Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -44%
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de ...
Voir le deal
18.99 €

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Tram, Tauros et entraînement (starring : Lise)
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Samedi, fin d’après-midi. Je rentre à pied à l’appart après être allé voir Elena à Nemerya. Oui oui, à pied, car un Tauros a eu la bonne idée de charger le tram qui était censé me ramener à la maison, quelque part après Artiesta. Le chauffeur a bien tenté de piler net, mais c’était déjà trop tard. Le choc a été rude, on a entendu un gros bunk, mais le Tauros a gagné. Enfin, il semblait sonné quand même, car de ce que j’ai vu il a fait quelques pas mal assurés en arrière avant de s’écrouler sur la voie. Du coup, oui, je finis à pied. Super.

Je pourrais toujours appeler la frangine, mais il ne me reste pas tant de trajet que ça, donc tant pis. Et après tout, ce n’est pas plus mal car Joe va pouvoir se dégourdir les pattes. Il a eu une méchante migraine tout hier, donc il a préféré rester dans sa pokéball une bonne partie de la journée. Du coup, autant qu’il se défoule maintenant. Alors qu’on marche sur le trottoir, je laisse passer les autres gens qui étaient dans le tram avec moi. Il vaudrait quand même mieux qu’on prenne le large si on ne veut gêner personne. J’emmène donc mon pokémon à l’écart de l’imposante route principale, pour finir sur un sentier de terre bordé de graminées, à quelques mètres de là. C’est moins rectiligne, un peu plus arboré, et surtout moins fréquenté. Parfait pour mêler balade et petit entraînement.

- « Regarde boule de poils ! Tu vois le buisson avec les baies rouges, sur ta gauche ?  Pourquoi tu n’essayerais pas de le toucher avec Pistolet à O ?»

Tête inclinée sur la gauche, le canard est perplexe. Cependant, quand il voit mon petit sourire en coin, il comprend vite qu’il s’agit d’un nouveau jeu, et ses yeux s’illuminent d’un éclat de défi. C’est donc avec enthousiasme qu’il se transforme en arrosage automatique dès que je lui désigne de nouvelles cibles sur le chemin. Le résultat n’est pas toujours très précis, surtout qu’on avance en même temps, mais il est tellement content que je n’ai pas le cœur de lui dire d’arrêter. Et puis tant qu’il vise à peu près la base des plantes, un jet d’eau mince comme celui là ne pose aucun problème, surtout qu’il fait plutôt chaud ces jours-ci. Donc bon, tant qu’il n’arrose pas de pokémon sauvage ni de passant, ça devrait aller...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Voilà déjà un moment que je n'ai pris de journée de repos depuis que je suis devenue championne d'arène. Mes combats contre les challengers, les interviews pour des magazines, les réunions avec des chaînes de télévision et d'autres marques. Depuis quelque temps ma vie professionnelle prend énormément le dessus par rapport à ma vie personnelle, j'ai donc prit une semaine de repos à compter d'aujourd'hui ! Je ne dirais pas non aux autographes ni même à des photos mais rien de plus pro que ça !

C'est ainsi donc que je me retrouve sur un petit sentier sans nom de la route 6. J'y ai garé ma voiture sur un parking et je profite du beau temps pour me promener aux côtés de Dedenne, Blizzaroi, Gallame et Oratoria. Tous mes autres pokémons sont dans leur pokéball qui sont bien rangées dans mon sac à dos. Pour le coup je me suis vêtu d'une tenue assez simple, un jean slim destroy avec des basket blanches, un crop-top rose poudré et mes cheveux sont attachées en queue de cheval.

Aaah ... ça fait du bien de se reposer un peu ... de prendre du bon temps ... n'est-ce pas ?

J'ai comme réponse un hurlement convaincu de chacun de mes compagnons sauf Gallame, ça m'aurait étonné qu'il dise autre chose. Enfin, il a l'air plutôt attentif à quelque chose, il semble chercher à droite et à gauche. Je m'arrête en plein milieu du sentier, nous sommes entourés d'arbres et de buisson, à bien chercher j'entends des bruits un peu plus, est-ce ça qui l'inquiète ?

Virion ? Qu'est-ce que tu as ?

Sans même prévenir, mon pokémon saute dans un buisson pour en ressortir de l'autre côté, je lui cours après aussi rapidement que je le peux en hurlant son prénom, il est rapide ce bougre ! Dedenne saute de branches en branches en rigolant, qu'est-ce qu'il y a de drôle là dedans ? Quant à Blizzaroi et Oratoria ils suivent nos traces calmement, en souriant.

Virion .... *souffle* je n'avais pas prévue *souffle* de faire du sport ! Arrête toi !

Après quelques secondes de course poursuite, je m'arrête d'un coup, me mangeant le dos de mon pokémon qui me protège d'un tir d'eau venu de quelques mètres. J'entends une voix, c'était celle que j'entendais tout à l'heure.

Ailleuh ... Virion t'es ... aaargh !!

Je me relève en me frottant le front, Virion me protège avec son dos, il est face à moi, penchant la tête sur la droite, ne comprenant pas trop pourquoi je serais énervée. Un homme et son Psykokwak sont derrière lui, le pokémon canard est d'ailleurs l'auteur de ce petit jet d'eau qui commence apparemment à taper sur le système de mon pokémon. Dedenne ainsi que Oratoria et Blizzaroi arrivent quelques secondes après le choc, derrière moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Bon, vous vous doutez de la suite, hein ? Quand je disais que tout irait bien tant que Joe ne touchait rien que les plantes, je voulais y croire, mais sans me faire d'illusions non plus. La proba de tomber sur autre chose au vu de la maladresse du canard était sacrément élevée. Et l'idée de l'entraînement vient de moi, après tout, donc je peux difficilement le lui reprocher. Non, le hic, c'est que je ne m'attendais pas à tomber sur une petite armée.

Au début, j'avais vaguement entendu une voix, mais elle semblait un peu éloignée, donc je n'y avais pas franchement prêté attention. En revanche, les bruits de course dans les fourrés auraient dû me mettre la puce à l'oreille. Mais en même temps, comment j'étais censé savoir qu'un Gallame allait débarquer comme ça ? Et puis d'abord, d'où il sort ? Vu l'angle, il ne s'est pas pris un jet d'eau, si ? Enfin, façon de parler, parce ce que là, il n'y a pas photo, Joe vient de lui mettre une double ration.

- "Euh ... Joe ? Joe, arrête, tu vois bien que..."

*Bunk *

Hein ? Alors que j'avais la tête tournée vers mon pokémon, une jeune fille vient de débouler derrière le Gallame, se le prenant en pleine poire. Son arrivée et sa gamelle sont tellement incongrus que je ne peux m'empêcher de lâcher un gloussement. Ça n'a pas duré longtemps, remarque. Entre le pokémon Psy qui nous lance un regard noir et le contingent de pokémons qui sort du bosquet, mon rire se change vite en grimace inquiète. Il y a un Blizzaroi massif (il n'a pas chaud avec ce temps ?) et deux autres créatures que je ne connais pas. A part la demi-portion qui ressemble vite fait à un Pikachu, les trois autres sont clairement intimidants. A les voir comme ça entourer la jeune fille, ça fait vite gardes du corps. Du genre qu'il vaut mieux éviter d'énerver.

Avec un sourire gêné, je met une pichenette sur le crâne de mon Psykokwak pour tenter de le décoincer. Le pauvre a visiblement bugué devant ces apparitions successives, et continue d'arroser le Gallame, les yeux vides. Ce qui me fait dire que l'instinct de survie, chez lui, c'est loin d'être folichon.

"Joe ? Reprends-toi, tout va bien ! Arrête ton Pistolet à O, tu déranges le pokémon, là."

Me tournant vers la fille qui vient de se relever, je tente des excuses maladroites. Je ne sais pas trop si je suis vraiment responsable de leur arrivée, mais je préfère prendre les devants :

"Vous... Vous allez bien ? Je suis désolé pour les éclaboussures, mon Psykokwak cherche juste à s'entraîner un peu..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je me relève en frottant ma tête, ce n'est jamais super de tomber mais bon, c'est pas bien grave. Gallame est face à moi, il bloque le jet d'eau un petit Psykokwak qui s'arrête bien rapidement. Toute ma fine équipe fixe le dresseur du petit pokémon eau d'un regard sérieux, strict voire presque intimidant. Une fois debout, Dedenne saute dans mes bras en me faisant un câlin, Blizzaroi s'approche de moi pour poser sa patte froide sur l'endroit de mon coude où je me suis faite une éraflure en tombant.

Oui je vais bien merci. Ne vous excusez pas, j'ai juste foncé bêtement derrière mon Gallame pour voir où il comptait aller, il semblait alerté par le bruit de votre entraînement. Pas vrai Virion ?

Mon Gallame hoche simplement la tête en guise de réponses, eh bien il est toujours aussi expressif à ce que je vois. Ce n'est pas bien grave, je m'approche du dresseur de Psykokwak en lui tendant la main, remettant une mèche qui virevolte au vent derrière mon oreille. Je lui souris.

Je m'appelle Lise Gray, vous étiez en plein entraînement ? Peut-on se joindre à vous ? J'ai une Oratoria qui maîtrise l'élément de l'eau parfaitement bien. N'est-ce pas, Belle ?

Ma Oratoria chromatique s'approche de nous, tournoyant sur elle-même, commençant à pousser la chansonnette, on peut remarquer que quelques bulles d'eau commencent à apparaître autour d'elle, elles grossissent à vue d'oeil. L'une d'elle vient s'éclater sur la tête du petit Psykokwak.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je serre la main d'un air surpris. Un entraînement commun ? Qu'est ce qu'elle veut dire par là exactement ? Non parce qu'un combat, au vu de sa ribambelle de pokémons intimidants, ça ne va va pas le faire...

- "Je... William Alden, enchanté. Et oui, je profitais de la balade pour que mon jeune Psykokwak apprenne un peu mieux à viser avec son attaque eau. Il a tendance à être assez... Enthousiaste disons, et arrose souvent tout ce qui bouge à l'exception de sa cible. Hein mon grand ?"
dis-je en lui tapotant la tête affectueusement.

Également intrigué par le pokémon que la jeune femme vient d'évoquer, je tends l'oreille pour écouter le chant qui commence à s'élever autour de nous. Il, (enfin elle visiblement) a vraiment une belle voix (d'où son nom je suppose ?). Des bulles se forment peu à peu autour d'elle, comme dansant au rythme de la mélodie. J'ignorais qu'une telle espèce existait : contrôler l'eau par la voix, c'est quand même quelque chose !

L'autre chose que j'ignorais, ce que Joe allait interpréter la bulle qui lui éclate sur le caillou comme un affront personnel. Avant que j'ai eu le temps de réagir, le Psykokwak lâche un kwak guerrier (enfin, façon de parler) et répond avec sa propre attaque eau en direction de son adversaire. Qui fait trois têtes de plus qui lui. Qui est censée maîtriser parfaitement l'eau. Ah, et qui est entourée par trois autres pokémon, plus balèzes les uns que les autres et qui le fixent d'un air sévère. Mais non, on dirait bien que pour Joe, ce ne sont que des détails... Médusé, je fixe avec stupeur mon pokémon en me demandant quel Dardargan l'a piqué pour qu'il réagisse comme ça. D'accord, l'instinct de survie ce n'est pas sa tasse de thé, mais quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le jeune homme s'appelle William, et c'est bel et bien le dresseur du petit Psykokwak qui semble bien absent jusqu'à ce que la bulle provenant du chant de ma Oratoria le fasse réagir, il s'énerve et sautille en tirant un pistolet à O en direction de mon pokémon aquatique. Gallame utilise Téléport pour prendre Belle dans ses bras et se téléporter à côté de moi, évitant ainsi le premier tir du pokémon aquatique.

Eh bien, il a l'air sûr de lui pour s'en prendre à un pokémon aussi rapidement sans même jauger sa puissance ? Oratoria ? Utilise Pistolet à O.

Son pistolet à O n'en est pas vraiment un, il a une puissance terrifiante, ça se rapprocherait plus d'un Hydrocanon qu'autre chose, heureusement pour Psykokwak, le tir est lancé à quelques centimètres de lui sur le côté, juste pour faire diversion. Pendant ce temps, Oratoria se camoufle dans de l'eau, filant à vive allure en direction du petit pokémon, il s'agit d'un Aqua Jet ! Une fois à portée, elle lui tapote la tête en souriant, elle s'amuse c'est le principal.

Belle a l'air de s'amuser, si ça permet de motiver votre Psykokwak a viser un adversaire correctement sans s'emporter, mon pokémon continuera.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je ne suis pas au bout de mes surprises, on dirait. Entre la téléportation, la colonne d’eau parfaitement maîtrisée et l’attaque surprise de l’Oratoria (c’est bien comme ça qu’elle a dit, non ?), je suis soufflé. Après deux ou trois secondes de stupeur, je lâche un sifflement admiratif. Clairement, les pokémons de la jeune femme ne font pas dans la dentelle ! J’ai déjà vu de beaux combats à la télé, mais il y a une grosse différence à y participer pour de vrai.

Enfin, je dis participer, mais on n’a pas pu faire grand-chose, Joe et moi. Le pauvre Psykokwak s’est figé net lorsque son vis à vis s’est mis à lui tapoter la tête, quelques gouttes d’eau lui tombant encore du bec. On dirait bien qu’il a encore bugué, car ses yeux semblent légèrement vitreux alors qu’il tente de comprendre comment on a bien pu en arriver là. Avec un sourire amusé, je m’agenouille près de lui pour lui parler :

- « Et bien mon vieux, on ne voit pas ça tous les jours ! Je ne pensais pas que tu allais répliquer du tac au tac face à des adversaires pareils. Tu te souviens de ce que je disais à propos de... »

Alors que je m’adresse à lui, un éclair semble parcourir mon canard jaune favori, qui reprend brusquement ses esprits. En voyant le sourire de l’Oratoria juste à côté de lui, Joe se met à paniquer, et se réfugie à toute vitesse derrière moi en tremblant. Ok, les explications, ce n’est pas le moment. Voyant la trouille de mon pokémon, je l’attrape dans mes bras et me relève en faisant un pas en arrière afin de mettre un peu de distance avec l’autre pokémon eau, histoire que Joe ne me fasse pas une attaque.

« Du calme mon grand, elle ne te veut aucun mal ! Elle a juste voulu jouer, d’accord ? Alors calme-toi, tout va bien. »

Regard perdu. Rien à faire pour le moment.

Avec un sourire désolé en direction de la jeune femme, je reprends :

« Désolé, il est encore jeune, comme je vous le disais. On n’a jamais vraiment fait de combat pokémon, donc il ne s’attendait clairement pas au tour de force qu’il vient de voir. Très joli coup, au fait ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le coup de ma Oratoria n'a pas l'air d'avoir eut l'effet escompté sur le petit Psykokwak qui passe d'un sentiment à un autre. Le petit canard jaune, prit de peur, se cache derrière son dresseur, il est tout tremblotant. Oratoria essaie de s'excuser tant bien que mal mais en voyant l'état du pokémon elle préfère ne pas s'en approcher. Belle se rapproche de moi, a l'air de s'en vouloir. Je passe ma main sur ses nageoires en lui souriant.

Ce n'est pas ta faute, il a encore du mal à supporter une pression d'un combat comme ça. Tu dois avoir un niveau extrêmement élevé comparé au sien, il aurait fallu s'adapter. Nous sommes désolées, William, nous ne voulions pas troubler votre Psykokwak. Je crois que nous devrions prendre un temps de pause. Oratoria, Blizzaroi, Gallame, écartez vous un peu pour vous reposer. On va rester auprès d'eux avec Dedenne, Psykokwak a besoin de calme.

Mes trois puissants pokémons hochent la tête avant de s'écarter un peu de nous pour discuter ou s'amuser. Dedenne quant à lui, grimpe sur mon épaule pour faire un petit coucou à Psykokwak. Il utilise une petite attaque Chargeur, relâchant quelques arcs électriques de ses bajoues, pour essayer d'amuser un peu le pokémon eau. Je m'approche de William et de son pokémon pour essayer de passer ma main sur la joue du Psykokwak.

Je n'en avais jamais vu d'aussi combatif comme le vôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
J'accepte les excuses de la jeune femme d'un geste de la main pour signifier qu'il n'y a pas de mal. Bon, il est clair que son pokémon y est allé un poil fort, mais on ne peut pas vraiment lui en vouloir, c'est juste la différence de puissance qui veut ça. Et puis c'est Joe qui a commencé à s'emballer, après tout. J'adresse un sourire à l'Oratoria qui a l'air un peu penaude, avant de répondre à la jeune femme :

- "Merci, c'est gentil de votre part. Ce pauvre Joe a bien besoin d'air, on dirait."


Le canard respire plus librement, mais il tremble encore un peu dans mes bras. C'est avec un air méfiant qu'il fixe le pseudo-Pikachu lâcher quelques petits éclairs au niveau de ses joues. Une pointe d'appréhension s'y glisse alors qu'il voit la jeune femme s'approcher, mais on dirait que le gros de la frousse est passé. Il s'agite un peu alors qu'elle approche sa main, mais se laisse faire. Toujours en fixant d'un œil vigilant la souris électrique et l'Oratoria de l'autre, histoire de. Comme quoi, quand il veut, il ne perd pas le Nord.

- "De la combativité ? Je ne sais pas trop. Comme je vous le disais, c'était plus de l'enthousiasme qu'autre chose, je pense. Il a balancé son attaque eau, puis s'est mis à réfléchir. Le temps qu'il comprenne que ce n'était pas une super idée, il était déjà un peu tard... Enfin bon, c'est aussi pour ça que j'essaye de l'entraîner un peu quand l'occasion se présente. Il n'y a que comme ça qu'il peut apprendre."

Petit soupir amusé.

"Et je pense que là, le message est bien passé... Même lui, je doute qu'il oublie ça. Enfin, j'espère. Avec les Psykokwaks, j'ai parfois l'impression qu'on ne peut être sûr de rien."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je souris en regardant le petit Psykokwak qui fixe mes deux compagnons qui l'intrigue le plus. Ma Oratoria contre qui il a mené un semblant de combat qui ne s'est pas vraiment bien terminé et il garde un oeil aussi sur le petit Dedenne qui a lancé quelques éclairs tout inoffensifs mais qui a l'air d'avoir retenu l'attention du petit canard jaune effrayé. Il arrive tout de même à se calmer après quelques secondes à le caresser sur la tête. J'écoute attentivement son dresseur en hochant la tête.

Effectivement, les Psykokwak ne sont pas connus pour être des maîtres en terme de mémoire. Le votre a l'air de se débrouiller, au moins il n'oubliera pas ma Oratoria et mon Dedenne, il les fixe depuis qu'ils se sont éloignés.

Je souris à nouveau en passant ma main sur le corps du pokémon, il est tout frais c'est adorable sa façon de se tenir dans les bras de son dresseur. Je me recule finalement en croisant les bras, Dedenne revient rapidement à côté de moi avec Oratoria, Blizzaroi et Gallame derrière lui, il est tout petit mais tellement adorable à côté d'eux.

Est-ce que vous possédez d'autres compagnons ? Et vous vous entraînez pour la conquête des badges ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Précision HRP:
 

Dedenne ? C'est ça le nom de son pokémon électrique ? Jamais entendu parler. Il faudrait vraiment que je potasse un peu plus pour être capable de les reconnaître, car j'ai vraiment des lacunes là. Et dire que j'ai cru que c'était un Pichu... Enfin bref.

- "D'autres compagnons ? Non, je n'ai que Joe à mes côtés. Je n'ai même pas cherché à le capturer à la base, en fait. C'est plus lui qui m'a adopté, en fait !"

Je ne peux pas m'empêcher de sourire en me remémorant les fois où le Psykokwak a chargé la baie vitrée de mon appart, s'assommant tout seul sans raison valable. Je doute que beaucoup de dresseurs pokémons reçoivent leur premier compagnon de cette façon...
Mon sourire se transforme en franc éclat de rire avec la seconde question de la jeune femme :

"Les badges d'arène ?! Houlà, non, c'est loin d'être à l'ordre du jour ! Je ne l'ai même pas envisagé, en fait, les combats ne sont absolument pas ma priorité. Je voudrais juste que Joe soit capable de se débrouiller au cas où, c'est tout. Ah, et s'il maîtrise un peu plus ses capacités, j'aurais peut être moins de boulettes à rattraper, hein mon grand ?"


Petit kwak interrogatif. Le Psykokwak, tout à sa surveillance attentive des potentielles menaces en face de lui, n'a apparemment pas écouté la conversation. Tant pis.

"Mais avec une équipe de champions pareils, vous devez en avoir une belle collection, non ?"

Juste après avoir posé ma question, mon portable se met à vibrer, et j'y jette un coup d’œil rapide. Un texto de mon opérateur téléphonique, génial. En revanche, je remarque sur l'écran qu'il commence déjà à se faire tard, mine de rien. Entre le problème de tram, l'entraînement et la rencontre avec la jeune femme, l'horloge a tourné plus vite que je ne m'y attendais. Je vais devoir filer si je veux avoir le temps de faire quelques courses au passage, histoire de remplir le frigo.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Il ne semble posséder qu'un seul compagnon, oh ce n'est pas bien grave. Ce jeune dresseur a l'air très motivé pour améliorer son équipe et s'il a besoin d'aide je serais là, il a l'air plutôt intéressant. Surtout son Psykokwak qui est bien sûr deux de tension mais ça devrait s'améliorer avec son expérience au combat, lorsqu'il évoluera ça devrait s'améliorer également.

Il me demande ensuite si j'ai une belle collection de pokémons, malheureusement je n'ai pas emmené les autres avec moi, il va donc devoir se contenter des seuls qui sont là, mais ils sont déjà assez nombreux pour donner une belle image de ma team et de mon travail en tant que dresseuse. J'aime les entraîner à combattre et devenir puissants.

Je suis désolée mais malheureusement je n'ai emmené qu'eux, une prochaine fois sûrement. Vu l'heure nous n'allons pas tarder à repartir à Artiesta, j'espère qu'on pourra se recroiser dans Lumiris. Au plaisir, au revoir Psykokwak.

Je reprend donc la route avec mes pokémons, Dedenne monte sur mon épaule pour dire au revoir au dresseur ainsi qu'à son Psykokwak. C'était une rencontre brève mais qui, je l'espère lui aura apporter mon aide pour son dressage avec son pokémon. Allez vu l'heure, je pense que je vais faire un petit crochet à Nemerya pour me commander une pizza et j'irais la manger dans ma voiture avec mes amis, bon il ne faut pas tarder !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération