Dusk Lumiris

forum rpg pokemon - non stratégique - pas de ligne minimum - event regulier
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
Pied mixeur Moulinex DD64210 OPTICHEF
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Greenish soul | ft. Lyanora
Ivy L. Stark
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6360-ivy-stark-journal-de-bord https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6334-ivy-stark-trainer-card https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6314-if-anyone-ever-tells-me-its-a-mistake-to-have-hope-well-then-ill-just-tell-them-theyre-wrong-ivy-stark
Dresseur Pulsar
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Dresseur Pulsar
Ivy L. Stark
Identité du dresseur
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Dim 7 Juil 2019 - 22:00
Greenish soul
Ivy Stark & Lyanora M. Caelum
N'ayant toujours pas de logis, la route 5 était devenue ton lieu de prédilection. Tu passais toutes tes journées ici, à contempler la nature. Parfois, tu faisais des petits numéros de ballet pour te faire un peu d'argent et pouvoir t'acheter à manger. Il était difficile de croire qu'une si jolie jeune fille, avec des vêtements de princesse et une coiffure soignée se logeait dans les centres Pokémons en tentant tant bien que mal de s'en sortir. Quitter ta maison était à la fois ta meilleure décision, comme la pire.

Pendant l'un de tes numéros, Poyo avait décidé de t'imiter. Toujours avec son absence d'expression sur sa petite tête de concombre, il essayait de sautiller, de faire des figures de danse. Inutile de mentionner qu'il s'agissait d'un pitoyable échec, mais l'effort était appréciable et cela te faisait sourire. Malheureusement, ton Pokémon t'avait déconcentré. Tu était douée, mais lorsqu'on faisait en sorte de te distraire, tu pouvais devenir maladroite. Ratant un pas, tu avais trébuché sur une jeune femme qui passait par là. Tu était obligée de t'agripper à ses vêtements pour éviter de tomber au sol, et cette maladresse te faisait rougir de honte.

« Dé... Désolée mademoiselle ! » Tu te redressais avant de secouer ta robe rose et de resserrer tes couettes. L'inconnue que tu venais de heurter était... elle était si jolie. Elle avait de longs cheveux et un joli béret qui ornait ceux-ci. « Oh, vous êtes belle ! J'aimerais tant savoir m'habiller aussi normalement que vous hihi ! Euh... Enfin, c'était un compliment, je vous promets ! Pardon, je... je dois vous importuner. »

Par « normalement », tu entendais porter autre chose que des robes mignonnes. Tu aimais beaucoup en porter, et tu n'avais rien d'autre, mais tu aimerais tant faire les boutiques un jour, pour te trouver des vêtements plus normaux, varier les styles... trouver ton propre style. Cette demoiselle était réellement magnifique, tu ne pouvais pas en décrocher le regard. Tout t'émerveillais, tu avais l'air d'une enfant qui découvrait le monde ; c'est en quelque sorte ce que tu étais, en même temps.

« Est-ce que vous êtes une Pléiade, vous aussi ? Hmm... pardon, encore une fois hihi ! Je... Voilà. »

Tu ne savais pas t'exprimer correctement. Mais tu avais envie de lui dire que tu te sentais seule. Que discuter avec quelqu'un te faisait du bien. Tu aimerais tant pouvoir t'adapter à la vie en société, apprendre des choses, mais seule... c'est difficile.

Tu avais donc décidé de laisser la jolie inconnue tranquille. Poyo était revenu près de toi, après sa tentative foireuse de devenir danseur d'un jour. Un concombre de mer, ça ne peut pas devenir danseur ! Cela n'a pas de sens... Mais l'idée parvenait à te remonter le moral, parce qu'elle était dans l'absurdité la plus totale. Tu allais donc t'asseoir sur un petit banc non loin, histoire d'observer les Pokémons sauvages. Tu essayais, par la même occasion, de réfléchir à ce que tu allais faire dans un futur proche. Tu ne pouvais pas squatter les centres Pokémons pendant toute ta vie, Ivy. Il fallait que tu parviennes à jouir d'une situation un peu plus stable.




Dernière édition par Ivy Stark le Mer 31 Juil 2019 - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyanora M. Caelum
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6115-don-t-stare-at-me-it-s-creepy-lyanora-m-caelum https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6114-t-card-lyanora-m-caelum-just-a-few-divas https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6072-lyanora-m-caelum-may-i-say-i-m-sorry
Dresseur Pléiade
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Dresseur Pléiade
Lyanora M. Caelum
Identité du dresseur
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Lun 8 Juil 2019 - 23:13


Greenish Soul



Feat.  Ivy Stark




« Le dos droit, le menton haut. Souviens-toi Lyanora. Le dos droit, le menton haut. Ne les regarde pas. Tu vaux plus que ça. S’il le faut contourne-les, mais ne les laisse jamais te bloquer le passage ou t’arrêter. Le dos droit, le menton haut. Montre que tu vaux plus qu’eux. » Oui Mère, bien Mère, répondais-je alors toujours très naïvement. Je gardais donc toujours le dos et le menton haut à l’approche d’un saltimbanque ou d’un individu qui n’avait ni domicile ni argent. Je connaissais un peu la route 5, je savais où est-ce que je voulais aller. Je gardais donc le cap. Le dos droit, le menton haut. Comme si je ne voyais pas ces maigre danseuse et concombre de mer. Je ne voulais pas les voir. Je n’avais pas envie qu’ils me soudoient. Je savais que je ne résisterais pas à une demande directe. J’imagine que ma mère le savait aussi et c’est pourquoi elle m’avait martelée avec cette phrase, m’identifiant ces artistes de la rue en quête de dîme comme étant membre de la plèbe, me poussant à les mépriser et à les voir avec si peu de respect que j’imaginais avec bien peu de conviction un saltimbanque réussir dans quoique ce soit dans la vie. J’imagine que si l’on m’avait confrontée sur ces idées préconçues, je me serais excusée. J’aurais culpabilisé dans l’immédiat. Ça ne me ressemblait pas de déshumaniser l’humanisable. Si j’avais pu, j’ai l’infinie conviction que j’aurais humanisé les roches et leur aurais donné du Chocolat, ou quelque autre bien que j’eusse pu posséder. Si seulement elles avaient eu un souffle, elles auraient été gâtées. Il était plutôt difficile de croire que l’éducation de ma mère était telle que j’accordais une plus grande importance à des choses physiques et naturelles qu’à cette pauvre femme qui tentait, tant bien que mal, de survivre dans ce monde un peu fou dans lequel nous vivions elle et moi.

J’avançais donc, le dos droit, le menton haut. Frayant mon chemin à travers la foule de gens qui s’étaient regroupée autour de la saltimbanque danseuse. Oui, je savais qu’elle dansait. Je n’avais pas pu m’empêcher de jeter un œil. Un œil qui m’eut déconcentrée à tel point que j’eus bifurqué. Ma route était pourtant simple. Je devais simplement rejoindre cette petite clairière de l’autre côté. Je pouvais passer entre les gens sans me faire remarquer et continuer mon chemin. Mais ma conscience en eut décidé autrement. Même si ma mère m’avait toujours dit de ne pas risquer un œil vers ces artistes ambulants. Je l’avais fait. Le dos droit, le menton haut, un regard au coin de l’œil, un itinéraire modifié. Je m’étais retrouvée presque au centre du cercle. Comment ? J’avais pourtant tenté de garder le cap, malgré que je m’eusse fait bousculée à gauche et droite. Mais pas autant que là. Prise par surprise. La racine de mes cheveux se mit à pincer. Ma poitrine s’endolorit. Mon équilibre flancha. Mon avancée fut stoppée raide. J’avais mal. Je n’avais plus le choix. Mon regard se jucha finalement sur la petite artiste, visiblement assez peu âgée avec une chevelure rappelant les cerisiers en fleur… ou la barbe à papa… quelque soit l’idée qui vous interpelle le plus. Je rougis presque instantanément en voyant sa petite robe de poupée. Ma conscience avait été plus forte que ma volonté visiblement et je me retrouvais maintenant devant cette fille, les yeux rivés vers les siens. Ma conscience avait plaqué ma volonté contre un arbre et l’y avait retenu en otage le temps que je me bute contre cette fille. Visiblement, l’éducation de ma mère ne valait plus grande chose, maintenant que j’étais seule dans ce monde de gras. Je me frottai la tête. « Il n’y a pas de mal. J’imagine que ce qui devait arriver est arrivé. » pouffai-je avec un rire gêné alors que j’entendais Altesse se plaindre de ce choc brutal. La pauvre. Elle qui avait élu domicile permanent dans mon sac ne l’avait pas vu venir. Alternant entre deux activités, dormir et se goinfrer dans le sachet de friandises que je tenais dans mon sac. C’est probablement pour cette dernière chose qu’elle aimait tant ce petit bout de tissu et avait du mal à accepter d’en sortir.

D’un mouvement machinal, je portai la poche du sac devant moi et y enfonçai mes deux mains pour attraper ma petite Chlorobule et la sortir. Je voulais la console. Déposant un baiser sur son front. Je la nichai sur mon bras, étendue. Comme si j’eus voulu lui donner le biberon. « Vous voyez Altesse, tout va bien. Ce n’était qu’un petit accident. Tout le monde se porte bien. » Petite diva qu’elle était, elle agissait comme si elle s’eut cassé un ongle, bien qu’elle n’en eut aucun. Mais bon, je commençais à avoir l’habitude de ses petits chichis d’attention. Ça m’amusait. Bien que je ne le lui montrasse pas. Histoire qu’elle ne soit pas fâchée par l’un de mes comportements. « Oui, effectivement, je suis Pléïade. Mais je dois avouer être encore très limitée en ce qui a trait au dressage de Pokémons » dis-je à la blague. Le « vous aussi » m’indiquait qu’elle avait probablement choisi ce groupe elle aussi. Nous avions ça en commun. L’une comme l’autre, nous appartenions au groupe des coordinateurs Pokémons. Sans demander son reste, elle quitta mes côtés pour s’asseoir sur un petit banc, j’ignorais même si elle avait entendu ma réponse. La foule se dispersa plutôt rapidement comprenant que le spectacle était maintenant chose du passé et que le train-train quotidien continuait. Ma mère refit surface dans ma tête. Le dos droit, le menton haut et on avance. Comme si rien n’était. Comme si cette personne que j’évitais n’avait aucune humanité. Comme s’il avait été un simple brin d’herbe sur lequel j’avais décidé de ne pas marcher, simplement parce qu’il n’était pas sur mon chemin. Au diable vos préceptes Mère. Pour une fois, je ferais à ma tête, je m’écouterais moi-même. Je n’avais rien à voir avec vous sur ce point. J’avais plus d’entregent du bas de mes vingt ans. J’accordais plus d’importance à la vie d’autrui que vous ne l’auriez jamais fait.

Altesse dans les bras. J’approchai le banc. Encore un peu ébranlée, je ne demandai pas la permission de m’assoir. Il était plutôt rare que je ne réponde pas à un principe de bonne manière, mais j’avais envie de m’asseoir là maintenant, sans que ma volonté n’eusse eu son mot à dire. Elle avait probablement encore perdu son combat contre ma conscience, faible qu’elle était. Je déposai Altesse sur mes genoux. « Merci pour le compliment, c’est apprécié. » Voilà que je parlais. Je rougis brièvement. Réalisant que je m’immisçais dans l’espace personnelle de cette fille. J’ignore pourquoi, je me sentais interpellée par elle. Par son look. Elle m’inspirait à la fois charme et pitié. Pourquoi mendiait-elle ici, au milieu de la route vers la capitale alors qu’elle possédait de si beaux vêtements, digne des quelques lolitas que j’avais pu rencontrer dans ma vie. Je posai mon dos sur le banc, caressant la tête de ma Chlorobule. « Vous étiez belle à voir plus tôt. Quand vous dansiez, j’entends. » C’était faux. Enfin, peut-être pas. Mais je ne l’avais pas regardée. Je ne l’avais pas vue. Ma volonté dominait alors le bras de fer qu’elle avait si misérablement perdu après un bel affrontement. Je souris bêtement. Si elle avait été le moindrement concentrée sur son art, alors elle n’aurait certainement pas remarqué que si je m’étais retrouvé au premier ce n’était pas l’admirer au départ, bien que je ne doute pas une seule seconde qu’elle puisse avoir un talent considérable.

Je lui souris. Plongeant mes mains dans mon sac à nouveau, mais cette fois, je sortis un emballage blanc à la forme allongée. Je rompis en deux le contenu de l’emballage. Je n’avais visiblement par le compas dans l’œil puisque plutôt de faire deux moitiés égales, j’avais plutôt deux parties, l’une faisant seulement le tiers de l’emballage. Je tendis la moitié la plus longue vers la jeune fille, l’ouverture vers elle pour qu’elle puisse voir qu’il s’agissait d’un sandwich. « C’est l’heure du goûter et j’imagine que vous devez avoir faim après une telle prestation. Combien de temps a-t-elle duré ? » Altesse chouina et je rompis à nouveau la partie que j’avais gardé pour moi pour la lui tendre. « Voilà, mangez, petite plante gloutonne. » Puis je me tournai à nouveau vers la danseuse. « Je suis Lyanora, et juste là c’est Altesse, elle est un peu capricieuse donc il ne faut pas trop la froisser, mais ne le dites pas trop fort. » lui dis-je en chuchotant et en posant l’index sur mes lèvres comme si la petite Chlorobule n’eut pu m’entendre. J’observai ma convive de fortune un moment. Son apparence, bien que de premier abord soigné, semblait un peu négligé du fait de voyages récents. J’imagine qu’elle avait dû en baver avant d’arriver ici. Cherchait-elle à rejoindre Némérya comme je l’eus fait moi-même il y avait quelques temps, exception faite qu’elle avait déjà un Pokémon. Ce petit Cocombaffe qui l’avait suivie jusqu’au banc. « Dites-moi, cette robe, où l’avez-vous prise ? Est-ce une sorte de porte-bonheur qui vous a amené à choisir le groupe Pléïade ? » lui dis-je enfin, intriguée et souriante. Comme si je m’y étais intéressée particulièrement. Bien que je pouvais concevoir qu’il pouvait s’agit d’un sublime costume de scène, je ne m’imaginais pas porter cette robe au quotidien et j’imaginais bien que c’était pareil pour elle. Que cette robe n’était qu’un costume pour son numéro de danse, pas un vêtement du quotidien. Auquel cas je la plaignais puisqu’elle me semblait bien inconfortable et peu adaptée à affronter les situations du quotidien. Était-ce, d’ailleurs, ce sens du spectacle qui l’avait menée vers le groupe de Libégon ? Je dois avouer que j’étais assez curieuse, maintenant que j’avais bravé les sacro-saints préceptes de ma mère. Autant en profiter. Je gloussai d’un petit rire puis pris une bouchée de mon sandwich. Jambon. Je n’affectionnais pas particulièrement cette viande, mais elle ferait le travail pour l’heure.





Dernière édition par Lyanora M. Caelum le Jeu 2 Jan 2020 - 21:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ivy L. Stark
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6360-ivy-stark-journal-de-bord https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6334-ivy-stark-trainer-card https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6314-if-anyone-ever-tells-me-its-a-mistake-to-have-hope-well-then-ill-just-tell-them-theyre-wrong-ivy-stark
Dresseur Pulsar
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Dresseur Pulsar
Ivy L. Stark
Identité du dresseur
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Mar 16 Juil 2019 - 0:34
Greenish soul
Ivy Stark & Lyanora M. Caelum
Cette jeune femme parlait d'une manière si distinguée. Tu n'avais encore jamais vu une demoiselle qui lui ressemblait ; en même temps, tu n'avais pas vu beaucoup de personnes dans ta vie, ma pauvre Ivy. Tu te laisses émerveiller par la douce voix de l'inconnue, cette voix qui te berce, te donnant l'impression d'être quelqu'un d'un minimum normal. Tu te surprends à sourire sans vraiment le faire exprès, tu veux sans doute bien paraître devant elle. Tu ne veux pas qu'elle te considère comme une moins que rien, une sans abris, même si c'est probablement la définition qui te catégorise le mieux dans l'actualité. Elle apprécie tes compliments. Pourtant, elle aurait pu te trouver impertinente. Ô joie, il y a encore de bonnes âmes dans ce monde. Tu as croisé des gens qui t'ont ignoré, d'autres qui t'ont applaudis, mais personne ne prenait réellement la peine de t'approcher pour venir discuter avec toi, en toute simplicité. En toute humanité.

Tu étais parvenue à deviner son groupe sur le réseau Dusk. En même temps, cette fille avait l'allure et la grâce d'une Pléiade. Tu avais une chance sur cinq et tu avais deviné ; une petite fierté personnelle. Ce n'était pas grand chose, mais c'était une victoire parmi tant d'autres. Voilà qu'elle te complimentait à son tour, disant que tu étais jolie à voir lorsque tu faisais ton numéro de danse. Tu souris à nouveau, sentant tes joues devenir écarlates. « Je suis ravie que ma danse vous ait plu ! » Dis-tu en posant tes mains de chaque côté de ton visage, telle la jeune fille enchantée que tu es. Ce don pour le ballet classique que tu as depuis ta tendre enfance, il te permet enfin de te faire reconnaître au moins un peu. Tu espères que cela n'allait pas s'arrêter ici, tu voulais que le monde entier te voit danser. Tu sors de tes rêveries lorsque la demoiselle dont tu ne connais toujours par le prénom te tend un sandwich. Tes prunelles se remplissent alors d'étoiles. Comment était-ce possible qu'une humaine soit aussi merveilleusement attentionnée envers toi, alors que tu n'es qu'une pure inconnue ? Tu agrippes timidement le pain et ce qu'il contient, te demandant si elle ne finira pas par te demander un service en retour. « Merci beaucoup, je meurs de faim. Je crois que je dansais depuis... hm. Une heure ou deux ! Je ne sais pas vraiment, je n'ai pas d'horloge à poignet. » Une montre. Tu avais oublié le terme, mais elle allait comprendre, pas vrai ? De toute façon, tu savais qu'il te fallait un téléphone portable plutôt qu'une montre. Mais avant, il fallait que tu gagnes un peu d'argent. Le logement était ta première priorité, et ensuite, tu allais pouvoir réfléchir à la prochaine étape.

En mordant dans le délicieux sandwich, tu remarques la petite Chlorobule de ta nouvelle connaissance de la journée. Elle se nomme Altesse ; un surnom absolument adorable qui lui va comme un gant. Tu approches ta main de sa tête pour lui adresser une petite caresse, tu ne peux t'empêcher d'être affectueuse avec les Pokémons que tu trouves mignons. Tu ne sais pas si elle va refuser ton approche, mais tu tentes quand même le coup. En réalité, tu aurais envie de la serrer contre toi, de lui dire haut et fort à quel point elle est choupinette, mais tu te retiens, car tu sais que ce n'est pas approprié. « Je n'avais encore jamais vu de Chlorobule, elle est jolie ! » Tu marques une pause en cherchant ton propre compagnon du regard. Celui-ci est simplement posé sur le rebord du banc, fixant le vide avec toujours autant d'expression qu'à son habitude. « Lui, c'est Poyo. C'est un Concombaffe ! Les gens disent qu'il n'est pas mignon, mais moi je le trouve très très très mignon, je ne comprends pas vraiment les gens ! » Tu termines ton sandwich. Puis, tu prends Poyo entre tes mains pour l'avancer doucement vers la demoiselle aux cheveux magnifiques. Tu l'observes de tes petits yeux pétillants, en tournant légèrement ta tête sur le côté. « Et vous, vous le trouvez mignon ? » Le Concombaffe ne bouge pas d'un poil. Enfin, d'une écaille. Enfin, d'un... il ne bouge pas. « Baffe. » Ce petit son, c'est tout ce qu'il fera pour démontrer son existence ; et c'est déjà bien.

Son nom raisonne ensuite dans ta tête. Lyanora. Tu avais réagis à la présentation du Pokémon, mais pas à celle de la demoiselle. Tu es pourtant si heureuse de pouvoir mettre un nom sur son visage ; un nom qui la rendait encore plus jolie. Lyanora. Un nom que tu n'avais jamais entendu. Mais... tu n'en avais pas beaucoup entendu, des prénoms. Tu le trouvais mélodieux. La personne qui avait choisi ce prénom devait être merveilleuse. Non pas que tu détestes le tiens, bien au contraire, tu l'aimes beaucoup également. D'ailleurs, peut-être devrais-tu te présenter à ton tour, très chère ? « Je suis enchantée de vous rencontrer, Lyanora. Je m'appelle Ivy. Je vous remercie de parler avec moi... les journées sont longues, lorsque je suis seule. » Quelle triste phrase. Tu ne cherches pas à avoir de la pitié, ou quelque chose qui s'en rapproche. Tu dis ce que tu penses au plus profond de toi, tu t'ouvres doucement à Lyanora. La seule personne qui avait décidé de venir t'aborder, sans que tu lui aies demandé quoi que ce soit. Cependant, elle, elle te demande quelque chose. Non pas un service mais une simple question. Tu observes le tissu rose de ta robe. La demande de la demoiselle t'amuse. Un porte-bonheur ? Pas vraiment, mais tu aimerais bien en avoir un, de porte-bonheur. Tu as toujours rêvé de pouvoir dénicher tes propres rubans à attacher dans tes cheveux, par exemple. Un jour, peut-être. « Il s'agit d'un cadeau de celle qui m'a enseigné la danse. C'était pour me féliciter de ma progression. Elle était très gentille ! Je pense qu'elle a été faite sur mesure, il n'est pas possible de la trouver en boutique... Je l'aime, mais ce n'est pas vraiment un porte-bonheur. Et vous, est-ce que vous en possédez un ? » Demandes-tu avec intérêt, alors que tu donnes toute ton attention à Lyanora. Tu aimes en apprendre davantage sur elle, et en même temps, tu apprends. Tu apprends comment discuter de tout et de rien. Tu apprends comment te tenir. Tu apprends comment entamer une relation amicale. Tu comprends qu'il faut échanger des banalités, pour finalement apprendre à connaître l'interlocuteur. Cela semble si simple, mais tu aimes ça. On pourrait même dire que tu as le cœur léger en ce moment ; tu voulais poursuivre cet échange jusqu'au crépuscule s'il le fallait, c'était bien mieux que simplement rentrer au Centre Pokémon comme à chaque soir, sans artifice, sans nouvelle expérience. Seule, cette rencontre avait pu égayer ta journée.




Dernière édition par Ivy Stark le Mer 31 Juil 2019 - 12:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyanora M. Caelum
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6115-don-t-stare-at-me-it-s-creepy-lyanora-m-caelum https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6114-t-card-lyanora-m-caelum-just-a-few-divas https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6072-lyanora-m-caelum-may-i-say-i-m-sorry
Dresseur Pléiade
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Dresseur Pléiade
Lyanora M. Caelum
Identité du dresseur
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Mar 16 Juil 2019 - 23:51


Greenish Soul



Feat.  Ivy Stark




J’esquissai un sourire à la mention de cette locution qu’était « horloge à poignet. » J’ignorais s’il s’agissait d’humour ou d’un manque de vocabulaire, mais cette réponse m’amusait grandement. Je retins néanmoins un peu mon rire. Après tout, j’étais avec une étrangère, je ne savais pas à quel point elle accepterait que je me moque de cette toute petite erreur qui ne nuisait pas à ma compréhension de ce qu’elle tentait d’exprimer. Pourtant, j’avais l’image de ce vieux coucou chez ma grand-mère qui, plus jeune, me faisait danser toutes les heures tant sa musique était belle attaché autour du poignet de la jeune fille. C’était évident trop court et pour le moins assez peu discret, alors que la mode était à ces accessoires discrets que l’on voyait à peine, peu importe la distance à laquelle on se trouvait du dit objet. Je souris à mon interlocutrice. Comme s’il n’y avait eu aucune erreur. Comme si cette phrase sombrait déjà dans l’oubli. Je ne voulais pas la brusquer. Ce ton de voix qu’elle utilisait me laissait croire qu’elle avançait un peu à tâtons, comme si j’eus été l’une des premières personnes qu’elle rencontrait vraiment dans sa vie et qui lui montrait un certain intérêt. Je trouvais cela curieux.

J’hésitais. J’hésitais tellement. Je ne voulais pas la brusquer. Si son Pokémon était mignon ? Je ne sais pas. Je ne sais pas ce que je pensais de ce Pokémon. Je ne le trouvais ni moche ni beau. Ni utile ni inutile. Je crois qu’il appartenait à cette catégorie de Pokémon desquels je ne me préoccupais pas vraiment à la fois inutilisable en concours et sans grand attrait pour plaire, pourtant, cette femme semblait tellement admirative à l’endroit de ce Pokémon et sa candeur m’empêchait de lui dire la vérité. Je ne voulais pas la blesser. Elle était tellement adorable, je ne pouvais pas concevoir que quelqu’un eut pu vouloir lui faire du mal. Je ne serais donc pas celle qui lui lancerait une jambette quelconque. J’avais plutôt envie de la dorloter, de prendre soin d’elle, comme si elle eut été mon enfant. Je ne pouvais pas lui dire que je n’affectionnais pas particulièrement son Pokémon qui restait là, tout pantois, fixant l’horizon… où quoiqu’il eût fixé. À ma grande surprise, Altesse accepta la caresse de l’étrangère. Pas qu’elle fût particulièrement sauvage ou farouche, mais je l’avais rarement vu accepter la caresse d’une étrangère aussi facilement, sans qu’il y eût une récompense à la clef. Était-ce le jambon qui la changeait ainsi ? Si oui, il faudrait que je considère à ajouter cet ingrédient à sa diète alimentaire. « Elle semble t’apprécier… » lui confiais-je. « Et Poyo bien sûr qu’il est mignon. » dis-je d’un ton beaucoup trop enthousiaste. J’avais menti. C’était ce que l’on appelait un mensonge blanc, fort heureusement. Rien qui puisse nuire à cette jeune fille. Simplement un petit mensonge transparent qui se voulait lui apporter positivité et bonne humeur. En même temps, j’avais du mal à imaginer qu’il s’agissait réellement d’un mensonge. J’avais simplement projeté une opinion sur un sujet sur lequel je ne souhaitais pas vraiment prendre position, il valait mieux ne pas le faire, de toute façon. Déjà que je m’étais presque moquée d’elle quelques instants auparavant, je ne voulais pas l’offusquée. Si je ne savais pas avec exactitude pourquoi j’avais entrepris de m’asseoir sur ce banc, je pouvais affirmer que je n’avais pas envie de tuer cette communion.

Était-ce que je cherchais en commençant à élever des Pokémons ? Des rencontres. Des gens avec lesquels partager une relation, aussi pure soit-elle, pour communier ? C’était une bonne question. Depuis ma rencontre avec Even au café d’Artiesta, je n’avais pas vraiment pris le temps de me reposer cette question. Maintenant qu’il m’avait décommandé de tenter d’impressionner mes parents, pourquoi continuais-je ma route ? Pour les fuir ou pour quelque chose de plus propre, de plus personnel ? La candeur, cette façon de vivre le moment présent qu’avait cette fille semblait me faire du bien, comme si elle était toute désignée pour me livrer sur un plateau d’or et d’argent cette réponse que je n’avais pas pris le temps de chercher et qui, pourtant m’était nécessaire. Errer sans conviction avait tendance à détruire une personne plus que cela ne pouvait l’aider. Je lui souris à nouveau. Comme si elle venait de porter à ma tête une grande révélation. Elle ne s’était pourtant que présenter. Elle avait dit son nom et m’avait remerciée de lui parler. Était-elle seule ? Que faisait-elle seule alors ? Elle me semblait si jeune. Oui… évidemment qu’elle était seule, sinon elle n’aurait pas fini sa phrase ainsi… Lorsqu’elle est seule, les journées sont longues. C’est là qu’elle se trompait. Elle se trompait tellement, mais elle ne le savait pas. Elle n’avait pas remarqué ce qui faisait le plus grand charme de notre monde. Ces amis qui nous suivent en permanence. J’en étais la première surprise, elle qui parlait avec tant d’admiration de ce Pokémon inerte qui la suivait. J’imagine que c’était une chose que je pourrais lui dire éventuellement dans notre conversation qu’en la présence de Poyo, elle n’était jamais vraiment seule. Jamais. C’était une chose que j’avais comprise quand Altesse avait refusé sa Pokéball une enième fois alors que la pluie drue s’effondrait sur notre tête et que nous n’avions ni abris ni gîte vers lequel se diriger, trop loin de la ville pour trouver un commerce dans lequel se glisser le temps que la météo se calme.  J’échappai un petit rire étouffé. Si ce souvenir n’était pas particulièrement heureux, il m’avait permis de comprendre que je pourrais toujours compter sur mes Pokémons. J’avais alors vraiment compris pourquoi ma sœur avait été tant affectée quand le Bruyverne de notre grand-mère avait succombé à ses blessures après l’avoir sauvée. Elle qui en était si proche.

Je caressai la tête de ma Chlorobule qui fit volteface pour me faire une grimace comme si elle avait été en colère contre moi. Je n’avais pourtant rien fait de mal, je lui avais même fait cadeau d’une partie de mon sandwich. Faisait-elle son intéressante ou montrait-elle encore à quel point elle était capricieuse ? Tant pis, c’était son problème si elle refusait mon affection… ou l’était-ce vraiment ? Mon attention se dirigea à nouveau vers mon interlocutrice aux cheveux roses. Elle me posait une question maintenant. La même que je lui avais posée plus tôt. Je souris, retirant mon couvre-chef pour le lui montrer. « Oui. Partout où je vais, ce béret me suit. Une personne à qui je tiens m’en a fait cadeau il y a un moment déjà et depuis il ne m’a jamais vraiment quitté. Quand je ne le porte par sur ma tête, il est toujours près. » lui répondis-je sur un ton passionné. Ne donnant aucun détail supplémentaire. Je n’étais pas aussi précise qu’elle. J’ignore pourquoi, je n’avais rien à cacher pourtant. Je replaçai le béret sur ma tête, là où il était quelques secondes auparavant. En un instant, il était de nouveau fixé à m tête comme s’il n’eut jamais été déplacé. Comme s’il avait toujours été perché là-haut et qu’il y était collé. « Votre professeure de danse vous dites ? Pourquoi en parlez-vous au passé ? » laissais-je tomber. Non, j’avais poussé trop loin cette fois. Si une histoire sombre ressortait de cette question, je me sentirais terriblement mal. Mal d’avoir dévier une conversation joyeuse et purement amicale vers un sujet triste sombre qui lui appartenait. « Non… pardonnez-moi, je voulais pas que l’on plonge dans une grisaille du passé… » Je laissai planer un léger silence. Je voulais changer de sujet, je voulais que notre attention se porte ailleurs.

D’un mouvement précis, je plongeai la main dans mon sac. Comme si j’avais répété ce mouvement pendant des années. Ma main ne remua même pas un peu. Elle agrippa immédiatement une Pokéball. Je souris et appuyer sur le bouton pour faire grossir la balle. Pas une seconde s’écoula avant que j’appuie à nouveau sur le bouton pour laisser sortir ma petite Wattouat. « Je vous présente madame la Marquise. J’ai cru bon de la sortir, imaginant qu’elle souhaitait prendre l’air un peu.   » La petite brebis se posa sur mes cuisses pour se faire caresser. Heureuse à un point que je ne pourrais décrire, j’aurais presque pu l’entendre ronronner. Je plongeai mes mains dans sa laine soyeuse, endurant les petits chocs de statique que je pouvais ressentir.  Je levai les yeux vers le ciel. Il y a tout juste quelques semaines, je n’avais pas ces amies splendides que j’avais adoptées et qui, d’une certaine manière m’avait également adoptée. Le menton bien haut, les yeux rivés vers l’un de ces nuages cotonneux je souris à toutes dents. « Vous savez mademoiselle Ivy… Il y a dans la vie de dresseuse une chose magnifique que l’on sous-estime souvent. Nous ne sommes jamais vraiment seuls… » Je laissai ma phrase en suspens, descendant les yeux vers ma Chlorobule et je repris, de manière plus solennel « …parce que ces petites bêtes ont décidé de nous faire confiance et de ne jamais nous abandonner. Je n’ai pas encore compris grand-chose à cette vie d’aventures, mais ça oui. Nous avons toujours des amis près de nous, humains ou non. » Puis mon regard se porta vers elle. Mon sourire blanc et droit était complètement visible. Je souriais à toute dent comme si j’avais été la personne la plus fière au monde d’avoir ainsi su sortir une phrase aussi philosophique. C’était ça l’avantage de notre monde, autant en profiter.

Mes doigts continuaient de s’agiter dans la laine de mon Pokémon. Je continuais de sourire. Une petite brise se leva, portant à mon nez le parfum des fleurs. Je portai mon sandwich à ma bouche de ma main libre et en prit la dernière bouchée. Je chiffonnai le papier et en disposai en le mettant dans mon sac. La journée nous gâtait grandement. Si je n’étais pas venue au départ pour sociabiliser, mais je dois avouer que ce plan me plaisait aussi. Je tournai la tête vers Ivy, souhaitant rengager la discussion autrement. « Dites-moi, mademoiselle Ivy, quelle est la chose que vous aimez le plus au monde ? » Je disais cela en rigolant. J’aimais cette question. Elle permettait d’en savoir tellement sur une personne. Elle ne disait pourtant qu’une seule chose, mais elle permettait d’En fixer mille autres. « Moi ce sont les plantes. Si je devais choisir ma préférée, je dirais l’orchidée. » dis-je en rigolant un peu. Cette simple information venait de lui divulguer que j’aimais l’environnement, que j’aimais la couleur verte, que j’appréciais la nature et l’air frais, que j’aimais contempler ce qu’Arceus nous avait offert en créant ce monde, que j’aimais les Pokémons de ce type, que j’étais du genre romantique. Tellement d’informations qu’elle pouvait présumer. J’agissais comme une gamine dans ma hâte d’entendre sa réponse. Je contemplais son visage si jeune. Pourquoi était-elle seule ici à cet âge ? Je l’ignorais. J’aurais aimé le savoir. Hélas, il lui appartenait de me dévoiler, ou non, cette information. Attendant sa réponse, j’eus néanmoins un petit flash. Une nouvelle fois, je plongeai ma main dans mon sac, le nid dans lequel Altesse avait établi domicile, et sortis mon sachet de friandise. En proposant une à mes deux Pokémons et une autre au sien. Bien qu’il ne fût pas très agité, je ne voulais pas créer de jaloux, aussi bien le laisser en profiter. Je souris à sa dresseuse, je me rendais compte que dans mon empressement, je ne lui avais pas demandé la permission. Et s’il avait une diète précise en cause de problèmes de santé. J’avais peur d’avoir merdé, si tôt dans cette discussion et cette possible amitié qui étaient dans les deux cas tellement précaires. Mon visage un peu paniqué observait sa réaction, craignant un reproche quelconque, bien qu’il ne semblât pas possible qu’elle puisse prendre les nerfs, peu importe le prétexte. Du moins, c’était l’impression que j’en avais.





Dernière édition par Lyanora M. Caelum le Mar 30 Juil 2019 - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ivy L. Stark
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6360-ivy-stark-journal-de-bord https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6334-ivy-stark-trainer-card https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6314-if-anyone-ever-tells-me-its-a-mistake-to-have-hope-well-then-ill-just-tell-them-theyre-wrong-ivy-stark
Dresseur Pulsar
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Dresseur Pulsar
Ivy L. Stark
Identité du dresseur
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Lun 29 Juil 2019 - 1:11
Greenish soul
Ivy Stark & Lyanora M. Caelum
Tu entends ça, Ivy ? Cette petite Chlorobule t'apprécie. Ce n'est pas le premier Pokémon qui semble intrigué par toi. Souvent, les Pokémons des dresseurs passants viennent vers toi, comme si cela leur venait naturellement. Tu as une aura réconfortante, faut-il croire. Tu souris. Tu souris parce que cette Altesse t'aime bien, mais aussi parce que Lyanora trouve Poyo mignon elle aussi. A-t-elle prononcé ces mots pour éviter de te vexer ? Peut-être, mais cela t'importe peu, tout ce qui compte, c'est qu'elle l'ait dit ; cela te fait chaud au cœur. Poyo lui, reste évidemment de marbre.

Tu observes avec intérêt ce mignon petit chapeau que la demoiselle porte. C'est un béret, c'est ça ? C'est amusant comme mot. Sa forme arrondie lui offre un côté distingué ; il convient parfaitement à Lyanora. La Pléiade enchaîne avec une question sur ta professeure de danse, celle que tu as évoquée au passé. Cette formulation l'a interpellé, attisant ainsi sa curiosité. Tu souris en agitant doucement la main. Lyanora n'a pas à culpabiliser de te poser des questions. Cela te fait plaisir de constater qu'une personne s'intéresse réellement à ce que tu racontes et qu'en plus, elle en demande davantage. Tu poses alors Poyo sur tes genoux et tu baisses doucement les yeux.

« Je ne prends plus de cours de danse depuis un petit moment déjà, et comme mes parents m'interdisaient de sortir, je ne l'ai plus revu. J'aimerais la revoir un jour, mais je n'ai jamais su où elle vivait. » Tu parles si naturellement de ton passé, comme si ta séquestration était quelque chose de normal. Tu as toujours vécu ainsi, et même si tu penses, encore aujourd'hui, qu'être enfermé n'est pas une bonne chose, tu considères cela comme banal. « Marquise est si mignonne ! Moi aussi, je possède un deuxième Pokémon... Tiens, mais où est-elle d'ailleurs ? » Tu te retournes pour observer autour de toi. Aucune trace de l'Evoli chromatique à l'horizon. Tu paniques un peu, cela peut se ressentir sur ton visage. Un brin d'inquiétude. « Lyca ? » L'appelles-tu. Tu entends ensuite un bruit provenir de sous le banc. Un bâillement. Elle faisait la sieste, là, depuis tout ce temps ? Réveillée, elle se décide à monter à son tour sur le banc pour vous tenir compagnie, à toi et à tes nouvelles connaissances. Elle renifle doucement Marquise d'un air intéressé avant de frotter sa joue contre sa laine électrifiée. Elle sursaute légèrement, ayant probablement reçu un petit choc de statique. Cela ne l'empêche pas de continuer sa tentative d'affection vis-à-vis du Wattouat. « - Vous avez raison... Mes Pokémons me tiennent compagnie et me rendent heureuse. Mais ils ne peuvent pas vraiment parler... comme vous. Enfin, on ne peut pas avoir une vraie discussion. C'est ce que j'essayais de dire, oui... Pardonnez-moi, j'ai du mal à m'exprimer correctement parfois. »

Tu espères ne pas trop l'embêter avec tes difficultés. Tu ne sais pas encore comment bien t'adapter au langage populaire, tu es simple d'esprit et tu dis ce qui te passe par la tête, tu manques un peu de filtre. Parfois, tu as du mal à trouver les bons mots pour décrire tes pensées. Cela viendra sans doute avec le temps. La question de l'amatrice des plantes te gêne un peu. Tu ne sais pas quoi lui répondre. Que veut-elle dire par « le plus au monde » ? Parle-t-elle du monde extérieur, de la nature ? De la société ? De tout ? Tu essayes de réfléchir... Tu ne connais rien à la beauté du monde. Ma pauvre, tu ne sais même pas à quoi ressemble une orchidée. « J'espère pouvoir admirer cette fleur que vous aimez tant, un jour. » Dis-tu, suivi d'un sourire. Elle aura sans doute la puce à l'oreille. Tu n'as jamais vu sa fleur préférée. Mais ce mot... orchidée. C'est un joli nom. Cette fleur ne peut être que magnifique. De toute façon, tu n'as encore jamais vu de fleurs laides. Cela n'existe pas, tu en es certaine. « Moi, je... J'aime beaucoup la danse. Je ne sais pas si cela correspond à votre question, mais je me sens toujours heureuse lorsque je fais mes chorégraphies. J'aime aussi mes Pokémons. J'espère pouvoir en croiser de nouveaux qui accepteront de devenir mes compagnons. » Cette réponse est remplie d'innocence. Tu espères pouvoir l'élaborer un peu plus, dans un futur proche.

Tu caresses doucement la tête de la petite Lyca. Son pelage blanc est si doux. Tu t'es beaucoup attaché à elle, et pourtant, elle n'est avec toi que depuis tout récemment. Ce lien est fort ; entre un dresseur et un Pokémon. Tu souhaites continuer de vivre cette expérience. « Dites-moi Lyanora... Je suis désolée de paraître indiscrète mais... vous vivez dans le coin ? » Tu te sens fière. Tu t'es excusée de ta potentielle indiscrétion. Cela démontrait ta bonne foi, tu prouvais ainsi que ta question ne cachait aucune mauvaise intention, n'est-ce pas ? Tu essayes, tu fais de ton mieux, mais peut-être qu'en disant cela tu alimentes les soupçons. Tu réfléchis beaucoup trop, Ivy. Profite simplement de cet échange verbal. Poyo accepte de grignoter l'une des friandises de la demoiselle. Même s'il n'a aucune expression, tu le sens content et cela te fait sourire. Tu caresses la têt- le corps du concombre marin avant de faire la rencontre de la tête touffue de Lyca qui fait sa jalouse. Elle veut de l'attention, elle aussi. Un vrai bébé, celle-là.




Dernière édition par Ivy Stark le Mer 31 Juil 2019 - 11:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyanora M. Caelum
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6115-don-t-stare-at-me-it-s-creepy-lyanora-m-caelum https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6114-t-card-lyanora-m-caelum-just-a-few-divas https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6072-lyanora-m-caelum-may-i-say-i-m-sorry
Dresseur Pléiade
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Dresseur Pléiade
Lyanora M. Caelum
Identité du dresseur
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Mar 30 Juil 2019 - 23:58


Greenish Soul



Feat.  Ivy Stark




« Non, hélas, je n’ai pas encore choisi de domicile en cette région. » lui dis-je en souriant. Comme une simple réponse impulsive à sa question. Tout naturellement. Comme s’il avait été normal d’errer en une région que l’on ne connaissait pas sans avoir de résidence, comme s’il avait été normal d’être une itinérante. J’étais pourtant riche. Je ne manquais pas de moyen. J’avais simplement mieux à faire pour le monde et les auberges me suffisaient amplement. Un jour viendrait probablement où je chercherais à m’établir en une ville précise. Quand j’aurais trouvé ce que j’avais envie de trouver. Était-ce seulement ma sœur ou voulais-je plus ? Même moi j’ignorais la réponse à cette question à l’heure actuelle. Je me promenais, je tissais des liens et pour l’instant ça m’allait. J’étais cette vagabonde un peu folle qui ne cherchait pas à régler sa situation, me dirigeant plutôt çà et là avec pour seuls buts d’un jour jouir d’une certaine réputation. Heureusement, j’avais cette liberté d’agir et de vivre. Sans elle, j’aurais eu bien du mal et je serais probablement toujours à Jadielle, toujours la même, coincée entre l’écorce et l’arbre, entre vivre la vie de mes parents et mon désir de vivre ma propre aventure, celle qui me caractérisait vraiment.

J’avais répondu à cette question d’abord car j’appréhendais la suite de notre discussion. Mon sang s’était glacé alors qu’elle me parlait. Son ton était naturel et mon sursis ne venait pas de ce ton, mais plutôt de son propos. Ce propos inquiétant qu’elle avait mentionné avec tant d’aisance. « Mes parents m’interdisaient de sortir » Était-ce toujours ? Mes parents étaient certes stricts, mais n’avaient rien de geôliers. Jamais ils ne m’avaient condamnée à ma chambre plus d’une heure ou deux et encore, il fallait que j’aie été cruelle pour mériter un tel châtiment. Était-ce qu’elle voulait dire ? Était-ce que ses parents la punissaient et qu’elle exagérait ? J’espérais tellement. Le mensonge était bien moins pire que cette triste réalité, si tant peu était-elle une réalité. À ce stade, il s’agissait davantage d’un enfer, presque onirique. Encore là… qui aurait voulu rêver d’une telle vie ? J’ignorais si c’était vrai, mais la simple idée que ce puisse l’être me faisait frissonner. M’effrayant et m’attristant à la fois. « Excusez-moi… je reviens sur une chose que vous avez mentionner… vos parents vous interdisaient de sortir mademoiselle Ivy ? Tout le temps ? » Ma curiosité avait pris les devants et dans mon malaise existentiel, je la fixais. Ça ne me regardait pas. La réponse lui appartenait. J’ignorais même pourquoi j’avais osé poser la question, mais c’était fait. Trop tard. Elle savait maintenant que je me mêlais de ce qui ne me regardait pas. Pourtant, cette fois, je ne culpabilisais pas. C’était comme si ma conscience me soufflait l’importance de poser cette question et d’aider cette jeune fille si telle avait été le cas. Lys, une jeune dame que j’avais rencontré, me plaignait car selon elle, mes parents m’avaient volé mon enfance. Je n’avais pas la même conception de ma jeunesse, mais cette Ivy… si ce qu’elle disait était vrai, alors elle n’avait jamais pu voir toutes les beautés que recelaient ce monde. Autant il pouvait être dramatique, autant il pouvait être magique et cette femme devait le savoir. Quitte à le lui montrer moi-même. Quitte à devenir une sorte de mère pour elle.  Je la regardais fixement. Droit dans les yeux. « Oui, pardonnez-moi. Je me mêle peut-être de ce qui ne me regarde pas, mais j’avoue m’inquiéter un peu de ce que vous venez de révéler. Si vraiment vos parents vous consignaient à votre chambre alors je suis heureuse de vous voir ici en forme. La solitude a cette vilaine tendance à ravager l’humain…   » dis-je avec cette pauvre Lys en tête. Cette pauvre Lys qui souffrait d’avoir perdu son amour. Mon interlocutrice était certes toute autre cette fois, plus candide, plus optimiste, mais elle ne devait pas se rendre compte des ravages que cette condition avait eu sur elle. Je lui souris. Coupant ma phrase de manière sèche. « …Me permettriez-vous de vous montrer quelque chose ? »

Sans même attendre sa permission, je me levai du banc et mis les mains dans mon sac en regardant son petit Évoli. J’en sortis deux Pokéballs, un briquet et une espèce de bol. Je lançai les deux Pokéballs en l’air. Ma Babimanta, Madonne, et ma Larveyette, Majestée en sortirent toutes deux bien gaies. « Je vous présente Madonne et Majestée, mes deux autres Pokémons.   » Puis je posai l’étrange récipient au sol, allumant une mèche qui en dépassait. Aussitôt une étrange odeur de baies vint caresser nos narines. Mes quatres Pokémons la reniflaient avec envie, particulièrement Altesse et Majestée qui toutes deux s’en approchaient tranquillement. Je souris à Ivy en les pointant du doigt. Je venais de poser un encens pour attirer des Pokémons vers nous, pour lui faire plaisir. Un encens particulièrement puissant pour les Pokémons de type Plante, expliquant la réaction de mes petits Pokémons. « Quitte à être ici, pourquoi ne pas tenter de vous attirer un nouveau compagnon justement. C’est un encens. Peu nombreux sont les Pokémons qui résistent à son odeur. Ça me pardonnera mon indiscrétion. » dis-je le regard désolée en sortant des gâteaux de mon sac avant de lui en tendre un. « J’ignore s’il existe un tel Pokémon en Lumiris, mais avec un peu de chance, peut-être aurons-nous droit à un Pokémon qui rappelle l’orchidée. Vous saurez alors à quoi ressemble cette fleur. » dis-je en échappant un petit gloussement de rire. Comme si j’eus été satisfaite de tout ce que j’avais dit jusqu’ici. Normalement, j’aurais ressenti un malaise si grand en la questionnant sur son passé et là, c’était comme si de rien n’était. Daignais-je montrer un peu de confiance en moi ? En était-elle la cause ?

J’étais perplexe. Perplexe face à mes propres réactions intellectuelles, je m’étais déjà flagellée pour bien moins que cela. Plus souvent qu’autrement j’oserais même dire. Une image vint caresser mon cerveau. Imaginant Ivy comme si elle avait été un petit lutin du bonheur qui avait trébuché sur moi en suivant une quelconque volonté divine. Je souris, grandement amusée par cette image. Elle ne comprendrait certes pas ce fou rire, mais j’osais espérer qu’elle y tombe avec moi, plutôt que de remuer quelques chimères de son passé qui l’avaient hantée depuis sa plus tendre enfance. Poussée par mon amusement, je m’étendis dans l’herbe, les yeux rivés vers le ciel et vers la Madonne qui eut vite fait de se placer devant moi. Je rigolai à nouveau, comme si j’ais été givrée. « La danse vous disiez, n’est-ce pas ? » ricanai-je avec difficulté. J’agissais comme si je n’avais jamais relevé ce passé douloureux qu’elle devait avoir vécu. J’étais certes toujours intriguée, mais j’avais perdu le fil conducteur de notre discussion dans cette affirmation et j’avais maintenant du mal à me ramener à cet instant présent auquel je tenais tant. Était-ce cette fille qui me déstabilisait autant ? J’aurais eu tendance à dire qu’oui. Elle représentait toute cette candeur que j’avais moi aussi, mais de manière encore plus puissante encore. J’étirai le bras pour la tirer vers l’herbe avec moi. « Il n’y a donc rien en ce monde que vous aimiez plus que danser ? Alors vous avez bien choisi votre groupe. Certains Pléiades sont surprenants dans ce domaine. » dis-je en faisant référence à monsieur Even. D’une certaine façon, je l’enviais un peu. À peine avait-elle commencé sa carrière que déjà elle savait comment se présenterait ses prestations publiques. La danse était un média puissant et intelligent. Un média qui, hélas, ne m’avait pas été montré. Les prestations de mes parents se basant davantage sur d’autres médias. « J’aurais aimé savoir danser moi aussi… » soupirai-je finalement pour conclure ma phrase.

Je portai une nouvelle fois ma main à mon sac et en sortis mon calepin de dessin. Je tournai les pages jusqu’à en trouver une précise que je contemplai. Il y avait sur le bout de papier une scène sur laquelle j’étais, entourée par Altesse et Majestée. J’effectuais un mouvement de danse des plus complexes, un micro à la main alors que mes deux Pokémons faisaient pleuvoir une multitude de pétales. Je montrai le dessin au réalisme surprenant à ma nouvelle amie. « Ça… c’est l’idée que j’ai de la première prestation  publique que je ferai. Une sorte de jazz hyper vivant et vibrant où Altesse et Majestée conquérerait le jury avec une pluie de pétales roses enchanteresse. Un numéro basé sur la magie et la beauté de la vie. Une ode à la nature et à notre monde. » lui dis-je inspirée. Je lui laissé le cahier et rivai mon regard vers le ciel. Madonne avait abandonné l’idée de me cacher la vue et s’était laissée gagner par l’odeur de l’encens avec mes autres Pokémons qui l’entouraient maintenant. « Hélas, je ne sais pas danser. Je ne sais que dessiner et me plaindre… »  chuchotai-je audiblement. Voilà qui me ressemblait davantage. Le manque de confiance me gagnait à nouveau. Je ne m’étais certes pas ennuyée de cette partie de moi, mais je la saluais tout de même telle une vieille amie qui me rendait un câlin beaucoup trop long après de longs mois d’absence. « Non… je ne vis pas dans le coin… »  répétai-je, cette fois bien plus tourmentée, sans cette joie vibrante qui caressait avec délicatesse ma gorge quand je parlais un peu plus tôt. Je sifflai légèrement et Marquise vint se coucher sur mon ventre presque instantanément, toute heureuse. J’avais envie de la cajoler et je ne me fis pas prier. Ma main s’agita dans sa laine si bien entretenue. Je faisais fit des chocs électriques. J’appréciais son empathie, un sourire en coin gagna ma bouche. « Je ne peux certes pas discuter avec vous, mais votre empathie me fait du bien madame la Marquise… » dis-je à ma petite Wattouat, reprenant ce qu’avait dit un peu plus tôt Ivy. S’ils n’avaient pas cette faculté de discuter avec nous, nos Pokémons avaient néanmoins tendance à nous comprendre si bien. Tellement qu’on aurait pu croire qu’ils étaient des extensions de nous-mêmes.





Dernière édition par Lyanora M. Caelum le Ven 3 Jan 2020 - 21:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dusk
https://dusk-lumiris.forumactif.com
PNJ
Messages : 9974
Née le : 09/03/2017
Age : 3
Région : Lumiris
Stardust : 37875
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_385_XY
Trophée Activité - Or
Trophée Groupe - Or
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Or
Trophée Aventures - Or
Trophée Chromatique - Or
Trophée Oeuf - Or
Trophée Fossile - Or
Trophée Arènes - Or
Trophée Concours - Or
Trophée Événement - Or
Trophée Capacités - Or
Trophée Boutique - Or
PNJ
Dusk
Identité du dresseur
Messages : 9974
Née le : 09/03/2017
Age : 3
Région : Lumiris
Stardust : 37875
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_385_XY
Trophée Activité - Or
Trophée Groupe - Or
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Or
Trophée Aventures - Or
Trophée Chromatique - Or
Trophée Oeuf - Or
Trophée Fossile - Or
Trophée Arènes - Or
Trophée Concours - Or
Trophée Événement - Or
Trophée Capacités - Or
Trophée Boutique - Or
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 9974
Née le : 09/03/2017
Age : 3
Région : Lumiris
Stardust : 37875
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_385_XY
Trophée Activité - Or
Trophée Groupe - Or
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Or
Trophée Aventures - Or
Trophée Chromatique - Or
Trophée Oeuf - Or
Trophée Fossile - Or
Trophée Arènes - Or
Trophée Concours - Or
Trophée Événement - Or
Trophée Capacités - Or
Trophée Boutique - Or
Mer 31 Juil 2019 - 10:46
Apparition d'un pokemon !
Flamiaou
Un Flamiaou tout mignon VOUS SAUTE DESSUS et commence à essayer de faire peur à vos Pokémons. Il se prend pour un petit lion... Comment casser l'ambiance dramatique de votre conversation.

Que vas-tu faire ?
Apparition d'un pokemon !
Rozbouton
Un Rozbouton vous observe de loin. Il veut s'approcher de l'encens, mais ce Flamiaou hyperactif l'empêche d'avancer... Du coup il pleure.

Que vas-tu faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du jeu
https://dusk-lumiris.forumactif.com
PNJ
Messages : 9365
Née le : 09/03/2017
Age : 3
Région : Lumiris
Stardust : 26946
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 334
Trophée Activité - Argent
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Argent
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Oeuf - Argent
Trophée Fossile - Argent
Trophée Arènes - Argent
Trophée Concours - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Argent
Trophée Boutique - Argent
PNJ
Maitre du jeu
Identité du dresseur
Messages : 9365
Née le : 09/03/2017
Age : 3
Région : Lumiris
Stardust : 26946
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 334
Trophée Activité - Argent
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Argent
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Oeuf - Argent
Trophée Fossile - Argent
Trophée Arènes - Argent
Trophée Concours - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Argent
Trophée Boutique - Argent
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 9365
Née le : 09/03/2017
Age : 3
Région : Lumiris
Stardust : 26946
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 334
Trophée Activité - Argent
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Argent
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Oeuf - Argent
Trophée Fossile - Argent
Trophée Arènes - Argent
Trophée Concours - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Argent
Trophée Boutique - Argent
Mer 31 Juil 2019 - 10:46
Le membre 'Dusk' a effectué l'action suivante : Modération


'Chromatique' :
Greenish soul | ft. Lyanora Qr9h Greenish soul | ft. Lyanora Qr9h
Revenir en haut Aller en bas
Ivy L. Stark
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6360-ivy-stark-journal-de-bord https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6334-ivy-stark-trainer-card https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6314-if-anyone-ever-tells-me-its-a-mistake-to-have-hope-well-then-ill-just-tell-them-theyre-wrong-ivy-stark
Dresseur Pulsar
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Dresseur Pulsar
Ivy L. Stark
Identité du dresseur
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Mer 31 Juil 2019 - 11:55
Greenish soul
Ivy Stark & Lyanora M. Caelum
« C'était pour mon bien. » Affirme-tu en baissant le regard. Tu essayes de défendre les actes de tes parents, mais tu sais au fond de toi qu'ils avaient tort de te priver de la beauté de l'univers. « Enfin... c'est ce qu'ils disaient. J'ai quitté ma maison parce que je voulais voir à quoi ressemblait le monde. J'espère qu'ils ne m'en veulent pas trop. Le monde n'a pas l'air si dangereux, et pourtant, ils me disaient le contraire. » Tu te doutes qu'il y a des dangers qui sommeillent quelque part. Tu as failli passer un mauvais quart d'heure, l'autre jour, lorsque tu avais oublié de payer tes chococoeurs à ce marchand. Mais une bonne étoile était venue à ta rescousse.

« Ne vous en faites pas, je me porte bien. Je n'étais pas confinée dans ma chambre, vous savez. Je ne pouvais pas aller à l'extérieur de la maison, tout simplement ! Peut-être qu'un jour, j'arriverai à comprendre pourquoi... »

Tu le souhaites. Tu ne détestes pas tes parents, mais tu détestes leur vision de la vie. Un jour, lorsque tu seras reconnue pour tes talents en danse, tu sauras leur prouver que tu peux te débrouiller dans le monde extérieur, que les dangers de la vie ne sont rien à côté de sa beauté. Tu iras les voir, avec tes Pokémons, et ils comprendront enfin. Mais pas tout de suite. Tu ne veux pas les revoir maintenant. Tu as peur de perdre ta liberté à nouveau. Tu secoues la tête. L'apparition de Madonne et de Majesté te redonne le sourire. Tu les trouves très mignonnes. Surtout la petite raie bleue, elle a quelque chose de spécial. On dirait un bébé. Tu les salues et approche ta main pour les caresser. C'est étrange... tous les Pokémons sont si différents. Et pourtant, ils sont tous adorables. Tous. Sans aucune exception.

L'encens qu'est en train de brûler Lyanora dégage une odeur agréable. Une odeur naturelle et réconfortante. Poyo reste indifférent à tout ce qui se passe, mais Lyca s'approche pour aller jeter un coup d’œil, curieuse. Lyanora a raison. Peut-être pourras-tu te trouver un nouveau Pokémon en ces lieux. Tu avais déjà déniché Lyca, pourquoi pas un autre compagnon ? Lyca a besoin d'un ami, et ce n'est pas Poyo qui va daigner lui offrir un peu d'attention.

« Je pourrai vous apprendre à danser, si vous voulez. Je m'exprime mal parfois mais il suffira de suivre mes pas ! En échange, vous pourriez m'apprendre à dessiner... Vos dessins sont si beaux ! Je ne savais pas qu'il était possible de réaliser de telles choses avec un crayon. Oh, seriez-vous capable de dessiner Poyo ? C'est un modèle parfait, il ne bouge pas. » Tu es admirative devant le talent de dessinatrice de ta nouvelle connaissance. Elle n'a pas l'air heureuse, en ce moment. Tu ne sais pas pourquoi. Elle dit qu'elle ne vit pas dans le coin... Elle n'a donc pas trouvé de logis, elle non plus. Où vit-elle ? Dans les Centres Pokémon, comme toi ? Dans les auberges, peut-être ? « Tout va bien mademoiselle Lyanora ? Je... » Tu te fais interrompre. Sur le coup, tu sursautes, et Lyca aussi. Le grognement d'un petit chat tigré qui se trouve désormais sur tes genoux, à la place de ton Evoli au pelage enneigé. Il essaye de te faire peur, ses poils sont hérissés. Pourtant, tu ne parviens pas à le trouver effrayant. Tu souris. « Pourquoi veux-tu nous faire peur ? Ce n'est pas très gentil... » Dis-tu avant de lui adresser une petite caresse amicale sur la tête. Sa réaction est on ne peut plus étrange. Il tremble, mais il se laisse faire. C'est comme s'il n'avait pas l'habitude de recevoir de l'affection. Ivy, les Pokémons t'apprécient vraiment. Tu t'attends à ce qu'il te morde, mais il n'en est rien.

« Connaissez-vous l'espèce de ce Pokémon ? Je n'en ai jamais vu à la télévision... Il est mignon. Il ne ressemble pas à une fleur, mais je l'aime bien. » Dis-tu, suivi d'un petit rire. Un peu plus loin, un Pokémon Plante s'avance doucement. Il a l'air triste. Une plante... Tu es presque certaine qu'il plaira à Lyanora. Après tout, les plantes, c'est ce qu'elle préfère.


Revenir en haut Aller en bas
Lyanora M. Caelum
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6115-don-t-stare-at-me-it-s-creepy-lyanora-m-caelum https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6114-t-card-lyanora-m-caelum-just-a-few-divas https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6072-lyanora-m-caelum-may-i-say-i-m-sorry
Dresseur Pléiade
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Dresseur Pléiade
Lyanora M. Caelum
Identité du dresseur
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Sam 3 Aoû 2019 - 2:02


Greenish Soul



Feat.  Ivy Stark




L’idée qu’elle veuille bien me montrer à danser me comblait de joie d’une certaine façon. La courte présence de mon mal de vivre s’effaça.  « Ça me semble un bon échange de service…   » lui dis-je l’amusement teintant le ton de ma voix. Elle allait finir par croire que j’étais bipolaire tant je passais d’un état au suivant sans crier gare. « Le dessin contre la danse. C’est raisonnable.   » Je ne savais pas si je serais douée. Je n’avais jamais vraiment pratiqué la danse. Je ne savais pas si elle serait capable de me le montrer, mais j’avais bon espoir. Espoir à la fois qu’une amitié naîtrait de cette récente rencontre et des cours dont nous parlions et que je saurais mastériser les pas qu’elle me montrerait rapidement. Espérant que je sois un petit géni de la danse qui ne s’était pas encore imposé au monde, par une pure timidité hors de contrôle. « Évidemment, je saurais dessiner votre petit Pokémon. Cela va de soi. Je suis trop perfectionniste et orgueilleuse pour laisser un Pokémon me résister. Je sais tous les dessiner.   » pouffais-je soudainement dans un éclat de rire teinté d’un excès de confiance. Je n’avais même pas essayé de dessiner la moitié des Pokémons que je connaissais, mais je me savais trop dure envers moi-même pour oser abandonner un dessin que je jugeais insatisfaisant et sous les standards que je m’auto-dictais. Il faut dire, après tout, que j’avais fait du dessin mon gagne-pain principal et il ne tenait du gros bon sens que je me force à satisfaire quelque client qui soit. Il en tenait de ma réputation professionnelle et artistique. Je repris mon cahier et échappai un sourire. Je retournai m’asseoir sur le banc et commençai à tirer un premier trait du petit concombre de mer qui suivait Ivy. Je l’observais puis dessinais. Habilement. Avec adresse. Je laissais notre conversation baigner dans un certain silence, sans malaise. Un simple silence de concentration. Je tirais la langue, comme si d’une quelconque façon ça avait augmenté la précision de mes traits. Comme si, le fait d’aérer ce muscle buccal m’avait consacré une nouvelle sorte de talent et de minutie. Il était ridicule de le croire et je le faisais vraiment instinctivement, mais ça m’amusait chaque fois que je le remarquais.

Hélas, cette fois, j’aurais aimé ne pas l’avoir sortie. Non pas que j’en fus malaisée d’une quelconque façon. C’est plutôt que le rugissement du petit Flamiaou me fit sursauter et que j’en mordis ma langue. J’échappai un cri de douleur et une grimace. Je ne jurai néanmoins point. Trop concentrée, je n’avais pas remarqué la présence du petit chat et son cri m’avait simplement effrayée. Ce fut bref. Je repris rapidement mes esprits. Le pauvre tentait de nous effrayer, mais sa petite taille empêchait bien qu’on le craigne, bien que ma petite Marquise vînt se blottir contre mes jambes. Visiblement, elle avait eu peur du petit prédateur qui n’en voulait pourtant pas aux pokémons de son espèce. Je rigolai brièvement et l’attrapai pour la consoler. J’avais déposé mon cahier près de Poyo. Je n’avais heureusement gâché aucun trait et je pourrais continuer ma petite œuvre à l’instant où ma petite Wattouat cesserait de trembler. Je déposai un baiser sur son front. Le choc me surprit, mais je m’en amusai plus que je n’en souffrisse. J’eu néanmoins pour réflexion qu’il pourrait être intelligent d’acheter une tenue de caoutchouc qui me protègerait de ces petits chocs certes indolores, mais tout de même désagréables. « Ne vous en faites pas, madame la Marquise, vous n’avez rien à craindre.   » lui dis-je, rassurante, tentant de lui insuffler une quelconque once de confiance.  Elle avait bien ça en commun avec moi, du mal à se faire confiance, à faire confiance. La pauvre petite était bien timide, il faut l’admettre. De la main, je l’invitai à regarder le petit Pokémon noir que la petite Ivy caressait de la main comme s’il eut été le sien. « Vous voyez, il ne veut qu’un peu d’amour, comme vous le jour de ma rencontre.   » Il faut avouer que cette capture avait été assez peu ordinaire, mais la confiance de la petite brebis m’avait depuis été fort précieuse. Je déposai Marquise sur le sol qui s’approcha d’Ivy et Flamiaou à pas feutrés, comme si elle n’avait pas voulu être remarquée. Je souris, amusée par sa réaction. Petite curieuse qu’elle était, elle ne faisait que repousser l’inévitable, soit sa rencontre avec le petit matou. Je regardai ma nouvelle amie, heureuse de la voir rayonnante devant ce petit Pokémon. « Oui, je le connais. Il n’est pas très commun de là où je viens. C’est un Flamiaou. À Alola, une petite île tropicale, il fait partie des Pokémons que transmet le professeur aux nouveaux dresseurs. » Dis-je comme si j’eus été une érudite d’une quelconque façon. Comme si je connaissais tout de ce petit félidé. Il était évident que non, j’avais simplement été chanceuse d’un jour le voir à la télévision dans un reportage sur l’île d’Alola, alors que mes parents cherchaient un nouveau Pokémon sur lequel mettre la main pour attirer les faveurs des jurys. Oratoria avait finalement été retenue, avec un Feunard d’Alola pour contraster avec le Feunard de ma mère.

J’esquissai un sourire puis jetai un œil vers mon encens. Altesse et Majestée y étaient toujours collée. Envoûtée par la douce odeur naturelle qui en sortait. Je souris et posai la main sur mon cahier de dessin, prête à reprendre le développement de ce sketch de Poyo. Une petite tache verte m’interpella d’abord. En balayant l’horizon du regard pour me reconcentrer, j’avais pu voir une anomalie au pied de l’un des lampadaires. Son noir contrastant le reste du paysage, j’avais facilement vu ce petit bout vert anormal à son pied. Je figeai et fixai les pieds du lampadaire. « Tachys, c’est vous ? » Je me levai rapidement et courus vers le petit Pokémon. Le pauvre pleurait. Apeuré par je ne sais quel événement. Était-ce le rugissement du Flamiaou ? Il semblait pétrifié. Il voulait avancer, mais n’y parvenait pas. J’étais en panique. Avant de commencer mon aventure, j’avais croisé ici même un petit Rozbouton, celui de monsieur Silas. Il m’avait rapidement sermonnée de mon emballement vif. Était-ce lui encore ? « Monsieur Silas ? Vous êtes là ? » criai-je nerveusement. Une fois, puis deux fois… puis une troisième… Rien à signaler, personne qui ne réagissait et le petit bourgeon continuait de pleurer. De plus en plus bruyamment. Je me penchai et le pris dans mes bras. « Pauvre petit. Monsieur Silas ne répond pas, vous ne devez pas être Tachys, il ne se serait jamais autant éloigné de vous.   » lui dis-je, tentant de le rassurer. Je me mis à agiter les bras, comme si je l’avais bercé. Comme s’il avait été mon petit bébé et que j’avais pris soin de lui toute ma vie. Il continuait de pleurer.

Plus petite, quand j’avais de telles crises de larmes, ma mère me chantait une chanson et chaque fois cela me faisait un bien fou. Je n’avais pas sa voix. Elle qui chantait sur scène constamment. M’approchant lentement de mon encens qui l’attirait tant, je regardai le petit Rozbouton avec tendresse. S’était-il perdu ? Était-il seul ? J’avais confondu une fois un Rozbouton apprivoisé pour un sauvage et je ne souhaitais pas que ça arrive à nouveau. C’était un Pokémon que j’affectionnais beaucoup et que j’aimerais capturer. Si tant été que celui-ci était sauvage, or je tenterais de le capturer aussi. Je souris et m’assied juste devant l’encens. Tout près d’Ivy, ses Pokémons et les miens. Je sortis de mon sac mon sachet de friandise, en tendit une au Rozbouton et entonnai l’air d’une chanson que j’aimais beaucoup. Une chanson qui représentait bien la personne que j’étais et qui, de ce fait m’inspirait en regardant ce petit Pokémon complètement vulnérable.







La voix empreinte de chagrin, comme si j’eus ressenti exactement l’émotion du petit bourgeon. Je chantais les paroles mélodieuses comme si je les avais moi-même écrite. Une larme à l’œil. Presque tombante. Je ne m’étais jamais vue comme une chanteuse talentueuse, même si on avait souvent complimenté ma voix. Je refusais de me faire des espoirs quant à ce possible talent. Chaque mot était chargé d’une grande émotion. Chaque mot était chanté avec une grande justesse et cette fois unique qui ne manquait aucune note. Je savais chanter. Je refusais simplement de le reconnaître. Ma chanson résonnait dans la petite clairière où nous étions, mes Pokémons étaient suspendus à mes lèvres, quelques passants s’étaient même tournés vers moi. Je ne les avais pas vus. J’en aurais été gênée autrement. J’étais dans une immense bulle de concentration comme si seul ce petit Rozbouton et moi avions exister. Cette petite princesse chagrinée, apeurée par ce matou flamboyant. Je regardais le Pokémon droit dans les yeux. Il était mon public. Le seul qui comptait. Ses larmes se séchaient tranquillement. Rassuré, il se mettait même à sourire. Comme si le félidé ne lui avait jamais inspiré la moindre crainte. Lorsque je poussai la dernière note, je lui souris, déposai un baiser sur son front et le mis à côté de mon encens qui brûlait toujours. Je rougis devant le regard de mes Pokémons. Depuis que j’étais arrivée à Lumiris, c’était la première fois que je chantais. Je ne prenais pas le temps de le faire et je n’affectionnais pas particulièrement le chant en soi, souvent trop gênée pour porter jusqu’au bout les capacités de ma voix. Le Rozbouton, plutôt que de s’amouracher des effluves de l’encens vint se coller contre moi lors que je me rassis sur le banc. Je souris. « Désolée petit, je voulais vous consoler un peu, je me suis laissée emporter. J’espère que vous avez apprécié au moins un tout petit peu. » Il poussa un cri jubilatoire qui me prit au dépourvu. Je rougis encore plus. Je m’étais rassis pour dessiner, mais lui tendit plutôt une friandise. « Si vous voulez, j’aimerais bien que vous veniez avec moi.  Altesse, Majestée, Madonne et Marquise ont bien besoin de nouveaux amis pour leur tenir compagnie » dis-je crédule. Je portai la main à mon sac et en sortis une Pokéball que je collai contre la joue du bébé Pokémon. Aussitôt, il se volatilisa en une aura rouge qui entra dans la balle.

Je regardai Ivy un peu plus loin. Elle m’ait forcément entendue. Forcément. Gênée, je repris mon cahier et repris le dessin de Poyo là où je l’avais laissé. Laissant la balle où venait d’entrer Rozbouton officialiser ou non le lien entre le Pokémon et moi. « Pardonnez-moi. J’ai dû vous déranger dans tout ça mademoiselle Ivy. Je vais continuer votre dessin de Poyo. » Je regardai brièvement la balle remuer. Le luxe auquel avait eu droit la petite plante et la fragilité qu’elle présentait m’inspirait bien un petit surnom. « Si elle accepte cette balle comme demeure, je la surnommerai Princesse. »  dis-je pour Ivy. Si les Pokémons sauvages étaient généralement plus farouches, selon monsieur Silas, il semblerait que j’étais chanceuse et que celui-ci ne l’était pas le moins du monde. Était-il réellement sauvage ? Il n’y avait pourtant aucun dresseur dans les alentours. Je souris, souhaitant qu’elle le soit réellement. Ce chant touchant m’avait donné envie de l’adopter et je ne voulais pas qu’elle me quitte, que notre lien soit récent ou non. Mon crayon commença à s’agiter sur la feuille, sa mine grafignant le papier. Un peu plus distraite, je ne pus néanmoins m’empêcher de questionner la petite Ivy sur son intention par rapport au Flamiaou. « Vous comptez le capturer mademoiselle Ivy ? » lui dis-je curieuse, référant clairement au chat qui continuait de ronronner.

HRP : La voix de la chanson est vraiment la voix chantée que j’ai choisie pour Lyanora. Elle sera porteuse de la voix de Lea Michele donc.



Revenir en haut Aller en bas
Dusk
https://dusk-lumiris.forumactif.com
PNJ
Messages : 9974
Née le : 09/03/2017
Age : 3
Région : Lumiris
Stardust : 37875
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_385_XY
Trophée Activité - Or
Trophée Groupe - Or
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Or
Trophée Aventures - Or
Trophée Chromatique - Or
Trophée Oeuf - Or
Trophée Fossile - Or
Trophée Arènes - Or
Trophée Concours - Or
Trophée Événement - Or
Trophée Capacités - Or
Trophée Boutique - Or
PNJ
Dusk
Identité du dresseur
Messages : 9974
Née le : 09/03/2017
Age : 3
Région : Lumiris
Stardust : 37875
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_385_XY
Trophée Activité - Or
Trophée Groupe - Or
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Or
Trophée Aventures - Or
Trophée Chromatique - Or
Trophée Oeuf - Or
Trophée Fossile - Or
Trophée Arènes - Or
Trophée Concours - Or
Trophée Événement - Or
Trophée Capacités - Or
Trophée Boutique - Or
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 9974
Née le : 09/03/2017
Age : 3
Région : Lumiris
Stardust : 37875
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_385_XY
Trophée Activité - Or
Trophée Groupe - Or
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Or
Trophée Aventures - Or
Trophée Chromatique - Or
Trophée Oeuf - Or
Trophée Fossile - Or
Trophée Arènes - Or
Trophée Concours - Or
Trophée Événement - Or
Trophée Capacités - Or
Trophée Boutique - Or
Sam 3 Aoû 2019 - 5:24
Tentative de capture
succès
Félicitations ! Le Pokémon est capturé. Tu dépenses 1 pokéball et 25 stardust.

   Les poils qu'il avale pendant sa toilette brûlent et forment une flamme dans son ventre. Celle-ci change selon sa façon dont il la recrache. Attention donc aux boules de poils Harold


   
Tentative de capture
succès
Félicitations ! Le Pokémon est capturé. Tu dépenses 1 pokéball et 50 stardust.

   Son bourgeon s'ouvre une fois gorgé de soleil et libère du pollen.
Attention donc aux allergies Harold
Revenir en haut Aller en bas
Ivy L. Stark
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6360-ivy-stark-journal-de-bord https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6334-ivy-stark-trainer-card https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6314-if-anyone-ever-tells-me-its-a-mistake-to-have-hope-well-then-ill-just-tell-them-theyre-wrong-ivy-stark
Dresseur Pulsar
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Dresseur Pulsar
Ivy L. Stark
Identité du dresseur
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 439
Née le : 12/06/2003
Age : 16
Région : Lumiris
Stardust : 659
Equipe pokemon :
Greenish soul | ft. Lyanora Flmi Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_726_SL Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_180_XY

Greenish soul | ft. Lyanora Miniature_433_XY Greenish soul | ft. Lyanora V4t7 Greenish soul | ft. Lyanora Vtd1

Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Dim 10 Nov 2019 - 15:31
Greenish soul
Ivy Stark & Lyanora M. Caelum
Tu étais heureuse que Lyanora accepte de dessiner ton Pokémon. Il était beau, ton Poyo. Il allait, grâce à ce dessin, te suivre toute ta vie, peu importe ce qui pourrait arriver. Mais de toute façon, rien ne pouvait lui arriver, n'est-ce pas ? Hmmm... Tu aimais bien la Marquise de Lyanora. Elle était si mignonne, si douce, malgré la statique qu'elle provoquait. Tu te disais qu'un jour, toi aussi tu allais avoir un(e) Wattouat. Enfin, tu l'espérais. Mais si ce n'était que de toi, tu aurais tous les Pokémons existants dans cet univers.

« Un Flamiaou ? » Dis-tu, afin de répéter le nom de l'espèce du petit chat aux couleurs sombres. « C'est mignon... » Affirmes-tu ensuite.

Puis... Tout s'était enchaîné. Le petit Rozbouton ayant une crise de larmes te déchirant le cœur, Lyanora qui semblait chercher une personne que tu ne connaissais pas. La berceuse de la jeune femme, qui était si belle qu'elle t'hypnotisait presque. Non seulement elle savait dessiner, mais elle savait aussi chanter... Combien d'autres talents possédait-elle ? Toi, tu n'avais que la danse. Certes, c'était un beau talent, et surtout une belle passion, mais voir quelqu'un exceller dans divers domaines n'ayant aucun lien entre eux t'impressionnait.

« Ne vous excusez pas, Lyanora ! Votre chanson était si belle, j'aimerais avoir une voix comme la vôtre. En plus, vous avez une nouvelle amie maintenant. » Dis-tu, un sourire aux lèvres avant de reprendre la parole. « Et moi aussi, car oui, je compte la capturer hihi. »

Tu posais alors la sphère bicolore près du Pokémon sauvage qui, sans se poser trop de questions, était entrer à l'intérieur, ne laissant que quelques secondes s'écouler avant que la pokéball ne s’immobilise. Tu avais réussi, Ivy. Tu avais un troisième Pokémon dans ton équipe, un adorable petit Flamiaou. Enfin... une Flamiaou. « Je vais l'appeler Safiya. » Ajoute-tu, alors que tu fais ressortir la créature désormais tienne.

Cette journée avait été fructueuse pour vous deux. Vous aviez, toutes les deux, un nouveau compagnon et en plus, vous aviez fait la rencontre d'une nouvelle personne. Maintenant, tu avais hâte de voir le dessin qu'elle allait faire de Poyo. Ce serait à la fois un magnifique souvenir de Lyanora, mais également la preuve que Poyo était beau au point d'en faire un dessin. Alors les rageux allait pouvoir bien se tenir.


Revenir en haut Aller en bas
Lyanora M. Caelum
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6115-don-t-stare-at-me-it-s-creepy-lyanora-m-caelum https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6114-t-card-lyanora-m-caelum-just-a-few-divas https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6072-lyanora-m-caelum-may-i-say-i-m-sorry
Dresseur Pléiade
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Dresseur Pléiade
Lyanora M. Caelum
Identité du dresseur
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 316
Née le : 02/12/1998
Age : 21
Région : Kanto
Stardust : 616
Equipe pokemon : Greenish soul | ft. Lyanora 549 Greenish soul | ft. Lyanora 540 Greenish soul | ft. Lyanora 406
Greenish soul | ft. Lyanora 753 Greenish soul | ft. Lyanora 043 Greenish soul | ft. Lyanora 761

Greenish soul | ft. Lyanora 595 Greenish soul | ft. Lyanora 458 Greenish soul | ft. Lyanora 037-a

Greenish soul | ft. Lyanora 546 Greenish soul | ft. Lyanora 781 Greenish soul | ft. Lyanora 585
Greenish soul | ft. Lyanora 331 Greenish soul | ft. Lyanora 54WtViz
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Argent
Ven 3 Jan 2020 - 23:27


Greenish Soul



Feat. Ivy Stark




Elle était entrée tellement docilement. Je souris devant la Pokéball de ma nouvelle partenaire de route. Princesse ce serait donc. À ce rythme, j’aurais rapidement une équipe complète à présenter à Valencia quand on se retrouverait. Ce serait un moment tellement spécial. Je ne pouvais m’empêcher de chérir ce moment à venir, espérant ne pas la fâcher comme j’avais pris mon temps. Je caressai ma Wattouat du bout des doigts et souris à Ivy. Toutes les deux avions capturer nos nouveaux amis et nous regardions avec joie et fierté. Comme si c’eut été nos premiers. Ce n’était pas le camp, évidemment vu la ménagerie qui s’amusait près de nous. Je ne pus m’empêcher de faire sortir la petite Rozbouton de sa balle. Elle sembla déjà être consolée de toutes ses émotions. Comme si elle n’avait jamais pleuré l’instant d’avant. Elle me sourit, se trémoussant jusqu’à mes bras comme si elle avait voulu un encore. Attendrie, je ne pus m’empêcher de la prendre, provoquant une légère jalousie chez Altesse. « Oh, vous savez petite Princesse. Ma voix n’a rien de miraculeux et elle a besoin repos à chaque fois que j’ose pousser la note. Il vous faudra attendre un moment futur. Mais je vous promet de chanter pour vous bientôt. » dis-je avec entrain. « Demain peut-être. » échappai-je finalement après une légère hésitation. Le petit bourgeon toujours dans les bras, je me tournai vers Ivy. « Merci mademoiselle Ivy, mais je ne doute pas que vous ayez le raffinement pour chanter comme je le fais. Ce n’est guère une prouesse digne de concerts vous savez. Dans tous les cas, Safiya, c’est merveilleux comme nom, ça lui ira à merveille. Je suis convaincue qu’elle vous adoptera bien vite. »

C’était naïvement dit, mais après tout, j’étais une personne naïve. Candide sur les bords. Je savais bien que je m’exposais constamment comme tel et mon émerveillement devant le monde ne faisait que communiquer encore plus cet espèce de sentiment persistent que j’étais restée une enfant. Impression que monsieur Silas avait clairement eu lors de notre rencontre quand j’avais saisi son Rozbouton. Il me l’avait dit, m’avait même insulté sur ce trait de personnalité. Ivy, cette adorable enfant, ne semblait pas partager sa pensée. Peu importe ce que je faisais. Peu importe quelle impulsion me gagnait. Quoique je dise, elle semblait m’admirer. J’étais pourtant une bien maigre idole à chérir. Ni vécu, ni expérience, ni force ne me caractérisait. Je me relevai tranquillement secouant ma jupe. Je lui avais promis une chose avant de la quitter pour me trouver un toit pour la nuit. Un dessin. J’attrapai mon cahier et commençai à griffonner le petit Cocombaffe. Poyo. Je restai concentrée, comme ça, en silence, Marquise, Altesse, Madonne, Princesse et Majestée à mes pieds. Toutes les cinq me regardaient faire tandis que je dessinais, la langue légèrement sortie, comme si c’eut aidé à ma concentration. Le silence était tel que l’on pouvait entendre ma mine se frotter contre le papier. Je regardais Poyo avec attention puis redescendait la tête pour continuer ce dessin. Ma page se colorait tranquillement, de gris certes, mais se colorait néanmoins. Un radeau. Une mer paisible. Un paysage digne de ces mers tropicales sur lesquelles on fait moults croisières. Sur le radeau, un petit Cocombaffe et une jeune fille souriante. Ivy. Je sortis enfin de ma concentration. J’avais fait aussi vite que j’avais pu. Hélas, il fallait du temps pour compléter un dessin, aussi complexe soit-il, si on souhaitait qu’il soit un tant soit peu élégant.

J’arrachai la feuille de mon calepin et la tendis à Ivy en faisant bien attention de ne pas la froisser. « Voilà Mademoiselle Ivy, c’est vous et monsieur Poyo. Vous y êtes sublimes, en vacances à travers les mers. J’ose espérer que ça vous plaira, c’est un peu caricatural, mais j’ai fait comme j’ai pu avec le soleil qui tranquillement laisse sa place à son épouse. » Je lui souris de toutes mes dents et rappeler ma petite troupe de Pokémons à leur Pokéball, sauf Altesse qui prit place dans mon sac, comme d’habitude. La demoiselle se l’était bien approprié ce sac. Je lui caressai la tête et sourit à ma jeune amie. « Puis-je ? » demandai à Ivy sans mentionner ce dont je parlais. Je m’approchai de la demoiselle et la serrai dans mes bras. « J’ose espérer que très bientôt nous nous reverrons mademoiselle. Le jour nous quitte et je dois me trouver un gîte pour la nuit. Les hôtels du coin sont plutôt prisés vu le nombre d’aventuriers qui errent dans la région. » Je ne lui proposais pas de me suivre. J’ignore pourquoi, j’imagine que j’étais gênée de l’inviter. Elle que j’avais renversé un peu plus tôt. M’étais-je seulement réellement remis d’avoir arrêté sa danse ? J’aurais dû l’inviter pour me faire pardonner pourtant. Au moins lui offrir le confort pour une nuit. Après tout, j’avais arrêté de manière assez nette et vive sa collecte d’argent du jour. Je me tournai et commençai à marcher vers la ville. Cinq pas. Il me fallut cinq pas avant de me retourner, j’avais compté. « En fait, si vous voulez, je peux vous inviter à l’hôtel pour ce soir. Pour me faire pardonner. On reprendra nos routes respectives demain. » Ce n’était pas de la charité s’il s’agissait de se faire pardonner. Je lui tendis la main pour l’inviter à se joindre à moi. Dès que ce serait fait, nous quitterions pour Nemerya, là où il avait fort à parier qu’une place était toujours disponible.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération