Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Soyez les bienvenues dans votre Cauchemars [Lise]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Ekaterina avait été contactée par la police de Fort-Des-Songes afin d'aider à gérer des Spectres déchaînés au sein des bois hurlants, à vrai dire, on disait qu'un enfant avait disparu. Vu l'agitation qui régnait dans les bois, beaucoup avaient peur de s'y rendre et appeler la championne Spectre de la région semblait être une évidence. Elle ne serait pas seule sur ce coup, Lise Gray l'accompagnait. La championne Fée ; pourquoi elle ? Ekaterina ne savait pas elle ne crachait pas sur de l'aide, à elles deux, elles devraient gérer l'affaire rapidement non ? Ce n'était qu'une intervention rapide.

Ekaterina attendait ainsi Lise aux abords des bois, vérifiant une dernière fois que son équipe complète se trouvait là. Elle avait ramené Noctunoir, Ténéfix, Archéduc, Lugulabre, Momartik ainsi que Cizayox. Donc principalement sont équipes spectrales, ils étaient après tout ses plus puissants et Cizayox, c'était surtout parce qu'il était capable de méga-évoluer. Oh, Ténéfix serait sûrement suffisante mais ne sait-on jamais, les Spectres étaient plein de surprises, elle était bien placée pour le savoir.

La jeune femme vêtue de son manteau sombre releva la tête en entendant des bruits de pas, son regard se glissa vers la source du bruit et elle découvrit Lise. Elle ne pouvait pas se plaindre, Lise en tant que collègue cela semblait être s'assurer d'avoir une bonne coéquipière, ses Pokémon lui avaient paru plutôt balèzes à vue d’œil, la dernière fois.

- Bonjour Lise. Prête à affronter de terribles Spectre ? Lança t-elle dans un petit sourire en coin, bras croisés et l'air un peu ironique. A vrai dire, elle ne s'inquiétait pas le moins du monde.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Les Spectres, voilà quelque chose que je n'apprécie pas énormément mais quand il faut y aller ... faut y aller ! Alors je resitue le contexte. La police de Fort Des Songes m'a contacté il y a quelques heures pour que je rejoindre Ekaterina aux bois hurlants. Il semblerait que des Spectres fassent n'importe quoi et les Rangers ne sont pas capables de s'en occuper seuls. J'accepte donc volontiers, surtout lorsque j’apprends que je mènerais cet assaut sur les bois aux côtés d'Ekaterina, une amie d'Auguste que j'ai rencontré au cimetière il deux semaines environ.

Je gare ma voiture au parking aux abords des bois, j'aperçois Ekaterina un peu plus loin. Je sors rapidement pour la rejoindre, aujourd'hui je me suis habillée assez décontractée, des baskets noirs avec une mini-jupe grise à carreaux aux contours blancs et noirs. Pour le haut j'ai opté pour un crop-top noir et un perfecto en cuir bordeaux. Mes cheveux lisses pour une fois sont lâchés dans mon dos, j'ai seulement quelques mèches sur le côté de mes yeux, une vraie tenue pour aller en mission ça !

En ce qui concerne mes pokémons pour cette expédition cauchemardesque j'ai décidé de prendre Feunard d'Alola, Gallame, Gardevoir, Démolosse, Dedenne et Altaria. Un mélange entre mon équipe principale et mon équipe d'arène, un beau mélange pour une mission comme celle-ci. Reprenons, je m'approche d'Ekaterina en lui souriant un peu.

Bonjour Ekaterina, c'est un plaisir de te revoir. Je n'ai jamais affrontée des Spectres, allons-y ?

Plus loin, dans les bois, quelque chose nous observe, nous jauge. Nous sommes encore à la lisière des bois et pourtant je ressens intérieurement quelque chose de mauvais, de très mauvais. J'essaie de poser une question tout en commençant l'avancée dans les bois, essayons de faire connaissance un peu avant d'entrer dans le vif du sujet.

Tu es venue à pied jusqu'ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Toujours si lumineuse et élégante, voilà comment se présenta Lise. Ekaterina ne la jugea guère, fort au contraire, la demoiselle semblait être une personnalité forte malgré ses airs de princesse. De toute manière elle ne lui avait pas semblé désagréable et la scientifique ne paraissait pas si froide que cela.

- En route, oui.

Elle se mit également en marche, elles s'approchaient des bois. Plus elles approchaient et plus une étrange pression s'insinuait en elles, la championne spectre sentait doucement cette sensation pesante typique des lieux abritant de puissants Spectre. C'était lourd, presque étouffant. Les plus faibles Spectre ne dégageaient pas vraiment cela mais là, c'était différent. Plus elle approchait et plus Ekaterina songeait qu'elles allaient affronter de gros morceaux.

- Non, un taxi m'a amené jusqu'ici, j'ai beau aimer la marche cela aurait fait long. Fit-elle. Et puis, c'était assez pressant non ? On disait qu'un enfant avait été kidnappé dans la forêt, par les Spectres. Pour quelles raisons ? La jeune femme n'en savait rien, personne n'avait vraiment su lui expliquer cela. Peut-être avait-il joué trop près des bois, les Spectre étaient doués pour attirer leurs victimes par quelques blagues et illusions. Ils t'ont envoyé la photo du garçon ? Il s'appelle Elio.

Ekaterina se souvenait s'être attardée sur la photo, c'était un garçon d'environ huit ans, aux yeux rieurs et bleus, à la chevelure bouclée, sombre. Une bouille adorable et une mère en pleurs. Ekaterina en avait, au fond, été un peu émue. Comment pouvait donc se sentir une mère qui avait perdu la chair de sa chair ? Ce devait être tout bonnement horrible et Ekaterina, si elle n'avait pas pour habitude de se mettre à la place des gens, n'avait pu s'empêcher de le faire. Sûrement aurait été davantage folle de rage qu'en pleurs, cependant.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Ekaterina m'explique qu'un taxi l'a emmené jusqu'ici, d'ailleurs il me semble qu'elle ne m'a jamais dit où elle vit. J'ai supposé qu'elle a élu domicile dans son manoir qu'elle a transformé en arène mais je n'en suis pas bien sûr. À vrai dire je suis beaucoup trop stressée pour penser à autre chose que des Spectres là. Pourquoi est-ce que je ressens du stress ? Est-ce un pokémon ou quelque chose d'extrêmement plus effrayant qui me met dans cet état ? Où est-il ? Je tourne la tête rapidement avant de souffler un moment et de me concentrer sur ce que mon amie me dit.

La photo ? Oui je l'ai reçu en même temps que la demande pour que je vienne ici. Elio ... un si jeune garçon ... je n'ai pas pu m'empêcher d'être émue pour sa mère. Comment est-ce que je réagirais si mon enfant aurait été à sa place ? Nous ne sommes plus à l'abri de rien ici ... il faut faire attention à tout maintenant. Les gens risquent de devenir parano à force, tu ne crois pas ?

Nous continuons d'avancer dans les bois, quelques branchages craquent sous nos pieds. On peut voir le soleil qui se couche en face de nous, derrière les arbres. Derrière les arbres ... là ... derrière un arbre ... !!!

Aah ...

Je m'arrête d'un coup, posant ma main sur ma poitrine, je sens mon coeur battre vite ... trop vite. Quelque chose me fixait, nous fixait derrière un arbre, juste devant, là où le soleil est en train de se coucher. Je reprend ma respiration en pointant devant nous.

Je n'aime pas les Spectres ... je suis désolée Ekaterina, je sais que tu es la Reine de ce type mais je n'ai jamais aimé que l'on prenne possession de moi, mon corps, mon esprit m'appartiennent ... et si un spectre compte jouer avec, il risque de le regretter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

- C'est vrai que la sécurité laisse à désirer. Mais j'ai espoir, nous sommes des champions sûrs et nous ferons en sorte que la région soit davantage sûre.

Auguste, Lise, Jun, Nathanaël... Ils étaient des champions sûrs. Ensemble ils pourraient s'assurer de faire en sorte de préserver Lumiris, ses habitants et chasser tout ce qui pourrait y nuire. Les autres champions n'avaient peut-être pas fait un assez bon travail mais eux, ils prendraient la relève comme il le faudrait. La jeune femme y songeait quand Lise l'interpella par son cri, Ekaterina s'avança d'un pas puis se détourna vers elle, l'air surprit. Que se passait-il, avait-elle vu quelque chose ? La championne spectre scruta les alentours, sur ses gardes. C'était typique des spectre de faire monter la pression avant d'attaquer, très désagréable.

- Je comprends ne t'inquiète pas. Les Spectre sont dangereux, gardons nos sens bien ouverts et faisons attention. Souffle un peu, tout ira bien.

Fit la jeune femme en souriant très légèrement à Lise, essayant de la rassurer un peu. Les Spectre n'étaient pas très aimés et c'était bien légitime, ils n'étaient pas des enfants de chœurs et leurs farces étaient de mauvais goût. Mais c'était bien normal, eux qui n'avaient pas conscience de ce que coûtait la mort aux vivants, n'avaient pas de limites. Ils l'avaient presque toujours côtoyés, certains étaient des âmes humaines et Pokémon réincarnées, d'autres était des choses hantées, possédées. C'était bien lugubre.

- On va s'enfoncer encore un peu mais plus nous allons avancer, et plus ces désagréables sensations vont s'accroître.

Déclara t-elle en soupirant légèrement, ce n'était pas plus agréable pour elle et même si elle était habituée, elle commençait doucement à appréhender tout cela. Elle aussi commençait à sentir comme de nombreuses paires de yeux sur elles, observées, scrutées. Sûrement considérées comme des proies. C'était détestable. La championne spectre se remit à avancer quand, alors, un bruit l'interpella.

- Tu entends ça, Lise ?

C'était comme un pleur long et désespéré. D'enfant. Mais Ekaterina n'avait pas envie d'établir si vite des suppositions, cela pouvait bien être Elio mais aussi un Pokémon farceur... Un piège.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Ekaterina se rapproche de moi pour essayer de m'aider, entendre sa voix, me concentrer dessus c'est tout ce que je dois faire pour l'instant pour rester présente. Je me redresse en mettant une main sur mon ventre, l'impression d'être observée est de plus en plus présente, je ressens comme un frisson dans mon dos, je ne me retournerais pas, je n'ai pas peur, je dois continuer d'avancer.

Je te suis Ekaterina, même si ces sensations viennent à s'accroître je resterais avec toi. Je ne vais pas me laisser emmerder par une bande de Spectres jouant avec mes émotions.

Nous reprenons notre marche en direction du centre des bois, peut-être trouverons-nous quelque chose d'intéressant. La championne spectre s'arrête d'un coup, un cri me fait stopper net, je n'en crois pas mes oreilles. Est-ce Elio ? C'est tellement simple pour que ce soit vrai.

Oui ... j'ai entendu. Continuons d'avancer ...

Je ne suis sûre de rien depuis que nous sommes entrées dans ce bois. Est-ce encore un coup d'un spectre ? Est-ce un cri d'enfant, un pleur long et plein de tourments ? Mon coeur se serre, et si l'enfant était en train de se faire tuer, juste là un peu plus loin dans les bois et que nous prenons cela pour un simple jeu de Spectre ? Je ne sais vraiment plus quoi penser. Je m'adosse à un arbre.

Il y a quelque chose pas loin ...

Lorsque j'essaie de me remettre sur le droit chemin, une image apparaît dans mon esprit, la photo d'Elio, elle brûle. Puis à nouveau, un cri cette fois, de colère ? D'agonie ? De peur ? Puis des feuilles se mettent à bouger, mais je ne sens pas la brise du vent.

Eka ... ça approche ... les pleurs ont cessés, cette fois j'ai entendu un cri.

La championne Spectre a raison, on s'approche de quelque chose, les sensations que provoquent les Spectres deviennent de plus en plus puissants, je ne suis pas faible, je résisterais même au plus puissant d'entre eux. Je reprend ma respiration en avançant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Ekaterina avait une impression horrible qui lui tordait les tripes, elle se passa une main devant le front et sentit un peu de sueur. Il ne faisait absolument pas chaud pourtant, fort au contraire l'endroit était glacial alors même qu'il n'y avait pas de vent. Les cris étaient de plus en plus proches, plus horribles. La championne spectre serra ses mâchoires tandis que doucement, quelque chose s'insinuait dans son esprit. Comme un murmure, de sombres pensées lui étaient soufflées. Ces pensées se muèrent doucement en images floues mais qui lui inspirait purement et simplement de l'horreur. Son cœur battit la chamade tandis qu'elle glissait péniblement ses mains sur ses tempes, les yeux clos, essayant de se débarrasser de ces vilaines songeries.

- Bordel, c'est de pire en pire... Restons fortes, on ne doit pas les laisser pénétrer nos esprits.

S'ils y parvenaient, ce serait bien pire que ce qu'elles vivaient actuellement. La scientifique rouvrit ses prunelles dorées et inspira un bon coup, essayant de penser à quelque chose de positif, une image colorée, quelque chose de pur, un bon sentiment. Dans son esprit, elle vit le visage souriant de ce gamin de Kei, une soirée passée avec Andrej. Doucement, le négatif s'échappa de son esprit, vaincu pour quelques temps.

- Et moi qui pensait que ce serait plus simple... Je ne m'attendais pas à de te-... Que ?!

Sous leurs yeux, il y avait un corps. Le corps d'un jeune enfant qui semblait correspondre à la photo et la description d'Elio. Ekaterina déglutit doucement, échangeant un petit regard avec Lise. Doucement, elle commença à approcher, méfiante. Un piège ? L'avaient-elles trouvé si facilement ? La scientifique finit par s'accroupir, posant une main sur l'épaule du garçon, le retournant. Quand elle posa son regard sur le visage de ce corps, elle se rendit compte que ce n'était ni Elio, ni un visage humain. Un sourire immense fendait ledit visage, les yeux étaient rougeoyantes et une grimace horrible déformait cet immonde faciès.

Avant qu'Ekaterina ne puisse réagir, elle sentit quelque chose pénétrer son esprit et elle ne pu lutter tandis que le corps se désagrégeait. Accroupit auprès du corps, elle ne bougeait plus d'un pouce, l'air sonné quelques secondes. Puis, doucement, elle se redressa et se détourna vers Lise. Était-ce toujours Ekaterina ? Pas vraiment, voilà que son regard était illuminé d'une couleur mauve, un drôle de sourire était dessiné sur son visage, quelque chose de terriblement carnassier.

- Liiise ~ ♪

La championne spectre approchait de la championne fée, l'attitude des plus étranges. Soudainement, elle s'arrêta et se frappa la tête de la paume de sa main, l'air d'essayer de se dépêtrer de ce qui la contrôlait.

- Lise ! Lise.. Il.. y.... Quelque chose...

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
La pression des spectres devient de plus en plus puissante, mon regard se porte sur Eka qui semble en souffrir énormément. Me voilà bien étonnée de voir la Reine de ce type dans de beaux draps à cause des Spectres, si même elle ne parvient pas à lutter ... comment pourrais-je m'en sortir ? Nous continuons d'avancer, je ressens un mal profond en moi, me forçant à fermer les yeux, j'entends Eka qui parle puis qui s'arrête immédiatement, le mal qui me tordait de l'intérieur s'arrête d'un coup, je reprend mon souffle, j'ouvre les yeux et constate l'horreur face à nous.

Oh non ... merde merde merde ....

Je recule de un ou deux pas, assez pour ne pas vomir. Le corps d'un enfant est présent, couché sur le sol. Lorsque mon amie s'en approche j'ai envie de lui dire de reculer mais je n'y arrive pas. Ma voix ... elle a disparue ? Je n'arrive plus à sortir un mot. Je vois Ekaterina qui retourne le corps de l'enfant, son visage est diabolique et effrayant au maximum ! Il arbore un sourire qui me fait monter les larmes aux yeux, si sadique.

Eka !!

Ma voix me revient ! Trop tard ... le corps se désagrège, Ekaterina ne bouge pas. Je suis debout, derrière elle, partagée entre un sentiment de dégoût et de colère. Qui se cache derrière tout ça ? La puissance des Spectres est-il vraiment la seule chose à agir à cet endroit ou bien est-ce qu'il y a quelque chose de plus fort ? Le pas que j'ai fais vers Eka, je le fais rapidement en arrière lorsque je vois la championne Spectre se relever et dire mon prénom d'une voix que je ne reconnais pas, ses yeux ont changés de couleurs.

Oh non merde ... Ekaterina !

Elle essaie de lutter, s'arrêtant face à moi, le visage baissé, elle se le frappe pour essayer de se raisonner. Il faut faire quelque chose, je sens une montée d'adrénaline en moi qui me pousse à prendre mon amie par les épaules et à lui relever le menton pour qu'elle me regarde.

Tu n'es pas ... Ekaterina !

S'ensuit une gifle monumentale, elle m'en voudra sûrement ou peut-être pas, Ekaterina est compréhensive, si je lui explique que c'était pour son bien elle ne m'en voudra pas. Et encore faut-il que cette gifle ai suffit à résonner mon amie ... sinon je ne me donne pas longtemps à rester consciente face à un Spectre ayant prit possession d'un humain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Alors qu'elle essayait de reprendre ses esprits, la force qui la prenait revint plus puissamment et elle rejeta sa tête en arrière, ricanant lugubrement tandis que Lise l'attrapait par les épaules, prenant son menton pour la fixer dans les yeux. La possédée eut un sourire mauvais, soutenant le regard de la championne fée jusqu'à ce qu'une gifle ne lui fasse tourner la tête. La tête tournée et cachée par quelques mèches défaites, Ekaterina scruta le sol un instant, le souffle court.

Soudainement, une étrange aura sombre émana de son corps et prit forme non loin des deux jeunes femmes. Là, un énorme Ectoplasma, plus gros et grand que la normale se matérialisa, toisant les deux humains d'un drôle d'air sournois. Son sourire était immense et son regard meurtrier. Ekaterina posa une main sur sa joue et adressa un regard entendu à Lise, la remerciant pour son geste qui fut certes violent mais tout aussi utile.

- Réglons lui son compte.

Elles avaient leurs Pokémon, il allait en baver ! Ekaterina prit la sphère de Noctunoir dans sa main droite et s'apprêta à le libérer quand celle-ci lui fut retirée des mains. Que ?! Bien vite, elle ne pu que constater que toutes ses Pokéballs volaient hors de ses poches et étaient balancées plus loin, il en fut de même pour Lise. Et si normalement leurs Pokémon étaient capables de sortir d'eux-même pour ce genre de situations urgentes, ils semblaient actuellement ne pas en être capable, certaines de leurs Pokéballs s'agitaient sans parvenir à s'ouvrir. Un rire cruel s'échappa de la gueule de l'Ectoplasma qui se mit à fixer les deux femmes.

Autour d'elles, petit à petit, tout semblait s'assombrir.

- Lise... Tu ne te sens pas... Fatiguée ?

Puisque sa possession avait échoué, est-ce que le Spectre s'essayait à quelque chose d'autre ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Ma gifle semble avoir fait réagir Ekaterina qui met quand même un moment à recouvrer ses esprits, je passe ma main sur sa joue pour essayer de savoir si elle est encore avec moi, et par chance elle réagit assez vite. Je ne sais pas ce qui me fait le plus peur actuellement, le regard de mon amie qui sent une chaleur vive sur sa joue après ma gifle ou le Spectre qui vient de sortir du corps de la championne ?

On est mal !

Alors que je m'apprêtais à prendre la pokéball de ma Gardevoir, l'Ectoplasma semble prendre le contrôle de tout ce qui nous entoure, sa puissance est phénoménale, je n'avais jamais eu à faire à un pokémon aussi puissant et effrayant. Je sens comme une présence diabolique autours de nous, la fatigue commence à prendre possession de mon corps, mes yeux deviennent lourds. La pression autour de nous m'encourage à me laisser emporter par l'envie de sommeil. J'essaie de rester éveillée.

Je me sens fatiguée aussi ... mais ... il ne faut pas ...

Parler devient trop dur, je ne sais pas comment arrêter cela, j'entends le rire diabolique de la créature fantomatique tout autour de moi, j'ai peur, j'ai l'impression d'étouffer. Je n'arrive plus à me concentrer sur quelque chose pour rester consciente, je commence à partir.

Foutu ... spectre ....

Je me sens juste tomber sur le sol, mes yeux restent clos mais j'entends des rires, des cris, c'est comme si j'étais passé d'un endroit à un autre d'un coup, tout semble avoir changé autour de moi, je ne sais pas où je suis, lorsque j'ouvre les yeux je ne vois rien, il fait sombre.

Ek... Eka ? Tu es là ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Ekaterina essaya péniblement de garder les yeux ouverts mais ils devenaient terriblement lourd, sa vision se flouta jusqu'à devenir sombre et elle se sentit tomber. Face contre terre, incapable de se relever, elle se sentit partir contre son gré. Tout ne fut plus qu'obscurité et silence pesant.

Doucement ses yeux se rouvrirent et elle dû les cligner plusieurs fois pour tenter de voir quelque chose. C'était étrange, où était-elle ? Tout était noir autour d'elle. Juste noir, rien d'autre. Il n'y avait aucun son et cette absence était terriblement dérangeante. La jeune femme prit appui sur ce qui semblait être le sol et se redressa doucement, observant autour d'elle, interdite. C'était quoi cette embrouille ? Pourquoi n'était-elle plus au sein des bois hurlants ?

- Lise ? Lise, tu m'entends ? LISE !

Elle hurla mais rien, pas un écho de sa propre voix et aucune réponse. La jeune femme déglutit difficilement et commença à avancer sans n'avoir aucune idée d'où aller. Elle avança pendant une poignée de minutes avant qu'elle ne distingue une silhouette face à elle. De dos. De longs cheveux blonds, une élégante robe immaculée. Cette personne détonnait grandement avec l'environnement des alentours, d'elle émanait une intense lumière.

- ... Maman ?

Le coeur d'Ekaterine se mit à battre la chamade et elle se rapprocha encore un peu avant de se stopper. Non, c'était impossible. Elle était morte il y a bien des années, alors qu'elle n'était qu'adolescente. Que... faisait-elle ici ? Soudainement la femme se retourna vers elle, lui offrant un doux sourire qui arracha un sourire tout aussi doux à Ekaterina. Elle tendit la main dans sa direction mais alors, le visage de sa défunte mère se métamorphosa en une horrible grimace, elle devint fumée et un long hurlement vrilla les tympans d'Ekaterina qui tomba à genoux, yeux clos, enrobée par l'étrange fumée qui ne lui apporta qu'un souffle d'idées noires et d'images ensanglantées.

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Pas de réponses lorsque j'appelle Ekaterina, je suis seule ... perdue dans cette pénombre. Je me lève tant bien que mal en ressentant un mal sur mes côtés droites, je pose ma main sur mon flanc droit en serrant les dents, lorsque j'essaie d'attraper une pokéball à ma ceinture je n'en sens plus aucune. Je suis vraiment seule, d'un coup, la panique devient l'unique sentiment que je ressens.

C'est pas vrai ...

Je ressens comme de l'angoisse, de la peur, et de la tristesse. Mais qu'est-ce qui est en train de se passer, pourquoi est-ce que je suis dans cet endroit inconnu ? Peu à peu, à force d'avancer, je remarque une silhouette face à moi, puis deux ... puis trois. Ils me fixent avec un grand sourire sincère, je sens une chaleur apaisante dans mon coeur. Mon ventre se serre lorsque je suis assez proche pour distinguer les trois visages ... il s'agit de mes parents ainsi que mon frère. L'envie de gifler mon frère me démange, mais je n'arrive plus à bouger. Mes jambes tremblent, je tombe sur les genoux, des larmes coulants sur mes joues. Mon frère reste en retrait, le regard vide, mes parents s'approchent de moi.

Oh Lise ... tu es magnifique ma fille, cette couleur te va à ravir.

Maman ... je ...

Tout a l'air si réel, sa main qui m'effleure la joue, j'ai l'impression de la sentir réellement. Mon père se met à mes côtés, me regardant d'un air attendrissant. Je ne peux plus me retenir de pleurer, je pleure à chaudes larmes, ma main sur la poitrine, je n'arrive plus à parler tellement ma voix est pleine de sanglots.

Ma grande fille, tu es notre fierté à maman et moi. Tu ne peux pas savoir comme on est fiers que tu sois devenue si grande ... si forte.

Paa ... papa oh je ...

Cet instant magnifique s'arrêta d'un coup, une goutte de sang vient d'arriver sur ma joue, mon regard se porte sur ma maman debout en face de moi. Je remarque du sang au coin de sa lèvre, le visage de mon frère, cette fois affichant un sourire sournois et sadique ainsi qu'un regard maléfique apparaît de derrière elle. Il tient un poignard tâché de sang.

Oh non ... maman ... maman non ... pas encore ! Je t'aime maman ! Reste !

Le corps de ma mère tombe juste en face de moi, un sourire au lèvres, un simple je t'aime en sort dans ma direction. Je la tiens par la main, le cri de mon père me fait sursauter, il tombe à côté de moi, les yeux ouverts et larmoyants. Mon frère est là, debout, un poignard tâché du sang de nos parents en face de moi. Je me lève d'un coup, poings serrés, les larmes ne cessent de couler, lorsque je veux l'attraper par le col, le corps de mon frère se dissipe, entourant mon bras, je ne peux plus le bouger, toute cette étrange mélasse transparente commence à m'entourer, j'ai la vue qui se trouble, je retombe sur les genoux ... quand est-ce que ce cauchemar va prendre fin ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

- Ekaterina ?

Cette voix... Elle la reconnaîtrait entre milles. La jeune femme dégagea ses mains de devant son visage et releva sa tête, posant son regard sur Kei. Le jeune garçon était là, son habituel sourire d'imbécile heureux flanqué sur son visage, lui tendant la main. Quelqu'un d'autre se modula alors aux côtés de Kei, c'était Andrej, lui aussi arborait un sourire, un sourire tendre, main tendue. Les prunelles dorées de la jeune femme s'illuminèrent et elle eut un geste en avant, essayant de se relever, tendant la main vers eux.

- Kei ! Andrej ! J'arrive !

Elle baissa un instant son regard vers ses jambes et découvrit qu'elle semblait être aspirée par une étrange matière. Le noir sous elle devenait visqueux, comme vivant, l'attrapant et la tirant vers le bas. Les pupilles d'Ekaterina se rétractèrent, ses mâchoires se serrèrent tant qu'elles lui furent douloureuses et elle tenta de se dépêtre de cela. Quand elle voulut adresser un regard de détresse en direction du roux et du blond, ce fut pour voir leurs visages barrés d'affreuses grimaces moqueuses. La scientifique cessa instantanément de lutter, elle déglutit difficilement et baissa sa main, les fixant sans comprendre.

- Aidez-moi... Murmura t-elle d'une voix entrecoupée de sanglots.

Tirée de plus en plus vers le bas, elle cessa de lutter alors que l'étrange matière la recouvrait presque entièrement. Sous ses yeux, les deux êtres à qui elle tenait le plus ici bas lui tournèrent le dos après avoir baissé leurs mains et s'éloignèrent, une aura sombre se dégageant d'eux. Des rires sardoniques résonnèrent dans son esprit et elle se mit à hurler, le cœur battant si fort qu'elle avait l'impression qu'il était douloureux, le visage envahit de larmes, elle se laissait aspirer sans se battre, envahie par un immense désespoir.

Engloutit, elle se sentit tomber. Longtemps. Très longtemps. Ou n'était-ce qu'une illusion ? Dans tous les cas elle finit par tomber lourdement mais sans douleur dans un nouvel endroit. Quand ses yeux se rouvrirent, les lieux étaient immenses et elle se trouvait sur de l'eau. Elle marchait sur de l'eau. Ekaterina cligna plusieurs fois des yeux, posant une main sur son cœur et passant l'autre sur son visage pour se débarrasser de ses larmes. Où était-elle, à présent ? Et où était Lise, vivait-elle des horreurs semblables aux siennes ?

**

Dehors, dans la réalité, Ectoplasma semblait se nourrir de la vitalité des deux femmes. Les harcelant à coups de Cauchemars, il se complaisait dans leurs expressions souffrantes. Les Pokéballs des deux championnes, elles, s'agitaient toujours, démontrant la volonté de leurs coéquipiers de sortir de là mais pour le moment, cela semblait impossible.

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Ce qui semble être un cauchemar réel continue de plus bel, après que je sois retombée sur les genoux, je ne sens plus cette mystérieuse force qui m'empêchait de bouger. Une pression sur mon épaule me fait sursauter, je pose une main au sol, me relevant rapidement en repoussant la main qui s'était posée sur moi. Les traits de colère qui venaient de naître sur mon visage se changèrent rapidement en traits de dépits, de tristesses. Naika se tient devant moi, il y a Tanya, Ginka, Auguste, Kei, Jun, Haru et ... Virgil. Les larmes montent, je tend ma main vers eux.

Les amis ... vous ... me manquez.

Je suis partagée entre la colère, la colère d'être manipulée, l'impression que l'on joue avec mes sentiments m'énerve plus que tout. Mais il y a également la tristesse, de ne plus voir Tanya ou Naika, je ne sais pas ce qu'elles sont devenues, je n'ai plus de nouvelles, personne dans Lumiris n'a de nouvelles de Naika, ma meilleure amie qui a un rôle de star Pléiade également. Et bien sûr le dernier sentiment, la peur, je ne sais pas où je suis, est-ce que ma vie reprendra son cours un jour ? Que vais-je devenir. Virgil s'approche de moi, les yeux ensanglantés, comme tous mes autres amis.

Lise ... tu ne nous mérites pas, tu es devenue bien trop égoïste, je veux que tu meurs.

Entendre ça ... de la bouche ... d'une pâle copie de l'homme pour que j'ai développé des sentiments, ça me déchire. J'essaie de me persuader qu'il ne s'agit pas de lui mais sa voix me torture, j'ai mal, mes larmes se mettent à couler encore et encore, je ne sais pas quoi répondre à cela, je me sens tellement coupable, mais de quoi devrais-je être coupable ?! Le sol se met d'un coup à devenir visqueux sous moi, je n'adresse plus un seul regard aux copies de mes plus proches amis, des larmes continuent de couler, je retiens quelques sanglots, me laissant aspirer par les ténèbres, je passe dans quelque chose de doux avant d'arriver sur de l'eau ... sur de l'eau ?

Qu'est-ce ...

Lorsque je me relève, je vois que je marche sur de l'eau, je suis bel et bien dans un rêve, ou plutôt ... un cauchemars. Lorsque je tourne la tête à ma droite je peux voir Eka qui est dans la même situation que moi, j'essaie d'avancer vers elle. Un mur transparent me bloque le chemin, nous voilà bien avancés.

Eka ....

Je m'arrête d'un coup en voyant une silhouette sortir de l'eau derrière elle ... mais, c'est un clone aquatique d'Ekaterina.

EKA ! DERRIÈRE TOI !

Je prend un violent coup dans mes côtes, me faisant cracher un cri de douleur, je manque de tomber les fesses par terre, par chance j'arrive à reprendre ma respiration. Ma vue s'est troublée, je tousse un grand coup, secouant la tête pour voir ce qui m'a infligé ça. En relevant la tête j'ai l'impression de vivre un mauvais cauchemars. C'est un clone aquatique de moi, une silhouette sombre de moi, les yeux ensanglantés, un sourire sadique aux lèvres. Je regarde rapidement Ekaterina, son clone est une copie d'elle, silhouette sombre, exactement comme le mien. Celui qui contrôle ce cauchemars compte nous faire du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Ekaterina tourna sa tête à l'unisson avec Lise et elle croisa son regard, un sentiment de soulagement l'envahit alors. Au moins son homologue était là, ensemble elles pourraient résoudre ce casse-tête sans problème, n'est-ce pas ? Seulement, quand la scientifique vit que Lise ne pouvait approcher à cause de, semblait-il, un mur invisible, Ekaterina sentit ce soulagement retomber. A nouveau, très rapidement, de sombres pensées envahissaient son esprit et son regard se ternissait malgré elle. La championne spectre releva cependant la tête en voyant l'air de Lise et alors, voilà que cette-dernière criait.

- LISE ATT-...

Trop tard, elle venait de se manger un sacré coup. La scientifique vérifia l'état de la championne fée de loin, voyant qu'elle semblait avoir assez bien accusé le coup. Ekaterina secoua un peu sa tête puis se frappa les tempes avec ses mains pour tenter de reprendre ses esprits, il n'était pas temps de se laisser happer par de mauvais sentiments. Elle se détourna lentement vers son clone qui n'avait pas bougé, semblant la fixer sans relâche. Un léger sourire se dessina au coin des lèvres d'Ekaterina tandis qu'elle se débarassait de son manteau lentement.

- Je te paye un bon verre après ça, Lise ! Déclara Ekaterina en tournant légèrement sa tête, le regard brillant. Rapidement, elle reposa son regard sur son clone et laissa son manteau derrière elle, frappant alors son poing droit dans sa paume gauche. En attendant, on va les exploser.

Déclara Ekaterina en se jetant subitement en direction de son clone, elle ferma son poing et frappa alors de toutes ses forces dans la mâchoire du clone.... Instantanément, quand son poing toucha le corps étrangement dur de ce clone, un flash. Bref mais qui lui insuffla de la négativité. L'image qu'elle avait eut ? Elle n'en avait aucune idée, cela n'avait pas été assez précis ni duré assez longtemps pour qu'elle la décrypte.

Dans tous les cas ce temps d'hésitation fut suffisant pour le clone qui lui répondit d'un coup de genou dans l'estomac, faisant tomber Ekaterina à genoux tandis que sa bouche s'ouvrait, le souffle coupé.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je reprend ma respiration, un coup dans les côtes, c'est violent, je ne me suis jamais battu réellement contre quelqu'un ... ou quelque chose d'ailleurs, parce que je ne sais pas vraiment si ce qui se trouve en face de moi est réel ou non. Je suis encore dans mes cauchemars, un cauchemar que je partage avec Ekaterina, on doit toutes les deux faire face à un clone maléfique de nous.

Je vais me la faire. Je crois que nous foutre la rage avec des cauchemars trop triste c'est pas la bonne chose à faire.

Je remarque que Eka est partit à l'assaut aussi, elle vient de frapper son clone, mais quelque chose de bizarre s'est passé, permettant à l'ombre de prendre le dessus en la frappant. Je me re concentre rapidement sur mon affrontement, un poing s'approche de moi, je recule assez rapidement pour l'éviter. Le coup passe à quelques millimètres de mon visage, j'en profite pour prendre le poignet de mon clone et de le tirer vers moi pour écraser son visage contre mon poing serré et emplis de haine ! Mais tout ne se passe pas comme prévu, dès que mon poing frappe le visage de mon clone, des flashs qui me donnent la nausée apparaissent dans mon esprit, je titube, incapable d'ouvrir les yeux.

Merde ... c'est quoi ça ?

Pas le temps de me poser plus de questions, un coup de tibia directement dans le visage me relève pour me faire chuter sur les fesses. Quelques larmes coulent sur mes joues, je ne suis vraiment pas habituée à me battre. Le clone me relève et me pousse contre la frontière transparente entre moi et Eka. Je ressens d'un coup un malaise profond qui entre en moi, la main du clone commence à entrer dans la mienne, ses yeux rouges me font frissonner.

Eka ... EKA ... EKKAAAAA !

La panique devient le seul sentiment que je ressens, je ne sais pas ce qui se passe, ce qui entre en moi relève de l'inconnu, je sens quelque chose de mauvais, je ne peux même pas me débattre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

A genoux sur cette eau qui semblait imperturbable malgré le combat, Ekaterina reprit son souffle mais quand elle voulut se relever, un coup de pied dans la mâchoire la fit s'écrouler en arrière. Si une douleur cuisante lancinait son visage, il n'y avait pas de sang. Non, elle ne saignait pas car ce n'était pas vraiment son corps qui était là, son véritable corps était quelque part dehors à la merci de cet Ectoplasma et de peut-être milles autres dangers.

La championne spectre posa ses paumes sur l'eau claire et fixa un instant l'étendue claire, déglutissant en voyant son reflet dans l'eau. Il n'avait rien d'effrayant mais au-dessus d'elle, elle remarquait son horrible clone penché, un sourire distordu aux lèvres. Ekaterina se redressa brusquement et le clone recula vivement, le sourire mauvais alors que derrière la vitre, Lise hurlait. Les pupilles de la jeune femme se rétractèrent et elle courut dans sa direction, se plaquant contre la vitre et frappant dessus avec ses poings, de toutes ses forces.

- Lise, Lise ! Eh, EH RÉVEILLE TOI ! Te laisse pas faire par ce... cette chose ! Pense... Pensons à des belles choses qui nous sont arrivées !

Elle tambourinait toujours cette vitre invisible de ses poings, désireuse de la briser mais rien n'y faisait. Alors son clone referma sa main sur son col et l'attira vers l'arrière, Ekaterina fronça ses sourcils, ferma son poing et percuta avec celui de son clone. Elle déchanta cependant rapidement en constatant que, comme pour Lise, le poing de son clone commençait à fusionner avec le sien.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je n'entends presque plus rien autour de moi, je sens juste les coups de poings acharnés de mon ami sur le mur invisible derrière moi, je perçois à peine sa voix. Mes yeux se ferment tout seuls, mon clone continue à me faire du mal de l'intérieur. J'espère que Ekaterina ne vit pas la même chose que moi, je me sens sombrer, je me sens tomber mais où ?

Mes yeux se ferment, je suis tombée, lorsque j'arrive à les ouvrir je suis dans une forêt, il fait nuit et la lune est rouge sang. Devant moi, il y a un gigantesque temple, derrière quelques arbres. La tension est palpable, je ne suis pas seule, quelque chose m'observe. Un corps apparaît à côté de moi, c'est Ekaterina. Sans réfléchir je fonce vers elle, prenant son visage entre mes mains, je passe mon index sur sa joue pour essayer de la réveiller.

Eka ... réveille toi je t'en supplies ...

Un cri strident me fait frissonner, il provient de derrière, puis en une fraction de seconde il semble s'être téléporté quelques mètres devant.

Eka ... nous ne sommes pas seules.

Je prend la main de mon amie en la serrant, les cris se transforment en rires, puis s'arrêtent d'un coup. Il n'y a plus rien à part nous deux, entourées d'arbres et un mystérieux temple devant nous. Je ne sais pas ce que le pokémon spectre qui nous a enfermé là dedans veut de nous mais ça commence à me fatiguer ... vraiment !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Ekaterina rouvrit à moitié ses prunelles ambrées quand elle sentit un contact frais sur son visage, un long cri la fit sursauter et elle s'éveilla pour de bon. Le regard grand ouvert, l'esprit embrouillé et une drôle de sensation dans le corps, elle se passa une main sur le visage puis se redressa lentement. Son autre main dans celle de Lise, la jeune femme balaya les lieux du regard en entendant les cris qui se muaient en des rires sardoniques.

- Merde... On a pas le choix de toute manière, faut continuer de suivre le rythme.

Soupira Ekaterina en posant une main sur sa tête, scrutant l'immense temple face à elles. C'était étrange les lieux semblaient manquer de couleurs, comme si ce qui les entourait était sobrement noir et blanc. Les arbres n'arboraient pas de belles feuilles verdoyantes, l'herbe sous leurs pieds étaient ternes mais ces horribles rires résonnaient sans cesse.

- Allez on y va... Hmpf, je me sens de plus en plus faible, pas toi ? Si on sort pas rapidement d'ici, il va finir par dévorer complètement notre vitalité. Souffla la jeune femme en se mettant en marche vers le temple.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Ekaterina se réveille en sursaut à cause des cris des choses non identifiées qui rôdent autour de nous. Je me relève en passant sur ma jupe avec mes deux mains, elle est pleine de poussière. Tout ce qui nous entoure est tellement déprimant et dénué de couleurs, ça me rend mal encore plus.

Si je me sens de plus en plus faible aussi, ce Ectoplasma va bien gentiment cracher notre vitalité, j'ai horreur des pokémons Spectre ...

Nous voilà donc en marche vers ce temple, un vent frais se lève au moment même où nous passons entre les arbres. Des ombres s'amusent à rigoler pour nous faire peur, je reste droite, le visage inexpressif.

Ils s'amusent de notre peur, de l'attention qu'on leur porte. On doit entrer dans ce temple.

Une fois face à la grande entrée, un mécanisme s'enclenche pile au moment où je passe entre les deux piliers, une grande lame s'apprête à balayer de gauche à droite. Je me jette rapidement en avant, je tombe sur le côté, mon pouls s'accélère. Je n'ai pas à avoir peur, c'est juste un cauchemars duquel nous devons nous échapper, ce n'est pas réel.

La lame s'arrête immédiatement au moment où je suis passée, elle a des yeux, la lame a des yeux rouges, du sang coule de ses yeux, je retiens un haut le coeur lorsqu'elle écarte les lèvres pour afficher un sourire maléfique, des doigts pointus, du sang au coin des lèvres.

Ce Ectoplasma ... nous ne sommes pas ses premières "victimes" ... le petit doit être ici ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

C'était tout bonnement horrible. Même dans ses pires rêves, la jeune femme ne se souvenait pas d'avoir pu voir de telles choses, une lame pourvue de prunelles ensanglantées et d'une bouche distordue, de doigts... Ekaterina fronça ses sourcils et reprit son souffle. Il fallait se calmer, calmer son esprit. Posant à nouveau ses paumes sur ses tempes, la championne tenta de réfléchir, de calmer son cœur battant la chamade.

- De toute manière, nous ne pouvons pas être blessée ici, n'est-ce pas ? Rien de tout cela est vraiment réel... Enfin pour le moment. Tu sais, j'ai entendu dire que les victimes d'Ectoplasma comment nous pouvaient se retrouver piégées dans un cauchemars et, en quelque sorte, il deviendrait notre réalité si l'on y restait trop longtemps. C'est peut-être arrivé à Elio mais on peut sûrement encore le ramener chez nous.

Souffla Ekaterina en posant son regard sur Lise, se dépêchant de la rattraper en essayant d'ignorer les innombrables yeux qui venaient d'éclore sur les parois, les globes oculaires les suivaient silencieusement du regard. Si c'était inoffensif, la sensation d'être ainsi observé était désagréable, très dérangeant. Ekaterina déglutit un peu avant de continuer d'avancer, levant ses mains devant elle, pensive. Si ce cauchemars finissait par devenir leur réalité, cela signifierait aussi que ce genre de lames pourraient les blesser, voir les tuer. Mais à quel moment savait-on que cela arrivait ? Elle se sentait atrocement fatiguée mais son corps ne changeait pas du tout. Peut-être ne ressentait-on plus cette fatigue ?

- Elio ! ELIOOOOO ! Tenta finalement la jeune femme en mettant ses deux mains en porte-voix.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Ekaterina me relève en m'expliquant sa connaissance sur les cauchemars que les Ectoplasma peuvent créer pour emprisonner les personnes. Ce genre de cauchemars deviendraient une réalité pour certaines personnes qui restent trop longtemps enfermés à l'intérieur, c'est flippant ... ça me donne les frissons. Ça veut donc dire que la lame que je viens de passer quelques secondes plus tôt aurait pu me tuer, je déglutit en continuant d'avancer, essayant d'éviter les yeux globuleux et ensanglantés qui fleurissent sur les murs.

Elioooooo !!!

J'aide Ekaterina à appeler le petit enfant que nous sommes venus chercher dans ce bois hurlant. Je ne pensais pas vivre quelque chose d'aussi traumatisant en essayant de trouver un enfant porté disparu. Je ne me sens pas vraiment en sécurité sans mes pokémons, j'ai beau faire des sports de combat et de l'exercice physique je ne suis pas encore prête mentalement pour revivre des moments troublants comme ceux à Sinnoh.

Eka ... ne bouge .... plus ...

Quelque chose, à l'allure semi-humaine se trouve devant nous. Lorsqu'il se retourne face à nous, je met ma main face à ma bouche en reculant de quelques pas. Sans nous en rendre compte nous sommes entrées dans une salle et une lourde porte vient de tomber derrière nous, nous enfermant là dedans, avec Elio ... enfin ce qui ressemble à Elio, il a les os des bras et des jambes anormalement longs, la peau de son visage est presque entièrement retirée, ses yeux sont blancs et sa bouche est d'un rouge vif, à croire qu'il a bu du sang avant d'être ici.

Je le sens ... très mal ... trop mal même ... restons sur nos gardes. Elio ! Elio, nous sommes venues à ta recherche et un Ectoplasma nous a fais vivre des ...

Je n'ai pas le temps de rajouter quelque chose qu'Elio a disparu, il réapparaît en face de moi, me prend violemment le bras et m'envoie au milieu de la salle d'un geste rapide, il fait face à Ekaterina maintenant.

Outch ... j'en ai marre là ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Reculant à l'unisson avec Lise, Ekaterina fut décontenancée devant cette vision. Elle fronça ses sourcils et durcit son regard, observant ce corps difforme et devenu presque monstre... à vrai dire, il s'accordait à merveille dans le cauchemars. La championne spectre resta bouche bée devant la violence avec laquelle Elio envoya balader Lise à travers la pièce avant de se retourner vers elle. Ekaterina recula de quelques, ne sachant que faire. Se battre contre cette bête ? Essayer de... de quoi, le raisonner ? Est-ce que cela lui ferait reprendre sa forme initiale ? Et surtout, comment sortir d'ici, comment ramener tout le monde dans la réalité ?

- Elio je...

Elle fut coupée dans ses propos par les griffes de la bête qui la traversèrent. Les pupilles rétractées, la bouche entrouverte, elle fut complètement déstabilisée de se rendre compte qu'elle ne sentait aucune douleur. A son tour, elle fut renvoyée à un bout de la pièce, roulant sur le sol pour que sa course soit ensuite arrêtée par un mur. Ekaterina grogna un peu et se redressa, posant ses mains sur son ventre, sourcils froncés. Rien, pas un trou.

- Comment faire, Lise ?

**

Alors que l'Ectoplasma baissait sa garde sur les Pokéballs pour se concentrer sur les dernières minutes des deux humaines, deux d'entre elles s'ouvrirent. Un Noctunoir fit son apparition, l'air furieux et à ses côtés, un Lucario. Les deux starters des dresseurs venaient de parvenir à se libérer.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
J'ai du mal à reprendre mon souffle, la façon dont il m'a envoyé baladé était assez violente. Lorsque je me relève, je peut remarquer le monstre d'Elio en train de soulever Ekaterina, il l'a transpercé avec ses griffes. Des larmes montent, jusqu'à ce qu'il l'envoi contre un mur un peu plus loin de ma position, mon amie n'a aucunes traces de sang sur ses vêtements, c'est comme si rien ne s'était passée.

Comment faire ? ... Je n'en ai aucunes idées pour l'instant.

Le monstre fonce à nouveau vers moi, mais au moment où son imposante griffe allait me transpercer le crâne, il s'arrête juste en face, prit de spasmes. Nous pouvons clairement distinguer le corps du petit garçon qui est entouré, enveloppé d'une énergie sombre. Est-il en train de se battre contre cette chose ? C'est ce que je croyais jusqu'à ce que l'endroit où nous étions se brouille par moment. Sans réfléchir je fonce vers Eka.

Quelque chose est en train de se passer à l'extérieur, Ectoplasma perd le contrôle de son cauchemars. Quelque chose ... l'occupe. Il faut réagir pendant ces moments de relâche...

L'affreux monstre a reprit le contrôle du garçon, il m'attrape par l'épaule, son étreinte me sert si fort que je ne peux plus bouger. Il s'apprête à me jeter à nouveau en arrière mais cette fois je m'accroche bien fermement à ce qui lui sert de poignet, je pose mes deux talons bien au sol, et je me retourne pour lui donner un coup dans le visage. Tout autour de nous se brouille de plus en plus, le monstre titube en arrière, il faut agir.

Eka ! Je vais avoir besoin de toi !

*****

À l'extérieur, Noctunoir entrave Ectoplasma l'empêchant de renforcer encore plus son cauchemars sur nous. Il lui lance ensuite plusieurs attaques puissantes pour l'affaiblir et le forcer à tomber KO. Lucario écarte nos pokéballs le plus possible avant de passer à l'offensive lui aussi, il utilise Charge-Os pour faire le plus de dégâts possible au pokémon spectre et poison. Il n'y a rien à dire, nos deux starters se donnent du mieux qu'ils peuvent pour nous protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

C'était si étrange, Ekaterina ne se souvenait pas d'avoir un jour vécu une telle chose et pourtant, elle en avait vécu. On voyait Elio qui semblait tenter de reprendre ses esprits mais ce en quoi il avait prit forme était tout bonnement horrible. Alors qu'Ekaterina se redressait complètement aux côtés de Lise, tout se brouilla l'espace d'une seconde... que ? La championne Spectre plissa ses prunelles. Est-ce qu'Ectoplasma était gêné, là, dehors ? Est-ce que leurs Pokémon avaient pu tenter quelque chose, ou des gens les avaient trouvé ? Dans tous les cas, c'était sûrement bon signe, non ? Alors, Lise fut à nouveau attrapée mais elle se battit comme une véritable diablesse, arrachant un sourire en coin à Ekaterina.

- J'arrive.

La jeune femme se mit à marcher rapidement avant de courir, les poings fermés. Elle n'hésita guère à bondir sur le monstre, lui envoyant son poing dans ce qui lui servait de figure. Ce-dernier déjà titubant à cause de l'assaut de son homologue aux cheveux argentés, il manqua de tomber suite à ce second coup ! Ekaterina coula quelques instants son regard doré vers Lise, l'air entendu. Il fallait lutter encore un peu face à ça et... Sortir Elio de ce bordel !

**

Noctunoir et Lucario étaient puissants et se battaient comme de véritables maîtres. Étrangement, cet Ectoplasma paraissait bien adroit pour un simple Pokémon sauvage et Noctunoir ne manqua pas de le remarquer. Il était assuré que son compagnon de combat avait lui aussi remarqué cela, après tout ce fichu Ectoplasma arrivait plutôt bien à les retenir, n'est-ce pas ? Le message de la mort ne comptait seulement pas continuer ainsi bien longtemps, il profita du fait que l'Ectoplasma était concentré sur As pour disparaître. Discret, il se faufila dans le dos d'Ectoplasma et le bloqua avec ses mains, le maintenant fermement pour permettre à Lucario de frapper de toutes ses forces : c'était le moment ! Le moment de libérer leurs dresseuses !



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération