Dusk Lumiris

forum rpg pokemon - non stratégique - pas de ligne minimum - event regulier
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -31%
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie ...
Voir le deal
45.55 €

Répondre au sujet
Entre légende et créature perdue [Jillian]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 8 Déc 2018 - 17:03

Entre légende et créature perdue

Forêt d'Ehretia


Tout avait commencé par différents messages sur mon blog. Plusieurs de mes followers avaient répandu, telle une traînée de poudre en flammes, des rumeurs d'apparition d'un mystérieux pokémon dans la forêt d'Erhetia. Selon les propos, il ne s'agissait pas vraisemblablement à un spectre à l'image des Fantominus et consort. Mais c'est comme si ladite créature avait une forme éthérée... Recouverte d'une robe blanche et d'une aura disparate, lui donnant un air pour ainsi dire irréel. Si je n'y avais pas prêté plus d'attention au départ, pensant à un canular de plus, la viralité que prit la manifestation des commentaires et des rumeurs me poussèrent finalement à mener ma petite enquête ! Réalité ? Mensonge ? Mauvaise interprétation ? Il était temps pour moi de clarifier les choses pour ma petite communauté... Sans compter qu'il aurait été dommage que je passe à côté d'une possible créature mystérieuse et hors du commun ! Et puis, cela me permettrait de partir vers une nouvelle aventure qui, de prime à bord, ne semblait pas trop contraignante, ni même trop laborieuse : pile poil ce qu'il me fallait en cette période où je réfléchissais à sérieusement me caser quelque part... Histoire d'avoir enfin mon pied à terre définitif, même si je ne cesserais nullement de voyager à travers Lumiris pour autant !

Je me trouvais non loin de l'entrée de la forêt. Une petite halte s'était imposée : tant pour que Kuna puisse profiter d'un bon rafraîchissement dans le petit lac situé en bordure de la route, que parce que j'y attendais un rendez-vous, et non des moindres ! Qui dit investigation, dit les besoins d'une experte en terme d'enquête. Puis, surtout, de profiter de l'occasion de revoir cette même personne qui commençait à me manquer furieusement depuis ces quelques derniers jours. Une semaine ? Voire deux ? C'était beaucoup trop long sans voir ma meilleure amie ! Alors, que cette affaire soit un canular ou non, elle aura au moins le mérite de me réunir une nouvelle fois auprès de Jillian ! La fameuse Jillian ! Ma belle Jillian ! Rien qu'à y penser, j'avais un sourire secret niché aux coins de mes lèvres. Mes pensées rêveuses se concentraient sur des rapprochements et une évolution de notre amitié qui n'aurait jamais lieu. Et même si je devais m'y résoudre, je ne pouvais nourrir cette folie imaginaire dans les tréfonds enfouis de mon jardin secret... Enfin, au moins Kuna gardait-il le mérite de me faire redescendre sur terre, toujours au bon moment, et de multiples façons !

« Kuna ! Ah non ! »

Me relevais-je d'un bond, tandis que monsieur s'était amusé à venir cracher quelques légers filets d'eau en direction de mes jambes dénudées. Je pris une mine faussement offusquée sur le coup, alors que dans le fond, je ne pouvais que sourire tendrement de ces petites manifestations dont il avait le don de me congratuler. Et en plus, lui ça le faisait rire ! Ma faiblesse : sa bouille adorable quand il se met à rigoler, comment je pouvais alors lui en vouloir d'une quelconque façon ?! Ce petit garnement était mon talon d'Achille, et il le savait suffisamment pour en jouer plus qu'il n'en fallait !

« Oh, tiens ! Mais regarde qui voilà, petit sacripan ! »

Me penchais-je en sa direction, mains posées sur le sommet de mes genoux, alors que j'avais un large sourire content, heureux et chaleureux en ayant vu la silhouette de Jillian apparaître sur le chemin. Kuna montra autant d'enthousiasme que moi vu qu'il sautilla dans l'eau, sous mon regard amusé.

« Tu vas dire bonjour ? »

Je n'eus pas le temps d'en dire plus que Kuna sortit du petit lac et glissa comme une balle de fusée, le long du sol, afin de se rendre jusqu'aux pieds de cette chère et tendre amie. Et autant dire que mon Minidraco ne manqua pas de lui faire la fête : s'enroulant autour de sa jambe, comme en guise de caresse tout en émettant de petits cris tout joyeux et tout heureux.

« Excuse-le... C'est à croire qu'il ne tient jamais en place dés que tu arrives quelque part ! »

M'avançais-je alors en direction de cette meilleure amie, justifiant de replacer une mèche de cheveux derrière mon oreille pour ne pas totalement poser mon regard sur elle directement.

with (Jillian & Kalia)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 8 Déc 2018 - 18:00

Entre légende et créature perdue

sujet déroulé au sein de la forêt d'ehrétia


Une alerte. Un bruit sourd. Un cri strident et rempli d’inquiétudes se laissant complètement entendre dans la profondeur de ce timbre de voix. Un homme. Un jeune homme. Cette âme perdue s’était précipitée dans le bureau de cette détective privée s’étant installée assez récemment dans la grande ville qu’est la merveilleuse cité de Voltapolis. Le fidèle compagnon et tendre ami de cette dernière s’était redressé assez vivement, n’hésitant nullement à se précipiter vers sa maîtresse en grimpant sur le meuble de bureau et en poussant plusieurs petits cris pour lui signaler l’arrivée imminente de cette personne. Quant à cette femme mystérieuse, elle s’était contentée de calmer, d’adoucir le cœur de son Poussifeu, de son Elyos tout en le remerciant de lui avoir prévenu de sa prochaine visite. Au cours de sa carrière, la téméraire avait rencontré plusieurs et nombreux clients dont les missions étaient toutes aussi diversifiées qu’étonnantes. Souvent, le contenu de ces missions n’avait aucunement un lien avec les pokémons. Chose étonnante pour un monde peuplé de ces créatures magiques que magnifiques et mystérieuses. Elyos avait vu juste : un jeune homme, tout juste à peine entré dans l’âge adulte, s’était précipité, sans crier égard, dans le bureau de Jillian, s’écriant bruyamment plusieurs mots qui s’annonçaient incompréhensibles pour les oreilles de la jeune femme. Les sourcils froncés, Jillian s’était contentée de calmer le jeu, de calmer le garçon avant de lui demander de reprendre depuis le début, mais dans un ton plus posé et plus pondéré. Ce dernier se devait de reprendre une certaine contenance, un certain rythme à peu près normal de sa respiration. Pour l’y aider, Jillian lui avait offert un verre d’eau qu’il but en une traite. L’ayant invité à s’installer à son bureau, elle était désormais prête à entendre sa détresse. Une détresse à en couper le souffle pour un jeune dresseur ayant perdu son animal. D’après ses dires, son compagnon de route avait pris la poudre d’escampette sans demander son reste, se précipitant à toute allure à l’entrée de la forêt d’Ehrétia avant de s’y engouffrer pour ensuite ne laisser aucune trace. L’âme de l’investigatrice avait été prise d’assaut. Elyos l’avait tout de suite regardé tout en venant se poser sur sa cuisse, comme s’il voulait la rassurer sur le fait qu’il ne pouvait rien arriver au compagnon de ce jeune garçon. Malheureusement, malgré la bonté et l’âme généreuse de son adorable chou, Jillian n’aurait le cœur à l’aise qu’après avoir retrouvé ce pokémon et qu’après l’avoir remis sain et sauf à son dresseur. Elle n’avait, d’ailleurs, pas hésité à rassurer le principal intéressé à ce sujet, lui conseillant de retourner chez lui et d’y rester au cas où son pokémon reviendrait sur ses pas. Ayant obtenu ses coordonnées, Jillian prit ses affaires et quitta le bureau avec Elyos, direction la forêt d’Ehrétia.

Charmante surprise que de recevoir un appel, un message de cette personne, de cette jeune femme qui représentait tout d’une incroyable et précieuse amie dans son cœur. Malgré que l’objet eut été un « appel à l’aide » pour une affaire dont son amie devait s’occuper, Jillian ne pouvait qu’accepter de se joindre à elle, à la grande joie d’Elyos. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette dernière avait la même destination que sa douce meilleure amie et qu’elle n’avait strictement aucune raison pour ne pas la voir. D’autant que, même si elle ne pouvait se l’avouer, Kalia lui avait beaucoup manqué ces derniers jours. Cela devenait un peu difficile de ne pas ressentir son contact ou de ne pas passer une soirée détente complet à ses côtés, laissant alors leurs compagnons de route et de vie s’amuser entre eux. Arrivant à la lisière de la forêt, Jillian n’eut guère le temps de dire « ouf » qu’elle fut directement agressée par le Minidraco de sa meilleure amie, Kuna. Un rire mélodieux et chaleureux s’extirpait aussitôt des lèvres de Jillian alors qu’Elyos s’était contenté de sautiller autour de Kalia avant de grimper sur son épaule en guise de salutation. La chaleur des retrouvailles était au rendez-vous et cela faisait du bien de la ressentir.

« Mais oui, mais oui, toi aussi, tu m’as beaucoup manqué, Kuna. » Jillian affichait un grand sourire alors que Kuna demeurait encore blotti autour de la jambe de l’aventurière. « On va justifier cela sur le fait qu’on ne s’était plus vues depuis quelques temps maintenant… », répondit-elle alors à cette femme généreuse et remplie de beauté, tentant alors de se mouvoir pour se rapprocher d’elle afin de l’embrasser sur la joue. « Même si j’aurai souhaité que ce soit dans un contexte différent, je suis heureuse de te retrouver : tu m’as manqué Kalia. » C’était la stricte vérité et Elyos ne pourrait qu’être le principal témoin de ceci.

with (kalia makoa & jillian haynes)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 8 Déc 2018 - 18:38

Entre légende et créature perdue

Forêt d'Ehretia


Si on fidèle compagnon fila tel l'éclair pour retrouver ma meilleure amie, je dois dire que j'étais à moitié surprise par la vivacité avec laquelle Elyos vint me saluer ! Toujours aussi mignon, charmant et adorable !

« Coucou Elyos ! Tu vas bien ? »

M'enquis-je de lui demander, tout en lui laissant toute la liberté de sautiller jusqu'à mon épaule. Rares étaient les pokémons que Kuna laissait agir de la sorte. Et, en réalité, je dois même avouer que le Poussifeu de Jillian était la seule et unique exception pouvant se permettre un tel privilège sans devoir subir les affres de la jalousie de mon Minidraco ! En même temps, je n'allais pas en tenir rigueur à Kuna... Je serais la première jalouse si une personne, en dehors de Jillian, se montrait trop familière avec mon ami de toujours... Mais soit, passons !

« Sans doute qu'ils étaient plus en manque que nous, vu leur enthousiasme ! »

J'ironisais, je taquinais. Il va de soi que Jillian m'avait manqué, même beaucoup manqué ! Encore plus qu'elle ne pourrait certainement l'imaginer d'ailleurs. Mais, il est vrai qu'en la matière, je me montrais moins expressive sur ce point là depuis plusieurs mois maintenant. Autant par prudence que pour me protéger me dirons-nous, sans oublier d'éviter de mettre ma détective privée trop mal à l'aise... À moins que je ne réfléchissais trop et que je me prenais la tête pour rien ? Ce n'était pas impossible non plus me connaissant !

« C'est gentil, je... Toi aussi... »

Ne pus-je que répondre, face à cette confidence, face à ce petit aveu qui, bien malgré moi, fit légèrement monter le rouge au niveau de mes joues. Heureusement que Elyos était sur mon épaule. Cela me donna l'occasion parfaite de détourner le visage pour le congratuler d'une petite caresse juste sous le bec, et caché ainsi cette légère rougeur passagère aux yeux de ma meilleure amie.

« J'étais pas mal sur les routes. Il y a tellement de choses à découvrir, même au bout d'un an... Mais, je suis d'accord que ce serait bien de ne plus attendre ce genre de circonstances. »

Plaidant à moitié coupable, je voulais qu'elle sache qu'il n'y avait pas de froid, de problème, de tension, ni même de fuite de ma part. Loin de moi la volonté qu'elle se mette en tête que je replongeai dans une attitude semblable à quelques mois de ça, que du contraire même ! Mais le temps passe vite... Et si ces deux semaines venaient de filer à une vitesse éclair, revoir Jillian me donna l'impression de ne pas l'avoir assez contacté, même malgré nos échanges sms. Enfin... Autant se dire que tout ça était derrière nous maintenant !

« Comment vas-tu ? Ca se passe bien au boulot et à Voltapolis ? »

S'enquit-elle immédiatement. Car, oui, même si Kalia et sa meilleure amie étaient présentes en ces lieux pour une enquête quelconque, l'alolienne ne lui ferait pas l'affront de se lancer dans le coeur du devoir sans prendre au préalable des nouvelles de sa belle Jillian. Oui, sa belle Jillian... Dont elle osa redécouvrir la beauté en posant enfin un regard appuyé et plus concret sur la Hoennienne. Le tout, alors que Kuna délaissa enfin la jambe de la détective pour retrouver Elyos, et s'amuser à jouer avec lui. C'est vrai qu'ils étaient devenus comme deux fidèles amis entre eux aussi avec le temps : ils avaient aussi besoin de se retrouver... Comme quoi, humains comme pokémons, on pouvait parfois avoir de gros points communs !

with (Jillian & Kalia)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Dim 9 Déc 2018 - 11:45

Entre légende et créature perdue

sujet déroulé au sein de la forêt d'ehrétia


Timidité avait été un des traits de personnalité que l’on pouvait aisément apercevoir dans le reflet du Poussifeu de l’aventurière. Trait caractérisé par le passé tumultueux et douloureux qu’il a dû vivre et dont l’expérience a été partagée uniquement avec sa maîtresse. Ce lien fort qui les lie a « obligé » Elyos à développer de la jalousie, de la possessivité à toute personne qui oserait se rapprocher d’un peu trop près de sa nouvelle amie, de sa nouvelle dresseuse, de sa nouvelle maîtresse. Il lui a, quand même, fallu un certain temps d’adaptation avant d’assimiler Kalia dans la vie de Jillian et dans la sienne par conséquent. Les premiers jours, les premières semaines n’ont pas été très glorieuses, lui étant grognon avec la meilleure amie de Kalia et cette dernière essayant par tous les moyens de se faire accepter et apprécier par ce petit. Le temps d’adaptation a été peut-être long, mais rien d’insurmontable, preuve en était le rapprochement net entre les deux, fruit de conversations et d’actes rassurants de la part de Jillian envers son compagnon de vie. Alors que ce dernier profitait des retrouvailles avec Kalia, Jillian en profitait avec Kuna, enroulé autour de sa jambe, s’était abaissée, agenouillée pour être un peu à son niveau afin de venir lui caresser le haut de sa crinière.

« Tu m’as l’air d’être en pleine forme ! Je suis ravie de le voir ! Ça se voit que Kalia prend bien soin de toi. », lança-t-elle autant pour la gouverne de Kuna que de celle de sa meilleure amie pour laquelle elle lui offrit un clin d’œil ainsi qu’un sourire face à sa parole. « Il est évident que les animaux, qu’en importe leur genre, ont davantage de flexibilité, de faciliter à montrer leurs sentiments. Parfois, j’aimerais être comme eux… Ca éviterait de nombreux tracas… », souffla-t-elle dans un léger rire autant jaune qu’amusé. Et, bien évidemment, elle ne disait pas ceci vis-à-vis de ce qu’il s’était passé entre elles il y a de cela plusieurs mois. Jillian s’était énormément voulue pour cela d’ailleurs. Elle s’était voulue d’avoir pu blesser son amie et de l’avoir fait souffrir. Jillian n’avait jamais été dans un tel cas de figure. Elle et les sentiments : ça faisait d’eux. Elle les exprimait plus facilement avec les pokémons qu’avec les humains. Face à la petite réponse de Kalia face à la réciprocité de leur manque, Jillian s’était contentée d’un simple petit sourire. Il fallait dire que Kuna et Elyos occupaient leur attention. « Je ne peux pas te jeter la pierre. Nos activités professionnelles ont pas mal évoluées et lorsque je crois ne pas avoir de mission, il y en a une qui me monte sur le nez, comme pour aujourd’hui ! » Jillian caressait une fois encore la crinière de Kuna en lui délivrant un petit bisou sur cette dernière avant de se relever. « Mais, malgré tout, tu es la seule véritable amie que j’ai dans ma vie et je ne veux aucunement passer de l’occasion à ne pas être avec toi. » L’heure n’était clairement pas à la confidence, mais Jillian avait besoin de lui en parler.

Kuna avait pris la décision de se délaisser de la jambe de l’aventurière pour rejoindre Elyos qui avait quitté l’épaule de Kalia, profitant de l’occasion pour jouer ensemble. Jillian prit quelques instants pour les regarder s’amuser, n’hésitant nullement à immortaliser ce moment pour les prendre en photo. L’occasion pour elle de se rapprocher de sa meilleure amie et de demeurer à ses côtés, le regard rivé vers leurs deux compagnons afin d’éviter qu’ils n’échappent à leur surveillance. « J’ai besoin de me détendre, je crois. Nous sommes, comme toi, toujours sur les routes. Ce n’est pas ça, nous passons de très bons temps ensemble, à défier les vilains, les malfaiteurs, à sauver la veuve et l’orphelin, à partir à la découverte de nouvelles trouvailles… » Jillian se tait. Le regard dans le vide, ses bras finirent par se croiser contre sa poitrine. « Mais, au final, oui, je vais bien. Et maintenant que je te vois et que tu me sembles bien aller, ça ne peut qu’aller. J’espère que c’est bien le cas, n’est-ce pas… ?», lui demanda-t-elle en posant enfin ses yeux sur elle, lui adressant un sourire et en admirant les traits de son visage.

with (kalia makoa & jillian haynes)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] La Légende de Bruce Lee [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération