Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Command
90.97 € 129.99 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver. [#Nathanaël Jefferson]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
La veille, ma recherche du Professeur Baobab n'avait pas été un franc succès. Malgré le chemin que j'avais parcouru pour aller à sa rencontre, j'avais appris de lui que c'était un homme débordé qui n'était que rarement à son laboratoire; cependant, je ne pouvais pas laisser l'occasion passer que de lui poser des questions quant à un concept de Thunderball. Lui, et lui seul dans la ville de Nemerya, serait capable de répondre positivement à mes demandes.

J'avais passé la nuit dans une auberge, invité par une hôte ayant tenté d'augmenter la proximité entre nous, en vain. J'avais même fini par profiter du petit déjeuner gratuit pour au final partir sans faire de bruit. Néanmoins, désormais en ville, je me dirigeai en direction du laboratoire en n'affichant cette fois qu'une infime once d'espoir de le croiser. Alors, face à cette porte en bois vieux sur laquelle je remarquais une petite cabosse due à la charge de mon Voltorbe, je frappais trois fois, assez fort.

... pas de réponse.

J'expirai un long soupir, me déplaçant en direction de la première personne qui se présentait face à moi pour lui demander si elle avait une trace du professeur, en vain. Un second dresseur fut la cible de ma demande, lui non plus, n'en avait aucune idée.

Pour être honnête, je pense avoir demandé à plus de cinquante personnes si elles avaient une idée d'où pouvait se trouver le Professeur. Je ne souhaitais pas être condamné à vivre dans une ville qui ne me plaît guère, bien loin de toutes les centrales électriques et des micro-organismes de la SYLPHE dans lesquels j'aurai au moins pu faire avancer mes projets. Une personne de plus parmi tant d'autres reçut la fatidique question, cette fois, une petite dresseuse au physique étonnant. De longs cheveux bleus. C'était, de toutes les personnes interrogées, la seule dont je pouvais potentiellement me souvenir physiquement.

"Aaaah... bon, je suppose que tu n'as aucune idée d'où se trouve le Professeur ? demandai-je d'une voix lassée, avant de regarder les alentours. Tu n'es sûrement pas là pour lui de toute façon, je me suis beaucoup trop éloigné de son laboratoire. Où sommes-nous ? Ce grand bâtiment, questionnai-je en montrant l'académie, c'est une école de dresseurs ?"

... dire que si le Professeur avait été là la veille, je serai déjà de retour à Voltapolis...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

Bizarrement je m'étais retrouvée à Nemerya, à nouveau. La dernière fois que j'y suis allée c'était pour me faire violenter par une mission pour une célébrité et il faut dire que j'avais complètement paniquée. La police s'était trompée de fichier et m'avait donc appeler. Vous savez ce que c'est quand on vous dit "Suite à vos exploits, nous vous demandons de nous aider"... Et ma réussite est la mauvaise aura qui m'entoure. Je porte malheur, partout où je vais il se passe je ne sais quoi. Quand j'étais à Sunyra, Cyanure avait décidé bon de tenter de manger un rozbouton ou encore à Port-Corail quand l'aquarium était sur le point d'exploser... Et j'en parle même pas de la tempête que Vador avait prévu dans les montagnes.

Mais j'avoue que depuis que j'avais mon Absol je me sentais un peu mieux. Et j'avais décidé de trouver un professeur ou quelqu'un d'autre qui pourrait m'aider à dresser Vador pour qu'il me prévienne de tout les dangers qui m'entouraient. Et encore mieux, les passants passaient sur l'autre trottoir en voyant mon pokémon désastre. Soit c'était la légende qui tournait autour de lui, soit c'était son regard sans expression mais terrifiant. Il y avait juste une personne qui m'interrompit dans ma marche pour aller à l'académie. Vador stoppa, laissant sa tête fixé droit devant lui, comme si il voyait à travers le corps du monsieur, blond et plus grand que moi. Au départ j'ai cru que c'était une fille avec ses cheveux mais c'était pas le cas. Et il me terrifiait. Je me demanda si il me voulait du mal, devrais-je sortir Oxygène de sa pokéball ou demander à Vador de l'attaquer.

Euh... C'est l'Académie oui... Et le professeur je ne sais pas, peut-être en train de donner des cours? Ou bien il est en train d'étudier dans une zone déserte de nouveaux pokémons
.

Bon, maintenant tenter de fuir ce monsieur, je me détourne de lui un peu tremblante, c'est que son aura est froid et je sens que je vais encore m'attirer des ennuis en restant avec lui. Mais par contre Absol n'avait toujours pas bouger lui, toujours à fixer dans le vide.

Passez une bonne journée Monsieur!

Puis Vador s'approcha de moi pour me suivre. Ah, vite je le sens pas le mec!
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
C'était une sensation étonnante. Je ne me souvenais pas avoir employé un lexique agressif, pourtant, je sentais dans le regard de mon interlocutrice un certain état défensif. Malgré sa réponse, j'étais encore plein de questions et je ne pouvais décemment pas la laisser partir aussi vite, même si je devais me rendre à l'évidence : ma présence n'était pas souhaitée. De plus, mon regard se déposait sur son Pokémon qui arborait une fière allure; bien que peu rassurante. Je n'avais pas besoin de le dire, il était évident que l'apparente timidité de cette jeune femme était contrastée par la présence de ce... félin ? Je divague; je m'en rend compte en remarquant la demoiselle s'éloigner de moi. Alors, sans faire de mouvement brusque de peur de l'effrayer davantage, je lui adressai de nouveaux mots, cette fois avec un ton de voix apaisé.

"Je suis désolé de mon approche hussarde, je suis juste un peu perdu. Je viens de Voltapolis, sans moyen de locomotion le chemin était long et... je suis un peu encombré à l'idée de ne pas trouver le Professeur, qui est la raison pour laquelle j'ai rejoint Nemerya. Veuillez m'excuser à nouveau mais vous en savez nettement plus que moi; peut-être pourriez-vous me dire où se trouvent les "zones désertes" dont vous parlez ? Je n'aurai pas l'indécence de vous demander de m'y accompagner; je n'ai pas les moyens financiers de vous récompenser pour votre déplacement."

Au moins, le sujet était présenté : j'étais bien décidé à partir à la recherche du Professeur. D'ailleurs, je ne l'affichai que peu sur mon élocution, mais cette jeune demoiselle dégageait une prestance énorme que je me devais d'admirer. Elle était, sans nulle doute, la clef dorée me permettant d'ouvrir les serrures d'une porte me séparant du Professeur.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

Le monsieur m'interpelle une nouvelle fois, je sens mes cheveux se dresser sur ma tête. Non mais stop là! J'ai pas encore envie de me faire kidnapper une nouvelle fois, si? Mon coeur frappe ma poitrine comme un kranidos. Et m... Je me retourne doucement vers mon interlocuteur. C'est pas qu'il me parlait méchamment, c'était juste sa tête et sa hauteur qui m'effrayait. Et si il voulait que je l'accompagne dans une camionnette blanche hein? Je fais quoi moi?

Bon, il a l'air sincère à propos du Professeur Baobab... Et si je lui dis où il est, il me laissera tranquille? Je fixe mon pokémon à mes côtés voir comment il réagissait mais il était toujours aussi calme et muet depuis que je l'avais attraper. Est-ce que je dois avoir peur de Vador ou de l'inconnu? Bah, mon absol me fera rien c'est mon pokémon désormais. Je soupire et sort mon téléphone pour rejoindre le réseau Dusk afin de chercher des informations.

Après deux minutes je relève la tête vers le monsieur, je tremble un peu, je me sens mal à l'aise devant les inconnus quand même...

Il a été vu près de Port-Corail, c'est vers le sud de Lumiris. Par contre la route est longue...

Je tente à nouveau de contourner le monsieur mais de l'autre côté, maintenant que j'avais donné l'emplacement de Baobab sauf que Vador ne bougeait pas d'un poil. Il avait juste relevé la tête vers l'inconnu, comme intrigué... Je sais pas ce qu'il a le grand blond mais c'est pas le moment de rester ici! Et si c'était un violeur et voleur de pokémons? Il allait sans doute voler le professeur?! Et Vador il devait sentir quelque chose mais quoi? Pas le choix, je reviens sur mes pas, attrapant la fourrure de mon félin qui avait l'air d'ignorer qu'on lui tirait son pelage. J'abandonne une nouvelle fois. Vador est trop résistant pour moi.

Bon... Je peux vous accompagner à Port-Corail je pense... Vador et mon carmache sont de fins limiers, ils pourront vous le trouver votre Professeur.

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
J'affirmai cette fois un sourire sincère en écoutant les mots de mon interlocutrice, qui s'avérait au final plus qu'altruiste en me proposant une compagnie jusqu'à Port-Corail. Cependant, je savais que le chemin était long, qu'il fallait aussi prendre un bateau à Kishika (qui était le seul moyen de se rendre sur la petite île de Port-Corail) et ne voulait pas être trop encombrant.

"Je te remercie de ton aide et accepte avec plaisir de faire un bout de chemin avec toi. Tu peux m'appeler Cast, si ça ne te dérange pas. Cependant, je ne peux décemment pas te demander de me suivre, ou de te suivre, jusqu'à Port-Corail. M'indiquer le chemin jusqu'à Kishika serait déjà un énorme début, libre à toi de parcourir les routes à mes côtés, annonçai-je d'une voix calme et douce. J'étais apaisé. d'ailleurs ton Pokémon est magnifique. Ne soit pas trop dure avec moi mais je ne connais pas le nom des Pokémon. Comment se nomme-t-il, quelle est son espèce ? Je suis impressionné par un tel charisme. expliquai-je cette fois avec une admiration non-dissimulée. Sa carrure, son élégance, ses mouvements et son regard étaient très beaux; je m'accroupissais pour me mettre à sa hauteur et posait les mains sur mes genoux pour le regarder fixement. Je n'attendais pas de réaction de sa part, m'étant rendu compte qu'il n'était simplement pas agressif.

"Je n'ai qu'un Pokémon à mes côtés, absolument rien à voir avec le tien. Il s'agit d'un Voltorbe que j'ai récupéré à la SYLPHE. Je me suis dit qu'il serait utile au cours de mon périple mais au final, n'importe quel Pokémon arrive à le vaincre dans les combats. Du coup, je me contente de le conserver dans mes affaires, le sentant de temps à autres bouger. Il ne me sert strictement à rien. confirmai-je avec un ton assez sec et rancunier. Oui, j'aurai apprécié avoir un Pokémon invincible pour, au moins, ne pas me retrouver embêté par tous les Pokémon sauvages peuplant les routes, mais je devais me rendre à l'évidence : il me faudrait capturer une autre créature pour pouvoir embrasser ce dessein. Pour le moment, je conservais mes pensées sur le Pokémon de la jeune fille, avant de relever mon regard sur cette même dresseuse. J'attendais son feu vert pour me rendre à Kishika.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

Il s'appelle Cast. Au moins c'est court et facile à retenir. Le monsieur se baisse alors vers mon pokémon afin de l'examiner, sûrement. Vador ne broncha pas, il était toujours sans expression, à regarder dans le vide. Au moins il ne s'était pas jeté dessus, ma tritox l'aurait fait elle.

C'est un absol et il s'appelle Vador. Il ne s'exprime pas vraiment mais au moins il est calme...

Et ça m'arrange. Oxygène aussi mais comme il est très sociable et jovial, il aime beaucoup bouger. Ce qui n'est pas le cas de Vador, beaucoup plus différent que tout les autres pokémons que j'avais rencontré. Des fois je me demande si il est pas malade.

Il me parla ensuite de son voltorbe. Je leva un sourcil mais ne tenta pas de dire ce que j'en pensais. C'était pas mon problème mais surtout que je voulais pas avoir d'ennuis. Toute façon, son pokémon pourra s'améliorer par lui-même, enfin... peut-être?

D'accord pour Kishika, j'habite là-bas de toute façon. Et moi c'est Nathanaël.

J'avais pas prévu de descendre à mon village mais bon revoir Mémé serait sûrement sympa mais si elle voit Vador, je pense qu'elle ferait ses bagages pour partir dans une région bien reculée de Lumiris.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je regardai une fois à gauche, une fois à droite, pour observer sur les panneaux la direction à prendre pour nous rendre à Kishika. À en juger par les indications de la carte qui se présentait face à nous, le chemin semblait plutôt simple. Il nous fallait commencer par un déplacement vers l'est, puis suivre au sud. Apparemment, même si le chemin s'avérait long, il était de parts et d'autres signalisé par des panneaux pour simplifier les déplacements des voyageurs. Dans un premier temps, nous nous engagions dans la Route no. 6, qui représentait plus ou moins un tiers du chemin. Il n'y avait pas de Pokémon dans les premières minutes de notre trajet et c'était tant mieux. Je me sentais tomber de fatigue, malgré ma sieste quoique reposante, ces déplacements à répétitions commençaient à m'user.

"Tu me disais habiter à Kishika, Nathanaël ? m'adressai-je à elle en déposant mon regard dans le sien. Pour quelle raison es-tu à Nemerya, si ce n'est pas indiscret ? Après tout, nous avons plusieurs heures de route, je n'ai pas de moyen de locomotion... alors autant en savoir un peu plus sur toi, si tu me le permets."

Je détachais mon regard de Nathanaël pour me focaliser sur la route. Je remarquais des buissons et bancs floraux s'émoustiller tout autour de nous; s'il était évident que le vent y était pour beaucoup, j'étais prêt à parier que certains abritaient des Pokémon et je ne souhaitais pas engager de combats. Voltorbe ne ferait pas le poids face à n'importe laquelle de ces créatures et je ne voulais pas paraître brutal face à une petite fille comme celle qui m'accompagnait. Certes, je pouvais compter sur ses talents de dresseuse qui semblaient bien plus au point que les miens, mais le cas échéant, je préférais garder mes mains profondément enfoncées dans les poches de mon pantalon plutôt que de les avoir profondément enfoncées dans la gorge de Pokémon intrépides...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

On commence à marcher tranquillement, Vador, quant à lui es devant, toujours le regard dans le vide et silencieux. Vraiment bizarre ce pokémon mais il reste quand même obéissant. Je sens quelque chose en Cast, je ne saurai quoi dire mais je suis capable de le ressentir en n'importe qui depuis quelque temps. C'était mon rôle pour devenir éleveuse et je sais qu'il n'aime pas du tout son pokémon. Pourquoi il ne l'échangerait pas avec un autre? Pourquoi s'accroche-t-il quand même à un être qu'il considère comme inutile? Au fond, il ne doit pas être méchant puisqu'il apprécie mon absol, même si il semble ignorer les capacités d'un tel pokémon.

J'ai rencontré une fille qui m'a sauvé la vie il y a quelques temps et sa détermination à devenir une grande dresseuse m'a touché. Alors j'ai décidé de partir voyager et apprendre des autres.

Je sais que je suis faible, timide et trouillarde. Lorsque je me suis fait attaquée par un Pyrax et que j'étais avec le riolu de la fille qui m'avait sauvé, je n'avais rien pu faire, je me suis cachée, lâche comme je suis. Mais maintenant je veux me débrouiller par moi-même et l'aide de mes pokémons. Je pense avoir un peu mûri.

Je suis passée à Nemerya car je voudrai que Vador puisse augmenter ses capacités à prédire les dangers plus facilement et à le communiquer. À vrai dire, depuis que je l'ai il se montre inexpressif et silencieux, pourtant il obéit...

Il est très doux aussi, pas une bête complètement agressive au moindre geste. Lena avait sûrement raison, peut-être qu'il m'attendait moi en même temps de me prévenir de la tempête qu'on avait pas écouté.

Et toi, pourquoi cherches-tu le professeur?

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
J'haussais une fois de plus un sourcil, me rendant compte qu'au final cette jeune dresseuse était très altruiste. De ce fait, je me penchais une fois de plus en sa direction pour lui adresser quelques mots et répondre à sa question.

"Je ne partage que très peu de choses avec vous, collectionneurs, dresseurs, éleveurs, coordinateurs, appelez ça comme vous le souhaitez. Je suis passionné par l'argent; la passion des uns faisant la richesse des autres, j'ai décidé de créer des Pokéball pouvant être la clef de voûte de la perfection pour tout dresseur qui se respecte. Un format de Pokéball qui rendrait plus fort le Pokémon qui en serait captif, ou encore une de ses attaques. Actuellement, nous sommes sur le point de fissure d'un projet qui serait celui de la Thunderball : créer une Pokéball pouvant rendre la première attaque Electrique d'un Pokémon plus forte, plus vaste, plus belle. Cependant, il nous manque des mesures, quelques petits points techniques que le Professeur Baobab devrait, normalement, être en mesure de connaître. C'est pour ça que je souhaite aller à sa rencontre."

Alors, je me contentais de regarder au loin d'un soupir.

"Je ne comprend pas cet intérêt qu'ont les gens pour les Pokémon. Peux-tu m'expliquer pourquoi toi, par exemple, tu les apprécies ? Je veux dire, ce ne sont que des créatures semblables à des animaux qui nous suivent... alors pourquoi un tel engouement pour une forme d'esclavage ?" confirmai-je avec une pointe de rancœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

Encore une fois mon instinct ne s'était pas trompé. Cast n'a aucun sentiment avec les pokémons mais cela ne me choque pas, après tout, chaque personne est différente. Je regarde mon Vador, la façon dont il me regardait la première fois qu'on s'est rencontré. Il y avait la même chose quand mon carmache avait décidé de me suivre. Et Cyanure aussi d'ailleurs... Je baisse la tête, gênée pour tout ce qu'ils avaient fait pour moi.

C'est votre opinion après tout. Pour moi, je n'ai jamais choisi d'avoir de pokémon. C'est eux qui ont décidé de me suivre, pas moi. J'ai accepté leur compagnie sans rien dire et ils me protègent sans que je leur demande alors que je suis sans cesse effrayée par tout ce qui est vivant.

Quand j'étais gamine, je jouais avec les pokémons de mon père, c'était mon parc d'attraction jusqu'à ce que mes parents décident de partir sans moi. Plus le temps passait, plus j'avais peur des pokémons et des gens jusqu'à ce que Oxygène vienne.

Sans mon carmache, je ne serai plus de ce monde. Mais je n'ai pas la même vision pour tout les pokémons... ou humains.


Je n'avais pas envie de l'aider au départ. Je n'ai jamais souhaiter me retrouver là à marcher sur la route avec ce monsieur. Mais j'étais obligée, je ne voulais pas avoir de problème.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
"Tu es jeune. Tu es encore naïve et candide."

Si le ton employé était froid, les mots étaient forts. Ce n'était pas de la méchanceté, ce n'était pas une critique ou un reproche, c'était une lourde constatation; du moins, de mon humble point de vue. Cependant, je me connaissais, j'étais capable de blesser par le biais de mes mots et il est vrai, je me devais de l'avouer, que son aide m'était précieuse. Ainsi, je préférais expliquer ma phrase cinglante pour qu'elle soit réellement considérée. Elle pourrait se faire sa propre opinion de moi et pourrait, si elle le désire, faire rebrousse-chemin dans l'instant.

"Les Pokémon ne sont que des créatures qui étaient libres, autrefois. Présentes avant les humains, elles ont contribué à rendre la terre plus belle. Les mers, les forêts, même certaines habitations ont été conçues par les Pokémon; nous, humains, n'avons fait que les employer, puis les user, puis les dominer. Ils sont naturellement, par leur trop vaste diversité, venus à se soumettre aux ordres des hommes qui, bien que très différents aussi, ont trouvé comme unique point d'union leur volonté de s'approprier les biens de ces créatures quel qu'en soit le prix. Ce n'est que bien plus tard, aujourd'hui, alors que l'humanité existe depuis si longtemps, que nous en sommes venus à les considérer comme des personnes sensées nous épauler, nous aider. Je marquais une courte pause pour reprendre mon souffle avant d'insister. Tu avais peur des Pokémon car ils sont devenus violents par la faute de l'homme. Tu avais peur des humains car ils sont devenus méchants dans leur volonté d'assouvir les Pokémon. Les Pokémon vivent dans une parfaite harmonie, quels qu'ils soient, se comprennent malgré un langage tangiblement différent. Nous, hommes, sommes bien trop inférieurs pour le comprendre. Ils ont juste fait, majoritairement, le choix de la sagesse en acceptant leur tragique sort, imposé par les humains."

Je plongeais mon regard dans le sien, remarquant que mon discours était bien trop long pour avoir un impact sur sa façon de voir les choses. Alors, je résumais en une phrase pleine de sens et lourde d'histoire.

"Tu crois qu'ils t'ont sauvée, qu'ils sont tes amis. Mais au final, qu'est-ce qui te prouve qu'ils ne sont pas avec toi pour que tu leur offres de la liberté ? Qu'est-ce qui te fait croire qu'ils ne souffrent pas d'être captifs, mais que s'ils le montrent, ils s'exposent au risque d'être à jamais enfermés dans une balle de quelques centimètres de large ? C'est mon opinion, après tout." répétai-je comme une citation de sa toute première phrase; attendant toutefois une réponse, curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

Le monsieur commence à me faire un discours. Je n'écoute pas trop, à vrai dire je m'en fiche pas mal de ce que racontent les gens maintenant. J'ai pris l'habitude, je commence à grandir un peu, seule avec mes pokémons. Même si je suis en colère contre mes parents pour tout ce qu'ils m'ont fait de mal en me laissant seule dans la nature. Depuis que je suis partie en voyage, j'ai appris à mieux me contrôler et l'amour que me portait mon carmache me réchauffer le coeur. Il ne cessait jamais de faire des gamineries pour me consoler quand j'allais mal, il était toujours là pour me protéger. Je mets ma main sur ma poitrine en sentant sa pokéball bouger sur ma peau. Il devait sentir mes sentiments après tout le temps qu'on a passer ensemble. Je relève la tête pour regarder au loin avant de sourire un peu naïvement.

Et bien, si ce que vous dites est vrai, quels sont donc les sentiments de ton voltorbe qui est sans cesse enfermé dans sa pokéball?


J'accélère légèrement le pas afin de rejoindre mon absol. Je pose sa tête sur son crâne, il ronronne. Cast peut dire ce qu'il pense mais je sais qu'au fond, mes pokémons m'apprécient et acceptent mon rêve de construire un jour un refuge pokémon une sauvegarde naturelle pour chaque être blessé, abandonné... J'avais un don pour comprendre les liens entre les pokémons et leur dresseur. Et j'avais aidé Jun et son riolu à mieux se comprendre, c'était pour cela que je voulais devenir dresseuse.

Je me fiche pas mal de ce que les gens racontent. Je ne suis pas la fille qui va me faire un ennemi pour des opinions différentes, je les accepte mais personne ne pourra changer les miens.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
"Je ne te demanderai jamais de changer pour suivre le point de vue des autres, je te rassure. Je souhaitais juste avoir ton point de vue.", annonçai-je tout en regardant la petite dans les yeux.

Elle avait du cran. Beaucoup de cran. D'un côté, je me demandais comment elle osait répondre avec autant de nonchalance, le tout en câlinant son Absol. De l'autre, j'haussais le sourcil de la voir aussi apaisée en sa compagnie. Après tout, chaque personne est différente et appose un point de vue différent sur les Pokémon. J'en profitais pour répondre à la question précédente, avec un peu de retard.

"Voltorbe n'est pas dans une Pokéball, il est déjà une Pokéball... en fait, aurait du l'être. Ce n'est qu'une expérience qui n'a pas fonctionné. Il nous a servi à alimenter en électricité une Pokéball qui devait devenir une Thunderball mais ça n'a pas fonctionné. Je l'ai simplement attrapé pour me suivre hors de Voltapolis en cas de souci; mais ne sait pas non plus se battre... aaah, c'est un Pokémon ridicule." expliquai-je en le sortant de ma veste. Malgré mes mots durs et humiliants, il souriait. Si j'étais naturellement brut et rêche dans mes propos, ce Voltorbe avait toujours été fidèle et heureux d'être à mes côtés.

Ce que je ne savais pas, c'est que Voltorbe se donnait à fond pour me rendre fier de lui. En vain, évidemment, car je ne souhaitais de toute façon pas offrir d'intérêt à des créatures comme lui, mais il gardait en tête de devenir un jour suffisamment fort pour pouvoir me protéger. Qui sait. Peut-être un jour deviendrait-il un réel allié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

Il m'explique qu'il voulait juste mon opinion, je roule des yeux. J'ai à moitié écouter quand même, tu me fais un discours et je ne me rappelle pas avoir décider de suivre une conférence je crois. Il me sort ensuite une pokéball étrange de sa veste, elle est jaune et blanche. Mmmh, bizarre comme sphère, c'est ce qu'il essaye de créer? Soudain je vois des yeux dessus pour me rendre compte que c'était en fait un voltorbe chromatique. Cast me raconte l'histoire de cette petite chose. Et bin, cet homme est violent, heureusement que ce n'est pas mon frère, il m'aurait noyé à la mer avant que je dise ouf.

Et bien... Comparé à la plupart des voltorbes, j'avoue que celui-ci est vraiment unique niveau taille et couleur...

Je suis vraiment étonnée de me retrouver devant ce voltorbe. Pourtant je voyais le sourire du pokémon envers son dresseur... Bon si il était heureux ainsi.

Mes pokémons sont souvent libre de leur mouvement, j'évite juste de les sortir tous en ville surtout ma tritox qui a plus l'intention de manger tout ce qui se rapproche à un insecte ou une plante. Mais sinon ils font ce qu'ils veulent tant qu'ils n'embêtent personne...
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je marquais un nouveau silence avant de récupérer ma position, plaçant Voltorbe dans la poche de ma veste sans me soucier du regard de Nathanaël. Elle avat beau être dans la recherche d'une remarque à me faire, ou peut-être au contraire me féliciter du port de ce Voltorbe qu'en savais-je, je ne souaitais pas prendre compte de son opinion. Son point de vue ne m'intéressait pas.

Je me rendais compte que l'attente du profeseur se faisait particulièrement longue, que je me devais de voir ailleurs, de faire autre chose. Je ne pouvais pas décemment continuer de marcher aux côtés de Nathanaël si je méprisais son point de vue. Alors, repenti et réformé, je décidais de lui envoyer une petite remarque qui se tâchait tant d'ironie que de sincérité.

"Je comprend ton point de vue, finalement. Je n'éprouve juste aucune sympathie à l'égard de ce Voltorbe. Il n'est qu'un Pokémon faible." annonçai-je avec un ton grave et rauque.

Bien. Je n'avais peut-être pas tout à fait compris la façon dont je devais parler à Nathanaël, mais au moins, il y avait un effort de présent : j'avais dit comprendre son point de vue. C'était un mensonge. Je voulais simplement arriver au plus vite face au Professeur, à Nemerya; et ne pas en dire plus sur moi à cette jeune demoiselle. Elle en savait déjà un peu trop. Je ne souhaitais pas avoir une rivale de plus sur les terres de Lumiris.

"Ton Absol est un Pokémon assez libre. Il peut se mouvoir, peut communiquer, manger, dormir. Mon Voltorbe est une boule. Sa vie se résume à se faire lancer, cligner des yeux et ronchonner son nom. Comment peux-tu offrir une quelconque liberté à... ça ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

Je l'écoute sans l'interrompre. Quelque chose clochait dans ses propos mais je n'ai aucunement l'envi de comprendre. Ni de répondre. Je préfère marcher aux côtés de mon absol, évitant le regard de Cast. De toute façon on allait bientôt arriver à mon village où j'avais grandi. Je fixe la route qui m'emmène là-bas, tout d'un cas je trouve l'endroit bien calme comparé aux autres fois, il y est censé avoir pleins de dresseurs voulant combattre puisque Kishika est l'endroit pour partir sur l'île. Je mettais fait autrefois attaquer ici quand je n'avais qu'un seul pokémon et je ne savais pas me battre. Mais maintenant j'ai progressé et j'ai d'autres pokémons. Il ne peut rien m'arriver, combien Cast peut me haïr, il ne pourra pas lever la main sur moi. Je soupire, sûrement soulagée de pouvoir me séparer de cet individu.  

D'ici quinze minutes tu pourras prendre le bateau.

Dis-je sans me retourner. Bon au final j'allais peut-être retourner à Winoria rejoindre Narcisse, il doit s'inquiéter le pauvre. Et puis, si j'avais pu je l'aurai laissé croupir sur le chemin le Cast avec son petit pokémon de rien du tout. Mon instinct avait bien raison quand il voulait le fuir, je n'ai nullement pas l'envi de me retrouver dans une situation embarrassante.

J'espère que tu trouveras ton professeur.

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Dans un premier temps, je faisais mine de regarder le paysage pour ne plus fixer Nathanaël. J'avais remarqué dans son regard une forme de mépris qui ne me plaisait pas et à laquelle je répondais fréquemment par la violence; cependant, je ne voyais pas ici l'intérêt d'en venir aux mains. Elle m'avait après tout accompagné jusqu'à mon lieu de destination et apparemment fait un détour pour ce faire. Je ne pouvais décemment pas devenir agressif pour tout ce quelle avait fait. Disons que je ne serai pas gentil pour autant, que l'un et l'autre s'harmonisent et que cette fois elle ne risquait rien ?

Alors, je pris un instant pour m'asseoir sur un banc pour regarder le large. Nathanaël était toujours là, son Absol ne bougeait plus de ses côtés. Il fallait l'avouer, ces deux là étaient unis et ça me faisait réfléchir. Je déposais ma main dans la poche de ma veste, observant le Voltorbe qui m'accompagne avec une certaine forme d'empathie. Ce n'est pas qu'il ne veut pas être fort, c'est qu'il n'y arrive pas. C'était déplorable. Je ne savais pas si j'éprouvais en ce moment de la pitié ou des remords.

"Si un jour je réussis à mettre au point la Thunderball et que le procédé se veut efficace, dans l'optique où nous puissions la créer à la chaîne, je t'en offrirai une. Certes, tu n'es peut-être pas friande du type électrique, mais ça te permettra de rendre tes compagnons plus forts qu'ils ne l'étaient déjà. Puis ça me permettra de te remercier pour ce bout de chemin." annonçai-je en regardant fixement l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

Le garçon s'assoit non loin de moi, sur un banc. Moi, je reste debout à contempler mon village. J'hésitai vraiment à revoir ma grand-mère, elle devait sûrement s'inquiéter. Où m'avait désormais oublié, comme la plupart des gens que je rencontrai. Bah après tout pourquoi avoir besoin d'amis humains puisque j'avais mes pokémons? Enfin... J'ai Lena et Jun que j'admire beaucoup. Elles sont de véritables personnes que j'apprécie.

Je me penche auprès de mon absol, sortant quelques baies juteuses pour qu'il mange et se déshydrate. Vador se penche, reniflant avant de les engloutir sans aucun son comme d'habitude. Je le caresse, il me regarde, je me sens vraiment bien avec mes compagnons et je suis contente. Je me retourne vers Cast. Certe, je ne l'aime pas beaucoup mais cela n'allait jamais me changer de d'habitude. Je lui donne une bouteille d'eau et des sandwichs, ou cas où il a faim. Après tout on a fait plusieurs heures de marche.

Tu n'as pas besoin de m'offrir quoique ce soit. Je n'attends jamais rien en retour.

Je regarde le ciel, je ne sais pas vraiment quoi dire. On est très différent l'un de l'autre mais bon personne n'est fait pour s'entendre avec tout le monde.

Qu'est ce que tu vas faire une fois ton projet fini?


© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
J'accepte avec plaisir l'un des sandwichs proposés par Nathanaël avant d'en enfourner directement une partie dans mon œsophage. Tout en mâchant ma large bouchée, je fis un signe de tête à la demoiselle pour la remercier de son geste qui, pour le coup, était tout sauf intéressé. Alors, je remarquais son Absol qui lui aussi, passait un petit moment à table avec nous; si on pouvait appeler ce moment de la sorte.

"Tu es mignonne." indiquai-je spontanément. Ce n'était pas une remarque par rapport à son physique, bien que cette demoiselle soit charmante, mais plutôt pour son attitude. Ces gestes étaient désintéressés et simplement altruistes, dans le seul but d'aider. Je n'avais pas l'habitude de rencontrer des gens qui se préoccupaient du sort des autres et en toute honnêteté avec moi-même je m'en fichais pas mal. Tout ce que je souhaitais, c'était lui indiquer que son partage n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Si elle ne souhaitais rien offrir en retour, il fallait qu'elle se rende à l'évidence que j'étais exactement pareil sur ce point. Sa nouvelle question, cependant, me fit tiquer légèrement.

"Pourquoi m'intéresser à ce qui arrivera plus tard, bien plus tard ? Mon projet n'est pas encore abouti, même si nous sommes sur la dernière ligne droite. Lorsque le prototype n°001 de la Thunderball sera commercialisé, il suffit que ce dernier soit un succès pour que ma vie soit entièrement financée, de maintenant à mes vieux jours. Alors, je profiterai. J'irai partout, je visiterai tout et découvrirai tout. Je me moque éperdument de connaître le monde Pokémon, je souhaite explorer le monde humain. Nous verrons ce que ma vie sera plus tard, je n'aime pas me projeter." lui expliquai-je, cette fois avec un ton calme. J'étais repu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

Moi? Mignonne? Je rougis, gênée. Je ne le suis pas, quelqu'un d'aussi maladroit que moi, malchanceuse surtout. Tout ce qui m'est arrivé depuis le début est dû à mon mauvais Karma. Chacun de mes pokémons, leur présence n'a jamais été souhaité mais je les ai accepté car ils m'ont aimé dès le premier jour. Il est facile de comprendre les sentiments d'un pokémon pour moi. On m'a toujours dit que je devais faire éleveuse et je pense qu'ils ont raison. J'ai beau être effrayé par leur forme, mais ils sont doux avec moi.

J'écoute silencieusement Cast. Alors, il voulait juste se concentrer sur cette thunderball. Je souris timidement. C'est un homme du présent.

C'est la première fois que je rencontre quelqu'un comme toi. Certe, tu m'as déroutée plus d'une fois mais je pense comprendre un peu plus tes objectifs alors je te remercie de m'avoir montrer ta persévérance.



© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le bateau accostait.

Il fallut peu de temps avant que le navire ne fit son apparition à portée de vue. Il s'était rapproché du banc de rive face à moi, plaçant un pont éphémère entre la terre et la poupe du bateau qui menait progressivement à ses planches principales. Sans attendre, écoutant néanmoins respectueusement les derniers mots de Nathanaël, je me retournais au dernier moment, après avoir serré la main du capitaine de trajet.

"Qui sait. Peut-être que la prochaine fois que nous nous croiserons, tu auras changé. Peut-être auras-tu assimilé une partie de mon point de vue, ou alors, qu'au contraire tu t'en seras inspirée pour ne pas t'en approcher et sera devenue une éleveuse altruiste. Je me demande de quel côté tu pencheras, la candeur et la bienveillance, ou la réalité et l'égoïsme ? Une question dont la réponse est rhétorique et ne mérite pas que je m'y attarde. Je sais déjà ce qui adviendra de toi." lui affirmai-je froidement, faisant comprendre que je ne pouvais imaginer cette dresseuse confrontée à la réalité : qui sait, sa naïveté et son ignorance de grande enfant la feraient probablement plonger dans les ténèbres... ou alors, sortir la tête de l'eau croupie du monde horrible de torture et d'esclavage dans lequel nous vivions.

Je lui tournais finalement le dos pour emprunter la porte principale du navire afin de me rendre dans les cales en sous-sol. Une chambre simple et sobre m'attendait, avec un lit et une grande bouteille d'eau potable. C'était un luxe, compte tenu du fait que je n'avais eu le droit à aucune once de repos depuis les dernières 24 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le Professeur n'est pas là... il me faut de l'aide pour le trouver
Nathanaël x Cast

Je vis le bateau arrivait dans le port. C'était l'heure de se quitter et je ne pus que sourire à l'idée de me séparer de ce partenaire de courte durée. Je le regarde prendre ses affaires et l'accompagne à l'entrée du navire. Cast me fait de nouveau un discours, il a raison j'ai décidé de changer mais sûrement pas comme lui. Je hoche la tête et m'éloigne avec mon Vador loin du port, direction la maison de ma grand-mère.

Je me retourne néanmoins vers l'entrée du bateau où l'homme avait passé. Et bien, quel drôle de rencontre quand même mais je n'ai pas l'intention de le recroiser à moins que j'ai évolué d'esprit. Je caresse mon absol, je suis fatiguée et j'ai besoin moi aussi de me reposer.

Allez, je vais te présenter à ma grand-mère. Et vous pourrez vous reposez tout les quatre.


Je fixe le navire quitter le port vers Port-Corail, j'espère qu'il trouvera ses réponses mais le fait de savoir qu'il maltraite les pokémons me faisait mal au coeur. Bah, après tout beaucoup de teams sont pire que lui?


© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Avec Yoru [Hentaï] !!
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération