Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Bon plan rentrée : PC portable Asus à 319€
319 € 397 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Le verre, la Championne, l'étrangère [Jun]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Ouais ouais, c'est ça. Aboule le Pokédex, les Pokéballs et barre toi de ma vue, Baobab. Sérieusement, il devait s'être pris des sales caillasses quand il était plus jeune avec un nom pareil ? J'en avais des frissons, l'espace d'un court instant. Heureusement que mon nom n'était pas aussi moisi que ça, sinon autant se tirer une balle dans la tête tout de suite. Sérieusement, pourquoi parmi tous les gages de l'univers, je devais aller au charbon face aux Champions d'une région que je ne connaissais point ? Ah oui, à cause d'un pari complètement pété pendant que j'étais bourrée. Enfin, tant pis. J'avais fait de la merde, il fallait que j’assume, maintenant. Au pire ça me prendrait quoi ? Un ou deux ? Ahah, j'avais hâte de voir la tête de con de mes potes quand je reviendrais avec le trophée et le titre de Mâitre Pokémon. Ils en auraient pour leur argent c'est sûr. Et j'en profiterais pour leur faire bouffer leurs parents dans un chili. Ouais, ça allait être fun.

Mais ça allait attendre demain. Pour le moment, j'avais juste une envie : boire et tester l'alcool de Lumiris. J'étais à la capitale, j'allais pas trop galérer pour trouver un bar. Heureusement avec ma moto, je pouvais faire rapidement le tour de la ville et c'était pas plus mal, considérant qu'il était déjà relativement tard. En effet, la pénombre commençait à s'installer il faisait un peu frisquet. En même temps, on était en automne, rien d'étonnant à ça. Roulant rapidement sur les routes de la ville, je finis par m'arrêter dans un endroit qui semblait assez animé. Le Devil's Nest, nid du démon. Pas mal, il y avait moyen d'y trouver une bonne ambiance. Garant donc ma moto, je finis par pénétrer rapidement à l'intérieur, de douces odeurs d'alcools commençant à parvenir à mes narines. Bien.

L’intérieur était assez lumineux et on pouvait y sentir une certaine chaleur humaine. L'endroit était très propre et animé. Il y avait même un petit groupe de musique qui jouait du vieux jazz sur scène. Parfait, pile ce que je voulais, comme ambiance. Il y avait pas mal de monde, il devait être assez populaire. Avec un nom pareil, on pouvait penser que ce serait un repère de malfrat, mais ce n'était visiblement pas le cas. Tant mieux, j'avais pas envie de me prendre la tête avec des connards.

Alerte ! Alerte ! Canon à six heures. Une jeune femme, plus jeune que moi était adossée au bar. Elle était très belle, avec de jolies yeux bleus et de magnifiques cheveux blonds coiffés. Pile mon genre. Elle semblait seule et n'avait pas encore commandé. Cool. C'est avec détermination que je pris donc la direction du bar, n'hésitant pas à remettre à sa place un dragueur du dimanche qui voulait que je m'installe avec lui. Désolé mon gars, mais j'ai déjà une cible en vue.

- Salut ! Je peux t'offrir quelque chose ?

Un sourire charmeur se dessina sur mon visage, alors que je prenais place à côté d'elle. Travaillant moi-même dans un bar, je connaissais parfaitement les codes de ces endroits et je savais comment faire pour ne pas paraître lourde avec les autres, quand je voulais engager la conversation. Un avantage du métier. Tout en la regardant avec un sourire, je remettais une de mes mèches de cheveux flamboyante correctement derrière mon oreille. Il n'y avait qu'à espérer que mon cache-œil ne la rebute pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Qui est-ce ?



Je ne fréquente pas trop ce genre d’endroit. Mais genre, vraiment pas. Alcool, danse, débauche… C’était peu à l’encontre de tous mes principes. Cependant, si je veux devenir la prochaine maître de lumiris, il fallait que je sois prête à toute situation. Même celle que j’aime le moins. Conseil d’Arsen. D’ailleurs, c’est elle qui m’a filé ce défi idiot. Pas étonnant que le pokémon qui la représente le mieux est un Arbok, elle est aussi vicieuse que le poison de ce serpent est puissant. Mais bon, je devais le reconnaître que la boite qu’elle m’avait mit au défi d’y passer la nuit n’était pas siii terrible que ça. Malgré le nom.

Puis. La musique était vraiment pas mal. Par contre, les videurs sont nuls. Je ne suis pas majeure et ils m’ont tout de même laissé passer. Enfin, ce n’est pas la première fois qu’on me donne quelques années de plus. Je pouvais accomplir mon “défi” sans trop de problèmes, il suffisait juste que je commande un verre, que je garde le reçu et roule mon Poichigeon, j’avais prouvé que je pouvais faire face à toute situation. Par contre, il en mettait du temps le Barman à venir de mon côté. Faut dire qu’il y avait une dizaine de soiffard qui voulait absolument la caisse… Bref, il était un peu débordé. Heureusement, la musique était sympa.

Bon. Profitons de ce petit temps mort pour réfléchir un peu. Officiellement, j’étais la championne de type Acier de Lumiris. Joli titre me dira-t-on, mais je n’avais encore eu personne dans mon arène. Localisé loin des grand axes, mon établissement n’était pas la priorité de tout le monde, puis selon les dires des autres champions, il fallait un certain temps avant que tout le monde ne soit au courant de l’ouverture d’une arène. Vivement que je reçoive des challengers à la pelle, que mon équipe de type Acier se défoule et que je puisse faire des rencontres intéressantes. En parlant de ça, j’entends du mouvement à côté de moi. Visiblement, quelqu’un qui se fait rembarrer en beauté. Ah ba les gars, quand on joue, il faut savoir perdre… Oups, quelqu’un m’aborde.

Je me tourne légèrement et constate une personne… plutôt original. Oh ba, je ne sais pas. L’assurance qui se dégageait d’elle malgré son cache-oeil ? Je me demande si c’était pour se faire un style ou si elle avait vraiment un problème à l’oeil. Le style pirate qui revient au goût du jour peut-être ? Elle m’intrigue et on dirait que je l’intéresse. Bon, jouons, mais selon mes règles.

Je n’aime pas devoir quelque chose à quelqu’un.” Je laisse un petit blanc de suspense, pour faire croire dans une premier temps que c’était un refus “Par contre, j’aime bien qu’on choisisse pour moi. Sans alcool si possible.

Surtout que je n’y connais que dalle et que je devais relire plusieurs fois la carte… Mince, qu’est-ce que je voulais commander déjà ? Par Rayquaza, je ne sais plus. Enfin, le barman semblait toujours autant occupé. Je n’allais pas avoir mon verre tout de suite.

Bon, on a un peu de temps avant que notre serveur vienne par ici alors faisons ce que tout être humain dans une relation fait.” Je me tourne un peu plus vers elle et tends ma main “Je m’appelle Jun et je n’ai pas vraiment l’habitude de fréquenter ce genre d’endroit. Et vous êtes ?

En vrai, je ne connais vraiment pas les règles de ce type de “soirée”. Du coup, je joue ma carte habituelle : la franchise. Le regard des autres glissent sur moi comme l’eau glisse sur le métal. D’ailleurs, en parlant de regard, je sais que ce n’est absolument pas polie, mais son cache-oeil me fait poser tout un tas de question et il faut que j’appelle ma diplomatie intérieure pour ne pas me concentrer dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
La jeune blonde était concentrée sur mon cache-œil. Pas étonnant, ce n'est pas le genre d’accessoire que l'on voyait très souvent, surtout sur une jeune femme comme moi. Tout ça à cause de cet enculé de Tauros. Grr, saloperie. Non, il fallait que je reste calme. Patiente, j'attendais donc qu'elle parle. Ainsi, elle n'aimait pas devoir quelque chose aux autres ? Boarf, un peu décevant pour le coup, mais la suite de sa phrase me fit tirer un léger sourire. Alors elle voulait la jouer comme ça hein ? Très bien ! Jouons, petit chaton. Le barman étant toujours occupé avec des poivrots, c'est sans doute pour ça que la blonde décida de renchérir. Ce que les humains font hein ? Certes, c'était une façon originale de le dire, comme si échanger les banalités habituelles l'ennuyait. Ou comme si elle ne se considérait pas elle-même comme une humaine. Marrant.

Jun hein ? Tout en parlant, elle tendait sa main afin que je la prenne. Oserais-je ? Pourquoi pas après tout ! Au moins, ça montrerait que j'en avais à revendre et que je n'étais pas le genre de fille à me faire intimider pour si peu. D'ailleurs, je voyais qu'elle semblait faire des efforts colossaux pour ne pas pointer en direction de mon œil. Les gens étaient tous les mêmes, à ce sujet. Décidément.

- Ravie de faire votre connaissance, damoiselle Jun, je me prénomme Marie.

Une poignée de main ? Que nenni. Voilà que je prenais délicatement sa main entre mes doigts afin de l'amener à mes lèvres. Un baisemain en somme, comme un gentilhomme le ferait envers une dame à courtiser, à l'ancienne époque. Jun semblait assez surprise de cette réaction, avais-je marqué des points ? Peut-être. En tout cas, sa main était chaude et agréable. Après quelques instants, je finis par relever la tête tout en parlant, avec un air à moitié amusée.

- Je suis d'Unys, c'est ma première journée ici, à Lumiris.

Puis, après quelques instants, je pris de nouveau la parole., d'un ton qui se voulait sympathique. Pas besoin d'être brusque.

- Et pour répondre à ta question, non, ce n'est pas que pour le style.

Tout en parlant, je tapotais légèrement mon œil invalide. Je n'avais aucun problème avec ça, depuis le temps j'y étais habituée. Alors que je continuais de regarder Jun dans les yeux, attendant une quelconque réaction de sa part, je fis également signe au serveur, qui était enfin disponible. Pour passer nos commandes.

- Un jus de raisin pour la demoiselle, mon brave ! Et une bonne bière bien fraîche pour moi. Dans ce genre d'établissement, les boissons à base de fruits comme le raison sont souvent excellentes, car on en extrait le jus pour des alcools. Ils doivent donc en avoir de la meilleure qualité possible.

La seconde partie de la réponse était adressée à Jun, afin qu'elle comprenne que ce n'était pas non plus un choix fait au hasard. Alors voyons chaton, comment tu allais réagir, désormais ? Cette petite partie promettait d'être amusante.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Intéressant



D’accord. Je l’ai pas vu venir. Le baisemain et le damoiselle. Marie donc ? Très différente de la Marie que je connaissais (qui était capable de confondre un Tiplouf avec un type insecte, mais bon !), mais, j’aimais les gens qui étaient surprenants. Il faut dire que je suis une sainte adoratrice des excellentes surprises de ce genre et il faut l’avouer, cette “damoiselle” était très forte dans cette catégorie. Je ne peux m’empêcher d’avoir un petit sourire taquin au coin de mes lèvres.

Unys ? Ce n’est pas la porte à côté. Je viens d’Hoenn, mais cela fait plusieurs mois que je suis ici.

Est-ce que j’affiche mon statut de championne tout de suite ? Nan. Je suis certaine qu’elle apprécie les bonnes surprises. En tout cas, elle est franche et enlève tout ambiguïté sur son oeil. Mince. Qu’est-ce qui, de nos jours, pouvaient éborgner quelqu’un ? Je n’ai pas spécialement envie de me tater sur ce terrain qui pouvait être glissant. Je me contente d’hausser les épaules. Soit. Elle était borgne. Mais pas aveugle visiblement.

Ah. Le barman venait dans notre direction et Marie prends la commande. Décidément, il lui manquait peut-être un oeil, mais elle ne manquait nullement de réparti. A la fois franc dans ses actions et subtile dans ses paroles. Cela me plait beaucoup. Et ce sera donc un jus de raisin pour moi, à défaut d’un vin.

Madame a l’air de s’y connaitre et je m’en remets entièrement à son jugement.

Je lui lance un beau sourire (C’est assez rare pour une première rencontre), décidément, c’était un sacré personnage. Et, pour être honnête, j’adore les femmes qui ont des personnalités haut en couleur. Plus que leurs formes, même si ça joue un jeu, je ne vais pas mentir. Je m’égare, revenons à nos Wattouats.

Est-ce être trop curieuse si je vous demande ce que vous venez chercher à Lumiris ?

Je lui laisse le temps de répondre avant que le barman arrive avec nos commandes et que je paye, sans le cacher, le tout. J’imagine aisément une jeune fille partie avec peu d’économie et qui pouvait investir son argent dans des choses beaucoup plus utile qu’une simple bière. Puis, avec mon salaire de Ranger, mes nombreux tournois et mon arène, on va dire que j’arrive à joindre les bouts facilement. Suite à cela, j’attrape mon verre et commence à siroter tranquillement. Très bon. Excellent choix.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Bon, au moins, ça n'avait pas l'air de la déranger la petite « salutation » à la chevalier servant. C'était pas plus mal car ça pouvait ajouter un peu de piment aux rencontres, c'était plus sympa de se présenter comme ça qu'avec une banale poignée de main, qui était bonne pour les personnes d'un autre âge. Et nous, nous étions deux jeunes femmes fraîches et jolies. Mon action en tout cas lui retira un léger sourire taquin, tandis qu'elle répondait. Oh, elle n'était donc pas une native de la région, elle aussi ? Enfin, ça ne devait pas être très étonnant. Avec tous les dresseurs qui foisonnaient, le concept de frontières régionales était quelque chose d'un peu abstrait. Les contrôles étaient assez faibles ce qui était assez débile, mine de rien. Avec un relâchement pareil, c'était facile de faire voyager des armes. Comme quoi, les gens pouvaient être idiots, si on leur accordait un peu trop de liberté.

- Hoenn hein ? C'est une jolie région. Cimetronelle est très reposante.

J'y avais déjà été une fois, avec des amis lors d'un voyage, quelques années auparavant. Il y avait en effet un charme particulier qui régnait dans cette ville, dont les maisons dans les arbres étaient en bois. C'était à l'opposé total de Volucité, où je vivais. Hum... Hoenn hein ? L'envie irrépressible de faire un jeu de mots de bas niveau s'empara alors de moi.

- C'est vrai ce qu'on dit ? Que les habitants de Poivressel sont extrêmement salés quand ils ont des ennuis ?

Ok, c'était pas le plus subtil et avec un peu de recul, j'en avais un peu honte. Bah, tant pis, elle ne le prendrait peut-être pas mal. Ça n'avait pas l'air d'être son genre, dans tous les cas. Elle me complimentait sur mes connaissances, acceptant ce que je proposais. Mine de rien, ça faisait toujours plaisir d'être reconnue pour ses capacités et pendant quelques vagues instants, le rouge s'empara de mes joues.

- Ho, ce n'est rien. Je travaille dans un bar à Unys. L'Antique, qu'il s'appelle. Il faut bien s'y connaître, du coup. Vous devriez venir faire un tour, à l'occasion, la consommation sera offerte par la maison. Sans alcool, bien sûr.

Tout en parlant, je sortais une care de visite de ma veste, avant de la glisser jusqu’à elle grâce au comptoir. Il y avait plusieurs informations dessus, mon nom complet, ma fonction de barmaid, l'adresse et le numéro du bar ainsi que mon numéro personnel. Les verres finirent par arriver, en même temps que l'addition. C'est sans gêne que Jun décida de payer elle-même les deux consommations. Je n'allais pas refuser, je savais que ça serait impoli de refuser.

- Et voilà que c'est moi qui me retrouve avec une redevance, hé hé. Je peux vous rembourser de multiples manières, il suffit de demander.

Tout en lâchant un clin d’œil de mon seul œil valide, je finis quand même par répondre à sa dernière question. Ce que je faisais ici hein ? Bah, inutile de le cacher, après tout.

- Un pari avec mes amis, lors d'une soirée. Comme j'ai perdu aux cartes, je dois venir ici et je n'aurai l'autorisation de revenir que lorsque je serais Maître Pokémon de Lumiris. Autant dire que ça va prendre du temps ! Et vous ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

De mieux en mieux



Ah Cimetronelle. Une ville qui semblait hors du temps, mais dont on appréciait le calme et le charme de la ville. Ainsi Marie était également une voyageuse ? Mais c’est qu’elle me plairait de plus en plus. Si je m’attendais à ce genre de rencontre dans un lieu qui s’appelle “Nid du démon”, mais bon, je l’ai déjà précisé, j’aime les surprises agréable de ce genre, même si son humour est… particulier. Cependant, je me sais très mauvais public.

On m’a plutôt dit qu’ils allaient à la plage pour oublier leurs soucis. Après, je ne suis pas du genre à provoquer gratuitement les gens.

Bref, l’angle de ce genre d’humour était peut-être à éviter dans mon cas. Mais la pauvre, elle donnait beaucoup de sa personne et moi, je jetais quelques miettes de pain. Si je me la voulais dans la poche encore un petit temps, il allait falloir que je fasse un peu d’effort. Un peu, j’ai dit.

J’attrape sa carte de visite qui appuie l’existence du bar dont elle me parlait et y voit son numéro. Très malin. J’en profite pour allumer mon Capstick et noter les informations dedans. Mon Capstick, c’est mon téléphone, mon pokédex, mon lien avec le réseau Ranger… Bref, il fait tout. C’est très pratique. Un vrai bijou technologique, mais cela ne m’empêche pas de garder la carte dans l’une de mes poches. Marie fait une toute petite remarque taquine sur le fait que je paye les consommations de la manière la plus naturelle possible

J’y compte bien, mais je suis gentille, je vous laisse choisir le moyen de remboursement. Ne tardez pas trop, sinon je risque de demander des intérêts.

Si ça, ce n’était pas une invitation subtile avec le petit sourire qui va avec. Mais. Serais-je en train de répondre positivement à une tentative de drague grosse comme un Tyranocif ? Finalement, ce n’est pas si difficile quand les deux parties sont d’accord. Je bois d’un coup mon verre de jus de raisin et fait signe au barman que j’en veux un autre. Rho ça va. C’est pas de l’alcool, pas la peine d’appeler Modération. Par contre, son histoire concernant son arrivé à Lumiris est assez… cocasse.

Pour ma part, je suis venue ici de mon plein grès pour le titre de Maître de Lumiris. Cela fait de nous des rivaux, je suppose.

De mieux en mieux, j’ai envie de dire. Voyons… Est-ce que je pousse mon petit côté curieuse pour en apprendre plus sur son potentiel équipe ? Ce serait intéressant pour le statut de maître et de champion. Allez, à mon tour de donner un peu de ma personne. Je me lève et commence à tourner autour de sa chaise, passant derrière elle et cherchant éventuellement la ceinture où l’on accrochait les pokéballs. Pour cela, je n’hésite pas à faire une petite fouille, glissant ma main au niveau de la taille et tout le long du dos. Geste peu innocent, mais que je considère encore comme pas trop déplacé dans ce contexte.

Alors ? Quelle bébête t’accompagne ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Bon, visiblement le jeu de mot vaseux n'avait pas très bien marché. À retenir. Bah, je ne devais pas non plus perdre énormément de point, enfin, j'espérais. Jun semblait assez ouverte d'esprit, c'était déjà ça. Bon après, on ne pouvait pas dire que j'y allais avec le dos de la cuillère. Il n'y avait qu'à voir le coup de la carte de visite. Question subtilité, on repassera. Capstick ? Oh, il s'agissait donc d'une Ranger. Bingo, avec un travail pareil, elle devait avoir un corps assez athlétique et endurant, pour tenir. De mieux en mieux, ça promettait de bonnes choses. Ouais, il y avait clairement du potentiel, avec elle.

- Ho vraiment ? J'ai déjà une ou deux petites idées en tête. Mais je les garde en réserve pour l'instant. Payer des intérêts n'est pas dérangeant, en soi.

Cette phrase me tira un léger rire, pendant que j'entendais la suite de sa réponse. En tout cas, on pouvait dire que Jun semblait pigé mon petit manège et ça n'avait pas l'air de la déranger. Comme quoi, peut-être que cette première nuit à Lumiris serait moins ennuyante que je ne le pensais. Il y avait moyen de profiter un peu des saveurs locales, si on puis dire. Au moins, elle semblait apprécier la boisson et en commanda une autre. Sympa. De mon côté, je continuais de boire lentement ma bière bien fraîche. J'avais une bonne résistance à l'alcool mais je ne voulais pas non plus passer pour une poivrot.

- En effet ! Mais bon, vous devez être bien plus douée que moi, pour être Ranger également.

Une autre Dresseuse donc ? Ce n'était pas si étonnant. C'était la voie de la plupart des jeunes, car ça donnait une bonne excuse pour s'émanciper rapidement de l'autorité familiale afin de voyager et faire un peu ce qu'on souhaitait. Je devais au moins reconnaître ça : les Dresseurs étaient souvent plus débrouillards que les autres. En même temps, quand on dormait une bonne partie de son temps sur les routes, à la belle étoile.

Ah ! Elle passait donc à l'attaque, faisant doucement passer ses doigts le long de mon dos, pour finalement arriver au niveau de la taille. Là où il y avait la Pokéball de Mimiqui. Et moi qui pensait être un modèle de subtilité, voilà que je venais de trouver ma maîtresse. Enfin, moi ça ne me dérangeait pas plus que ça. Au contraire.

- Je n'ai commencé il n'y a que trois jours. Je ne suis qu'une débutante, avec un Mimiqui.

Inutile de la jouer grosse mastoc. Un peu d'honnêteté ne pouvait pas faire de mal et puis, il n'y avait aucune honte à avouer que l'on était encore faible. Tout le monde commençait par là, avant de devenir un puissant Dresseur. Bon après, il fallait avouer que Mimiqui était un Pokémon très rare, même à Alola, donc bon.

- Mais tu m'as l'air de t'y connaître, dis-moi. Tu me donnerais quelques cours particuliers, à l'occasion ?

Bon, il ne fallait pas être un génie pour comprendre le double-sens derrière ses paroles. Je me demandais bien comment Jun allait réagir. Passer du vouvoiement au tutoiement ne gênait d'ailleurs aucunement. C'était toujours plus sympa, pour créer des liens et estomper les barrières avec les autres. Et puis, tout ce civisme, c'était fatigant, au bout d'un moment.

- Dis, ça te dirais de me faire faire le tour de la ville après nos consommations ? C'est la capitale et la visiter avec une guide aussi charmante serait loin d'être désagréable !

Subtilité ? Hey subtilité ? T'es où bon sang ?! Certainement pas dans cette conversation, dans tous les cas. Tout en parlant d'ailleurs, je mettais doucement mes doigts sur la main de Jun, qui était encore à ma ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

De mieux en mieux



Ah Cimetronelle. Une ville qui semblait hors du temps, mais dont on appréciait le calme et le charme de la ville. Ainsi Marie était également une voyageuse ? Mais c’est qu’elle me plairait de plus en plus. Si je m’attendais à ce genre de rencontre dans un lieu qui s’appelle “Nid du démon”, mais bon, je l’ai déjà précisé, j’aime les surprises agréable de ce genre, même si son humour est… particulier. Cependant, je me sais très mauvais public.

On m’a plutôt dit qu’ils allaient à la plage pour oublier leurs soucis. Après, je ne suis pas du genre à provoquer gratuitement les gens.

Bref, l’angle de ce genre d’humour était peut-être à éviter dans mon cas. Mais la pauvre, elle donnait beaucoup de sa personne et moi, je jetais quelques miettes de pain. Si je me la voulais dans la poche encore un petit temps, il allait falloir que je fasse un peu d’effort. Un peu, j’ai dit.

J’attrape sa carte de visite qui appuie l’existence du bar dont elle me parlait et y voit son numéro. Très malin. J’en profite pour allumer mon Capstick et noter les informations dedans. Mon Capstick, c’est mon téléphone, mon pokédex, mon lien avec le réseau Ranger… Bref, il fait tout. C’est très pratique. Un vrai bijou technologique, mais cela ne m’empêche pas de garder la carte dans l’une de mes poches.

J’espère bien.

Je lui fais un grand sourire avant qu’elle ne m’explique les raisons de sa venue à Lumiris. Et elles étaient plutôt… original. Comme tout le personnage, vous me direz.

Et bien, je veux également devenir maître de la ligue de Lumiris. Je suppose que nous sommes rivaux.

Alors, c’est une dresseuse ? Qui dit dresseuse dit pokémon ! Je descends de ma chaise et m’approche de la demoiselle, passant derrière elle de manière un peu malicieuse. Je suis d’humeur joueuse ce soir. Et un peu baladeuse également. Je glisse ma main le long de son dos jusqu’à atteindre sa taille pour “chercher” quelque chose. Sa ceinture où il y a ses pokémons, par exemple.

Alors ? Quelle bébête t’accompagne ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
À noter, ce genre de blagues, elle ne semblait pas trop apprécier. Bon, après, je ne pensais pas perdre énormément de points dessus, de ce que je voyais de sa personnalité. Tant mieux. Enfin, je notais qu'elle prenait tout de même ma carte et notait même les informations dessus sur son Capstick. Bingo. D'ailleurs, si elle avait une telle machine, c'est sans doute qu'elle était ranger. Une dresseuse expérimentée, donc. Ils n'allaient pas engager n'importe qui, au vu de la dangerosité de leur mission. C'était pas plus mal ! Après tout, ça voulait bien dire qu'elle avait un bon niveau physique et qu'elle serait sans aucun doute suffisamment d'énergie, si la conversation continuait dans le sens que je voulais.

Et voilà qu'elle me souriait, en disant elle-même vouloir devenir Maître de la Ligue. Intéressant ! Comme quoi, tous les Dresseurs n'étaient pas des êtres désagréables. Après, moi je ne le faisais que vouloir en finir avec ce pari idiot. Je n'avais pas vraiment de grandes inspirations et ne souhaitait pas être célèbre. C'était vraiment une corvée, pour moi.

- En effet ! Après, ce n'est pas parce que nous sommes rivales que nous ne pouvons pas nous entendre. Au contraire, même.

Tiens ? Elle passait donc à l'attaque ? En effet, c'était le cas. Se levant tranquillement de sa chaise, elle laissait glisser ses doigts le long de ma colonne vertébrale afin de descendre jusqu'à ma ceinture, où il y avait la Pokéball de Mad. Et moi qui pensait manquer de subtilité, voilà ma maîtresse dans ce domaine, assurément !

- Je suis une débutante, qui a commencé il n'y a même pas une semaine. Pour l'instant, j'ai juste Mimiqui.

Il n'y avait aucune raison de mentir à ce sujet. Vraiment, aucun intérêt de me faire croire plus forte que je ne l'étais. Après tout, si je mentais, elle le saurait tôt ou tard. Et puis, si on voulait jouer sur ce terrain, c'était rare de croiser quelqu'un avec un Mimiqui. Après tout, même si il était encore faible, c'était un des Pokémons les plus rares d'Alola. Peut être que j'arriverais à piquer son intérêt grace à lui, qui sait ?

- Mais je ne dirais pas non à quelques cours particuliers, assez sportifs pour m'améliorer. Seulement si tu le veux, bien sûr...

On ne pouvait pas dire que la subtilité était au rendez-vous, ce soir. En même temps, elle semblait être du même tempérament que moi, Jun, à aller droit au but. Alors, autant se lâcher un peu. Tandis que je parlais, mes doigts caressèrent alors doucement la main qu'elle posait à ma ceinture. Comme si je voulais qu'ils soient liés.

- Après nos consommations, tu voudras bien me servir de guide pour la ville ? C'est la capitale après tout et je ne dirais pas non de l'explorer en aussi charmante compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Au coeur des choses



Est-ce que Marie est folle ou courageuse ? La limite entre ces deux notions est toujours aussi flous, mais bon, elle ne faisait pas un pacte avec Darkrai non plus, elle n’avait pas grand chose à perdre. Plutôt à gagner, en vérité. Mais bon, j’appréciais tout de même son audace. Puis, elle semblait plutôt bien supporter l’alcool. Moi ? Aucune idée et je n’ai pas envie de le savoir.

Excellente observatrice. Disons que j’ai pas mal d’expérience dans le domaine et les Rangers ont besoin de personnes compétentes.

Vantarde ? Pas du tout. Réaliste ? Là, on est un peu plus d’accord. C’est d’ailleurs relativement récent qu’ils embauchent des dresseurs expérimentés, mais il faut dire que l’offre est très tentante. Aventure, excellente réputation et bon salaire ? Qui pourrait refuser quand on est un dresseur ? Mais laissons mes collègues de côté et concentrons-nous sur la situation présente. Visiblement, mon approche subtile était plutôt bien accueilli. Comme quoi, c’est comme en match : le plus simple est d’essayer. Et visiblement, j’ai trouvé une pokéball.

Et bien, je dois dire que pour une débutante, tu as pris un pokémon très intéressant. Mimiqui. Son talent spécial lui permet d’encaisser un coup sans ressentir la moindre égratignure. Très déroutant quand on ne connait pas et tu peux en profiter pour porter un coup bien placé.” Je marque une petite pause “On va dire que tu as un très bon potentiel et je serais ravie de t’aider à l’exploiter.

Double-sens gros comme un Wailord est au rendez-vous ce soir. En parlant de Mimiqui, je me demande ce qu’est devenu Velvet et son Embrylex. Hum… Sans doute en train de composer son équipe pour venir m’affronter sur mon terrain. Quand je lui annoncerais que je suis championne de type Acier, c’est sûr qu’elle viendra me prendre mon badge. Arf. Pas de bagarre aujourd’hui ! Elle l’a dit elle-même qu’elle était une débutante, il ne fallait pas la traumatiser tout de suite. En tout cas, pas avant d’avoir régler quelques petits détails.

Oh oh oh. Madame semblait de plus en plus montrer d'intérêt. En même temps, je n’avais aucune gloire, c’est elle qui est venue me chercher et je n’ai fait que répondre positivement. Néanmoins, je suis contente qu’elle s’adapte vite à mon caractère et surtout, qu’on veuille visiblement la même chose. Je délaissa sa pokéball pour entremêler mes doigts avec les siens.

Avec un grand plaisir, mais je veux que tu règles ta dette avant qu’on sorte d’ici. Tu n’es pas du genre à partir sans payer, hum ?

J’ai vu subtilité partir en direction de l’aéroport de Nemerya et je l’ai entendu crier qu’il ne remettrait jamais les pieds dans ce bar. Je me demande bien pourquoi !  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Effectivement Jun était une bonne dresseuse. En même temps, il n’y avait qu’à voir des personnes comme Red qui étaient devenues de véritables légendes en à peine quelques mois. Soit le monde était remplis de personnes d’exceptions, soit les Champions et la Ligue étaient des incapables qui n’étaient pas si forts que ça. Bon, vu le nombre de Dresseurs qui restait bloqué à un ou deux badges, je penchais plutôt pour la première option. Bah, c’était sans importance, pour le moment. Non, il fallait simplement profiter de l’instant présent.

- Oui en effet. Et encore, on peut très bien commencer par Danse-Lames pour se booster pendant que l’adversaire casse Fantômasque ou est obliger de changer. Ce n’est pas difficile avec son double-type, de venir sur un coup résisté.

On pouvait pas dire que je n’avais pas bossé avant d’arriver ici. En même temps, si je souhaitais gagner, il fallait que j’ai toutes les cartes en main pour ça. La lutte pour le titre de Maître Pokémon serait impitoyable, après tout !

Nos doigts s’entremêlèrent alors. Nous voulions visiblement la même chose, elle et moi. Tant mieux. Échec. Je profitais du doux contact de ses doigts, les caressant doucement alors que j’écoutais avec attention le reste de ses paroles. Ho ? Elle voulait que je règle ma dette tout de suite ? Très bien. Mais si elle pensait que j’allais me défiler, ça n’allait certainement pas être le cas.

- Dans ce cas…

Tête en arrière, j’abaissais légèrement la sienne pour qu’elle se dirige vers mon vissage, pour ça, je me contentais de doucement faire fléchir son cou avec ma main libre. Elle se laissait faire et finalement, nos lèvres se rencontrèrent, laissant place à un doux baiser. Le contact dura bien quelques secondes, le temps de profiter de ses magnifiques lèvres qu’elle m’offrait généreusement. Elle se débrouillait très bien, il fallait l’avouer.

- Alors, que dirais-tu d’y aller maintenant, Jun ? La nuit avance…

Tout en parlant, je me levais, tandis qu’elle payait rapidement pour nos consommations. Parfait, il n’y avait désormais plus rien à faire dans ce bar il était temps de profiter d’une jolie petite promenade en fort agréable compagnie. Je glissais sans gêne mon bras autour du sien, pendant que nous commençons à partir.

- C’est pas joli de jouer les voyeurs.

Et bim, un petit coup de pied, rapide et efficace dans la jambe d’un vieux, à une table prêt de l’entée. Il n’était pas très loin de la table du gars de tout à l’heure et je l’avais vu nous fixer durant toute la conversation. Tant pis pour lui ! Enfin, désormais je devais me concentrer sur autre chose : profiter au plus de cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

L’addition



Oh. Mais elle n’était pas tout à fait débutante dans la théorie ! J’admirais tout particulièrement sa technique de booster son pokémon tout en profitant de son immunité pour frapper un grand coup derrière. Cela me donnerait presque envie d’avoir un Mimiqui. Mais. Les pokémons Spectres. Je ne peux vraiment pas. Cependant, ces talents stratégiques la rendent encore plus intéressantes. J’adore.

Mince, ça faisait combien de temps que je n’avais pas goûté à des lèvres féminines. Mon instinct grégaire me dirait : beaucoup trop longtemps. J’avais même poussé le vice à fermer les yeux pour me délecter de ce moment court, mais très intense et surtout qui promettait une suite très agréable. D’ailleurs, ces paroles confirmaient tout cela. Pas de temps à perdre on dirait. Elle a raison. Elle a tout a fait raison.

Oui, on est en retard.

Hop. Je règle les commandes, je prends mon reçu (très important) et rejoint la damoiselle avant de partir d’ici, nan sans faire un aurevoir original à un ami de passage. Je l’avoue, je n’ai pas pu m’empêcher de rire à cette réaction à la fois soudaine et spontanée. Elle avait beaucoup de caractère, la Marie.

Un peu d’air frais, ça fait du bien. Bon, où vais-je bien pouvoir t’emmener...

Un petit tour par le parc peut-être ? Mhh… Avec la team Mistral qui se balade, il faudrait peut-être pas trop s’attirer d’ennui. Un petit tour au centre ville alors ? A cette heure, cela devrait être éclairé et les rues pas trop bondé. Puis si on a une envie soudaine de se reposer. Sait-on jamais.

Viens princesse.

Je me tenais à son bras, offrant juste la direction. Alors, il fallait que je m’improvise guide ? Autant j’étais douée pour tout ce qui était les routes et lieu particulier, autant je ne connaissais Nemerya que pour son Laboratoire. Et quelques restaurants quand il s’agit de faire plaisir à mes bestioles.

Je vais être franche, je ne connais pas vraiment la ville. Il n’y a pas d’arène alors, cela ne m’intéresse pas trop. Mais, le centre-ville est toujours vivant avec toutes ces lumières.

Heureusement, le bar n’était pas situé trop loin du lieux dont je parlais et il suffit de cinq petites minutes de marche rapide pour arriver à destination. Et sans surprise : des rangées de magasin encore ouvert et pour tout public. Je crois qu’aucune d’entre nous n’est intéressé par le shopping, mais c’est une très jolie vu. Je souriais et regardait Marie pour voir si cela lui plaisait.

Si tu as envie d’aller dans un endroit particulier, mon Capstick sera notre guide.

GPS aussi. Je sais. C’est très pratique. Cependant, je lâche son bras un moment et me positionne devant elle, me hissant sur la pointe des pieds pour quémander un baiser un peu plus long que celui de tout à l’heure. Les intérêts.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
J'allais laisser Jun nous diriger. Après tout, elle connaissait certainement la ville mieux que moi, pour le coup. Cette dernière riait d'ailleurs suite à mon coup de pied dans le pauvre homme qui venait de se rincer l’œil. Y'a pas à dire, il y avait un bon courant entre nous deux, tant mieux ! Surtout vu la suite du programme. Ma guide improvisée semblait réfléchir à quel genre d'endroit elle pourrait nous faire aller. Bah, je lui faisais confiance, elle devait avoir suffisamment de présence d'esprit pour nous faire éviter les coins craignos de la ville. Ok, nous avions nos Pokémons aavec nous pour nous défendre, mais on ne sait jamais. Et puis, si ça se trouve, il y avait une bande d'illuminés ici aussi, comme la Team Plasma à une époque à Unys. C'était même fort probable, à croire que toutes les régions devaient avoir une bande de bras cassés sur le dos. Bah ! Je le saurais bien assez tôt.

- Ahah ! Alors je suis passée de chevalier servant à princesse hein ? Soit, douce chevalière, je vous laisse me guider !

Ce n'était peut-être pas volontaire de sa part, mais ça faisait bien marrer, quand on pensait au baisemain que je lui avais offert il y avait déjà un moment de ça. Elle prenait alors mon bras sans gêne, ce qui ne me dérangeais aucunement. Au contraire même, c'était un contact plutôt agréable. Alors comme ça elle ne connaissait pas vraiment la ville ? En même temps, à part le laboratoire, il n'y avait rien d'intéressant pour un Dresseur, comme elle le disait elle-même. Donc ce n'était pas trop dérangeant.

- Pas de problème ! Il est vrai que le centre-ville est toujours intéressant à voir ! Et je suis sûre qu'il n'a rien à envier à celui de Volucité.

Nous marchions donc à l'unisson, en profitant un peu de ce que les boutiques pouvaient proposer, en matière de lèche-vitrine. Ouais, ça n'avait rien à envier à ma ville natale, très clairement. Je repérais d'ailleurs au loin un magasin de mécanique. Il faudrait que j'y retourne, pour ma moto un de ces jours. Je reste persuadée qu'ils auront de bonnes pièces. Je souriais à Jun, qui avait l'air de se demander si ça me plaisait.

- Hum... pourquoi pas un karaoké ? Il y a bien deux ou trois ans que je n'en ai pas profité !

Ah tiens, voilà qu'elle se penchait vers moi. Il faut dire qu'elle était bien plus petite que moi. Je devais lui rendre pas loin des vingt centimètres, tout de même. Mais comme on dit, ce qui est petit est mignon. Je la pris alors doucement par la taille pour l'attirer contre moi avant de sceller nos lèvres dans un nouveau baiser. Plus long et profond, cette fois, histoire de mieux savourer. Je ne m'aventurais pas à la peloter, cependant. Pas encore, du moins. Après une longue minute, je finis par relâcher la pression, en lui offrant un sourire.

- Satisfaite ?

Tout en lui faisant un clin d’œil complice, j'observais aux alentours. Rien de spécial... ah, un marchand de glaces ! J'étais curieuse de savoir si les glaces de cette ville étaient aussi bonnes que celle de Volucité, qui étaient réputées dans le monde entier ! Prenant fermement la main de Jun dans la mienne, je me dirigeais donc avec envie vers le marchand.

- On va se manger une glace avant de continuer, ma petite Jun ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Une petite glace ?



Son humour vole toujours aussi bas, heureusement qu’elle a de très nombreuses qualités pour compenser ! Allons, je suis mauvaise langue, je lui pardonne. Je trouve juste le terme de “chevalier” un peu agressif pour la situation. Surtout qu’on n’avait pas prévu de se battre pour le moment. En tout cas, Marie semblait beaucoup vanter les mérites d’Unys. Je n’y suis jamais allée, mais vu comment elle en parle, je pense que ça mérite de faire un petit tour.

... Un karaoké ?

Genre, elle me demandait de chanter devant des inconnus ? Déjà que chanter n’était pas ma tasse de thé, danser non plus, boire de l’alcool, n’en parlons pas. J’affiche mon air un peu blasé, espérant qu’elle comprenne vite que cela n’allait être juste pas possible. Ou alors qu’elle n’espère pas un duo sur scène. Mais bon, je préfère qu’elle se serve de ses lèvres d’une autre manière, si vous voyez ce que je veux dire. D’ailleurs, j’ai un premier aperçu de ses talents et je dois dire que cela promet une suite plus que satisfaisante. D’ailleurs, je n’hésitais pas à rajouter une petite touche de romantisme en posant délicatement mes mains sur ses épaules.

Très. Mais j’espère qu’on ne va pas s’arrêter là.

Elle m’attrape la main et me tire avec une envie non dissimulé vers un… marchand de glace. Ah. Bon. Pourquoi pas. D’ailleurs, je suis légèrement surprise qu’on trouve ce genre de magasin et encore plus que quelqu’un est une envie de frais, mais après tout : pourquoi pas. En tout cas, cela me motive plus que le karaoké.

D’accord. Si cela te fait plaisir. Et je ne suis pas petite.

Nan mais oh. On n’allait pas me mettre des barrières à cause de ma taille. Je me laisse pas faire, mais je suis sûr que c’était pour taquiner. Et je suis tombée dans le panneau la tête la première. Meh. J’ai un peu le sang chaud sur certain sujet. On arrive devant le marchand. Oula, il y en avait des goûts. Au moins une cinquantaines de possibilité et seulement deux ou trois boules. Je me gratte la nuque avec ma main libre.

Je suppose que dans ton bar, on n’est pas des spécialistes en glace?

Allez Jun. Tu es capable de prendre ta propre décision, même si tes goûts culinaires sont douteux et que tes pokémons n’ont jamais rien manger de ce que tu cuisinais. Bon… Bon… Hum…

Servez-moi ce qui se vend le mieux. Et je paye pour la charmante demoiselle à mes côtés.

Je sors les pokédollars que je donne immédiatement au vendeur et je pense qu’il y avait suffisamment pour se faire un gros plaisir en terme de glace. Je me tourne vers la princesse avec un petit sourire.

Ne pense pas que je suis en train de t’acheter. On va dire que cette fois, c’est un cadeau de la maison.

Je me demande ce qu’elle va choisir. Elle a l’air de s’y connaître !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Bon, le karaoké ça n'avait pas l'air de trop la tenter. Tant pis, on trouvera certainement autre chose à faire à ce moment ! Pour l'heure, il fallait simplement profiter de l’instant présent. J'avais tranquillement les mains posées sur ses cotes tandis qu'elle les avaient sur mes épaules. Plus ça allait, plus j'avais hâte que l'on arrive à la conclusion de cette soirée. Mais il y avait des étapes à respecter, pour ça. Se prrécipiter rendrait les choses un peu ennuyeuses, il fallait bien l'admettre.

- Ho ne t'en fais pas, Jun. Ce n'est que le début. L'apéritif.

Ou comment mettre un peu plus de hype pour ce qui allait suivre. Dans tous les cas, j'étais en train de l'amener vers le marchand de glaces, afin de se rafraîchir un peu. C'était toujours sympa de manger une sucrerie comme ça en bonne compagnie.

- Ahahahah ! Je te taquine juste, Jun.

C'est vrai, j'aimais énormément taquiner les autres, sans que ça ne soit trop méchant. Le chemin vers le marchand avait été assez rapides, car nous marchions assez vite et il n'y avait pas trop de monde dans la rue, pour le moment. Sa remarque me tira un léger sourire.

-Malheureusement non, mais je suis sûre que tu trouveras ton bonheur.

Ainsi, elle décidait de prendre le plus populaire ? Certes, c'était un choix assez cohérent. C'était donc vanille-fraise pour elle chocolat pour moi ! Sa nouvelle remarque me fit rire, tandis que les glaces étaient en préparation et l'envie de faire monter la tension se fit pas mal ressentir. Je m'approchais alors lentement d'elle afin de lui murmurer quelques mots à l'oreille, d'un ton sans équivoque, tandis que nos joues se frôlaient.

-Ne t'en fais pas. Nul besoin de payer, je suis déjà toute à toi...

Avant de me relever, en sifflotant, mine de rien, tout en prenant nos glaces, pour aller sur les bancs qui étaient juste à côté. Il y avait une légère brise agréable, tandis que la rue était éclairée par la lumière des lampadaires. Sans tarder, alors que Jun venait à peine de s’asseoir, je mettais mes petites fesses sur ses jambes, pour m'asseoir sur elle, tout en commençannt à déguster ma glace, sans aucune gêne.

- Alors Jun, c'est quoi tes passions dans la vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Tension dans l’air



L’apéritif seulement ? Est-ce annonciateur d’un repas des plus gourmand pour la suite ? Mais c’est qu’elle a l’art de faire monter la tension, la princesse. En tout cas, elle n’est pas du genre à rester dans son château à atteindre son prince charmant. J’irais même jusqu’à dire qu’elle serait du genre à aller le chercher. Mais j’apprécie la compagnie de personnes aux caractères piquants et bien vivant. Même si elle a l’humour taquin, mais je me contente de lui tirer rapidement la langue.

Finalement, nos glaces arrivent. Vanille-Fraise pour ma part et chocolat pour Marie. Hum. Cela me semble plutôt pas mal. Et ce qui était encore plus intéressant, c’est lorsque la demoiselle se rapprocha de moi et commença à me murmurer des choses dont les paroles étaient innocentes, mais les pensées qui les accompagnaient ne l’étaient pas du tout. J’attrape ma glace et la suit jusqu’à un banc où je m’assois la première et où Marie décide que j’étais son banc personnel. Je l’attrape par la taille et commence à entamer ma glace.

Entraîner mes pokémons principalement. J’ai eu un passé où je faisais de la photo, mais mes bestioles me prennent tout mon temps.

Le Kecleon camouflé… Qui est devenu le Kecleon entraîneur. Oh, ce passé me manque un peu, je le reconnais, mais entraîner une équipe pour être un champion d’arène et entraîner une team pour vaincre les dresseurs les plus forts étaient énergivores. Il ne fallait pas que je me disperse partout, si je souhaitais atteindre mes objectifs.

Bref, une dresseuse acharnée comme il en existe tant. Et toi princesse ?

A part le bar. Hum… Peut-être Pirate ? Pourquoi pas ? Un pari perdu, de l’honneur, un cache-oeil à cause d’un accident, c’était probable. Même si, la connaissant, je suis sûr qu’elle va encore me surprendre.

Tu ne me ferais pas goûter ta glace au chocolat, à tout hasard ?

Tant qu’à faire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun décidait donc de passer sa main sur ma taille, tandis que je m'asseyais sur elle sans aucune gêne. On ne pouvait pas dire qu'elle et moi étions craintives, c'est sûr. Dans tous les cas, je commençais à manger ma glace tranquillement, en entendant les réponses de Jun. Ho ? De la photo ? C'était original ça. Elle n'avait pas la dégaine de quelqu'un qui en faisait, c'est sûr. De l'eau avait sans doute coulé sous les ponts depuis, pour un changement de carrière aussi radical. Enfin, ce n'était pas mieux, de mon côté, il fallait l'avouer. Comme quoi, les gens pouvaient changer de manière assez radicale.  Il n'y avait qu'à me voir, moi qui détestait les Pokémons, voilà que j'étais dans l'obligation de devenir Maître pour rentrer chez moi. Enfin, tant pis.

Princesse hein ? Je rigolais toujours intérieurement, quand on m'appelait comme ça. Il faut dire que je n'avais rien d'une princesse, mais bon.Avant ça, elle me fit une demande audacieuse. Bon, ce n'était pas formulé ainsi, mais c'était comme si. Il faut dire que depuis le début, ni elle ni moi ne faisions preuve d'une grande subtilité. Bha, pourquoi pas après tout.

- Très bien, mais ça sera la dernière fois avant le grand festival. Il ne faudrait pas tout gâcher.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Pendant deux longues minutes, un échange corporel se fit entre elle et moi, pour en profiter le plus possible. Je ne lui épargnais rien, pour le coup, histoire que lorsqu'elle en termine, elle soit frustrée et veuille toute de suite le reste. Je voulais la faire danser dans la paume de ma main. Il faut croire qu'elle réveillait mes pulsions dominatrices.

- Et voilà ! Pour le reste, ce sera plus tard !

Tirant la langue, je continuais tranquillement de manger ma glace, espérant avoir fait suffisamment d'effet à la demoiselle pour ça. Avec un peu de chance, elle serait totalement mienne, cette nuit. Enfin, trêve de mondanités.

- Le bricolage, surtout. J'aime bien trouver des vieux trucs inutilisables et les bricoler pour les faire fonctionner. Genre ma moto, elle a été faite pièce par pièce de mes mains. Je touche un peu à l'informatique, aussi.

Puis, après quelques instants, elle reprit son sac dans ses mains, afin d'en faire sortir quelque chose. Un instrument. Sa guitare acoustique. Elle était un peu vieille et légèrement rafistolée, mais elle fonctionnait bien.

- La guitare aussi, tu veux que je joue un truc en particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Pas si vite



Who who who who ! Je dois avouer que ma demande était un peu à double-sens, mais je ne pensais pas qu’elle allait faire une offensive très efficace avec un coup critique en prime. Audacieuse la Marie et je me prenais au jeu volontiers. Et j’aurais voulu que cela dure beaucoup plus longtemps, mais elle s'interrompt en promettant une suite encore plus intense. J’adopte une mine légèrement boudeur alors qu’elle mangeait tranquillement sa glace comme s’il ne s’était rien passé.

Humf !

Vexée et frustrée, je ne savais que dire de plus à part la serrer un peu plus fort contre moi pour espérer qu’elle recommence, mais c’était peine perdue. Bon, j’ai compris, il allait falloir investir ce soir. Heureusement que le titre de Ranger offrait certains avantages de ce côté-là.
Ainsi, c’était une bricoleuse, motarde, informaticienne et une guitariste. Mes prévisions tombent à l’eau, sans mauvais jeu de mot. Elle sort donc un instrument, me proposant d’en jouer.

Hum… Je ne m’y connais pas trop en chanson. A part une chanson jouée au ukulélé à l’occasion d’un concours amateur. D’ailleurs, peut-être que tu devrais te mettre à la coordination plutôt qu’au combat.

Je suis une fille profondément méchante et rancunière. Pas que je n’apprécie pas les concours de coordinations. Loin de là, je ne savais juste jamais comment m’y prendre, mais là n’était pas le sujet. Je la pousse de mes fesses et utilise mes forces et la surprise pour l’allonger sur le banc et me placer au-dessus d’elle, le sourire taquin.

Tu me chauffes littéralement comme une Dracaufeu en rut et tu veux me jouer quelque chose ?

Je me penche sur elle pour lui voler un baiser langoureux bien mérité avant de me redresser, toujours avec ce petit sourire joueur. Petite, peut-être. Très musclée, aussi. Je commence à procéder à quelques attouchements qu’il n’est pas bon de compter dans une histoire (et qu’il est important de faire qu’avec des personnes consentantes)

Voilà ce que je te propose. On va dans un endroit à l’abri des regards indiscrets et confortable et tu pourras jouer autant que tu veux. Moi aussi d’ailleurs. Cela te va ?

On va dire que dans ma position, je ne lui laisse pas trop le choix, mais vu qu’on a toutes les deux des caractères un peu fort, l’avenir est imprévisible.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Houlà ! Qu'est-ce qu'il se passait, actuellement ? Tout roulait comme sur des roulettes jusqu'ici, et voilà que j'étais dans une position de faiblesse ? Peut-être que j'y avais été trop forte ? Mince alors ! Pourtant, j'aurais du m'en douter à la base, avec l'air froid qu'elle avait pris au début, après notre baiser. Voilà que la tigresse venait de se transformer en dragon et faisait de moi ce qu'elle voulait ! Non, non non ! Ce n’est pas comme ça que ça devait se passer. Je devais vite reprendre le contrôle de la situation, il en allait de mon honneur ! Bon sang, je n'étais pas la chasseuse de plaisirs de Volucité pour rien ! Franchement, elle allait voir ce qu'elle allait voir, cette petite Jun !

- Un Dracaufeu seulement ? Attention, Jun, tu risques de réveiller la Giratina en moi ! Tu nee pourras t'en prendre qu'à toi-même, pour ça !

Sa proposition était plus qu'intéressante et je comptais bien y répondre. Mais il était de bon ton que je rappelle que le rapport de force n'était pas en sa faveur. En tant qu'aînée, j'avais ma fierté, bon sang de bonsoir ! Et c'est donc avec une roulade parfaitement orchestrée, et qui cachait d'autres compétences autrement plus intéressantes. Dominant ainsi Jun, de toute ma hauteur, j’abordais un sourire triomphal, tout en me léchant par avance les babines.

- Je suis pour ! Et ne t'en fais pas pour ça, tu en auras pour ton argent. Je t'en fais la promesse !

Je finis par me retirer, tout en prenant fermement son bras, afin de la porter telle une princesse dans mes bras, pour commencer à marcher. Je l'agrippais suffisamment fort pour qu'elle ne se décide pas à tenter de folies. Tout ça afin de lui montrer qui menait la danse, désormais.

- Il y a un hôtel, un peu plus loin. Allons à celui-ci, princesse. D'accord ?

Pour le coup, je me la jouais clairement pseudo-romantique, ce qui tranchait avec la scène qui se déroulait quelques instants auparavant. Ouais, la nuit ne s'annonçait pas de tout repos, c'était clair. Mais ça promettait d'être amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Giratina ?



Ouch. Elle avait de la poigne l’apprenti maître de la ligue. Et elle m’avait littéralement retourné comme une crêpe (et ce banc n’était vraiment pas confortable). Ainsi donc, elle se prenait pour Giratina ? Je lui lance un sourire taquin, ce n’était point ce pokémon que je craignais, mais elle mettait tout de même la barre haute.

Oh, tu es en train de me dire que si je n’avais pas allongée d’argent, tu n’aurais pas eu ce genre d’envie ?

En vérité, je suis sûr qu’elle est un peu dégoutée que je sois un peu plus riche qu’elle, mais bon, ça mets un peu du piment dans cette relation plus que torride. Puis en plus, j’avais un moyen de transport assez original et presque romantique qui me plaisait beaucoup. Même si sa poigne sur moi était clairement un signe pour que je me laisse faire (pour le moment du moins).

Je vois que madame à l’oeil pour les choses importantes. Et vu que c’est toi qui conduit.

Je passe mes bras autour de son cou et me relève légèrement pour l’embrasser à pleine bouche, dans un petit murmure de plaisir. Je ne voyais pas de quel hôtel elle parlait, mais quelques enjambées plus tard et nous arrivions devant. Je regarde vite fait et commence à lui faire comprendre que je voulais descendre de ma valeureuse monture.

Bon, je vais réserver une chambre et tu me rejoins après ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je riais à la remarque de Jun. Avoir l’œil, hein ? Au moins, elle n'était pas du genre à prendre des pincettes et jouer sur les mots ! Tant mieux, ma foi. Alors que je la portais dans mes bras, telle une princesse, elle décida qu'il était temps d'échanger un nouveau baiser. Décidément, elle était affamée, celle-là. La nuit promettait beaucoup de choses et j'avais déjà plusieurs idées en tête même si une en particulier retint mon attention. Mais pour l'heure, il fallait entrer dans l'hôtel et payer la chambre. Hôtel qui d'ailleurs s'avérait assez lumineux et agréable. Cool, on allait passer un bon moment, elle et moi !

Je patientais tranquillement quelques petites minutes, le temps qu'elle réserve la chambre et récupère ses clés. Pendant que j'attendais, j'étais en train de rapidement échanger des nouvelles avec ma famille. Pour leur signaler que c'était bon, j'étais bien là et qu'ils n'avaient aucun souci à se faire. Non mais franchement, j'avais vingt-trois ans, quand même, j'étais une adulte ! Ah, la voilà qui revient !

- Allons-y ! Tu verras, tu ne le regretteras pas.

Je la tenais tranquillement par l'épaule, entourant mon bras autour de son cou. Pas besoin de se presser, voyons ! La chambre était au second étage et nous prenions donc l'ascenseur, pour aller plus vite. Le trajet ne dura que quelques instants, même pas le temps de dire ouf ! Et nous voilà déjà dans la chambre. Cette dernière était très bien éclairée, jolie et qui, mine de rien avait un certain cachet. Ce n'était pas une suite mais quand même, il y avait du niveau.

- Je vois que tu ne fais pas les choses à moitié, Jun ! Laisse moi te remercie !

Et voilà que je la poussais sur le lit, afin qu'elle atterrisse allongée sur ce dernier. Et c'est avec un grand sourire radieux que je sortie de mon sac des menottes... La nuit allait être très longue...

ELLIPSE

- C'est l'heure de se lever, princesse.

Il faisait déjà jour depuis une heure ou deux et j'embrassais Jun sur le nez, afin qu'elle se réveille. Alors que cette dernière ouvrait lentement les yeux, je fis parvenir jusqu'à elle un plateau argenté, riche en nombre d'aliments divers.

- Et voici votre petit-déjeuner !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
J’espère un juste retour sur mon investissement.

Chambre reservée, il n’y avait plus qu’à y aller et à consommer la soirée comme il se doit. Quand on y pense, je n’avais pas du tout prévue de terminer de cette manière, mais, au fond, j’aime beaucoup. Par contre, elle avait le don de maintenir la tension, elle faisait tout pour me ralentir. Me dîtes pas qu’elle n’était pas pressé ? Ou alors, elle est plus mature que moi de ce côté-là. Ah. La chambre. Enfin ! Délivrance.

Ouch. Elle me pousse sur le lit et me voilà allongé sur le matelas confortable. Je secoue légèrement la tête et la voit en train de sortir des menottes. Je lui lance un magnifique sourire.

Madame la policière, j’ai été un très vilaine fille.

ELLIPSE

Mmmmhf…

Je suis une sainte partisante des gens qui se lèvent tôt, après tout, une expression dit que l’avenir leur appartient. Mais là, je n’aurais pas refuser une petite grasse matinée après la performance d’hier. Cependant, j’étais le genre de personne qui n’arrivait pas à se recoucher et c’est malgré moi que j’ouvris finalement les yeux, en voyant un petit déjeuner arrivée.

Tu es aussi bonne le soir que le lendemain matin.

Je me redresse sur le lit, en tenue d’Eve sous la couette en regardant un peu partout dans la chambre. Par Rayquaza, quelle soirée. Je me gratte la nuque et constate que j’avais des marques sur les poignets. Oups. Il faut croire que j’ai été trop prise par mon personnage d’hier soir.

Je sais pas ce que tu vaux dans un match, mais au pieu, tu serais certainement une Maître de Ligue.

Je ne suis pas une experte non plus, je ne fais pas ce genre de folie souvent (manque d’opportunité), mais c’était ma façon de dire que j’avais apprécié ce genre de soirée… Et qu’il était fort possible qu’on remette ça une prochaine fois. J’attrape un morceau de pain grillé et étale de la confiture dessus.

D’ailleurs, tu t’es renseigné sur les Champions que tu dois vaincre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Bon, on pouvait pas dire que j'y étais allée de main morte, cette nuit, c'est clair. Il faut dire que le jeu en valait la chandelle et je n'étais clairement pas déçue de ce que je venais d'obtenir. Comme quoi, venir dans cette région n'avait pas été une si mauvaise idée, après tout. Si je pouvais avoir droit à ce genre de soirées toutes les nuits, il était fort possible que je reste ici plus longtemps que prévu. Enfin bon, ma petite attention semblait plaire à Jun, tant mieux ! D'ailleurs, sa remarque sur mes performances me tira un petit rire amusé et j'y répondis donc du tac au tac.

- Tu peux venir me mettre un challenge quand tu veux, Jun ! Ce sera avec plaisir !

Et voilà que je repartais dans mes travers, décidément. Je ne changeais pas, toujours la même petite fêtarde qui prenait toujours l'occasion de s'amuser un petit peu. Dans tous les cas, je commençais à prendre le petit-déjeuner avec elle, au lit tandis qu'elle posait une question assez surprenante. Pourquoi aborder ce sujet maintenant ? Hum...

- Non, ce n'est pas encore le cas. Il faut dire que juste après être arrivée ici, j'ai fais une rencontre des plus captivantes.

Tout en parlant, je me mettais derrière elle afin de prendre ses cheveux dans mes mains et de les caresser avec une grande délicatesse. Une habitude, que j'avais à chaque fois que la nuit avait été très plaisante. Ce manège dura quelques minutes avant que je n'entoure son cou de mes bras et que je pose ma tête sur son épaule gauche, joue contre joue.

- Laisse moi deviner, tu es une fille encore plus vilaine que je ne le pensais, c'est ça ?

Tout en parlant, j'entrelaçais doucement mes doigts dans les siens, calme. Reposée.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Surprise



Je lui lance un sourire celui qui signifie “avec un immense plaisir”. Superbe superbe superbe ! Mais cela voulait dire qu’il fallait que je cesse de squatter chez Nathanaël et qu’il est grand temps que j’ai un chez moi qui m’appartienne vraiment. Du coup, à côté de mon arène pour pouvoir y aller rapidement. Oulala, il va falloir que j’investisse… J’y réfléchirais plus tard. Pour le moment, madame était une véritable tombeuse qui me ferait presque rougir pendant que je la laissais s’installer tranquillement. Un petit soupir d’aise lui ferait comprendre que j’aimais beaucoup sa façon de prendre soin de moi avant de caresser ma joue contre la sienne et de participer à l'entrelacement de nos doigts qui s’était fort agités hier soir.

Hum… Pas tant que ça. Je dirais même que je suis une gentille fille vu que je vais te donner quelques informations pour que tu puisses réussir ton gage.

Je regarde le plafond un instant. A mon avis, elle va être un peu sur les fesses quand je vais lui annoncer, mais madame aimait les surprises alors, elle ne sera pas trop déboussolé.

Aedan. Champion de type Feu. Pour l’avoir affronté, il possède un très mauvais caractère, mais ses pokémons sont puissants. Il est basé au nord de Lumiris, dans le volcan.
Zéphyr. Championne de type Vol. Pour l’atteindre, tu vas avoir besoin d’un pokémon qui connaissent la Capsule Secrète Vol. Pense-y quand tu fais la composition de ton équipe. Elle est à Sunyra, au Sud de Lumiris.
Hayato. Champion de type Plante. Ancien militaire. Il est au Sud de Lumiris, dans la forêt d’Ethretia. Je trouve que les plantes ont beaucoup de faiblesses, mais il parait qu’il est redoutable.
Naïa, championne de type Eau qui parle à travers une marionette. Elle est sans doute timide, mais elle reste très forte. Tu auras besoin d’un pokémon qui connaissent Cascade pour pouvoir l’affronter.
Roméo, champion de type Ténèbre. Etrange personnage avec des pokémons fourbes, son arène est à Fort-des-songes, au Nord.
Arsen, championne de type Poison. Je l’ai affronté et elle m’en a fait bavé. Son domaine de prédilection : Toxic. Très redoutable. Elle est à Mirawen et son arène est un peu… troublant.


Je tourne mon visage pour lui offrir un bisou sur la joue avant de reprendre mon petit calin joue contre joue. 6 champions d’arène. Les plus vieux. Mais il y en avait une septième. Roulement de tambours, j’attendais une petite réaction avant d’enchainer.

Jun, championne de type Acier. Elle est également Ranger. Son Lucario et leader de sa team Acier est un petit aperçu de la puissance de son équipe principale. Elle s’est installé au nord, dans la montagne qu’on appelle Mâchoire de Fer.

Je guette sa réaction.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Au moins, les petites attentions que j'avais envers Jun semblaient lui paire ! Tant mieux, j'en étais contente. Elle en soupirait d'aise d'ailleurs... hum... j'avais bien envie de la faire rougir, pour le coup. J'étais sûre qu'elle serait très mignonne, dans cet état. Ouais, il allait falloir que je mette les bouchées doubles pour que ça arrive ! J'écoutais attentivement ce qu'elle disait, donc. Ainsi, elle allait m'aider à gagner mon paris ? Ho, j'étais curieuse de savoir comment !

Tiens , Elle me donnait des informations sur tous les Champions d'Arènes de la région ! C'était très intéressant et j'en prenais grande note. Intérieurement, je cherchais déjà quel genre de Pokémon utiliser contre quel Champion. Quelques idées venaient mais je n'avais encore rien de très précis, à part un ou deux choix en particulier. Mais plus elle parlait, plus je me doutais qu'il y avait une douille quelque part et mes doutes se confirmèrent en l'entendant parler. Ainsi, elle était effectivement une Championne d'Arène. Eh bien, c'était un sacré CV ! En plus, elle possédait un Lucario, Pokémon extrêmement rare et très puissant.

- Oh, vraiment ? Cette Jun semble être en effet pleine de ressource ! Et elle a du goût, en plus de ça, pour utiliser un Pokémon pareil ! Elle me plaît déjà, j'ai hâte de lui faire face, ce sera même la première que je défierais !

Je riais légèrement en parlant. Bien sûr, que c'était elle, la Jun en question. Même une idiote l'aurais compris. De plus, je venais indirectement de lui lancer un challenge. Bien sûr, nous n'allions pas nous affronter tout de suite, car nous savions toutes les deux que ce ne serait même pas un combat. Après quelques instants à l'observer, je sortie rapidement du lit pour me diriger vers une armoire.

- Attends ici quelques secondes !

Aussitôt dit, aussitôt fait. Je revenais donc vers elle en m'asseyant à ses côtés. J'avais une trousse de soins et j'en sortis de la pommade, pour soulager ses poignets. C'est avec vigueur que je lui pris les mains, empêchant ainsi toute protestation. C'est donc après quelques secondes à appliquer le produit sur les zones rouges de son corps, les massant délicatement et avec attention que je refermais la boîte d'un geste sec.

- Et voilà ! Comme neuve. Mais on n'oublie pas le bisou magique.

Et hop, je lui fis un léger baiser sur les deux poignets, qui devaient être encore un peu endoloris. Je demandais bien comment elle allait réagir et si j'allais réussir à la faire rougir de cette manière. J'avais hâte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération