Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...
03/09/17 La version 2 de Dusk Lumiris est enfin prête ! Venez lire les nouveautés !
09/03/17 Ouverture du forum !

TOPS SITES




 

Le
staff
+


Répondre au sujet
STORY TIME > UNE ROCKSTAR KIDNAPPE MA POTE ???? (LIZ)
avatar
Team :

card : card
Origine : village kishika
Groupe : le meilleur
Messages : 275
Stardust : 658
Mer 7 Juin - 18:45
le jour où j'ai vu la famous blaze
i chime in with a haven't you ever heard of closing a goddamn door?
no, it's much better to face these kinds of things with a sense of poise and rationality
oh, well in fact well I'll look at it this way i mean, technically, our marriage is saved well this calls for a toast so pour the champagne
"humpf. elle est leeeente !"

marie était installée sur la terrasse d'un café non loin des chutes tallulah aka l'attraction -romantiiiiique- principale de port-corail. les yeux rivés sur sa pokémontre, la blonde tapota d'abord des doigts sur la table, puis lança de forts soupirs avant de s'affaler complètement sur la table et elle se mit à imiter l'attaque trempette pour montrer son impatience. quelques regards suspicieux se tournèrent vers elle et les gens commençaient discrètement à la juger. cela n'arrêta cependant pas son cirque et marie répéta les mêmes actions plusieurs fois avant de voir enfin arriver, telle peincesse gracieuse, la personne qu'elle attendait depuis maintenant 20 minutes (enfin, d'après sa montre car sinon marie aurait oublié qu'elle attendait quelqu'un).

l'arrivante était belle. avec son magnifique corps vert et ses splendides ailes de cristal. oui, elle était belle grazia Pink heart , tellement que marie eut une petite larme d'émotion apparaitre sur sa joue lorsque sa pokémon se montra. la demoiselle était si fière de son "bébé d'amouuuuur".

#botey #émotion

"AH ! la voilà ma petite grazia ! enfin là ! alors laise moi voir tout ce que tu nous a filmé. oooh ?"

marie se rapprocha de son insécateur et retira les multiples petites caméras qui étaient incrustées sur le corps de cette dernière. oui, la blonde envoyait son pokémon en éclaireur pour rôder partout à la recherche de couples (ou de supposé couple comme peut l'être andrej et anja) et de ragots intéressants. c'était moins cher et plus efficace qu'un drone. après tout, personne ne se douterait qu'un insécateur ou un chenipan peut être la potentiel source d'écoute d'une reporter trop curieuse. après tout ce ne sont que des insectes...
s'ils savaient.

bref; les paparazzis, c'est trop 1999 quoi. faut être un hipster pour continuer à faire ça en 2017 quoi. #quoi.

la blonde s'étira et observa chacune des vidéos filmées par sa pokémon. en général, il n'y avait pas grand chose d'intéressant. un petit gars qui trompe sa femme par-ci, un gamin qui joue au foot avec son frère par-là, un magicarpe s'agitant sensuellement devant un homme aux cheveux couleur violet , une dame gracieuse avec un machoc shiney qui kidnappait le corps inanimé de lola pour l'amener dans un hôtel...

"m-mais... c'est... DJFJFJ LOLA WHAT THE FUCK ??"

lola, c'était une grande gamine que marie apprécie. elles se sont rencontrées sur twitter lors d'un débat sur "qui est le meilleur coordinateur ? Excited  Excited" elles étaient toutes les deux d'accord pour assumer que vitaly, c'est la vie et qu'il est bien trop au-dessus des autres. après ça,
et quelques DMs plus tard, elles sont devenues des amies. c'est beau la technologie.

"j'ai déjà vu ce machoc quelque part... mhh.... naaaah ! bref c'est où qu'on cliquait pour savoir les adresses déjà ? ah oui là ! "
dit marie en cliquant sur un bouton de manière plutôt aléatoire

"MESSAGE SENT TO BERNADETTEDU69."

"JE HAIS LA TECHNOLOGIE CHUI PAS UNE NERD OU UNE ECLIPSE PUTAIN! ALLEZ FONCTIONNEUUH"
dit la blonde en frappant son pauvre pokénav pour ésperer que la machine arrête de faire des siennes et puisse marcher correctement

"l'adresse est 9910 rue des bacabouhs port-corail. vous y arriverez dans 5 minutes. pour y aller tournez à gauche"

"ah bah suffisait de parler poliment ! allez on y va grazia."

après s'être rendue compte qu'elle avait pris l'autre gauche et s'était perdue plusieurs fois, marie arriva sur les lieux du "crime". elle ordonna à son pokémon d'assommer le responsable de l'hôtel, puis, elle ligota et bâillonnat l'homme à l'aide de sa fidèle corde qui se trouvait toujours dans son sac. puis, elle vola les clés du pauvre monsieur et elle se rendit dans toutes les chambres du petit hotel (dérangeant de nombreuses personnes au passage) avant d'enfin trouver le bon endroit. lola était endormie sur le lit tandis que la jeune femme fumait au balcon.

"ON NE BOUGE PLUS ! POLICE DE LUMIRIS LES MAINS EN L'AIR ! "
hurla marie

après avoir crié comme une tarée, elle se mit à rire et elle dit à la jeune femme:

"haha je plaisante j'ai toujours rêvé de dire ça. par contre faudra m'expliquer ce que faites vous avec le corps de lola ! "

©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Kalos
Groupe : Pulsar
Messages : 195
Stardust : 900
Jeu 8 Juin - 12:48
Récapitulons. J’étais sur le petit balconnet d’un hôtel à Port-Corail. Fumant tranquillement ma cigarette, je veillais sur une jeune fille qui avait failli se noyer par deux fois. Je ne connaissais ni son nom, ni son histoire. Tout ce que je savais, c’est qu’elle me connaissait, et que les deux noyades ont été approximativement de ma faute. La première, Klaus l’avait gardé sous l’eau car elle m’avait éclaboussé légèrement. Pour lui, ce fut un affront. La seconde, c’était parce qu’elle m’avait reconnu et qu’elle ne devait certainement pas y croire. Sauf que si, j’étais belle et bien réelle. Je jetais des regards au corps inanimé de la jeune fille. J’espérais qu’elle se réveille bientôt. Sinon, j’allais être dans de beaux draps… Et puis, quelques instants plus tard, un fracas. La porte s’ouvrit en grand, laissant apparaître une autre jeune fille aux allures décontractées et à la chevelure blonde. Mon sourcil droit s’était levé sans même comprendre. Elle venait de se faire passer pour la police, et puis, ensuite… Elle me disait que c’était une blague. Mon cœur avait fait un léger bond. A côté de la blonde se trouvait un insécateur. Je me raclais la gorge avant de voir que Klaus armait son bras.

- Tu bouges pas.

Puis, je relevais mon regard sur la jeunette. Je balançais mon mégot par la fenêtre avant d’approcher et de la regarder dans les yeux.

- Lola ? Tu parles de cette fille ? C’est une longue histoire mais pour te résumer la chose, elle a failli se noyer et s’est évanouie. Pour éviter que les gens ne s’agglutinent sur elle et l’empêchent de respirer, je l’ai emmené ici. Mais… Comment t’as fais pour la trouver ? Je veux bien que son malaise ait attiré une foule, mais je ne crois pas t’avoir vu dedans.

C’est vrai qu’il n’y avait pas eu de tête blonde dans le tas. Cela m’intriguait fortement. Et puis, je n’avais même pas remarqué que je la tutoyais naturellement. Je sais pas, parfois, j’avais du mal à vouvoyer certaines personnes. La blondinette devait en faire partie. J’allais m’asseoir près de Lola afin de lui changer la serviette humide que j’avais posée sur son front. Je remis un peu d’eau fraîche en attendant qu’elle se réveille. Je me retournais vers la jeune fille encore debout, lui pointant un siège.

- Assieds-toi en attendant qu’elle se réveille. Si jamais dans l’heure qui suit, elle n’est pas revenue parmi nous, j’appelerai les secours. Tu veux quelque chose, à boire, à manger ?


Je n’avais même pas remarqué que nous ne nous étions pas présentées. Elle était arrivé comme un cheveu sur la soupe, c’était normalement à elle de me donner son nom. Mais j’allais faire preuve de calme et de maîtrise. Pas comme Klaus qui tapait nerveusement du pied et n’attendait qu’une chose : sauter sur la jeune fille qui avait osée rentrer sans même prendre le temps de frapper, ou de demander l’autorisation. Oui, elle avait un sacré culot pour avoir fait quelque chose de la sorte. Mon Machoc avait les nerfs à vif et se mit à tourner en rond dans la salle, j’apaisais la situation en me présentant à elle.

- D’ailleurs, je m’appelle Liz.


Comme c’était une amie à Lola, elle devait certainement savoir qui j’étais réellement, mais j’attendais de l’entendre de vive voix. En tout cas, j’appréciais sa manière de faire les choses. Star ou pas star, elle avait osé m’affronter comme une personne normale. C’était très appréciable !



T-Card | Diary
Merci Ariane pour le vava 'Rock'n'roll' ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : card
Origine : village kishika
Groupe : le meilleur
Messages : 275
Stardust : 658
Sam 10 Juin - 23:42
le jour où j'ai vu la famous blaze
i chime in with a haven't you ever heard of closing a goddamn door?
no, it's much better to face these kinds of things with a sense of poise and rationality
oh, well in fact well I'll look at it this way i mean, technically, our marriage is saved well this calls for a toast so pour the champagne
marie, elle pense qu'elle a déjà vu cette fille. mais où, quand, comment...elle n'en avait aucune idée.

c'était peut-être ça le plus gros défaut de marie, sa mémoire à plus grande que celle d'un magicarpe rouge. et c'est pas de sa faute. enfin, pas totalement. enfin, si ce jour là n'était pas arrivé elle...

bref, marie a du mal à retenir les choses, elle le sait, et c'est une honte pour quelqu'un qui se prétend journaliste. mais elle essaye. les post-its, les notes, son carnet... elle veut se rappeler, elle veut se souvenir. alors peut-être qu'un autre signe l'aidera à découvrir l'identité de la personne qui était face à elle. ou peut-être que lola lui dira simplement la réponse quand elle aura enfin décider de quitter le rôle de la belle au bois dormant et d'enfin se réveiller.

"lola ? tu parles de cette fille ? c’est une longue histoire mais pour te résumer la chose, elle a failli se noyer et s’est évanouie. pour éviter que les gens ne s’agglutinent sur elle et l’empêchent de respirer, je l’ai emmené ici. mais… comment t’as fais pour la trouver ? je veux bien que son malaise ait attiré une foule, mais je ne crois pas t’avoir vu dedans."

"ah euh bah t'as pas bien regardé... ahahaha...ah...ah... bref merci de t'être t'occuper d'elle ! c'est une choueeeette fille lola ! "


essayer de mentir misérablement, rire comme un tadmorv puis changer de sujet, check !

"assieds-toi en attendant qu’elle se réveille. si jamais dans l’heure qui suit, elle n’est pas revenue parmi nous, j’appelerai les secours. tu veux quelque chose, à boire, à manger ?"


"à manger ! oh oui !!! tu sais comment toucher mon coeuuur toi ~ "


oui, marie disait trop ce qui lui passait par la tête. oui, elle était putain de familière envers cette dame qu'elle connait à peine et dont elle viole, sans retenue et sans gêne, sa vie privée. mais bon, elle est comme ça marie. et jusqu'ici, sa technique d'approche marche ! enfin... oui elle s'est déjà retrouvée en garde à vue mais c'est rien de dérangeant ça. c'est comme les épines de la rose. ouais.
mais marie janna, quand elle veut quelque chose, va pour essayer de l'arrêter...
c'est pas pour rien qu'elle se balade avec une corde dans son sac quoi.

"d’ailleurs, je m’appelle liz. "

"moi c'est marieeee ~ marie janna ! OH WAIT !"


les neurones de la demoiselle semblait fonctionner et des connexions semblaient petit à petit à se faire. en effet, elle se souvient de cette femme. enfin le nom concordait avec sa tête...
AH MAIS OUI ! la blonde se souvient ! elle l'avait vu en espionnant le fameux tim grayson (enfin elle ne les espionnait pas vraiment...elle soutirait des informations c'est tout... ouais).

"OMG LIZ TU CONNAIS PAS UN TIM PAR HASARD ????"
demanda quand même la blonde pour être sûre.

si la réponse est oui, peut-être qu'elle réussira à lui soutirer des informations à propos du bel homme. comme son adresse, ou si ils entretenaient une liaison amoureuse ensemble par exemple...
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Kalos
Groupe : Pulsar
Messages : 195
Stardust : 900
Dim 11 Juin - 12:46
Elle agissait bizarrement cette fille. La blondinette m’avouait que je n’avais pas bien regardé. Peut-être, mais sur le moment, il est vrai que je n’avais pas prit le temps de regarder chaque personne en détail. Bien trop occupée à secourir la jeune fille, j’avais filé jusqu’à l’auberge sans prendre le temps de regarder les autres. Elle me remerciait de m’être occupée de la jeunette. Mais c’était normal. C’était un peu ma faute si son corps gisait sur le matelas actuellement. J’approchais d’elle afin de surveiller son état à nouveau. Tout semblait aller, elle était juste dans les vapes.

- Ne me remercie pas, c’est ma faute si elle est là, je n’allais pas la laisser mourir tout de même !

La blondinette semblait être attirée par le fait de manger quelque chose. Je me retournais et ouvrait le petit frigidaire. On n’était pas dans un cinq étoiles, mais le type avait quand même prit la peine de mettre un frigo dans la meilleure des chambres. Il y avait des petits sandwichs qui étaient là, dans du papier aluminium. J’en amenais un à la jeune fille avant de m’asseoir en face d’elle. Klaus ne semblait pas l’apprécier et la dévisageais. Il n’avait aucun savoir vivre celui là. Je croquais dans le pain moelleux avant de me relever et de chercher de quoi boire. Du jus de pomme. Parfait. Je posais ça sur la petite table, à côté de nous. Elle m’avait fait rire cette fille quand même, elle ne manquait pas de culot de débarquer comme ça, sans crier gare. Après m’être présentée, elle fit de même. Marie Janna. Je notais ça dans un coin de ma tête. Elle était enjouée cette fille, elle était pleine de vie. Peut-être même un peu trop. Et puis, il y eût ce moment où elle m’avait surpris. Comme si quelque chose venait de se débloquer à l’intérieur. Je restais bloquée, comme si la question m’avait désarçonnée.

- Euh, oui je connais bien un Tim. Mais pourquoi cette question ?

Je ne comprenais pas ce que cette fille cherchait. A la base, elle m’avait suivie pour retrouver son amie. Maintenant, elle cherchait carrément à savoir si je connaissais un Tim ? Je ne voyais pas où elle voulait en venir, mais si elle me posait la question, c’est qu’elle avait quelque chose derrière la tête. Klaus était encore plus méfiant. Y avait un truc qui allait pas. Elle semblait bien trop gentille, ça cachait certainement quelque chose. Mais je n’allais pas forcément m’en méfier. Il fallait juste que je fasse attention à ce que j’allais dire. Ou alors, je me faisais des idées ? Je n’allais pas devenir paranoïaque quand même. J’avais assez donné à Kalos. Ce n’était pas pour le redevenir à Lumiris. Il fallait que j’abandonne cette idée d’être poursuivie partout, pour qu’on me soutire des informations.



T-Card | Diary
Merci Ariane pour le vava 'Rock'n'roll' ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : card
Origine : village kishika
Groupe : le meilleur
Messages : 275
Stardust : 658
Jeu 22 Juin - 12:11
le jour où j'ai vu la famous blaze
i chime in with a haven't you ever heard of closing a goddamn door?
no, it's much better to face these kinds of things with a sense of poise and rationality
oh, well in fact well I'll look at it this way i mean, technically, our marriage is saved well this calls for a toast so pour the champagne
"ne me remercie pas, c’est ma faute si elle est là, je n’allais pas la laisser mourir tout de même !"

marie haussa les épaules. ça se tient comme raisonnement si on part du principe que cette liz est une bonne et intègre personne. mais bon on est pas dans un monde de cheloursons. tout peut arriver. genre vraiment tout. et marie est bien placée pour le savoir.

la blonde remercia la brune lorsque celle ci lui remit des sandwichs et du jus frais. inutile de préciser que marie mangeait ces mets comme une sauvageonne n'ayant plus touché de nourriture depuis des décennies. inutile de dire que c'était pas beau à voir. marrant. mais pas beau.

"euh, oui je connais bien un tim. mais pourquoi cette question ?"

marie sentait cette petite pointe de méfiance dans la voix de la brune. ça sentait pas bon pour l'interview ça. ça sentait pas bon tout court.
baaah elle ferrait avec.

"aaah wow la chaaance tu connais tiiim ! chui suis fan de lui tu chais ! chore ses abdos, ses yeux revolvers ches cheeeeeveuux douux !" commença marie tout en engloutissant les sandwichs.

la blonde prit une gorgée de jus avant de poursuivre :

"bref il est trop populaire tim. j'aimerais bien en savoir plus sur lui. tiens on m'a donné son adresse ! tu confirmes ? ah aussi tu le cotoies souvent ? tu penses quoi de lui ?"

marie donna un bon de papier avec l'adresse du beau. "42 bis allée des peupliers, fort des songes. "
si cette fois ci elle avait des bonnes infos de la part de la hackeuse, et bien tout irait pour le mieux !

un petit bruit se fir entendre au niveau du lit de la chambre. c'était lola qui reprennait peu à peu ses esprits. la demoiselle aux cheveux bleus ouvra les yeux et observa les alentours et dans sa tête c'était le bordel. c'était où ici ? qu'est ce qu'elle faisait là ? puis pourquoi marie et... blaze ???

"m-marie ?"
"ouii c'est moii ~ je sais pas ce que tu as fait lola mais wow tu m'aides grave parce que cette bonne dame elle connait tim ! tu vois le beau gosse dont je..."

"b-bonne dame ? tu te fiches de moi !!! cette bonne dame c'est une super star c'est c'est...."
"c'est ?"
"bl..."

et pouf la bleue dans les vapes encore.
marie soupira.

"excusez là elle est pas très nette lola dans sa tête !"dit sereinement la demoiselle qui avait attaché et bailloné l'homme de la réception.

marie lança un regard au petit machopeur chromatique de la dame. celui ci n'avait vraiment pas l'air de l'apprécier et tant mieux. c'est réciproque.
pis c'est même pas un pokémon insecte.

"si vous êtiez une super-star, ça ce serait n'est ce pas ? breeeef ~"
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pulsar
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Kalos
Groupe : Pulsar
Messages : 195
Stardust : 900
Ven 23 Juin - 19:13
Elle avait écouté bien sagement sur le fait que je connaissais Tim. Et je remarquais aussi qu’elle avait senti une certaine méfiance de ma part. Et là, tout à changé. La jeune fille m’avait dit qu’elle appréciait Tim. En fait, elle en était fan. Fan ? Mais pour quelle raison obscure ? Tim n’était pourtant pas encore célèbre. Il m’avait promis que s’il le devenait, tout le monde parlerait de lui. Et de ce que j’entendais, Grayson n’avait pas encore atteint le stade de star internationale. Marie me faisait un récapitulatif de ce qu’elle aimait chez le ténébreux. Ses abdos, ses yeux revolvers ainsi que ses cheveux doux. Pas mal pour un descriptif. Mais ses abdos, je ne les avais pas encore vus, ses yeux revolvers… Il n’a pourtant pas le regard qui tue. Et ses cheveux doux ? Je me rappelle de la fois où j’ai attrapé son bras, et je ne recommencerai certainement pas. Alors je ne pouvais affirmer les dires de la demoiselle. Et puis, le fait qu’elle me disait qu’il était trop populaire, ce ne devait être qu’une lubie personnelle. Puisqu’en aucun cas, Tim était célèbre. La demoiselle souhaitait en savoir plus sur lui et me tendais un bout de papier avec une adresse dessus. J’enregistrais ça vite fais dans ma tête avant de secouer la tête négativement.

- Je ne peux pas te dire si tes informations sont correctes, je ne sais pas où il habite exactement. Mais je peux chercher si tu veux !

C’était une façon de lui faire comprendre que je pouvais coopérer, mais je n’assurais pas de lui donner les réponses à ses questions. En revanche, les suivantes me firent sourire. Elle voulait tenter une approche du gaillard ou bien ? Peut-être qu’elle avait envie de le côtoyer mais quand on voit Tim, on est tout de suite impressionné. Ou presque.

- Je le vois fréquemment, même quand je n’ai pas envie de voir sa tronche, je la vois quand même. On se retrouve souvent dans les mêmes galères. Et ce que je pense de lui ? On se ressemble beaucoup trop, et c’est flippant. Je l’apprécie mais je t’avoue qu’il m’agace parfois.

Qu’allait-elle faire de ses informations ? Les distribuer ? Les divulguer à ladite personne ? Elle pouvait y aller, Tim savait exactement ce que je pensais de lui. Enfin, peut-être pas sur le côté appréciable, mais au fond, ce n’était pas quelqu’un de mauvais. Il était juste ronchon. Et têtu aussi. Et parfois méchant, mais on s’y habitue vite en fin de compte. Enfin, il ne fallait juste pas trop le chercher, le brun. Je rendais le bout de papier avant de voir que la jeune Lola se réveillait. Elle regardait son amie en balbutiant. Elles discutaient pendant que j’allais fumer un coup. Et puis, je tendais l’oreille. Lola commençait à dire à son amie que j’étais une super star et… Plus rien. Elle se rendormit. Ou tombait à nouveau dans les pommes. Eh bien, elle devait être trop à bout de force pour pouvoir tenir le choc. Je jetais le mégot par la fenêtre, avant de retourner m’asseoir. Marie m’avouait que Lola n’était pas très nette dans sa tête, mais est-ce qu’elle s’était regardé ? Je la trouvais pas vraiment nette non plus. Cependant, je ne lui ferai aucune remarque. Le seul signe qu’elle pouvait apercevoir, c’était un hochement de tête. Et là, elle m’avait fait éclater de rire. Si j’étais une super star, ça se saurait ? Je ne pouvais pas garder ça pour moi.

- Mais tu sais que tout le monde le sait déjà ? Enfin, pas à Lumiris. Quelques personnes ont le mérite de me connaître, comme ton amie. Ne t’inquiète pas, c’est plutôt une bonne chose si tu ne me connais pas. Je ne cherche pas à me faire connaître dans cette région, alors je ne le prends pas mal. Si tu recherches un peu, tu risques de trouver pourquoi ton amie a dit que j’étais célèbre. Cherche sur Kalos !

D’ailleurs, je repensais à ses questions sur Tim.

- Au fait, pourquoi tant de questions sur Tim ? T’es une fan stalkeuse, ce genre de fan qui veut tout savoir de son idole ?

Ce genre de personne me faisait frissonner. Des fois, ça paraissait vraiment étrange de se dire qu’une personne pouvait connaître votre vie tout aussi bien que vous.



T-Card | Diary
Merci Ariane pour le vava 'Rock'n'roll' ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Pote Kod pou mare Avadra
» Maple story
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération