Dusk Lumiris

forum rpg pokemon - non stratégique - pas de ligne minimum - event regulier
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -23%
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
Voir le deal
999 €

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
I'm here [Solo]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Ven 21 Déc 2018 - 16:44
Marchant sur le port, tu regardes le ferry partir silencieusement. Tes prunelles fixés sur le bateau qui s’éloigne de plus en plus sans que tu ne puisses rien faire ni dire. Tu n’as pas pu protester contre cette décision. Tu n’avais pas ton mot à dire. Tu es juste un spectateur. Alors tu n’as rien dis. Tu te déteste de pas l’avoir retenu. Ton cœur te disait de le secouer, de le retenir, de plaquer tes lèvres contre les siennes et de lui faire comprendre que pour toi… il est important. Mais tu as choisi la facilité. Tu n’as rien dis, tu as laissé ta chance filée. Tu as juste lâchement abandonné ce que t’es sentiments te disaient de faire. Tu as tout mis de côté. Tu ne voulais pas paraître égoïste. Tu veux le laisser voir d’autres horizons. Tu veux laisser le vent le guider.

Alors pourquoi tes larmes roulent sur tes joues en regardant ce stupide bateau ? Pour tu es encore sur le port à attendre l’impossible ? Pourquoi tu ne fais qu’observer ce petit point partir vers l’horizon que tu n’atteindra jamais ? Pourquoi tu es déchiré ? Tu as choisi cette situation. Tu as choisi de faire ça. Tu as choisi de le laisser partir et toi de rester. Tu as choisi tout ça alors pourquoi pleurer ? Pourquoi tes yeux couleur océan laissent des perles salées rouler sur ton visage pâle ? Pourquoi tu es encore debout ? Cela fait des heures que tu te tiens sur ce quai à espérer l’impossible. Le soleil se couche déjà et tu es toujours là. Éveillé, debout, en vie, déchiré, abandonné.

La lune finit par pointer le bout de son nez et tu décide de rentrer à ton tour. Cela ne sert plus à rien d’attendre quelque chose qui ne reviendra sûrement jamais. Il t’a laissé. Tu es donc si facile à laisser tomber ? Ton père a été le premier, ensuite ta mère, après Jaden puis Neptune et maintenant Marek. Peut-être que Narcisse va aussi un jour partir sans laisser de traces. Peut-être que ta vie se résume à ça finalement… être seul.

Tu ne comptes plus les jours difficiles puisqu’ils le sont tous. Tu te réveille en étant fatigué et sans avoir la force de sortir du lit. Tu te lèves sans volonté. Tu as atteins un poids qui ferait trembler les médecins. Tu refuses pourtant de dire que tu ne vas pas bien. Mais de toute évidence, rien ne va. Ton teint est pâle même livide. Tu n’es plus qu’un fantôme. Tu retombes dans tout tes anciens travers. Tu te renferme. Tu ne veux plus communiquer avec qui que ce soit. Ton cœur est brisé pour la énième fois. Ils t’ont tous fait de fausses promesses. Personne ne respecte sa parole. Ils mentent tous. Le monde entier te ment. Tu détestes les autres, tu déteste la vie. Tu détestes devoir prendre ces médicaments pour dormir, tu détestes d’être encore ici, tu n’en peux plus… tu veux partir. Tout laisser tomber. Et cette fois personne ne viendra te sauver. C’est la solution non ? Il n’y a plus personne pour te retenir sur cette putain de planète.

Tu vas sur le toit de ton immeuble. Tu regardes les étoiles et les constellations pour la dernière fois. Qu’il est bon de se sentir libéré. Le vent fouette ton visage fatigué. Tu es seul. Il y a juste les bruits de la ville pour te bercer. Tu n’as peur de rien en ce moment. Le temps est comme suspendu. Tu es debout accroché à cette stupide rambarde. Tu lève la tête pour prier les constellations et les étoiles une dernière fois. Tu leur poses une dernière question silencieuse et… c’est la fin.

Enfin c’était censé être ta fin.

Sauf qu’il se trouve que tu ne peux pas lâcher cette foutu rambarde. Que tous tes souvenirs arrivent en toi comme un fléau. Pourquoi tu te souviens de rires ? De sourires ? De questions stupides ? D’instants de partage ? Pourquoi maintenant tu te souviens qu’il est bon d’être vivant ? D’avoir des gens sur qui compté. Tu les revois tous, sourires aux lèvres. Tu les revois devant tes yeux et tu passes la rambarde. Ton cœur angoissé battant à tout rompre. Pourquoi maintenant ? Tu ne comprends plus rien. Tu te laisse doucement glisser sur le sol tandis que tous tes pokemons te rejoignent enfin. Ils ont littéralement fait fondre la poignet de porte pour venir te voir. Ils te sautent tous dessus et tu n’as aucune excuse à leur fournir. Tu allais les laisser. Tu allais les abandonner à leur sort alors qu’ils sont là eux. Pourquoi te sens tu seul ? Car ce sont des créatures et toi un homme ? Foutaise. Ils sont bien plus humains que quasi tous les gens que tu as connu jusque ici. Ils t’aiment pour qui tu es.
Tes émotions t’envahissent et tu libère tout. Tu cri tout simplement. Ton chien hurle à la mort et vous emmerdez tous les gens qui dorment sans aucune gêne ni honte. Tu en as marre d’être toi-même. Tant pis si l’humain est con. Tu vivrais autrement. Tu apprendras à vivre autrement…. Mais d’abord… il faut que tu ailles trouver de l’aide.

Tu mets quelques jours avant de demander à ton colocataire de t’aider. Tu prends rendez vous chez un psychologue. Il faut que tu te libère de ton fardeau. Alors, tu fais des efforts. Ta vie ne s’est jamais arrêté de tourner. Alors tu avances à ton rythme. Tu décide enfin de te reprendre en mains. Tu as toujours été seul et tu décide d’avancer grâce à ta propre force. Tu as été un enfant mal-aimé et abandonné. C’est ta vérité. Cependant, tu es un homme maintenant et tu dois être capable de prendre des décisions sans jamais en douter. Alors, tu emmerde le monde et tu décide de vivre. Tu as enfin envie de suivre ta propre voie même si tu doutes encore de toi. Tu doutes encore de tout. Sirius te pousse à faire des efforts. Narcisse est encore ton colocataire et t’as aidé à contacter un psychologue. Tes pokemons et ton ami t’aident alors tu décide toi aussi de t’aider.

Le premier rendez vous avec le psy, t’as un peu secoué. Tu ne sais pas quoi en penser mais à force de le revoir chaque semaine… tu as changé. Tu as repris du poids. Tu sors et tu vas mêmes jusqu’à faire un footing le matin pour te vider l’esprit. Tu commences à devenir quelqu’un. Tu commences enfin à apprendre à vivre.

Le temps passe, tes pokemons grandissent. Sirius n’est plus un bébé et va même devenir papa avec Lala. Tu ne les avais pas empêché. Eux aussi ont le droit de vivre leur vie et d’avoir des enfants. Alors, tu laissais faire leur propre découverte de la vie de parents. Mais d’abord, il y a l’étape de la maternité. Lala n’a pas encore pondu son œuf mais cela ne serait tarder et les deux amoureux n’attendent que ça.
Entre temps, tu as changé de job étudiant. Te voilà bibliothécaire à temps partiel depuis quelques semaines. Ce boulot te plaît beaucoup plus que l’ancien. Tu aimes l’endroit. Tu ne peux le nier, cette atmosphère te conviens amplement. Livreur c’était clairement pas fait pour toi. En plus, sur les conseils de ton psy, tu écris. Tu écris ce qui te tracasse, ce que tu aimes et ce que tu déteste. Tu écris tout et n’importe quoi sur des blocs notes de ton téléphone ou de ton pc. Tu commences à prendre goût à l’écriture. Finis la fatalité, tu commence à faire de la place à ton imagination.

Maintenant, ta vie a changé pour le meilleur a en devenir. Tu n'es pas guéris mais tu es en voie de guérison. Tu fais des choses qui te plaisent. Tu es pressé de voir le bébé de tes pokemons. Tu commences à ne plus rêver d’être six pieds sous terre mais d’être dans cette galaxie infini pour visiter chaque planète qui s’y trouve. Tu les imagines, les écris, les gribouille et tu les conçois comme tu voudrais qu’elles soient.



Une page se tourne, une autre s’écrit et cette fois, c’est toi qui l’écrira.

Explications :
▬ Marek part, Ian le vit plutôt mal et considère son départ comme un énième abandon.
▬ Les semaines défilent, il se sent vide de plus en plus chaque jour et il se sent incroyablement seul. Il se laisse mourir à petit feu.
▬ Il décide de franchir le pas mais sans succès. Il a forgé trop de souvenirs heureux pour qu'il puisse finir ainsi... Sirius fait fondre la poignée de porte pour voir son dresseur et rester près de lui.
▬ Ian prend conscience qu'il s'est forgé des liens (mêmes s'ils ont été éphémères), ils lui sont précieux.
▬ Il décide de se reprendre en mains et de demander de l'aide. Il ira voir Narcisse, qui le soutiendra à aller voir un psychologue.
▬ Il quitte son boulot à temps partiel de livreur pour prendre celui de bibliothécaire sous les conseils de son psy.

Présent :
▬ Ian voit un psychologue une fois par semaine lui incitant à écrire ou à se défouler comme il le souhaite.
▬ Il décide de se vider la tête grâce au footing et de se défouler via écrit.
▬ Entre temps, Caninos et Goupix d'A. ont évolué et forment leur propre famille qui rend Ian assez enthousiaste.
▬ Il n'a pas trop de changement dans son caractère, il reste toujours assez renfermé mais il sourit plus, fait une confiance aveugle à Narcisse qui l'a énormément soutenu et il apprend à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération