Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-34%
Le deal à ne pas rater :
Ordinateur Apple Mac mini ( modèle 2020) avec puce M1
679.99 € 1029.99 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Découverte de Port-Corail [PV Rose Cavendish]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




L'arrivée

Après quelques heures en bateau, elle put enfin mettre pied à terre. Une nouvelle région et de nouveaux lieux à découvrir! L'excitation de la jeunesse refaisait surface. Souriante, elle décida donc de faire un petit tour de cette belle ville portuaire, où l'air était si frais et si vivifiant. De son côté, Kama I, le fidèle Scorplane, titubait de temps en temps, tout en suivant sa dresseuse. Il ne supportait vraiment pas les long voyage en bateau. Sa limite était les allers et retours d'Irisia à Oliville. Au delà, c'était beaucoup trop lui demander. Mais, cela ne lui enlevait en rien à sa bonne humeur et, après de longues minutes à se traîner, il se posa sur le crâne de la journaliste. Au moins, de cette hauteur, il pouvait mieux voir les environ. Depuis le temps, Alexie avait apprit à supporter le fait d'avoir un poids sur la tête, même si elle préférait quand il n'y était pas. D'ailleurs, elle le chassa en le prenant dans ses bras et le reposant sur le sol.

« Il faut que tu arrêtes avec cette habitude. »

Puis, elle continua son chemin pendant que son pokemon la suivait, en marchant. Il regardait de partout, de gauche à droite, pour voir s'il y avait quelque chose d'intéressant et, apparemment, il ne trouvait pas encore son bonheur. Par contre, la femme s'était arrêtée et prenait quelques photos, surement pour les envoyé à son mari. Même si elle n'était pas là pour faire du tourisme, cela ne l'empêchait pas d'apprécier et, surtout, pour le moment, d'en profiter un peu. Car, bientôt, le travail allait revenir et elle savait pertinemment quelle était sa mission. Son patron comptait sur elle et espérer en tirer un bel article. Le soucis c'est que, même renseignée, elle ne savait pas par quoi commencer.

Ce qui était sûr, par contre, c'était qu'elle devait se prendre un chambre d'hôtel avant la tombée de la nuit. Et, optionnellement, se remplir le ventre. D'ailleurs, ce n'était même pas une option pour Kama I, mais une priorité. En fait, depuis tout à l'heure, à regarder de partout, c'était surtout pour repérer de la nourriture. C'était un vrai estomac sur pattes quand il s'y mettait, ne pensant plus qu'à ça et ne vivant que pour ça. Néanmoins, il fallait avouer qu'ils n'avaient rien mangé depuis ce matin et le début de soirée commençait à pointer déjà le bout de son nez. Du coup, Alexie décida de chercher, à son tour, un petit restaurant afin de pouvoir se remplir avant de repartir visiter Port-Corail et, bien sûr, d'aller chercher une chambre pour la nuit.

Quelques minutes plus tard, dans une petite ruelle assez éloignée du port, la journaliste trouva un bar-café assez attrayant. Elle prit donc place sur la terrasse, afin de profiter des rayons du soleil. Bien entendu, Kama I en fit de même et se logea sur les cuisses de sa maîtresse, commençant à se lécher les babines. Sa patience allait finalement être récompensée! En le regardant aussi impatient, elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire du coin des lèvres.

« Je vous sers quelque chose? »

Un serveur était venu à leur rencontre pour prendre commande. Ne connaissant pas vraiment les plats locaux, la femme se tenta donc pour quelques spécialités, en suivant les recommandations du jeune homme. Ce dernier, après avoir noter ce qu'elle prenait, retourna auprès du patron, afin que tout soit préparé. Il fallait encore tenir quelques maigres minutes, petit Scorplane, avant d'espérer avoir le ventre bien plein!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Découverte de Port-Corail ~ Feat. Alexie
Et nous voila de retour à Port-Corail, après deux jours à Mirawen, je suis enfin de retour à l'endroit où je dois capturer le troisième pokémon de mon équipe, il s'agit donc d'un Scalpion. J'espère qu'il se plaira avec mes deux pokémons déjà bien installés dans l'équipe. Togepi est bien confortablement installé dans mes bras, je le caresse de temps en temps tandis que Etourmi vole n'importe où, elle aime se sentir libre comme l'air et j'apprécie énormément la regarder faire des figures dans le ciel.

Etourmi ne t'éloignes pas trop nous allons entrer dans Port-Corail.

Etouuuurmi !

Nous entrons donc dans la ville portuaire, il y a toujours ce brouhaha constant qui fait que j'aime tant être ici. Je n'ai jamais aimé les villes beaucoup trop calmes, j'ai entendu dire qu'il y a un village pas loin de Port-Corail qui s’appellerait Kishika et c'est le village type rustique et très calme. J'y ferais sûrement un tour mais pour peu de temps, j'ai besoin du mouvement d'une grande ville, j'aime quand il y a du bruit et tout pleins de monde, ça me donne vraiment l'impression d'être en aventure !

Mimiiiii !

Qu'est-ce qu'il y a ?

Etourmi descend pour se poser sur mon épaule et tapote légèrement sur son ventre avec son aile droite, elle veut me faire comprendre qu'elle a faim. Je souris et je la caresse en prenant à gauche dans une petite ruelle, il y une bonne odeur qui émane de cette ruelle, allons voir si nous trouvons quelque chose pour nous poser et grignoter un petit quelque chose. Togepi dors toujours à poings fermés dans mes bras, il est bien mon petit bébé dans cette position.

Finalement après quelques pas nous sommes faces à un bar-café qui a l'air d'attiré du monde, et en plus de ça il y a une bonne odeur de nourriture. Etourmi ne peut pas s'empêcher de vouloir voler et d'entrer, lorsque je la rappelle, elle se tourne et dû à la faim qui lui fait perdre l'équilibre elle manque de tomber sur la table d'une femme accompagnée d'un Scorplane, le bruit fait sursauter mon Togepi, toutes les personnes à l'intérieur du bar se retournent vers nous. Je commence à rougir sérieusement, je m'avance doucement vers ma Etourmi avec une moue désolée.

Je ... je suis vraiment désolée ... Etourmi avait un peu trop faim et elle n'est pas très patiente. J'espère qu'elle ne vous a pas fait peur.

Je caresse mon pokémon pour vérifier qu'elle ne se soit pas faite mal en tombant, apparemment tout va bien sauf son aile droite qu'elle a du mal à bouger. Je fixe mon pokémon avec un début de larme dans l'un de mes yeux. Il fallait qu'elle se blesse, je n'aime pas ça lorsqu'un de mes pokémons est trop blessée. Raaaah je suis encore trop émotive ! J'espère que la femme en face de moi ne me prend pas pour une petite gamine incapable.

Elle est blessée ... oh non ...
by reira


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




Léger accident

En fermant les yeux, quelques secondes, elle se sentait revenir à Oliville, près du port. L'air marin était si pur, si vivifiant! Voilà pourquoi elle avait décidé, avec son mari, d’emménager sur Irisia. Cette sensation d'être coupée du monde et cette incroyable liberté, c'était une chose qu'elle appréciait énormément. Néanmoins, avant tout, il fallait se focaliser sur son objectif premier et la raison de sa venue ici. Peut-être que les riverains avaient eu vent de cette affaire? Après tout, si ça avait fait du bruit à Johto, il était logique de penser que la population de Lumiris savait quelque chose. Il fallait juste prendre des pincettes et ne pas trop forcer, pour ne pas paraître trop intrusive.

« Votre plat, madame.

- Merci, lança t'elle. »

À regarder le plat, assez bien garni, cela donnait envie. Kama I commençait même à saliver, pensant sûrement manger le tout. Malheureusement pour lui, une gamelle de croquettes spéciales arrivèrent, lui gâchant son début d'appétit. Sans trop s'y attarder, sa dresseuse commença à manger, laissant le pauvre pokemon face à sa nourriture. D'ailleurs, ce dernier ne semblait pas vraiment l'apprécier et lui faisait les yeux doux. Malheureusement, la supplication ne marchait pas et toutes les probables ruses du Scorplane allaient également tomber à l'eau. Pour certains, c'était probablement cruel; mais pour elle, c'était le même manège depuis presque vingt ans. À force, elle s'y était habituée et le laissait faire. Il allait se donner en spectacle quelques secondes tout au plus.

Après quelques bonnes minutes, une bonne vingtaine, les deux avaient le ventre bien rempli. Alexie, plus que le scorpion volant, était très satisfaite et nota l'adresse de ce bar-café sur son téléphone, en guise de pense-bête. Peut-être qu'elle reviendrai si l'occasion s'y prêtait. Cependant, elle n'allait pas rester bien longtemps en ville : l'inspection des ruines de Windoria était déjà prévue. Du coup, sa prochaine visite à Port-Corail serait dans quelques mois, afin d'accueillir Enri. Ce dernier avait décidé de d’emménager dans la région, suite à un divorce difficile. La vie ne faisait vraiment pas de cadeau pour certains...

En commençant à se lever, prête à aller réserver dans le premier hôtel du coin, elle aperçut une boule de plumes foncer sur eux. Par pur réflexe, le Scorplane fit écran devant sa dresseuse afin de la protéger, au cas où quelque chose arrivait. Mais, apparemment, il ne s'agissait que d'un oiseau qui s'était écrasé. Il y avait donc plus de peur que de mal. Enfin, c'était ce qu'elle pensait.

« Je ... je suis vraiment désolée ... Etourmi avait un peu trop faim et elle n'est pas très patiente. J'espère qu'elle ne vous a pas fait peur. »

Quelques secondes plus tard, une jeune fille, apeurée, avait fait son apparition. Puis, cette dernière, sans aucune raison, se mit à verser quelques larmes. Apparemment son pokemon s'était blessé à l'aile. Pour elle, à n'en pas douter, cela devait être une chose terrible. D'ailleurs, elle était encore en état de choc et n'avait pas encore réagi. Au vu de son âge et de sa réaction, il s'agissait probablement d'une débutante.

Assez pressée, la journaliste n'avait pas de temps à perdre pour ce genre de petites choses...Surtout que le centre pokemon le plus proche n'était qu'à quelques mètres. Cependant, voir l'inaction de cette petite l'ennuyait fortement. Elle lui saisit donc la main, l'entraînant à l'extérieur de la terrasse. Kama I, lui, prenait en charge l'Etourmi. Puis, sans aucune hésitation, Alexie partit, toujours avec l'inconnue, en direction du relais de soin. C'était inimaginable, même pour une nouvelle dresseuse, de ne pas réagir devant une situation comme cela!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Découverte de Port-Corail ~ Feat. Alexie
C'est la première fois que ma Etourmi se blesse, non c'est même la première fois que l'un de mes pokémons se blesse si gravement. Même Togepi avec qui je vis depuis presque sept ans n'a jamais été autant blessé alors que nous avons déjà fait pas mal de combats contre des pokémons sauvages. Etant face à mon incapacité de faire quoi que ce soit, la femme que Etourmi faillit frapper avec son aile en chutant, me prend par le poignet et me tire à travers les ruelles de Port-Corail.

Mais ... mais où m'emmenez-vous ?

Je suis presque sûre qu'elle m'emmène au Centre Pokémon de Port-Corail mais je n'en serais pas cent pourcents certaines avant qu'elle m'ai répondu. Le Scorplane tient mon Etourmi qui est fatigué, qui a faim et qui s'est blessée ... la pauvre c'est sans doute de ma faute, j'aurais dû la retenir ou lui ordonner de rester auprès de moi alors qu'elle s'envolait pour entrer dans le bar.

Togepi quant à lui fixe tout ce qui est en train de se passer avec des yeux grands ouverts, il ne sait pas trop ce qu'il se passe mais me voir en train de lâcher quelques larmes le fait immédiatement réagir. Il se redresse dans mes bras et grimpe même jusqu'à mon épaule pour essayer de sécher quelques larmes qui coulent, il est adorable mais ça risque de ne pas s'arranger si facilement. Je suis toujours intriguée que l'inconnue m'ai attrapé et décide de m'emmener quelque part. Mais avec qui je suis encore tombée.

Madame ... j'ai peur vous pouvez m'expliquer qui vous êtes s'il vous plaît ?
by reira


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




Remontrance

Visiblement, l'inconnue était plus qu’émotive et, pour couronner le tout, elle était peureuse. Que croyait-elle? Qu'un kidnapping était sur le point de se créer? La journaliste ne lui répondit pas immédiatement : ça ne servait à rien d'entamer une discussion, aussi courte soit-elle, et perdre du temps inutilement. De toute façon, elles étaient bientôt arrivées à destination et son oiseau allait vite récupéré. Après tout, avec son expérience, Alexie avait vite remarqué que ce n'était pas aussi grave que cela avait pu sembler. Le soucis avait surtout été le trouble que ça avait fait, au bar-café.

De temps en temps, elle jetait un coup d’œil derrière, pour voir si Kama I arrivait à suivre. Et, visiblement, même après un repas et un ventre bien rempli, il gardait encore sa fougue. Par contre, le pauvre pokemon blessé semblait se tordre de douleur...Mais pourquoi? Une simple chute ne pouvait pas provoquer ça. Elle regarda alors sa dresseuse, le regard noir.

« Ton devoir est de bien t'occuper de tes pokemon. Si tu n'arrives pas à t'affirmer auprès d'eux, tu te dois de les remettre dans leur ball, la sermonna t'elle. Sinon, voilà ce qui arrive. »

N'attendant aucune réponse de sa part, elle reprit le chemin, l'air de rien, mais toujours avec une allure assez soutenu. Le centre de soin n'était plus qu'à quelques pas et Etourmi allait enfin pouvoir se reposer et récupérer. Concernant la jeune fille, elle y était allée un peu fort, probablement, mais il fallait vraiment que la petite s'affirme. Et, ce n'était pas le genre d'Alexie que de prendre une pleureuse dans ses bras pour la cajoler. Peut-être qu'un jour cette débutante comprendra qu'elle ne pouvait, dans ce monde, ne compter que sur elle et personne d'autre.

Arrivées à l'intérieur du bâtiment, la femme, accompagnée de son fidèle Scorplane, se dirigèrent vers le guichet, laissant l'inconnue un peu plus loin. Présentant le blessé à l'infirmière, elle lui expliqua ce qui s'était passé, avec autant de détail que possible. De plus, elle lui fit par de son interrogation à propos de l'état, assez grave, de l'oiseau, qui ne semblait pas avoir grand chose avec la blessure à l'aile. La Joëlle rit alors un peu, finissant par avouer que la boule de plumes mourrait de fin. Sur cette réponse, assez surprenante, cette dernière partit en arrière salle, afin d'y prodiguer les soins nécessaires. Et, de son côté, la femme se dirigea vers la débutante, assez énervée. Kama I faisait même tout pour la retenir.

« Tu n'as pas honte?! Hurla t'elle en lui donna une gifle. Tu avais cru quoi? Qu'il suffisait qu'il te dise qu'il avait fin? C'est comme un enfant! Tu dois le nourrir à heures régulières. »

Puis, pour se calmer, elle s'assit sur le banc le plus proche. Son pokemon, lui, essayait de se faire pardonner, pour ne pas avoir pu la retenir. La journaliste était dure, voir violente, c'était son caractère quand elle était énervée. Mais, pour le coup, elle avait également prit peur en voyant Etourmi se tordre de douleur. Revoir une créature en train de souffrir ou, pire, en train de mourir, ça la sortait de ses gonds. Peut-être que la petite n'avait pas encore vécu ce genre de chose et était juste inconsciente des dangers qu'elle faisait prendre à ses pokemon et à elle-même.

« Une pokeball, c'est comme une laisse. Si tu n'arrives pas à te faire obéir ou si ton pokemon est en train de se mettre en danger, tu l'utilises. Ce n'est pas un objet de décoration. »

Son Scorplane prit alors place à côté de sa maîtresse, essayant de parler à la petite à son tour, même s'il n'allait pas se faire comprendre. Mais, apparemment, de façon différente et pédagogique, que ce qu'avait dit Alexie était la stricte vérité si elle ne voulait pas tomber sur un problème beaucoup plus grave.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Découverte de Port-Corail ~ Feat. Alexie
La jeune femme mit un moment avant de reprendre la parole, elle n'était pas contente de mon comportement face à l'un de mes pokémons blessés. Ce n'est pas comme si je m'en voulais pas, non mais qu'est-ce qu'elle croit ?! Togepi est sur mon épaule et il fusille la femme du regard, voulant même débarquer sur son épaule pour la taper mais en regardant derrière nous il pu voir qu'elle possédait un Scorplane, très mauvaise idée donc d'agir ainsi.

Elle m'expliqua le fonctionnement d'une pokéball, comme si je ne le savais pas. C'est vrai que mes pokémons sont assez libres et que je ne leur impose pas d'aller dans leur pokéball, des fois il le faudrait mais je n'ose pas me montrer insistante. Je pense qu'ils doivent se croire dans un centre aéré avec moi mais ordonner des choses à mes pokémons est encore trop compliqué pour ma petite personne que je suis.

Une fois à l'intérieur du Centre Pokémon la femme qui me tirait par le poignet me lâche d'un coup, elle emmène ma Etourmi devant l'infirmière Joëlle à qui elle explique la situation. L'infirmière lui rit d'ailleurs en nez en voyant que mon pokémon est affamé. La femme qui s'est occupée de nous emmener fait vite demi-tour en arrivant jusqu'à moi, Togepi est au sol assis à côté de moi, il a envie d'aller se reposer. Et là ce fut l'instant le plus bouleversant depuis mon arrivée à Lumiris, l'inconnu me gifla si fort que les quelques personnes présentes se retournèrent dans notre direction. Togepi hurla envers la dresseuse du Scorplane qui me hurlait dessus en continuant de me faire la parole.

Wow ...

Je baisse la tête en mettant une main sur ma joue, quelques mèches blondes retombent sur le devant de mon visage. Alors que j'entends mon Togepi qui fait encore énormément de bruit je serre les dents en retenant une larme de couler. Mes pulsions me donnent l'élan pour aller la gifler mais qu'est-ce que ça me rapportera ? De la satisfaction personnelle ? À quoi bon, cette femme n'est bonne qu'à hurler et donner des leçons de morales, elle ne sait apparemment pas si prendre gentiment avec une dresseuse débutante et qui a légèrement paniqué en voyant sa Etourmi blessée.

Je peux savoir pourquoi vous m'avez giflée ?

Je m'approche de la femme en lui prenant le col, mon calme s'est dissipé ! Togepi se calme instantanément dès qu'il me voit hurler, il ne m'avait jamais vu dans cet état, il faut dire que jamais personne ne m'avait poussé aussi loin. Je suis une fille normalement très calme et qui ne s'emporte jamais, peut-être à certains moments mais là c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. J'ai passé la journée à marcher sur la Route 8 pour rentrer à Port-Corail, je suis affamée, ma Etourmi est blessée par ma faute et elle croit que je vais la laisser me gifler ?

De quel droit pensez-vous que gifler quelqu'un qui a passé une journée fatigante et qui panique en voyant l'un de ses pokémons être blessé est une bonne idée ?! J'espère que vous n'avez pas d'enfants, je pense qu'avoir une mère avec ce tempérament c'est le pire qu'il puisse arriver. Soyez un peu pédagogue et au lieu de gifler, apprenez ! Je ne suis qu'une apprentie dresseuse ... merde !
by reira


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




Disparition

« Et, c'est ton excuse? Par ta négligence, ton pokemon a failli mourir. Et c'est la seule excuse que tu trouves? Que tu es juste une débutante? »

Elle se débarrassa bien vite de la jeune fille. Autant au niveau du caractère que du physique, il y avait des progrès à faire. La regardant toujours, elle l'inspectait de la tête aux pieds, n'oubliant pas le Togepi. C'était normal d'être remonté, probablement, mais elle devait s'en vouloir à sa passivité plutôt qu'aux autres. De son côté, Kama I commençait à montrer des signes d'hostilités : dire que sa dresseuse était une mauvaise mère l'avait mit dans tous ses états et il était prêt à en découdre. Heureusement, d'un simple geste de la main, la journaliste lui ordonna de se calmer, ce qu'il fit. Cela montrait l'excellente alchimie entre les deux et, peut-être, que ça allait remettre en question ce que cette débutante croyait savoir. Puis, elle lança un regard plein de haine à cette dernière.

« Ne parle plus jamais de ma fille comme ça! »

Le Scorplane se remit à pester, montrant son dard à la jeunette, pour lui montrer qu'il pouvait s'en servir à tout moment. Puis, il refit la même démarche d'intimidation à l'autre pokemon. Alexie, elle, détourna bien vite les talons pour se rendre à nouveau au guichet, demander des nouvelles de l'oiseau. Normalement, c'était à la jeune inconnue de le faire. Mais, malheureusement, elle n'était pas apte à le faire. Pas pour l'instant en tout cas. Le scorpion violet la rejoignit quelques secondes plus tard, sautant pour se mettre sur le comptoir.

L'infirmière revint alors vers elle, lui indiquant l'état de la boule de plumes et, enfin, la journaliste put souffler. Elle n'en revenait toujours pas de l'incompétence de cette bleuet. Comment faisait-elle pour s'occuper de deux pokemon? C'était incompréhensible. Et, pour se changer les idées, la femme se dirigea vers une borne téléphonique, afin d'appeler chez elle, à Irisia. Et, apparemment, tout le monde était là-bas, même Sandra. Visiblement, elle ne pouvait plus se passer de sa filleule et était d'une aide précieuse à la maison, en son absence.

Tout naturellement, Alexie remercia son amie de son aide, se sentant gênée que celle-ci prenait autant de congé à cause de son absence. Cependant, cela ne semblait pas décourager la championne qui promit, peut-être un peu vite, qu'elle aiderait les Week-End, autant que possible. En l'imaginant en tenue de ménagère, cela fit doucement rire la journaliste. Mais...Tous ses allers-retours...Elle ne pouvait pas accepter.

« Merci Sandra, mais tu en fais trop. N'oublies pas ton devoir auprès d'Ebenelle. »

Puis, après cela, elle pu voir le reste de la famille, à commencer par sa fille. Elles restèrent longuement à parler et la mère semblait inquiète et s'en voulait de ne pas être présente. L'échange entre les deux ne se termina que lorsqu'une horde de pokemon, ceux restaient sur l'île, rappliqua devant l'écran pour saluer chaleureusement leur dresseuse. Apparemment, elle leur manquait également.

En entendant tous ces bruits, par curiosité, Kama I ne put s'empêcher de se mettre devant l'écran et de faire le fier devant ses collègues, montrant que c'était lui qui avait été choisie pour l'accompagner à Lumiris. Malheureusement, il ne put pas plus faire le malin car la championne aux dragons revint, assez alarmée. Apparemment, le jeune homme d'Oliville avait eu un grave soucis et ne donnait plus de nouvelles.

« Et vous ne l'avez pas retrouvé?! »

Dans la précipitation, la journaliste raccrocha afin de prendre son cellulaire. Elle espérait sûrement avoir plus de réponses avec. Malheureusement, c'était le vide complet et, de l'autre côté, ça ne répondait pas. Le Scorplane était, lui aussi, en état d'alerte. Le connaissant également depuis plus de dix ans, il ne pouvait pas ne rien faire. Cependant, pour l'instant, les deux étaient bien impuissants, ici, à Lumiris.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Découverte de Port-Corail ~ Feat. Alexie
Elle a donc une fille, voila un point sensible que je viens de toucher. Autant dire que vu ce qu'elle m'a fait je n'en ai strictement rien à faire de l'avoir blessée ou énervée. Le Scorplane me montre même son arme empoisonnée et la tend vers Togepi qui panique un peu. Je regarde mon pokémon qui me fixe, je lance un regard sévère en direction du pokémon Vol, mon pokémon Fée reprend ainsi immédiatement confiance en lui.

Mais bon, n'allons pas créer un combat dans le hall du Centre Pokémon. La femme repart en direction du guichet de l'infirmière Joëlle, je ne reste pas loin pour écouter ce qu'il en est de ma Etourmi, elle semble aller un peu mieux, elle n'a rien de grave. Bon, je suis rassurée mais ça m'énerve de voir que la femme s'occupe de mon pokémon alors qu'elle vient de faire quelque chose de complètement déplacée et qu'elle ne s'est pas excusée de s'être emportée, peut-être donc qu'elle trouve ça normal.

Je m'assois sur un banc non loin d'une borne téléphonique pour contacter sa famille ou ses amis à l'autre bout du monde. La voix d'une des femmes ne m'est pas inconnue, et puis sans le vouloir j'écoute la discussion qu'elle mène, elle est donc mère de famille et elle possède une équipe pokémon à Johto ? Mais pourquoi je ne l'ai jamais vu ? Et également, la femme de l'autre bout du fil se nomme Sandra et a des responsabilités à Ebenelle ... se pourrait-il qu'il s'agisse de la Championne Dragon ? Je ne peux pas en être sûre sans le demander mais ça ne se fait pas d'écouter les conversations des autres.

Leur discussion dériva assez vite sur la disparition d'un homme d'Oliville, c'est de là que je viens. Est-ce que je connais l'homme dont elles parlent ? Encore une fois, sans demander on ne peut pas en être certaine Rose ! Il va falloir mettre mes débuts de différents avec cette femme de côté et oser demander les choses. Mais cette fois pas avec un air timide ou hésitante, je dois me montrer fonceuse et sérieuse dans ce que je veux savoir. Alors que je me lève du banc pour aller vers elle, je m'arrête net, repensant l'espace d'un instant à mon grand frère dont je n'ai aucunes nouvelles.

Il est partit de la maison il y a plusieurs années pour tenir l'entreprise ferroviaire de mon père dans une autre région. Mais je n'ai jamais été mise au courant de l'endroit où il fut envoyée et depuis plusieurs années je n'ai plus de ses nouvelles. Mais pourquoi est-ce que je repense à lui ? Est-ce que l'homme dont elles parlent est Hunt ? Je n'en sais rien, est-ce que je dois poser la question ? Je n'en sais rien non plus, mais j'en ai marre de trop réfléchir. Je pars d'un air déterminé vers la femme, Togepi me suis en courant presque, il ne me reconnaît plus depuis quelques minutes.

Excusez-moi. L'homme dont vous parliez avec la Championne d'Ebelle, oh et pardonnez moi d’écouter vos conversations, j'étais trop proche pour ne pas enregistrer deux ou trois informations, donc, l'homme disparu d'Oliville qui est-ce ? Je viens personnellement de cette ville, je suis Rose Cavendish. Et peut-être que je le connais ou que j'en ai déjà entendue parler ...

J'avale difficilement ma salive, voila que je m'étonne moi-même, je suis insistante, je n'ai pas ma langue dans ma poche et je n'hésite plus à dire les choses. Je ne pourrais plus jamais me comporter comme une trouillarde face à cette femme, non pas qu'elle me fasse peur mais son côté mère trop autoritaire m'impressionne et je serais incapable de replonger dans la timidité en sa présence, elle me stresse bien trop pour que je puisse me le permettre.
by reira


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




La traque

Juste après avoir échoué à le joindre, une furie blonde fonça sur moi pour m'asséner de plusieurs questions. Cette gamine commençait à la fatiguer terriblement. Cependant, au nom de Cavendish, la journaliste réagit légèrement mais sans plus. Au vu de l'heure avancée, elle ne pouvait pas se permettre de perdre encore plus de temps. Alors, doucement, elle poussa la jeune fille sur le côté afin de sortir du centre de soin, tout en regardant sa montre et accélérant l'allure.

Malheureusement pour elle, quelqu'un la bouscula assez violemment et elle se retrouva sur le sol. Le nouvel arrivant ne prit même pas la peine de s'excuser et, pire, se dirigea vers l'infirmière derrière le guichet. Un Malosse le suivait, d'un air extrêmement agressif. Cependant, ce dernier boitait d'une patte, totalement ensanglanté. Apparemment, il avait été victime d'un combat extrêmement violent. Se relevant, Alexie se dit qu'il valait mieux ne pas en vouloir à cette pauvre équipe, qui devait déjà être dans un piteux état. Puis, elle sortit à la recherche, toujours, d'un hôtel pour la nuit.

« Je cherche cette femme, vous l'auriez vu? Demanda l'inconnu, sortant une photo d'une de ses poches. »

L'infirmière, un peu apeuré, fit signe de la tête en direction de la rue. Sa cible était donc sortie, juste avant qu'il n'arrive. Du coup, n'ayant plus rien à faire à cet endroit, tournant les talons, il commença à se diriger vers les portes. Cependant, en remarquant la petite Rose, toujours un peu remontée, l'inconnu au long blouson s'approcha pour lui présenter la photographie.

« Et vous, vous la connaissez? Alexie Gass. »

De son côté, ne sachant pas que quelqu'un était à ses trousses, l'intéressée parcourait les rues, à la recherche d'un toit pour dormir. Heureusement pour elle, il y avait encore une place de libre à l'hôtel "Au Dodr'Lit haut!". Malgré le peu de confort, cela pouvait faire l'affaire pour quelques jours. Et, elle espérait que la suite de son séjour dans cette ville allait être beaucoup plus calme. Avoir croisée cette débutante, qui n'arrivait pas à se remettre en question, ça l'avait complètement épuisée. Après un voyage de plusieurs heures, tomber sur ce genre d'énergumène était toute une épreuve.

De nouveau dans le centre pokemon, l'étrange inconnue inspectait la blondinette, pour voir si cette dernière n'avait pas eu de réactions suspectes en entendant le nom complet de la personne recherchée. Le Malosse blessé en faisait de même avec le pauvre Togepi. Apparemment, ils les suspectaient de la connaître. Mais, cette petite ambiance ne dura que quelques secondes.

« Si quelque chose vous reviens, appelez nous sur ce numéro, dit-il en lui passant une carte de visite. »

Juste après avoir donné ses coordonnées à la jeune dresseuse, son cellulaire se mit à vibrer. Et, en regardant l'écran, souriant, on pouvait comprendre qu'il s'agissait d'une bonne nouvelle. Effectivement, ils avaient retrouvé leur cible et celle-ci était déjà prise au piège. Il ne manquait plus que d'aller la cueillir à son hôtel, à quelques rues d'ici. Cette mission allait être plus simple que prévu.

Se retournant de nouveau vers la jeune fille, il lui sourit avant de sortir une arme et de tirer sur les ampoules du centre, créant l'obscurité totale et lui laissant le temps de partir sans prendre de risques inutiles. Il avait un vieux compte à régler avec cette satanée journaliste de Johto et personne n'allait se mettre en travers de son chemin!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Découverte de Port-Corail ~ Feat. Alexie
Ce que je dis ne l'intéresse absolument pas, non mais je rêve, comment peut-être elle aussi rabat-joie ?! Je hais cette femme ! Enfin non ... je ne la hais peut-être pas, haïr quelqu'un est un sentiment extrêmement négative mais pourtant elle n'est pas allée jusqu'à frapper l'un de mes pokémons ou briser mon égo ... enfin ça peut-être qu'elle l'a légèrement fissuré en me giflant devant une petite assemblée de monde dans un Centre Pokémon.

Je retourne donc m'asseoir sur le banc où j'étais avec mon Togepi qui joue à mes côtés. D'un coup, alors que la femme qui était au téléphone avec Sandra sors du centre pokémon, un dresseur accompagné d'un Malosse légèrement blessé s'approche de l'infirmière Joëlle pour demander quelque chose. Je n'entends pas vraiment ce qu'il veut mais son accoutrement et l'état de son pokémon m'intrigue, qu'est-ce qu'il s'est passé pour qu'il soit ainsi ? Il s'approche ensuite de moi et me montre une photographie, mon coeur ne fait qu'un tour, il me dit son identité.

Alexie Gass ...

Pour ne pas éveiller les soupçons je me contente de hausser les épaules, mais mon visage doit sûrement me trahir, je souris toujours légèrement lorsque je ment. Togepi ne préfère pas regarder le Malosse dans les yeux, de peur qu'il capte la vérité à l'intérieur. Mon pokémon monte d'ailleurs sur mon épaule pour se cacher, il n'a pas l'air d'apprécier ce canidé, il lui fait peur. L'inconnu me tend une carte de visite et me dit de l'appeler si j'ai des informations sur elle qui me reviennent. Qu'est-ce qu'ils lui veulent ?

Qu'est-ce que ... ?

Un coup de feu retentit, l'homme vient de sortir une arme et vient de tirer sur la lumière du Centre Pokémon. Tout l'endroit est plongé dans le noir, en plus de ça à l'extérieur le soleil est en train de se coucher et je ne suis pas du tout confiante à l'idée de laisser Alexie seule avec son Scorplane contre des hommes qui semblent ne pas lui vouloir du bien ... non mais qu'est-ce que je dis ! Cette femme m'a giflé et je voudrais aller l'aider. Mais elle a l'air de connaître un homme d'Oliville, je n'ai pas eu de réponses, je veux en savoir plus !

Infirmière Joëlle, allez chercher ma Etourmi s'il vous plaît.

Elle est encore faible vous savez ... combattre n'est pas ...

Je ne compte pas combattre avec Etourmi, mais je la veux près de moi !

L'infirmière alluma les Led bleus du Centre Pokémon, tout le monde est assis au sol, apeuré par ce qui vient de se passer, je peux les comprendre, je ne m'attendais pas à ce que ce genre de personnes arrivent ici et maintenant surtout. L'infirmière m'amène ma Etourmi qui semble un peu déboussolée, je la caresse en l'embrassant sur la tête, puis je la fais revenir dans sa pokéball que j'accroche à ma ceinture. Je ne me pensais pas capable de faire ça, je me retiens de lâcher une larme puis je sors du Centre Pokémon en courant.

Elle est partie tout droit ... il me semble qu'elle doit chercher un endroit où dormir. Elle a passé un appel téléphonique à sa famille à Johto, elle est donc toute nouvelle ici. Quels hôtels ont encore des chambres de disponibles et qui ne sont pas très loin ? Il y en a tellement je n'arriverais pas à la retrouver si facilement. Si seulement Etourmi était sur pied elle aurait pu m'aider à retrouver la trace d'Alexie en survolant Port-Corail. Mais j'y pense !

Appelons le malfrat !

Je compose donc le numéro d'affiché sur la carte de visite qu'il m'a tendu avant de faire exploser la lampe du centre pokémon. Il décroche, une petite musique d'ambiance derrière lui. Il n'y a pas vingt milles hôtels qui en ont à leur réception, ça réduit déjà mon périmètre d'activité, je vais devoir enregistrer toutes les informations qu'il pourrait me donner lors de notre appel. Allez Rose, restons concentrée.

Bonsoir, je suis la jeune fille du Centre Pokémon. Je discutais avec Alexie juste avant votre arrivée mais je ne connaissais pas son identité, sauriez-vous où elle est partie ? Je crois qu'elle a oublié quelque chose au Centre Pokémon.
by reira


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




La fuite

Un bruit assez suspect la fit se diriger vers la porte de sa chambre. Des bruits de pas, assez rapide et bruyants. Visiblement, ils l'avaient retrouvé. La rancune était tenace chez eux. À cause de ce contretemps, assez délicat et ennuyeux, elle devait quitter cet hôtel. Malheureusement, la pièce où elle se trouvait était au second étage et c'était inimaginable de sortir dans le couloir. C'était une véritable course poursuite qui allait se mettre en place...Ce qu'elle ne voulait absolument pas.

L'oreille collée à la porte, elle voulait savoir à quelle distance ses poursuivants se trouvaient. Et, apparemment, ils étaient déjà devant sa chambre puisqu'elle entendit ce qui semblait être une conversation téléphonique. Il s'agissait sûrement du meilleur moment pour fuir, il n'y en aurait pas d'autres. Du coup, pendant que l'homme était en plein appel, la journaliste ouvrit discrètement, sans bruit, la fenêtre. Puis, se tournant vers son pokemon, elle lui montra un vague signe de main, le majeur se croisant par dessus l'index. Apparemment il comprit et sortit pour s'accrocher au mur extérieur du bâtiment.

« Vous vous moquez de moi?! Vous n'êtes plus d'aucune utilité...Miss Cavendish. »

Il raccrocha dans un petit ricanement assez malfaisant. Cette gamine ne lui était plus d'aucune utilité et il comprenait très bien pourquoi elle l'appelait à ce moment précis. Mais, il s'en moquait et défonça la porte de chambre, d'un violent coup de pied. Sa cible se trouvant au rebord de la fenêtre, prête à sauter, il fallait faire vite. Il se précipita alors, afin de l'attraper, en espérant être plus rapide. Malheureusement, il était plus simple de sauter que de courir, surtout avec une table basse qui gênait le passage. Le malfaiteur n'eut donc d'autre choix que de regarder la journaliste s'évanouir dans la nature.

Heureusement pour elle que tout était préparé à l'avance et, dans les dernières mètres, son Scorplane la rattrapa pour ralentir, au mieux, sa chute. Si cela avait été plus haut, elle ne se serait pas sortit aussi bien. Par pure provocation, en se relevant, elle fixa son opposant et lui fit un signe de victoire avant de courir vers le centre de soin.

Sur la route, Alexie recroisa la petite blonde et, pour lui éviter des ennuis, la prit par le poignet, comme quelques heures avant, pour l'entraîner le plus loin possible. Cette fois, après avoir un assez bel effort, Kama I était accroché au dos de sa dresseuse, de la même manière qu'un pseudo-exosquelette, en profitant pour se reposer un minimum.

« Qu'est-ce que tu leur as dit? »

Elle semblait assez paniquée et regardait de partout, au cas où il y avait d'autres poursuivants. Dans l'état actuel des choses, un combat n'était même pas concevable. Surtout que, elle ne l'avait pas remarqué plus tôt, mais elle s'était mal réceptionnée lors de sa chute et commençait, doucement mais sûrement, à boiter. Mais ce n'était pas une raison pour ralentir l'allure. D'ailleurs, pour se donner plus de chance dans la fuite, la journaliste essayait de ne prendre que des petites ruelles, difficiles d'accès.

Honnêtement, pour ce coup, elle ne savait vraiment pas comment elle allait s'en sortir. Elle espérait que tous les autres petits malfrats qu'elle avait pointé et dénoncé dans le passé ne l'avait pas suivit à Lumiris, pour se venger. Rigolant doucement, elle l'espérait vraiment, n'imaginant même pas son séjour dans cette région si elle devait à chaque fois fuir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Découverte de Port-Corail ~ Feat. Alexie
L'homme au téléphone n'a donc plus besoin de mon aide, mince il n'est pas bête il doit savoir pourquoi je l'appelle. Peut-être que sans le savoir je viens de devenir une ennemie à ses yeux et que j'essaie de rattraper Alexie pour l'aider. Mais dans quoi je me suis embarquée, je reste un moment sans rien faire au milieu d'une petite ruelle, mon téléphone à la main, l'homme vient de raccrocher. Je reprend d'un coup confiance en moi et je fais demi-tour pour aller dans le centre ville, il y a pleins d'hôtels là-bas ! Mais en me retournant, je tombe nez à nez avec Alexie et son Scorplane qui est sur son dos.

Alexie ?

Elle m'attrape à nouveau le poignet et m'attire avec elle, décidément c'est une manie de me prendre à l'improviste et de me tirer je ne sais où, il va falloir qu'elle m'explique ce qui est en train de se passer parce que là je suis perdue. Je n'ai jamais vécue des situations comme celle-ci et je dois bien avouer que ça commence à me faire peur, vu la tournure des choses je n'ai pas envie d'être la prochaine cible de l'arme du type qui a tiré dans le Centre Pokémon il y a quelques minutes.

Je m'efforce donc de prendre sur moi pour ne pas paniquer et je m'arrête, tenant cette fois moi le poignet d'Alexie pour la freiner, je suppose qu'elle n'a pas le temps de discuter mais je ne la suivrais pas sans qu'elle m'ai même vaguement expliqué ce qui est en train de se passer à Port-Corail et qui sont ces hommes qui en ont après elle.

Écoutez, Alexie Gass. Je veux bien vous suivre mais expliquez moi qui sont ces hommes, est-ce que je prend un risque à rester avec vous ? Ou bien je prend un risque à rester seule. Je suppose que la deuxième option est la plus probable sachant que l'homme qui était dans le Centre Pokémon connaît mon identité. Mais et vous, qui êtes-vous finalement pour que des gens aussi dangereux soient à vos trousses ?
by reira


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




Pause

En continuant sans vraiment où elle allait, elle commençait à fatiguer, surtout avec une jambe en mauvaise état. Du coup, sans vraiment s'en rendre compte, son allure diminuait de plus en plus, jusqu'à marcher normalement. De plus, la jeune fille l'avait forcé à s'arrêter, voulant plus d'informations, ce qui pouvait être compréhensible. Profitant donc de cette petite pause pour se reposer, elle s'assit contre un mur, sur une pile de cartons. Elle en profita également pour donner une instruction à Kama I, toujours avec l'une de ses mains, qu'eux seuls pouvaient comprendre. Le pokemon, comme un ninja, s’évanouit donc dans l'obscurité de la ruelle.

Puis, regardant la blondinette, la journaliste soupira. La petite était vraiment apeurée et ne savait vraiment plus quoi faire. Elle lui demanda donc de se calmer et, surtout de reprendre son souffle, au cas où elles devraient encore courir. De plus, elle décida de lui répondre, tout en lui cachant quelques détails.

« Moi? Je ne suis qu'une simple journaliste et ces personnes cherchent juste à se venger car, il y a quelques semaines, j'avais dénoncé leurs magouilles dans un article. »

Se relevant assez difficilement, en prenant appuie sur le mur, elle continuait à regarder la dresseuse débutante. Cette dernière avait le choix entre partir ou la suivre. Dans tous les cas, il fallait se débarrasser des poursuivants. Et, elle avait déjà un plan : comme c'était du suicide de leur faire face, surtout dans cet état et des pokemons assez faibles, le mieux était de se rendre au commissariat.

Ce fut ce qu'elle fit et commença à s'y diriger. La petite pouvait faire ce qu'elle voulait à présent. Mais, cette dernière avait dit que l'un des malfrats connaissait son identité, ce n'était sûrement pas un hasard, même si les Cavendish étaient assez connus. Néanmoins, ce n'était pas ses affaires pour le coup.

De leur côté, les malfrats s'étaient regroupés au milieu d'une avenue et cherchaient leurs cibles. Regardant de partout, il n'avait pas remarqué le Scorplane qui volait au dessus d'eux, se dirigeant vers l'hôtel. Ils avaient dû mettre sans dessus-dessous la chambre afin de trouver tout ce qui pouvait leur faire défaut. Malheureusement, ils ne connaissaient pas assez bien Alexie.

« Vous ne les avez toujours pas retrouvé? Incapable! »

Apparemment, quelqu'un leur hurlait dessus. Il s'agissait sûrement de leur patron. Ils n'étaient que trois et avaient très peu de chance de couvrir toute la ville en quelques heures, cela donnait un peu de répit aux fuyardes. Et, il le savait pertinemment. Cependant, il savait également où elles pouvaient se trouver et il ordonna à ses deux hommes de se rendre à l'endroit indiqué. Heureusement pour les filles qu'ils n'étaient pas vraiment malins.

« Qu'est-ce que tu as décidé, du coup? Lui demanda t'elle en se retournant. »

La femme attendait la réponse de la blondinette. Et, avec son ton, c'était assez pressant. Elles n'avaient plus de temps à perdre. Leurs poursuivants étaient peut-être tout proche, à l'affût. Elle soupira de nouveau et, sans attendre plus que quelques secondes, elle sortit dans l'avenue, afin de se diriger vers le relais de police le plus proche. Ou, s'il se trouvait sur son chemin, le commissariat de la ville.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Découverte de Port-Corail ~ Feat. Alexie
Alexie s'arrête et s'assoie par terre sur une pile de carton, nous sommes dans une petite ruelle à l'abri des regards et puis la nuit qui tombe rend cet endroit encore plus sombre, il n'y a que peu de chances que le groupe de malfrats arrivent à nous retrouver. Le Scorplane de la femme se fond dans l'ombre pour disparaître, il doit sûrement partir en repérage pour voir où on sont nos ... ennemis ? J'ai peur rien qu'en me répétant ce mot dans mon esprit.

Attentive, j'écoute ce que la dresseuse au Scorplane m'explique. C'est donc un journaliste qui s'est attirée les foudres de ce petit groupe de malfrat en rédigeant un article qui met en avant leurs petites magouilles. Voila donc de quoi est victime un journaliste à succès qui fait correctement son travail ? Non mais où va le monde ? J'aurais été plus puissante j'aurais calmé ce petit groupe de malfrat en leur faisant une belle leçon comme Alexie aimait le faire. Mais si même elle n'ose pas, ils doivent être bien plus dangereux que je ne l'imagine.

Je vais vous accompagner.

Je serre les dents, rien que mes yeux à moitié mouillés et mes joues légèrement rosés me trahissent, mais je ne peux pas rester sans rien faire lorsqu'une journaliste qui fait son travail comme elle le doit est prise pour cible par une fichue bande de malfrats de Johto. Et puis ils connaissent mon identité aussi, je ne peux pas rester là à attendre que Alexie règle le problème pour nous deux, je fais maintenant partie de ce problème ... sans le vouloir certes mais j'en fais partie maintenant.

Je vous suis, où allons-nous ?

Togepi saute sur mon épaule, il me hurle dessus, il n'a pas du tout envie que je m’immisce dans des problèmes qui me mettrait en aussi grand danger. Je lui lance un regard sûre de moi tout en le caressant.

Ne t'inquiètes pas Togepi, à partir de maintenant ... JE gère les choses à ma façon.

C'est une façon tout mignonne de dire que cette fois je ferais mes choix en m'en donnant les moyens et en ne restant pas en arrière en simple spectatrice. Je dois agir, devenir une véritable dresseuse et ça ne se fait pas en se retirant d'une situation de danger alors qu'il n'est même pas encore présent. Je dois m'endurcir pour que mes pokémons puissent croire en moi et deviennent plus forts eux aussi. Je dois apprendre ! Et Alexie saura le faire.
by reira


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




Triomphe?

La blondinette, assez remontée, décida de la suivre. C'était son choix et elle la laissa faire. Néanmoins, il fallait faire vite et, ne connaissant pas Port-Corail, elle ne pouvait avancer que par instinct. Elle espérait juste que cela n'allait pas mettre très longtemps pour croiser un fonctionnaire de police. Cependant, boitant, la journaliste ne passait pas inaperçue après des quelques habitants encore dehors et, si elles ne se dépêchait pas, leurs poursuivants n'allaient pas tarder à venir les rattraper. Ce qu'elle ne savait pas, par contre, c'était que le patron des malfrats savait pertinemment où elles se rendaient.

Le soleil s'était couché et les lampadaires, un par un, commençaient à s'éveiller, illuminant peu à peu les rues de la ville. Au moins, à présent, elle pouvait voir d'assez loin et repérer plus facilement si elles étaient suivit. Néanmoins, c'était également à double tranchant car les femmes, également, pouvaient se faire repérer plus facilement. D'ailleurs, cela ne tarda pas puisqu'un homme, à l'air assez suspect, se dirigea à leur rencontre. Immédiatement, Alexie fit signe à la jeune dresseuse de reculer pour prendre ses distances.

« Tu nous auras fait pas mal courir, sale garce! cria l'inconnu. Le patron sera content de savoir qu'il avait raison...Chercher de l'aide chez les flics! »

Puis, il se mit à ricaner quelques secondes, se préparant à prendre une de ses pokeball. Le duel était sûrement inévitable et, sans pokemon, elle ne pouvait pas combattre pour l'instant. Mais, malheureusement pour le malfrat, il ne fallait pas toujours compter sur ses charmantes créatures pour régler un problème et elle le lui fit bien sentir, en lui assénant un bon coup de genoux dans son entrejambe. Profitant que son adversaire était au sol, par K.O technique, la femme lui prit quelques affaires, le fouillant. Et, bingo! Un téléphone portable.

La journaliste en profita pour envoyer un message au patron des malfrats, avec un petit sourire en coin, avant de détruire l'appareil d'un violent coup de talon. Il ne fallait vraiment plus tarder car, à sa lecture, le destinataire allait être complètement fou de rage. Juste à l'idée d'imaginer sa réaction, elle en riait intérieurement! Dans quelques instants, tout cela allait prendre fin, dans le meilleur des dénouements possibles. Mais, il restait un dernier acte à jouer et c'était le plus important.

Au bout de quelques secondes, des aboiements frénétiques commençaient à se faire entendre. Apparemment, ils avaient décidé de passer à la vitesse supérieure. Il n'y avait pas de soucis à se faire à ce sujet. La prenant par l'un de ses poignets, de nouveau, Alexie traîna la jeune fille sur une autre avenue, assez large cette fois. Le commissariat se trouvait en face d'elle et, sur un de ses murs, accroché comme une ventouse, Kama I. Ce dernier les attendait patiemment depuis quelques minutes déjà.

« Au moins, cet abruti nous aura servi à savoir que l'on était tout proche du but, dit-elle en parlant de l’énergumène qui se trouvait encore au sol. »

Elle fit signe à Rose de la suivre, avec un pas accéléré. Il ne restait plus qu'à traverser la chaussée et tout allait prendre fin. D'ailleurs, comme elle l'avait espéré, on pouvait commencer à voir, au loin, le museau de plusieurs Malosse. Parfait timing! Tout se déroulait comme elle l'avait souhaité. Et, se félicitant, elle accueilli son pokemon entre les bras, affichant un sourire victorieux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Découverte de Port-Corail ~ Feat. Alexie
Nous entrons dans l'une des grandes rues de Port-Corail, il y a peu de monde ce soir, Alexie est donc facilement repérable puisqu'elle boîte légèrement. Nous faisons tout notre possible pour ne pas faire énormément de bruits et ne pas être repéré. Malheureusement, un malfrat nous rattrape assez vite. Alexie me repousse en arrière pour que je ne sois pas prise dans leur affrontement.

Alors que l'homme s'apprête à envoyer l'un de ses pokémons sur le terrain, la femme s'approche et lui donne un coup de genou bien là où ça fait mal. Mes yeux s'illuminent, en plus d'être forte tête et sûre d'elle, elle sait se battre ? C'est impressionnant mais je pense que ce qu'elle fait ensuite nous aurions pu nous en passer. Alors qu'elle s'engage au milieu de la chaussée pour rejoindre ce qui semble être un commisariat, je la force à lâcher mon poignet.

Je vais vous suivre, plus besoin de me tirer comme une gamine. Mais je pense qu'envoyer ce genre de message à un adversaire n'arrangera rien ... vous entendez les Malosses qui approchent ? Ils n'ont même pas peur de la police alors imaginez juste ce qu'ils sont capables de faire. Vous venez encore de les provoquer, essayez de ne pas envenimer les choses encore plus s'il vous plaît.

Non pas que je commence à avoir peur mais chercher des problèmes à des gens dangereux n'arrangera jamais les choses. Et la police risquent de nous croire coupable de tout ce chahut si jamais le chef du groupe montre le message envoyé. Enfin je ne suis pas policière et je ne saurais jamais gérer un problème comme celui-ci mais je pense que nous allons droit dans un mur à faire face à ce genre d'adversaires.

Je ... je ne pourrais pas me battre, que faisons-nous, vous voulez entrer dans le commissariat ?
by reira


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




Coup de filet

Elle ne lui répondit pas, lui souriant. Puis, d'un pas décidé, elle continua à se diriger dans le commissariat alors que, de l'autre bout de la rue, les ennuis arrivaient en courant. Mais, ça l'arrangeait : ça éviterait de les chercher un peu partout dans la ville. Ouvrant les portes du bâtiment, elle se rendit donc au guichet, vers l'agent de service. Puis, délicatement, elle sembla poser quelque chose sur le comptoir. Il s'agissait d'une carte mémoire.

« Le reste ne va pas tarder à arriver, alors veuillez prévenir vos collègues. »

Intrigué, ne comprenant pas la situation, le fonctionnaire alerta les autres membres du commissariat, pour signaler un individu suspect. Au même moment, les deux malfrats restant arrivèrent, avec un air assez victimaire. Apparemment, ils croyaient vraiment avoir gagné la partie. À les voir comme ça, la journaliste ne pu s'empêcher de rire aux éclats, se collant la main sur la bouche pour ne pas partir en fou rire. Dehors, Rose était toute seule et, juste avant d'entrer, le patron de gang l'avait menacé de ne rien faire.

Croyant fermement à son triomphe et, intérieurement, jubilant à sa vengeance, il montra le message qu'il avait reçu quelques minutes plus tôt. Incrédules, les forces de l'ordres restèrent bouche bée, et commençaient à rejoindre Alexie dans un éclat de rire. D'ailleurs, celle-ci s'approcha de l'individu et le tira par le col, essayant de décoller quelque chose de son blouson.

« Avec le temps, tu aurais dû comprendre qu'une journaliste d'investigation, c'est pire qu'un espion... »

Puis, lui tournant les talons, elle déposa le micro à côté de la carte mémoire. Dès son arrivée au centre pokemon, même si ce n'était que sur quelques secondes, la femme l'avait reconnue et, astucieusement, avait profité d'une bousculade, calculée, pour lui mettre un micro. Néanmoins, l'objet aurait dû lui servir pour plus tard, lors de son séjour en région...Un petit sacrifice utile, en fin de compte. Et, la carte mémoire, ce fut Kama I qui l'avait récupéré, dans son caméscope, qu'elle avait soignement caché dans sa chambre d'hôtel. Et, dessus, on pouvait voir trois individus mettre le souk dans une pièce, à la recherche de trésors. Juste cela n'intervenait pas en leur faveur.

En fin de compte, ils avaient été manipulé de A à Z, tout en pensant qu'ils menaient la partie. La journaliste en ricana un peu d'ailleurs, se moquant des malfrats, pendant que les policiers les maintenaient à distance avec leurs armes. Le patron, lui, ne comprenait pas et continuait à montrer le message.

"J'en ai eu un. Ta plus grande peur, ça sera moi!
...Sinon, j'ai décidé de t'offrir des chocolats à ton enterrement, car je suis sympa, moi!"

Au bout de quelques minutes, en ayant marre de se sentir humilier alors que, sur le message, il était clairement écrit une menace de mort, il le relu plus attentivement. L'homme pu remarquer, alors, que certains mots étaient légèrement plus grands que d'autres, et en italique, sans compter le fait que seule la couleur rouge avait été utilisé plusieurs fois...Sur ces même mots! Le malfrat, se rendant compte de sa négligence, s'en voulu d'avoir été si pressé et de ne pas avoir prit la peine de mieux réfléchir.

« Je vous fait cadeau de la carte et du micro-enregistreur, messieurs, clama t'elle aux personnes en uniformes. Vous y trouverez toutes les preuves dont vous avez besoin. »

Tout était bien fini cette fois! Maintenant, elle pouvait profiter de son lit et d'une bonne nuit de sommeil. Néanmoins, en sortant du bâtiment, la journaliste remarqua que Rose était toute proche. La prenant par dessus l'épaule, elle l’entraîna donc vers le petit bar en coin de rue. Cette folle soirée avait dû déboussolée la jeune fille et ça se comprenait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Découverte de Port-Corail ~ Feat. Alexie
Alexie ne me répond toujours pas, décidément c'est une manie chez elle de me laisser tant de suspens ? Les deux hommes avec leurs pokémons cours dans ma direction. Je croise les bras en serrant mon Togepi contre moi, j'ai peur ! Que faire, mon cerveau me dit d'envoyer mon pokémon pour les arrêter mais il sera blessé, mon cœur n'accepte pas ce choix.

Finalement je reste stoïque, même quand le chef du groupe m'ordonna de rester là si je ne veux pas qu'il m'arrive quelque chose. Non mais je suis si inutile que ça ? J'ai envie de rentrer dans le commissariat et d'être comme Alexie ! Mais alors que j'essaie de me convaincre qu'être dresseuse signifie qu'il faut que ses pokémons se blessent à un moment donné, des rires à l'intérieur du bâtiment me font réagir.

Qu'est-ce qu'il se passe là-bas ?

Alexie sors tout en souriant, elle a l'air d'avoir passé un moment plutôt marrant. Elle passe ensuite son bras autour de moi et nous emmène en direction du bar le plus proche. Je m'interroge vraiment sur ce qui a pu se passer. Alors que nous approchons d'un petit bar plutôt sympathique, le serveur nous installe à une table en intérieur, dehors il commence à y avoir un petit vent frais. J'en profite pour faire sortir ma Etourmi de sa pokéball, elle apparaît sur mes cuisses, presque endormie, lorsqu'elle ouvre les yeux elle veut battre des ailes.

Non Etourmi, tu te reposes, je vais te commander à manger. Et pour toi aussi Togepi. Et vous Alexie, au lieu de sortir toute sourire sans rien me dire, expliquez moi ce qui s'est passé, vous avez embobiné ces malfrats je suppose ? Vous m'avez l'air d'être une grande journaliste c'est étrange que je n'ai jamais entendu parler de vous à Johto lorsque j'y étais encore. Mais revenons à ma question, qui est l'homme dont vous parliez avec la Championne d'Ebenelle ?

Le serveur approche de notre table pour prendre les commandes, c'est un bar - restaurant donc ici, c'est plutôt pas mal il y en a beaucoup à Port-Corail. Je commande donc un simple carpaccio pour moi avec une salade de chèvre chaud. Pour ce qui est de mes pokémons c'est des croquettes pour pokémons et un supplément jus de baie pour accompagner tout ça. Ils le méritent après tout, ils ont passés une journée très fatigante.
by reira


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




Repos mérité

Elles étaient assises, en tain de boire un verre et, surtout, enfin se reposer. Toute cette agitation était un peu brusque pour sa première journée dans une nouvelle région. Enfin, cela la maintenait éveillé et la réconfortait dans le fait qu'elle n'était en sécurité totale nulle part. Kama I, pour sa part, en ayant un peu marre, se mit à grimper sur la table pour s'y allongé sur le ventre, faisant le mort.

« Ce que j'ai fais? Juste livrer un colis, bien stupide, à la police. Rien de plus. »

Elle ne pouvait pas dire qu'elle avait manipulé presque tout le monde pour arriver à ses fins, cela ne se faisait pas et, en plus, ce n'était pas très modeste. Du coup, autant garder le mystère. De toute façon, tout raconter n'était pas intéressant. Mais, elle espérait que la jeune blondinette se rende compte qu'elle n'avait été que spectatrice de l'action, et non actrice. Il lui manquait cette bonne dose de motivation et d'affirmation. Par contre, une chose positive : elle était têtue et obstinée. La journaliste était étonnée de cela, surtout pour demander quelque chose aussi crûment, sans y mettre les formes.

Après avoir bu une bonne gorgée, elle hésita à lui en parler. Après tout, ils avaient le même nom et, peut-être, qu'elle était de la famille proche. Et, avec de la chance, cette débutante en savait un peu plus sur l'affaire. Après quelques secondes de silence, à réfléchir, la femme prit un air sérieux. Elle, non plus, n'allait pas y aller par quatre chemins.

« On parlait de Hunt Cavendish, un de mes amis. Apparemment, il aurait disparu il y a un ou deux jours, tout au plus. »

Mais, elle n'en dit pas plus. Elle ne savait même pas pourquoi elle avait cédée devant cette détermination naissante. S'ils étaient bien de la même famille, et non homonymes, alors ça allait inquiéter la pauvre Rose. Et, malheureusement, si c'était le cas, c'était de sa faute. Pour éviter tout risque, d'autres questions ou de larmes, Alexie salua la jeune fille avant de partir, réglant l'addition au passage. Son Scorplane, lui, s'étant endormi, elle l'avait prit par une jambe et le portait comme ça, telle une poupée. Il en avait l'habitude.

Finalement, de retour à sa chambre d'hôtel, elle se précipita vers la cache de son caméscope pour le remettre dans son sac. Son pokemon, avec ses pinces, ne l'avait pas éraflé, c'était déjà ça. Le tout, à présent, c'était de remettre de l'ordre dans la pièce, afin de profiter pleinement d'une bonne nuit de sommeil. Surtout que, le lendemain, elle devait se lever assez tôt pour quitter Port-Corail dans l'après-midi. Cette ville, finalement, n'avait pas le charme d'Oliville, contrairement à ce qu'elle avait pensé à son arrivée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Découverte de Port-Corail ~ Feat. Alexie
Le serveur arrive rapidement avec les plats alors que j'écoute ce que me dit Alexie, c'est assez drôle de voir la métaphore qu'elle utilise pour désigner le groupe de malfrat qu'elle a servit sur un plateau à la police. Elle décrit ça comme un colis qu'elle aurait déposé. Cette femme m'impressionne, elle semble pouvoir manipuler n'importe qui et de n'importe quelle manière, j'aimerais tellement en apprendre davantage auprès d'elle. Mais sa gifle résonne encore dans mon esprit et ça me refroidit directement.

Je commence donc à manger alors que mes deux pokémons profitent pleinement de leur repas. Ils ont l'air de se remplir le ventre et Etourmi semble aller de mieux en mieux, ça me fait tellement plaisir de la voir être aussi heureuse, on peut dire qu'aujourd'hui elle m'aura fait la pire frayeur de ma vie ! Enfin, c'est ce que je croyais jusqu'à ce que Alexie daigne enfin répondre à ma question. Lorsqu'elle parle, je lâche ma fourchette qui résonne contre l'assiette et tombe au sol. Je ne remarque même pas que la femme s'en va avec son pokémon, Togepi est sur mes genoux, les larmes aux yeux et Etourmi essaie de nous raisonner.

Etourmi ... il se trouve que ce Hunt Cavendish c'est .... mon grand frère et que je n'ai eu aucunes nouvelles de lui depuis tant d'années.

Togepi se souvient encore très bien de mon groupe c'est pourquoi il est autant touché lorsque Alexie en a parlé. Nous voila donc face à un nouveau problème, je vais devoir retrouver cette femme pour pouvoir lui poser plus de questions et en apprendre davantage sur mon frère. Et surtout savoir pourquoi est-ce qu'il est resté en contact avec elle mais n'a pas pu tenir sa petite soeur informée de son avancée là où il vit actuellement. Le plus inquiétant est d'apprendre qu'il aurait disparu, je ne laisserais pas ça en suspens. Dès que je rentre je fouille le réseau Dusk pour avoir un contact avec cette Alexie Gass.
by reira


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération