Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Extreme PRO 128 Go
39.99 € 68.99 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Enfermés dans une bulle de cristal [pv Aby]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Enfermés dans une bulle de cristal


Feat : Abygael




L'esprit de l'automne avait envahit la ville fortifiée. Novembre et le froid s'imposait à ses habitants, qui déjà avaient oublié les festivités d'octobre et ces mignons petits gloutons de pitrouille. Le froid avait attrapé la ville de sa ferme poigne. Mais les habitants avaient l'habitude, ce temps était même presque agréable pour eux qui attendaient avec grande impatience la fête la plus convoité des enfants, la fête de l'hiver par excellence : Noël ! J'étais déjà venu à Fort-des-songes lors de mes escapades dans le nord.

Je me souviens encore de ce jour d'halloween où j'étais monté sur scène pour la première fois. Manifestement je n'étais pas le seul à avoir apprécier l'expérience puisque tous mes pokemon semblaient vouloir y aller pour participer à leur tour à un spectacle. Oui en gros ils étaient tous jaloux de Chapo et Mello qui leurs avaient sur-vendu le plaisir de la scène. Ou alors mes deux pokemon avaient vraiment apprécier cet expérience, bien au delà de mes attentes.

La vérité c'est que je n'aimais pas le froid et la neige. J'étais bien trop frileux pour survivre dans le grand nord... Surtout en hiver ! Pourtant j'étais venu, muni de vêtements chaud. Un long manteau noir, me couvrant du cou aux genoux, me gardait bien au chaud. Autour de mon cou, une écharpe rouge, rappelant les teintes de mon bandana, aujourd'hui noué autour de mon poignet droit. Autour de moi une large foule agglutinée dans une file. Mon odorat pétillait devant les senteurs enivrantes des créations sucrées des bohémiens qui avaient installé quelques stands de comestibles autour du grand dôme rayé rouge et jaune. Mon ouïe aussi était titillé par cette musique si répétitive et pourtant entraînante et pleine d'onde positive. Toute cette émulsion m'avait presque fait oublié le froid, et nous faisait tous fermer les yeux sur les cages pourtant mal dissimulées rempli de pokemon.


Des girafarig, des donphan, des nemelios et plein d'autre pokemon étaient parqué dans de grandes cages, gardés captif et exploités jour et nuit par les propriétaires du cirque. Les pokemon étaient-ils heureux de leurs situation ? Les représentations quotidienne, le dressage à la dur, une captivité plus accru encore que dans une pokeball. Je ne saurais le dire. Je n'avais vu que deux yeux briller de ma position. Deux petits yeux avant d'être déconcentré par un boucan. Une succession de pas, des gens qui hurlaient, et rouspetaient, certains même qui s'effondraient au sol. C'est là que je l'ai vu, bousculant un type à côté de moi avant que nos regards se croisent quelques instants à peine. Un kicklee à la peau blanche, un bandeau de karatéka autour du crâne en pleine course. Je n'ai compris que quelques instants plus tard qu'il était en fait poursuivit par plusieurs type, qui tentaient de la capturer avec un étrange objet, un objet de ranger si je ne dis pas de bêtises.

Un bien étrange spectacle se jouait là au milieu de la foule. Était-ce un spectacle organisé pour amuser les clients dans la file d'attente et les appâter ? Ou était-ce une réelle scène de braconnage qui se jouait devant nos yeux ébahis ? Je ne l'avais pas remarquer tout de suite mais la musique du cirque avait changé tout comme l'ambiance général : plus sombre, plus maussade plus permissive. Le pokemon blanc, courrait toujours, asseyant d'échapper à ces poursuivants qui n'abandonnerait jamais la traque. Pourvoir exposer un pokemon chromatique c'était le succès assuré pour le cirque. Tout le monde était émerveillé par les pokemon chromatique, étonné devant leur unicité. En posséder un c'était s'attirer une renommée mondiale, profiter d'une montagne de profis ! Voilà pourquoi ces hommes poursuivaient ce pauvre Kiclee.

Nous en temps que spectateur de cette poursuite burlesque nous ne savions pas bien comment interpréter la situation. C'est seulement maintenant alors que je me faisais bousculé, me sortant de ma contemplation que je remarquais que celui qui gérait la musique semblait bien s'amuser, adaptant la musique au show improvisé. Je ne sais pas si il voulait ce son intriguant, ou comique, mais le fait est que c'était étrange. Mais pas seulement cette musique aux sonorités de cirques détraqués, non, le son semblait comme contenu dans une zone précise, bondissant sur un mur invisible, encore et encore. Comment dire... le son semblait se déplacer, tournoyer autour de nous de manière inquiétante. C'est alors que la vérité nous frappa tous en même temps qu'elle s'abattit sur ce Kicklee. Il était prit au piège, enfermé dans une grande prison, comme nous tous d'ailleurs. Devant lui un mr-mime avec un regard vide, faisait barrage. En fait il n'était pas seul, même si nous n'en avions pas encore conscience. Partout autour du cirque encerclant le chapiteau et les stands, une armée de mr-Mime était déjà positionné, mettant en œuvre une prison infranchissable. Nous étions tous prisonnier de ce dôme de cristal maintenant... Terrifiant n'est-ce pas ?



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




Il y a peu que nous étions arrivés dans la petite ville de Fort-des-Songes, un endroit figé dans le temps où on avait l'impression d'être plongé dans un monde de magie avec leurs petites maisons de pierre et de bois. Mais en ce mois de novembre, celle-ci était plongée sous la neige, donnant une petite ambiance chaleureuse avec les lumières des bougies et l'odeur de pain d'épice. Cela me rappelait ma grand-mère et ses histoires autour du petit feu de camp avec les autres gitans.

Cette ville et notre campement de nomade n'étaient pas aussi éloignés que ça finalement, vivant avec de simples ressources. Mais nous, gitans, étions bien plus pauvres qu'un village bien entendu.

Légèrement frigorifiée par le froid en vu de mes vêtements peu saisonniers, je soufflas dans mains, lâchant une buée dans le ciel. Je tentais tout de même de bouger le plus possible, parcourant ainsi les grandes rues avant de me faire presque bousculer par un... c'était quoi cette chose blanche qui vient de me passer sous le nez? Un fantôme?!

Je blanchis à ce moment alors qu'un groupe d'homme, sûrement les ghostbusters, poursuivre le revenant. Effrayée par ce que je venais de voir, je me mis à courir dans l'autre direction en compagnie de mes deux pokémons qui eux aussi, n'avaient rien compris à ce qu'il venait de se passer. Mais Orion s'arrêta net, montrant qu'en vérité, ce n'était qu'un cirque et peut-être que le fantôme était un numéro car il y avait pas mal de monde sur la place.

Il devait sûrement avoir raison en vu de la musique énergique que jouait les musiciens du cirque. Je ferma les yeux, me laissant bercer par la mélodie sans me rendre compte qu'elle avait brusquement changer.

Oui, je n'avais fait attention à rien, ni même à ce truc chose qui ressemblait à un mur invisible qui me poussa soudainement en avant. Je lâcha un petit cri, me voyant balancer alors sur un garçon aux cheveux noirs et tomba alors avec lui dans la neige.

Oh..Je.. euh...gggggnnnn...

Je n'eus pu rien dire, sentant de la fumée me monter à la tête alors que j'étais carrément allongée sur lui, une de mes mains s'étant glisser sur son torse comme j'avais malencontreusement ouvert sa veste alors que j'avais tenté de me rattraper et... OH PUTAIN TROP PROCHEüü TROP PROCHE!!

Mon visage était presque collé au sien, nos nez se frôlant presque.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Enfermés dans une bulle de cristal


Feat : Abygael




Je venais de me faire plaquer au sol par l'hiver personnifié. Une peau pâle, glacée, des mains glacées si frêle, si  je glacées, si tremblante. Je sentais son étreinte glacial sur mon torse, alors que mon échine se mît à frissonner. Mon regard perdu, déstabilisé suivit durant quelques secondes le mouvement des cheveux de la jeune femme, blanc comme la neige, long comme l'hiver... Cette pureté me rappelait la chevelure de... Mon regard fut alors happé par son visage tandis qu'elle marmonnait quelque mots incompréhensible. Il faisait froid, j'avais si froid, pourtant mon visage tout comme le sien était si chaud, si ardent, telle une flamme. Je voyais bien que son visage était plus coloré que le reste de son corps, preuve de sa gêne et moi aussi je le sentais, je rougissais.

Il y avait de quoi en même temps, nous étions étalé sur la neige, elle carrément allongé sur moi, et nos visages étaient si proche que je pouvais ressentir la douce chaleur de son souffle me réchauffer à chacune de ses expirations. C'est finalement le cri interrogatif d'un pokemon qui me sortit de mon étrange torpeur. Un pokemon témoin une fois de plus d'une situation étrange qui découlait de mon talent pour les rencontres hasardeuses.

Enfermés dans une bulle de cristal [pv Aby] Limagma_chapeau_vert_XXTRALARGE

-Magma ?

Je quittais le regard rougeoyant et si envoûtant de la demoiselle pour tourner simplement ma tête vers le côté d'où venait le bruit de pokemon. Mon regard tomba bien évidement sur Rhitta, ma petite limagma qui m'observait avec de grands yeux surpris, avant de faire rouler ses yeux vers le ciel comme une complainte adresser à Arceus. À côté d'elle trônait sa pokeball qui avait surement roulé sur la neige lorsque...
Je quittais alors le pokemon feu du regard, même si il fallait le dire elle était très marrante avec son chapeau de comtesse vert, pour fixer à nouveau la femme qui m'étais tombé dessus. Je m'étais un peu redresser le buste en posant mes bras sur le sol couvert de neige, laissant le temps à la demoiselle de se dégager un peu.

Mes joues toujours aussi rouges, je m'étais relevé en aidant la jeune femme à en faire de même. Ses bras étaient véritablement glacé. En même temps qu'elle idée de porter une tenue si légère à l'approche de décembre ? Qui était cette femme à la jolie robe éclatante de blancheur ? Un esprit de l'hiver venu imposé la saison ? Ou un ange tombé du ciel au mauvais moment ? En tout cas son petit châle beige ne suffisait vraiment pas à la réchauffer. Une fois debout, encore tout troublé par leur soudaine proximité et ses yeux rouge étincelant de vie, je lui concédais un premier geste balbutiant. Je déroulais mon écharpe d'autour de mon coup pour y emmitoufler la jeune femme en bégayant quelques mots alors que mon pokemon qui avait glissé entre nous me jugeait très fort du regard.

-T-t-tiens... P-p-prend mon écharpe... T-t-tu es frigorifié... Tu ne devrais pa-pa-pas sortir a-a-avec une tenu si lé-légère... tu vas attraper un rhume !

je lui montrais alors mon pokemon du doigt et l'incitait à approcher ses mains de mon limagma, en faisant de même. Je ne savais pas bien si on pouvait caresser un tel pokemon, je n'étais pas bien renseigné il faut le dire, mais sa douce chaleur me faisait toujours revivre lorsque je passais du temps à la regarder ou jouer avec elle.

-Approche ! Elle ne v-v-vas p-p-pas te mo-mordre... Elle s'appelle Rhitta et-et-et t-t-toi c'est q-q-quoi ton pré-pré-prénom ?

Avec tout ca je n'avais même pas remarquer que je ne m'étais pas présenté et j'en avait totalement oublié le dôme invisible et ce pauvre kicklee traqué. Chaque chose en son temps je suppose !



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




Je me retrouvais donc là, entièrement couchée sur un garçon avec une main un peu baladeuse sur son torse. J'étais aussi rouge qu'une tomato tout en était aussi chaude malgré le froid qui nous entourait à cause de la saison. Mais cet incident où je me retrouvais collée à quelqu'un du sexe opposé avait de quoi réveiller les hormones à mon âge. Car oui, j'étais dans l'époque où je fondais au moindre mec mignon et lui, il en avait de quoi même si je le trouvais de l'autre un peu sinistre physiquement. Mais pourquoi juger sur le physique comme je dirais?

Je tenta de me relever, retirant le plus vite possible ma main de sa peau toute chaude. Je sentais en moi des frissons me parcourir alors que mon coeur battait la chamade pour la honte ou pour autre chose? Je ne savais que dire mais remercia l'inconnu qui m'aida à me relever pendant que je tremblotais, légèrement recouverte d'une fine couche de neige.

Alors que je ne savais que dire au bel étranger, toujours aussi rouge et fumante, je pouvais sentir un limagma nous fixer, tout comme keunotor et tiplouf qui s'était fait un facepalm et secouait de la tête d'un air fatigué.

Comme je ne répondais toujours pas à l'appel de la terre, laissant mon corps sur place se gelait les poulettes, le garçon me tendit alors son écharpe tout en bégayant. Je pris alors le vêtement dans mes mains sans toujours pouvoir redescendre, les yeux fixés dans le vide.

Oh, euh... M-merci...

Mais aucun mot ne sortit de ma petite bouche. J'étais apparemment toujours sous le choc d'avoir glissé ma main là où il fallait pas et avoir touché son bout de son nez. Et dire que j'ai failli filer mon tout premier baiser à un inconnu dans un accident!!

Bonjooour Ritaaaa..!

Finis-je par dire d'une petite voix et perdu dans l'univers tout entier. Je n'étais plus moi-même pour l'instant et même après que le mec m'ait mis à côté de son pokémon, l'ayant présenté.

Aaabygaëëël.

Répondis-je de ma voix toujours monotone alors que je sentais des papillons sortir de mon ventre. À ce moment, je sentis la douce chaleur du pokémon feu, je le trouvais vachement migon et...

CAAAALIIIIN!!

Je me mis à hurler, sautant alors sur Rita afin de lui faire le plus gros câlin de tout l'univers.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Enfermés dans une bulle de cristal


Feat : Abygael



Câlin ? Quoi un câlin ? À qui ? La jeune femme ouvre ses bras en se penchant vers mon pokemon. Je peux difficilement me tromper, pourtant je ne sais pas si elle en sait plus sur le pokemon magma que moi. Comme je l'ai dis, je jouais avec les limagma quand j'étais petit, mais j'évitais de les toucher. Même la championne d'arène prévenait les enfants de ne pas toucher les limagma... C'est qu'il devait y avoir une raison. Je ne voulais pas que cette femme aux cheveux d'argent, finisse carbonisé par ma faute, alors par instinct je réagis. Mes bras se glissèrent autour des siens, et rapidement je l'enlaçais, puis la ramenait vers moi, la serrant contre mon torse de nouveau bien emmitouflé.

Ce geste, cet élan pouvait paraître suspect, mais mon teint de fraise indiquait que je ne faisait pas ça pour agresser la demoiselle et lui imposer mon contact. Pourtant j'étais resté muet, plusieurs secondes avant, de pouvoir à nouveau réorganiser mon fil de pensées. Durant ce laps de temps, je n'avais pas desserré mon étreinte... Je ne le voulais pas, je ne le pouvais pas ! Puis finalement avec une voix douce, presque en un murmure je me déliais pour annoncer à celle qui s'était présenté à moi sous le nom d'Abygaël :

-Je... Je ne suis p-p-pas sûr que ça soit une bo-bonne idée... La lave c'est... Dan-dangereux ! Je... Je sais que c'était pa-pas à moi que tu l'adressais mais c'est le seul ca-câlin que je p-p-peux t'offrir !

Je détournais alors mon regard de ses yeux écarlates, pour fixer la neige, un peu gêné, avant de détacher mes bras d'autour d'elle. M'écartant petit à petit, je finis par m'éloigner un peu et m'accroupir pour récupérer la pokeball de limagma qui glissa jusqu'à moi, laissant une jolie traîné de neige fondu derrière elle. Une jolie petit chemin qui me séparait d'Aby.

-Oui je sais tu veux ren-rentrer... Mais s'il te p-p-plait ne ra-ra-raconte rien à Chapo elle va encore bou-bouder p-p-pendant quinze jours ça va être ch-chiant ! Et pro-promis si tu tiens ta langue je t'achèterais un nouveau cha-chapeau !

J'avais murmuré ma deuxième phrase à mon pokemon, espérant qu'elle soit une bonne confidente. Manifestement la mention du chapeau la charma et elle sauta toute enjouée dans sa pokeball. Maintenant que le silence s'était instauré de nouveau j'entendis des coups acharnés, répétitif. Avant que je ne comprenne d'où ça vienne, des pas et des voix me firent tourner la tête et je me retrouvais bousculé par le même pokemon que tout à l'heure qui vint se cacher dans mon dos. Je sentis ses petites pattes se poser contre moi farouchement alors  que deux hommes nous interpellaient avec virulence :

-Eh vous ! Écartez-vous de ce pokemon ! C'est la possession du cirque ! C'est notre vedette ! Laissez nous passer !



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




Soudain, je sentis une étreinte se serrer autour de ma poitrine, me voyant alors tirer en arrière. Sous ce geste qui venait de l'inconnu, mon corps se retourna et me retrouva de nouveau collée au sien. Ma joue toucha alors sa nuque désormais dénudée alors qu'une douce chaleur s'émanait de lui. Je me remis aussitôt à rougir alors que je sentais ses bras d'homme se presser un peu plus sur mon corps.

J'eus l'impression que le temps s'était alors mis sur arrêt. Mes joues se teintèrent de nouveau de rouge alors qu'une main étrangère se baladait un peu sur moi. J'ouvris ma bouche afin de le faire remarquer à l'homme mais aucun mot ne put en sortir tellement j'étais gênée mais de l'autre, je me sentais si bien. Aussitôt, je relâcha mes muscles, me détendant alors dans ses bras alors qu'un petit sourire s'installa sur mon visage.

Après un temps qui sembla une éternité, il relâcha alors son étreinte et je ne pus cacher ma déception. Ce qui ne fut pas le cas d'Orion qui se mit aussitôt soupirer de soulagement tout en nous rejoignant afin de voir mon état, état désormais euphorique...

Mes yeux carmins se posèrent alors sur le garçon désormais à une certaine longueur de moi, comme s'il était gêné de son geste. Je le fixais sans comprendre alors que mon coeur tambourinait sous ma poitrine, n'ayant toujours pas digérer cette scène gênante.

Eh vous ! Écartez-vous de ce pokemon ! C'est la possession du cirque ! C'est notre vedette ! Laissez nous passer !

Je fis alors un pas en arrière, voyant deux employés du cirque nous interrompent. D'un coup, je pris une grande respiration, comme s'ils avaient coupés le fil qui nous rattachait l'un à l'autre, nous sauvant peut-être d'une boucle de gênes. Ma tête se mit alors à secouer devant tout les sens, furieuse de voir comment ces humains traitaient ce pauvre pokémon.

Et.. ET POURQUOI VOUS LE RAPPELEZ PAS DANS SA POKEBALL ALORS?

Hurlai-je, tentant de combattre ma timidité et ainsi de pouvoir m'imposer pour sauver ce soit-disant fantôme. J'étais complètement outrée de leur impolitesse envers l'inconnu et moi alors que nous avions rien fait de mal... à part un câlin.

Ah... Il est sauvage hein? Vous avez pas de pokéball.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Enfermés dans une bulle de cristal


Feat : Abygael



Je présentais mon profil au pokemon, pour tourner mon regard en arrière, vers lui. Il avait une allure atypique. Sa blancheur éclatante était surprenante on aurait dit les fantômes qui terrorise les jeunes enfants, vous savez les genre de draps avec des yeux hantant les vieilles bâtisse. Surement des pokemon spectre farceur, qui appréciait se déguiser. Mais ici c'était la forme naturelle du pokemon qui donnait cette effet, son air bagarreur visible dans ses grands yeux noir et sa couleur unique. Mais je j'eus pas tellement le loisir de contempler sa drôle de parure que deja on nous cherchais des noises.

Je toisais ses types. C'était en effet les mêmes que tout à l'heure. Vu leurs dégaines assurément des gars du cirque, quel de soit leur rôle. C'est alors que la fille que je venais de rencontrer me surprit, en hurlant avec vivacité. Sa sincérité était touchante, tout comme ses mimiques presque enfantines qui venait servir ses propos pourtant si simple mais si logique ! Un peu comme l'incisive sincérité des enfants fait des ravages, les questions d'Aby confirmèrent mes doutes, et firent arquer les sourcils de quelque spectateur alerté par le dôme invisible et le boucan fait par le groupe. Un brouahah commença à gronder alors que la file d'achats des tickets se trouvait désertés.

La foule était curieuse. Certains avaient été intrigué par ce qui se faisait maintenant appelé la boule de cristal. Ils s'amassaient sur les bord, après avoir vu leur pokemon ou des enfants se heurter au dôme invisible, et s'agglutinaient pour le toucher et le frapper. D'autres s'émerveillaient de voir une tel concentration de mr-mime et admirait leurs travailler commun titanesque, et les autres se dirigeait vers nous, fusillant du regard les deux employés du cirque. Les deux gars ne savait plus vraiment où se mettre après les hurlements de la jeune femme. Sentant que mon inspiration montait je sortait mon pokenav rangé dans ma poche pour y faire glisser mon doigt et lancer une musique.

Mais avant que je n'ouvre la bouche toutes les lumières artificielles se coupèrent à l'intérieur de notre bulle, nous laissant seul perdu dans la nuit maintenant bien installé seulement éclairé par par une lune pâle. Instinctivement, j'avais cherché la main d'Abygael, pour me rassurer, pour la rassurer... Personne n'aime se sentir seule dans les ténèbres... Personne ! Je finis par la trouver et glissa délicatement mes doigt entre les sien en ramenant la jeune femme vers moi et le kicklee toujours collé dans mon dos.

Quelques projecteurs s'allumèrent au même moment pointant tous un seul et même endroit... L'entrée du chapiteau ! Pourtant de son sein ne s'extirpait que les ténèbres. Toute la foule, précédemment furieuse, s'était tut, maintenant intrigué. Chacun retenait son souffle devant l'imminence du show. Des bruits de pas précéda alors une voix suave, sensuelle, vibrante. Un monsieur loyal portant un masque de mr-mime, lui couvrant le haut du visage uniquement, fit son apparition, tel un messie au centre de convergence du deux des projecteurs. Une chevelure longue, blonde... Une corps svelte bien formé et une posture athlétique et que dire de son look... Il était indéniable qu'il dégageait un charisme fou et pourtant...

-Eh bien mademoiselle vous avez raison... Donc quel est le mal à capturer un pokemon sauvage ? Peut importe ne répondez pas... Je vous bien que vous nous prenez pour des criminel alors je viens vous faire à tous une offre généreuse ! J'ai fait monter se dôme invisible par mes fidèles mr-mime, pour restreindre les mouvements du fugitif chromatique. Il ne peut plus s'enfuir. Alors faisons un petit jeu ! Je vais faire pleuvoir les ténèbres sur nôtres arène. Le premier qui arrivera à attraper le pokemon en sera l'heureux propriétaire. Deal ? A trois je vous laisserai la nuit vous guider... Un... Deux... Trois !

Voici le gong fatal qui sonna le debut d'un cauchemar chaotique.



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones




J'avais mis les deux hommes dans l'embarras qu'ils ne savaient plus où se placer. Effectivement, j'avais hurler si fort que des gens avaient décidé de s’agglutiner autour de nous et je m'étais aussitôt mise à rougir de honte, tentant de me faire toute petite dans la bulle où nous nous trouvions. J'avais aussitôt envie de m'enfuir, me cacher dans un trou de rattata alors que des yeux se posèrent sur nous.

Alors que je m'étais mise à danser d'un pied après l'autre, tenant fermement un pli de ma robe tellement j'étais gênée, le noir se fit. Je sursauta d'un coup, lâchant un petit cri effrayé tellement je ne m'y attendais pas et apparemment, le garçon non plus. La seule source de lumière que nous avions était l'astre au-dessus de nos têtes et encore, elle ne brillait pas tant que ça. J'allais me mettre à pleurer, ne trouvant aucune chaleur réconfortante à mes côtés contre la nuit quand quelque chose se glissa dans ma main.

Je voulus la retirer, pensant à un quelconque monstre mais ce fût à la place celle du garçon que j'avais fait tomber avec moi il y a quelques minutes de cela. Alors que je me mis à le serrer, tentant de me consoler de cet unique réconfort, la lumière décida enfin de refaire surface, montrant l'entrée du cirque puis un monsieur effrayant avec son masque à l'effigie d'un m-mime. Et que dire, c'était effrayant que je me mis aussitôt à sangloter sans écouter ce qu'ils disaient.

Là maintenant, tout ce que je voulais, c'était retrouver ma famille, les autres gitans, et faire la fête au coin du feu.

Puis de nouveau le noir complet. Cette fois, s'en était trop, je me mis à pleurer à chaude larme et me jeta sur le garçon à mes côtés, bavant et me mouchant sur lui.

J'veux partiiiiiir d'iciiiiiiiiii. J'veux pas mourriiiiiiiiiiiiiiiiiiir!

Alors que je serrai un peu plus fort son cou dans mes bras.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Enfermés dans une bulle de cristal


Feat : Abygael



Cette nuit était celle qui succède les nuits de pleine lune, une nuit sombre, sans étoile, le debut d'un nouveau cycle nocturne. Les ténèbres étaient presque totale en cette nuit de nouvelle lune, le satellite naturel de la terre étant aux abonnés absents... Pourtant, je ne pouvais plus le nier maintenant, le destin semblait se jouer de moi, m'envoyant des signes évidents que je ne pouvais encore interpréter. Pourtant j'allais bientôt quitter les ténèbres, guidé par une lune nouvelle qui illuminera mon coeur son nom c'est...

-A-A-Abygael...

J'avais été surpris par le geste soudain de la jeune femme qui m'avait sauté au cou pour sangloter sur mon épaule. Un pokemon dans le dos, une femme dans les bras, je ne pouvais clairement pas me défendre face à ces voraces rapacedepic humains dont les regards convergeaient avec plus ou moins de précision vers nous. Ce fut finalement le plus petit de tout les héros qui vint à ma rescousse ! Petit par la taille mais grand par le coeur et la combativité ! Suivant son instinct de héros, le petit Emolga chromatique, parvint à se libérer de sa pokeball pour illuminer la nuit d'un faisceau bleuté qui détourna le regard des gens. Oh il n'était pas à son coups d'essais en libération spontané, déjà tout petit, encore dans son oeuf, son instinct l'avait guider vers une piste et il m'y avait mené ! Sacré petit héros !

Enfermés dans une bulle de cristal [pv Aby] Emolgashiny

Il apparu pied en avant, dans un éclair azure, son bandeau rouge de super-héros bien placé autour de ses yeux, profitant de son action pour se libérer en un petit cri de courage aigüe. Alors commença le carnaval des lumières ! Après avoir aperçu la mine inquiète d'Alaric et les visages terrifié de ceux qui s'était collé à lui, le petit rongeur électrique compris que les méchants étaient ceux qui s'en prendrait à son dresseur et ils étaient nombreux à l'entourer et le fixer. Par chance apparaissant dans un éclair bleue il avait attiré tout les regards et maintenant le petit Emolga était le centre de toutes les attentions. Le kicklee se détacha alors de moi pour s'approcher un peu du pokemon aux étranges couleurs. Il me fixa un instant avec un regard troublé et presque les larmes aux yeux il m'assena un coup de pieds furieux avant de fuir !

Il était désemparé, et moi encore plus alors que je m'écrasais au sol, en essayant de ne pas entraîner Aby avec moi. Le pokemon l'avait-il frappé en même temps que moi ? Emolga qui pensait avoir servit de diversion pour ma fuite fut bien étonné de me voir au sol alors qu'il repoussait des pokeball, lancé vers lui avec sa petites queue. Il gonfla alors ses joues autant pour montrer son mécontentement envers la défoule qui l'assaillait mais aussi envers Alaric qui se prélassait tranquillement au sol avec sa copine. Alors il fondit les airs pour venir me tapoter le crâne de sa queue alors que je me massait encore mon bras endolori par le coup du kicklee :

-Aie aie aie... I-i-il lui arrive quoi ? Il est fo-fort le bou-bougre ! Ça va Aby, tu n'es p-pa-pa-pas b-b-blessée ?



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones





Je m'accrochais au corps du garçon sans vouloir le lâcher, perturbée par les événements qui me dépassaient un peu trop à mon goût. Je me sentais oppressée par cette obscurité grandissante autour de nous et le fait de ne pas voir mes deux pokémons me dérangeaient encore plus que je n'avais que ce garçon à qui faire confiance.

Alors que je nous pensais totalement perdu et vaincu par ce noir, une lumière bleutée jaillit près de nous. En un instant je remarqua l'espèce de pokémon blanc à côté du garçon qui semblait tout autant surpris que moi. Malheureusement, étant totalement mal à l'aise dans cette étrange situation auquel on était tombés, mon cerveau eut du mal à suivre tout ce qui se passait actuellement. Je ne pus entendre qu'un cri de douleur avant que le corps chaud de celui que je tenais ne tombe au sol, tentant de me repousser pour éviter une chute.

Me retrouvant désormais seule debout, sans retrouver mon tiplouf, je me remis à sangloter. Je pouvais bien entendre la voix du garçon mais mes yeux étaient brouillés par mes larmes que je ne voyais absolument rien malgré la lumière du pokémon bleuté.

J'ai peur!

Etaient les seuls mots que je réussis à dire avant que quelque chose me fasse bousculer en avant. Et de nouveau. Je tomba alors sur quelque chose de mou qui n'était autre que le garçon qui rechuta avec moi à cause du choc. Cette fois-ci, ma main glissa dans la sienne alors que je me retrouva une nouvelle fois sur son corps.

Mes lèvres touchèrent les siennes. Comment je le savais si je n'avais jamais embrasser quelqu'un? Parce que je me sentis soudainement rougir, ne réussissant pas à m'écarter de ce qu'il venait de se passer. Tout mon corps se mit à chauffer alors que mon coeur battait la chamade, tambourinant si fort qu'il accompagnait la musique de cette scène maudite. Mon corps s'allégea en même temps que ce baiser s'éternisait sans que je ne puisse rien faire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Enfermés dans une bulle de cristal


Feat : Abygael



Un choc à nouveau me plaqua au sol une fois de plus. Le destin m'en voulait apparement, et son dessein sombre se clarifiait tandis que je sentais une pression sur mes lèvres. Lèvres contre lèvres, une douceur indescriptible, une excitation insoutenable. Voilà donc que ce sorcière de l'hiver me volait mon premier baiser ! Quoi mon manque d'expérience vous étonnes ? C'est pourtant vrai hormis, les expériences enfantine que tous les enfants faisait petit, c'était bien la première à qui j'arrachais un plaisir coupable. Si doux, si chaud, si agréable, ce contact aurait pus s'éterniser que ça ne m'aurait pas gêné. La neige, le froid,tout ça semblait si lointain, inexistant, irréel ! Mon corps était devenu une machine infernal chauffant à l'excès au point que la morsure de l'hiver n'était plus. Il n'y avait plus que moi, elle, et nos lèvres liés. Elle, moi, et ma main qui glissait sur sa joue, avant de finir sa course dans ses soyeux cheveux.

Mon esprit était plus désorganisé que jamais, si perdu que le pauvre petit Emolga aurait beau me tapoter il ne me ferait pas revenir. Alors il bondit un instant sur ses petites pattes et sauta de personne en personne, utilisant l'attaque reflet pour laisser un de ses faux clones sur chaque personne pour mimer une illusion de présence et calmer la foule grouillante qui s'amassait dangereusement autour des nouveaux amoureux lié par le destin. Mais la foule ne se calma pas, au contraire elle s'agita ! Chacun voulant câliner la version du petit rongeur perché sur son épaule. Le subterfuge fut vite brisé et le super-héros prit en charge aussitôt. Alors que de mon côté le baiser s'éternisait. Je ne saurait vous dire combien de temps à pus durer ce premier contact buccal, pour moi il fut si rapide et si long en même temps. Mais le plus incroyable c'était que la jeune femme ne s'était pas retiré tout de suite. Non, elle était resté blottit à moi, profitant de ce baiser. Était-ce vraiment ça ? Ou c'était elle évanouit et je profitais malhonnêtement de ses lèvres délicates ?

Ma main qui se baladait dans ses cheveux vint se poser sous son oreille, alors avec vigueur je fis basculer la femme sur le côté pour que la neige ou mon brusque mouvement la réveille si elle était endormi. Mon regard croisa alors le sien, écarlate, ampli d'amour et de tendresse, alors je déliais mes lèvres des siennes rougissant une fois de plus. Je m'asseyais alors de la neige, relevant délicatement la femme, qui malgré son accoutrement ne semblait pas frigorifié pour un sous. Mon petit rongeur électrique revint vers moi pour se percher sur mon épaule me fixant de ses grands yeux mauves et enfonçant un doigt accusateur sur ma joue, déchargeant de petites pointes d'électricité dans ma peau, surement pour me réveiller. Alors l'étincelle qui m'animait a l'égard de la demoiselle fit briller la réponse à l'acte inconsidérée du pokemon combat.

-L'a-a-amour... La haine... La dé-dé-déception... Je c-com-comprends m-m-maintenant !

Sans vraiment mesurer mon geste je dépose un baiser sur le front de la demoiselle pour la remercier de l'électrochoc puis, je me tourne vers Emolga pour lui dire d'aller raconter son histoire à kicklee quand soudain un vacarme assourdissant surgit et la terre se met à trembler ? Quelle nouvelle catastrophe nous tombés dessus ?



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones





Mon corps ne bougeait absolument plus, prise d'une chaleur agréable qui me fit oublier le froid de l'hiver. Je me sentais partir, dériver dans un monde que je n'avais jamais pu ressentir auparavant. Mon coeur battait alors qu'une main douce et un peu froide se glissa sur ma joue avec beaucoup de délicatesse avant de finir dans mes cheveux, les faisant déplacer en sorte que mon visage se retrouve dégager.

Je ne me plaignis pas mais me sentait mal de voler ainsi le baiser à un inconnu que je venais à peine de rencontrer. Pourtant, mon corps voulait absolument rester dans cette position et m'empêcher ainsi de reprendre pleinement de mes esprits. Prise d'un léger vertige, je me laissa choir dans ces bras qui n'étaient là que pour m'accueillir, continuant ce baiser éternel.

La main qui caressait ma chevelure se glissa ensuite vers ma nuque avant qu'une force me balance sur le côté, me retrouvant de nouveau dans la neige qui s'infiltra autour de mes fesses. Le fil coupé, je repris pleinement conscience et mon corps se remit à trembler de froid. Je me releva ensuite, complètement rouge de honte après ce qu'il venait de se passer mais mon estomac papillotait, me libérant de mon poids corporel.

Puis un baiser se colla à mon front, légèrement chaud et humide. Je ressentis un frisson électrique traverser tout mon corps alors que je me pinça les lèvres, vraiment gênée et ne sachant que comprendre sur ce que venait de faire le garçon.

Jgefkefs

Tentai-je de dire mais tout ce qui était en moi était désordonné et en même temps heureux. D'ailleurs, je m'en fichai pas mal de ce tremblement bizarroïde qu'était en train de se produire. Mon esprit était désormais sur un petit nuage avec des ponytas volants. Wahou.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Enfermés dans une bulle de cristal


Feat : Abygael



Kicklee dans un acte héroïque fit choir le verrou d'une des grandes cages placés derrière le cirque. Les ténèbres nous dissimulait un chaos sans nom tandis que j'attrapais délicatement la main d'Abygael. Toutes sortes de pokemon étaient sortis de la première cage. Et un donphan fraîchement libéré alla s'encastré contre la cage d'à, côté libérant d'autres de ses camarades captif et ainsi de suite. Bientôt un déferlement de pas s'élevait, une armée grouillante, énervait s'érigeait alors que déjà le chapiteau s'effondrait perforé par une attaque ultra laser combiné à une attaque laser glace. Puis la petite armée de pokemon monta à l'assaut, traversant le dôme de tissu et le détruisant encore plus. Mais leur haine de s'arrêterait pas là, non. Ils étaient si féroces, si ampli de ressentiment que leur pas rageur n'en eurent pas assez de piétiner ce tissu symbole de leur esclavage. Tout ce qu'ils voulaient c'était tout détruire !

C'est à ce moment que tout dérapa. Les cris, les ténèbres, la panique, les mouvements de foules, les impacts, les écrasements, et les plaquage incontrôlé. Le carnage était totale alors qu'ici et là, le sol et les murs se tintait de carmin. Il était déjà bien loin le temps où la cupidité des gens leur faisait traquer un pokemon chromatique, si égoïstement qu'ils en aurait brisé une mamie, ou tabasser un enfant. Oui, c'était presque un doux souvenir maintenant que le dôme se voulait être une arène fermé contre laquelle le sang et les corps brisé rebondissait. La fourberie n'existait plus, seul ne comptait plus que la survie.

Le regard alerte, perdu dans cette noirceur infini je m'étais stoppé, reculant jusqu'à l'une des parois du dôme en ramenant Abygael contre moi, presque plus pour me rassurer que la protéger. Je la serrais fort dans mes bras, si fort qu'elle pouvait certainement percevoir mes tremblements, et le froid n'était pas le seul moteur de mes secousses. Le petit écureuil électrique quitta alors mon épaule, alerté par une odeur qu'il semblait reconnaître. Il plana donc suivant la trace, disparaissant dans cette horizon noir et grouillante de mort, lorsque je le vit revenir les yeux exorbités de panique, suivit de près par le kicklee chroma qui lui se faisait talonner de près par un énorme noadkoko d'alola dont le visage perché dix mètres plus haut n'était même pas visible !

Je ne savais pas où me mettre, j'ai juste eu le réflexe de me décalé sur le côté, emportant Aby dans mon mouvement alors que le petit Emolga fit une petite pirouette en arrière pour se retrouver sur le dos du gigantesque pokemon, Kikclee, lui impressionné par la prouesse du petit héros qu'il observa du coin de l'œil, n'eut qu'un instant pour faire aussi bien et il le fit. Il évita de finir en compote contre le mur en glissant à temps sous les pattes en mouvement du noadkoko et bondit à son tour sur l'énorme pokemon avant de me rendre un main salvatrice, que j'empoignais pour me retrouver tracter, avec celle dont j'étais inséparable, sur le dos de celui qui avait failli me tuer. Amis que faire maintenant dans ce chaos ?



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones





Un cri me rappela à l'ordre, me faisant alors redescendre de mon petit nuage rose. Secouant la tête, je remarqua alors des pokémons qui faisaient fuir des hommes, femmes et enfants tout en détruisant ce qui pouvait se trouver à leur portée. Je fus prise de panique à mon tour alors que tout tournait autour de l'inconnu et de moi. Mais non pour le fait qu'on puisse finir en pâté pour chaffreux. Mais pour cette petite chose bleue que je reconnaissais parmi la panique totale du chapiteau. Orion était gentiment assis, fixant les gens courir dans tout les sens alors qu'il semblait être la zénitude toute entière.

Je me penchais en avant, tendant le bras vers Orion comme si je voulais l'attraper et le sauver de cet endroit. Sauf que quelque chose m'en empêcha. Le bras de l'étranger me prit par la taille, me serrant contre son corps qui tremblait sûrement pas le chaos qui régnait en ces lieux. Mes poumons se compressèrent sous ce geste brusque, me coupant l'air d'un coup.

Je tenta de reprendre mon souffle alors que l'étreinte devenait de plus en plus forte alors que moi, je m'épuisais à me débattre dans les bras musclés du garçon. Ma tête se mit à vriller par le manque d'oxygène que je me sentis défaillir dans l'autre monde si quelque chose ne nous avait pas surélever.

Enfin, l'étau se défit un peu, me laissant alors reprendre une grosse bouffée d'air. Par cet acte, je sentis mes forces partir et me laissa choir dans les bras de l'étranger, n'était désormais qu'une simple marionnette par la fatigue d'avoir chercher à respirer.

- Aah-ah... koff...

Je ne pouvais plus être effrayée physiquement mais mon cerveau bouillonnait, s'excitait alors que notre arbre courait je ne sais où. Je me mis à prier en moi, espérant que tout s'arrête. Et d'un coup, comme si mon appel avait été entendu, je vis Orion arrivait face à l'immense créature que nous chevauchions avant qu'il ne s'illumine d'une couleur bleutée. Mes yeux clignèrent sans comprendre alors que sa silhouette s'agrandissait, ses nageoires en avant pour servir de barrage à notre monture improvisée. Le choc fut soudain, voyant toujours cette lumière aveuglante face à l'autre, glissant sur le sol tout en réussissant à l'arrêter.

Je voulus alors dire quelque chose mais ma tête tournait bien trop violemment. Le noir me rattrapa aussitôt, faisant tomber mon esprit dans des tréfonds de l'inconscience.  


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Enfermés dans une bulle de cristal


Feat : Abygael



Notre monture arborescente se prit une première barrière, et rebondit un peu, alors que tous nous accrochions à son cou. Moi, j'étais plaqué contre Abygael qui semblait toute flagada. Je la soutenait autant que possible, la gardant entre moi et le puissant cou du pokemon. Le noadkoko recula alors et fonça dans l'autre sens, dans l'incompréhension de se qui venait de lui arriver. Il paniquait sa se sentait car il refit la même erreur deux fois et s'apprêter à se reprendre un mur psychique, lorsqu'un petit pokemon bleue s'interposa entre ce mur et notre monture. Moi et les pokemon présent sur le montre en cavale nous étions tous sur le point de régurgiter, bon à part Emolga qui préférait planer autour du noadkoko, planant autour du cou du géant, cherchant à atteindre sa tête.

Alors que je hurlais au petit pokemon qui faisait face à la plante dragon de partir, une vive lumière bleue m'aveugla. Et l'instant d'après, notre monture c'était arrêté, terminant ses terribles frasques en un ultime choc qui fit vibrer tout son corps. Lorsque mes yeux se rouvrirent enfin dans la pénombre ambiante, un prinplouf nous avait rejoint, il semblait discuter avec mon écureuil électrique et le kicklee chromatique. C'est la première fois que je voyais une telle réunion de crise entre pokemon. Ils semblaient débattre. Emolga voletait en mimant une course sur le coup de noadkoko lorsque Prinplouf nous désignait de l'aile, nous les deux humains en faisant les gros yeux. Kicklee, entre les deux avait sauté du perchoir avant de hurler à l'adresse de ses deux compagnons. Il semblait avoir une idée.

Pour le pokemon combat, familier des affrontements, il y avait une corrélation entre ces murs insurmontables et ces tarés de mr-mime agglutiné contre les parois. Il en avait pas l'air mais le Kiclee avait de l'expérience et possédait une intelligence que l'on ne prêterait pas à un type combat. Soit, il savait qu'il avait une faiblesse sur un type en particulier, ce type comme par hasard, était se qui se dressait aujourd'hui contre lui : le type psy ! Nos deux pokemon bondirent alors vers Attis, pour écouter son plan. Un plan qui combinait les envies de ses deux camarades, à savoir, fuite pour protéger sa dresseuse, et sauver le plus grand nombre. L'idée du pokemon combat s'était d'ouvrir une brèche dans ce dôme. Et pour cela il semblait préparer une attaque combinée !

Moi, j'avais allongé Aby, sur notre monture, posant sa tête sur mes genoux, pour qu'elle soit un peu surélevée et qu'elle puisse respirer facilement et ne pas se blesser dans son inconscience. D'un œil curieux je suivait les agissement des pokemon. Prinplouf était le seul à rester en bas face à ce mr-mime narquois qui mimait un mur invisible qui nous cloisonnait pourtant réellement ! Emolga lui, disparu dans les ténèbres céleste, tandis que kicklee nous rejoint et me força à lui céder Abygael qu'il voulait absolument porter sur son dos, tout en insistant pour que je le suive. Docile, ne voulait pas le décevoir à nouveau je lui obéis et me mis à le suivre en. Alors j'aperçus mon écureuil chromatique descendre du ciel et atterrir sur mr-mime déchargeant sur lui un éclair des plus salvateur et héroïque. Ce fut alors à prinplouf d'agir, pour vérifier la théorie d'Attis, tandis que ce dernier reprenait sa course avec les deux humain, espérant que la neutralisation du mr-mime est ouvert une brèche dans cette cage. Meme un petit passage serait une victoire ! Il était toujours victorieux ! C'était son nindo, son bandeau noir de Ninja en témoignait !



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones





Le prinplouf s'était retrouvé seul, sa dresseuse évanouie dans les bras de ce fichu inconnu qu'elle avait à peine rencontré. Le pauvre pokémon avait dû être témoin de scènes idiotes dont il pouvait facilement comprendre qu'Abygaël était devenue toute étourdie face au garçon, dont on ne pouvait cacher les sentiments. Il avait pensé prendre la main de son humaine puis de la tirer non loin de là mais les choses avaient mal tourné, s'étant alors retrouvé prisonnier avec l'étranger et ses pokémons ainsi que d'autres fous. Orion avait d'ailleurs gardé son calme à ce moment, trouvant tout ce qu'il se passait était en train de tourner au drama.

Jaloux d'apprendre que le garçon avait sa maîtresse rien que pour lui alors que c'était LUI le héro de sa maîtresse, il s'était mis à évolué afin de la protéger et de l'aider. Mais compte fait, le prinplouf avait dû faire équipe avec les autres. Après tout, le monsieur n'avait pas l'air méchant envers Abygaël.

Le pingouin était donc là, à attendre le signal de ses coéquipiers pour ouvrir une brèche et sauver sa dresseuse. Il attendit, attendit et... Il déchargea une rafale de bulle d'O, accompagnant alors l'électricité du Emolga Super-Héros afin de faire le plus de dommages possible à un des m-mime. Petite victoire puisque le reste du groupe réussit à s'enfuir malgré la petite brèche.

Puis Orion voulut les rejoindre, sautant et glissant sur la neige grâce à son ventre lisse puisqu'il n'était guère rapide en courant sur la terre ferme. D'ailleurs, le pauvre pingouin y perdit quelques plumes, coincées derrière le mur magique  des autres pokémons. Prinplouf poussa un petit cri de douleur, larme à l'oeil et pas très content de perdre son plumage chez des idiots.

Mais il ne lui fallut pas quelques secondes pour s'en remettre et glissa auprès du garçon et du kiclee, fixant d'un oeil inquiet sa dresseuse toujours dans les vapes. Orion finit par regarder l'inconnu, levant sa nageoire vers lui d'un air furieux avant de lui gueuler dessus dans la langue des pokémons, le prenant pour le coupable de l'évanouissement d'Abygaël.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Enfermés dans une bulle de cristal


Feat : Abygael



-Dé-désolé petit prinplouf... Je ne sais pas quoi te dire... Elle respire encore, mais ses yeux son clos... Elle s'endort souvent comme ça ? Attend mais omg... Ne me dit pas qu'elle s'est évanoui !?

C'était rare que ma voix soit si stable, mais le stress et l'absence d'humain pour m'entendre était. Peut-être le remède à mon élocution, un remède bien trop extrême, que mon cerveau en panique occulta rapidement, alors qu'il s'alarmait pour la santé de cette demoiselle, que mes lèvres avaient effleurés. Je récupérais Aby dans mes bras pour la poser à terre, en m'agenouillant face au pokemon, glace laissant seulement la tête de la demoiselle trônait en évidence, les cheveux dégagées, sur mes genoux. toute la petite équipe c'était regroupé autour de moi et de la douce qui m'enivrait de douces senteurs et me tétanisait de par son état.

-Ne t'inquiète pas ! Pour elle, pour ce dôme, je vais faire une exception !

Je sortait alors un outil de communication, archaïque pour certaine, nostalgique pour moi, la natif de Hoenn. Mon pokenav en main je composais le numéro universelle des urgences. Oui, il était bien rare que j'utilise une telle technologie, même cette outils inédit à ma région et mon enfance. Vous le savez, n'évitait depuis un moment déjà tout ce qui pouvait contenir un réseau, de peur que mon esprit soit trop faible, et que je plonge à nouveau dans les méandres de Dusk, et que je m'éloigne plus encore de la vérité de ce monde si beau et naturel ! Mais là, il le fallait, je n'hésitais pas un seul instant en sortant mon outil de communication et en appelant les secours. Évidement mon bégaiement enserra ma gorge de plus belle des que mes tympan perçurent cette voix masculine au bout du fil.

Je perdis alors de précieuses minutes à me faire comprendre de mon interlocuteur qui me demandait de répéter sans cesse. À un moment je me suis simplement énervé et j'ai hurlé sur le téléphone quelque chose de compréhensible entre la détresse et l'énervement. Une phrase parfaitement audible avant de jeter mon pokenav à coté d'Attis qui le pris calmement, alors qu'il touchais le dôme après s'être frayé un chemin entre deux mr-mime.

-OUVREZ GRAND VOS OREILLES ! UN CATASTROPHE EST SURVENUE À FORT-DES-SONGES ! RAPPLIQUEZ VITE OÙ VOUS ET MOI ON AURA BEAUCOUP DE MORTS SUR LA CONSCIENCE ! C'est le cirque... Venez ! JE VOUS EN PRIE.

Le kicklee reprit alors la parole en langage pokemon, peut-être qu'il aurait plus de chance que moi qui sait. Je le laissais jouer, alors que je veillais sur Aby, lui caressant la joue , et suivant du coin de l'œil l'incendie qui se propageait dans la bulle, enfumant tout le monde. J'espérais qu'Emolga puisse faire tout sont possible pour aider les gens. Peut-être que prinplouf me confierait sa maîtresse et irait voler aux secours des pauvres innocents attardant la mort dans leur cage de cristal ! Triste métaphore de la routine qui vous rattrape et vous tue ! dans cette métaphore Aby et moi, qu'étions nous alors ?



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones





Orion surveillait du coin de l'oeil l'étranger s'occuper de sa dresseuse tout en en silence. Il croisa ses ailes, tapant de son pied palmé le sol alors qu'il attendait avec impatiente le réveil d'Abygaël. Mais celle-ci ne réagissait à aucun geste de la part du garçon qui dû la placer sur ses genoux. Finalement, le prinplouf soupira de désespoir et s'éloigna un peu pour évaluer l'étendu des dégâts dans le dôme où ils étaient enfermés un peu plus tôt. D'autres gens étaient encore coincés et on pouvait facilement savoir que le nombre de blessés augmenter un peu plus que le temps passait.

Le pingouin retourna son regard vers le garçon qui avait sorti un étrange objet avant de se mettre à parler. Curieux, il sautilla pour vérifier la scène tout en secouant sa dresseuse toujours dans les vapes. Tout ce qu'elle faisait était de marmonner des choses intelligibles comme si elle dormait et Orion se demandait si une claque ne la réveillerait pas d'un coup. À la place, il donna juste un coup au jeune homme, prenant ainsi sa tête entre ses deux nageoires et le secoua un peu. Orion avait remarqué la panique dans les yeux de celui-ci et voulait le faire réagir.

Finalement, le pingouin sauta en arrière, glissant sur son ventre jusqu'aux m.mime afin de leur régler leur compte. S'il y arriverait car l'ennemi était en surnombre. Mais la survie des gens avant tout.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Enfermés dans une bulle de cristal


Feat : Abygael



L'action vigoureuse du prinplouf me remis les idées en place. Je ne pouvais pas rester les bras croisés devant ce carnage qui se déroulait sous mes yeux, pourtant je ne pouvais pas non plus abandonner la pauvre Aby, inconsciente, qui dormait sur mes genoux. Que faire ? Suivant le puinguin de glace du regard, je comprenais qu'il était impératif de maîtriser ces mr-mime. Pourtant était-ce vraiment la bonne option que de se battre contre les pokemon psy et libérer cette foule en panique ? Était-ce vraiment une bonne idée de libéré l'hystérie et la violence dans toute la ville de Fort-des-songes ? Mais alors que mon esprit se débattait face à ce débat éthique et moral, une main se posa sur moi. Alors que je rappelais mon pokemon à moi, lui demandant de convaincre Attis et prinplouf de fuir ce lieux avec nous, une main se posa sur mon épaule.

La surprise de ce contact inespéré avait bien faillit me faire lâcher la jeune femme, trônant maintenant dans mes bras. Je n'étais pas l'homme le plus musclé et le plus fort du monde, mais l'adrénaline fait des miracles, vous savez, et puis la jeune femme est un poids plume. N'empêche que je laissais échapper un petit cris en me retournant vers le nouveau venu. Juste à temps j'avais resserre mon étreinte sur Abygaël pour la garder contre moi. Ce masque terrifiant, ce sourire inquiétant et cet accoutrement exubérant, c'était bien le type qui nous avait tous enfermé dans le dôme. Et il était à peine quelques centimètre devant moi, me souriant avec une once de fierté. Sa voix s'éleva en un murmure. Un murmure qui était pourtant parfaitement audible :

-Bravo ! Tu es très doué, mettre la main sur le chromatique et parvenir à sortir de ma bulle de Crystal... C'est plus que je n'en espérais ! Ta représentation d'aujourd'hui était parfaite... Dommage que l'on doit obligé de se quitter si tôt ! Mais bon la police arrive n'est-ce pas ? Je l'ai appelé donc c'est normal... Tu sais, je ne suis pas un monstre... J'essaie juste de capter ce petit grain de je ne sais quoi si fugace dans l'interprétation des gens ayant perdu leurs masque d'hypocrisie... Cette folie propre à l'humanité... Tu l'as vu toi aussi n'est-ce pas ?

Deux étrange cordelettes vinrent entoure les bras de l'homme contre lequel j'étais resté muet, tétanisé par la surprise. Je levais les yeux pour apercevoir un énorme graudrive que mon regard rendu étroit par la panique avait totalement occulté. L'étrange personnage s'éleva alors dans les airs, emporté par son pokemon. Mais il lâcha alors quelques courtoisies de plus.

-Vous allez bien ensemble tu sais... Noir et blanc, ying et yang... On se reverra bientôt !

Réels sentiments ou menaces dissimulés ? Seul l'avenir nous le dira. Alors les sirènes. Tintèrent dans la nuit, me faisant quitté le ciel le ciel étoilé dans lequel le criminel s'était évaporé. Bien vite les agents de la paix virent à ma rencontre, me questionnant tandis qu'ils établissait un périmètre d'encerclement pour évaluer la situation. Et finalement, après quelques minutes à narrer mon histoire délirantes ils me firent escorté moi et Aby dans l'hôpital de la ville, m'imposant d'y rester pour qu'ils puisse m'interroger encore.



©️ Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération