Dusk

forum rpg pokemon

Lumiris




 

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Réminiscences // Lisbeth
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 15:47
Éclipse
RP flashback.




Réminiscences

Les serpents étaient de véritables plaies.
Ekaterina avait récemment capturé une Séviper particulièrement brutale, mesquine et perfide. Il n'y avait qu'à observer son sourire sournois et ses prunelles brillantes de malice. Dominante et désireuse de démontrer à sa dresseuse qu'elle n'était pas rien, elle l'avait surprise par l'arrière pour frapper. La queue-lame avait tranché la peau tendre et Skelénox avait tout juste eut le temps de retenir, à l'aide de ses ombres, la queue du serpent pour que la lame ne s'enfonce pas davantage. Mais le mal avait été fait et la chercheuse était tombée à genoux sous la douleur intense, abasourdie, furieuse. Depuis quand les Pokémon s'en prenaient à leurs propres dresseurs ? Ekaterina avait rappelé la Séviper et boitillé jusqu'à l'hôpital, demandant à être examinée.

On avait rit doucement en disant que ces temps-ci, les serpents faisaient des ravages et, intriguée, Ekaterina avait demandé ce qu'ils entendaient par-là. L'infirmière qui vérifiait son état avait alors parler d'une jeune demoiselle prénommée Lisbeth qui avait été attaqué et prenait encore du repos, affaiblie. L'oreille de la chercheuse avait frémit, était-ce bien la Lisbeth qu'elle connaissait ? Certes leurs retrouvailles s'étaient achevés sur un ton froid mais Ekaterina n'était pas un monstre, elle désirait voir si son amie passée se portait bien. Ainsi lorsque la scientifique fut laissée dans sa chambre, bandage autour du ventre avec pour indication de ne pas bouger... Elle fila en douce. S'arrêtant un instant devant un distributeur de boissons afin d'en prendre deux au cas où que ce soit vraiment cette Lisbeth.

Skelénox, invisible, menait la danse en passant au travers des murs afin de dénicher la jeune dresseuse tandis qu'Ekaterina le suivait depuis le couloir, le pas vif malgré la légère douleur au niveau de son flanc droit. Tout en avançant, elle enfilait à nouveau son manteau, le faciès toujours aussi fermé jusqu'à ce que son spectre chromatique ne réapparaissait devant elle, indiquant d'un membre, une porte. Cela signifiait donc que c'était bien Lisbeth puisqu'il l'avait assurément reconnu. La chercheuse soupira doucement, tenant les deux canettes dans ses mains, respirant un coup. Finalement, usant de son coude pour appuyer sur la poignée, elle poussa la porte à l'aide de son épaule gauche et pénétra la chambre.

« Bonjour. » Fit-elle d'une voix plus froide qu'elle ne l'aurait voulu alors qu'elle posait ses prunelles mordorées sur Lisbeth. Skelénox, lui, s'était déjà approché du lit et tournoyait autour, visiblement bienheureux de voir la dresseuse aux Plantes. Tranquillement, Ekaterina lui tendit l'une des deux canettes de soda, observant un peu son faciès encore assez pâle.

« J'ai entendu dire qu'un Arbok t'avais attaqué ? Comment tu te sens ? » Demanda t-elle d'une voix moins froide et plus douce, sans cependant expliquer la raison de sa présence, ne s'excusant guère pour le blizzard de la fois dernière. De toute manière, elle n'était pas là pour ça et Lisbeth avait peut-être passé l'éponge sur cette froideur.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Jeu 8 Juin - 19:19
Invité
Fait suite à ce rp

« Mais je suis certain qu'il sera ravi d'avoir de vos nouvelles ! » argumenta l'interne en brandissant le téléphone hors de portée de la convalescente. Stratégie qui aurait pu fonctionner si Lisbeth avait eu les deux jambes dans le plâtre. Sauf que, même avec une fièvre atteignant les 40 degrés celsius, la jeune femme n'aurait laissé personne appeler son père. Cela revenait à ouvrir une porte infernale. Bondissant hors de son lit de malade, Lisbeth tentait d'agripper le portable avec la mine furieuse d'un Chacripan à qui on avait jeté de l'eau glacée. Peu surpris par cette réaction (l'interne en avait vu des pires) l'homme tenta d'appuyer sur une touche... et ce fut le drame.

« Non ! » hurla Lisbeth avec toute l'émotion dont elle était capable.

Ses bras saisirent l'interne à bras-le-corps les envoyant rouler-bouler dans la chambre. Voyant le portable à quelques pas d'elle, Lisbeth s'en saisit, le plaquant contre elle. Soufflant, inspirant l'air à grandes goulées, la jeune femme repoussa les mèches qui étaient retombées sur son front. Elle et l'interne se jaugèrent, yeux dans les yeux, jusqu'à ce qu'une infirmière vint et l'appela, exigeant sa présence. Les deux protagonistes se quittèrent non sans continuer à s'entre-regarder tels deux Malosses prêts à récidiver.

En bonne malade, sous l’œil vigilant de l'infirmière, Lisbeth se recoucha, remontant les draps jusque sous son menton. Bon encore trois jours à tirer. Elle allait devoir veiller à dissimuler son téléphone. Il était gentil l'interne mais mieux valait ne pas tenir au courant Emmerich des déboires de sa fille. La jeune fille ne voulait pas l'inquiéter et essuyer ses larmes avec les draps de son lit.

L'ouverture de la porte la fit sursauter. Merde, il avait été mis au courant ? Lisbeth se crispa, s'attendant au déluge de questions, à un check-up complet des examens qu'elle avait subi depuis son hospitalisation. Mais la voix qui lui parvint n'était pas celle grave de son paternel.

« Eka ? »

Les yeux arrondis de surprise, la bouche béante, Lisbeth avait tout d'un Magicarpe sorti de son eau. La jeune fille se secoua mentalement, déposant son portable sur sa table de chevet.

« Installe-toi. Sur le lit ou la chaise si tu préfères. »

La surprise lui coupait encore la parole. Elle ne s'était pas attendue à retrouver Ekaterina ici. Lisbeth hocha la tête face à ses questions.

« Oui. J'étais partie explorer la jungle et ça a mal tourné. Et comme une idiote je n'avais pas d'anti-venin sur moi. Une histoire compliquée avec des braconniers. Il faudra que je te raconte ça ! »

Prenant la cannette tendue, Lisbeth l'ouvrit et en but quelques gorgées avant de lâcher un soupir bienheureux. Un peu de sucre ça ne faisait jamais de mal ! Surtout avec la nourriture de l’hôpital. Elle avait l'impression de manger des quantités pour nourrisson.

« Dans trois jours maximum je devrais être sortie. Un Ranger m'avait fait les premiers secours juste après l'incident. Plus de peur que de mal. Mais, toi, tu es sûre que ça va ? » Le regard de Lisbeth détailla le bandage qui encerclait le ventre de Ekaterina tel un gigantesque obi. « Il t'es arrivé quoi ? »

Déjà l'esprit de Lisbeth craignait le pire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin - 12:47
Éclipse



Réminiscences

Ekaterina hocha légèrement la tête et prit place sur le rebord du lit en veillant, doucement, ne posant pas tout de suite son regard sur Lisbeth. Alors qu'elle s'asseyait, sa propre blessure s'éveilla légèrement et manqua de la faire grimacer cependant, la chercheuse se retint à merveille, conservant son minois sculpté dans le marbre. Alors que la voix de sa jeune amie était à nouveau audible, Ekaterina glissa ses prunelles vers elle, l'écoutant attentivement. Une histoire avec des braconniers ? La scientifique arqua légèrement un sourcil, au vu du caractère de Lisbeth, têtue comme elle l'était, sûrement qu'elle avait tenté d'aider un ou des Pokémon capturés. Chose plutôt ridicule aux yeux de la chercheuse : pourquoi diable risquer si gros pour sauver quelques Pokémon ? Enfin, elle n'était pas venue pour se brouiller avec Lisbeth mais pour prendre de ses nouvelles. Elle retint donc sa question et sa froideur pour laisser la Pulsar s'exprimer après avoir bu.

Ekaterina ouvrit également sa canette, se désaltérant un peu tout en prêtant l'oreille à Lisbeth. Certes, elle avait eu énormément de chance de tomber sur un Ranger. Un peu comme elle, au final, lorsqu'elle avait été retrouvée par ce Ranger et son Mammochon, à Frimapic. Coinçant sa canette entre ses cuisses et soupirant un peu, la chercheuse coula son regard orangé sur la jeune fille.

« Je n'ai pas donné la vraie version des faits aux médecins mais hm... Disons que j'ai capturé récemment une Séviper très peu commode et très dominante, elle n'a toujours pas avalé le fait que j'étais sa dresseuse et que j'étais la seule commandante à bord. Donc elle a voulu m'avoir dans le dos. » Expliqua tranquillement Ekaterina, les mâchoires serrées. Elle réfléchissait encore au moyen qu'elle emploierait pour calmer les ardeurs du serpent perfide, elle ne devait absolument pas rester sur cette pseudo victoire, ô grand jamais. Ekaterina haussa ses épaules, plutôt lasse.

« J'ai simplement mentit en disant que cela provenait d'un Séviper sauvage, ne sait-on jamais si quelques idées de me l'enlever leur passe par la tête. » Poursuivit Ekaterina, le regard appuyé sur Lisbeth pour lui faire comprendre qu'elle n'avait donc pas à mentionner que le Séviper lui appartenait. Oh, pas que la chercheuse tenait particulièrement à ce sournois Pokémon mais elle lui était bien utile et une fois entraînée, une arme de choix.

« Ton père n'est pas au courant je présume ? Et vas-y donc, raconte moi comment tout cela s'est passé. »


⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Jeu 15 Juin - 6:25
Invité
Lisbeth avait eu un rire nerveux, sans joie – un de ces rires qui vous prenait lorsque l'ironie de la vie vous frappait d'un direct dans la figure. Elle ravala sa gorgée de soda qu'elle avait manqué de cracher sous l'effet de la surprise des confessions de Ekaterina. Bon elles n'en étaient pas au point de se recouvrir de bisous et d'embrassades mais la dresseuse ne se tenait pas non plus à des kilomètres d'elle. Sa glace se fendillait, du moins c'est ce que Lisbeth croyait voir dans ses confessions, sa volonté de dire la vérité à Lisbeth. La jeune femme posa son index sur ses lèvres.

« Je ne dirais rien. » appuya-t-elle d'un clin d’œil complice. « Ils doivent rire dans l’hôpital. Deux blessés et deux par morsure de serpents. Ils vont se dire que c'est de saison. »

Lisbeth se rejeta en arrière contre son oreiller, ses doigts entrelaçant la cannette. Par où commencer ? En soit l'anecdote n'était pas très longue mais elle était riche en émotions. Lisbeth ferma les paupières un instant, le temps de rassembler les informations, avant de parler.

« J'étais partie faire un tour dans la jungle verdoyante. Je me disais que j'avais des chances de dénicher des Pokémons Plante. Sauf que je suis tombée sur deux braconniers qui étaient là pour capturer des Pokémons, mais en dépit des règles élémentaires de bon sens. Ils avaient établi un piège avec un filet. Ils avaient déjà un Picassaut et un Arcko en leur possession. Mon Germignon a voulu les en empêcher, et ils étaient prêts à le capturer lui aussi. »

Les doigts de Lisbeth s'étaient crispés en se rappelant cet événement. Elle avait craint pour la vie de son Germignon, bien plus qu'elle ne l'aurait escompté.

« Sans son intervention je me serais contentée de l'envoi d'alerte que j'avais lancé sur le réseau Dusk, et de suivre les braconniers pour pouvoir apporter mon témoignage à la police. Sur le coup je n'ai pas réfléchi, j'ai foncé. Un des braconniers avait envoyé son Arbok et... je me suis retrouvée dans sa ligne de mire. »

Lisbeth bougea son bras désormais libéré du cathéter.

« Il m'a mordu et j'ai pas mal morflé. J'avais du venin dans le sang... ça aurait pu être pire s'il n'y avait pas eu le ranger. Et tu te doutes... » continua-t-elle, l'inflexion de la voix plus joyeuse. « … que j'ai rien dit au paternel. Sinon il serait en PLS dans la chambre et harcèlerait le personnel hospitalier. Les pauuuuvres. D'ailleurs, avec ton père, vous avez pu vous revoir ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Origine : Lumiris
Groupe : Eclipse.
Messages : 611
Stardust : 1172
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 8:00
Éclipse

Ekaterina hocha légèrement la tête, se délectant un instant de sa boisson sans regarder Lisbeth qui, après avoir moqué gentiment la situation, avait marqué une pause le temps de s'exprimer selon son bon vouloir. Alors elle lui raconta sa propre expérience avec le fameux Arbok, ce qu'il s'était passé. Au vu du caractère de son amie du passé, évidement qu'elle avait agit pour son propre Pokémon. Ce petit Germignon qu'Ekaterina elle-même lui avait soigneusement confié. Les prunelles mordorées d'Ekaterina glissèrent afin de se poser sur le corps et le visage de Lisbeth.

« Je vois... Tu as de la chance d'en réchapper si bien. »

Souffla la scientifique dans un léger sourire, l'observant un peu. Ah... Si Emmerich l'avait apprit, c'était sûr que Lisbeth n'aurait pas eu la paix de sitôt. Déjà, il serait forcément dans les environs à demander aux infirmiers, aux médecins d'affubler sa fille de tout les vaccins, antidotes et vérifications possibles et imaginables. Un papa poule mais il aimait sa fille, plus que tout, cela se voyait et se ressentait.

« Oui, j'ai vu mon père. Nous avons un peu discuté et il a quitté la région pour rejoindre Sinnoh et chercher des informations sur Aleksander ou sur ce qu'il s'est passé. »

Elle avait eu des nouvelles récemment, il était encore en route pour Frimapic ; avancer dans la neige du Mont Couronnée n'était pas mince affaire, assurément. Ekaterina haussa un peu les épaules puis se redressa, avançant plus près de Lisbeth. L'amnésie jeta sa canette dans la poubelle afin de délicatement prendre la main gauche de la jeune femme, dans les siennes, lui souriant un peu.

« Je ne suis pas censée être là alors je vais repartir. Prends soin de toi, j'ai toujours ton numéro, je t'appellerais. »

Ekaterina relâcha alors délicatement sa main, la reposa sur le bord du lit et la salua une dernière fois en hochant la tête. Puis, pivotant, elle rallia à elle Skelénox d'un mouvement de la main avant de quitter la pièce, refermant en douceur la porte derrière elle, plutôt satisfaite.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Crownless [PV Lisbeth]
» Vous avez vu les éléphants roses derrière vous, M'dame Lisbeth ? {PV}
» Escapade en bord de mer[PV Lisbeth Blomqvist]
» Lisbeth De la Rose. /alias/ La Rose du Millénium.
» Lisbeth link's ☮_Si tu bois trop d'alcool, tu es alcoolique. Et si tu bois trop d'Fanta, tu es Fantastique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dusk Lumiris :: Lumiris Centre :: Sunyra-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération