur et que cela vous êtes agréable. dis-je avec une voix suave.

Sur ces mots, je l’embrasser à nouveau, tout en faisant parcourir mes doigts le long de son torse.
Puis vint la tempête dans le bain. Les vagues se faisaient de plus en grosses, s’écrasant contre nos corps respectifs, allant déborder en dehors de la cuve pour s’écraser sur le carrelage. Je me cramponnais au ténébreux par tous les moyens possibles : bras autour de lui, parfois l’agrippant de mes ongles, parfois même allant attraper son coup de ma bouche, mais sans jamais laisser de trace. Tout ça pour ne pas chavirer, même s’il était trop tard car je me noyais déjà dans son regard d’eau …
Sous-titre

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin 2017 - 20:09
Éclipse
Ce qui était à la base un petit jeu de séduction s'était rapidement transformé en une vraie relation. Pour certains, ça pouvait faire peur. Le fait de pas prendre son temps avec les personnes, de pas les connaître suffisamment pour peser le pour et le contre. Pour des gens comme Tim, c'était pas un problème, ce n'était même pas un détail. Non pas qu'il était du genre à se projeter rapidement dans le futur, enfin, pas de ce côté là. Il en avait ressenti le besoin. Parce que, même s'il n'osait pas le dire - osait ou voulait, au choix - il se sentait merveilleusement bien aux côtés de cette mignonne demoiselle.

Il grimpait en premier dans la baignoire. Elle lui avait proposé, de manière très galante et élégante, sur le ton du vouvoiement, d'y pénétrer le premier. Ce fut chose faite. La suite, par contre, était toute à son honneur. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, elle ne s'était pas installée face à lui dans l'opposé de la longueur de cette baignoire. Non. Au lieu de ça, elle se l'était jouée professionnelle de l'escalade. Rien que ça.

Est-ce que l'eau était trop chaude ? Pas autant que leurs deux corps, l'un contre l'autre.

Cette fois-ci, elle avait les cartes en main, et les jouait de manière très stratégique. Faisant progressivement monter la température en caressant sa musculature, notamment son torse, ses pectoraux. Il en fit de même, d'ailleurs. Même si, niveau pectoraux, les siens étaient plus rebondis.

La tempête, la muraine, le va-et-vient des vagues. La tempête s'était levée sur Fort-Des-Songes. Alors que dehors, le temps était au beau fixe, ici, la météo était totalement différente. Un petit filet de brume s'était étiré jusqu'au plafond, la glace était tellement opaque qu'il était impossible d'y voir autre que par floutage. Des éclaboussures rejoignirent le sol par à-coups, le dragon s'était éveillé, provoquant un séisme en quelques sortes. Se cramponnant à lui et vice-versa, ils furent projetés l'un contre l'autre, par plusieurs fois.

La température montait d'un cran, encore. La tempête avait reprit. Tantôt douce et lente, tantôt brusque et agressive, elle instaurait un tempo plutôt difficile à suivre, comme si son but était de ne pas être prévisible. Sur la mer, le grand mât fut déployé rapidement afin de suivre les mouvements indicibles de la marée haute. Le capitaine tentait de mettre cap sur bâbord, puis tribord et finalement, comprenant que la situation lui échappait, il laissait le gouvernail tourner comme il le décidait. Allant au gré du vent, là où on le porterait, tant qu'il arrivait à destination, le reste importait peu. Les deux mains sur les hublots, il tentait lui aussi de s'accrocher. Mais avec les remous, l'humidité, c'était assez glissant. Il fallait une bonne poignée, sans pour autant abîmer les boiseries. Difficile de trouver le juste équilibre, mais il gardait le cap !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin 2017 - 23:29
Éclipse

「 Soit une gentille maman et je te donnerai du chocolat 」

Tim & Anja

La chaleur et l'humidité, on se croirait dans un pays tropical durant ma saison des pluies. Les respirations étaient haletantes, mon coeur battait la chamade, me demandant presque de m'arrêter tellement il était sur le point d'exploser. Non pas maintenant, pas en pleine tempête. Il fallait qu'il tienne le coup, que mon corps tienne. Cela serait tellement frustrant de ne pas sortir victorieuse de cette tempête. Je ne me laisserais pas avoir, je gardais le contrôle, prenant s'il faut un peu plus de pause pour retrouver ma respiration. Puis le point culminant arriva. Les vagues ne s'arrêtèrent plus, je m'accrochais à tout ce qui me tomber sous la main pour ne pas tomber par dessus bord. Mais cela devenait de plus en plus difficile. J'embrassais avec fougue mon partenaire, comme s'il s'agissait de la dernière fois avant je ne sais combien de temps. Le genre de baiser que l'on donne lorsque l'on dit au revoir à son mari marin et don on n'est pas sûr de revoir.
Puis il pointait le bout de son nez. Le rythme des vagues avaient amplifié, allant même inonder le sol de salle de bain. J'avais beau m'accrocher à lui, mais il était trop tard, je m'étais laissée emporter par la tempête qui ne voulait plus s'arrêter. Je laissais aller ma voix indiquer ma défaite fasse à ce déferlement de sentiment et d'émotion et de sensation. J'aimais me perdre ce tumulte ...

Et tout se calma ...
Les vagues cessèrent de prendre de l'ampleur, cessant même de déraper en dehors de leur contenant. Je restais portant crispée, comme accrochée au ténébreux. Et pourtant, je m'étais relâchée. J'avais déposé ma tête sur l'une de ses épaules. Ma respiration était toujours haletante, mais maintenant, j'arrivais à gérer, enfin je croyais. Non, en fait, je ne gérais absolument rien. J'étais une véritable lock ! J'avais utiliser tout le reste de mon énergie pour ne pas finir noyer dans ce typhon, mais il avait été plus fort que moi ... Et pourtant, j'avais le sourire jusqu'aux lèvres.
J'essayais de bouger, histoire de ne pas écraser le beau gosse de tout mon poids. Je pris appuis sur les rebords de la baignoire afin de m'aider à, ne serait-ce, me redresser. Une fois fait, je me retrouvais dans la position initiale dans laquelle je m'étais mise en entrant dans l'eau. Je lui pausai ma main sur l'une de ses joues d'un geste tendre avant de lui voler un énième baiser avant de laisser aller dans le coin opposé de la baignoire, créant une dernière vague.

    - J'espère que tu as une bonne serpillière, je crois qu'on en a mis un peu à côté de la baignoire.

J'eus un petit rire nerveux en disant cela. D'ailleurs, ce n'était pas peu dire. Je ne dirais qu'il y avait de l'eau partout, mais on pouvait clairement dire que le tapis de bain ne servait plus vraiment à grand chose.
Peu à peu, je sentais mon corps se détendre de plus en plus. Certaine grâce à l'eau chaude mais pas que ... Déjà que j'avais une envie de piquer un somme sur le canapé, là c'était encore pire. Sauf qu'il y avait une différence : mon estomac s'était réveillée aussi. C'est dingue comme j'ai toujours eu envie de mal-bouffe après ce genre de moment, ou d'un morceau de viande rouge à peine cuit ... Oui je sais, j'ai des envies bizarres parfois, mais cela, vous ne me changerez pas. Sauf que pour le moment, il fallait que je mette mon estomac de côté et faire enfin ce qu'on avait prévu de faire dans ce bain, vu qu'on avait barboté, je crois qu'il était maintenant l'heure de se laver.
Sous-titre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin 2017 - 3:12
Éclipse

Cap vers l'Ouest !
Alors que, sur les mers déchaînées de Fort-Des-Songes l'Amiral Grayson peinait à voir, celui-ci orchestrait avec brio son chalutier sur cette rive agitée. Il cru même entendre à un moment "Libérez le kraken!" tant l'océan était particulièrement violent en cette soirée d'été.
De la flotte, partout, en long, en large et en travers, allant jusqu'à inonder la terre ferme. Il ne manquait qu'un effet d'ombre et de lumières pour les éclairs, un ventilateur pour l'effet de vent violent, et on y croirait presque.

Embarqués.
Vers une infinité de possibilités, les deux jeunes tentaient de maintenir le paquebot à bon port. De grosses vibrations, comme si on les basses étaient à fond. Des 'clapotis' de plus en plus réguliers, de moins en moins d'eau. Chacun avait son rôle. La première mousse Schneider se cramponnait au mât, alors que l'Amiral Grayson lui, manœuvrait le gouvernail. Guère de direction assistée sur ce genre d'engins, tout les rapports devaient être manuels. La boîte automatique, c'était pour les faibles.

Après la pluie, vint le beau temps.
Tel un beau comte enfantin, tout bonne chose avait une fin. L'Amiral, après avoir bravé la tempête, s'était retiré de sa barque, pour laisser le navire reprendre sa route initiale, de manière autonome. Celui-ci en avait même profité pour faire un brin de toilette. Une douche rapide, comme il les appréciait. Cramponné à son unique équipière ayant prit la barre également, le jeune Amiral l'empoignait dans ses bras puissants avant de lui déposer un long, et doux baiser sur les lèvres. Ils étaient parvenus à franchir cette tempête, ensemble.

▬ Un peu ?

Euphémisme. Il y avait plus d'eau en dehors que dans cette baignoire.

▬ Je sais pas pour toi, mais ça donne la dalle de barboter. J'irais nous faire un truc à manger juste après... et pour les cours particuliers, on verra demain.


Il était aussi bien épuisé par la sortie dans cette caverne rocheuse à Feranium, qu'épuise d'avoir tenu le cap de cette manière. La tempête, ça forgeait n'importe quel marin d'eau douce à devenir un véritable pirate écumant les mers. Mais l'Amiral Grayson n'était pas du genre à traverser n'importe quel océan. Oh non. Lui qui avait posé son ancre sous peu, et comptait bien rester à bon port, auprès de sa sirène.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin 2017 - 10:19
Éclipse

「 Soit une gentille maman et je te donnerai du chocolat 」

Tim & Anja

On pouvait dire qu'aujourd'hui ça avait été sport ! J'étais complètement épuisée et pourtant, il était encore bien trop tôt pour tirer sa révérence. Il avait tant de chose à faire encore. M'enfin, ce n'était pas grand chose, quoi que ... Il fallait d'abord finir de se lever, nettoyer le sol de la salle de bain, manger et s'occuper un peu de tout le monde se trouvant dans les sphères bicolores. Et enfin je pourrais réellement penser à me laisser aller sur le canapé. Bon au moins, aujourd'hui, Fischer ne demandera pas énormément d'énergie, même s'il me l'avait déjà toute enlevé. Heureusement que j'en avais gardé pour barboter. Et encore, je m'étais demandée où j'avais bien pu la puiser.
Je souriais au ténébreux. J'étais bien là, profitant de lui et du peu d'eau qui n'avait pas fuit de cette baignoire. Je serais bien restée ainsi encore un bon et long moment. Malheureusement, il fallait bouger. J’attrapais alors de quoi me laver, surtout les cheveux. Car même si nous mouvement avaient fait en sorte de nous frotter un minimum, cela ne suffisait pas et encore moins pour la chevelure.

    - Je veux bien, je suis pas sûre de pouvoir enregistrer quoi que ce soit d'un cour de cuisine ce soir ... Si tu veux, je nettoierais notre bazard pendant ce temps.

Quelle belle optimisation du temps. Et ouais, vous avez vu ça. Après tout, plus vite cela serait fait, mieux se serait. Surtout si on attendait que tout cela sèche, cela serait galère de nettoyer les résidus de mousse et puis, pas sûre que tout sèche réellement. Allez courage ! La fin de la journée n'était pas loin.
Petit lavage du corps vite fait bien, fait, et hop, je sortais déjà de la baignoire, décrochant un doux baiser à cet homme nu qui me faisait garder le sourire malgré ma fatigue. Car oui, car je peux vous dire qu'en temps normale, à être fatiguée ainsi, je peux vous dire que j'étais une râleuse professionnelle. Arrivait-il à me soigner de cela ou bien c'était parce que je ne voulais pas encore lui montrer cette part de moi ? Je parierai sur la première proposition.
Je m'essuyais le plus vite possible et lorsqu'il sortit à son tour du grand récipient d'eau, je lui tendis une autre serviette afin qu'il se sèche aussi. Enfin plus d'eau sur mon corps, je balayai la pièce du regard ... Mouais, on allait éviter de remettre ces vêtements, surtout qu'ils avaient eu aussi chopé la flotte de la tempête. Bah tant pis, ce n'était pas comme si cette fois-ci j'étais une SDF sans vêtement. Je filais alors, dans la grande pièce, avec juste ma serviette englobant mes cheveux sur ma tête, puis fouillait dans mon grand sac. Il n'y avait vraiment pas grand chose à l'intérieur. Alors que j'arrivais à mettre des choses impossibles dans mon sac en bandoulière, c'était tout l'inverse avec celui là. Il faut dire que les vêtements, ça prend un max de place. Je me sortie un simple boxer ainsi qu'une sorte de tee-shirt mais qui s'était complètement déformé et élargie au fils des années. Depuis combien de temps je l'avais ? Oula, je ne savais plus, mais j'étais tellement bien dedans que je ne voulais m'en séparer.

    - Je te rassure, tu n'auras pas besoin de faire beaucoup de place dans ton placard, j'ai juste deux pulls, deux pantalons et trois tee-shirts à ranger. Mais pour le moment, ils peuvent rester là où ils sont.

Oui, ils étaient très bien là. remarquez, j'avais l'habitude de les voir dans ce sac. Cela faisait des années que je n'avais pas vidé complètement mon sac de voyage. Car pour tout vous dire, même durant mes études où je partais, je ne vidais jamais mon sac dans les placards que l'on me proposait. Pourquoi ? Parce que je ne me sentais tout simplement pas chez moi. Même quand je retournais chez mes parents, il m'était devenu impossible de m'y installer vraiment pleinement, et pourtant, chez eux, il y avait toutes mes affaires.
Bref, en attendant, il fallait bosser sur la salle de bain ! Fouillant un temps soit peu, je trouvais ce que je cherchais directement dans le placard de l'entrée : une serpillière et un sceau. Parfait. J'allais également en profiter certainement pour mettre à laver nos vêtements qui avaient fait plouf dans la caverne. En tout cas, Tim était sorti de la pièce d'eau. Bien, alors il était vraiment temps de la nettoyer avant qu'il ne finisse de faire à manger. Allez let's go !
Après une dizaine de minutes à éponger et essorer le balais d'eau dans son sceau, la salle de bain était cleen ! Pour tout vous dire, je pensais que cela me prendrait bien plus de temps. Bah temps mieux, j'allais pouvoir me laisser aller plus vite que je ne pensais ... Non, d'abord, il fallait que je m'occupe de mes petits monstres. Je revenais alors dans la pièce de vie. Ho bordel !Qu'est-ce que ça sentait bon, cela fit même réveiller mon estomac dans un grognement un peu trop audible à mon goût. D'un pas furtif, ou presque, je vins me mettre derrière mon compagnon et je l'enlaçais doucement et me mis à regarder par dessus son épaule en mode fouine.

    - Et bien, qu'est-ce que tu nous prépares de beau ? Ça déjà très bon.
Sous-titre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin 2017 - 15:05
Éclipse
Optimisation, gain de temps, le gaillard était parti bricoler quelque chose à manger histoire de se remplir la panse après un bain aussi mouvementé. Raclant les fonds de tiroirs, Tim avait trouvé son bonheur. Une poêle, de l'huile, des morceaux de viande blanche. Quelques petits frémissements et crépitements plus tard, il lançait un sachet de pâtes dans une casserole d'eau. Une bière à la main, il surveillait chacun de ses ingrédients, minutieusement, pendant que la belle blonde s'occupait de la salle de bain. Un brin de musique histoire de détendre l'atmosphère - qui était déjà très détendue à vrai dire - et le voilà aux fourneaux.

Après, vint des morceaux de fromages et des champignons, le tout revenu dans un poil de crème fraîche. Faire les courses demain ne serait pas trop du luxe. Il jette un œil au frigidaire, il y avait un planning de ses horaires de boulot. Demain : Repos. Il commençait que le surlendemain dès cinq heures du matin. S'occuper de l'entretien des plantes, des locaux, puis des tombes et des multiples allées. Par la suite, il allait devoir ouvrir l'entrée, et les visites pourraient commencer. Un drôle de boulot pour un drôle de personnage qui semblait apprécier le calme de son lieu de travail.

La sauce était prête, ça montait au nez, laissant une odeur de bidoche bien grillée, de crème, de fromage goûtu et de champignons revenus dans toutes les pièces de l'appartement. Si bien, que ça semblait avoir fait son petit effet sur la compagnonne du ténébreux. Elle était arrivée, à pas feutrés, se blottir contre lui laissant juste sa tête dépasser légèrement pour regarder les deux poêles et la casserole, encore sur le feu.

▬ Je cuisine les fonds de tiroirs. Pâtes au poulet, avec une sauce fromage-champignons. Faudra que je pense à faire les courses demain, tu me ferra une liste des trucs que t'aime manger d'ailleurs ! Et t'inquiète pas pour les placards, si t'a besoin de place n'hésite surtout pas. De toute façon, j'ai pas trente-six mille sapes.

Puis, ce fût prêt. Il dresse la table basse, prépare deux assiettes bien chargées, récupère sa bière, en ouvre une pour la douce, et le voilà installé sur son canapé, fourchette en main prêt à attaquer le repas. Puis, il dépose quelque chose sur la table, qu'il pousse jusqu'à Anja. Un double des clés, c'était plus pratique pour rentrer, il faut l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Juin 2017 - 13:59
Éclipse

「 Soit une gentille maman et je te donnerai du chocolat 」

Tim & Anja

Sérieusement, il appelait ça des fonds de tiroirs ?! Ho bordel, j'avais vraiment des cours à prendre concernant la cuisine. Pour moi ce qu'il venait de faire, c'était comme un festin. Oui, vous le sentez à quel point je devais manger "sainement" depuis pas mal de temps. Je crois même que mes derniers repas depuis plus d'une semaine consistait à ingurgiter des sandwichs et des plats à réchauffer au micro-onde. Quelle grande cuisine ! Non vraiment, il allait falloir que je potasse ça, après tout j'étais capable de me mettre en quatre pour faire des potions, des antidotes et d'autres trucs du genre pour les pokemons. Alors pourquoi ne pourrais-je pas faire la même chose pour mon estomac, voir nos estomacs en l'occurrence.

    - Ce que j'aime ? Bah à vrai dire je mange de tout, je suis pas compliquée ... sauf peut-être avec les épinards et les blettes.

J'avoue que je n'avais jamais réfléchi à ce genre de liste. Moi même je ne savais pas très bien ce que j'aimais vraiment ou ce que je n'aimais pas. J'ai toujours mangé de tout, que ce soit de la viande, des féculents ou des légumes. Je crois même qu'il serait plus rapide de faire une liste de ce que je n'aimais pas que le contraire. Bien sûre, il y avait des choses que j'aimais plus manger qu'autre chose, mais là, cela ne me venait pas. Certainement du fait que de pouvoir manger quelque chose de maison serait pour moi un repas de luxe depuis bien trop longtemps. Et je vous avoue que rien que l'odeur que cela dégageait dans la pièce me donnait l'eau à la bouche. J'espère que cela allait être bientôt prêt. Oui, à ce moment là on aurait pu me comparer à une gamine qui ne cesse de demander "on mange quand ?" toutes les trente secondes. Mais comme je suis une fille bien élevée, je me taisais, laissant mon estomac parler à ma place.
Il mettait la table ... Chic ! Cela annonçait bientôt le début du repas. Par réflexe, je m'installais sur le canapé, juste en face des couverts et je le regardais faire, enregistrant du mieux que je pouvais pour mémoriser où il prenait les couverts et autres, histoires que je n'ai pas à fouiller partout par la suite. Et voila le repas et la bière qui va avec. Je crois que je ne pouvais rêver mieux à ce moment là. Un chevalier servant qui m'avait fait à manger, qui m'apporter une bière, avec qui j'avais pu passer un agréable moment dans la salle de bain et avec qui j'en passerais certainement un nombre incalculable. Je crois que je ne pouvais pas demander mieux !

    - Ho bordel ! En plus d'être un dieu du café, t'es un dieu de la cuisine !

Bin quoi ? Me regardez pas pas comme ça, si seulement vous aviez goûter à sa cuisine, vous comprendrez pourquoi je réagissais ainsi. Bon, j'avoue que mon avis était quelque peu biaisé entre la fatigue et la faim, mais quand même : c'était juste super bon ! Je me régalais.
Puis je cessai un instant, déjà pour prendre le temps de déguster, et surtout pour voir ce qu'il me glissait : un double des clefs. Effectivement, cela serait bien plus pratique avec. Tout de même, je les regardais un instant avec perplexité. Oui, j'avais un peu peur de les prendre. Tout de même, c'était une sacré étape que l'on franchissait. Après tout, ce n'était pas comme si j'étais venue ici beaucoup de fois en laissant au fur et à mesure des affaires ici, comme les couples doivent faire en générale avant de vraiment passer le cape. Là, c'était du tout au tout. Cela me déconcertait. Pas que cela ne me fasse pas plaisir, au contraire. J'étais même très heureuse. C'est juste que cela me rendait quelque peu confuse ...

    - T'es sûr de toi ... Je t'avoue que je me demande si c'est pas un précipité. Mais si ça te va, alors ça me va.

 
Sous-titre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin 2017 - 0:42
Éclipse
Pas compliquée... Ce mot résonnait dans les oreilles de Tim. Dingue. Une fille, pas compliquée, c'était quelque chose de rare. Il avait même le droit de crier "Bonne pioche!" sur le coup. Enfin bon. Au final, ça allait lui faciliter la tâche pour préparer des repas. A vrai dire, Tim aimait piocher un peu dans tout, culinairement parlant. Il n'était pas difficile pour un sou, ce qui lui permettait de varier les plaisirs, même si sa préférence étant quand même pour tout les plats épicés. Certainement à cause de la clope, paraîtrait qu'on perd progressivement le goût des aliments. Du coup, en se brûlant la gueule à coup d'épices survoltées, et bien, il n'avait pas ce problème là.

Aujourd'hui, il avait reçu pas mal de bonnes critiques. Et apparemment c'était une déité de la cuisine. Pourquoi pas. Lui n'avait jamais réellement songé à commenter ses plats, généralement ça lui allait, il cuisinait "normalement". Mais si ça faisait plaisir à certaines, alors, ça lui faisait plaisir. Il pourra peut être faire une reconversion dans la cuisine, qui sait. Le monde de l'art lui ouvrirait peut être les bras, mais bon, c'était loin de ses projets initiaux donc, cette idée tombait à l'eau aussi vite qu'elle avait émergée de celle-ci.

▬ T'en fais pas, je t'apprendrais à être une déesse de la cuisine. C'est pas bien compliqué !

Puis, par la suite, le bonhomme eut le droit au moment où il avait créé un petit moment gênant. Rien de bien grave cependant. C'est vrai que pour certains, et certaines, c'était peut être un peu précipité. Mais pour Tim, ça n'en était rien. D'ailleurs, il avait une petite histoire à ce sujet.

▬ Tu sais, à une époque où je vivais à Sinnoh avec mon frangin, il y avait une fille qui comptait beaucoup pour lui. Il lui suffisait de faire le premier pas pour qu'elle soit sienne, mais lui, préférait prendre son temps. Finalement, ça s'est retourné contre lui, elle est parti avec un autre, et lui s'en mordait les doigts.

Il mâchait sa nourriture par la suite, créant un petit temps d'arrêt. Puis, il dépose l'assiette, presque vide, se prend une gorgée de bière bien fraîche, et replonge ses yeux dans les prunelles de la belle.

▬ Si j'ai bien appris quelque chose, c'est bien ceci. Quand on veux quelque chose, on se donne tout les moyens pour l'obtenir. Et puis sachant pas de quoi demain sera fait, autant en profiter un maximum de nôtre présent.

Il termine son assiette, il embrasse la belle.

▬ Enfin, après, chacun sa façon de voir les choses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin 2017 - 11:45
Éclipse

「 Soit une gentille maman et je te donnerai du chocolat 」

Tim & Anja

Je ne touchais plus mon assiette le temps de sa réponse. Et quelle réponse ... J'avoue que je ne m'attendais pas du tout à cela, me rendant un peu plus perplexe. Non pas que je ne comprenais pas son histoire, bien au contraire, elle était même plutôt simple à comprendre. Juste que je trouvais cela un peu déconcertant de le voir ainsi parler de frère défunt. Bon après, de ce que j'avais compris, cela faisait un moment qu'il avait quitté ce monde. Mais tout de même, je ne suis pas sûre qu'un jour je puisse parler d'un être cher aussi facilement. Après je dis cela, mais je n'ai jamais été dans cette situation et j'espère l'être le plus tard possible, car oui, il ne faut se voiler la face, un jour ou l'autre, nous allons tous mourir.
Mais revenons plutôt à quelque chose de plus joyeux si vous voulez bien. Je finis par avoir un sourire en coin en prenant les clefs et me levant sans dire mot pour aller les ranger dans mon sac en bandoulière. Là, j'étais sûre de ne jamais les oublier vu que je ne sortais jamais sans lui. Puis je vins me rasseoir avant de boire une nouvelle gorgée de bière.

    - Je vois ... Je t'avoue que ce n'est pas dans mes habitudes d'aller aussi vite, surtout dans une relation et ce serait mentir de dire que cela ne me fait pas un peur ... Mais je suis sûre que je fais le bon choix. lui dis-je avant de lui rendre son baiser.

Bah c'était plutôt compréhensible venant de moi d'avoir peur de me plonger dans une relation sérieuse. Oui, cela était excitant, mais en même temps, j'avais peur de me retrouver une nouvelle fois derrière, laissée pour compte. Bordel ! Il fallait vraiment que je tourne cette page pour de bon, tout le monde n'était pas comme ce blondinet. Tout le monde ne faisait pas ce genre de trucs débiles sur un coup de tête. Oui, on pouvait comparé qu'habiter ensemble aussi vite pouvait s'apparenter à un coup de tête, mais c'était totalement différent ... Enfin je crois. Et oui, laissez moi avoir des excuses pour me prouver que cette relation n'avait rien à voir avec la première. Et bien sûre que j'en avais d'autres des relations, mais jamais plus d'une semaine. En fait, si mes souvenirs sont bons, je ne crois pas avoir été engagée dans quoi que ce soit de sérieux depuis maintenant. Etait-ce pour moi la fin de la vie d'une jeune adulte débauchée ? Non, ne me faites pas rire ! Je ne crois pas que ce soit Tim qui allait m'empêcher d'aller m'amuser en ville.

Je continuais mon assiette. Il y avait vraiment trop à manger pour moi, mais par gourmandise, je ne pouvais m'arrêter jusqu'à ce qu'il ne reste quasiment plus rien dans l'assiette, laissant peut-être trois ou quatre fourchette. Je n'en pouvais simplement plus, si bien que je me laissais tomber sur le dossier du canapé tout en soupirant. Je massais doucement mon ventre soudainement devenu quelque peu arrondi : j'avais vraiment trop mangé ! Mais cela faisait vraiment du bien d'avoir quelque chose dans l'estomac.

    - Rassure moi, j'espère que tu n'as pas prévu de dessert car je n'en peux plus ...

 
Sous-titre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin 2017 - 1:57
Éclipse
Ouais effectivement, c'était peut être un petit peu tôt pour s'engager. Mais bon, comme on dit si bien, quand on aime on ne compte pas. Et lui, ne comptait pas compter. En réalité, ça lui faisait plus chier qu'autre chose de devoir mettre des barrières à cause du "trop peu de temps". Il savait avec une certaine pertinence que cette fille là lui correspondait parfaitement. Et surtout, il voulait pas lui laisser le temps de trouver quelqu'un d'autre. C'était peut être assez narcissique, qui sait. En tout cas, il l'a voulait que pour lui.

Ils parlaient peu et mangeaient bien. Cela faisait un bien fou de pouvoir se détendre ainsi après une journée bien chargée. Il avait un nouvel allié, Anja avait réussi sa mission et tout ce beau monde avait le droit de se reposer dans un havre de paix. Et à l'abri de la pluie, et oui, c'était important ça. Grayson en profite pour remettre un brin de musique. A vrai dire, il savait pas si ça dérangeait la miss ou non. Mais bon, il se disait que si c'était dérangeant elle lui aurait certainement dit. Logique n'est-ce pas ?

▬ ... C'est dommage. J'avais prévu que ce soit moi ton dessert !


Il ricane. Puis il se lève, ouvre la fenêtre afin de contempler la nuit qui apparaissait et commencer à s'immiscer dans le décor. Les lumières s'allument progressivement, les étoiles parsèment le ciel. Il s'allume une clope et s'installe à la fenêtre histoire d'aérer un petit peu. Puis bon, après manger, c'était toujours mieux pour digérer. Et puis au moins la fumée n'allait pas se propager dans l'appart. Parce que c'est vrai que ça peut être dérangeant pour une non-fumeur.

▬ Je sais pas pour toi mais cette journée m'a crevé. J'fini ma clope et on s'fout au pieu ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 298
Stardust : 1101
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin 2017 - 11:05
Éclipse

「 Soit une gentille maman et je te donnerai du chocolat 」

Tim & Anja

Il n'en ratait pas une ! Et pourtant, sa réponse me faisait rire, à croire qu'il n'avait pas été rassasié tout à l'heure. Après tout, il n'était pas un homme pour rien.

    - T'es pas possible, dis-je en rigolant. Mais je te préviens, si tu veux me manger, je resterais à faire ma stari.

Ouais je sais, ce n'était pas classe, mais perso, je n'en pouvais plus. Et faire de l'exercice juste après aussi bien mangé, c'était du suicide pour moi. Je pourrais dire bonjour les mots de ventre. M'enfin, je disais cela alors que je savais pertinemment que je ne pourrais pas rester sans bouger et ainsi me laisser faire. Ne pas participer à ce genre d'activité ? Très peu pour moi, même quand je suis ultra morte ou bien que j'ai trop mangé. Parfois, il faut savoir prendre le tauros par les cornes !
Il se levait pour aller fumer et moi je restai là, sur le canapé, sentant mes paupières se fermer doucement. La musique me berçait. Et oui, le rock arrive à m'endormir. Remarquez, je pouvais m'endormir avec n'importe quelle musique ou même son lorsque j'étais dans cet état; c'était pareil lorsque j'avais un coup dans le nez. Au moins j'étais pas chiante là dessus non plus. A vrai dire, tant qu'on ne me ronflait pas dans les oreilles ou qu'on ne faisait pas des travaux sous ma fenêtre, je pouvais dormir comme un ronflex.

Bon allez, motivation ! Je m'étirai d'un coup avant de m’asseoir convenablement sur le canapé. Il fallait quand même bouger avant que je m'endorme pour de bon sur ce divan. Ce qui semblait si facile à faire, il était tellement confortable. Zou, let's go ! Je finissais d'une traite ma bière, dont il ne restait plus grand chose et je débarrassai la table. Je pausais les assiettes sur le plan de travail, et ne voulant pas gâcher la fin de mon assiette, je me mis à farfouiller un peu dans tous les placards pour y trouver une petite boîte. Bien sûre, j'aurais pu demander à Tim où je pouvais en trouver une, cela aurait pris moins de temps. Mais cela me permettait également de voir où se trouvait à peu près tout. Une fois fait, je mis la boîte dans le frigo et les assiettes et couvert dans l'évier. La vaisselle par contre, ce serait pour demain. Là, trop la flemme !

    - Je ne suis pas contre, autrement je sens que je vais m'endormir sur le canapé. Je m'approchais de lui et lui appliquai mes lèvres dans son cou. Prend ton temps, perso je t'attends dans le lit si ça ne te dérange pas.

Je lui caressai doucement le dos puis je me dirigeai vers la couche. Bordel qu'elle m'appelait autant que le canapé ! Je fis tomber le haut, car il faisait bien trop chaud pour dormir avec, et je me glissai sous les draps, ou plutôt sous le drap. J'avais mis la couette aux pieds : non je n'en allais pas avoir besoin avec cette température et encore moins avec mon compagnon. Après tout, comme on dit, deux corps dans un même lit ça crée de la chaleur. Je m'allongeai enfin : bonheur ! Mon corps entier me remerciait. A partir de maintenant, il serait impossible de me faire lever pour quoi que ce soit ... sauf peut-être une explosion dans la maison. Et le but du jeux à ce moment, ce n'était pas de succomber à la tentation de fermer les yeux et de s'endromir avant que le ténébreux ne soit lui aussi dans le lit.
 
Sous-titre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin 2017 - 17:16
Éclipse
Faire sa Stari. Ouais, ça pouvait être une façon de faire. Peut être pas la plus trépidante, mais bon, en vrai ça pouvait se comprendre. La journée avait été trop mouvementée, fatigante, puis il y a eu le passage de la tempête dans la salle de bain. Et après avoir mangé, le corps entrait en phase de digestion. Donc là, c'était comme si on débranchait l'alimentation. Hop. Le corps passait en phase de repos. Hop. Et là, à part respirer et garder les yeux ouverts, on pouvait pas faire grand chose. Cloué sur place quoi. Tim eu un sourire amusé, puis il s'était posé devant la fenêtre, contemplant la lune qui se levait sur Fort-Des-Songes.

Elle était partie au pieu avant lui, l'attendant de pied ferme, ou peut être pas si ferme que ça. Ses yeux bataillaient pour rester ouverts. Lui, finissait de cloper tout en restant pensif. La fraîcheur de la nuit aidait à décompresser d'une journée bien compliquée, chargée en rebondissements - de toutes sortes - puis par moments, il jetait un œil sur la belle qui était allongée. Aussi belle de jour comme de nuit. A croire qu'il avait véritablement déniché la perle rare. Comme quoi, les balades au cimetières avaient du bon dans tout ça. Lui qui y était allé pour y dénicher un spectre à la base, était reparti avec en prime du spectre plaque tournante de son équipe et mentor de sa team, avec une bien jolie jeune femme qu'il appréciait sous tout les aspects. Aussi bien physiquement que par son comportement, son mental, sa façon de faire, de rire. Bref. Il était follement amoureux mais ça, il ne risquait guère de le dire. De toute façon, avec Tim, il y avait toujours des secrets enfouis, ce type était une sorte de rempart, toujours muré, toujours sur la défensive.

En boxer, il entrait dans le pieu une fois après avoir terminé sa clope et laissant les volets un brin ouvert pour profiter de la fraîcheur qu'offrait la nuit. Il s'insérait sous le drap, qui était bien frais lui aussi, avant de se blottir contre la belle. Et même s'il n'aurait pas dit non à une nuit un poil plus mouvementé, en réalité, la fatigue le tiraillait également. A croire que tout le monde était dans le même cas de figure. Du coup, il commençait doucement à fermer les yeux, agrippant la belle contre lui afin de passer une bonne nuit de sommeil, la tête lourde, le corps vidé de toute force.

Et c'est ainsi que, petit-à-petit, tout les spectres de la maison furent de sortie. Quand le chat n'est pas là, les souris dansent. Sauf qu'elles dansaient à leurs façons. De manière polie et avec beaucoup de respect pour leur dresseur. Parce qu'ils savaient, tous, de quoi Tim était capable lorsqu'il était de mauvais poil. Et la journée au port avait été une bonne punition pour le désagréable réveil. Enfin bon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]
» Décès de la maman de papa Brixhe
» [Mission] Maman, ya un monstre sous mon lit !
» Une gentille personne pour me faire un bel avatar
» (choquant) Un soit disant artiste ...(choquant)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Lumiris Nord :: Feranium :: Caverne rocheuse-
Répondre au sujet
Outils de modération