Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Hey Baby ! // ft.Lise Gray
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. Lise Gris 😏

Hey Baby !
Mon dieu, ce monde était-il sérieux ? Mark faisait actuellement face à une somptueuse villa, qu'il supposait être celle de Lise - ce n'était pas comme s'il y en avait beaucoup d'autres dans le coin de toute façon. Il restait bouche bée face à la baraque, n'en revenant toujours pas d'avoir été 'invité' (plus ou moins) dans un tel endroit. Et encore, ce n'était que la façade du bâtiment : quelles richesses pouvaient bien être dissimulées à l'intérieur ? "J'ai peut-être légèrement sous-estimé la fortune de cette nana" pensa-t-il, et encore le terme était faible. Même ses parents ne disposaient pas d'une telle habitation ! Bon par contre, cela faisait désormais plusieurs minutes qu'il se tenait face à la villa comme un idiot, sans rien faire d'autre que la contempler. Le loubard se ressaisit et s'approcha du grillage à l'entrée, tout à coup prit d'un terrible mal de ventre. Voir de façon aussi frontal leurs différences sociales le mettait un peu mal à l'aise - en plus du trac. À côté de cette Lise, il se sentait comme la pire des vermines à vivre dans un squat... Pourquoi cette bobo riche lui avait tapé dans l’œil aussi ?? 

-Non non non, ressaisis-toi bonhomme ! T'as pas fais tout ça pour abandonner devant la porte d'entrée, crétin va, ressaisis-toi !! Se motiva-t-il tout en se mettant une claque. Tu gères Marky!

Le "tout ça" faisant référence à toutes les difficultés qu'il avait eut pour trouver la baraque (sans adresse je le rappelle) et à se faire beau. Mark était allé jusqu'à racheter de nouvelles fringues, du savon et du déodorant de qualité rien que pour ce rendez-vous improvisé avec une nana qu'il n'avait vu qu'une fois ! Il écrasa son majeur sur la sonnette et le retira aussitôt, pas de réaction. Le loubard retenta l'expérience en maintenant plus de temps l'interrupteur, toujours rien. Le dresseur perdit vite patience et enjamba la barrière. "Peut-être que la sonnerie est cassée après-tout !" pensa-t-il pour essayer de justifier son comportement bien trop impulsif et déraisonné. Le bougre aperçu mieux le jardin parfaitement entretenu tout en monté les marches. "Drôle d'architecture quand même." commenta-t-il avec sa bonne habitude des critiques pertinentes.

Il tapa plusieurs fois contre la porte d'entrée en demanda à voix haute s'il y avait quelqu'un, pas de réponse. Récapitulons la situation : Mark est entré chez cette nana de façon indélicate, sur une proposition d'il y a deux jours qui n'avait rien d'officielle, en plein après-midi. À la base, il avait prévu d'être ici à 11h mais trouver la maison c'était révélé plus compliqué que prévu. Le loubard revint un peu sur ses pas, posa son derrière sur les dalles de marbre et s'adossa à un mur. "Peut-être qu'elle est juste pas là abruti, t'en sais rien tu lui as pas demandé quel jour l'arrangerait triple idiot !!" se réprimanda-t-il en désespérant. Peut-être qu'il valait mieux s'en aller tout de suite ? Pourvu qu'elle n'ait pas de caméra de sécurité... Pendant qu'il était perdu dans ses pensées, l'homme ne vit même pas arriver la beauté en question !         

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Cette matinée fut bien compliquée, je ne pensais pas qu'une séance de dédicaces pouvait être si compliquée. M'enfin, j'ai passé un très bon moment et je ne m'en plains pas. Je suis à la maison depuis ce midi et après un bon repas j'ai décidé de faire un petit saut dans la piscine couverte qui est au sous-sol de ma maison. Lana m'accompagne dans l'eau, ma petite Laporeille est très contente de passer autant de temps avec moi, entre filles on passe toujours un très bon moment. Tous mes autres pokémons sont à l'étage, sauf Démolosse qui a tenu à venir avec Feunard. Pour veiller sur Lana je suppose. J'ai enfilée un nouveau maillot de bain sympa, deux pièces noires avec les languettes du soutien-gorge blanches.

Je sais prendre soin de mes pokémons vous savez ?

J'entre dans l'eau chaude en regardant Doom et Snow qui restent fixés sur Lana comme deux parents inquiets. Une fois à l'eau j'attache mes cheveux en queue de cheval haute, ils ondulent le long de mon dos, là où je suis la moitié de mon corps dépasse de l'eau, je prend Lana par les pattes pour l'accompagner et l'aider à s'habituer à l'eau.

Voilààà ma grande, c'est bien. Vous voyez Doom et Snow ? Je sais m'en occuper quand même.

Mes deux pokémons me lance un grognement moqueur en se posant bien confortablement l'un contre l'autre. La glace et le feu semblent se rapprocher depuis quelques temps. Lana souhaite lâcher mes mains, elle plonge immédiatement dans l'eau, ce qui me fait assez peur. Mais elle remonte rapidement et semble être comme un poisson dans l'eau, sa fourrure épaisse doit lui permettre de flotter plus rapidement. Je remet mon haut de maillot de bain correctement avant de sortir de l'eau pour plonger, Lana me regarde, elle analyse ce que je fais.

Je suis tellement à fond en train de m'amuser avec Lana que je n'entends même pas la sonnette, et mes pokémons à l'étage ne doivent pas y faire attention. C'est quand j'entends toquer à la porte que je me décide à sortir de la piscine et que Lana s'enroule dans une petite serviette avant de monter sur le dos de Doom qui est accompagné de Snow. Je remonte les quelques marches après m'être séchée partiellement pour ne pas mouiller toute la maison. Une fois face à la porte je l'ouvre et mon visage vire tout de suite au rouge en voyant ... Mark !

Oh ! Ma... Mark !

En essayant de remettre ma serviette elle tombe au sol et je pousse presque un cri en me retrouvant en maillot de bain face à lui. Je tousse d'un air gêné avant de la récupérer et de la prendre sur mes épaules. Une fois calmée je m'approche de lui, passant ma main sur sa taille en lui déposant un baiser sur la joue. Quelques gouttes d'eau ont pu mouiller son maillot ou ses chaussures, oh ce n'est pas bien grave il fait beau.

Je suis contente de te revoir, tu as pu trouver la maison. Et je vois que tu as enjambé le portail. Boooh allez c'est pas grave, entre entre !

Je lui indique à gauche au fond du couloir pour entrer dans mon gigantesque salon avec vue sur la terrasse extérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. Lise Gris 😏

Hey Baby !
La voix qu'entendit le loubard le fit immédiatement se relever en sursaut. Mark se retourna et découvrit qu'il était en fait mort, au paradis ! Soit ça, soit la fameuse Lise Gray se trouvait vraiment face à lui, dans un maillot de bain ne laissant aucune place à l'imagination. Si les joues de la championne s'enflammaient, celle du loubard allaient tout bonnement exploser. "Mon dieu, merci de m'avoir fait survivre pour assister à un tel spectacle !" pensa-t-il tout en analysant la championne dans les moindres détails. Ces courbes fines et élégantes digne du mannequin qu'elle était, cette peau semblant si douce sur laquelle ruisselait encore de fines gouttelettes et ces formes généreuses à faire pâlir d’envie beaucoup de femmes. Quand le regard un brin pervers de Mark remonta jusqu'au visage de Lise, cela faillit bien être le coup de grâce. Outre les lèvres pulpeuses, le regard étincelant, les traits fins que Mark avait déjà admiré pendant leur match, cet air gêné qu'elle prit soudain perça le peu de défenses restantes chez lui. Cette expression d'embarras lui donnant l'air d'une petite princesse en porcelaine l'avait achevé. On l'avait perdu, désormais elle pouvait demander n'importe quoi il exécuterait l'ordre. Avec uniquement son charme, sa grâce et sa sensualité la belle venait de conquérir le loubard. Le charme féminin était définitivement la kryptonite du voyou.  

-"S-s-salut..." Commença-t-il en bégayant un peu, avant d'être interrompu par un bisous sur la joue. Il se tût, profitant de l'instant, sentant quelques gouttes tomber le long de son cou et contre ses vêtements. L'homme resta littéralement bouché bée. "Hein ?? Ah, euh, oui content de te voir..." Il se coupa encore une fois, furieux contre ce ton qui trahissait sa nervosité et son manque d'assurance. Mark se ressaisit et prit - certes trop tard - un ton bien virile et macho pour continuer. "Merci, c'est sympa chez toi, j't'avoue que je pensais pas que tu vivais dans un tel palace."

Le bel idiot se promit de ne plus lorgner sur le corps de son hôte, peu désireux de passer pour un pervers. Il suivit la consigne et pénétra dans un incroyable salon, dont chaque meuble devait au moins valoir un mois de salaire d'un employé de la centrale de Voltapolis ! En plus d'ici le loubard pouvait apercevoir la piscine et les pokémons qui trainaient autour ; tout cet étalage de richesse le rabaissait de plus en plus dans sa propre conscience. Lise entra à son tour dans la pièce, ce qui détourna immédiatement le regard de Mark de l'extérieur. D'ordinaire peu poli, le rustre demanda quand même s'il pouvait s'assoir sur le sofa - sa vie semblait avoir moins de valeur que l'objet il faut dire.

-"Pfioouu fait super chaud, ça doit vraiment être génial d'avoir sa propre piscine !" Commenta-t-il tout en retirant son blouson étouffant.

Mark portait un t-shirt bordeaux tout ce qu'il y avait de plus ordinaire, laissant voir ses bras assez fins. L'homme n'avait rien d'un dieu grec pour sûr mais malgré tout son corps restait assez finement dessiné, restant plaisant à regarder et donnant une illusion de musculature. Il transpirait un peu à cause la chaleur. Un large sourire plein d'ondes positives se dessina soudain sur son visage.

-"Désolé de me ramener un peu à l'improviste comme ça, c'était pas très malin mais vu qu'on s'était pas donné de date précise ! J'espère que je dérange pas, je peux m'en aller hein sinon, je comprend tout à fait !!". Il se tût brièvement, puis comme à son habitude ne put s’empêcher de glisser une petite blague. "Charmant le maillot de bain, j'interromps une séance de shooting ?"        

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Bon génial, Mark est aussi gêné que moi. Non mais pourquoi est-ce que cette situation serait géniale ?! Elle est juste gênante c'est pas vrai ! Je le fais donc rentrer et directement la chaleur s'empare de lui, avoir une piscine à l'étage inférieure c'est sûr que ça réchauffe tout de suite toute la maison. Nous avançons donc jusqu'au salon, j'ai toujours ma serviette sur les épaules. Feunard et Démolosse se rapprochent de Mark en souriant, Feunard se souvient bien de lui, elle l'a affronté dans l'arène. Laporeille quant à elle, saute du dos de Feunard pour sauter directement dans les bras de Mark une fois qu'il a retiré sa veste.

Bon, ce n'est pas donné de vivre dans un endroit pareil mais au moins je suis à l'écart du boucan de la ville, j'ai une piscine à l'étage inférieure avec un accès à mon jardin par des portes coulissantes, c'est superbe. Merci du compliment sur mon maillot de bain, tu as envie de te baigner un peu ? Je comprendrais que tu sois venus pour discuter, rien ne nous empêche de le faire dans l'eau. Je n'étais donc pas en shooting mais en pleine séance de détente dans ma piscine.

Je commence à m'avancer.

Et je parlais de discuter dans l'eau ...

Je reprend ma marche en rougissant, Laporeille sourit et Feunard me lance un regard moqueur, Démolosse est partie prévenir tous les autres de mon équipe que Mark est arrivé à la maison.

Si tu veux laisser tes pokémons en liberté tu peux, ce n'est clairement pas la place qui manque, ils pourront aller jouer dans le jardin avec mes compagnons, Démolosse et Lucario devront faire régner un peu l'ordre. Je vais me chercher un verre d'eau, si tu veux te baigner, c'est à l'étage d'en bas, Feunard va t'indiquer, en tout cas ça me fait plaisir de te revoir si rapidement après notre affrontement.

Je pars donc en cuisine avec Laporeille qui a quitté les bras de Mark pour m'accompagner dans la cuisine, je me sers un verre d'eau avec un sirop de menthe, puis je m'appuie sur le plan de travail en soufflant. Mark est à la maison, il va sans doute se baigner avec moi, on va discuter, ça me fait bizarre mais je ne vois pas pourquoi je suis gênée, il n'y a rien de plus que de l'amitié. Même Laporeille comprend qu'il n'y a pas que ça, mais sérieusement je dois me ressaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. Lise Gris 😏

Hey Baby !
Tiens, un adorable petit Laporeille venait de se glisser entre les bras de Mark, quel adorable pokémon. Il se trémoussait et ne cessait de réclamer subtilement des gratouilles. Par contre, tout cela rappela un détail pourtant évident que Mark avait pourtant réussit à zapper : cette gonzesse était beaucoup trop girly ! L’amour de Lise pour le rose pétant et les pokémons mignons étaient loin d’être partagé par Mark, qui ne fit cependant aucune réflexion. Si à un seul moment qu’il soit il se mit à râler intérieurement sur le côté kawaï de Lise, son visage n’en trahit rien. Au contraire même, son large sourire faisait plus supposer l’inverse.
 
Son regard devint plus froid en revanche quand il se posa sur celui du Démolosse. Un véritable bug dans la matrice ; qu’est ce qu’un pokémon aussi dangereux et violent pouvait bien faire ici chez Lise ? Mark n’avait pas beaucoup de compassion pour ses pokémons, certes il pouvait changer mais foncièrement la nature les avait faits mauvais. L’idée même d’un pokémon provoquant des douleurs ne disparaissant jamais demeurait peu réjouissante. Il préféra se détourner de ce pokémon là et observer la dresseuse à la place.
 
-Pour sûr, j’adorerais faire un tour dans la piscine ! S’exclama-t-il en grand gamin qu’il était, passant outre le fait qu’elle avait prit son commentaire au sérieux. On sera plus à l’aise pour discuter.       
 
Comme elle, il se mit à rougir de plus belle. Décidemment, le flirt de ces deux jeunes adultes devenait de plus en plus flagrant. Par contre les pokémon de la championne ne plaisait pas énormément à Mark – je ne sais pas, un petit côté trop intelligent, obéissant ou trop parfait, en tout cas ça le perturbait – mais rien de très important, il se mit à songer à la proposition de Lise. Laisser ses pokémons en liberté ? Très mauvaise idée pour ceux qu’il avait amené aujourd’hui, voyons voir : Aéropteryx et Ptyrannidur (même muselé) restaient des dangers ambulants qui, même sous surveillance, chercheraient juste à se battre et créer des embrouilles ; Galekid risquait tout bonnement de dévorer quelque chose de précieux (saleté de bouffeur de métal adorable !) ; Embrylex pouvait faire des trous dans le jardin, pas top non plus ; Amonita pouvait potentiellement dégouté la championne avec ses tentacules et son côté gluant, suffisait de savoir ce qu’elle pensait du maquillage de Toudoudou. Bref, tout ça pour dire qu’il appela son Grolem d’Alola (sur une surface qui pourrait recevoir les 320 kilos bien entendu !), seul pokémon présentable de sa team actuellement…
 
-Pour l’instant, disons que je préfère éviter de sortir les autres. J’te présente Brolem, il est un poil arrogant mais il ne devrait pas créer de soucis, un peu comme moi ! Ricana-t-il tout en caressant le crane et la splendide perruque banane du pokémon. Très bien, je t’attends dans la flotte dans ce cas !   

Mark ne perdit pas un instant et retira brusquement son T-shirt, qu’il laissa trainer sur le fauteuil. Derrière le vêtement se cachait un corps assez équilibré, élancé, des  muscles fin et un ventre ni trop plat ni trop plein, mais surtout très peu de poils. En même temps, suffisait de voir l’absence de pilosité faciale du  bougre pour se dire que c’était logique. Très peu sur le torse, les avant-bras ou même le bas du ventre. Cela lui donnait un aspect plus doux soigné et doux contrastant avec sa personnalité.
 
Le dresseur se mit à courir vers la piscine, forçant le renard à accélérer lui-aussi pour le guider. Tout en progressant dans les couloirs, il défaussait à vitesse grand V ses affaires. Il retira ses chaussettes sans s’arrêter, tout en se tortillant et les laissa trainer dans le couloir. Puis son pantalon de façon tout aussi comique à regarder (heureusement que la belle n’était pas là), qu’il balança sur une commode. Dommage qu’il ne possédait pas de maillot de bain, mais son caleçon noir ferait certainement l’affaire. Dès que le voyou aperçu la piscine au loin, il sprinta, sauta du bord et fit une splendide bombe. Quelle fraicheur !!! Cela faisait bien des années qu’il n’était plus allé dans une piscine ! En extirpant sa tête de l’eau, ses cheveux retombèrent et lui cachèrent la vue. Il dut les plaquer en arrière pour y voir plus clair.
 
C’était dingue de voir à quel point ce changement de coiffure changeait complètement son visage ! D’un coup l’homme avait l’air moins extravagant, plus raisonné, charmant mais surtout normal, ses traits semblaient aussi plus fins. Mark se mit à barboter comme un enfant en entendant le retour de la « petite princesse » - comme il avait envi de la surnommer.    
 
-Hey Lise, elle est trop bonne l’eau, tu viens me rejoindre ?? Lui cria-t-il quand il l’aperçu enfin. Tu voudrais pas faire un petit plongeon pour impressionner la foule ?         
     

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Mark semble bien content de voir tout ce qui nous entoure, à l'exception de Démolosse, j'ai bien remarqué son regard vers lui. Tout le monde réagit de la même façon lorsqu'ils voient un pokémon comme lui dans ma team, je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est adorable parce que ce n'est pas le cas du tout, mais disons qu'il s'est un peu apaisé depuis que Laporeille a rejoint l'équipe. Il reste néanmoins un pokémon dont je me méfie, et il le sait très bien.

Ahlala, un vrai enfant.

Je regarde Mark qui se déshabille un peu plus à chaque endroit de la maison pour filer rapidement jusqu'à la piscine. Gardevoir concentre ses pouvoirs psychiques pour rassembler les affaires du jeune homme en souriant, elle me fait un clin d'oeil et concentre son énergie autour de ma taille et me pousse vers l'endroit où la piscine se situe.

Oui merci je sais où est la piscine ... je ... j'allais y aller ...

Voiiiir ~

Le petit sourire en coin de Gardevoir me fait comprendre qu'elle n'est pas bête et qu'elle voit très bien que nous sommes en train de flirter là et que vu mon comportement je ne suis pas insensible à Mark. Depuis ces derniers temps je perd trop mon côté femme forte qui en impose ... je retombe dans la joie et la gaïeté, mais je ne peux pas retomber là dedans. J'ai bien trop peur d'avoir à nouveau mal et de ne plus pouvoir me relever comme je l'ai fait il y a plusieurs mois avec Tanya. Je secoue ma tête en m'avançant vers la piscine, Mark s'amuse bien.

J'arrive j'arrive, avec un somptueux plongeon.

Je passe ma main dans mes cheveux en penchant ma tête en arrière pour secouer mes jolies boucles que je me suis faite ce matin. Je me rattache les cheveux avant de me préparer à faire un beau plongeon, je met mes mains en avant et je plonge la tête la première. Mon corps ondule sous l'eau, j'ouvre les yeux pour regarder où je vais, histoire de ne pas me cogner contre Mark, je m'approche assez de lui pour ensuite me pencher sur la gauche et passer mes ongles sur ses côtes, je remonte la tête hors de l'eau en donnant un coup de cheveux en arrière, tout sourire.

Héhé ! Alors mon plongeon, pas mal ?

Je me baisse un peu pour avoir les épaules dans l'eau, elle est tellement bonne, j'entends un bruit dans l'eau derrière, Laporeille vient de sauter aussi, Feunard et Démolosse se précipitent près de l'eau pour vérifier qu'elle ne coule pas. Lana remonte derrière moi en s'accrochant à mes épaules, je la prend dans mes bras, elle s'appuie sur ma poitrine pour s'asseoir.

Bah Lana, t'es bien là ?! Dit moi Mark, tu n'aurais pas ouvert ton arène par hasard ? En voyant ton pokémon je me dis que tu dois bien y être arrivé. Et puis tu as remporté mon badge il y a quelques jours donc tu as tout pour, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. Lise Gris 😏

Hey Baby !
Whoua ! Mark en resta bouche bée, quelle splendeur - le plongeon était cela dit plutôt jolie lui-aussi. Voilà que la top modèle serpentait élégamment dans l'eau jusqu'à lui. Le loubard la vit s'approcher de plus en plus, sans ralentir, arrivant VRAIMENT TRÈS près de lui. Elle dévia subitement sur la gauche, mais en se permettant quand même de chatouiller Mark avec ses fins doigts. Un frisson palpitant traversa l'entièreté de son corps suite à ce contact, une sensation passionnelle - qui faillit d'ailleurs bien lui faire perdre pied.

Quand Lise daigna enfin sortir gracieusement de l'eau, rabattant sa splendide crinière argentée en arrière, le petit cœur du loubard faillit lâcher une fois encore. Quelle grâce, quelle classe, quelle beauté ! Il était encore tout émoustillé. Mark acquiesça à la question, encore trop troublé pour parler. Le temps qu'il se remette du choc, un Laporeille était apparu sur la poitrine ferme de la championne. "NON NON NON." pensa-t-il en se forçant de ne pas se rincer l’œil sur cette image. 

-Héhé euh non pas encore, enfin si, enfin j'veux dire... Elle est en travaux voilà ! Trouva-t-il enfin les mots tout en sautillant sur place dans l'eau. Faut aménager un peu le bâtiment, réparer les fenêtres et les murs (on à l'impression que quelque chose à essayé de les devorer !), nettoyer, etc. Bref c'est un peu le bordel !  

Oh non, vint le pire moment : celui où il devait relancer un peu plus la conversation pour ne pas ennuyer la belle ! C'était impossible, il ne pouvait se concentrer sur autre chose que son visage... Et oui, peut-être un peu le reste de son corps qui n'était pas immergé oui bref ! En cet instant, la seule chose dont il avait envie fut de l'embrasser, lui rouler le pantin le plus génial de toute sa petite vie de starlette ! Mais c'était peut-être encore un peu trop tôt, elle risquait de le prendre mal... Ah que faire ??
Oh non, Mark venait de réaliser la faille dans son plan.

-Vraiment quel adorable petit lapin trop mignon, tu permets que j'aille le déposer ils ont l'air de se faire du soucis. Désolé ! Dit Mark sans attendre de réponse, attrapant délicatement mais rapidement le lapin par les côtes en effleurant légèrement le thorax de Lise. Je reviens !!

Situation très embarrassante dont il essayait tant bien que mal de se tirer à l'aide du pokémon. Il marcha étrangement jusqu'au rebord et y déposa le pokémon. Pour une raison compréhensible, il évita de se retourner et resta donc dos à Lise. Disons qu'il y avait quelque chose que Mark préférait cacher, le genre de chose qu'un homme à BEAUCOUP de mal à dissimuler en caleçon.

-Et euh du coup euh pourquoi la championne fée possède tant de pokémons qui ne sont pas de son type ?? Tu en as combien exactement ? Tu les stocks chez toi ou dans un centre pokémon ? C'est vrai que si tu touches les queues de Feunard, tu es maudit après ? Enchaina-t-il en vrac, soucieux de trouver toujours plus de questions pour distraire l'attention de Lise. Quand il s'agissait de cacher un détail un peu trop pointu - c'est le cas de le dire... - Mark trouvait tout de suite plus de chose à dire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Mark semble un peu gêné, il n'y a pas de quoi, enfin j'arrive quand même à apprendre que son arène est en travaux, eh bien voilà, il s'approche de son titre de champion c'est une très bonne chose ça. Quelques secondes après que Lana nous ai rejoint, il la prend par les côtes, m'effleurant au passage, il va l'emmener sur le rebord. Lana me regarde en haussant les sourcils, c'est la première fois que quelqu'un d'autre que moi ne la touche et elle ne semble pas vraiment apprécier. Je sourie en me redressant, mes épaules sortent de l'eau.

Tant de questions, tu m'as l'air un peu stressé non ?

Je me rapproche de Mark en passant ma main dans mes cheveux pour les secouer un peu et les rendre un peu moins mouillés. Je passe rapidement derrière mon ami en riant, ma main frôle malencontreusement son épaule. Une fois au bord de la piscine, je pose mes mains sur le rebord et m'efforce un peu pour m'asseoir à côté de Mark, Lana qui est maintenant sur le bord elle aussi, s'avance vers moi pour se caler sur mes cuisses, elle se secoue et relâche un peu d'eau. Je sourie en caressant la petite bouille de ma petite chérie.

J'ai exactement douze pokémons. Six pour mon équipe principale, celle avec qui je combat les champions d'arènes, six autres pour mon équipe d'arène. Dans mon équipe principale j'ai un Lucario, un Altaria, un Blizzaroi, un Gallame, un Démolosse et une petite Laporeille, la seule femelle de cette équipe mais même sous son apparence non évoluée elle sait calmer les ardeurs des cinq mâles. En ce qui concerne mon équipe fée j'ai tout l'inverse, cinq femelles et un mâle.

Je retourne dans l'eau, Lana s'assoie à ma place en s'approchant de moi, je lui mouille sa petite bouille en lui jetant un peu d'eau. Elle fixe d'un coup Mark et s'approche de l'eau pour lui en envoyer un peu dans le visage.

J'ai Mélodelfe, Feunard, Oratoria, Nymphali et Gardevoir en femelles. Dedenne est l'unique mâle de ma team d'arène. Et non, je t'assures que ça ne rend pas maudit de toucher les queues d'un Feunard, je serais déjà maudite depuis longtemps.

En parlant de Feunard, la voilà qui s'approche de nous, toujours accompagnée par son charmant Démolosse qui est chargé de sa protection apparemment, il ne la lâche pas d'un poil ces derniers jours. Lana se relève et fonce se coller aux pattes de Snow, elle sautille ensuite jusqu'à Démolosse pour l'embêter un peu, Doom grogne un coup, ce qui effraie un peu Lana.

Doom, reste calme.

Dit sur un ton si strict, mon Démolosse n'a pas d'autres choix que d'obéir, il baisse les yeux et se fixe sur Lana, il souffle une petite flammèche dont Lana semble s'amuser, elle retrouve vite le sourire, ça facilite pas mal les choses. Revenons en à Mark et moi, je suis à côté de lui, nous sommes tous les deux dans l'eau, je me rapproche de lui en souriant.

Elle est bonne l'eau hein ? Tu n'es pas stressé d'être ici j'espère, je ne voulais pas paraître insistante en te faisant venir dans la piscine, si ce n'était pas ce que tu voulais on peut sortir, et discuter sur la terrasse ou autre part bien sûr.

Je pose ma main sur son bras tout en me rapprochant encore de lui, je suis pratiquement collé à lui, mon cœur bat un poil trop vite, que faire, je suis insistante là ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. Lise Gris 😏

Hey Baby !
-Moi, stressé ?? certainement pas ! Mentit-il avec une pointe d'hésitation.

Elle se rapprochait dangereusement, forçant Mark à se coller toujours un peu plus au rebord de la piscine pour cacher ce "léger détail". Le pire fut cette bref caresse de la part de la beauté fatale, le pauvre loubard ne sachant toujours pas si c'était volontaire ou simplement fait par inadvertance. Dans tous les cas cela ne calma pas son problème, bien au contraire ! Le contact de cette main si douce - aussi rapide avait-il pu être - le fit frisonner comme un diable, hérissant tous les poils de sa nuque.

Elle s'assit sur le rebord avec la sensualité habituelle dont faisait preuve la jeune femme à chacune de ses actions, laissant ses gracieuses petites jambes barboter dans la flotte. Mark la contemplait avec l'air benêt mais adorable d'un passionné d'art admirant le plus beau tableau qu'il n'ait jamais croisé. Sous cet angle en contre-plongé, Lise lui apparut comme encore plus séduisante et parfaite ! Il ne pouvait littéralement plus se concentrer sur autre chose que son physique, acquiesçant à toutes les paroles de la belle sans vraiment les comprendre. Il retenait grossièrement les noms des pokémons mais honnêtement s'en fichait un peu dans cette situation. Même quand la championne fée retourna dans la piscine, Mark ne reprit pas tous ses esprits ; ce fut à peine s'il réalisa que Laporeille l'éclaboussa à un moment ou encore l'affaire avec le Démolosse.

Soudain voilà que Lise se rapprocha du loubard toujours un peu agrippé honteusement au bord. À nouveau son cœur s'emballa, pulsant si fort qu'à ce rythme il ne tarderait guère à sortir de sa poitrine. Mark était si gêné qu'il engloutit à moitié son visage dans l'eau pour ne laisser ressortir que ses yeux. Tout allait si vite, il ne comprenait absolument plus rien. Tout en terminant de parler, elle attrapa son bras et arriva à ce qu'on pourrait appeler la limite. Combien, peut-être moins de 20 centimètres séparaient leurs corps respectifs ?

-N-nan je suis très bien ici... Murmura-t-il doucement en sortant entièrement son visage de l'eau. Lise...

Non, il se tût. Les mots étaient inutiles et il les manipulerait certainement comme il manipulait tout le reste : mal. Le jeune homme se décida enfin et se redressa fièrement tout en se tournant vers Lise, la dépassant de plusieurs centimètres en hauteur. Même pour lui les signes ne trompaient plus. Son air de vierge effarouché disparut pour laisser place à un visage bien plus sérieux, ses grands yeux chatains se plongeant avec gravité dans ceux de la mannequin. Il dégagea ses longs cheveux noirs de son visage en les recoiffant en arrière.

Soudain, de façon spontané et irréfléchi le loubard attrapa Lise par la taille, la souleva et l'emporta avec lui au fond de la piscine. Mark craignait toujours d'avoir mal interprété des choses, néanmoins quitte à jouer franc jeu autant aller jusqu'au bout. Alors que les deux jeunes adultes s'enfonçaient ensemble dans les profondeurs, le loubard ouvrit doucement les yeux, posa délicatement sa main contre la joue de Lise et approcha son visage pour l'embrasser.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Il est bel et bien gêné, mais je ne sais toujours pas à cause de quoi, j'espère vraiment que ce n'est pas à cause de moi. Enfin, apparemment non, après avoir enfoui presque la quasi totalité de sa tête sous l'eau, il la ressort immédiatement, il se tient maintenant droit face à moi. Je le fixe dans les yeux, et je crois que je fais mieux de rester fixé sur ses yeux, je crois que je commence à comprendre ce qui le tracassait à ce point.

Mark ...

Mon coeur bat de plus en plus vite, autant dire que ce qui allait suivre j'en avait énormément envie ! Je me laisse prendre par la taille, et guidé jusqu'au plus profond de la piscine, tenue fermement par Mark, je me colle à lui en souriant sous l'eau, mes yeux ouverts, je le fixe en passant ma main sur sa joue. Laporeille saute dans l'eau pour essayer de nous retrouver, autant dire qu'elle a bien paniquée en voyant que Mark venait de m'emmener sous l'eau, elle s'arrêta immédiatement, tout sourire en voyant que nous étions en train de nous embrasser. Je ferme les yeux pour profiter pleinement de ce baiser aquatique, je passe une main dans le cou de Mark tout en posant ma seconde main sur son torse.

J'ouvre finalement les yeux et je m'aide de mes pieds pour me repousser à l'aide sur fond de la piscine pour remonter à la surface, je penche la tête en arrière, laissant pendre mes cheveux lorsque je sors de l'eau. Je passe ma main sur mes yeux en essayant de reprendre ma respiration, prise d'un coup de panique je me retourne, je n'attends pas que Mark remonte, je lui prendre la main, prend son menton du bout de mon index et de mon pouce avant de l'embrasser à nouveau, à la surface cette fois. Puis je reste collé à lui.

Je ... je suis désolée si tu trouves ça précipité pour un second baiser mais le premier sous l'eau ne fait pas le même effet qu'en dehors, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. Lise Gris 😏

Hey Baby !
Les deux jeunes adultes s'embrassèrent fougueusement toute en s'enfonçant toujours plus profondément. Leurs corps tourbillonnaient, s’effleuraient et se frottaient l'un contre l'autre dans une valse passionnée. Mark ressentait le moindre mouvement de sa partenaire, chaque contact le faisant frémir. Il laissa les mains de Lise se poser contre son torse et autour de son cou ; les siennes étaient toujours collées au bassin de la belle - c'est dingue à quelle point sa peau était douce - mais remontaient délicatement le long de sa taille en la caressant, jusqu'à atteindre progressivement ses fines côtes puis ses épaules. Si seulement ce moment ne s’arrêtait jamais ; si chacun des moindres détails pouvaient rester à jamais gravés dans sa mémoire.

Malheureusement pour lui, sa dulcinée s'échappa de son étreinte passionnelle pour reprendre son souffle. Mark voulu la rattraper mais à peine eut-il sorti sa tête de l'eau que le mannequin revint à la charge. Lise l'attrapa par le menton et pressa sensuellement ses lèvres pulpeuses au goût sucré contre celles plus fermes du beau délinquant. Il n'avait même pas eu le temps de respirer, mais au diable l'oxygène ! Mourir ainsi serait la plus belle des morts. Le baiser fut bref, lui permettant d'enfin souffler tandis qu'elle lui parlait.

-J'ai adoré les deux, mais il va m'en falloir beaucoup plus beauté ! répondit-il joyeusement en sautant sur la coquine avant de l'enlacer sauvagement. Comment tu fais pour être aussi craquante ?? 
 
Sans attendre de réponse, il l'embrassa longuement. Tous deux restèrent ainsi à s'échanger un baiser au milieu de la piscine. Mark trépignait d'impatience : il en  voulait plus, toujours plus ! Quand cela prit fin, il ne lui laissa pas de répit et se mit à la couvrir de bisous - que ce soit sur les joues, le visage, le cou, les oreilles. Un vrai gamin rempli d'énergie ! 

Quand une certaine pensée lui revint en tête, il se stoppa net et recula de quelques pas. Il se vouta à tel point que son menton atteignit le niveau de l'eau et prit l'air d'un enfant prit en flagrant délit. Sur une voix que Lise ne lui connaissait pas, plus sincère et timide, il demanda :

-Tu es vraiment sûre que c'est bien de faire ça ? Je veux dire... dit-il tout en détournant le regard. T'es une star, riche - regarde un peu ta baraque - célèbre, magnifique et sympa ! À côté je suis qu'un... Un je-sais-pas, un rien du tout en comparaison... Je veux dire : imagine ça s'apprend !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je frissonne lorsque Mark me saute dessus pour m'embrasser à nouveau, le fait que je sois retourné vers lui semble lui faire plaisir. Je souris en me laissant embrasser, tout en mettant ma tête dans le cou de Mark, je dépose quelques baisers à cet endroit, sur le haut de son torse, sur ses joues, sur sa bouche. Lorsqu'il me demande comment je fais pour être aussi craquante je ne peux pas m'empêcher de rougir et de l'embrasser à nouveau, je suis dans un rêve éveillé, ce moment est tellement parfait.

Il me relâche d'un coup en reculant de quelques pas, je souris en le regardant se plier dans l'eau, son menton touchant la surface de l'eau. Je met mes mains sur mes hanches en penchant la tête, un sourire moqueur aux lèvres. J'écoute ce que me dit Mark tout en m'avançant vers lui, faisant passer mes cheveux par dessus mes épaules, ils sont tellement longs que mes épaules sont à peine dans l'eau mais eux ils y flottent bien.

Si ça s'apprend ce n'est pas un drame non ? On est consentants, c'est le principal. Je me dis que dans la vie il faut assumer tout ce que l'on fait, en être sûr d'abord, puis foncer. Je suis sûre de ce que je fais ... pas toi ? Et arrête de te cacher Mark ...

Je lui fais un petit clin d'oeil en m'approchant encore un peu de lui, pour le caler contre le bord de la piscine en le poussant avec mes deux mains, l'une de mes mains descend jusqu'à son torse. Je m'approche en souriant de plus en plus jusqu'à l'embrasser sur le coin de la bouche.

Je t'avoue que tu ne me laisses pas insensible et ce baiser m'a complètement retourné ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. Lise Gris 😏

Hey Baby !
Lise semblait prendre la situation bien mieux que Mark, c'est à peine comme si elle n'y voyait pas le moindre problème. Peut-être - non surement - que le loubard se montait la tête tout seul et ne pouvait s’empêcher de s'inventer des problèmes quand une situation allait pour le mieux. Il soupira un grand coup, produisant une flopée de bulles et regarda la belle avec ses grands yeux émotifs. Il avait un peu un air de chien battu. Lise le repoussa doucement pour l'acculer contre le rebord, posa sa main sur le torse finement dessiné de Mark avant de l'embrasser à nouveau. Bordel, si on lui avait dit que cela allait lui arriver quand il s'était mit à vivre comme un sans-abri à Lumiris, il aurait cru à une blague !

Mine de rien, sa nouvelle conquête venait de le regonfler à bloc. Elle avait trouvé les mots pour le consoler - bon et surtout pour l'exciter - ainsi que les gestes. C'est vrai ça, on s'en foutait : suffisait d'être certain et de foncer !

-J'en suis sûre Lise ! À 100% certain de faire le bon choix !

Sur cette exclamation, le loubard se releva subitement et l'embrassa plus fort que jamais ! Bon Mark avait un peu tendance à être maladroit et brutal sans le vouloir, néanmoins sa fougue restait séduisante. Après cette démonstration d'affection, le beau sortit brusquement de l'eau. Il s'étira sur le rebord avant de s'ébouriffer, ses longs cheveux mouillés retombaient à nouveau en désordre devant son visage ; cela lui donnait un air négligé de rebelle plutôt craquant à-vrai-dire. Le voyou attrapa une serviette pour se sécher et adressa un sourire intéressé accompagné d'un regard plein de sous-entendus à Lise.

-J'en ai un peu marre de l'eau, ça te dirait pas d'aller dans un endroit plus sec et... Il se tût pour pointer clairement de son regard perçant les pokémons autour de la piscine. Plus tranquille ma belle ?

Sa voix était grave tout en étant douce. Mark avait décidé de jouer le tout pour le tout, il était certain de se qu'il voulait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je continue de sourire lorsque Mark me répond qu'il est bien sûr à 100% de faire le bon choix, voila quelque chose sur lequel nous sommes d'accord. Feunard et Démolosse quittent l'endroit, Feunard me lance un clin d'oeil lorsque je relève la tête. Ils s'occupent d'emmener les pokémons présents à l'extérieur pour faire un jeu entre eux. Avant que je ne sorte à mon tour de l'eau, Laporeille se penche vers moi pour me faire un gros bisou sur la joue, je la caresse et lui fait quelques chatouilles avant qu'elle s'en aille en sautillant.

Je me pose ensuite sur le rebord de la piscine en regardant Mark sortir et s'entourer d'une serviette, il veut aller autre part, dans un endroit plus sec. Pas de soucis, je m'avance vers les marches pour sortir de l'eau, je prend une serviette sur le côté en me séchant rapidement les cheveux puis le corps.

On va aller dans un endroit plus tranquille, ça te permettra de visiter ?

Je lance cette phrase en lui faisant un clin d’œil avec un sourire en coin. Je m'approche une nouvelle fois de Mark en l'embrassant rapidement. Je laisse ma serviette sur le panier à linge situé juste à côté des escaliers pour remonter dans la maison. Je montre d'une main tendue, la cuisine ainsi que le salon puis on prend directement à droite pour rejoindre la salle de bain, j'entre-ouvre juste la porte pour laisser apercevoir l'intérieur à Mark puis je lui attrape le poignet et l'attire jusqu'à ma chambre, toute sourire.

Et voila ma chambre, il faut que je me trouve quelque chose à mettre pour me sécher, ce n'est pas très pratique.

Je jette un regard rapide au caleçon noir de mon ami qui est très mouillé.

Je suis désolée je n'ai rien pour toi, je n'ai aucuns vêtements d'homme, on peut le faire sécher si tu veux, on pourrait le passer à Démolosse, il ferait bouillir de l'eau et hop !

Je m'avance vers Mark avant de l'embrasser à nouveau en plaçant ma main sur ses hanches encore toutes mouillées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. Lise Gris 😏

Hey Baby !
Lorsque leurs regards enflammés se croisèrent, ils surent tous deux ce qu'ils voulaient précisément.  Cette passion débordante, brûlante même, ces pulsions primaires et ces envies  que l'on ne peut d'avantage réprimer. Comment Mark avait-il put être aussi inquiet et douter ainsi ? La belle, l'irrésistible, la transcendante Lise Gray le fixait comme si elle allait le dévorer tout cru. Elle acquiesça à sa proposition et l'emmena visiter en vitesse ce qu'il restait de pièces dans ce palace. Ses intentions apparaissaient enfin claires comme du cristal pour notre voyou décoiffé. Tout cela était bien beau et débordait de richesse, mais on ne peut pas dire que Mark y prêta beaucoup attention, trop concentré sur autre chose. Finalement ils arrivèrent enfin dans la pièce la plus importante de toute maison qui se respecte : la chambre.

Avec un sourire vilain et un regard pour le moins pervers, le coquin se laissa une fois de plus enlacer et embrasser par sa nouvelle conquête. Quand cet instant magique se termina, il posa sa tête contre l'épaule du mannequin.

-Laisse donc, j'aime bien comme ça... Lui susurra-t-il avec une arrière pensée en tête. Lise...

Il la repoussa sans violence sur le lit moelleux, la rejoignit et se retrouva au-dessus d'elle à la couvrir de baiser. Les deux tourtereaux s'enlacèrent alors passionnément dans une étreinte fusionnelle.

***


Mark ouvrit les yeux, encore un peu fatigué et essaya de se repérer. La nuit était tombée et l'obscurité inondait la pièce. Il avait faim. Certes il se sentait léger comme une plume, transporté au paradis en étant dans un lieu aussi incroyable avec une femme aussi exceptionnelle ; mais il avait quand même faim ! Tout en délicatesse, il souleva sa partie de la couette, s'assura que Lise dormait toujours et posa un pied après l'autre hors du lit. Le plus dur était fait, maintenant : retrouver ses affaires et le chemin jusqu'à la porte, le tout sans réveiller la poupée dans le lit. Il progressa lentement, s'éclata soudain le pied gauche contre un truc mais se retint de hurler. Un pas après l'autre, il continua jusqu'à ce qu'un autre bidule percute le droit.

Il parvint néanmoins à rester suffisamment silencieux et réussit même à trouver la poignée de la porte ! Bon il n'avait pas ses fringues mais maintenant qu'il était sortit pas question de rentrer le ventre vide. C'est ainsi qu'il vagabonda nu dans la maison jusqu'à retrouver la cuisine - oui il n'était vraiment pas attentif pendant la visite. Il ouvrit le frigo et faillit s'évanouir face à tant de chose !! Notamment du foie gras, du caviar et du champagne pour l'amour de dieu !! Toutefois Mark ne voulant pas directement passer pour un pique-assiette, il se rabattit avec dégout sur une grappe de raisin qui trainait et partit s'assoir à la table pour déguster le fruit...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je ne m'attendais pas à passer un moment comme ça en compagnie de Mark, cet homme que l'on pense trop "foufou" peut se montrer très sérieux et sincère. Après notre belle fin de journée, la nuit vient de tomber depuis quelques heures, il est tard dans la nuit lorsque j'entends du bruit dans la cuisine. Je passe ma main à côté de moi sur mon lit, Mark n'est plus là, je me redresse rapidement en me couvrant avec seulement un long gilet que j'attache à la mode peignoir. En allumant la lumière je vois sur le sol mon maillot de bain et ce qui a servit de maillot de bain au beau brun qui doit se trouver dans ma cuisine. Je prend un plaid avec moi puis je pars le rejoindre.

Dans le couloir je regarde la pendule qui indique une heure du matin, je me frotte les yeux en essayant de remettre mes cheveux en état, on ne peut pas dire que je sois très présentable avec cette coiffure mais ce n'est pas bien grave. Une fois arrivée dans la cuisine, j'appuie sur un bouton pour allumer des LED bleus sous les placards, illuminant la pièce d'une manière douce pour ne pas agresser les yeux et me permettant de voir le corps sublime de Mark qui est assis là, en train de manger.

Couvre toi, tu risques d'attraper froid.

Je pose le plaid sur ses jambes en déposant un baiser dans son cou avant d'ouvrir mon frigo et d'y prendre un jus de fruit, puis un verre dans un placard. Je tire ma chaise en arrière pour m'asseoir près du beau brun, je me serre un verre et en boit quelques gorgées avant de me pencher pour poser ma tête sur son épaule.

Tu as passé un bon moment ? J'espère que tu ne t'en veux pas d'avoir fait ça, parce que moi je te promet que tu m'as remonter mon moral, déjà rien que te de voir chez moi ça me fait très plaisir. Et t'avoir en plus près de moi ça me fait quelque chose également. Mark ... je dis ça sérieusement ... tu ne veux pas rester encore un peu chez moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. Lise Gris 😏

Hey Baby !
Le loubard dégustait le raisin avec regret, bien qu'il s'amusait à les retirer de la grappe puis à les lancer dans les airs pour les rattraper avec la bouche - mine de rien, quand on s'ennuie on devient vite doué pour des trucs nuls. Toutefois il rata un des grains, celui-ci se cogna contre sa joue et tomba au sol ; la lumière sortie de nul part avait surprit Mark. Une luminosité bleue plutôt douce s'était installé dans la pièce, pour le plus grand plaisir de sa rétine et voila que surgissait la ravissante femme, un peu décoiffée et démaquillée.

-Merci ma belle !

C'était vrai qu'il faisait un peu moins froid avec ce plaid, mais en même temps cela refoulait les pulsions nudiste du voyou. Mais l'attention faisait très plaisir ! Mark lui rendit un baiser en retour du sien et l'observa partir pour revenir avec le jus et un verre. La tête appuyé contre sa main, le coude sur la table, il l'écoutait tout en l'admirant.

-Parfait ! Nan nan t’inquiètes, j'ai pas de remords, je suis aux anges là. Ça me fait quelque chose aussi Lise... Bien sûr que je resterais encore un peu ! 

Malgré son assurance apparente, le loubard eut un gros coup de pression avec cette histoire de rester plus longtemps. De combien de temps parlait-elle exactement ? Insinuait-elle autre chose ? Ah tout ça arrivait si vite alors qu'ils se connaissaient à peine ! Il s'enfourna six grains de raisins d'un coup et faillit d'ailleurs s'étouffer. Il toussota un peu et reprit l'air naturel en demandant :

-Au fait, je savais pas trop quoi prendre mais t'aurais pas autre chose que ça mon chou ? Demanda-t-il avec un sourire gêné. J'suis pas trop fruits en général.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je souris en regardant Mark, il est tellement beau. Je passe ma main sur sa joue lorsqu'il me répond qu'il restera volontiers plus longtemps. La fatigue manque de me faire chuter, ça fait quelques nuits déjà que je n'arrive pas à trouver le sommeil à cause de certains de mes pokémons qui se chamaillent un peu trop lorsque nous devrions tous dormir. Mon esprit se concentre pile au moment où le beau brun me dit qu'il n'est pas très fruit et qu'il préférerais autre chose.

Mais bien sûr ! Je peux te faire des oeufs brouillés si tu veux. Ou un oeuf au plat, ou une omelette avec des dès de jambon. À toi de voir.

Alors que je commence à me lever pour aller fouiner dans le frigo, ma jambe se fait arrêter par une toute petite patte adorablement douce ! Lorsque je baisse les yeux je peux remarquer que Laporeille est debout là, les larmes aux yeux, son doudou dans les bras. Elle a du faire un cauchemar. Je met mes cheveux par dessus mon épaule et je m'accroupis pour la prendre dans mes bras, elle renifle un peu et se calme bien rapidement.

Désolée, Lana fait beaucoup de cauchemars en ce moment. Elle s'entraîne trop avec les mâles de mon équipe, ça la perturbe elle est encore trop petite. Hein petite têtue ?

Lorsque je la regarde elle essaie d'esquiver mon regard en serrant son doudou contre elle, je craque trop facilement avec elle. Je la serre contre moi en lui faisant des bisous dans le cou. Je passe derrière Mark en passant ma main sur ses épaules avant de l'embrasser sur le coin de la bouche. Me voila face au frigo, avec Laporeille sur l'épaule, prêtes à cuisiner pour l'homme presque nu qui est avec nous dans la cuisine.

Tu as fais ton choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. Lise Gris 😏

Hey Baby !
Pas de réponse. À cet instant précis, Mark ne désirait rien de ce qu’elle lui proposait, mais plutôt autre chose. Une envie brulante l’ayant envahie à la seconde où Lise était rentrée dans la pièce. La championne occupait toutes ses pensées, il ne pouvait tout simplement pas lutter. Cette sensation de vouloir la submerger d’amour, de souhaiter la noyer sous les baisers et les câlins, l’attraper et ne plus jamais la relâcher à nouveau. 
 
Quand la belle se détourna du réfrigérateur, elle découvrit avec surprise que Mark s’était faufilé derrière-elle. Il ne lui laissa guère de temps de poser de question en l’embrassant aussi fougueusement que sauvagement. Il entraina sa dulcinée contre le frigidaire sans interrompre leur baiser et l’enlaça amoureusement. Au diable la nourriture, la laporeille ou tout autre sujet de conversation, son désir le consumait sur place. Peu importe la fatigue qui se lisait sur son visage, sa beauté restait incontestable.
 
Au bout de quelques instants, le loubard se calma enfin et laissa sa partenaire respirer. Il aurait pu profiter de l’occasion pour lui avouer une fois de plus ses sentiments ou lui réciter une ode à sa beauté, mais il préférait l’action aux mots. Ses innombrables baisers attestaient une fois de plus – ce qui n’était absolument pas nécessaire – de sa passion dévorante. Partout où de la peau était visible, ses fines lèvres passaient. Au gré de ses envies, il mordillait parfois une oreille, ou griffait gentiment un bras, son stock d’amour semblait tout bonnement infini.  
 
 
***
 
 
Quand Mark se réveilla le lendemain matin, Lise dormait encore. Le réveil indiquait sept heure trente, un moment idéal s’il avait voulu mettre les voiles. Pendant un instant, il ne fit rien d’autre que d’admirer la belle endormie. Les paroles qu’elle avait prononcé hier soir lui revinrent aussitôt en mémoire. « Tu ne veux pas rester encore un peu ? », cette demande fit se questionner le loubard déjà en train de sortir du lit. Un intense débat prit place dans sa tête.
 
« Qu’est-ce que je fous encore ?... » Soupira-t-il avec un ton plus amusé qu’il ne le laissait penser.
 
Il baisa la joue de Lise puis se rallongea en se blottissant amoureusement contre elle. C’était agréable, tellement qu’il ne tarda pas à se rendormir.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération