Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Philips EP2220/10 Machine Espresso automatique avec mousseur à lait
269.99 € 399.99 €
Voir le deal

Répondre au sujet
Croquis en noir et blanc [feat. Noah]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

I took the stars from my eyes and then I made a map and knew that somehow I could find my way back

Croquis en noir et blanc

L’herboristerie de Lucifer Castleroc était nichée paisiblement au sein du quartier résidentiel de Fort-des-Songes. Le matin, lorsqu’il ouvrait ses épais volets de bois, il voyait le soleil se lever au dessus des habitations dépareillées de la cité. Sa boutique était une ancienne bâtisse modeste en pierre. Loin d’être grande comme certains manoirs du quartier, elle lui convenait parfaitement. Il vivait à l’étage de la demeure, dans un studio aux poutres apparentes. Le rez-de-chaussée était entièrement consacré son herboristerie.

Des petits commerces peuplaient les rues, il avait tout le nécessaire à portée de main. L’air était agréablement tiède ce matin-là, ainsi avait-il décidé de se dégourdir les jambes dans le parc de Fort-des-Songes. Il avait apporté son carnet de dessin avec lui. Le jeune homme aimait beaucoup se poser sur un des bancs et dessiner la végétation et les Pokémon qui flânaient dans le parc. Vêtu d’une chemise blanche aux manches à demi remontées et d’un pantalon chino noir, il franchit l’arche de pierre qui faisait office d’entrée. Il serrait entre ses doigts un gobelet de café noir qu’il avait préalablement acheté. C’était vraiment une belle journée qui s’annonçait.

A cette heure-ci, on pouvait croiser des joggeurs qui se mêlaient aux promeneurs matinaux. C’était le meilleur moment de la journée pour une balade, le parc n’était pas trop bondé. Lucifer sirotait son café en arpentant les allées fleuries. Arrivé au cœur du parc, il prit place sur un des bancs qui entouraient une fontaine colossale représentant un couple de Moyade mâle et femelle. Son carnet et un crayon à la main, il se mit à tourner la tête de gauche à droite à la recherche d’inspiration. Devant lui, un Flabébé était endormi au milieu d’un massif de tulipes rouges. Le croquis noir et blanc prenait forme sous les coups de crayons du jeune artiste.

Lucifer aperçut du coin de l’œil quelqu’un s’asseoir à côté de lui. Il releva le menton et vit un jeune garçon aux cheveux indomptables d’un noir de jais. A première vue, il ne lui aurait pas donné plus de dix-sept ans. Calant son crayon derrière son oreille, Lucifer entama la conversation avec l’inconnu. Il était encore nouveau à Fort-des-Songes et bien que ce fut une petite cité, il était loin de connaître tout le monde.

« Oh, bonjour ! Je vois que je ne suis pas le seul lève-tôt à venir profiter de cette belle matinée. Vous êtes de Fort-des-Songes ou seulement de passage ? »
@noah shaun
Awful
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Neige éphémère, froid mordant, le tout remplacé par un brin de soleil. Le réveil fut doux et frais. Au milieu de l'herbe encore humide, le jeune artiste venait d'ouvrir les yeux tandis que son compagnon dormait encore dans le creux de son bras. Un regard amusé, un sourire doux et des rayons de soleil légèrement taquins. Dans un mouvement de bras, Noah vint réveiller Maestro qui se mit à émettre un son quand il dû ouvrir les yeux. Une fois assis, il pouvait davantage apprécier la vue qui s'offrait à lui, le lever de soleil était magistral et la rosée brillé sous l'éclat de celui-ci.
Après avoir dressé un rapide croquis de cette vue, Noah se levait pour quitter l'humidité du sol. Frottant vite fait son arrière train, il put se remettre en route. Avant de se diriger vers cette nouvelle ville, il fit un saut à une rivière pour se rafraîchir le visage, tout comme son pokémon. Le temps était plus agréable qu'à Windoria où le froid était la seule saison possible. Ce même froid qui l'avait empêché à plusieurs reprises de dessiner, ses doigts s'étant rapidement transformés en glaçon. Rien que d'y penser, l'adolescent était encore frustré.

Après avoir quitté son lit de fortune, Noah prit la direction de la ville. Cette même ville qui était nouvelle à ses yeux et qui semblait s'appeler Fort-Des-Songes d'après les dire de quelques voyageurs. La cité était aussi belle que son nom. Pour autant, l'intérieur même, le coeur de cette poésie printanière n'était pas parmi ses nombreux bâtiments mais certainement plus loin, sous cette arche de pierre. Attiré par ses étendues verdoyants, par ce qui semblait être la beauté de la ville, l'artiste se mit à marcher. Chacun de ses pas résonnaient comme un écho sur les dalles de marbres. Son regard grisâtre sous le soleil était émerveillé tandis que ses doigts s'échauffaient à l'avance pour ce qui allait s'en suivre.
Suivi par son compagnon, Noah s'engouffrait dans ce qui semblait être un parc. Son visage légèrement dissimulé dans son écharpe en laine bleue et ses cheveux en batailles, il paraissait être un étranger lambda qui se baladait dans le parc. Pourtant, son sac à lanière en cuir recelait bien des secrets. Sans faire attention aux personnes présentes, l'adolescent vint s'installer sur un banc. Son regard avait été comblé par une vision enchanteresse d'un Flabébé en train de dormir dans un parterre de tulipe. Il était prêt à sortir ses affaires quand une voix se mit à attirer son attention. Sa tête se mit à tourner en direction du son, ses yeux grisâtres se posèrent sur une chevelure qui était à la lisière entre la neige et la poussière. Dans un étonnement, Noah se relevait et prit un peu de recule par rapport à cette personne. Sous l'étonnement de son maître, le jeune Nidoran se mit devant lui comme pour le protéger.

« J-Je... Hm ... Je suis désolé ! Je ne voulais pas vous déranger ! »

Dans sa confusion, le chercheur en avait oublié la question. Par politesse, il se pliait face à cet inconnu, lui adressant ses plus plates excuses dans un bégaiement digne d'un enfant de quelques mois. Si, voir une personne assisse sur un banc n'était pas étonnant, c'était certainement sa présence sur le même banc que lui qui l'avait surpris. La beauté était envoûtante à tel point qu'il ne l'avait pas vu. Pourtant, son interlocuteur avait de quoi faire pâlir la beauté de ses tulipes. Noah se mit à penser à ses vieux contes qu'il avait lu, ses mêmes contes où il existait des princes dont la beauté n'avait d'égale que leur bravoure.
En se redressant, le regard de l'artiste ne put se détacher du regard de son vis-à-vis. Noah avait pour habitude de parler avec sincérité, son cœur était la source de ses mots.

« Si je peux me permettre, vous ressemblez à un lys perdu au milieu d'une prairie sous le soleil matinal. »

Sous ses propres mots, et sans même faire attention que la personne en face de lui en avait un aussi, Noah se mit à sortir son carnet de son sac ainsi que son crayon. Cette vision qui était dans son esprit fut couché sous le papier en quelques coups maladroits de crayon. Bien-sûr, le dessin ne ressemblait pas à grand-chose mais tout commence par un début. Si l'impolitesse de Noah n'avait pas fait fuir son modèle, ça serait peut-être la confusion de Maestro qui le ferait, celui-ci ne sachant plus quoi faire, ni où se mettre.
Lucifer
Noah
by xion of sonder
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

I took the stars from my eyes and then I made a map and knew that somehow I could find my way back

Croquis en noir et blanc

Le jeune homme bredouilla au son de la voix de Lucifer. Il n’avait pas l’air d’avoir remarqué que le banc était déjà occupé par quelqu’un. Sans doute pris par surprise, il ne répondit pas à sa question. L’attention de Lucifer fut happée par le Nidoran du garçon pendant un court instant. Ce dernier adressa à Lucifer un compliment avec une sincérité inattendue. Il avait pris l’habitude qu’on le complimente sur son physique, cependant ses joues se teintaient toujours d’un voile de chaleur. Il remarqua qu’ils partageaient la même passion pour le dessin en observant le dresseur de Nidoran sortir un carnet de croquis et griffonner sur une des pages. Lucifer le regardait noircir sa page de traits fins et réguliers. Il était plongé dans un état de concentration si intense qu’il n’osait pas l’en sortir. Il put alors détailler le physique du garçon. Il avait un visage symétrique qui respirait l’innocence avec des yeux comme deux capsules qui renfermaient le ciel. Il était assis mais il semblait assez petit et maigrichon, ce qui le rajeunissait beaucoup.

« Merci beaucoup ! Alors comme ça vous êtes un artiste ? Au fait, je m’appelle Lucifer Castleroc. »

Il tendit sa main vers le garçon qui faisait toujours courir son crayon sur son calepin. Il espérait que cette fois-ci il l’entende. Il était intrigué  et voulait en savoir davantage sur l'artiste qui l'avait comparé à un lys.
@noah shaun
Awful
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Le bruit du crayon, qui griffonnait sur la feuille, était incessant. Tout silence était rompu par cet être infâme. Pour autant, Noah ne l'entendait pas. A ce moment-là, il n'entendait rien. Il était dans un autre monde, il était dans une sorte de bulle où plus rien n'existait. Son regard était concentré sur cette surface blanche qui se noircissait au fur et à mesure que la mine de son crayon diminuait. Sa main effectuait des coups nets et précis, laissant parfaitement paraître son talent aux yeux de son modèle, qui n'avait rien demandé au passage. Un détail vint faire changer le tout.
Cette voix qui s'éleva une nouvelle fois dans les airs, vint déconcentrer le jeune garçon, qui dans un sursaut, fit déraper un de ses traits. L'erreur était minime, mais parfaitement visible pour les yeux experts de Noah. Dans cette confusion, il releva la tête pour voir son interlocuteur une nouvelle fois. Pourtant, cette fois-ci, il savait qu'il était là. Une main était tendue dans sa direction. Maladroitement, sans lâcher son crayon, Noah vint la saisir. Tout en tenant cette main, la sienne étant froide, il se mit à bégayer ses quelques mots.

« J-Je m'appelle Noah, Shaun Noah. »

Une fois qu'il eut fini de parlé, il récupéra sa main avant de s'écarter pour pouvoir s'incliner. Son inclinaison était légère, lui évitant ainsi une quelconque chute maladroite à cause de son non-équilibre. Assez rapidement, Noah se releva pour ensuite répondre à cette question qui lui avait été posé.

« J-Je ... Hm ... Je suis bien un artiste. »

Noah savait parfaitement de quoi il était capable, il savait aussi que la plupart des gens aimaient ce qu'il faisait, mais le "aussi" le gênait un peu. C'était peut-être la première fois qu'il se retrouvait une personne aussi jeune qui se disait aussi être artiste. Est-ce qu'il serait à la hauteur ? Sous cette pression qu'il se mettait lui-même, Noah se mit à serrer son carnet qu'il tenait d'une main, celui-ci reposant sur son avant bras et s'appuyant contre son torse.
Un nouveau sursaut. Maestro venait de mordre le pantalon de l'artiste, lui rappelant au passage sa présence et le fait qu'il ne l'avait pas présenté. Bégayant une nouvelle fois et gesticulant ridiculement, il en fit tomber son crayon. Immédiatement, le Nidoran s'empressa de le ramasser pour le rendre à son propriétaire, qui s'accroupit pour le récupérer.

« J-Je ... Je vous présente Maestro, mon compagnon de voyage. »

Fier de lui, le jeune pokémon bomba le torse pour avoir meilleur allure tandis que son dresseur était en train de se relever pour faire à nouveau face à son interlocuteur. Ce jeune homme avait vraiment un certain charme, Noah ne pouvait pas le nier, mais la beauté n'empêchait pas l'artiste d'avoir du mal à lui parler.
Lucifer
Noah
by xion of sonder
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

I took the stars from my eyes and then I made a map and knew that somehow I could find my way back

Croquis en noir et blanc

Noah saisit la main tendue et se présenta à son tour en gardant son bégaiement embarrassé. Il serrait son carnet contre sa poitrine, empêchant Lucifer de voir ce qu’il dessinait. Le Pokémon du voyageur s’agita au sol, mordillant le bas du pantalon de son dresseur. Lucifer passa une main sur la tête pleine d’épines empoisonnées d’un Maestro qui se gonflait pour paraitre plus imposant.

« Enchanté de faire votre connaissance, Noah. Et toi aussi, Maestro. »

Le Nidoran secoua la tête en signe de salut. En reportant son regard sur Noah, Lucifer eut le curieux sentiment que celui-ci était mal à l’aise. Il tenait toujours fermement son cahier contre son cœur comme s’il renfermait en ses pages le plus brûlant des secrets. Lucifer avait le sien sur ses genoux et le referma d’un geste lent. Il avait toujours son crayon à papier derrière son oreille où il avait également l’habitude de caler son pinceau lorsqu’il peignait.

Dans un effort de détendre son interlocuteur, il avait pris la peine de détourner son regard de lui. Il fixait le Flabébé qui s’étirait délicatement au milieu du massif de fleurs. Il entendit les grattements du crayon contre le papier de Noah reprendre de plus belle. Ils restèrent dans ce silence douillet pendant une poignée de minutes. Lucifer brisa le calme en reprenant la parole de sa voix rassurante pour ne pas brusquer le dessinateur réservé.

« J’imagine que vous êtes un voyageur. Qu’est-ce qui vous amène à Fort-des-Songes ? »
@noah shaun
Awful
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Habitué à vivre au milieu des pokémons, Noah n'avait pas l'habitude de parler avec les autres même si parfois, il avait besoin de communiquer avec ses clients sauf que cela restait du domaine professionnel. Lucifer ne semblait pourtant pas méchant, bien au contraire. Sa beauté reflétait en quelque sort sa personnalité, une douceur égalant celle d'une pétale de lys ou plutôt, la plume d'un Lakmécygne. Dans un hochement de tête pensif, le jeune homme se mit à imaginer le pokémon correspondant à son interlocuteur. Le blanc était la couleur primordiale.
Lamantine, un pokémon de type eau. Peut-être un peu trop féminisant pour le jeune homme ? Togetic ? Un petit pokémon avec de petites ailes. L'aspect enfantin pourrait rebuter. Absol ? Légèrement trop agressif. Givrali aurait pu être un bon choix, mais sa couleur bleutée ne correspondait pas au blanc hivernal de la chevelure de Lucifer. Tout en réfléchissant, Noah avait relâché sa prise sur son carnet pour se remettre à dessiner. C'est au bout de quelques longues idées qu'une idée lui vint.

« Lugia ! »

L'artiste venait de parler en même temps que son vis-à-vis, qui lui avait posé une autre question. La situation était devenue quelque peu gênante. Par réflexe, Noah vint mettre sa main devant sa bouche, tandis que son regard se détourna pour éviter de croiser celui de son interlocuteur.

« Je suis désolé, je ne voulais pas vous couper. »

Mettant sa réflexion de côté pour le moment, même si main ne put s'empêcher d'écrire dans un coin de la page le nom du pokémon légendaire. Un peu moins bégayant, cette fois-ci, il prit le temps de répondre comme il faut à la question qui venait de lui être posé. Dans un sens, c'était un moyen pour lui de détourner la conversation et d'oublier ce qu'il venait de dire.

« Je suis venu pour peindre les décors de la ville. »

A peine arrivé depuis ce matin, Noah n'avait pas encore pu voir grand-chose de Fort-Des-Songes, mais il comptait ne rien louper. Il ne savait pas encore pour le moment où il allait se diriger par la suite. Pour le moment, il devait se concentrer sur le parc et trouver un sujet intéressant pour sa toile. Dans un sens, il l'avait peut-être déjà trouvé, mais il se demandait s'il pouvait peindre autre chose qu'un pokémon ? Ou alors ... Une idée venait de lui venir en tête.
Arrachant la page du croquis qu'il venait de faire, il la déposa sur le banc pour ensuite écrire quelques trucs sur la nouvelle page qui se présentait face à lui. Son crayon était vivace. Les mots lui manquaient alors le dessin parlait à sa place, même si pour le moment, il n'était pas très parlant pour Lucifer. Dans le même courant, une question lui traversa l'esprit et avant même de réfléchir, il la prononça.

« Pourquoi Lucifer ? »
Lucifer
Noah
by xion of sonder
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]
» [UploadHero] Rambo III [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération