Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...
03/09/17 La version 2 de Dusk Lumiris est enfin prête ! Venez lire les nouveautés !
09/03/17 Ouverture du forum !

TOPS SITES




 

Le
staff
+


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Vodka, rhum et bonne musique [Liz&Tim]
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Kalos
Groupe : Pulsar
Messages : 195
Stardust : 900
Lun 26 Juin - 16:46
Je n’avais rien arrangé. Au contraire, j’avais provoqué un orage naissant. Le type n’avait pas du tout apprécié la provocation, et le fait que je sois accompagnée ne le repoussait pas. D’un côté, je l’avais agressé verbalement et physiquement même si un paquet de clopes n’avait jamais blessé personne. Seulement, je n’avais pas besoin de me relever. Tim prit ma défense instantanément, et j’avais limite les yeux qui pétillaient. Je n’y croyais pas. L’alcool avait-il permit de dévoiler sa vraie nature ? Qui sait. Il ne faisait pas ça forcément pour moi. Mais pour éviter qu’une nouvelle rixe éclate ce soir. Il y en avait déjà eu assez. Les deux tourtereaux se prenaient légèrement la tête aussi, ça ma blessait de voir qu’ils ne s’amusaient pas. Alors peut-être que mon acte avait été là pour les empêcher de s’engueuler encore plus. J’agissais comme une enfant pourrie gâtée. Le whisky qui remplaçait carrément mon sang ne m’avait clairement pas aidé. Et puis, voilà que Tim allumait une cigarette avant de me la coller dans la bouche. Les yeux écarquillés, je regardais le ténébreux. Je tirais sur ce poison avant de recracher la fumée. Je fermais les yeux un instant, appréciant la douceur de la toxine pénétrant mes membranes pulmonaires.

Le brun m’engueulait, j’étais figée, au sol, en l’écoutant me sermonner. Ce soir, j’avais Papa Tim et Maman Anja devant moi. Des parents de substitut pour une soirée. Pour de vrai, comme je n’en ai jamais eu. Et puis, sans que je m’y attende, il m’attrapa sur ses épaules. Avant de me trainer comme une vieille chaussette jusqu’à chez moi. Et puis, j’entendais Anja me dire qu’elle me prêtait son chevalier servant pour la soirée. Je riais, déstabilisant alors Tim. Mais il ne fallait pas me dire des choses comme ça ! Je trouvais ça hilarant. Et la seconde partie de sa phrase me fît sourire. En profiter. C’était certain. Jamais Tim ne serait aussi sympathique avec moi dans le futur. Alors j’allais profiter d’un moment de sympathie. Mais allais-je seulement m’en souvenir. C’était la question qui tuait. C’était certain que non. Mais sur moment, j’appréciais me faire trimballer comme ça jusqu’à chez moi. Je n’étais même pas sûre de pouvoir indiquer où j’habitais en fait. Heureusement que le chercheur le savais déjà…

- Attends… Attends j’vais…


Et ouais, se faire secouer comme ça de gauche à droite n’était pas une bonne idée. J’attrapais le t-shirt du gaillard avant de fermer les yeux. Je tentais de me concentrer un maximum pour garder l’intérieur de mon estomac et pas le déverser sur le chevalier servant de la soirée. Je respirais lentement, fortement. J’avais une crampe à l’estomac tellement j’avais été secouée. Et puis, à un moment, cela semblait passer. Jusqu’à ce qu’on arrive chez moi, j’avais tenu. Ainsi, il me déposait dans l’ascenseur et Klaus appuyait sur le bouton du dernier étage. Le building en avait pas mal, et le jour où il tomberait en panne, je ne rentrerai pas chez moi. Et puis, l’ascenseur s’ouvrait sur une porte blindée que le petit Pokémon ouvrait avec les clefs volées dans ma poche. Je me redressais avant de déambuler de manière aléatoire jusqu’au grand canapé. Les jeunes gens voyaient à quoi ressemblait mon palace. Et ce qu’ils ne savaient pas, c’est qu’il y avait encore un deuxième étage. On ne le voyait pas depuis ici. En revanche, on pouvait apercevoir la piscine jacuzzi en ouvrant les volets. Mais allaient-ils simplement y penser ?

- Veneeeeez, prenez place dans mon palace !

Il était temps de continuer la fête ! Klaus attrapait une télécommande, et enclencha le système de musique qui se diffusait dans tous l’appartement. On pourrait apprécier tranquillement la fête sans avoir peur de mourir en offensant quelqu’un !



T-Card | Diary
Merci Ariane pour le vava 'Rock'n'roll' ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Lun 26 Juin - 17:14
La réponse d'Anja était super intéressante. Elle possédait un langage crû, pour une fois. Cela changeait de ce qu'elle lui proposait d'habitude. Et cette façon de parler et de lui répondre, l'intéressait au plus grand point. Ouais. Quid de la belle petite blonde, Anja avait une paire de crocs dissimulées, chose qui semblait fortement attirer le jeune dresseur. Puis, elle fit une bourde. Lui dire qu'elle lui prêtait son chevalier servant pour la soirée. Euuuh ? Euuuh, non ? Tim n'était pas intéressé par ce genre de prêt, c'était une bonne intention hein, mais non. Lui et Liz ? Même dans ses rêves les plus fous, ça serait impossible. Et ce, dans tout les sens du terme. L'autre écervelée ricanait comme une grosse débile, ce qui l'avait légèrement déstabilisé. Oui. Avoir une femme bourrée sur l'épaule qui beugle à deux centimètres de ton oreille, c'est pas vraiment quelque chose de très appréciable. Tim ouvrait la marche, suivi de près par le restant du groupe. Pour le moment tout se passait dans le meilleur des mondes. Il s'était même permit une petite interlude pour répondre à la proposition d'Anja.

▬ Oui maiiis... Non. Je suis pas intéressé par la proposition. C'est pas contre toi Liz, hein, mais bon, comment te dire. T'arrive pas à la cheville de cette belle gosse et puis...

- Attends… Attends j’vais…

▬ ...tu me gerbe dessus je t'éclate la gueule contre le sol.

Elle se cramponnait la saleté, mais finalement, rien n'était sorti de son gosier. Et tant mieux. Tim tentait de pas trop faire balancer la demoiselle, mais bon, c'était pas gagné. Elle pesait son poids la gamine, mine de rien. Bon peut être que le fait d'être bourrée ne l'aidait pas à y mettre du sien pour alléger le chercheur. Mais bon. Le beau gosse s'approchait de la bâtisse où Liz habitait. Ouais, il avait son adresse, depuis cette double recherche d'informations l'un sur l'autre. Liz avait eu son quota d'informations, Tim avait du réagir rapidement pour trouver quelque chose contre elle également. Il n'avait que son adresse, mais c'était un élément important.

▬ Si je dis pas de bêtises, c'est ici.

Klaus affirmait, et passait devant. Il fit du bon boulot ce petit pokémon.

Puis vint l'appartement. AH OUAIS ! Belle bête cet appartement. C'était gigantesque, cela pourrait faire pâlir le petit studio du couple, mais en réalité il en avait que faire de la taille. Tant qu'il était bien chez lui, le reste l'importait peu. Grayson n'était pas de ceux qui avaient pour objectif à court terme, d'améliorer son intérieur. Tim était un nomade, de base, et il lui fallait juste un appartement fonctionnel dans lequel il pourrait poser son derche lorsqu'il n'était pas au boulot ou en recherches. Aussi simple que ça.

Klaus s'occupait de tout. Tim s'approchait du petit pokémon pour lui demander quelque chose de très spécial.

▬ Dis p'tit gaillard, connaissant ta dresseuse, y'a pas une piscine ou un truc du genre ici ?

Il s'est passé plusieurs choses entre Tim et Klaus, ils possèdent tout les deux un lien très spécial. Déjà, le jour où Sia lui à botté le cul lorsqu'il était confus, l'avait un poil énervé contre le dresseur et son pokémon.

▬ YAY ! Voilà une bonne chose. Bon désolé les filles, j'commence à avoir trop chaud là, faites comme si j'étais pas là.


Il attrape une bouteille de whisky qu'il avait remarqué sur un meuble vers la cuisine, vire son froc, reste en boxer donc, enlève ses chaussettes, ses pompes, son haut, et s'immisce dans la piscine-jacuzzi grâce à Klaus qui lui avait montré cette pépite.

▬ Allez, on enterre la hache de guerre toi et moi ?

Fit-il au Machoc chromatique. Puis en se retournant, il adresse une phrase à Anja, avec un regard... Comment dire...

▬ Tu viens me rejoindre belle gosse ?

Et lorsqu'il adresse son regard à Liz, qui était à l'apogée de son état d'alcoolisme, il ne pu s'empêcher d'éclater de rire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-card
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 309
Stardust : 1111
Lun 26 Juin - 19:09

「 Vodka, rhum et bonne musique 」

Liz & Tim & Anja

Hop là, il ne fallait pas dire ce que je n'avais pas dit non plus. Oui, je lui prêtais Tim mais sans que cela ne dérape non plus. Sur certaines choses, je ne suis pas préteuse. Y a des limites à la connerie quand même, vous ne croyez pas ? C'était comme si Tim me prêtait à l'un de ses mecs au bar sans que j'ai quelque chose à dire là dessus. Non, ce soir je ne prêtais uniquement que la force et l'aide que pouvait apporter le beau brun à la demoiselle bien trop alcoolisé pour marcher très droit. Cela n'allait pas plus loin. J'étais sur le point de le lui faire remarqué, mais voilà que Liz ne se sentait pas bien. Ho non, ne me dites pas qu'elle allait dégobiller dans le dos de Tim. Bonjour la classe que ce serait de la voir avec une traînée dans le dos, et l'odeur ! Bref, je ne voulais pas imaginer le magnifique tableau qu'il pourrait avoir. Mais ouf, elle arriva à garder tout pour elle. Le soulagement !

    - Ce serait pas mieux qu'elle finisse les pieds par terre avant qu'elle ne vomisse pour de bon ? A moins que tu puisse te retenir Liz ?

Vu le sourire du crétin satisfait qu'elle avait, oui, elle avait l'air de pouvoir tenir jusqu'à bon port. Mais d'ailleurs, c'était où chez elle. Car à suivre ainsi mon compagnon, il semblait connaître le chemin. Bien sûr, il aurait pu suivre le pokemon de la rockeuse, mais celui-ci marchait à côté de moi, donc si on suivait la logique des choses, c'était bel et bien Tim qui ouvrait la marche, sans recevoir d'indication de Liz. Ok ... Pourquoi il savait où elle habitait ? Est-ce qu'il était déjà venue chez elle pour je ne sais quelle raison ? Peut-être avant que l'on soit ensemble, ce qui expliquerait qu'il ne m'en ait pas parlé. Mais si il y avait eu quelque chose entre eux, il me l'aurait dit ... Non Stop ! Je me faisais des films. Cela était tout bonnement impossible ! Jamais !

    - Comment ça se fait que tu sais où elle habite ?

Et voilà, la question était posée. Mais j'étais tout de même curieuse de savoir ce qu'il allait me répondre à ça. Bah après tout, je me faisais des histoires dans ma tête ... Jamais il me sortait un truc que mon imaginaire était en train de créer et sérieusement, j'aimerais pas qu'il me sorte une histoire que pouvait bien se créer dans ma tête. Je crois que je tomberais de eau.
En tout cas, on était arrivé apparemment. Une tour ? Et bien, ça n'avait pas l'air top vu de l'extérieur. Je suivais le petit groupe jusqu'à un ascenseur et c'était parti pour le dernier étage. Et bien, il y avait dans cet immeuble. Puis enfin, on arriva devant la porte de son appartement. Elle s'ouvrit et là ...

    - Ho bordel ! C'est quoi cet appart ?!

C'était tout bonnement immense ! Pourtant j'avais vécu avec des parents qui gagnaient bien leur vie. Mais rien que de voir le séjour, c'était plus grand que la maison de mes parents. Alors comparer à notre chez nous ... Non, il ne valait mieux pas. Notre studio devait être la taille de son dressing, rien de plus. J'avançais timidement dans l'espace si grand que l'on pourrait facilement se perdre. En tout cas, Tim semblait aussi à l'aise que la propriétaire des lieux qui s'affalait sur le canapé. Pour ma part, je m'assis sur le bord de celui-ci, posant mon sac dans un bruit de bouteille. C'est vrai que j'avais toujours la bouteille de rhum ainsi que de mojito. Je les retirais pour les pauser sur la table basse.

    - Va pas me dire que tu vis toute seule ici. On pourrait y loger plusieurs famille entière ...

Non, je ne m'y faisais pas. Certes, je trouvais cela très impressionnant, mais jamais je pourrais vivre dans un tel endroit. Faut dire que depuis plusieurs années j'avais pour habitude de bouger à droite et à gauche et mon logement me servait surtout à me reposer le soir venu. Et puis, je crois que je ne me sentirais jamais à l'aise dans un si grand espace. Je préférais les endroit plus cocooning et intimistes. Là ça faisait bien trop tape à l'oeil pour moi. Mais il fallait que c'était décoré avec goût.
Je scrutais à droite et à gauche puis mon regard se stoppa net sur le corps du ténébreux qui n'avait plus grand chose qui cachait sa peau. Bordel ! Mais qu'est-ce qu'il foutait à se foutre ainsi à poil ! On n'était pas chez nous non plus. Mais quel sans gêne ! Ok, je pouvais comprendre qu'il avait chaud, ce qui était aussi mon cas, mais de là à me retrouver en sous-vêtement ... Non quand même pas. Surtout que là, il n'y avait pas grand chose pour laisser place à l'imagination de Liz. Les volets de la baie vitrée s'ouvrirent par la suite, dévoilant ainsi une superbe piscine. Sérieusement ! Mais il s'arrêtait où cet appartement ?

    - What ?! Tu crois tout de même pas que je vais me mettre en petite tenue devant Liz ? Ok, c'est mon amie mais tout de même ...

Et surtout qu'on voyait un peu à travers ce que je portais en dessus : vive la dentelle noire ! Je venais tout juste d'acheter cet ensemble et je vous avoue que j'avais voulu en faire profiter mon compagnon mais en privé. Alors lui faire voire de nouveaux sous-vêtement là maintenant, en plus devant Liz. Bon ok, elle n'était hyper bien dans son assiette. Je vous avoue que je m'inquiétais un peu pour elle, elle qui était sur le point de vomir il y a peine quelques minutes.

    -Comment tu te sens ? Tu veux un truc ?

Sous-titre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Kalos
Groupe : Pulsar
Messages : 195
Stardust : 900
Mar 27 Juin - 3:57
Nous étions arrivés chez moi sans encombre. Ou presque. J’avais juste failli lâcher mes entrailles sur le beau brun. Oui, beau brun. Parce qu’il ne fallait pas se le cacher, Tim était bel homme. Anja avait de la chance d’être tombée sur lui, parce que vu le nombre de thon qu’il pouvait y avoir dans cette ville… Quoiqu’elle cachait bien son jeu, puisqu’il y avait un bon nombre de bels hommes aussi. Je regardais Klaus, il commençait à exécuter les ordres de Tim. Attendez, j’avais loupé un truc ? Il ne voulait pas lui casser la tronche quelques heures auparavant ? Peut-être qu’il avait peur des représailles du chandelier du brun. Ah, celui là… Ainsi, il appuyait sur le bouton afin de soulever les volets et dévoiler une baie vitrée gigantesque qui laissait les lumières de la ville pétiller de mille feux devant nous. On pouvait voir Artiesta tout entier s’animer devant la baie, et c’était le spectacle le plus beau que cet appartement avait à offrir. Anja m’avait demandé – quelques instants plus tôt – si j’habitais toute seule. Une moue triste s’affichait sur mon visage avant de voir mon sourire colgate apparaître à nouveau.

- Ben siiii ! Tu veux que je vive avec qui ?


Il est vrai que plusieurs familles pouvaient venir loger ici. Et encore, elle n’avait pas vu le second étage. Qu’allait-elle dire en voyant qu’il y avait un plongeoir qui partait du balcon au dessus pour plonger dans la piscine ? Derrière la piscine, une terrasse longue, qui permettait de prendre ses aises sur un toit où seuls les hélicoptères pouvaient nous voir. J’appréciais beaucoup prendre le soleil depuis là, quand il y en avait. Et puis, Tim en profitait pour se foutre en boxer. Je détaillais l’homme du regard, avec un sourire coquin aux lèvres. Ma main vint se mettre devant ma bouche. Il était vraiment bien fichu, on ne dirait pas comme ça. J’approchais d’Anja avant de lui mettre un petit coup de coude sympathique.

- T’as de la chance dis-moi, t’as des tablettes rien que pour toi coquine !


Klaus de son côté, restais avec le ténébreux. Moi, je me resservais un verre avant de voir qu’il proposait à sa belle de le rejoindre dans la piscine. Et moi alors ? C’était chez moi et il ne m’invitait même pas à piquer une tête ! C’est quoi ces manières de rustres. Anja se sentait carrément gênée, elle ne voulait pas se mettre en sous-vêtements. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que je n’avais aucun complexe physique. Et elle allait très vite le remarquer. J’étais affalée sur le canapé, agonisant un peu, cherchant la force de me lever et de retirer toutes ces sapes qui me tenaient chaud. En voyant mon état, Tim éclatait de rire. Du côté de sa dame, c’était plutôt de l’inquiétude. Elle me demandait si ça allait. Je lui faisais signe d’attendre un moment. Je me relevais avant de déambuler jusqu’à une porte que j’ouvris du pied. Premières toilettes. J’entrais avant de laisser une galette magnifique au fond de la cuvette. Le bruit ne devait pas être très appréciable mais je ne pouvais pas me retenir. J’attrapais ma brosse à dent avant de frotter nerveusement avec du dentifrice. Je me mis en soutien-gorge, culotte et sortis. Plus fraîche que jamais.

- Whooooo fais moi une place dans la piscine !

J’avançais difficilement jusqu’au bord avant de me ramasser la tronche et tomber directement dans l’eau. Klaus plongeait afin de m’aider à remonter. Il n’aimait pas vraiment l’eau mais ça ne le dérangeait pas quand sa dresseuse était en danger de mort imminente. Je toussais, crachant l’eau qui avait commencé à s’infiltrer dans mes poumons avant de lever la main.

- Allez viiiiiens ! Fais pas ta timmiiiide jaaaajaaaa !

Je commençais à éclabousser le jeune homme à côté de moi, histoire de commencer les hostilités. Je n’allais pas le laisser profiter de ma piscine comme ça ! Je fis un signe discret avant de voir que Klaus avait compris. Il lançait ainsi l’option jacuzzi. C’était l’heure de la détente, avec un bon verre de… Je savais même plus ce que j’avais mis dedans… Bon tant pis ! Profitons ! Il n’y avait aucun danger ici.



T-Card | Diary
Merci Ariane pour le vava 'Rock'n'roll' ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Mar 27 Juin - 6:30
Plus tôt dans la soirée.

"- Comment ça se fait que tu sais où elle habite ?"

Cette phrase résonnait dans la tête de Tim. Ouais. Le ton calme, la petite pointe de jalousie entrecoupée par de la curiosité. Le pire dans tout ça, c'est que ça l'amusait Tim. Il aurait bien voulu la faire marcher un petit peu, histoire de détendre l'atmosphère et prendre du bon temps à ricaner. Et finalement, c'est ce qu'il avait fait.

▬ Bah, c'est mon ex... Je te l'avais pas dis ?

Et lorsque le visage de la blonde s'était décomposé, il ricanait de plus belles avant de lui mettre une petite tape sur l'épaule, puis l'embrasse avant de reprendre plus sérieusement.

▬ MAIS NAN J'RIGOLE ! J'aime que les belles femmes.
En fait, quand on s'est rencontré, le courant est tout de suite passé entre nous. J'avais envie de lui éclater la tronche contre un mur, je crois que c'était réciproque, et du coup j'ai checké son adresse pour pouvoir lui botter le derche directement chez elle.


La petite pique était gratuite. Et à présent, il était d'humeur à reprendre du service pour taquiner Liz, qui était aussi fraîche qu'une vieille figue qu'on aurait laissé pourrir sur le rebord d'une fenêtre par un soir d'été caniculaire.

Retour vers le présent.

Bordel que ça faisais du bien de pouvoir se détendre les muscles dans une bonne piscine bien rafraîchissante, et même si c'était en compagnie de Klaus. Bon, en vrai, il avait plus ou moins incité tout ce beau monde à rentrer avec lui. Enfin, il avait surtout demandé à Anja de le rejoindre. Liz semblait trop perchée pour faire quoi que ce soit bien qu'il l'aurait bien invité, mais bon, de toute façon il n'en avait pas besoin, c'était chez elle, elle s'invitait si elle voulait. Puis bon finalement elle était partie gerber. Alors le gaillard décide de piquer une tête et prendre un poil de profondeur. Cela le détendait, ça faisait rebaisser la tension de cette soirée assez difficile à gérer au final. Mais bon. Pour le moment ça semblait bien se dégoupiller. Jusqu'au moment où Liz s'installait avec lui dans la piscine. C'était certain à présent, Anja allait être obligée de suivre le délire. Enfin, pas forcément au final.

Il comptait s'allumer une clope avant que Liz lui balance de la flotte à la gueule et n'appelle sa chérie pour qu'elle vienne les rejoindre. C'était une excellente initiative à mettre sur le compte de Liz. Peut être la première qui était réellement intéressante à vrai dire.

▬ OUAIS VIENS JAJAAAA!


Fit-il avant de s'approcher de Liz pour lui expliquer la véritable raison pour laquelle Anja n'était pas à l'aise.

▬ Ah tu sais, c'est pas facile pour elle non plus hein. Exhiber son corps de rêve et être plus en valeur que toi, ça doit faire parti de ce qu'on appelle la solidarité féminine.


Il explose de rire, le bougre. Et pour sûr qu'il allait se prendre une insulte ou quelque chose dans le genre. Mais il l'avait cherché. Et de toute façon il assumait ses dires même si, fatalement, Liz était moins dégueulasse qu'elle n'y paraissait. Mais bon. Elle ne valait pas une belle blonde au doux visage angélique. Ah ça, non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-card
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 309
Stardust : 1111
Mer 28 Juin - 5:51

「 Vodka, rhum et bonne musique 」

Liz & Tim & Anja

Non, décidément, elle n'allait pas bien. Elle semblait même changer de couleur passant de sa teinte normale à devenir encore plus blanche voir même à verdir ... Ça ne sentait vraiment pas bon pour elle. Bientôt elle irait se vider par la bouche. Mais pour le moment elle tenait le bon bout. Elle arrivait même encre à parler normalement, enfin, normalement, c'était un bien grand mot. Tout de même, je pris comme réflexe de me caler un peu plus au fond du canapé, afin qu'elle puisse avoir un chemin parfait pour se rendre dans une salle d'eau. Effectivement, je ne savais pas où elle se trouvait, mais c'était un réflexe que j'avais acquis durant mes soirées étudiantes. Car, à l'opposé d'ici, là où je buvais avant, ce n'était pas très grand, limite si notre studio n'était pas plus grand. Faut qu'en mode étude, mon canapé était également mon lit et il n'y avait pas vraiment assez de place pour y placer quoi que ce soit d'autre qu'une kitchenette et une table basse : oui juste le strict nécessaire.

    - Bah ... Je sais pas. T'aurais pu avoir un coloc car va pas me dire qu'il n'y a qu'une chambre ici. Je ne te croirais pas.

Bonjour la solitude ! Je crois que je me sentirais mal de vivre ici toute seule. D'un coup, ça ne m'étonnait moins qu'elle sorte en bar le soir. Perso, je déprimerai à vivre dans un si grand espace et n'avoir que pour seul compagnie mon échos ...
M'enfin, ce n'était pas vraiment le moment de s'inquiétait sur l'état mentale de Liz. Et vu comment ce qu'elle me dit sur le corps du beau ténébreux, elle semblait avoir toute sa tête. D'ailleurs, je ne pus m'empêcher de rougir à sa remarque sur les tablettes de chocolat. Je ne pouvais le nier, moi aussi j'adorais ces tablettes là, alors qu'en réalité, je n'étais friande de chocolat. Tient, voila un aliment que Tim pourrait mettre sur sa liste de "ce que n'aime pas Anja." Oui gênée, car si elle savait à quel point j'aimais passer mes mains sur ce corps ... Bref, je diverge ... Verge ! Pardon, vieux réflexe de soirée. Ça me faisait penser : étonnant, il n'y avait pas de quoi fumer. Oui cela m'étonnait vu que j'étais entourée de deux fumeurs. Quoi ? Ne me regardez pas avec ces yeux ronds de hareng frit. Ce n'est pas parce que je ne fume pas de base que je ne peux apprécier certaines choses. Bah, remarquez, fumer maintenant ne serait peut-être pas une bonne idée pour la brunette. D'ailleurs, la voilà qui se levait enfin d'un bon et partit derrière une porte. Limite, elle aurait pu la laisser ouverte vu le son magnifique qu'elle y faisait.

Et moi pendant ce temps, je m'en filais une partie de ma bouteille de mojito. Non, cela ne me fait ni chaud ni froid d'entendre quelqu'un vidanger. Et puis, il fallait bien que quelqu'un boive cette bouteille. Ce serait bête de l'oublier alors que le barman me levait si gentiment préparé rien que pour moi. Voilà maintenant une Liz qui sortait des toilettes. Mais what ! C'était devenu une soirée sous-vêtement ! Je la voyais sortir toute pimpante de sa salle de bain, juste en soutif culotte. Et merde ... Pourquoi je sentais venir le coup qu'on allait me déshabiller pour me retrouver à mon tour dans la piscine ... Allez, je devais juste me faire des idée. En tout cas, la demoiselle ne tarda pas à sauter, ou plutôt, à se casser la gueule dans l'eau. Magnifique plat ! Je ne pouvais m'empêcher de rire de nouveau. Non, je crois que je n'oublierais pas cette soirée de si tôt. Cela faisait bien des années que je n'avais pas ris autant !
En tout cas, elle ne perdit pas le nord pour m'inviter à son tour à venir les rejoindre. Jaja ?! C'était quoi ce surnom ! J'avais déjà eu droit à des Nyanya, mais jamais à Jaja. Mais cela me faisait rire si bien que je me levais du canapé. Moi timide ? Depuis quand ? Ils voulaient que finissent dans le même apparat qu'eux ? Très bien ! Après tout, je n'étais plus vraiment à ça près ce soir.

    - Timide, moi ?! En tout cas pas assez pour avoir danser en tenue de démon dans un des clubs de Artiesta pendant toute une nuit et en faisant boire de la vodka aux gens en mode bouche à bouche !

Je disais cela comme si j'en étais fière. Et pourtant ... Normalement, je voulais garder ça pour moi. Après tout, je n'avais fait ça uniquement parce que je manquais d'argent et qu'il n'y avait aucune mission pour l'infirmière que j'étais. Bref, tout ça pour dire que si j'avais pu me déhancher en corset noir et bottines devant un par terre d'inconnu, je pouvais leur faire un petit défilé de sous-vêtement. Je bus d'abord de nouveau dans ma bouteille de cocktail. Et zou, c'était parti ! J'enlevais d'abord mes chaussures et chaussettes avant d'enlever mon chemisier noir et mon short. Voilà, on était tous à armes égales ! Et autant jouer le jeu jusqu'au bout. C'est avec un sourire malicieux que je me déhanchai, marche de mannequin, jusqu'aux rebords de la piscine avant de plonger à mon tour, telle une sirène.
Roh la vache ! Comme cela pouvait rafraîchir d'un coup ! Je ne m'étais pas attendu à ça, ou plutôt, je ne pensais pas mon corps aussi bouillant. Je remontais à la surface pour aller me coller dans le dos de Liz. Et non, pas contre le ténébreux. Et pourquoi donc ? Parce que j'avais envie de m'amuser, un peu comme à notre premier soir et puis, je voulais voir tout simplement quelle réaction il pouvait avoir. J'avais certes compris qu'il était jaloux vis à vis des hommes, et des femmes ?

    - Et voilà ... Madame est-elle satisfaite de me trouver ainsi dans sa piscine ? lui demandais-je d'une voie un brun sensuelle, soufflant doucement dans son oreille.

Sous-titre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Kalos
Groupe : Pulsar
Messages : 195
Stardust : 900
Mer 28 Juin - 8:15
La soirée n’avait jamais autant battu son plan qu’en ce moment. C’était fabuleux, on s’amusait comme des p’tits jeunes. Quoique nous n’étions pas vieux non plus. Mais parfois, ça faisait du bien de relâcher toute la pression qu’on engrange. Et c’est exactement ce qu’on faisait. Je barbotais dans la piscine avec le brun, attendant que la jeune femme accepte enfin de nous rejoindre. Tim m’avait soufflé que si elle ne se déshabillait pas, c’était parce qu’elle était gênée de montrer son physique de rêve et de me rabaisser. Je riais aux éclats avant de l’éclabousser de plus belle.

- Tu t’es vu avec tes petits biscotos là ! Même Klaus en a plus que toi !

Dis-je en touchant légèrement les bras de Tim. Je fus agréablement surprise par une musculature plutôt développée. Il cachait vraiment bien son jeu celui-ci. Anja n’en restait pas là. Elle gueulait haut et fort qu’elle avait déjà dansé en tenue de démon et fait boire de la vodka en bouche à bouche aux clients. Je mis mes mains devant la bouche afin d’étouffer un rire comme une gamine. La blonde lui en avait mit dans les dents. Et à la vue du visage du brun, il ne devait pas être au courant. J’imaginais Anja en tenue démoniaque, laissant de pauvres hommes espérer plus. C’était excitant. J’en frissonnais et léchouillais mes lèvres. La jeune femme laissait alors tomber les vêtements afin de nous rejoindre dans la piscine. Nous étions enfin réunis. L’alcool me rendait beaucoup trop… tactile. Et enjôleuse. Les bulles du jacuzzi nous détendaient. Klaus allait même jusqu’à monter le son de la musique pour l’ambiance relaxante. Il apportait bouteilles et des cigarettes, il avait même retrouvé des cigares. J’avais oublié que j’en avais reçu d’un homme un jour.

La demoiselle commençait même à me souffler au niveau de l’oreille. Je sentais son souffle chaud sur ma peau, et elle jouait un jeu dangereux. L’alcool me rendait beaucoup trop joueuse. Et à ce stade là, je ne contrôlais plus vraiment rien. Je lui souriais, avec des yeux de biche. Oubliant naturellement que son petit ami était à côté quand même. Je la regardais, de haut en bas. Elle était vraiment bien fichue, Tim était un petit chanceux aussi. Je laissais mes doigts parcourir la peau de la demoiselle avant d’arriver vers son visage. Je l’attirais vers moi avant de lui souffler quelque chose également.

- Bien sûr que je suis satisfaite, regarde.

Et paf, l’alcool parlait à ma place. Mon corps se mouvait avant d’embrasser Anja. C’était un baiser court et délicieux. Quand je me retirais, je lançais un regard provocateur à Tim. Je poussais le jeune homme dans ses retranchements. Allait-il être jaloux ? J’avais bien compris que la demoiselle cherchait à savoir si son étalon était du genre à pousser la gueulante ou à agir. Personne ne s’attendait à ça, et même moi, je n’en revenais pas. Mais je me mis à rire fortement, comme si j’étais fière d’avoir volé un baiser à la jeune femme. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, très dangereux même. Provoquer les foudres d’un homme en volant les lèvres de sa belle n’était pas une bonne idée. Mais j’étais là pour m’amuser, et c’était chose faite !

- Whoops, j'ai dérapé !

Dis-je sur un ton amusé avant de lancé un regard aux tourtereaux, successivement.



T-Card | Diary
Merci Ariane pour le vava 'Rock'n'roll' ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Mer 28 Juin - 8:38
Error 404.
Le système windaube demande à ce que l'on le redémarre entièrement, qu'on efface toutes les données afin de repartir à zero. Parce que le système windaube, petit-à-petit, il voulait bien encaisser les affronts répétés des deux filles. Mais à un moment, il surchauffait. De l'intérieur comme de l'extérieur. Le système windaube avait l'habitude de ce genre de cas de figure. Mais jamais Ô grand jamais il ne s'était préparé à le vivre de cet œil là. Non. Jamais. Cela ne lui serait même pas venu à l'idée.

Premier bug signalé. Sa petite copine avait déjà fait des soirées très arrosées dans les bars, elle s'était vêtu en petite tenue pour faire boire les gens en bouche-à-bouche. Ah ouais. Et pourquoi il n'y avait pas eu le droit lui ? Parce que ce genre de tenue, bah, ça lui plaisait bien en fait. Voir même sacrément bien en fait. Mais c'était le premier coup de marteau sur un clou qui allait passer outre la planche.

Second bug signalé. Sa petite copine était arrivée dans l'eau, et elle était à croquer. A ce moment, il eu un grand coup de chaud. C'était peut être l'effet jacuzzi. Ou peut être l'effet "two girls,one guy" dans un jacuzzi ou peut être même l'alcool. Voir les trois en même temps, qui sait ? Puis par la suite, alors qu'il était quasi certain qu'elle allait se blottir contre lui, elle fit l'effet inverse, se rapprochant de la brunette. AH OUAIS ! La provocation n'avait que trop duré. Tim laissait la carafe se remplir progressivement, mais il y avait un moment où, si on ne fermait pas le robinet, la carafe allait déborder. C'était scientifiquement prouvé.

Troisième bug signalé. Sa petite copine se fait embrasser par l'autre meuf. Ah. Alors ça, même dans ses rêves les plus fous, et même dans un monde parallèle au nôtre. Même après avoir beaucoup bu et connaissant les deux personnes, jamais Ô grand jamais il n'aurait pensé que c'était possible. Il acquiesçait d'un signe de tête, l'air de dire "ok". Mais contrairement à l'idée reçue, il n'allait pas exploser de colère. Il n'allait pas s'évanouir non plus. L'émissaire de la nuit, prédateur par-dessus tout, savait pertinemment que la vengeance était un plat qui se mangeait froid, sans crudités et sans sauce. Il préparait, intérieurement, un moyen de se venger. Il gardait un sourire aux lèvres. Ce moment là, il n'était pas prêt de l'oublier. Oh non.

Quatrième bug signalé. Klaus emmène à boire et à fumer. Ce petit gaillard était fortement pratique dans la vie de tout les jours. Si seulement Scyla n'avait qu'un tiers de ce qu'il était pour sa dresseuse... Ah là là..

Tim se lève et quitte la piscine, prétextant un mal de bide en se tenant fortement le ventre. Sa mine crispée, ses cours de théâtre d'improvisation, il jouait le jeu parfaitement bien. Il courut même jusqu'à la salle de bain. Une fois dedans, il prépare sa vengeance. Une bouteille dans la main, il retourne voir les filles et balance de quoi faire mousser le jacuzzi. A présent, il avait un sourire satisfait. Très satisfait devant elles deux. Il replonge dans l'eau, sans rien dire. Peut être que Klaus l'avait vu venir, il semblait être le plus intelligent du troupeau pour le moment. Tim plonge sous l'eau. Et avec la mousse, il était impossible de le voir.

Quelques secondes plus tard, il apparaît au milieu des deux filles, encerclant les deux contre lui dans ses bras puissants. Et ouais. A force de provoquer le démon, on fini par l'invoquer réellement. Il jette un oeil à la première, qui semble surprise. Puis à la seconde qui ne l'avait pas vu venir. Il prend un sourire satisfait, ainsi qu'une voix enjôleuse, charmeuse au possible. Suave et douce même.

▬ J'ai tellement d'appétit que je sais pas par laquelle de vous deux commencer. Quoi que... Les deux en même temps me semble l'idée la plus appropriée. A moins qu'une des deux ne se défile... Bah alors... Y'a plus personne pour faire la maline?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-card
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 309
Stardust : 1111
Mer 28 Juin - 15:11

「 Vodka, rhum et bonne musique 」

Liz & Tim & Anja

Ho bordel, si je m'étais attendue à ça, peut-être que je n'aurais pas poussé mon jeu aussi loin. Mais en même temps ... Et puis merde, il fallait s'amuser de temps en temps, sans penser aux conséquences ni même au lendemain. Et ce soir, c'était ça. Je savais que jouer sur le thème de la séduction pouvait à aboutir à beaucoup de chose, mais j'avoue que je ne m'attendais pas à ce que la brunette rentre également dans ce jeu aussi facilement. Et je fus la première surprise, tout d'abord par sa gestuelle, faisait parcourir ses doigts sur moi pour ensuite venir les déposer délicatement sur ma joue, aussi délicatement que ce baiser qu'elle me vola. Ho bordel ! Réflexe, je me reculai tout en mettant une main devant ma bouche. Il venait de se passer quoi là ?! Non pas que cela me dérangeait vraiment en soit, après tout, c'était moi qui l'avait cherché. Mais jamais je n'avais cru une seconde qu'elle aurait fait ça juste sous le nez de Tim. En plus elle semblait fière d'elle et semblait même très amusée par nos réactions respectives. Bah tu m'étonnes, si j'affichais la même tête que le ténébreux, on devait être beaux à voir.

    - Dérapé ?! t'es toute aussi innocente que moi dans ce petit jeu !

je rigolais une nouvelle fois. Faut dire qu'elle était aussi crédible que moi lorsque je disais que j'étais chaste pure et innocente. personne ne pourrait croire ça ... Sauf peut-être une personne sans cervelle. Mais dure d'en trouver à cette heure-ci et surtout ici. Enfin ... peut-être qu'avec tout l'alcool qu'on avait ingurgiter, pas sûr qu'il nous reste un brun de cerveau non noyé.
Mon regard se porte sur mon chéri : il semblait comme figé sur place. C'était comme si quelque chose s'était déconnecté de son système. Je nageai alors et me plaçais devant lui avant de gesticuler ma main devant ses yeux. Pas de réaction. Ok, y avait bien un truc qui avait cramé là dedans, ou alors il n'avait plus de sang pour irriguer son cerveau. Que faire pour le faire réagir ? Je réfléchissais un instant mais il bougea plus vite que mon cerveau ne fonctionnait. Il sortait de la piscine. Pourquoi ? D'après lui, il avait mal au ventre. Et vu comment il courra dans la salle de bain, cela ne présageait rien de bon.

    - A ton avis, c'est à cause de l'alcool ou bien du fait qu'il n'a pas pu supporter notre baiser ... Perso, je paris sur l'alcool.

Tout de même, cela m'étonnait car je le savais résistant à l'alcool. Mais en même temps, je ne savais pas tout ce qu'il avait bien pu boire avant de nous rejoindre dans ce bar. Je ne quittais pas l'intérieur du palace des yeux, vérifiant s'il allait sortir de la salle d'eau ou non. Et il en sortit, bien vite d'ailleurs, sans émettre le type de son qu'avait pu faire Liz juste avant. par contre il était armé de deux bouteilles de gel douche ou de shampoing, je ne voyais pas vraiment. Mais il se fit un plaisir de les déverser dans la piscine pour que cela un super moussant. Allez, maintenant c'était partie pour la soirée mousse ! Il replongea dans l'eau ressortit juste derrière nous, nous attrapant par la même occasion, nous piégeant ainsi dans notre propre jeu. Par principe, je me débattais, mais je savais d'avance que je ne pourrais pas gagner à ce petit jeu. Il avait bien plus de force que moi. Il fallait donc ruser. Au moins, à ce petit jeu, j'avais un peu plus de chance.

    - Moi qui pensait te contenter, tu ne faisais que simuler en fait ... Quelle tristesse ...

Sous-titre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Kalos
Groupe : Pulsar
Messages : 195
Stardust : 900
Mer 28 Juin - 16:01
La jeune femme semblait encore choquée de ce qu’il venait de lui arriver. Moi, je m’amusais comme une folle. C’était drôle de se laisser aller comme ça. Et puis, ce n’était pas tous les jours qu’on était bourré à ne plus savoir quoi faire. A ne plus se rappeler même de l’instant présent. En regardant Tim, je crois que nous avions provoqué un bug interne au niveau de sa compréhension. Il ne réagissait pas. Ou ne réagissait plus. Anja avait bien compris que je n’avais pas dérapé, et que j’avais totalement réussi mon coup puisque le brun était perdu. Il ne savait plus quoi penser face à ça. Deux femmes contre un homme, nous étions toujours plus rusées.

- Moi ? Innocente ? Jaaaamais !

Je m’amusais vraiment, et j’étais plus naturelle que jamais. Pas de complexe, juste une Liz complètement libre et fière de l’être. Le jeune homme sortait à toute vitesse de la piscine malgré les gestes de sa douce pour le faire réagir. Partait-il bouder ?  Il avait prétexté un mal de ventre. Moooouuuais. J’y croyais moyen personnellement. Anja me demandait si je pensais plutôt à l’alcool ou à ce qu’il venait de se passer. Je lui souriais, en haussant les sourcils légèrement.

- Tu veux mon avis ? Ce n’est pas l’alcoool ! Dis-moi, comment c’était, hmm ?

Je parlais du baiser bien sûr. Je voulais au moins savoir comment était ma prestation ! S’il avait été délicieux, ou non. Si la jeune femme avait apprécié ou non. Tim n’était toujours pas ressorti de la salle de bain. J’avais limite envie d’envoyer Klaus voir ce qu’il fichait mais je me retenais. Il n’avait pas le choix que de revenir vers nous. Et puis, on n’entendait aucun son provenant de la salle d’eau. Il n’était donc pas entrain de régurgiter ses tripes. Que faisait-il ? Klaus surveillait tranquillement mais ne semblait pas inquiet. Si lui n’était pas inquiet, c’est qu’il ne fallait pas l’être de notre côté. J’en profitais pour piquer une tête sous les bulles avant de revenir vers la jeune femme. Cela faisait un bien fou. L’eau était ni trop chaude, ni trop froide. Et le jacuzzi nous détendait fortement… Voilà que le brun revenait avec une bouteille à la main et en déversait le contenu dans la piscine. Les remous faisaient en sorte que le tout se mette à mousser et quand il replongeait, on n’avait aucun moyen de le revoir. Puis, il ressortait la tête de l’eau, entre nous deux. Il nous enserrait dans ses bras puissants. Pas moyen de se libérer. On ne dirait pas comme ça, mais il en avait de la force, le bougre. Et puis, il nous taquinait alors en prétextant avoir un appétit d’ogre et serait prêt à nous dévorer les deux. Grand sourire aux lèvres, je laissais Anja réagir en première. Elle jouait la carte de la tristesse et de la jalousie, peut-être. Moi, je restais contre lui.

- Tu n’oserais pas me dévorer devant ta belle, pourquoi je me défilerais ?

Je savais pertinemment qu’il n’oserait pas faire une chose pareille sous les yeux d’Anja. Ainsi, je n’avais rien à craindre. Je pouvais jouer la carte de la provocation autant que je le voulais. Je gardais ce grand sourire béat sur mon visage, allait-il oser s’amuser ? Ou préférait-il rester prudent ? Les filles gagnent toujours quand elles sont en groupe. Tim allait certainement s’en souvenir.



T-Card | Diary
Merci Ariane pour le vava 'Rock'n'roll' ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Mer 28 Juin - 22:02
Au final, le bonhomme était quand même bien installé dans cette piscine-jacuzzi. En y pensant d'ailleurs, Liz avait du payer cet appart' une blinde ! Même lui en économisant toute sa vie, il n'était pas sûr de pouvoir payer ne serait-ce qu'un mois de loyer pour un appartement comme celui-ci. Enfin bon, c'est vrai que Grayson ne traînait pas avec n'importe qui. Et c'était vrai que derrière ses apparences de Liz, la fille que Tim adorait emmerder, se cachait Blaze. Star du Rock en son temps.

Donc. Écoutons ce qu'elles avaient à dire pour leurs défenses. La plaidoirie allait se montrer stricte au possible envers les deux coupables d'un baiser réciproque devant le bel homme. Donc. Commençons par la première. Accusé, levez-vous. Anja Schneider, vingt... Euh... Quelques années de moins que Tim, d'apparence, mais c'est vrai qu'il n'avait aucune idée de son âge en fait. Elle lui avait déjà dit ? Lui était certain de ne jamais avoir demandé. Paraîtrait qu'on ne demande pas l'âge d'une fille. Ni son poids d'ailleurs. Les filles étaient chiantes là-dessus. Enfin bon. Comme au poker, chacun posait sa main. Double paire pour Anja. Un bon début. Elle jouait la carte du cœur. Comme quoi elle pensait qu'elle lui suffirait et qu'elle était triste. Cet argument allait se retourner contre elle, puisque sur le coup, elle ne semblait pas avoir été contre le baiser. La seconde maintenant. Bon. Une petite paire. Rien de bien affolant. Mais elle avait joué sa main avec un certain sens tactique. Tenter de le piquer pour le laisser sur le carreau, c'était du beau jeu. Tim était insensible à ce genre de choses, enfin, d'habitude. Mais quand on disait qu'il ne pouvait pas faire si, ou qu'il était pas chiche de ça, ou qu'il avait pas les couilles de ceci cela, alors, pour faire fermer des gueules et montrer qu'il était le Roi, il le faisait.

Alors, le jeune homme empoigne sa douce vers lui, des yeux de chien battu.

▬ ... T'a gagné belle gosse...

Tim avait aucune carte en main, il avait perdu. MAIS LUI JOUAIT AU BLUFF.
Et maintenant qu'elle était tombée dans le panneau, après avoir embrassé sa douce, il s'était tourné vers Liz pour lui déposer un baiser sur les lèvres. Plus court. Moins passionné. Mais existant quand même. Après s'être retiré, il eu une énième pique pour sa rivale.

▬ Prend des chewing-gum putain, tu refoule du bec Lizzy, c'est horrible ! J'aurais préféré m'attaquer à un Tadmorv !


Il attrape de la mousse pour essayer de se laver la bouche avec, tout en ricanant comme un débile.

Alors ? Qui d'autre était prête pour faire le malin avec lui ? Personne ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-card
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 309
Stardust : 1111
Jeu 29 Juin - 4:59

「 Vodka, rhum et bonne musique 」

Liz & Tim & Anja

Non, il n'oserait tout de même pas quand même ?! Bon, je savais qu'il était capable de beaucoup de choses mais quand même, pas à ce point là ? Si ? ... Non, tout bonnement non. Il n'allait pas la manger, il en était hors de question ! Qu'il rigole avec elle, qui la taquine oralement ou de manière tactile. Je ne disais rien car il n'y avait rien à redire la dessus. Mais qu'il la dévore de la même façon dont il me mangeait, en plus sous mes yeux. Oula ! Liz avait tout à fait raison, il ne valait mieux pas qu'il le fasse car je crois que j'arracherai une tête, je ne savais pas encore la tête, mais aucun des deux ne seraient en sécurité ... Non, la fourmis n'est pas préteuse, surtout sur ce genre de chose.
Je plongeais mon regard dans ses yeux bleus, essayant de savoir ce qu'il avait dans le crâne. Mais je ne voyais rien. Il ne laissait rien filtrer, comme à son habitude. Mais là, c'était pire que d'habitude. Etait-ce à cause de l'alcool que je n'arrivais même pas à voir une parcelle de ce qu'il pensait ? Certainement.
Je sentis son bras se resserrer autour de moi et surtout me faire coller un peu plus à lui. Etait-ce pareil du côté de la brunette. Apparemment non vu ce qu'il me dit. J'avais gagné ?! Sérieux ! Moi tout seule ? Je ne me savais pas aussi convaincante avec un coup dans le nez. A moins qu'il est réussi à lire en moi, ce qui ne serait pas une première. Pour cette homme, j'étais un livre ouvert.

Puis, voilà qu'il vola un baiser furtif à Liz ... What ?! Je vous avoue que je ne m'y attendais pas à celle-là. Et pourtant j'étais juste à côté. J'aurais pu le voir venir. Même si le moment fut court, personnellement, j'avais vu cette scène au ralenti, à croire qu'elle voulait qu'elle se graver dans ma tête à jamais. Non jamais elle n'y sera gravée ! Et pourtant ... Je sentais le nez me piquer d'un coup et mon sourire amusé se changea en une crispation. Quand je vous dis que la fourmis n'est pas préteuse. En temps normale, j'aurais certainement répliquer quelque chose du genre "Non mais ça va là ? Tu veux un coup de main ?!". Mais là, je me taisais. Parce que c'était Liz ? Ha non pas du tout. C'était juste qu'on l'avait cherché aussi avec notre baiser. Et le voir ainsi embrasser la belle brune n'était qu'un acte logique dans la continuité dans chose. Quoi, ne me regardez pas comme ça? J'essaie juste de me donner une raison pour ne pas piquer crise, car il n'y en avait pas à en faire une. Comme ça tout le monde était a égalité, tout le monde avait embrassé tout le monde, que cela plaise ou non.

    - A ce point ?! Pourtant moi j'ai pas trouvé tout à l'heure ... Bah au moins je suis sûre que tu recommenceras pas.

Voilà, je retrouvais mon vrai sourire. C'était comme s'il avait été puni d'avoir osé embrasser la brunette sous mes yeux. Et je ne pouvais rire devant mon chevalier en train d'essayer de se laver a bouche avec de la mousse. Mon dieu, il avait avoir un sacré goût dans la bouche qu'il aurait du mal à enlever après ça. Avec toute cette mousse, cela lui donnait l'air d'avoir une barbe de père Noël, ce qui me fit rire de plus belle. Ho bordel, il avait l'air ridicule avec ! Mais en même temps, il ne serait pas dégueux avec une petite barbe naissante le bougre. M'enfin là, en mode monsieur cadeau, il n'avait pas grand chose de sexy, sauf le corps.

    - Tu veux prendre la place du père Noël ? Perso pas besoin de présent pour moi, ton corps me suffira mon beau, mais sans la barbe blanche.

Sous-titre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Kalos
Groupe : Pulsar
Messages : 195
Stardust : 900
Jeu 29 Juin - 8:27
Le bougre nous avait prise au piège. Nous étions dans ses bras, et tenter de se dégager ne servirait à rien puisqu’il était tout de même plus puissant que nous. Et techniquement, dans l’état actuel, je ne pouvais pas tenter de m’extirper. D’habitude, un petit bourre-pif et ça passait. Mais pas à cet instant. Pas maintenant. Notre petit jeu semblait l’avoir piqué. Anja était presque sûre qu’il n’allait rien en faire. De mon côté, je n’étais sûre de rien. Tim restait impassible. Impossible de savoir ce qu’il pensait actuellement. Moi, je souriais comme une idiote. Parce qu’il n’y avait que ça à faire. Et je l’entendis dire à sa belle qu’elle avait gagnée. Ah, je savais qu’il n’avait pas de… Attendez, il fait quoi là ? Oh t’es trop proche mon grand… Ah ouais, d’accord. Après avoir fait croire à Anja qu’elle avait gagné et qu’il ne se passerait rien de plus, il s’était tourné vers moi, me scotchant sur place avec un baiser. On sentait bien que ce n’était pas le baiser langoureux, celui qui fait tourner la tête, mais juste un petit baiser sympathique. Une fois qu’il se reculait, je restais figée. Mes doigts glissaient sur mes lèvres, cela faisait bien longtemps que personne n’y avait touché. Comme à son habitude, et pour faire descendre la tension, il m’envoyait une pique à laquelle je répliquais par un joli soufflé-dans-le-nez. Oh oui, je devais refouler avec tant d’alcool… Je lui infligeais un supplice, mais de là à me comparer à un Tadmorv ? Il n’avait donc aucune pitié. Je le voyais qui se frottait la bouche avec la mousse de la piscine. Eurk, ce devait être dégueulasse. En revanche, je me tournais vers sa belle, afin de lancer une pique indirecte au brun.

- Faudra lui mettre du baume à ton chevalier, parce que les lèvres aussi râpeuse qu’un Racaillou, ce n’est pas agréable !

Je riais de plus belle. On s’amusait comme des gosses. Mettez de l’alcool, une piscine, trois jeunes complètements perchés, et vous avez une soirée assez folle. J’attrapais un cigare avant de goûter enfin aux plaisirs de cet homme. Celui qui me les avait donnés était un ami de longue date. Je n’avais plus eu de nouvelles depuis que j’étais partie de Kalos. Je lui en redonnerai une fois que j’aurai tiré sur ce bâtonnet brun. Ca alors… Ce goût somptueux. Un délice. J’en proposais un à chacun d’entre eux, même si Anja ne semblait pas fumeuse. Peut-être qu’elle se laisserait tentée par un cigare, juste une fois. Et je repensais à ce baiser qu’il avait donné sans sommation. N’allait-elle pas être jalouse ? Même si j’avais provoqué les foudres de son compagnon, ce n’était peut-être pas la meilleure tactique pour lui. Je savais qu’il n’y avait rien, mais je ne supporterais pas voir les lèvres de quelqu’un d’autre se poser sur celles de mon compagnon. Si compagnon, il y avait. Klaus voyait ce tas de mousse s’élever dans les airs, il y piquait une tête. Lui aussi avait droit à son moment de détente. Je continuais de fumer, de boire, avant de sentir que la détente prenait réellement place. Chacun d’entre nous était tranquillement dans la piscine, à apprécier les remous. J’aurais pu m’endormir ici ! Et j’eus une idée soudaine en voyant Klaus piquer une tête. Ils n’avaient certainement pas remarqué le second étage. Même d’ici, on ne le voyait pas très bien.

- Bougez pas, je reviens !

Je sortais de la piscine, titubant un peu, avant de me trémousser jusqu’à l’intérieur. J’appuyais sur un bouton, qui ouvrit une porte et laissait découvrir des escaliers. On arrivait enfin au second. Je laissais les deux tourtereaux pour un instant et attrapait une boite de chewing gum. J’en fourrais un dans ma bouche avant de mastiquer fortement. Là, ce devait être frais et mieux. Et personne ne s’attendait à me voir débarquer. Surtout pas les deux amoureux en contrebas. J’approchais du bord, il y avait un petit plongeoir. Je m’installais dessus avant de sauter eeeett laaaa boooombe. SPLASH. Explosion de mousse, partout. Je remontais à la surface, m’agrippant au corps de la jeune femme. J’étais pas très à l’aise puisque j’étais loin de la sobriété. J’approchais des lèvres du brun avant d’y déposer un baiser léger, puis à celles de la jeune femme. Furtive et rapide. Personne ne pouvait m’esquiver.

- Alors cette haleine ? C’est pas mieux comme ça ?

Dis-je en éclatant de rire. Distribution de baisers gratuits ce soir. La blondinette voulait bien une soirée inoubliable, non ?



T-Card | Diary
Merci Ariane pour le vava 'Rock'n'roll' ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Jeu 29 Juin - 18:27
Liz était aussi chaude qu'une chaudière. Et si personne ne la calmait, la soirée risquait de se terminer dans un bain de sang. Mais allez savoir qui d'Anja ou de Tim serait le meurtrier de la soirée. Lequel des deux allait être le plus jaloux ? Allez savoir. En tout cas, au final, ils avaient passés un bon moment. Anja faisait référence à sa barbe de père noël lorsqu'il avait eu de la mousse au niveau du menton, ils avaient rit à gorge déployée comme deux enfants. Liz avait disparue momentanément, pour plonger depuis le dessus de la piscine jusque dans celle-ci, éclaboussant tout ce qu'elle pouvait au passage. A en voir l'allure de l'appartement, Liz devait certainement avoir une femme de ménage ou une domestique. Pauvre femme. Devoir supporter les délires d'une artiste richissime et complètement allumée, ça ne devait pas être facile dans la vie de tout les jours. La sirène alcoolisée était de retour dans le bain, attrapant lèvres après lèvres. Et ça la faisait rire.

Puis, vint un premier bâillement. C'est vrai qu'il était tard, que l'alcool ingurgité depuis tantôt avait fait légèrement repoussé l'échéance, mais que fatalement, ce qui devait arriver arriva. La fatigue. Cigare en bouche, le jeune homme avait la bonne envie de se frotter les yeux, mais avec la mousse environnante c'était une mauvaise idée. Alors, il s'était levé pour commencer à se sécher, les pieds dans l'eau et tout le reste du corps en dehors, assis sur le rebord. Il avait une vue d'ensemble sur la piscine mais pas que, il avait une vue d'ensemble sur la ville qui ne s'endormait jamais. Artiesta était la capitale de la beuverie, si bien que ça semblait logique que Liz habitait dans le coin. Eux, vivaient à Fort-Des-Songes, un petit patelin proche d'endroits glauques. Mais un habitat parfait pour le travail, puisqu'il bossait juste à côté et que c'était une véritable source d'étonnement et de fascination. Oui, bosser dans un cimetière pour celui qui aime ça, était quelque chose de sympathique à souhait. Quand on va au boulot et qu'on aime ce qu'on fait, c'est se retirer une épine du pied.

▬ Du coup, je vous laisse entre filles. J'aurais presque envie de dire "faites pas de conneries" mais je sais que ça ne servirait à rien.


Il leur tourne le dos, quelques secondes, avant de regarder par dessus son épaule et tenter de croiser le regard avec sa blonde. Un sourire aux coins des lèvres.

▬ Si tu me rejoins tôt, t'aura peut être le droit à un cadeau du père noël.


Puis le bonhomme va jusque dans la salle de bain pour se sécher intégralement avant de rejoindre le premier lit king size qu'il croisait dans une des nombreuses chambres de l'appartement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-card
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 309
Stardust : 1111
Ven 30 Juin - 12:05

「 Vodka, rhum et bonne musique 」

Liz & Tim & Anja

Du baume à lèvre ? bah, je trouvais qu'il n'en avait pas besoin. Pour moi, il avait les lèvres aussi douce que la fourrure de mon chinchidou. A moins que mon jugement soit complètement faussé par mon attirance que j'avais envers lui, ou bien par l'alcool, allait savoir ce qui prenait le plus avantage à ce moment là. Je dirais que les deux étaient à égalité.

    - Tu trouves ? Moi je les trouve très bien ses lèvres ...

Non, je n'étais plus en état de comprendre ce qui était une pic envers mon homme et ce qui était réellement une critique. j'avais donc passé un nouveau cap. Ça c'était à cause du mojito bu directement à la bouteille et un peu trop vite. En tout cas j'étais contente que Liz réagisse ainsi au baiser de Tim. Dieu sait comment j'aurais pu me comporter si elle en avait demandé plus ... Je crois que je l'aurais très mal pris et je crois que j'aurais pu faire une crise dont j'étais la seule à connaître le secret ... Ah ! Les crises de jalousie. Cela devait faire bien des années que j'en n'avais pas fait une. Cela devait remonter au moment où je devais être encore avec le blondinet. Je ne sais même plus pourquoi je lui en avais fait une. Certainement parce qu'une fille avait du le coller pendant toute une soirée, me snobant complètement. Oui, c'était fort probable. Bah ! C'était du passé tout ça. Après tout, vu comment ils se chamaillaient tous les deux, je n'avais pas le moindre soucis à me faire de côté là. Au contraire, limite je devrais faire plus attention à ce que Liz ne se rapproche pas trop de moi ce soir. Et le fait de m'être amusée à l'aguicher n'avait peut-être pas été une si bonne idée ... Et bien tant pis, il fallait assumé, on verra le reste demain.

Puis voilà que la brunette nous laissa seule. Allait-elle vomir une seconde fois ? Non, je ne pensais pas, elle n'avait pas le visage assez verdâtre pour ça. Elle avait surtout une idée derrière la tête. Mais quoi ? Allez savoir, ce soir je ne faisais plus aucun pronostique. Et puis avec elle, je crois qu'on pouvait s'attendre à tout et n'importe quoi, surtout n'importe quoi. Pour le moment, je profitais de ce moment seul avec monsieur pour me rapprocher de lui, venant lui voler un baiser au passage. Cela avait vraiment un drôle de goût après le passage de la mousse ... Malgré cela, je lui souriais de ce sourire de crétin satisfait. J'appréciais grandement cette soirée, même si c'est vrai que je n'avais pas vraiment aimé voir mon chéri arriver complètement saoule dans le bar où on était et surtout le fait qu'il s'était battu. Mais je lui pardonnais, tant qu'il me revenait en entier, cela me convenait. Et puis, c'était une bonne raison pour le disputer un peu. Après tout, je ne voyais pas ce que je pourrais lui trouver d'autre comme défaut ... Peut-être la cigarette ? Non, même pas.

Puis ce fut la bombe ! La brunette était tombée du ciel avant d'atterrir dans l'eau dans de grandes éclaboussures et surtout une grosse vague ! Bordel, mais elle avait fait ça comment ? Mon regard se porta vers le ciel et je vis un bref instant ce qui ressemblait à un plongeoir. What ?! Il y avait aussi un étage ?! Mais il s'arrêtait où son appartement. Non, ce n'était même plus un appart" à ce stade là. Limite, elle pouvait se perdre dans sa propre demeure. Elle s'accrochait à moi de la même façon que j'avais fait avec elle un peu plus tôt. Et voilà qu'elle nous chipait un nouveau baiser à chacun, toujours aussi furtif mais assez long pour que l'on puisse remarquer qu'elle avait une haleine plus fraîche. Elle s'était brossée les dents ? Peut-être, mais vu comment elle mastiquait, je parierais plutôt sur une gomme à mâcher.

    - Humm, oui, c'est mieux je dirais.

Sur le coup, j'avais hésité à lui dire qu'il faudrait qu'il m'en fallait plus pour faire une véritable comparaison. Mais je ne voulais pas tenter de nouveau la bête.
Puis ce fut le calme, en mode repos contre les bulles du mode jacuzzi. Bordel que ça faisait un bien fous en plus de détendre tous les muscles. Je crois que je reviendrais la voir uniquement rien que pour ça ... Mais non, pas que, je vous rassure. Je n'étais pas une de ses profiteuses. Loin de là ! Je laissais par moment ma tête tomber en arrière, fermant les yeux. Je pourrais presque m'endormir sur place. Mais je ne pensais pas que ce soit la meilleure des choses à faire. A voir les deux gens, je ne semblais pas être la seule à avoir du mal à garder mes yeux ouverts. Je commençais à me demander quelle heure cela se faisait. Certainement bien tard. Je baillais silencieusement, gardant même la bouche fermée. Au même moment, le ténébreux eu un soupçon de courage et se leva en premier, se séchant par la même occasion. Ainsi, il était le premier à aller mourir sur un lit.

    - T'en fait pas mon coeur, on va essayer de réfreiner nos pulsions.

Comme si cela était possible dans mon état. Je ne disais pas que je me laisserais faire par la brunette, je savais juste qu'elle avait assez de respect, que ce soit pour lui ou pour moi, pour ne pas franchir une certaine ligne de conduite. Je lui fis un sourire rassurant, montrant qu'il pouvait avoir confiance. Et puis, je pense que je ne tarderais pas non plus à aller dormir. La journée avait été longue et la nuit encore plus.

    - Un cadeau ?! Au pire, je te réveillerais pour savoir ce que le père Noël m'a apporté, dis-je en riant. je pense que je viendrais te rejoindre dans pas longtemps.

Cela voulait dire qu'il n'avait pas besoin de m'attendre pour fermer l'oeil. Et même si je lui avais demandé, je n'étais pas sûre qu'il puisse vraiment lutter très longtemps contre les bras de Morphée.
je me retrouvais donc seule en compagnie de cette chère Blaze. Quand même, si c'était la classe ! Je veux dire que ce n'était pas donné à tout le monde de boire en compagnie du rockstar avant de finir dans sa piscine en sous-vêtement. Vraiment inoubliable cette soirée. Elle était bien mieux que celle que j'aurais du avoir avec mes anciennes collègues de boulot. Vraiment, j'aurais raté quelque chose si elle ne m'avait pas prise pour une conne.

    - Tu as tenue ta promesse ma petite Liz, cette soirée va restée longtemps gravée dans ma mémoire. On peut dire que tu sais comment t'amuser !

Sous-titre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Kalos
Groupe : Pulsar
Messages : 195
Stardust : 900
Sam 1 Juil - 19:11
La soirée battait son plein, elle était même prête à se terminer. Et tout ce que je savais, c’est que la moitié des évènements, j’allais les oublier. Mais en ce moment même, je m’amusais à fond. Et je laissais l’alcool couler dans mes veines comme l’hémoglobine après une dose d’aspirine. Tim baillait, ce qui me donnait envie à mon tour. Je ne savais même pas quelle heure il pouvait être. A priori, très tard, le soleil allait peut-être même se lever à l’horizon. Ou alors, mon cerveau me jouait des tours. Le jeune homme se séchait, sur le bord de la piscine, contemplant la ville qui ne dort jamais. Les lumières étaient constamment allumés, et la ville se transformait en une fête gigantesque la nuit. Du haut du bâtiment, nos regards surplombaient le tout, dominant alors les fourmis qui se précipitaient en contrebas pour tenter de retrouver le chemin de leurs appartements. D’ici, on se sentait grand. On se sentait dominateur. Et j’avais le privilège d’avoir ces deux étages rien que pour moi, ainsi qu’une vue inoubliable. Et j’entendais Tim raconter quelque chose qui me fit sourire, idiotement. Ne pas faire de bêtises ? Dans l’état où j’étais, je ne pouvais rien promettre. Je sais que je ne m’y tiendrai pas. Alors je le regardais, avec un air amusé.

- Oui papa !

Et le voilà parti. Il avait parlé d’un cadeau, je regardais la blondinette avec un regard enjôleur. Même si la fatigue emporterait l’un d’eux dans pas très longtemps. Ils avaient l’appartement. Il y avait en tout, quatre chambres. Certaines avaient des lits simples, d’autres, des lits doubles. J’avais le choix, et ce soir, je laissais la plus luxurieuse aux tourtereaux. Ils en avaient bien besoin. Ainsi, je plongeais un coup sous l’eau afin de profiter d’avoir retrouvé une partie de mon cerveau. L’alcool commençait à être digéré, absorbé, et disparaissait peu à peu. Jusqu’à me donner une gueule de bois complète. Quand je remontais, la demoiselle me fit un compliment sur le fait que je savais m’amuser. Et que j’avais réussi mon pari. La soirée était inoubliable. Enfin, pour elle. Je souriais, les yeux se fermant petit à petit.

- Je te l’avais dis ! Et crois-moi, on pourra remettre ça quand tu veux. Le jour où t’es de passage à Artiesta, n’hésite pas à sonner en bas. Je te donnerai l’accès pour monter ici.

Passer une soirée ici, en compagnie d’Anja ne me dérangeait absolument pas. On rigolait bien, et l’appartement était assez grand pour qu’on trouve quoi faire. La piscine était un atout inconsidérable. Ca pimentait toujours une soirée. Je sortais de l’eau, commençant à me sécher et j’aidais la demoiselle à sortir aussi. Elle voulait peut-être retrouver son prince charmant afin de tomber dans les bras de Morphée. De mon côté, je n’allais pas résister longtemps. Je la guidais jusqu’à la chambre où le brun avait posé son corps, avant de lui montrer la salle de bain qui était rattachée.

- Tu es libre de prendre une douche, un bain, il y a des affaires de toilettes dans les placards. Servez vous. D’ailleurs, il y a de quoi manger dans le frigidaire, si jamais vous vous réveillez avant moi. Et s’il y a un souci, presse ce bouton pour ouvrir l’accès à l’étage. C’est là que je vais aller dormir. Si l’envie te prends de visiter aussi…

Je lui indiquais le petit interrupteur métallique, et quand je le pressais, l’accès aux escaliers se dévoilait. Je pris la jeune femme dans mes bras avant de la laisser aller se coucher. Cela me faisait plaisir d’avoir des invités. On se sentait souvent seul dans un palace comme celui-ci. Sauf quand la femme de ménage passait, mais elle faisait en sorte d’être très discrète. Une femme adorable, qui vivait parfaitement bien grâce à l’argent que je lui confiais chaque jour. Je faisais en sorte que son travail ne soit pas un calvaire, et nettoyait généralement une grande partie de l’appartement. Surtout quand j’y faisais une fête. J’avais du respect pour ces personnes. Je n’étais pas une star médiocre qui ne prêtait pas attention aux autres. Au contraire…

J’arrivais dans ma chambre secondaire, avec un lit simple. C’est là que je dormais quand j’avais des invités, ou tout bonnement quand je n’avais pas envie de défaire le lit double. Je m’installais dans les draps égyptiens avant de commencer à fermer les yeux. Klaus s’était posé devant la porte, il ne fermera pas l’œil de la nuit. Il détestait avoir des invités, car il me sentait en danger. Je ne comprenais pas pourquoi, et ne comprendrai certainement jamais. Mais il gérait parfaitement ça. Alors je le laissais faire. Et me voilà, endormie sous la couette, attendant qu’on vienne me réveiller…



T-Card | Diary
Merci Ariane pour le vava 'Rock'n'roll' ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-card
Origine : Frimapic
Groupe : Eclipse
Messages : 309
Stardust : 1111
Lun 3 Juil - 18:34

「 Vodka, rhum et bonne musique 」

Liz & Tim & Anja

Remettre ça ? Mais avec plaisir ! Surtout que Tim semblait bien l'aimer aussi. Mais j'avoue que je viendrais certainement ici sans lui parfois, histoire d'être qu'entre fille. Après tout, il y a certains sujets que l'on aborde uniquement entre personne du même sexe. En tout cas, je n'étais pas du déçue qu'on m'ait laissé en plan pour ce soir. Bien au contraire, la soirée avait dû être mille fois mieux que ce que j'aurais pu vivre avec les autres greluches. Moi au moins, je barbotai dans une piscine, dans appartement luxueux. Alors qu'elles, elles devaient tituber dans les rues, cherchant certainement leur chemin pour retourner dans leur appartement ou je ne sais où. Je ne les enviais pas. Loin de là. C'était à elles de m'envier. Je ne pouvais m'empêcher de sourire à pensant à cela. Après tout, peut-être qu'elles auraient pu en profiter aussi de cette soirée si magique. Mais elles avaient voulu jouer les garces. Le bon dieu les avaient punis. Ou plutôt, c'était un bon échange je trouve.

    - Je n'y manquerais pas ma belle. Et toi pareil si tu passes un jour à Fort-des-Songes. Bon on a vachement moins de place, mais on a un canapé super confortable pour te dépanner en cas de besoin.

Et je pouvais en savoir quelque chose. On avait passé une bonne partie de notre première nuit ensemble dessus avec Tim. Mais ça, elle n'avait pas besoin de le savoir. Or, la connaissant, elle n'avait pas besoin que je dise quoi que ce soit d'autre pour s'imaginer des choses. Est-ce que je les nierais ? Oula, pas du tout ! Il faut assumer ce que l'on fait dans la vie et j'assumais ce que j'avais pu faire sur ce canapé, comme manger dessus, travailler mes notes ou tout simplement m'endormir dessus le soir après avoir mangé ... Oui, je crois que je vivais sur ce canapé depuis que j'avais emménagé dans notre studio.

Je voyais la brunette se lever. Ha, elle aussi allait se coucher. Après tout, cela était une suite logique. On était tous fatigué et lutter contre le sommeil n'était pas forcément quelque chose de bon pour la santé. Surtout pour moi qui lutter certainement trop. Vraiment, il fallait que j'arrive à calibrer mon emplois du temps pour dormir plus. Surtout en ce moment : je n'arrêtais pas d'avoir des coups de pompes et dès que je ne faisais rien au boulot, je baillais. A croire que je manquais de vitamines ... Bref. Liz m'invita à faire comme chez moi, me disant même de me servir dans le frigo ou de prendre une douche ou autre si j'en avais besoin. J'acquiesçai de la tête, mais ce n'était pas pour autant que je le ferais réellement. Je me suis toujours senti mal à faire ma vie chez les gens comme si de rien n'était. Rien que les premiers jours à l'appart", j'avais eu du mal à faire certaines choses sans avoir l'accord de Tim. Je la suivais dans son chez elle et heureusement qu'elle était là pour me guider. C'était tellement grand ! Elle devait prendre des heures à tous nettoyer ... Ou du moins sa femme de ménage. Il me montra ensuite la chambre dans laquelle où était rentré mon compagnon. Instinctivement, je baillai ... Bordel, je n'allais pas résister longtemps apparemment. Elle me montra également un interrupteur. Il avait l'air tout à fait anodin et perso, je n'y aurai pas fait attention si elle ne m'avait pas fait la démonstration. Un escalier caché qui montait au second ! Bordel, cet appart me surprendra encore un bon moment.

    -Merci, mais je pense que ça va aller, tant que je sais où sont les toilettes. Dort bien.

Et sur ses mots j'entrais dans la chambre d'un pas feutré. J'entendais la respiration du ténébreux qui indiquait qu'il dormait. J'entrais vite fait dans la salle d'eau attenante à la chambre pour me sécher rapidement. Je n'allais pas non plus dormir mouillée, et encore moins avec des vêtements, enfin ce qui m'en restait, trempés. Je les laissais donc sur le carrelage de la salle de bain. Puis j'allais me faufiler sous les draps, me collant au corps de mon chevalier et avant de fermer les yeux, je l'embrassai tendrement. Non, je ne voulais pas la déranger, il semblait si bien dormir.
Dernier post
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vodka, rhum et bonne musique [Liz&Tim]
» De la bonne musique !
» de la bonne musique...
» Quand la musique est bonne.. (RP LIBRE)
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération