Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Répondre au sujet
[Fouille - solo] Malédictions.
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 527
Stardust : 916
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 17:47
Éclipse
Informations Fouille:
 

Citation :
Les Pokémons peuplant les ruines d'Akeos se montrent très agités ces derniers temps. Il faut dire que des archéologues peu scrupuleux se sont mis à piocher à tout va suivant une rumeur parlant d'un cimetière de Pokémons. Et qui dit cimetière, dit fossiles ! Sauf que... les archéologues ont éveillé la malédiction du Tutankafer. Les archéologues connaissent des incidents, parfois mortels - éruption de boutons, épidémie soudaine et virulente, chute dans des excavations... Aurez-vous le courage d'aller à l'encontre de la malédiction ?




Les Ruines Akeos

Ekaterina avait minutieusement programmé et préparé sa toute première fouille, appelant même son géniteur toujours à Sinnoh afin qu'il la conseille et l'aiguille sur certaines questions qu'elle se posait. Minutieusement, sous ses paroles, la chercheuse avait acheté le matériel nécessaire et mit dans son sac de quoi se rafraîchir, se nourrir, appeler à l'aide, une corde au cas où. Les premières lueurs du jour n'avait même pas encore rayé le ciel quand Ekaterina avait prit la direction d'Herisis, Teraclope à ses côtés, sac dans le dos, manteau remonté jusqu'au bas de son faciès. La jeune femme avait longtemps marché et usant de sa carte, d'une boussole et de tout ces bons vieux instruments pour se diriger sans trop de soucis. Une aventure solitaire dangereuse au vu de toutes les rumeurs qui couraient sur les Ruines, ces derniers temps. Mais c'était ce danger, son odeur, qui conféraient à Ekaterina des ailes et la poussait à s'y rendre pour étancher sa soif de curiosité. Et si elle parvenait en plus à dénicher un fossile, ne serait-ce pas merveilleux ? Elle pourrait le vendre si il ne l'intéressait pas ou simplement l'étudier, le comprendre, le ramener à la vie et observer la puissance d'un pokémon antique.

Arrêtée sous les lueurs flamboyantes des cieux, Ekaterina se tenait sur une petite dune. Le vent encore un peu frais balayait les grains de sable et agitait les longs pans de l'habit de la scientifique qui, sourcils froncés, scrutait les Ruines qui s'étendaient plus bas. La première étape de la journée était accomplie : elle avait trouvé les Ruines. Un léger sourire en coin habilla ses lippes le temps d'une seconde et alors, vaillante et déterminée, la jeune femme descendit son promontoire de fortune. Teraclope la suivait sans faillir, prêt à affronter n'importe quel désastre pour soutenir et protéger sa chère et tendre dresseuse. Et le duo approchait, de plus en plus, des abords des Ruines. Avant de s'y enfoncer de trop, la jeune femme décida de libérer Brindibou de sa sphère, l'oiseau vint se poser sur son épaule, attentif.

« Va avec Teraclope, partez en éclaireurs. » Déclara la jeune femme d'un ton bas. Le petit hibou hocha sa grosse tête puis s'envola sans bruit en compagnie de Teraclope qui se rendit complètement intangible. Le duo disparut peu à peu parmi les roches écroulées, les éboulements et tout ce beau capharnaüm. Alors la chercheuse libéra son Matoufeu affublé de ses fameuses lunettes de soleil, le sourire fier, le regard embrasé, il observa où ils se trouvaient. D'un léger mouvement de doigt, Ekaterina lui indiqua de rester sur le qui-vive : on ne savait jamais ce qu'il pouvait survenir.

Modération:
 
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1881
Stardust : 6351
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 12:56
PNJ
La malédiction des ruines

Il règne une ambiance pesante et sépulcrale dans ces ruines absolument désertes. Les Pokémons envoyés par Ekaterina en éclaireurs peuvent percevoir la présence d'outils de fouilles – des pelles, des pinceaux pour épousseter les découvertes, des plans... - tout un attirail digne de Indiana Jones en personne. Mais d'êtres humains point. Par contre le Teraclope de Ekaterina peut apercevoir des mouvements le long des murs, des mouvements comparables aux siens, des ombres spectrales. Des lamentations se font même entendre. Comme si des dizaines de personnes pleuraient. Une lampe torche abandonnée éclaire un couloir empli de gravures.

Au dehors Ekaterina tu peux entendre une voix, très faible. Elle provient d'un homme tout emmailloté dans une couverture de survie. Il se rapproche de vous, complètement hagard, soutenu avec peine par son Sablaireau. Les deux sont très mal en points. L'homme te parle d'une voix faible, Ekaterina, les lèvres asséchées.

« Fuyez. Fuyez ce tombeau ! Ils sont tous morts là-dedans... Tous... La malédiction... »

Il tousse, incapable de parler davantage.



Le Maître du Jeu est le compte fondateur/pnj principal.
Il effectuera vos modérations. Privilégiez
les MP aux comptes des membres du staff. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 527
Stardust : 916
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 22:56
Éclipse



Les Ruines Akeos

Teraclope & Brindibou.

Le jeune volatile avançait avec un grand sérieux, le regard fixe et le minois assuré, l'ambiance lourde et presque asphyxiante ne semblait pas le gêner tant que ça. Teraclope, lui, s'y sentait à l'aise, il reconnaissait cette atmosphère qui caractérisait la grande présence de Spectres. De son unique œil, il reconnaissait des outils ressemblant à ceux qu'Ekaterina avait emmené avec elle pour la fouille... cependant, où était les humains censés être là ? Quelque chose était dérangeant, il avait pu apercevoir sur les carnets de sa dresseuse que les rumeurs à propos du lieu n'indiquaient rien de bon. Tant pis, il serait vaillant et protégerait Ekaterina quoiqu'il en coûterait, tel était son devoir après tout. Et alors, ce qu'il fit le conforta dans ses idées, il voyait le long des murs, des ombres semblables à celles qu'il pouvait laisser voir. Les lamentations, les gémissements, tout cela, c'était son domaine et étrangement, Brindibou semblait aussi y être sensible.

Les deux Pokémon s'échangèrent un drôle de regard, ils n'étaient pas dupes, quelque chose tournait mal par-ici, quelque chose de mauvais hantait les lieux, n'est-ce pas ? Devant eux, un couloir aux murs gravés était éclairé par une lampe torche abandonnée... Spectacle peu rassurant et s'il l'avait pu, Teraclope aurait frissonné. Il n'avait pas peur, il était lui aussi un Spectre. Il était simplement inquiet pour sa dresseuse loin de lui et les choses qu'elle pourrait rencontrer. Mieux valait cependant prévenir que guérir et il comptait bien aller à la rencontre de ces Spectres, lui seul pourrait les comprendre et les aider. Ainsi, il confia à Brindibou la tâche de prévenir leur dresseuse, lui, il continua son chemin, déterminé.

Ekaterina, Matoufeu, Stalgamin, Anchwatt, Séviper.

La jeune femme patientait, bras croisés, le regard braqué vers l'horizon dans l'attente d'un signe de son oiseau ou de son spectre. Rien... Si, une voix. Faible, rauque. Suivant le son du regard et surtout, suivant le mouvement de Matoufeu, Ekaterina découvrit un homme emmitouflé dans une couverture de survie, en piteux état, les lèvres sèches et blanches, presque dénuées de vie. Ses cheveux étaient en bataille, des cernes se trouvaient sous ses yeux exprimant fatigue, traumatisme, inquiétude mais... espoir ? De voir un autre humain, sûrement. Son Sablaireau le soutenait au mieux et la scientifique décroisa ses bras, l'observant attentivement, tendant l'oreille. Que racontait-il ?

« Morts ? Les rumeurs sont donc vraies ? » Commença la jeune femme avant de percuter l'état de l'homme. Doucement, elle approcha, aida Sablaireau à asseoir le présumé archéologue et alors, à contre-cœur, elle extirpa de son sac à dos l'une de ses deux gourdes et la tendit au type, le minois neutre.

« Buvez. »

Alors Brindibou fit son apparition et se posa aux pieds de sa dresseuse, décrochant une plume de son plumage, il dessina habilement ce qu'il avait vu : des objets abandonnés, des formes qui semblaient se tordre douloureusement, des murs gravés et une... lampe torche ? Il n'oublia pas de former Teraclope qui semblait, sur ce dessin dans le sable, continuer sa route. Ekaterina eut un léger sourire en coin devant le talent de ce petit Brindibou, impressionnant, il avait tout retenu et le ressortait avec brio.

« Dîtes-moi ce que vous avez vu et ce qu'il s'est passé, mon Brindibou semble parler de... de formes se lamentant ? Des personnes ? Des Pokémon ? Qu'y a t-il ici ? »

Modération:
 
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1881
Stardust : 6351
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 14:43
PNJ
La malédiction des ruines

L'homme se jette avec avidité sur la gourde que tu lui tends. De toute évidence cela fait des lustres qu'il ne s'est pas nourri, ni même bu une goutte d'eau. Il te remercie d'une voix croassante avant de te rendre la gourde. Face à tes questions il tremble. On le voit bien qu'il n'a guère envie d'en parler mais les dessins de ton Brindibou semblent l'encourager. Après tout que gagne-t-il à tout cacher ?

« Vous connaissez les histoires... des malédictions de tombeau ? Des histoires fausses, hein ? » Il a un rire sans joie. « Nous avons trouvé une tombe. Mais... Elle n'était pas vide. Nous avons réveillé des Pokémons qui ont considéré que nous profanions ce lieu. Jour après jour, ils ont tous disparus. Ou on les a retrouvés mort, et j'ai du les enterrer. Tous. Et je suis trop faible pour traverser le désert, même avec mon Sablaireau. »

Le Pokémon posa délicatement une patte sur l'épaule de son dresseur qui s'était assis pour mieux parler.

« Je peux pas vous retenir d'aller voir mais... S'il vous plaît. Revenez en vie. J'ai vue des choses là-bas... Des Tutafehs... Et les légendes les concernant sont vrais. Ils étaient des humains... Tous. Et je crois... que certains d'entre eux étaient... des profanateurs de tombes. »

***

Il y a peu de lumière au sein des couloirs que traversent Teraclope, mais sa nature de Spectre lui permet de voir comme en plein jour. Les lamentations qu'il a entendu se muent en une forme de chant presque hypnotique. Il finit par déboucher sur une grande salle où plusieurs Tutafeh entonnent ce même chant, entendu plus tôt. Ils lèvent leurs mains en l'air en psalmodiant des paroles antiques. Devant eux se tient un Tutankafer gigantesque et endormi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 527
Stardust : 916
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 23:31
Éclipse



Les Ruines Akeos

Ekaterina, Matoufeu, Stalgamin, Anchwatt, Séviper & Brindibou.

L'homme bu longuement, complètement assoiffé et Ekaterina observa un instant sa gorge subir d’innombrables déglutitions. Tendant la main, elle récupéra sa gourde et l'enfouit dans son sac sans plus de cérémonie, bien plus intéressée par les dires de cet illustre inconnu. Concentrée, la chercheuse l'écoutait, hochant légèrement la tête aux premières paroles. Elle-même avait sincèrement cru à des sornettes, des racontars pour effrayer et dissuader... Mais le visage blême de cet homme, son air hagard, sa posture, son attitude, tout semblait prouver l'inverse. Ekaterina comprenait bien que si elle poursuivait, c'était en danger de mort qu'elle se mettait, assurément. Sans le couper, attentive, la scientifique balaya ses pensées et se dédia entièrement à l'archéologue.

« Je vois. » Un beau traumatisme, c'est ce qui serait laissé à ce type lorsqu'il sortirait enfin du coin. Voir ses collègues mourir et devoir les enterrer n'avait évidemment pas été une partie de plaisir. Cependant il n'avait guère terminé et Ekaterina reposa ses mirettes sur lui. Des Tutafeh ? On racontait que ces Pokémon naissaient de l'âme des défunts morts dans des lieux semblables à ceux-là. On disait aussi qu'il avait conservé tout ses souvenirs humains et que, parfois, en proie à la tristesse, il observait le masque représentant son visage. Mais qui étaient les Tutafeh qui n'avaient pas été des profanateurs ou des archéologues ? Des défunts provenant d'une antique civilisation ? Cela pouvait aussi expliquer la fureur de ces Pokémon. Et Ekaterina le savait bien : mettre les Spectres en colère était une bien piètre idée.

« Bien, je m'en vais découvrir tout cela, attendez moi-ici. Sablaireau, veille sur ton dresseur le temps que je revienne et si je reviens pas, bonne chance pour vous sortir de là. » Fit simplement Ekaterina une fois redressée. Elle laissa tout de même le reste de sa gourde à l'homme et lui confia même un sandwich qu'elle s'était fait la veille. Alors, qui pouvait dire que la chercheuse était totalement dénuée de cœur ? Elle détourna son regard de l'humain pour le couler vers Brindibou et Matoufeu, les mâchoires serrées, le cœur battant à vive allure. Dans quoi allait-elle se fourrer ? Bonne question. Elle espérait ne pas mourir. Elle avait encore beaucoup de choses à faire, n'est-ce pas ? Mais sa curiosité était bien trop forte, notamment, elle se demandait quel genre de Pokémon ils avaient pu éveiller car tout cela n'était pas seulement l'oeuvre de quelques Tutafeh.

« Brindibou, montre moi par-où Teraclope est partit, Matoufeu, suis-nous. Oh, avant que je parte, avez-vous eu le temps de trouver des fossiles ? » Fit Ekaterina en se tournant une dernière fois vers l'homme; après tout elle était venue également pour cela. Un cimetière Pokémon pouvait bien promettre de telles choses et en particulier de telles ruines.

Teraclope.

Teraclope se sentait ici comme chez lui, dans cette obscurité, cette ambiance, cette lourdeur. Mais il restait concentré sur son objectif qui était de protéger sa dresseuse et cela passait par dénicher les Pokémon qui étaient la cause de tout ce grabuge. Pouvait-il, aidé par sa nature de Spectre et sa puissance nouvelle, apaiser leurs esprits ? Déterminé, il avançait parmi les couloirs sans faillir, le regard fixe. Les lamentations se modifièrent pour devenir un chant doux à son oreille mais qui avait un quelque chose d'hypnotique, c'était répétitif, du même ton et enchanteur. Et enfin, le chromatique déboula au sein d'une immense salle où plusieurs Tutafah chantaient, les bras levés vers le plafond, concentrés dans leur tâche à tel point qu'ils ne prirent pas garde à la présence de Teraclope.

Teraclope ne parvenait cependant pas à saisir ce qu'ils racontaient, les chants étaient anciens et provenaient d'une langue inconnue. Mais surtout.... Le Pokémon Spectre fut abasourdi à la vue de l'immense Tutankafer endormi qui se trouvait devant eux, yeux clos, mains rentrés, il avait tout d'un banal tombeau. Il n'avait rien de terrifiant... Pour le moment. Si un tel monstre s'éveillait, Teraclope ne donnait pas cher de la peau d'Ekaterina ; il devait à tout prix empêcher cela. Que pouvait-il faire ? Attaquer les Tutafeh afin de les empêcher de poursuivre leurs incantations ? Tenter la diplomatie ? Non, ils étaient bien trop remontés pour discuter calmement. Tant pis. Il fallait tenter le tout pour le tout.

« Teraaaaa.... cloooooope ! »

Un vent glacial se leva soudainement.

Modération:
 
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1881
Stardust : 6351
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 16:52
PNJ
La malédiction des ruines

L'homme secoua la tête négativement face à ta dernière question.

« Non je... La porte que nous devions ouvrir... Les Pokémons nous en ont empêchés. » Et avant que tu ne partes, il te glisse un dernier mot. « Faites très attention... à vous. »

***

Au sein des ruines, l'attaque surprise du Teraclope balaya les Tutafeh. Poussant de hauts cris les Pokémons volaient en tout sens, rebondissant contre les parois, s'accrochant à tout ce qui passait à portée pour ne pas se heurter à la pierre. Ils étaient paniqués. L'un d'eux finit par percevoir la présence du Teraclope et cria dans sa langue pour interpeller ses congénères. Ceux qui n'étaient pas encore gelés firent d'étranges signes avec leurs mains, formant des sphères violettes.

Ils allaient répliquer avec des Ball'Ombre !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 527
Stardust : 916
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 22:17
Éclipse



Les Ruines Akeos

Ekaterina hocha légèrement la tête, sans pipier mot ni regarder l'homme. Il semblait si terrifié, cela ne faisait que renforcer l'envie de voir tout cela de plus près. Elle se détourna de l'être, le laissant là avec de quoi boire et manger, enfonçant ses mains dans ses poches avant de suivre Brindibou et Matoufeu, le regard dur. Sur son chemin, elle croisa le champ de fouille dénué de vie, comme si tout le monde avait abandonné ses outils sous la panique, tirés de là par quelques horribles phénomènes. La chercheuse observait le tout sans ralentir son allure, étudiant rapidement le lieu avant de reposer son regard sur le corps volant de Brindibou disparaissant dans le tournant d'un couloir. Il faisait sombre mais le petit prédateur n'en était pas inquiet, Matoufeu non plus qui, plus sérieux qu'à l'accoutumée, avançait prudemment. Il y avait là une lampe torche encore allumée qui éclairait les murs, éludant leurs multiples gravures.

Teraclope.

Les Tutafeh, surprit dans leur rituel, furent balayés, poussant cris surpris et gémissements douloureux. Tant pis s'ils étaient, comme lui, des Spectres. Tant pis pour la diplomatie, il ne désirait que protéger Ekaterina et pour cela, il devait les mettre tous hors d'état de nuire, il n'y avait pas d'autres solutions valables à son œil. Ils s'accrochaient à ce qu'ils pouvaient, se cognant contre les parois, affolés, furieux, désemparés tandis que le Spectre chromatique, imperturbable, trônait fièrement au milieu de ce Blizzard. Alors l'un d'eux le vit et poussa un cri à l'attention des autres dans une langue qui dépassait encore complètement Teraclope. Cependant, il vit très distinctement que ceux encore capables de se mouvoir préparaient des Ball'Ombre. Il connaissait ces gestes, ces regards. Désemparé, il voyait foncer vers lui une multitudes de sphères violettes.

« STOP. »

Hurla une voix des entrailles du sombre couloir. Brindibou et Matoufeu firent leur apparition en premiers, se postant aux côtés de Teraclope, prêt à combattre et à le soutenir. Et alors, une lumière vacillante fit son apparition au bout du couloir, dévoilant peu à peu la silhouette et les traits de la chercheuse. Cela motiva encore plus Teraclope qui s'apprêtait à aller au front quand...

« J'AI DIT STOP. Tutafehs, continuez ce que vous faisiez. » Tonna la voix de la chercheuse qui braqua un regard sombre sur Teraclope. Ce-dernier, complètement abasourdie, fixait sa dresseuse sans comprendre. Que cherchait-elle à accomplir ? Si ce Tutankafer se réveillait... Il ne donnait pas cher de leurs peaux et ce, même avec toute leur bonne volonté. Mais, le visage rougit par sa course, le cœur battant, le menton haut et le regard déterminé, Ekaterina répétait.

« Réveillez-le. »

Aveuglée par ses propres désirs, Ekaterina souhaitait observer la puissance et la splendeur d'un tel Pokémon.

Modération:
 
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1881
Stardust : 6351
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 19:53
PNJ
La malédiction des ruines

Les Tutafeh stoppèrent leurs attaques aussi abasourdis que le Teraclope qui les avait attaqué. Elle leur demandait de réveiller leur chef ? Elle ne les en empêchait pas ? Les sphères violacées se réduisirent à peau de chagrin tandis que les Spectres commençaient à mener conciliabule. Leur tendait-elle un piège ? Mais voyons que la femme ne bougeait pas, ne faisait aucun geste à leur encontre, ils entreprirent de reprendre leur chant.

Le Tutankafer bougea. Son cercueil tremblait tandis qu'il sortait de son long et profond sommeil. Des membres spectraux s'étirèrent telles des langues d'ombres, à peine éclairées par les torches. Un Tutafeh stoppa son chant pour pousser des cris de joie, ses mains applaudissant. Le Tutankafer ouvrit les yeux sous le cri unanime de ses fidèles, un « oooooh » profond, un soupir universel.

Son regard se fixa sur Ekaterina. Il la jaugea et, lévitant, se rapprocha d'elle, ses mains spectrales balayant l'air. Restant en retrait, entouré des Tutafeh, le Tutankafer fit claquer son cercueil comme pour poser une question.

Que faisait l'humaine ici ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 527
Stardust : 916
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 0:29
Éclipse



Les Ruines Akeos

Pour être surpris, les Tutafeh l'était. Les sphères se désagrégèrent peu à peu tandis que, incompréhensifs face à l'humaine, ils s'échangeaient quelques étranges regard. De multiples questions devaient passer dans leurs esprits et c'était tout naturel, alors qu'ils avaient combattu les précédents humains dans l'espoir d'arriver à cette finalité, voilà que celle-ci arrêtait son Pokémon dans son entreprise et leur ordonnait de continuer. Quelle folie ! Ekaterina ne bougeait pas, droite comme un piquet, le regard rivé sur les Pokémon spectraux. Alors, ils reprirent en toute quiétude une fois l'émotion passée, chantant sous l’œil passionné de la chercheuse qui avait échappé son portable afin de filmer toute la scène.

Et alors, sous les yeux de tous, le Tutankafer s'éveilla.
Fabuleux. Splendide. Puissance. Un sourire presque fou étira les commissures des lèvres de la scientifique, un sourire que personne n'avait vu jusque là, même ses prunelles mordorées étaient lumineuses, brillantes de vie. Passionnée, admirative, Ekaterina levait un peu le menton afin de voir l'entièreté de ce Pokémon. Son cercueil avait tremblé, ses bras fantomatiques s'étaient formés et étendus, ses yeux rubescent ouvert et son sourire affiché. La seule lumière conférée par les torches rendait la scène encore plus irréelle, encore plus belle que jamais et Ekaterina ressentait mille Charmillon dans son estomac, ses lèvres étaient sèches et son cœur battait à tout rompre. Prise dans cette ivresse, la seule humaine de la salle se joignit aux Tutafeh et ses mains se frappèrent doucement entre elles après qu'elle eut rangé son portable.

Et alors, son regard se braqua sur elle et un doucereux frisson fila le long de sa colonne vertébrale alors que son sourire disparaissait légèrement pour laisser place à un rictus fier et un regard débordant de satisfaction. Jaugée, elle vit le puissant Pokémon s'approcher un peu en lévitant élégamment. Teraclope, Brindibou et Matoufeu se raidirent mais Ekaterina les stoppa tous d'un mouvement de bras, fixant sur eux un regard dur avant qu'elle ne le repose sur le Spectre éveillé. Entouré des Tutafeh, il fit claquer les mâchoires de son cercueil, l'air dubitatif. Certainement se demandait-il ce qu'une humaine fabriquait ici, non ?

« Charmée de voir de mes propres yeux une scène pareille, d'assister à un éveil si formidable. » Débuta t-elle d'une voix dénuée de poison, une voix légère qui s’immisçait parfaitement dans l'atmosphère. Si elle avait peur, entourée de tout ces Spectres ? Nullement, la passion était actuellement trop dévorante.

« Il y a une porte, vous avez empêché les autres humains d'en approcher mais je souhaiterais voir ce qu'il se trouve derrière. Montrez-moi, vous avez bien pu constater que je n'étais pas venue en ennemie, n'est-ce pas ? »

Elle s'adressait à eux, et plus précisément, à Tutankafer, avec politesse et courtoisie. Ekaterina n'avait jamais vraiment eu d'avis tranchés sur les Pokémon, elle les traitait comme elle traiterait des humains. Des moyens d'avancer pour certains et d'autres, elle était capable de témoigner davantage de respect. Chose qu'elle démontrait là envers le Tutankafer. Peut-être au fond, une pointe de peur s'y mêlait. Il était après tout impressionnant et les rumeurs au sujet de ces Pokémon étaient terribles.

Modération:
 
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1881
Stardust : 6351
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 18:11
PNJ
La malédiction des ruines


L'attitude de l'humaine surprenait. Son respect était palpable ce qui poussa le Tutankafer éveillé à l'écouter jusqu'au bout, à réfléchir à ses paroles. Était-elle digne d'approcher de la porte ? Il n'y avait qu'une façon de le savoir. Les mains spectrales du Tutankafer effleurèrent le visage d'Ekaterina avant d'indiquer, par des gestes, de le suivre. Ses fidèles Tutafeh le suivaient dans un concert de petits cris, chacun commentant ce qui se déroulait devant eux.

La procession ne cessa que devant la porte. Une porte gigantesque tout en granit, couverte d'inscriptions et de représentations de Pokémons séculaires, des Pokémons qu'on ne découvrait plus que via des fossiles. Les Spectres s'étaient écartés, longeant le long de murs, laissant place vacante à l'humaine. Seul le Tutankafer demeurait à proximité. Ses mains s'agitèrent, touchèrent les Pokéballs de l'humaine.

« Défie-moi. »

Elle devait se montrer digne de traverser la porte.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 527
Stardust : 916
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 23:40
Éclipse



Les Ruines Akeos

Ekaterina attendait une réponse, l’œil concentré et le sourire toujours flanqué sur ses lippes. Alors, le Spectre tendit ses mains vers le faciès fin de la dresseuse et l'effleura tout doucement, la jeune femme sentit la froideur du Pokémon, un frisson coula sur son corps alors que ses prunelles mordorées regardaient au coin pour suivre le mouvement de ces mains spectrales. Un instant, le temps sembla se stopper et son cœur cesser de battre. Puis, le Tutankafer se détourna après lui avoir indiqué la route ; les Tutafeh suivaient, chacun y allant de son petit commentaire tandis qu'Ekaterina suivait d'un pas vif, les prunelles brillantes. Teraclope, Matoufeu et Brindibou suivirent également et le petit volatile finit par venir se poser sur l'épaule gauche de la demoiselle qui n'en fit aucun commentaire.

Alors, la porte. Ekaterina l'observa d'un air à la fois curieux et passionné. La porte était magnifique, lourde, en granit, gravée finement d'inscriptions représentant des Pokémon anciens, des Pokémon datant d'un autre temps, des Pokémon maintenant fossilisés. Quelque chose, l'excitation ? Était-ce cela qui la travaillait, dévorait doucereusement son estomac ? La scientifique avait toujours aimé être sur le terrain mais elle n'avait encore jamais vécu telle aventure, vu tant de choses et eut une telle admiration pour un être. Et elle avançait dans le couloir que les Tutafeh lui avait formé, leurs yeux rivés sur elle alors qu'elle s'arrêtait finalement, observant toujours la porte. Alors, le froid, à nouveau. Puis cette voix, sombre, lugubre, caverneuse mais attirante et enivrante. Ekaterina coula son regard vers le Tutankafer et hocha humblement la tête.

« Si tel est ton désir. » Souffla t-elle en s'écartant alors un peu, reculant afin de laisser la place à Teraclope. Qui d'autre aurait pu combattre Tutankafer ? Peut-être Matoufeu, en tout cas, Teraclope était son premier compagnon, son plus fidèle allié et son plus puissant. Elle avait... confiance.

« Teraclope, c'est à nous de prouver notre valeur. Montrons de quoi nous sommes capables. »

Le Spectre chromatique eut un drôle de sentiment... De la satisfaction ? Ekaterina n'avait jamais parlé de lui, d'elle, comme d'un tout. Elle avait toujours marqué un écart, toujours définit les limites de leur relation. Mais actuellement elle paraissait différente, transportée, chaleureuse et vivante. Plus humaine que jamais.

« Vas-y avec Feu Follet et enchaîne avec Poing Ombre. » Souffla t-elle, à peine sa voix mourut que Teraclope agitait ses mains avec précision, créant multiples feux follets mauves qui filaient déjà envers le Tutankafer. L'instant d'après, il disparaissait dans l'obscurité pour frapper.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1881
Stardust : 6351
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 16:30
PNJ
La malédiction des ruines


Si le Tutankafer aurait pu sourire, il l'aurait fait. L'attitude de l'humaine lui plaisait si différente de celle de ses semblables, de ceux, qui sans une onde de respect, avaient tenté de forcer la porte. Sans même demander l'autorisation.

Un duel Spectre contre Spectre. L'idée lui plaisait.

Le Feu Follet grignota le bois de son sarcophage mais le Pokémon sauvage demeura stoïque, trop fier pour montrer sa douleur. Ses bras s'élevant et s'abaissant en rythme, le Tutankafer fit naître un Vent Mauvais au sein de ce couloir encombré par ses fidèles. Plus d'un Tutafeh se retrouva à voleter dans les airs, surpris, tandis que le Teraclope ré-apparaissait, son poing s'abattant sur le Tutankafer.

Poing que ce dernier saisit dans une poigne spectrale. Quelque chose scintilla dans cet échange, passa du Pokémon sauvage à celui d'Ekaterina. Voulant mener un bon duel jusqu'au bout le Pokémon dominant avait usé de Partage Force.

Que nous soyons au même niveau souffla la voix spectrale en guise d'explication.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 527
Stardust : 916
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 23:14
Éclipse



Les Ruines Akeos

Les sphères brûlantes encerclèrent le Tutankafer, grignotant son corps de sarcophage, le brûlant et promettant de l'affaiblir peu à peu. Doucereusement, sournoisement comme les attaques spectrales savaient si bien le faire. Stoïque, l'adversaire ne laissa échapper aucune expression, le minois neutre alors qu'il agitait ses bras et, peu à peu, élevait Vent Mauvais. Quelques Tutafeh manquaient d'êtres emportés, poussant quelques cris surpris, volant. Teraclope profita de cette pseudo confusion et réapparut sur le côté de son adversaire, envoyant son poing pour frapper efficacement... du moins le pensait-il. Le poing arrêté par la paume de Tutankafer. Alors, une énergie brilla, lumineuse, aveuglante, passant du Tutankafer au Teraclope et inversement. Qu'était-ce ? Ekaterina plissa un peu ses yeux, peinant à comprendre... Jusqu'à ce que la voix rauque et caverneuse ne résonne, étrangement douce aux oreilles de la chercheuse. Une attaque Partage Force ? Intéressant, Teraclope allait devoir redoubler d'efforts, c'était indéniable, cet adversaire n'était pas banal et doté d'une sacrée cervelle contrairement aux sauvages habituels. Ou aux Pokémon de dresseurs.

« Prescience. » Souffla Ekaterina tandis que Teraclope avait disparut pour s'éloigner de son adversaire, concentré, prêt à tout donner pour briller aux yeux de sa dresseuse, dépasser ses propres capacités et remporter le droit de passer la porte. Posté sur ses appuis, agitant ses mains, le spectre mettant en place l'attaque qui frapperait plus tard, à un moment plus opportun, lorsque le combat aurait avancé.

« Cette fois, tu l'auras, Poing Ombre. »

Ekaterina n'accordait aucun regard aux Tutafeh, les oubliant complètement. Elle avait même oublié Matoufeu et Brindibou alors que ce-dernier était sur son épaule ; la seule, l'unique chose qui lui importait c'était bel et bien Tutankafer, ce combat, Teraclope. Oh ça, elle souhaitait absolument passer cette porte. Et si par malheur Teraclope était terrassé, si par malheur on lui refusait l'entrée alors.... des manières moins respectueuses seraient mises en place. Après tout, toute patience avait ses limites, et autant Ekaterina admirait ce splendide et puissant Spectre, autant elle pouvait devenir son pire cauchemars si l'envie lui prenait.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Les malédictions
» Cours n°5 : Se protéger d'une malédiction
» (fouille - solo) Le trésor de la brume : mythe ou réalité ? (terminé)
» Ténèbres et malédictions.
» Quand les dons deviennent des malédictions [PV Eileen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Lumiris Sud  :: Herisis :: Ruines d'Akeos-
Répondre au sujet
Outils de modération