Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-36%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur la Centrale vapeur Calor PRO EXPRESS ULTIMATE
179.99 € 279.99 €
Voir le deal

Répondre au sujet
Mark vs Gouroutan, la fin d'une amitié. [solo]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
ft. solo

Mark vs Gouroutan, la fin d'une amitié.
Pour une fois Mark se leva aux aurores, réveillé par un bruit sourd. Une personne visiblement impolie tapait avec insistance contre la porte de sa roulotte. Pendant quinze minutes, il tenta en vain de dissimuler sa présence en espérant que le gêneur s’en aille, mais l’inconnu semblait à l’évidence plus déterminé que lui. Résigné, le loubard encore en caleçon se leva et alla ouvrir à cet individu qui se révéla être Gouroutan. Ils s’échangèrent l’un comme l’autre un regard mauvais, bien que cela fut difficile à constater dans la pénombre matinale.

« Quoi ?... J’espère que t’as une bonne raison de me faire lever à cette heure-là. » Souffla-t-il entre ses dents sales. De terrifiants cernes enlaidissaient son visage épuisé. « Alors, j’attends.»

En guise de réponse, l’orang-outan tendit un énorme sac de croquettes vide dans la direction de son dresseur. L’emballage était relativement neutre, mais il reconnaissait les symboles indiquant que la nourriture était destinée aux pokémons poisons. Suite à quoi le singe expliqua plus clairement le problème à l’aide de signes de la main.

« Depuis quand tu te lèves aussi tôt pour nourrir les autres pokémons ? Peu importe, tu veux que j’aille au magasin pour chercher de la bouffe à cette heure ?! T’as craqué ou quoi, mon vieux.
-Gouu Gouu, répondit Manson en traduisant à la main ses propos incompréhensible. Gourouuutan.
-Ouai, d’accord ça fait deux soirs que j’oublie d’aller en acheter, mais tu ne comprends pas que je bosse ! C’est dur d’être champion d’arène : voir défiler des imbéciles toute la journée et rester le cul assis en attendant d’être défié, une horreur. Tu crois que ça m’amuse ? C’est uniquement pour l’argent et pouvoir mieux m’occuper de vous que j’ai accepté ce job.
-Gourou.
-Puisque je te dis que je m’en fous ! Donne leur des croquettes d’un autre type, c’est pas la mort. Je passerais au magasin plus tard. Peut-être cet après-midi. Non pas possible, je dois voir Lise. Écoutes j’irais ce soir, promis. Fais-moi confiance un peu. »

Le sage primate dévisagea son dresseur avec agacement, puis referma la porte en quittant les lieux. Mark pesta, envisagea de retourner se coucher mais prit un petit-déjeuner avant. Tartines nature et bol de lait sans chocolat, quelques courses ne feraient effectivement pas de mal. Son estomac soulagé, il put retourner se coucher.

Son troisième réveil d’urgence le sortit finalement de sa profonde torpeur. Il reconnaissait cette musique, car à chaque fois qu’il l’entendait cela signifiait que la situation craignait. En panique, Mark regarda l’horloge affichant deux heure moins cinq et se força à cogiter jusqu’à se souvenir de ce pour lequel il était en retard : son rendez-vous en amoureux. La couette valsa alors qu’il bondit jusqu’à sa douche. Il lui fallut seulement quelques minutes pour se laver, se changer, se coiffer, prendre de quoi grignoter, constater que quelqu’un avec déjà nourrit le poisson d’aquarium et retrouver la pokéball de noarfang pour le voyage.

En sortant en trombe de sa caravane pour se diriger vers la grange où dormaient tous ses autres pokémons, il croisa de nouveau Manson. Le primate ne l’avait pas remarqué, trop occupé à brosser l’encombrant pelage d’été de Rocabot. Mark s’arrêta un instant pour poser se main contre son épaule et lui annonça avec le sourire « Sans rancune pour ce matin vieux, hein ? », suite à quoi il repartit aussitôt sans attendre de réponse. Le loubard pénétra dans la grange, repéra sa chouette favorite du regard et siffla pour la faire descendre de son poste d’observation. L’endroit était vraiment immense, et sentait fort à cause de tous les pokémons qui y dormaient. Noarfang se posa fièrement face à lui, c’était sa meilleure monture, ni trop rapide ni trop lente, confortable et disposant d’une bonne mémoire des trajets effectués.

Ensemble ils fendirent les cieux jusqu’à Artiesta. En arrivant chez Lise, Mark fut un poil irrité d’apprendre qu’elle ne pourrait rester avec lui, sous prétexte d’une séance photo. C’était bien la peine de paniquer autant. Avoir une copine célèbre, ce n’était pas toujours aussi génial qu’il l’avait envisagé au départ. Bougon, il passa donc le plus gros de son temps à se balader pour se changer les idées. Il visita les coins branchés de la ville, alla jouer au casino et fit ce pourquoi il était le plus doué : glander. Niveau profit, pour une fois il évita les pertes mais ne fit cela dit aucun bénéfice. Quand la nuit tomba, il se décida à rentrer de la même manière qu’il était arrivé.

Étant bientôt vingt-trois heures, la plupart des pokémons du champion avaient gagné la grange pour s’endormir. Pourtant la lueur d’un feu de camp attira son attention et celle de son pokémon alors qu’ils atterrissaient en douceur. Gouroutan réchauffait ses mains près de celui-ci, tandis que le regard d’Okéoké se perdait dans les flammes et Camerupt somnolait à deux pas. Manson devait l’avoir allumé. D’ailleurs quand il aperçut son maitre, il se releva immédiatement et se diriga dans sa direction en répétant son propre nom tout en signant quelque chose.

« Ah le sac merde, j’ai oublié… Désolé, j’étais trop concentré sur le casino et le fait que Lise me pose un Lockpin, ça m’a un peu bouleversé pour le reste de la journée. Bon c’est pas tout, mais moi j’ai la dalle ! » S’exclama-t-il en se frottant les mains, impatient de se faire réchauffer une pizza surgelé. « Allez, faites juste gaffe avec le feu hein. Bonne nuit les pokémons.
-Gouroutan !
»

Mark s’arrêta brusquement, surpris par l’intensité du cri. Il regarda enfin Manson droit dans les yeux et y lut de la colère. Beaucoup de colère. Il cria son nom à plusieurs reprises tout en signant qu’il en avait marre d’être prit pour une boniche, qu’il n’était pas la pour faire tous ses devoirs à sa place et que son dresseur n’était qu’un fainéant égoïste doublé d’un crétin. Jamais le singe n’avait exprimé de propos aussi violents. Sa bouche se tordait et ses puissants hurlements éclaboussèrent Mark de salive. À partir d’ici, les choses commencèrent à vraiment dégénérer, le loubard vu rouge et s’emballa comme jamais à son tour.

« Qu’est-ce que t’es en train de me baver comme conneries là, Manson ? Tu me traites de mauvais éleveur et t’insinues que c’est toi qui fais tout ici ? Pendant qu’on y est, c’est toi qui ramènes l’argent pour nourrir tout le monde avoue !
-Manson !! » Tant de fureur était contenu dans ce simple mot.
« Comment ça, tu te crois meilleur que moi ? Parce que c’est toi qui d’occupe d’eux le plus souvent et qui leurs distribue la bouffe, tu crois que ça te transforme en leader ? Fous-toi de ma gueule. Tu veux qu’on règle ça, ici et maintenant ?! »

Cette proposition stupide devint soudain bien plus réaliste quand Gouroutan appela un des pokémons spectateurs – avec leur engueulade, tout le monde était réveillé. Un Sablaireau sortit de la foule et se présenta face à Mark tout en aiguisant ses lames. « Sabelette ? Il a évolué ?? » Réalisa-t-il en sentant soudain sa nuque se raidir et son front suer. Le dresseur tendu recula maladroitement pour laisser de la place pour le futur combat. Il dégaina avec hésitation la pokéball de Ptyranidur, joua quelques interminables secondes avec en se questionnant sur la stupidité de ces actes. Refusant de perdre la face devant un stupide Gouroutan, il finit par envoyer son pokémon au combat.

« Ce sera un duel en six contre six » avait clarifié Manson à l’aide de ses épaisses mains. Il se distança aussi. Désormais les deux pokémons disposaient de suffisamment d’espace pour se battre, un terrain improvisé dans l’herbe et élégamment éclairé par la lumière du feu s’offrait à eux. L’idée du combat soudain devenu réellement concrète chamboula intérieurement le champion, qui se mit à cogiter intensément pour trouver une échappatoire à cette comédie. Son corps tremblait un peu, sa gorge se resserrait et son front suait à grosses gouttes.  

« C’est complètement con cette histoire, on a l’air de quoi tous les deux ? C’est puéril, on vaut mieux que ça. Rappelle mon Sablaireau et on annule ce combat stupide, t’as raison je vais faire plus d’efforts pour m’occuper de vous. Tu sais quoi, à partir de maintenant je me lèverais à six heures pour nourrir tout le monde. Je vais même faire immédiatement tous les magasins de Lumiris jusqu’à en trouver un d’encore ouvert pour acheter des croquettes. D’acc’ mon pote ? »

Le raisonnement plus réfléchi et calme que précédemment, d’un Mark qui commençait à prendre de plus en plus conscience de la complexité de la situation, ne déstabilisa pas un instant Manson. Par trop de fois déjà ces fausses promesses et ces paroles vides l’avaient abusé, désormais plus rien n’ébranlerait sa résolution : il allait humilier son dresseur assez fort pour le faire redescendre sur Terre.  
Il cracha en signe de protestation et offrit à Mark le plus gros doigt d’honneur qu’il n’ait jamais vu.

Sans prévenir, Sablaireau fondit sur le Ptyranidur et le coupa d’un coup sec et net. Ses puissantes griffes se frayèrent un chemin à travers sa peau de pierre et laissèrent une vilaine balafre partant de l’arcade jusqu’à la mâchoire inférieure sur tout le côté gauche de la gueule de son adversaire. Le dinosaure vacilla un instant, puis reprit appui sur ses solides pattes. Le regard emplit de rage, les dents émettant un bruit crispant en se frottant les unes contres les autres et sa patte retournant plusieurs fois la terre étaient d’autant de signes d’une contre attaque imminente.  

Il bondit sur l’ennemi et parvint à saisir les longues griffes entre ses canines. Sa gueule se referma et les ongles du Sablaireau volèrent en éclats. Un cri de douleur s’échappa, mais le combat ne se stoppa pas pour autant. De sa patte valide, il trancha une fois de plus à travers la roche et blessa Ptyranidur. Les deux adversaires furent très proches, cependant le pokémon sol veillait désormais à garder suffisamment d’espace pour ne pas être mordu à nouveau.

Les coups de griffes fusèrent, rapides et tranchants, contenant tout assaut éventuel du dinosaure. Poussé à bout, il perdit patience et ouvrit grand sa garde pour tenter d’infliger un coup fatal. Il essuya plusieurs coupures en essayant et rata sa cible, ce qui offrit une occasion en or pour Sablaireau. Le sol se mit à trembler, le pokémon roche perdit l’équilibre et son adversaire le poussa droit en direction du feu. Bien que résistant au feu, la douleur et l’insidieuse sensation de brûlure firent hurler Mad Maximus jusqu’à l’évanouissement.

« Ça suffit. Très bien je vais sortir le grand jeu si c’est ce que tu veux vraiment Manson, explosa Mark en rappelant son pokémon. Je vais tellement te défoncer que tu te prendras plus jamais pour un dresseur après ça ! »

Aéroptéryx, c’était pour évident comme solution. Féroce, implacable, ne faisant aucun état d’âme et surtout puissant. Peu importe que Manson connaisse déjà sa team, Mark se persuadait qu’il n’aurait absolument rien pour contrer la force brute de cet emplumé terrifiant.

En moins de temps qu’il en fallut pour que Gouroutan réagisse et donne un ordre à son pokémon, Denver s’était propulsé sur Sablaireau et l’avait soulevé dans les airs d’un simple coup de queue. Une attaque Acrobatie effectuée avec grâce et vitesse. Le pauvre pokémon sol voltigea sur plusieurs mètres avant de s’écraser sans douceur sur le corps d’acier de Steelix qui contemplait le combat. Manson ne réagit pas et se contenta d’appeler le suivant, Coxyclaque pénétra dans l’arène.

« Un pokemon aussi faible à la roche, j’en étais sûr. Cet abruti la joue intelligent mais il réagit de façon complètement aléatoire. » pensa Mark en ricanant intérieurement. « Règle ça en un Éboulement ! »  

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le dinosaure volant souleva une lourde pierre à l’aide de sa queue, la rattrapa entre ses pattes puis l’écrasa contre le visage de la coccinelle. Son front se fissura tandis que les écailles brisées se dispersaient dans le vent, le corps humanoïde s’effondra dans l’herbe. Coxyclaque ne bougeait plus. Absolument tous les spectateurs restèrent interdits devant ce spectacle et la violence de l’attaque. Manson, seul, resta impassible. Il s’approcha de son allié inconscient pour le soulever, l’éloigner, le reposer dans un coin tranquille, asperger son visage de potion, puis revint se mettre en place.

Le suivant à être appelé fut Noarfang, le fier hibou qui seulement quelques minutes plus tôt avait ramené Mark sur son dos. Combien de fois allait-il être trahi par ses propres pokémons ? Cette pensée le mettait en rage, mais elle était noyée par l’inquiétude et le stress de sa situation. Peu importe, Denver n’en ferait qu’une bouchée exactement comme pour son prédécesseur.

Le dinosaure, sur ordre de Mark, répéta la même attaque. Noarfang se prit lui-aussi un rocher à une vitesse folle, mais, de façon surprenante, résista mieux à l’attaque que son confrère. Le hibou opta pour une stratégie plus directe et percuta Aéroptéryx de plein fouet à l’aide de ses cornes. La colère de son adversaire l’incita à s’enfuir dans les cieux. Une course-poursuite s’engagea alors entre les deux oiseaux avant de vite se métamorphoser en un gracieux combat aérien. Les coups de queues, de cornes, de bec, de griffes et les morsures fusèrent des deux côtés. Ce spectacle était difficile à analyser depuis le sol, les nuées de plumes tombant du ciel attestaient en tout cas de sa violence.

Un cri de douleur retentit. Personne ne comprit pourquoi au début, puis le hibou tomba. Une de ses ailles s’agita pour reprendre de l’altitude, l’autre par contre ne bougea pas d’un pouce ; Aéroptéryx l’avait sauvagement tordue. L’horrible chute parut durer une éternité, tout le monde restait ébahit devant ce spectacle terrifiant.

L’impact lui ne dura qu’un dixième de seconde. Noarfang s’écrasa de tout son être contre le sol, sa cage thoracique se comprima laissant sortir un vague son rauque à glacer le sang puis il s’évanouit.        

Voir des pokémons souffrir était une chose que Mark détestait, surtout quand c’était les siens. Voir uniquement ses propres pokémons s’entre-déchirer, tout ça par sa faute… Non, par la faute de ce fourbe et profiteur de Manson ! Il fut prit d’un nouvel excès de colère.

« Alors Manson, j’espère que t’as un plan de secours pour battre Aéroptéryx ! Dépêche-toi qu’on en finisse une bonne fois pour toute. »

Gouroutan ne répondit pas, son regard en disait suffisamment long. Il siffla et Camérupt sortit de la foule de pokémons. Un pokémon sol/feu n’avait aucune chance selon Mark.

Les ailes du dinosaure battirent pour lui donner de l’élan, tandis qu’une fumée menaçante s’échappa des cratères du chameau. Une attaque à laquelle Mark n’avait encore jamais assistée se déclencha. Deux gigantesques jets de magma bouillonnants furent projetés et se mélangèrent dans les airs pour n’en former plus qu’un. Éruption, à pleine puissance, dirigée droit sur Aéroptéryx. Il parvint à se protéger de justesse à l’aide d’un abri. Le magma percuta le bouclier magique, puis retomba au sol dans une pluie destructrice. Regarder ce combat devenait réellement dangereux, heureusement les pokémons qui faillirent être blessés évitèrent de justesse le liquide en fusion.

Toujours à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol, le pokémon voulait regagner la terre ferme pour attaquer son adversaire. Malheureusement le Camérupt l’avait bien compris et enchaînait avec calme et minutie les attaques Éruptions. Le dinosaure les esquivait toutes, mais se retrouvait coincé dans les airs. Le type feu bloquait toutes ces tentatives d’approche grâce à ces assauts répétés. Finalement, il prit le risque et plongea à corps perdu sur son ennemi, se prit le jet de magma de plein fouet et s’écrasa au sol. Son corps évanoui glissa sur plusieurs mètres, soulevant poussières et herbes, avant d’être freiné.  

Dépité, Mark envoya immédiatement Embrylex pour le remplacer. Il n’avait malheureusement pas pris en compte l’écart important de puissance entre les deux. À peine arrivé, le pauvre pokémon vert se prit de plein fouet une attaque Telluriforce. Le sol s’ouvrit sous ses pattes et une éruption volcanique modèle réduit s’en échappa, le percutant en plein ventre. Il put à peine se relever, la chaleur faisait fondre son torse. La douleur eut raison de lui.

« Fais pas le malin, j’ai fait une erreur de jugement et alors ?? Toi aussi, t’as bien envoyé Coxyclaque se faire laminer en une seule pauvre attaque ! » explosa Mark furieux, sans que cela ne déconcentre l’Orang-outan. « Tu vas voir, je vais… »

Il se tût, réalisant soudain quelque chose qu’il aurait dut comprendre il y a de cela plusieurs minutes. La raison pour laquelle Noarfang avait aussi bien tenu tête à Aéroptéryx. Coxyclaque n’avait pas été inutile, il avait posé une protection, ayant alors permis au hibou de survivre plus longtemps et d’entraîner son adversaire dans les cieux. Camerupt avait alors l’avantage à l’aide de ses éruptions. Le loubard eut comme un déclic en pensant à tout cela. Ses mains tremblaient sous la pression, et ses pensées s’accéléraient. Manson avait-il vraiment tout prévu ? Il devait bien y avoir une faille.

« Ah, j’ai trouvé le gros problème dans ton plan. J’ai un pokémon qui peut réduire ce putain de chameau en miettes ! » s’exclama-t-il sans se soucier d’insulter son propre pokémon. « Amonistar. »

L’ammonite débarqua sur le terrain tous tentacules dehors, la mâchoire se fermant et se refermant nerveusement, prêt à en découdre. Sans aucun doute, une seule attaque eau et Camérupt était K.O. Sans recevoir d’ordre, le poulpe bleu lança un hydrocanon.

Un mystérieux pokémon aux couleurs tape à l’œil sauta brusquement de la foule pour se placer devant le puissant jet d’eau. Camérupt se retira sans un mot, ils échangèrent de places. Quand Amonistar cessa son attaque, Mark aperçu enfin le remplaçant : un étrange crapaud humanoïde noir et jaune. « Cradopaud ?... » déduisit-il, en observant, ébahi, son pokémon qui avait visiblement bien grandit depuis la dernière fois qu’il y avait porté la moindre attention. Le batracien de combat était en plein forme, en fait l’eau – même lancée à cette vitesse – faisait du bien à son corps.

Il bondit sur le poulpe, lui asséna un coup qui fendit une partie de sa carapace puis lui cracha du poison au visage. Amonistar, momentanément aveuglé par le liquide toxique, gesticula pour essayer d’attraper son adversaire. Ses tentacules le frôlèrent sans jamais toucher, Coatox était trop vif et agile. Une gerbe d’eau s’échappa de la gueule de l’ammonite, son adversaire n’esquiva pas et se prit délibérément l’attaque. Confirmant une fois pour toute que les attaques eau n’avaient pas le moindre effet.

Après plusieurs minutes à voir le Coatox trancher la chaire de son adversaire en y laissant du poison et Amonistar réussir à envoyer à de rares occasions un rocher sur son adversaire, le combat se termina. La griffe était plantée si profondément qu’on ne la voyait plus.

Mark envoya Grolem au combat. Un plan précis avait germé dans sa tête, battre ce crapaud ne nécessitait qu’une seule attaque à vrai-dire.

« Tous le monde à couvert, Grolem utilise Destruction ! »

Un flash, un bruit sourd puis tout disparut. Quand Mark ouvrit les yeux, la plupart des pokémons étaient heureusement sortis du rayon de l’explosion. Le terrain s’était métamorphosé en cratère, avec au fond deux pokémons inconscients. C’était la meilleure option.

Pour récapituler la situation : Mark ne possédait plus qu’un seul pokémon encore apte à se battre, tandis que Gouroutan avait encore Camérupt plus un autre. Le loubard avait encore de l’espoir, il avait gardé le meilleur pour la fin. Galeking pénétra dans le fossé créé par Grolem en hurlant d’impatience, le Chameau volcanique lui restait stoïque en entrant.

Une violente bataille s’engagea. D’un simple coup de queue, le mangeur de métal étourdit son opposant. Ses puissantes griffes tranchantes comme des lames de rasoir lui déchiquetèrent une partie droite du visage. Enfin, il le percuta avec une attaque bélier et le fit tomber sur le flanc. Camérupt répliqua en le déséquilibrant à son tour à l’aide d’une nouvelle Telluriforce ; une patte de Galeking s’enfonça dans le sol et faillit fondre sous la chaleur. Il enchaîna sur Ébullilave, des boules de feus enflammées percutèrent le corps du champion de Mark. Il chuta à son tour.  

Les pokémons étaient épuisés et peinaient à se relever, tous deux handicapés par leurs poids. Le corps de Galeking était bouillant, sa peau fondait à plusieurs endroits. Camerupt était meurtri par l’impact des attaques. La tension était à son comble. Le monstre de métal se rétablit le premier, et acheva son opposant d’un chassé en plein visage.

« Envoie ton dernier pokémon. » ordonna Mark à bout.

Calmement, Manson se retourna et disparut dans la multitude de spectateurs. Quand il en sortit, un petit monstre tout joyeux l’accompagnait. Ce fourbe comptait envoyer Okéoké au casse-pipe !

« C’est lâche de ta part, mais si tu crois que je vais abandonner par peur de blesser Mark.Jr, laisse-moi te le dire tout de suite : tu te mets le doigt dans l’œil mon vieux !! Galeking, finis ce combat à la con tout de suite ! »

Quel horreur, voir ce démon métallique de deux mètres au visage fondu charger un si petit pokémon. Personne, pas même Mark ne voulait voir cela arriver, pourtant il n’avait pas le choix. Durant la course du titan, le temps se ralentit de plus en plus jusqu’à se figer à l’exact instant où il abaissait la tête. Fracass’Tête, sa plus puissante attaque. Le champion pria intérieurement pour que Manson arrête cette folie, qu’il abandonne, sauve Okéoké et que tout redevienne comme avant.

Les cornes éraflèrent les oreilles d’Okéoké, le crâne de Galeking percuta le sien de plein fouet. On entendit les os craquer jusqu’à Kishikia. Le pokémon bleu ne bougeait plus, on venait de le tuer. Lentement, son corps vacilla en arrière, le combat était finit.

Soudain, dans un mouvement de bascule, Okéoké stoppa sa chute et plongea en avant à une vitesse folle. On aurait dit un punching-ball. Les têtes se percutèrent de nouveau, avec une violence redoublée. Galeking hurla tandis qu’un énorme fissure se traça sur son front et se répandit en un instant sur l’entièreté de son crâne. Ses cornes se brisèrent sous l’effet de la pression et le mastodonte s’écroula.

« J’ai… J’ai perdu ? Mais... »

L’homme ne trouvait plus les mots. Il ne put que voir, voir son compagnon de toujours lui jeter un dernier regard indescriptible avant de tourner les talons et de disparaître dans la nuit, voir ceux qu’il croyait être ses pokémons célébrer sa défaite. Plus rien n’avait de sens, il voulait pleurer mais ses yeux étaient secs. Il désirait parler, dire à Manson de rester, mais sa bouche n’avait plus de force. Il souhaitait comprendre, mais son cerveau était dans le brouillard. Le choc le laissa interdit, seul et misérable.

« C’est ça, tire-toi sale con !! J’ai pas besoin de toi, j’ai jamais eu besoin de toi ! Je peux me débrouiller tout seul, tu me prends pour qui ?? Je suis un putain de champion d’arène, je me tape un top-modèle et j’ai tout les pokémons que je veux ! J’irais m’en capturer un autre de Gouroutan ! »

Les mots étaient sortis sans qu’il ne s’en rende compte. À peine avaient-ils été prononcés que Mark sut qu’ils le hanteraient à vie. Sans rien ajouter – il ne pouvait rien dire de pire de toute façon – il quitta ses pokémons et regagna sa roulotte. Il s’enferma et passa la nuit à se morfondre, pleurer et regretter. En retraçant cette journée dans sa tête, il se demandait encore et encore comment avait-il choisit le pire scénario possible... Il ne ferma pas l’œil de la nuit, hanté par cette effrayante vérité : ce n’est pas Manson qui l’avait abandonné, c’est lui qui depuis longtemps avait abandonné Manson…
Et il ne reviendrait jamais.    

Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération