Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
iPhone 13 Pro : où précommander le ...
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Au cœur des tournesols // Feat Catherine [Capture]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Au cœur des tournesols

    Voilà maintenant plusieurs jours que Charles avait posé les pieds dans cette nouvelle région. Ici tout lui semblait beau, où au moins une grande partie. Le jeune homme qui avait quitté Unys il y a peu, découvrait encore les nombreux lieux enchantés qui ornaient ce nouveau monde, il n’y connaissait encore pas grand chose et devait bien en apprendre d'avantage si il voulait y vivre et s’y sentir chez lui.

    En arrivant à Kishika, il avait à l’esprit de se trouver un logement, la ville était belle, charmante et elle avait l’aire pleine de bonnes choses, mais ce côté très rustique avait la particularité d’être grandement peuplé de pokemon sauvages. Bien que Charles ait fini par accepter la présence de ce pochiot qui le suivait depuis un moment déjà, il n’y était toujours pas habitué et sa confiance vis à vis de ces petites et grandes créatures était loins de le mettre à l’aise. Kishika n’était donc pour lui, pas la bonne ville pour venir y vivre, néanmoins, maintenant qu’il y avait les pieds, elle était parfaite pour profiter du paysage.

    Le jeune homme s’était déplacé pour se retrouver dans un lieu qu’il n’avait jamais vu jusqu’alors. Des tournesols par centaines se tenaient fièrement tournés vers le soleil, comme reliés les un aux autres. Ce spectacle n’était pas grand chose, des fleurs dans un champ, mais avec son travail Charles avait appris à faire travailler sa créativité et son imagination. Cette scène était donc bienvenue dans son esprit et y avait totalement sa place.

    Albert, comme il avait fini par le nommer, se contentait de le suivre alors qu’il déambulait le long des grands champs de fleurs. C’était un pokemon calme Albert, il ne s’énervait jamais et ne montrait que très peu d'intérêt à ce qui pouvait se passer autour de lui. La seul chose à toujours lui tenir l’esprit vif était Charles, même s’il ne demandait jamais rien et se tenait toujours à l’écart de ce pokemon pourtant attentif.

    En s’arrêtant, le jeune homme se posa assis sur une balustrade en bois pour y reposer ses jambes. Albert lui se coucha non loins de lui sa petite tête gentiment posé sur ses deux pattes. En posant le regard sur lui, Charles continua de se poser des questions, pourquoi ce pokemon ne cessait pas de le suivre malgré les nombreuses tentative du garçon pour le faire fuir ? Il n’avait même pas l’aire de lui en vouloir et continuait de lui tenir compagnie.

    Ce pokemon était étrange à ses yeux, lui qui avait grandi entouré de pokemon affreusement dur et froid à son égard. Toujours en le regardant, il vit une pétale virevolter jusqu’au nez du chien, qui ayant levé la tête et voulant le lécher, ne le fit que s’envoler encore plus loins. Son acte décrocha à Charle un doux rictus amusé. Son coeur s'attendrit pour ce petit être bien amical.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Pour tuer l’ennui, tous les moyens étaient bons, même refaire ce qu’on avait déjà et dont les conséquences avaient été néfastes. Catherine en était arrivée à cette extrémité. Faire des choses qu’elle avait déjà faite chez elle, à Lumiris. Mais des choses qui lui avaient valu un élan retour à l’hôpital.

Actuellement, elle faisait la partie à la fois la plus excitante et la plus ennuyeuse de son activité du moment : la traque. Catherine était à la fois patiente et impatiente. Dès qu’un sujet la passionnait, elle pouvait passer des heures à l’étudier, à l’observer, à travailler dessus. Mais en règle générale, l’attente n’est pas son point fort. Surtout quand la fin de l’attente promettait un moment d’amusement suprême.

Et pour l’heure, Catherine avait trompé l’ennui par une espèce de mission commando. Elle s’était rendue de bonne heure au champ Tournesol, ne pouvait plus dormir car elle n’arrivait pas à se dépenser suffisamment. Elle avait laissé Munch dans sa Pokéball, parce que Goinfrex était trop encombrant et bien incapable de faire preuve d’une quelconque forme de discrétion, contrairement à sa dresseuse qui pouvait y arriver à condition d’y mettre toute sa volonté.

Elle avait rampé au milieu des fleurs, fait des pirouettes aussi incroyables qu’inutiles en bondissant sur des ennemis imaginaires ou pour faire peur à de pauvres Pokémons sauvage. Mais elle n’avait surtout pas trouvé ce qu’elle cherchait.

Elle était en train de se déplacer discrètement dans le champ lorsqu’enfin, de derrière une barrière et par-delà la route, un Tauros. C’était ce qu’elle cherchait. Pas forcément pour le capturer, bien que l’idée lui ait traversé l’esprit, non c’était surtout pour lui sauter dessus et se lancer dans un furieux rodéo. Et peut-être même une fuit éperdue pour sa survie devant le Pokémon en colère.

Elle était restée tapis dans l’herbe un long moment à observer le Pokémon sauvage, avec une impatience consommée. Le Pokémon broutait tranquillement et se rapprochait lentement de la barrière. Une fois assez près, Catherine n’aurait plus qu’à lui bondir dessus en prenant appui sur la barrière.

Son plan était parfait jusqu’à ce qu’un garçon vienne s’asseoir devant, sur la barrière, gênant de ce fait, Catherine et le Tauros.

La rouquine attrapa rapidement le garçon par le col et le tira en arrière, prenant soin d’amortir sa chute et l’emmenant sous le couvert des fleurs. Elle lui planqua la main sur la bouche.

Chut. Tu vas tout faire foirer. Lança Catherine avant de regarder vers le Tauros. Oups, tant pis pour le rodéo.

Catherine se redressa brusquement et remit le jeune sur ses pieds avec une certaine facilité, avant de le pousser dans le sens opposé de la barrière. Cours ! Elle le poussa en avant et se mit à courir.

Derrière eux, le Tauros se mit à taper du pied sur le sol et soufflait bruyamment des naseaux. Catherine l’avait vu faire et le duo humain avait fait deux pas que le Pokémon commença à les charger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Au cœur des tournesols

    Alors que Charles avait les yeux rivés sur son acolyte, une puissante attraction le fit basculer en arrière. Son coeur ne fit qu’un bon et dans sa tête l’idée que quelqu’un soit en trains de l’agresser en pleine campagne lui brouilla les idées. Albert lui s’était redressé aussi vite qu’il eut entendu son protégé gémir de surprise. Une fois la chute amortie, c’est son visage face à celui d’une jeune femme qui surprit le jeune homme. Tout était confus dans sa tête, il ne savait pas réellement ce qui se passait ni pourquoi et pourtant la mains sur sa bouche qui le maintenait mué n’avait rien de rassurant. Le ponchiot s’était précipité auprès du garçon l’aire renfrogné, mais avait finalement fini par s’arrêter sans réelle raison. C’est quand l’inconnue remis Charles sur ses pieds et l'incita à courir qu’il compris ce qui se passait.

    Alors que la jeune femme entraîna sa nouvelle rencontre dans les champs de tournesols à pleine vitesse, un énorme Tauros, selon le cerveau de Charles, s’était lancé à leur poursuite. Le pokemon aussi imposant et majestueux que terrifiant, fit tourner le sang de Charles dans ses veines. Il se mit alors à courir aussi vite qu’il le pouvait sans savoir ou aller, les fleurs géantes lui bloquaient le passage, mais lui servaient également de possible camouflage. Comment en était il arrivé là ? Il n’arrivait pas à réfléchir et ce n’était de toute façon pas le moment pour ça, quand les aboiement de son pokemon se firent entendre. Albert était petit et il n’avait aucune chance face à un tauros aussi imposant et de toute évidence en colère. Le jeune homme alors étonnamment inquiet pour ce ponchiot se dirigea en sa direction sans même savoir si l’autre pokemon y était également.

    Une fois face à lui, Charles stoppa sa course, mais quand il tourna les yeux le pokemon sauvage était là, piqué comme une statue, le torse bombé qui lui donnait une allure encore plus imposante. Il se remis à gratter le sol de sa patte avant avant de foncer droit vers eux la tête basse. Le reflex du jeune homme fut alors aussi irrationnel que surprenant, il attrapa de ses mains Albert pour le couvrir de son corps en boule à même la terre. Il attendait la que son sort soit scellé par cette créature effrayante.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération