Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
UN FAKE MATHIS VIENT ME PARLER ET LA SITUATION DEVIENT HORS DE CONTROLE ? JE PASSE SUR MALAISETV ? (clive)
avatar
Team :

card : card
Origine : village kishika
Groupe : le meilleur
Messages : 286
Stardust : 663
Mar 13 Juin - 1:27
le jour où j'ai croisé un imposteur
i'm still thinking about
 how much i need you
but you really want somebody else
you’re not the one
guess you’re not the one
"y'a rien a faaaaaaiiireeeeuuu"

oui, la route était belle et les fleurs étaient jolies et y'avait des marchands pour essayer de soutirer de l'argent. mais c'était pas assez pour marie. il lui fallait du scoop, du drama, de l'ambiance, de la vie !
il lui fallait plus qu'une jolie et simple route de "presque" campagne.

et comme un mirage, comme une oasis au milieu du désert, elle le vit lui.

"
"mathiiiiiiiiiiis !!!! "


la blonde sauta dans les bras de celui qu'elle pensait être son ami de toujours et le câlina aussi vigoureusement qu'un chelours en manque d'amour et de miel.

sa réaction pouvait parraitre excessive mais c'est mathis quoi. mathis... le seul ami que marie a réussi à se faire dans cet endroit appeler enfers AKA salle de classe.
alala l'école, les bons souvenirs de jeunesse, la joie de l'accès à l'éducation... ou pas. ou peut-être. mais dans tous les cas, marie, elle n'aimait pas ça. enfin, elle n'aimait pas les profs et les autres élèves sauf le petit garçon aux cheveux noir de jais qui se trouvait actuellement dans ses bras.

mathis, c'était la seule personne qui ne se moquait pas de la blonde quand elle disait que "9 + 10 = 21" ou encore que "les arbres ce sont des animals très gentils en plus ils ont du style car ils ont toujours la collection adéquate pour la saison". ouais, mathis, il ne l'insultait pas de "bétamèche" ou d'autres mots encore plus blessants encore. tellement que même le temps n'a pas pu effacer de la pauvre petite mémoire de marie.

mathis, il lui proposait son aide pour faire les devoirs et il lui tenait la main quand elle avait peur de faire des présentations orales. mathis, il était un peu comme arceus, il était toujours là pour elle.
enfin, avant qu'il ne déménage à kanto, laissant la blonde plus seule qu'un SOLOchi.

hors de contrôle, la blonde baisa les joues du présumé mathis au moins une centaine de fois et elle le serrait tellement fort contre elle qu'elle pouvait sentir le coeur du garçon battre contre le sien.

"tu m'as manquéeeeeeee <3 et tu as telleeement changé depuis ! wow ! tu en es presqu'une personne différente mathis ! mais tu restes toujours aussi cool... et beau ! aloooors comme ça on prévient pas la copine qu'on revient à lumiris c'est ça ? c'est graaaave méchant ! puis c'est comment kanto ? il parait que y'a le faaaamous beau gosse red là bas ! tu l'as vuuu ~ ?"

©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Unys
Groupe : Pulsar
Messages : 43
Stardust : 140
Mer 14 Juin - 15:56



A beautiful day.

♫ Guess I'm in Trouble? ♫



Vendeur ▬: "Reviens ici sale petit voyou!"

Cliente Pimbêche ▬: " Arrête toooi tout d'suuuiiite ou bien j'appelle la sécurité! Kyyaaaaa! "

Clive ne peut s'empêcher d'être mort de rire. Faut dire que celle là a été belle! Voltapolis c'est vraiment le plan B quand il sort de l'université pour faire un max de conneries toutes plus dingues les unes que les autres. Rentrer dans un magasin de la haute y'a rien d'plus top pour s'offrir de sacrées barres!

Un petit flashback? Clive était rentré dans l'un des magasins affilié à Paris Avenue. Autant dire que ça respire la tune là dedans. Pis bon, avec son style c'est clair que le regard de la sécurité avait quelque chose d'insistant. *Bah quoi? J'ai un truc sur laggle?* Voilà c'que pensait le brun. 'Kay, il est loin d'aborder le costard-cravate, mais bon, il n'a pas l'air d'un clochard non plus.

Le casque qui repose sur un T-shirt noir à manche longue, son collier qui se balade, ses bracelets sur chaque poignets qui cliquettent ça pourrait passer... Mais c'est p'têtre le jeans déchiré aux genoux en bas du cul avec le calbut parfois apparent qui pose problème... Ou p'têtre la chaîne qui accroche le porte-feuille? Nan faut pas abuser. Après tout Clive a l'air tutafeh narmol!

'Fin ce n'est qu'une façade, car l'adolescent a montré bien vite que son air serein peut cacher un vrai p'tit démon! Il ne lui a pas fallu longtemps pour aller enquiquiner une cliente qui minaudait à l'un des vendeurs. Et je veux-ci, et je veux ça, pourrais-je essayer ceci, puis cela... Le pauvre ne devait plus savoir où donner de la tête. C'est là que le brun intervient! Il suffit de claquer des doigts pour que la diversion se fasse. Le dresseur se faufile derrière la cliente, son sourire amusé au coin des lèvres avant d'accomplir son méfait. Dans un premier temps, il place sa tête à gauche, et on entend:


Clive ▬: " Nan mais c'est clairement le rose qui vous va l'mieux!"

Puis il passe sa tête à droite afin d'offrir un autre refrain:

Clive ▬: " Qu'est-ce que j'bave, mais nan c'est l'vert qui convient à la situation!"

Un coup d'oeil d'un coté, puis de l'autre, la dame lâche un cri de stupéfaction tandis que le vendeur reste bouche bée, sans trop comprendre si c'est la cuite qu'il a prit la veille qui lui laisse encore des hallu' ou si il se passe bien c'qu'il se passe. Un éclat de rire se fait entendre. Deux pas en avant, Clive dépose le chapeau fleuri de la bourgeoise sur la tête du vendeur et profite du bordel pour piocher dans le sac de la vieille. Il en sort un billet qu'il met dans la poche de l'hébété en lâchant:

Clive ▬: " Tiens mon vieux, tu mérites bien ça, c'est qu'elle doit être dure à supporter la mémère ahah!"

Il ne faut que quelques secondes pour que la réaction de surprise laisse place à un instant de fureur.



Cliente Pimbêche ▬: " "Qu'est-ce que... Oh! Veuillez cesser vos mesquinerie et me rendre de suite ce qui m'appartient malotru que vous êtes!" "

Malotru? Qui Clive? Vous? Ahah, oui c'est exactement ça! Un clin d'oeil suffit pour que le sale gosse chope une longue toge de soie et emmitoufle les deux victimes. Joli paquet! Ils se débattent, pestent contre le garnement qui s'esclaffe:


Clive ▬: " Ahahah! Si vous voyez vos têtes! Aller profite, c'est une femme mature!"

A ces mots, le gamin leur tire la langue, puis les observe quelques secondes. Toutefois, lorsqu'il se libère, c'est une autre histoire... Et voilà comment Clive en est arrivé à courir, son éternel sourire malicieux au coin des lèvres. Il quitte la magasin  seul et se fond dans la foule en prenant garde de ne pas être suivi. Une fois que tout semble bon, il se remet en marche, à la recherche d'une autre bêtise qui pourrait satisfaire son envie de vivre libre. Cependant, il ne s'attendait absolument pas à être abordé de la sorte.

A peine avait-il rejoint la grande avenue de la route 6 qu'une petite blondinette toute mignonne lui saute dans les bras. Si effectivement il avait entretenu une quelconque relation avec la misstinguette, Clive n'aurait sûrement pas bronché mais là, il ne s'attendait pas à être traité comme un star de Concours Pokémon... Ou plutôt comme un dénommé Mathis dont il ignore totalement l'existence. En revanche, blondie a l'air persuadé de ce qu'elle raconte. Le brun se retient, se retient, puis lorsqu'elle le lâche... Il explose de rire, les paumes sur les côtes, plié en deux.

Quelques secondes pendant lesquelles il n'imagine pas l'incompréhension qui doit se glisser dans le regard de la demoiselle. Il finit par se redresser, la fixe en souriant et lui lâche le plus naturellement qui soit:


Clive ▬: " Salut Miss! Moi c'est Clive!"



Clive Eden Evans





Marie Janna Anaur




©Natu de Cocktail-Graph'




Hey Invité! What's up?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :

card : card
Origine : village kishika
Groupe : le meilleur
Messages : 286
Stardust : 663
Jeu 22 Juin - 13:26
le jour où j'ai croisé un imposteur
i'm still thinking about
 how much i need you
but you really want somebody else
you’re not the one
guess you’re not the one

la blonde pencha légèrement la tête lorsque le brun se mit à rire. euuuh pourquoi il riait genre y'avait quoi de drôle ? marie se força à rire légèrement. peut-être c'était une blague cachée que seul les gens revenant de kanto connaissent. ouais sans doutes.
et puis, il était mignon à rire comme ça. donc ça va.

"salut miss ! moi c'est clive !"
"euh ouais non clive toi c'est mathis. fin sauf si t'as changé de nom à kanto mais ça se fait genre grave pas genre." dit la blonde avec tout le sérieux du monde

marie roula des yeux quand non loin de "clive aka mathis" se trouvaient deux hommes en colère, courant et criant "reviieens iciiiii"

marie prit et serra la main du jeune homme et dit de la manière la plus candide et la plus naïve du monde.

"oh tiens mathis y'a tes amis là bas ! allons donc les voir !"

oui marie n'avait pas compris que "mathis ou le gars qui se fait passer pour clive" était poursuivi et que ces gens là-bas, ils étaient tout sauf ses amis. marie elle avait pas compris que le pauvre garçon, il était un peu mal.

"coucouuuuu !"cria marie tout en tenant la main du jeune homme
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : Unys
Groupe : Pulsar
Messages : 43
Stardust : 140
Lun 3 Juil - 9:38



A beautiful day.

♫ Guess I'm in Trouble? ♫



Mort de rire. Clive est juste mort de rire au point que le soutient de ses paumes sur ses côtes n'est plus de mise tellement il en rit. S'il avait cru qu'un jour il se retrouverai dans cette situation... 'Fin c'est pas comme si c'était dramatique, après tout, ce style de truc peut arriver à n'importe qui. Et puis si le brun ressemble trait pour trait à ce dénommé Mathis, il serait bien ravi de le rencontrer. Ce jeune homme serait potentiellement le jumeau bénéfique de Clive. Pasque oui, faut pas déconner, le jour ou Clive sera perçu comme un petit ange... Il pleuvra des Akwakwak!

Le jeune garçon se retrouve bouche bée lorsque la petite blondinette fait la moue et lui lâche de la manière la plus sérieuse du monde qu'il se trompe. Clive tente, il essaie, il parvient à se contenir quelques secondes, deux tout au plus avant d'éclater de rire une nouvelle fois en voyant la tête de la misstinguette. Nan sérieusement? Mais c'est qu'elle est persuadée de c'qu'elle dit en plus! Il n'en peut plus. C'est qu'elle est presque choute la d'moiselle! Cependant, l'adolescent se doit de la décevoir et de lui dévoiler la vérité sur son identité.


Clive ▬: " Ahahah! Nan j'te jure, moi c'est Clive. Clive Eden Evans, tu veux voir ma carte de dresseur? Ahah mais s'tu veux on peut auss... hey!?"

Clive n'a pas le temps de terminer son speech que sa main se fait kidnapper, que ses talons se tourne pour revenir sur ses pas. Le brun fait rapidement le calcul dans sa tête après que son étonnement soit passé. Il comprend mieux à présent ce que Blondie appelle "ses amis" et pourquoi elle tient tant à ce qu'il se fasse passer à tabac. Mauvais choix! Toutefois, Clive a toujours un plan B pour ce genre de choses. Comme il le dit toujours, "When you're in doubt, know the way out!".


Clive ▬: " Ow'Kay... Mauvais plan! On dégage ahah!"

Gardant fermement les doigts de son interlocutrice dans sa main, Clive pivote et commence à tracer pour s'éloigner le plus vite possible des deux avares qui en veulent grossièrement à sa vie. Sans trop se soucier de savoir si son accompagnatrice... Ou plutôt la pauvre suiveuse parvient à calquer son rythme, Clive zigzague entre les passants, les boutiques qui longent la rue puis capte une petite ruelle dans laquelle il met les pieds et se cale contre le mur pour voir si ses poursuivants parviennent ou non à le localiser. Une petite pause qui lui permet de récupérer un peu de sa grande échappée.

Une fois que sa vision ne perçoit plus les deux bourrins, Clive lâche un long soupir de soulagement avant de rire doucement tout en glissant une main dans la poche arrière de son pantalon pour y sortir sa carte de dresseur et la coller limite sur le front de la blonde histoire qu'il n'y ait pas d'autres méprises et que le brun n'ait pas à avoir recours à un éventuel plan C.


Clive ▬: " Et là, tu m'crois Miss?"



Clive Eden Evans





Marie Janna Anaur




©Natu de Cocktail-Graph'




Hey Invité! What's up?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Mark Henry vient parler
» Des radios communautaires pour parler d’environnement
» Orthographe et parler jeun's
» Se parler à soi-même...?
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération